Profitez des offres Memoirevive.ch!
Test d’Adium

Il existe sur Mac de nombreux logiciels de messagerie instantanée ou de chat. On pourra citer parmi d'autres iChat, MSN Messenger, AIM, Yahoo Messenger ou aMSN. Ces logiciels utilisent des protocoles souvent différents qui ne sont pas forcément compatibles entre eux et ne facilitent donc pas les communications. Il devient pourtant de plus en plus répandu d'offrir l'accès à plusieurs de ces protocoles pour un même logiciel: iChat permet par exemple d'utiliser .Mac, AIM ou Jabber, ce qui évite d'avoir plusieurs applications ouvertes si l'on possède des comptes différents.

Adium fait partie de ceux-ci, et offre même une palette beaucoup plus large que les autres, comme nous le verrons. Ce logiciel permet également une très grande personnalisation qui en ravira plus d'un. Il a pour ma part très vite remplacé les divers logiciels de messagerie que j'avais essayés jusque-là.

Créer un compte

L'installation d'Adium est très facile puisqu'il suffit de télécharger l'application et de la glisser à l'endroit voulu.

La première chose à faire ensuite est d'ajouter un nouveau compte. Ouvrez les préférences de l'application puis cliquez sur le "+" au bas de l'onglet Comptes. Vous avez alors à choisir parmi ces fameux protocoles:

  • AOL Instant Messenger
  • Jabber
  • MSN Messenger
  • Yahoo! Messenger
  • .Mac
  • Bonjour
  • Gadu-Gadu
  • GoogleTalk
  • ICQ
  • Lotus Sametime
  • Novell GroupWise
  • Yahoo! Japan
  • Zephyr

Vous remarquez donc que l'éventail est large, ce qui signifie que vous avez la possibilité de vous connecter à plusieurs comptes avec des protocoles différents sans devoir changer de client de messagerie. Bien entendu, un compte ne peut appartenir qu'à un seul protocole; vous ne pouvez pas dialoguer avec une personne utilisant MSN si vous êtes connecté sur votre compte .Mac. Il vous faudra donc faire plusieurs comptes si vous désirez vous connecter à plusieurs protocoles, mais nous verrons que tout cela est très bien géré par Adium.

Une nouvelle fenêtre s'affiche, comportant différents onglets aux noms assez significatifs et ressemblant à ce que l'on trouve un peu partout. On y trouve le nom du compte avec mot de passe, la possibilité d'afficher un texte et une icône, de vérifier automatiquement les e-mails de son compte, de crypter ses conversations et enfin d'utiliser un proxy. Malheureusement, cette dernière option n'a pas l'air de fonctionner toujours correctement. Si vous devez vous connecter par un proxy, il est donc possible que vous rencontriez des problèmes. Notez encore l'option bien pratique en-bas de la fenêtre qui permet de connecter le compte en question directement au lancement de l'application. Une fois le compte créé, faites OK pour terminer. Il sera toujours possible de modifier ces informations en sélectionnant le compte et en cliquant sur le bouton Edition.

L'onglet Comptes affiche la liste des comptes avec leur état: une pastille blanche pour Hors ligne, une rouge pour En ligne mais Parti(e) et enfin une verte pour En ligne et Disponible. En cochant la case située à gauche d'un compte, celui-ci se connecte s'il ne l'était pas, et inversement. Un avantage qui a son importance: il est possible de connecter en même temps plusieurs comptes, même s'ils utilisent des protocoles différents.

comptes.jpg
La liste des comptes, avec leur état.

Ajouter des contacts

Maintenant que vous êtes connecté(e), c'est bien, mais c'est toujours mieux si l'on peut dialoguer avec d'autres personnes! Pour ajouter un contact, allez sous Contact > Ajouter un contact depuis le menu. Vous devez alors entrer le type de contact et son pseudo, ainsi qu'un éventuel alias, qui vous permet de définir vous-même le nom que vous donnez à votre contact. Cochez ensuite le(s) compte(s) au(x)quel(s) vous désirez ajouter cette personne, en la plaçant éventuellement dans un groupe.

Les groupes permettent simplement de séparer ses contacts en différentes catégories. Vous pouvez en créer depuis le même menu Contact ou lors d'un ajout de contact.

Il est tout à fait possible que votre contact possède lui-même plusieurs types de comptes utilisant divers protocoles. Dans un premier temps, il n'y a pas d'autre moyen que de créer un contact différent pour chacun de ses comptes. Par contre il est possible de combiner ensuite plusieurs contacts en un seul s'il s'agit de la même personne, ce qui est très pratique et offre une meilleure clarté. Pour se faire, il suffit de glisser le pseudo d'un contact sur un autre dans la liste de contacts, détaillée plus loin. Dans certains cas, il vous faudra peut-être maintenir la touche pomme enfoncée afin de pouvoir déplacer un seul contact et non la fenêtre dans son entier.

bubble.jpg
Ce message s'affiche lorsque vous voulez combiner deux contacts.

L'onglet Avancé des préférences vous permet aussi de reprendre des contacts du Carnet d'adresses.

Dialoguer

Cette fois ça y est, vous avez tout ce qu'il faut pour dialoguer (oui enfin, pour autant que vous ayez des contacts à ajouter... si ce n'est pas le cas, faites-moi signe, je veux bien prendre un peu de temps pour vous, ou alors ajoutez fr.encarta@botmetro.net à vos contacts, sympathique, et surtout très cultivé)! Intéressons-nous à notre liste de contacts et les possibilités qu'elle offre. Nous reviendrons plus tard sur les nombreux moyens de personnaliser cette fenêtre.

Pour lancer une discussion, double-cliquez sur le nom du contact. La fenêtre qui s'ouvre affiche la discussion et un champ pour taper son texte (on s'y attendait) ainsi qu'un barre d'outils offrant un accès rapide au cryptage d'une conversation, aux émoticones, à l'insertion de liens, à l'envoi de fichiers et aux options de texte. Chose intéressante et très pratique, une barre d'onglets permet de naviguer entre les discussions de contacts différents lorsque c'est le cas.

discussion.jpg
La fenêtre de discussion, avec la barre d'outils sur le haut et les onglets en-bas.

Revenons à la liste de contacts, où nous avons donc déjà vu qu'il est possible de glisser et déposer un contact sur un autre pour les combiner. Vous remarquez également que vos contacts sont donc classés par groupe. Un clic droit sur le nom d'un groupe permet d'en lire les informations ou de le supprimer. Un clic droit sur un contact cette fois-ci permet d'en lire les informations, d'afficher les conversations précédentes, d'envoyer un fichier, de l'inviter à une discussion pour autant qu'il soit connecté, de le supprimer, le bloquer ou encore de commencer un multi-chat.

liste_contacts.jpg
La liste de contacts, avec les contacts classés par groupes.

Les informations d'un contact nous renseignent sur son profil, son adresse et son icône. De plus, il est possible de le placer dans un groupe, de lui attribuer des événements personnalisés (nous y reviendrons) ainsi que de lui définir un alias. Vous avez encore la possibilité de définir un cryptage si vous voulez être sûr que personne ne puisse lire vos discussions.

La fenêtre des conversations précédentes affiche l'historique de vos discussions. Vous pouvez ainsi facilement retrouver vos anciens dialogues avec l'un ou l'autre de vos contacts, listés dans un tiroir de la fenêtre, de même que vos propres comptes. De plus, le champ de recherche vous simplifiera la manoeuvre.

Plus besoin de passer par un e-mail, l'envoi d'un fichier vous facilite l'échange de fichiers avec votre contact. Sélectionnez le fichier que vous désirez envoyez; votre contact doit alors confirmer l'envoi pour que celui-ci démarre. Une petite fenêtre affiche ensuite le transfert et un petit mot vient se glisser entre les écrits de la discussion pour vous informer qu'un fichier est en cours d'envoi, puis que l'envoi est réussi. Vous trouverez quelques options concernant le transfert de fichiers dans l'onglet du même nom des préférences.

bubble.jpg
La fenêtre de transfert des fichiers.

Lors d'un multi-chat, qui est en fait une conversation en groupe avec des contacts utilisant un même protocole (toutefois, tous les protocoles ne permettent pas un multi-chat), Adium ouvre une nouvelle fenêtre de conversation identique aux autres si ce n'est qu'elle possède une colonne sur la droite regroupant tous les participants. Pratique pour savoir qui participe à la discussion et éventuellement rajouter directement quelqu'un à la liste de vos contacts.

Finalement, vous observerez que tous vos contacts sont listés dans la liste de contacts, quel que soit votre compte. S'il est donc obligatoire de posséder un compte différent pour chaque protocole, Adium fait en sorte de les gérer au mieux, d'une manière relativement transparente pour l'utilisateur, grâce également à la possibilité de combiner les contacts.

Un mot encore sur les statuts. J'ai mentionné brièvement au début qu'il existe trois statuts par défaut: hors ligne, parti(e) et disponible. Mais ce n'est pas tout... Vous avez encore la possibilité de personnaliser un statut parti(e) ou disponible. Une possibilité est de passer directement par le menu Statuts, où vous pouvez faire vos modifications séparément sur chacun de vos comptes. Editez par exemple le statut Parti(e) en précisant que vous êtes En train de manger. Dans ce même menu, Editer les statuts... vous renvoie sur la seconde possibilité, à savoir l'onglet Statuts des préférences. C'est ici que vous pourrez gérer vos statuts: en ajouter, supprimer ou éditer. Quelques options supplémentaires se trouvent encore sur le bas de la fenêtre.

Personnaliser Adium

Un des avantages d'Adium est le taux élevé de personnalisation de l'application. S'il va sans dire que certains éléments relèvent plus du côté fun que de l'utilité, il est par contre très pratique de pouvoir définir une liste de contacts et une fenêtre de discussion à votre convenance.

Il est possible par exemple de changer de thème pour la fenêtre de dialogue et pour la liste de contacts, de remplacer l'icône de l'application ou de status des contacts, d'ajouter des émoticones, des sons ou encore des Applescripts. Et tout cela se fait très facilement, puisqu'il suffit de se rendre sur le site AdiumXtras pour retrouver une quantité assez impressionnante d'add-ons en tout genre, et de cliquer sur celui de votre choix pour que ce dernier soit téléchargé et directement installé. Voyons donc maintenant comment procéder pour faire tous ces changements, et quelles sont les options intéressantes.

Jetons tout d'abord un rapide coup d'oeil à l'onglet Général des préférences, qui vous permet d'afficher Adium dans la barre des menus (lorsqu'il est lancé uniquement), de régler le son en sortie et de gérer les onglets à votre façon.

Pour modifier l'apparence générale d'Adium, il faut se rendre dans l'onglet Apparence des préférences. Tous les add-ons que vous aurez téléchargés au préalable et installés se retrouveront dans les listes correspondantes.

apparence.jpg
L'onglet Apparence des préférences.

Vous avez tout d'abord une liste d'éléments à choix pour les icônes. L'icône du Dock est l'icône principale de l'application, l'icône de service affiche le protocole utilisé et l'icône de statut permet de connaître l'état de vos contacts. Vous avez également la possibilité de choisir vous émoticones, soit en sélectionnant un seul set dans la liste, soit en cliquant sur Personnaliser, puis en définissant les sets que vous désirez prendre en compte, en leur attribuant un ordre de préférence par glisser-déposer dans la liste de gauche (il se peut en effet que des émoticones de différents sets aient la même écriture). La multitude d'émoticones disponibles vous permet de retrouver ceux d'iChat ou MSN par exemple.

La moitié inférieure de la fenêtre vous permet de modifier l'apparence de la liste de contacts. La couleur du thème permet de choisir un thème de couleurs qu'il est encore possible de personnaliser à votre goût. Je ne vais pas tout détailler, mais il est intéressant de constater que l'on peut attribuer des couleurs différentes en fonction de l'état d'un contact ou d'un événement, avec l'avantage donc de repérer automatiquement un changement lors de l'utilisation. La liste des styles offre plusieurs styles, ou thèmes, à choix. Là aussi la possibilité est donnée de pousser plus loin la personnalisation, en modifiant notamment la taille du texte, la police, l'alignement ou les informations apparaissant à côté d'un contact (statut, protocole, icône,...). Le choix vous est encore donné concernant le type de fenêtre, l'opacité ou le redimensionnement suivant la longueur du nom des contacts.

Le menu Affichage vous donnera encore l'occasion de trier les contacts selon un certain ordre et d'activer ou non l'affichage de certains éléments.

En résumé, vous pouvez pratiquement tout modifier de l'interface! Il vous sera par exemple possible de définir une fenêtre toute petite, avec le nombre minimum d'informations, que vous pourrez laisser dans un coin de votre écran sans que cela gêne votre travail.

De son côté, l'onglet Messages offre la possibilité de modifier la fenêtre de dialogue. Différents styles sont disponibles, avec parfois des variantes, et vous pouvez régler l'affichage du texte ainsi que la couleur de fond.

comptes.jpg
L'onglet Messages des préférences.

Adium permet bien sûr à l'utilisateur d'être averti lors d'un événement (la connexion d'un contact, un message reçu, etc...) par divers moyens mentionnés plus loin. Il est possible de gérer à sa guise chacun de ces événements depuis l'onglet Evénements. Un événement possédant déjà au moins une action possède un petit triangle sur sa gauche afin de lister ses actions justement.

Pour ajouter une action à un événement, il faut cliquer sur le bouton "+" au bas de la liste, puis choisir l'action que l'on veut attribuer à cet événement. Le choix n'est pas des moindres, puisque l'on pourra faire rebondir l'icône dans le dock, afficher le nom du contact sur cette même icône, jouer un son, etc... Option intéressante, le fait de pouvoir afficher une notification de Growl, puisque Adium supporte en effet le logiciel testé ici. Pour supprimer une action, il suffit de sélectionner celle-ci et de cliquer sur le bouton "-".

A noter que l'onglet Avancé des préférences offre encore quelques possibilités de personnalisation au niveau de la liste de contacts, des messages, de l'historique, de MSN et du cryptage.

Conclusion

Dans les petits plus, sachez qu'il est également possible de créer vous-mêmes des thèmes ou sets d'émoticones, pour autant bien sûr que vous maîtrisiez un minimum le HTML et CSS. De plus, des scripts permettent à Adium de reprendre certaines informations d'autres applications comme le morceau joué dans iTunes ou la page affichée dans Safari.

Si MSN Messenger ne gère pas les conversations audios et vidéos, ce n'est malheureusement pas (encore) non plus le cas d'Adium. De plus, détail parfois quelque peu embêtant, aucun message de confirmation n'est affiché lors de la fermeture d'une fenêtre (ou de l'application) pendant un dialogue, ce qui peut engendrer de malencontreuses coupures inopinées durant vos discussions!

Ces quelques défauts n'enlèvent cependant rien à la qualité de ce logiciel, gratuit et en français, testé ici dans sa version 0.89. En plus de ce côté sympa, Adium permet réellement d'avoir une application faite sur mesure, utile et complète.

12 commentaires
1)
Benlop
, le 24.10.2006 à 00:38
[modifier]

Pour justement évité d’être embêté si je ferme malencontreusement une fenêtre, il y a un réglage dans le panneau avancé, je crois, pour qu’Adium affiche la fin de la dernière conversation avant fermeture, ce qui est très pratique.

2)
Olympe
, le 24.10.2006 à 07:08
[modifier]

Utilisateur d’Adium depuis das années, je ne peux que confirmé tout le bien être qu’il procure ;-) Benlop, exact, c’est une option qui est très pratique :-)

3)
p4bl0
, le 24.10.2006 à 07:43
[modifier]

Il faut préciser aussi que les thème des fenêtres de conversations (des messages) sont très facilement personnalisable : c’est du html + css :)

4)
Franck_Pastor
, le 24.10.2006 à 08:02
[modifier]

C’est vrai qu’il est très confortable à l’usage :-) Pour les chats uniquement écrits, c’est lui que j’emploie exclusivement. Pour les chats audio et vidéo, je me rabats sur iChat, mais si Adium avait ces fonctionnalités, je switcherais complètement !

5)
cerock
, le 24.10.2006 à 08:08
[modifier]

Voila une idée pour activer de temps en temps mon compte MSN… Merci pour cette présentation

7)
Pat'Jay68
, le 24.10.2006 à 10:56
[modifier]

J’utilise Proteus depuis le début. Adium est-il meilleur ?

8)
Clyde
, le 24.10.2006 à 11:30
[modifier]

Pour le Chat Audio/Vidéo, rien ne vaut Skype dès que vous avez des contacts sous Windows.

La version 2 (non béta) est disponible depuis hier…

9)
drazam
, le 25.10.2006 à 00:01
[modifier]

Adium et consorts a l’heure du haut debit et de la visoconf’ ont atteint leurs limites… L’avenir, c’est du iChat/AIM, Skype, Wengo/SIP, Google, MSN etc. ouvert si possible et en crossplatform. La video sur Skype est moins bonne que aMSN, et le son est a chier, iChat est compatible qu’avec ses pieds…

10)
6ix
, le 25.10.2006 à 00:24
[modifier]

patg68: Je n’ai pas testé Proteus. Apparemment, les deux logiciels sont assez proches, mais léger avantage à Adium pour quelques petites choses (d’après ce que j’ai pu lire sur le web). Le mieux est que tu essaies toi-même je pense…

drazam: Si Adium arrive justement à évoluer dans ce sens (visioconférence), avec une qualité au moins égale aux autres, il pourrait vite leur passer devant. Mais c’est vrai que pour l’instant, il joue dans un domaine différent.

Cela dit, à mon avis la visioconférence n’est pas forcément une “amélioration” du chat. Pour ma part, si je lance Skype, c’est dans le but d’avoir une discussion avec qqun; je le fais comme si je prenais mon téléphone, ou le mettais en attente dans en espérant avoir un appel. Par contre, le chat, c’est plutôt “je me connecte, on verra bien”. Et le dialogue écrit est tout autre chose qu’une visioconférence; beaucoup de personnes (surtout chez les jeunes c’est vrai) passent du temps à chatter, mais n’utilisent pas la visioconférence.

11)
drazam
, le 25.10.2006 à 15:07
[modifier]

6ix, autrement dit, je suis en train de vieillir? Tu tiens a tes dents? On recherche toujours la killer application passke, accumuler des applis specifiques, ca devient fastidieux a la longue, sauf a y passer sa vie…

12)
6ix
, le 25.10.2006 à 21:04
[modifier]

Hi hi…

Vieillir, j’en doute pas, peu sont ceux qui y ont échapper, mais de là à te prendre pour un vieux, il y a un pas que je ne franchirai pas. D’ailleurs, quand je parlais des “jeunes”, je pensais carrément aux très jeunes, du genre dès 13-14 ans. J’imagine moins quelqu’un de 25-30ans et au-delà se connecter tous les soirs à msn pour retrouver ses amis vus pendant la journée…