Profitez des offres Memoirevive.ch!
Remplacer Aperçu – Partie 1/2 : les images et photos

Propos liminaire

Visualiser rapidement une image ou accessoirement un fichier PDF, telles sont les fonctions d’Aperçu au sein de Mac OSX. Pourtant si l’on apprécie ce logiciel pour son côté pratique de tout en un, on peut aussi parfois avoir envie de davantage de fonctions sous le coude au moment d’ouvrir telle photo ou tel PDF.

Si vous vous reconnaissez dans ce manque relatif, alors j’ai peut-être une solution pour vous, enfin plutôt deux solutions devrais-je dire, car je vous propose de remplacer Aperçu par deux logiciels. J’entends déjà d’ici les dents grincer : il veut nous remplacer un tout-en-un par deux trucs séparés, n’importe quoi…

Sauf que l’expérience m’a justement appris qu’un deux en un fait rarement aussi bien son travail que deux appareils séparés : pour preuve mon lave-linge séchant qui est certes fort pratique et dont je ne me séparerais pour rien au monde (encore qu’il ait eu la mauvaise idée il y a 15 jours de tomber en panne au bout de 4 ans et 6 mois… tiens serait-ce le syndrome des bornes Apple Airport Express dénoncé par Macbidouille mais agissant ici sur une durée différente ?... mais je m’égare dans mes digressions là.), eh bien ce lave-linge séchant souffre de certaines limitations : capacité de séchage réduite par rapport à un sèche-linge autonome, double électronique à l’intérieur avec double potentialité de panne, etc.

Ceci transposé à Aperçu m’amène à pointer du doigt quelques points qui peuvent agacer ou constituer un manque :

  • présentation des infos EXIF d’une photo pour le moins imbitable et impossibilité d’avoir accès aux champs IPTC pour les modifier à la volée
  • impossibilité d’afficher directement depuis Aperçu via une arborescence les photos se trouvant dans le même dossier que celle en cours de visualisation
  • impossibilité d’afficher un PDF en plein écran ou du moins par défaut sur la totalité de la surface d’affichage de l’écran

Pour tous les frustrés potentiels comme moi, voici donc pour aujourd’hui une prise en main de la solution que je vous propose pour remplacer Aperçu dans la visualisation d’images et de photos : il s’agit de CocoViewX.

Un visualiseur d’images

Ce logiciel est un freeware (ou gratuiciel) et se trouve à l’heure actuelle à un stade de développement assez avancé et proche d’une 1.0 : la dernière image disque en date est la 0.9.6 compilée en Universal Binary, donc accessible aussi bien aux Mac PPC qu’Intel. Il est compatible avec tous les formats d’image courants, y compris les différents formats RAW propriétaires. Mais tout serait trop beau s’il n’y avait pas d’inconvénient à lister : il n’est disponible qu’en anglais. Mauvaise habitude de ma part peut-être de vous présenter souvent des logiciels non francisés et pourtant dieu sait combien je suis attaché à la langue de Molière…

Pour en venir à l’utilisation, vous avez deux possibilités :

  1. depuis le Finder, soit un clic droit sur l’image que vous souhaitez afficher et Ouvrir avec > CocoViewX (dans un premier temps, puis vous verrez que très vite vous allez en faire l’application par défaut pour ouvrir tous vos fichiers image)
  2. lancer l’application qui ouvrira au choix toujours le même dossier ou le dernier dossier d’images utilisé (un réglage à faire dans les préférences) dans lequel vous allez avoir une liste de fichiers disponibles à visualiser : c’est en quelque sorte un explorateur d’images.

La fenêtre principale se décompose fort logiquement en deux parties :

  • à gauche : le listing des fichiers + retour au dossier parent
  • à droite : la fenêtre d’affichage de l’image

image

À ces deux fenêtres peut venir s’adjoindre un tiroir comme dans Aperçu mais qui n’a pas les mêmes fonctions : il s’agit d’y placer vos images favorites pour y accéder plus rapidement. Cela fonctionne sur le principe des signets, lesquels sont par ailleurs conservés à la fermeture du logiciel. Le tiroir latéral apparaît et disparaît à loisir d’un clic sur l’outil Toggle Drop Box Drawer (qui est la plus à droite dans la rangée d’icônes par défaut et sur mes captures d’écran) ou bien par un Pomme + 1. Pour ajouter une image dans ce tiroir : faire Pomme + T lorsque l’image en question est active ou plus bêtement faire un glisser déplacer de son icone vers le tiroir ouvert.

image

Un point important où il vous faudra faire un choix : la création de miniatures. Personnellement je dois vous avouer que j’ai dès le début désactivé cette fonction dans CocoViewX car elle me rappelait trop l’explorateur de fichiers de Windows XP qui polluait le disque dur à tout va. Maintenant peut-être trouverez-vous au contraire cette fonction géniale, auquel cas il vous faudra passer par l’onglet Thumbnails des préférences de l’application pour effectuer certains réglages : bordures, coins arrondis, utilisation de l’antialiasing ou non, etc. Quant à l’activation ou non de la création automatique des miniatures dans chaque dossier exploré (un fichier thumbs.db sera créé), cela se passe dans l’onglet Appearance des préférences : List view: create Thumbnails. Dans ce même onglet vous réglez aussi la taille des miniatures.

image

Gestion des EXIF… et des métadonnées IPTC

CocoViewX ne serait pas un bon visualiseur d’images s’il ne proposait pas de vous en dire plus sur la photo que vous regardez. Un Pomme + I vous en apprendra autant que le raccourci équivalent dans Aperçu, mais de manière autrement plus claire : l’inspecteur qui s’ouvre comprend 4 onglets :

image

  1. le premier Photo résume la date et l’appareil utilisé pour la prise de vue
  2. le second Exposure est un résumé compréhensible des principales informations d’exposition tirées des EXIF
  3. le troisième List est la liste complète des données EXIF lisibles par le logiciel (mais présentée sou forme de liste illisible à la Aperçu)
  4. le quatrième Comment vous permet d’ajouter des commentaires
  5. mais le plus intéressant pour nous, après le 2è, sera sans nul doute le dernier, car CocoViewX a le bon goût de vous permettre de lire et d’éditer directement les métadonnées IPTC.

Celles-ci sont elles-mêmes classées en 4 rubriques : métadonnées générales, source, mots-clés et catégories.

image

Bref, que demande le peuple lorsqu’il s’agit de manière ponctuelle de traiter une photo. Cela ne remplacera jamais un catalogueur façon iView Media Pro, mais c’est efficace et utile.

Gestion intégrée des diaporamas mais avec un bémol

Vous le savez Tiger (alias Mac OSX 10.4) gère via le Finder des diaporamas. Un clic droit après avoir effectué la sélection des fichiers à présenter. Mais cela n’est pas possible depuis Aperçu, quand bien même vous auriez ouvert plusieurs images dont les miniatures s’affichent dans le tiroir latéral. CocoViewX gère tout cela en son sein sans avoir besoin de repasser par le Finder. En revanche point noir : on ne choisit pas les images à afficher en diaporama car c’est par défaut toutes les photos du dossier ouvert dans l’explorateur qui sont affichées (en plein écran ou éventuellement en mode fenêtré via Pomme + F). Lorsque le diaporama (Slideshow) a débuté, une rangée verticale d’icônes apparaît à votre gauche et vous permet de gérer les fonctions les plus courantes comme la rotation d’une image, la pause, etc.

image

Monsieur plus…

Autre truc vite indispensable : l’export d’un format d’image vers un autre format d’image (TIFF vers JPG) ou bien le redimensionnement d’une image (agrandissement ou plutôt réduction pour un usage web ou mail). CocoViewX gère parfaitement cet aspect puisqu’en passant par le menu File > Export (ou Pomme + E) vous pourrez sélectionner le format de fichier de sortie, la taille de l’image, éventuellement ajouter des coins arrondis et un texte de commentaire ou de crédit : nul besoin de recourir à un logiciel externe pour ajouter un watermark basique ponctuellement (je ne parle pas ici d’une série de 200 photos bien sûr).

image

Si vous avez souvent recours à cette fonction d’export, il pourra être utile pour vos d’enregistrer des préréglages standard (du type JPG 85% 500px max pour le web) via le menu CocoViewX > Configure Export presets. Une fois que cela sera fait, vous pourrez directement utiliser le menu File > Quick export ou Maj + Pomme + E sans avoir à refaire des réglages à la main, mais en sélectionnant simplement le préréglage voulu.

Il est possible de sélectionner une partie de l’image pour en créer une nouvelle à partir de la sélection (en bref, cropper) : le pointeur se transforme en croix pour sélectionner au-dessus de l’image pour faire une sélection de celle-ci, ladite sélection étant elle-même redimensionnable et repositionnable (avec affichage de la taille de celle-ci), et il vous faut ensuite faire un Pomme + K ou Crop dans le menu contextuel pour cropper l’image.

Et comme je n’en ai pas encore fini avec les bonnes surprises,voici ce que CocoViewX sait faire en plus d’être l’excellent visualiseur d’images que j’ai décrit :

  • importer des photos d’une carte mémoire ou d’un appareil
  • faire du renommage de fichiers par file selon un modèle bien précis (avec des champs spécifiques date, jour, mois, année sous la forme que vous souhaitez)
  • faire d’une image l’icône pour un fichier
  • stripper, autrement dit effacer toutes les données EXIF d’une photo ...

Conclusion

Vous l’avez compris je ne taris pas d’éloge sur ce petit logiciel qui a remplacé chez moi Aperçu (même si je n’ai évidemment pas désinstallé ce dernier).

Alors qu’attendez-vous encore pour courir l’essayer ? Ah si pour finir une dernière astuce : n’oubliez pas dans le menu View de cocher Use Antialiasing, faute de quoi l’affichage de vos images dans la fenêtre principale serait fortement dégradé.

Enfin, et pour être totalement complet sur le sujet, si jamais vous vouliez aller voir ailleurs encore pour comparer, un autre visualiseur d’images (open source lui) vient de passer très récemment en version 2.0 : il s’agit de *Xee. À découvrir là aussi.

19 commentaires
1)
GATTACA
, le 01.02.2007 à 01:24
[modifier]

Merci pour ce test. Mais je pense que cela s’adresse surtout à ceux qui veulent une solution gratuite. Car il me semble (sauf erreur de ma part) qu’iVew fait tout ça très bien,

2)
Zephir
, le 01.02.2007 à 02:20
[modifier]

Merci de très bon test, comme chaque fois :) Ce soft peut en effet être intéressent. Le grand avantage d’aperçu est sa rapidité d’exécution. iView, même s’il est rapide, est quand même un soft à part entière. Souvent, je pomme-Q à la place de pomme-W avec aperçu et à la réouverture je ne me rends compte de rien.

Si Coco va aussi vite, c’est parfait, sinon tanpis !

3)
Ishar
, le 01.02.2007 à 03:10
[modifier]

Bonjour,

Merci Jérôme pour ce test. A première vue ce programme me plaît bien. Je vais l’utiliser dès maintenant et on verra…

Dans ta conclusion tu dis ne pas pouvoir créer une nouvelle image à partir de la sélection… mais si on peut (ou alors je ne comprends pas ce que tu veut faire). Une fois la sélection faite on peut “cropper” à l’aide du menu contextuel (= bouton droit) ou du menu View ou encore “pomme-k”. L’image ainsi obtenue est automatiquement passée au “presse papier” et peut être collée ailleurs. On peut aussi exporter le résultat. Dans le menu Edit, la copie de tout ou partie de l’image dans le presse papier se fait avec la commande “Copy Image to the Pastboard” au lieu du traditionnel “Copy”.

Je ne pense pas que l’on puisse comparer ce programme à iView. CocoViewX permet de visualiser une image, de la bricoler et (par exemple) de l’envoyer par mail en quelques clics sans que celle-ci soit cataloguée au préalable. Avec iView il faut que l’image fasse partie d’un catalogue.

4)
Inconnu
, le 01.02.2007 à 06:28
[modifier]

Bonjour,

Tu parles à propos d’Aperçu de l’ « impossibilité d’afficher un PDF en plein écran ou du moins par défaut sur la totalité de la surface d’affichage de l’écran ».

Je suis surpris, car j’utilise Aperçu pour présenter mon cours à mes élèves (qui est au format pdf) via un vidéo-projecteur : je choisis le mode Plein écran : pomme-maj-F, puis à la souris j’agrandis au maximum.

Cordialement,

Laurent

5)
archeos
, le 01.02.2007 à 07:01
[modifier]

A propos du « croppage » ’’ elle n’est pas exportable vers le presse-papier et je n’ai pas trouvé de menu adéquat dans le logiciel pour répondre à ce besoin pourtant basique.’‘

Je suppose que tu as essayé ömme-C-Pomme V ?

6)
Emilou
, le 01.02.2007 à 09:15
[modifier]

Je trouve génial ce gratuiciel. Petite remarque il est facile dans les manipulations de mettre accidentellement les petites icônes de la fenêtre principale à la poubelle. Comment les réintroduire ? (ma question est très naïve)

7)
Jérôme Fontaine
, le 01.02.2007 à 09:20
[modifier]

Alors en vrac :

Pour le copier/coller ou couper/coller, j’ai bien évidemment essayé : une fois la sélection faite dans l’image affichée, que ce soit via menu contextuel (il n’y a pas la commande couper ou copier) ou via le menu Edition (copy ou copy image to pasteboard), ou via Pomme + C ou Pomme + X, dans tous les cas, je n’ai jamais réussi à avoir la moindre sélection dans le presse papier : le menu coller reste grisé dans Photoshop ou Aperçu… d’où mon désarroi

Pour ce qui est de ses substituer à iView, ce n’est clairement pas la vocation du logiciel. Il s’agit d’être une alternative à Aperçu, ce qui est déjà pas mal. En revanche il permet plus, c’est à dire d’éditer ponctuellement des métadonnées.

Pour ce qui est du PDF dans Aperçu en plein écran, certes ça marche avec le Maj + Pomme + F, mais la page affichée est réduite pour tenir sur l’écran. La solution que je proposerai dans mon prochain article permettra quant à elle d’afficher la page en pleine largeur sur toute la surface de l’écran avec smooth scrolling vertical (et non pas un simple passage page précédent/page suivante), d’où une lisibilité maximale, surtout en vidéoprojection pour un public qui aurait sinon bien du mal à lire des petits caractères. Mais tout cela sera réexpliqué dans le prochain article qui paraîtra… quand il sera prêt

8)
Jérôme Fontaine
, le 01.02.2007 à 09:58
[modifier]

>Emile

S’il s’agit des icones de la barre d’outils, c’est simple, clic droit sur la barre d’outils et customize toolbar. Mais j’avoue ne pas être sûr que ce soit ce qui était demandé.

9)
Ishar
, le 01.02.2007 à 10:15
[modifier]

Pour le copier/coller ou couper/coller, j’ai bien évidemment essayé : une fois la sélection faite dans l’image affichée, que ce soit via menu contextuel (il n’y a pas la commande couper ou copier) ou via le menu Edition (copy ou copy image to pasteboard), ou via Pomme + C ou Pomme + X, dans tous les cas, je n’ai jamais réussi à avoir la moindre sélection dans le presse papier : le menu coller reste grisé dans Photoshop ou Aperçu… d’où mon désarroi

Pour que la sélection soit copiée dans le presse papier il faut “cropper” (pomme + k)

Par contre toutes les images traitées sont en 72 dpi et là j’aime moins. Je n’ai pas trouvé le moyen de choisir la résolution.

10)
Jérôme Fontaine
, le 01.02.2007 à 10:28
[modifier]

Merci Ishar, vois-tu je ne serais jamais arrivé jusqu’à ce raccourci clavier, d’autant que la fonction crop n’apparaît dans un aucun menu, hormis le menu contextuel, ce qui est un peu dommage…

Article édité et modifié en conséquence pour tenir compte de ce point qui m’avait échappé. Il faut que je change de lunettes car je n’avais jamais vu le “Crop” dans le menu contextuel… trop focalisé que j’étais sur un copier ou coller, d’où ma méprise initiale. Quand on ne veut pas voir, on ne voit pas…

11)
Bigalo
, le 01.02.2007 à 11:14
[modifier]

Bonjour,

Il y a quelque chose que je voulais faire, mais je n’ai pas réussi avec CocoViewX ;-((

J’étais récemment en Guyane, et j’ai oublié de corriger l’heure sur mon boitier pour prendre en compte le décalage horaire.

J’ai donc quelques centaines d’images pour lesquelles je voudrais reculer de 4 heures l’heure indiquée.

Apparemment CocoViewX permet de modifier des données EXIF en indiquant une date et une heure, avec la possibilité de définir un intervalle entre chaque image : par exemple sélectionner 10 images, indiquer le 1 février à 10 heures et un intervalle de 2 minutes. La première photo verra ses date et heure prendre les valeurs initiales indiquées tandis que la 6ème aura la même date, mais 10h10, et la 10ème 10h18.

Mais aucun moyen de conserver la date de la photo en décalant l’heure d’un intervalle choisi.

Quelqu’un connaît-il une solution ?

12)
GATTACA
, le 01.02.2007 à 13:42
[modifier]

@ Ishar : Ben justement, non. Pas besoin que l’image soit catalogué au préalable dans iView. Une fois les infos (mots clefs, IPTC…) rentrée, tu vas dans action -> Synchroniser tu choisis exporter et toutes les infos sont enregistrées dans l’image. Quand tu quittes iView, tu n’est pas obligé de créer un catalogue (choisir de ne pas enregistrer les modifications). L’avantage de la synchro vers l’image, c’est que si tu ouvre l’image avec un autres soft, les infos que tu auras rentré dans l’image feront parties intégrantes des infos de l’image, au même titre que les données exifs. Sauf si tu parles d’iView catalog reader. Dans ce cas là, effectivement il faut qu’elle fasse déjà partie d’un catalogue. Mais pas dans iView media.

13)
Jérôme Fontaine
, le 01.02.2007 à 13:48
[modifier]

Pour le cas présenté, Bigalo, effectivement CocoViewX ne permet pas de faire ce que tu envisages. Par contre vois ce topic du forum Macbidouille. Il est suggéré d’utiliser Graphic COnverter (mais on passe à du shareware) ou PhotoToolCM.

Une autre alternative beaucoup plus ardue serait d’utiliser Exiftool de Phil Harvey. Il s’agit d’un script Perl (disponible sous forme d’image disque pour OSX) qui s’utilise à la ligne de commande. Je ne l’ai jamais utilisé pour ton cas précis, mais je pense que la fonction est implémentée tellement cet outil est puissant. Par contre ça demande de se pencher un peu sur la documentation et de ne pas avoir peur du terminal : voir ici pour la fonction de décalage de la date EXIF et de toutes les autres dates.

15)
Jérôme Fontaine
, le 01.02.2007 à 14:51
[modifier]

Allez Bigalo je suis gentil : voici la syntaxe qu’il te faut utiliser dans Exiftool :

exiftool AllDates=4 DIR (toutes les heures : prise de vue, modification, etc)

exiftool “DateTimeOriginal=4 DIR (uniquement l’heure de prise de vue)

Il te suffit donc d’installer le package Exiftool téléchargeable sur le lien indiqué plus haut, puis de lancer le terminal (personnellement j’utilise le logiciel iTerminal qui est un peu plus convivial que le terminal OSX), puis de taper la ligne de commande que j’ai indiquée (à mon sens dans ton cas, c’est la deuxième qu’il faut utiliser) en remplaçant dir par le chemin du dossier où se trouvent tes images dont tu veux modifier l’heure EXIF (inutile de le taper, fais glisser le dossier des images dans la fenêtre du terminal après avoir tapé le début de la syntaxe, le chemin sera indiqué automatiquement après. Ensuite, entrée et comme par magie tes images seront traitées (le nombre de modifications effectuées est indiqué à la fin de l’exécution du script.

Voilà. La recherche n’aura pas été inutile pour moi puisque je reprendrai ces explications dans un article sur mon blog demain. ;-)

Edit : bon ben mince la syntaxe de la ligne de commande ne passe pas car elle interprétée par Ruby comme étant du formatage texte. Je peux t’envoyer ça par mail malgré tout Bigalo, sinon à lire demain sur Pixelmacniac.

17)
Simon
, le 02.02.2007 à 00:39
[modifier]

Pour le copier/coller ou couper/coller, j’ai bien évidemment essayé : une fois la sélection faite dans l’image affichée, que ce soit via menu contextuel (il n’y a pas la commande couper ou copier) ou via le menu Edition (copy ou copy image to pasteboard), ou via Pomme + C ou Pomme + X, dans tous les cas, je n’ai jamais réussi à avoir la moindre sélection dans le presse papier : le menu coller reste grisé dans Photoshop ou Aperçu… d’où mon désarroi

Le plus simple: sélectionner la zone qu’on veut garder, pomme-C, pomme-N…

18)
Ishar
, le 02.02.2007 à 03:52
[modifier]

@ GATTACA : oui, tu as raison. Je ne pensais pas à la modification des infos du fichier. Il m’arrive de devoir redimensionner une image que l’on me confie (et que je ne garderai pas) pour l’inclure dans un doc ou l’envoyer par mail. Dans ce cas, iView est assez lourd. Apercu fait l’affaire mais je trouve Cocoviewx plus sympathique.

@ Jérôme 10 : c’est bizarre que la fonction Crop n’apparaisse pas chez toi. Ici je la trouve dans le menu contextuel quand je clic-droit sur la sélection et dans le menu View. Maintenant, pouvoir copier une sélection sans être obligé de croper… ce serait pratique mais bon !

@ Simon : là je vois pas ! As-tu essayé ?

19)
Emilou
, le 02.02.2007 à 17:17
[modifier]

bq%*Jérôme Fontaine *%. Texte%S’il s’agit des icones de la barre d’outils, c’est simple, clic droit sur la barre d’outils et customize toolbar. Mais j’avoue ne pas être sûr que ce soit ce qui était demandé % (mais comment fait-on une citation ?)

Grand merci pour ta réponse, c’était bien la question posée.