Profitez des offres Memoirevive.ch!
Linotype FontExplorer X, un must gratuit pour gérer vos polices


FontExplorer X, le «iTunes» des fontes

Vraiment gratuit?
On pourrait se poser la question: si vu sa "gratuité", nous n'avons pas à faire à un gestionnaire de polices minimaliste? (ce qui semble impossible, puisqu’édité par un fabricant professionnel tel que Linotype. De plus, les utilisateurs n'ont que des éloges à son égard = pratiquement aucune critique négative... c'est dire le tour de force!).

Quelles sont donc les raisons qui ont pu pousser Linotype à développer un tel utilitaire en apparence très intuitif, performant et aussi stable? (à tel point que certains le comparent déjà au fameux ATM Deluxe d'Adobe, qui nous a beaucoup manqué lors du passage à Mac OSX).
La démarche ressemble à celle d'Apple avec le "Music Store". FontExplorer X est développé "à la façon d' iTunes", sous certains aspects du moins:
- son interface graphique est étrangement proche de celui d' iTunes
- comme iTunes, il est gratuit
- comme iTunes permet de gérer votre musique, FontExplorer X permet de gérer vos polices
- comme iTunes permet d'acheter de la musique, FontExplorer permet d'acheter des fontes On-Line ("de chez" Linotype, bien sûr).
- comme dans iTunes, une icône "Store" dans la colonne de gauche donne accès au site de vente chez Linotype.

Le piratage des polices étant "presque" aussi couru que le piratage des fichiers musique (mp3), je pense qu'il faut donc voir sa gratuité comme un challenge pour Linotype qui espère par le biais de cet utilitaire, vendre ainsi plus de polices.

Un seul point négatif (à vérifier), certains utilisateurs ont lancé la rumeur que l'utilitaire est capable de se connecter "de lui-même" sur le site de Linotype. Si c'est le cas? personnellement même si je suis en règle, je reste méfiant, je n'aime pas trop qu'on puisse "fouiner" dans mon ordi. Mais, bon comme l'appli est jeune, si les critiques fusent, c'est assurément un correctif qui sera amené rapidement dès la prochaine version.

Evolutivité?
Linotype étant un des leaders de vente de polices, tout le monde sait qu'une entreprise de ce type ne fait pas dans le caritatif. J'ai donc cherché à savoir à qui appartient ce groupe; de là, si à l'avenir cet utilitaire continuerait à être gratuit. J'ai trouvé quelques réponses: Linotype faisait partie jusqu'à peu du groupe "Heidelberg" (le plus grand groupe de machines à imprimer au monde); depuis peu (août 2006) ils ont été rachetés par plus gros qu'eux, Monotype, un groupe américain - leader mondial en la matière, il n'est donc pas impossible que cet utilitaire devienne payant sous peu.

En conclusion: même si FontExplorer X est devenu MON utilitaire par défaut en production, je suivrai cette affaire de près. De plus, on peut se poser les questions suivantes:
- un utilitaire gratuit de ce type, appartenant à un leader (développement non GNU) sera-t-il mis rapidement à jour en suivant les évolutions systèmes d'Apple?
- pourquoi n'y a-t-il pas un blocage intégré (comme avec iTunes) pour éviter que "l'espion" se connecte "de lui-même" (je répète: à vérifier) sans l'assentiment de l'utilisateur?


Condition du test
J'ai décidé pour ce test de désinstaller mon utilitaire actuel (Suitcase d'Extensis) pour éviter toute mauvaise surprise, et d'employer FontExplorer X en mode production sur mon ordinateur professionnel, un G5 2x2,5 bien musclé sous OSX 10.4.7. Pour le fun, je l'ai aussi installé sur notre iMac familial qui lui est une machine peu performante (un 800 MHz en 10.3.9, avec seulement 512 mb de RAM) afin de connaître sa réactivité:
- aucun utilitaire de ce type installé (à part le "Livre des Polices")
- applications professionnelles installées: Acrobat Pro, Indesign, Illustrator et Photoshop CS2, ainsi que XPress 6.5 (selon le Mac de test)
- seul deux fontes utilisées pour tester les Plug-Ins d'activation: la «BLUR» et la «DAX Condensed» .(importées en externe)

Mon but n'a pas été de comparer cet utilitaire à d'autres (Suitcase, FontAgent, Livre des Polices d'Apple, etc.), mais de rester impartial, pour se faire une idée de ses possibilités, fonctions et aussi de juger de sa stabilité en production journalière.
NB: les copie d’écran ci-dessous proviennent des deux ordinateurs cités ci-dessus.


Téléchargement
A l'heure actuelle FontExplorer X est sorti de sa phase béta, voici l'URL du téléchargement
http://www.linotype.com/fontexplorerX actuellement en version 1.1


NB: il semblerait que la version française encore non-disponible soit en développement, bravo!

Linotype propose une autre version gratuite pour PC-Windows et MacOS 8-9; l'utilitaire se nomme alors Linotype Font Explorer 2.1; vous pouvez le télécharger ici (attention env. 180 MB)


Versions PC-Win & MacOS9, attention aux 180 Mb!

Je ne présenterai ici que la version pour MacOSX.


Installation étape par étape
Comme beaucoup de programmes pour X, il suffit de draguer l'utilitaire depuis l'image disque (une fois décompressée) dans votre dossier "Applications"

Une fois l'utilitaire en place, un double-clic pour lancer l'application; à partir de ce moment-là, je vous conseille d'avancer pas à pas en prenant le temps de réfléchir aux choix qui s'offrent à vous (NB: si vous loupez quelques options, ce n'est pas si grave, car la plupart des réglages proposés lors de l'installation sont accessibles plus tard depuis les menus FontExplorer).


Cliquez sur cette image pour accéder au suivi des écrans d'installation

Étape 1: choix de méthode pour les fontes importées
ce choix n'a l'air de concerner que les fichiers de polices non-résidentes, donc celle que vous importez ou importerez plus tard (depuis de dossiers externes, voir CD-DVD et autres supports)
• ne pas manager les fichiers de fontes = l'utilitaire ne touchera pas à votre organisation, un simple lien sera créé avec les fichiers que vous déciderez d'activer (attention à ne pas toucher à l'arborescence de vos fontes)
• manager les fontes en copiant les fichiers = c'est la solution que j'ai choisie. L'utilitaire fera une copie de vos fichiers-fontes importés pour les gérer lui-même dans un dossier propre à son usage = > User > Votre Nom > FontExplorer X > Font Library > Vos Fontes importées-copiées (pratique si l'on a régulièrement des fontes qui arrivent de sources externes / ou, si l'on vient à déplacer les sources / point négatif: l'embonpoint causé par la copie)
• manager les fontes en déplaçant les fichiers = même technique que ci-dessus, mais les fichiers-fontes sont réellement déplacés depuis leur "endroit d'origine".


Le dossier créé "pour les copies" par FontExplorer
est situé d'office dans
> User > Votre Nom > FontExplorer X > Font Library >...
(l'endroit choisi peut-être différent, à vous de le définir lors de l'installation)

Étape 2: additionner d'autres dossiers "non actifs"
si vous avez par exemple des dossiers avec des fontes dispersées sur votre disque: c'est l'occasion de les réunir ici, vous organiserez plus tard leurs classements, les doublons, etc.

Étape 3: installation des Plug-Ins d'activation pour les Softs Pro
Activez leurs Plug-Ins respectifs (Install)

Étape 4: nettoyer les caches des fontes
comme recommandé par le fabricant, c'est l'occasion de faire un bon nettoyage
Ensuite: normalement votre ordinateur doit redémarrer.
Après redémarrage, nb: malgré la suppression de Suitcase, il me restait encore son module de "Login" installé; FontExplorer détecte les utilitaires concurrents et vous propose de gérer leurs ressources afin qu'elles n'interfèrent pas avec les siennes.


L'interface
On a réellement l'impression de se retrouver dans iTunes, l'interface de FontExplorer X est très réussie, difficile de faire mieux.


Interface superbe: simple et intuitive, tout est paramétrable, à portée de votre souris pour une organisation productive efficace; on sent que cet utilitaire à été pensé et créé par des pros

Colonne de gauche:
• Librairie (toutes les polices installées et reconnues au départ par FontExplorer X)
• Store (visualisation et achat de fontes OnLine)
• Collections (set de choix repris du "Livre de Police" + ceux que vous ajouterez)
• Dossiers intelligents (icônes violettes / perso je n'ai pas été très loin dans leurs options-réglages)
• Dossiers-Sets traditionnels (icônes bleues, à créer selon vos usages courants)


La colonne de gauche largement inspirée d'iTunes

Colonne de droite: en haut
• Groupage par "famille de polices" (fichiers des polices à l'intérieur)
• Diverses informations: leur format, style, etc.
NB: un double-clic sur un fichier-police permet l'affichage de tous les détails désirés (chartset, etc..).

Colonne de droite: au milieu
• Activer
• Désactiver
• Informations
• Groupage par famille

Colonne de droite: en bas
Le "catalogue visualisateur" permettant de juger le comportement dans un texte donné (texte "The quick brown fox...") par type de graisse


Le Store, magasin de vente de polices On-Line
L'interface du site de vente de polices On-Line de Linotype ressemble là aussi étrangement au Music Store d'Apple (ont'ils eu des droits à payer pour "pouvoir s'en inspirer" autant?), à l'usage super pratique pour choisir, acheter ou simplement partir à la reconnaissance de fontes pour les divers choix avant de démarrer un projet.


L'interface du site de vente de polices de Linotype;
là aussi très inspiré d'iTunes et du Musical Store d'Apple


Découvertes de quelques fonctions par l'image

Gestion des conflits

Dossier intelligent (Smart Set)

Détections des fontes dans un document
(et remplacement éventuel si fonte non-disponible)

Collections
(à déclencher d'abord sous > View > Show Collections)

Infos / ChartSet
(et test de copier-coller dans une application)


Activation de fontes "à la volée"
Ce test est important, car en production, nous devons rapidement pouvoir activer/désactiver des polices "clients" présentes dans les fichiers sources afin de mener à bien des opérations comme le "flashage", la génération d'un PS ou d'un PDF "Press Ready", etc. Ici le temps est compté!
Le but est de pouvoir charger des fontes depuis un CD-DVD ou depuis un dossier du disque dur non reconnu / par glisser-déposer / "applications ouvertes - à la volée" (d'où le besoin de Plug-Ins/Scripts d'activation "solide").

Activation des polices BLUR et DAX Condensed
dans FontExplorer X, depuis un dossier externe

Activation dans InDesign CS1, les fontes sont reconnues

Activation dans Illustrator CS1, les fontes sont reconnues

Activation dans Word - Apple Works et TextEdit
les fontes ne sont pas reconnues

il faut quitter et relancer les logiciels afin que les fontes soient exploitables


Ressources utilisées
... je compare ici mes impressions avec les ressources utilisées pas mon "ancien" utilitaire SuitcaseX1 (et aucunement les fonctions , l'ergonomie ou la stabilité):
- Suitcase pour fonctionner correctement se doit rester ouvert durant toute la session; de plus, au démarrage son module de "Login au Startup" freine le "boot" de mon Mac
- FontExplorer X n'a pas besoin d'être ouvert pour activer les fontes durant la session (on l'ouvre seulement pour des changements de config), il a aussi un module qui se charge au "boot", par contre j'ai constaté une nette amélioration au démarrage.


Le module d'Autoload = chargé au démarrage


En conclusion
Voilà, ici se termine cette présentation. Je n'ai pas poussé très loin les diverses options ou réglages (dossiers intelligents par exemple), étant un utilisateur pro, oui, mais qui se contente de peu pour faire son travail. J'aime qu'un utilitaire une fois configuré travaille en tâche de fond sans m'ennuyer, je demande donc qu'il soit ergonomique, performant et surtout très stable...

Malgré la jeunesse du produit, c'est avec un grand plaisir que j'ai réellement travaillé avec FontExplorer X pendant plusieurs jours et ainsi pu juger non seulement de ses qualités ergonomiques, mais aussi de sa puissance (très rapide en activations multiples) et de sa stabilité. Pour moi le choix est fait, il ne quittera plus mes Mac. J'ai donc trouvé là un "bonheur d'utilitaire"! Un grand bravo à Linotype et à toutes les personnes qui ont participé au développement de ce fabuleux utilitaire, espérons juste que son avenir sera "sans failles" (lire le paragraphe évolutivité).

Sans vouloir dénigrer ses concurrents, pourquoi vouloir acheter des produits coûteux, moins ergonomiques, plus lents et moins stables, alors que FontExplorer X est non seulement gratuit, mais bourré de qualités? (les temps sont durs, il va être très difficile pour eux de se mettre à niveau).

Pour vous convaincre, voici quelques retours d'utilisateurs que j'ai réunis en parcourant le Web:
c'est incroyable, tous ceux qui l'ont installé sont impressionnés, ils ne changeraient pour rien au monde. En bref que du bon! je vous copie en vrac ci-dessous quelques louanges que j'ai trouvé sur divers sites -pro et moins pro-
«Essayer FontExplorer X c’est l’adopter»
«Conçu entièrement pour les professionnels / utilisation simple et efficace»
«Comment un logiciel aussi puissant peut-il être offert gratuitement?»
«Linotype propose le succulent Font Explorer»
«L’utilitaire gratuit indispensable non seulement surpasse la concurrence mais fait aussi preuve de son attachement au Mac»
«Vanté par de nombreux typographes n’ayant pas trouvé grâce au plantogène Suitcase, il enthousiasme aussi les déçus du Livre des polices»
«Rapidité d’importation, fiabilité en import et export»
«On sent que l'application est superbement pensée par des pros de la typo»

N'hésitez donc pas à télécharger ce superbe utilitaire. Ceux qui sont habitués depuis longtemps à leurs utilitaires type Suitcase ou FontAgent mettront assurément plus de temps à migrer; mais je suis sûr qu'ils feront le pas;-)

Liens
Le site de Linotype FontExplorerX http://www.linotype.com/fontexplorerX
Le site du support et des FAQ http://www.linotype.com/2634/faq.html
Le site inofficiel: infos-forum, etc.http://www.fontexplorerx-board.com/

Vous l'aurez compris, je ne peux que vous pousser à le tester, je suis même certain que vous l'adopterez! BLUES

19 commentaires
1)
Olympe
, le 27.09.2006 à 00:27
[modifier]

Merci de m’avoir fait découvrir la « bête », depuis que je ssuis sous X j’étais comme qui dirait orphelin, aie-je enfin trouvé un parent adoptif ? :-)

Olympe

2)
François Cuneo
, le 27.09.2006 à 06:28
[modifier]

Merci de nous avoir fait découvrir ce produit, qui a visiblement bien évolué depuis la beta que j’avais installée à l’époque. En plus, le produit est Universal Binary.

Cela dit, mon SuitCase Fusion UB aussi n’est pas plantogène du tout. Faudra que j’aie le courage de le désactiver pour activer celui-là, pour voir!

3)
pilote.ka
, le 27.09.2006 à 07:12
[modifier]

Dans l’image « dossier intelligent » les polices présentes sont floutées. Pitié Blues, c’est insouteneble, donne nous ta recette!
PS: Avant d’être étripé par les lecteurs je précise que c’est de l’humour. Je te taquine :-)

4)
Blues
, le 27.09.2006 à 07:43
[modifier]

Faudra que j’aie le courage de le désactiver pour activer celui-là, pour voir!

Je souhaite que suite à ce test, les users des Suitcase et autre FontAgent n’hésitent pas tester FontExplorer
… et moi qui croyait qu’il n’y avais rien de mieux que mon « ancien » Suitcase » ;-)

Soyez imapartial… vous verrez, vous ne pourrez plus vous en passer !

——
PS, j’ai un cours « sans connection = je serais absent des commentaires jusqu’à ce soir !

5)
rvb3
, le 27.09.2006 à 08:37
[modifier]

Tu as une vision de la « drague » assez spéciale.

6)
Chichille
, le 27.09.2006 à 13:39
[modifier]

Suite à un précédent article sur Cuk en faveur de cette appli, je l’avais testée parce que je commençais à trouver FontAgent Pro insuffisant. J’ai été passablement déçu, car il m’a paru, contrairement à ce qui est écrit ici, passablement lourd et imprécis.

J’ai fini par adopter depuis quelque temps Suitcase Fusion, d’autant plus agréable qu’il bénéficie de tous les bons points de FontReserve. J’utilisais une version OEM de FontReserve sous système 9, (version limitée à quelque chose comme 2000 fontes, ce qui peut être professionnellement un handicap).

Suitcase Fusion me paraît fournir au moins toutes les fonctions de FontExplorer, me paraît plus agréable à utiliser, et ne m’oblige pas à acheter Linotype : le menu « acheter des polices » renvoie sur une page d’Extensis qui comporte des liens vers des sites typo divers et variés.

Suitcase Fusion est peut-être payant – ce qui ne me scandalise pas : moi aussi j’aime bien qu’on paye mon travail – mais il est désintéressé.

En fait, il faudrait réaliser un comparatif des 3 logiciels. Que les courageux lèvent le doigt !

Bof ! Bof ! Bof !

7)
iker
, le 27.09.2006 à 13:48
[modifier]

Lorsque j’ai entendu parler pour la première fois de Linotype Fontexplorer sur le site MacPlus en octobre 2005, je me suis empressé de le tester, puis de le mettre en jour, avec la douzaine de familles open type que j’utilise le plus fréquemment.

Pour utiliser l’utilitaire Linotype dans ses différentes versions depuis la première ß, je confirme Blues que c’est l’utilitaire de gestion de polices le plus efficace depuis le basculement sous système X.

Depuis que je l’ai installé, il s’est fait complètement oublier, et c’est ce qu’on attend d’un logiciel de ce type là, comme l’était ATM deluxe, du temps de système 9.

Merci pour le test, il est venu à temps pour me rappeler pour passer à la vitesse supérieure et d’installer ma typothèque. ;-)

8)
G4Beige
, le 27.09.2006 à 17:54
[modifier]

Je l’utilise moi aussi depuis le début, et je dois avouer n’avoir jamais eu de versions Beta aussi stables que celles de cet outil.

Il m’a plusieurs fois aidé à sauver un travail, en me signalant par exemple que telle ou telle police postscript était incomplète ou grace à cette fonction si pratique pour détecter les polices d’un document.

C’est le genre de produit qui a vraiment l’esprit Mac

9)
Atypo
, le 27.09.2006 à 19:07
[modifier]

Je l’utilise depuis quelques mois et je le trouve vraiment très bien. Efficace, simple et gratuit… Encore que s’il devient payant, a un prix raisonnable, j’achète !

La vie est un long calvaire tranquille (S. Huret)

10)
Blues
, le 27.09.2006 à 19:10
[modifier]

Merci pour vos retour d’infos, ils ne font que confirmer ce que la plupart des users pensent du produit

Suitcase Fusion me paraît fournir au moins toutes les fonctions de FontExplorer
… il m’a paru, contrairement à ce qui est écrit ici, passablement lourd et imprécis.
… Suite à un précédent article sur Cuk

Perso après 3 ans avec les diverses versions de Suitcase X; suite à mon passage depuis quelques semaines à FontExplorer, -et sans tenir compte de sa « gratuité »- désolé je ne pense pas pareil ;-) du moins en terme d’ergonomie/productivité/stabilité. De plus, comme je l’ai écris, les ressources prises par « FontExplo » sont bien moindres…
Bon, à chacun son feeling – de plus comme tu n’a fais que de tester une ou des bétas, ce n’est donc pas une référence, il te faudrait donc refaire tes tests, juste pour voir. (heum… tu te trompes NB: FontExplorer n’avais encore fait l’objet d’un article sur Cuk)

… il faudrait réaliser un comparatif des 3 logiciels. Que les courageux lèvent le doigt ! Bof ! Bof ! Bof !…
OUI, effectivement, Bof ! Bof ! :-) moi pas le temps !

11)
Ishar
, le 27.09.2006 à 19:45
[modifier]

Bonjour,

Je suis entièrement d’accord avec Blues. Je ne suis pas un pro du graphisme mais j’utilise régulièrement des softs comme Illustrator et Indesign. La gestion des polices était un véritable problème depuis mon passage sous OSX puisque ATM n’était plus utilisable. Beaucoup se plaignaient des nouveaux softs de gestion de polices sous X ce qui ne m’encourageais pas à acheter. Puis j’ai essayé FontExplorer : pour moi ce logiciel est parfait et correspond entièrement à mes besoins. Il est confortable, clair et précis. De plus, comme plusieurs l’ont fait remarquer, il se fait oublier une fois installé et configuré. Bref je le recommande sans hésiter.

12)
Nian
, le 28.09.2006 à 22:45
[modifier]

Merci de parler *enfin* de FontExplorer X sur Cuk. Je m’étais même demandé si il ne fallait pas que je l’écrive moi même cet article ;-)

Quelques remarques:

Oui, FEX se fait connaître sur un serveur de chez Linotype à chaque démarrage. Appel que l’on peut facilement bloquer avec un utilitaire comme LittleSnitch. Maintenant, je ne sais pas si c’est pour demander si une nouvelle version est disponible ou si c’est pour transmettre des informations plus personelles (comme par ex. le nom des polices dans la librairie etc.). J’ai quand même un doute sagissant des infos « personelles » (je pense que c’est interdit non?). Concernant les autres infos « impersonelles »: pour sûr que Linotype se régale de voir combien d’utilisateurs ont installé FEX et redémarrent leur Mac. Ça fait du chiffre.

Mis à part ça et avant de démarrer une polémique, il faut savoir que FEX n’est pas le seul à contacter la maison mère. Apple avec l’actualisation logicielle le fait tout les jours (si on a fait un login avec un compte admin) et le plus grand nombre des applications shareware mais aussi commerciales à la Office et Adobe idem. Installer LittleSnitch nous en apprends beaucoup…

Pour la localisation en français: travaillant dans la même petite ville que les programmeurs de FEX (à Bad Homburg exactement, c’est en Allemagne) mais surtout parce que j’utilise FEX depuis la première heure et j’ai toujours envoyé des rapports de bugs au premier truc louche, les développeurs m’ont signalé qu’ils comptaient sur la communauté d’utilisateurs français de FEX pour traduire le logiciel. Perso la traduction c’est pas mon truc du tout, même si le français et l’allemand sont mes langues maternelles (aussi bizarre que ça puisse paraître). Si il se trouve des gens qui sont intéressés à contribuer à la traduction en français, faites m’en part. Je dois justement répondre dans quelques jours (j’ai fait la même proposition sur la liste InDesign de Branislav Milic avec quasiment aucun retour — et si rien ne viens ici, je me désengage sur ce point. En plus j’utilise FEX en allemand ;-)

Quand aux trucs qui donnent l’impression que ce logiciel a été conçu et pensé pour le monde PAO, par des professionels du milieu:

– Possibilité d’afficher la version d’une police. On le sait pas ou trop peu, mais suivant la date d’achat d’une police, on achète une certaine version. Pour les polices OTF qui sont presque plus des petits programmes, chaque nouvelle version amène son lot de corrections. Comment peut on s’y retrouver, quand des logiciels comme Suitcase(?) ou FontAgent(!) ne sont pas en mesure d’afficher la version d’une police?

– Ouverture de documents PAO (fichiers InDesign, Xpress, PDF) dans FEX pour faire un rapport des polices qui y sont utilisées.

– Intégration dans le Spotlight de MacOS X 10.4.x. Pour voir, effectuer une recherche Finder (pomme F) avec dans les attributs > autres et dans les critères de recherche filtrer « font ». Le format, le nom, la fonderie, le créateur, si une fonte est endommagée, une vingtaine de critères. Dingue!

– La palette Info avec la possibilité de visualiser toutes les glyphes, groupées en catégorie unicodes etc. Du jamais vu.

– A l’installation, la prise en charge automatique de la désactivation d’autres logiciels de gestion de fontes, même les « daemon » tournant en tache de font.

– La possibilité d’effacer les caches de fontes propres aux applications les plus courantes (Adobe, Quark et Office) et au Système.

– Drag & Drop de FEX vers le bureau d’une ou plusieurs fontes crée une archive ZIP, ou au choix une image .dmg…

… J’en passe et j’en oublie.

A oui, n’hésitez pas à envoyer un feedback ou un rapport de bug (si par chance vous en rencontrez un ;-) par le menu dédié dans le logiciel ou par l’adresse mail (très générale, du genre info@linotype.com mais efficace). J’ai toujours reçu une réponse. Certaines ont quelque peu tardé, mais en cas d’erreurs j’ai même reçu des patchs directement à mon adressse mail qui ont réglé le problème (lors du passage béta à la version finale il y avait un bug de bibliothèque). Aux détours des discussions j’ai appris qu’ils se donnaient un maximum de 7 jours pour réparer un bug reconnu (et grave). Quand je pense que certaines versions de Suitcase mettent des mois avant d’être actualisée alors qu’il est clair que des myriades d’utilisateurs ont un problème (à l’époque compatibilté avec Mac OS X 10.4 et Suitcase, pas de Plugins pour les version récentes de la CS, bugs d’impressions sous Mac OS X 10.3.9 et X11 et j’en passe).

Bref, depuis qu’on (au boulot une quinzaine de postes) utilise FEX (depuis la version béta que nous utilisions même en prod) quasiment plus aucun soucis de gestion de fontes avec MacOSX 10.4 la CS2 et tout le tsoin-tsoin. Une petite révolution…

Salut,

Yann

13)
Nian
, le 28.09.2006 à 22:53
[modifier]

François: non n’installe pas FEX, vraiment, tu ne rates rien…

;-)

Mais François, tu vas tomber des nues. Il te prend par la main, il te désactive même ce foutu de Suitcase.

Et puis il te « nettois » les dossier fonts propre au système pour les retrouver comme avant une installation de Microsoft Office par exemple.

Moi j’aime bien ça. Bien sûr, ces polices Office en a besoin, rien n’empêche de les tirer dans FEX et de les activer pour toujours. Mais elles ne seront pas dans le système.

14)
Guillôme
, le 29.09.2006 à 07:42
[modifier]

Euh, désolé de ma question débile, mais ça sert à quoi un gestionnaire de font pour un non pro?

Dans mes logiciels, je choisis la fonte dans la liste déroulante des polices.
Concernant office qui met des polices dans le dossier système, quel est le problème pour un utilisateur lambda qui n’a aucune idée d’où sont stockées les polices?

15)
Blues
, le 29.09.2006 à 14:26
[modifier]

mais ça sert à quoi un gestionnaire de font pour un non pro?

Le livre de polices interne à OSX, est souvent suffisant pour classer tes fontes. Voir même ne rien utiliser du tout, si tu as peu de fontes dans ton sytème, et que tu arrives à les gérer ainsi.

Par contre, un utilitaire comme celui présenté ici te permet par ex. de désactiver très facilement « à la volée » les fontes que tu n’utilises que rarement (en mode collections par ex.) … tes menus déroulants de polices dans tes apps s’en retrouveraient ainsi allégés.

Mais effectivement, les utilitaires de gestion de fontes sont fait pour les gens qui en utilisent beaucoup et/ou qui changent souvent de « sets »

16)
Chichille
, le 02.10.2006 à 23:08
[modifier]

quand des logiciels comme Suitcase(?) ou FontAgent(!) ne sont pas en mesure d’afficher la version d’une police?

Nian ! Nian ! Nian ! C’est inexact. Suitcase Fusion 12.0.1 le fait. Dans la fenêtre d’affichage de la liste des polices, on trouve successivement les colonnes « nom », « type » (TrueType, Postcript, OpenType), « fabricant », « VERSION« , Font Sense, Emplacement (sur le disque dur).

La palette Info avec la possibilité de visualiser toutes les glyphes, groupées en catégorie unicodes etc. Du jamais vu

J’admets que ce n’est pas mal, mais comme j’obtiens la même chose très facilement avec le bon vieux PopChar, et en plein milieu d’un texte dans n’importe quel logiciel, je ne me plains pas trop.

Je vais réessayer FEX, mais je garde un très mauvais souvenir de la bêta, avec en particulier des modes de tri lourds et peu pratiques, loin de la simplicité de Font Reserve dont la version actuelle de Suitcase a hérité.

Il semble que Suitcase ait connu une mauvaise période (pendant laquelle j’utilisais d’ailleurs Font Reserve), mais c’est aujourd’hui un produit pratique, agréable, efficace et plutôt bien intégré qui ne m’a pas encore causé de problème particulier, bien au contraire. Livré en outre avec Font Doctor qui complète bien sa fonction de diagnostic.

A noter une coquille assez drôle dans le contexte :

en tache de font.

;-)

Bof! Bof! Bof!

18)
ToTheEnd
, le 05.01.2007 à 13:58
[modifier]

Je me demande bien si notre camarade Blues ne devrait pas poster sous son nom histoire que des “perdus” ne viennent pas toujours demander qui copie qui…

T

19)
DeDe2
, le 05.01.2007 à 21:41
[modifier]

Il est certain que, si la personne met des tests sous différents pseudos, sur différents sites, ça peut prêter à confusion et faire poser des questions qui, toutes idiotes qu’elles puissent paraître, n’en sont pas moins justifiées. Le terme “perdus” n’étant pas très approprié :-P Mais il est vrai que, étant sur “Suisse”, on peut s’égarer facilement lol