Profitez des offres Memoirevive.ch!
Vos photos, vos films, autrement, grâce à PulpMotion

Je vous ai parlé il y a peu de divers moyens de partager vos images sur Internet (et je n'ai pas fini de le faire, eh non).

J'aimerais vous proposer une solution innovante et complémentaire, proposée par Aquafadas, une société française bien connue pour son plus qu'intéressant iDive, dont je vais parler bientôt (dès que son concepteur aura intégré ce qu'il a déjà préparé depuis longtemps dans une toute prochaine version).

PulpMotion, puisque c'est de lui qu'il s'agit, est un programme qui vous permet de montrer vos images, qu'elles soient fixes (photos, dessins) ou animées (films) d'une manière totalement originale, et surtout, avec une simplicité tout bonnement formidable.

Voyez plutôt.

Une interface facile d'accès

Tout est simple dans PulpMotion, orienté vers le plaisir.

image

  1. Tout en haut, la liste des thèmes, qui vous permet de choisir parmi un grand nombre de propositions offertes en standard avec le logiciel. Au moment où j'écris ces lignes, 27 thèmes sont disponibles (mais vous devriez en avoir pratiquement 32 lorsque vous les lirez). Ils vont du très "classieux" Museum au rigolo Lady Bug, en passant par des thèmes dits de saison, comme Halloween. Il faut comprendre qu'il s'agit de thèmes animés, qui sont totalement différents de tout ce que l'on peut voir sur les logiciels de présentation, que l'on parle de catalogueurs, avec de beaux diaporamas, ou simplement de logiciels dédiés tels Keynote.

    Quelques exemples?

image

Des ballons se promènent dans Paris, portant vos images et navigant en trois dimensions

image

On se promène dans un musée, et l'on voit son regard "tourner" d'un tableau à l'autre (ici, je tourne la tête vers la photo noir et blanc). Ce thème est très impressionnant.

image

Un autre thème un peu enfantin: les cadres se promènent autour des sphères…

image

Twisted Box, qui s'explique rien qu'en le regardant…

 

  1. À l'opposé, tout en bas, la liste des médias que vous allez intégrer à votre présentation. Ces médias seront des photos, des films ou des fichiers sonores. Il suffit de glisser dans cette barre vos données soit depuis le bureau, soit depuis la zone (3) des Médias, qui affiche vos images en provenance d'iPhoto, vos films à partir de votre dossier de séquences, et vos musiques depuis iTunes ou GarageBand.
  2. Cette zone, comme je viens de l'écrire, est dédiée aux divers médias qui feront partie de notre présentation. Elle peut présenter aussi la zone des réglages, différente pour chaque thème.
    image

La zone 3 en mode "réglages", en haut, pour la présentation, au milieu pour le thème, en bas pour la visualisation.

  1. La zone des différentes compositions que vous avez en cours de création
  2. Les exportations déjà créées à partir de vos créations en zone 4
  3. La zone des outils et de la navigation

image

  1. La zone de visualisation de la scène

Ce qu'il y a de formidable avec PulpMotion, c'est qu'il n'est nul besoin d'avoir fait trois ans de faculté en informatique pour profiter du plaisir que peut nous apporter ce programme.

En effet, en quelques clics, vous réglez une présentation qui peut être rigolote, carrément belle, et qui peut même associer ces deux notions.

Votre travail de base se réduit aux opérations suivantes:

  • lancer le programme
  • choisir un thème de présentation
  • glisser des médias dans la partie inférieure de PulpMotion (zone 2) si ce sont des fichiers séparés, ou dans la partie droite (zone 3) si ce sont des dossiers
  • glisser éventuellement des médias depuis votre librairie active iPhoto, intégrée à PulpMotion (zone 3), vers la zone 2

image

Une vue de votre bibliothèque iPhoto

  • glisser éventuellement une musique de fond depuis iTunes, ou depuis votre bureau
  • choisir une qualité de prévisualisation

image

Comme indiqué, vous pouvez très bien préparer votre présentation en qualité basse, puis au final, exporter en qualité haute, ceci afin de gagner du temps de calcul.

  • lancer la prévisualisation en cliquant sur le bouton d'avancement

Il est évident que vous pourrez changer de thème comme bon vous semble à la volée, rajouter des images, les réorganiser, et j'en passe.

Vous pourrez aussi choisir de fignoler les options propres au thème actif. Cela se fait dans la zone 3, en mode "réglages".

image

ici, pour exemple, les réglages du thème Halloween

image

ici, les options du thème LadyBug Color

Dans certains thèmes, une ou plusieurs cellules contenant des médias (voir zone 2) peut-être dédiée à des "tâches" spécifiques.

Ainsi, dans le thème "Story of my Travel", vous voyez que la première cellule est indiquée en "Background" (oui oui, PulpMotion est francisé, sauf sur certains petits détails.

image

Vous pouvez aussi éditer chaque média de manière très simple, afin de recadrer, imposer une rotation à l'image.

Via son inspecteur, vous pourrez lui donner une légende, un titre et une date, que vous afficherez ou non lors de la présentation.

image

image

image

Des films dans vos présentations

Vous pouvez montrer des images fixes ou des vidéos dans vos présentations.

Ce qui est rigolo, c'est que vous gardez une interactivité, même avec le lecteur gratuit intégré (voir plus bas). En effet, lorsque vous vous promenez par exemple dans un musée (c'est un thème), vous passez devant un film. Si vous voulez le voir, alors vous cliquez sur son image de départ qui apparaît comme une image fixe.

Dès cet instant, si vous avez inséré une musique de fond, celle-ci laisse doucement la place à la piste son de votre film. Une fois celui-ci terminé, le son de fond reprend ses droits.

C'est vraiment très bien réalisé tout ça.

image

Depuis la zone des médias, signet Audio, vous voyez votre bibliothèque iTunes. Vous faites une petite recherche, et glissez le morceau sur la première cellule du thème, réservée à cet effet.

image

Notez qu'il n'est pas possible de changer la musique au milieu de la présentation.

Des thèmes interactifs

Comme je l'ai écrit plus haut, PulpMotion est livré avec de nombreux thèmes plus inventifs les uns que les autres.

Il se trouve même des thèmes dans lesquels vous allez pouvoir directement intervenir,via votre webcam.

En effet, vous préparez vos petites images, ou vos petits reportages, dans les cellules prévues à cet effet, qui seront autant d'étapes pour votre présentation sous forme de news, puis vous lancez le mode Live!

image

image

Un clic sur le bouton rouge lance l'enregistrement du film. Vous faites passer les sujets en cliquant sur les flèches du clavier. Les étapes sont visibles en haut de l'écran.

 

image

Ici, le présentateur filmé par PulpMotion est Basile, pendant l'enregistrement.

image

L'introduction de la présentation du journal d'information, façon PulpMotion

Le résultat final en jette, pour autant qu'on ait prévu son texte à l'avance, et que l'on se soit un tout petit peu entraîné.

Un nouveau thème de ce type devrait être disponible au moment où vous lisez ces lignes, encore plus sophistiqué puisque permettant l'enregistrement de 9 présentateurs différents, il s'agit de Silly News.

J'attends aussi avec impatience la sortie d'un prompter, qui devrait être disponible rapidement pour faciliter les enregistrements sans trop d'erreurs. L'éditeur a pour projet de détourage en temps réel (fond bleu, mais aussi d'autres couleurs).

Notez que dans tous les thèmes, vous pouvez ajouter dans une cellule le symbole de l'iSight. Cela signifie que lorsque votre public regardera la scène, tout soudainement, il se verra lui-même (pour autant qu'il ait une iSight visant dans sa direction) dans la présentation. C'est surprenant, et pour le moins amusant!

image

Des exports variés

Faire de jolies présentations, c'est bien, encore faut-il les transmettre à son public.

Bien évidemment, la taille des fichiers de sortie est la difficulté principale que rencontre l'utilisateur de tout logiciel comme PulpMotion.

Une présentation bien coulée, en plein écran, en trente images secondes, ça pèse vite des centaines de Mb.

À l'heure du DVD, c'est bien entendu tout à fait possible, sans compter que dans ce cas, vous utiliserez le lecteur intégré lors de l'export, qui permettra au spectateur de voir les images, lancer des films à l'intérieur de la composition, comme s'il disposait lui-même de PulpMotion, en mode visualisation.

image

L'onglet "Lecteur" avec quelques explications de l'éditeur

Bien évidemment, se pose ici une limitation de taille au cas où l'on voudrait toucher le plus grand nombre, puisque PulpMotion est lié de très près à MacOSX et utilise à fond Quarz Composer: l'utilisateur Windows ne peut pas profiter de votre réalisation.

C'est bien dommage, même si c'est compréhensible puisque justement, Windows ne connaît pas la technologie d'image de MacOSX.

Aucune solution ne se profile pour l'instant à l'horizon, même si Aquafadas réfléchit à différentes pistes, dont une sorte de PulpMotion complètement liée au Web.

Cela dit, ne boudons pas notre plaisir, pour une fois qu'un programme original n'existe que pour nos machines… N'empêche, il faudrait absolument qu'Aquafadas donne un côté "universel" à son produit, en le rendant compatible d'une manière ou d'une autre avec le monde d'en face.

D'autres exports sont disponibles nonobstant, qui vont pouvoir rendre service.

image

QuickTime, iPod, iWeb, iDVD, GargeBand et Mail sont toutes des variations de films QuickTime, avec quelques petits plus comme l'ouverture du programme concerné, la mise en place d'une taille définie, etc.

image

Tous ces exports QuickTime seront utiles, en particulier si vous n'utilisez pas de film vidéo, mais au contraire que des images fixes.

En effet, vous allez fixer au départ la durée du film exporté. PulpMotion va devoir passer devant tous les médias dans le laps de temps donné. Imaginons que vous exportiez votre composition pour une durée de 30 secondes, et que vous avez un film de 8 secondes, un autre de 25 secondes, et finalement encore une dizaine d'images à montrer. PulpMotion ne pourra pas montrer tous vos films, et vous n'en verrez que quelques secondes.

De plus, en ce cas, le son de base de la présentation n'est pas coupé au moment où le film est joué.

Bref, c'est un problème qui fait que selon moi, les exports "hors Lecteur" sont réservés aux images fixes. Une future version de PulpMotion devrait d'ailleurs améliorer les choses, puisqu'Aquafadas réfléchit à faire en sorte que son programme soit capable de calculer le temps nécessaire pour passer les médias dans leur totalité, et à une gestion du son améliorée, toujours en sortie QuickTime d'ailleurs.

Le dernier onglet, Eco. d'écran fabrique bien entendu un économiseur d'écran animé, mais dans ce cas, vous comprendrez que le processeur risque d'être souvent passablement sollicité.

D'ailleurs, puisque je parle de performances, je profite de placer ici qu'elles sont bonnes sur un Macintel de première génération, mais qu'on sent que les calculs (notamment dans les conversions de vidéo) sont conséquents. Un vieux PoserPC risque de peiner un peu à mon avis, mais bon, je dois avouer que je n'ai pas essayé.

En conclusion

PulpMotion est un produit:

  • simple d'emploi
  • jouissif
  • original
  • bon marché
  • malgré tout limité en grande partie à notre plateforme

L'éditeur est incroyablement réactif. Pensez: au moment où j'ai commencé à écrire ce test, j'ai signalé à son auteur un manque un peu embêtant: il manquait une fonction de rotation d'image, ce qui est tout de même ennuyeux pour un programme de présentation de photos. Eh bien la version que vous devriez pouvoir télécharger aujourd'hui (la 1.0.3) comblera cette lacune, et la rotation sera de la partie.

C'est bien agréable de voir bouger les auteurs de logiciels comme ça.

Pour le reste, PulpMotion est un logiciel qui doit absolument s'essayer, se trafiquer, que l'on doit toucher de la souris pour se rendre compte de ses qualités.

Vous pouvez télécharger la dernière version de PulpMotion ici.

Son prix de 25 € me semble pour le moins raisonnable, vous ne trouvez pas?

 

 

 

37 commentaires
1)
François Cuneo
, le 09.02.2007 à 00:37
[modifier]

Comme promis par Aquafadas, la version 1.0.3 est en ligne! Merci!

Cette version apporte entre autre corrections de bugs et plein de petites choses, la rotation d’images, demandée avec peut-être un peu d’insistance.

Mais ça en valait la peine il me semble.:-)

2)
gabriel.parriaux
, le 09.02.2007 à 01:08
[modifier]

Merci pour ce test, François!

Le logiciel est effectivement super, simple et impressionnant au niveau du résultat!

Moi j’aurais été intéressé à l’utiliser pour animer une présentation Keynote. J’ai exporté ma présentation de Keynote dans iPhoto, puis repris tous les slides dans PulpMotion. J’ai aimé, dans le mode “Live”, de pouvoir passer de la webcam aux slides de présentations, on se croirait presque en pleine Keynote de SJ :-) ! Par contre, j’aurais bien aimé avoir un peu plus de contrôle au niveau des enchaînements webcam – slide. Là, c’est un moment de webcam, une image, un moment de webcam, une image, un moment de webcam, une image… pas de possibilité de varier, c’est vite un peu barbant à la fin… Mais le concept est génial! J’imagine qu’en poussant un peu plus loin les possibilités de cet outil, on pourrait créer une présentation Keynote, l’importer dans PulpMotion, puis enregistrer avec webcam une présentation de ladite Keynote avec son et image, ensuite exporter le tout en Quicktime! C’est franchement le top! Mais pour que ça soit agréable, il faudrait pouvoir intervenir un peu plus loin dans l’organisation et la répartition des moments de webcam et d’images. Est-ce que c’est une piste à laquelle les développeurs de ce logiciel ont pensé? Car je ne connais pas de logiciel concurrent qui permettrait de faire ce que je décris… mais peut-être en connais-tu, François?

4)
Okazou
, le 09.02.2007 à 06:36
[modifier]

« Car je ne connais pas de logiciel concurrent qui permettrait de faire ce que je décris… mais peut-être en connais-tu, François? »

iDVD ?

5)
Inconnu
, le 09.02.2007 à 07:21
[modifier]

Intéressant. Okazou, iDVD est limité aussi dans l’export. En dehors du DVD, il ne sait pas faire grand chose d’autre. Je vais tester ce logiciel, ca va me donner des idées pour exposer mes photos et vidéos de voyage.

6)
gabriel.parriaux
, le 09.02.2007 à 08:03
[modifier]

Non, François, je n’ai pas testé vidéocue. J’ai vu une démo par notre ami Frédéric! Mais je n’ai pas testé. Est-ce que Video Cue peut capturer la webcam?

8)
Emilou
, le 09.02.2007 à 08:19
[modifier]

C’est Katie Melua qui m’a surtout frappée. Non content d’être super jolie (ma femme ne me lit pas), elle a une voix sublime et compose de superbes chansons (pas toute). Concernant ce nouveau logiciel, comment dire, si naguère on se plaignait de n’avoir pas grand chose à se mettre sous la dent, il y a actuellement pléthore et cela me donne un peu le tournis. Ce dernier en date est intéressant, mais je bride mes ardeurs.

9)
gabriel.parriaux
, le 09.02.2007 à 08:26
[modifier]

raahhh… pas facile, les citations dans les commentaires de cuk… pas réussi! A quand un petit pas-à-pas dans les articles de cuk pour faire une citation dans les commentaires? :-)

Il manque une fonction “prévisualisation” avant de poster des bêtises.

11)
Emilou
, le 09.02.2007 à 09:36
[modifier]

raahhh… pas facile, les citations dans les commentaires de cuk… pas réussi! A quand un petit pas-à-pas dans les articles de cuk pour faire une citation dans les commentaires? :-)

Il manque une fonction “prévisualisation” avant de poster des bêtises.

Vous êtes probablement plus expert que moi, mais en contre partie vous manquez diablement d’humour.

12)
gabriel.parriaux
, le 09.02.2007 à 09:43
[modifier]

heu… au cas où y a eu un malentendu, je parlais pour moi-même et mon commentaire numéro 6 à propos de “bêtises”!

Dans mon commentaire n°6, j’ai voulu utiliser la fonction “citation” et n’ai pas réussi, ce qui fait que mon commentaire est tout d’abord apparu avec tout plein de choses bizarres à l’intérieur, % et compagnie… j’ai dû retourner l’éditer et finalement abandonner mon espoir de faire une citation.

Je ne me serais pas permis d’exprimer un tel jugement à propos de votre commentaire.

J’espère que les choses sont ainsi éclaircies. :-)

13)
Emilou
, le 09.02.2007 à 09:50
[modifier]

Je ne me serais pas permis d’exprimer un tel jugement à propos de votre commentaire.

J’espère que les choses sont ainsi éclaircies. :-)

Je vais devoir réviser mon humour pris en flagrant délit de confusion et d’un brin de parano. Ceci est d’autant plus navrant que jusqu’à aujourd’hui je ne savais pas utiliser moi même la fonction “citation”. oups !!

14)
gabriel.parriaux
, le 09.02.2007 à 09:55
[modifier]

Alors, vous voyez, en plus vous êtes beaucoup plus expert que moi! Vous avez tout de suite compris comment l’utiliser, ce fameux outil de citations, vous au moins!

Peut-être vous pourrez m’apprendre? :-)

15)
François Cuneo
, le 09.02.2007 à 10:00
[modifier]

Peut-être vous pourrez m’apprendre? :-)

Gabriel, c’est tout simple! tu cliques sur le bouton “lien”.

Tu vois un truc bizarre avec des pourcents. Tu fais un double clic sur le mot “Auteur” et tu tapes le nom de l’auteur à sa place. Tu copies le texte que tu veux citer, tu fais un double clic sur “texte” après le deuxième signe pourcent, et tu colles.

C’est tout!

16)
gabriel.parriaux
, le 09.02.2007 à 10:05
[modifier]

Merci François!

Attends, j’essaie…

c’est tout simple! tu cliques sur le bouton “lien”

Est-ce que ça marche? Tu voulais dire, le bouton “Citation”, non?

17)
Emilou
, le 09.02.2007 à 10:05
[modifier]

Alors, vous voyez, en plus vous êtes beaucoup plus expert que moi! Vous avez tout de suite compris comment l’utiliser, ce fameux outil de citations, vous au moins!

Peut-être vous pourrez m’apprendre? :-)

Oh que non (expert), encore toutes mes excuses pour cette méprise.

Concernant les citations, par hasard je viens de découvrir ceci :

1) Cliquer sur citation

…..bq%Auteur%. Texte %%

2) Copier le nom de l’auteur et le coller sur auteur, donc Emile Verschueren va s’insérer là : *

…..bq%Emile Verschueren%. Texte %%

3) Faire de même avec le texte de l’auteur *

…..bq%Emile Verschuerenr%. Je dois apprendre à lire %%

Ceci est le fruit de ma modeste découverte fortuite de ce matin.

(tiens, je ne parviens pas à mettre en gras le 3) n’aurai-je pas tout compris ?)

18)
aquafadas
, le 09.02.2007 à 10:15
[modifier]

Bonjour, en réponse aux questions concernant l’intégration avec KeyNote: le thème news permet de mixer la webcam avec les médias, mais dans un format de News assez standard. Dans le cas d’une présentation KeyNote, on pourrait très bien imaginer de créer un ou plusieurs thèmes un peu plus évolués, permettant de choisir plusieurs configurations (position de la vignette webcam, position des slides) et de générer les transitions entre ces configurations via une touche clavier. Le positionnement possible des slides et de la vignette du présentateur dans un environnement 3D permet d’envisager des choses assez sympathiques. Le mode Live va de son côté subir d’importantes évolutions dans les semaines à venir…

Matthieu, Aquafadas

19)
Guillôme
, le 09.02.2007 à 10:15
[modifier]

bq%le nom de l’auteur à sa place%. Gabriel, c’est tout simple! tu cliques sur le bouton “lien”.

%%

C’est tout, c’est tout… c’est vide dit!

Et dire, qu’y en a qui disent que jamais ils ne passeront à Latex parce que s’ils ont un Mac et des logiciels wysiwyg c’est parce qu’ils ne voulaient plus revivre l’horreur du début avec des commandes de formatage incompréhensible!

Sacré François!

21)
gabriel.parriaux
, le 09.02.2007 à 10:43
[modifier]

Le mode Live va de son côté subir d’importantes évolutions dans les semaines à venir…

C’est une bonne nouvelle! On se réjouit de suivre les évolutions de ce logiciel!

22)
François Cuneo
, le 09.02.2007 à 11:19
[modifier]

Hey Matthieu!

Merci d’intervenir, c’est toujours agréable de voir les développeurs participer.

C’est trop rare malheureusement.

Merci d’avoir fait en sorte que ta mise à jour 1.0.3 soit disponible à 23h59 hier, une minute avant que le test ne paraisse. C’est ce qui s’appelle jouer le jeu.

Merci pour la rotation d’images que tu as ajouter, et qui fonctionne impec. T’avoueras que c’est un plus!:-)

Je me réjouis de tester iDive 2, dès qu’il sera dehors.

En attendant, je vais bientôt partir en vacances. Je vais prendre toutes mes cassettes, ma caméra, mon disque dur externe, et hop, je vais te digitaliser toute ma vie numérique animée, tu vas voir comment.

Au retour, on me braquera, on me piquera mon disque externe, ma caméra et mes cassettes, et je n’aurai plus rien, mais bon, je me serai éclaté au moins avant.

23)
Blues
, le 09.02.2007 à 11:55
[modifier]

Car je ne connais pas de logiciel concurrent qui permettrait de faire ce que je décris…

Peu de gens se doutent des possibilités / force de QuickTime en solo en version Pro, qui permet d’additionner plein médias (images fixes/slides-video-sons-titres-etc..).

Personnellement sur une base Keynote exportée en .Mov, j’ai ajouté tout ce dont j’avais besoin pour une présentation de qualité Top sur écran/via portable / et DVD de salon

Défauts: les fonctions de QT sont cachées (manuel pratiquement inexistant) donc peu intuitif, de plus le “Time Line” n’est pas facile à caler

24)
moskit.bud
, le 09.02.2007 à 16:16
[modifier]

Etant un lecteur de CUK silencieux depuis des années, mais assidu, je profite de votre test de PulpMotion pour envoyer mon premier commentaire, finalement ! Même si je n’ai rien de spécial à dire, si ce n’est mon admiration pour l’équipe sympa d’Aquafadas.

Je suis un utilisateur référencé et heureux depuis les toutes premières versions de PulpMotion. Je dois de ce pas remercier leurs développeurs, et en particuliers Matthieu, pour leur réactivité, leur ingéniosité et leur ouverture d’esprit.

Que de bugs enlever, que de fonctions rajoutées à notre demande. Leur forum est vivant et ils sont à l’écoute de tous nos désirs, enfin ceux en rapport avec PulpMotion ahahahah.

J’ai fait des clips de toute beauté avec cette petit application, que du bonheur, que d’astuces et que d’innovations. Encore merci pour ce soft hors du commun. Une fenêtre ouverte pour d’autres applications aussi originales.

Bravo pour votre trophée à l’Apple Expo et je vous souhaite bonne chance pour la suite.

je me régale par avance des nouveautés que je vais découvrir dans PulpMotion avec vos prochaines mises à jour.

Un de vos plus grand fans

Marc

25)
jpp
, le 09.02.2007 à 16:28
[modifier]

J’ai essayé la dernière version (après avoir essayé une première démo il y a quelques mois). Bizarrement, je n’accroche pas du tout à ce logiciel. Les effets sont marrants mais on s’en lasse vite, les photos incluses dans les effets sont de taille (souvent) trop réduite et je trouve que l’image en perpétuel mouvement finit pas user littéralement l’oeil. Désolé!… Je suis en train de tester Videocue qui dans un domaine voisin (présentation vidéo), me séduit beaucoup plus.

26)
mge
, le 09.02.2007 à 22:32
[modifier]

Bonjour,

J’attends avec impatience le test iDive pour digitaliser toutes mes cassettes…

Concernant la photo, y aurait-t-il un soft et/ou site qui permette de mettre les photos sur le site et les montrer sous forme de vignette, ou en cliquant dessus de les voir en gros en “gros”, ce que fait pas mal .Mac + iWeb (par exemple), mais en plus qui permette aux personnes qui consultent le site de sélectionner rapidement toutes les photos qui les intéressent(case à cocher, ou autre..), et de les télécharger en taille réelle?

Merci.

27)
THG
, le 10.02.2007 à 16:43
[modifier]

Et hop, 25 eur de plus, décidément l’enseignement ça paye et on a du temps libre pour tester ce genre de truc…

Bref, 25 Eur pour des effets à gerber, d’un goût de chiottes, même sous Windaube on trouve pas ça…

Gilles.

28)
François Cuneo
, le 11.02.2007 à 01:11
[modifier]

Et hop, 25 eur de plus, décidément l’enseignement ça paye et on a du temps libre pour tester ce genre de truc…

Bref, 25 Eur pour des effets à gerber, d’un goût de chiottes, même sous Windaube on trouve pas ça…

Gilles.

THG, je trouve cette remarque complètement nulle.

Je ne comprends pas.

Mon temps libre, je le passe encore comme je le veux.

Si tu n’aimes pas ce programme, c’est bon, t’as le droit, d’écrire des choses comme ça par contre, c’est tout de même étrange. Je trouve cette manière de commenter proprement dégueulasse à la fois pour l’auteur de l’article et pour le programmeur et son équipe.

Si tu trouves les effets de ce programme à gerber, je me demande que penser de ce type de commentaires.

29)
Roger Baudet
, le 11.02.2007 à 09:25
[modifier]

THG, je crois que tu te trompes de Site ! Sur CUK, on ne “gerbe” pas, même si on n’aime pas. De plus, si un enseignant passe la majorité de son “immense temps libre” à tester des logiciels pour nous tenir informés de ce qui se passe dans le monde de la photo et de l’informatique, sache que je lui en suis profondément reconnaissant !

30)
Caplan
, le 11.02.2007 à 12:29
[modifier]

Et hop, 25 eur de plus, décidément l’enseignement ça paye et on a du temps libre pour tester ce genre de truc…

Bref, 25 Eur pour des effets à gerber, d’un goût de chiottes, même sous Windaube on trouve pas ça…

Gilles.

A chaque week-end son frustré de service. Merci THG!

Milsabor!

31)
Timekeeper
, le 11.02.2007 à 19:57
[modifier]

Je serais assez de l’avis de JPP : photos trop petites. Sinon l’idée est géniale, le résultat très séduisant, et je crois que si j’avais un mac plus récent, je l’achèterait. Mais sans en voir réellement l’utilité : si c’est plus beau qu’un diaporama classique, ce dernier à l’avantage de la taille des images (dans un DVD par exemple). PulpMotion me servirais plutôt à faire des fonds de menus pour iDVD, histoire de varier des thèmes d’origine. Pour la diffusion de petites vidéos sur internet, les photos sont vraiment minuscules… Intéressant par contre en écran de veille, mais là ne serait-il pas possible de pouvoir en faire une version PC : avec un export en flash ou quoi que ce soit : je n’y connais rien, mais est-ce si compliqué de faire une vidéo en écran de veille comme on en trouve partout sur PC ?

32)
THG
, le 12.02.2007 à 06:17
[modifier]

Je m’excuse auprès de tous ceux, à commencer par François, qui ont mal pris mes propos qui n’étaient pas à prendre au premier degré, bien entendu.

Par contre, je garde mon opinion sur ce produit.

Gilles.

33)
François Cuneo
, le 12.02.2007 à 06:40
[modifier]

Merci pour tes excuses, en particulier pour Aquafadas.

Le deuxième degré…

Que ne dit-on pas à propos du deuxième degré…

Difficile à manier, le deuxième degré, sur le net.

Il sert souvent de position de repli.

Parfois, un petit smiley suffit à le faire passer. Là, il n’y en avait pas.

34)
THG
, le 12.02.2007 à 07:52
[modifier]

C’est vrai que le petit smiley est bien utile…

Quant au deuxième degré, mon commentaire sur “windaube” en est un exemple, surtout pour ceux qui connaissent mes positions sur le Mac…

Encore une fois, milles excuses pour ma rudesse. Et ne pas apprécier un produit ne veut pas dire que les gens qui sont derrière ne sont pas des gens bien.

Gilles.

36)
Barzi
, le 13.02.2007 à 18:52
[modifier]

Ah, à mon tour de m’exprimer. J’ai acheté PulpMotion. Je sais pas encore trop pourquoi. Sans doute juste par réaction au prix payé pour VideoCue. Je me réjouis de voir le prompteur en action… et de le tester avec (sur) mes élèves.

Après quelques minutes d’essai, je regrette par contre déjà un truc (sauf si j’ai pas encore pigé comment faire): impossible d’importer un projet iMovie. Je crois qu’on doit d’abord l’exporter. Si c’est le cas, on va souvent m’entendre râler dans mon entourage, tant je suis habitué à la parfaite intégration de la suite iLIfe.

Je me réjouis d’utiliser à fond ce logiciel. C’est un peu le Comic Life de la video!

37)
aquafadas
, le 14.02.2007 à 20:31
[modifier]

Ne râlez pas…;-)…mais faites nous part, comme vous venez de le faire sur cette tribune de vos problèmes et souhaits. Nous promettons de réagir vite. Pour ce qui est de iMovie, l’import des projets n’est pas possible dans cette version…mais ce serait effectivement une bonne addition. Nous allons donc réfléchir à une navigation dans ces projets à partir de l’onglet video, qui pourra apparaitre dans une version très proche. Je pense même qu’il faudrait donner accès à toutes les séquences du projet, et pas uniquement la séquence montée, car certains utilisateurs utilisent iMovie pour dérusher leurs cassettes et peuvent avoir envie d’accéder aux séquences originales.

matthieu