Profitez des offres Memoirevive.ch!
Maîtriser le 400D et développer ses fichiers RAW, super, Eyrolles

J’ai déjà souvent eu l’occasion de parler ici de livres édités par Eyrolles, qui s’y connaît un peu pour nous sortir des bouquins sur tout ce que j’adore.

La dernière fois, c’était pour vous présenter le magnifique livre de Volker Gilbert (oui oui, dans cet ordre-là) Maîtriser ses fichiers RAW. Un livre extraordinaire pour tous ceux qui ne jurent que par ce format au moment de la prise de vue (j’en suis).

Eh bien voyez-vous, ce livre a eu un tel succès qu’il a très très vite été épuisé en librairie.

Qu’a fait Volker? Paf, une nouvelle version.

Oui, j’ai bien écrit nouvelle “version” et pas nouvelle “édition”, puisque notre spécialiste en a profité pour mettre à jour son bouquin afin de tirer parti de toutes les nouvelles sorties logicielles apparues entre-temps!

Hé hé, je l’avais bien écrit dans ma petite présentation : “Certes, un livre comme celui qui nous intéresse ici peut avoir un petit inconvénient, comme tout ouvrage consacré à un logiciel: il va tôt ou tard, sur certains chapitres, se trouver dépassé. Par exemple, Volker parle de Bibble 4.6, alors que nous en sommes à la 4.8 qui intègre pas mal de nouveautés, nous fait découvrir DxO en version 3.5, alors que la version 4 va être dehors dans deux mois pour tout le monde.” (oh la la, qu’est-ce qu’adore me citer…).

Eh bien voilà la réponse.

image

Vous me direz: certes, mais s’il faut s’acheter un nouveau livre à chaque fois qu’un logiciel expliqué par Volker sort, ça va coûter bonbon!

Je vous répondrai: certes, mais il est évident qu’acheter à chaque fois la nouvelle édition n’a aucun sens. Le but est d’entrer dans le RAW avec l’aide du bouquin (et c’est bien agréable d’avoir les explications les plus récentes possibles), et de suivre ensuite soi-même. De plus, l’auteur met à jour son livre sur son site dans une section qui lui est dédiée .

Pour le reste, cette nouvelle édition est, comme la première, un vrai délice!

Précision, clarté, vulgarisation de certains sujets difficiles, tout y est.

Et pendant que j’y suis, je me disais l’autre jour que les choses ont bien changé en un peu plus d’un an, en particulier avec l’arrivée des processeurs Intel sur Mac.

Bien sûr, cela faisait longtemps que l’on se rendait compte que le RAW donnait une liberté tellement plus grande que le JPEG. Mais passer ses images dans les “développeurs logiciels” prenait tellement de temps, qu’il fallait vraiment être courageux pour ne pas céder à la rapidité du JPEG.

Désormais, nous n’avons plus la moindre excuse pour ne pas utiliser le RAW. Les logiciels de post-traitement sont hyper rapides, il est possible, grâce à ce format, à Aperture et à LightRoom par exemple, d’avoir plusieurs versions d’une même image qui ne pèsent pratiquement rien sur notre disque, bref, c’est le bonheur.

Je crois que je n’ai plus pris une seule image en JPEG depuis l’été 2006 (sauf lorsque j’utilise un compact bien sûr, ce qui est de plus en plus rare).

Pourquoi le ferais-je?

Pourquoi ne profiterais-je pas du meilleur possible pour mes photos, même sans importance? Alors que les désavantages, mise à part la taille des originaux un peu plus grande (ça remplit un peu vite les cartes, j’en conviens, mais dans le même temps, les grosses capacités deviennent de plus en plus abordables), je n’en vois pratiquement pas. Certes, un photographe sportif ayant besoin des rafales maximales laissera de côté momentanément le Raw, peut-être (les gros buffers des nouveaux appareils pro permettant même des choses étonnantes dans ce format).

Enfin, au risque de me répéter, le RAW, c’est le pied, et pour vous y lancer, rien de mieux que ce livre de Volker Gilbert.

Vous en saurez bien plus sur cet ouvrage en vous rendant ici. Tout y est: extraits, table des matières, un chapitre complet, vous pourrez véritablement vous faire une idée avant d’acheter.

Venons-en à notre deuxième bouquin.

Celui dédié au 400D, signé Vincent Luc et Benjamin Effosse intitulé Maîtriser le Canon 400D, toujours aux éditions Eyrolles.

image

Encore allez-vous penser? C’est vrai que j’ai déjà parlé ici du livre de Jean-François Vibert dédié à ce chouette petit reflex.

Mais vous n’êtes pas au bout de vos peines puisque j’ai lu qu’un troisième ouvrage était consacré à cet appareil (Canon EOS 400D par Martin Barzilai et Claude Tauleigne, que je n’ai pas lu, vu qu’on ne me l’a pas envoyé, paf, bien fait)! C’est ça l’avantage d’acheter des best-sellers!

Si le livre de Jean-François Vibert s’adresse en particulier aux débutants, en laissant les experts un peu sur leur faim (si si, je l’ai écrit dans l’article, allez voir!), celui de Vincent Luc et de Benjamin Effosse est quant à lui ciblé “experts”, et pourrait faire un peu peur aux débutants, même s’il les prend en mains.

Personnellement, je trouve plus mon compte dans ce dernier (ben oui quoi, ça me fait du bien de penser que je suis dans la cible “experts”, et ça ne mange pas de pain), d’une richesse tout bonnement incroyable.

Le livre de Jean-François est joyeux, aéré, assez moderne et non conventionnel au niveau de la présentation, celui de Luc et de Benjamin est beaucoup plus classique et “sérieux”.

Bref, je ne vais pas me lancer dans un comparatif des deux bouquins pendant des heures, je m’arrête là sur ce point, et je vais me focaliser sur “Maîtriser le 400D” puisque c’est de lui qu’il s’agit aujourd’hui.

Je dois dire que la lecture de ce livre est pour moi un véritable régal.

D’abord parce qu’il aborde tous les aspects de la photographie en prenant pour exemple un appareil que j’utilise quotidiennement ou presque.

Tout y passe, balance des blancs, photo au flash, comment choisir le bon objectif (il y a même un ou deux trucs sympas sur l’importance des parasoleils et sur la possibilité d’en employer un sur une autre optique), la maîtrise de l’exposition, l’interprétation des différents histogrammes, le développement des fichiers RAW du 400D avec quelques développeurs (dont DPP, livré avec l’appareil, Photoshop Element (Camera Raw) et DxO.

L’organisation des fichiers, le nettoyage du capteur, et même des trucs pour la bonne interprétation des tests de revues spécialisées, tout y est je vous dis!

Mieux, alors que je pensais que le 400D n’était pas capable de travailler en studio vu son manque de prise synchro-flash, j’ai appris qu’un accessoire était disponible pour pallier ce problème, si l’on ne veut pas que le flash interne, qui pourrait piloter certains flash de studio (alors qu’il est incapable de piloter les flashs de Canon, un comble!) vienne perturber notre éclairage… Je connais au moins un pro que je vais pouvoir rassurer à ce niveau!

En fait, si l’on fait le tour complet du 400D, ce dernier n’est qu’un prétexte pour nous faire un cours magistral de photographie.

J’imagine que Vincent, qui est déjà l’auteur de plusieurs livres sur le 350D, sur les Nikon D200, D80 et D50, reprend pas mal de données d’un volume à l’autre, ce n’est pas possible autrement…

En tout cas, je me délecte chaque soir à la lecture de quelques pages de ce magnifique “Maîtriser le Canon EOS 400D”. J’adore parce que

  • j’ai l’impression de comprendre (les explications sont claires, complètes et jamais rébarbatives au niveau du vocabulaire)
  • j’affine certaines connaissances, j’en corrige d’autres

Là aussi, vous saurez tout sur ce “Maîtriser le Canon EOS 400D” en suivant ce lien.

Entre les livres de Volker Gilbert et celui de Vincent Luc et de Benjamen Effosse, je dois dire que ces trois dernières semaines ont été studieuses.

Merci Messieurs!

Et merci Eyrolles de nous sortir des livres magnifiquement imprimés, qui font ressortir toutes les nuances qu’imposent les exemples donnés par leurs auteurs.

12 commentaires
1)
406
, le 02.04.2007 à 07:34
[modifier]

jusqu’ici, je fesais joujou avec mon canon ixus mais ce week end, j’ai emprunté un canon 5D. superbe. je comprend mieux le plaisir que vous prenez avec ces petites merveilles. profondeur de champ etc…çà, c’est de la photo. et si je craque un jour, je prendrais un modèle fesant parti de la liste de dxo, tant qu’a faire. et je vais commandé ce bouquin pour continuer à apprendre la technique.

2)
François Cuneo
, le 02.04.2007 à 08:08
[modifier]

Excellente idée.

Et en ce qui me concerne, malgré la qualité de certains compacts, je n’éprouve pas le quart du millième du plaisir à photographier avec ces derniers que j’en ai avec un reflex.

Et pour finir, depuis plus d’un an que j’ai un 5D, jamais, vraiment jamais, je n’ai regretté mon choix de passer de perdre certains petits plus d’un Nikon D2X (tropicalisation, viseur 100%, rapidité des rafales, collimateurs autofocus bien larges) tellement le capteur plein format est une merveille.

Cet appareil est un bijou.

Même si j’attends de le voir encore évoluer un peu.

3)
cerock
, le 02.04.2007 à 08:18
[modifier]

Etant déjà enthousiaste sur le format RAW, je confirme qu’après lecture du livre de Volker, je fais parti maintenant des convaincu. C’est vrai que ce livre parle du fond (ainsi que des différents logiciels de traitement). Je trouve les mis à jour de son site disponible vraiment rapides (Nikon Capture NX, Adobe Lightroom, …)

Je pense vraiment que les livres conseiller par François son une bonne source (les deux que j’ai acheté après ses “tests” sons de loin mes livres préférés. (“Pratique de l’exposition en photographie” et “Développer ses fichier RAW” )

Encore merci pour tout ces test.

4)
Volker G
, le 02.04.2007 à 10:10
[modifier]

Merci à toi, François, pour ta critique si positive et à cerock pour son commentaire (aussi positif). Juste une petite information pour les italophones parmi vous ( semble-t’il assez nombreux en Suisse) : “Développer ses fichiers RAW” existe depuis quelques jours langue italienne : Il s’agit de “Fotografia RAW con Photoshop” de l’éditeur Apogeo, voici le lien vers la fiche d’information : http://www.apogeonline.com/libri/88-503-2630-0/scheda. Désolé, j’en suis incapable de vous en dire davantage, je ne maîtrise guère la langue de Dante, et j’attends encore mon exemplaire de référence.

Juste un mot à propos de l’auteur du livre sur le 400 D :Tu l’as bien mentionné, François, ce Vincent ( dont je ne peux que louer le sérieux et la gentillesse) innove à chaque fois qu’il écrit un nouvel exemplaire de cette collection – il n’y a donc pas de copier/coller comme c’est souvent le cas des livres d’origine germanique ou anglosaxon..

5)
Leo_11
, le 02.04.2007 à 10:23
[modifier]

Ca fait tout comme toi François que je ne shoote plus qu’en RAW depuis juillet 2006 sans aucun soucis et un vrai bonheur… et le livre de Volker y est aussi pour quelque chose…

Lorsque tu parles des cartes qui se remplissent un peu vite… je sais pas j’ai jamais réussi à remplir celle de 1GO Ultra II qui peut contenir plus de 100 images et j’en ai encore une de 2GO Extrème III je me dis que même si je pars durant 2 ou 3 semaines y’a de quoi voir venir…

J’ai acquis et lu avec plaisir le “Maîtriser le Canon 350D” et c’est vrai que ça fourmille de bon conseils et tuyaux forts appréciables…

Vivement que j’aie les thunes pour acheter un 30D…

6)
Inconnu
, le 02.04.2007 à 10:24
[modifier]

J’ai lu avec intérêt la premiére édition du livre de Volker. J’aimerais bien qu’un upgrade soit dispo pour la 2e version, comme pour les logiciels. Un PDF sécurisé peut-être?

7)
Volker G
, le 02.04.2007 à 11:54
[modifier]

Bonjour Renaud, ce n’est malheureusement pas prévu pour l’instant. Amicalement Volker Gilbert

8)
Port-Royal
, le 02.04.2007 à 12:32
[modifier]

Petite remarque relevant du vocabulaire professionnel à l’intention de François Cunéo

En édition, une version d’un texte est une œuvre en soi, que l’on peut comparer et préférer à une autre mais qui ne la remplace pas. Pour prendre des exemples classiques, il y a deux versions de Tête d’Or de Claudel, il y a deux versions de Préface aux Confessions de Rousseau… Chaque version possède son ISSN. En revanche il y a nouvelle édition lorsqu’un texte est revu, corrigé, réactualisé, amendé, et qu’on l’imprime de nouveau avec ces modifications ; il porte alors mention de la date de nouvelle édition. Si un ouvrage voit simplement son tirage épuisé et nécessite un nouveau tirage, sans aucune modification du texte ou de l’illustration, on parlera alors de nouvelle impression.

En conclusion, l’excellent ouvrage de Volker Gilbert en est à sa 2e édition…

Quant au souhait de Renaud Laffont, il est très compréhensible. S’il s’agissait de l’actualisation des données techniques d’un chapitre ou de l’ajout d’un nouveau chapitre (qui serait consacré à la présentation d’un nouveau logiciel par exemple), cela serait justifié et aisément réalisable. Mais lorsqu’il s’agit de la relecture d’un texte où, en plus de la correction de fautes de texte et d’erreurs mineures, on réécrit les chapitres consacrés à la présentation critique de plusieurs logiciels dont de nouvelles versions viennent de sortir, il est fort peu aisé de procéder de même façon. Ou alors faudrait-il prévoir, comme pour certains logiciels, un droit à actualisation limité dans le temps pour des clients enregistrés…

9)
François Cuneo
, le 02.04.2007 à 15:02
[modifier]

Merci Monsieur Port-Royal de ces explications.

Bon, pas sûr d’avoir tout compris, si ce n’est que j’ai encore bédé comme on dit ici…

Mais bon, comme on est sur un site qui parle de programmes, souvent, les versions, ça passe aussi. Je ne corrigerai donc pas.

Mais merci encore!

10)
vibert
, le 02.04.2007 à 22:22
[modifier]

Salut tout le monde ! François tu as su trouver les mots justes pour parler du livre de Vincent, j’aurais écrit exactement la même chose du sien, comme du mien… Bon, j’ai un peu l’impression que tu préfère le sien (ce qui est normal, moi aussi d’ailleurs… Car dans le mien je n’ai rien appris que je ne savais déjà ;-) Bon c’est normal, je l’ai pas écrit pour me faire plaisir, mais pour aider les débutants !

Sinon : Volker, comment trouves-tu notre petit débat Aperture VS Lightroom ? (… euh, c’est pas pour détourner le sujet de l’excellent livre de mon confrère Vincent, je précise ;-) Vincent, que je salue au passage s’il passe par là ! Tu te fais rare en ce moment sur Macandphoto… je parie que tu prépare encore un autre bouquin incontournable ? EOSS 1Dmark III ?

Bon alors Mr Volker ! C’est toi le spécialiste des “derwatiser” ! Alors on attend ton petit commentaire STP et ton grain de sel aussi ! ! ! Quel est ton avis éclairé : Aperture ou Lightroom selon toi ? Que penses-tu d’Aperture ? A ma connaissance, tu ne t’es jamais vraiment prononcé sur le sujet non ?

11)
Volker G
, le 03.04.2007 à 16:21
[modifier]

Salut Jean-François, Quel plaisir de te lire, tu serais rentré de ton voyage de noces, je suppose ? Et bien, tu connais déjà mon avis sur Aperture : le simple fait que n’en parle pas beaucoup montre déjà mon manque de fascination pour cette application…. en attendant je ferais un saut chez toi pour survoler la discussion en cours !

Volker

12)
vibert
, le 03.04.2007 à 19:57
[modifier]

Hello ! tu écris : “manque de fascination pour cette application”… Trop fort ! ! ! C’est la façon la plus délicate dont j’ai entendu parler d’Aperture depuis longtemps. Désolé de te contraindre à afficher ton avis, mais il intéresse tout le monde (c’est la rançon de la gloire)… Evidement, je le connaissais déjà ! Et le partage à 100%… Allez, à très vite !