Profitez des offres Memoirevive.ch!
ScummVM: Monkey Island et les autres tournent toujours!

Souvenez-vous:

  • The Secret Of Monkey Island
  • Monkey Island 2: Lechuck's Revenge
  • Indiana Jones And The Last Crusade
  • Indiana Jones And The Fate Of Atlantis
  • Loom

Ça ne vous dit rien? Ce sont quelques-uns des titres qui ont hanté les journées (et certaines nuits) de nombreux joueurs, autour des années 1989 à 1993.

Ces titres, tous sortis pour Macintosh entre autres, étaient du type "point and click". Ils proposaient, en bas de l'écran, une série de commandes disponibles (aller, parler, ouvrir, …) et le personnage exécutait les ordres.

image_fenetre

Ces jeux, je vous dis pas: ils étaient tout simplement géniaux: beaucoup d'humour, des histoires originales et des puzzles dont la difficulté était parfaitement dosée. Le rêve, quoi!

Évidemment, imaginer faire tourner ces jeux sous Mac OS X en natif n'est rien d'autre qu'un doux rêve.

Et c'est là qu'intervient ScummVM!

ScummVM

Ce petit logiciel est une machine virtuelle, qui permet de jouer avec tous les jeux cités plus haut, et bien plus encore. Il est disponible pour Mac, évidemment, en version PPC ou UB, mais aussi pour PC, PSP, et bien d'autres plates-formes.

Une fois téléchargé et copié où bon vous semble, ScummVM offre une interface qui "colle" parfaitement avec le genre de jeux qu'il fait tourner:

image_interface

Sur la gauche, une liste des jeux actuellement disponibles, et sur la droite les fonctions du logiciel.

Pour ajouter un jeu, rien de plus facile: un clic sur le bouton Add Game et on peut choisir le dossier contenant les fichiers du jeu, que vous aurez copié sur votre disque dur. Ensuite, un certain nombre d'options spécifiques aux titres sont disponibles.

Options

Tout d'abord la langue du jeu. Un choix de 18 langues est disponible. Bon, mis à part Français et Anglais… enfin, si certains veulent jouer à Monkey Island en Polonais, pourquoi pas! :-) Les jeux de l'époque étaient tous monolingues (à ce dont je me souviens) mais de nombreux fans ont développé des fichiers de sous-titres dans d'autres langues, d'où le choix important disponible.

La plate-forme peut être également spécifiée. Pourquoi donc? Eh bien parce que ScummVM permet de faire tourner des jeux provenant d'un bon nombre de plates-formes différentes. Mac, PC, Amiga, Commodore64, etc. C'est plutôt intéressant, car les possesseurs de versions PC pourront les faire tourner via ScummVM.

Un certain nombre d'options graphiques sont disponibles, permettant d'affiner les jeux qui, il faut le rappeler, ne sont pas de première jeunesse. Un mode plein écran est également disponible et configurable au niveau du jeu, ou au niveau de l'application.

Ces options graphiques peuvent améliorer passablement l'aspect des jeux:

image
Une image de Monkey Island 1, sans effet graphique.

image
La même, avec un effet "Super Eagle".
(… sans afficher les deux images en grand, on n’y voit rien…)

Côté audio, il est possible de spécifier des niveaux sonores différents pour les musiques, les effets spéciaux ou les voix. Notez que, dans les cas où les voix sont en Anglais, il est possible d'afficher ou non des sous-titres.

Enfin, il est possible de spécifier les chemins d'accès au jeu: là où sont les fichiers de données et là où ScummVM doit sauvegarder les parties.

Jouons!

Une fois un jeu lancé, il est possible d'utiliser les raccourcis claviers de l'époque: W pour Walk, T pour Talk, etc. Le reste n'est que point and click, rien de compliqué.

Lors d'une partie, la question de la sauvegarde intervient forcément. Pas de soucis, ScummVM sait sauvegarder et rechercher des parties sauvées. Par contre, les parties sauvées depuis le jeu tournant sans ScummVM ne sont pas importables. S'il vous reste, sur des backups d'un autre temps, des parties en cours, vous devrez recommencer le jeu.

Côté musique, on n’est pas déçu: j'avais oublié comme les musiques de l'époque étaient (biffez ce qui ne convient pas) kitsch / incroyables!

La possibilité d'afficher les jeux en plein écran alliée aux réglages graphiques permettent de jouer dans de très bonnes conditions. Certes, on ne transforme pas des graphiques d'il y a 15 ans en animations photoréalistes, mais après tout, l'aspect pixellisé fait partie du plaisir à retrouver ces anciens titres.

Conclusion

Ce petit logiciel, gratuit, fera le bonheur des joueurs nostalgiques. Oh, il ne remplacera sans doute pas les dernières nouveautés, et vous ne passerez peut-être pas vos vacances dessus (et c'est une plutôt bonne chose…)

Cela dit, ScummVM vous fera passer un excellent moment, c'est certain!

(p.s.: pour ceux qui n'ont pas de vieux supports originaux qui traînent, et qui ne veulent pas de copies "tombées du camion", jetez un œil sur eBay…)

17 commentaires
4)
nlex
, le 03.07.2006 à 10:47
[modifier]

moi j’adorais Maniac Mansion mais c’était sur Atari…

6)
Hallu15
, le 03.07.2006 à 11:43
[modifier]

J’utilise ce génial émulateur sur mon sony ericsson P800 et il fonctionne aussi sur les P900 et P910. Day of The tentacle dans la poche c’est excellent ;-)

7)
Inconnu
, le 03.07.2006 à 13:16
[modifier]

Je crois que cela ne marchera pas pour Monkey Island IV ; dommage, j’ai encore le CD sur OS 9, inutilisable sur MacTel… !

8)
marcsublet
, le 03.07.2006 à 14:15
[modifier]

Ahhh!!! Les heures passées sur les Monkey Island, Day of the Tentacle, Sam & Max, Indiana Jones… nostalgie, nostalgie…

10)
al1
, le 03.07.2006 à 18:02
[modifier]

Merci Sébastien mais j’ai pas tout compris : c’est un émulateur ?
Est-ce qu’il permettrait de faire tourner des jeux classic (genre Egypte, Versailles, Jerusalem et autres vieilles bouses) sur un mac intel ? Et Lemmings ?

11)
Sébastien Pennec
, le 03.07.2006 à 22:51
[modifier]

Désolé de la réponse tardive…

En fait ScummVM est une machine virtuelle, qui permet de jouer des jeux qui utilisent la plateforme SCUMM. Plus précisément: le SCUMM est un language qui a été développé par LucasArts pour rendre plus facile le développement de jeux graphiques. Un peu entre un language de programmation et un moteur de jeu…

ScummVM est donc compatible avec tous les jeux qui utilisent le SCUMM, et dont la liste figure sur le site de ScummVM…

(source de tout ça: Wikipedia)

ouala :-)

12)
Divoli
, le 04.07.2006 à 14:06
[modifier]

Tout cela me laisse un tantinet sceptique.
Etant donné les énormes évolutions technologiques depuis ces 15 dernières années, l’élan nostalgique va rapidement s’effondrer face à la réalité de jeux totalement dépassés, morts et enterrés.
On peut être nostalgique de son enfance sans pour autant s’enfoncer une tétine dans la bouche.

Enfin bon, ce n’est que mon avis…

P.S.: Sébastien, est-ce que votre Powerbook émet toujours du code morse ?!

Divoli

13)
Flore
, le 04.07.2006 à 21:20
[modifier]

On peut aussi faire tourner les chevaliers de Baphomet et les boucliers de Quetzalcoatl (Baphomet 2) qui étaient basés aussi sur SCUMM… Ah Monkey Island II et ses duels d’insultes :)

14)
Sébastien Pennec
, le 05.07.2006 à 08:18
[modifier]

Divoli,

Effectivement, ces jeux n’ont rien à voir avec les titres actuels. Toutefois ce genre de nostalgie (chez moi, en tous cas) ne dure que quelques heures, le temps de replonger dans des ambiances plus que pour refaire ces jeux en intégralité.

Cela dit, des titres mélant humour, scénario déjanté et un minimum de réfléxion, il n’y en a pas eu des masses depuis les Monkey Island et autres Indy, non?

Pour le Powerbook: il morse toujours, impossible de trouver la pièce, on a abandonné plutôt que de changer encore et encore des trucs sans être certain…

Flore: j’avais oublié ces jeux! Merci :-)

15)
Gilles Tschopp
, le 05.07.2006 à 08:56
[modifier]

Divoli,

C’est comme les amateurs de voitures des années 1900-1950 : c’est en effet dépassé ces automobiles, mais il y a le facteur PLAISIR ;-)

16)
VRic
, le 06.07.2006 à 22:11
[modifier]

Eh oui, pourquoi fait-on encore des jeux de cartes en carton?

Lorsque la technique permet l’apparition de jeux innovants (Tetris en réseau ou en 3D, yeah!), c’est bien mais ça ne remet pas plus en cause l’intérêt des précédents que Tetris ne remet en cause le poker ou que l’extraordinaire Serenity n’éclipse Les 7 samouraïs.

Quand le progrès technique rend un jeu obsolète, soit c’est qu’il n’avait d’autre intérêt que ses « prouesses » techniques, auquel cas ce n’était pas un jeu mais un gadget éphémère, soit c’est que le nouveau est le même jeu, ou un plagiat « au goût du jour », ce qui le met dans la même position vis-à-vis du suivant.

La technologie ne fait pas plus les bons jeux que les bons remakes hollywoodiens, même s’il est plus rentable à court terme d’augmenter le budget explosions et implants mammaires sur un scénario éprouvé que de s’en remettre à d’éventuels talents pour inventer un nouveau film.

17)
marlouin
, le 08.07.2006 à 23:57
[modifier]

Je n’ai connu ces jeux qu’en surface pendant cette période et j’avoue que j’ai passé des heures sur scumm vm. Beaucoup de plaisir sur ces vieilleries assez inventives. J’ai été même jusqu’à jouer à zack mac kracken

Le seul gros problème c’est la résolution un peu ridicule qui peine un peu sur nos « énormes » écrans actuels. Et je trouve que justement la plupart des lissages cassent un peu l’esthétique de ces jeux (le super 2xSAI s’en sort pas trop mal toute fois). Je regrette l’abscence d’un TV-mode comme dans snes9x.

Juste une petite correction: les chevaliers de baphomet n’utilise pas le moteur scumm mais il est tout de même supporté, tout comme simon the sorcerer (bof bof d’ailleurs, ce jeu).

Pour infos deux jeux sont offert dans la partie download de scummvm.org: flight of the amazon queen et le chouette beneath a steel sky.