Profitez des offres Memoirevive.ch!
Forts impôts des fortunés et faibles protestations des autres

Au risque de soulever de nouveaux remous sur Cuk, j’ai envie de mettre ici en discussion un événement qui a déjà fait parler de lui ailleurs: le déménagement de Johnny Halliday de France en Suisse, pour des raisons fiscales.

Je serai bref, en n’émettant que mon propre point de vue, qui risque d’aller à contre-courant de l’opinion publique, si j’en crois ce que j’ai entendu, vu, ou lu ici et là, dans les médias, qui ont abondamment abordé le sujet.

Je récapitule les données du problème: le chanteur, ayant gagné six millions d’euros en 2006, (plus de neuf millions de francs suisses), et étant taxé à 60 % de ses gains en France, est venu s’installer en Suisse, économisant ainsi quelques millions d’euros.

L’équation ainsi posée, au premier degré, paraît simple: pourquoi « perdre » de l’argent en le « jetant » au fisc, quand légalement on peut se le garder?

J’ai entendu, vu, lu, que plein de gens approuvaient largement son option, non seulement parmi les nantis, mais aussi dans les petites gens ne gagnant que des salaires de misère. Et je suis bien étonné…

Si Johnny ne pensait « fisc » que comme machine à nous « piquer » de l’argent, ou s’il était dans la difficulté de faire vivre sa famille, je lui donnerais raison de suivre son raisonnement et d’économiser sur ses impôts. Mais comme ce n’est pas le cas, il devient utile de traiter le problème sous l’angle de la morale.

Car il ne peut ignorer que l’argent qu’il verse pour ses impôts, aussi important soit-il d’apparence, est la manière indirecte et solidaire d’établir une certaine, et très lointaine, équité avec les nombreuses personnes moins bien nanties que lui. C’est un rééquilibrage, de moyens financiers entre les riches et les personnes disposant de revenus moyens, petits, ou nuls.

Je pense que Johnny a tort d’agir de la sorte et je suis surpris d’être parmi la petite minorité des personnes interrogées sur la question, à être de cet avis.

Car, si je soustrayais 60 % des six millions d’euros que je serais à même de gagner, il m’en resterait toujours, 2,4 millions (3,6 millions de francs suisses) pour boucher les trous de mes fins de mois. Ce devrait être d’autant plus suffisant, que je me serais arrangé, comme Johnny l’a probablement fait, lui aussi, pour défalquer de mes revenus déclarés, tout à fait légalement, bien entendu, bon nombre de dépenses coûteuses, économisées sur le quotidien: déplacements, fêtes, repas, hôtels et j’en passe. Ceci d’autant plus que la bonne affaire ne serait pas unique car, au cours des bonnes années précédentes, j’aurais aussi eu loisir, au vu de mes revenus, d’économiser de quoi mettre ma famille à l’abri du besoin.

Qu’un salarié gagnant modestement sa vie essaye d’économiser quelques sous sur ses impôts, c’est de bonne guerre, la moindre somme est pour lui importante, mais avec 200’000 euros par mois (300’000 francs suisses) on pourrait aussi penser autrement. Ou tout simplement ouvrir les yeux sur le monde (surtout quand on se fait le champion de lunettes de vue d’une certaine marque).

Je ne jette pas la pierre à Johnny personnellement, je sais que d’autres nombreux fortunés ont déménagé, tout à fait légalement, dans les « paradis fiscaux » et qu’ils y ont été accueillis à bras ouverts.

Je me sers de cet exemple pour avoir votre avis sur la question: est-il vraiment possible que la plupart d’entre nous approuvions ceux qui veulent échapper à la fiscalité de leur pays, alors qu’ils gagnent des sommes considérables?

Quant à parler de la moralité des pays qui défendent la concurrence fiscale, c’est une autre discussion que je n’aborde pas ici.

455 commentaires
1)
vivi
, le 02.02.2007 à 00:24
[modifier]

Johnny a empoché 20 millions d’euros d’argent public pour organiser une tournée des villes de province il y a un an. Dans ce cas, les impôts, lorsque ce ne sont pas les siens, mais ceux des cons qui paient pour assister à ses concerts ne le gênent pas… Il y a eu en plus des soupçons de double billetterie pendant ses concerts… Alors, amis suisses, Johnny, bon vent, garder le. Et allez voir ses concerts. Les français qui aiment le rock, eux, n’en veulent plus ! La France, aimez-là ou quittez-là ! L’ex belge, lui a choisi son camp !

2)
loic
, le 02.02.2007 à 00:34
[modifier]

Non, heureusement vous n’êtes pas le seul à penser cela. L’impôt c’est la répartition des richesses et la participation aux dépenses communes (justice, éducation, armée, …).

Dire aux gens, “l’argent que vous me donnez, je ne le fait pas tourner chez vous et je ne paye pas ma part des dépenses communes”, à mes yeux, ça a un mot: le vol. Le vol insidieux car pas vraiment visible, on ne vole pas vraiment quelqu’un mais un peu tout le monde. C’est pourquoi même ceux qui n’ont jamais donné un centime à Johnny sont lésés.

Ensuite, c’est un acte honteux. Dans une société où les inégalités ne cessent de croitre, ne pas payer sa part est honteux et sans moralité.

3)
fxprod
, le 02.02.2007 à 00:36
[modifier]

tenessee AIR CONNU

on a tous besoin de l’helvétie

un coin de gstaadt pour y passer la nuit

OoooooooH  helvétie

ah que

Plus sérieusement, que ferrait-il si les français lui disent d’aller vendre ses cd et chanter en Suisse, il ne faut pas non plus oublié que son magot annuel lui est offert en majorité par des gens qui payent leurs impôts en France… eux.

4)
Jérôme Fontaine
, le 02.02.2007 à 01:38
[modifier]

Comme les copains, je m’inscris moi aussi dans la tendance (pas si minoritaire que ça je dois dire où est-ce moi qui ai des oeillères) de ceux qui trouvent pour le moins amoral de se constituer la majorité de ses revenus dans un pays sans pour autant y acquitter ses impôts désormais. Le beurre, l’argent du beurre et la crémière sont donc en Helvétie, autre pays du fromage oblige. Le retour de l’exil est-il déjà programmé si l’ami Sarko est élu et met en place le bouclier fiscal pour protéger le rockeur (ah que bon il ne l’est plus vraiment, mais je lui concède volontiers qu’il a incarné cette musique jadis) de l’épée fiscale. En tout cas cet exil n’est pas un coup d’épée dans l’eau puisqu’il lui rapportera gros, tout comme aux autres vils fortunés de cette terre qui se sont eux aussi installés en Suisse. Ah si pour pas payer d’impôts, on peut aussi s’installer à Monaco (mais là ce n’est plus du rock’n roll mais Joe Dassin qui nous l’enseignait il y a bien longtemps déjà).

5)
Ishar
, le 02.02.2007 à 03:16
[modifier]

Bonjour,

Joni y veut pas payer ses impôts ? A que le vilain que voilà. Ainsi il continue de pas être original, ce n’est de loin pas le premier ni le dernier à rejoindre le club sélect des salopiauds qui profitent des avantages des paradis fiscaux pour se soustraire aux impôts de leurs pays.

Non, il n’est pas très original car sans être des stars, les fortunés de ce pays déménagent aussi volontiers vers des cantons moins exigeants. Le principe est le même : l’égoïsme. Plus proche de moi (financièrement et relationnellement parlant) je retrouve des adeptes de ce sport à la mode. Eux ne déménagent pas, il l’ont fait il y a entre 15 et 20 ans, en provenance d’obscures communes valaisannes, tessinoises ou juraciennes. Je veux parler des ex-ex-ex étudiants séduits naguère par la belle université de Lausanne et qui, charmés, nous ont fait l’honneur de rester parmi nous. Enfin quand je dis charmés je pense qu’il s’agit d’avantage d’avenir professionnel que de beauté du paysage.

Quand on étudie à Lausanne et que l’on vient de Ptitcomuneval on laisse ses papiers à Ptitcomuneval. C’est normal. Et quand on termine ses études, qu’on trouve du travail à Lausanne, on a souvent tendance à oublier de transférer ses papiers. Autrement dit on continue de payer ses impôts là-bas alors qu’on profite des infrastructures d’ici. Lausanne n’est pas Ptitcomuneval, c’est vrai aussi au niveau du taux d’imposition. Vous en connaissez peut-être de ces mini-salopiauds qui sont vos voisins, collègues ou amis depuis 20 ans et qui possèdent toujours des plaques minéralogiques VS ou TI.

Oh, bien-sur, le préjudice n’est pas comparable, le facteur d’échelle est grand mais le principe lui est le même : l’égoïsme. Vous dirais-je que j’en ai rencontré un qui milite pour les transports publics gratuits à Lausanne ? Autrement-dit je devrais en plus lui payer son ticket de bus ? Bon, c’est pour des raisons écologiques dit-il, évidemment, évidemment. Le phénomène n’est pas si restreint qu’on pourrait le penser puisque le canton de Genève a déclaré la guerre aux petits tricheurs qui ne se souviennent plus dans quel canton ils habitent et travaillent.

Une commune ce n’est pas seulement un ensemble de logements, d’usines, de bureau, de magasins et de lieu de loisirs. C’est aussi une structure qui dispense des services à sa population, ramasse les poubelles, déneige les routes, scolarise les enfants, subventionne la santé etc. etc. Et les impôts ça sert à ça. Autrement dit ça sert à tout le monde. Alors un peu moins d’égoïsme, un peu plus de largesse d’esprit et la commune (nous) s’en portera mieux. Et si Ptitcomuneval vous tient à coeur, rien ne vous empêche d’investir à titre privé mais ne détournez pas vos impôts pour cela car vous ne vaudriez guère mieux que Joni.

6)
couclown
, le 02.02.2007 à 04:58
[modifier]

Ishar, ce n’est pas du tout le meme probleme: dans votre cas, on parle des gens qui vivent quelque part, profite des infrastructures gratuitement et paient des impots ailleurs.

Dans le cas de Johnny, en fait, il va vivre dans un endroit ou il va payer moins d’impots. Il va donc profiter d’infrastructures, meilleure marche certes, mais qu’il va quand meme payer. Et quelque part, je prefere avoir un gros contribuable qui va finalement peu utiliser les infrastructures locales, mais y contribuer grandement qu’un petit contribuable qui va constamment y avoir recourt et contribuer presque rien.

En ce qui concerne l’endroit ou Johnny devrait payer ses impots: pourquoi devrait-il les payer en France en fait ? Je veux bien admettre qu’il faut redistribuer un peu de la richesse, mais pourquoi faut-il la redistribuer specifiquement en France ? (je n’ai rien contre les francais, c’est juste la situation qui veut ca). Si on voudrait poursuivre ce raisonnement jusqu’au bout de maniere logique, il faudrait recenser tous les pauvres et tous les riches et les distribuer equitablement sur tous les pays de la planete pour que les richesses soient redistribuees partout pareilles ! on voit bien que ce n’est pas possible.

Je ne vois vraiment pas en quoi la situation de Johnny est differente de celle de grandes compagnies qui viennent installer leur siege international en Suisse parce qu’elles ont une meilleure value for money. Et quand ces compagnies viennent s’installer, elles sont toujours aclamees. Ces compagnies font leur beurre ailleurs (comme Johnny), mais elles creent des emplois et de la richesse localement (Johnny aussi va depenser une partie de son argent localement), elles contribuent a la reputation d’un lieu (Johnny aussi d’une certaine maniere).

Oui vraiment, si on veut un systeme vraiment sociale, il faut plus s’interesser a la redistribution des richesses au niveau international entre pays ou continent qu’a la redistribution d’un individu ou d’une compagnie particuliere.

7)
Okazou
, le 02.02.2007 à 06:04
[modifier]

Pour ma part, je me contenterais de poser la question (préférentiellement) aux Suisses qui nous lisent : Que pensez-vous de la Suisse en tant que paradis fiscal gardien farouche du secret bancaire ?

Et quand ils auront répondu à cette première question, j’en poserai une seconde : Que pensez-vous des effets sociaux induits par les paradis fiscaux et le secret bancaire sur la vie des gens ordinaires, particulièrement quand le paradis fiscal se situe au cœur d’une communauté qui veut unifier ses lois sur le long terme ?

Le monde n’est pas une marchandise.

8)
mackloug
, le 02.02.2007 à 06:23
[modifier]

Ben une fois encore, je me sens de prendre mes petits doigts et mon clavier pour vous inviter à une réflexion qui porte au-delà des idéologies de gauche.

Ce qui est anormal, c’est qu’on puisse taxer un travailleur à hauteur de 60% de son revenu. Si encore l’argent était employé à bon escient, on pourrait se dire qu’effectivement Johnny est un salaud, etc. Mais il faut regarder la vérité en face : les 35 heures ont tués notre pays. Au point que faute de suffisament d’heures de travail disponibles, on n’est débordé dès que tombent trois flocons de neige… Les SDF tellement à la mode en ce moment envahissent nos rues. Les multirécidivistes récidivent à tout va.

Pendant ce temps, RMI, allocations de solidarité, indemnité de chomage, et autres associations bidons ponctionnent une énorme partie du magot fiscal.

Si les 60% d’impots étaient bien employés, nos routes seraient déneigées, les SDF n’existeraient pas et la délinquance aurait nettement moins de raison d’etre et on pourrait se dire qu’il fait bon vivre dans notre pays.

Dès lors, je trouve normal que l’on puisse choisir de vivre dans un pays où les élus gèrent l’argent public au mieux et de fuir le pays de la gabegie, du gaspillage et des donneurs de leçons.

Oh Marie, si tu savais…

9)
orangers
, le 02.02.2007 à 07:10
[modifier]

Ah ben ça alors… Commencerions nous à penser à un moratoire sur les paradis fiscaux? Ne citons pas seulement votre Suisse, les Cuk; il y a Jersey et Guernesey, Man, Barbades et Tobago sans oublier les pays qui fournissent pavillon de complaisance et obscurantisme financier… Favorisent ils le développement général?

10)
Vince
, le 02.02.2007 à 07:13
[modifier]

Vive la liberté d’aller et venir, de s’installer et de travailler où l’on veut. À bas les impôts : ce n’est pas en volant les gens qu’on fait leur bien, c’est en les laissant libres d’utiliser aux mieux les richesses qu’ils ont crées. Qui peut dire qu’il peut dépenser plus intelligemment et plus justement mon argent que moi ?

L’impôt ne rééquilibre rien : il est un facteur de désordre et de pauvreté.

11)
Marc2004
, le 02.02.2007 à 07:30
[modifier]

La Suisse, Luxembourg, les iles anglo normandes, etc…sont des pays qui créent beaucoup de difficultés à l’Europe à cause de leur fiscalité. Alors un suisse qui fait la morale, c’est l’hôpital qui se moque de la charité! François, je vous aime bien, mais sans méchanceté de ma part, apprenez d’abord à balayer chez vous!

Quant à la France…effectivement…, c’est devenu la politique des associations de tout poils. Les professionnels n’y sont plus écoutés, ils y sont devenus suspects…C’est le pays du “j’ai droit” ou du “c’est normal” alors qu’il n’y a pas d’autre droit que ce qui est possible avec ce qu’on a. Du coup, beaucoup de ceux qui peuvent partir le font, et Halliday n’est qu’un parmi bien des entreprises et des travailleurs expatriés. C’est la dégringolade içi. Bien à vous.

12)
fxprod
, le 02.02.2007 à 07:36
[modifier]

Pour bien commencer la journée.

JH et David il y a 25 ans se promènent sur le port de St trop

David:”oh papa regarde les beaux bateaux”

JH:” AH que ce ne sont pas des bateaux ce sont des yachts”

David:”Papa comment on écrit yachts ?…”

JH:” ah que tu as raison David, ce sont des bateaux”

13)
Jean-Phi
, le 02.02.2007 à 07:55
[modifier]

Tout le monde à ses problèmes. Johnny aussi. Le problème de Johnny depuis toujours c’est payer ses impôts. C’est comme ça. Johnny a toujours travaillé pour payer ses impôts et il a toujours eu un temps de retard avec le fisc. Plus on gagne de l’argent et plus on vit au-dessus de ses moyens. C’est la cas de Johnny. En outre, johnny est entouré de parasites qui vivent dans le luxe à ses dépens. Johnny est une vache à lait qui produit beaucoup de lait, mais pas assez pour nourrir tous ses parasites ou pour compenser son incapacité à gérer sa vie. Des parasites ont trouvé une bonne solution pour continuer à pomper un johnny vieillissant et fatigué : la Suisse ! Ce n’est pas si grave, car l’argent circule et revient toujours, sauf peut-être en France, pays encore plus vieux et et plus fatigué que pappy Johnny. C’est tout, y a rien d’autre à dire. Inutile de moraliser. Par ailleurs, je ne suis pas un fan de Johnny. C’est pas mon style, mais j’admire le tacheron qui est en lui. Johnny est une victime, de lui-même et de la connerie des hommes. Amen.

14)
Caplan
, le 02.02.2007 à 08:08
[modifier]

“Je connais Gstaad et franchement, on s’y emmerde grave”, a déclaré en souriant le chanteur, interrogé sur l’exil fiscal de Johnny Hallyday durant la conférence de presse de présentation de sa tournée.

“Je n’ai pas l’intention de m’installer là-bas, ça ne signifierait rien”, a-t-il ajouté.

“J’ai eu une réussite magnifique (en France), je ne vais pas me barrer en prenant l’oseille et en disant: Salut les mecs”, a-t-il poursuivi en indiquant cependant que “Johnny n’a pas complètement tort” et que le système d’imposition français est “un peu démotivant”.“Je ne le juge pas, a poursuivi Sardou. Il a pris sa décision, ça le regarde. Simplement, je sais où il habite et ça me fait franchement marrer!”.

Johnny va-t-il arriver à réaliser l’exploit de mettre Okazou et Sardou dans le même camp?

J’ajouterais que ce qui n’est pas normal, c’est qu’on puisse gagner des sommes pareilles en général. Si les gens avaient des salaires normaux (cadres, artistes, etc….), ils ne passeraient pas leur temps à soustraire leur butin au fisc de leur pays.

Milsabor!

15)
François Cuneo
, le 02.02.2007 à 08:11
[modifier]

La Suisse, Luxembourg, les iles anglo normandes, etc…sont des pays qui créent beaucoup de difficultés à l’Europe à cause de leur fiscalité. Alors un suisse qui fait la morale, c’est l’hôpital qui se moque de la charité! François, je vous aime bien, mais sans méchanceté de ma part, apprenez d’abord à balayer chez vous!

Heeuu… Relisez la signature de l’auteur. Ce n’est pas que je veux dénoncer mais…

Je crois que la dernière phrase de l’article montrait bien que Roger comprend bien les questions que vous vous posez quant à notre fiscalité.

16)
Franck_Pastor
, le 02.02.2007 à 08:13
[modifier]

Je n’ai rien à ajouter à ce que tu dis, Roger, je suis parfaitement d’accord avec toi. Et je crois qu’on n’est pas si peu que ça à l’être.

17)
cerock
, le 02.02.2007 à 08:14
[modifier]

@Ishar Certaines communes vaudoise exagère aussi. Un de mes meilleures amis à un studio dans une commune voisine de Lausanne. Il y dort trois nuit par semaine (pour cause son travail). Et bien il est régulièrement harceler par cette commune pour qu’il y dépose ses papiers. C’est vrai que c’est normal de payer ses impôts dans cette commune alors qu’il possède une maison en Valais et que sa famille y vit et que ses enfants vont à l’école. Et quand je dit harceler, je ne pèse pas mes mots. Je ne vous dirais même pas combien de fois il a eu la visite de la police… C’est vraiment très logique… A argent quand tu nous tiens

18)
Inconnu
, le 02.02.2007 à 08:36
[modifier]

Sur le plan strictement juridique, Johnny a payé son quitus fiscal et s’est barré à Gstaadt en toute légalité. Sur le plan moral, c’est plus difficile de trancher, la moralité étant propre à chacun. Je n’ai pas d’avis sur la moralité de son départ, chacun est libre de faire comme bon lui semble, dans le strict respect de la loi.

Par contre, je trouve que c’est plutôt stupide de sa part. On a comparé son exil fiscal à celui d’autres vedettes et sportifs. La différence entre Johnny et Zidane, c’est que Zidane a bossé à l’étranger, il ne s’est pas contenté d’y vivre. Idem pour les joueurs de tennis ou les pilotes de F1, qui gagnent leur vie tout autour de la planète.

En dehors de la France, je vois mal ou Johnny peut gagner son beurre. S’il se contente de son public dans les pays francophones, hors France, à mon avis, les 6 millions d’euro en 2007, faudra pas trop y compter.

Tout l’argent ramené par ses tournées et ses ventes de disque et merchandising en France sera imposé en France, à travers la TVA et l’impôt sur les sociétés grande partie. Ce n’est QUE son impôt sur le revenu qui passe à l’as.

Je pense que si son ami Sarkozy ne devient pas Président, on n’est pas prêt de revoir Johnny en France (ca ne me dérange pas, je ne suis pas du tout fan).

Au final, je me dis que moi aussi je me barrerais de France si on me prenait 60% de mes revenus. Quelque soit les revenus. Parce que, qu’on gagne 10,000 euros ou 10,000,000 euros, 60% ca reste 60%. Le bouclier fiscal à 50% me parait être une bonne mesure. Même si ca reste énorme comme taux d’imposition. A mon avis, au delà d’un tiers des revenus, c’est rédhibitoire. “Les haut taux tuent les totaux” disait un économiste. Souvenez vous de Gainsbourg brulant son billet de 500 FF. Un geste déplacé certes, mais explicite.

Ce qui me géne sur les questions de fiscalité, de bouclier fiscal, d’ISF, c’est que bien souvent ce sont les 50% de français qui ne sont pas assujetis à l’impôt sur le revenu qu’on entend le plus s’exprimer sur ce sujet.

Personnellement, je suis favorable à l’idée que tout le monde paie un peu d’impôt, histoire que ce ne soient pas toujours les mêmes qui paient pour tout le monde. Le type qui gagne 1000 euros par mois, il en paie 50 euros, il est solidaire avec celui qui y laisse 2 mois d’impôts par an pour payer les prestations sociales de ceux qui en ont besoin. 50 euros, ca lui fait une somme. Mais moi aussi les 2 mois d’impôts, ca fait une somme…

Quand au fait que la Suisse connaisse une relative douceur de l’impôt, hé bien tant mieux. Montebourg a encore loupé une occasion de se taire. Ce n’est quand même pas à la Suisse de changer son système fiscale pour faire plaisir aux membres de l’UE. Nivellons par le bas, pour une fois :)

19)
Tartopom
, le 02.02.2007 à 08:42
[modifier]

Je serai bref, en n’émettant que mon propre point de vue, qui risque d’aller à contre-courant de l’opinion publique

Mais pas du tout: la plupart des gens, en Suisse aussi, sont d’accords avec ce point de vue.

20)
Emilou
, le 02.02.2007 à 08:44
[modifier]

Pire, l’amis Johnny a voulu jouer sur la corde sensible des belges arguant qu’étant de père belge son grand cœur penchait vers le royaume, et dès lors demandait une naturalisation afin de matérialiser l’appel des sentiments. La loi belge en matière de taxations étant plus favorable au pays de Brel qu’en France, la supercherie aux grands sentiments fût très rapidement décelée. A la limite on pourrait parler d’escroquerie. Cette malhonnêteté me paraît davantage condamnable . Se manque d’esprit civique en France ne fait que confirmer ce dont il est capable. Les affaires sont tellement grosses que l’on pourrait se demander si une forme de bêtise ne le dispute d’avec une inclinaison bassement mercantile. Cela ne me fait pas oublier qu’il est un grand chanteur et qu’ainsi je ne veux le considérer qu’en tant que tel, mais qu’on ne me bassine plus sur son prétendu grand cœur.

21)
ToTheEnd
, le 02.02.2007 à 08:47
[modifier]

Bon, pour répondre à la question, je dirais que je comprends JH…

La solidarité et tout ça, je suis parfaitement d’accord, mais ce que Roger oublie de dire, c’est que la France se situe à la 1ère ou 2ème place de l’impôt le plus élevé en Europe (pour les entreprises comme pour les revenus).

Alors quoi? Est-ce que la France à le taux d’imposition le plus élevé du monde parce que c’est le pays le plus désoeuvré et le plus précaire d’Europe??

En France, certains politiques commencent à comprendre qu’il ne sert à rien d’offrir un paradis fiscal taxé à 0% pour attirer des entreprises pendant 5 ans et ensuite, être surpris de les voir partir quand la taxation ne permet tout simplement plus à cette même entreprise d’être compétitive au niveau européen.

Bref, je le répète, je veux bien être solidaire, mais je me poserais aussi des questions si je devais être 2 ou 3 fois plus solidaire que de l’autre côté de la rue.

T

22)
Tartopom
, le 02.02.2007 à 08:50
[modifier]

Vous avez vu la couverture de “Charlie Hebdo”?

Johnny: VOLEUR COMME UN FRANÇAIS – CON COMME UN BELGE – CHIANT COMME UN SUISSE

C’est drôle non?

23)
JCP
, le 02.02.2007 à 08:55
[modifier]

1. La suisse n’est pas un paradis fiscal (c’est le seul pays au monde à imposer à la source les revenus de l’épargne des Européens).

2. L’incurie crasse de certains gouvernements engendre l’hypertrophie de l’appareil de l’Etat et l’augmentation constante de la pression fiscale. Ca n’est pas en augmentant les impôts et le nombre de fonctionaires que l’on améliore sensiblement le sort des défavorisés.

3. La concurrence fiscale existe. Partout. Celui qui gagne EUR 6 mio par an peut aller habiter où il veut sur la planète, même en Patagonie (tiens…).

4. La revanche des médiocres n’aura pas lieu.

24)
franckL
, le 02.02.2007 à 08:55
[modifier]

petite précision les taux en France ont été revu et les 60 % se sont transformé en 40 % pour 2006

Barème applicable aux revenus 2006

Tranches de revenu Taux d’imposition Jusqu’à 5 614 euros 0 % Supérieure à 5 614 et inférieure à 11 198 euros 5,5 % Supérieure à 11 198 et inférieure à 24 872 euros 14 % Supérieure à 24 872 et inférieure à 66 679 euros 30 % Supérieure à 66 679 euros 40 %

25)
WIPA
, le 02.02.2007 à 09:09
[modifier]

franckl et l’ISF, tu l’oublies et la TVA, tu l’oublies aussi. Ce ne sont pas des impots?

26)
coacoa
, le 02.02.2007 à 09:21
[modifier]

Dans le fond, on en revient toujours au même clivage : ceux qui pensent d’abord “moi” et ceux qui pensent d’abord “nous”.

Ce sont deux “morales” différentes, qui s’opposent et s’opposeront jusqu’à la fin des temps (que certains “moi” s’acharnent à précipiter).

27)
Tom25
, le 02.02.2007 à 09:26
[modifier]

Pour reprendre l’exemple sur Zidane, effectivement on peut trouver normal que lui aussi se barre hors de France pour payer moins d’impôts. MAIS, aussi bon fottballeur soit-il, je ne pense pas qu’il aurait fini cadre ou dentiste. Il aurait surement profité de toutes les aides françaises. Je suis persuadé que si il avait été ouvrier à la haîne chez Peugeot il serait resté en France.

Ensuite, sauvegarder sa conscience parce qu’on se barre à l’étranger (hors de France) en expliquant “la France gère mal mes impôts alors autant les payer ailleurs !”. A ce compte, il faut autoriser un médecin à choisir qui il soigne. Pourquoi sauverait-il un sale con qui gère mal sa vie ?!

Bref, avant que les gens ne se mettent d’accord entre eux, d’abord se mettre d’accord avec soi. Bien souvent je m’en fou des convictions des gens, mais il faut vivre en accord avec ses convictions. La France est comme ça depuis plus de 60 ans, la Suisse aussi. Si Johnny avait dû quitter la France, il fallait le faire il y a 60 ans. C’est facile de se reservir 10 fois puis de dire “j’te’l’paye pas ton vin il est dégueu !”.

28)
Inconnu
, le 02.02.2007 à 09:29
[modifier]

Extrait de mon blog :

« – Johnny veut aller s’installer en Suisse. C’est les Suisses qui vont être contents… ;-)

En attendant, cette attitude inadmissible qui consiste à se domicilier là bas pour échapper aux contraintes fiscales d’ici (un peu lourdes il est vrai, mais il faut savoir ce que l’on veut, éternel débat) mériterait sanction. Au lieu de hurler à la demoiselle effarouchée, les politiques auraient, s’il en avaient le courage une solution autant radicale qu’efficace pour remédier à ces états de fait : je propose qu’on déchoie tout simplement de la nationalité françaises ces déloyaux. Je pense que ça ne pourrait avoir qu’un effet bénéfique et mettre un peu de morale civique dans la tête des Johnny et autres transfuges qui veulent bien avoir les bienfaits de la société française sans en avoir les inconvénients.

Ce qui est aussi tout à fait inadmissible, c’est l’attitude des politiques français de ne dénoncer que vaguement ces forfaitures sans faire quoique ce soit pour les solutionner. Mais, droite extrême libérale oblige, on ne peut que difficilement taper sur les petits copains, donc on laisse faire… »

29)
Inconnu
, le 02.02.2007 à 09:33
[modifier]

Personnellement je trouve pas que la droite actuellement au pouvoir soit extrèmement libérale. La prochaine droite, je dis pas.

30)
Caplan
, le 02.02.2007 à 09:44
[modifier]

Vous avez vu la couverture de “Charlie Hebdo”?

Johnny: VOLEUR COMME UN FRANÇAIS – CON COMME UN BELGE – CHIANT COMME UN SUISSE

C’est drôle non?

Si!

Milsabor!

31)
Flonflon
, le 02.02.2007 à 09:46
[modifier]

Bonjour amis français! On parle de paradis fiscaux, de fuites à l’étranger, etc. Mais savez-vous que les plus grosses fortunes de France sont exonérées d’impôts lorsqu’elles “investissent” dans le vin? En effet, une propriété viticole déclarée comme outil de travail permet d’être exonéré d’impôt sur la fortune (ISF)… Comme par hasard, les Depardieu, Bouygues et une “flopée” d’autres grandes familles (Peugeot, Hermès, CNP, etc) se sont soudain pris de passion pour la viticulture! Comme c’est bizarre, cet amour soudain des terroirs! Mais là, on ne dit rien… (je me réfère au dernier numéro du magazine Géo) Balayer chez nous? Regardez déjà plus en détail comment fonctionne votre administration. A force d’élever le fraudeur au rang de sportif national, on s’étonne que la France soit championne d’europe des caisses d’Etat vides.

32)
Olivier Pellerin
, le 02.02.2007 à 09:48
[modifier]

Johnny paiera toujours des impôts en France. Quoi ? Si ! En fait, tout dépend de quel impôt on parle. Mais là, on rentre (un peu) dans la technique.

D’abord, il y a les impôts sur le revenu. Johnny continuera à les payer sur ses revenus en France. Il faudrait qu’il commence par résider et travailler plus de six mois par an hors de France. Ensuite, même s’il y parvenait, il faudrait qu’il résiste aux pressions de Bercy (le Ministère des Finances) qui trouverait nombre de moyens pour continuer à taxer les revenus du chanteur. Ils ne sont quand même pas complètement manchots là bas. Le premier français qui dit le contraire gagne un contrôle fiscal (payant).

Si Johnny s’installe dans une ville “chiante”, ce n’est donc pas pour ça. C’est d’abord pour échapper à l’impôt sur la fortune, sûrement aussi pour réduire son taux de taxation des plus-values, pour améliorer l’impôt sur ses sociétés, réduire le taux de charge sur ses salariés et, last but not least, permettre à ses héritiers de payer moins d’impôts sur l’héritage. J’en ai sûrement oublié.

Reste la question morale. Qui est complexe : 1) Il y a la morale de Johnny : c’est avant tout pour ses héritiers qu’il “émigre” 2) il y a celle de ses comptables et fiscalistes : ils font bien leur métier 3) il y a celle des états qui se font une concurrence fiscale 4) et celle des Suisses qui sont bien contents de profiter des impôts que Johnny paiera chez eux.

33)
Dan DT
, le 02.02.2007 à 09:49
[modifier]

@ Emile

Tu oublies d’ajouter qu’ayant reçu la nationalité Belge, il aurait pu s’installer sans problème à Monaco ce qu’il ne peut pas faire en étant Français.

Je trouve que le mieux est de taxer sur le lieu de travail et non résidence/domicile Venir d’un petit patelin travailler dans la capitale et profiter de ses avantages, transports, routes, etc et ne pas contribuer à ces dépenses apauvrit la ville. Et c’est encore plus vrai en Gelbique avec les régions wallonne/flamande :-(

Idem pour les chefs d’entreprises (plein de fric) français qui viennent bâtir de grosses villa en Gelbique près de la frontière et vont travailler tous les jours (quand ils travaillent…) en France. Normal on a pas d’impôt sur les grosses fortunes mais par contre on taxe un max sur le travail, donc travailler en France et vivre en Gelbique et acheter chez Auchan ou la vie est moins chère :-/

PS. Il a toujours été plus facile de prendre 1€ à 1.000.000 de pauvre que 1 million € à un riche :-/

34)
Tom25
, le 02.02.2007 à 10:01
[modifier]

@Flonflon, ayé, tu m’as mis de mauvais poil en m’apprenant des choses que je ne savais pas, je dirais même, que je ne soupçonnais pas !

Putain c’est décidé, demain je ne bois plus ! Ca va être dur mais je boycotte le vin.

35)
Candide
, le 02.02.2007 à 10:04
[modifier]

la moitié des ménages paient l’impôt sur les revenus l’autre moitié en profite cherchez l’équité républicaine ? ça se passe ici dans notre belle France égalitaire

36)
-Pilou-
, le 02.02.2007 à 10:19
[modifier]

Bonjour,

Qu’il ne reste “que” 2,4 M Euros sur ces 6 Millions, cela ne me fait ni chaud, ni froid. Pourtant, j’essaye, avec force, de m’imaginer en possession des dits 2,4 Millions. Je n’y arrive pas. C’est une somme, qu’en l’état des choses, je ne gagnerai pas sur toute la longueur de ma vie. Comme on dit, j’espère qu’il n’aura besoin d’aucun service public pour lui et ses proches. Quant à ceux qui ne seraient pas assujettis à l’impôt, je ne vois pas de qui l’on parle. Même quand on est au chômage, avec 600 euros par mois (tout le monde n’est pas au chômage, par plaisir, volonté, fainéantise…), on participe, on paie une forme d’impôt(RDS, Assurance maladie, vieillesse). Cela dit je ne suis pas certain que JH s’imagine avec 600 euros par mois. Par pitié ne parlons pas de mérite, de talent ou je ne sais quoi d’autre. Qu’il s’estime déjà heureux de payer son pain, son fuel, son timbre au même prix que le gars qui gagne 600 euros/mois. Contradictoirement, ce qui n’est pas juste, en France, à mon avis, c’est ce système de tranches (trop larges) : le gonze qui gagne 24873 euros, paie 7462 euros et celui qui en gagne 24871, lui, en paie moitié moins… L’ISF, d’une certaine manière, n’est pas très juste. Mes parents, il y a 20 ans ont fait construire leur maison, à une vingtaine de bornes de Paris, pour 1 million de Francs. Aujourd’hui, cette maison vaut 4,5 fois cette valeur. S’ils venaient a disparaître (mes vieux), outre le fait que pour rien au monde je ne retournerai vivre en région parisienne, je ne me vois pas assumer les taxes s’y affairant. Cette bicoque, je ne veux même pas en entendre parler. Je leur ai demandé de prévoir d’en faire un don à je ne sais quelle association, ce sera mon côté JH pour échapper au fisc. J’ai sans doute écrit beaucoup d’inepties, veuillez m’en excuser. Cordialement.

37)
Mirou
, le 02.02.2007 à 10:34
[modifier]

Dans le fond, on en revient toujours au même clivage : ceux qui pensent d’abord “moi” et ceux qui pensent d’abord “nous”.

Ce sont deux “morales” différentes, qui s’opposent et s’opposeront jusqu’à la fin des temps (que certains “moi” s’acharnent à précipiter).

J’ai peur que la nature humaine soit ainsi faite: quand on doit compter sur “nous” on pense effectivement d’abord à “nous”, mais quand on peut compter sur “moi”, on pense de plus en plus à “moi”….

Sauf effectivement certains, que l’on appelle Gauche Caviar, qui gagnent bonbons mais qui sont très satisfaits de payer plus d’impôts, par solidarité.

Bon comme perso, je suis plutôt gauche M-Budget, je retourne au job….

D’ailleurs, vous connaissez : My Way ?

38)
Inconnu
, le 02.02.2007 à 11:04
[modifier]

-Ce n’est pas Johnny qui a décidé ça, mais celui ou ceux qui gèrent, depuis quelques temps, ce que l’on pourrait appeler la “société Johnny”.

-C’est curieux que cela se passe juste quelques mois avant les élections.

-Beaucoup d’autres ont fait de même, depuis des années, mais sont moins médiatiques. Johnny était le symbole rêvé pour servir les ambitions de certains, juste avant les élections.

-Hasard ou coïncidence que tu parles de “My way” composée par un Français (pas Claude François qui n’a fait que co-signer) qui habite…où?

39)
Alain Le Gallou
, le 02.02.2007 à 11:14
[modifier]

Le nombre des riches est ridicule par rapport au nombre des cadres. C’est la classe moyenne la vache à lait de l’impôt. Le cas des “johnny” non pas d’intérêt économique, sauf à alimenter les vagissements dialectiques du café du coin. Cuk est tombé à ce niveau dans cet article.

L’important, c’est des faits comme ce que j’ai entendu il y a plusieurs mois dans l’émission de France Culture “L’esprit Public” où un professeur de haut niveau* spécialisé en économie qui parle tous les dimanches matin, disait que tous ces élèves de la promotion précédente étaient partis travailler à l’étranger.

Après des études presque gratuites, l’impôt tuant l’impôt, tous les économistes le savent, ces jeunes foutent le camp pour avoir un meilleur ratio salaire/impôt.

Ce n’est pas le cas unique de johnny qui fait que la France s’écroule. Désolé Cuneo, votre article, est à côté de la plaque. C’est du criaillage inarticulé proche des vociférations vineuses du café du coin, du sentimental, du religieux, pas du sérieux.

A titre personnel, ne vous inquiétez pas, je vous garde toute mon amitié, et continuerai à lire cuk chaque matin en buvant mon chocolat.

ALG

*Escusez, j’ai un trou de mémoire sur son nom et où il enseigne. Mais c’est la crème de la crème. Sorbonne ou autre même niveau.

40)
alarache
, le 02.02.2007 à 11:17
[modifier]

lu dans courrier des lecteurs de Télérama: “Si j’ai bien compris, en France lorsque j’achète une carte mémoire pour mon camescope ou mon appareil photo numérique pour garder en mémoire des moments avec ma fille, je paye une taxe pour les chanteurs pour qu’ils puissent aller s’installer en suisse?…..”

41)
Roger Cuneo
, le 02.02.2007 à 11:25
[modifier]

Merci, legallou, de me garder votre amitié. Quant à mes vociférations vineuses du café du coin par rapport aux éminents “professeurs de Sorbonne”, je me permets tout de même de garder mon opinion. Oui, plus que d’économie, je soulevais une question de morale. C’est vrai que ce n’est pas la’affaire des économistes.

42)
alarache
, le 02.02.2007 à 11:28
[modifier]

Vince: “Vive la liberté d’aller et venir, de s’installer et de travailler où l’on veut. À bas les impôts : ce n’est pas en volant les gens qu’on fait leur bien, c’est en les laissant libres d’utiliser aux mieux les richesses qu’ils ont crées. Qui peut dire qu’il peut dépenser plus intelligemment et plus justement mon argent que moi ?

L’impôt ne rééquilibre rien : il est un facteur de désordre et de pauvreté.”

Pas de problème: les portes du Cambodge te sont grandes ouvertes: pas d’impôts, bon courage…..

43)
ToTheEnd
, le 02.02.2007 à 11:57
[modifier]

Roger: je peux te retourner ton argument. Pourquoi est-ce que la seule réponse que l’Etat voit quand il manque de l’argent c’est “yaka augmenter les impôts” ou “yaka prendre là où il y a de l’argent (soit chez ceux qui gagnent et qu’on ponctionne déjà)” ou “yaka prendre chez les riches”.

Où se trouve la morale là-dedans?

L’administration ne fait que grandir à vue d’oeil et pour autant, je n’ai pas l’impression que ça va mieux.

Mais il est aussi évident qu’il vaut mieux demander plus à ceux qui ont de l’argent que d’essayer de remettre en question le premier employeur du pays… et donc de ses employés.

La morale, c’est un joli concept, encore faut-il parler de la même chose.

T

44)
WIPA
, le 02.02.2007 à 12:02
[modifier]

Je n’aurai jamais la fortune de Johny mais si oui SI je l’avais il y a longtemps que j’aurais fait comme lui. Lisez l’Express de cette semaine et vous verrez pourquoi il est partit hors de France. La France est le pays d’Europe ou la pression fiscale est la plus élevée. 73;5%

45)
WIPA
, le 02.02.2007 à 12:02
[modifier]

Je n’aurai jamais la fortune de Johny mais si oui SI je l’avais il y a longtemps que j’aurais fait comme lui. Lisez l’Express de cette semaine et vous verrez pourquoi il est partit hors de France. La France est le pays d’Europe ou la pression fiscale est la plus élevée. 73;5%

46)
alec6
, le 02.02.2007 à 12:03
[modifier]

Salut !

Ha merci Roger de sortir Cuk de sa torpeur hivernale… après une maigre poignée de réactions à propos de logiciels, bidules fabuleux et autres machins extraordinaires qui pimentent notre vie de Mac/Cuk-addicts… (merci au passage à ceux qui m’ont fait découvrir de nouveaux fonds d’écran ou un nouveau lecteur d’images et pdf…).

Tout d’abord je ne peux qu’applaudir à la lecture de cette humeur et voudrais par ailleurs apporter mon grain de sel… ça faisait longtemps, mais quand on a tous les défauts on ne peut pas s’en empêcher !

Je bosse en free lance, en indépendant quoi, en profession libérale pour être précis. Quand on est pas trop con on apprend à faire sa compta tout seul, il y a des logiciels pour ça (ça me change de la suite Adobe !).

On découvre donc ce qu’est un bilan, d’un côté ce qu’on gagne (le chiffre d’affaire) et de l’autre ce qu’on dépense dans le cadre de son travail. Lorsqu’on est salarié le problème ne se pose pas : on déclare fin mars son revenu salarial de l’année passée… et moins les personnes à charges les dons et autres babioles basta cosi !

Quand on est “profession libérale” donc et a fortiori entreprise on se charge de bien remplir la colonne “dépenses” car tout cela (hors taxe, sans la TVA) va venir en déduction de ses recettes. Je suis designer par exemple, je vais donc déduire l’achat d’un ordinateur, d’un disque dur, d’un appareil photo, de papier, de crayons d’une chaise pour mon bureau, d’une partie de mes communications téléphonique et de mes timbres, d’un restau avec un client de temps en temps, de mes billets de train ou de métro quand je vais voir un client, même si ce n’est pas toujours un client, mes charges sociales (sécu, retraite, complémentaires…), etc. D’une part je “récupère” la TVA sur la plupart de ces dépenses, ie je la déduits de la TVA que je demande à mes clients quand je leur fait une facture (prix HT + TVA) ; je ne reverse donc qu’une partie de la TVA perçue. Et d’autre part, en déduisant ses dépenses de mes recettes, je ne paie donc pas d’impôt sur ces sommes là. Est-ce clair ?

Il y a peu nous parlions de “professionnel” vs “amateur” à propos de la vente des photos de François. Quand un amateur achète un ordi ou un APN il ne récupère pas la TVA dessus et il paye des impôts sur son prix d’achat puisque il s’agit d’une partie de ses revenus. Quand un professionnel fait le même achat il lui coûte beaucoup moins cher (TVA et part d’impôt en moins) et rien ne lui interdit d’en avoir un usage personnel… Je ne paye donc des impôts que sur la somme qu’il reste et qui constitue mon bénéfice, celui-ci me permettant de nourrir, de loger, d’habiller, de transporter et de distraire ma petite famille.

S’agissant d’une entreprise c’est pratiquement la même chose : la case “dépenses” est un peu plus complexe puisque rentre en ligne de compte les salaires, les investissements, la R&D, les locaux, les charges sociales, les achats de matières première, la formation, la sécurité, etc. Ce qui reste s’appelle le bénéfice ! CE QUI RESTE !!! L’impôt n’est donc calculé que sur cette somme. Et c’est quoi le bénéfice ? Hum ? C’est cette somme d’argent que se partagent les actionnaires quand ils ont éventuellement daigné mettre un peu de poignon de côté pour avoir du “cash flow” leur permettant d’investir sans faire des emprunts à une banque, mais quand l’argent n’est pas cher comme aujourd’hui (taux directeur des banques centrales TTE ?), ils préfèrent emprunter… et se partager les dividendes ! Et moins les impôts sont élevés, mieux les actionnaires se portent ! Au passage on remarquera qu’en France grâce à Jospin les impôts sur les dividendes sont limités à… 25% alors qu’ils sont plus importants aux US…

Si je me suis bien exprimé et si vous avez bien compris, vous voyez là qu’il faut relativiser les impôts que payent certains ou, comme s’était le cas il y a qq mois, les assurances que les chirurgiens libéraux doivent payer pour exercer leur métier au sein d’une clinique privée… par exemple !

Quant aux “maigres” 2 000 000 d’euros qu’il reste en fin d’année à Jeannot Vacances il est égal à 2 000 mois de smic soit 166 années de labeur d’un ouvrier moyen ou encore 4 siècles de RMI, sans compter comme je vous l’ai expliqué plus haut que Jeannot se sera acheté fringues, bouffe, bagnoles, ordis, instruments de musique, déplacements professionnels bien sûr dans quelque île paumée du Pacifique et autres babioles de chez Hermès sans débourser un kopecks sur ces deux millions d’euros.

Moi ça me fait gerber ! et les Mackloug et autres crétins qui prennent sa défense me donnent envie de leur éclater la tronche à coup de barre à mine !

Violent ? Certes, mais la réalité est pire !

47)
WIPA
, le 02.02.2007 à 13:38
[modifier]

Dis-moi François lorsque tu lis ce genre de propos de ton ami alec6, tu ne trouves pas cela un peu agréssif? ” Moi ça me fait gerber ! et les Mackloug et autres crétins qui prennent sa défense me donnent envie de leur éclater la tronche à coup de barre à mine ! “

48)
Atypo
, le 02.02.2007 à 13:57
[modifier]

bq%Alec6%. Texte Moi ça me fait gerber ! et les Mackloug et autres crétins qui prennent sa défense me donnent envie de leur éclater la tronche à coup de barre à mine !

Ça sent bon son p’tit facho, ça !

49)
alec6
, le 02.02.2007 à 13:59
[modifier]

Une autre remarque tant que j’y pense.

A quoi peuvent bien servir nos impôts braves gens ? Ben oui, avant de critiquer bêtement cet Etat qui vient jusque dans nos bras égorger nos biftons, nos dividendes… (sur un air connu !), il faut peut-être se demander ce que l’on en fait… Hein ?

Au passage, on se demandera pourquoi tant d’étranger viennent investir chez nous (les premiers investisseurs étant entre autres, les allemands, les états-uniens, les japonais, les indiens et bien d’autres) et pourquoi tant d’autres pas de chez nous (les anglais par exemple) viennent s’installer sur nos terres pour leur retraites ou même de plus en plus pour y bosser.

Si la France était l’enfer étatique et fiscal que nos ultra libéraux décrivent à l’envi, voilà belle lurette que notre hexagone ne serait qu’un désert chaotique et ensanglanté. Aux dernières nouvelles se n’est pas le cas (du moins tant qu’Iznogoudzy n’a pas pris le pouvoir).

Or donc, voici une liste non exhaustive de choses et d’autres payées par nos zimpots ! – éducation – santé – armée – police – recherche – grands travaux – subventions aux entreprises – culture – transports publics et “privés” – etc.

La liste peut être discutée, chipotée à l’infini sur le bien fondé de telle somme allouée ici plutôt que là… ça, ça s’appelle la démocratie.

Mais on peut, on est même en devoir de se poser la question du bénéfice que l’on retire à titre personnel ou collectif de ces investissements.

Par exemple, mais cette question n’intéresse pas la plupart des lecteurs de Cuk qui sont des mecs sans enfants : combien coûte en France un accouchement et combien coûte-t-il aux US ? En France une femme sera payée avant, pendant et après son accouchement en fonction de ses revenus, plus ou moins longtemps s’il s’agit de son premier, deuxième ou ennième enfant. Quid des US, chers zamis ?

Dans quel état sont les routes françaises quand on habite au fin fond de la Creuse ou du Lot ? Jusqu’à présent plutôt correct pour des routes sur lesquelles ne passent que 2 voitures par jour.

Que paye à la France un routier finlandais allant au Portugal s’il évite les autoroutes ? Hum ? RIEN !

Combien Disney a-t-il payé pour avoir sa station de RER à l’Etat ? RIEN encore !

Combien coûte l’éclairage public aux touristes de passage ? toujours RIEN.

Que paye un accidenté de la route au pompiers qui viennent le secourir, ou aux urgentistes qui le remettent d’aplomb en 24h?

Bien sûr on peut se foutre de ma gueule pour des exemples aussi triviaux, mais il suffit d’aller voir ailleurs pour s’apercevoir que ce n’est pas si mal que ça et que ce qui nous semble gratuit ici peut devenir payant ailleurs. Après on pourra faire la somme de ce que l’on paye en impôt obligatoire vs ce que l’on doit payer de sa poche pour le même service…

Dernière remarque de circonstance. On préfère aujourd’hui la charité à la solidarité. Pourquoi ? Parce que la première se voit et met en avant celui qui paye quand la seconde est invisible car provenant justement des impôts. Tous les ans on nous fait pleurer pour le Téléthon et autres tructons et pièces jaunes, histoire de s’acheter une bonne conscience de bon chrétien ayant fait son “devoir” (Aaaaaa-aa-aaaaa-a-a-meeeeeen, sur un air +ou- connu). La suppression de la vignette auto (Jospin) ou la défiscalisation des zemployés de maison (Raffarin) aurait pu permettre la réalisation d’extraordinaires centres de recherche sur telle ou telle saloperie virale, bactérienne ou autre. Mais NON, l’impôt c’est mal ! LE mal absolu ! Alors fuyons en Suisse, ou ailleurs, mais les plus malins restent en France, les moyens de contourner l’impôt y sont infinis.

Sur les conseils de Sarko, Jeannot Vocances est allé en Suisse. On appelle ça de la pub et du marketing.

50)
Atypo
, le 02.02.2007 à 14:09
[modifier]

Alec6. Je ne vois pas pourquoi tu nous ressort les US à propos de nos impôts nationaux. Bref. Pour ma part, je ne nie aucunement le bien fondé de payer des impôts. Mieux, je pense que c’est même un acte citoyen. Mais, je râlerai après, tant que l’administration française sera la même, où gaspillages et abus de biens sociaux sont légions, où l’on manque de personnels pour des missions importantes et où l’en a trop à d’autres. Quand dans les services des impôts, des femmes dépriment car elle n’ont rien à faire, excepté au moment des déclarations, il y a quelque chose qui ne va pas. Si tu penses que tout va bien, alors tant mieux. Le Johnny, c’est vraiment un épiphénomène et je trouve étonnant que l’on en fasse tout un fromage.

51)
alec6
, le 02.02.2007 à 14:10
[modifier]

@ Wipa et Atypo

Ma remarque est violente, agressive, méchante, à la limite du facho et digne du pire salopard… je suis entièrement d’accord et je l’ai voulu ainsi.

Mais ce ne sont que des mots et rien d’autres. La réalité est bien pire quand on apprend par exemple qu’un tel, cadre dans une entreprise s’est suicidé sur son lieu de travail parce que l’usine dans la quelle il bossait depuis des années est vendu à un fond de pension qui a décidé, rentabilité de 15 ou 20% oblige, de virer tout le monde pour faire des bénéfices ailleurs… sans parler du sort de quelques milliers d’ouvriers qui vont se retrouver au chomdu, dont la vie va éclater et qui pour certains finiront SDF…

Mais vous avez raison ! il faut fermer sa gueule et comme vous venez de le faire, montrer du doigt une conclusion (agressive je le reconnais et le répète) en “oubliant”, c’est bien pratique, de réagir sur le reste !

52)
alec6
, le 02.02.2007 à 14:15
[modifier]

@ Atypo… un épiphénomène qui gagne en un an, net, ce que la femme déprimée du centre des impôts gagnera en un siècle ! Reste à aller vérifier que ces femmes sont aussi oisives que la légende nous le fait croire.

53)
ToTheEnd
, le 02.02.2007 à 14:41
[modifier]

alec6: les parallèles que tu fais ne veulent pas dire grand-chose car plein de pays européens ont ou n’ont pas un certain nombre de services “offerts” ou non à leurs citoyens.

Si je puis me permettre une analyse à 2 balles, la France d’après guerre a joui d’une fantastique croissance économique puisque plusieurs années de suite, elle battait même les USA (4 à 5% de croissance par an!).

Toutefois, comme tous les gens qui gagnent trop et pensent tout pouvoir se payer, la France est devenue de plus en plus sociale, elle a payé de plus en plus de choses pour son fonctionnement et non plus pour sa croissance. On dirait rien comme ça, mais à l’échelle d’un pays, c’est un gouffre qui peut se creuser très rapidement.

Aujourd’hui, je fais un raccourcis, la France essaie de faire payer la note à ceux qui ont de l’argent et là, forcément, beaucoup de “nantis” comme tu dis ne sont pas d’accord et se barre (je ne parle pas de JH qui est anecdotique).

Perso, figure-toi que si mon voisin dépense sans compter alors que chaque année sa banque lui dit qu’il est dans le rouge, je vais un peu faire la gueule quand on me demandera par “solidarité” de payer ses dettes…

T

54)
Marcolivier
, le 02.02.2007 à 14:45
[modifier]

Sachant que temps = argent

et que Etat = ennemi

60% d’impôt = donner 60% de son temps à l’ennemi, ce qui est une nouvelle forme de travail forcé indirect !!!

La solidarité et l’équité, oui, mais laissez-moi m’en charger. Les donneurs de leçons qui savent mieux que moi ce qui est bon et juste me font assez penser aux faiseurs de massacres de ces derniers siècles.

La Suisse connaît une tradition d’accueil des réfugiés. Le concept de réfugié économique, ça vous dit quelque chose? Lorsque la corruption est généralisée et le vol institutionnalisé, il est plus que légitime de s’en défendre. Il faut être plus que fasciste (et profiteur) pour vouloir empêcher les victimes de ce mal étatique à tendance totalitaire de se mettre à l’abri.

Question à tous les frustrés de l’égalité totalitaire: elle est passée où, la liberté?

55)
Atypo
, le 02.02.2007 à 14:49
[modifier]

Alec6. Ces femmes sont oisives, si. Je ne le dis pas par démagogie, juste que c’est une réalité et qu’elles en souffrent. c’est juste un fait. Et que je connais aussi d’autres personnes, fonctionnaires qui ne comptent pas leurs heures. Encore un fait. Je ne me bat pas contre l’impôt, mais contre ce qu’il a d’improductif. On peut rester aveugle et ne pas désirer voir la réalité de la fiscalité française, soit. Mais, je veux bien ne pas être menacé de me prendre une barre à mine dans la poire. Quand au couplet du cadre qui se suicide, c’est triste, mais que veux-tu que je te réponde d’autre ? Que c’est ma faute ? Que proposes-tu pour que ça n’arrive plus ?

56)
WIPA
, le 02.02.2007 à 15:03
[modifier]

Et que penser de cette veuve de l’ile de Ré avec 1050 euros de retraite par mois qui doit payer un impôt sur la fortune de 250O Euros, car sa maison délabrée a pris de la valeur; elle va se prendre des coups de barre de mine dans la gueule celle-là aussi de la part d’alec6 ?

57)
François Cuneo
, le 02.02.2007 à 15:15
[modifier]

Disons Wipa qu’elle ne peut pas venir en Suisse, elle…

Qu’il y ait des injustices chez les petits, personne le nie, nous parlons des gros, qui se défilent.

Quant à l’agressivité d’alec6, elle est peut-être à prendre d’une certaine manière, comme il l’a expliqué lui-même.

58)
Atypo
, le 02.02.2007 à 15:27
[modifier]

François, j’aime Cuk, je le visite tous les jours et je lis avec plaisir la plupart des articles, même les articles polémiques, tant la dispute est parfois amusante. Mais, la certaine manière agressive d’Alec6 n’est pas acceptable. Je sais que c’est un fidèle lecteur, qu’il dépose souvent des commentaires ici, mais non, les barres à mine dans la gueule, non merci.

59)
Lou
, le 02.02.2007 à 15:32
[modifier]

Walaaa l’ambiance…

Alec6, on range les barres à mines et, les autres, on laisse causer les copains.

Pis en plus, on n’oublie pas que dans 15 jours faut payer son tiers payant les p’tiots français, parce que sinon qui c’est qui va garder le petit dernier quand y’aura plus d’argent pour payer ses profs et le chauffage de l’école ?

J’vous raconte même pas si on ne peut plus payer le pékin préposé aux changements des lampes grillées des feux rouges ! Le bordel en ville !

60)
graffati
, le 02.02.2007 à 15:34
[modifier]

Dingue… l’impôt est un sujet délicat qui fait même ressortir certains aspects nationalistes…

Dans cette affaire JH, je qui m’a le plus étonné, c’est que j’ai appris qu’un suisse établi en Suisse ne pouvait pas négocier ses impôts, comme JH a pu le faire en venant de l’étrager… Egalité de traitement ?

Vous pouvez retourner la question de l’impôt dans tous les sens, aucune société n’a trouvé pour l’instant un autre manière de fonctionner ( à part peut-être des sociétés totalitaires…) et si quelqu’un a une idée géniale, mais qui serve l’intérêt du plus grand nombre, qu’il l’exprime…

Une autre question hors contexte: comment peut-on justifier de tels gains pour certains individus ? Johnny, zidane et autres “stars” ?

61)
alec6
, le 02.02.2007 à 15:43
[modifier]

TTE, tu pourrais parler aussi de la Grande Bretagne de Thatcher qui dû sa richesse non seulement au bras de fer de la dame du même métal, mais surtout au pétrole et gaz de la mer du nord qui non seulement la rendit indépendante, mais lu procura aussi de royaux bénéfices… le système social-médical et transport reconnaissant ! Quant aux US on oublie aussi de souligner leur relative indépendance énergétique (déclinante certes depuis 1971, mais réelle) et surtout le dollar avec lequel il font la pluie et le beau temps en se foutant pas mal de sa valeur à l’international. Le dollar ? c’est VOTRE problème ! disait je ne sais plus quel économiste américain à son collègue européen.

Atypo, tu as raison, la question est de savoir ce qu’on fait de nos kopecks. Savoir que des gens sont payer à rien foutre ne fait pas plaisir, mais reproche-t-on à un militaire de ne servir à rien en temps de paix ou à un pompier de jouer aux cartes dans l’attente d’une alerte ? Cette question est POLITIQUE dans le sens ou il s’agit d’un problème de gouvernance. Est-ce la faute à cette femme si elle ne fout rien ou est-ce de la responsabilité de ceux qui organisent son travail ? Il est facile ensuite de montrer du doigt les fantassins qui ne font pas leur boulot quand leurs chefs les mettent dans une position où il ne peuvent rien faire que de se faire bousiller par un ennemi sur-armé ?

En entreprise aujourd’hui le personnel de quelque grade qu’il soit est devenu une RESSOURCE au même titre qu’une machine, une matière première ou un emprunt. Quand l’actionnaire exige du 15% de bénéfice il impose de faire des économies sur les postes (voir la définition des dépenses plus haut) les plus coûteux… Quand les entreprises se “tertiarisent” (quand leur valeur ajoutée est avant tout humaine et non plus matérielle) le salaire et son corolaire l’employé sont les premiers postes sur lesquels agir pour produire d’avantage de bénéfices (ce qui reste quand l’entreprise a TOUT payé !).

Depuis le milieu des années 80 le capitalisme a évolué sur ce terrain là, laissant le capitalisme paternaliste, celui de la valeur travail, crever sur le chemin au profit de la valeur financière. Les grosses boîtes sont donc sous la férule de fonds de pensions qui exigent toujours plus de bénéfices (ce qui reste quand…) pour assouvir la soif des actionnaires. Qui sont ces actionnaires ? TTE arrête moi si je dis une connerie. Ce sont entre autres ces organismes de retraite, de sécu privée et autres fonds privés d’investissement qui permettent aux zaméricains par exemple d’emprunter à taux zéro (les fameux taux hypotécaires) pour l’achat de leur bicoque ou de leur home cinéma… et qui permet aux plus gros de s’enrichir encore plus. L’Amérique principalement vit à crédit sur le dos du reste du monde, mais les européens ne sont pas en reste. La dette colossale du tiers monde sert à ça !

C’est ce que l’on appelle le néo libéralisme à ne pas confondre avec le capitalisme à la papa auquel appartient artisans et petites entreprises de tout poil.

62)
fxprod
, le 02.02.2007 à 15:47
[modifier]

Bouldou que j’aime cuk.ch je cite:

Apercu: 18 commentaires

yubnub 7 commentaires

osxplanet 25 commentaires

JH à l’eure ou j’écris ces lignes 63 comments , les comentaires ce calment, pan, une humeur telle que celle-çi qui rellance la machine, quoi que l’on fasse il y aura tjrs des “pour” et des “contre”.

Personnellement cela m’ennuye qu’il soit parti en Suisse, j’aurais préféré qu’il vienne en gelbique nous aider à payer nos 421 députés, si si, sans compter les députés permanents, les députés provinciaux, nos 40 sénateurs, notre premier ministre, les ministres présidents et la quirielle de ministres qui suit, excusez-moi même en faisant des recherchesici je ne suis pas parvenu a en trouver le nombre, cela doit sans doute être un secret d’état.

Si par hazard vous voulez voir un spécimen rare et en fonction d’un ministre du plat pays qui est le mien, c’estici Vous pouvez franchement les regarder toutes elles ont étés enregistrées sur nos télés à nous.

P.S le bouldou c’est pour ceux qui connaissent

63)
alec6
, le 02.02.2007 à 15:48
[modifier]

Ok, ok, retirons les barres à mines, désolé, et merci à François d’avoir compris ma façon de causer !

64)
alec6
, le 02.02.2007 à 15:59
[modifier]

@ Wipa, vérifie bien tes sources concernant la petite vieille de l’île de Ré car présenté tel quel c’est effectivement révoltant, mais il faut se méfier des dires des journalistes qui cherchent avant tout le scandaleux et le spectaculaire !

On se souviendra peut-être de ces inondations dans le nord de la France en 2000 je crois, où les braves gens du coin accusaient les autorités parisiennes d’avoir détourné par je ne sais quel sombre canal, les flux liquides en amont de Paris vers les plaines picardes… Aucun journaliste des grands JT n’avait eu la présence d”esprit de regarder une carte de géographie pour démontrer au bas peuple la connerie d’une telle hypothèse. Mais une telle information fait vendre du JT et donc de la pub qui va autour. Vous sous souvenez de Patrick Le Lay : Je vends de la cervelle disponible à Coca Cola…

65)
Atypo
, le 02.02.2007 à 16:12
[modifier]

Atypo, tu as raison, la question est de savoir ce qu’on fait de nos kopecks. Savoir que des gens sont payer à rien foutre ne fait pas plaisir, mais reproche-t-on à un militaire de ne servir à rien en temps de paix ou à un pompier de jouer aux cartes dans l’attente d’une alerte ? Cette question est POLITIQUE dans le sens ou il s’agit d’un problème de gouvernance. Est-ce la faute à cette femme si elle ne fout rien ou est-ce de la responsabilité de ceux qui organisent son travail ? Il est facile ensuite de montrer du doigt les fantassins qui ne font pas leur boulot quand leurs chefs les mettent dans une position où il ne peuvent rien faire que de se faire bousiller par un ennemi sur-armé ?

Si tu relis mes commentaires, vois-tu tu quelque part que je montrerais du doigt tel ou tel ? Ais-je parlé du pompier ou du militaire ? Bien sûr que cette femme n’est pas responsable. La responsabilité en revient à sa hiérarchie, directement, ensuite, non pas à LA politique, mais AUX politiques, aux discours, aux idéologies, aux syndicats non représentatifs et au final, à nous autres citoyens, qui élisons nos gouvernements, avec plus ou moins de bonheur. Maintenant, je voudrais dire que je préfère vivre relativement libre et relativement heureux que rongé par la culpabilité, modelé par la morale, déformé par la bien-pensance. Je vis ma vie, aux côtés de mes concitoyens, je ne suis pas le meilleur des hommes, pas non plus le plus mauvais, je suis capable de générosité et d’égoïsme… et j’essaie de rester libre de penser et d’agir. Et si Cuk pouvait rester un endroit où l’on parle plutôt de Mac et de logiciels sympas, ça ne serait pas plus mal, non ?

66)
Atypo
, le 02.02.2007 à 16:14
[modifier]

Boudiou, je n’arrive pas à citer correctement. Désolé

67)
WIPA
, le 02.02.2007 à 17:00
[modifier]

cette veuve habitant sur l’ile de Ré imposée sur la fortune a été citée dans plusieurs journaux télévisés et on a vu une émission qui lui a été consacrée sur M6 (Capital). Elle gagne 1050 euros par mois de retraite et elle est imposable à l’impôt sur la fortune à hauteur de 2500 euros chaque année, car le terrain de l’ile de Ré a pris de la valeur ces dernières années. Sa maison est délabrée et il y a même des fuites, car elle n’a pas les moyens de les réparer. Comme elle n’a pas les moyens de payer cet impôt inique, ce sont ses enfants qui se cotisent pour le payer. REVOLTANT.

68)
alec6
, le 02.02.2007 à 17:31
[modifier]

Wipa, et comme on ne peut rien pour cette brave dame, on fait passer l’idée de supprimer l’ISF pour TOUT le monde… étonnant non, le tour de passe passe médiatique et le bénéfice pour ceux qui le payent à raison. Quant à M6 ou TF1, repense à l’exemple des inondations picardes pour se convaincre si nécessaire de la méfiance à apporter aux infos de ces chaînes. PPDA sur TF1 a même “organisé” et présenté un faux interview de Castro… et il est toujours là.

Atypo, quand je parle des militaires ou des pompiers, c’est à titre d’exemple générique, pas une accusation contre tes dires ! par ailleurs je ne comprends pas bien ta tirade sur la liberté, la culpabilité et la morale, peux tu la reformuler car telle quelle, elle prête à confusion…

69)
alec6
, le 02.02.2007 à 17:34
[modifier]

Atypo : Et si Cuk pouvait rester un endroit où l’on parle plutôt de Mac et de logiciels sympas, ça ne serait pas plus mal, non ?

Et bien non justement, ce ne serait plus Cuk.ch, sinon il faut aller sur Macbidouille qui est excellent pour ça, les digresseurs s’y faisant tancer vertement. C’est dommage, mais c’est leur choix, voilà pourquoi il existe Cuk.ch. Je lis les brèves des macbidouuilleurs mais n’y interviens jamais. Le SMS technique ne m’intéresse pas… à chacun ses défauts.

70)
Tom25
, le 02.02.2007 à 17:36
[modifier]

Mais ??? J’ai lu plus haut qu’il était révoltant que le taux d’imposition français soit de 75% et beaucoup plus haut que quasiment tous les autres pays ! Mais où est l’anomalie, en France, ou partout ailleurs ?

Lors du tsunami il y a 2 ans, c’était terrible pour ces gens. Et ils ne se seraient pas relevé sans l’aide internationale. On peut gueuler la France ci la France ça, son système coûte chère, mais je reste persuadé qu’on aurait eu les moyens chez nous d’accueillir tout ce monde (hopitaux etc.). L’exemple des militaires payés en temps de paix est tout à fait juste. On les paye à rien foutre jusqu’à ce que.

Et concernant les coups de barre à mine, ça ne m’a rien fait de lire ça. Sans doute parce que j’étais plutôt d’accord, mais aussi parce que je comprends très bien qu’on puisse s’emballer. Moi aussi je m’emballe, et quand ça m’arrive je suis assez content quand la personne en face calme le jeu intelligement. J’essaye de faire de même quand le cas est inversé. Et si on n’y arrive pas, ben ce n’est pas grave, on se fou sur la gueule mais comme on en a tous les 2 envis où est le problème ?

Une dernière chose, j’ai la flême de chercher, mais il n’y a quasiment que des Français sur Cuk ou quoi ? Et merci de laisser la discussion ouverte, j’ai quitté un autre forum car on y lançait ce genre de polémique, certains y cracher leur venin puis le sujet était locké. FRUSTRANT. Que Cuk soit un forum Mac n’empêche pas d’aborder d’autres sujets, le Mac c’est bien, mais QUE le Mac ça gave.

Oh j’ai envie d’en taquiner tiens :))) . Vous savez d’où je viens là ? DES ASSEDICS, j’ai voulu m’inscrire car j’ai perdu mon boulot il y a peu. Dans 6 mois, si je suis encore sans emploi, peut-être retoucherai-je une partie partie des impôts que j’ai versé. Mais je suis bien mieux dans ma tête de payeur d’impôt que de “receveur” d’Assedic. ;)

Ca manque de smileys les posts.

71)
Tom25
, le 02.02.2007 à 17:58
[modifier]

Ah tiens la dernière partie est barréé ?! Je n’ai rien contre, c’est juste pour connaitre la raison, ou si c’est moi qui ai fait une fausse manip oubien … (c’est comme ça qu’on dit par chez vous ? ou biiiiieeeennnn … :-))) )

72)
Atypo
, le 02.02.2007 à 18:05
[modifier]

Alec6, sur les infos, tu as raison, feu mon grand père me le répétait il y a longtemps : « Ne crois pas tout ce que tu lis dans les journaux ». Et, tu vois, je ne regarde que rarement les J.T. La plupart du temps les infos, je les entends sur France culture, que j’écoute car je ne supporte pas la pub sur les radios nationales et privées… Je ne vois pas où ma tirade prête à confusion. J’y dis que je ne suis qu’un homme ordinaire vivant avec des problèmes, des joies et pas mal de contradictions, que je méfie des idéologies, des morales orientées et des personnes bien-pensantes et donneuses de leçons dont, je le soupçonne, tu fais partie.

73)
mackloug
, le 02.02.2007 à 18:17
[modifier]

Un vieux sage me disait que la violence est le dernier argument des imbéciles…

On retrouve beaucoup de la Ségolène attitude dans les commentaires. À en lire certains, beaucoup de monde serait d’accord avec Roger. Comme dans la Ségolène attitude et dans les discours de gauche en général, on parle, on parle, on parle et on parle encore… comme pour s’autopersuader que toutes ces idées de partage, de solidarité et de fraternité sont bonnes, etc. et que des vilains canards comme Johnny (et moi ;-) ) ne sont que des salauds qui ne respectent rien.

Et si le meilleur principe d’une société heureuse était pour chacun de nous de s’assumer et de se rendre très égoïstement heureux en s’occupant de ses petits oignons et ensuite d’offrir son bonheur de vivre à la société…

Si tout le monde s’appliquait ce principe, on vivrait alors à l’abri de tous ceux qui pensent, par croyance, conviction ou je ne sais quelle idéologie, qu’ils doivent prendre le bonheur de leur prochain à leur compte et se sentir responsable de leur malheur… Et peut-être aurions des informations avec des reportages sur des gens, fiers de présenter leur projet et leur résultat. Dans ce monde là, on accepterait de comprendre qu’aussi douloureuse que puisse être une épreuve, l’accepter et la surmonter seul, ou avec l’aide de la société (intervenant dans une approche personnalisée et ciblée… hein, n’abusons pas ;-) ) procure un sentiment de fierté que ni le RMI, ni le chômage ne procurent.

Les libéraux comme moi ne sont pas forcément contre l’impôt. On demande simplement que l’argent que l’on verse au pot commun soit utilisé de façon utile au bien commun. Aucun modèle de société n’existe dans la nature et encore moins dans le genre humain où l’on prélève a ceux qui réussissent pour soi-disant soutenir ceux à qui la vie n’a pas souri. Dans la nature, c’est même le contraire…

Allez Alec6, je t’aime bien. Sans toi et quelques autres, mes journées ne seraient pas les mêmes ;) Et qui sait, avec un peu de chance, Nicolas saura vous convaincre lui ! :)))

Mackloug

74)
Tom25
, le 02.02.2007 à 18:44
[modifier]

mackloug a écrit “Dans la nature, c’est même le contraire…”. Tout a fait vrai, mais n’est ce pas là ce qui différencie l’homme de l’animal ?

Et quand je parle de violence, je n’en parle pas comme argument, mais comme défouloir de 2 être conscentant. Je préfère largement 2 types qui s’échangent 3 coups de poings sur un coup de tête et qui vont boire un coup qu’un “non-violent” qui ralenti sur l’autoroute pour bien voir le sang coulé de la voiture accidentée. Attention, je ne parle pas de couteau et encore moins d’armes à feu, juste d’échange de coups sur une grosse colère. Mais ça ne m’est arrivé que 2 fois il y a presque 20 et 25 ans. Toutefois je suis persuadé que ça ferait du bien à beaucoup de monde, plutôt que de ruminer et de s’en faire des cancers.

Pour en revenir à la nature, je fais 1,83 m pour 77 kg et ma femme me cherche encore, après 15 ans, un bout de gras sur le corps (je suis assez sportif). Quand un lion a faim, et qu’il voit un autre lion qui bouffe, même si il est plus vieux (respect), même si c’est l’autre lion qui a chassé la bête, il va y mettre un coup de dent et lui piquer sa proie. C’est ce que je disais plus haut, chacun pour soi, mais jusqu’à quel point ? Quelqu’un qui a du talent aujourd’hui (chanteur etc.) vivra comme un nabab avec 1000 fois plus que la moyenne. Demain, si les temps changent (guerre famine ou je ne sais quoi), si le SDF qui taillé comme schwarzi joue les Lions chefs de meute, et ne laisse qu’un 1000ème de la bête à Johnny, que dira t’on ? C’est la règle du jeu, chacun pour soi ? On ne peut pas faire une règle dans certains cas, et une autre dans d’autre … Si on dit loi du plus fort …

75)
-Pilou-
, le 02.02.2007 à 18:50
[modifier]

@ mackloug,

et avec des gens comme toi, mes journées se ressemblent. Je suis très content de ta réussite, mais de là à être d’accord sur le fait qu’elle m’intéresse, et me concerne plus que la vie d’un “RMIste” ou chômeur… Que l’on ne serve pas la soupe à celui qui ne veut pas se battre (pour s’en sortir), je serais presque enclin a te l’accorder, mais c’est tellement pas dans mon genre. Et puis la limite entre réussir sa vie ou être dans la mouise… D’autant que certains la réussissent au détriment de celles des autres, avec juste ce qu’il faut de générositéthon pour quand même pouvoir se regarder dans une glace… Je préfère faire partie des donneurs de leçons

76)
mackloug
, le 02.02.2007 à 19:23
[modifier]

@ Tom25 J’ai bien mis ma petite phrase à la fin, pour souligner le fait…que nous avons pu surmonter cela. Je n’en suis pas à penser qu’il faut exterminer les plus faibles au motif justement qu’ils sont faibles. Dieu merci… Oserais-je dire que quelque part, dans l’idée, le communisme a quelque chose de bien ? La réponse est oui ! Mais hélas, il se heurte à une réalité de base que les gens de gauche se refusent à regarder : l’être humain est avant tout comme tous les animaux. S’il peut manger à l’oeil et ne rien faire, sa tendance naturelle ira vers ça. Et si ça tourne mal, c’est bien connu, c’est toujours la faute aux autres.

Or assumer et trouver des solutions à permis à notre ancètre de vaincre les bêtes sauvages, de triompher de la nuit, etc. C’est cette inventivité, cette créativité qui est mise à mal par le RMI, l’indemnité chômage, etc. car l’homme n’a plus de raison de combattre et se laisse aller… et le cercle est vicieux, car plus cela durera, plus il sera difficile de remonter la pente.

En intégrant cette réalité, les idées de générosité et de solidarité peuvent se réaliser autrement qu’en donnant sans rien demander en retour. Cela avilie les gens… et donne bonne conscience aux cons qui sont content de se faire plumer en payant les impôts.

@ Pilou Dans les commentaires d’une humeur d’il y a quelques mois, j’ai vainement demandé à quelques illustres gauchistes affichés de ce site de m’expliquer quelle méthode serait la bonne pour parvenir à un monde meilleur. J’ai eu droit à des insultes, des termes vagues et généraux souvent sans aucun sens, mais j’attends toujours du concret. Moi, je pense et je dis que la meilleure solution, c’est de se prendre en main, d’assumer sa destinée et de chercher un sens aux coups durs que la vie peut nous réserver. Contrairement à ce que tu penses, pour moi c’est grosse galère. On se bagarre toujours dans une énorme affaire en justice, on vient de lancer une entreprise avec ma femme et on trime comme des malades… avec un bébé qui a un mois en prime ;-) On bosse, on en chie, on n’a pas de sous, mais on est heureux, car on a choisi. Choisir sa destinée, voilà bien tout le mal que je souhaite à chacun.

Choisir, c’est lutter et se battre, je ne dis pas autre chose… Aider quelqu’un qui ne demande rien, c’est l’humilier, même si notre éducation judéo-chrétienne nous a appris le contraire !

Quant à ceux qui s’enrichissent sur le dos des autres, on a trouver une solution qui date de la nuit des temps : ça s’appelle la justice. Si si, elle pourrait être efficace si on y mettait un peu plus d’argent que dans les fonds sociaux (aïe, je vais encore me prendre un coup de barre à mine !)

Bref, je suis d’un égoïsme absolu par nécessité, trop occupé à joindre les bouts en fin de mois pour pouvoir être généreux avec le Téléthon. Et pourtant,je dors bien et je me regarde dans le mirroir sans aucun problème…

77)
mackloug
, le 02.02.2007 à 19:24
[modifier]

François, je ne sais pas ce qu’il se passe, mais le texte se barre tout seul. Il semble que je ne sois pas le seul à qui cela arrive. Désolé, Tom25 et Pilou, je ne voulais pas vous barrer ;-)

78)
Tom25
, le 02.02.2007 à 19:52
[modifier]

mackloug a écrit “Désolé, Tom25 et Pilou, je ne voulais pas vous barre-à-miner”. ;-))

mackloug, j’écris certaines choses qui vont dans un autre sens que toi mais moi aussi je suis exaspéré par cette assistance. J’ai eu un cancer (un petit, du testicule) il y a 3 ans et j’ai repris (fièrement) le boulot 3 mois après. Une collègue de ma femme est arrêté depuis 9 mois parce qu’elle a mal au coude. Elle est revenu dernièrement et reparti au bout de 2 jours car mal au petit doigt (sisi c’est vrai). Son maris a été obligé de reprendre le boulot car ça faisait plus d’un an qu’il était en arrêt maladie pour déprécion. En 2 ans, à eux 2, ils ont passé 2 ans en maladie ! Et je peux vous dire qu’on est allé bouffer chez eux pendant sa depression, et je vous assure qu’on s’est bien marré (je ne savais pas à ce moment là qu’il était arrêté).

C’est un problème bien compliqué d’aider ceux qui en ont besoin, et distinguer les profiteurs.

Mais si Johnny (pour en revenir à lui) “renie” la France, si à son prochain concert il y a problème (bagarre ou je ne sais quoi), IL sera responsable, IL devra payer l’interventions d’un servive d’ordres supplémentaire, IL devra payer les frais hospitalier. PAS mes impôts. Je ne vais PAS aux concerts de Johnny. Les impôts qu’il devrait payer devrait servir à financer tout ça, il ne paye pas, il en fait son affaire. Encore une fois, même si je trouve son attitude dégueulasse et égoïste, je lui deande AVANT TOUT d’assumer ses choix dans le futur.

Si demain je ne paye plus d’impôt, et que je fais une rechute sur mon cancer, j’espère qu’on me laissera crever à la porte de l’hopital. (enfin pas si je ne PEUX plus les payer mais si je ne VEUX plus).

Je vais lancer un sondage tiens, si ce n’est déjà fait :”Etes vous Suisse ou Français”, parce quand je lis ce fil, encore une fois, je suis surpris.

2ième chose, je n’ai pas payé de taxe à CUK, alors je n’ai droit à rien, mais si quelqu’un pouvait m’expliquer le pourquoi du comment de ces textes barrés :-))

79)
Caplan
, le 02.02.2007 à 20:05
[modifier]

Oui, ben merci Roger d’avoir lancé le débat. Mais voilà, comme d’habitude, il tourne en rond avec quelques piques bien saignantes.

Il faut se faire à l’idée, M’sieurs-Dames, qu’on vit dans une société libérale. Même quand ce sont des sociaux-démocrates qui sont au pouvoir! Quand on leur demande leur avis, les citoyens votent majoritairement pour ce type de société. Ils n’ont que ce qu’ils méritent. Il défendent systématiquement les pleins aux as sous prétexte de sauver la liberté. Résultat: Johnny prend la liberté de se barrer!

Dans le même domaine, selon les sondages, les Suisses s’apprêtent à rejeter la caisse maladie unique et contrôlée par l’Etat. Ils continueront donc à se faire mener en bateau par des privés qui vont s’en mettre plein les fouilles. Bien fait pour leurs gueules!

Milsabor!

80)
alec6
, le 02.02.2007 à 20:24
[modifier]

Je suis bien d’accord sur le fait que certains “profitent” comme on dit du système en ne bossant que le minimum. Je ne suis pas certain d’autre part qu’en supprimant leurs subsides et en les expédiant dans la misère on résoudrait le problème des “profiteurs”. J’ai le sentiment que ces débordements ne le sont qu’à la marge et que bout à bout ils ne coûtent pas si cher que ça. Supprimer le RMI comme tu semble le souhaiter ne ferait pas de ces gens des entrepreneurs, des gagnants et autres riches en puissance. Il suffit d’aller dans les pays qui n’ont pas de filet social pour s’en convaincre. Alors “l’inventivité mise à mal par le RMI”, tu repasseras !

Content Mackloug que tu n’ai pris qu’au second degré le “coup de barre à mine”, ça fait moins mal !!

82)
shuffle
, le 02.02.2007 à 20:37
[modifier]

L’administration ne fait que grandir à vue d’oeil et pour autant, je n’ai pas l’impression que ça va mieux.

ToTheEnd. Je ne sais pas dans quel pays tu vis, Suisse, France, … . Je suis fonctionnaire, je travaille dans l’enseignement, en Suisse. Eh bien, j’aimerais bien que tu me dises, si tu parlais de la Suisse, sur quoi tu te bases pour dire que l’administration grandit à vue d’œil. Les restrictions budgétairess que nous vivons, que ce soit au niveau communal, cantonal ou fédéral (pour les Français: la Suisse est un Etat fédéral: 26 administrations, 26 gouvernements, 26 parlements, 26 constitutions ….) et dans TOUS les cantons font que l’administration maigrit, maigrit , maigrit …jusqu’à un point où certains services ne sont plus rendus à la population. Essaie de téléphoner aux impôts à Genève, tiens. Et j’ai vu ma charge de travail augmenter de manière significative en quelques années. Pour moi, en effet, comme tu le dis, ça va pas mieux.

De plus, si en Suisse, nous “bénéficions” d’un impôt “doux” (et ceci n’est pas forcément vrai selon les cantons), nous n’avons pas la Sécu (c’est nous qui payons les frais dentaires, par exemple, et de plus, certains pauvres sont exclus des assurances-maladie), tous les cantons n’offrent pas le RMI, et on commence à avoir de sérieuses listes d’attente dans les hôpitaux publics pour les soins de base et opérations.

Chic. Vive la concurrence fiscale.

Quant à l’autre qui s’en réjouit d’en chier avec son bébé d’un mois et son épouse, et qui affirme que choisir, c’est lutter et se battre (wow, les valeurs humaines !!!!) , je lui demanderai juste de se souvenir qu’il est un humain, quand devenu riche et prospère, il croisera, parfois et par hasard, un autre être humain à qui il n’a jamais été possible de CHOISIR.

83)
Tom25
, le 02.02.2007 à 20:41
[modifier]

D’ailleurs, dans les pays sans filet social dont tu parles alec6, ce n’est pas au second degré qu’ils emploient la barre à mine.

Ca se veut être de l’humour mais le fait de me relire me fait me remémorer certaines images vues au JT … :-( .

Bon c’est pas l’tout mais j’ai du boulot moi. Je n’aime pas spécialement Johanny mais je vais télécharger tous ces albums sur les réseaux P2P. Il y a “encore” un certain laxisme et un certain flou sur ces pratiques et je serai bien con de ne pas profiter de cette aubaine mise à ma disposition. :-)

84)
Tom25
, le 02.02.2007 à 20:48
[modifier]

Oui, pour aller dans le sens de shuffle je dois avouer, même si je me vante car je suis assez fier de m’être très vite remis, que moi quand je dégueulais je le faisais du haut de mon balcon (avec une superbe vue). Mon salaire tombait, et que dans les moments ou je retrouvais le goût des choses dans ma bouche je pouvais m’enfiler une douzaine d’huitres ou 4 filets de bœuf si j’en avais envie. Et mon salaire continuait de tomber. C’est vrai que je pense que ça aide beaucoup à la motivation.

Je souligne toutefois que j’aurais pu, très très facilement, vivre largement 3 mois de plus au frais de la princesse sans que personne ne me demande rien.

85)
shuffle
, le 02.02.2007 à 20:50
[modifier]

Ah oui, j’oubliais. Il y en a un autre qui parle de la tradition d’accueil des réfugiés de la Suisse. Après la votation du 24 septembre 2006 (lors de laquelle les Suisses ont rendu la législation d’accueil extrêmement restrictive, une des plus dures d’Europe), soit c’est de l’humour (très) noir, soit c’est de la mauvaise foi.

En Suisse, les Jeannot Vacances et autres Michel Cordonnier sont bien accueillis, à bras ouverts et facilités non seulement fiscales. Les “mal-blanchis” (lire au second degré) et autres impécunieux en délicatesse dans leur pays d’origine, pas vraiment. On aurait même tendance à les mettre en prison avant de les renvoyer.

Equité, justice ?

86)
François Cuneo
, le 02.02.2007 à 20:55
[modifier]

Les phrases barrées, c’est parce que vous mettez des tirets au lieu de parenthèses. Un texte entre tirets donne un texte barré. C’est textile!

exemple

87)
Tom25
, le 02.02.2007 à 20:59
[modifier]

Ah oui effectivement, un smiley (avec le tiret pour le nez) ça va, mais 2 sur la même ligne ça barre tout.

Ah merci, me voilà moins idiot. Ca me miné ces histoires de barré :) .

88)
alec6
, le 02.02.2007 à 21:27
[modifier]

Ce qui est curieux avec Mackloug est qu’il n’intervienne sur ce site que pour des humeurs de ce genre pour vendre son ultra libéralisme à la mord moi le… et pour faire l’apologie de son nabot du 9-2 !

Curieux

Pour en revenir aux impôts, encore, il est tout aussi curieux de constater que nombre de grosses entreprises soient subventionnées, par l’Etat donc nos imp… ce qui, il me semble, est en totale contradiction avec “l’esprit” libéral. Mais je me répète, j’ai expliqué ça plus haut dans ma première intervention…

89)
alec6
, le 02.02.2007 à 21:28
[modifier]

François ! comment faire des retours à la ligne simples ! sans espace inter paragraphe ?

90)
alec6
, le 02.02.2007 à 21:32
[modifier]

TTE et Shuffle, le pays européen qui ces dernières années a crée le plus de postes dans l’administration n’est autre que… que…

92)
zitouna
, le 03.02.2007 à 00:06
[modifier]

Roger, reviens quand tu veux! Les hyènes aboient et la caravanne passe…

Ok, ok, retirons les barres à mines, désolé, et merci à François d’avoir compris ma façon de causer !

Ouais, t’as raison, laisse la barre à mine @ home, ça fait vraiment fachô, moi, j’irais plutôt à coup d’Exocet, baramine high-tech de chez hachette, heuu, matra, enfin tu sais, les baramines modernes qui vallent des millions, recherche-développement phynancées par l’état (les impots, quoi) dont tout le bênet-fils va à des entreprises privées… Et puis, la baramine, on pourrait rater son coup, ce qui serait vraiment dômage!

Et si Cuk pouvait rester un endroit où l’on parle plutôt de Mac et de logiciels sympas, ça ne serait pas plus mal, non ?

Heuuu, si je puis me permettre, ça ne serais plus Cuk!!!!!

Concernant les impots, je fais partie de ceux qui adoreraient en payer vraiment beaucoup plus, même s’ils servent à payer (à prix d’or, à des petites entreprises comme bouygues et consort) des quatres voies alors que je ne circule qu’a bicyclette. Et concernant “le trou de la sécu” (c’est marrant, personne ne l’a encore évoqué celui-là!), si les petits commerçants comme sanofi et autres apoticaires (bénéficiant en premier lieu des recherches effectuées dans le public avec le pognon de nos impots, n’est-ce-pas) s’en mettaient un tout petit peu moins plein les fouilles, la sécu serait sans doute exédentaire (je simplifie, c’est possible qu’il y ait quand même quelques autres dysfonctionnements mineurs) par exemple: durée d’un traitement d’antibiotiques (for coûteux et prescrit à tour de bras par des praticiens débordés et/ou peu scrupuleux), 8 jours, contenu des boites, 7 jours, et c’est systématique, la durée du traitement est toujours légèrement supérieure à la quantité de pilules contenue dans les boîtes… Moi, j’appelle ça de l’escroquerie à grande échelle, mais là, houllaaa, faut rien dire, ces entreprises sont aussi des employeurs… Ça me donne envie de gerber, mais c’est ça la liberté d’entreprendre. Ma seule liberté, dans l’affaire, c’est de payer mes quotisations maladie, de fermer ma gueule et de me soigner à coup de grogs, ail et huile d’olive (sans oublier le pinard, indispensable, ça)…
Alec6, pour passe à la ligne, il faut employer la balise


  <br>

en fin de ligne. z (un peu confus, mais ya vraiment des

gens

trucs qui ont le don de m’énerver)

93)
Saluki
, le 03.02.2007 à 00:06
[modifier]

J’étais sur la route aujourd’hui et je viens de TOUT lire…

JH est la dernière de mes préoccupation, ses attributs, dorés sur tranche ou massifs, encore moins.

Je suis heureux de payer des impôts: trop quand je vois les prélèvements, mais c’est peu quand je vois comment j’ai été soigné et suivi quand j’ai eu un sérieux problème de santé. Ca ne m’a pas empêché d’aller au bureau ( en face de l’hôpital…) avec ma perf’ trois ou quatre jours après mon opération: la surveillante d’étage me disait quand “elle allait faire pipi” et ainsi elle ne pouvait pas me voir sortir avec mon grand manteau qui cachait les tuyaux ;°).

Mais les soins dentaires ne sont pas pris en charge par la Sécu comme quelqu’un ( ‘scuses, j’ai oublié qui) s’en plaignait pour l’Helvétie? JH, il s’en fout, c’est pas les dents qu’il a en or…

Ceci dit, je suis assez mécontent de l’efficience du système: connaissez vous une entreprise, mieux un artisan, qui serait en perte constante depuis 30 ans? Il y a longtemps qu’il aurait eu une liquidation judiciaire: c’est pourtant la situation de la France, mon beau pays qui tire des chèques (pas encore en bois) sur l’avenir. Eh bien, le système perdure, un peu de cavalerie par ci, beaucoup de Bons du Trésor par là.

Le système politique n’a pas la visibilité (une législature, c’est court) suffisante pour mener à bien quelque réforme que ce soit (et les successeurs s’entêtent à défaire ce qui a été fait auparavant) et surtout, le personnel politique est loin d’avoir la culture nécessaire et encore moins la volonté.
Les c*, quoi…

94)
Saluki
, le 03.02.2007 à 00:11
[modifier]

@zit

La balise, qué balise?

Edit:

Tu viens d’éditer ton commentaire pour que je comprenne, merci !

95)
zitouna
, le 03.02.2007 à 00:13
[modifier]

<br>

corrigé ;-)

Ouais, d’ailleurs, si comme cela déjà été demandé par quelqu’un, on pouvait avoir un petit bouton “prévisualisation” avant d’envoyer sa prose, ça serait pas du luxe, pour nous, les handicapés du code…

z (moi non plus, Saluki)

96)
fxprod
, le 03.02.2007 à 00:36
[modifier]

zitouna

après avoir fait ton commentaire, tu envoies ta prose (bouton envoyer), tu vérifies si elle jolie et ensuite le petit crayon à droite qui ressemble à un sac à main te permet de revenir et d’éditer ton texte, de corriger et de renvoyer le tout.

bouldou c’est quand même simple.

97)
zitouna
, le 03.02.2007 à 00:41
[modifier]

Ah, bin ça, fxprod, c’est ce que je fais tout le temps, mais si je pouvais envoyer un truc propre du premier coup (comme dans le forum), je préfèrerais, c’est plus élégant (de toilette).
z

98)
henrif
, le 03.02.2007 à 01:46
[modifier]

Holà on est déjà jeudi soir et il n’y a que 69 commentaires sur les humeurs de cuk cette semaine, aie aie c’est la dégringolade, vite un bon sujet pour relancer l’activité. Tiens la sortie de Vista, très bon ça, on va avoir tous les trols habituels des MacUsers, ou alors un peu de politique avec la présidentielle qui approche (y échappera-t-on ?) , tiens non plutôt un peu d’économie, de trop ou pas assez d’impôt, de méchants riches et de gentils pôvres…

Enfin, bref, question musique, je préfère quand Mr Cunéo nous fait découvrir Amélie les crayons…

J’aurai pas réussi à poster la 100ème, zut ;)

Jonnhy est une marchandise.

99)
Inconnu
, le 03.02.2007 à 07:37
[modifier]

oui c’est vrai henrif. 18 commentaires sur mon casque antibruits. 98 sur les soucis fiscaux de Johnny. Pour terminer sur une note d’humour, hier soir j’écoutais Stephan Eicher et je me disais “tiens c’est quand qu’il nous sort un nouveau truc?”. Parce que je suis fan de Stephan Eicher, un vrai, un dur, je l’ai vu plusieurs fois en tournée. Alors que Johnny, ca m’en fait bouger une sans faire bouger l’autre comme on dit (je préfère Eddy Mitchell personnellement). Donc message à nos amis suisses: vous pouvez garder Johnny, mais s’il vous plait, rendez vous Stephan Eicher :)

100)
-Pilou-
, le 03.02.2007 à 08:23
[modifier]

@mackloug

pas de souci avec le texte barré.
Et puis finalement on ne fait que discuter, bon courage à ta petite famille !

@ henrif, desolé pour le 100ème ;-D

101)
François Cuneo
, le 03.02.2007 à 08:36
[modifier]

Je crois que, même si nous aimons les commentaires, même si nous souffrons un peu quand il y en a peu, nous n’avons jamais fait un article pour qu’il en rapporte.

Nous avons toujours écrit ce que nous avions envie d’écrire sur le moment, et ça, ça ne risque pas de changer voyez-vous.

Et encore une fois, faudrait voir à bien lire l’article pour:

1. ne pas se tromper sur son auteur
2. ne pas lui faire dire ce qu’il n’a pas dit.

Merci!

103)
Inconnu
, le 03.02.2007 à 08:41
[modifier]

Il y a quelques années, le bruit courait qu’il n’y avait jamais eu de trou dans la Sécu (française) mais que c’était le meilleur endroit pour déclarer un déficit sans que le peuple ne soit trop “choqué”.
Il était dit aussi que Beregovoy ne s’était pas suicidé en se tirant deux balles dans la tête.
Et depuis quelques années, en France, la sécu n’est plus obligatoire; chacun étant libre de choisir son assurance maladie dans un pays européen de son choix.

Est-ce que quelqu’un a entendu parler de ça?

104)
François Cuneo
, le 03.02.2007 à 08:43
[modifier]

Hé, on fait comment pour écrire la balise br sans que ça fasse un retour de ligne???? Voir le commentaire ci-dessus, qui ne veut rien dire parce que justement, on ne la voit pas la balise!

Sur le sujet de la prévisualisation, ce serait peut-être pratique pour ces textes barrés qui nous surprennent tous parfois, mais c’est vrai que le fait de voir automatiquement notre commentaire après l’avoir envoyé, et de pouvoir le corriger immédiatement, ce n’est déjà pas si mal.

Juste un peu stressant quand on a écrit une bêtise, qu’on s’en rend compte, et que l’on sait que 679867 lecteurs vont lire le commentaire dans l’intervalle de la correction.:-)

105)
fxprod
, le 03.02.2007 à 08:59
[modifier]

pour revenir un peu de loin au sujet qui nous préocupe, une ptite réflexion personnelle, ah que c’est mal le p2p, cela tue l’idustrie du disque, jh 6 millons d’euros, combien pour Renaud, Jean Benguigui, Patrik Bruel (excusez le doublon) Noah et tous les autres… Une industrie soit disant en perdition.

Bouldou ce la me fait vraiment rire.

106)
Atypo
, le 03.02.2007 à 09:07
[modifier]

Zitouna, ne t’énerves pas, puisque de toutes façons, c’est toujours la faute des autres, de Johnny (je dois dire que sa musique m’emm*), de l’industrie pharmaceutique, de Sarko, des libéraux, néo-libéraux, ultra-libéraux… de Jean benguigui, Patrick Bruel (berk), Renaud… Jamais de la nôtre, honnêtes citoyens :-)

107)
VN99
, le 03.02.2007 à 09:41
[modifier]

Salut, c’est encore moi!

Je vais rajouter mes 0.02 euros aux débats. Pour commencer, je pense qu’il est bien que M. Roger Cuneo s’exprime librement, au moins, ça fait du bien dans cette période où tout le monde calcule le moindre geste.

En ce qui concerne JH, je m’en fous, c’est vrai, je ne suis pas un fan. Qu’il vive en Suisse ou en Argentine, c’est son problème.

Par contre, je suis outré de lire un certain nombre de commentaires qui renvoient justement une image de la France qui me déplaît de plus en plus.

Tout d’abord, pourquoi tant de haine envers les riches? Travaillez plus, gros fainéants, et ça ira mieux pour vous! Même si on peut critiquer JH qui a touché de l’argent public, donc le nôtre, pour organiser ses tournées, il faut tout de même rappeler que la plus grande partie de son argent vient de la vente de ses disques et des billets de concerts. Il suffit de ne pas y aller, et c’est tout.

Par contre, ce que je n’accepte pas, c’est cette dictature des branleurs qui “ont le droit”. Le problème est que tous ces petits branleurs ont leur carte d’électeur dans la poche et peuvent donc voter. Du coup, les politiques les caressent dans le sens du poil en tirant aux boulets rouges sur les riches.

Je n’ai rien contre les impôts, d’ailleurs mon percepteur est d’accord avec moi. Par contre, je considère deux impôts comme particulièrement injustes, à savoir l’ISF et l’impôt successoral. Si JH est parti pour en échapper, je le salue.

Il est normal de payer plus, voire beaucoup plus, quand on gagne plus. Mais il est malsain de faire payer les gens non pas en fonction de leurs revenus, mais uniquement parce qu’ils sont plus riches que la moyenne, alors qu’ils ont déjà payé plusieurs impôts sur leur capital, tout simplement en leur collant l’étiquette de riche. C’est d’autant plus injuste parce que les pouvoirs publics peuvent faire verier le seuil en fonctions des impératifs du moment. Et il est tout aussi malsain de priver les enfants du fruit des labeur de leurs parents, en le volant au profit des branleurs qui ne paient rien.

Ces branleurs, parlons-en! Ils ne contribuent pas aux dépenses de la société, mais ils connaissent parfaitement ce que la société leur doit et n’hésitent pas à le réclamer. Aujourd’hui ils représentent plus de 50% de la population. Et demain?

Je ne sais pas pour vous, mais j’ai marre de leur payer les vacances à la mer (un réportage sur les gentilles “associations reconnues d’utilité publique” qui organisent ce genre de vacances pour les RMIstes est passé l’été dernier) et tout le reste. Surtout que des chômeurs professionnels, j’en connais quelques uns.

Pour finir, je fais savoir aux pauvres cons incultes qu’il y avaient des impôts au Cambodge. Quant aux autres qui veulent que des artistes touchent un salaire d’état de 1500 euros, je les invite à visiter ce qui reste des GOULAGs où les chercheurs travaillaient justement pour un salaire de misère et un revolver sur la tempe.

Je sais que la France d’aujourd’hui possède une mentalité qui ravirait le feu camarade Staline. Exproprier tous les riches en leur laissant le SMIC, faire payer les entreprises en interdisant des délocalisations, interdire les transferts des capitaux à l’étranger.

Putain, je suis en train de feuilleter le “Précis de l’histoire du PCUS”, vous le citez en entier. Bravo, mes chers camarades, le Parti est fier de vous!!!

108)
Tom25
, le 03.02.2007 à 09:54
[modifier]

Donc en gros, la bateau coule, et il est normal que les rats quittent le navire. Mais c’est tout de même bizarre qu’un candidat à la présidence dise aux plus gros rats : “Vous avez raison, cassez-vous, ça ne va pas s’arranger”.

Saluki dit qu’il ne votera pour personne, moi je ne sais pas pour qui je voterai. Mais j’ai déjà commencé à rayer des noms et je sais pour qui je ne voterai pas. Il faudra bien en choisir un (ou une) !

Concernant cette histoire de ne plus être obligé de cotiser à la sécu et de pouvoir avoir une mutuelle ? J’en ai entendu parler mais il faudra que je me renseigne. Mais bon, même si c’est possible, c’est dommage de laisser tomber un système envié par le monde entier non ?

Autre chose que je souhaite soulever : On avait des amis à l’époque ou ma femme et moi étions étudiants. On continuait de les voir. Un coup je leur ai téléphoné et je suis tombé sur sa sœur. “Euh ? mais vous êtes qui ? etc.”. Et en fait ils m’ont expliqué, mais je n’ai pas tout retenu, simplement que pour avoir telles aides normalement non additionnelles il suffit de donner la facture Télécom avec une adresse à droite pour l’organisme 1 et la facture EDF avec une adresse différente à l’organisme 2. Des gens qui entubent le système comme ça j’en connais (plus haut je parlais de la collègue de ma femme). Je pense que nous avons quand même tord, nous Français, de laisser faire ça. C’est surement l’habitude de se faire doubler dans les queues etc. Je pense aussi qu’on a gardé la peur de la dénonciation depuis la dernière guerre. Mais entre dénoncer un gosse caché dans une cave et en dénoncer un autre qui truande le système pendant des années …

On demande à nos politiques de faire ce qu’il faut, mais sanctionner qui ? Quand on choppe un fraudeur, nous Français on a plus tendance à le défendre et à le protéger qu’à le remettre à la justice.

Qui d’entre vous est allé voir son voisin et lui a dit “Mon pote ça fait 3 ans que tu es en arrêt, et je te vois tous les jours bêcher ton jardin alors demain je téléphone à la sécu et je le leur dit”. Car si personne ne le leur dit, comment peuvent-ils le savoir.

109)
Tom25
, le 03.02.2007 à 10:14
[modifier]

VN, tu écrivais en même que moi. C’est marrant car tu écris “Surtout que des chômeurs professionnels, j’en connais quelques uns.”

Concernant les droits de successions, moi aussi j’ai des parents qui ont un peu d’argent. Ils m’ont donné il y a 7 ans quand j’ai acheté ma maison, la semaine prochine on va chez le notaire pour un autre don. C’est quand même limité à 50000 € / parent par 10 ans. Si les parents n’attendent pas le dernier moment, ça 3 dizaine d’années x 2 parents x 50000 = 300 000 € sans impôt. Ce n’est pas assez ? Combien tu veux DE PLUS ? Je suis loin d’avoir eu ça, et j’ai déjà presque honte. Comme tu le dis, ce sont NOS PARENTS et non nous qui avons gagné cet argent. On a déjà eu la chance de ne manquer de rien enfant, pendant à peu près 20 ans. Il faut perdurer cet avantage 30 ou 60 ans de plus ? Tu as eu de la chance, J’AI eu de la chance, n’en réclamons pas trop. Quand je vois d’autres personnes, qui eux en ont chié pour faire des études. maintenant qu’ils commencent à sortir la tête de l’eau on leur ponctionne 400 € ou plus pour leur parent qui sont en maison de retraite. parents qui ne peuvent pas payer car ils ont vécu comme des cons et dilapidé leur frics. Moi je me sentirai beaucoup mieux de toucher l’argent de mes parents si je savais qu’à défaut de ne rien toucher des leurs, d’autres ne seraient pas obligé de payer. Mais je ne suis pas pour imposer fortement sur les successions. j’ai 2 filles et j’ai déjà de coté pour elles et ça me ferait chier que ça ne leur soit pas destiner. Mais quand même, chacun sa merde ça me gêne aussi.

On passe pour des communistes. J’ai un diplôme d’ingénieur, je me suis permi d’insulter mon patron et de l’envoyer chier car je sais que je retrouverai du boulot. Je sais que j’ai les moyens de bosser. Tout le monde n’a pas ce moyen. Je suis tout à fait d’accord pour sanctionner les profiteurs, mais pas pour dire t’as qu’à bosser fainéant. Car si on connait tous les 2 des profiteurs, on connait aussi tous les 2 des gens plus bosseurs que nous qui n’arrivent pas à joindre les 2 bouts.

110)
Inconnu
, le 03.02.2007 à 10:22
[modifier]

Je suis assez d’accord avec VN sur ces histoires de droits, sans devoirs en contre-partie.

111)
alec6
, le 03.02.2007 à 10:43
[modifier]

Tiens ! VN vient de débarquer avec sa verve habituelle (se rapporter aux épisodes précédents pour le juger à l’aune de ses dires).
Je ne vais donc réagir poliment que sur cette petite remarque là :Tout d’abord, pourquoi tant de haine envers les riches? Travaillez plus, gros fainéants, et ça ira mieux pour vous!

Premièrement je n’ai vu dans nos précédents commentaires aucune haine des riches particulière et d’autre part, je ne demande pas mieux (et je connais beaucoup de gens dans ce cas là) que de travailler d’avantage pour gagner d’avantage… Comme je l’ai dit plus haut, je bosse en free lance, je n’ai donc droit à RIEN de la part des Assedics quand le boulot et son corolaire le fric vient à manquer… on se débrouille donc avec nos réserves et une vie de fourmi zen (sans bagnole, sans home cinéma, sans iPod, iMachins et autres trucs et sans vacances malgré trois enfants petits). Je ne me plaints pas mais j’aurais bien aimé aller au ski avec mes enfants… tant pis se sera dans une autre vie sur une autre planète (sic).

Alors VN, si tu as du boulot pour moi et pour tous les autres, nous sommes preneurs… Mais j’ai cru comprendre que les demandeurs d’emploi, les précaires en intérim, les RMistes, les SDF et autres sont beaucoup plus nombreux que les postes à pourvoir.
L’offre est donc dans se secteur supérieure à la demande. Ceci n’est d’ailleurs pas spécifique à la France mais global sur toute la planète… il suffit d’aller faire un tour sur le site du BIT pour s’en convaincre.

Et quand l’offre est supérieure à la demande, loi du marché oblige, les prix sont bas, les salaires en l’occurrence, ce qui permet d’une part de maintenir une pression sur les travailleurs : “Si vous n’êtes pas content de ces conditions, j’en ai 50 qui attendent votre poste derrière vous” et d’autre part cela permet aux entreprises de faire d’avantage de bénéfice (vous vous souvenez, “ce qui reste quand TOUT a été payé”).

Le chômage est la condition sine qua non du boursier heureux. J’ai retrouvé ce lien extrait d’une émission économique de France Inter

Etonnant, Non ?

112)
alec6
, le 03.02.2007 à 10:49
[modifier]

Tom 25, tes commentaires complètent les miens !

Z !
ça marche !
Chiant à mettre en œuvre…
mais
ça marche !

à vendredi prochain !

113)
François Cuneo
, le 03.02.2007 à 11:04
[modifier]

Pour finir, je fais savoir aux pauvres cons incultes qu’il y avaient des impôts au Cambodge.

En général, je n’aime pas qu’on critique l’orthographe des lecteurs qui commentent (ce d’autant plus que la mienne est perfectible). Mais là, si tu traites les autres de pauvres cons incultes, fais au moins attention de ne pas faire une faute grosse comme une maison dans la phrase, merci.

Je vais rajouter mes 0.02 euros aux débats. Pour commencer, je pense qu’il est bien que M. Roger Cuneo s’exprime librement, au moins, ça fait du bien dans cette période où tout le monde calcule le moindre geste.

Ouf, j’ai eu peur que tu nous en veuilles de nous exprimer librement. J’aurais été bien embêté sinon…

114)
graffati
, le 03.02.2007 à 11:17
[modifier]

ça me fait marrer: ceux qui sortent ” le gens ont qu’à bosser” sont les mêmes qui sont pour les délocalisations parce que la main d’oeuvre est moins chère ailleurs… ça vous dérange pas de faire bosser des chinois dans des conditions misérables ? ben non, c’est chacun pour soi… les gens ont qu’à bosser… pour rien… mais s’ils n’arrivent pas à joindre les deux bouts, faut pas que l’état les aide… ils ont qu’à bosser… les “working poor” vous connaissez ??

Deuxio, tout le monde ne peut pas être chef d’entreprise… cela me parait élémentaire !!! dingue une société ou tout le monde serait cadre, dirigeant etc… pour faire quoi ?? une société a besoin de tous les échelons de savoir et de compétences et de travail… Le grand patron ne serait rien si personne n’évacue ses poubelles, construit les routes pour accéder à son usine etc… Mais est-ce normal qu’il gagne 1000x plus que l’éboueur ? sans qui la société actuelle ne fonctionnerait simplement pas ??

c’est la lutte fiiinaaaale ;-)))

115)
François Cuneo
, le 03.02.2007 à 11:27
[modifier]

ça me fait marrer: ceux qui sortent ” le gens ont cas bosser” sont les mêmes qui sont pour les délocalisations parce que la main d’oeuvre est moins chère ailleurs… ça vous dérange pas de faire bosser des chinois dans des conditions misérables ? ben non, c’est chacun pour soi… les gens ont cas bosser… pour rien… mais s’ils n’arrivent pas à joindre les deux bouts, faut pas que l’état les aide… ils ont cas bosser… les “working poor” vous connaissez ??

Excellent.

116)
VN99
, le 03.02.2007 à 11:34
[modifier]

En général, je n’aime pas qu’on critique l’orthographe des lecteurs qui commentent (ce d’autant plus que la mienne est perfectible). Mais là, si tu traites les autres de pauvres cons incultes, fais au moins attention de ne pas faire une faute grosse comme une maison dans la phrase, merci.

Cher François, merci d’avoir fait une exception à la règle, j’en suis honoré.

Néanmoins je tiens à préciser qu’il n’y a pas de fautes d’orthographe dans la phrase citée, du moins aucun correcteur de les voit. Maintenant, s’il y a des fautes de grammaire, merci de me les montrer. Le français n’étant pas ma langue maternelle, je profite de toutes les occasions pour apprendre.

117)
VN99
, le 03.02.2007 à 11:36
[modifier]

ça vous dérange pas de faire bosser des chinois dans des conditions misérables ?

Non.

118)
VN99
, le 03.02.2007 à 11:41
[modifier]

Je ne me plaints pas mais j’aurais bien aimé aller au ski avec mes enfants… tant pis se sera dans une autre vie sur une autre planète (sic).

Moi non plus, je n’ai pas pris de vacances depuis 3 ans, et alors? Et je suis désolé, mais je connais bien plus de monde qui veut “prendre aux riches” que ceux qui veulent et acceptent de travailler plus pour gagner plus.

119)
fxprod
, le 03.02.2007 à 12:01
[modifier]

ça vous dérange pas de faire bosser des chinois dans des conditions misérables ?

réponse de vn NON

OULAH, je ne sais plus qui a écrit un bouquin il y a quelques années: ” quand la chine s’éveillera” elle se réveille et plus vite qu’on le croit, et lorsqu’elle serra complètement réveillée, ils diront “ça vous dérange pas de faire bosser (faire vivre) des blancs dans des conditions misérables ? quelle sera leur réponses à votre avis.

Le bouquin Alain Peyrefitte je crois.

120)
Roger Cuneo
, le 03.02.2007 à 12:04
[modifier]

Ouf! je vais prendre des risques supplémentaires, à force de propos avinés je frise l’ivresse.

Je vais relever un propos de VN qui dit:” il est malsain de priver les enfants du fruit du labeur de leurs parents”.

Une question qui aurait pu être le sujet d’une autre de mes humeurs:: pourquoi les enfants ne pourraient tout simplement pas profiter du fruit de leur propre labeur, mais devraient-ils compter sur celui de leurs parents?

Ici j’invente deux histoires:

1. Disons que je sois le fils de parents riches qui me légueront leur fortune: je peux profiter de la vie, pas besoin de me fouler à l’école (je sais que mon avenir est assuré), bagnoles, fêtes, et tutti quanti, (à votre imaginaire). Mes parents meurent (d’autres dans ce même cas attendent ce moment avec impatience), me voilà à la tête d’une fortune grâce au “fruit de leur labeur”. Comme je suis un peu plus malin que mes parent, qui eux ont trimé toute leur vie, je me tire dans un “paradis fiscal”, (j’ai intégré les principes du libéralisme), je profite de la vie au maximum. Etant sans problème financier pourquoi me mettre en quatre?: Dans tous les commerces, palaces, etc, on me recevra avec déférence, on m’estimera, on me respectera. Je ne ferai rien d’autre que dépenser l’argent de mes parents, mais personne ne me traitera, bien entendu, de branleur, et VN aura pour moi la plus grande considération puisque j’aurai ma façade à Gstadt

2. Maintenant supposons que je sois le fils d’un de ces vils profiteurs, qui licencié à 50 ans se vautre dans la paresse, vit dans une tente (même pas payée par lui-même, bien entendu), bouffe aux soupes populaires (financées par tout cet argent qu’on pique aux riches).

Mes parents meurent, je cherche désespérément du travail, mais j’entends toujours la même réponse, “rien pour vous en ce moment”: mais je me bats, je vends des marrons chauds l’hiver, des glaces l’été. Difficile! Mais j’en veux, je suis prêt à bosser jour et nuit. Je m’adresse à une banque pour emprunter les (disons) 10’000.—francs suisses (ou euros), qui rendraient ma petite entreprise rentable, mais je n’ai aucune autre garantie que ma bonne volonté (il restait deux euros dans les poches de mon père quand il est mort). La banque, au grand regret du responsable; ne peut rien faire pour moi, “nous ne sommes pas des misanthropes”. Je me retrouve sans travail et sans moyens “vous n’avez pas droit au chômage” .

Et moi voilà l’exemple même du “branleur” de VN, ou d’autres intervenants ci-dessus, pour lesquels le mérite se compte en pièces sonnantes (ou en gros billets.

Je les entends d’ailleurs déjà: “tu n’avais qu’à choisir une famille de parents riches, pauvre con, car ils sont même injurieux envers les faibles.

Je voulais simplement dire qu'au niveaux des injustices, l'héritage en est une.

Ou là là, qu’ai-je lancé là!!!

121)
VN99
, le 03.02.2007 à 12:05
[modifier]

Et oui, aucun chinois ne travaille pour moi, et je ne me sens pas résponsable pour tous les problèmes du monde. C’est à eux de se prendre en charge.

122)
graffati
, le 03.02.2007 à 12:10
[modifier]

non

Voilà qui a l’avantage d’être clair: le gain pécunier peut se faire au détriment de l’être humain… et les goulag c’était quoi ?? VN il faut être logique: @ post 107 tu affirme pourtant être contre les goulags… alors tu es contre les goulags ou pour ? ou contre les goulags ici et pour les goulags là-bas ??

123)
Tom25
, le 03.02.2007 à 12:13
[modifier]

VN, quand tu écris que tu t’en fous d’exploiter une certaine catégorie de personnes, c’est vrai ou c’est de la provocation ?

Quant au travail, Johnny H a-t-il travaillé 1000 x plus que le péquin moyen ? On parlait plus haut des chirurgiens qui ne peuvent plus payer leur assurances, devenues tellement chères suite aux nombreux procès. Tu parles du travail, il faut travailler plus, mais ne trouves tu pas qu’on perd un peu pied quand on parle du travail ? La richesse ne va plus à celui qui soigne, celui qui cultive la terre, celui qui fabrique avec ses mains, la richesse va aux “chanteurs” qui se dandinent en sous vêtement, et aux actionnaires au comportement peu moral. Moi je veux bien qu’un chanteur ou un sportif gagne sa vie. Mais là … Un médecin ne peut pas gagner plus, s’il veut gagner plus il faut qu’il pose sa blouse et qu’il aille soit taper dans un ballon, soit chanter. On n’en veut pas aux riches qui bossent, on en veut à des multimiliardaires qui surfent sur la vague de morosité ambiante. Payer 3 € de sa poche à un medecin bac+6 crée la révolte, et en payer 40 pour voir Johnny c’est normal. Pire, on va y remettre 20 pour le T-shirt et 10 pour la casquette. Tu parles du travail en tant que mérite, je suis d’accord. Par contre je ne reconnais pas tant de mérite à ces gens. Moi je rêve du jour où le personnel médicale s’arrêtera, dira STOP. Mais un stop comlet, TOTAL. RIEN. “Vous n’avez pas voulu nous donner 3 euros de plus, ben maintenant c’est 10, et on ne reprendra que quand ce sera 10”. Ca c’est libéral, ils choisissent d’arrêter de travailler. Johnny serait bien con de ne pas faire tout ce qu’il faut pour gagner plus, le medecin qui m’a opéré est tout aussi con, il aurait du demander le triple ou me laisser crever !

Encore une fois, ce qui soulève la polémique, ce n’est pas le gars qui gagne 4000 ou 6000 € / mois, c’est celui qui en gagne 100000. Dans un cas on nous dit c’est l’économie de marché, si 10000 crétins veulent payer 40 € pour une heure de concer c’est normal, et d’un autre, quand le personnel hospitalier fait grève on les envoie devant les tribunaux car cela a causé la mort de 2 personnes. J’INSISTE, une règle doit s’appliquer pour tous, le MÊME règle.

Je ne suis pas médecin, j’ai pris cet exemple parce que ça me fait mal au ventre pour eux parfois. Et ils auraient largement les moyens d’obtenir ce qu’ils veulent si, comme certains, ils mettaient leur morale au vestiaire.

124)
alec6
, le 03.02.2007 à 12:32
[modifier]

Merci Roger pour ces deux histoires plus éclairantes que mes références économico-sociales.

Et merci à Graffati pour l’efficacité de son propos pour les mêmes raisons…

Quand au système économico-social dans lequel nous vivons et qui ne fait (visiblement) le bonheur que d’une infime minorité sur ce site, ce système, donc, va se casser la gueule tout seul.
Surement pas sous les coups de butoir de la gauche, de l’altermondialisme, du bon sens, du raz le bol ou de je ne sais quoi d’autre entre le grand soir et les lendemains qui… Non, comme toute armée suréquipée, le système se cassera la gueule par son point faible, son flanc.
En l’occurrence par le changement climatique et la fin programmée des ressources énergétiques fossiles.

Construire une civilisation, la nôtre, sur l’idée de croissance infinie et donc de production infinie, de gaspillages infinis, de déchets infinis, du “toujours plus” de travail, d’argent, de chose et de bonheur (sic)… dans un monde fini ! est d’une connerie non moins infinie !

Lisez le rapport du GIEC (téléchargeable sur le site du Figaro) et toute la littérature produite sur ce sujet sur vos sites d’informations préférés. Ici par exemple pour nos amis suisses.

125)
WIPA
, le 03.02.2007 à 12:33
[modifier]

C’est tout de même curieux tous ces gens qui reprochent à certains d’avoir du talent, donc de gagner de l’argent et en même temps refuser de se faire spolier!

126)
WIPA
, le 03.02.2007 à 12:41
[modifier]

alec6, je commence a comprendre pourquoi la vie ta rendu si aigri !

127)
François Cuneo
, le 03.02.2007 à 13:19
[modifier]

VN, je vais être très clair.

Tu me dégoûtes, c’est aussi simple que ça.

J’ai honte pour toi.

Je ne l’écris pas souvent sur Cuk.ch, mais tu es un pauvre malade, cynique sans une once d’humanité.

Je n’ai aucune envie de débattre avec toi. Chaque fois que tu es venu écrire des trucs sur Cuk, tu as fait honte à l’humanité, que ce soit à propos de la Russie, ou du reste.

Tu ne vois de beau que ton fric et ton travail, l’humain ne t’intéresse pas.

Tu as défendu tout ce que je déteste, le système soviétique de l’époque, le capitalisme sauvage actuel, tout ce qui écrase l’homme.

C’est à pleurer, tout simplement.

Je ne devrais même pas réagir à tes posts, ils sont tellement nullissimes et scandaleux qu’ils ne sont en fait que provocation.

Oui, j’ai honte pour toi.

128)
Atypo
, le 03.02.2007 à 13:35
[modifier]

Comme d’habitude, les symboles nous aveuglent. Finirons-nous par accepter de discuter les uns et les autres, sans honte et sans barre à mine ?

Et si nous revenions à Johnny, il faudrait peut être s’interroger sur le rôle de la Sacem dans ses revenus extravagants ! Il gagne sûrement pas mal d’argent avec la vente de ses disques et les places de ses concerts, mais combien gagne-t-il par ce que lui reverse la Sacem ? Quelqu’un peut le dire ?

129)
Marcolivier
, le 03.02.2007 à 13:42
[modifier]

Roger, l’héritage est une injustice? Vraiment?

Ma foi, tu te trompes de terme mon ami. Et d’ailleurs tu restes obsédé par l’héritage d’un capital, alors que l’on peut hériter d’un patrimoine génétique, d’une culture, d’une éducation, d’une religion, d’une maladie ou de préjugés. C’est dommage d’être tellement ancré dans le matérialisme. C’est là ou on voit que les origines du marxisme et de ses dérivés sont totalement similaires à celles du libéralisme.

Le terme injustice est faux. À la limite, tu pourrais dire que l’héritage est un principe inégalitaire. C’est qui dans une large mesure est correct. Voilà le débat de fond, en somme.

La question suivante est donc: est-ce que l’inégalité est injuste?

Chacun répond selon sa vision du monde. Mais qu’elle soit injuste, elle est une constante de la vie. Parmi les lecteurs de CUK, tous ne sont pas beau, intelligent, éduqué, sensible, romantique, fort, endurant, patient, brillant, reconnu, talentueux, du moins jamais autant qu’un autre. C’est injuste ?

Ma foi, on ne choisit pas ses parents, et je n’y peux rien si les miens m’ont fait grand, fort et beau. Cela fait partie de mon héritage. Est-ce que c’est injuste ? Le moche qui ressemble à un pou, lui ai-je fait directement du tort, par le simple fait d’être ?

Ensuite, je peux abuser de mon physique, comme on peut abuser de sa fortune. Mais ce n’est pas parce qu’on hérite d’un physique plaisant ou d’une fortune qu’on se comportera comme un connard. Le premier exemple de Roger est une réalité mais pas une généralité. Si, après avoir lu ton commentaire, je disais que tous les Rogers sont des fripons, ce serait mentir, car tous ne sont pas toi, et ta personne ne peut être réduite à ton commentaire.

Bon, alors, l’inégalité, c’est mal et injuste ? Et bien la seule réponse raisonnable est de dire que … ça dépend des cas. Dans le cas de la beauté, c’est pas mal, dans le cas d’un abus de pouvoir, c’est mal. Dans le cas de la fortune, c’est pas mal non plus, c’est comme ça. Dans les cas de discrimination raciale (anti-musulman par exemple), c’est mal, dans le cas du talent artistique, c’est pas mal. Ni injuste non plus.

Alors, Roger et les autres, concentrons-nous sur de véritables injustices, à commencer par celles que nous commettons nous-mêmes souvent de manière inconsciente. C’est toujours facile de resquiller en se disant « de toute façon ‘ils’ sont des voleurs avec leur prix », ou de maudire quelqu’un pour un fait, alors que sa vie ne se réduit pas à ce fait-là. Si le principe est valable pour les riches qui trichent, il est tout aussi valable pour les pauvres qui trichent. Par rapport à ce principe, il n’y a pas d’inégalité (de principe, j’insiste), nous sommes tous tenus à la même enseigne.

Alors la vie dans tout ça ? Et bien comme disait le papa de Calvin à son fils qui trouvait injuste de devoir aller se coucher à 9 heures : « Mais la vie est injuste, Calvin ».

Que cet exemple serve de leçon aux aigris, aux frustrés, aux révoltés et aux autres !

Si jamais, il fait beau dehors, la journée est magnifique, et c’est valable pour JH comme pour les autres ;o).

130)
Saluki
, le 03.02.2007 à 13:44
[modifier]

Je reviens avec mes deux balles à propos du Téléthon.

Plus haut il est dit que “les riches” se donnent bonne conscience en donnant au Téléthon.
C’est inexact.
La majorité des promesses de dons est dans la fourchette 10-50 euros. Et ce sont souvent des personnes âgées qui s’excusent de ne pouvoir donner plus que les 10 euros qu’elles offrent.
En revanche, le connard (moi) qui est au bout du fil, il se donne bonne conscience en passant 18 heures de son temps au bout du fil. C’est bien mieux qe les centres d’appel délocalisés, là c’est, encore pour moi, à la Mairie de Paris.

Maintenant que l’on dise que le Téléthon est un scandale, que ça ne devrait pas exister, je suis d’accord à deux conditions: que l’Etat engage le même budget pour la recherche sur les maladies génétiques et/ou orphelines et que les détracteurs aillent dire face aux parents d’un gamin atteint de dysplasie ectodermique, par exemple, qu’il faut pas s’en occuper.

C’est tout
ça marche aussi
et encore. ;°)

131)
WIPA
, le 03.02.2007 à 13:44
[modifier]

Je ne comprends pas pourquoi dans une société dite “démocratique” et surtout sur un site que son auteur a voulu ouvert a la discusion donc a la polémique, c’est inévitable, on jette l’oprobe sur un participant comme le fait François.

Je n’ai pas honte de ceux qui sont opposés a mes opinins, je leur réponds.

François, je ne comprends pas d’autre part que tu n’ais eu, sur ton site, oucune réaction vis a vis d’alec6 a la mesure des propos énoncés par alec6 lorsqu’il a agréssé un intervenant en disant:

“Moi ça me fait gerber ! et les Mackloug et autres crétins qui prennent sa défense me donnent envie de leur éclater la tronche à coup de barre à mine !”

Je crois que tu avais là matière a t’enflamer mais non, ta seule réaction fut de dire publiquement:

“Quant à l’agressivité d’alec6, elle est peut-être à prendre d’une certaine manière, comme il l’a expliqué lui-même.”

132)
Tom25
, le 03.02.2007 à 14:08
[modifier]

François, je ne dis pas que je ne suis pas d’accord, mais contrairement à Atypo qui veut discuter sans barre à mines, moi je préfère encore me prendre un coup de barre à mine dans la gueule que de lire de tels propos sur moi.

VN, j’ai le niveau est l’argent pour me monter ma boîte. Mes connaissances ont tellement confiance en moi que maintes fois on me la proposer. Sais tu pourquoi je ne l’ai pas fait ? Parce que moi, si ça s’était mal passé, jamais je n’aurais pu déposer mon bilan et laisser des ardoises partout. J’insiste lourdement mais j’ai peur de mal me faire comprendre. Reconnais quand même que dans tous ces gens que l’on voit et qui ont réussi (par réussite ici j’entends pleins de pognon), peu donnent une image de gens francs et honnêtes.

Quand j’achète une lecteur DVD, je vois x € de frais d’écotaxe. j’aiemerai, quand j’achète une clef USB, voir érit x € de Sacem. Ces gens ne sont pas transparents, ils nous jétent leur réussite à la gueule, faisant se dire à ceux qui n’ont pas réussi qu’ils valent encore moins que ce qu’ils pensaient. Mais on ne sait rien de leur parcours, rien de leur bilan. Les juges qui enquêtent la-dessus démissionnent, dégoûtés. D’autres se font virer. Johanny est un chanteur plein de talent, mais c’est une pauvre merde. C’est une pauv’merde car moi, qui ne l’écoute que parfois à la radio, je ne sais même pas quelle somme je lui ai donné depuis maintenant 36 ans que je vie. Je sais qu’il a 3 millions d’€ et personnes ne peut me dire d’où ils viennent. Merde quand même, je veux bien qu’il soit doué, mais moi on m’interdit d’acheter une clef USB sans payer les taxes qui vont l’engraisser, et lui il se barre en Suisse pour ne pas payer les taxes qui me permettront à moi d’en payer moins.

J’ai “avoué” pus haut avoir reçu de l’argent de mes parents. Peu l’avouent, peu ont pris leur calculette pour estimer combien la mamie qui garde les gosse leur a fait économiser. Moi je donne mon salaire à qui me le demande, je n’ai pas honte. Johnny nous jéte à la gueule la somme d’impôt qu’il paye, mais oublie de préciser combien le système Français (Sacem) lui a rapporter.

J’irai pas jusqu’à dire que tu me dégoutes, tu es surement intelligent et bosseur. Mais tu as eu la petite opportunité à un bon moment qui t’a permi de décoller. Mais n’oublis pas, d’autres ont eu au mauvais moment le mauvais calvaire qui les a coulé. Moi, si j’avais monté ma boîte 3 mois avant d’avoir mon cancer, où j’en serai maintenant ? Y a un gars qu’a dit un jour que les pommes tombent, c’est pareil quand tu craches en l’air, ça retombe …

133)
François Cuneo
, le 03.02.2007 à 14:33
[modifier]

Alec6 s’est énervé, son propos de fond était parfaitement humain. Sa conclusion était maladroite, mais il est tellement souvent sur le site qu’il peut faire une erreur. Et encore, tous ceux qui le connaissent peuvent comprendre ce qu’il a écrit, et pourquoi il l’a fait.

Alec6 est profondément humain, s’il te plaît Wipa, ne le compare pas à VN

Chaque intervention de VN ou presque est une honte pour l’humain, et ce depuis des mois qu’il participe à nos sujets.

Je ne jette pas l’opprobre sur le Monsieur, je dis simplement ce que je pense de lui. Libre à vous de penser autrement.

Tom25, il y a des fois où tu dois dire ce que tu penses pour que les choses soient bien claires. J’en ai marre de voir débarquer l’extrême droite bête et méchante à chaque fois qu’on essaie de parler d’autre chose que du Mac ou de la photo.

Loin de moi l’envie de lire des choses qui vont dans notre sens.

C’est vraiment super lorsqu’il y a un dialogue.

Mais le cynisme de certains commence à m’agacer sérieusement.

VN salit notre site depuis tellement de temps….

Et je ne retire pas un mot de ce commentaire 127.

134)
Roger Cuneo
, le 03.02.2007 à 14:49
[modifier]

Marcolivier dans le commentaire 129 me dit plein de choses exactes, entre autres que je me suis trompé de terme: au lieu d’”injustice” j’aurais dû utiliser comme expression ce qu’il suggère ” principe inégalitaire”. Mais ça ne change rien à mon propos.

Je lui ferai remarquer que si tous les lecteurs de CUK ne sont pas beaux, intelligents,…etc (voir son commentaire) je ne confonds pas “l’héritage génétique”, transmis par mes ancêtres à ma naissance, et l’héritage de biens, transmis par les parents à leur mort.

Si sur “l’injustice génétique” je n’ai pas de prise, sur l’injustice sociale je peux intervenir. Personnellement d’abord, c’est vrai, comme il le dit, mais collectivement aussi, et ça il oublie de le préciser.

En répondant aux propos de VN “il est malsain de priver les enfants du fruit du labeur de leurs parents”, c’est d’héritage matériel qu’il parlait, c’est donc sur ce plan que je lui répondais.

Je voudrais encore lui faire remarquer que ça ne fait pas de moi un “fripon”, comme il le sous-entend encore qu’il lui faudrait expliciter s’il utilise ce terme dans le sens “rusé, qui ne cherche qu’à duper” ou “rieur, espiègle, malicieux”, (les deux sens sont possibles, mais dans le contexte de sa phrase je penche pour le premier et ça m’attriste).

Mais il a totalement raison quant il dit que le journée est magnifique pour tous.

135)
VN99
, le 03.02.2007 à 14:53
[modifier]

Voilà qui a l’avantage d’être clair: le gain pécunier peut se faire au détriment de l’être humain… et les goulag c’était quoi ?? VN il faut être logique: @ post 107 tu affirme pourtant être contre les goulags… alors tu es contre les goulags ou pour ? ou contre les goulags ici et pour les goulags là-bas ??

Je ne perçois aucun gain en provenance de la Chine.

Les entreprises chinoises doivent respecter les lois du pays. Maintenant, si ces lois sont inhumaines, ce n’est pas à moi de les changer, mais aux chinois.

Apple fait fabriquer les Macs et les iPods en Chine. D’ailleurs, je me souvient d’une certaine polémique liée justement aux conditions de travail des ouvriers qui assemblent nos iPods chéris.

Je trouve donc particulièrement déplacée l’existence même d’un site comme Cuk qui aurait dû fermer en signe de protestation. François et les autres auraient dû offrir tout le matériel Apple qu’ils possèdent aux associations et passer sous Windows.

Main non, on continue. J’en déduis qu’on est tout à fait prompt à critiquer tout ce qui ne nous touche pas directement, mais jamais quand il faut payer de sa personne.

136)
Tom25
, le 03.02.2007 à 15:00
[modifier]

Mais, je ne sais pas trop quoi penser justement. Certains abusent, riches ou pas, et moi aussi ça m’énerve. Toutefois je fais en sorte de le spporter, et de ne pas tout laisser tomber pour autant. Johnny a tout laissé tomber en partant en Suisse et je trouve ça honteux. Si l’un d’entre nous avait la solution ça se saurait. Je lis les autres pour mettre de l’eau dans mon vin, j’écris pour la même chose, tout en essayant de déconner un peu car, même si le sujet est aussi délicat que sérieux, il ne faut pas s’en faire des nœuds au ventre.

Je n’ai pas d’avis tranché, je vote parfois à gauche, parfois à droite. Je défend parfois les patrons, parfois les salariés. On a tous nos problèmes. Je raconte aussi ma vie et mes problèmes pour souligner que, malgrè quelques ennuis je reconnais avoir de la chance dans certains domaines. Si VN devrait admettre qu’il y a eu un facteur chance non négligeable dans sa réussite, d’autres devraient admettre qu’il n’y a pas forcément que eu des facteurs malchances dans leurs échecs.

L’extrême droite, ça me vise ? J’ai un doute là ? C’est à cause de mes allusions à la dénonciation ? Mais si je dénonce Johnny qui “vole” 3 millions en partant en Suisse, pourquoi n’en ferai-je pas autant sur mon voisin qui en vole 300 ? Je n’ai jamais dénoncé personne, comme pour beaucoup l’histoire passée est tenace, me hante aussi et m’en n’empêche. Mais ce n’est pas le même chose. Je dis ça simplement pour souligner que c’est très moral de dénoncer un riche et pas du tout de dénoncer un “pauvre”. Mais les 2 volent !

Je repose ma question, puisque je dois être clair, je la repose clairement : Tu me vois comme un gars d’extreme droite ? (je ne m’énerverai pas, c’est juste pour savoir comment sont interprétés mes propos).

138)
Cri de la mouette !
, le 03.02.2007 à 15:08
[modifier]

OUI c’est scandaleux !

JH trouve qu’il paie trop d’impôts en France MAIS en plus il ne paie pas ce qu’il devrait en SUISSE !!! Tout ça à cause d’accords entre gens qui se moquent du peuple et qui en profitent ! Alors que le peuple se lève et réagisse enfin contre ces inégalités injustifiables et instaurées avec des excuses bidons pour faire peur aux honêtes citoyens ! Alors que ce soit en Suisse ou en France ne nous jetons pas la responsabilité des miettes mais cherchons qui sont les trancheurs du pain !

139)
VN99
, le 03.02.2007 à 15:11
[modifier]

Tom25, je suis le premier à critiquer le système actuel de taxation qui profite à certains. Une chose est sure, tout travail mérite salaire et tout salaire doit être justifié. Je ne peux donc pas approuver l’existence de taxes diverses et variées servant à nourrir une orde de bureaucrates de SACEM & Co.

Ce qui est marrant, c’est qu’on me reproche à ce propos la même chose qu’ici, à savoir être un égoïste qui ne veut pas payer pour assurer un revenu confortable aux artistes qui doivent pouvoir vivre de leur travail.

Et c’est vrai – je ne veux pas payer des riches à devenir encore plus riches, tout comme je ne veux pas “aider volontairement” tous ceux qui passent leur temps à ne rien foutre.

Oui, un artiste doit pouvoir vivre de son travail, en vendant des CDs et en se produisant sur scène. Si je pense que sa prestation mérite les 200 euros qu’il me demande, j’achète. Par contre, je trouve injuste de payer un complément de retraite à JH à chaque fois que je me tape une clef USB ou des CD-R. Là, c’est du vol pur et simple, orchestré par la puissance publique.

Mais nous oublions toujours que nous, les consommateurs, avons un droit absolu – celui de NE PAS CONSOMMER. Aujourd’hui on peut acheter des clés USB et les CD-R e Allemagne et de laisser tomber JH au profit de Mozart.

Voilà.

140)
Inconnu
, le 03.02.2007 à 15:18
[modifier]

Atypo ”….s’interroger sur le rôle de la Sacem dans ses revenus extravagants !”
??? Le mot “rôle” n’est pas très bien choisi.

La Sacem (www.sacem.fr) récolte et redistribue les droits d’auteurs aux auteurs, aux compositeurs et aux éditeurs (1/3 chacun ou 1/4,1/4 et 1/2) Pour une chanson donnée, si Johnny n’est ni l’auteur, ni le compositeur, ni l’éditeur (ce que l’on appelle les ayant-droits) de cette chanson, mais “seulement” l’interprète, il ne touche rien de la part de la Sacem. Sur la vente d’un CD, les ayant-droits reçoivent environ 8 % du prix de gros hors taxes ( à diviser par le nombre de chansons). La Sacem garde un pourcentage (de ces 8 %) qui n’est pas très élevé pour les frais de gestion. C’est pourquoi certaines vedettes “co-signent” les textes ou la musique, sans avoir écrit ni l’un ni l’autre, simplement pour toucher les droits d’auteurs.

Quand Bill Gates vend des millions de softs, il touche un pourcentage sur chaque soft. Quand un auteur de livre vend un livre, il touche un pourcentage (relativement faible) sur la vente. Et c’est normal (pas qu’il soit faible, mais qu’il touche dessus) Le “rôle” de la Sacem est de récupérer tous les droits générés par l’exécution publique ou la vente de CD, et autres supports et de les reverser aux ayants droits sans qui il n’y aurait jamais eu de chanson.

Mais il faudrait alors aussi parler des sommes “extravagantes” (pour employer le terme de Atypo) que touche la maison de disques, sommes supérieures, et de loin, à ce que touche l’artiste interprète.

Des artistes comme Johnny ou d’autres permettent à un grand nombre de…rêver. Est-ce que le rêve vaut ce prix? C’est un autre débat.

Il y a quelques temps, on avait parlé de supprimer les phares qui sur les côtes françaises. Richard Bohringer avait dit une jolie phrase: “C’est con, si on supprime les phares on nous supprime le rêve.”

Au sujet des …???…de vn: Mr Goldwyn, de Metro Goldwyn Meyer, disait au sujet des critiques: “Ca me concerne si peu que je ne les ignore même pas”.

Ceci dit, apprécions quand même la réaction saine de François Cuneo au sujet de vn. Ce site a toujours eu une certaine classe (sans jeu de mots). Il faut la protéger.

141)
François Cuneo
, le 03.02.2007 à 15:23
[modifier]

Apple fait fabriquer les Macs et les iPods en Chine. D’ailleurs, je me souvient d’une certaine polémique liée justement aux conditions de travail des ouvriers qui assemblent nos iPods chéris.

Je trouve donc particulièrement déplacée l’existence même d’un site comme Cuk qui aurait dû fermer en signe de protestation. François et les autres auraient dû offrir tout le matériel Apple qu’ils possèdent aux associations et passer sous Windows.

Main non, on continue. J’en déduis qu’on est tout à fait prompt à critiquer tout ce qui ne nous touche pas directement, mais jamais quand il faut payer de sa personne.

Sur ce point, tu as certainement raison. Tous les sites Mac auraient dû lancer une action commune à ce moment-là.

Apple a peut-être été attaquée en partie parce qu’elle dérange au niveau de son succès musical, mais elle bosse certainement avec des firmes qui exploitent les ouvriers chinois ou d’autres pays.

La seule chose, c’est que selon toi, c’est à eux de régler les problèmes, pas à nous. Donc il y a comme une contradiction dans tes différents messages.

Au fait, pour l’orthographe:

“Pour finir, je fais savoir aux pauvres cons incultes qu’il y avaient des impôts au Cambodge.”

Pas de “ent” à il y avaiENT” Tu ne peux pas avoir un IL au singulier et en un AVAIENT. Le verbe ne s’accorde pas avec la suite du verbe, mais avec le IL, donc le sujet. Ça va comme ça?

142)
Tom25
, le 03.02.2007 à 15:31
[modifier]

François tu me rassures, merci :-) .

Moi je suis tout neuf ici, alors je n’ai d’à priori sur personne. Mais c’est vrai qu’un fois que j’en aurai, j’interpreterai la prose de quelqu’un par rapport aux à priori que j’ai sur lui. Là je n’en ai pas, certaines des remarques de VN m’ont choqué, mais je suis plutôt d’accord avec d’autres de ses posts. Je boycotte pas mal de chose, je n’achète pas de CD, vais peu au cinéma, prend moins ma bagnole, etc. Mais boycotter le Mac ! Après on boycotte tout, on ne vit plus. Je proteste “petitement” sans me couper du monde.

Tiens ça n’est pas exactement dans le sujet de Johnny mais ça reste dans le domaine du “je fais du fric coûte que coûte, et je reste plus qu’opaque”. J’ai reçu ça par email, c’est un reportage de canal+ sur les OGM qui a été interdit de diffusion me dit-on. Il risque de disparaitre d’internet parait-il. Voici le lien

143)
Inconnu
, le 03.02.2007 à 15:36
[modifier]

Nous pouvons voir cela comme un retour au temps des Pharaons.

Des millions d’esclaves travaillent, en Chine ou ailleurs; des millions d’acheteurs achètent des iPod ou autres. Tout cela pour bâtir une Pyramide (virtuelle) à quelques Pharaons de la finance des temps modernes. Suis-je prêt à payer mon “jean”, mes baskets ou mon iPod 5 ou 10 fois plus cher? La question et la réponse ne sont pas aussi simples, hélas!

A côté, la pyramide “Johnny” ressemble à une cabane de pêcheur.

144)
Tom25
, le 03.02.2007 à 15:42
[modifier]

François, j’ai édité mon post, quand j’ai dit que certains de tes posts m’avaient choqué je parlais à VN, pas à toi.

Apple peut répondre que, soit il délocalise en Chine, soit il crève. Donc en fait on ne peut pas faire de benef “raisonnables”. Soit c’est du 30%, soit rien !

145)
Inconnu
, le 03.02.2007 à 15:52
[modifier]

Mon post 143 aurait dû arriver juste après le 141.

Ceci dit, merci Tom 25 pour ce lien. Je l’avais déjà enregistré et stocké il y a quelques temps.
Ce problème Monsanto est beaucoup plus dangereux et vital que la fortune de Johnny. Car nous sommes tous esclaves de ces “apprentis sorciers”

Einstein, entre autres, avait dit: “Si l’abeille venait à disparaitre de la surface du globe, l’homme n’aurait plus que 4 années à vivre.”

Et c’est aussi valable pour ceux qui habitent à Gstaad!

146)
Tom25
, le 03.02.2007 à 16:02
[modifier]

Comment tu as fait pour l’enregistrer ??? J’ai essayé de peur qu’il ne disparaisse du web mais je n’ai pas réussi. Ce n’est peut-être pas l’endroit pour poser la question mais si je ne la pose pas ici je ne la poserai jamais. Et il ne faut jamais loupé une question :-) .

Donc ce n’est pas un canular. Ca fait vraiment vrai mais n’ayant pas canal+, même en clair, les visages des reporters ne me disaient rien. Alors je me suis tout de même posé la question.

Ca a été dit plus haut, quand les intérêts privé priment sur les intérêts commun …

Putain, on ne sait plus ce qu’on paye ni qui, on ne sait plus ce qu’on bouffe, on ne sait pas trop pour qui on travaille, et on s’étonne que les gens râlent.

147)
-Pilou-
, le 03.02.2007 à 17:12
[modifier]

Fast video download, module pour Firefox te permet d’enregistrer, Tom ;-)

edit : Il s’agit, me semble t il de lundi investigation, en ce qui concerne la légalité de sa présence sur le web ? vu que l’émission n’est pas diffusée en clair, mais bon le sujet est d’importance, alors…

148)
Inconnu
, le 03.02.2007 à 17:52
[modifier]

Pour importer: J’avais trouver comment faire grâce à un post sur Cuk, au sujet de videos sur AOL, il y a au moins un an. Il fallait effectivement passer par Firefox. Je crois que le système de Pilou est plus simple.

149)
Atypo
, le 03.02.2007 à 17:53
[modifier]

Et c’est normal (pas qu’il soit faible, mais qu’il touche dessus) Le “rôle” de la Sacem est de récupérer tous les droits générés par l’exécution publique ou la vente de CD, et autres supports et de les reverser aux ayants droits sans qui il n’y aurait jamais eu de chanson.

Bien sûr que c’est normal… Par contre les taxes sur les CDrom, les DVD, les DD, les clés USB, c’est franchement discutable… Et puis, il n’y a pas que la Sacem, mais aussi la Spedidam, l’Adami, etc.

150)
Thierry F
, le 03.02.2007 à 17:59
[modifier]

Couleur nous annonce : Einstein, entre autres, avait dit: “Si l’abeille venait à disparaitre de la surface du globe, l’homme n’aurait plus que 4 années à vivre.”

Et c’est aussi valable pour ceux qui habitent à Gstaad!

Dois je comprendre qu’à dater du décès de Johnny, à que même que je n’ai plus que quatre ans à vivre?

Ok je sors.

151)
VN99
, le 03.02.2007 à 18:14
[modifier]

Apple peut répondre que, soit il délocalise en Chine, soit il crève. Donc en fait on ne peut pas faire de benef “raisonnables”. Soit c’est du 30%, soit rien !

Et en plus, c’est vrai.

Nous vivons dans un monde totalement interdépendant. Une grenouille tousse au fin fond du Bangladesh et c’est le monde entier qui tremble.

Si tous tes concurrents font 45% de bénéfices par an, tu ne vivras pas longtemps avec tes 30% minables.

On ne peut pas vivre sur une autre planète. Il est clair que certaines règles doivent être changées, mais pour tout le monde à la fois, sinon ça n’a aucun sens.

152)
Tom25
, le 03.02.2007 à 18:34
[modifier]

Ouais, mais Johnny lui, il n’en aurait pas crevé de payer ses impôts en France. Quoique, la dope c’est cher, et sans sa dose quotidienne … :-))) .

153)
Lebarron
, le 03.02.2007 à 18:39
[modifier]

Je vice-preside une association qui organise un festival de musique chaque été. Nous sommes tous bénévoles. A lire certains posts, nous sommes de sacrés vauriens. Alec6 ton indignation fait du bien à lire.

154)
alec6
, le 03.02.2007 à 18:55
[modifier]

François… je rougis devant mon écran… merci de ce soutien et de ces explications… moi qui pensai que ma signature valait label de second degré !
“Pan sur le bec” comme dit le Canard !

155)
alec6
, le 03.02.2007 à 19:09
[modifier]

Merci Lebarron !

Pour ceux qui voudraient en savoir plus sur la “financiarisation” de notre économie (quel vilain néologisme) vous pouvez écouter cette émission de Daniel Mermet Le SLAM : enfin une mesure contre la démesure ainsi que celle ci, plus ancienne à propos des patrons contre la finance.

L’avantage de ces podcasts est de pouvoir écouter tout en bossant, cuisinant, rangeant et effectuant une quelconque tâche non bruyante et peu sociale !

156)
VN99
, le 03.02.2007 à 19:33
[modifier]

François, tout d’abord merci pour l’orthographe. On n’a jamais fini d’apprendre.

La seule chose, c’est que selon toi, c’est à eux de régler les problèmes, pas à nous. Donc il y a comme une contradiction dans tes différents messages.

Main non, aucune contradiction. C’est vous qui demandez des actions ici et là, moi, je n’ai rien demandé. Mais quand on donne des leçons de morale au monde entier, il faut commencer par agir selon ses propres recommandations.

En fait, depuis toujours j’envie cette faculté de l’homme occidental de croire qu’il a toutes les réponses à toutes les questions, et toujours les bonnes de surcroît. Il y a 20 ans, au crépuscule de l’URSS, j’ai participé aux débats qui opposaient des étudiants soviétiques et français. Nous avons tenté de démontrer les bons cotés du régime socialiste, notamment son coté égalitaire qui assurait une certaine homogénéité de niveau de vie grâce à la solidarité nationale. Les français ont balayé “nos salades” d’un revers de main dédaigneux et autosuffisant et ont commencé à expliquer à ces pauvres cons de Ruskoffs que seul le marché et l’argent pouvait être efficace pour rémunérer des hommes à leur juste valeur. Il fallait voir ces gosses prétentieux qui débitaient leur “savoir-vivre” avec une arrogance mal cachée.

ET BIEN, ILS M’ONT CONVAINCU!!! Mais voilà, vingt ans plus tard d’autres français et suisses m’expliquent les principes de base d’égalitarisme et de solidarité nationale. Et, bien entendu, ils pensent avoir raison.

Comme quoi, il y a votre bonne vérité et celle des autres, mauvaise celle-là. Le fait que vous ne soyez pas d’accord même entre vous n’y change rien. Et quand bien même cette vérité soit bien différente de celle que vos compatriotes ont âprement défendu il y a 20 ans, ça n’a point d’importance. Ce qui compte, c’est votre vérité du moment, la seule vraie de vraie.

Mais continuons, si vous voulez bien. Vous prétendez que je fais honte à l’humanité. Dois-je comprendre que vous représentez l’humanité toute entière? Vous pouvez me présenter les 6 500 000 000 procurations? Encore cette manie des occidentaux de se prendre pour Dieu.

Bien entendu, je suis un pauvre malade, cynique et sans une once d’humanité. Comme ça, vous êtes en plus médecin et avez un détecteur d’humanité qui la mesure en onces? Il faut le breveter, ça peut rapporter gros.

Ce qui est marrant, c’est que je n’ai pas de résidence secondaire dans le sud de la France, ça fait 3 ans que je n’ai pas pris de vacances, je ne fais pas la navette Canon – Nikon – Canon et j’ai toujours mon PM G4 de 2003. Et c’est encore moi qui ne pense qu’à l’argent et qui est trop riche?

Effectivement, c’est à pleurer… de rire.

157)
Tom25
, le 03.02.2007 à 20:12
[modifier]

Ca manque de photo tout ça. Moi quand je lis des posts sur un forum, j’aime bien voir la tronche du gars (ou de la fille), pour voir le regard, le sourire, la position de la tête, estimer l’age etc.

Là je recherche dans le forum mais certains pseudos semble ne pas correspondrent entre ici et là-bas.

VN, tu dis ne pas avoir pris de vacances. mais tu ne VEUX pas ou tu ne PEUX pas ??? Je te demande ça car dernièrement j’ai parlé de ça avec quelqu’un. Comme je l’ai dit je viens de quitter mon travail, j’espère retrouver très vite, disons demain :-) . La personne me disait que je n’aurais pas de vacances cet été. SI j’ai répondu, j’ai été payé pour mes jours de congés acquis dans mon précédent emploi, il me suffit de prendre des jours sans solde et l’équilibre est fait. Tu vois ou je veux en venir ? Je pourrais dire JE NE PEUX PAS prendre de congé tout simplement parce que je VEUX garder mon mois de congé pour avoir un mois de salaire supplémentaire. Bonnes vacances alors, VN ??? :-)

158)
Invite
, le 03.02.2007 à 20:24
[modifier]

à 146. Tom25 ; 147. —Pilou— ; 148. Couleurs,
pour importer un lien vidéo video.google, youtube, dailymotion…
Dans Safari, dérouler sur le menu “Fenêtre” et cliquer sur “Activité” ;
repérer l’URL chargée ou en cours de chargement qui affiche une taille dépassant le Mo au mileu de celles inférieures à 10 Ko ;
cliquer sur cette URL pour la sélectionner, et la copier par pomme-C ;
ouvrir une nouvelle fenêtre Safari, coller l’URL dans la barre d’adresse et appuyer sur Entrée.
La vidéo en .flv se télécharge immédiatement.
Elle s’ouvre ensuite dans QuickTime Player.

159)
Inconnu
, le 03.02.2007 à 21:09
[modifier]

Exact Thierry F. Ma phrase aurait dû être plus précise. Mais au moins, cela apporte un peu de sourire dans ce sujet. L’histoire de l’abeille et la bête…

Atypo: “Par contre les taxes sur les CDrom, les DVD, les DD, les clés USB, c’est franchement discutable… Et puis, il n’y a pas que la Sacem, mais aussi la Spedidam, l’Adami, etc.”

Si tu veux plus de précisions, Atypo, tu viens à la Sacem. Je te fais rencontrer les personnes concernées qui pourront répondre directement à tes questions.
Connais-tu le travail et le rôle exact de la Spedidam?
L’Adami… a été conçu, je crois, par Jack Lang, de même d’ailleurs que les taxes sur les DVD vierges, etc… Là, je préfère ne rien dire, car je n’en sais pas assez.
De l’argent est récolté, et il faut … un certain temps avant qu’il soit reversé aux ayant droits.

160)
VN99
, le 03.02.2007 à 21:10
[modifier]

Et non, je ne PEUX pas, même si j’en aurais besoin ;) Nous fonctionnons avec des effectifs réduits et c’est très dur de gérer les congés. Mais c’est ça ou la porte. Comme le travail me plait, j’accepte… pour le moment.

161)
VN99
, le 03.02.2007 à 21:33
[modifier]

Roger, dans votre commentaire 120 vous soulevez des questions intéressantes, mais vous les traitez d’une manière tellement réductrice que ça devient presque caricatural. En prenant des exemples extrêmes il est facile de démontrer presque tout et n’importe quoi, je vais donc essayer de répondre avec d’autres exemples.

Tout d’abord, je rejoins tous ceux qui pensent que nous devons tous assumer les conséquences de nos actes, JH ou pas. Il peut donc se casser là où bon lui semble, mais doit assumer ce choix du point de vue fiscal, social et mesurer l’impact sur son image d’artiste et de citoyen.

Le problème est que la société moderne pousse justement vers un monde où personne n’assume rien. Je vous invite à lire “Everything about life” de Mikhail Veller (http://en.wikipedia.org/wiki/Mikhail_Veller), car il développe un point de vue fort intéressant sur la civilisation occidentale moderne.

Selon lui, l’homme balance éternellement entre son coté animal et sa sensibilité sociale. S’il part dans un seul sens, c’est la barbarie. Par contre, s’il oublie qu’il est aussi un animal, il viole la loi de la jungle selon laquelle seuls les forts survivent.

Or, le monde occidental moderne est devenu tellement politiquement correct, qu’il est dangereux même de paraître fort. On supprime les forts et on sublime les faibles PCAs (pauvres cons assistés). Bienvenue dans l’Empire Romain quelques jours avant qu’il tombe sous les coups des barbares.

Passons aux choses sérieuses ;). Votre premier exemple démontre parfaitement que la fortune n’est pas éternelle. On peut mettre toute une vie pour la faire et tes héritiers mettront quelques années pour la dilapider. Mais dans tous les cas ou est le mal? Oui, on a le droit de faire ce qu’on veut de l’argent de ses parents, même si je trouve que vivre sans rien faire est chiant.

Dans votre deuxième exemple vous présumez à tort que la banque doit quelque chose à cet individu. Pourquoi? De plus, les parents du premier individu ont du connaître la guerre et ont galéré tout autant.

Maintenant passons aux exemples plus concrets. J’ai fait mes études avec un mec très sympa qui passait tout son temps à picoler et à essayer de sauter sur tout ce qui porte une jupe. On a quitté la fac pour le monde de travail et avons eu le même salaire la première année.

Sauf que voilà, il est un très mauvais spécialiste, alors aujourd’hui je gagne 50% de plus que lui. De plus, il a été viré deux fois, même s’il a pu retrouver rapidement du travail.

Mais ce n’est pas tout. Il continue à picoler, à faire la fête et à essayer de sauter tout ce qui porte une jupe. Il passe ses WE en Bretagne où il se rend au volant d’une belle voiture sportive achetée à crédit. Bref, il mène la grande vie.

J’ai décidé de me mettre sur le dos un énorme crédit de 30 ans pour acheter mon logement. De plus, je fais des économies pour pouvoir bien élever mes gosses le jour où j’en aurai.

Loin de moi l’idée d’envier le train de vie de mon copain. J’ai fait mes choix et je les assume.

Le problème est que ces choix ne semble pas correspondre à la France d’aujourd’hui, car si on réussit on est taxé de tous les cotés, alors que si on rate tout, il y a toujours une âme charitable pour vous venir en aide.

Qui de nous deux est égoïste? Moi qui me casse le cul à ne rien coûter à la société, en prenant en change mes dépenses et celles de mes proches plus tard ou mon copain qui a déjà dû faire appel à la solidarité nationale en touchant le chômedu à deux reprises et en étant tout le temps en arrêt pour cause de maladies imaginaires payées par la Sécu alors que Monsieur se paie du bon temps au bord de la mer?

Et puis, il a bien intégré le vocabulaire moderne, comme “l’école républicaine a l’obligation de…” ou “il faut bien présenter son dossier devant la commission de surendettement, et roule ma poule”.

Je rappelle à toutes fins utiles que nous avons commencé tous les deux du bas de l’échelle sociale. Maintenant, Roger, ai-je raison de ne pas vouloir payer pour lui et tous les autres qui sont dans ce cas?

Après tout, d’ici 30 ans il est possible que le gouvernement décide de faire payer l’ISF à partir de 300 000 euros et de ne pas taxer seulement 10 000 euros de successions. Après tout, les branleurs coûtent cher.

Si c’est comme ça, moi aussi je me casse en Suisse pour au moins transmettre à mes enfants ce que j’aurais eu le temps de gagner d’ici là.

Quant à la charité, je suis prêt à parier que je peux citer bien plus de noms des gens que j’ai aidés directement que la plupart d’entre vous. Oui, je n’aime pas donner mon argent à n’importe qui, surtout quand on m’oblige à le faire, comme avec cette taxe sur les billets d’avions, par exemple, mais je suis toujours là quand mes amis sont dans le besoin. Qu’il s’agisse de donner de l’argent ou leur consacrer mon temps, je suis prêt à le faire.

Vous voyez, Roger, il y a des gens qui passent leur temps à regarder dans la poche de JH et il y a d’autres qui travaillent et qui aident ceux qui comptent pour eux.

Que JH gagne 100 000 ou 10 000 000 euros par an, je m’en fous. Je fais ce que je peux pour moi et pour les miens.

162)
Invite
, le 03.02.2007 à 22:07
[modifier]

Quant à la charité, je suis prêt à parier que je peux citer bien plus de noms des gens que j’ai aidés directement que la plupart d’entre vous. Oui, je n’aime pas donner mon argent à n’importe qui

Pas la peine de citer des noms,
on les reconnaît le dimanche à la grand-messe
avec leurs tricots couleur caca d’oie.

“je suis toujours là quand mes amis sont dans le besoin”

Et c’est ce qu’ils aiment en toi
(pa pou pa pap yeah yeah yeah)

Moi, personne ne veut être mon ami, c’est pour cela que je suis devenu socialiste et collectiviste.

163)
zitouna
, le 03.02.2007 à 22:14
[modifier]

C’est “marrant”, autant certains intervenants habituels et réguliers, bien que ne partageant pas (loin de là) certaines idées de gôôôche bêêêlante me font moûer (sic), mais pas plus, tant ils restent “politiquement korrects”, autant certains autres, n’apparaissant sur le site que quand l’humeur du jour profère une juste indignation face à l’ignominie du merveilleux monde qui est le nôtre, me hérissent le poil que j’ai drû (un peu longuette et alambiquée, la phrase, non? ;o), me donnant envie de sortir l’AK-47!
François, je crois que pour “citer” du code sans qu’il soit interprèté, il faut l’encadrer de la balise <code> CODE </code> (heu, c’est un test, je vais voir si ça fonctionne, en direct, devant 679867 lecteurs, sans filet!)
z (qui apprécie un débat dans lequel les intervenants essayent de convaincre leurs opposants qu’ils sont dans l’erreur sans les traîter de cons, même s’ils n’en pensent pas moins ;o)

Edit YAISSE, ÇA MARCHE !!!!!, je ne me suis pas couvert de ridicule une fois de plus devant les 679867 lecteurs, heu, non, 679865, yen a 2 qui ont été se coucher…

164)
Saluki
, le 03.02.2007 à 23:36
[modifier]

679866
parce que je suis revenu entre temps. Mais pourquoi l’AK47, alors que deux M8 ça fait un M16 ;°)

pour VN: l’histoire de toi et ton kopin, c’est bien ce que j’ai constaté, la moitié de la jeunesse (moins de 40 ans) russe est alcoolique.

165)
François Cuneo
, le 03.02.2007 à 23:46
[modifier]

Ce qui est marrant, c’est que je n’ai pas de résidence secondaire dans le sud de la France, ça fait 3 ans que je n’ai pas pris de vacances, je ne fais pas la navette Canon – Nikon – Canon et j’ai toujours mon PM G4 de 2003. Et c’est encore moi qui ne pense qu’à l’argent et qui est trop riche?

Alors pourquoi pour toi les faibles sont-ils par définition des truqueurs (ton copain du commentaire 161 est un exemple que tu généralises)?

Pourquoi parles-tu de branleurs quand les gens souffrent?

Pourquoi ce commentaire dégueulasse 117 qui se résume à un mot lamentable: “non”.

Je ne critique pas ta façon de vivre, même, je l’admire, je ne comprends simplement pas ce que tu cherches à prouver en étant aussi bêtement “méchant”.

Quant à moi, je ne prétends pas avoir raison, je comprends qu’on se pose des questions, même les tiennes vois-tu. Moi aussi ça me fait chier de voir certains ne rien foutre et profiter du système. Ce sont des gens que je n’apprécie pas, mais ce n’est pas parce qu’ils sont là que je généralise et parle de tous les “faibles” comme des sangsues.

Que tu saches que je n’ai jamais rien demandé à personne non plus dans ma vie. Que je n’ai strictement rien contre les riches. Et que je ne me plains pas.

J’aimerais juste que certaines injustices ne soient plus.

Alors arrête avec ton cynisme s’il te plaît, arrête de te cacher derrière ça, et on arrivera peut-être à nous comprendre.

166)
François Cuneo
, le 03.02.2007 à 23:52
[modifier]

En fait je relis cette citation que je viens de faire de toi, VN, et je vois que tu n’as rien compris à ce que je te reproche…

168)
Roger Cuneo
, le 04.02.2007 à 00:01
[modifier]

Mon “cher” VN, Ce qu’il y a d’intéressant c’est que, si nous parlons la même langue, nos mots, eux, viennent d’ailleurs: les vôtres sortent tout droit de vos principes, ancrés dans les idées que vous vous êtes faites de la société à partir d’une expérience de vie qui doit être bien triste.

Je pouvais bien deviner ce que vous avouez: vous n’êtes pas homme à faire la fête, à aimer, à rire. Sérieux, vous avez “un énorme crédit sur le dos” (je vous cite), et vous ployez sous la charge de la vie, pour, avant de vivre, faire des économies pour élever des enfants, que vous ne dites ne pas encore avoir. C’est tout à fait l’idée que je me faisais de vous, sans vous connaître, en lisant vos commentaires.

Moi, j’avoue qu’il m’est arrivé de picoler, de regarder les filles, et je suis bien content de l’avoir fait. Je suis ainsi aujourd’hui, à mon âge, plus sage, riche de vie. Je regarde le monde non pas à partir de mes frustration, mais avec des yeux d’homme, riche d’une expérience, qui puise ses racines dans la terre, tantôt fleurie, tantôt meurtrie. Je ne pense pas avoir raison quand je soulève parfois ici ce qui me parait être injustice. J’exprime des doutes, je fais part de mon regard perplexe, justement parce que j’ai vécu, fait des erreurs, tenté de les éviter, y retombe encore (j’espère même que la ronde fasse encore de nombreux tours). Vous au contraire, n’ayant apparemment encore rien vécu que les idées dans lesquelles vous avez été élevé, vous allez droit, dans l’assurance de la justesse de vos certitudes : vous ne vous posez pas de questions, vous n’avez que des réponses et j’entends ici qu’elles sont toujours identiques. Même si ne suis en rien de vos avis, j’admire le bravache qui ose ainsi les proclamer: vous m’épatez. Généralement les gens comme vous sont plus malins, plus retors, plus sournois. Vous, vous êtes d’un bloc et vous le faites savoir.

Je peux simplement vous dire, “cher”VN, que je ne vous souhaite pas dans la vie la moindre peau de banane, le moindre pépin, qui, hélas! peut surgir et vous faire “casser la gueule”. Vous me semblez totalement démuni pour pouvoir y faire face et je vous plains plus que l’ami dont vous parliez qui picolait et courait les jupons: lui saura se débrouiller.

“Cher” VN, je vous souhaite ” beaucoup d’enfants, beaucoup d’argent, beaucoup de beaux coups et, comme dit “Invite”, mettez bien votre argent dans le panier le dimanche à la grande messe en faisant attention à ce qu’un pauvre ne vous le prenne pas. C’est que ces salauds, ça pique…

169)
VN99
, le 04.02.2007 à 01:01
[modifier]

Cher Roger,

Vous seriez étonné de voir comment je sais rire, faire la fête et profiter de la vie.

C’est vrai aussi que je suis un peu misantrope sur les bords, car certaines personnes me font pas mal chier.

Et merci pour vos bons souhaits. Ça fait toujours plaisir, même si je pense pouvoir faire face aux problèmes de la vie. Je l’ai fait dans le passé, je suis prêt à le refaire si besoin est.

Pour revenir au sujet du débat, je trouve tout de même malsaine cette façon de regarder toujours dans la poche des autres. Voilà, c’est tout.

Ceci étant dit, je vois bien que je dérange ici. Je vais donc vous laisser entre les gens bien comme il faut. Après tout, c’est votre site.

Je vous que le pluralisme des opinions est ici salué uniquement quand ces opinions de dévient pas trop de la ligne du Parti, à savoir le politiquement correct et à gauche toutes.

Ce fut un plaisir.

172)
-Pilou-
, le 04.02.2007 à 08:42
[modifier]

@Invité,

Merci du tuyau pour safari, connaissais pas.
Comme quoi, partager et échanger (ici opinions, astuces) ne me donne pas l’impression de regresser. Dire que certains penseraient a en faire commerce… ;-)

173)
François Cuneo
, le 04.02.2007 à 09:13
[modifier]

Je vous que le pluralisme des opinions est ici salué uniquement quand ces opinions de dévient pas trop de la ligne du Parti, à savoir le politiquement correct et à gauche toutes.

Ce fut un plaisir.

Ce ne le fut pas pour moi.

Cette phrase, trois ou quatre personnes l’ont sortie sur Cuk.ch. Ils faisaient tous partie de provocateurs violents, presque toujours faisant partie d’une droite extrême(ment dure).

Ils ont tous un passé historique sur Cuk.ch. On les a toujours laissé parler, mais ce n’est pas une raison pour les laisser dire n’importe quoi sans réagir.

Alors bon, oui, ces gens, qui viennent nous traiter de branleurs, qui viennent dans certains articles nous dire que l’on devrait se la coincer parce qu’on est suisses, et qui en profitent pour montrer le pire de ce que représente l’humanité tout au long de leurs nombreuses intervention (à mon avis, mais bon, il m’importe voyez-vous) je le dis, comme ça c’est fait, (me) dérangent.

Mais ces “provocateurs” (ne dit-on pas troll sur le net?) ont toujours une grande phrase juste avant de se barrer: “si l’on fait des remarques sèches à leur encontre, c’est qu’on ne supporte pas la contradiction”.

Ces gens ne savent même pas lire.

Il y a ici tout plein de gens qui ne sont pas “dans la ligne du parti”.

Parce que ToTheEnd est à gauche toute peut-être? Renaud aussi?

Je ne prends que ces deux exemples.

Je pense que ça leur fera plaisir de le savoir!:-)

Allez, barre-toi VN si c’est ce que tu veux.

Très franchement, tu ne me manqueras pas.

Cela dit, je ne te force pas, tu remarques, c’est toi qui pars tout seul.

176)
zitouna
, le 04.02.2007 à 09:54
[modifier]

Et encore, sur feu la V1…

z (ah, les sorties outragées des vierges effarouchées!)

177)
graffati
, le 04.02.2007 à 10:06
[modifier]

Je ne perçois aucun gain en provenance de la Chine

Bien sûr !! pas en direct… mais si tu achètes qqchose fabriqué là-bas, tu vas ( tu devrais…) le payer moins cher: tu en retire donc un bénéfice indirectement (nous sommes tous dans le même cas, je ne fais pas de l’angélisme…) parcontre tu vas, via tes impôts, devoir aider des gens qui sont au chômage parce que leur leur boîte a été délocalisée en Chine ou ailleurs…

Mais mon but n’est pas de régler tous les maux de la planète, je n’aurais pas cette prétention ni la possibilité de le faire…

Tout système politique ou social provoque ses “profiteurs”. Pour revenir au sujet de ce post, pour moi JH en est un, au même titre que le glandeur: tous les deux tirent un profit financier de la société.

Pour rappel; JH va payer moins d’impôts en Suisse qu’un suisse avec les mêmes revenus et la même fortune… car il peut négocier en vanant de l’étranger… moi je trouve ça pas normal…

Pour “rassurer” VN: on a en Suisse un impôt sur la fortune et un impôt sur les successions…

178)
Tom25
, le 04.02.2007 à 10:08
[modifier]

Mais ???? Vous vous vouvoyez ! Moi j’ai toujours vu du tutoiement sur les forums alors je tutoyais. Je ne sais plus quoi faire là !

VN, je vais faire de la psycho a 2 balles mais n’oublis pas la richesse de la vie. Tu parles de ton copain qui vit comme un pochtron, mais tu l’envies aussi. Nous tous on envie sa voiture de sport et la belle blonde qu’on imagine assise à coté, même si les 2 sont payés à crédit. Sans tombé dans cette extrême, il faut bien se laisser aller un peu. Ton copain fait l’impasse sur toutes les contraintes de la vie, toi tu sembles faire l’impasse sur ses plus grands plaisirs. Il y a des fois ou il faut calculer, en affaire etc. , mais pas pour les gosses. Si ta femme et toi voulez des gosses, n’attendez pas, ne finis même pas de lire ces conneries, vas-y ! :)) . Tu veux que tout soit parfait pour accueillir tes gosses ? Là je vais faire plaisir à François ;-) , je vais donner un avis tranché : Tes gosses ils s’en balancent que ta maison soit grande ! Et ça j’en suis sûr. Et toi ils te sortiront de ton boulot, non pas quand TU l’auras décidé mais quand eux en auront besoin. Tu ne vas pas t’imposer une contrainte en faisant des gosses, au contraire tu vas te donner la meilleure des raisons pour prendre des vacances. Franchement, si en 2 ans tu n’as pas pu prendre de vacance car sinon c’est la porte, et que tu as le bagage que tu prétends, alors je ne vois même pas pourquoi tu réfléchis, prends la porte ! Tu parles de l’instinct animal, ton instinct te dit de faire des gosses et de passer du temps avec eux ! Ecoutes-le !

Sur ce, je retournes m’occuper des miens de gosses. Elles sont au bain !

179)
Okazou
, le 04.02.2007 à 10:17
[modifier]

> Roger-120
Gauchiste !
Blague à part, si vous n’avez pas lu le commentaire 120 de Roger, faites-le, il y a tout ce qu’il faut pour comprendre.

> Tom25
Tu es beaucoup trop honnête et beaucoup trop humain pour voter à droite !

> François
VN est un barbare distingué et puissant (du moins sur le papier) qui permet au lecteur inattentif de percevoir le contraste qui va éveiller son sens critique d’être humain. VN est un homme de droite « utile », comme George W. Sarkozy. Trop utile en tout cas pour qu’on l’envoie au goulag !

> VN
Si tu crois que les Français (en général) prennent les Russes pour des cons, ne t’étonne pas de te planter dans tes analyses. Tu aurais aussi bien pu dire que les Français, en revanche, adorent les Américains. Réel défaut de psychologie ou bien ça t’arrange ?

•••

« Ma foi, on ne choisit pas ses parents, et je n’y peux rien si les miens m’ont fait grand, fort et beau. »

Et le grand Jacques, de sa tombe, souffle à ton oreille : « …et con à la fois. »

« Est-ce que l’inégalité est injuste ? », te demandes-tu. Est-ce que le mot « civilisation » évoque quelque chose dans le tréfonds de tes neurones ?

La civilisation, vois-tu, c’est cette quête quotidienne de l’homme pour faire en sorte que ses semblables et lui-même se trouvent dans la vie sur un pied d’égalité quels que soient les avantages ou handicaps de naissance des uns et des autres.
La civilisation progresse lorsque les hommes sont solidaires, elle s’arrête voire régresse par la vénération de l’égoïsme et l’hypertrophie du « moi ».

L’inégalité est intrinsèquement injuste, sauf pour le barbare et l’idiot. Le second est excusable.

•••

> alec6
Tu es royal !

Un autre monde est possible.

180)
fxprod
, le 04.02.2007 à 10:39
[modifier]

Monsieur et Madame Jean-Philippe Smet-Bouldou vous remercient du grand honneur d’avoir fait leur pub sur ce site.

181)
Okazou
, le 04.02.2007 à 10:48
[modifier]

« Qui de nous deux est égoïste? Moi qui me casse le cul à ne rien coûter à la société […] ou mon copain qui a déjà dû faire appel à la solidarité nationale en touchant le chômedu à deux reprises »

Dis-moi, VN, tu as regardé ta fiche de paye ? Rassure-moi, tu vois bien les retenues sociales sur ton salaire ? Tu paies pour ta retraite, pour tes pépins de santé et pour ton chômage. Ton pote aussi. Si tu n’acceptes pas de payer pour les autres lorsqu’ils sont dans la merde, quelle qu’en soit la raison, il y a l’Amérique de Sarkozy, comme alternative. En France, grâce à Dieu (!), nous avons choisi la solidarité et tant qu’on n’aura pas à subir un régime purement anglo-saxon, ça marchera.

Le chacun-pour-soi, c’est pas un truc civilisé, ça n’a jamais fait avancer le monde et son humanité. Maintenant, quelle idée te fais-tu vraiment de la civilisation ? Il me semble que ton problème réside dans la réponse à cette question.

« Si c’est comme ça, moi aussi je me casse en Suisse pour au moins transmettre à mes enfants ce que j’aurais eu le temps de gagner d’ici là. »

J’espère sincèrement que tu auras autre chose à léguer à tes mômes que du pognon.

« Je fais ce que je peux pour moi et pour les miens. »

C’est bien mais c’est notoirement insuffisant. Pour tout dire, c’est tribal, ton système. Plus qu’antique. Ce que tu dis me fait penser à ce que serait l’expression d’une bête aux abois. Mais nous ne sommes pas des bêtes et nous ne sommes pas aux abois.

La seule bonne façon de penser – il n’y en a vraiment pas d’autre ! – c’est d’envisager l’individu en tant qu’individu et en même temps en tant que membre de la communauté humaine. L’homme parfaitement inscrit dans la société et en parfaite interraction, en parfaite intelligence avec elle, c’est-à-dire avec les autres, pour le bien de tous et le sien propre, par voie de conséquence. Si tu privilégies un des facteurs seulement, tu es à coup sûr dans l’erreur (c’est la faute capitale des anglo-saxons) et tout équilibre est impossible, toute harmonie est vaine.


Un autre monde est possible. Encore plus civilisé !

182)
Roger Cuneo
, le 04.02.2007 à 10:52
[modifier]

VN est sorti, et peut être que de lui avoir souhaité beaucoup de bonheur en a été la cause extrême. Tu vois François, rien ne sert de crier, avec ces gens là. Sur le terrain de la violence (verbale ou physique), ils auront toujours le dernier mot, le dernier geste. Et, bien entendu, ça peut être violent, parfois devenir dangereux… Il faut les prendre par la douceur, car ils ne connaissent qu’une règle:” si tu tapes, je tape encore plus fort, si tu cries, je gueule”. Souhaite leur beaucoup de bonheur, beaucoup d’argent (pléonasme pour eux), et dans leur tête tout rentre dans l’ordre. Ils sortent de ta vie avec une pirouette pour révérence, juste pour bien se rassurer d’être forts et braves. Adieu, cher VN, cet incompris…

183)
Roger Cuneo
, le 04.02.2007 à 11:02
[modifier]

Tom 25, ne t’en fais pas. On peut aussi se tutoyer. Avec d’autres je préfère marquer ma différence et j’utilise le vous. Ce n’est qu’une question de forme. Comme je le disais un peu plus haut à François, je voulais que l’autre, qui est parti, se tut. D’où le vous.

184)
François Cuneo
, le 04.02.2007 à 11:14
[modifier]

VN est sorti, et peut être que de lui avoir souhaité beaucoup de bonheur en a été la cause extrême. Tu vois François, rien ne sert de crier, avec ces gens là. Sur le terrain de la violence (verbale ou physique), ils auront toujours le dernier mot, le dernier geste. Et, bien entendu, ça peut être violent, parfois devenir dangereux… Il faut les prendre par la douceur, car ils ne connaissent qu’une règle:” si tu tapes, je tape encore plus fort, si tu cries, je gueule”. Souhaite leur beaucoup de bonheur, beaucoup d’argent (pléonasme pour eux), et dans leur tête tout rentre dans l’ordre. Ils sortent de ta vie avec une pirouette pour révérence, juste pour bien se rassurer d’être forts et braves. Adieu, cher VN, cet incompris…

:-)

J’ai certainement encore beaucoup à apprendre de toi, papa.

185)
Okazou
, le 04.02.2007 à 11:29
[modifier]

> François

« J’ai certainement encore beaucoup à apprendre de toi, papa. »

C’est sûr. Tu peux commencer, pour lui faire plaisir, par rectifier l’auteur de la citation. Confondre la prose de ton père avec celle de VN est une faute.

Garnement !

186)
bobi
, le 04.02.2007 à 11:52
[modifier]

Bonjour Fidèle lecteur de cuk, je n’interviens jamais, honte à moi… (à part une fôte signalée à François il y a plusieurs moi par MP) j’arrive à la réponse 124 de cette polémique enflammée par alec6

“Non, comme toute armée suréquipée, le système se cassera la gueule par son point faible, son flanc. En l’occurrence par le changement climatique et la fin programmée des ressources énergétiques fossiles.

Construire une civilisation, la nôtre, sur l’idée de croissance infinie et donc de production infinie, de gaspillages infinis, de déchets infinis, du “toujours plus” de travail, d’argent, de chose et de bonheur (sic)… dans un monde fini ! est d’une connerie non moins infinie !”

Je suis bien d’accord, comme l’aurait dit tonton Miterrand à l’époque ” le débat est caduc” car on peut d’ores et déjà penser que ces polémiques relèvent d’un temps qui existe encore , certes, mais qui va très vite être un passé définitivement révolu. Toutes nos proccupations actuelles vont bientôt apparaitre comme curiosité historique, préhistorique… en face de la nouvelle donne qui sera ” comment survivre, avec plus ou moins de notre confort actuel? (si on y arrive)”

Bobi, qui se lance …

187)
alec6
, le 04.02.2007 à 12:02
[modifier]

Je voudrais reprendre ce que Graffati a dit plus haut.
Les profiteurs sont effectivement des emm… voire même des nuisisbles et le problème vient du constat que les médias en général et la Droite en particulier (je fais ce mélange volontairement) montrent du doigt ces salauds de pauvres qui profitent de leur RMI et se vexent quand le bas peuple, la fameuse “France d’en bas” de Raffarin ou la Suisse du bas du fossé se permet de rappeler que certains riches “en profitent” aussi !

Surtout ne pas poser des questions, sinon on se voit traité de “communiste”, de gôchiste et autre empêcheur de tourner en rond…

Petit rappel :
– avec un quart de SMIC (= un RMI) on survit à peine tout seul,
– avec un SMIC (1000€ pour faire simple) on se débrouille sans faire d’excés,
– avec deux SMIC, on s’en sort bien même à Paris,
– une petite famille avec quatre SMIC n’a pas beaucoup de problèmes,
– …encore moins avec cinq, six ou dix SMIC !

Mais quand un Môssieur du show biz vient se plaindre de devoir reverser 60% de ses revenus, qui, avoisinant les 100 SMIC par mois lui en laisse 40 minimum ! Je suis désolé d’avoir envie de sortir des objets contondants du fond de la cave, mais l’image est assez marquante ce me semble, pour comprendre que le problème n’est pas tant la fortune qu’un tel peut gagner, que son mépris pour les autres !

Finalement, je crois que nous sommes (presque) tous d’accord, nous ne demandons qu’une chose à Jeannot Vocances, qu’il reconnaisse qu’il gagne bien sa vie, qu’il est normal de payer des impôts et QU’IL FERME SA GUEULE !

TOM 25 ! tout à fait d’accord avec toi, les gosses se balancent que la maison soit grande, ils apprécient certes en grandissant, mais ils ont avant tout besoin de présence, d’affection, d’écoute… de vie et d’humanité. Ce qui manque à beaucoup qui pensent que travailler PLUS pour gagner PLUS permet d’être heureux PLUS !
Mon cul ! oui !

Okazou… Royal ! comme tu y vas !

188)
-Pilou-
, le 04.02.2007 à 13:27
[modifier]

“comme, je ne sais plus qui disait, le bonheur ne s’achète pas en lingot, mais en petite monnaie…. les repas le dimanche midi” (Benabar)

;-)

189)
Roger Cuneo
, le 04.02.2007 à 16:27
[modifier]

C’est vrai, François, ce que te dit Okasou dans le commentaire 185, à propos de la citation, dans le 184, qui m’appartient et que tu attribues à un autre. Et depuis 11h14 … Mais peut-être que tu as une autre vie que CUK, surtout avec le soleil qu’i fait. Tu as bien raison, et puis…”y a pas le feu au lac… ” (c’est pour faire rire nos amis français.)

190)
VN99
, le 04.02.2007 à 17:36
[modifier]

Décidément, les mecs, avec vous on ne peut même pas se barrer tranquillement. Normalement on ne parle plus de celui qui s’en va, car cela veut dire qu’on parle derrière son dos. Mais bon, si vous insistez, me revoilà.

Une remarque générale. Je ne suis pas toujours méchant et désagréable, mais certains de vos commentaires me font penser au cirage mutuel des pompes. Aussi dois-je avouer honteusement je ça me plaît de vous bousculer de cette façon. Au moins, ça vous fait réagir et vous exprimer. Ai-je dépassé les bornes? Certainement, mais c’était voulu.

@François (173): Le problème avec vous est justement que vous ne réagissez pas, vous voulez me noyer dans votre mépris. Et vous ne pouvez pas y arriver, car de ce point de vue la plupart des anciens Soviétiques sont blindés.

@graffati (177): Et, merde… pourtant j’aime beaucoup Genève. En ce qui concerne ta remarque au sujet de la négociation fiscale, là je te rejoins car je pense que tous les citoyens et résidents doivent contribuer à la bonne marche de la société de la même façon, c.à.d. ceux qui gagnent plus doivent payer plus. Mais le problème est le même partout. En France il y a des sociétés qui bénéficient des aides publiques et des exonérations diverses et variées juste parce qu’elles promettent mondes et merveilles avant d’aller en Chine, et vous, les autres Suisses, vous avez JH.

@Tom25 (178):

Tom25, je n’ai aucune raison de te mentir et je répète que je n’envie pas mon copain. Je profite aussi de la vie, avec un peu moins d’éclat peut-être. Quand il prend sa bagnole de sport pour aller en Bretagne, je prends un TGV. Mais franchement je m’en fous, car j’ai à coté de moi une petite brune qui est là à cause de moi et non pas pour la bagnole. On va profiter tout aussi bien du WE, et la belle voiture, on l’aura un peu plus tard, c’est tout.

Et si je n’ai pas encore de gosses, c’est uniquement parce que la brune en question, et bah… je ne sais pas encore si c’est avec elle que je veux en avoir. On verra. Et je vais répondre d’une manière tout aussi tranchée : je suis d’accord avec toi, la taille de la maison n’a aucune importance. Mais si on l’a, cette maison, c’est pas plus mal, n’est-ce pas?

En ce qui concerne ton conseil de prendre la porte… je n’y arrive pas. Je sais pas, c’est un blocage total, la vieille peur soviétique de se faire éjecter du système sans la moindre chance de retour. De plus, j’aime ce que je fais actuellement, donc ça rend les choses plus difficiles. Malgré la charge de travail je me lève facilement tous les matins. Mais bon, c’est vrai qu’on peut pas vivre comme ça toute sa vie. J’ai déposé ma candidature pour un autre poste, si ça marche, je vais changer de job. Mais je ne suis pas prêt de démissionner juste comme ça.

Faut pas oublier que je ne suis pas Français, donc parfois on me fait comprendre d’une façon à peine voilée que j’aurais bien fait de déposer un dossier de naturalisation en demandant un nom et prénom plus “convenables”.

Et comme en plus je fais des fautes de grammaire que François a la gentillesse de me signaler… ;)

@Okazou (179):

Ai-je dit ne serait-ce qu’une fois que tous les Français prenaient des Russes pour des cons? J’ai parlé d’un débat d’il y a 20 ans auquel j’ai participé. Bien sûr, vous avez Sardou qui chante “Si les Ricains n’étaient pas là”, mais lui non plus ne représente point la France toute entière.

@Okazou (181):

Oui, j’ai bien regardé. Et je t’invite tout de même de me relire. Je n’ai rien contre le fait de payer des impôts. On peut discuter longtemps des taux “justes” ou “trop élevés”, mais je ne discute pas le principe.

En revanche, je continue de penser que l’ISF et l’impôt sur les successions ne doivent pas exister. Dans le premier cas on paie non pas parce qu’on a gagné quelque chose – on a déjà payé des impôts sur le revenu de travail et des capitaux – mais parce qu’on EST riche. Donc on colle une étiquette sur les gens. Toutes proportions gardées, c’est come l’étoile jaune du temps de la guerre.

Dans le deuxième cas c’est un peu pareil. C’est l’impôt sur les sommes qui ont déjà été imposées.

D’autre part, oui, je compte laisser à mes mômes bien plus que le pognon, car le pognon, je compte bien l’investir dans leur éducation. J’ai des besoins relativement modestes et c’est sûr que je ne vais pas l’amener dans ma tombe. Donc je vais acheter les bouquins à mes mômes et les amener au Louvre.

En général, mes amis aiment bien me fourguer leurs gosses, car, dixit une copine, je sais parler avec eux d’autre chose que des Pokemons, même si je n’ai rien contre un débat sur les Pokemons non plus.

Finalement, parlons du système tribal. C’est peut-être une vision réductrice du monde, mais je ne prétends pas détenir tout le savoir et avoir toutes les bonnes réponses.

Je ne sais pas comment faire pour que le monde devienne meilleur, je me contente donc d’aider les miens.

Bien sûr, l’argent n’est pas tout, mais il permet de payer le traitement anti-douleur de ma grande-mère restée en Russie ou d’aider une amie qui survit, seule et malade, avec 120 euros par mois à Moscou, classée 4è ville la plus chère au monde. Il permet aussi de payer les billets d’avion pour aller les voir régulièrement. Et je bénis Free qui a étendu la gratuité des communications téléphoniques à la Russie depuis 3 jours, car tout le monde n’a pas iChat ou Skype ou Gizmo.

Si tu pouvais savoir comment je dois me creuser les ménages pour trouver à chaque fois un cadeau utile pour ne pas offenser les gens en leur rappelant qu’ils sont dans le besoin tout en les aidant discrètement.

Tu vois, l’argent c’est comme tout le reste, on peut faire du bien ou du mal avec. Il ne rend pas heureux à lui tout seul, mais ça aide quand même. Et je te rassure, je ne passe pas mon temps à contempler mes lingots d’or – j’en ai pas – ni à encadrer mes relevés bancaires.

@Roger (182) :

Bravo, maestro! Vous êtes bien le seul à avoir tout compris. Chapeau!

192)
Invite
, le 04.02.2007 à 19:47
[modifier]

En revanche, je continue de penser que l’ISF et l’impôt sur les successions ne doivent pas exister.

C’est un des apports de la Révolution Française que d’avoir fait exploser une société d’héritiers. Aux États-Unis, les plus grosses fortunes qui ne sont pas spécialement pro-impôts, qui soutiennent Georges Bush, l’ont supplié de ne pas supprimer l’impôt sur la succession. Le type qui a légué une grande partie de sa fortune à la Fondation de Bill Gates, et Bill Gates lui-même, pensent que leurs enfants doivent avoir suffisamment d’argent pour que leur entrée dans la société soit facilitée, mais pas suffisamment pour leur éviter d’entrer dans cette société (de réaliser quelque chose). Sinon on revient à une société d’ancien régime, où une ploutocratie décadente remplacerait une noblesse décadente.

Quant à ton étoile jaune sur les riches, on mettra cela sur le compte du français qui n’est pas ta langue maternelle. Pas de l’orthographe ou de la syntaxe que tu maîtrises très bien, mais du point de vue raisonnement et rhétorique en langue étrangère.

193)
Roger Cuneo
, le 04.02.2007 à 20:11
[modifier]

Tiens, vous revoilà VN, je croyais que vous sortiez du jeu.

A lire votre commentaire je constate que vous n’êtes pas aussi “inhumain”, qu’ on a pu vous le reprocher, vous êtes aussi capable de faire le bien autour de vous, ne serait-ce que pour votre grand-mère, ou l’amie qui survit, seule et malade, avec 120 euros par mois. Félicitations VN, j’applaudis.

Ce qu’on reproche souvent aux gens dits “de gauche”, c’est de ne pas avoir toujours des actions en accord avec leurs idées.

Pour vous, et ce n’est pas un reproche, mais un constat, je lis que vous avez des idées qui ne sont pas toujours en accord avec les actions que vous dites entreprendre.

Pour la deuxième fois aujourd’hui je vous souhaite beaucoup de bonheur, beaucoup d’argent… Il ne vous reste plus qu’une dernière pirouette à faire et quitter définitivement le site, selon vos promesses.

Adieu cher VN, vous, l’incompris.

194)
Inconnu
, le 04.02.2007 à 20:29
[modifier]

Merci “Invite” pour le téléchargement des videos. J’ai essayé de recopier l’URL dans la fenêtre de Safari , et ça fonctionne aussi.

195)
VN99
, le 04.02.2007 à 20:31
[modifier]

Tu vois, je ne suis pas assujetti à l’ISF et je ne sais pas si je vais léguer une grosse fortune à mes héritiers, mais l’existence même de ces impôts me dérange du point de vue philosophique.

Je pense qu’il faut payer des impôts sur tous les gains, qu’il s’agisse de salaire, de cachet d’artiste ou d’investissements financiers. Mais la double ou triple imposition me semble injuste.

D’autre part, je ne vois aucune relation entre la richesse et l’implication dans la vie sociale. On connaît des riches qui s’impliquent et des pauvres qui se foutent de tout.

Des personnes qui héritent de dix milliards de dollars peuvent créer une société qui révolutionnera le monde sans oublier de financer la recherche du vaccin contre le SIDA, alors que d’autres peuvent passer leur vie à ne rien foutre avec un million de dollars sur le compte.

L’argent est neutre, ce qui compte est ce qu’on fait avec.

Bill Gates a gagné son argent, il a le droit de le léguer ou de prendre d’autres dispositions. Ce qui me dérange, c’est de savoir que l’état va le piquer à mes enfants.

Du point de vue philosophique je pense que si après avoir payé mes impôts j’ai su économiser 500 000 euros, par exemple, je dois être le seul à pouvoir décider si je lègue tout à mon enfant parce que je pense qu’il saura faire bon usage de cette somme ou si je lui réserve 100 000 euros en donnant le reste à l’ARC ou au Secours Catholique.

Vous allez peut-être me dire que je suis le roi des cons, mais j’ai l’impression que l’état pense que je lui doit de l’argent même quand je meurs. Et cette idée m’est franchement désagréable surtout que ce n’est pas lui qui va payer mon enterrement ;))

Sur cela, salut.

197)
Roger Cuneo
, le 04.02.2007 à 20:51
[modifier]

Vous voyez, amis de CUK, même VN sait se montrer tout à fait correct et jouer le jeu : il exprime maintenant ses idées de manière à ce que, que l’on soit d’accord ou pas, on puisse les entendre, y réfléchir.

VN si vous aviez dit ça préalablement aussi simplement que maintenant, les gens vous auraient applaudi ou contredit, personne ne se serait fâché.

Vous êtes la preuve même des possibilités d’amélioration de l’espèce humaine: bravo!

Je vous souhaite beaucoup de bonheur, etc.., (voir plus haut)

198)
Invite
, le 04.02.2007 à 20:54
[modifier]

Le problème VN, c’est que tu raisonnes étriqué et que tu appelles cela de la philosophie. On ne peut pas construire le monde exclusivement à l’aune de son expérience personnelle. Ce n’est pas parce que tu connais un profiteur du système et un pauvre que tu peux bâtir le monde à ton image. Les révolutionnaires de 1789 avaient plus de mille ans de recul pour voir ce qui bloque une société. Et tu ne sais rien de tes (futurs) enfants, et tu ne sais rien de ce que tu seras au moment de léguer. De plus, l’ARC est un exemple très mal choisi. À force de dénigrer l’impôt et de valoriser la charité, on a eu le droit à une magnifique fondation où l’argent des prolos a servi à payer une superbe villa à son président + des piqûres(1) pour qu’il retrouve un semblant de virilité afin d’honorer les jeunes secrétaires personnelles qu’il employait. On va mettre cela sur ta jeunesse difficile en URSS.

(1) Et bien d’autres choses encore, puisque seulement 28% des sommes collectées étaient conscarés à la recherche contre le cancer

199)
fni
, le 04.02.2007 à 20:58
[modifier]

Et bien bon vent Johnny. Tu en as marre de payer des impôts et bien casse-toi et sans regret.

Tu as su profiter de la France quand cela t’était utile, tu n’as pas hésiter à faire payer des places de concert à + de 100 Euros pour des pauvres gens qui t’adulaient et qui eux payaient leurs impôts parcequ’ils n’avaient pas les moyens de faire autrement.

Tu as su profiter de la France quand cette dernière t’a élevé au rang d’idôle nationale.

Tu as su profiter de la France et faisant la une de Paris Match avec Sylvie, Nathalie, Elisabeth, Adeline, Laetitia et les autres …

Tu as su profiter de la France pour monter des boites de nuit en compagnie d’autres personnes peut-être parfois pas très recommandable.

Tu as profiter de la France et des failles de sa justice pour une sale affaire sur un yatch …

Tu pourrais quand même dire MERCI à la France. Au lieu de ça tu te casses.

Et bien CASSES-TOI une bonne fois pour toute et surtout ne revient JAMAIS, l’air est meilleur en Suisse.

200)
Inconnu
, le 04.02.2007 à 21:57
[modifier]

200?

Johnny, t’as pas 200 balles à me prêter? Tu te souviens, je t’avais enregistré et mixé ton tube de l’été 1967: “Amour d’été”. Et je t’avais fait des photos qu’une “bonne amie commune” m’avait piquées dans mon bureau pour aller les vendre à Paris Match, qui, heureusement ne les avait pas publiées. Mais avec l’argent, elle s’est quand même payée 15 jours au Sénégal, avec un autre copain.
(C’est elle qui me l’a avoué quand je l’ai revue, par le plus grand des hasards, il y a quelques années).

C’était l’bon temps! Avec Tommy, Micky et les autres….

202)
Okazou
, le 04.02.2007 à 22:54
[modifier]

« Bill Gates a gagné son argent »

Il circule encore au XXIe siècle une légende selon laquelle les riches se sont enrichis honnêtement, sur leur labeur, leurs idées. C’est une légende.

Un type comme Bill Gates, il est nécessaire de connaître son histoire et l’histoire de sa boîte, M$, pour savoir que son mérite est extrêment limité. Moralement, sa « réussite » est indéfendable. Sous ses semelles de riche tu trouveras une floppée de gens qu’il a foulés aux pieds, proprement laminés pour parvenir à ses fins. Un riche, c’est toujours un tueur. Il en est de même pour tous les riches.

On ne s’enrichit, en ce bas monde, que sur le dos des autres. Si on ne lèse pas les autres, on ne s’enrichit pas. Il faut baiser les autres. Ça pue grave !

Ce monde n’est pas fini — il ne le sera jamais – et les lois actuelles, notamment concernant l’abus de propriété, ne sont que transitoires. Nos cerveaux sont formatés pour accepter certaines règles, certains principes qui n’ont rien d’intangible ni d’universel et souvent rien de logique.
L’exemple de l’Union Européenne libérale d’aujourd’hui en est l’exemple le plus parlant. D’un côté, la démocratie qui met en place les représentants du peuple, de l’autre, les groupes de pression (« lobbies ») des intérêts privés qui cassent la volonté démocratique pour le profit des intérêts privés. On sait que la volonté populaire ne l’emporte pas aujourd’hui, les dés sont pipés entre politiques libéraux et intérêts privés d’un côté – cul et chemise – et la volonté du peuple de l’autre.

Être riche, c’est l’être contre les intérêts généraux, c’est être un salaud.

203)
Okazou
, le 04.02.2007 à 23:09
[modifier]

Pendre le dernier riche avec les tripes du dernier politicien libéral (de gauche ou de droite) !

(j’étais jaloux des excès d’alec6 !) :-)))

Un autre monde est possible. Plus humain et plus juste. Plus honnête.

204)
VN99
, le 04.02.2007 à 23:23
[modifier]

Wow, qu’est-ce que je suis content!

Il circule encore au XXIe siècle une légende selon laquelle les riches se sont enrichis honnêtement, sur leur labeur, leurs idées. C’est une légende.

C’est faux. J’en connais qui ont inventé des choses, ont travaillé 15 heures par jour pendant 10 ans pour les commercialiser et donnent du travail à 3000 personnes aujourd’hui. Putain, mais quels salauds!!!

Être riche, c’est l’être contre les intérêts généraux, c’est être un salaud.

Bravo!!! Je n’ai plus rien à faire ici, la démonstration vient d’être faite.

Je vais vous expliquer la principale différence entre nous. Je veux que tout le monde soit riche, vous voulez que tout le monde soit pauvre.

Désolé pour vous, mais ce ne sont pas les pauvres qui inventent, osent et prennent les risques. Je veux que les forts soient plus forts et permettent à toute une kyrielle de pauvres de devenir riches. Bill Gates le fait avec les stock-options.

Je n’envie personne, c’est vous qui enviez les riches. Vous voulez tout leur piquer et tout redistribuer. Deux soupes populaires pour le prix d’une, c’est la vie que vous proposez.

205)
Okazou
, le 04.02.2007 à 23:43
[modifier]

« Je veux que tout le monde soit riche »

Si tout le monde est riche alors personne ne l’est. C’est la situation que je souhaite de parfaite répartition de toutes les richesses produites sur tous ceux qui les produisent.

« ce ne sont pas les pauvres qui inventent, osent et prennent les risques »

Alors, comme disait Invite, l’aristocratie est au pouvoir. Seuls ont une « chance » de s’enrichir ceux qui n’en ont pas besoin : les riches.
Les pauvres n’ont aucun talent, aucune volonté. C’est pourtant eux qui produisent les richesses. Sans eux, point de riches qui seraient bien incapables de produire seuls.

L’aristocratie, tu te souviens de ce qu’on en a fait, VN.

Quant à l’envie, la jalousie, ce sont des notions que je ne pratique pas. Je désire, mais n’envie pas. Et les meilleurs désirs sont partagés.

Un autre monde est possible. Sans riches.

206)
VN99
, le 04.02.2007 à 23:56
[modifier]

L’aristocratie, tu te souviens de ce qu’on en a fait, VN.

Trop bien, on a eu droit à l’URSS où régnait la “parfaite répartition de toutes les richesses produites sur tous ceux qui les produisent”.

On connaît la suite.

207)
VN99
, le 04.02.2007 à 23:59
[modifier]

Si tout le monde est riche alors personne ne l’est. C’est la situation que je souhaite…

Alors laissez les riches là où ils sont et occupez-vous à aider les pauvres à devenir plus riches afin que tout le monde soit logé à la même enseigne.

Mais non, Monsieur veut nous rejouer la dékoulakisation stalinienne… http://fr.wikipedia.org/wiki/Koulak

208)
al1
, le 05.02.2007 à 00:37
[modifier]

VN, t’es parti ?
Merde, moi qui n’arrive pas à dormir je voulais que tu me racontes encore l’histoire de la cigale et de la fourmi ! :)

Roger, non t’es pas tout seul, t’as vu on est là !
Si un jour tu te décides à faire un spectacle sur les textes de Sol je viens de France pour dire du Couté !

Les Cunéo, si VN se casse en suisse, je veux bien vous accorder l’asile politique ! ;)

Je vous aime toujours, dommage que je n’aie pas suffisemment le temps de vous lire…

209)
zitouna
, le 05.02.2007 à 01:18
[modifier]

Je suis assez d’accord avec l’idée que les impots comme l’ISF et les droits de succession peuvent parraitre injustes, mais dans les faits, ce n’est que de la poudre aux yeux, du pipeau total, seul de “pauvres” riches les payent réellement, ceux qui ont vraiment beaucoup de blé ont tout un tas de moyens “légaux” (conseillés par d’anciens inspecteurs des impots reconvertis fiscalistes, par exemple) de s’en mettre encore plus plein les fouilles, c’est comme ça… Dans nos “démocraties”, les élus, ceux qui font les lois, les votent, sont très rarement, en tout cas pas majoritairement (loin de là), des “salops de pauvres”, et même ceux qui professent des “idées de gôche” sont souvent issus de familles “confortables”, et les salaires de ces gens là sont un bon poil plus élevé que le smic, d’autant plus qu’ils ne se gènent pas pour cumuler les mandats, et ainsi augmenter leurs rénumération. Loin d’être vraiment “riches”, ils arrivent sans trop de difficulté (mais en “contournant” la loi sur le cumul des mandats) à un salaire qui peut être proche d’une dizaine de SMIC par mois (source officielle , pour le député de base, source moins officielle , pour les ministres et autres).
Je ne cite pas certains chiffres bien plus importants que l’on trouve facilement sur la toile en faisant une recherche concernant le couple SR+FH, il ne faut pas croire tout ce qu’on lit ici ou là, bien que ça ne m’étonnerais pas plus que ça que ces chiffres soient proches de la réalité.
Ce que je veux dire, c’est que le personnel politique, ayant des revenus plutôt assez élevés (quoique bien plus faibles que certains revenus du privé), il serait” idiot” de leur part de ne pas se prévoir quelques moyens simples et efficaces d’en donner le moins possible au fisc (oubliant peut-être un peu facilement d’où provient leur salaire…), et si ça peu profiter à des copains du privé…
VN, en fait tu es bien trop naif, si tu crois que les vrais riches payent tous ces impots… Le(s?) cas que tu cite n’est pas celui d’un homme riche, tout juste est-il aisé voire très aisé, mais si ce n’est pas un salop et que son invention est si géniale, il ne va pas tarder à se faire bouffer par un vrai requin, un prédateur de la phynance. On n’arrive pas en haut de la pyramide sans s’essuyer les pieds sur quelques cadavres (au propre comme au figuré)
Quand à JH, malgré tout le respect que j’ai pour lui (il a quand même fait découvrir un autre JH aux petits français en premiere partie de sa tournée de 1966) ce n’est qu’un pauvre con de toxicomane manipulé par des requins et des rats, et à cet age là, quand on carbure à son rythme (il a les moyens) avec ce type de carburant, il ne reste plus beaucoup de synapses fonctionnelles entre les rares neurones n’ayant pas grillé!

z (« When the power of love overcome the love of power… the World will know peace. » – Jimi Hendrix)

210)
François Cuneo
, le 05.02.2007 à 07:05
[modifier]

Être riche, c’est l’être contre les intérêts généraux, c’est être un salaud.

Sur ce point, nous ne sommes vraiment pas d’accord, et sur le commentaire 202 entier aussi donc.

Comme toujours, je n’aime pas les généralités.

211)
Okazou
, le 05.02.2007 à 08:03
[modifier]

J’avais effectivement remarqué qu’une répartition des richesses très déséquilibrée, très inégale, très injuste, qui génère donc à un bout de la chaîne humaine des riches et à l’autre des pauvres, ne semblait pas te déranger plus que ça et ça m’étonnait.

Accepter qu’il y ait des riches c’est accepter qu’il y ait des pauvres puisque la fortune des uns provoque la pauvreté des autres. Eh bien vois-tu, ça ne me satisfait pas du tout.

J’ai beau tourner le problème dans ma petite tête je ne peux admettre que des riches, parfois immensément riches, laissent crever des enfants de faim sur cette planète. Si on ne veut pas les traiter de salauds, qu’on les traite alors de criminels. Et qu’on ne vienne pas me parler de la charité faite par certains riches, c’est elle qui leur permet de rester riches en s’achetant de surcroît une conscience (publique et privée) !

J’aimerais que tu m’expliques, François, puisque tu as jugé bon d’intervenir, en quoi le riche, un type qui nuit à l’intérêt général au profit de son intérêt particulier, n’est pas un salaud. Faudrait-il lui dire « Oui, not’ bon maître ! » quand il daigne lâcher une poignée de picaillons à ceux qui produisent sa richesse ? Faudrait-il le remercier de mettre des familles entières dans une merde noire en licenciant sans le moindre état d’âme pour tirer profit de ses actions ? Y aurait-il selon toi des riches supportables voire de bons riches et seulement quelques-uns qui donneraient le mauvais exemple ?

Au nom de quoi la part du riche est-elle tellement plus importante que celle de celui qui produit vraiment la richesse ? AU NOM DE QUOI ?

Un autre monde est possible.

212)
graffati
, le 05.02.2007 à 08:19
[modifier]

Je veux que tout le monde soit riche

Je n’avais pas compris que tu étais communiste VN….

La richesse, matérielle s’entend, ne peux se définir que par rapport à une moyenne. Si tout le monde est riche, cela veut dire une redistribution égalitaire des richesses > communisme. Comme tu le dis toi-même on voit ou cela a mené, car derrière chaque système, il y a des hommes, et parmi ces hommes il y en aura TOUJOURS des cupides et jaloux qui profiteront du système…. comme certains profitent du système actuel de “libre-marché”.

213)
François Cuneo
, le 05.02.2007 à 09:06
[modifier]

Okazou, je n’ai vraiment pas le temps de développer, là.

Mais ton commentaire est tellement excessif qu’il me semble que je n’ai même pas besoin de m’expliquer:-)

214)
Saluki
, le 05.02.2007 à 09:08
[modifier]

ceux qui professent des “idées de gôche” sont souvent issus de familles “confortables”

On peut commencer il y a 150 ans:
Né à Trèves, en Allemagne, dans une famille aisée, fils d’un avocat descendant d’une lignée de rabbins, Karl Marx fait des études de droit et de philosophie, et consacre, en 1841 , sa thèse à Démocrite et Epicure. Il épouse, en 1843, Jenny de Westphalen, d’une illustre famille aristocratique. A Paris, il fait la rencontre d’Engels, fils d’un industriel, avec qui il collaborera pendant toute sa vie.

216)
alec6
, le 05.02.2007 à 10:15
[modifier]

Histoire de désarmer les nouveaux gladiateurs qui s’affrontent dans cette arène, je voudrais poser une question bête pour savoir qui est riche et à partir de quelle somme on le devient.

De mon point de vue, sans barre à mine, gagner dix ou vingt fois le SMIC, n’a rien d’insolent si le travail ou la valeur de celui qui les gagne est à la hauteur des revenus engrangés. Ce en quoi je rejoins VN, ou plus haut Tom 25 à propos des médecins qui l’ont soigné.
Les salaires étant rarement aussi élevés, il s’agit là de revenus autres telles que les professions libérales le permettent, ou, le plus souvent de revenus issus de jetons de présence, de dividendes, de droits d’auteur et de revenus mobiliers (actions… titres…) ou immobiliers divers (la pierre !).
Pas grave et personnellement je m’en fout !

Mais ce ne sont toujours pas des riches, aisés certes, très aisés même et jusque dans les années 70 les grands chefs d’entreprises percevaient des revenus qui en moyenne n’excédaient pas 40 fois le plus petit revenu. Ce qui est déjà énorme quand on pense à la différence de niveau de vie qu’il existe entre ceux qui gagnent 1 SMIC et ceux qui en gagnent seulement 4 ! Alors 40 ! Hein ? Pas de quoi se plaindre non ?

Mais quand O, Z, F ou moi-même parlons de riches et richissimes, nos ne parlons pas de ceux-là, dont la valeur… les responsabilités… gna gna gna… justifient… gna gna gna… Soit ! ils le méritent ! Brisons là !
on pourrait faire remarquer au passage des disparité de revenus injustifiés entre un professeur-chercheur et un footballeur, entre un agrégé et un pubard… Mais bon… il faut de tout pour faire un monde ma brave dame.

En revanche, aujourd’hui, la différence de revenus entre un balayeur et le grand patron de la grosse boîte est de 1 à 500 ! Oui, oui, oui, cinq cents SMIC ! Pas mal non ? Sans parler des autres, mais je ne vais pas revenir sur le sort de ces pôvre baladins français qui s’expatrient, qui en Patagonie, qui en Suisse !

LE problème vient souvent de l’absence de chiffres et de comparaisons qui permet de faire passer la pilule et de prendre les gens pour des cons.
Un exemple ? Le déficit (trou) de la sécu à ma droite et le déficit d’Eurotunnel à ma gauche. En 2006 les deux déficit sont comparables, soit environ 8 milliard d’euros. Mais… Mais leur chiffre d’affaire n’est pas du tout le même ! Celui de la Sécu doit avoisiner les 400 milliard quand celui d’Eurotunnel est d’environ 400 millions. Soit mille fois plus pour l’un avec le même déficit ! Le déficit de la Sécu est donc équivalent à un millième de celui d’Eurotunnel ! Les spécialistes corrigeront les chiffres, mais ce ne sera qu’à la marge.

Dernière question : A qui profite le crime ? (avec ou sans BàM)

217)
François Cuneo
, le 05.02.2007 à 10:34
[modifier]

Histoire de désarmer les nouveaux gladiateurs qui s’affrontent dans cette arène, je voudrais poser une question bête pour savoir qui est riche et à partir de quelle somme on le devient.

Et zut, tu m’as devancé. Oui Okazou, à partir de combien on devient riche, et donc à partir de combien on devient un salaud?

Ça m’intéresse!

218)
ToTheEnd
, le 05.02.2007 à 11:04
[modifier]

Quelqu’un a dit un jour que quand tu es riches, tu peux vivre de l’intérêt de tes intérêts. Seuls des milliardaires (en USD, CHF ou Euro) peuvent porter cette étiquette.

Pour être plus concret et explicite, si tu diposes de CHF 15 millions, tu peux être assuré de toucher grâce aux intérêts CHF 450’000.- par an net (après impôts). Bien que cette somme en satisferait plus d’un (c’est tout de même CHF 1’232.- par jour ou CHF 37’500.- par mois à dépenser), ça ne te permet pas forcément de mener grand train mais tu fais déjà un bout.

Franchement, rien ne me choque dans les hauts salaires puique ceux-ci sont généralement fixés par une conseil d’administration… Quand on engage des personnes, c’est qu’on s’attend à une prestation à la hauteur des engagements financiers, des risques, etc.

Combien vaut un type qui gère une boîte de 200’000 employés et qui génère plus de 70 milliards de dollars de CA?

Enfin, un dernier exemple con que j’attribue à nos petits socialistes locaux. La BCV (banque cantonale du canton de Vaud) était au bord de la faillite il y a quelques années. L’état, en tant qu’actionnaire principal a du, pour sauver la banque, injecter en urgence CHF 2 milliards car la banque avait été mal gérée….

Aujourd’hui, alors que cette même banque affiche des bénéfices records, des socialistes ont demandé une baisse du salaire du patron car celui-ci gagne trop (plus d’un million de francs par an)…

Alors voilà, avant on avait un type qui coûtait pas cher, mais il a failli envoyer la banque à la faillite avec ses 2’000 employés. Aujourd’hui, un type (avec tous les autres) a réussi à remettre la banque sur les rails du succès, mais certains distraits aimeraient baisser son salaire.

Cherchez l’erreur.

T

219)
Atypo
, le 05.02.2007 à 11:12
[modifier]

François, on devient riche à partir de 4 000 euros… ;-)

Blague à part, pour ma part, je suis riche. Pas tellement au plan de l’argent je gagne 2 100 euros par mois. Certes je ne suis pas pauvre, mais je connais quelques personnes qui gagnent plus que ça. Par contre je suis riche de tout ce que j’ai vécu, de la musique et des dessins que je fais, des livres que je lis, de mes relations sociales. Je crois qu’il ne faut pas réduire la richesse à l’argent. Et que si l’on est un salaud, c’est que l’on n’est pas riche. On peut avoir tous les millions du monde et être un pauvre con ou un pauvre salaud. Ne pas avoir un kopeck et être un salaud aussi.

Ça ne répond pas directement à la question posée, mais je ne suis pas certain qu’elle appelle une réponse non plus

220)
Roger Cuneo
, le 05.02.2007 à 11:24
[modifier]

Est-ce qu’on pourrait dire qu’on est vraiment riche à partir du moment où l’on gagne plus que ce qu’on ne peut dépenser au quotidien et, disons, dans les cinquante ans à venir?

Ou, autrement dit, qu’on possède plus qu’on ne peut dépenser, dans sa vie et après sa mort?

Ou alors qu’on utilise son argent, non pas à pourvoir à des besoins matériels, aussi grands soient-ils, mais à acheter et à asseoir un pouvoir qui nous rendra plus riche encore et qui nous permettra d’acheter encore plus de pouvoir pour avoir plus d’argent pour… etc? (Le serpent qui se mord la queue).

Ou quand on perd le sens du quotidien des autres dans le “chacun n’a qu’à faire comme moi”? (Tiens, j’approche une juste définition de la richesse avec celle-ci).

221)
Saluki
, le 05.02.2007 à 12:00
[modifier]

Alors qui reste-t-il … ?

Je donnais cet exemple simplement pour pointer que le “déterminisme de classe” ne doit pas être vu à sens unique et que la naissance n’est pas nécessairement un handicap en terme de générosité (humaine). Pour autant que la générosité de ces deux-là n’ait pas été contre-performante sur le long terme ou dans l’exégèse pratiquée par de trop zélés feudataires…

La richesse (vénale) des autres, réelle ou supposée voire jalousée, je m’en bats un peu les flancs (et chacun sait combien le Saluki est efflanqué), il me suffit d’avoir les biens matériels que j’ai gagné à la sueur et l’intelligence de mon travail. Pour les autres richesses, spirituelles, “intelloches”, de savourer le temps qui passe, d’aimer ceux qui me sont chers, de donner du temps pour les autres (croyez-moi, c’est bien moins facile que de faire un chèque), ça va aussi, merci.
Et heureusement, il n’y a pas encore d’ISF, Impôt Sur la Faconde, sinon nombreux ne pourrraient plus contribuer à notre cuk favori.

222)
ToTheEnd
, le 05.02.2007 à 12:22
[modifier]

Roger: je ne pense pas que ta description soit pertinente puisque beaucoup de gens peuvent dépenser tout l’argent qu’ils gagnent… après, à savoir si c’est dans des choses utiles ou futiles, c’est un autre problème. Et puis à sa mort, je ne sais pas si le but est d’avoir un solde à CHF 0.- ou de laisser quelque chose aux siens ou à d’autres.

T

223)
graffati
, le 05.02.2007 à 12:51
[modifier]

Combien vaut un type qui gère une boîte de 200’000 employés et qui génère plus de 70 milliards de dollars de CA?

A mon humble avis, pas beaucoup plus que les personnes qui lui préparent des résumés, mémos, point de la situation etc. sur lesquels il va se baser pour prendre ses décisions… et un peu (mais seulement un peu) plus que les 200’000 employés sans qui il n’y aurait pas de boîte ni 70 milliard de CA….

Ne parlons pas de la pertinence des conseils d’administration, clubs d’échanges de bon procédés et trenvois d’ascenceur en réalité… l’exemple de Swissair est assez significatif…

Enfin, un dernier exemple con que j’attribue à nos petits socialistes locaux. La BCV (banque cantonale du canton de Vaud) était au bord de la faillite il y a quelques années. L’état, en tant qu’actionnaire principal a du, pour sauver la banque, injecter en urgence CHF 2 milliards car la banque avait été mal gérée….

Aujourd’hui, alors que cette même banque affiche des bénéfices records, des socialistes ont demandé une baisse du salaire du patron car celui-ci gagne trop (plus d’un million de francs par an)…

C’est vrai que la droite, après que l’état ait investi dans la BCV et que celle-ci allait mieux, voulait un désengagement de l’Etat… merci pour vos 2 milliards, mais maintenant on va se partager les bénefs entre nous…

Le problème, c’est que les hauts salaires ne sont pas un garantie de réussite… est-ce que les anciens dirigeants de la BCV ont été inquiétés pour leur “mauvaise” gestion ? non…

Que les dirigeants gagnent bien leur vie, OK: ils font aussi des sacrifices pour cela, ils ont une vue d’ensemble, des décisions à prendre… (tout cela c’est aussi grâce aux hautes études qu’ils l’ont appris, études financées en grande partie par… l’état). Mais je trouve que les salaires des dirigeants ne devraient pas dépasser un certain ratio du plus petit salaire de la boîte. La réussite ne vaut que si elle est partagée.

224)
ToTheEnd
, le 05.02.2007 à 13:16
[modifier]

graffati: si pour toi un boss ne vaut pas plus qu’un mec qui fait des résumés ou autre… je te propose de ne mettre au pouvoir que des gens qui font des résumés… et quand tout se cassera la gueule, on demandera un résumé pour comprendre ce qui c’est passé.

Les 2 milliards n’étaient qu’un prêt (CQFD: qui doit donc être remboursé), je ne vois donc pas très bien la remarque de partage puisque la BCV n’est pas à l’abri d’une autre déroute. Et ce jour-là, tu diras quoi? Que la gauche ne voulait pas sortir de la BCV et qu’aujourd’hui on doit en payer le prix?

Comme d’habitude, il est plus facile de tirer sur l’ambulance que de comprendre ce qui a conduit à ça.

De plus, je te signale qu’un MBA par exemple n’est pas franchement payé par l’Etat.

En conclusion, tu ne donnes qu’un point de vue bien personnel qui n’est basé que sur tes besoins. Or, à raison ou non, le monde n’est pas construit sur ton schéma de pensée ou de vie personnel.

On paye cher un manager pour la simple et bonne raison qu’il a plus de chances d’aboutir à des résultats concluants. Ce n’est bien sûr pas une garantie, mais ça reflète une attente que l’employeur a vis-à-vis de ses employés et c’est normal.

Pour finir, je suis certain que le conseil d’administration de la BCV a eu sur son bureau des profils intéressants et qui demandaient 4 ou 6 fois moins de fric… mais on a tout de même pris un type qui touche 3 fois plus que son homologue Zurichois. Pourquoi? Parce que probablement que comme toi, tu ne prends pas le baby-sitter le moins cher de la Terre pour garder tes gamins même si ce n’est pas une garantie qu’il n’arrivera rien à tes gosses.

T

225)
graffati
, le 05.02.2007 à 13:46
[modifier]

et quand tout se cassera la gueule, on demandera un résumé pour comprendre ce qui c’est passé.

… et quand Swissair s’est cassé la gueule on a compris ce qui s’est passé ? le dirigeants se sont gourés… OK personne n’est parfait on est désolés et on va voir ailleurs…

Mon point de vue est en effet tout à fait personnel et je suis bien d’accord avec toi que si on paye des gens aussi cher c’est pour aboutir à des résultats concuants… Le problème est que ces gens sont tellement chers, qu’ils en deviennent intouchables…

Mais je n’ai pas fait de foramtion économique (on ne comprend rien à la vie si on a pas fait HEC…) ni de MBA et je ne suis pas rompu aux règles du libre-marché et je n’y comprends donc rien à ce qui est bien pour LA société… mais je bosse, je paie mes impôts et j’essaye de faire de p’tit bout de chemin sur cette terre…

Je reviens simplement sur le fait que, à mon avis, la différence ENORME de salaires entre un dirigeant et un employé lambda ne se justifie pas…

Sinon, pour la baby-sitter, je pense qu’à compétences (diplômes, expérience) égales, je vais choisir la moins chère… mais je dois être tout faut… j’aurait dû prendre la plus chère ? ;-)

226)
Inconnu
, le 05.02.2007 à 13:46
[modifier]

On parle beaucoup en ce moment d’une jeune chanteuse très talentueuse du joli nom de Rose.

Elle écrit ses chansons, musiques et textes. Elle les chante, très bien, en s’accompagnant à la guitare. Elle va faire la première partie de l’Olympia de Souchon.

Elle va certainement vendre beaucoup de disques. Et ça va lui rapporter beaucoup d’argent.
A partir de quelle somme il faudra, d’après le dire de certains (dont il faudrait vérifier les sources. Est-ce que l’alcool est une drogue?) la considérer comme une salope (féminin de “salaud”) ?

Est-ce que Spielberg, Souchon, Katie Melua, Jacques Brel, etc….sont ou étaient tous des salauds?

Ce thème de Monsieur Roger Cuneo était vraiment intéressant, et malheureusement détourné, comme souvent, vers beaucoup de “Moi, je…” par toujours les mêmes deux ou trois …..

Dommage!

227)
alec6
, le 05.02.2007 à 14:14
[modifier]

TTE ! ne te fais pas plus TTE que tu n’es !
Comme je l’ai dis plus haut, gagner 40 fois le SMIC est ENORME ! mais aujurd’hui où la finance gère le monde, les revenus des big boss tournent autour de 400 fois le SMIC et les risques ne sont pas pire aujourd’hui qu’il y a 30 ans !

D’autre part, à propos de risques, ces dirigeants ont beau jeu de parler de risque pour eux même et d’enjoindre le vulgus peccus à en prendre d’avantage pour ARRIVER… Avec 400 SMIC par mois (et même si c’est moins), mais avec un carnet d’adresse bien rempli et l’assurance d’avoir un parachute en or si le vent tourne mal, le risque n’est pas bien méchant, il touchera surtout leur amour propre (dans les soirés en “bonne” compagnie) et ça ! ça ne s’achète pas !
En revanche, s’agissant de la France d’en Bas qui se fait virer du jour au lendemain d’une entreprise que tout le monde juge en bonne santé sauf les actionnaires qui en veulent PLUS, toujours PLUS, le risque n’est pas le même.

Cela me fait penser aux généraux de 14 qui envoyaient le bas peuple se faire trouer la peau dans les tranchés et qui, à l’arrière, bien au chaud se gaussaient de leurs exploits, de leur pertes, de leur tactiques et autre manœuvres foireuses… et après on s’étonne des révoltes dans les tranchés, des mutineries et autres mouvement pacifistes. Allez-y les petits prenez des risques… Ben voyons !

Le problème cher TTE et consort, n’est pas que Jeannot palpe 1000 ou 4000 fois le SMIC, je crois que tout le monde ou presque est d’accord sur ce point, le problème est qu’un individu de son accabie se barre ailleurs pour ce soustraire à la loi et ce, avec la bénédiction du nabot, que d’autres font de même en montrant du doigts des “profiteurs” à un quart de SMIC par mois, que d’autres encore, condamnés pour salaires fictifs soient miraculeusement graciés par Chirac (Gui Drut en l’occurrence), que d’autres pour finir soient évincés de la direction de telle ou telle boite pour mauvaise gestion et se cassent avec des indemnités qu’un smicard ne gagnera pas en travaillant plusieurs siècles d’affilés…

Deux poids, deux mesures ! C’est ça l’injustice !

228)
ToTheEnd
, le 05.02.2007 à 14:45
[modifier]

graffati: le but n’était pas de te faire arriver à cette conclusion. Quand tu recherches quelqu’un pour tenir ton entreprise, tu ne cherches pas celui qui ressemble aux autres. Tu cherches le meilleur, celui qui a déjà affronté la tempête et qui sera à même de diriger contre vents et marrées ton entreprise.

alec6: à t’entendre, ces mecs arnaquent tout le monde, y compris leur employeur. Mais c’est loin de comprendre ce qui se passe vraiment.

Je vais faire une analogie que tu ne vas certainement pas apprécier: quid du salaire d’un footballeur? Combien pour le numéro 1?

Quand tu engages pour des dizaines de millions le numéro 1, c’est pourquoi d’après toi? Y a-t-il une garantie de réussite? Va-t-il à lui tout seul marqué 241 buts en une saison? Non, bien sûr que non et certains clubs ont pleuré au terme d’un contrat. Pourtant, est-ce qu’on a obligé ces clubs a engagé le numéro 1 et donc d’investir autant d’argent? Non! C’est eux qui se sont dits: “Engageons le meilleur pour avoir des résultats”.

Peut être qu’un jeune du quartier payé au SMIC ferait d’aussi bons résultats… peut être pas.

Mon postulat était simple: si on paye 400x je ne sais quoi ces gars et qu’ils partent avec 200x je ne sais quoi, c’est qui les cons ou les salauds? C’est ceux qui ont engagé ce gars à n’importe quel prix ou c’est le type qui a échoué dans sa mission?

C’est ni noir ni blanc. Si ton conseil d’administration connait aussi bien son métier que moi le luth, et bien c’est clair que ça va être le Titanic 2 ton affaire.

Il y a toujours un risque, toujours. Si certains sont payés autant, c’est parce qu’à tord ou à raison, on les engage ainsi à ces conditions!

Vous voulez changer le système? Pas de problème, fixez des salaires maximaux ou plafonnés dans la loi et attendons de voir les résultats.

C’est pas compliqué mais je souhaite tout de même bonne chance à l’ensemble du pays.

T

229)
alec6
, le 05.02.2007 à 15:36
[modifier]

TTE, je me suis mal fait comprendre, je ne leur reproche pas de gagner beaucoup, je leur reproche de se plaindre la gueule pleine.
Tu seras d’accord avec moi je le suppose, ce n’est pas en appauvrissant les riches qu’on enrichi les pauvres. Sur ce point je ne suis pas d’accord avec Okazou, la richesse ne fait pas le salaud !
Mais lorsqu’on montre du doigt comme je l’ai dit plus haut les “profiteurs” à un quart de SMIC en se faisant des lois sur mesure pour être encore plus riche, il faut bien s’attendre à quelque réaction acide du bas peuple !

Pour prendre un exemple je ne sache pas Bill Gates pourfendeur des impôts et radin à l’envi. Je ne vois pas en lui un saint, mais pas un fiéfé salopard non plus. Il est, je crois l’un des plus gros contributeur et donateur à nombre d’organismes caritatifs.

230)
graffati
, le 05.02.2007 à 16:53
[modifier]

TTE, très bon exemple que celui du foot….

Les “ouvriers-joueurs”, ceux qui font le jeux, qui suent, sont très bien payés (payés au mérite… mais bon…) et l’ “entraîneur-manager”, celui qui décide, fait la stratégie, et +/- bien payé… mais si l’équipe perd ou n’atteind pas ses objectifs, c’est le manager-entraineur qui saute dans la majorité des cas… et sans parachute doré… CQFD

Moi je veux bien qu’on passe à ce système dans la vraie vie économique :-)

Si on transporte le monde économique actuel au foot, l’entraineur gagnerait 400x plus que ses joueurs et pour faire plaisir au président du club il porterait l’effectif de 25 joueurs à 11 et si l’équipe perd et que les spectateurs ne viennent plus au stade, il proposerait d’aller jouer au foot en Chine… .-)

232)
ToTheEnd
, le 05.02.2007 à 17:39
[modifier]

Encore une fois, ce que TU voudrais n’est pas franchement représentatif… et tu te trompes sur un point: il y a des CEO moins payés que d’autres personnes au sein de la même société!!!

Un exemple connu puisqu’il concerne Apple: Steve à toucher 0 dollar en 2006 (salaire ou actions)… alors que son CFO a touché un salaire de 1 million de dollars et a exercé des options à hauteur de 56 millions de dollars… ou Philip qui a touché un salaire de 869 mille dollars (le pauvre) mais tout de même 9.45 millions de dollars en actions.

Ce cas est extrême (0 dollar pour le CEO), mais il y en a d’autres…

T

233)
Okazou
, le 05.02.2007 à 19:28
[modifier]

Si le riche n’est pas un salaud, un cynique, un égoïste, un profiteur, un accapareur du bien produit par les autres, alors ce serait un honnête homme, un travailleur méritant au service de ses semblables, même des plus pauvres dont il partage les souffrances, la douleur d’être pauvre ?

Le riche solidaire des pauvres ? Apparemment oui, la preuve, « Il est [Bill Gates], je crois l’un des plus gros contributeur et donateur à nombre d’organismes caritatifs. » Le pauvre ne pourrait pas se vanter de ça, lui !

La richesse personnelle de Gates est supérieure à celle de plusieurs pays de la planète. Plusieurs pays pauvres, bien sûr. Fantastique, ce mec ! Quel aboutissement d’une vie ! Quel homme !

Qu’on me rappelle quelles sont les valeurs morales, humaines à défendre désormais ! L’égoïsme pour devenir riche ? Le chacun-pour-sa-gueule pour devenir riche ? Le droit du plus fort contre le plus faible pour devenir riche ?

Le but de tout être ? Devenir riche ! Les autres ne le sont pas, certains en crèvent ? On … s’en … fout !

D’ailleurs c’est quoi, les-autres ? Je ne les vois pas quand je passe un week-end aux îles Fidji lorsque Bobonne a besoin d’entretenir son bronzage naturel, d’ailleurs les serveurs aussi sont bronzés. Je ne les vois pas non plus quand j’ouvre la porte du bar de ma suite à un RMI la nuit, je ne vais tout de même pas coucher dans un Formule 1. Je ne les vois toujours pas quand je déguste mon émincé de couilles de pingouin et son étuvée de fleurs de cactus, ils préfèrent les Restos du Cœur. Je ne les vois pas plus quand je suis au volant de ma rutilante Ferrari, je vais trop vite. Je les vois encore moins quand je signe le licenciement d’un millier d’employés pour récompenser les actionnaires de leur confiance, je ne peux pas être partout, il faut bien que je gagne ma vie.…

Il est normal, donc respectable, d’être riche sur une planète qui n’en peut plus. Il est surtout normal d’être plus riche que les autres ! On s’invente un tas de raisons fallacieuses pour justifier ça. On se tort la morale de droite et de gauche (surtout de droite) pour ne pas toucher aux nouveaux seigneurs !

« Moi aussi, je peux être riche, un jour. » Et abandonner à leur médiocrité tous ces connards de pauvres. En profiter enfin !

Ainsi, le riche est acceptable voire même enviable et utile ! Qui parlait de dégoût un peu plus haut ?

Mais jusqu’où glisserez-vous donc ainsi ? N’y-a-t-il pas, chez vous, un petit déclic salvateur qui vous préviendrait que vous reniez les valeurs morales si péniblement, si durement acquises par une société multi-millénaire ? Les combats de vos pères.

La morale ? On … s’en … fout !


Un autre monde est possible. Qui sentirait bon la chaleur humaine.

234)
jvi
, le 05.02.2007 à 19:45
[modifier]

Ce mot pour apporter un avis plutôt du côté de Roger que de François Cuneo, ce dernier ayant encore à apprendre du côté de son père : on gagne toujours à relire ce qu’on écrit, plutôt deux fois qu’une et du coup on tempère ce qu’on avait écrit.

J’ai bien aimé l’accord grammatical, Roger, un accent circonflexe aurait couronné le tût, mais je peux me tromper.

Bref, sur le sujet ” l’argent que l’on gagne à force de travail n’a pas à être critiqué, quel que soit son montant ”.

Je dis là dessus : d’accord si l’argent a été gagné sans voler autrui, ni léser personne. Et me mettre Bill Gates comme exemple sur ce point est un contresens à couper le souffle.

Que l’argent soit gagné au mérite, d’accord sous le réserve précédente. Prendre l’exemple d’un Zidane ou d’un Wiltord ? c’est l’exemple idéal. En général ils ne sortent pas d’un milieu priviligié, et ils sont donc l’exemple même de ceux qui ne doivent rien à personne. Et ce qu’ils sont, ils ne le doivent qu’à eux-mêmes.

J’estime donc qu’on n’a rien à leur reprocher puisqu’il se trouve des inconscients pour les payer à ce niveau, et même à se battre pour cela.

Ceci n’empêche pas la nécessaire solidarité entre citoyens : c’est le civisme le plus élémentaire que de rester dans son pays pour y apporter sa part. Par conséquent qu’un JoJo aille en Suisse pour échapper à cette évidence est lamentable : point n’est besoin d’épiloguer là-dessus, pas plus que sur le cas Mauresmo et bien d’autres.

Pour conclure, j’ai vraiment apprécié la sortie de Yannick Noah quand il a écrit que lui restait en France et y payait ses impôts, état d’esprit qu’il a confirmé récemment pour le gala des restos du cœur, et le fameux hôtel de super standing qu’il a refusé de prendre.

Voilà un homme aux actes conformes à ses idées : Bravo Yannick !

Le vrai problème est qu’on trouve une Laurence Parisot qui ose justifier le fait qu’un manager venu redresser une boîte, licencier plein de monde en demandant un tas d’efforts à ceux qui restent (sans parler des aides de l’Etat donc de nous-mêmes), et -alors qu’il se plante in fine – s’en va avec un viatique indécent !

Alors qu’au contraire on devrait lui exiger le même montant mais en négatif, je pense à Airbus et au directeur Forgeard, mis en place par notre “à nul autre pareil président”…

Concrètement, je voulais contribuer, modestement, à faire monter le compteur…

235)
François Cuneo
, le 05.02.2007 à 19:56
[modifier]

Ce mot pour apporter un avis plutôt du côté de Roger que de François Cuneo, ce dernier ayant encore à apprendre du côté de son père : on gagne toujours à relire ce qu’on écrit, plutôt deux fois qu’une et du coup on tempère ce qu’on avait écrit.

Je te rassure, je lis, je relis, bien des heures après, je ne retire pas une ligne.

236)
François Cuneo
, le 05.02.2007 à 20:03
[modifier]

Okazou, j’ai de la peine à comprendre qu’un mec aussi fin que toi caricature à ce point.

C’est tellement incroyable que ça enlève toute crédibilité à ce que tu écris dans tes dernier commentaires.

C’est vraiment dommage.

237)
Okazou
, le 05.02.2007 à 20:18
[modifier]

Ben voyons !

Tu es simplement en train de dire que la caricature ne peut être porteuse de vérité. Un rien !

Au fait, Charlie-Hebdo est en train de soutenir un combat pour la reconnaissance de la caricature comme moyen d’expression aussi valable et souvent plus puissant qu’un autre. C’est tout chaud.

Quand on voit que Sarkozy et les siens parviennent à imprégner de leurs valeurs les cervelles les plus attentives, la caricature est un bon moyen de tenter de remettre les neurones sur la voie de l’humanité.


Un autre monde est possible. Plus critique.

239)
Alexandre
, le 05.02.2007 à 20:44
[modifier]

On ne s’enrichit, en ce bas monde, que sur le dos des autres. Si on ne lèse pas les autres, on ne s’enrichit pas. Il faut baiser les autres. Ça pue grave !

…de la bonne démago marxiste-léniniste.

240)
graffati
, le 05.02.2007 à 21:01
[modifier]

et tu te trompes sur un point: il y a des CEO moins payés que d’autres personnes au sein de la même société!!!

… mais j’en suis fort aise… jamais il a été quesion de généralités, mais d’exemples.

Tu le disais toi-même… ni tout blanc ni tout noir….

Il en va de même que TOUTES les sociétés ne délocalisent pas… TOUS les chômeurs ne sont pas des profiteurs… je parle de ce que je ne trouve pas normal…

Ceci-dit si Jobs n’a pas touché de dollars de Apple il a peut-être touchés de Dreamworks ? ou de Disney ? qui sait… Il a fait un sacrifice parce que Apple est en difficulté ? pour sauver des emplois ? C’est une politique à long terme ? …il a peut-être des remords… ;-)

241)
Invite
, le 05.02.2007 à 21:17
[modifier]

Ceci-dit si Jobs n’a pas touché de dollars de Apple il a peut-être touchés de Dreamworks ?

Pour liquider Pixar ?

Il a peut-être des remords…

Pas sûr, il a déclaré que cela ne servait à rien d’être le plus riche du cimetière. Lui, comme Bill Gates ou les entrepreneurs américains carburent beaucoup plus au côté démiurge, à la trace qu’ils laissent dans l’histoire du commerce et de l’industrie. Leur fortune fonctionne comme un indicateur de leur réussite, prouvant que leur modèle est bon, que leur création est reconnue.

J’aime bien ToTheEnd, donc lorsqu’il écrit : « rien ne me choque dans les hauts salaires puique ceux-ci sont généralement fixés par une conseil d’administration… Quand on engage des personnes, c’est qu’on s’attend à une prestation à la hauteur des engagements financiers, des risques, etc. », pour de concert ne pas être choqué, je suis obligé de penser que la Suisse est un beau pays. Car cela ne décrit absolument pas la France, où les dirigeants sont des directeurs de cabinet de ministre qui partent pantoufler après avoir pondu des notes et des résumés. ToTheEnd, tu as de la sympathie pour Jacques Friedman qui a dirigé UAP et Air Inter ? Tu ne connais ni UAP ni Air Inter ? Ben oui, elles n’ont pas survécu à ce brillant PDG. Tu as de la sympathie pour Philippe Jaffré qui a dirigé Elf ? Tu ne connais pas Elf ? Ben oui, elle n’a pas survécu à ce brillant PDG. Tu as de la sympathie pour Jean-Marie Messier qui a dirigé la CGE ? tu ne connais pas la CGE ? Ben oui, elle a été transformé en Vivendi puis en Vivendi Universal, qui a failli ne pas survivre à ce brillant PDG ? Tu as de la sympathie pour Noël Forgeard ? Ces quatre-là, à part se goinfrer, sont assez loin de la description des capitaines d’industrie que tu décris.

242)
alec6
, le 05.02.2007 à 21:28
[modifier]

Ouhai, bon, l’exemple de Bill n’était pas le meilleur… Mais l’amalgame riche = salaud a du mal à passer.

243)
Roger Cuneo
, le 05.02.2007 à 23:16
[modifier]

Je suis rassuré: si Jobs n’a pas touché de dollars de Apple, je viens d’apprendre aux informations que Roger Federer vient de signer un contrat avec Gillette. Ouf! il en avait bien besoin, avec ce que ces pauvres gens doivent payer comme impôts, heureusement qu’il peuvent se faire quelques millions de dollars en gains accessoires. En vérité je vous le dis: le mérite finit toujours par être récompensé. Travailler plus pour gagner plus, c’est le secret.

244)
Okazou
, le 05.02.2007 à 23:17
[modifier]

« Ouhai, bon, l’exemple de Bill n’était pas le meilleur… Mais l’amalgame riche = salaud a du mal à passer. »

Bien. Le problème est donc de savoir pourquoi la juxtaposition des mots « salaud » et « riche » a du mal à être comprise. Laissons une chance au riche d’être un salaud et tentons de voir ce qu’est, socialement parlant, humainement parlant, « être un salaud ».

Je vais essayer de faire court.

Salaud : Personne méprisable, dénuée de toute moralité; personne capable d’actes contraires à tous les principes moraux.

Le salaud étant une personne dénuée de moralité et capable d’actes contraires aux principes moraux, nous voyons que la morale est bien au cœur du problème. Alors en quoi le riche renie-t-il la moralité pour devenir un être amoral (indifférent aux idées de bien et de mal et de justice), antisocial et par là-même un salaud ?

Sans société, point de morale mais sans morale, point de société.

Accepter la morale sociale c’est se montrer solidaire du groupe et la solidarité est ce devoir moral qui incite les hommes à s’unir dans l’entraide morale et matérielle, à coopérer, à défendre l’équité. Moralité et solidarité sont donc indissociables. Manquer à la solidarité est aussi manquer à la morale.

Est-il vraiment besoin de démontrer qu’un être dont le principe essentiel de vie est, non pas de coopérer pour le bien de tous mais d’entrer en compétition (en guerre !) pour accaparer le plus de biens possible à son seul profit, manque à la solidarité et à la morale ? La définition du salaud.

Maintenant, si vous employez les mots sans en connaître le sens (par fainéantise ?), si vous voulez faire la guerre au vocabulaire, si la langue française vous défrise, vous pouvez vous rabattre sur le dialecte anglo-américain, le mot « solidarité » y est moins riche de sens et là-bas un riche ne peut pas être un salaud. Au contraire !

Vive le monde anglo-saxon et ses valeurs ! Rejoignons-le ! In Gold we trust !


Le riche est celui qui s’attable avec vous, se sert les trois-quarts du plat que vous avez préparé pour six et laisse aux autres convives la part du pauvre. Un vrai salaud ! (caricature)

245)
Okazou
, le 05.02.2007 à 23:44
[modifier]

Roger Cuneo-243 « Roger Federer vient de signer un contrat avec Gillette. Ouf! il en avait bien besoin, avec ce que ces pauvres gens doivent payer comme impôts, heureusement qu’il peuvent se faire quelques millions de dollars en gains accessoires. »

Ce sont des dieux, ces gens-là, Roger. Tu touches à des dieux ! Et les dieux du sport sont encore plus intouchables que les autres dieux aux yeux de leurs fidèles soumis.

Je viens de comprendre qu’il existe un incroyable tabou sur les riches. On ne touche pas aux riches, leur richesse les déifient aux yeux des naïfs tétanisés.

Tabou ! Et le dollar est leur fétiche.

Avec le tabou nous voilà entrés dans la psychanalyse… Totem et tabou. Au XXIe siècle, Devant des Macintosh.

Un autre monde est possible. Lucide.

246)
coacoa
, le 06.02.2007 à 00:02
[modifier]

Okazou, je comprends bien ta définition du salaud, et tous ceux qui se retrouvent dans ta définition méritent ce qualificatif. Mais, excuse-moi, tous les riches n’en sont pas.

A mes yeux, dans ce débat (fort intéressant, essentiel, même), tomber dans la caricature parfois déforce le propos, même si comme toi je soussigne à l’initiative de Charlie Hebdo.

Il y a des gens qui honnêtement, et sans écraser personne, se sont retrouvés à la tête de fortunes colossales. Même, parfois, malgré eux.

Certains d’entre eux ont même le coeur du bon côté : non seulement ils acceptent de payer leur impôts, mais sont fiers de pouvoir contribuer à une certaine idée de la citoyenneté. Certains sont devenus mécènes. Dans mon métier, je peux te dire qu’HEUREUSEMENT il y a des riches mécènes pour palier à la défection du politique en matière d’art et de culture.

Non, tous les riches ne sont pas des salauds. Si seulement ! Ca serait simple !! Nous aurions des coupables sous la main, facilement identifiables.

C’est hélas beaucoup plus complexe que ça.

Je ne dis pas non plus qu’il n’y a pas de riches salopards. Même, ils sont légion, ceux qui (pour n’en nommer que quelques-uns) provoquent et soutiennent des guerres ou des famines pour ensuite profiter au maximum des reconstructions mandatées à leurs entreprises. Eux sont des coupables. Coupables de graves crimes contre l’humanité, et pourtant, ils sont assurés de pouvoir couler des jours heureux (ou tout au moins tranquilles) jusqu’à leur mort.

Eux méritent ton mépris, le mien, le nôtre. Je combats (avec mes modestes moyens) cette richesse qui se construit sur le dos de gens que la constitution de cette richesse écrase.

Par contre, même si personnellement j’ai des revenus dérisoires, je n’ai aucune espèce d’animosité ou de mépris pour des riches que je trouve honnêtes. Je n’en ai pas rencontrés des milliers, mais je sais qu’ils existent. Et rien que parce qu’ils existent, ton propos peut être nuancé.

Ca reste mon humble avis.

247)
Okazou
, le 06.02.2007 à 00:41
[modifier]

« je n’ai aucune espèce d’animosité ou de mépris pour des riches que je trouve honnêtes. Je n’en ai pas rencontrés des milliers, mais je sais qu’ils existent. Et rien que parce qu’ils existent, ton propos peut être nuancé. »

Il m’est facile de te concéder qu’un petit nombre de riches ne sont pas de purs salauds, coacoa, il reste que je ne comprends pas selon quel principe moral il pourrait y avoir sur la planète un seul riche au moins tant qu’il restera un seul pauvre. Quand tu as trop, beaucoup trop, énormément trop pour vivre, tu redistribues ou tu es un salaud. Même si tu n’es, dans certains cas, qu’un petit salaud. Ils sont tous des salauds mais à des degrés différents.

Mais avant de décider qui est un salaud de riche et qui ne l’est pas, il faudrait tout de même tracer les parcours. Je suis régulièrement en contact, de près ou de moins près, avec des riches, des gens qui en ont vraiment beaucoup trop, et je peux affirmer que certains, de prime abord, font bonne figure. D’aucuns tiennent même des propos digne d’un être humain respectable (les plus cyniques ?) et ils ont leurs œuvres de charité (cette notion qui justifie tout). Tant que tu ne grattes pas un peu, tu peux y croire.

Quand tu grattes, quand tu amènes le débat, que tu l’orientes habilement, avec lenteur et constance, vers les questions fondamentales, tu te rends compte alors que le portrait de ton interlocuteur, dressé par lui-même, bien lisse et sans verrue, se mue soudain et parfois avec force, en celui de Dorian Gray.

Je continue d’affirmer que, non seulement il n’y a pas de richesse honnête, mais que ces gens-là (grand Jacques !) sont entièrement construits autour de la folie de s’enrichir. C’est leur credo, leur oxygène, leur dope et rien ne les changera jamais. L’intention est là de se dégager de la société ordinaire.

Alors, expliquer pourquoi un mécène (un homme trop riche) approche un artiste est assez simple. Par générosité ? Par amour de l’art ? Pour s’acheter une moralité ? Sans doute. Mais la constante remarquable chez le riche est la limite de sa culture. Il a su se faire du fric et il n’a pas eu le temps de se faire une culture. Là encore, je connais des exceptions assez remarquables mais la plupart font un incroyable complexe face à la culture et ils ont mille fois raison. Le Jourdain de Molière n’est pas un mythe.

Fréquentez les riches, discutez avec eux mais surtout observez-les et écoutez-les. Humainement parlant, ils ne valent pas tripette.

Un autre monde et possible. Cultivé.

248)
François Cuneo
, le 06.02.2007 à 07:07
[modifier]

Okazou, si tu vas vers un riche que tu connais (le gentil mais cynique en fait don tu parles), et que même lentement, tu lui explique ta théorie, je comprends qu’il réagisse.

Ce n’est pas un salaud pour autant.

250)
Atypo
, le 06.02.2007 à 09:11
[modifier]

« Mais la constante remarquable chez le riche est la limite de sa culture. Il a su se faire du fric et il n’a pas eu le temps de se faire une culture. »

Mieux vaut en rire, quand même ! ;-)))

253)
Saluki
, le 06.02.2007 à 09:26
[modifier]

Fréquentez les riches, discutez avec eux mais surtout observez-les et écoutez-les. Humainement parlant, ils ne valent pas tripette.

Nous ne devons pas fréquenter les mêmes, sans doute…
Ca sonne un peu comme l’ostracisme (pour faire litote) qui frappe tour à tour les juifs, les arabes, les corses, le péril jaune, les tchetchènes-qui-mangent-les-enfants, ceux qui dessinent un poisson, ceux qui pissent plus loin.

254)
ToTheEnd
, le 06.02.2007 à 09:27
[modifier]

graffati: sauf erreur, Steve n’est pas payé et n’a plus d’actions depuis 2001 ou 2002 (je ne me souviens plus). Mais je ne me fais pas de souci pour lui, son poste chez Pixar permettait de largement payer les factures…

Invite: je te rassure, ici aussi on a nos loosers et autres “placés” qui gâchent tout. Ce que je voulais relever, c’est que ceux qui font une erreur, ce ne sont pas que les CEO qui foutent une boîte en faillite, mais bien ceux qui l’ont engagé!

Ce qui m’agaçait au fur et à mesure de cette discussion, c’est le raccourci trompeur qui était réalisé “patron=riche=voleur=salaud”. On stigmatise aux travers de quelques cas le parfait salaud alors qu’ils ne représentent qu’une infime fraction du monde patronal.

N’oublions pas tout de même que plus de 90% des entreprises se portent biens, génèrent des bénéfices, payent des impôts et surtout, créent des emplois!

T

255)
alec6
, le 06.02.2007 à 10:25
[modifier]

TTE, je me cite moi même :

“Pour ceux qui voudraient en savoir plus sur la “financiarisation” de notre économie (quel vilain néologisme) vous pouvez écouter cette émission de Daniel Mermet Le SLAM : enfin une mesure contre la démesure ainsi que celle ci, plus ancienne à propos des patrons contre la finance.”.

Le dernier lien va tout à fait dans le sens de ta dernière remarque concernant les patrons qui ne sont pas tous des salauds. D’accord c’est une émission qu’il faut écouter et elle dure une petite heure, mais si tu le veux tu peux sauter le premier quart d’heure avec les messages des zoditeurs !

En bref pour ceux qui n’auraient pas le courage d’écouter l’émission podcastée, il s’agit de patrons de l’Est de la France pour l’essentiel (pas loin de chez vous), qui ont vu leur entreprise se faire bouffer par des financiers pour au final disparaître avec leur lots de pékins au chomdu ! du balayeur à mi temps au directeur même !

Tu vois TTE, nos idées se rapprochent parfois…

256)
Roger Cuneo
, le 06.02.2007 à 10:34
[modifier]

Tout riche est un salaud? Trop simpliste comme raisonnement.

Si salaud se définit par: “Personne méprisable, dénuée de toute moralité, personne capable d’actes contraires à tous les principes moraux”, comme dit Okasou (244), peu de riches sont véritablement des salauds.

Parce que la morale qui nous façonne aujourd’hui, est bien celle du profit, de l’argent et non pas celle du partage.

Voyez l’idéologie ambiante.

Prenons, par exemple, un enfant qui veut devenir footballeur: ce n’est pas par amour du ballon, mais parce qu’il rêve des espèces sonnantes et trébuchantes qu’il pourrait lui rapporter rapidement.

Voyez les jeux télévisuels, où l’enjeu, le but, c’est de gagner la plus grosse somme. Et les montants faramineux dont on nous remplit les pages et les oreilles (donc les rêves) à chaque tirage d’Euro-millions, (ou machin comme-ça).

Comment l’enfant, l’adolescent, qui voit, entend, donc croit, que l’argent représente pour les adultes le but suprême, peut-il aspirer à autre chose que d’en avoir en quantité?

Qui lui apprend, parallèlement, les règles élémentaires de ce que tu décris comme “morale sociale”?

Il te répondra “qu’est-ce que c’est que ce truc là? Car où lui en parle-t-on? Qui?

Au mieux il croira que la morale sociale c’était l’Abbé Pierre (pour preuve, on en a fait un être tout à fait exceptionnel, ce qu’il sait ne pas être lui-même).

Quel enfant rêve aujourd’hui de devenir l’Abbé Pierre, ce défendeur des faibles.

Pour beaucoup, par contre, ils aspirent à devenir des Zidanes, des Federer, Madonna, etc. parce que, selon la morale ambiante, donc la leur, ils sont les plus forts.

Regardez les ragots, souvent, si ce n’est toujours, ponctués du chiffre des “gigantesques cachets” des “vedettes” qui remplissent les rubriques “People”, qui elles-mêmes remplissent les médias, qui par conséquent nourrissent les rêves des gens, et en définitive sous-entendent que la but suprême d’une vie c’est d’être “de ces gens-là” (et pour beaucoup seulement à cause de leurs gains, je ne pense pas que ce soit à cause de leurs nombreux divorces).

Il n’y a qu’à lire ci-dessus, parmi les nombreuses participations à ce débat, le nombre d’avis différents, pour comprendre que nous vivons dans l’idéologie du “chacun pour soi”, sans même s’en rendre compte. Pour la plupart, nous l’entretenons, non pas parce que nous sommes des salauds, mais parce que nous avons fini par y croire et la faire nôtre.

Mais je sais aussi, qu’ y a les autres, ceux qui consciemment méprisent, écrasent, exploitent, tuent. Je sais qu’ils existent, mais ils ne justifient pas, à eux seuls, ton axiome.

Tous les riches ne sont pas des salauds.

257)
Saluki
, le 06.02.2007 à 10:48
[modifier]

Et les montants faramineux dont on nous remplit les pages et les oreilles (donc les rêves) à chaque tirage d’Euro-millions, (…).

Oui, dépêchons nous, vendredi ils annoncent cent millions d’euros en gâteau d’anniversaire.

258)
François Cuneo
, le 06.02.2007 à 11:15
[modifier]

Il te répondra “qu’est-ce que c’est que ce truc là? Car où lui en parle-t-on? Qui?

Au mieux il croira que la morale sociale c’était l’Abbé Pierre (pour preuve, on en a fait un être tout à fait exceptionnel, ce qu’il sait ne pas être lui-même).

Quel enfant rêve aujourd’hui de devenir l’Abbé Pierre, ce défendeur des faibles.Pour beaucoup, par contre, ils aspirent à devenir des Zidanes, des Federer, Madonna, etc. parce que, selon la morale ambiante, donc la leur, ils ont sont les plus forts.

Génial… C’est tellement vrai. Je n’y avais jamais pensé.

259)
alec6
, le 06.02.2007 à 11:41
[modifier]

Pour rebondir sur la dernière intervention de Roger Cunéo, on pourait étendre la réflexion à cette fameuse et fumeuse “valeur travail” dont Sarko et ses séides du Medef nous rebattent les oreilles à longueur de temps…

Hey… Comment voulez vous que le travail soit une “valeur” quand aujourd’hui la vrai valeur c’est le pognon, peu important la façon de le gagner… La référence étant tel ou tel joueur de baballe plus ou moins grosse ou bramaïde (comme on dit chez moi : bramaïde = celui qui brâme, qui gueule ou qui chante (mal) en occitan) fabriqué en série à la starac ! Sans parler de la culture du “gratuit”, du toujours plus pour toujours moins, du jetable, du consommable, etc.

Ce n’est pas la richesse qui rend salaud, c’est l’appât du gain comme fin en soi sans autre morale que celle d’en avoir toujours plus… Quant à la “valeur travail” avec un chômage de masse organisé (voir plus haut mes références), avec une précarité entretenue, avec une flexibilitée toujours plus grande… on croit rêver !

260)
alec6
, le 06.02.2007 à 11:47
[modifier]

Curieux tout de même que les Mackloug, VN et autres zélateurs de la droite dure et revancharde ne soit plus là pour nous contredire… lassés ?

(Non TTE, tu ne fais pas partie du lot !)

261)
VN99
, le 06.02.2007 à 11:58
[modifier]

alec6, faut tout de même savoir ce que vous voulez.

D’un coté, on me dit que je salis le site, je l’autre, quand je décide de ne plus participer aux débats pour justement éviter de les enflammer, on se demande pourquoi je ne suis plus là.

Bien sûr, j’ai des choses à dire, mais comme chaque mon intervention dérange un peu trop, je m’abstiens.

262)
manolo81
, le 06.02.2007 à 13:55
[modifier]

Je n’ai pas lu les 260 messages qui précèdent, je l’avoue. Il me semble toutefois que le sujet est un peu parti en vrille… Loin de moi l’idée de vous empêcher de continuer, mais je voulais simplement vous donner ma vision des choses sur le sujet de base de ce billet, au demeurant fort intéressant: l’exil fiscal de Johnny.

A mon sens, ce qui a fait réagir les médias et les gens en Suisse dans cette affaire, ce n’est pas tant l’arrivée du chanteur et de son fric sur nos terres (je pense que, dans l’ensemble, tout le monde s’en fout), mais plutôt que le (ex-) porte-parole de Ségolène Royal se permette de juger de la manière dont la Suisse, Etat encore souverain et non Européen faut-il le rappeler (même si c’est à mon plus grand regret), gère ses impôts. C’est ce qu’on appelle de l’ingérance, et si ç’avait été amené par une personne qui a quelque chose à dire sur le sujet (un acteur légitime, en mesure d’ouvrir un dialogue) et avec un peu plus de tact (fallait vraiment être le plus gros con du monde pour parler directement de blocus), je pense qu’il n’y aurait jamais eu tout le foin qu’on a fait autour de cette histoire…

263)
graffati
, le 06.02.2007 à 14:03
[modifier]

Parce que la morale qui nous façonne aujourd’hui, est bien celle du profit, de l’argent et non pas celle du partage

…donc la décision JH de déménager pour des raisons matérielles est tout à fait morale…. même si elle n’est pas solidaire.

Il n’y a qu’à lire ci-dessus, parmi les nombreuses participations à ce débat, le nombre d’avis différents, pour comprendre que nous vivons dans l’idéologie du “chacun pour soi”, sans même s’en rendre compte. Pour la plupart, nous l’entretenons, non pas parce que nous sommes des salauds, mais parce que nous avons fini par y croire et la faire nôtre.

Pour ma part je comprends tout à fait ce que veut dire Okazou: seulement on a de la peine à accepter le terme de “salaud” car il nous renvoye davant nos responsabilités…

Qui se contente du minimum vital et partage vraiment le surplus avec les gens qui meurent de faim sur cette planète ?? Nous sommes (presque) tous scandalisés du travail délocalisé: qqun a t’il déjà renoncé à un achat parce que l’article est “made in China” ? (pour que les choses soient claires, je me mets également dans le lot…)

Mais c’est tellement plus agréable de se dire: “untel gagne vraiment beaucoup plus que moi: il peut faire un effort de solidarité….”

Alors M. Cuneo, est ce que la décision de Johnny est-elle toujours aussi incongrue, puisqu’on vit dans un monde dénué (pas complétement heureusement) de solidarité ?

264)
Atypo
, le 06.02.2007 à 14:04
[modifier]

Alec6, j’ai posté plus haut un extrait de votre prose (250), ça vous est passé au de la tête. Et puis, pourquoi perdrais-je mon temps à vous contredire. Vos propos sont tellement exagérés, par moments, que pour ma part, j’en reste sans voix. Et je ne fait pas partie de la droite dure et revancharde. D’abord, pourquoi revancharde ?

267)
Dan DT
, le 06.02.2007 à 15:36
[modifier]

JE SUIS UN SALAUD ET J’AIME CA !!!! JE SUIS RICHE !!! VIVE LE FRIC !!!

Ah, au fait, on est riche quand on ne regarde pas le prix de ce qu’on achète … quoi que ce soit :)

Ou alors on est un riche radin, d’ailleurs si nous les riches on devait donner à tous ces pôv et ben on serait vite pôv comme eux, donc je vois pas pourquoi on donnerais …

Sauf pour les avantages fiscaux que ça apporte, mais il faut que ça se sache, genre fondation, dons, etc Quand à mettre mes vieilles fringues aux enchères pour aider les pôv c’est voyant, c’est porteur pour mon image de vedette, de sportif, et comme j’ai grossi de trop bien manger ça me coûte pas un balle et tous ces pôv qui grèvent leur smic pour l’acheter et rêver.

Salau de pôv qui peuvent encore rêver :-((

Ben non malheureusement, même pas riches, je rêvais … :-/

268)
Atypo
, le 06.02.2007 à 16:15
[modifier]

Alec6, non, je ne me confonds pas avec Okazou > (commentaire 260 : Curieux tout de même que les Mackloug, VN et autres zélateurs de la droite dure et revancharde ne soit plus là pour nous contredire… lassés ?)

269)
Roger Cuneo
, le 06.02.2007 à 16:25
[modifier]

Je reviens au commentaire 263 de Graffati. il reprend:

“Citation de R. Cuneo” “Parce que la morale qui nous façonne aujourd’hui, est bien celle du profit, de l’argent et non pas celle du partage”

de ma citation Graffiti conclut: ”…donc la décision de JH de déménager pour des raisons matérielles est tout à fait morale…. même si elle n’est pas solidaire”.

Je veux bien admettre que je si me trompe, c’est dans l’utilisation du verbe “façonne”. J’aurais dû dire qui “tend à s’imposer comme”.

Et je citais des exemples d”’idéologie ambiante”, en étant d’ailleurs critique à son sujet .

Alors qu’ajoute encore que, entre le rêve de gagner des millions et le fait de les avoir, il y a la différence des millions bien réels que l’on possède. Et quand on possède ces millions, l’acte de vouloir les garder entièrement pour soi, ou d’en mettre une partie au service des autres, ne serait-ce que sous forme d’impôts, est un acte qui découle de la réflexion.

JH, lui, il y a longtemps que ses rêves se sont concrétisés en beaucoup de pépites. Sa décision de déménager fiscalement à Gstaad ne découle de rien d’autre que d’une réflexion. Il calcule parfaitement ce qu’il fait, il n’est pas victime de “l’idéologie ambiante”, par sa décision il l’entretient, la confirme, la répand. Quand on est un des personnages les plus aimés des Français, ça a d’autant plus de poids que l’on est indirectement un exemple.

En conclusion, et pour répondre à Graffati, oui, la décision de Johnny est, à mon avis, toujours aussi incongrue et ceci d’autant plus qu’on vit dans un monde dénué de solidarité.

270)
Atypo
, le 06.02.2007 à 17:00
[modifier]

Roger quand vous dites « la décision de Johnny est toujours aussi incongrue et ceci d’autant plus “qu’on vit dans un monde dénué de solidarité. » vous savez ce que veux dire « dénué »… pourtant, voici une petite liste de diverses prestations versées en France. En suisse, je ne sais ce qu’il en est. Vous nous le direz certainement.

Minimum vieillesse Revenu minimum d’insertion (RMI) Aide à la réinsertion des travailleurs étrangers dans leur pays d’origine Couverture Maladie Universelle de base (CMU) Prestation d’accueil du jeune enfant (PAJE) Allocation d’insertion Allocation équivalent retraite (AER) Prime de Noël Allocation de logement sociale (ALS) Aide personnalisée au logement (APL) Allocation de solidarité spécifique (ASS) Allocation d’insertion (AI) Allocation équivalent retraite (AER) Allocation personnalisée d’autonomie (APA) Allocation de parent isolé (API) Allocations familiales Allocation de jeune enfant Allocation parentale d’éducation Prestation d’accueil du jeune enfant Complément familial Allocation d’adoption Aide à la famille pour l’emploi d’une assistante maternelle agréée (Afeama) Allocation de présence parentale Allocation de rentrée scolaire Allocation de garde d’enfant à domicile Prime de déménagement Bourses d’études Prestations pour les parents d’enfant handicapé Allocation aux adultes handicapés (AAH) Allocations complémentaires à l’AAH Prestation de compensation du handicap à domicile Allocation compensatrice (ACTP et ACFP) : fin de dispositif Prestations réservées aux personnes handicapées ayant exercé une activité professionnelle

Ça n’est pas tout à fait dénué de solidarité ;-)

271)
Roger Cuneo
, le 06.02.2007 à 17:36
[modifier]

Atypo, quand j’écrivais “un monde dénué de solidarité”, je citais (textuellement) Graffiti.

Cependant, à lire votre longue liste des prestations versées à titre de solidarités, je pense qu’on vit un bien triste monde.

Je rêve d’un autre, où plus personne n’aurait besoin d’être assisté, où la solidarité ne serait pas nécessité matérielle.

Mais, habitant dans celui-ci, si j’étais dans la situation matérielle de JH, je serais un peu plus à l’aise avec moi-même de verser une “petite” (tout est relatif) part de ma fortune à d’autres, dans la misère.

272)
alec6
, le 06.02.2007 à 18:02
[modifier]

Cher Atypo, ta liste que je suppose ne pas être exhaustive est fort pertinente et montre effectivement à quel point les pauvres sont des assistés on ne peut plus méprisables… on croirait une prestation de NS à son intronisation à l’UMP…

Je me permettrais de la mettre en regard avec la listes des lois de défiscalisations diverses et variées telles les lois Borlo, les lois Robien, les lois Girardin entre autres mesures mises au point par le gouvernement actuel pour “aider” les “pauvres” riches à payer moins d’impôts. Encore un site que la boite à coucou de Jeannot Vocance ne doit pas avoir en mémoire ! S’il avait su !

François ! 272 ! on a fait péter le compteur !

273)
ToTheEnd
, le 06.02.2007 à 18:07
[modifier]

Mais, habitant dans celui-ci, si j’étais dans la situation matérielle de JH, je serais un peu plus à l’aise avec moi-même de verser une “petite” (tout est relatif) part de ma fortune à d’autres, dans la misère.

Sa femme le remerciait au travers d’une interview pour tous les dons qu’il fait à son association (elle défend ou représente des enfants de je ne sais où). Par conséquent, il donne tout de même quelque chose.

Avant qu’on ne me saute dessus, je ne sais pas ce qu’il donne et ça ne sera jamais assez… mais comme on est plus à un paragraphe prêt, je voulais ajouter une digression de plus:

Je pense que n’importe quel riche (la majorité en tout cas) donnerait volontiers une bonne part de leur fortune si ça pouvait changer le monde, y compris au travers de ses impôts.

Toutefois, on le voit tous les jours, l’argent n’est pas utilisé à bon escient. Ce que les grands groupes caritatifs ne disent pas, c’est que pour un don de CHF 100.- que vous faites, c’est en réalité CHF 30.- qui aideront réellement quelqu’un au bout d’une chaîne où tout le monde s’est servi.

Je ne défends personne mais explique tout simplement que l’argent, encore une fois, n’est pas une fin en soi. Vacciner toute une région pour sauver des enfants de la coqueluche c’est bien, mais si tout ce qu’on leur apprend c’est tenir un fusil et violer des vierges pour se guérir du SIDA quelques années plus tard, on peut se demander à quoi ça sert.

T

274)
graffati
, le 06.02.2007 à 18:39
[modifier]

Toutefois, on le voit tous les jours, l’argent n’est pas utilisé à bon escient. Ce que les grands groupes caritatifs ne disent pas, c’est que pour un don de CHF 100.- que vous faites, c’est en réalité CHF 30.- qui aideront réellement quelqu’un au bout d’une chaîne où tout le monde s’est servi.

…tandis que si on donne 100.- à swisscom, les 30.- iront aux actionnaires… ;-))) ça c’est rassurant et c’est normal… Comme c’est tout à fait normal que les gens qui travaillent dans l’humanitaire doivent travailler gratos…

Vacciner toute une région pour sauver des enfants de la coqueluche c’est bien, mais si tout ce qu’on leur apprend c’est tenir un fusil et violer des vierges pour se guérir du SIDA quelques années plus tard, on peut se demander à quoi ça sert.

… non mais ces généralités !!! Pauvres = SIDA = incultes = quantité négligeable ?? LA C’EST GRAVE !!! genre de raccourcis à l’UDC… pourquoi sauver une personne qui a un cancer à 60 ans ? il va aussi finir par mourir… et ça coûte (argent: ça te parle ? fric, pognon….) beaucoup plus cher à la société que de vacciner des enfants contre la coqueluche…

275)
Saluki
, le 06.02.2007 à 19:00
[modifier]

TTE, tu exagères, juste un peu, mais quand même …trop pour moi.

Je ne mettrai jamais en balance une action de vaccination salvatrice et le fait qu’ensuite des enfants soient dévoyés par de bons adultes bien gras, eux, (oui, là je suis raciste !) qui les utilisent pour leurs fins parfaitement avouées.
Dans ce cas, pourquoi assainir l’eau?

Le ratio de transfert de fonds aux bénéficiaires est loin d’être aussi négatif que tu ne le prétends. Je n’ai pas le temps de piocher, mais le dernier rapport de la Cour des Comptes, en France, sur la transparence des comptes des assocs’ est beaucoup plus flatteur. C’est vrai, qu’ici, “on a donné” avec le past-président de l’ARC et que, maintenat, les donateurs et les autorités de tutelle exercent leur droit de regard avec toute l’acuité nécessaire.

276)
Saluki
, le 06.02.2007 à 19:11
[modifier]

pourquoi sauver une personne qui a un cancer à 60 ans ?

C’est bien vrai, çà!
On aurait pu facilement m’enpêcher de polluer quotidiennement ou presque les commentaires sur ce bon cuk. ;°))

Bon, quant à la seconde partie de la phrase, ma réponse est: “le plus tard possible!”

277)
ToTheEnd
, le 06.02.2007 à 19:12
[modifier]

274. graffati: mais oui, merci pour tes cours sur l’argent. J’espère que tu gère un peu mieux ton budget parce que tes connaissances sur le sujet ont l’air faibles, pour ne pas dire lamentables. Je te prends par la main et je t’explique:

Quand tu files 100.- à Swisscom (chiffres 2005), figure-toi que c’est CHF 0.00000016 qui va à l’actionnaire.

Tu peux donc arrêter d’aboyer et retourner au panier puisque tu ne participes pas trop à l’engraissement des actionnaires Swisscom. Ton honneur est sauf puisque tu auras appris quelque chose aujourd’hui.

T

278)
Atypo
, le 06.02.2007 à 19:17
[modifier]

« Cher Atypo, ta liste que je suppose ne pas être exhaustive est fort pertinente et montre effectivement à quel point les pauvres sont des assistés on ne peut plus méprisables… on croirait une prestation de NS à son intronisation à l’UMP…»

Mon « pauvre » Alec6. je plains votre famille. Alec6 a raison. Alec6 toujours raison. Alec6 est un grand humaniste à barre à mine. Vous imaginez facilement ce qu’un psychanalyste comprendrait de votre « barre à mine ». Alec6 a la plus grosse et la plus dure ! Vous ne pouvez pas vous empêcher d’être méchant. Je plains votre famille. Vous ne lisez rien d’autre dans mes propos que ce que vous voulez voir. Vous avez de la tchatche, Alec6, mais vous n’avez que de la haine dans vos propos. Je vous plains, mon « pauvre » Alec6.

279)
Okazou
, le 06.02.2007 à 19:20
[modifier]

« remarque concernant les patrons qui ne sont pas tous des salauds. »

Nous parlions des riches qui sont des salauds. Tous les riches ne sont pas des patrons. Tous les patrons ne sont pas des riches non plus. Tous les patrons ne sont pas des salauds, c’est sûr.

Ne confondons pas les termes.

Un autre monde est possible.

280)
Okazou
, le 06.02.2007 à 19:23
[modifier]

« Tout riche est un salaud? Trop simpliste comme raisonnement. »

Ben oui ! Contraint et forcé pour lancer le débat. L’important n’est pas ce que je peux dire (quoique…) mais que les cervelles (y compris la-mienne) traitent ce sujet important et même fondamental.
Tu nous amènes d’ailleurs aux fondements en traitant du glissement moral actuel, en cela tu approuves Valéry (s’il n’y avait qu’un poète…) pour qui la morale se fonde sur l’idée que l’homme se fait de lui-même et de son destin. En ce moment, l’homme se fait de lui-même une image assez lamentable. Et j’ajouterai ma pierre à tes exemples en évoquant l’art et son marché. On ne commente plus l’‘œuvre d’art (sauf l’excellent Hector Obalk), on annonce sa valeur marchande et on a tout dit. L’argent tue le sacré. Le bas du bas est atteint.

J’agrée, donc, la thèse que tu exposes. Particulièrement pour « nous vivons dans l’idéologie du “chacun pour soi”, sans même s’en rendre compte. Pour la plupart, nous l’entretenons, non pas parce que nous sommes des salauds, mais parce que nous avons fini par y croire et la faire nôtre. » Sauf que…

Nous ne sommes pas, nous, des riches.
Mais surtout, cette morale mobile et élastique que tu évoques n’est en quelque sorte qu’une « morale d’usage ». Elle n’est pas la morale. Elle va et vient, tantôt vers le mieux, tantôt vers le moins bien (quand elle n’est pas multiple). Tantôt elle va de l’avant, tantôt elle recule, elle régresse par rapport au plus haut point de civilisation atteint. La morale dont je parle, c’est précisément celle du plus haut point de civilisation atteint. Je ne suis pas philosophe et, pour le coup, je le regretterai presque, mais il doit bien exister une morale universelle (à découvrir ?) aussi intangible que les lois de l’Univers des astronomes, la morale des philosophes. Une morale solide, de haute exigence. Une morale intemporelle, une morale qui dirait autre chose que ce que nous faisons de ce que nous sommes, un ensemble de principes qui nous permettraient d’affirmer que ce qui est moral c’est ce qui est bon pour tous et pour chacun.

La richesse des uns ne peut en rien être bonne pour tous. Le retour des salauds de riches.

Et n’oublions jamais, il est utile de le rappeler, que la morale est toujours au-dessus du droit.

Un autre monde est possible. Plus équitable.

281)
ToTheEnd
, le 06.02.2007 à 19:24
[modifier]

Comme j’ai beaucoup plus de respect pour Saluki que pour le roquet, je vais expliquer pourquoi j’ai fait ce raccourci (tonitruant, j’en conviens).

Il y a quelques mois ou plus, j’avais posté sur le forum une info au sujet de la fortune de Gates et des dons et campagnes qu’ils pratiquaient (sa femme et lui) en Afrique notamment. Même Okazou était intervenu pour dire que parfois, je pouvais dire de bonnes choses (comme quoi, les miracles arrivent).

Bref, la discussion tournait autour de ce qui a été dit plus haut: certains riches qui exploitent à mort la planète et influencent directement le fossé entre les pauvres et les riches se donnent une bonne conscience en créant des fondations caritatives.

C’est un peu comme si Altria (les clopes hein) sortaient un truc qui fait arrêter de fumer… mais que pour les gens de 60 ans et plus. Ben oui, il faut bien faire son beurre avant.

Mon dernier paragraphe au commentaire 273 voulait surtout mettre en lumière la dépendance qui existe entre des populations qui n’ont pas accès à des soins de base et que nous maintenons en sursit en nous occupant un peu d’eux, mais pas trop.

C’est plus clair comme ça Saluki?

T

282)
Okazou
, le 06.02.2007 à 19:28
[modifier]

« on pourait étendre la réflexion à cette fameuse et fumeuse “valeur travail” dont Sarko et ses séides du Medef nous rebattent les oreilles à longueur de temps… »

Pour afiner ta réflexion tu peux lire Le travail à la une qui t’éclairera sur la différence qu’il est nécessaire d’établir entre la « valeur travail » de l’escroc intellectuel Sarko et la « valeur-travail » des économistes honnêtes.

En farfouillant un peu, tu trouveras dans cette mine d’or de fabuleuses pépites !

« Ce n’est pas la richesse qui rend salaud, c’est l’appât du gain comme fin en soi sans autre morale que celle d’en avoir toujours plus…  »

Ce n’est donc pas en accumulant la richesse et en la multipliant « sans autre morale que celle d’en avoir toujours plus » qu’on devient un riche ?


Un autre monde est possible. Plus cohérent.

283)
Okazou
, le 06.02.2007 à 19:31
[modifier]

« Je rêve d’un autre, où plus personne n’aurait besoin d’être assisté, où la solidarité ne serait pas nécessité matérielle. »

Moi aussi, ce serait bien le moins entre êtres civilisés mais nous ne sommes pas si civilisés que nous le voudrions. La solidarité sera toujours nécessaire, une permanence. Et être solidaire est un acte éminemment volontaire, réfléchi et gratuit. Atypo-270 présente sa liste comme une contrainte obligatoire, une charge dont il se passerait bien. Où est la valeur de solidarité là-dedans ?

Un autre monde est possible. Solidaire.

284)
Okazou
, le 06.02.2007 à 19:33
[modifier]

« Je pense que n’importe quel riche (la majorité en tout cas) donnerait volontiers une bonne part de leur fortune si ça pouvait changer le monde, y compris au travers de ses impôts. »

Si les riches veulent « changer le monde » ils doivent d’abord comprendre que c’est ce qui leur permet d’être riches, ce système infâme, qui amène le monde à être cette pauvre chose que nous connaissons. Remplace bien vite ton « Je pense » par un « Je crois »

La réussite des riches c’est l’échec de la planète. Leur richesse est notre ruine.

Un autre monde est possible. Plus honnête.

285)
graffati
, le 06.02.2007 à 19:33
[modifier]

Tu peux donc arrêter d’aboyer et retourner au panier puisque tu ne participes pas trop à l’engraissement des actionnaires Swisscom. Ton honneur est sauf puisque tu auras appris quelque chose aujourd’hui

… merci pour venir au secours de mon honneur… et pour éclairer ma lanterne “économique” … N’as-tu pas vu mon mega smiley après mon intervention ? alors je t’explique: un smiley comme cela ”;-))))” ça veut dire “je déconne” ou “j’exagère”… OK ?

Mais toi qui manies si bien les chiffres, expliques-moi pourquoi on devrait sauver qqun atteind du cancer à 60 ans (désolé Saluki, c’est une preuve par l’absurde…) et laisser crever des enfants d’un maladie begnigne ? parce que leur pays est guerre (parce que on a besoin de leur pétrole ici…) parce qu’il ont le SIDA ? parce qu’ils sont noirs ? développe un peu tes idées…

Et bien c’est parce que les médicaments contre le cancer, les occidentaux peuvent se les payer et la filière pharmaceutique se fait des c… en or…

286)
Okazou
, le 06.02.2007 à 19:41
[modifier]

« Même Okazou était intervenu pour dire que parfois, je pouvais dire de bonnes choses (comme quoi, les miracles arrivent). »

C’est parce que je t’aime bien.

Un autre monde est possible. Plus amical.

287)
graffati
, le 06.02.2007 à 19:42
[modifier]

Mon dernier paragraphe au commentaire 273 voulait surtout mettre en lumière la dépendance qui existe entre des populations qui n’ont pas accès à des soins de base et que nous maintenons en sursit en nous occupant un peu d’eux, mais pas trop.

C’est plus clair comme ça Saluki?

ça change complétement le sens de ta phrase….

Même si ce post ne m’était pas destiné (je suis trop bête pour comprendre), c’est aussi plus clair pour moi aussi…

288)
Saluki
, le 06.02.2007 à 19:49
[modifier]

Comme dit graffati:

ça change complétement le sens de ta phrase….

Mais, tu sais, Cher TTE, c’était seulement une occasion de la placer… et puis, je n’avais pas encore 60 ans!

EDIT: Ce soir la barre des 300 est sautée. Si ça ralentit un peu, je posterai sur ces salauds de pôvres qui rêvent de ceci

289)
Atypo
, le 06.02.2007 à 19:50
[modifier]

« Atypo-270 présente sa liste comme une contrainte obligatoire, une charge dont il se passerait bien. Où est la valeur de solidarité là-dedans ? »

Okazou, je n’ai pas parlé de charges, mais de prestations. Où ais-je parlé de charges dont je me passerais bien ?

Vous avez une idée très précise de ce qu’est être solidaire « être solidaire est un acte éminemment volontaire, réfléchi et gratuit ». La solidarité que vous décrivez-là, c’est une idée. Une idée de ce que peut être la solidarité, et c’est la vôtre. Okazou n’est pas seul au monde, figurez-vous et vous n’avez pas d’idée sur la façon dont je puis, moi (ou d’autres) être solidaire. Vous formatez le monde avec votre propre regard et, je vous l’accorde, nous faisons tous la même chose. Seulement, votre regard n’est pas LE regard unique par lequel le monde doit se construire. Permettez-moi donc d’être solidaire à ma façon et le monde sera déjà meilleur.

Un autre monde est possible. Moins sectaire

290)
Inconnu
, le 06.02.2007 à 19:54
[modifier]

Il parait qu’un accord vient d’être conclu (par …des méchants riches inconscients?) pour déboiser 50% de la forêt amazonienne ( la plante transforme le CO2 en Oxygène), pour la transformer en pâturage pour élever du bétail, pour faire encore plus de fast foods.

Donner de l’argent à une personne démunie, à un “pauvre”, ça l’aide. Lui permettre de travailler et de vivre de son travail (pas en esclave comme dans les usines chinoises) ça lui rend sa dignité.

292)
Okazou
, le 06.02.2007 à 20:17
[modifier]

« Si ça ralentit un peu, je posterai sur ces salauds de pôvres qui rêvent de ceci [kat’kat’ Merco] »

Ce n’est pas un rêve, c’est un délire. Ne nous trompons pas de vocabulaire.

Un autre monde est possible. Plus clair.

293)
Okazou
, le 06.02.2007 à 20:26
[modifier]

« votre regard n’est pas LE regard unique par lequel le monde doit se construire. »

Il est bien évident (pas suffisamment, peut-être ?) que tout ce qu’on peut lire ici (et ailleurs) n’engage que celui qui l’écrit et je n’ai jamais eu la prétention de détenir la Vérité. Je serais plus près de penser que j’émets des propositions dans l’attente, dans l’espoir, de les voir contestées. C’est ainsi qu’un point de vue progresse.

Ne te fie pas trop aux apparences, au ton, au style, qui ne sont que des emballages, même si parfois ils remplissent d’autres fonctions.

Un autre monde est possible. Plus subtil.

294)
Inconnu
, le 06.02.2007 à 21:16
[modifier]

Merci Atypo. C’est pourquoi j’ai ajouté “parait-il”. C’était plus une question.
La pétition était un hoax. Le fait que cela soit repris par de voleurs d’adresses e-mail n’est pas étonnant. Mais il y a ,hélas, une réalité derrière.

Je pense aussi à ces ouvriers venant d’Europe de l’Est pour construire des buildings à Dubaï ou autres. On leur promet un salaire, mais une fois sur place, ils n’en reçoivent que la moitié ou le tiers, et n’ont pas les moyens de refuser ni de retourner dans leur pays. Il faudrait déjà qu’ils remboursent leur voyage, avancé par les employeurs.

Il y a aussi ( toujours “parait-il”) le déboisement des côtes africaines. Voir les études, sur le web, des affaires Bolloré en Afrique.

Il me semble, mais ce n’est qu’une impression, évidemment, que c’est beaucoup, beaucoup plus grave que l’histoire de JH, mais cela nous dépasse tellement que nous préférons crier “Haro” sur Johnny. Ca lui apprendra d’avoir eu du talent. Le public en a fait un Dieu et voudrait qu’il soit un Dieu. Mais il est un homme, un enfant de la rue ou presque, qui a eu un peu plus de chance que d’autres.

295)
ToTheEnd
, le 06.02.2007 à 21:26
[modifier]

Mais, tu sais, Cher TTE, c’était seulement une occasion de la placer… et puis, je n’avais pas encore 60 ans!

Oui mais je n’aimerais pas qu’un vieux de la vieille comme toi commence à penser que je suis proche de l’UDC (c’est l’équivalent de Le Pen ou de Besancenot au niveau extrêmisme).

Couleurs: c’est surtout des Indiens qui bossent à Dubaï… et c’est pas parce que JH vend (fourgue) des millions d’albums qu’il faut dire qu’il a du talent… sinon on va commencer à faire un classement des plus horribles chanteurs de l’hexagone!

T

296)
Anne Cuneo
, le 06.02.2007 à 23:07
[modifier]

Ouaou! Et moi qui étais en voyage, et qui par politesse pour mes hôtes, me suis contentée de charger mon mail et n’ai rien vu de ce débat fleuve, que je viens de parcourir. Je m’abstiendrai, vu qu’on est près de 8 jours après le texte initial. Passionnant.

297)
Inconnu
, le 06.02.2007 à 23:16
[modifier]

Il y a vraiment quelques gens très intelligents !!!!

Ils savent vraiment tout mieux que les autres.

Ils ont raison sur tout.

Ils ne se trompent jamais.

Tout ce qu’ils pensent est forcément juste, puisqu’ils le pensent.

Quels talents!

C’est impressionnant.

;- )

(Edit: Anne, je m’aperçois que votre post est arrivé pendant que j’envoyais le mien).

298)
alec6
, le 06.02.2007 à 23:34
[modifier]

@ Okazou 293 et Atypo 289…

Damned ! en lisant ce que j’ai raté depuis 18h30, je m’aprétais à dire la même chose à Atypo.

Le problème ou l’avantage des forums comme celui ci réside dans le fait que personne à qq exceptions près ne se connait… et d’autre part, le langage écrit, assisté par ordinateur ou plutôt internet, google, wikipédia et cie permet des réponses et une tchatche comme tu dis si bien, que le langage oral ne permet pas !
Ce qui ne pourrait être qu’une moue dubitative ou un haussement d’épaule amusé se traduit par une liste duement vérifiée avec queqlues bon mot que l’on tient dans un coin de sa mémoire à l’attention de celui, qui un jour… gna gna gna.

Quand j’ai parlé de Barre à mine, je pensais que le texte qui précédait et la phrase qui suivait (Violent ? Certes, mais la réalité est pire) suffisait à modérer le propos pour le renvoyer au rang d’une caricature comme O l’a dit plus loin… Mais je m’étais trompé.

Cela me fait penser à une affiche réalisée dans les années 80 par un groupe de graphiste, Grapus, qui présentait le portrait d’un enfant africain extrêmement maigre aux yeux exorbités et affublé par un découpage (le montage photo via Mac et Photoshop 1 balbutiait alors) d’une mapemonde sur la tête, le faisant ainsi ressembler à Mickey. En légende on pouvait lire _ Cette image vous choque ? La réalité est pire !_

Saluki ! je t’interdit de digresser sur des sujets qui fâchent… ;-))

299)
ToTheEnd
, le 06.02.2007 à 23:51
[modifier]

Tiens, Couleurs est devenu Inconnu… encore un MIA.

Si quelqu’un pouvait m’expliquer (on est plus à un commentaire prêt) pourquoi quand Atypo corrige notre soldat Inconnu il dit merci et quand je lui fais une simple remarque, c’est la crise.

C’est peut être parce que j’ai porté un jugement sur le vieux JH. Pourtant, je suis pour que le 3ème âge reste actif et JH est un exemple du genre… j’ai juste critiqué son talent, c’est tout. M’enfin, c’est pas grave hein.

T

300)
pter
, le 07.02.2007 à 00:19
[modifier]

Il y a vraiment quelques gens très intelligents !!!!

Ils savent vraiment tout mieux que les autres.

Ils ont raison sur tout.Ils ne se trompent jamais.Tout ce qu’ils pensent est forcément juste, puisqu’ils le pensent.Quels talents!C’est impressionnant.

oui, quand a lire des epitaphes, savamment dispensés, sur les sois-disant esclaves chinois…on se demande qui repands des anneries et se la joue demago. Faudrais peut-etre commencer a causer de ce qu’on connait, hein?

edit: Petard! Champagne! 300 posts! “WOW”!!! (heu non, cuici c’est pas le “waou” de windaube, hein….)

301)
François Cuneo
, le 07.02.2007 à 07:17
[modifier]

Cette fois, le record de commentaires est explosé.

Zidane est battu!

Bon.

ToTheEnd, juste pour rebondir sur ta défense des hauts salaires de nos top managers.

Tu parles de mérite et de responsabilité.

Prenons un salaire à 23 millions/an comme le directeur de l’UBS (divisez par 1.6 pour les euros)

La coiffeuse qui bosse 44 heures par semaine et qui gagne difficilement 40’000 francs ans (et pas toujours), est-elle 575 fois moins méritante que ce Monsieur? Est-elle 575 fois moins capable dans la vie?

Bon, d’accord, tu vas me dire qu’elle n’a pas de responsabilités. Excuse, mais si elle te coupe une oreille… Mais bon, admettons.

Passons à l’infirmier, qui en milieu de carrière se fait 70’000 francs par an.

Ce gars qui a des dizaines de vies dans les mains chaque jour a-t-il 328 fois moins de responsabilités que ton top manager? est-il 328 fois moins méritant que lui, alors qu’il a sa santé foutue parce qu’il bosse tantôt le jour, tantôt la nuit?

J’ajouterais que ni l’infirmer, ni la coiffeuse n’ont la moitié de leurs frais payés parce que professionnels, ni de bagnole de luxe de fonction, avec chauffeur. S’il te plaît…

C’est indécent ces salaires, même la droite entière, de la modérée à la dure est gênée en Suisse parce que ces gars montrent que le système est pourri, et qu’ils n’aiment pas trop qu’on voie ça.

Quand je vois cet armateur qui construit un chalet à Gstaad de 100 millions de francs, ce qui correspond au salaire d’une coiffeuse pendant 2200 ans, c’est à pleurer!

Eh, rigolo à ce propos, notre Johnny, il ne peut même pas se construire un chalet top luxe, parce que son forfait est basé en grande partie sur la valeur de son habitat.

Bon, pas trop vilain, le chalet malgré tout.

302)
fxprod
, le 07.02.2007 à 09:14
[modifier]

Eh, rigolo à ce propos, notre Johnny, il ne peut même pas se construire un chalet top luxe, parce que son forfait est basé en grande partie sur la valeur de son habitat.

J’ai un tout tout petit forfait, j’peux avoir un tout tout pti chalet, svp pas à Gstaadt, y a Sardou qui a dit qu’on s’emmerde dans le coin.

303)
ToTheEnd
, le 07.02.2007 à 09:17
[modifier]

MMMhhh… François, tu essaies de faire quoi? De comparer des pommes avec des poires?

Tu compares des choses incomparables. Pourquoi est-ce que les actionnaires ou les conseils d’administration n’engage pas une coiffeuse pour diriger la boîte? C’est vrai quoi, ils économiseraient 23 millions par an + les frais et surtout, tout le monde pourrait se faire couper les cheveux à l’oeil.

Bien sûr que ces salaires sont élevés. Bien sûr que depuis un certain angle, ils sont à la limite de la décence ou de ce qui est raisonnable. Mais encore une fois, personne n’oblige personne.

Le directeur actuel de la BCV gagne 3 fois plus au moins que n’importer quel autre directeur de banque cantonale en Suisse… et alors? Il les vole? Non, on a été le chercher quand la banque était au bord de la faillite, qu’il fallait redresser des milliards et que même un coiffeur en lisant les gros titres des journaux se demandait s’il n’allait pas changer son compte de banque tant ça sentait le cramer.

Si tu veux faire un autre exercice, je te propose de comparer l’ensemble de ton matos photo avec un jetable à 20 balles. Ne trouves-tu pas exagérer en tant que prof (ton métier) d’avoir pour plus 11’520 balles de matos photo? C’est quand même 576 fois plus qu’un appareil jetable!!!! (Tu as vu, je te bas dans ton ratio!)

Alors quoi? Tu as vendu père et mère pour avoir cette somme? Tu as vendu un de tes enfants? Bref, as-tu fait quelque chose d’illégal pour avoir ça? A ma connaissance non. Tu as gagné ta vie, fais moins de gros cadeau à ta femme/famille et tu as acheté ce matos digne d’un pro.

Ben voilà, des gens sont prêts à payer 23 millions par an pour avoir LE patron qui leur assurera et fera prospérer ta société? Tu veux bien lui donner un chauffeur? Tu veux bien lui garantir un parachute s’il se barre avec réussite ou non? Ben voilà, tu as la réponse à ta question, il y a une demande d’un côté et une offre de l’autre.

Les gens s’accordent sur les modalités au milieu, sans qu’il n’y ait aucune loi forcée ou contournée.

Tu trouves ça scandaleux? Injuste? Immérité? Vous êtes plusieurs à le penser? Près de 51% de la population pense qu’un truc cloche et qu’il faut corriger le tir? Et bien tu as de la chance François, tu es dans un pays où il te suffit de 100’000 signatures pour lancer un référendum et introduire une nouvelle loi sur les salaires.

Je te donne le titre: “Au sein d’une même entreprise, personne ne peut gagner plus de 10 fois le salaire de base.”

Bonne chance.

T

304)
Roger Cuneo
, le 07.02.2007 à 09:50
[modifier]

ToTheEnd, moi qui suis pomme, au bout du compte je crois que je suis une poire (bonne je ne sais pas)!

Je n’aurai donc jamais le plaisir d’être LE, comme tu dis.

Et pourtant je m’estime capable de rentabiliser à plein ta boîte, toutes les boîtes du monde. Pour preuve, j’arrive et je licencie à tour de bras, je délocalise, le tour est fait! Les actions montent, au même rythme que ma réputation de bon gestionnaire, les dividendes explosent, je deviens LE. J’aurai ainsi gagné, et ce à la force du poignet (non? disons alors de ma poigne), le droit le droit d’avoir, à moi, seul une part des salaires si intelligemment “économisés” .

Ce sont les lois du marchés, personne n’obligeait les virés à prendre un emploi dans mon entreprise, c’était leur choix, après tout.

Ce n’est n’est pas si simple? Je suis un économiste primaire? Je disais bien que pomme, je m’avoue poire et j’en suis chocolat!.

D’ailleurs je me demande bien d’où peuvent me venir des idées aussi farfelues.

305)
Tartopom
, le 07.02.2007 à 09:53
[modifier]

Je suis d’accord avec tout ce que vient d’écrire TTE.

Ce qui me frappe, chez F Cunéo, Okazou, etc., c’est que les “salauds”, ce sont toujours les autres. Les gens qui ont plus que nous, que moi: je trouve qu’il y a beaucoup d’envie là-dedans, de jalousie sous des dehors de justice sociale.

Mais Okazou a un ordinateur, une ligne internet: il est donc plus riche que beaucoup de gens sur cette planète. C’est donc un salaud? Pourquoi ne vend-il pas son ordinateur, et F Cunéo son matériel photo hors de prix, pour aider les gens qui ont faim?

Vous pouvez donner toutes les explications que vous voulez, la raison est très simple: parce que vous aussi, vous pensez d’abord à vous, vous êtes égoïstes comme la plupart d’entre nous.

Je ne critique pas du tout les opinions de gauche, la lutte pour la justice sociale, etc. que je respecte infiniment bien sûr: oui, quand on voit les salaires des grands patrons, il y a de quoi se poser des questions. Oui, c’est affreux de penser que pendant que certains ont trop (en l’occurrence, nous, les Occidentaux), d’autres meurent de faim.

Mais comme le dit bien TTE et Okazou aussi d’ailleurs (ils se réjoignent dans cette conclusion) : on est en démocratie, engagez-vous, faites changer les choses, au-delà des coups de gueule et des “c’est pas normal”, qu’est-ce que vous faites VOUS pour que le monde soit plus juste?

Vous allez rester toute votre vie dans les revendications vaines, dans cette sorte de jalousie petite-bourgeoise (“c’est dégueulasse, quand on voit tout ce qu’ils gagnent! Quand je pense que moi…”) ou vous allez réellement vous engager, entrer dans un parti, revendre tout votre matériel électronique de riche et en donner le produit à la Croix-Rouge, ou je ne sais quoi…

Si vous ne le faites pas, vous êtes alors juste comme les autres. Et le monde continue.

306)
Saluki
, le 07.02.2007 à 10:05
[modifier]

Et pourtant je m’estime capable de rentabiliser à plein ta boîte, toutes les boîtes du monde. Pour preuve, j’arrive et je licencie à tour de bras, je délocalise, le tour est fait! Les actions montent, au même rythme que ma réputation de bon gestionnaire, les dividendes explosent, je deviens LE.

Si c’était ça la seule “recette”, il y aurait belle lurette que, par exemple, on n’assemblerait plus de montres à La Chaux de Fond, même si on fabrique quelques tourbillons en Chine.

Edit: Encore une louche.
A 5000 heures en moyenne pour une robe de Haute Couture, je ne comprends pas pourquoi Chanel s’entête à racheter les artisans d’art franchouillards (Lesage, le brodeur, Lemarié, le plumassier…) quand au Bangla-Desh ça coûterait hâââchement moins…

Edit de l’édit: 5000 c’est exceptionnel, la moyenne est 1000.

307)
ToTheEnd
, le 07.02.2007 à 10:13
[modifier]

Alalalalalah Roger… ces raccourcis que tu nous fais. Alors transposons veux-tu? Si je me souviens bien, tu es dans le théâtre et je pense qu’une fois que ça marche, il n’y a pas trop à se plaindre; ça paye bien et avec les filles, ça doit marcher d’enfer.

Alors arrête-moi si je me trompe mais être acteur c’est apprendre un texte par coeur, faire quelques mimiques, se déhancher un peu sur scène, boire des coups à des soirées, draguer les promoteurs et signer des autographes en fin de soirée.

En fin de compte, c’est moi le con, ça doit vraiment être un métier cool acteur.

Les raccourcis c’est facile et ils n’engagent que ceux qui les font. Etre acteur ou chef d’entreprise est infiniment plus abscons et difficile que ça et ceux qui ne le savent pas, c’est qu’ils n’ont aucune idée de quoi ils parlent.

J’espère que tu en conviens.

T

308)
graffati
, le 07.02.2007 à 10:35
[modifier]

Tartopom, je suis aussi d’accord avec toi et avec TEE @303 (voir mon post 263)

L’offre et la demande: si des gens sont prêts à payer le prix… ce n’est pas celui qui reçoit l’argent qui doit être blâmé… d’accord. Je laisse de côté la “morale” ou la “conscience”…

Mais quand même: les vrais propriétaires des entreprises ce sont les actionnaires. Ces actionnaires élisent un conseil d’administration qui engage un CEO pour diriger la boîte selon des lignes directrices données par ce même conseil d’administration… (TTE tu me dis si mes maigres bases économiques sont justes…)

Mais dans les actionnaires, on trouve pafois, l’Etat, ou des caisses de pensions, des banques, qui gèrent par ce biais … notre argent ou nos futures retraites… et qui essayent le faire fructifier. (je pense que tout le monde est content quand son comtpe en banque rapporte 1% … ;-)) )

donc je touve qu’on peut exprimer un avis à sur ce sujet…

Mais aujourd’hui ce système est perverti, à mon sens, car plus que la véritable valeur de l’entreprise, seule la valeur de l’action est devenue importante: des actions (donc des entreprises) perdent de la valeur car leur bénéfice n’est que de 15% supérieur au bénéfice précédent alors que les actionnaires en attendait 20% ?? Et l’entreprise, qui fait du bénéfice… sera mise sous pression pou atteidre cet objectif… Et cette entreprise va peut-être (Saluki, c’et vrai que ce n’est pas toujours le cas) licencier des employés ….qui cotisent auprès de la caisse de pension acionnaire et qui sont de manière indirecte “propriétaires” de l’entreprise…

On voir apparaître actuellement plusieurs sociétés qui militent pour un actionnariat “éthique”…. est-ce un leurre ? la solution d’avenir ?

309)
Roger Cuneo
, le 07.02.2007 à 10:45
[modifier]

Tartopom dit (reproche):

“Vous allez rester toute votre vie dans les revendications vaines, dans cette sorte de jalousie petite-bourgeoise (“c’est dégueulasse, quand on voit tout ce qu’ils gagnent!… ou vous allez réellement vous engager, entrer dans un parti, revendre tout votre matériel électronique de riche et en donner le produit à la Croix-Rouge, ou je ne sais quoi…”

Moi je réponds que soulever la discussion, lancer des idées, son indignation, est aussi une sorte d’engagement. Pévert dit: Saint Martin a donné la moitié de son manteau à un pauvre, comme-ça ils ont eu froid tous les deux. Les Saints, détachés des moindres besoins matériels, font preuve de dénuement, chapeau. Les hommes ont leurs contradictions, (comment y échapper, dans ce monde?), ce n’est pas pour autant “déguelasse”, comme vous dites. La revendication de ceux à qui vos reproches d’opulence s’adressent est, non pas de vouloir que tous nous soyons pauvres, mais de permettre à chacun d’accéder aux besoins élémentaires de vie, au moins de survie. Croire que ceux qui en font foi sont jaloux des richesses des “nantis”, fait preuve d’une grande naïveté, pour ne pas dire d’un raisonnement pervers.

Non, je ne peux pas prendre en charge la misère du monde, oui, je la dénonce.

Saluki relève à propos de mon commentaire 304

Si c’était ça la seule “recette”, il y aurait belle lurette que, par exemple, on n’assemblerait plus de montres à La Chaux de Fond, même si on fabrique quelques tourbillons en Chine.

Voyons, ce n’était que de l’humour, un peu noir, peut-être, d’où doublement contestable… (Oui, il y a des jours où on n’est pas sérieux, même au delà de ses dix-huit ans).

310)
Roger Cuneo
, le 07.02.2007 à 10:52
[modifier]

ToTheEnd

Epaté par ton sens de l’humour, je ne sais pas comment tu connais si bien la vie d’un comédien…

Je te soupçonne de double vue, (ou alors de double vie, qui sait…)

Je te propose de lire la réponse que je fais à Saluki, à propos de ma 304.

311)
François Cuneo
, le 07.02.2007 à 11:44
[modifier]

Eh bien oui TTE, je compare un infirmier avec un Top manager.

Oui.

Et juste pour tartopom, je ne dis pas que les riches sont des salauds moi, je me suis même engueulé avec Okazou sur ce sujet.

Merci de faire attention.

313)
fxprod
, le 07.02.2007 à 11:51
[modifier]

Au risque de soulever de nouveaux remous sur Cuk

OUPS prémonitoire la 1° phrase

314)
ToTheEnd
, le 07.02.2007 à 12:22
[modifier]

Eh bien oui TTE, je compare un infirmier avec un Top manager.

Tu ne réponds pas sur le fond. Moi je comparais un appareil à 20 balles avec ton matos et j’arrivais à un ratio de 576x… alors que toi tu arrivais à 575x.

Alors quoi? Tu es juste débile d’acheter ce matos alors que tu peux faire de très jolies photos avec un jetable? Comment justifies-tu une différence de prix pareil pour prendre des photos alors que tu n’es même pas photographe?

C’est vrai que tu ne dis pas que c’est des salauds, mais tu dis que c’est “indécent”. OK, moi je trouve que le matos que tu as est indécent. Que tu gagnes décidément trop pour t’offrir un luxe pareil (ok, plus haut il y a des modèles de Hasselblad).

Mais tu as le choix. Tout le monde a le choix. Les entreprises sont libres de payer ce qu’elles veulent à leurs cadres et c’est ainsi. Il n’y a rien d’illégal et figure-toi que peut être (je dis bien peut être), l’économie de ce pays en général se porte bien grâce à ces gens. Si on fixait un quota salarial maximal pour des top managers, peut être qu’on se retrouverait avec encore plus de chômeurs et d’inégalité car les boîtes feraient faillites les unes après les autres.

Oui, certains salaires peuvent sembler indécents, mais ils reflètent une logique assez simple (qui n’est peut être pas bonne, mais c’est ainsi): plus un gars coûte cher, plus j’ai de chances d’avoir le bon. Un peu comme toi quand tu achètes le top de la gamme pour faire des photos.

T

315)
Saluki
, le 07.02.2007 à 14:06
[modifier]

Dis-donc, Zit, ils parlent de ‘Blad et autres matos soit-disant chers… Quand vas-t’on faire notre petit comparatif de derrière les fagots ?

;°)

316)
pter
, le 07.02.2007 à 14:09
[modifier]

Pour reprendre ce que TTE dit au 314: je me suis vu refuser un poste pour avoir refuser une offre trop forte et que je maintenait que je voulais “moins” au niveau avantages/salaire….C’est pas beau la connerie des actionnaires? On dit sur moi: “quel looser”. Qui vire les actionaires? personne, ca c’est le capital…et c’est aussi ce qui fait que des emplois se perdent a tour de bras: les protozoaires recrutent des huitres, et je suis ici d’accord avec Roger Cuneo: “LE patron” c’est facile…tres facile.

JH pour moi n’est un salaud, il prends pas le pain de la bouche des uns pour gagner sa croute. Il fait son business, point. Les autres “LE”…c’est pas des salauds, c’est des assassins, des sans morale et sans honneurs. Accepter de gagner des millions pour un job…faut quand meme etre grave dans sa tete, et les protozoaires qui acceptent de lui refiler tant de flouze, le sont encore plus.

317)
François Cuneo
, le 07.02.2007 à 14:36
[modifier]

Tu ne réponds pas sur le fond. Moi je comparais un appareil à 20 balles avec ton matos et j’arrivais à un ratio de 576x… alors que toi tu arrivais à 575x.

Alors quoi? Tu es juste débile d’acheter ce matos alors que tu peux faire de très jolies photos avec un jetable? Comment justifies-tu une différence de prix pareil pour prendre des photos alors que tu n’es même pas photographe?

C’est vrai que tu ne dis pas que c’est des salauds, mais tu dis que c’est “indécent”. OK, moi je trouve que le matos que tu as est indécent. Que tu gagnes décidément trop pour t’offrir un luxe pareil (ok, plus haut il y a des modèles de Hasselblad).Mais tu as le choix. Tout le monde a le choix. Les entreprises sont libres de payer ce qu’elles veulent à leurs cadres et c’est ainsi. Il n’y a rien d’illégal et figure-toi que peut être (je dis bien peut être), l’économie de ce pays en général se porte bien grâce à ces gens. Si on fixait un quota salarial maximal pour des top managers, peut être qu’on se retrouverait avec encore plus de chômeurs et d’inégalité car les boîtes feraient faillites les unes après les autres.Oui, certains salaires peuvent sembler indécents, mais ils reflètent une logique assez simple (qui n’est peut être pas bonne, mais c’est ainsi): plus un gars coûte cher, plus j’ai de chances d’avoir le bon. Un peu comme toi quand tu achètes le top de la gamme pour faire des photos.

ToTheEnd, tu m’excuses, mais tu es de totale mauvaise foi sur ce coup-là.

Je n’ai même pas à répondre. C’est comme avec Okazou mais dans l’autre sens, je n’ai même plus envie d’argumenter.

À part ça si tu penses que les Top Managers et leurs salaires, c’est normal, ben c’est ton droit. Evidemment.

318)
alec6
, le 07.02.2007 à 14:39
[modifier]

Saluki ! je te rapelle que vendredi en fin d’après midi nous rendons visite à Zit sur son lieu de labeur… enfin on a vu pire comme lieu de labeur ! J’ai les invit’, les vrais !

Quoi ! c’est hors sujet ? Et alors ?
Meuh noooon, je blagueeeuuuu !

319)
ToTheEnd
, le 07.02.2007 à 15:07
[modifier]

Bon, bon… mais je te confirme, tout ce bordel qu’on fait autour de ces salaires, je m’en fous totalement.

pter: j’ai une petite question (pure curiosité) liée à un job. Admettons que demain on te propose deux jobs qui offrent les mêmes avantages (situation, intérêt, branche, etc.) mais que le premier vient à 200K/an et que le second se situe à 250K/an. Tu prends lequel? Personnellement (et je suis sûr que je ne vais surprendre personne), je prendrais le second. Maintenant, si c’était 20 ou 21 millions/an, c’est vrai que je tirerais probablement à la courte paille car à ce prix, je ne suis plus à 1 million près.

T

320)
pter
, le 07.02.2007 à 15:36
[modifier]

TTE: on est d’accord qu’entre 200K et 250K c’est le deuxieme qui l’emporte (a avantages egals…hein). Ce qui me tue c’est les revenus au-dessus du million d’euro + stock options + etc… La j’ai quand meme du mal a comprendre la valeur qu’on donne a des decideurs. Et que l’on me dise pas que des winners sont rares, ils sont simplement pas la ou les glands cherchent.

J’ai recruté depuis 5 ans des collaborateurs dans des branches autres que celle du poste concerné et des personnes au parcours completement a l’ouest dudit poste (example, ancien prof de plongée comme directeur marketing, une prof d’Anglais comme DRH, etc…ben ca roule pour eux.

et je m’en tamponne aussi un peu de ces histoires de salaires. Et il y a des zero sur certaines fiche de paye qui ne veulent plus rien dire….car entre 20 et 21 millions, celui qui discute pour le dernier million est un infame mercenaire, une charogne, et celui qui cede a les lui payer une…une guimauve!

321)
Invite
, le 07.02.2007 à 16:53
[modifier]

ToTheEnd, tu m’excuses, mais tu es de totale mauvaise foi sur ce coup-là. Je n’ai même pas à répondre. C’est comme avec Okazou mais dans l’autre sens

François, je sens bien que tu es en train de te brouiller avec toutes les figures emblématiques de cuk.ch. Et tout cela à cause d’un irresponsable qui a émis des réserves sur la politique fiscale de la Suisse.

Je ne connais pas ce “Roger”, mais à ta place je le bannirais à vie de cuk.ch, en lui retirant tout de suite les droits d’administration de son profil (histoire qu’il ne supprime pas ses messages dans le forum). Il ne peut rien t’apporter de bon dans la vie… Et j’ai surtout peur que le prochain sur la liste des brouilles soit caplan.

322)
Okazou
, le 07.02.2007 à 17:09
[modifier]

« Je laisse de côté la “morale” ou la “conscience”… »

Ben voilà, quand tu as dit ça, tu as tout dit.

Toutes les belles théories de ToTheEnd ne tiennent que parce qu’il laisse de côté conscience et morale. Sinon, elles sont pourries. Elles ne valent rien.

Pour preuve son intervention 314 qui est un condensé de cynisme gras :

« Mais tu as le choix. Tout le monde a le choix. Les entreprises sont libres de payer ce qu’elles veulent à leurs cadres et c’est ainsi. Il n’y a rien d’illégal […] »

Cette lâcheté de cacher ses turpitudes derrière une loi élaborée sciemment, contre toute valeur morale, au profit… des profiteurs.
Relisez et admirez aussi les « peut-être », voyez comme ils confinent au mensonge hypocrite.

« Tout le monde a le choix ». Depuis quand les employés d’une boîte ont-ils le choix ? Ils subissent ce que leurs maîtres disent. Point.
Quand le Conseil d’administration a le choix du pdg, on ne demande pas l’avis des employés qui vont se trouver jetés comme des merdes par la « restructuration » décidée par ce pdg choisi. Le type employé par une boîte, on lui nie aussitôt, automatiquement, son statut d’homme. Plus d’homme, plus de citoyen, une machine qu’on exploite et qui ferme sa gueule y compris sur son avenir. « Tout le monde a le choix » ? On se fout gravement du monde en disant ça. Bonjour le mépris des autres !

Quand les employés et ouvriers d’une entreprise sont ravalés au rang de machines-outils, encore la machine-outil a-t-elle plus de valeur qu’eux car on la déménage en douce avant d’avoir annoncé aux employés qu’on les jette, on ose dire que la légalité est respectée. On bafoue la morale mais on bafoue même le droit.

Le talon d’Achille de ToTheEnd c’est la morale (non pas qu’il n’en ait pas !), sa force c’est de la soustraire à son argumentaire pour pouvoir suivre la-ligne-du-Parti (libéral).

Les actionnaires, c’est le Comité central ; le pdg, c’est le Secrétaire général du Parti, avec voiture officielle ; les actionnaires sont les membres encartés du Parti ; ceux qui produisent la richesse, c’est les couillons de l’histoire, on leur verse les miettes nécessaires s’ils la ferment. S’ils contestent, on les soumet au goulag du chômage, les quinquas y passeront le restant de leurs jours. On décide arbitrairement pour eux en leur niant toute opinion, tout pouvoir sur leur condition. Les nouveaux maîtres et les nouveaux esclaves. Tu parles d’un progrès et tu parles d’un avenir radieux ! Votez Sarkozy : le Petit Père des Peuples !

Voyez donc les choses ainsi, donnez cet angle à votre regard et vous comprendrez que ToTheEnd est infiniment plus proche de la réalité stalinienne que votre serviteur qui n’a jamais été stalinien, au contraire ! Au pouvoir, ces gens-là, cocos et libéraux, sont similaires, ils sont fait de la même eau, ce sont des autoritaires, des despotes autocrates qui ont capté le pouvoir et en usent à leur gré en utilisant bassement les petits, les faibles, en les asservissant s’il le faut. La racaille de la Haute dans tout son art.


Un autre monde est possible. Plus égalitaire et respectueux des êtres.

323)
ocas
, le 07.02.2007 à 17:45
[modifier]

Okazou-322:

citation:

Votez Sarkozy !

Te voilà démasqué Roger…..(Hanin) ;-)))

324)
Roger Cuneo
, le 07.02.2007 à 18:21
[modifier]

Je réponds à ToTheEnd (314),

Il est très fort, ton exemple pour illustrer ton propos. Je le résume: “Pourquoi acheter un appareil 575 fois plus cher qu’un jetable? Si vous, péquins, faites ça, toute entreprise a le droit de payer son chef 576 fois plus que le jetable à 20 balles” Comme si un individu et un objet pouvaient se mettre sur le même rang…

Mais notre société pratique bien ainsi, tu as raison. LE patron on le paye au prix fort et on jette les autres, le jetable étant fait pour être jeté, le chef respecté (et qu’est-ce qui marque le respect, sinon l’argent?).

Je suis peut-être de mauvaise foi, mais pas toi? François choisit d’investir une part de ses salaires dans un appareil de photo (disons très cher, tout est relatif). Alors que François ferme sa grande bouche. Il n’a plus rien à dire. Ou moi, avec ma bagnole, le Mac à partir duquel je t’écris. Tout le système est justifié par nos comportements: les licenciement, les parachutes dorés et tutti quanti n’est ce pas?

Puis-je encore le crier? IL FAUT ARRETER DE NOUS CULPABILISER, nous les “petites gens”-

Au risque de paraître prétentieux je répète ici ce que je disais déjà plus haut (309) :

Pévert dit: Saint Martin a donné la moitié de son manteau à un pauvre, comme-ça ils ont eu froid tous les deux. Les Saints, détachés des moindres besoins matériels, font preuve de dénuement, d’abnégation, chapeau. Les hommes, eux, ont leurs contradictions, (comment y échapper, dans ce monde?), ce n’est pas pour autant “déguelasse”. La revendication de ceux à qui les reproches d’”opulence” s’adressent est, non pas de vouloir que tous nous soyons pauvres, mais de permettre à chacun d’accéder aux besoins élémentaires de vie, au moins de survie.

Que François ne soit pas un Saint, (et encore pourquoi un Saint ne pourrait pas prétendre avoir un très bon appareil de photo), ne l’empêche pas de jeter un regard critique sur les règles qui nous régissent.

J’y participe, moi, à cette société, c’est vrai, je l’entretiens même, c’est ainsi qu’elle m’a moutonné, mais je ne suis pas coupable d’en remettre en cause un fonctionnement que je trouve critiquable, je dirai même que c’est mon devoir.

Mais quand j’exprime le moindre désaccord, on me dit : quand tu crèveras de misère, tu auras le droit d’être critique.

Mais quand j’aurai crevé, je ne serai plus à même de gueuler, crier, parler, murmurer, susurrer, non?.

Pas folle la guêpe, elle…

Et moi? Muet comme une carpe, en attendant d’être mort?

325)
Roger Cuneo
, le 07.02.2007 à 18:30
[modifier]

Invite, c’est Roger qui te parle. (Non, non pas le Hanin, moi)

Oui, qu’ai-je lancé là, pauvre François.

Je me présente puisque tu ne me connais pas encore: un petit suisse, neutre et bien pensant.

Bof!

326)
ocas
, le 07.02.2007 à 19:02
[modifier]

je ne suis pas Invite…. et suis bien suisse …..sans les autres adjectifs

je reposte mon intervention 323 (petite allusion à FR3 d’hier)

Okazou-322:

citation:

Votez Sarkozy !

Te voilà démasqué Roger…..(Hanin) ;-)))

alias Navarro;-)

327)
ToTheEnd
, le 07.02.2007 à 19:28
[modifier]

O: on ne s’est jamais compris et c’est pas aujourd’hui, sur ce thème, qu’on va s’entendre.

C’est vrai que le choix du péquin au fin fond de son trou à 20 dollars par mois avec 6 ou 8 enfants à charge à 500 kilomètres d’où il travaille a un choix limité.

Toutefois, ici (une partie de l’occident), je trouve que le choix existe. Nous avons un système de formation avancé, des possibilités relativement infinies quand on pense à ce qu’on peut accomplir en terme d’études, de soutiens, etc.

C’est peut être une réalité qui te défrise, mais les gens préfèrent, comme Roger nous le dit singulièrement, dénoncer mais rien prendre en charge. C’est aussi plus facile hein.

Que veux-tu, 32% des gens préfèrent mater TF1 sur 80% de leur temps libre que de faire quelque chose de leur vie. Ce n’est pas de ma faute et on a beau les prévenir que c’est pas bon, ils continuent de regarder (+2 minutes l’année dernière). Après ça, forcément, pas étonnant qu’ils disent “on n’a pas le choix”.

Tu as plein d’idées et d’espoirs parce que tu penses que le monde peut être différent. C’est vrai, il pourrait l’être, encore faudrait-il que tout le monde veuille la même chose et là, c’est le début du grand écart.

Ce monde est majoritairement égoïste, des plus petits aux plus puissants, c’est dans la nature humaine et je ne pense pas que ça soit sur le point de changer.

Enfin, je me fous de Lénine puisque l’héritage qu’il a laissé a tué, déporté et affamé des millions de gens au nom d’une idéologie. Bien sûr, si Besancenot était élu, ça serait pire et tu dois en rêver la nuit.

A ce sujet (sans rire), j’aimerais bien te voir écrire une humeur sur le candidat qui d’après toi est le plus proche de tes idéaux politiques et qui devrait être élu pour 5 ans dans le but de redresser (reconstruire?) le pays trop longtemps souillé par les libéraux.

Roger: François fait ce qu’il veut, je ne le critiquais pas. Je tachais tout simplement de démontrer que lui aussi pouvait faire des choses incongrues.

Pour le reste de ton intervention, je ne sais pas très bien où tu veux en venir. Oui, tu peux gueuler ce que tu veux, dénoncer et même, vomir sur ce système. Si ça te fait du bien, c’est une façon comme une autre de se soigner ou de témoigner.

Mais j’ai un peu l’impression que tu stigmatises les riches ou ses patrons maudits comme s’ils étaient responsables de tout… comme si tous les péquins que nous sommes ni pouvions rien.

Or, je reste persuadé que nous pourrions changer beaucoup de chose mais encore une fois, il faut le vouloir et avoir une vision commune dans le but d’agir ensemble.

Bref, je ne pense pas vraiment continuer cette conversation plus avant car il me semble que nous sommes bien bétonnés (ancrés) dans nos idées.

Les problèmes majeurs de ce pays ne se situent pas dans le salaire de quelques grands patrons et par conséquent, je pense que nous y avons déjà consacré trop d’énergie.

T

328)
alec6
, le 07.02.2007 à 19:58
[modifier]

Roger, tu parles de “culpabiliser les petites gens”… c’est exactement là le fond de commerce de cette droite dure, haineuse et revancharde. Je ne parle pas là de ceux qui interviennent sur ce site et qui voteront pour qui bon leur semblera, non, je parle de cette caste internationale (et quelle Internationale !) qui méprise le bas peuple au point de la désigner de “France d’en Bas” comme s’est plu à le clamer Raffarin pendant quatre ans.
Au fait Atypo, je n’ai pas pris la peine de réagir à ta triste prose 278 car ce genre d’acidité me glisse sur le cuir sans laisser de traces. Ce que j’attends sur ce site, comme la plupart des intervenants de quelques bords qu’ils soient, ce sont des arguments, rien que des arguments et non quelques apitoiements condescendants et non moins méprisants en guise de réponse. Triste pirouette. Passons…

Le vulgus peccus est donc coupable, coupable de ne pas travailler assez, coupable de consommer trop de médicaments ou pas assez d’ ordinateurs ou de voitures, coupable de partir trop longtemps en vacances, coupable de poser les questions qui dérangent, coupable de ne pas avoir les mêmes opinions que ses dirigeants éclairés, coupables de se plaindre la gueule pleine quand d’autres, ailleurs, en feraient bien plus pour bien moins… coupables d’être étudiant trop longtemps et retraité trop jeunes, coupables de se mettre en grève, coupables de prendre les usagers en otages, coupables d’être au chômage, coupables de tout et dans tous les cas de figure coupables d’être !

Le plus lamentable dans cette histoire n’est pas cette haine viscérale des patriciens envers la plèbe, mais que cette droite dure puisse fasciner une part non négligeable de la plèbe…

329)
-Pilou-
, le 07.02.2007 à 20:14
[modifier]

Bonsoir,

@TTE : tu ecris “Roger: François fait ce qu’il veut, je ne le critiquais pas. Je tachais tout simplement de démontrer que lui aussi pouvait faire des choses incongrues.”

Entre faire des choses incongrues, de temps en temps, et le fait que cela soit un modèle de vie, il y a juste une énorme marge.

330)
Caplan
, le 07.02.2007 à 21:41
[modifier]

Je ne connais pas ce “Roger”, mais à ta place je le bannirais à vie de cuk.ch, en lui retirant tout de suite les droits d’administration de son profil (histoire qu’il ne supprime pas ses messages dans le forum). Il ne peut rien t’apporter de bon dans la vie… Et j’ai surtout peur que le prochain sur la liste des brouilles soit caplan.

C’est fait! J’ai dit à François que sa chaîne B&O avait un look épouvantable. Je n’ai plus de nouvelles… ;-)

Quant à son salaire et à ses placements douteux, je n’en parlerai même pas! ;-))

Milsabor!

331)
Saluki
, le 07.02.2007 à 23:09
[modifier]

Dis donc, m’sieur le beau mirlitaire (Noé, pour les ignares), tu n’avais pas prévu un “revenir en haut de la page”, et c’est dommageable.
Parce que scroller jusqu’en haut avec la mini sphère de la souris Apple pour bientôt 400 commentaires, c’est de nature à aggraver le syndrome des douleurs carpiennes :°)

332)
ToTheEnd
, le 08.02.2007 à 00:03
[modifier]

Juste pour rire, ces commentaires représentent 134 pages A4 avec des marges de 2cm et des caractères de 11 points. Je plains sincèrement le gars qui se taperait tout ça d’un coup.

T

334)
Okazou
, le 08.02.2007 à 06:35
[modifier]

« Bien sûr, si Besancenot était élu, ça serait pire et tu dois en rêver la nuit.

A ce sujet (sans rire), j’aimerais bien te voir écrire une humeur sur le candidat qui d’après toi est le plus proche de tes idéaux politiques et qui devrait être élu pour 5 ans dans le but de redresser (reconstruire?) le pays trop longtemps souillé par les libéraux. »

La voici, mon humeur, puisque tu veux savoir…
Je n’ai qu’une très vague idée de ce que ferait Besancenot s’il parvenait à harponner le pouvoir. Ce n’est pas important de le savoir car lui et moi, nous savons pertinemment qu’il n’a aucune chance d’y parvenir. Tu n’as peut-être pas compris la fonction des deux tours d’élection, chez nous.
Le premier, c’est le tour de l’expression de la démocratie où toutes les idées s’affrontent. Les idées plus que les candidats sauf pour les partis fascisants qui jouent le culte du candidat salvateur (Duce, Führer, homme providentiel…) C’est le premier tour le plus important, le seul où nous, les électeurs, pouvons envoyer nos messages à la gent politique professionnelle.

Au second tour, on ne peut plus vraiment parler de choix démocratique, il ne reste plus grand chose mais l’un des deux de reste sera pourtant président. On vote pour le moins pire ou on va à la pêche. Généralement on vote pour le moins pire et la peine dure cinq ans. Je n’ai personnellement jamais eu, au second tour, l’occasion de voter pour un candidat par plaisir, toujours par défaut.

Je n’appartiens à aucune formation politique, je n’ai jamais été « gauchiste » même dans ma jeunesse (clin d’œil privé) bien que j’aie vécu Mai 68 et, comme je te l’ai déjà dit, je ne crois en aucun système politique existant ou ayant existé. Je ne suis pas croyant. Il y a quelque chose de neuf à inventer et il est temps de s’y mettre.
Je sais, parce que je le vois sans cesse, que ce monde va très mal et de plus en plus mal depuis que le délire libéral s’en est emparé – toutes les preuves sont là –, je vois des gens souffrir et je vois la planète partir en capilotade. L’urgence est donc de se débarrasser au plus vite du cancer libéral qui pousse ses métastases jusqu’à Bruxelles pour réduire à rien le peu de démocratie qu’il nous laisse.

Je sais que Sarkozy ne ferait qu’attiser le mal et qu’on ne s’en remettrait pas, puisqu’il veut imposer un libéralisme anglo-saxon encore plus dur que celui de Raffarin. De plus, c’est le plus fieffé menteur de tous les candidats et il a prouvé par les chiffres qu’il est inefficace aussi bien à l’Intérieur qu’aux finances. Ce type est aussi un inculte notoire. S’il n’est entouré que des Hallyday, Doc Ginéco, Bigard et Steevy, les mousquetaires ringards du showbiz, ce n’est pas un hasard. Sans vouloir jeter de fleurs à Pompidou ou Mitterrand, ils étaient d’un autre calibre et la culture, ça ne trompe pas sur les capacités d’un bonhomme à ce niveau de charges. Même Chirac est plus cultivé que George W. Sarkozy, il nous aura au moins laissé le musée des Arts premiers du quai Branly et s’intéresse sincèrement aux arts pré-colombiens. Sarkozy ? Il fait du vélo avec Drucker ! Être représenté dans les instances internationales par un tel bouffon, ça ne peut pas passer, même avec une bonne rasade de rhum. Il ne faut pas avoir peur de Sarkozy. Il faut le chasser d’un revers de bulletin de vote républicain.

Je sais que Royal était de la clique PS à avoir prôné le Oui au texte constitutionnel ultralibéral pour lequel les Français lucides ont majoritairement voté Non. L’instinct de survie. Je sais aussi le sort que la majorité des encartés PS a réservé à ceux des leurs qui ont prôné et voté le Non au texte libéral européen. Le PS veut clairement continuer de jouer le coup par coup de la réforme dans l’espoir que le libéralisme mette un peu d’eau dans son vin mais sans vouloir rechercher par quoi remplacer le système qui tue ce monde. Aucune ambition. Petit, tout petit.
De plus, Royal est floue. La seule qualité que je lui reconnaisse dans ce qu’elle a laissé pour l’instant transparaître, c’est sa qualité de femme et son engagement que je crois très sincère pour améliorer la condition de la femme, ce qu’aucun mec jusqu’ici n’a jamais cherché à faire. Sur ce critère, je serais capable de voter pour elle au second tour si ce qu’elle propose par ailleurs se dégage suffisamment du système libéral et si elle ne magouille pas avec Merkel pour barrer d’un trait l’opinion du peuple exprimée lors du référendum. Si elle jouait à ça, elle ne s’en remettrait pas.

Je sais que Bayrou est un honnête homme. C’est déjà un grand changement par rapport à ce que nous venons de connaître. Je sais aussi qu’il lui manque l’envergure d’un projet. Les centristes sont le contraire de ce qu’il nous faut pour sortir du bourbier. Une fesse à gauche, une fesse à droite. On ne peut plus tergiverser aujourd’hui. De plus, je ne l’entends guère se prononcer contre le libéralisme. Il est en train de chasser sur les terres du PS après avoir commencé à chasser sur celles de l’UMP. Voie sans issue dans une période grave.

Le Pen ? Aussi libéral que Sarkozy si ce n’est que son libéralisme est national et non anglo-saxon. Aucune chance de parvenir au pouvoir. C’est heureux. Son spectacle électoral va tourner au four (!) et il disparaîtra. Juste retour des choses.

Les Verts ? Où sont-ils ? Que défendent-ils ? Et puis Voynet est ce ministre de l’environnement qui a signé les autorisations de cultures secrètes d’OGM (reniement) sous Jospin et qui a mis beaucoup de temps à réagir à la dernière marée noire en Bretagne (incompétence). Deux fautes graves. Elle n’a même pas honte de se représenter, mais elle ne représente rien. On n’aime pas les traîtres. Beurk !

Restent les candidats de la gauche du PS : Buffet du PC, Besancenot de la LCR, Laguillier de LO et José Bové.

De ces quatre-là, je voterai certainement pour Bové, avec un paquet de bonnes raisons, si on lui permet d’être candidat. Si on ne le lui permet pas, je voterai utile à ma façon au premier tour (!) – c’est-à-dire certainement pas pour Royal – je voterai blanc au second tour et je serai à cran pendant cinq ans. Comme je ne serai pas le seul – nous serons certainement nombreux, actifs et vigoureux – gare au candidat élu, quel qu’il soit, il a intérêt à bien se tenir avec son CPE en poche.

Je sais, c’est pas suisse du tout, cette façon de voir.


Un autre monde est possible. Plus démocratique

335)
Okazou
, le 08.02.2007 à 06:44
[modifier]

« Dis donc, m’sieur le beau mirlitaire (Noé, pour les ignares), tu n’avais pas prévu un “revenir en haut de la page”, et c’est dommageable.
Parce que scroller jusqu’en haut avec la mini sphère de la souris Apple pour bientôt 400 commentaires, c’est de nature à aggraver le syndrome des douleurs carpiennes :°) »

Élémentaire, Saluki, tu es devant un Macintosh équipé de Mac OS X. S’il te reste une main gauche (oui, pour une fois), fais comme tout le monde (pas très snob, je sais…), presse alt en même temps que tu cliques dans la barre de défilement. L’index de défilement s’arrêtera là où tu auras cliqué. Facile et rapide.

336)
graffati
, le 08.02.2007 à 08:55
[modifier]

Quand tu files 100.- à Swisscom (chiffres 2005), figure-toi que c’est CHF 0.00000016 qui va à l’actionnaire.

Swisscom a encaissé env. CHF 9.7 mia en 2005 ( pour un bénéfice de 2 mia) et le dividende par action a été de CHF 16.- Mais au total ce sont env. CHF 900 mio qui ont été distribués à l’ensemble des actionnaires, soit un peut moins de 10% du chiffre d’affaire, soit environ 40% du bénéfice…

Donc sur 100.- que je file à Swisscom, env. 10.- vont auX actionnaireS: c’est ça qui m’intéresse ;-))

…et environ 20.- auX employéS (si j’ai tout bien compris…)

337)
François Cuneo
, le 08.02.2007 à 09:10
[modifier]

C’est fait! J’ai dit à François que sa chaîne B&O avait un look épouvantable. Je n’ai plus de nouvelles… ;-)

Quant à son salaire et à ses placements douteux, je n’en parlerai même pas! ;-))

Mais purée, je croyais pourtant avoir coupé son accès aux commentaires moi! Noé, reviens vite! On peut pas laisser commenter un gars qui critique le look de MA chaîne B&O!

338)
Saluki
, le 08.02.2007 à 09:12
[modifier]

On aura tout vu: deux fois merci, sieur Okazou.

La première pour avoir brossé un tableau réaliste et humoriste de la faune ou de l’engeance qui guigne nos suffrages. Cependant, de deux maux il faudra choisir le moindre.

La seconde pour m’avoir rappelé (oui, oui, je le savais, mais Alzheimer veille…) la simple gestuelle. Cependant, tu sais bien (ou tu sauras ainsi) que j’ai beaucoup de livres qu’on ne lit que d’une main…

339)
François Cuneo
, le 08.02.2007 à 09:32
[modifier]

Je sais que Bayrou est un honnête homme. C’est déjà un grand changement par rapport à ce que nous venons de connaître. Je sais aussi qu’il lui manque l’envergure d’un projet. Les centristes sont le contraire de ce qu’il nous faut pour sortir du bourbier. Une fesse à gauche, une fesse à droite. On ne peut plus tergiverser aujourd’hui. De plus, je ne l’entends guère se prononcer contre le libéralisme. Il est en train de chasser sur les terres du PS après avoir commencé à chasser sur celles de l’UMP. Voie sans issue dans une période grave.

D’abord, Okazou, merci d’avoir écrit ce texte. Dommage qu’il soit en commentaire 334. Tu me l’aurais envoyé que je l’aurais mis en humeur.

Je suis étonné de ce que tu écris sur Bayrou. Je ne pensais pas que tu lui trouverais une qualité, et pourtant, plus je vais en avant, plus j’aurais tendance à voter pour lui si j’étais en France.

Je ne sais pas pourquoi, peut-être parce qu’il est honnête, qu’il se bat contre tout le monde depuis des années, j’ai confiance en lui.

Et contrairement à toi, peut-être parce que je suis Suisse, j’ai de plus en plus l’impression que le centre, hors clivage, est LA solution.

C’est d’ailleurs profondément suisse de penser comme ça, même si chez nous aussi, les extrêmes UDC et socialistes (si l’on peut parler d’extrême lorsqu’on dit “socialiste” chez nous mais c’est bien de ça qu’on parle dans les médias) prennent de plus en plus le dessus.

C’est ça aussi qui fait que je ne supporte mal les écrits d’un VN, d’un WIPA, mais aussi les tiens à propos des salauds de riches.

C’est peut-être ça être au centre, s’engueuler avec tout le monde. Mais peut-être aussi la seule solution pour arriver à un compromis le plus supportable pour tous, sachant que ta solution d’un redépart à zéro est difficilement envisageable, même si elle serait (peut-être) souhaitable.

340)
Atypo
, le 08.02.2007 à 09:47
[modifier]

Alec6, « Culpabiliser les petites gens » « Haine viscérale de patriciens envers la plèbe » « La droite dure haineuse et revancharde » On est en plein dans la théorie de complot. Et qui complote ? Les libéraux anglo-saxons, bien sûr. Qui culpabilise les petites gens ? Bref.
Je suis né juste après la guerre en 1947, dans un monde de « petites gens », nous avons habité longtemps chez mon grand-père maternel, à la campagne. Une pierre à évier dans la cuisine à côté de la cuisinière à feu continu, seul chauffage de la maison, une huche en bois en guise de réfrigérateur. Les chiottes au fond du jardin. L’hiver, il fallait s’habiller rapidement. Mon père travaillait à la chaîne aux usines Facel (vous souvenez-vous des voitures Facel ?), ma mère des ménages pour arrondir les fins de mois. Trois frère et sœurs, un chien. J’ai quitté l’école à quatorze ans avec mon certif et commencé à travailler. Il y a huit ans, nous avons, ma femme et moi pu acheter une petite maison. J’estime que si j’ai pu faire tout ce chemin, c’est parce que nous vivons dans une économie libérale. Teintée de pas mal d’étatisme, j’en conviens, mais libérale tout de même.
Et je ne suis pas le seul à avoir fait ce bout de chemin. La différence de niveau de vie entre les années 60 et aujourd’hui est grande, que vous le vouliez ou non.

341)
Roger Cuneo
, le 08.02.2007 à 09:50
[modifier]

François tu dis: …”plus je vais avant, plus j’aurais tendance à voter pour lui… (Bayrou, donc)

Tu sais bien que chez nous on dit : “plus je vais avant, plus j’en reviens”.

342)
Saluki
, le 08.02.2007 à 10:05
[modifier]

Je reviens sur le premier sujet, JH…

Didier Papaz, le président d’Optic 2000 ne prend pas parti sur la déloc’ de son vecteur publicitaire mais fait remarquer que la reconnaissance de son enseigne a fait un bond spectaculaire et que pour un budget de communication voisin de Krys et bien inférieur à celui d’Afflelou ou d’Atoll, leur notoriété est aujourd’hui meilleure.
Qu’en est-il en Helvétie où l’enseigne possède une quarantaine d’affiliés?

343)
Roger Cuneo
, le 08.02.2007 à 10:14
[modifier]

Atypo

Vous nous faites part dans votre commentaire 340 d’un bout de chemin parcouru avec beaucoup de courage et (probablement) de volonté et je vous félicite. Ce qui m’étonne ‘c’est qu’au lieu d’attribuer votre “réussite” à votre “mérite” (ou bonne étoile?), vous la mettez au bénéfice de l’économie libérale.

Je vais vous raconter une anecdote, je ne sais pas ce qu’elle vaut ici, mais votre commentaire m’y ayant fait penser, je vous la livre.

J’avais (hélas! je n’ai plus de ses nouvelles depuis longtemps) un ami écrivain de son métier, qui, Colombien, était depuis son enfance atteint de la polyo et ne se déplaçait qu’à l’aide de deux béquilles. J’ai oublié de vous dire qu’il était noir. Un jour je lui dis: “Arnoldo, la vie doit être bougrement dure pour toi, dans cette société: noir, handicapé, artiste… Il m’a répondu en riant: “oh! j’ai de la chance, j’aurais encore pu être juif!”.

344)
Atypo
, le 08.02.2007 à 10:40
[modifier]

Roger, je n’ai pas réussi au sens où on l’entend généralement, avec beaucoup d’argent à la clé (on y reviens) ;-)). Je voulais apporter un argument en faveur d’une société relativement libérale, car si j’ai pu faire mon petit bout de chemin, c’est que j’ai pu être embauché, quitter une entreprise, travailler comme intérimaire, revenir plusieurs fois dans la même entreprise, même. Et que j’ai pu créer ma propre boîte où nous travaillons à deux, ma femme et moi. Mais si j’ai pu faire tout ça, c’est que j’en ai eu l’occasion, certainement, mais surrtout la liberté.

Autre chose. Chaque fois que l’on achète un bien, chaussures, vêtements, Mac, Appareil photo, est-ce que nous exploitons les personnes qui les fabriquent ? Car, c’est peu un l’impression que j’ai en entendant certains discours. Si c’est le cas, nous sommes tous coupables.

Saluez Arnoldo de ma part. C’est un homme courageux au sens de l’humour développé. ;-)

345)
graffati
, le 08.02.2007 à 10:51
[modifier]

Autre chose. Chaque fois que l’on achète un bien, chaussures, vêtements, Mac, Appareil photo, est-ce que nous exploitons les personnes qui les fabriquent ? Car, c’est peu un l’impression que j’ai en entendant certains discours. Si c’est le cas, nous sommes tous coupables.

A mon sens elle sont exploitées si, par leur travail, ces personnes n’arrivent pas à vivre dignement… après il faut voir que qu’on place dans “dignement”: par exemple vivre de son salaire, habiter, nourrir sa famille, payer ses factures, ses assurances sans devoir faire appel à une aide de la liste que tu as donné @ post 270… ;-) Si la société de “libre-marché” le permettait, il n’y aurait simplement pas toutes ces béquilles sociales…

On parle ici de nos pays européens, après si on étend la réflexion à des pays qui n’ont ces couvertures sociales….

346)
Atypo
, le 08.02.2007 à 11:23
[modifier]

Graffati, j’entends bien ce que vous dites, cependant, la société que vous appelez de « libre-marché » laisse effectivement des personnes au bord de la route. Je suis le premier a en être désolé. Mais à combien de personnes permet-elle de vivre relativement « dignement » selon votre expression. À mon avis, pas mal quand même. Je ne prétend pas qu’une sociéte libérale soit une société parfaite. Pour qu’une société parfaite puisse exister, il me semble que nous devrions, nous, individus, être parfaits, ce que nous ne sommes pas, ni les uns, ni les autres.
Mais, là où vous ne répondez pas, c’est sur le degré de responsabilité de chacun d’entre-nous face a ce qui est pour vous une exploitation. Comment pensez-vous que nous devrions fonctionner, de façon concrète, pour que le monde s’améliore ?

347)
alec6
, le 08.02.2007 à 13:41
[modifier]

Atypo, je comprends très bien tes arguments et sache par ailleurs que je travaille aussi en indépendant avec ma compagne, donc en tant que “profession libérale” nous n’avons de droit que celui de se démerder !
Le hiatus vient du constat que l’époque qui t’a vu monter ta boite ou pour ce qui me concerne me mettre en free lance est révolue… (même si je m’y suis mis plus tard que toi eu égard notre différence d’age – comme François dont c’est bientôt l’anniversaire…).

Jusque dans les années 80 l’ascenseur social a fonctionné, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. Jusqu’à cette époque le progrès scientifique et technique accouchait du progrès économique qui lui même apportait progrès social… Mais aujourd’hui, fini, terminé et nombreux sont les analystes de tout bord qui tirent les même conclusions à commencer (TTE va en avoir mare de cette référence…) par Joseph Stiglitz soi-même, ancien directeur de la banque Mondiale, prix Nobel d’économie et accessoirement américain…

A la lumière de notre société de 2007, appliquer les règles des années 70 passerait pour “communiste” aux yeux des ultra libéraux qui nous gouvernent.

Nous ne sommes donc plus dans le libéralisme que tu soutiens, mais dans un ultra libéralisme sans foi ni loi que nous dénonçons ici sous toutes ses coutures. C’est pourquoi je te (re) propose d’écouter cette émission de Mermet dont j’ai mis le lien en référence plus haut à 255 ou ici .
Ecoute, ça en vaut le coup, il s’agit de patrons comme toi qui sans être de dangereux communistes perçoivent le danger de la financiarisation totale et règlementaire de notre économie… avec les conséquences humaines et environnementales que l’on connaît !

348)
ToTheEnd
, le 08.02.2007 à 13:59
[modifier]

graffati: pour un mec qui dit que c’était une plaisanterie, je constate que tu reviens encore sur ce sujet et que “c’est ça qui compte” comme tu dis… soit mais un peu plus de consistance dans tes propos nous permettraient de mieux avancer dans ces débats stériles.

Le problème de ton calcul, c’est qu’il ne tient pas compte de qui est l’actionnaire principal de Swisscom. Il n’est autre que l’Etat, notre chère Confédération.

Donc, l’Etat a obtenu 54.8% de ces CHF 907 millions ce qui équivaut pratiquement à CHF 500 millions. Ainsi donc, les actionnaires privés (parmi lesquels 50% de caisses de pension comme la tienne) se sont partagés les dividendes restantes. C’est donc CHF 4 balles sur 100.

Mais encore une fois, je ne vois pas très bien le fond du problème puisque tout le monde peut acheter des actions Swisscom. A l’heure actuelle, elles sont cotées à un peu plus de CHF 473.-. Passe encore un ordre aujourd’hui et tu toucheras dans les 15 balles par action l’année prochaine (ce truc magique s’appelle la bourse qui est née du libéralisme).

Enfin, et en espérant ne pas encore devoir revenir sur un sujet aussi niet, je trouve qu’il y a une différence à payer 100 balles une association qui me promet de venir en aide directement à d’autres et payer 100 balles à une société privée pour me délivrer des services de télécommunication.

Dans le premier cas, j’insiste, seulement 30% de la somme arrive vraiment à destination et ce ratio est nul… dans le second, 4% au mieux arrivent dans les mains d’actionnaires ce qui me laisse totalement apathique!

Atypo: en général, à la lecture de ta dernière question, le puits sans fond de bonnes résolutions et d’esprit critique à laquelle nous avons généralement à faire en face s’assèche. Gageons qu’il en sera de même encore cette fois.

T

349)
graffati
, le 08.02.2007 à 14:47
[modifier]

… ben si j’y revient ;-)

30.- c’était une plaisenterie, comme tes 0.00000016, et il m’a fallu tout ce temps pour trouver les bons chiffres ( tu sais bien que je suis pas ami avec les chiffres…)

Je ne vois pas ce que cela change que la confédération soit actionnaire majoritaire dans Swisscom. Au contraire cela veut dire que “nous” citoyens, sommes aprtiellement propriétaires de Swisscom… Et heureusement, comme cela la majorité des actionnaires n’ont pas exigé un rendement de 15% :-))

Et encore une foi, je n’ai rien “à priori” contre la bourse comme elle a été pensée à la base: elle permet aux entreprises de se financer et redistribue un bénéfice aux personnes qui ont investi. Mais aujourd’hui ce système me semble perverti, puisque l’action en elle-même est devenue une “valeur” en soi, qui ne colle parfois plus aux réalités de l’entreprise, je l’ai déjà dit @ 308…

Mais, là où vous ne répondez pas, c’est sur le degré de responsabilité de chacun d’entre-nous face a ce qui est pour vous une exploitation. Comment pensez-vous que nous devrions fonctionner, de façon concrète, pour que le monde s’améliore ?

TTE a raison, si on avait une réponse tout faite on serait sûrement pas là en train de débattre… le monde aurait déjà changé et serait plus égalitaire ;-)

Je constate simplement certains disfonctionnements: exemple: des élus, comme M. Blocher, Conseiller Fédéral et bientôt président de la confédération (t’scheu la honte…) veulent reduire les prestations aux chômeurs et que des entrepreneurs, comme M. Blocher (puisqu’un moment il a été les deux), délocalisent leurs usines de Suisse vers les pays de l’est… et créent ainsi du chômage….

Si je revient à JH, thème de départ: il pourrait réduire ses gains persos par concert, payer correctement les interims du spectacle, qui n’aurait plus besoin d’aides de l’état: cela ferait moins de charges pour l’état et les impôts pourraient baisser et JH n’aurait pas besoin de venir se faire ch… en suisse ;-)

351)
ToTheEnd
, le 08.02.2007 à 15:32
[modifier]

La marge nette de Swisscom s’arrête à 19.9%… ce qui est proche d’un record mondial dans ce secteur… des investisseurs à 100% privés pourraient difficilement demander plus.

Puisque on aborde des conjectures, on peut se livrer à un petit exercice sur ça:

Je constate simplement certains disfonctionnements: exemple: des élus, comme M. Blocher, Conseiller Fédéral et bientôt président de la confédération (t’scheu la honte…) veulent reduire les prestations aux chômeurs et que des entrepreneurs, comme M. Blocher (puisqu’un moment il a été les deux), délocalisent leurs usines de Suisse vers les pays de l’est… et créent ainsi du chômage….

On pourrait aussi dire que si cette entreprise n’avait pas délocalisé, elle serait en faillite aujourd’hui. Donc, en plus de générer le nombre équivalent de chômeurs ou plus, elle ne paierait même plus d’impôts sur ses bénéfices et ne participerait donc pas à l’économie générale du pays. Quid de la perte la plus importante à l’échelle du pays entre le scénario 1 et 2?

T

352)
Roger Cuneo
, le 08.02.2007 à 16:13
[modifier]

ToTheEnd j’aime beaucoup te lire. Tu es d’accord avec tes idées et tu les partages. Tu me fais penser à ces enfants qui défendent leur papa, jusqu’au bout, quoiqu’il soit, quoiqu’il ait fait.

Mais tu peux tout de même difficilement défendre l’élu, prochain Président de la Confédération ou autre, qui a délocalisé à l’Est son entreprise, sous prétexte qu’il aurait pu faire faillite sinon. Je te rappelle que le Monsieur visé est dans les plus grandes fortunes du pays. Tu dis, qu’au moins, ayant délocalisé, il paye encore des impôts sur les bénéfices ici (ça reste à vérifier)… C’est un peu maigre comme argument de défense.

Cette fois l’anecdote que je te contais plus haut prend tout son sens, je la répète: J’avais (hélas! je n’ai plus de ses nouvelles depuis longtemps) un ami écrivain de son métier, qui, Colombien, était depuis son enfance atteint de la polyo et ne se déplaçait qu’à l’aide de deux béquilles. J’ai oublié de vous dire qu’il était noir. Un jour je lui dis: “Arnoldo, la vie doit être bougrement dure pour toi, dans cette société: noir, handicapé, artiste… Il m’a répondu en riant: “oh! j’ai de la chance, j’aurais encore pu être juif!”.

J’ai l’impression que préférer le scénarios 1 au 2, ou vice-versa, sont du même humour.

353)
ToTheEnd
, le 08.02.2007 à 17:25
[modifier]

Mmmhhh… bien essayé Roger, mais je loue une haine sans borne pour mon père, voire mes parents. Ce n’est donc pas une très bonne analogie dans mon cas.

Pour ce qui est du camarade Blocher, je n’aime pas ce type et je sais qu’il figure régulièrement dans le top 100 des fortunes en Suisse. Je pourrais te fournir une liste importante de boîtes qui ont délocalisé car c’était tout ce qu’elle pouvait faire pour survivre.

Mon propos n’était donc pas de sacraliser cette personne pour qu’il puisse encore croître ses CHF 2 ou 3 milliards de fortune en délocalisant, mais de parler de patrons qui n’avaient plus trop le choix.

Enfin, comme d’habitude, tu n’aimes pas choisir entre le scénario 1 ou 2 parce qu’ils représentent la réalité. Tu préféres rêver, comme tout le monde, à un 3ème ou 4ème scénario.

La dernière question d’Atypo reste donc totalement ouverte à toi aussi.

T

355)
Anne Cuneo
, le 08.02.2007 à 17:36
[modifier]

Purée, j’arrive enfin devant un ordinateur vraiment connecté, et le débat dure toujours. J’ai parcouru, mais j’ai peut-être loupé des posts… ou mal lus, ou mal compris. Est-ce que quelqu’un a déjà pensé à signaler que tout ça vient de ce que c’est la bourse qui gère nos vies, que en dernière analyse plus rien ne compte que le cours des actions, que cela continue à avoir un côté apparemment “magique”, et que les hauts salaires à des gens censés faire des miracles tiennent de cela? Quant aux faits qu’ils les méritent et qu’ils ont des responsabilités, voyez donc M. Bruggisser, ex PDG de Swissair – il a gaspillé des milliards et il n’en répond à personne, son conseil d’administration passe en procès en ce moment, ils ont touché des jetons de présence de centaines de milliers de francs, pendant des années, ils n’ont rien vu venir, et aujourd’hui ils se prétendent responsables de RIEN, tous innocents – alors STP TTT, ne viens pas me parler du sens des responsabilités de ces gens-là. La délocalisation n’est pas la fatalité qu’on en a fait, un autre mode de production serait possible, pour paraphraser Okazou. Actuellement, l’humanité travaille contre elle-même, parce qu’il est nécessaire de penser au profit immédiat, au lieu de prévoir le bien-être de tous à long terme. Ah, là là est-elle ringarde, croire que tous puissent cesser d’avoir faim. On a comme ça la morale qu’on se choisit, que voulez-vous… ;-)

356)
Roger Cuneo
, le 08.02.2007 à 18:01
[modifier]

Et est-ce que quelqu’un a déjà mentionné que les bénéfices réalisés par les achats et les reventes en bourse ne sont pas imposés, eux?

Alors, JH, ces millions économisés en venant en Suisse, tu n’as qu’à les placer en bourse, elle monte, monte monte, la coquine… Comme-ça les bénéfices sur les bénéfices ainsi réalisés seront moralisés. D’où plus de question à te poser, tu fais marcher le commerce, te voilà félicité. Tout bénèf pour toi: bravo l’artiste!

Et le débat est clos.

Quel naïf ce Roger…

357)
ToTheEnd
, le 08.02.2007 à 18:15
[modifier]

Anne, j’imagine que TTT c’est moi?

Pour reprendre tes mots: à force de lire de travers, loupé des posts, mal comprendre, ont fini par répondre n’importe quoi à n’importe quoi. Continue comme ça et tu pourras bientôt produire l’émission Infrarouge.

Ce qui se passe avec feu le conseil d’administration et dirigeants de Swissair est effectivement scandaleux. Si on était sous Staline, je te mettrais toute cette équipe contre le mur et on tirerait à volonté.

Toutefois, c’est oublié un peu vite qui a mis en place ce conseil d’administration d’incompétents et de fiers ignorants qui se défilent comme des larves rampantes et qui laissent des traces derrière eux.

Mais qui était l’actionnaire majoritaire de Swissair? Le gouvernement.

Et oui, l’Etat étant l’actionnaire majoritaire, c’est lui qui n’a rien vu venir au travers de son représentant qui siégeait à ce même conseil d’administration. Cherchez l’erreur.

Alors quoi, incompétence crasse des tops managers ou des politiciens?

Allez, je donne la réponse et essaye donc de faire un pas dans le sens de tous les détracteurs du capitalisme: les deux mon capitaine.

OK, ça ne règle pas le problème mais ça permet de remettre l’église au milieu du village.

T

358)
Roger Cuneo
, le 08.02.2007 à 18:27
[modifier]

ToTheEnd tu parles de remettre l’église au milieu du village, tu veux dire que le Vatican?…

Allez, je rigole, on sait bien que L’Eglise et le fric, ça n’a rien à voir!

359)
Atypo
, le 08.02.2007 à 19:20
[modifier]

Alec6, profession « libérale » ça fait sourire ;-))
Je ne suis pas aussi pessimiste s’agissant de l’ascenseur social. OK, il marche moins bien, mais il marche encore. On peut encore faire son trou (pas au cimetière) dans la vie aujourd’hui. Le système économique n’est pas tendre, nous sommes bien d’accord. Maintenant on a le choix, soit on jette le tout à la poubelle et on le remplace par quelque chose d’autre (un autre monde est possible) et là, je veux bien des idées, des exemples, est-ce qu’on fait des lois pour interdire, réguler, tout ce que vous voudrez… dans ce cas, quelles lois ? Soit on conserve celui-ci, qui, quoi que vous en pensiez, ne fonctionne pas si mal que ça, en répartissant la richesse autrement, et là encore, comment voyez-vous les choses ? Je trouve qu’il manque une chose essentielle à pas mal de gens aujourd’hui, c’est le désir. Attention je ne dis pas que les gens n’ont qu’à se bouger etc, mais je veux parler de désir, désir de vivre, désir d’apprendre, désir de se réaliser, le désir sans lequel il n’y a plus de vie possible, celui qui fait que l’on se sent vivant ou mortifié quand il est absent. Sans désir, pas grand chose n’est possible.

360)
Atypo
, le 08.02.2007 à 19:23
[modifier]

Roger, les bénéfices réalisés sur les reventes d’actions ne sont pas imposés ? C’est possible, mais ça m’étonne quand même.

ToTheEnd, vous parlez de Swissair ou du Crédit Lyonnais ;-)))

361)
Okazou
, le 08.02.2007 à 19:24
[modifier]

« D’abord, Okazou, merci d’avoir écrit ce texte. Dommage qu’il soit en commentaire 334. Tu me l’aurais envoyé que je l’aurais mis en humeur. »

Pas sûr qu’un texte écrit le temps de le taper (toujours comme ça sur cuk, pas le temps !) puisse composer une bonne humeur. Et puis, un texte vite fait permet, par ses manques, de compléter, de préciser les choses dans le débat. Beaucoup mieux pour l’échange, au bout du compte.

« Je suis étonné de ce que tu écris sur Bayrou. Je ne pensais pas que tu lui trouverais une qualité, et pourtant, plus je vais en avant, plus j’aurais tendance à voter pour lui si j’étais en France. »

Tout le monde considère Bayrou comme un honnête homme, c’est banal de le dire. Maintenant, c’est notoirement insuffisant et il est inquiétant à plus d’un titre, non pas parce qu’il fout la pétoche aux deux partis « dominants » mais pour des raisons plus fondamentales que nous allons tenter d’explorer. Qu’il fasse peur à l’UMP et au PS, c’est assez amusant. On peut imaginer que si Bayrou plaît aujourd’hui à gauche, c’est la droite dure qu’il amputera, au moment du vote, de ses voix.

Mais voyons pourquoi on ne peut être centriste aujourd’hui et voter Bayrou. En premier lieu, Bayrou est un chrétien, catholique, c’est de sa religion qu’il tire ses qualités humaines d’ailleurs. Alors, on pourrait dire que c’est très bien qu’il développe principalement les qualités et non les défauts de sa religion mais nous sommes en France et cela pose un problème majeur au niveau de l’enseignement.

Société républicaine et laïque, la France est bancale pour ce qui est de son système d’enseignement. L’école républicaine, laïque, très grand progrès pour tous, est attaquée depuis la séparation de l’Église et de l’État, par les bourgeois catholiques qui n’ont jamais supporté que tout le monde soit logé à la même enseigne égalitaire. Ces bourgeois cathos sont parvenus à mettre en place un réseau d’écoles dites très hypocritement « libres », moins hypocritement « privées » mais qui sont franchement confessionnelles, catholiques pur jus. Ils ont ainsi créé une fracture durable, une cicatrice sur le visage de la république de la tolérance.

Certaines régions sont plus attaquées que d’autres comme l’Alsace et la Bretagne, régions où la calotte, aux côtés des puissants, a toujours su tenir son monde . Cela crée dans ces régions des situations ou les non-croyants mais aussi les non-catholiques ne peuvent plus envoyer leurs enfants à l’école de la République car certaines communes ne sont dotées que d’une école catho, financée par le pouvoir local. Car les deniers publics, qui sont aussi des deniers laïcs, sont reversés aux écoles cathos et dans certaines communes les écoles cathos se voient mieux dotées que l’école de la République. En clair, les athées, mais aussi les musulmans et les juifs paient des impôts pour les cathos.

Cette division voulue par les cathos est insupportable. Nous sommes là dans le communautarisme diviseur, chacun dans sa chapelle. La République est la grande perdante et l’humanité avec elle.

Bayrou là-dedans ? Il fut ministre de l’Éducation nationale (de la Nation unie, donc) et en profita pour jouer au jeu malsain d’ajouter des avantages à l’école de ses vœux : la catho. Le républicain laïc que je suis considère que c’est une faute très grave de créer de la division entre les hommes sur un sujet aussi capital que l’école, sensée offrir les mêmes chances à tous les enfants. Les dérives sont désormais claires avec l’arrivée, depuis Giscard et Barre, des Libéraux. Le but est désormais de casser la Laïque, d’offrir un enseignement de classe, payant et de bon niveau pour les enfants de riches, gratuit et négligé pour les enfants de pauvres. Les riches sont des tricheurs, en plus d’être des salauds. Des salauds de tricheurs. Et ne se contentant pas de ça, ils veulent mettre les différents établissements scolaires en concurrence, en compétition, à l’américaine ! Comme ils sont en train de vouloir mettre aussi en concurrence les régions françaises. Et le PS ne dit mot ! Inutile de te dire que ce que produit d’abord la compétition, c’est le déséquilibre. La compétition, cette lèpre libérale, est le système le plus inégalitaire qui soit, une machine à créer des perdants. Le chaos s’installe.

Alors si tu as confiance en Bayrou, c’est que tu es catho et communautariste et que tu préfères un enseignement religieux à un enseignement laïc. Très peu pour moi !

« Et contrairement à toi, peut-être parce que je suis Suisse, j’ai de plus en plus l’impression que le centre, hors clivage, est LA solution. »

Le centrisme ne peut être une solution, encore moins LA solution, dans une période de crise. Si la société était évoluée et profondément civilisée, alors on pourrait affirmer qu’un gouvernement juste serait un gouvernement d’équilibre, de recherche d’harmonie. Tu affirmerais sérieusement que la société est suffisamment aboutie ? Si tu le crois c’est que tu te regardes le nombril et que tu as la peau du ventre bien tendue. Ce n’est pas le cas de tout le monde.

En matière de vote, qui concerne la totalité d’une population, on ne doit jamais voter pour soi, pour ses propres intérêts, on doit toujours voter pour les plus démunis. Si l’on veut que le monde aille vers toujours plus de civilisation, bien entendu. On ne vote pas pour soi mais pour les autres. C’est la meilleure règle de démocratie qui soit.

Le centrisme suisse est donc une utopie mal comprise. C’est en fait une direction à viser. Un but précédé d’un long chemin qu’on devra débarrasser avant d’en atteindre le bout, de tout ce qui l’encombre de saloperies indignes d’une société civilisée. On ne peut pas se complaire dans son petit confort égoïste en se donnant l’image de gens bien tant que le boulot n’est pas fait. Et le faire, ce boulot, ce n’est certainement pas en étant centriste qu’on y parvient. Quand il s’agit de redresser le fléau d’une balance manifestement déséquilibrée, c’est sur l’autre plateau qu’il faut jouer. Pas sur l’aiguille. L’engagement pour le bien de tous est un courage élémentaire mais aussi simplement cohérent.

« chez nous aussi, les extrêmes UDC et socialistes […] prennent de plus en plus le dessus. »

Voilà ce qu’il faut éviter à tout prix : le bipartisme à l’anglo-saxonne. Quand on voit l’engeance, comme dit Saluki, qui forme ces partis, on comprend vite que la démocratie est ailleurs. Tuer la diversité, voilà aussi qui fait partie du délire libéral.

Le bipartisme est ce que nombre de libéraux aimeraient nous imposer pour tuer la diversité de l’expression démocratique. Il n’est que de voir les télés et la presse (aux mains désormais des salauds de riches, des puissants) essayer de limiter le débat politique aux seuls UMP et PS. C’est abominable !


Un autre monde est possible.

362)
graffati
, le 08.02.2007 à 19:25
[modifier]

Toutefois, c’est oublié un peu vite qui a mis en place ce conseil d’administration d’incompétents et de fiers ignorants qui se défilent comme des larves rampantes et qui laissent des traces derrière eux

pas mal trouvé… ;-)

On peut pas dire que c’était des sots, à la base..- La plupart siègent également dans d’autres conseils d’administation… ça nous présage rien de bon ;-))

Et oui, l’Etat étant l’actionnaire majoritaire, c’est lui qui n’a rien vu venir au travers de son représentant qui siégeait à ce même conseil d’administration. Cherchez l’erreur.

Donc l’Etat est responsable d’avoir fait confiance à des Top-manager grassement payés… justement parce ils ont ou “devraient” avoir les capacités à faire face à ce genre de problème ? Tu reproches à l’Etat d’avoir justement appliqué le système que tu défends ?

En résumé: tant que tout va bien, le Top-manager mérite son salaire et si ça foire, c’est de la faute du conseil d’administration d’avoir choisi un mauvais Top-manager et de l’avoir payé si cher ? Drôle de logique… en fait, dans l’histoire, il y en a un qui s’en sort toujours bien et qui se fait pas mal de blé au passage… sans beaucoup de risque… si ça foire, il a toujours mille et une excuses…

Quant à la réponse au post de Atypo elle est simple et complexe: en tant qu’individu, je n’ai pas prise sur tous les rouages économiques et sociaux de la planète: donc tout geste perso sera une goutte d’eau dans l’océan, mais selon la conception que chacun a de la société, il peut faire des choix qui auront petit à petit un impact global ( voitures moins poluantes, commerce équitable, support d’associations locales etc.)… et partager ses rêves, comme sur ce forum :-))

allez, je crois que je vais en rester là… ;-))

363)
Okazou
, le 08.02.2007 à 19:39
[modifier]

« Actuellement, l’humanité travaille contre elle-même, parce qu’il est nécessaire de penser au profit immédiat, au lieu de prévoir le bien-être de tous à long terme. »

Tu parles d’or, Anne.

Les parasites Libéraux doivent pour leur survie, créer le chaos. Il faut que nous vivions tous dans l’urgence, comme les peuples premiers qui ne savaient pas de quoi demain serait fait.

Créer et entretenir la peur du lendemain, voilà leur stratégie pour nous dominer, nous faire taire et profiter de nous.

P.S. : Rappelons tout de même que le baron Seillière, ex-patron des patrons français, a participé activement à couler la Swissair. Consultez Le Canard enchaîné de l’époque qui l’a fort bien relaté.


Un autre monde est possible. Plus serein.

364)
alec6
, le 08.02.2007 à 20:17
[modifier]

Voici un lien ici qui vient de m’arriver par courriel et que je ne peux que vous encourager à visiter.

Il s’agit du site de la revue Alternatives Economiques et de son appel Pourquoi nous consentons l’impôt et dont voici le texte :

Comme nous vous l’indiquions dans notre dernière lettre d’information en date du lundi 5 février, Alternatives Economiques a lancé une pétition défendant l’impôt progressif sur le revenu (IRPP) et sur le patrimoine (impôt sur les successions, ISF), pétition relayée par Libération le mardi 6 février.
Cet appel a rencontré un vif succès puisque plus de 13 200 personnes l’ont déjà signé à l’heure où nous écrivons ces lignes et que de nombreux médias s’en sont fait l’écho.
Pour autant, afin que cette opération puisse peser de manière plus significative encore dans le débat électoral actuel et aller au-delà de l’intérêt médiatique suscité lors de son lancement, nous devons réunir un nombre de signatures encore plus élevé.
_Nous vous proposons donc de signer cet appel sur “www.alternatives-economiques.fr/petition” et de le diffuser autour de vous, si vous ne l’avez pas déjà fait. _

Merci pour le soutien que vous pourrez apporter à cette initiative.
_Philippe Frémeaux _
Directeur de la rédaction d’Alternatives Economiques

365)
Après JC
, le 08.02.2007 à 22:49
[modifier]

Bonjour à tous!
Puisque le fil semble se poursuivre, après moultes hésitations et un peu perdu par le nombres d’interventions et d’intervenants (j’ai tout lu, sisi), j’y vais de ma petite réflexion.

Il me semble qu’il y a quelques malentendus.
Tout d’abord, je me permet de rappeler que la richesse permet parfois la réalisation de choses aussi exceptionnelles que Versailles (ou tout autre exemple qu’il vous plaira), qui participent du génie humain, et pour cela de faire appel à des créateurs talentueux et donner un travail valorisant et qualifié à de nombreuses personnes.
Donc, non, les riches ne sont pas que des salauds égoïstes qui précipitent notre perte. Les très riches, oui.
Le “très” reste bien sûr à définir.

Mais j’en viens au malentendu: de même qu’il ne faut pas confondre la “valeur travail” (qu’on nous rabache en France) avec la valeur du travail, de même dis-je il ne faut pas confondre salaire (contre-partie d’un travail) et valeur.

Ce n’est plus un “salaire” que perçoivent les dirigeants dont parle TTE, ou certains sportifs etc., c’est leur “valeur” sur le marché. A l’époque de son transfert à Barcelone, rien que sur son nom et même sans jouer, Zidane rapportait plus qu’il ne coûtait au club (affluence, marqueting, etc.)…

Et pour finir: la réussite est souvent le fruit du mérite (mais aussi de la chance et autres broutilles, n’est-ce pas JH?); Mais ceux qui échouent ne le “méritent” que rarement.

366)
coacoa
, le 08.02.2007 à 23:27
[modifier]

Après JC, oui, bien sûr, Versailles… Mais combien d’affamés pour un caprice de roi, aussi “sublime” soit-il ?

Bien sûr que l’argent a permis de belles choses, mais combien de morts sur l’autel de ce faste ?

De même en parlant des cathédrales, splendides, certes, magnifiques, mais comme le dit Sheller dans sa chanson Excalibur :

Il a fallu tant de terre

Pour y creuser tant de lits

Que des montagnes entières

Ne nous ont pas suffi,

Parce qu’il vous fallait tant de pierres

Pour faire des églises jolies

Où l’on chantait votre lumière

Où nous nous sentions si petits.

Est-ce que la beauté de Versailles (ou tout autre exemple qu’il vous plaira) justifie qu’on affame une population ?

367)
fxprod
, le 08.02.2007 à 23:47
[modifier]

J’aurais aimé posté pour le 182 et ensuite pour le 364, je les ai loupés tous les deux, en fait il n’y a pas que moi, JH va-t’il savoir compter les 182 jours obligatoires en Suisse et surtout à Gstaadt ou d’après Sardou on s’emm.. profondément.(je sais je l’ai déjà écris mais cela me fait rire)

368)
Saluki
, le 09.02.2007 à 00:05
[modifier]

Vous avez peut être lu plus haut que j’étais d’accord avec le sieur Okazou.

Ca n’a pas duré.

Le couplet sur l’école catho, s’il est souvent justifié dans des coins attardés, et je ne pense pas qu’aux Chouans, ne tient plus quand on y trouve bon nombre d’enfants de musulmans dont les parents ont envie que leurs enfants soient tenus et apprennent à lire .
C’est affaire de discipline et de …respect des enseignants, toute chose qui part en quenouille dans trop de belles écoles laïques et républicaines.

Je ne comprends pas que les enseignants français s’entêtent à défendre un système qui les broie eux et les enfants qui leur sont confiés: quelle est l’usine dont on accepterait autant de rebuts de fabrication et un tel taux d’accidents du travail?

Bon nombre d’enfants d’enseignants sont dans le privé. Lucidité?

Maintenant revenons à Bayrou. Se peut-il qu’il ait changé?
Moi j’ai changé, depuis la première fois où j’ai voté, pourquoi pas lui?
En tout cas, c’est le seul qui parle de la dette budgétaire de la France, les autres n’en parlent qu’indirectement: ils ne chiffrent pas ce que leur programme (ou esquisse de programme) va coûter en plus…

369)
Okazou
, le 09.02.2007 à 06:25
[modifier]

> Saluki-368

Tu n’es pas le seul à regretter le recul de la langue, Saluki. En effet, il s’agit bien d’un recul de la langue que l’on doit à plusieurs facteurs, très divers. Mais en cherchant des coupables dans l’école laïque, tu dérapes.

Les causes possibles. L’emprise de l’anglo-américain sur la culture « populaire », le plus grand nombre d’élèves dont les parents viennent de l’immigration, l’usage nouveau de médias électroniques, la plongée de la lecture, la diminution des heures de cours du français, la prédominance des maths et des sciences (aura), la publicité, la baisse de la culture générale, la formation des maîtres…

L’emprise du dialecte anglo-américain qui fait écrire aux plus atteints connection au lieu de _connexion_ ; les enfants dont les parents ne maîtrisent pas le français et qui ne peuvent corriger leurs erreurs au quotidien ; la télé qui embauche des présentateurs et même des journalistes (!) à la tchatche redoutable mais à la culture déficiente ; les « correcteurs orthographiques » des traitements de texte sur ordinateur qui n’apprennent pas à se corriger et qui font eux-mêmes de grossières erreurs, « correcteurs » sur lesquels on se repose de confiance, à tort, les nouveaux langages de type SMS dont on retrouve les fantômes de mots dans des textes qui se voudraient « en clair » ; la dégringolade de la lecture qui représentait le meilleur vecteur, et de loin ! de la bonne orthographe ; la diminution des cours de français au profit des maths et des disciplines scientifiques ou, pire, commerciales à l’aura usurpée ; la publicité qui martèle des « enzimes gloutons » faussant le genre des mots dans les esprits, ou autres fadaises ; la perte d’intérêt pour la culture générale au profit de « spécialisations » ; la formation des maîtres qui suit le même mouvement puisqu’on voit entrer à l’IUFM des jeunes déjà spécialisés (histoire, maths, sciences…), non plus généralistes et curieux de tout, voilà tout un panel, malheureusement non exhaustif, des turpitudes que subit notre belle langue.

Quand s’ajoute à cela l’arrivée possible du président le plus ignare et le plus vulgaire que la République ai jamais eue – il parle moins bien français que Mounir, mon concierge d’origine maghrebine qui a pourtant peu fréquenté l’école – on a le droit de réclamer une reprise en main du problème et d’exiger des solutions.

Nous sommes d’accord là-dessus, Saluki. Là où les choses se gâtent franchement, c’est lorsque tu prétends que nos maîtres de la laïque ne sont pas capables d’apprendre l’orthographe aux enfants (tu parles de musulmans et je vois l’arrière-pensée religieuse) et en seraient les seuls responsables. Au passage, la plus grande part des familles musulmanes choisissent l’enseignement public et laïc, respectueux des convictions de chacun. Pas l’enseignement religieux, pure désinformation de votre part, les établissements publics sont sans équivoque, ils n’entretiennent pas l’intégrisme religieux, ils peuvent même le combattre.

Pour la qualité de l’enseignement public, répondons encore à la désinformation. Cherche donc sur la Toile les résultats du baccalauréat de ces dernières années et trouve où se situent les meilleurs. Tu verras en premier lieu que dans ce haut bastion catho qu’est la Bretagne (cherche l’académie de Rennes puisque les libéraux nous ont volé la Loire-Atlantique), on trouve les meilleurs résultats nationaux et tu remarqueras ensuite avec dépit que les meilleurs résultats des meilleurs résultats sont obtenus par les lycées publics, pas par les établissements catholiques.
D’autre part, je me tiens à ta disposition pour t’en raconter de sévères sur la qualité de certains enseignants dans les établissements catholiques. Tu verras que je connais la musique.

Mais est-ce que ça suffira à te faire faire machine arrière dans tes a priori manifestement confessionnels ? Je ne crois pas.


Croire, c’est renoncer à penser

370)
alec6
, le 09.02.2007 à 08:04
[modifier]

… Tu oublies de citer un autre détail O, l’enseignement privé est subventionné pour moitié au moins (à vérifier) par… l’Etat et… donc, nos impôts !

Privatisons l’enseignement privé !

371)
Saluki
, le 09.02.2007 à 08:28
[modifier]

O, comme d’habitude tu as une lecture myope de ce que les z’ôtres écrivent.

Quand je dis que des enfants musulmans vont dans des écoles catholiques, c’est bien la marque que leur démarche n’est pas confessionnelle !
JE N’AI PAS DIT que les maîtres ne sont pas capables d’apprendre l’orthographe, j’ai dit que le système est foireux, ce qui n’est pas du tout la même chose: donnes un marteau-piqueur à un horloger pour régler un échappement et tu rencontreras la même problématique. C’est toi qui biaises.
Tu parles des résultats au baccalauréat, belle affaire en effet, les quasi-illettrés dont je parle n’ont évidemment aucune chance d’y arriver, ils ont été passés à la trappe il y a belle lurette ! Et les stratégies d’exclusion et de redoublement pour améliorer le score de réussite au bac, je connais particulièrement, la mère de mes enfants était prof’ de lettres et il y a trente ans elle s’en insurgeait.

ah, aussi: enzyme.

372)
François Cuneo
, le 09.02.2007 à 10:05
[modifier]

… Tu oublies de citer un autre détail O, l’enseignement privé est subventionné pour moitié au moins (à vérifier) par… l’Etat et… donc, nos impôts !

Je ne suis vraiment pas pour le privé, que ce soit clair (c’est un instit qui vous parle), mais pour être honnête, les gens de le privé paient aussi des impôts, et leurs enfants coûteraient aussi de l’argent s’ils allaient dans le public. Je trouve assez normal qu’on leur donne l’équivalent de ce qu’ils coûtent dans le privé.

Et je ne parle pas que pour écoles catholiques (c’est un vieux protestant qui vous parle), mais toutes les autres, plus progressistes aussi.

373)
alec6
, le 09.02.2007 à 10:50
[modifier]

Mais François, le problème est que l’enseignement est payant dans le privé, que cela entraîne une ségrégation économique et que cette ségrégation est soutenue par nos impôts et taxes. On se retrouve donc avec une école à deux vitesses, l’une républicaine et gratuite avec moins de moyen, donc plus d’enfants et l’autre payante ET payée ou se retrouvent les enfants de ceux qui peuvent payer bien à l’abri du vulgus peccus un peu trop basané. Résultat des courses, les classes du public sont surchargées et d’un niveau plus bas que dans le privé.

Et en plus, je te rejoins sur tes deux points, elles sont catholiques ! ;-)

374)
Tom25
, le 09.02.2007 à 11:57
[modifier]

La vache !!!! Je suis parti quelques jours voir mon grand père et je viens de me “taper” tout mon retard, c’était long mais intéressant :-) . J’ai une blague pour répondre à la question “à partir de combien on est riche” : – Dit Raymond, si tu avais 2 Ferraris, tu m’en donnerai une hein ? Tu m’en donnerai une ? – Mais bien sûr Marcel, bien sûr. – Dit Raymond, si tu avais 2 Maisons, tu m’en donnerai une hein ? Tu m’en donnerai une ? – Mais bien entendu Marcel, bien entendu. – Dit Raymond, si tu avais 2 chemises, tu m’en donnerai une hein ? Tu m’en donnerai une ? – Ah non ! – Ben pourquoi ???? – Parce que J’AI 2 chemises.

TTE, je trouve que la remarque sur François et ses appareils photos est un peu un “coup bas”. Même si je comprends l’analogie que tu fais, tu cherches effectivement à nous culpabiliser. François a une passion, comme nous tous, moi par exemple je me suis offert un VTT à 2000 € et des skis d’occasion pas trop mal. Mais j’ai des vieux Macs, pas de méga grand écran LCD. Je suis sûr que François a fait l’impasse sur d’autres choses lui aussi. Je disais plus haut que je n’ai plus qu’une couille, je pourrai me plaindre et on me répondrait “tu as 2 reins valides alors fermes ta gueule, tu pourrais en donner un à une personne dont les 2 reins fonctionnent mal.”. Là on parle de personnes qui dépensent des sommes astronomiques pour se faire refaire les seins et le cul. Tu nous reproche d’être en bonne santé alors que d’autres sont malades, c’est vrai que nous avons de la chance. Mais personnellement je vois une énorme différence entre jouir simplement de la chance qu’on a, et “dilapider” ou “forcer” cette chance. François ou moi ne crachons pas dans la soupe quand on s’offre un “plaisir” à 2000 €. On reste dans le niveau de l’européen moyen. François fait beaucoup de photo, je fais beaucoup de VTT. Ces multimilliardaires n’auraient même pas le temps de jouir de tout ce qu’elles s’achètent (ou pourraient s’acheter) même si elles y consacraient 100% de leur temps.

Concernant les grands dirigeants super bons, je ne sais pas si tu vas aux putes, je n’y suis personnellement jamais allé, mais j’en vois. Et certaines gagnent très très bien leur vie (problème des putes esclaves à part, je parle de celle à leur compte). Ben je connais des filles largement plus belles qu’elles, qui sont caissières à Casino, qui gagnerai 100 fois plus mais qui NE VEULENT pas faire pute. Je ne dis pas que tous les dirigeants sont des putes, mais je suis d’accord avec ce qui a été dit plus haut, à savoir qu’ils se contentent parfois de prendre des décisions faciles alors que d’autres cherchaient sans doute une solution un peu plus humaine, mais malheureusement plus coûteuse pour les actionnaires.

Pour TF1, je n’ai jamais autant regardé la télé que quand j’étais malade, je ne le regarde jamais aussi peu que quand je suis au ski. La raison est simple, je regarde la télé quand je n’ai rien d’autres à foutre, enfin plutôt quand je n’ai pas les moyens de faire ce que je voudrais faire. Si je pouvais faire du ski ou du VTT en nocturne j’en ferai au lieu de regarder certaines conneries. Tous ces gens regardent TF1 car ils n’ont même pas les moyens d’aller au restau. Tu me diras ils peuvent aller courir, je le pense aussi. Mais ils le font, mais à force c’est chiant, ils aimeraient courir ailleurs qu’entre les barres HLM. Ces gens sont pauvres financièrement, et en plus on les appauvrit intellectuellement (pour mieux les manipuler ?).

Il faut certains élus pour faire rêver tout ce beau monde. Ils avaient un certain talent, mais pas plus que d’autres dans d’autres domaines, mais ils sont dans le bons créneaux, et ils étaient là au bon moment. C’est pareil avec des dirigeants, pourquoi prendre un gars qui a déjà échoué 3 fois ? Parce qu’il est connu, parce qu’il va faire parler de la boîte. On s’en fou de ce qu’on vend, de comment on le fabrique, on axe tout sur la pub, la façade. Peut-être qu’un petit dirigeant de PME aurait mieux que ton copain machin truc, mais là n’est pas la question, machin truc est passé au JT avec le logo de la société en arrière plan, et c’est énorme, 80% du travail est fait.

Ce qui fait vomir pas mal de monde ici, c’est que la société est malade, et certains “élus” pourraient la guérir, mais au contraire maintiennent cet état pour s’enrichir. Pour moi, il est clair que plus les gens s’enfoncent dans la misère et/ou le doute (chômage etc.), plus ils se raccrochent à leurs idoles (Johnny). Moi j’ai le talent de savoir nager, j’ai sauvé quelqu’un une fois. Si ça reproduit je lui demande sa carte bleue, s’il ne me la donne pas je le ramène au milieu du lac. Ce n’est pas parce que j’ai la main mise sur quelqu’un que je dois en profiter outrageusement. Tout ce qu’on dit ici c’est que ces multi-milliardaires le font, eux. Si cette personne m’envoie une bouteille pour me remercier je la boirais. Mon patron m’a payé pour le travail que j’ai fait, il n’était pas pris à la gorge, je me suis offert un VTT (ou un appareil photo). Je reste dans la mesure, nous dénonçons la démesure depuis maintenant 350 posts.

Merci à invité pour l’astuce pour les films.

375)
ToTheEnd
, le 09.02.2007 à 12:19
[modifier]

Bon, une rapide note pour répondre à Atypo sur le fait qu’en Suisse, les actions sont “imposées” sous deux formes: les dividendes (35% à la source + déclaration) et les plusvalues réalisées sur ventes d’actions ou autres (annuellement au travers d’une déclaration).

Bien sûr, grâce au secret bancaire, tu peux ne rien déclarer à vie… mais le jour où tu sortiras ce fric pour faire je ne sais quoi de conséquent, il ne faudra pas trop s’étonner d’avoir un contrôle sur le coin de la gueule.

J’ai aussi été étonné par l’agent O sur l’argumentation portée au compte de Bové. Ce type là ne vaut rien, en tout cas pas plus qu’un autre menteur que tu décries à longueur de lignes (CF: http://maitre.eolas.free.fr/ te donnera un résumé précis de cette affirmation).

Enfin, je ne peux plus rien pour graffati qui a une rhétorique aussi développée que ses connaissances de bases en politique ou en économie.

Tout est lié. L’échec d’une entreprise est rarement le fait d’une seule personne. C’est généralement un tout, du management, aux organes de contrôle interne et externe en passant par les employés. Chacun ayant, bien sûr, un rôle plus ou moins importants à jouer.

Si je m’offusque autant sur certaines lamentations et reproches qui sont faits à la société libérale, ce n’est pas parce qu’elles sont fondamentalement erronées, c’est parce qu’elles établissent des raccourcis qui se transforment aussitôt en généralités. Et ça, c’est inadmissible!

C’est pourquoi j’apprécie Cuk avec ce besoin perpétuel d’être proche de la réalité et non des élucubrations de certains. Ne me faite pas revenir sur cette idée que j’ai de ce site.

Vous ne comprenez pas? Un exemple:

Que me diriez-vous si je vous disais que je connais des chômeurs qui sont très heureux d’être au chômage et que la dernière chose qu’ils veulent c’est retravailler et que par conséquent, l’assurance chômage ne sert que de parapluie doré à une tranche de la communauté qui souhaite avant tout vivre sur le dos des autres? Il faudrait donc priver les gens de l’assurance chômage!

Probablement que vous me diriez (hurleriez) que j’exagère et que je devrais sortir plus souvent voir la misère qui traine dehors.

Et bien figurez-vous que pour tous ces salauds d’enfoirés de voleurs de managers à 2 balles, c’est la même chose. Tous – ou du moins la majorité d’entre-eux – ne sont pas ainsi.

Je connais 2 managers qui gagnent plus de CHF 1 million par an et sincèrement, je les ai connu à des heures graves (genre à 2 doigts de la faillite) et ce qui m’a le plus impressionné, c’est la détermination qu’ils affichaient à ne pas laisser tomber, à ne pas baisser les bras devant ce qui me paraissait des obstacles insurmontables. Et avant que les mêmes dégénérés du grand capital n’interviennent, ils n’étaient pas préoccupé par le fait qu’ils n’auraient plus 1 million demain… mais parce que ce qu’ils ont fait, créé, construit étaient sur le point de s’effondrer avec toutes les conséquences que ça implique (licenciements, pertes financières, décrédibilisassions, faillite, etc.).

Mais c’est vrai que je connais aussi des managers qui sont de sales cons.

Bref, oui, il a des choses qui ne fonctionnent pas bien. Oui, il y a des abus aussi bien chez les chômeurs qui touchent des prestations indues comme chez des managers qui n’auraient jamais du voir un chèque de plus de 3 zéros.

Mais ce n’est pas une généralité.

T

376)
Saluki
, le 09.02.2007 à 12:39
[modifier]

…Bové. Ce type là ne vaut rien, en tout cas pas plus qu’un autre menteur que tu décries à longueur de lignes (CF: http://maitre.eolas.free.fr/ te donnera un résumé précis de cette affirmation).

Si j’ai dit Gaucho, c’est sans doute par rapport aux abeilles…

J’ajoute que cet article m’a ouvert les yeux sur France Inter qui remonte à la verticale dans mon estime et surtout Monsieur Demorand, prénom: Nicolas, rien à voir avec l’homonyme.
Eh oui, il fait son travail, journaliste, les mains vides de toute brosse à reluire.

Ils m’ont mis de bonne humeur.

Mais c’est vrai que je connais aussi des managers qui sont de sales cons.

Mon métier de conseil m’en fait fréquenter et je trouve que la proportion augmente de manière homogène à la population: il y a des cons à tout niveau, le malheur est que leur pouvoir de nuisance croît avec leur position, fût-elle indiciaire ;°)

377)
Atypo
, le 09.02.2007 à 13:37
[modifier]

« Tous ces gens regardent TF1 car ils n’ont même pas les moyens d’aller au restau. »

Tom 25, voilà un raccourci un peu facile quand même, non ? Pour ma part, je ne sais pourquoi beaucoup de gens regardent TF1, je suppose qu’ils préfèrent cette chaîne-là à Arte, mais je n’en sait pas plus.

S’agissant des putes, j’ai toujours pensé que dès que l’on vendait sa force de travail, physique ou intellectuelle, on faisait un peu la pute, quelque part… C’est vrai aussi que ça n’est pas tout à fait la même chose d’être prof. libérale que caissière à Carrouf. Encore que pour ma part, je n’ai pas de patron, mais j’ai des clients, c’est parfois assez proche. ;-))
ToTheEnd, je me doutais bien que les dividendes et les plus values étaient imposée. L’État français n’est pas philantrope, je suppose que l’État suisse ne l’est pas non plus, parfois y a t-il de petits arrangements…
Si avez quelques minutes à perdre pour lire une petite apologie du capitalisme : http://caccomo.blogspot.com/

378)
Tom25
, le 09.02.2007 à 13:58
[modifier]

J’aurais pu dire télé mais j’ai dit TF1 car cette chaîne représente plus la “mauvais” coté de la télé que je voulais dénoncer.

Quant aux putes, c’est volontairement vulgaire pour souligner qu’il y a un coté humain et estime de soi (et des autres) qui pèse plus ou moins dans les orientations, c’est selon les personnes. Et qu’il n’y a pas que la qualité du travail qui fait que quelqu’un réussit. Je souligne ça car tous les gens que je rencontre qui sont en fin de carrière, qui travaillaient il y a longtemps donc, insistent sur le fait que l’éthique au travail se perd.

379)
alec6
, le 09.02.2007 à 14:43
[modifier]

Atypo, je viens de lire le texte que tu nous donnes en référence dont je ne retiendrais que le dernier paragraphe Le capitalisme est si ancré dans la nature humaine que sa négation implique la négation de l’homme lui-même. La haine du capitalisme repose sur une haine de l’homme par l’homme. Par certains aspects, la glorification de la nature, qui peut à tout moment devenir une véritable dictature écologique, renvoie à une détestation de l’homme : la nature serait pure tandis que l’homme détruit et pervertit…

Ce qui me gêne le plus dans cette définition ne sont pas tant ces sophismes sur “la haine de l’homme par l’homme” ou la définition de Marx en filigrane (l’exploitation de l’homme par l’homme) qui ne vaut guère mieux, que cette vision très judéo-chrétienne finalement qui opposerait la nature à l’homme. La première étant pure chez les gocho-écolos et l’homme pervers au beau milieu, ou bien chez les “libéraux” , la nature est ce qu’elle est, ni bonne ni mauvaise en soi, et l’homme qui n’est ni bon ni mauvais non plus l’exploite comme il l’entend et c’est comme ça.

Dans ces deux visions que l’on peut opposer et discuter à l’infini, le dénominateur commun est une vision bicéphale du monde : la nature à ma droite, l’homme à ma gauche…

L’idée REVOLUTIONNAIRE pour l’occident qui commence à pointer son nez avec force depuis quelques mois est que l’un et l’autre sont dans le même bateau, que l’évolution du petit dernier sur cette planète (la race humaine n’a “que” 100 00 ans) n’a été possible que par la présence d’une biosphère d’une complexité incroyable que l’homme occidental nomme la NATURE.
Or, le GIEC vient de nous le rappeler avec force théories et constats la semaine dernière, l’HOMME est en train de modifier son environnement d’une manière si radicale et si rapide (élévation de température en un siècle alors que des changements équivalent ont déjà eu lieu, mais en plusieurs millénaires) que c’est la survie même de l’humanité qui est en jeu.

Nous en avons causé déjà plusieurs fois en quelques mois et nous en recauserons encore longtemps car le problème ne fait que commencer.

Je rappelle au passage que la base de la mondialisation est le transport à très bas coût rendu possible par des énergies fossiles gratuites (ou si peu chères…). Sans transport bon marché, pas de délocalisation ici ou là, pas de vente croisées des mêmes marchandises (agneau néozélandais vs agneau du Quercy…), etc.
Et que produisent principalement les transports ? Des GES en quantité dramatiques ! Que produisent gaspillages et déchets ? La même chose !

Comme je l’ai dit plus haut, le capitalisme crèvera par se flanc là. Pas sous les coups de butoir de grévistes, de gauchos, d’écolos, d’altermondialistes, de Bové ou de Ségolène d’ici ou d’ailleurs… NAN ! Le capitalisme crèvera parce que sa raison d’être, la croissance est antinomique avec le monde fini dans lequel nous vivons.

Le capitalisme ne s’oppose pas au socialisme, au communisme ou à l’altermondialisme, il s’oppose au mode de vie des indiens d’Amérique ou des papous de nouvelle Guinée…
Est-ce pour autant que je fais l’apologie de leur mode de vie, que je n’aspire qu’à vivre de chasse, de collecte et de maigres cultures (quoi que… l’agriculture des indiens était plus performante que celle des premiers colons, mais c’est une autre histoire…) ? Non. Mais force est de constater que notre système ne fonctionne plus et dans l’état actuel des choses va à sa perte !

380)
Tom25
, le 09.02.2007 à 14:59
[modifier]

Une chtite histoire perso, comme ça parce que j’ai envie, que c’est tout récent, que ça m’a choqué et que c’est en rapport avec ce fil :

J’étais donc absent car je suis allé voir mon grand père de 94 ans, qui va plutôt mal. J’y sais allé rapidement car je n’en aurais peut-être plus l’occasion. Il a passé 5 ans prisonnier de guerre en Allemagne, et de retour en France, il s’est monté son entreprise (10 personnes environ). Il l’a laissé à mon oncle il y a quelques années. Il a 2 autres enfants, ma mère et ma tante, à qui il a légué des biens immobiliers. Il a un sale caractères (de patriarche) mais il est généreux, et pas qu’avec sa famille. Un exemple, il a logé dans un appartement une dame pendant des années gratuitement. Et j’en passe, ce n’est pas l’objet.

Il est pour l’instant à son domicile, des personnes passent plusieurs fois par jour pour s’occuper de lui (pour l’habiller, lui faire à manger, le laver etc.). Lors d’un repas, m’a mère a parlé de le mettre en maison de retraite. Mon grand père ne veut pas. Et là j’en viens à ce qui m’a choqué, ma tante (pas sa fille mais la femme de mon oncle) s’est écriée : “tu veux le mettre en maison de retraite ???? T’es folle, c’est 2500 €/mois et il ne les a pas !”. Ma mère a répondu qu’ils (ses 3 enfants) pouvaient prendre en charge la différence. La discussion s’est arrêté là.

Ma tante n’a jamais travaillé. Elle vit BIEN, TRES BIEN même, grâce à son marie qui a hérité de l’entreprise de son père (mon grand père pour ceux qui ne suivent pas :-)) ). Pour n’aborder que le coté fric, ça ne lui traverse même pas l’esprit que 2500 € x 10 ou 20 mois (moyenne de vie en long séjour) fait de toute façon largement moins que la valeur de l’entreprise héritée. Faut voir comme elle l’engueule quand il fait tomber de la nourriture (il mange difficilement seul). Ce qu’elle a eu un dû, parce que c’est elle, parce qu’elle le vaut bien.

Bref, tout ça pour dire qu’on nous dit “vous dites tout ça mais vous ne faîtes rien”. Au moins on a conscience, on ne vit pas coupé du monde, cloîtré dans notre palace doré. On aborde le sujet du partage. Il y a des gens comme ma tante, agrippé à ce qu’ils ont, même s’ils ne l’ont pas gagné, et qui s’en foutent éperdument du reste, tant qu’on leur laisse leur confort. La seule prise de conscience est déjà un effort trop important pour eux.

Dernière chose, si vous avez un accident devant chez ma tante, n’allez pas sonner chez elle pour demander du secours. Si jamais vous saigniez sur son carrelage elle vous achèverait.

381)
Tom25
, le 09.02.2007 à 15:30
[modifier]

Oui alec6, une petite approche sur les coûts de l’énergie, les détails sur mon site. En résumé, l’homme est (entre autre) une machine qui transforme l’énergie nourriture en énergie mécanique. Si on avait des esclaves ne servant, et ne faisant que ça (fournir de l’énergie mécanique), rien que de les nourrir en pâtes crues nous coûterait 46 fois plus cher que l’électricité. L’énergie fossile coûte plus cher chez nous mais moins dans certains pays, elle ne coûte donc quasiment rien (comparativement).

382)
alec6
, le 09.02.2007 à 16:24
[modifier]

Salut Tom 25, c’est exactement la démarche de Jancovici dans son bouquin “Le plein SVP” dont j’ai fait la réclame au mois de juin dernier sur ce site.

383)
Tom25
, le 09.02.2007 à 16:55
[modifier]

Ah ? Je ne connaissais pas, ça nous a pris (de faire ce calcul) à un copain, mon père et moi lorsque nous étions sur un télésiège (au ski). Mon copain fait aussi du ski de rando (en plus du ski de piste) et c’est rigolo de s’apercevoir que ça lui coûte beaucoup plus cher de monter en ski (nourriture consommée) qu’en télésiège (électricité consommée). Enfin quand je dis c’est rigolo, ça fait peur aussi…

Thomas… Le reflet d’Alexis, parce que j’ai les qualités dont il a les défauts ! :-)))

384)
Anne Cuneo
, le 09.02.2007 à 17:17
[modifier]

les détails sur mon site

Très très chuette site! Je te fais un seul reproche: dans tes liens, tu n’as pas CUK… Ou l’ai-je loupé? (Dire que ce post est encore actif! J’en reviens pas.)

385)
Okazou
, le 09.02.2007 à 18:00
[modifier]

« Quand je dis que des enfants musulmans vont dans des écoles catholiques, c’est bien la marque que leur démarche n’est pas confessionnelle ! »

Ah, bon ? Tu ignorerais que l’adversaire, quand ce n’est pas l’ennemi, commun des croyants c’est le non-croyant ? Je ne peux le croire. Les musulmans qui placent leurs enfants dans des écoles cathos les mettent dans des écoles de croyants. Je parle bien de musulmans, pas d’arabes.

« ah, aussi: enzyme. »

Oui, enzyme. Un os à ronger pour le saluki. À trop t’attacher au détail tu manques un débat possible, potentiellement intéressant, entre « laïc » et « laïque ».


Un autre monde est possible.

386)
Okazou
, le 09.02.2007 à 18:07
[modifier]

« Et je ne parle pas que pour écoles catholiques (c’est un vieux protestant qui vous parle), mais toutes les autres, plus progressistes aussi. »

Et le communautarisme, à l’américaine, chacun dans son coin, ne se mélangeant pas, jouant pour ses propres intérêts contre ceux des autres, ça ne te dérange pas ?

N’y a-t-il pas une part de racisme dans le comunautarisme sous prétexte de « respect » des cultures et religions de chacun ?

La multiplication des frontières, en l’occurence à l’intérieur des frontières, serait-elle l’avenir de l’homme ?


Un autre monde est possible. Bien mélangé.

387)
Tom25
, le 09.02.2007 à 18:15
[modifier]

dans tes liens, tu n’as pas CUK…

J’essaye les citations :-) . Oui effectivement, mais à l’époque, je ne connaissais pas Cuk. Je corrige de ce pas cette lacune.

Autre question, indiscrète sans doute, j’ai lu que François était le fils de Roger, au départ je pensais qu’ils étaient frères. Et vous Anne, à vous lire je vous imagine jeune et jolie, vous êtes la petite fille ;-) . Non je blague (sur le fait que vous soyez très jeune uniquement), je parie que vous êtes la femme de François ou sa soeur.

Thomas… Le reflet d’Alexis, parce que je fais toutes les fautes (d’orthographes et de grammaires) qu’il ne fait pas. :-(

Edit : Essai 2 citation

388)
Okazou
, le 09.02.2007 à 18:48
[modifier]

« J’ai aussi été étonné par l’agent O sur l’argumentation portée au compte de Bové. Ce type là ne vaut rien, en tout cas pas plus qu’un autre menteur que tu décries à longueur de lignes (CF: http://maitre.eolas.free.fr/ te donnera un résumé précis de cette affirmation). »

Normal que tu sois étonné par mon argumentation sur Bové, je n’ai précisément pas argumenté. Alors étonne-toi autant que tu veux ! Tu dis n’importe quoi parce que ton véritable but est de salir Bové, l’honnête homme, le citoyen responsable, résolu et généreux. Il n’y a pas de mecs comme ça dans ton monde, ToTheEnd.

Tiens, gros malin, tu me donnes l’occasion de répondre à tes affirmations tellement bien argumentées. Tu vas en apprendre un peu plus sur ce qui entoure les OGM. et les méthodes employées pour nous fourguer de la merde dangereuse et engraisser la société marchande. Le combat de José Bové et de ses potes tu en profites aussi. Tu devrais le remercier si tu étais moins « orienté ». C’est aussi la démocratie qu’on attaque avec les OGM.

Ne pas s’attarder sur les illustrations qui confondent gentiment soja et haricots mungo (les germes de la cuisine vietnamienne) ainsi que maïs fourrage et maïs alimentaire (Géant vert) qui eux, ne sont pas transgéniques.

Pour ta gouverne, sache que José Bové ne combat pas que contre les OGM. Jette un coup d’œil sur les 125 propositions des collectifs antilibéraux. À gauche, juste sous les portraits de Clémentine. Tu verras qu’il y a de la matière, et de la bonne !

J’aime bien Clémentine aussi.


Un autre monde est possible. Mieux informé.

389)
Roger Cuneo
, le 09.02.2007 à 18:53
[modifier]

ToTheEnd, ce n’est pas que je te cherche des poux dans la tête, mais j’ai besoin d’une précision à propos de ton 375, où tu répondais à mon affirmation qu’on n’était pas taxé sur une plus value réalisée sur la différence entre une action achetée, puis revendue.

Tu dis: “Bon, une rapide note pour répondre à Atypo sur le fait qu’en Suisse, les actions sont “imposées” sous deux formes: les dividendes (35% à la source + déclaration) et les plusvalues réalisées sur ventes d’actions ou autres (annuellement au travers d’une déclaration).”

Juste un cas d’espèce: si j’achète, disons 1000 actions Tartempion au cours de fr. 100.– le premier janvier et je les revends au cours de (disons) fr. 190.– le 24 décembre de la même année (de manière à avoir quelques sous pour Noël), j’aurai réalisé un bénéfice de fr. 9000.—. Peux-tu me dire comment je serai taxé sur mon bénéfice? Ca m’intéresse (non pas que j’aie de l’argent à placer, mais pour le principe). Merci.

390)
Roger Cuneo
, le 09.02.2007 à 18:57
[modifier]

Tom 25, que Anne soit jeune et jolie, c’est vrai. Mais elle est MA soeur, et à personne d’autre. Rendons à César que qui est à… ect….

391)
Tom25
, le 09.02.2007 à 19:03
[modifier]

Moi j’ai envie de voter pour José Bové uniquement pour qu’un candidat à la présidentielle qui est en tôle ramasse pas mal de pourcentage de voix. Au coup précédent, le monde s’est indigné du pourcentage du FN en France, je rigolerai de voir les titres … :-)))

Dites moi, combien de maïs il a arraché José ? Non je demande car j’ai vu aux infos qu’il avait eu 6 mois, et j’ai vu aussi que les 2 gars qui avaient tabassé les 2 institutrices avaient eu 6 mois aussi. Puisque la peine est identique, je veux juste calculer combien vaut, en maïs, un être humain qui se fait rouer de coups.

Okazou stp, comment fais-tu pour mettre le trait juste au dessus de ta signature ? Moi, soit il est collé, soit il y a un saut de ligne.

392)
Okazou
, le 09.02.2007 à 19:19
[modifier]

« S’agissant des putes, j’ai toujours pensé que dès que l’on vendait sa force de travail, physique ou intellectuelle, on faisait un peu la pute, quelque part… C’est vrai aussi que ça n’est pas tout à fait la même chose d’être prof. libérale que caissière à Carrouf. Encore que pour ma part, je n’ai pas de patron, mais j’ai des clients, c’est parfois assez proche. ;-)) »

Très drôle, en effet, cette « analogie », elle méritait son « smiley » !
Il faudrait que tu te fasses mettre à longueur de journée pour que tu puisses l’ouvrir sur le sujet. Pas théoriquement mais bien réellement et profondément, par un mec bien viril et bien doté. Tu aurais alors une opinion sur la prostitution et les filles. Une vraie. T’es un mec, toi, un vrai !


Un autre monde est possible. Respectueux des femmes.

393)
Tom25
, le 09.02.2007 à 19:51
[modifier]

Je ne pense pas qu’on «fasse un peu la pute» quand on travaille. Je ne parlais pas, et je suppose qu’Atypo non plus, des malheureuses qui font le trottoir et des dizaines de passes dans la journée. Je parlais de celles à 200 € la nuit qui le font librement, en complément de leur travail et qui en sont pleinement satisfaites. J’écoutais un jour une émission ou une mère de famille avouait l’avoir fait et regrettait ce temps là. «Argent facile et belle vie», ceux sont ces mots. Moi je m’en fou, tant qu’elles le font de leur plein gré. J’ai pris cet eexmple car on utilise souvent l’expression «faire la pute» pour quelqu’un qui a un comportement destestable.

Bon, tu ne m’as pas dit pour les tirets. Si tu m’explique comment faire tu as le droit à une passe gratuite. Moi comme je ne peux plus de toute façon alors … :-))))))))))))) T’as vu, j’en met beaucoup hein ! J’déconne hein ! Faut bien rigoler, on peut aborder des sujets sérieux, et déconner sur d’autres sujets tout aussi sérieux, sans pour autant être un salopard irrespectueux.

394)
Okazou
, le 09.02.2007 à 20:10
[modifier]

« Okazou stp, comment fais-tu pour mettre le trait juste au dessus de ta signature ? Moi, soit il est collé, soit il y a un saut de ligne. »

Cher Tom25, comme tous les couillons que nous sommes ici j’ai appris sur ce fil qu’il suffisait, avec Textile, de glisser un <br> (break) juste avant le saut de ligne (donc juste après mes—) pour le transformer en passage à la ligne sans saut de ligne.

J’ai essayé de te passer toute la syntaxe Textile que je connais mais ce n’est pas trivial et c’est long. Pour l’heure, une araignée m’attend et je n’ai pas fait la mayonnaise. Alors, pour la passe gratuite, ce sera plus tard.


Un autre monde est possible. Plus gourmand.

396)
Tom25
, le 09.02.2007 à 20:48
[modifier]

Merci Okazou. J’avais lu mais c’était en milieu de semaine, et j’avais affiché le source de la page et j’ai effectivement vu ce
mais je pensais qu’on l’obtenait avec Shift-Return, ce que j’avais fait mais ça n’avait pas marché. Shift-Return ne fait rien tout seul, et ça saute 2 lignes s’il y en a deux. Il y a un shift-return avant cette phrase.

Il y en a 2 avant celle-ci.


Thomas, qui dévit un peu du sujet initial et qui s’en excuse. Mais je suis un peu pardonné car j’ai ajouté un lien pointant sur Cuk dans mon site :-) .

Edit : Merci également à Saluki.

398)
fxprod
, le 09.02.2007 à 22:32
[modifier]

Si vous pouviez faire la même chose pour Hervé cela serait sympa .

400)
Anne Cuneo
, le 09.02.2007 à 23:02
[modifier]

Ca me fait tout de même assez plaisir qu’on arrive à 400 commentaires en partant de l’évasion fisacale d’un fortuné qui en fait n’aurait pas besoin de s’évader, il a assez de fric pour ça, d’ailleurs, ce sont seulement les fortunés qui s’évadent, les autres ne peuvent pas… Et 400 commentaires là-dessus, c’est trop bien!

401)
Anne Cuneo
, le 09.02.2007 à 23:07
[modifier]

François, viens mettre le quatre centième pour clore ce fil ;°))

PS au 400e Zut, Saluki, je n’ai vu ton commentaire qu’après avoir envoyé le mien, c’est vrai que François aurait été plus représentatif – moi qui suis arrivée tard et qui ai été plutôt lectrice que participante au débat, je n’ai vu que la possibilité d’y aller du 400e. On a parfois de ces réflexes gamins…

403)
alec6
, le 09.02.2007 à 23:32
[modifier]

Je suis déçu, moi qui pensais qu’on allait réagir à mon 379… Bon il va falloir que je revienne sur le sujet dans une humeur ou quoi ?
Peut-être pas finalement, le sujet est dans les têtes de tout le monde et les rapports officiels des uns et des autres se suivent et malheureusement se ressemblent…

Tom, 25, je te rassure, je fais aussi des fautes, mais le correcteur d’orthographe de Firefox rempli son office pour le vocabulaire et une relecture fais le reste pour la grammaire…

404)
Okazou
, le 10.02.2007 à 01:10
[modifier]

> alec6

Ton 379 est impeccable et je pèse mes mots. Maintenant, si personne ne conteste tes propos c’est peut-être qu’ils sont reconnus par tous, ce qui nous ferait franchir un grand pas !

Royal, te dis-je !

« une vision bicéphale du monde : la nature à ma droite, l’homme à ma gauche… »

La nature, c’est nous. TU es la nature, JE suis la nature. Nous sommes la nature physique et nous sommes la conscience de la nature. Nous sommes l’objet naturel le plus extraordinaire. Meilleure raison de rester modestes.

« Le capitalisme crèvera parce que sa raison d’être, la croissance est antinomique avec le monde fini dans lequel nous vivons. »

Ne nous retire pas, s’il-te-plaît, le mérite de l’aider un peu à crever.

« Le capitalisme ne s’oppose pas au socialisme, au communisme ou à l’altermondialisme, il s’oppose au mode de vie des indiens d’Amérique ou des papous de nouvelle Guinée… »

Le capitalisme s’oppose à l’humanité. Point.


Le monde n’est pas une marchandise.

405)
François Cuneo
, le 10.02.2007 à 08:54
[modifier]

Je suis déçu, moi qui pensais qu’on allait réagir à mon 379… Bon il va falloir que je revienne sur le sujet dans une humeur ou quoi ?

Pas de problème.

406)
Roger Cuneo
, le 10.02.2007 à 09:55
[modifier]

ToTheEnd, je suis moi aussi un peu déçu de ne pas avoir de réponse de ta part à mon 389 lui même à la suite de ton 375, où tu disais:

“Bon, une rapide note pour répondre à Atypo sur le fait qu’en Suisse, les actions sont “imposées” sous deux formes: les dividendes (35% à la source + déclaration) et les plusvalues réalisées sur ventes d’actions ou autres (annuellement au travers d’une déclaration)”.

Précise.moi comment le bénéfice entre l’achat et la vente d’actions achetées et revendues la même années fiscale (dans mon exemple fr. 9’000.—) est-t-il taxé? Car, mais je puis me tromper je ne suis pas un éminent économiste Professeur à la Sorbonne, je croyais être dans le vrai en disant qu’en Suisse (mais qu’en est-il réellement ailleurs) ce bénéfice n’est pas taxé. Oui, ma fortune ayant augmenté de fr. 9’000.– , je payerai un impôt sur la fortune augmentée de ce montant supplémentaire. Mais tu sais bien que ce n’est pas le même taux, le même calcul que l’impôt sur le revenu, (ici le bénéfice de fr. 9’000.-). Si je gagnais ces mêmes fr. 9’000.—en heures supplémentaires, par exemple, je serais taxé sur ce montant (qui viendrait s’additionner à mes gains ordinaires et me ferait passer dans un taux d’imposition de loin supérieur), et en plus sur ma fortune ainsi augmentée. Rassure-moi, dis-nous que je me trompe, car sinon mon affirmation serait exacte et voudrait dire que les actionnaires ne payent pas d’impôts sur le bénéfice réalisé en bourse. (Je ne parle pas des dividendes).

407)
Roger Cuneo
, le 10.02.2007 à 09:59
[modifier]

Oui, je sais qu’on a dit plus haut comment éviter les mots biffés par erreur, mais il y a trop à regarder. Je demanderai à François comment éviter cette maladresse à l’avenir. Faites comme si les traits n’existaient pas, un peu d’imagination, voyons.

408)
Tom25
, le 10.02.2007 à 10:14
[modifier]

Bon ben je continue puisque François doit clore au 500e :-) .

Alec6, je n’ai pas de correcteur orthographique avec FireFox, j’en avais un quand j’utilisais Safari mais ce dernier me gonflait trop (incompatibilité avec certains sites etc.). Je suppose qu’il faut installer un module. Mais les modules de correction orthographique et grammaticale ont peur avec moi, ils voient bien tout le travail qu’ils auront à faire et ils ont bien compris qu’ils dépasseront alégrement les 35h. Par conséquent ils se cachent quand je les cherche sur internet :-) . Ca me fait penser à un gars qui avait posté sur un autre forum un truc du genre : «Comman faire pour ampéché Safari de metre des petit soulignemant rouge en dessou de tout les mot que j’écri ? sa m’énerve !» :-)))) Je ris car je suis content, j’en ai trouvé un de pire que moi !

Anne remarque qu’il y a eu 400 posts, ce sujet tient à cœur à tout le monde. Comme l’a dit Roger on nous culpabilise d’un côté, et de l’autre on nous pousse à consommer. Et je suis sûr que beaucoup d’entre vous sont comme moi, par exemple je culpabilise quand je pars au ski, je me dis que je vais brûler du mazout pour y aller, prendre les remontées mécanique etc. Je culpabilise quand j’achète un magnétoscope, je me dis que le gars qui l’a assemblé vit dans un sous sol. Mon voisin me raconte ses problèmes, sa voiture ne passera pas le contrôle technique et il n’a pas de quoi la faire réparer. Et il y a de grande chance qu’il perde son emploi d’ici la fin de l’année. Bref, il y a 30 ans j’étais trop petit pour comparer, mais il me semble qu’il y avait moins de pression (en tout cas c’est ce que disent les plus agés).

Alec6 j’ai un peu réagi à tom post 379 en parlant du coût de l’énergie. Mais il glace un peu ton post, il glace parce que c’est vrai. Toutefois, mes 2 sœurs bossent dans le pétrole, les 2 disent la même chose. Pour l’instant on s’arrête de pomper dès que le pétrole devient “sale”, ou difficile à pomper. Quand les nappes “faciles” d’accès seront vides, on retournera pomper les “fonds de nappes” et/ou on ira créer des puits à des endroits quasi inaccessibles (inexploités aujourd’hui). Ce sera plus cher c’est tout.

409)
Roger Cuneo
, le 10.02.2007 à 10:30
[modifier]

Après mon 406 je viens d’avoir une “illumination” (n’est pas poète qui veut), qui montre d’une part mon esprit d’escalier, et par ailleurs la perversité du système:

Si personne ne vient contredire mon affirmation (on ne paye pas d’impôts sur les plus values entre l’achat et la revente d’action en bourse (appelons les “bénéfices”) l’ironie finale c’est que l’actionnaire qui s’enrichit en délocalisant (ou “dégraissant”) , ne payera pas d’impôts sur le bénéfice ainsi réalisé par la hausse des actions qui découle des licenciements, mais que les travailleurs ainsi mis au chômage payeront des impôts sur le chômage touché. Mais peut-être que je suis de mauvaise foi… (ou que je me trompe). Je dirai même que je le souhaite.

410)
Tom25
, le 10.02.2007 à 11:05
[modifier]

Moi j’ai toujours entendu dire qu’on ne payait pas d’impôt sur les bénéfices d’actions. Puisque les bénéfices, c’est ce qui reste après paiement des impôts par la société, donc c’est déjà APRES impôt. Mais … ?

Concernant le texte qui se barre et autres petits soucis, pourquoi ne faîtes vous pas comme sur McBidouille, à savoir un bouton Réagir qui renvoie sur le forum. Le 1er post du topic étant le texte d’humeur ? Ca évite d’avoir à travailler sur ces détails, on aurait droit aux smileys, on verrait qui est en train de lire, en train de poster etc.

Enfin je dis ça, je fais comme les gens qui m’écrivent à propos de mes programmes “votre truc est bien mais s’il faisait ça, ça et ça il serait encore mieux” :-)) . Des fois je fais, des fois non.

A ce sujet, puisqu’on parle pognon, il y a un de mes softs qui est shareware (un jeu mémory), je réitére ce que j’ai dit sur le forum, si certains le veulent, qu’ils m’envoient un email avec leur nom et je leur renverrai un code d’enregistrement. Je l’offre car on n’en va quasiment pas, mais si j’en vendais autant que Johnny vend de CD, je triplerai le prix et je ne donnerais aucune clef ! :-)) .

411)
alec6
, le 10.02.2007 à 11:12
[modifier]

Je crains cher Roger que personne ne vienne te contredire car c’est effectivement l’un des effets pervers du système.
Ne pas oublier comme je l’ai dit plus haut que l’humain dans l’entreprise est désormais une ressource au même titre que les emprunts, les matières premières, les locaux, les machines, etc. A ce titre la ressource humaine est une variable d’ajustement comme une autre…

Armé de sa calculette, notre financier va calculer s’il est plus intéressant de fabriquer ici plutôt que là bas, s’il est plus intéressant d’augmenter les salaires que de les baisser (tout le monde connait la réponse…) ou s’il est plus intéressant de délocaliser le siège social à Paris, à Guernesey ou à Gstadt ! Car, je le répète, le but ultime est de faire du bénéfice (ce qui reste quand on a tout payé) et plus le bénéfice est important plus l’actionnaire est content ! Généralement le financier est aussi actionnaire ! Étonnant non ?

412)
Anne Cuneo
, le 10.02.2007 à 13:10
[modifier]

Moi j’ai toujours entendu dire qu’on ne payait pas d’impôt sur les bénéfices d’actions.

On paie, on paie, mais une somme infime, une poussière de pour cent. Ça n’a rien à voir avec les impôts qu’on paie sur le revenu du travail.

Tu te souviens qu’au forum alternatif mondial, dans des concerts géants à travers le monde, on demandait la taxation sérieuse des bénéfice pour donner à bouffer à tout le monde. La taxe Tobin, tu vois? Jusqu’ici, c’est une utopie. Espérons. Et demandons-la, à force, ça pourrait même marcher…

413)
ToTheEnd
, le 10.02.2007 à 13:10
[modifier]

Roger: du calme, j’arrive! Je sais que j’ai été assidu et prompt cette semaine à rebondir sur tes commentaires, mais figure-toi que ces 15 dernières heures ont été intenses (mais dans un autre registre).

Alors pour répondre à ta question en 389 et 406, c’est très simple et tu trouveras une explication détaillée de mon résumé sous Instructions générales sur la manière de remplir sa déclaration

Mais tout d’abord, il faut savoir si tu pratiques le boursicotage de façon professionnelle ou non. J’avais eu une discussion assez intéressante à ce sujet pendant une soirée avec un avocat spécialisé dans la fiscalité. En bref, si tu te fais des dizaines de milliers de francs par an de bénéfices et que tu dis que tu es un HEC au chômage… c’est clair que tu vas te prendre un redressement dans ta gueule car cette activité ne sera pas considérée comme une simple opération annexe à classer sous la fortune, mais comme un métier qui te procure un revenu.

Par conséquent et pour résumé, faire 2 ou 3 coups par an qui te rapporte quelques milliers de francs, tu seras taxé sur l’annexe 1 (état des titres) de ta déclaration, donc sur ta fortune. Par contre, si tu es ferblantier, ou à fortiori gestionnaire de fortunes, et que tu gagnes 50K, 100K ou 900K par an grâce à des plusvalues sur les ventes d’actions, il n’y a aucune chance que tu sois imposé via la fortune, tu le seras sur tes revenus. Donc ça ne sera par quelques pourcents comme l’affirme Anne!

O: je parie que tu n’as même pas été lire le lien que je t’ai donné. Dire que ce type est honnête et ne pas voir en lui un petit gaucho égocentrique en mal d’image, c’est lourdement se tromper sur le personnage. Tu penses toujours que dans ce monde politique, il y a les bons et les gentils parce que tu as comme livre de chevet “Alice au pays des merveilles”. Bové n’est qu’un pauvre type doublé d’un menteur et opportuniste né, comme tout personnage qui aime le pouvoir et donc la politique. Ne t’étonne donc pas trop que nous ne soyons jamais d’accord.

Tom25: arrête de regarder TF1! Aucune fille ne fait ça pour 200 euros la nuit et le choisi. Si tu parles de prostitution de luxe, où les filles choisissent effectivement elles-mêmes leur destin, on parle de 3’000 à 5’000 euros la nuit au minimum… certaines actrices ou top models (pas “top manager” hein!) demandent même jusqu’à 100’000 euros.

T

414)
Roger Cuneo
, le 10.02.2007 à 14:02
[modifier]

ToTheEnd je n’avais pas compris, (vu, lu) que tu proposais un lien à consulter, je vais le faire après avoir expédié ce message.

Juste une petite remarque à propos des dernières lignes de ton 413: tu dis …prostitution de luxe à partir de 3’000 euros la nuit et que ça peut monter jusqu’à 100’000 euros.

Mais alors on appellera comment les gains annexes d’un certain chanteur qui peut se faire je ne sais combien, mais encore plus qu’une “fille” en vantant des lunettes? Et, comme je ne suis pas nationaliste, j’ajoute: ou ce joueur de tennis qui touche plus d’un million de dollars pour se raser devant des photographes avec un rasoir Gillette?

Quant à moi je ne boursicote ni en professionnel, ni en amateur…

415)
Anne Cuneo
, le 10.02.2007 à 14:14
[modifier]

O: je parie que tu n’as même pas été lire le lien que je t’ai donné. Dire que ce type est honnête et ne pas voir en lui un petit gaucho égocentrique en mal d’image, c’est lourdement se tromper sur le personnage. Tu penses toujours que dans ce monde politique, il y a les bons et les gentils parce que tu as comme livre de chevet “Alice au pays des merveilles”. Bové n’est qu’un pauvre type doublé d’un menteur et opportuniste né, comme tout personnage qui aime le pouvoir et donc la politique.

TTE: Que tu ne sois pas d’accord avec certains d’entre nous, OK, c’est ton droit. Mais stp pas sur ce ton-là, ça me débequete complètement. Laisse ses opinions à Okazou, et si tu n’es pas d’accord, ce n’est pas nécessaire d’adopter ce ton insultant. Au lieu de discuter avec toi, on pourrait te traiter de droiteux libéral égocentrique en mal d’image, ça mène où? Nulle part. Si tu trouves certains interlocuteurs nuls, tu les laisses tomber, c’est-à-dire tu les ignores. Pas nécessaire de leur foutre des baffes par écrit.

Quant à la taxation des bénéfices, tu parles des gestionnaires de fortune. Mais la question posée ne l’était pas par rapport à ces gens-là, et pour les autres, les gens qui ont des actions en plus d’autre chose, d’une profession, les bénéfices sont taxés de manière infime, je maintiens, et bien des économistes le maintiennent avec moi, si j’ose dire.

Pour les intéressés, voir ici On trouvera des définitions, et des liens pour et contre.

416)
Roger Cuneo
, le 10.02.2007 à 14:14
[modifier]

ToTheEnd, j’ai ouvert le lien, je l’ai parcouru (non, pas lu), tu m’en demandes trop, je ne peux pas comprendre, entrer dans cette prose, non pas parce qu’elle n’est pas intéressante, mais elle est trop fastidieuse pour moi. Navré, il y a peut-être la réponse aux questions que je te pose, je resterai dans mon ignorance, donc dans mon arbitraire.

Anne: j’avais oublié cette loi Tobin, dont tu parles; je savais bien qu’on avait déjà soulevé ce sujet quelque part…

417)
Tom25
, le 10.02.2007 à 14:19
[modifier]

Ah non ce que j’ai entendu c’était à la radio (Europe 1, France Inter ? je ne sais vraiment plus). Et le reste je l’ai su de vive voix, suite à un malentendu. Et en discutant de ça avec d’autres personnes (collègues, amis etc.) il leur est arrivé la même mésaventure. D’autres encore, ceux sont leur gosses qui leur racontent que des amies (mais aussi amis sans le e bien que ce soit plus rare) font ça pour pouvoir s’offrir un tas de choses (fringues sorties etc.). Il s’agit de fille étudiante non dans le besoin.

Maintenant il est clair que malheureusement, le plus souvent, il semble qu’il s’agisse de filles (ou de garçons) qui n’ont pas choisi (et/ou qui sont dans le besoin). C’est un tout autre débat. Je le répète, j’ai pris cet exemple par rapport à l’expression utilisé pour les salopards qui voient le fric avant leur propre estime. Car c’est bien là le problème. J’ai parlé de mon jeu mis en shareware, pourquoi on en a fait un shareware ? Déjà pour s’amuser à faire un système de clef, une période d’essai du logiciel etc. Mais aussi parce que ça me gonfle de me rendre compte qu’un tas de gens utilisent un tas de freewares sans même prendre la peine d’envoyer un petit mot gentil à l’auteur. Chose que je fais systématiquement. Bref, je suis heureux quand quelqu’un m’envoie un mot sur un de mes logiciels, même si c’est pour des critiques, au moins il se donne la peine de s’investir un minimum, et ça me suffit. Et à chaque fois que quelqu’un m’écrit je lui propose mon shareware. Ce qui est reproché à certains grands patrons, c’est qu’ils donnent vraiment l’impression que ça ne leur fait ni chaud ni froid de la reconnaissance et un merci, seul le chèque compte. D’où le terme maintes fois employés ici d’inhumains

Alec6, j’ai téléchargé le plugin dictionnaire MySpell et il me souligne de rouge certains mots (le bougre :-) ), mais comment je fais pour avoir des propositions de corrections ? Je n’ai pas trouvé d’aide. Et, comme tout travail mérite salaire, je suis prêt à t’envoyer un chèque pour ce renseignement. ;-)

418)
ToTheEnd
, le 10.02.2007 à 14:33
[modifier]

Je ne t’avais pas encore fourni de lien à lire. J’ai dit “du calme” parce que tu m’interpelles sur le même point à 18h53 hier et à 9h55 aujourd’hui (dois-je préciser que je dors du sommeil du juste à cette heure).

Pour répondre à ta dernière question, Federer doit plus ou moins tout classer, dès que c’est sonnant et trébuchant, dans sa rubrique “revenu” et il est donc taxé.

Je sais que tu ne vas pas le plaindre, mais quand Federer gagne un tournoi du grand Shlem comme l’Open d’Australie le mois dernier, il reçoit bien un chèque de 1 million de dollars… toutefois, quand il arrive en Suisse, les taxes lui laissent 440’000 dollars. Avoue que c’est tout de même une bonne “ponction”.

T

419)
Saluki
, le 10.02.2007 à 14:40
[modifier]

O: je parie que tu n’as même pas été lire le lien que je t’ai donné.

Si, il a dû le faire, mais il n’a pas de réponse casuistique adéquate, donc il pense que nous l’aurons oublié?
Je répète donc: Nicolas Demorand est un VRAI journaliste car il a arraché le faux nez du Bové.

Edit; Bové et Beauveau, ça pourrait aller de paire. Edit de l’Edit: c’est un jeu de mOts…

420)
ToTheEnd
, le 10.02.2007 à 15:31
[modifier]

Anne: je rentre dans le cadre à O à juste titre car il ose dire que Bové est, je cite, “l’honnête homme, le citoyen responsable, résolu et généreux”.

Or, d’honnêteté, il n’a peut être que la moustache… le lien que je donne est sans équivoque et démontre, textuellement et oralement, que ce sombre égocentrique est comme les autres: un vil menteur de mauvaise foi qui arrange la vérité quand ça sert ses intérêts de candidat à la mord moi le noeud.

Enfin, tu continues de me lire de travers… mode Infrarouge. Je n’ai pas dit que seuls les gestionnaires de fortunes étaient taxés. J’ai dit que dès que tu commences à engranger des bénéfices importants et répétés dans les gains réalisés en revendant des actions, tu serais taxé sur le revenu… donc fortement. Proposer en pirouette un lien vers un économiste qui propose de taxer de 0.05% à 1% ces transactions n’y change rien puisqu’en Suisse, sur les revenus, tu es déjà bien plus taxé que ça!

Mais si tu veux que des riches payent encore moins sur cette transaction… allons-y, on n’est plus à une débilité près!

Roger: le document n’était qu’une référence complète et j’ai répondu à tes questions… mais pour rien il semblerait. Je vais donc te donner 2 exemples concrets:

Admettons que François, instituteur de son état et payé comme tel, joue un coup en bourse lundi en achetant des actions pour un montant de CHF 10’000 balles. Vendredi, suite à des nouvelles délirantes qui ont fortement influencé le titre en semaine, l’action prend +50%. François revend ses titres et touche CHF 15’000 balles. Bénéfice: CHF 5’000 balles (un peu moins en réalité car il y a des frais, mais c’est infime).

Dans ce cas, si c’est le seul coup qu’il fera en 2007, il aura le droit de mettre ce “pactole” dans la case fortune… et sera donc taxé d’à peine 1% à 3% en fonction de sa fortune.

On est effectivement dans le cas qu’Anne dépeint, François sera très faiblement taxé.

Maintenant, ton fils est touché par le divin “Capital” et peu lire dans l’avenir. Il se met à faire des bons coups en bourse comme cité précédemment mais une fois par semaine. A la fin de l’année, il aura réalisé une cinquantaine d’opérations qui lui auront rapporté au bas mot CHF 300’000 balles.

Du fait des gains qu’il aura réalisé (300K + son salaire d’instit!), de la fréquence des opérations (1x par semaine) et de l’assurance de ses investissements (il n’a pas perdu une fois), il ne pourra pas remplir sa déclaration sous “fortune”. Il devra inscrire ces montants dans ses revenus et sera donc lourdement taxé (revenus sur l’année >300K). Le pourcentage de la taxation? Dans les 25% de la somme (on est loin de “infime” cité par Anne!).

Est-ce plus clair ainsi?

T

421)
alec6
, le 10.02.2007 à 15:40
[modifier]

Tom 25… merci pour le chèque ! je vais pouvoir payer mes impôts avec… tu vois TTE, on s’adapte vite sur cuk !

Blague à part, je ne sais absolument pas comment le bignou peut proposer quoi que ce soit… Le soulignement m’interpelle, comme on dit ; j’en arrive parfois à devoir chercher sur google pour trouver la bonne orthographe. Souvent aussi le mot est tout simplement inconnu du dico en question. Présentement par exemple il ne connait pas le mot “bignou” = machin, turc, ordi, téléphone… Il ne connait que l’instrument de musique “biniou”. Les néologismes ne sont pas le fort des correcteurs d’orthographe. On s’en serait douté !

le 420… pour rien ! ;-))

422)
Roger Cuneo
, le 10.02.2007 à 15:47
[modifier]

ToTheEnd merci pour tes exemples:

Juste une question: si François réalise le bénéfice de 300’000 balles en une seule opération (je connais mon fils il en est capable. Bon, je fais peut-être preuve là d’un esprit de caste u peu trop développé, qu’en dis-tu François?), comment sera-t-il taxé, à part sur sa nouvelle fortune?

Pour ce qui est de mes rappels,je ne te pressais pas, j’avais seulement peur que tu aies décidé de ne plus intervenir, ce qui m’aurait chagriné.

423)
Saluki
, le 10.02.2007 à 17:07
[modifier]

Souvent aussi le mot est tout simplement inconnu du dico … il ne connait pas le mot “bignou” = machin, turc, ordi, téléphone… Il ne connait que l’instrument de musique “biniou”.

C’est bien le cas du Littré:

Etymologie : mot breton, plur. de beni, bobine BINIOU, n. m.
Instrument à vent breton apparenté à la cornemuse. Des binious.

Edit:

Si Okazou n’a pas répondu sur le moustachu c’est parce qu’il est allé tracter par là

424)
Atypo
, le 10.02.2007 à 17:09
[modifier]

Pfff ! J’ai pris du retard, moi. Je devrais bosser moins. ;-)

Alec6, Je suis d’accord; la planète va mal. Mais je m’oppose à votre affirmation selon laquelle elle serait foutue. Vous avez une vision en noir et blanc. Parce que, paradoxalement, les choses se sont parfois améliorées. La qualité de l’eau des rivières et des fleuves de France a beaucoup changé… en mieux. La Seine qui était un fleuve quasi-mort à cause des rejets industriels revit. Beaucoup de rivières ont retrouvé une eau de qualitè où les poissons revivent, donc tout n’est pas foutu. Parce que les politiques ont pris des décisions. Les nappes phréatiques souffrent et baissent… pour une bonne part à cause des agriculteurs qui ponctionnent la ressource. Si les politiques ne prennent pas de décisions, la situation continuera à se dégrader. Vous avez raison de dénoncer le problème des transports internationaux. Désigner le capitalisme et le marché comme seuls responsables n’engage que vous. Je ne vous suivrai pas là-dessus. Et encore une fois, les politiques devraient faire leur boulot.

La taxe Tobin ne s’appliquerait pas aux mouvements de capitaux tout simplement plutôt qu’aux plus values boursières ? Je dois avouer (si, si) que je connais vraiment mal ce petit monde.

Anne, vous ne voulez pas également sermonner un peu Okazou et Alec6 qui tiennent parfois des propos d’une grande violence, juste pour l’équité ?

Bon week end à tous

425)
ToTheEnd
, le 10.02.2007 à 18:10
[modifier]

Roger: bonne question que je suis obligé de scinder en 2 réponses. La première, c’est que très probablement (ce n’est donc pas une garantie), les impôts vont vouloir jeter un oeil à cette affaire. En effet, puisqu’ils lisent ce site, ils savent bien que François n’est pas un expert et que dès qu’il a 2 ou3 francs en poche, il quitte sa famille pour acheter un appareil photo, un amplificateur ou un logiciel de la “mort qui tue” car il n’y peut rien, il est ainsi. Il n’investirait donc pas en bourse, sauf si sa femme (et encore, je me demande la portée réelle de son influence sur lui!) l’oblige.

Un peu plus sérieusement, tu pourrais essayer de mettre ces revenus dans “fortune” et envoyer ta déclaration… peut être que ça passerait mais sincèrement, j’en doute.

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que tout est relativement automatisé aujourd’hui dans le contrôle des déclarations et qu’un tel écart de fortune d’une année sur l’autre ferait probablement sortir ta déclaration de la pile pour un contrôle “humain”. C’est à dire qu’un préposé aux impôts va éplucher tes comptes et te convoquer pour une explication… qui se soldera probablement par une imposition comme “revenu” et non fortune.

Ceci n’est qu’une opinion… si quelqu’un qui bosse aux impôts en Suisse ou à une expérience à ce sujet, je le lis volontiers.

Ma seconde réponse sera un peu plus “logique”.

Jouer en bourse n’est pas un si grand jeu que ça si tu veux gagner. Bien sûr, dans les années 2000, tu pouvais acheter plus ou moins n’importe quel titre technologique et voir l’action faire +30% dans le mois suivant. Toutefois, cette époque est bien révolue.

Bien sûr, nous avons eu le témoignage ici même de personnes qui ont acheté des actions Apple ces dernières années et ils ont, comme tu peux le constater avec cette courbe (pas besoin d’être expert hein!), réalisé un joli bénéfice (s’ils ont vendu!).

Mais je ne pense pas que ces investisseurs à la petite semaine puissent arrêter de travailler demain car ils ont gagné des millions. Peut être ont-ils gagné quelques milliers de francs et qu’ils ont caché ça aux impôts, mais encore une fois, on ne parle pas de riches qui boursicotent des millions par an, mais de “tout le monde”… on s’éloigne donc du thème abordé ici: les riches qui volent ou trichent.

Enfin, connaissant tout de même un peu la situation financière de François, pour qu’il gagne 300K balles en bourse, il n’y arriverait pas avec des actions classiques. Il devrait acheter des options ou des produits financiers particuliers pour pouvoir, par exemple, mettre 10K balles et ressortir quelques semaines ou mois plus tard avec 300K!

Et ces produits financiers sont extrêmement risqués… il serait donc étonnant, encore une fois, que François parvienne à ce résultat et s’il y parvenait, très certainement que les impôts s’en mêleraient.

Mais bon, je crois aussi en ton fils! S’il y arrive, j’espère qu’il nous fera un chouette gueuleton (champagne à gogo!) et qu’il ne fermera pas Cuk en disant: “Adieu bande de prolos!”

T

426)
Tom25
, le 10.02.2007 à 18:48
[modifier]

et qu’il ne fermera pas Cuk en disant: “Adieu bande de prolos!”

:-))))))

Ayé, j’ai éclaté de rire et mon écran est plein de postillons à cause de toi !

427)
Okazou
, le 10.02.2007 à 18:59
[modifier]

Le problème des OGM, c’est un problème grave de la démocratie, de la transparence de l’information des populations, du principe de précaution, de la confusion entre laboratoires de recherche publics et des énormes boîtes, généralement américaines, de la chimie et des semenciers, c’est aussi le problème de l’accaparement par les multinationales semencières de l’agriculture et la mort de la paysannerie millénaire, c’est la scandaleuse brevetabilité du vivant. Ça ne se cantonne pas, loin s’en faut, aux épis de maïs encapuchonnés (ou pas) dont tes références bloguistes, ToTheEnd, se sont saisies pour tenter d’abattre l’homme honnête, citoyen responsable, résolu et généreux qui se nomme José Bové.

Je vous renvoie tous sur ce lien à visiter d’urgence . Un élément parmi d’autres mais qui parle.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas le problème évoqué par ToTheEnd, Les Faucheurs volontaires (paysans et non paysans mais tous citoyens, que des gens bien !) sont allés faire des dégâts dans une parcelle où poussait secrètement (tiens, tiens !) du maïs transgénique de Monsanto. On les accuse accessoirement sur un blog d’avoir, en faisant cela, disséminé les pollens du maïs. On a les oppositions qu’on peut et qui est petit restera sans doute petit.

Concernant les joyeux faucheurs, le jugement favorable du tribunal correctionnel de Toulouse a été annulé par le parquet (ministère de la Justice), les Faucheurs volontaires condamnés en appel et en cassation, neuf d’entre eux (alors que tous les faucheurs, bien plus nombreux ont déclaré avoir arraché le maïs transgénique) ont été condamnés à des peines de prison avec sursis et 4 mois sans sursis pour José Bové. Parmi les condamnés, tous destructeurs de maïs transgénique, on trouve aux côtés de José Bové, éleveur de brebis et producteur de lait, toute une bande de voyous du même accabit :

– le député Vert Noël Mamère ;
– le député Vert européen, vice-président du Parlement européen Gérard Onesta ;
– le conseiller général (élu départemental) Vert d’Aquitaine Michel Daverat ;
– le conseiller régional Vert de Toulouse Pierre Labeyrie ;
– l’ancien secrétaire national des Verts Gilles Lemaire ;
– Le conseiller municipal de Toulouse François Simon.

Autant de citoyens honnêtes et actifs que l’on voudrait faire taire en criminalisant leur action politique et en les condamnant. Il s’agit bien de procès politiques pur jus.
Tous, selon ToTheEnd, ne valent pas mieux qu’un George W. Sarkozy qui, lui, ne va pas s’encombrer de démocratie pour nous les faire bouffer, les OGM de ses amis de Monsanto.

La technique des politicards et particulièrement des politicards de droite (il faut s’intéresser plus à l’histoire qu’à l’argent, ToTheEnd, mais à chacun ses valeurs…) est de salir celui d’en face, cela épargne d’avoir à argumenter quand on ne le peut pas. Il faut diriger l’œil de celui qu’on veut tromper vers un fait fautif (ou qu’on déclare tel) mais parfaitement accessoire voire anodin, pour écarter son regard critique de l’énorme problème que l’on veut masquer derrière ce fait mineur. Facile, l’homme est un spécialiste de l’erreur… humaine. Y’a qu’à piocher !

C’est exactement ce qui se passe avec le fœtus de lièvre que tu lèves, ToTheEnd, sûr de toi et déjà triomphant. L’assurance, quand on ne sait pas de quoi on parle, devrait se muer en prudence.

Croire ToTheEnd sur parole, surtout quand il se gausse et joue son faraud, pourrait être une erreur.

• Merci Anne.


Un autre monde est possible. Sans OGM, sans brevets sur le vivant.

428)
Okazou
, le 10.02.2007 à 19:34
[modifier]

« Alec6, Je suis d’accord; la planète va mal. Mais je m’oppose à votre affirmation selon laquelle elle serait foutue. Vous avez une vision en noir et blanc. »

Non, en noir.

alec6 a toujours eu un petit côté pessimiste. Malheureusement, sur ce coup et au vu de l’absence de réactions des cons…ommateurs shootés à mort, il n’a pas tort.


Un autre monde est possible. Vivant.

429)
ToTheEnd
, le 10.02.2007 à 19:42
[modifier]

O: je vois, Bové est un peu le Jésus de la gauche… depuis le temps que vous l’attendiez. J’espère qu’il ne finira pas cloué sur du bois bio. Heureusement pour lui, nous ne sommes plus à l’ère du Christ, aujourd’hui il n’y a plus de peine de mort!

Si je résume, quand la justice ne punit pas assez, c’est qu’elle est mauvaise. Par contre, quand elle punit Bové, c’est trop.

La vie et la justice sont vraiment mal faites.

T

430)
Tom25
, le 10.02.2007 à 20:08
[modifier]

Honnêtement, j’ai un peu la flême de lire des pages sur José Bové. Mais qu’a t’il gagner au juste ? Quand quelqu’un ment, c’est pour bénéficier de son mensonge. Là il va perdre des journées à arracher du maïs, à se faire tabasser par les CRS, à risquer de la taule, mais dans quel but alors ? Puisqu’il n’y a rien de mal dans les OGM, pourquoi José en dénonce l’usage ?

J’étais contre José Bové lorsqu’il a saccagé le MacDo de Millau, c’est peut-être de la merde, mais c’est écrit dessus, en gros, en fluo, et ça clignote. On oblige à écrire Fumer Tue sur les paquets de clopes, étant non fumeur … Pourquoi n’écrit-on pas, en gros, sur les boîtes de légumes transgéniques OGM, on ne sait pas trop ce que ça fait, rendez-vous dans 10 ans ? Quitte à mettre un petit air de Bruel dans une mini radio comme on en met dans les cartes d’anniversaires.

Parce que même, même si on me dit que c’est bien les OGM. Si moi je n’en veux pas ! JE N’EN VEUX PAS ! Je n’ai pas le droit ? On écrirait la provenance de la viande et des fruits et légumes en gros mais pas s’ils sont transgéniques ou non ? C’est quoi ce bordel ?

431)
alec6
, le 10.02.2007 à 20:10
[modifier]

TTE, si je comprends bien, Jésus est un Bové de droite ?

Nan, je blague ! Quant aux condamnations… il eut peut-ête mieux valu qu’il attaquât une petite vielle dans la rue pour lui piquer son sac à main que de ratiboiser quelques épis de maïs… puisqu’il semblerait, aux dernières nouvelles que la peine encourue ne soit pas pire !
Passons !

Pour en revenir à ma vision en noir effectivement, j’espère me tromper, je le souhaite même ardemment ! Et tous ceux qui se penchent sérieusement sur le sujet depuis des lustres, aussi ! A la seule différence que le citoyen lambda que je suis peut souhaiter avoir tort, non les scientifiques dont le travail n’est ni d’avoir tort ni d’avoir raison, mais d’avancer des hypothèses qui se vérifient dans le cadre d’une probabilité très élevée. Ce qui est le cas.
Exit donc les théories fumeuses sur un réchauffement dont les causes “pourraient” ne pas être qu’anthropiques. Aux dires même d’Hervé le Treut (climatologue français et spécialiste international incontesté), les autres causes, sont HORS SUJET.

Quant au capitalisme comme source du problème, je me suis sûrement mal exprimé, mais je ne le désigne pas comme l’unique cause, puisque je ne l’oppose pas aux autres systèmes “concurrents” tels le socialisme, le communisme ou je ne sais-quoi-disme… Non. Je désigne en fait l’occidentalisme triomphant et planétaire comme pensée et action destructrice (rien que ça), conséquence d’une vision qui pose l’homme comme étranger à la Nature.

Malheureusement, il n’y a aujourd’hui pas d’autre système économique en action sur notre planète que le système capitaliste et occidental. Ce en quoi il est triomphant. L’autre système, dit communisme s’est effondré en 1990 et de toutes façon ne valait guère mieux, voire pire, dans le domaine de l’environnement !

432)
alec6
, le 10.02.2007 à 20:13
[modifier]

Tom 25, Bové (que je ne soutiens pas particulièrement, mais c’est une autre histoire) n’a pas saccagé le MCDo de Millau, il l’a démonté, ce qu’attestent les rapports de gendarmerie et les vidéos…

433)
Okazou
, le 10.02.2007 à 20:27
[modifier]

« Si je résume, quand la justice ne punit pas assez, c’est qu’elle est mauvaise. Par contre, quand elle punit Bové, c’est trop. »

Pourquoi oublies-tu les autres condamnés, ToTheEnd ? Aurais-tu une arrière-pensée ?

Si tu ne sais pas ce qu’est un procès politique, je te renvoie à l’histoire, y compris celle des nazis et celle de l’URSS, la méthode est toujours la-même.

Sur le fond. Les multinationales de la chimie veulent s’accaparer le marché des graines. Tu piges ? Ils veulent imposer leurs hybrides (stériles, chaque année il faut leur racheter la semence brevetée !) dûment brevetés et trafiqués biologiquement pour accepter les traitements des produits chimiques qu’elles produisent. Seul le produit désherbant Machin de Monsanto, sera accepté par les plantes trafiquées. Le maïs naturel en creverait, lui.

Autre exemple de la nuisance gravissime de ces boîtes. Les mêmes multinationales ont essayé de breveter le riz basmati (riz parfumé naturellement) à leur seul profit, interdisant aux paysans indiens, une fois le brevet obtenu, de faire pousser désormais le riz basmati qu’ils font pousser depuis des millénaires. Beaucoup de suicides aussi en Inde grâce au coton transgénique. Renseigne-toi, ToTheEnd, pour savoir qui tu soutiens vraiment.

De beaux salauds, non ?

Te souviens-tu que lors du décryptage du génome humain Français et Américains se sont trouvés opposés ? Les Américains brevetaient les gênes humains qu’ils décryptaient au fur et à mesure de leur décryptage. Les Français rendaient au monde leurs découvertes au fur et à mesure.

Monstrueux, non ?
En plus, on les a baisés, on a été plus rapides parce que sur ce coup-là on a été beaucoup plus intelligents qu’eux.

Il t’en faut plus (demande !) ou tu retournes à tes petites attaques bloguistes insignifiantes ? Ah, les « petits marquis » des blogs, on pourrait en parler longtemps !


Un autre monde est possible.

434)
Saluki
, le 10.02.2007 à 20:35
[modifier]

…citoyen responsable, résolu et généreux qui se nomme José Bové

Le nez dans le pipi ou pris la moustache dans le sac.

Quand au lien Google que tu cites, je l’ai envoyé le 8 à mes correspondants du monde agricole…et Alec6 !

Ne fais pas un contre-feu (ou un écobuage?) pour masquer le mensonge du moustachu.
Tu es en train de justifier à contrario son propos en ce qu’ “On peut dire n’importe quoi sur un blog!”

435)
ToTheEnd
, le 10.02.2007 à 22:51
[modifier]

Merci O de m’informer de ce qui se passe dans le monde… ayant uniquement TF1, le Wall Street Journal et Kronenbourg comme moyen d’information, je ne me rendais pas compte que des boîtes voulaient faire de l’argent.

Comme je suis un peu caisse et attendu dans l’autre pièce, je ne vais pas faire long.

Bové aime se poser en victime et ça lui permet d’attirer les médias qu’il aime par dessus tout (comme tout bon politicard)…

La démarche ressemble à celle de ceux qui sont dans le besoin!

La seule différence, c’est que la seconde catégorie a besoin des médias pour survivre alors que la première cherche à combler sa vanité.

T

436)
alec6
, le 11.02.2007 à 17:59
[modifier]

Concernant Bové et les OGM, il y a je crois deux problèmes distincts que l’on mélange à souhait afin de minimiser ou amplifier l’importance de l’un ou de l’autre selon le bord du côté duquel on se situe…

Pour ce qui me concerne du moins, je considère que les OGM sont une véritable arnaque commerciale avant d’être une saloperie biologique. D’une part on fait croire que les OGM vont régler le problème de la fin dans le monde quand le problème réel ne se situe pas au niveau de la production de telle ou telle culture mais dans la capacité politique des pays touchés à gérer des problèmes avant tout humains. Pour faire bref, à conditions géographiques et climatiques égales, les pays vivant sous une dictature on toutes les chances de connaître la famine quand les pays démocratiques ont toutes les chances inverses…
D’autre part, il est remarquable que 95% du marché des OGM concerne les pays riches uniquement, déjà en surproduction, qui n’ont donc pas besoin d’augmenter leur production pour nourrir leur population (sur la marche pour la plupart de l’obésité endémique !)
Les OGM en question sont généralement destinés à l’alimentation animale car nos pays riche sont, parmi d’autres défauts, d’énormes consommateurs de viande !

L’intérêt des OGM est foncièrement commercial quand on sait que leur usage implique de la part de celui qui l’achète l’achat du pesticide complémentaire, mais surtout interdit l’utilisation d’une partie de la récolte comme semence pour l’année suivante. Principe à la base de l’agriculture depuis la fin du paléolithique… C’est donc tout bénéf’ pour le semencier, puisque l’agriculteur doit racheter sa semence tous les ans avec les pesticides et les engrais qui vont avec. De cette façon il est assuré de pouvoir revendre sa récolte à un distributeur puisque son “produit” sera dans les normes instillées par… les lobies des semenciers et des distributeurs !

Quant au danger induit par l’usage des OGM (et autres saloperies) sur la biodiversité, les sols et tout le reste, on prend bien soin de les minimiser et de ne les étudier que dans un contexte restreint (voir le film dont le lien circule sur internet depuis des semaines) et surtout de ne pas lier la consommation d’OGM par exemple avec la présence des multiples polluants dans lesquels nous baignons. Or, un polluant chimique inoffensif à petite dose PLUS un autre polluant de la même espèce, plus un OGM du même acabit créent au final un coktail de la pire engeance qui soit. Ne pas s’étonner ensuite du nombre galopant de cancers qui nous affectent…
Passons… vaste sujet !

Quant au père Bové, son combat contre les OGM ou les néfastes food est fort louable, même si je ne suis pas certain de l’efficacité de ces méthodes.
Néanmoins, je me souviens de sa visite au petit père du peuple palestinien quand se dernier était encerclé par les chars de Tsahal… personnellement je n’appréciais pas le bonhomme ni par ailleurs les conditions de vie qui sont toujours imposées aux palestiniens par les gouvernements israéliens, mais c’est une autre histoire. De retour en France, le petit père Bové s’est fait l’ambassadeur de la cause palestinienne sans dire un mot sur l’attentat suicide qui quelques jours avant tuait treize israéliens dans un bus et qui n’avaient rien demandé ! Deux poids, deux mesures !

Ce qui ne manquât pas de choquer beaucoup ! Et moi avec.

437)
Tom25
, le 12.02.2007 à 09:08
[modifier]

Bien d’accord Alec6. Concernant le dernier paragraphe, je n’en avais pas entendu parler, et comme tu le soulignes, c’est aussi un long débat.

Ce qui est également choquant avec les OGM, c’est que bien souvent les patrons sont des hommes entreprenants, qui prennent des risques, et c’est tout à leur honneur. Mais là, avec les OGM, qui prend les risques ?

Tiens, j’ai un court-métrage qui m’est revenu à l’esprit, je l’ai vu il y a une vingtaine d’années, en noir et blanc (c’est un vieux film). Il reflète un peu ce débat :

C’est un homme qui vit seul avec son fils, et il fait son éducation. On les voit acheter une glace :

– Mais Papa, le Mr il s’est trompé, il t’a rendu le billet que tu lui avais donné plus la monnaie, il faut lui rendre.

– Non je garde tout. Mon fils, dans un monde de cons, faut être le plus con, sinon c’est toi qui va au fond.

Puis une autre scène ou ils sortent d’un magasin, le père sort du chocolat de ses poches.

– Mais papa, tu ne l’as pas payé ce chocolat, c’est du vol !

– Mon fils, dans un monde de cons, faut être le plus con, sinon c’est toi qui va au fond.

Puis plusieurs scènes du même genre se suivent, les années passent. Et à la fin on voit un type à la terrasse d’un café qui lit le journal, avec un gros titre : « Tue son père avoir l’avoir volé. »

438)
François Cuneo
, le 12.02.2007 à 09:31
[modifier]

Juste une question: si François réalise le bénéfice de 300’000 balles en une seule opération (je connais mon fils il en est capable. Bon, je fais peut-être preuve là d’un esprit de caste u peu trop développé, qu’en dis-tu François?), comment sera-t-il taxé, à part sur sa nouvelle fortune?

Tu vas voir ce que l’on va se faire comme pognon lorsqu’on revendra Cuk.ch.

Je refuse toute offre à moins du milliard.

Et l’argent ira aux rédacteurs, en tenant compte bien sûr du nombre de caractères écrits depuis le début de Cuk.ch, histoire de partager la somme d’une manière un peu juste.

Chuis pas salaud, moi. Enfin comme je serai très très riche, je le serai un tout petit peu pour Okazou:-)

439)
graffati
, le 12.02.2007 à 09:38
[modifier]

D’une part on fait croire que les OGM vont régler le problème de la fin dans le monde…

… Joli lapsus…

440)
Roger Cuneo
, le 12.02.2007 à 09:44
[modifier]

Ah! non François,

Selon les règles en vigueur de notre nouveau monde c’est au mérite que va le milliard de la vente de Cuk, non pas au partage. Alors je propose que l’argent revienne au rédacteur dont l’humeur a provoqué le plus de commentaires. Je le connais, c’est un pourfendeur du social, pour te remercier il t’offrira une plaque de chocolat (oui, il est Suisse).

441)
Tom25
, le 12.02.2007 à 09:53
[modifier]

François je m’excuse, je ne savais pas que tu étais sur le point de faire “un coup” en vendant Cuk ?! Je suis désolé de faire perdre de la valeur à ton site avec mes conneries, bourrées de fautes de surcroît. Si tu veux te faire du fric, il faut te débarrasser des mauvais, des branleurs, des boulets quoi …

Je t’autorise donc à effacer tous mes posts pour faire remonter la valeur des actions de Cuk, … … … moyennant une légère indemnité compensatoire bien entendu :-)) ).

Ah oui bien vu graffati, je n’avais pas noté fin dans le monde, mais je soupçonne Alec6 ne ne l’avoir pas fait par erreur ;-) .

442)
François Cuneo
, le 12.02.2007 à 19:26
[modifier]

Selon les règles en vigueur de notre nouveau monde c’est au mérite que va le milliard de la vente de Cuk, non pas au partage. Alors je propose que l’argent revienne au rédacteur dont l’humeur a provoqué le plus de commentaires. Je le connais, c’est un pourfendeur du social, pour te remercier il t’offrira une plaque de chocolat (oui, il est Suisse).

Ce monde nouveau est impitoyable.

François je m’excuse, je ne savais pas que tu étais sur le point de faire “un coup” en vendant Cuk ?! Je suis désolé de faire perdre de la valeur à ton site avec mes conneries, bourrées de fautes de surcroît. Si tu veux te faire du fric, il faut te débarrasser des mauvais, des branleurs, des boulets quoi …

Je t’autorise donc à effacer tous mes posts pour faire remonter la valeur des actions de Cuk, … … … moyennant une légère indemnité compensatoire bien entendu :-)) ). .

Non non, tu seras un alibi pour les investisseurs. Ils verront ainsi qu’on touche tous les publics:-)

443)
Okazou
, le 12.02.2007 à 19:50
[modifier]

Les jappements du Kiki à son ToTheEnd me résonnent encore dans l’oreille et je n’ai pu prendre le plaisir de leur répondre comme il se doit. Cas de force majeure, ma chérie rentrée samedi d’un mois de pérégrinations dans l’océan Indien, je lui ai consacré mon temps. Elle me manquait.

D’ailleurs, relecture faite des aboiements virant à l’ondinisme (je ne bois pas de cette eau-là) et considérant avoir largement répondu à 434 par 427 (qui s’adressait de plus au maître, pas au Kiki) et vu que et le maître et le Kiki ont cru bon de ne surtout pas poser le problème qu’ils estimaient avoir été exposé par un certain blog de petit marquis quand je me suis personnellement donné la peine de répondre par autre chose q’une adresse de blog (on a la politesse qu’on peut), j’ai décidé de ne pas répondre deux fois à la même question, surtout quand ceux qui questionnent en parviennent à considérer que Bové = Sarkozy. Un Français réfugié en Suisse leur conseillera les lunettes qu’il faut pour voir le monde avec l’accuité nécessaire.

Alors, pour que personne ne reparte les mains vides après cette mise au point, je donne à chacun du grain à moudre, le sac de grain bien ventru étant constitué par ce blog que Michel Onfray vient d’ouvrir à l’occasion de l’élection présidentielle et qui constituera, n’en doutez pas, le lieu où l’on pourra lire, loin de la pensée courte de petits marquis parisiens, les textes les plus pertinents de la campagne. Collé tout de suite dans mes signets.

Michel Onfray commence en fanfare avec un excellent papier, ce jour, sur la démagogie et ses pratiquants.

Exercice après lecture :
1 – Chercher les analogies entre le personnage dont nous parle Michel Onfray et José Bové ;
2 – Les exposer sur cuk.ch ;
3 – Les gens de mauvaise foi peuvent chercher sur un blog tout le mal que l’on peut dire de Michel Onfray et nous en faire part.

J’invite vraiment chacun à découvrir ce texte sur la démagogie . Que l’on soit favorable à l’un ou l’autre candidat, sa lecture est tout bénéfice. La parole nourricière.


Un autre monde est possible. Plus raisonné.

444)
Roger Cuneo
, le 12.02.2007 à 20:45
[modifier]

Citation de François Cuneo

“Ce monde nouveau est impitoyable”.

Pourquoi? Tu n’aimes pas le chocolat, peut-être?

445)
alec6
, le 12.02.2007 à 22:22
[modifier]

Du chocolat Noz je présume ?

Ha oui “fin” dns le monde… beau lapsus effectivement, j’avoue ne pas l’avoir fait exprès ! c’eut été trop beau. Je ne vais plus oser faire de remarque à Tom25 maintenant ;-))

Très bon papier d’Onfray comme d’ab’ !

Par ailleurs je viens de voir le meeting de Bayrou à Strasbourg sur la chaîne LCP, ce qui ne laisse pas de surprendre par le ton et la thématique à l’opposé de ce que nous servent le petit teigneux et mme Royal… Il est pour une fois rassurant d’écouter certains candidats et particulièrement celui-ci. Mais cela n’engage que moi !

446)
Saluki
, le 12.02.2007 à 22:31
[modifier]

qui s’adressait de plus au maître, pas au Kiki

Ni dieu, ni encore moins de maître…

Ce n’est pas parce que l’un ment beaucoup que l’autre doit en faire autant.
Baste, il suffit: le petit marquis comme tu le dis en a dit plus et mieux sur le sieur S que toi, mon pauvre ami. (je dis “pauvre” car si je disais “riche” la connotation serait par trop péjorative).

Si j’ai donné un lien, c’est simplement pour qu’on puisse entendre le propos, non par paresse intellectuelle, je n’ai simplement pas les talents d’imitateur d’un Canteloup ou d’un Le Luron. C’est plus facile de réfuter la forme que d’attaquer le fond, n’est-ce pas? Comme quoi les Jèses se travestissent, c’est vrai que le Carnaval a commencé à Venise. Parce que toi, tu ne donnes pas le lien vers le texte de M.Onfray?

C’est lui aussi, le petit marquis, comme tu le dis si bien, qui, a lui seul, a ridiculisé Robien d’un trait de plume et permis a Garffield de ne pas être radié pour cause de blog.

Edit de la nuit:
Un peu d’insomnie, j’attrappe “Le Monde” pour ses vertus somnifères et j’y trouve un article cosigné trois fois, dont Michel Onfray, qui tresse des lauriers à Joseph Bové et ajoute “Un autre monde est possible”. On connait la source!

447)
ToTheEnd
, le 13.02.2007 à 09:48
[modifier]

O: ainsi donc, nous avons à faire à un procès politique contre Astérix… je comprends pourquoi la Gaule est en émoi et que tu sois aussi excité (rien à voir avec le retour de ta douce).

Je sais que l’histoire t’est chère, mais il ne faudrait pas que ça t’empêche de comprendre comment le monde tourne aujourd’hui. Heureusement, je suis là, toujours prêt à te dispenser un petit cours gratuit!

Les OGM c’est pas bien. Je suis d’accord et je pense que ces politiciens ne font rien pour légiférer là-dessus car ils ne comprennent pas la portée du problème et que des intérêts français sont en jeux. Jusque là, rien de nouveau.

Mais est-ce que cela justifie tous les moyens? Y compris des actes illégaux?

Force est de constater que cette action n’a rien changé du tout dans ce combat. Au contraire, l’intervention de nos Gaulois a probablement plus causé de dommage qu’il n’a servi la cause.

De plus, faire la liste d’élus qui se sont retrouvés dans ce cirque ne m’étonne pas puisque quand on n’arrive à rien dans un hémicycle, on fait comme les gamins, on casse tout. Il est tout de même navrant de constater que ces personnages n’arrivent pas à faire changer les choses autrement qu’en saccageant un champ… pour avoir leur photo dans les journaux.

J’espère ne pas t’étonner en te disant qu’en prison, il y a moins de menteurs qu’en politique. Il faut dire que les murs des prisons sont biens construits et protège assez bien de l’extérieur…

Bon, à force de gueuler qu’il veut bien y aller en prison, l’Etat finira bien par céder et l’enverra faire un séjour au frais du contribuable. Ça coutera toujours moins cher que de le laisser dehors à tout saccager et surtout, ça nous fera des vacances dans nos médias… sauf s’il s’attaque à la cuisine de la prison pour “malbouffe” avec un couteau en plastique!

Gageons qu’en taule, un pantin de ce genre sera vite remis à sa place parce qu’on n’aime pas trop les égocentriques dans ce milieu.

Enfin, parce que ta culture légale à quelques siècles de retard ou pour modèle des régimes disparus depuis longtemps, il faut que je te mette à jour sur tout un pan de ton cerveau qui imagine que si on a pas arrêté séance tenante les 230 “collaborateurs”, c’est parce qu’un procès politique est en cours contre Astérix.

Ces 230 disciples sont venus au tribunal correctionnel de Toulouse dans le but de demander à être jugé en même temps que le Christ de la gauche: Astérix. Ça leur a été refusé parce qu’ils auraient du être poursuivis par la justice! En effet, un juge ne peut s’autosaisir et juger une personne, même si celle-ci le veut! C’est la loi, pas la politique.

Les 230 ouailles sont libres comme l’air dans un pays de droit, et non comme dans une république bananière.

Bref, libre à toi d’encenser le moustachu (vivement la barbe), mais on a les références qu’on mérite.

T

448)
Sadique de la forêt
, le 13.02.2007 à 12:59
[modifier]

Salut tout le monde!

Alors là mes petits amis, il me semble que vous êtes en train de prendre un sacré coup de mou!

C’est donc le moment pour le sadique de venir vous botter les miches à grands coups de tourne-plot, non mais!

Mais pensez donc à la petite mine déconfite de notre pauvre François s’il ne peut pas écrire le 500 ème… Moche non?

Bon d’accords, vous allez me dire que j’ai qu’à faire comme tout le monde et venir titiller la droite dure avec ma petite gauche molle…

Soit, mais j’ose pas, parce que chuis une pive autant en fiscalité qu’en politocailles!

Par contre, si vous ne réagissez pas, je profiterai de la grande détresse morale de François pour lui acheter Cuk pour le prix d’une pierre à lécher. Et si j’ai bien lu ce qui précède, il me suffira ensuite de supprimer les moches commentaires de Tom25 pour faire fortune…:) (Ceci est mon tout premier smiley, sûr qu’il vaut des ronds!)

A que si sadique tu seras, sadique tu resteras…

449)
Okazou
, le 13.02.2007 à 20:52
[modifier]

« Heureusement, je suis là, toujours prêt à te dispenser un petit cours gratuit! »

Merci, tu es trop gentil.

« Les OGM c’est pas bien. Je suis d’accord et je pense que ces politiciens ne font rien pour légiférer là-dessus car ils ne comprennent pas la portée du problème

Les OGM, ça pourrait être bien, au contraire. L’idée n’est pas scandaleuse. C’est comme l’Europe, pas cette Europe et pas comme ça. Pas ces OGM et pas comme ça. Le combat n’est pas du tout là-dessus. Quant aux élus, ils savent très bien où se situent les problèmes et les entretiennent contre leurs électeurs, contre la société. Ici se trouve une partie, une partie seulement, de la question.

« Mais est-ce que cela justifie tous les moyens? Y compris des actes illégaux? »

Tu nous fais là une réponse de Suisse. Typique.
Lorsqu’un problème de fond se pose aux citoyens suisses, que les élus refusent de traiter, ils disposent d’un moyen légal puissant. Ils lèvent un certain nombre de signatures et un débat est lancé. Tu en sais plus que moi sur le système mais sans doute les signatures recueillies amènent-elles à un référendum populaire et le peuple suisse peut s’exprimer, contre l’avis des élus s’il le faut.

Point de référendum de ce genre en France même si bien des élus en parlent. Encore ce que l’on entend à droite et à gauche ne concerne-t-il un appel à référendum que si la chambre l’avalise.

Clairement, nous sommes en France dans un système de démocratie purement représentative alors que vous disposez, en Suisse, de la démocratie représentative et de la démocratie directe. Autrement dit, vous disposez d’un recours. Pas nous.
On peut supposer que les abus des élus, chez vous, se font plus rares avec cette épée de Damoclès sur leurs têtes. Chez nous, ils sont monnaie courante. Dès que nous avons voté, les élus nous tournent le dos et vont dîner avec les banquiers ; nous sommes alors considérés comme des mineurs et n’avons que le droit de la fermer ; il nous reste nos pieds citoyens et la rue citoyenne pour les contraindre à limiter leurs excès.

Pour ce qui concerne les OGM, la démocratie est bafouée à plus d’un titre.

Par exemple, les Verts qui réclament avant les élections la transparence démocratique (un minimum non négociable dans une démocratie) signent les essais secrets d’OGM de plain champ (Voynet, ministre de l’environnement de Jospin) en connaissant parfaitement les dangers de dissémination des pollens et en sachant très bien que l’on ignore tout des risques encourrus par les autres plantes, les bêtes et les hommes.

Quand les élus se rangent du côté du profit des semenciers et producteurs de désherbants contre la population (80% des Français se déclarent contre les OGM), il est de notre devoir de citoyens responsables de réagir pour remettre de la démocratie dans l’autoritarisme du pouvoir. Enquêter pour connaître les parcelles ensemencées dans le plus grand secret, organiser une opération d’arrachage en convoquant la presse, diffuser les images et expliquer les raisons de cet arrachage, toutes ces actions enchaînées constituent une démarche véritablement citoyenne.
Ce sont alors ceux qui ne participent pas aux arrachages qui ne remplissent pas leur devoir citoyen de défense de la démocratie.

Tout ça pour obtenir un moratoire sur les plantations d’OGM en plein air et pour obtenir un véritable débat démocratique national, sans tricherie, sans mensonges, sans truquages, sur le sujet.

Quand aura lieu ce débat, alors nous saurons si nous devons lancer des programmes de recherche ou si nous les abandonnons. Cette fois, en connaissance de cause.

Maintenant, puisque tu as l’air de connaître le problème, j’attends que tu nous proposes ce que des gens intelligents doivent faire quand la collusion est établie entre multinationales et pouvoir politique.

« Gageons qu’en taule, un pantin de ce genre sera vite remis à sa place parce qu’on n’aime pas trop les égocentriques dans ce milieu. »

José Bové a déjà fait de la prison et ses compagnons de geôle ont établi un très bon contact avec lui. Tu ne sais pas de quoi tu parles.

« En effet, un juge ne peut s’autosaisir et juger une personne, même si celle-ci le veut! C’est la loi, pas la politique. »

Tous les Faucheurs volontaires ont voulu se faire inculper en même temps que les autres, non pas au procès mais le jour même de l’arrachage, dans les locaux de la gendarmerie où étaient inculpés José Bové et ceux que je cite, mais les ordres étaient donnés par le parquet de refuser.
Pur comportement politique, donc, puisque le parquet, c’est le pouvoir.

« Les 230 ouailles sont libres comme l’air dans un pays de droit, et non comme dans une république bananière. »

J’espère que tu as compris que je viens de te démontrer le contraire. Le maïs GM est arraché parce que nous ne sommes justement pas dans un état de droit, c’est ce que nous réclamons !
Tu prétends avoir les yeux ouverts mais tu prouves par tes écrits que ce n’est pas du tout le cas. On est même loin du compte ! Sur quelle planète vis-tu ? Tu t’es créé un petit monde de certitudes bidon. Attention au réveil !

Pas de chance, ToTheEnd, tu as manifestement tout faux. Je t’ai même rarement vu te planter à ce point. Tu as le droit de reconsidérer ta position, seuls les imbéciles ne changent pas d’avis, dit-on. Surtout devant la réalité des faits qui te tient tant à cœur. Du moins dans ton discours…


Un autre monde est possible. Attentif et lucide.

450)
ToTheEnd
, le 13.02.2007 à 22:35
[modifier]

Oui, je suis un peu idiot et n’ai absolument pas la prétention de comparer le système constitutionnel suisse et français car je ne pense pas qu’un soit meilleur que l’autre.

Ce que je constate, c’est que tu vois le monde en bicolore. Noir ou blanc. Il ne peut y avoir que justice ou injustice. Conflit ou reddition.

Extérieurement, et contemplant ce cirque depuis près de 30 ans avec deux législatures très différentes (15 ans à gauche et 12 à droite), je constate que si la situation ne s’est pas améliorée, elle a surtout empiré.

Par conséquent, ce simple constat me fait dire que les gens comme toi qui voient une lutte dans tous les aspects de la politique n’ont pas encore compris que c’est ensemble qu’on construit, pas l’un contre l’autre.

Tant que toi et tes semblables verrez deux mondes et pas un, jamais rien de bon ne sortira de ces conflits.

Mais ce n’est qu’un avis…

T

451)
Okazou
, le 13.02.2007 à 23:53
[modifier]

« […] les gens comme toi qui voient une lutte dans tous les aspects de la politique n’ont pas encore compris que c’est ensemble qu’on construit, pas l’un contre l’autre. »

D’abord, essaie donc (retour à l’histoire encore et toujours) d’imaginer ce que serait le monde – je dis bien le monde – si les hommes n’avaient pas arraché, souvent de haute lutte, le peu de civilisation qui te permet aujourd’hui de vivre dans des conditions humaines, non bestiales. Plonge-toi dans l’histoire, elle seule permet d’analyser ce qui se passe aujourd’hui. Connaître hier pour comprendre aujourd’hui et envisager demain. Passage obligé.

Ensuite, sache que lorsque le pouvoir est tenu par une seule main ou un seul parti, celui qui défend, c’est son credo, la liberté du riche d’être riche, la liberté d’exploitation du peuple contre menue monnaie, celui qui renâcle à faire un pas de plus vers la civilisation ou qui se refuse à le faire, lorsque le pouvoir est confisqué, déséquilibré, alors il n’est pas question, vu d’en bas, du côté des floués, de ceux qui subissent, de tendre la main.

Tes amis de droite, en France disposent du pouvoir :

– De la présidence de la République ;
– Du Gouvernement ;
– De la Chambre des députés ;
– Du Sénat ;
– Du Conseil constitutionnel ;
– Du Conseil d’État ;
– De l’organisme de contrôle des medias.

Ils en usent et en abusent.

L’opposition, de son côté, est majoritaire dans les régions. Quand on connaît la puissance du pouvoir central et que l’on sait que les régions, entités nouvelles, ne sont aux yeux de personne un pouvoir permettant de contrebalancer le pouvoir central, on comprend vite que si tu réclames le partage, ce n’est pas à moi qu’il faut s’adresser. N’ayant rien, je n’ai rien à partager d’autre que la volonté que ça change.

C’est plus clair ?

P. S. : J’ajoute que le Sénat a été créé pour rester dans les mains de la Droite. Depuis qu’il existe il n’a jamais connu d’alternance et n’en connaîtra pas. Ne me dis pas que nous vivons dans un état de droit, tu me ferais sourire. Les dés sont constitutionnellement pipés et jamais la Droite de lâchera le Sénat. Tes amis ne sont pas des gens bien.


Un autre monde est possible.

452)
ToTheEnd
, le 14.02.2007 à 00:13
[modifier]

Que puis-je ajouter de plus? La droite contrôle tout, de bas en haut, de gauche à droite, de l’avant à l’arrière, du plus gros au plus petit…

Bref, c’est à droite… toute.

OK pour moi. Je ne comprends pas pourquoi autant de gens gesticulent alors. Les dés sont pipés? Pourquoi jouer alors?

Tout cela est très clair mais je ne sais pas à quoi tu sers et l’opposition non plus.

L’histoire nous montre que chaque roi avait son fou. J’imagine que la droite actuelle a besoin de ses fous pour la divertir…

Pour ma part, demain est une longue journée vouée à l’autre… après un mois, tu devrais en faire autant.

T

453)
Okazou
, le 14.02.2007 à 00:22
[modifier]

Après une analyse de la démagogie et de ses démagogues que je vous invitais à lire hier, un beau texte vous attend aujourd’hui qui vous éclairera sur la démocratie participative et les jurys populaires .

Je crois discerner derrière ces deux textes une critique (à venir ?) du bipartisme à l’anglo-saxonne.

Au moins, que l’on puisse voter en connaissance de cause.


Un autre monde est possible.

454)
Okazou
, le 14.02.2007 à 00:26
[modifier]

« Pour ma part, demain est une longue journée vouée à l’autre… après un mois, tu devrais en faire autant. »

Le conseil est excellent mais il faudra attendre le soir.