Profitez des offres Memoirevive.ch!
Psychogénéalogie

N'avez-vous jamais été interpelés par des coïncidences de dates, de lieux, de prénoms, de métiers ou même de circonstances similaires, voire identiques au sein de votre famille ?

Une grand-mère qui décède le jour de la naissance de sa petite fille ? Un accident de voiture qui se produit à la même date et au même endroit que l'accident de cheval de l'arrière grand-père ? Un enfant à qui l'on donne un prénom et dont on apprend après que l'arrière grand-père portait ce même prénom ? Un petit fils qui fait des études d'architecte avec succès, mais qui devient forgeron, métier qu'exerçait son oncle ?

Et si ces "coïncidences", qui nous ont tous un jour ou l'autre frappés, n'étaient pas dues au hasard ?

La proposition est surprenante ! Et pourtant…

Ce qui va suivre n'est pas (encore ?) reconnu par la science "officielle", car cela repose sur l'observation de l'homme et l'expérience de praticiens. Je ne suis pas un psychothérapeute et je ne reçois personne dans mon cabinet. Simplement j'ai découvert un outil qui m'a bien aidé et je vous en parle simplement. J'espère que cette ouverture sur un sujet non encore abordé sur cuk.ch vous apportera un regard nouveau sur ces nouvelles techniques qui aident beaucoup de personnes à y voir plus clair dans leur vie. C'est le seul objectif de cette humeur. Si cela résonne en vous, et vous pousse à ouvrir de nouvelles portes, alors j'en serai ravi.

Ma soeur est un jour venu me voir en me disant : "Je fais un travail sur notre arbre généalogique, et j'en découvre de bonnes !" à ce moment-là, j'ai cru qu'elle cédait à la mode actuelle de "faire son arbre généalogique". Je me trompais. La suite allait me laisser sur le derrière, comme on dit.

C'est comme cela que j'ai appris que mon grand-père était un enfant naturel qui avait été adopté par le nouveau mari de mon arrière grand-mère. Ça a été un choc pour moi, car mon grand-père avait beaucoup compté pour moi et quand il est mort d'un cancer alors que je n'avais que 14 ans, j'en avais été très affecté.

Découvrir comme ça, que le nom que je porte ne me venait pas d'une lointaine descendance, mais bel et bien d'un "autre" me laissait une étrange sensation, sans doute semblable à celle qu'éprouvent les enfants adoptés, qui souhaitent savoir d'où ils viennent.

Je n'étais pas au bout de mes surprises, car ma soeur, complétant son propos, me dit qu'elle a voulu faire l'arbre en suivant les origines de notre mère. Une autre surprise l'attendait ; mon arrière grand-père maternel était aussi un enfant naturel et portait le nom de sa mère. Vous imaginez le choc !

Un peu surpris, je m'étonne auprès de ma soeur du hasard qui a conduit nos parents à se rencontrer et à se marier avec cette similitude généalogique. Sa réponse m'a intrigué : "Il n'y a pas de hasard !"

Allons donc, qu'est-ce que cela signifie ? Et c'est ainsi, que grâce à ma soeur j'ai pris conscience de beaucoup de choses et surtout, j'ai commencé à lever le voile sur qui je suis réellement. La Psychogénéalogie comptait un candidat de plus. Je ne sais pas si les choses se passent ainsi avec tous les thérapeutes, mais voici en gros les étapes que j'ai suivies avec Mauro GUIDONI qui exerce par chez nous.

Un séminaire d'information pour commencer

Tout d'abord, un séminaire d'information dans lequel on prend réellement conscience qu'il y a un quelque chose qui influence notre vie. On ne sait pas encore quoi, mais les explications de M. GUIDONI nous emmènent progressivement à en découvrir la force et le mécanisme.

Le séminaire commence par la question simple de découvrir le rôle de la famille. Des réponses fusent de toute part : faire des enfants, transmettre le patrimoine familial, assurer une descendance, etc. Et si le rôle de la famille était de "transmettre la vie qu'elle reçoit en Don" ? Cette proposition a une conséquence directe : on ne doit rien du point de vue d'une dette, la vie n'étant pas un dû, à notre famille, car elle n'a fait que nous transmettre la vie qu'elle a reçue en don. On ne doit donc la vie à personne ! Et pourtant, à quelques exceptions près, nous n'avons pas encore réussi à payer la dette que nous nous sommes inventée vis-à-vis de nos parents. Et c'est la plus grande omission de nos parents, que de ne pas nous avoir dit qu'on ne leur doive rien, puisqu'ils ont eu notre vie en DON.

Quand nous ne sommes encore qu'un foetus, nous ne formons qu'un avec notre mère. 1+1=1 nous n'avons pas la conscience d'être porté et nous considérons ne faire qu'un avec notre mère. Cette certitude d'être UN, et donc d'être TOUT s'inscrit comme un liant dans la mémoire.
La mémoire atavique (héritée de nos ancêtres)
La mémoire familiale (au sens de la communauté, implique une connotation religieuse)
La mémoire directe des géniteurs / parents
La mémoire personnelle (qui ne représente que la partie visible de l'iceberg)

A la naissance, l'enfant doit intégrer le fait qu'il n'est pas UN avec sa mère, mais qu'il existe à part entière. Il découvre l'existence du père qui va symboliser la séparation et lui donner un NOM et être le NON de l'interdit. L'enfant va réaliser que pour sa mère il n'est pas tout, et avoir un sentiment de trahison. Il va se retrouver seul (pour dormir dans sa chambre par exemple) et ressentir l'abandon. Il va se poser la question de savoir ce qu'il a fait pour vivre toutes ces horreurs et va connaître la culpabilité.

La peur de l'abandon va pousser l'enfant à rentrer dans le schéma des parents et a jouer le jeu des fidélités familiales. Soit en établissant un lien très étroit avec sa mère, son père ou les deux, soit en rentrant en opposition ou en confrontation avec eux. Et plus on essayera de s'opposer à nos parents, plus on leur ressemblera. La démonstration est faite avec l'exemple d'un stylo posé sur une table sur lequel on exerce une pression en disant non, je ne vous ressemblerai pas ! A la fin de l'exercice, on distingue nettement l'empreinte du stylo dans la peau de la main.

Ceci peut expliquer par exemple, pourquoi un père, une mère, ou n'importe quel membre d'une famille reproduira sur un enfant les atrocités dont il a été victime étant enfant.

Opposition et coalition n'apportent rien. La seule façon de sortir de ce duel est de ne pas y rester et de trouver sa Voie en acceptant de souffrir et d'affronter la peur de la solitude, tout au long de ce travail de re-naissance à soi-même.

Les "issues" pour se confronter à cette peur de la solitude sont :
le suicide (mais tout s'arrête du même coup…),
la "symptomisation",
la transmission aux descendants (la plus courante),
et le détachement, c'est à dire l'acceptation par tout un cheminement long, difficile et… sans garantie.

Une autre façon de sortir du duel, c'est de faire intervenir un tiers. Les RELIGIONS et toutes formes d'idéologies ont bien compris la dualité et proposent leurs bons offices avec quand même un petit côté pervers à la chose. En effet, l'invention majeure des RELIGIONS pour nous pousser à rentrer dans "les ordres", c'est la MORALE. Mais attention, la morale imposée, qui ne fait pas référence aux aspirations les plus profonde de tout humain et d'ordre spirituel : Responsabilité de SA vie et sens de SON existence. Celle-ci va s'appuyer sur le sentiment de culpabilité pour nous faire endosser des principes pas toujours clairs qui ont ruiné tant de vies : "quand je fais quelque chose de mal, je dois payer". C'est ainsi que l'on reste prisonnier du renoncement à ETRE parce que l'on a grandi dans cette certitude que si l'on ne respecte pas la tradition familiale, religieuse, etc., on est COUPABLE !

Réfléchissons à tout cela et nous constaterons que nous sommes pétris de cette certitude.

Le prénom est le premier signe que nous donne la famille pour nous assigner, sans le vouloir délibérément, notre mission. Selon qu'il soit masculin, féminin, féminin issu du masculin, composé, etc., les prénoms peuvent nous renseigner sur ce que la famille attend de nous. Je vous invite à suivre ce lien pour en savoir plus.

Un autre indice de notre mission familiale se situe dans notre place dans la fratrie. Attention, en psychogénéalogie, toutes les conceptions comptes, qu'elles aient abouti ou non, ainsi, les fausses couches et les IVG comptent pour définir votre place dans la fratrie. Quand 5 ans ou plus séparent deux enfants d'un même couple, on parle d'enfant unique dans les deux cas.

Les fameuses coïncidences de date sont appelées Syndrome d'anniversaire par Anne Ancelin Schützenberger qui a écrit un best-seller sur le sujet "aïe, mes aïeux". Disons simplement que l'inconscient ne fait pas de différence entre le réel et l'imaginaire.

Le choix du métier est un autre révélateur. Dans notre socioculture, il se transmettent souvent de père en fils, même si aujourd'hui cela n'est plus aussi fréquent ; et les raisons sont intéressantes à examiner. Cette transmission constitue un signe flagrant de loyauté à la famille.

Les maladies, les accidents, les mariages, etc. constituent tous des éléments à prendre en compte quand on fait son arbre pour une étude en généalogie. Pris individuellement, on n'en voit pas la signification. Replacés dans le contexte d'un arbre, ils révèlent bien des choses sur la vie de l'arbre et de chacun de ses membres.

Enfin, on aborde les secrets de famille, qui sont nos "cadeaux de naissance" avec lesquels il va falloir vivre et grandir. Ils sont à l'origine de bien de comptes non réglés dans la famille. Et les ressentiments, les rancoeurs, la haine, les frustrations qu'ils engendrent vont nous polluer la vie et procéder à un véritable laminage de l'ego si on n'en prend pas conscience.

Une étude de son arbre en groupe ensuite

Fort de cette initiation, on peut décider de s'inscrire pour travailler son arbre au sein d'un groupe de 6 à 8 personnes. Je peux vous assurer qu'en dehors du côté un peu gênant d'aborder devant d'autres des problèmes aussi personnels, le travail en groupe est riche, car chacun des arbres que l'on étudie est source d'enseignement pour tous. Je ne pense pas que l'on puisse tirer une telle richesse dans l'étude de son arbre sans l'apport du groupe. C'est en tout cas ce que confirment de nombreux pratriciens.

J'ai pu convaincre mon épouse de m'accompagner à la conférence de présentation. Elle en est sortie secouée et a décidé de m'accompagner pour le travail en groupe. Aujourd'hui, je peux affirmer qu'il s'agit là de l'expérience la plus enrichissante de ma vie, car nous nous portons mutuellement un regard différent, et cette acceptation de l'autre et de son histoire est purement et simplement géniale, car on apprend aussi au cours de ce séminaire qu'aimer, c'est accepter l'autre tel qu'il est, sans le juger, sans chercher à la changer ou à le garder s'il veut partir, et sans chercher à l'aider contre sa volonté.

Conclusion

J'ai souvent fait le parallèle avec le film MATRIX dans lequel on parle de la matrice. C'est un peu ça, la psychogénéalogie, c'est-à-dire la prise de conscience que l'on agit de façon programmée, en étant persuadé que nous agissons selon notre volonté et nos désirs. A la différence du film, il ne s'agit pas pour nous de détruire la matrice, mais de prendre conscience de son existence et de sa force pour comprendre nos actes et les assumer pleinement. Ce n'est qu'ainsi que l'on peut devenir soi et assumer d'être !

On peut donc compléter la question de départ :
La mission de la famille c'est :
- transformer le sentiment de trahison en foi dans la vie sans condition,
- transformer le sentiment d'abandon en amour de la vie sans condition,
- transformer la culpabilité en espérance dans la vie sans condition.

Ces trois transformations se résument en un seul mot : VIVRE !

En tout état de cause, c'est ainsi que j'ai vécu ma première expérience et découverte de travail en psychogénéalogie.

Bibliographie :

Françoise DOLTO : Tout est langage - Edition du Seuil
Denis VASSE : Inceste et jalousie - Edition du Seuil
: La vie et les vivants - Edition du Seuil
Ghislain DEVROEDE : Ce que les maux de ventre disent de notre passé - Edition PAYOT (Petite Biblio.)
Patrick OBISSIER : Décodage biologique et destin familial - Edition du Souffle d'Or
Anne ANCELIN SCHUTZENBERGER : Aïe, mes aïeux ! - Edition Desclée de Brouwer
Alice MILLER : C'est pour ton bien - Edition Aubier
Guy CORNEAU : Père manquant, fils manqué - Edition de l'Homme
Caroline ELIACHEFF : Mères-Filles - Edition Albin Michel

Filmothèque :

Les Damnés de VISCONTI Luchino
Légendes d'automne de ZWICK Edward
Festen de WINTENBERG Thomas
La luna de BERTOLUCCI Bernardo (ou : la Quête du Père)
Fanny et Alexandre de BERGMAN Ingmar

146 commentaires
2)
latelio
, le 21.06.2006 à 00:27
[modifier]

Très bizarre. Je me demande vraiment ce que cet article cherche ici; il ne m’inspire pas plus de confiance que les fenetres popup qui surgissent en navigant sur la page « retrouversonnord », que j’ai été invité de suivre.

Personnellement, je trouve que CUK devrait garder une certaine thématique (informatique, photos, etc.), tout en admettant certains textes plus personnels et divers (d’ici et là une critique d’un disque ou un coup de gueule occasionnel). Par contre, cet article ne m’inspire pas du tout confiance, et je ne peux pas m’empecher d’etre déçu: bien sur, je vais continuer à lire les textes qui paraissent sur CUK, mais en étant doublement critique à partir d’aujourd’hui.

3)
vibert
, le 21.06.2006 à 00:28
[modifier]

euhh, comment dire ? Alors là vraiment : je n’adhère pas… Mais alors PAS DU TOUT !

Je trouve ces conceptes de « syndrome d’anniversaire » ou « d’interprétation des prénoms » au minimum fumeux, pour ne pas dire dangereux… ( rien d’étonnant de la part d’un rationnaliste sectaire comme moi, incapable de décoler de la réalité scientifique ! )

On nous ressort version psycho le coup des 15 coïncidences Lincoln / Kenedy (une idiotie complète que je vous colle ci-dessous, pour la bonne bouche)… A force de vouloir chercher des clefs de compréhension du monde, on frise gentiment la superstition (qui est le niveau zero de la spiritualité). Et je n’ai rien contre la spiritualité…

Mais là : on me la fait pas !

JFV Macandphoto.com

4)
vibert
, le 21.06.2006 à 00:29
[modifier]

Voilà le genre de conneries auxquelles le « syndrome d’anniversaire » me font penser (pour rire je vous copie la chose, mais je ne donne pas le lien car je ne veux pas faire de publicité pour le genre de sites qui pululent sur la toile : propageant ce genre de conneries et qui mettent tout simplement en danger… l’intelligence, la culture, la science, la rationnalité ! Tout ce que ça prouve c’est qu’il y a pas mal de gens aux USA qui se nomment Lincoln, Kenndy et Johnson… Comme il y a pas mal d’enfants naturels, ect…

 » Quel rapport entre Lincoln et Kennedy? Un même destin peu commun et 15 coïncidences ahurissantes.

Le président américain Lincoln, sénateur en 1846, élu en 1860, est mort assassiné un vendredi d’une balle dans la nuque. Sa femme était assise à côté de lui. Sa secrétaire, Miss Kennedy, l’avait conjuré de ne pas sortir ce jour-là.

Le président Kennedy, sénateur en 1946, élu en 1960, est mort assassiné un vendredi d’une balle dans la nuque. Sa femme était assise à côté de lui. Sa secrétaire, Miss Lincoln, l’avait conjuré de ne pas se rendre à Dallas.

Le successeur de Lincoln à la Maison Blanche, le vice-président Johnson, était un démocrate du Sud, né en 1808. Il mourut dix ans après Lincoln. Le successeur de Kennedy à la Maison Blanche, le vice-président Johnson, était un démocrate du Sud, né en 1908. Il mourut dix ans après Kennedy.

L’assassin de Lincoln, John Wilkes Booth, né en 1839, fit feu dans un théâtre et se réfugia dans un entrepôt. Son nom comportait 15 lettres. L’assassin de Kennedy, Lee Harvey Oswald, né en 1939, fit feu dans un entrepôt et se réfugia dans un cinéma. Son nom comportait 15 lettres.

Quant à la voiture dans laquelle Kennedy circulait à Dallas le jour de sa mort, c’était, vous l’avez deviné, une Lincoln. La Lincoln était un modèle de chez Ford. Et Lincoln a été abattu à Washington, au Ford Theater.  »

Il parait que tout ça est vrai… Et alors ? Dire qu’il y a des gens qui n’ont rien d’autre à faire que de chercher un sens à tout ça… Le monde est vraiment fou !

JFV Macandphoto.com

5)
gus2
, le 21.06.2006 à 00:34
[modifier]

Je ne pose pas souvent de commentaires, mais cette fois mon esprit cartésien s’insurge contre ce qui ressemble a de la science..

Je ne sais pas quoi dire si ce n’est que je crois que ce texte n’a pas sa place sur cuk.ch

Un article qui fait la différence entre coincidences et hasard :
ici

7)
François Cuneo
, le 21.06.2006 à 00:41
[modifier]

Pour parler très franchement, j’ai lu cet article et j’ai aussi eu un sentiment de méfiance au premier abord.

La question est: pourquoi donc? J’ai cherché, je n’ai pas trouvé. Je cherche toujours:-)

Mais oui, en quoi cet article dérange-t-il? Pourquoi est-ce que je n’arrive pas à entrer dans cette démarche? Qu’est-ce qui fait que je peux comprendre la réaction de certains?

Je ne sais pas. Il y a pourtant de jolies choses là-dedans, comme la conclusion, « vivre »…

Quant à la thématique, il n’y en a pas ici, à part comme tu le dis latelio, le Mac et la photo.

Mais si un rédacteur veut nous présenter une passion, il le peut, tant que ce n’est pas de la scientologie ou du prosélitisme pour une religion quelconque.

Ce n’est pas le cas ici, on nous présente un truc que je ne comprends pas vraiment, mais qui peut ouvrir une discussion peut-être intéressante.

8)
vibert
, le 21.06.2006 à 00:52
[modifier]

… mais c’est peut-être qu’il n’y a rien à comprendre, pas plus que dans les 15 coincidences Lincoln / Kenndy.

En tout cas, j’apprécie la liberté donnée à chacun de s’exprimer ici François ! Et je m’en saisi pour dénoncer toutes les superstitions (dont celle-ci)…

JFV Macandphoto.com

9)
Inconnu
, le 21.06.2006 à 00:54
[modifier]

Merci pour cet article, décalé certes, mais néanmoins intéressant. Je peux néanmoins comprendre les premiers commentaires, sur certains points. Heureusement l’esprit critique de nos lecteurs est, j’en suis convaincu, au dessus de la moyenne :)

Jean-Francois: marrant cette histoire de coincidences entre Lincoln et Kennedy, je ne connaissais pas. Ca me fait penser à ceux qui vont lire de travers des textes bibliques pour tenter d’expliquer que certains évènements (guerres, catastrophes) ont été prédits.

10)
Inconnu
, le 21.06.2006 à 00:55
[modifier]

Bon allez Francois, Jean-Francois, au dodo :)
J’y cours de ce pas.

13)
loic
, le 21.06.2006 à 01:03
[modifier]

Excellent! Bien écrit, il ne manque rien à la démonstration, ni artifice de bonnimenteur (le coup du stylo dans la main; magnifique) ni les références encyclopédiques (sérieuses mais hors-sujet).

Du grand art que je salue avec l’enthousiasme des 1ers avril et des rédacteurs en mal de commentaires de leurs lecteurs.

15)
Hervé
, le 21.06.2006 à 01:06
[modifier]

…car on apprend aussi au cours de ce séminaire qu’aimer, c’est accepter l’autre tel qu’il est, sans le juger, sans chercher à la changer…

En 46 ans de mariage, je n’ai jamais eu besoin d’un séminaire pour savoir cela !

Après, l’atro…, la numero…., la préno…, voici une nouvelle ….logie pour sauver notre pauvre monde.

A propos, mon premier prénom (officiel) est celui de mon grand-père que j’aimais beaucoup, mais je détestais ce prénom ringard. Depuis 50 ans, donc, j’utilise mon 2e prénom qui est celui du mari de ma marraine que je détestais, mais j’aimais beaucoup son prénom.

C’est grave, docteur ?

16)
coacoa
, le 21.06.2006 à 02:07
[modifier]

Et dans la filmothèque, on peut ajouter quasi tous les Lelouch…

(Enfin j’imagine que ses derniers films comme les autres doivent tourner autour de ça, comme à son habitude… S’il y en a bien un que tout ça doit passionner, c’est bien lui, sa boîte de production s’appelle 13 parce qu’il a trouvé des liens entre ce chiffre et à peu près tout… Genre « Les 13 jours de la semaine », « Les 13 doigts de la main » ou encore « les 13 nains autour de Blanche-Neige » (dont « Le nain invisible » qui décida de faire carrière seul plus tard dans une série américaine, mais c’est une autre histoire…).

Pour ma part, ce genre d’article ne me dérange pas. Si les lecteurs de ce site n’étaient pas à même de voir les choses sous un angle critique, ils travailleraient tous sous Windows…

17)
pter
, le 21.06.2006 à 02:11
[modifier]

Ben, c’est frais et cela change des test ‘sérieux ».

Pour répondre a certains grognons, je trouve l’humeur parfaitement a sa place sur Cuk.

On voit d’ailleurs ceux qui, au fond, doutent d’eux mêmes ou de la clairvoyance de leur compatriotes et de ce fait houspille sur cette humeur…mais la je sort du sujet et m’enfonce dans la psykologicomania!

Ayons confiance, cette nouvelle vague de prenomlogietfamilogie rejoindra au Panthéon les autres astrologiemania, psycholoimania, etc…

Si cela existe, cela répond a un besoin de certains. Grand bien leur fasse, c’est pas ça qui met notre humanité en danger. Bravo pour l’article. Merci Cuk pour la liberté et la diversité des interventions.

18)
Okazou
, le 21.06.2006 à 06:57
[modifier]

« j’ai découvert un outil qui m’a bien aidé… »

Rien n’est moins sûr. Juste un moyen de fuir la vérité et de se masquer le réel. Pas bon du tout ça, mon bon monsieur.

« mon grand-père était un enfant naturel qui avait été adopté par le nouveau mari de mon arrière grand-mère.
…/…
mon arrière grand-père maternel était aussi un enfant naturel et portait le nom de sa mère. Vous imaginez le choc ! »

Si tu t’imagines que tes aïeux vivaient comme nous, je comprends que tu t’étonnes. En ces temps héroïques, les enfants naturels ou orphelins pleuvaient sur les familles pauvres comme la vérole sur le bas-clergé.
Banal, de chez « Banal ».

« « Il n’y a pas de hasard ! » »

Trois petites histoires sur le hasard :

1 — Un ami, breton, s’envole pour Madagascar. À son arrivée, il file tout de suite vers sa destination : Nosy Be, une île (très belle) du nord.
À peine rendu, la soif aidant, il entre dans un restaurant qu’il connaît bien et, se dirigeant vers le bar où n’est assis qu’un seul client, se rend compte que ce client est un ami d’enfance issu du même village (1 500 habitants) que lui.

2 — Un autre ami, convoyant un voilier entre Bretagne et Martinique, traverse l’Atlantique en trois semaines durant lesquelles il ne croise aucun bateau. Parvenu à Fort-de-France, il accoste au ponton visiteurs et interpelle une femme qui se trouve là lui tournant le dos, pour lui lancer son amarre. Quand elle se retourne, il reconnaît sa voisine, la femme qui habite la maison mitoyenne de la sienne dans son village breton d’origine (toujours 1 500 habitants).

3 — Un ami encore, enseignant l’informatique et l’électronique aux étudiants de Lomé, au Togo (14 ans prof en Afrique), avait pour habitude, après ses cours, de manger un morceau dans la rue avant de quitter la ville dans son kat’kat’ pour faire une balade en brousse.
Rendu à plusieurs dizaines de kilomètres de Lomé, il aperçoit à quelques mètres de la piste, dans les herbes, le toit d’un autre kat’kat’. Comme le coin est perdu, il décide de s’arrêter pour voir si quelqu’un est en panne. Pas de soucis mais il rencontre un jeune type, la trentaine, Français, avec qui il engage la conversation.
Le gars lui apprend qu’il vit en Vendée, mon ami lui dit que lui-même est né en Vendée. Le jeune gars ajoute qu’il habite un tout petit village, presque un hameau (500 habitants) qui se nomme Chose. Mon ami est assez surpris car c’est précisément dans ce village qu’il est né. Curieux, il demande à son ami de rencontre quelle maison il occupe, dans ce petit village. Le gars lui dit qu’il a acheté, l’année passée, une maison qu’il décrit. Mon ami n’en croit pas ses oreilles, ce jeune gars, Français, qu’il rencontre au fin fond de la brousse africaine, non seulement vit en Vendée, dans le village même qui le vit naître mais encore vient-il d’acheter la maison dans laquelle, lui, un demi-siècle plus tôt, était né.

C’est le hasard, Balthazar !
Rien que le hasard et seul les niais y chercheraient un signe, une combinaison divine ou je ne sais quelle fadaise digne des âges farouches.

Mets ta crédulité au placard et ne la laisse pas sortir, tu verras comme tout ira mieux !

Croire, c’est renoncer à penser (maladie gravissime qui nuit à tout le monde).


Au nom de l’Europe, j’ai voté NON !
… et la gauche libérale aurait tort de l’oublier.

19)
Inconnu
, le 21.06.2006 à 07:42
[modifier]

Le coup du stylo…. pfuuuu ! Balèze ! Ca marche aussi avec les souris ?

Luis

20)
Yip
, le 21.06.2006 à 07:58
[modifier]

Je partage le sentiment général : j’ai aussi tout un stock de coïncidences à déballer, mon avis : ce sont des coïncidences !

Je m’intéresse un peu à la généalogie de ma (grande) famille ainsi qu’une de mes soeurs. Quand elle a découvert qu’un de nos arrière grand-père était un enfant naturel ça ne nous a fait ni chaud ni froid, juste un peu rigoler en pensant à la tête de nos parents que ça a dû (un peu) choquer.

L’article a le mérite d’être bien écrit et de faire passer un message plutôt sympathique mais j’aurais comme d’autres tendance à demander si M Moon ne serait pas derrière tout ça ;-)

21)
Titov
, le 21.06.2006 à 07:58
[modifier]

Je vous lis tous les jours, mais j’interviens pour la première fois.

Mon expérience personnelle, souvent grâce à des coups durs de la vie (du destin ?), m’a fait prendre conscience que le hasard n’existait pas.

La prise de conscience des coïncidences, des signes, de ce hasard qui a un sens nécessite une ouverture de l’esprit et du coeur, l’écoute intérieure de cette connaissance intuitive des choses.

Je parlerai de réincarnation et de plan de vie… C’est comme si en naissant sur terre nous acceptions une mission.

Je pars travailler. Bonne journée à tous.

22)
felix-fi
, le 21.06.2006 à 08:01
[modifier]

Je n’ai plus qu’a esperer que mon prochain employeur n’utilise pas les services d’un psychogenealogiste… Mon pere ayant ecrase son patron sous une presse parce que ma mere et lui avait un grain de beaute au meme endroit…

Ce qui m’embete avec ce genre de « pseudo » theories, c’est qu’a l’usage des cercles d’amis et repas ennuyeux (et meme forums Mac en manque de sensationnel ;-) ) je peux accepter… et meme en sourire. Quand quelques professionnels commencent a precher « la bonne parole », et que d’autres en font commerce, au point que des decisions d’un tout autre domaine puissent etre faites sur ca… alors la je dis non.

Tout ce qui est rapporte la peut tres bien etre le fruit de l’education (reproduction d’atrocite, profession, etc) que ca soit de facon consciente ou inconsciente.

Mais bon, j’aime bien cuk… en particulier ses papiers sur les energies…

Toutefois la question reste entiere:

Est ce que le MacBook Pro, fils du PowerBook et d’un PC Intel a plutot des tendances suicidaires par surchauffe a cause de son arriere grand pere le WallStreet qui etait forgeron ou bien par sa grand mere Pentium I qui avait eu des pbs de calcul flottant. Quid de son frere le MacBook?

Félix

23)
Jean.meyran
, le 21.06.2006 à 08:08
[modifier]

Lors d’un dernier commentaire, j’avais suggéré que le site ne soit absolument pas obligé de publier tous les jours…

Au prochain « trou » un éloge de la scientologie ???

Bon courage

24)
leinaD
, le 21.06.2006 à 08:11
[modifier]

jean françois, j’avais lu, quand j’étais mome, un article paru dans un magazine pour toubib. c’était en 1960 ou 1961. il parlait des coincidences AVANT l’assassinat de kennedy, en concluant que ce dernier devrait se mefier !.
sinon sur le fond meme de l’article, j’avoue un peu mes réticences avant de le lire. mais sa lecture, me fait aparaitre deux choses: son coté sectarisme qui met mal à l’aise, mais aussi le bien fondé de certains arguments. il suffit de regarder autour de soi. mais de là à en faire un psychothérapie de groupe, je ne suis pas convaincu.
pour conclure, cette phrase de Chad Mulligan*:
« il n’y a pas de hasard, vous ne faisiez pas attention à l’autre moitié de l’evenement »

*qui connait Chad Mulligan?

leinad
url=http://leinad.blogspirit.com]mon blog[/url]

25)
mackloug
, le 21.06.2006 à 08:14
[modifier]

Okazou,
Le hasard, prit isolément ne reste qu’un hasard. Il serait intéressant d’étudier l’histoire de tes personnages (par leur arbre généalogique par exemple) avant de prétendre que nous ne sommes que face à un simple hasard.

Hervé,
Avec un sujet pareil, on évolue dans un domaine qui touche le « fond » de chacun de nous. Le seul fait de poster un commentaire démontre que cela t’a touché. J’ai proposé un sujet qui présente une technique, un outil dont se servent des psychologues pour aider des gens à y voir plus clair en eux. C’est tout. Je n’ai pas la prétention d’imposer un point de vue et je raconte comment MOI j’ai vécu cela. Maintenant, ton exemple de l’utilisation de ton deuxième prénom, dans le cadre de l’utilisation de l’outil de la psychogénéalogie, est effectivement significatif s’il est placé dans le contexte de ton arbre, il t’apprendrait bien des choses sur l’histoire de ta famille. Mais je le répète, il est significatif dans le cadre de la psychogénéalogie. Peut-être que la lecture de l’un des livres cités en bas de l’article, t’aiderait à comprendre l’outil…

A Jean-François VIBERT,
Libre à toi de ne pas adhérer, mais adhérer à quoi ? Je présente simplement un outil, je ne demande pas d’y adhérer et encore moins de l’essayer.
Je parle de la psychogénéalogie, c’est à dire un travail sur l’arbre généalogique. Ton exemple sur la famille Kennedy et Lincoln n’a rien à voir avec l’outil que je présente. Je concède cependant, que si cela est vrai, je fais partie de ceux que ça interpelle…
Ce que je ne comprends pas, (mais je dois avouer que je savais que j’allais susciter des commentaires avec un article de ce type) c’est la force de ton commentaire. On dirait que tu cherches surtout à te convaincre toi, et que le fait que l’outil que je décris puisse avoir un fondement te dérange. La question est pourquoi ?

Tu te décris comme un rationaliste sectaire incapable de décoller de la réalité scientifique. Tu te refuses donc toutes possibilités d’étudier le fonctionnement de l’être humain, (et donc de toi-même) puisque par définition la science n’est pas transposable à la nature humaine. Comment veux-tu reproduire une expérience (un des principes de la science) sur X personnes pour valider une expérience ?
Tu pourras à la limite trouver deux ou trois personnes nées à la même date, à la même heure, au même endroit, éventuellement d’un même père, mais c’est tout.

As-tu conscience de l’impossibilité d’avoir des échantillons similaires dans ce qui touche à l’être humain.

Dès lors, comment prétendre vouloir être cartésien avec la science humaine ? Je crois que Dolto, Schüzenberger, et d’autres que j’ai cité figurent comme des somités en psychanalyse et ceci au niveau mondial.

Je crois que n’importe quel outil permettant à un être humain de se découvrir et de s’affirmer est un outil utile. Mais je crois aussi qu’un outil ne peut pas fonctionner avec tout le monde car justement la nature humaine est ainsi faite que nous sommes tous différents et HEUREUSEMENT !

Je peux simplement assurer, et la démarche revient à admettre que j’étais en souffrance, qu’en ce qui me concerne, j’ai beaucoup appris et surtout évoluer grâce à cet outil. C’est pourquoi j’ai eu plaisir à vous en parler. Je le répète, je ne suis n’y un psychothérapeute ni un adepte d’une quelconque secte.

C’est d’ailleurs assez dingue cette tendance qu’on les gens à être méfiant et a penser secte dès qu’on parle de choses qui touchent à notre moi profond. Mon article ne fait que de présenter un outil pour comprendre notre fonctionnement. Il manque le gourou pour une histoire de secte, ou le Dieu pour une histoire de religion.

Jean-François MATTLER

26)
Inconnu
, le 21.06.2006 à 08:38
[modifier]

Je suis subjugué, je port en effet le MÊME prénom que mon père et je suis du même sexe que lui !
De plus, je suis né le 12 du dix et lui le 31 (=10 en base 31) du 12.
Bon, j’arrête là ma boutade qui n’amuse que moi ;)
Je te conseille un livre très ennuyeux mais qui a parfois l’intérêt de coller aux idées que tu présentes mais ceux, de façon cartésienne:
« Devenez Sorcier, devenez Savant » (d’Henri Broch, moultement annoté par G. Charpak, sinon ça ne se serait pas vendu.)

Le cerveau est une machine a analyser les « patterns ». L’humain les associe en permanence et essaye d’en élucider les similarités, si le cerveau gauche l’emporte, ça donne de la science, si c’est le droit, c’est de l’art. Si ça ressemble a de la science mais est basé sur du surréalisme, alors c’est que le droit s’est pris pour le gauche.

@ Work || @ Home

27)
mackloug
, le 21.06.2006 à 08:48
[modifier]

Petites précisions à l’usage des septiques :

Avant que de m’accuser de recruter pour une secte, j’aimerai vous rendre attentif à quelques vérités :
– La psychogénéalogie est une technique de psychologue. Elle invite à une connaissance de soi et repose sur un travail PERSONNEL d' »enquête » familiale pour apprendre les petits secrets de la famille et construire son arbre.
– Le travail se fait en groupe. Chaque séance est dédiée à l’étude d’un arbre généalogique. La séance est dirigée par un psychologue qui souligne certains aspects d’un arbre, certaines « coïncidences » et pose des questions. La richesse provient du fait que l’on retrouve dans chaque arbre étudié, des similitudes avec le sien, ce qui permet la mise en évidence de certains aspects du fonctionnement.
– Le propos n’est pas de renier sa famille, mais de prendre conscience du poids auquel nous sommes soumis par fidélité familiale.
– On paye le thérapeute à chaque séance, mais on ne verse pas X% de son salaire au profit d’une quelconque assemblée.
– Le groupe est toujours le même et composé de 7 à 9 personnes. Dans le notre, il y a 3 couple, une femme mariée et une veuve.
– Le travail se fait à raison d’une séance par mois. Il n’a pas lieu pendant les grandes vacances. Le groupe est formé pour deux ans, avec la possibilité de ne pas faire la seconde année. La seconde séance de travail sur son arbre (donc la seconde année) est consacrée à un travail plus en profondeur sur son arbre. A l’issue, le groupe est dissout.
– J’ai fais un lien vers l’Observatoire Zététique, qui, comme son nom l’indique pose un regard pessismiste sur l’efficacité de l’outil, mais n’évoque pas une seule fois une pratique sectaire.
La psychogénéalogie selon l’Observatoire Zététique
Pour information, définition du mot Zététique :
Philosophe sceptique grec, disciple de Pyrrhon. Les sceptiques ou zététiques.
La zététique : méthode de recherche philosophique ou scientifique.

Jean-François MATTLER

28)
Caplan
, le 21.06.2006 à 08:52
[modifier]

Tout d’abord, je pense que cet article a sa place sur Cuk! On peut croire à la psychogénéalogie comme on a le droit de croire à l’efficacité supérieure des chaussettes à neige ou du Paic citron!

J’adore les démonstrations foireuses de ce type. Je passe toujours un excellent moment.

Dans le genre, on pourra parler une fois de la numérologie, une science tellement exacte qu’elle tire des conclusions définitives en additionnant le chiffre des unités avec celui des dizaines. Conclusions qui seraient toutes foutues par terre si on comptait la même chose en base neuf!…

29)
Inconnu
, le 21.06.2006 à 09:06
[modifier]

Je tiens à dire que j’apprécie énormément de voir un lien vers le site des zététiques pour lequel j’ai du respect.
Que ce lien soit posé par Jean-François a un je-ne-sais-quoi de rassurant: Merci.

@ Work || @ Home

30)
RBGreg
, le 21.06.2006 à 09:39
[modifier]

Merci pour cet intéressant article, Jean-François!

Ma formation plus tournée vers la science m’empêche comme les autres d’adhérer à cette notion d’absence de hasard, au destin ou que sais-je… Par contre, et comme tu le soulignes cet outil est intéressant au niveau psychologique.
J’ai essentiellement retenu un point:
Le choix du prénom de son enfant n’est pas un acte anodin. Il est source de nombreuses discussions, pour aboutir à un consensus. Derrière ces discussions se cache le subsconscient de chacun. Essayer d’analyser son prénom (un peu, hein, faut pas pousser avec les saints, sauf en cas de famille très croyante) me parait franchement intéressant. Cela risque de révéler pas mal des attentes et pensées de nos parents à ce moment là.

Bien entendu, ça ne changera pas ma vie de comprendre ce qui a poussé mes parents à m’appeler de tel ou tel prénom, mais peut-être que je les comprendrais mieux, eux.

EN ce sens ces études peuvent être amusantes…

31)
alec6
, le 21.06.2006 à 09:39
[modifier]

N’importe quoi !!

Je n’ai même pas envie de réagir à un tel tissus de stupidités !

A

33)
alec6
, le 21.06.2006 à 09:53
[modifier]

Un exemple de « hasard » en ces temps foutistiques :
-Prenez 64 personnes (enfin peu importe mais c’est plus facile avec une puissance de 2)
– Pariez avec une moitié (32) que l’équipe A va gagner, et avec l’autre moitié que l’équipe B va gagner…
– vous aurez donc fait une prévision juste pour 32 clampins…
– Recommencez avec ces 32 et une moitié (16) à qui vous prédisez que l’équipe C va gagner et l’autre moitié à qui vous assurez que l’équipe D va gangner…
– etc : 8, 4, 2

– Au bout du compte vous aurez effectué 5 bonnes prédictions de suite à UN individu à qui vous pourrez vendre ce que vous voudrez : la dianétique, matrix, le petit jésus, le père noël, la vierge marie, la numérologie, l’astrologie, la psychogénéalogie…

l’agent A

34)
marief
, le 21.06.2006 à 09:54
[modifier]

Quand on a étudié un peu les statistiques et probabilités, on se rend compte que c’est l’absence de telles coïncidences qui serait surprenante.
Pour donner un exemple, si on lance au hasard 30 boules dans un casier de 365 cases, on ne s’étonne pas de voir deux ou trois boules tomber dans dans une même case. Cet événement est pratiquement certain. Et pourtant on s’émerveille de constater que dans un groupe de 30 personnes plusieurs ont même date anniversaire.C’est la même chose du point de vue probabiliste.

35)
Inconnu
, le 21.06.2006 à 09:54
[modifier]

Respire un coup, alec6, ce qui est important, ce n’est pas de savoir si l’article est à prendre pour argent comptant, c’est la discussion à laquelle il nous amène, que ce soit parce qu’elle nous élèvera ou parce qu’elle nous aura fort distraits.

Et oui, je sais, je n’ai pas aussi bien réagi à un certain article sur la « politique » française et je réagirais encore moins bien si un certain sport nécessitant un patchwork d’hexa et de pentagones était abordé. ;-)

@ Work || @ Home

36)
mackloug
, le 21.06.2006 à 10:00
[modifier]

A RBGreg,

Tu as raison, le choix d’un prénom n’est pas anodin. Le prénom en lui-même est significatif, mais le fait de savoir qui, du père, de la mère ou quelqu’un d’autre, l’a choisi est aussi important.

Les origines du prénom sont importantes, et bien souvent deux prénoms différents en apparence sont les mêmes. Ainsi, Yvan signifie Jean. Donc, quelqu’un qui répond au prénom de Yvan et dont le père s’appelle Jean, porte le même prénom que son père en psychogénéalogie.

A Alec6 et autres Okazou,
Je constate que l’on retrouve ici la même opposition que lorsque l’on parle de politique. Vous croyez à la gouvernance de l’individu par la société (et donc, vous êtes un peu étanches à toutes ses sciences qui parlent de l’individu pour ce qu’il est) alors que moi et d’autres ont croit à l’individu qui gouverne la société (et donc, on est plus ouvert à ces sciences de l’individu).
Quelque part, c’est assez paradoxal que ce soit la gauche qui soit étanche et la droite qui soit ouverte…

Comme quoi, les apparences ! ;-)
(en psychogénéalogie, le Langage des Oiseaux est très utilisé. Cela donne « appâts rances »…)

Jean-François MATTLER

37)
mackloug
, le 21.06.2006 à 10:17
[modifier]

A tous les statisticiens,

Les exemples statistiques que vous donnez sont justes, mais il n’ont aucun rapport avec le sujet. Quand j’évoque les phénomènes de coïncidences, le champs d’application est beaucoup plus restreint que de prendre 64 personnes au hasard.
Les coïncidences ne sont pas que liés aux dates, mais aussi aux lieux et aux circonstances.
Par exemple : Deux jeunes se sont tués dans un accident de voiture par chez nous il y a quelque temps. Une personne de mon entourage connaissait l’une de ces deux personnes. Nous discutions de l’accident et cette personne me disait, « mais pourquoi ? ».
Fort de mes nouvelles connaissances, j’ai répondu que la réponse se situait dans l’arbre généalogique du disparu et que je ne serais pas surpris d’apprendre qu’une autre personne de la famille avait également eut un accident à cet endroit. Elle a eut la même réaction que certains dans leurs commentaires me prenant pour un illuminé.

Pourtant, quelques jours plus tard, elle est venu me voir en me confiant être passablement perturbé par ce que je lui avais dit, car elle avait appris que la tante du décédé était morte dans un accident de voiture exactement au même endroit, le même jour du même mois, en étant passagère du véhicule comme le jeune en question.

C’est ce genre de coïncidence dont il est question. Maintenant je suis certain que vous allez me sortir qu’il s’agit justement là de l’exception qui confirme la règle. Je respecte votre vision, mais moi je n’arrive pas à y voir un simple hasard…

La psychogénéalogie m’a apporté une façon cohérente d’aborder ce genre de hasard et me permet de mieux comprendre le mécanisme qui se joue.

Je ne pense pas être un naïf de la première heure et je trouve cela cohérent et logique. Encore faut-il se donner la peine de gratter un peu…

Jean-François MATTLER

38)
Saluki
, le 21.06.2006 à 10:22
[modifier]

Marief, alors que je lisais le fil de posts je pensais à la même chose que toi, le coup des anniversaires, d’autant plus qu’il existe dans la famille: mon beauf’ est né à la même date que moi, et j’ai travaillé avec un collègue itou.

Grand évènement je suis d’accord avec Okazou !

Exemple 1:
Le jour de la mise en service de l’aérogare CdG1, je pars à Milan.
Mon frêre dont je n’avais pas de nouvelles depuis un mois arrive d’Osaka et nous nous croisons, lui dans un tapis roulant qui descend, moi dans un qui monte.
Exemple 2:
Visite d’un écomusée en Islande en 1996.
Un car haut sur pattes s’arrête et des touristes descendent. L’un d’entre eux voit l’immat’ de mon kat-kat. Je la fais brève: il habite un village de 70 habitants à 8 km du nôtre.

Cependant je ne crache pas dans notre soupe: le charme de cuk c’est d’avoir des articles prévisibles, et d’autres…

39)
gnondpom
, le 21.06.2006 à 10:28
[modifier]

Ce qui m’ennuie le plus dans cet article c’est l’amalgame entre un certain nombre de faits vérifiables et des conclusions qui ne le sont pas, et qui ne découlent pas forcément de ces faits.

Bien sûr que la famille a une énorme influence sur le développement d’un individu, et il y a plein de cas où l’individu doit s’en affranchir s’il veut pouvoir vivre correctement. Et il est clair que des secrets de familles peuvent être perçus par l’enfant et lui poser des problèmes de développement.

Mais tout cela reste à mon avis valable seulement dans le cas de la famille contemporaine, et relativement proche. Qu’un ancêtre décapité lors de la révolution française conduise à des maux de gorge chez un de ses descendants, il ne faut pas exagérer !

D’un autre côté, si cette démarche vous a permis sur un plan personnel de vous poser des questions sur vous-même et d’évoluer, alors très bien, mais la psychologie traditionnelle aurait certainement pu faire aussi bien. Cette approche vous a interpellé et vous a permis de réfléchir au sens de votre vie et de l’améliorer, tant mieux pour vous. Mais cela ne veut pas dire que c’est une vérité qui pourrait être reconnue par la science un jour, comme vous le sous-entendez.

Et le problème de ce genre de chose est que c’est une pente glissante. De nombreuses personnes exploitent la crédulité du public pour leur vendre un produit miracle, ou pire les enrôler dans une secte. Il est tellement facile de faire dire n’importe quoi à des coïncidences, même si les probabilités nous disent que ce ne sont que des coïncidences normales, l’esprit humain pense qu’elles sont extraordinaires.

Il faut donc garder son sens critique. Même si je n’y adhère pas, je peux admettre qu’on puisse être aidé personnellement par une telle démarche, si elle vous conduit à un réflexion sur vous-même. Mais il devient extrêmement grave si on se met à juger des autres sur des critères du genre, comme des candidats à l’embauche sur la base de la graphologie, astrologie, numérologie, généalogie, etc.

40)
mackloug
, le 21.06.2006 à 10:32
[modifier]

Saluki,

De tous les exemples que tu donnes, seul celui de ton beau-frère qui a le même prénom que toi est significatif en psychogénéalogie. Est-il le mari de ta soeur ou le frère de ta femme ?

L’étude de ton arbre généalogique, ou de celui de ta femme pourrait te révéler qu’il ne s’agit pas là de la seule coïncidence. Le prénom de ce beau-frère, son métier, ses passions, rentrent aussi en ligne de compte.
Mais ce n’est pas tout. Je ne serai pas plus surpris que cela que tu découvres qu’il existe d’autres coïncidences identiques dans ton arbre. Par exemple, que cette coïncidence de date existe aussi en le beau-frère de ton père et lui. (Cet un exemple, hein, je ne prétends pas que ton père à un beau-frère qui est né le même jour que lui ;-))

C’est l’ensemble des coïncidences dans un arbre généalogique qui est significatif en psychogénéalogie.

Jean-François MATTLER

41)
ToTheEnd
, le 21.06.2006 à 10:36
[modifier]

Bon, c’est tout de même marrant cette humeur, je me suis limite engueuler hier soir avec un pote qui me tenait des théories… bancales.

Ce que je trouve pénible, c’est qu’on aimerait tellement maîtriser nos vies qu’on échafaude des théories plus fumeuses les unes des autres.

Je pourrais raconter des centaines d’anecdotes qui laisserait plus d’un se demander s’il ne faut pas y voir un signe ou je ne sais quelle autre histoire abracadabrante. Moi j’y vois le hasard, tout simplement.

Si on mettait 50 enquêteurs sur le dos d’une personne (n’importe qui!), on ressortirait probablement une centaine de coïncidences complètement hallucinantes.

Une fois qu’on aurait fait le tour du monde en analysant ainsi chaque individu, on se rendrait compte que tout ça est « normal » et qu’il n’y a rien de délirant là-dedans, et encore moins de raison d’en faire une espèce de science…

T

42)
mackloug
, le 21.06.2006 à 10:43
[modifier]

A gnondpom

Je ne cesse de dire, tant dans l’article que dans les commentaires, qu’il ne s’agit là que d’un outil de psychologue, et non pas une science ou une vérité. (Le (encore ?) du début de l’article n’avait que pour fonction de gratter un peu certaines sensibilité ;-) )

La suggestion d’utiliser cet outil pour une embauche me paraît bien compliqué à mettre en oeuvre, car retracer son arbre demande un travail personnel que seul l’individu lui-même peut effectuer. Bien-sûr, on a pu retracer les arbres généalogiques de beaucoup de personnalités célèbres, mais cette seule approche est limitative. La façon dont un individu vit ce qu’il découvre est propre à chacun de nous, et ne peut faire l’objet de conclusions systématiques.

Par exemple, deux personnes impliquées dans un même problème peuvent y réagir de façon totalement différente.

Quand aux coïncidences que j’évoque, je le redit une fois encore, elles ne sont à prendre qu’à l’intérieur de son arbre généalogique. Cela réduit déjà considérablement le champ d’application de l’outil et le détournement qu’il serait possible d’en faire.

Jean-François MATTLER

43)
Inconnu
, le 21.06.2006 à 10:51
[modifier]

Au secours ! Les sectes envahissent cuk.ch !
Plus sérieusement, on a ici (je parle de l’article) tout un tas d’exemples de l’opposition classique entre science (les statistiques) et croyance (psychogénéalogie), questionnements adolescents sur ses origines et sur pourquoi j’ai un bouton sur le nez comme le facteur, etc., etc. Ainsi naissent toute une collection de méthodologies bricolées et arrangées pour expliquer le ceci ou le celà, apporter des réponses élémentaires mais spectaculaires à même de convaincre les esprits faibles et aider à vivre les ceusses qui n’y arrivent pas. Poussé à l’extrême, on arrive à la religion et, pire, aux sectes (dont parfois on se demande la différence).
Le problème est et restera toujours de se poser les bonnes questions. Mais ça, c’est plus difficile.
« Venez à moi les simples d’esprit… » qu’y disait.

^. .^ GerFaut
=U= Equinoxiale
GerFaut c’est frais, mais c’est pas grave.

44)
Hervé
, le 21.06.2006 à 11:19
[modifier]

« Dis-moi ce que tu manges et je te dirai qui tu es » dit le diététiciologue
« Dis-moi ce que tu rêves et je te dirai qui tu es » dit le freudologue
« Dis-moi comment tu t’habilles et je te dirai qui tu es » dit le jeanlogue
« Dis-moi comment tu dors et je te dirai qui tu es » dit le somnologue
« Dis-moi comment tu t’appelles et je te dirai qui tu es  » dit le ….

etc. etc. Cela amuse toujours dans les discussions du Café du Commerce

Bien-sûr, on a pu retracer les arbres généalogiques de beaucoup de personnalités célèbres

Ah oui, Giscard issu de la cuisse (gauche ou droite) de Louis XV était de toute évidence destiné à devenir le « Bien-aimé »

45)
XXé
, le 21.06.2006 à 11:26
[modifier]

C’est l’ensemble des coïncidences dans un arbre généalogique qui est significatif en psychogénéalogie.

Admettons, mais ne penses-tu pas que plus on va en chercher, des coïncidences, plus on va en trouver ?
Il suffit de regarder le nombre d’articles sur les pyramides et les coïncidences « mises en lumière » pour s’en convaincre…
Certaines sont effectivement basées sur l’astronomie, par exemple, mais d’autres sont de pur hasards. Je suis certain que si on découvre un jour un nouveau terrain d’étude, comme la radioactivité il y a peu, on va bien découvrir des rapports avec les pyramides ! Hasard…

Je rejoins Caplan sur un thème similaire, la numérologie :

Conclusions qui seraient toutes foutues par terre si on comptait la même chose en base neuf!…

Il y a quelques jours, beaucoup ont vu le calendrier nous gratifier du chiffre de la Bête : 666.
Évidemment, le 06/06/2006, ça passe moins bien…

Pareil pour les coïncidences entre Lincoln et Kennedy : si on étudiait les quelques milliards d’êtres humains passés un jour sur Terre aussi attentivement que ces personnages célèbres, combien de milliers, millions de similitudes découvrirait-on ?…

Didier

46)
Old Mac River
, le 21.06.2006 à 11:46
[modifier]

« Jeune homme, si vous pouvez croire quelque chose, alors vous pouvez croire n’importe quoi ».
Wellington, vainqueur de Waterloo
Encore un rationaliste ? Non.
Croire à la pyschogénéalogie ou croire que la science décrit la réalité est également naïf.
La numérologie et le langage des oiseaux, comme toutes les techniques traditionnelles, sont des « jeux d’enfant » — les alchimistes définissaient ainsi l’alchimie — pour se débarrasser du bavardage du mental et de l’enfer de la psyché culpabilisatrice, c’est-à-dire de l’enferment dans le monde mental — « l’enfer me ment » en langage des oiseaux — tout est langage, dit Françoise Dolto. Tout est dit.
« Pourquoi dites-vous  » l’esprit, c’est Bouddha », disait-on à Poonja, un védantiste indien.
« Pour faire cessez les pleurs du petit enfant » (physiquement adulte).
« Et quand il ne pleure plus, que dites-vous ?  »
« Ni esprit, ni Bouddha ».
Le mental produit sans arrêt des images du monde, de sorte que ce que nous croyons être le monde sont des image de notre monde mental individuel. Tous les policiers vous dirons qu’aucun des témoins d’un événement n’a « vu » la même chose ». En science, on dit que « la présence de l’observateur modifie l’observation et le sujet ou l’objet observé ».
Il n’y a pas plus de science exacte que d’eau en poudre. Toute théorie scientifique commence virtuellement par « tout se passe comme si »…
Alors, Jean-François Mattler, puisque tu as eu le courage d’essayer de savoir qui tu es, ce qui provoque de violentes réactions de rejet et d’intolérance de ceux qui ont peur de le faire, continue, mais n’oublie pas que tout cela n’est que « jeux de mots » et que les mots ne sont que le reflet de notre « formatage » psycho mental individuel.
Ce qui importe, c’est de s’en libérer en considérant le mental pour ce qu’il est: un outil à utiliser quand on en a besoin pour assurer l’existence de notre organisme psychocorporel.
Le reste du temps, c’est un « bruit de fond » permanent, le poison injecté par la psyché qui intoxique notre mental, que la plupart des gens tentent de couvrir par un divertissement quelconque : la TV, la chanson avec l’Ipod, la collection de boîtes de camenbert, la lecture des « philosophes », le discours de la science, les idéologies politiques ou religieuses, etc. à l’infini.
Du passé faisons table rase, sinon, disait un auteur algérien, « les ancêtres redoublent de férocité ».
Bon courage !

Old Mac River
et son rare P.B. bibop

47)
mackloug
, le 21.06.2006 à 11:49
[modifier]

A XXé,

Bon, il faut que j’apporte encore une autre précision : Les « coïncidences » ne représentent qu’une partie de l’étude d’un arbre généalogique.

Le métier par exemple, est significatif. Quand on devient secrétaire, cela à souvent à voir avec la signification de ce métier en Langage des Oiseaux « secret taire ». Aucun lien avec les coïncidences. Ici, il y a une signification en Langage des Oiseaux, mais tous les métiers ont une signification même si en Langage des Oiseaux ils n’ont pas sens.

Comme je le disais, la signification du ou des prénoms que l’on porte a aussi un sens, en dehors de l’aspect coïncidence de porter le même prénom qu’un autre membre de la famille.

Les maladies ont également un sens. J’ai peur de soulever bien des réactions en poussant plus en avant les explications dans ce domaine.

Les passions que l’on a, notre histoire, nos succès comme nos échecs, nos rencontres sentimentales, etc. tout à un sens. Les coïncidences ne réprésentent qu’une infime partie de la psychogénéalogie et si j’ai choisi cet exemple pour l’introduction, cela ne signifie pas que qu’il s’agit là du fondement de la psychogénéalogie.

Jean-François MATTLER

48)
mackloug
, le 21.06.2006 à 11:58
[modifier]

A Old Mac River et son Bibop (ça fonctionne encore un Bibop en 2006 ou c’est une pièce de ton musée perso ?)

Il est effectivement très dur d’échapper au formatage (Fort matage) dont on est constament l’objet ;-)

Jean-François MATTLER

49)
Mirou
, le 21.06.2006 à 12:06
[modifier]

Je ne sais pas trop que penser de la Psycho généalogie. Pour moi, j’entends. Personnellement, cet outil ne m’aiderait pas, ce n’est pas là que j’ai envie de chercher mes réponses.

Mais si ça peut aider certains sans faire de mal aux autres, pourquoi pas ? J’ai une cousine férue de coïncidences (« Tu te rends compte, il a 50 ans le lendemain de mes 25 ans ! On est obligés d’aller manger ensemble ! »). Il se trouve qu’elle a réussi à sortir un peu de sa timidité et de son manque (quasi pathologique) de confiance en soit par une méthode du genre. Tant mieux pour elle… Du temps qu’elle ne fait de mal à personne !

Ce qui ne va pas, dans ces affaires, c’est quand des utilisateurs de cet outil viennent vous voir pour remuer votre passé, sans que vous l’ayez demandé. Et sans raison réellement valable. Si Jean-François Mattler venait maintenant chez moi pour me dire : ta grand-mère est décédée le jour ou ton père a trompé ta mère (j’invente, hein !!!!), si c’est juste pour transmettre l’info et que je ne sais pas quoi en faire à part du mouron, là, ok, ça deviendrait limite.

Est-ce que ça vaut franchement la peine d’insulter le pauvre Jean-François de la sorte ? Je trouve que l’affaire est plutôt bien expliquée. Et si cet outil ne nous intéresse pas, ne l’utilisons pas ! Ce n’est pas parce que je ne fais pas de photos en RAW que je vais traiter le fana de RAW developer de « crédule » ou de « naïf »!

Je pensais qu’on pouvait s’attendre à un peu plus d’intelligence humaine sur ce forum. Me voilà pour le moins déçu.

50)
Invite
, le 21.06.2006 à 12:14
[modifier]

Petites précisions à l’usage des septiques :

Tu résumes bien ton humeur, elle est suffisamment fausse pour ne mériter que la fosse.

Un prochain hasard qui n’en est pas un à l’usage de ton thérapeute :

Mais peu importe pour certains supporters férus de mathématiques : si l’on multiplie 54 et 74, et qu’on retire 1990, on trouve… 2006.

où (19)54, (19)70 et 1990 représentent les coupes du monde de football remportées par l’Allemagne.

C’est un peu comme le nombre d’or dans l’art (et surtout en architecture), on le trouve partout… si on prend la peine de calculer avant l’endroit où on va prendre les mesures.

51)
Saluki
, le 21.06.2006 à 12:19
[modifier]

Jean-François…

Je n’ai pas le même prénom que mon beauf’, mais la même date de naissance…
Ma belle soeur s’est mariée avec lui 20-25 ans avant que je ne découvre Madame Saluki comme « Secret Taire » du patron que je quittais.
Du coup (de foudre) je l’ai aussi ajoutée dans le solde de tout compte ;°))
Il est Général (e.r.), je suis 2e classe, et fier de l’être, mais par protection. Bon, d’accord, dans le même service, Riz-Pain-Sel, mais parce que je suis ingénieur textile et que tous faisaient leur Service National dans l’Intendance.

Mon père était ébéniste, le sien prof’.
Mes grands pères étaient pour l’un carroyer qui a implanté un système d’épiceries succursalistes en Sardaigne, l’autre négociant en olives, fourrages, etc. et descendait peu de son cheval, sauf pour faire des filles, il achetait les récoltes sur pied.
Ses grands pères étaient profs’, instits.
Tu pourras me dire que dans son cas la voie est normale, fonctionnaire engendre fonctionnaire.

Mais dans mon cas, culs terreux engendre quasi-artiste et femme au foyer dont l’union donne deux ingénieurs, moi et mon frère.

Ben…faudra trouver autre chose.

52)
RBGreg
, le 21.06.2006 à 12:38
[modifier]

Saluki, en creusant bien, on trouvera forcément quelque chose, et quelque chose qui paraitra éventuellement troublant.
Le problème n’est pas de trouver. Le problème c’est que JF y voit quelque chose alors que toi y voit du hasard, différence d’apréhension de la vie finalement.

Pour moi ces théories sont tout à fait aussi crédibles que les paroles des prophètes, voire du prophète né en 1 après lui-même. Jean-François a simplement voulu partager avec nous sa foi, il est libre d’y croire, tout comme nous sommes libres de n’y voir que du hasard.
Jean-François au eu le mérite de nous exposer cet outil et sans trop faire de prosélytisme.

Mais tout de même, je me pose la question de la ligne éditoriale. Les questions posées ici sont, à mon avis, d’ordre presque religieux. Pourrais-je publier un article concernant mon athéisme? je ne sais pas si cela colle à l’esprit du site, mis à part sur le principe de liberté d’expression qui a toujours prévalu en ces pages.

53)
Blues
, le 21.06.2006 à 13:15
[modifier]

Intéréssant…. mais pour moi trop « tordu » :-[ (ou plus précisément nommé = « prise de tête ») je n’ai donc fait que survoler.

54)
Old Mac River
, le 21.06.2006 à 13:30
[modifier]

Jean-François : mon bibop fonctionne, bien sûr. Un Mac est increvable…
Pour le reste, remarque qu’outre les réactions de rejet, les interventions ne portent, à part quelques exceptions, que sur les coïncidences et les « synchronicités » selon JUNG. Donc elles s’arrêtent au phénoménologique, et c’est là le danger : on a l’impression que pour toi, la psychogénéalogie ou le langage des oiseaux expliquent tout, même l’inexplicable. Or ce sont des béquilles.
L’homme marche sur la tête,il faut le remettre sur ses pieds, disait Hegel. Sur ses deux pieds, raison et intuition. Quand c’est fait, il faut jeter les béquilles !
Les jeux des mots servent à se libérer de la dictature des mots, c’est-à-dire de la tyrannie du mental qui les produit.
Le langage des oiseaux, qui est le jeu de mots, fonctionne dans toutes les langues. Il fonctionne différemment, mais « ça marche » toujours. Ce qui montre qu’il est fait pour neutraliser le « poids des mots », qui sont une invention du mental. Il ne faut pas y attacher plus d’importance qu’au pansement (« pense ment ! ») que l’on jette quand une coupure est cicatrisée.
Je ne rejette pas les techniques de ce type, au contraire, mais elle ne révèlent pas « la vérité », qui est un concept créé par le mental. Des mots, images morcelées de la réalité une et indivisible, naissent les fantasmes comme vérité, réalité, morale, devoir, travail, famille, patrie, etc.
L’espèce humaine transmet la vie de génération en génération comme toutes les espèces vivantes. Ce qui distingue l’homme, c’est qu’il peut avoir conscience d’être ce qu’il est : un individu autonome, libre de toute attache parentale, sociale et culturelle, qui peut vivre libéré de tous ces délires mentaux.
« J’ai des réponses. Quelqu’un a-t-il des questions stupides ? » disait un maître taoïste. Stupide doit être pris ici au sens premier de « frappé de stupeur ».
De même naïf n’est pas péjoratif. C’est encore donner aux mots une importance qu’ils n’ont pas. Ce ne sont que des outils grossiers pour tenter de communiquer par le mental, de façon explicite, ce qui doit être implicite par l’intuition, qui n’est pas le « pressentiment » généré par la psyché.

Old Mac River
et son rare P.B. bibop

55)
mackloug
, le 21.06.2006 à 13:53
[modifier]

A Old Mac River et son rare P.B. Bibop,

Dans un commentaire précédent, je précisais justement que la psychogénéalogie ne se limitait pas aux seuls phénomènes des coïncidences et des « synchronicités ».

Je suis tout a fait d’accord avec ça :

L’espèce humaine transmet la vie de génération en génération comme toutes les espèces vivantes. Ce qui distingue l’homme, c’est qu’il peut avoir conscience d’être ce qu’il est : un individu autonome, libre de toute attache parentale, sociale et culturelle, qui peut vivre libéré de tous ces délires mentaux.

Je crois que l’homme a la capacité d’avoir conscience de qu’il est, mais hélas pour notre planète, tous n’ont pas encore intégré cette conscience, au moins comme tu l’a décris.

En ce sens, la psychogénéalogie, comme d’autres outils, peut concourir à cette prise de conscience. J’essaye d’en parler de façon plus claire et plus accessible ;-)

Jean-François MATTLER

56)
PtitVert
, le 21.06.2006 à 13:58
[modifier]

Bonjour tout le monde!

Apparement les souhaits de François pour avoir des commentaires sont entrain de s’exaucer!

C’est aussi la première fois que je poste un commentaire après avoir lu beaucoup d’articles.

Je comprend tout à fait que certaines personnes ne puissent pas apprécier ce genre d’article qui sort totalement du domaine cartésien, de la science, de la logique, des mathématiques, … enfin de tout ce que la rationalité représente.

Je comprend également que certaines personnes (dont l’auteur de cet article) soient intéressées par le côté un peu ésothérique de certaines démarches.

Ce qui me désole, c’est la réaction aussi tranchée des gens. On peut adhérer ou non à une façon de pensée, on peut l’admettre ou pas…
Mais dans tout les cas, la tolérance et la compréhension doit être de mise, surtout si il n’y a pas de prosélitisme. Surtout si quelqu’un vous raconte une expérience qui le touche.

En voyant ces réactions aussi sévère, j’ai l’impression de relire les écrits sur l’église et Galilé lorsqu’il disait que la Terre était ronde…
Plus de 5 siècles ont passé, et les réactions que je lis sont du même accabis que ce que l’on trouvait à l’époque (avec la peine de mort en moins).
Je pourrais donner l’exemple des sorcières qui ont été brûlée vive, etc…
Ou bien encore l’exemple d’être musulman en 2001 aux USA (EDIT: J’ai pas envi de gagner le point Godwin!) .

Je vais peut-être un peu loin dans mes comparaisons. J’en suis conscient, mais ça ne change en rien mon discour sur le fait d’accepter l’autre dans son unicité, dans sa différence. Spécialement si cette différence va à l’encontre de notre mode de pensée.

Je vous souhaite une excellente journée, et je tenais encore à dire merci à François, d’avoir permis à CUK, via cet article, de visiter une autre façon de pensée, même si nous ne partageons pas tous cette façon de voir.

Alex

57)
mackloug
, le 21.06.2006 à 14:00
[modifier]

à RBGreg,

En écrivant cet article, je n’avais pas la prétention de présenter un Dieu quelconque ou une quelconque forme d’idéologie. Je dis cela par rapport à ton athéisme qui, à mon sens, n’a pas grand chose à voir avec la teneur de mon article.

Ceci étant dit, je serai curieux de lire une humeur sur le sujet… qui serait sans aucun doute à l’origine d’un paquet de réaction. ;-)

Jean-François MATTLER

58)
mackloug
, le 21.06.2006 à 14:05
[modifier]

Ça y est, on va avoir droit à l’attribution des Godwin Point ;-)

Jean-François MATTLER

59)
Marcel2
, le 21.06.2006 à 14:06
[modifier]

Est ce que le MacBook Pro, fils du PowerBook et d’un PC Intel a plutot des tendances suicidaires par surchauffe a cause de son arriere grand pere le WallStreet qui etait forgeron ou bien par sa grand mere Pentium I qui avait eu des pbs de calcul flottant. Quid de son frere le MacBook?

Le MacBook a lui des tendence cuisinieres: il est en ce moment meme en train d’essayer de cuire ma cuisse gauche pour la transformer en excellent jambon cuit. Ce qui est troublant, c’est que certains de ses arrieres petits cousins sont justement dans l’electronique embarquee a bord de fours et d’appareils de cuisine. Hasard? Ha!

60)
PtitVert
, le 21.06.2006 à 14:11
[modifier]

Ça y est, on va avoir droit à l’attribution des Godwin Point ;-)

:-) ehehhehehehe !! Je connaissais pas cette expression, je ferais attention la prochaine fois à choisir des exemples qui ne me permettrons pas d’obtenir ce Godwin!

Merci je vais me coucher 2x moins bête ce soir!

Alex

61)
mackloug
, le 21.06.2006 à 14:26
[modifier]

A gus2, dans les premières réactions.

Je viens seulement de prendre le temps de lire l’article sur les probabilités que tu pointes dans ton commentaires. Je suis donc désolé de ne te répondre que maintenant.

Une fois encore, tu compares ce qui n’est pas comparable. Mais je réalise que j’en suis en partie responsable car je n’ai pas assez précisé mon propos dans l’article.

Quand j’évoque les coïncidences, je limite celles-ci à l’arbre généalogique, ce qui réduit déjà considérablement le nombre de personne (sauf grande famille bien entendu). De plus, j’ai expliqué plus haut, que les coïncidences ne prennent un sens qu’intégrés dans l’ensemble de l’arbre et s’il y en a plusieurs.

Par exemple, chez Saluki (où je me suis trompé en parlant du même prénom alors qu’il évoquait une date de naissance commune), la coïncidence de date de naissance (donc), ne semble pas être un élément psychogénéalogiquement parlant, puisqu’elle est isolée dans l’arbre. En passant Saluki, je remarque quand même que tu constates toi-même qu’il y a bien une fidélité familial dans ce que tu décris de ton beau-frère (prof et instit de père en fils si j’ai bien compris). Ceci étant dit, je ne veux pas rentrer dans une polémique sur le sujet.

Jean-François MATTLER

62)
quark
, le 21.06.2006 à 14:31
[modifier]

Quel ramassis d’âneries !

Avis aux personnes susceptibles ou exagérément sensibles: ne pas lire.

Je vois le titre: Psychogénéalogie. Déjà là, je la sens mal. Cette façon d’associer « psy » à tous les mots du dictionnaire n’a pas fini de dévaster les esprits faibles. A quand la psychoinformatique, la psychophonie, la psychanalogie ou la psychophrénie ? D’ailleurs qui dit que ça n’existe pas déjà ? Je vérifie… Ouais, j’ai du retard. Entre autres: ici
Comique, et édifiant.

Revenons à nos moutons. On a affaire à un long texte. Bien trop long pour ne pas exhaler le prosélytisme. On va sûrement essayer de nous vendre quelquechose, de préférence du vent. Et on va pas être déçu.

« Ce qui va suivre n’est pas (encore ?) reconnu par la science « officielle » ». Merci de nous prévenir, on aurait pu s’arrêter là. Mais c’est un lien, alors on clique… Et qu’est-ce qu’on nous sert ? Une fenêtre de publicité pour une saleté nommée sytemdoctor2006, qui me propose d’analyser mon ordinateur, qui comprend oui quand je lui dis non, qui prétend que ma bécane n’est pas sécurisée, qui m’indique que 257 erreurs système ont été détectées, etc. Je ne supporte pas ce genre d’intrusion qui vise clairement les utilisateurs peu avertis pour leur refiler un xième antivirus, et je ne comprend pas que je doive maintenant me méfier de ça sur mon site préféré. Bon, je m’égare…

Mais comme ça m’énerve et que je n’écris pas souvent de commentaires, je me dis que voilà une occasion. Terminons cette lecture.

« Tout d’abord, un séminaire d’information… ». Voilà un premier truc vendu au nouveau candidat à la Psychogénéalogie. On aurait pu nous donner le prix, en passant…

« …dans lequel on prend réellement conscience qu’il y a un quelque chose qui influence notre vie. On ne sait pas encore quoi… ». Nous verrons plus bas qu’on nous donne le choix…

« A la naissance, l’enfant doit intégrer le fait qu’il n’est pas UN avec sa mère, mais qu’il existe à part entière. Il découvre l’existence du père qui va symboliser la séparation et lui donner un NOM et être le NON de l’interdit. » On atteint ici des sommets dans l’art de débiter des sornettes.

En guise d’interlude, pendant la rédaction de ce texte, une nouvelle fenêtre s’incruste sur mon écran. Encore de la publicité, pour jouer au bookmaker cette fois. Ca devient insupportable. Ce truc revient toutes les cinq minutes. De quel droit, Mr Mattler, m’infligez-vous ça ? Vous pourriez vous contenter d’être naïf, on vous pardonnerait, mais point n’est besoin d’être en plus emmerdant.

Reprenons. « La démonstration est faite avec l’exemple d’un stylo posé sur une table sur lequel on exerce une pression en disant non, je ne vous ressemblerai pas ! A la fin de l’exercice, on distingue nettement l’empreinte du stylo dans la peau de la main. » De qui se moque-t-on ? Et il y a des gens assez engourdis du bulbe pour payer ce genre de « révélation » ? Assez sots pour en tirer des conséquences qu’ils estiment fondamentales ? Assez pédants pour prétendre ensuite éclairer le reste de l’humanité ?

Plus loin, on dérive sur les prénoms et on nous donne un lien vers un site qui s’appelle retrouversonnord. Ca ne s’invente pas. Quelques mots-clefs pour situer: géobiologie, géobiothérapie, menhirs et dolmens, valises et dettes transgénérationnelles, somatisation, Cycles Biologiques Cellulaires Mémorisés du Cerveau, kinésiologie, haptonomie, yin et yang, aide d’une instance supérieure, radiesthésie, nombre d’or, pyramide de Khéops, et bien sûr astrologie. La boucle est bouclée.

Sans surprise, on nous y propose des séances individuelles, des thérapies familiales, des thérapies de groupe, des consultations… et tant qu’à faire on nous promet la guérison du cancer ! A partir de là, je dis STOP, ça devient GRAVE. François, tu es enseignant, tu te dois de réagir. L’obscurantisme n’a pas sa place sur Cuk.

Quant à vos « Petites précisions à l’usage des septiques », Mr Mattler, jetez-les dans une fosse et prenez plutôt quelques cours de vocabulaire, ils vous seront plus utiles que ces billevesées.

Pourquoi réagir de façon aussi vigoureuse ? Parce que ces imbécillités sont une forme de pollution mentale, et que cette pollution s’étend en même temps que l’inculture grandissante d’une population abrutie, gavée de consommation aveugle, pervertie par une télévision infâme et désorientée par des publicitaires corrompus (entre autres avanies).

Vous avez un petit problème, Mr Mattler, vous nous l’avouez d’ailleurs. Ca se passe dans votre tête. Je vous rassure, ce n’est pas grave, c’est même très commun. Tout le monde a peur de mourir. Et tout le monde a des petites contrariétés. Mais de ce fait, vous êtes la cible privilégiée de nombre d’escrocs et/ou de malades qui n’amélioreront pas votre condition en retraçant votre « parcours de vie » et en vous conseillant de « faire un travail sur vous », car ils ne s’intéressent qu’à votre porte-monnaie. Ah, encore une chose: ne vous prévalez pas de zététique, c’est carrément déplacé.

PS 1: Ah bein, j’avais prévenu.

PS 2: Je suis néanmoins rassuré de constater dans la totalité des réactions la clairvoyance du lectorat de Cuk devant un tel galimatias.

PS 3: Si je commentais plus souvent, je me permettrais de demander à Okazou d’en faire autant. Je suis fan de ses interventions. Quelle classe, quelle éloquence, quelle verve ! Je voulais le dire.

PS 4: Oui, il y a un endroit où j’ai écrit « emm… » Pardon.

63)
popey
, le 21.06.2006 à 14:31
[modifier]

Pour toutes démonstration de génalogie, je vous renvoie sans hésiter à la chanson « Le papa du papa » de Boby Lapointe.

Cordialement :-)

P.S. : dans la catégorie « post qui ne sert à rien » …

64)
mackloug
, le 21.06.2006 à 14:44
[modifier]

A Quark,

C’est étrange, mais le fait que vous apprécier les commentaires de Okazou ne me surprend pas.

Je suis désolé si les sites vers lesquels je fais pointé mon article affichent des pages de publicité. En fait, je ne voulais pas trop rentrer dans certains détails, et j’ai fais une recherche sur Internet. Vous constaterez en faisant de même avec le mot psychogénéalogie, qu’il s’agit pour la plupart des sites figurants en tête des résultats.

Comme j’utilise Safari et que j’ai bloqué les fenêtres surgissantes, je n’ai pas fait attention à ces pubs envahissantes. Je présente mes excuses pour ce lien « malsain » dans l’article. Je précise quand même que je n’ai aucun lien avec les auteurs de l’un des sites que je pointe. Simplement, la page que je pointe, et seulement celle-là me semblait intéressante.

J’ai ajouté mes références en fin d’article. J’aurai mieux fait de m’en tenir à ça.

Quant au encore que j’ai mis entre parenthèse, j’ai précisé plus haut que je l’avais placé ici par provocation. Je constate que ça marche. D’autant plus que j’avais précisé celà avant la parution de votre commentaire assassin.

Pour finir, je crois qu’il est plus malsain de prôner l’interdiction de certaines parutions, que de les laisser paraître et d’en démontrer le caractère frauduleux ou malsain par des commentaires intelligents. Pardonnez-moi, mais le votre est tout, sauf constructif.

En psychologie, le terme psychorigide est utilisé pour désigné un individu incapable d’ouverture d’esprit… Ça vous dit quelque chose ?

Jean-François MATTLER

65)
mackloug
, le 21.06.2006 à 14:49
[modifier]

à Popey,

il vend ses vers et ses beaux sac de noyau de pèche ?

Un bel exemple du Langage des Oiseaux

J’ai effectivement du mal à faire le rapprochement ;-)

Jean-François MATTLER

66)
popey
, le 21.06.2006 à 15:04
[modifier]

mackloug :
C’est bien celle la.
Aucun rapport, effectivement, simplement que ç’est une histoire de généalogie (c’est vrai, c’est pas très règlo vis à vis de la netiquette … qui est d’ailleur bien malmenée par moment, au fil de cette discution).

Just for fun, en gros :-)

67)
henrif
, le 21.06.2006 à 15:45
[modifier]

Je ne pense pas avoir été virulent ou polémiste dans mes précédents commentaires sur Cuk. J’ai encouragé les auteurs, essayé de compléter des informations, d’argumenter sur les débats plus ouverts, de témoigner parfois de mes déceptions ou de mettre quelques traits d’humour de ci de là. Et surtout de me taire quand le sujet ne m’intéressait pas.

Voilà, sur ce sujet, je ne ris pas et je m’en explique : ce texte me renvoie aux 220 commentaires de l’autre jour sur l’humeur « La chasse est ouverte » de Olivier Pellerin, La persévérance de Mr Mattler à poster des dizaines de commentaires pour défendre le libéralisme comme but ultime de l’humanité avait éveillé ma méfiance, pas tant sur le fond que sur la forme. Même si ses réponses étaient un peu nourries par les nombreuses interventions de Okazou, autant d’insistance dépassait de loin la limite raisonnable des commentaires argumentés.Et voilà ce billet qui en remet une bonne dose. Ici point d’analyse ou de recueil d’informations. Des affirmations toutes personnelles qu’aucun commentaire ne saurait remettre en cause, puisque son auteur CROIT en ce qu’il affirme. Je trouve que l’on est au delà de l’anecdote personnelle ou de l’humeur comme nous en avons l’habitude sur Cuk.

moi et d’autres ont croit à l’individu qui gouverne la société

Un peu péremptoire, mais bon, cela pourrait être la base d’un débat qui ferait appel à tous les raffinements de la dialectique, mais son auteur réfute toute argumentation contraire puisqu’il est convaincu que c’en est ainsi et pas autrement. Alors le but de cette parution est il de nous émouvoir, de nous distraire, de nous convaincre, de faire du prosélytisme ou de satisfaire l’ego de son auteur?

Je doute de la loyauté des intentions de Mr Mattler. Ou alors, Mr Mattler n’est-il prisonnier à travers la publication de son article que de ses croyances, c’est à dire qu’il « agit de façon programmée, en étant persuadé que nous agissons selon notre volonté et nos désirs ».

Mais de toute façon, « il n’y a pas de hasard », ni dans cet article, ni dans mon commentaire.

Et inutile de me répondre, puisque vous avez raison !

68)
Okazou
, le 21.06.2006 à 16:10
[modifier]

« Le hasard, prit isolément ne reste qu’un hasard. Il serait intéressant d’étudier l’histoire de tes personnages (par leur arbre généalogique par exemple) avant de prétendre que nous ne sommes que face à un simple hasard. »

Ça, c’est tout sauf une réponse et je suis sûr que tu le sais.

Ma généalogie, la généalogie des amis que j’évoquais, je la connais, c’est aussi la-tienne. Nous partageons tous la même généalogie, nous sommes tous issus d’une poignée d’ancêtres qui vivaient en Afrique de l’est ou en Afrique centrale, selon la théorie.
La voilà, la lignée sur laquelle ton escroc appuie sa théorie fumeuse. Et alors ?

Il y a toujours des gens qui ont des problèmes dont ils ont du mal à se dépétrer. C’est le côté difficile de la vie. Que ces problèmes soient issus de leur environnement plus ou moins proche, c’est banal de le dire.

Quand tu es dans la merde, tu peux essayer de comprendre rationnellement ce qui t’a amené à l’être. Comprendre, c’est adopter une démarche dynamique, volontaire, c’est souvent aller vers le règlement du problème.
Tu peux aussi prier en attendant que ça passe tout seul. C’est l’option passive d’un appel au hasard, l’option d’un espoir hypothétique. On ne gagne pas souvent au Loto pour renflouer sa dette.
Toi, tu es persuadé que tu accomplis la démarche positive pour comprendre mais tu l’annihiles tout à fait par le choix d’une croyance. C’est la démarche habituelle des victimes de sectes, persuadées (mais sans preuves tangibles et rationnelles) d’être dans la raison alors même qu’elles plongent dans la déraison.

La solution la plus proche pour obtenir le même résultat serait, constatant que les choses ne vont pas bien, de choisir d’allumer un pétard plutôt que d’affronter le problème. Tu te mets dans un état d’« illumination » qui te propulse à l’opposé de la solution. Tu as trouvé la drogue qui enfume suffisamment ton esprit pour masquer ta souffrance.

Inéluctablement, il faudra atterrir.


Au nom de l’Europe, j’ai voté NON !
… et la gauche libérale aurait tort de l’oublier.

69)
mackloug
, le 21.06.2006 à 16:11
[modifier]

…Ici point d’analyse ou de recueil d’informations.

Je suis d’accord pour reconnaître que l’un ou l’autre lien de l’article était mal choisi, en raison des pubs et autres fenêtres surgissantes.
J’ai pourtant souvenir d’avoir placé en fin d’article des références à des livres et des films… Ne s’agit-il pas là de recueil d’informations ?

Bon, je suis bien conscient qu’entre la parution de l’article hier soir à minuit, et maintenant il est impossible de lire tout cela, mais quand même… écrire cela ressemble pour le moins à de la mauvaise foi.

Ne vous en déplaise, henrif en rif, je ne me dis pas « matte les », je matte, l’air de rien, les réactions hostiles de ceux qui ne savent pas discuter en apportant des arguments, mais qui s’égosillent à prétendre que je refuse le dialogue.

Jean-François MATTLER

70)
Okazou
, le 21.06.2006 à 16:14
[modifier]

henrif-67 >
Puisque tu es là ;-) , tu as laissé en suspend ton problème déchecs avec mat en 3 coups.

Je trouve plusieurs solutions en 4 coups mais aucune en 3. Manque de lucidité de ma part ou bien tu t’es trompé ?

Merci d’envoyer la soluce !


Au nom de l’Europe, j’ai voté NON !
… et la gauche libérale aurait tort de l’oublier.

71)
mackloug
, le 21.06.2006 à 16:18
[modifier]

Okazou, tu es incorrigible !

Dans cette article, j’explique qu’il ne s’agit que d’un outil, pas d’une croyance. Je ne dis même que cela depuis…

Quant à mon escroc, comme tu dis, en parlant de la psychogénéalogie j’imagine, tu apprendras qu’en trois générations d’un arbre, on en sait déjà énormément. Rare sont les cas qui en demande plus.

Jean-François MATTLER

72)
Hervé
, le 21.06.2006 à 16:28
[modifier]

A henrif et quark . clap, clap, clap

Et à tous ceux qui se réclament de la liberté d’expression (de croyance !), je réponds que le droit à la critique découle de cette même liberté.

Mon prof de rhéto (en Belgique – matu en Suisse, bac en France) à propos de la bataille d’Hernani nous rappelait que le droit de siffler un spectace s’acquiert avec le billet d’entrée

M. Mattler a le droit de penser que l’individu est au-dessus de la société et que son destin est conditionné par sa généalogie. J’ai donc le droit de lui dire que sa conception n’est guère nouvelle, qu’elle a prévalu pendant près de 2000 ans et qu’il a fallu 1789 pour y mettre fin. Avec cette conception, vous vous étonnez qu’il soit de droite ? Avec un petit coup de pouce : ma généalogie ne comportant que des blancs, comment dois-je considérer les noirs ….

Et trouver des explications a posteriori par des relations généalo, numero ou toute autre logie est à la portée de n’importe quel bonimenteur et avaler ces fadaises, à la portée de n’importe quel crédule.

Bon, un fils d’instit, petit-fils d’instit qui devient instit …. où est le miracle ! Moi, je suis un cas aberrant : grand père mineur de fond, père, comptable et moi physicien. Ah oui, mon grand-père était payé à la tonne de charbon, mon père alignait des chiffres … j’étais donc prédisposé pour les maths . CQFD

Alors, croyez, croyez, M. Mattler, ça ne mange pas de pain.

73)
Leo_11
, le 21.06.2006 à 16:36
[modifier]

Le choix du prénom de son enfant n’est pas un acte anodin. Il est source de nombreuses discussions, pour aboutir à un consensus. Derrière ces discussions se cache le subsconscient de chacun. Essayer d’analyser son prénom (un peu, hein, faut pas pousser avec les saints, sauf en cas de famille très croyante) me parait franchement intéressant. Cela risque de révéler pas mal des attentes et pensées de nos parents à ce moment là.

Bien entendu, ça ne changera pas ma vie de comprendre ce qui a poussé mes parents à m’appeler de tel ou tel prénom, mais peut-être que je les comprendrais mieux, eux.

EN ce sens ces études peuvent être amusantes…

C’est, selon la théorie de certaines personnes, l’enfant à naître qui dirigerait ses parents à choisir tel ou tel prénom… on y croit ou pas…

Comme je le disais, la signification du ou des prénoms que l’on porte a aussi un sens, en dehors de l’aspect coïncidence de porter le même prénom qu’un autre membre de la famille.

Ma petite dernière à le même prénom que la grand-mère de ma femme qui portait (la grand-mère, pas ma femme) comme second prénom le même que ma grand-mère…
De plus nous habitons maintenant la maison que les grands parents de ma femme occupaient depuis 1955, et nous l’avons achetée et 2005…

C’est beau non ???

Le mental produit sans arrêt des images du monde, de sorte que ce que nous croyons être le monde sont des image de notre monde mental individuel.

Et là on est en plein Matrix ;-)

74)
Hervé
, le 21.06.2006 à 16:37
[modifier]

@ Okazou
Tu me déçois, mais cela ne m’étonne pas de toi : tu as l’esprit trop droit pour envisager des sacrifices pour gagner. Alors, je double henrif
1. Cf5 Fxh8 obligatoire sinon il y a le mat par Th1 case blanche indéfendable par le F
2. Cg7 !!! Le Roi et le pion ne pouvant pas bouger, Noirs doit malheureusement prendre le Cavalier …Fxg7
3. Fxg7 mat !

75)
Leo_11
, le 21.06.2006 à 16:41
[modifier]

Toutefois la question reste entiere:

Est ce que le MacBook Pro, fils du PowerBook et d’un PC Intel a plutot des tendances suicidaires par surchauffe a cause de son arriere grand pere le WallStreet qui etait forgeron ou bien par sa grand mere Pentium I qui avait eu des pbs de calcul flottant. Quid de son frere le MacBook?

Ceci dit… j’adore cette question :-D

Développons voulez-vous…

76)
mackloug
, le 21.06.2006 à 16:45
[modifier]

Alors, croyez, croyez, M. Mattler, ça ne mange pas de pain.

Effectivement, ça ne mange pas de pain, et je crois et je signe de mon nom.

Ceci étant dit, quand je lis vos commentaires, je me demande si j’écris le français. J’avais l’impression d’avoir expliqué que la psychogénéalogie était un outil de la psychologie, l’Observatoire Zététique parle même de « méthode de la psychanalyse ».

Et justement j’explique dans cet article que cet outil peut permettre à ceux qui le veulent, et seulement à ceux-là, de s’affranchir de sa généologie par la prise de conscience de son existence. C’EST A DIRE TOUT LE CONTRAIRE DES PROPOS QUE VOUS ME PRETEZ !

Votre prédisposition pour les maths doit nuire à votre capacité de lecture ;-)

Jean-François MATTLER

77)
zitouna
, le 21.06.2006 à 17:05
[modifier]

Foutaises!
Excusez moi, ça m’a échappé…
Je n’ai pas beaucoup d’atomes crochus avec les psychotrucs et choses du genre, mais là, c’est vrai qu’on touche plutôt à la superstition. Quand c’est fondé, ça n’est pas nécessairement des bêtises: genre, éviter de passer sous une échelle (pour ne pas risquer de recevoir sur la figure: une goutte de peinture, le pinceau, le pot de peinture, le peintre, ou le tout ensemble et dans le désordre…).

05. gus2
Super ton lien.

18. Okazou
Dis donc, t’en a plein des zamis ;-) et à toi, il ne t’arrive jamais rien?

Je crois que n’importe quel outil permettant à un être humain de se découvrir et de s’affirmer est un outil utile. Mais je crois aussi qu’un outil ne peut pas fonctionner avec tout le monde car justement la nature humaine est ainsi faite que nous sommes tous différents et HEUREUSEMENT !

Moi, c’est l’outil découvert en 1938, par un Suisse, le Dr. Albert Hofmann qui m’a permis, cela fait une vigtaine d’années maintenant, de « [me] découvrir et de [m’] »affirmer », mais effectivement, ça ne fonctionne pas avec tout le monde…

Poussé à l’extrême, on arrive à la religion et, pire, aux sectes (dont parfois on se demande la différence).

La même différence qu’entre le petit épicier du coin et le groupe auchan ou PPR (fnac, la redoute…)…

« J’ai des réponses. Quelqu’un a-t-il des questions stupides ? » disait un maître taoïste.

Encore! ;-)

En psychologie, le terme psychorigide est utilisé pour désigné un individu incapable d’ouverture d’esprit… Ça vous dit quelque chose ?

Hraaa, oui! Encore… Dis, moi aussi, je peux être psychorigide, hein, dis, s’teplais?

z (psychorigide incroyant à pédales)

78)
Hervé
, le 21.06.2006 à 17:07
[modifier]

Mais, cher Monsieur, je n’ai pas besoin de m’affranchir de ma généalogie pour être ce que je suis ! J’aime beaucoup cette réplique du Maréchal Lefèbvre à qui une de ces pimbèches demandait quels étaient ses ancêtres a répondu : « Madame, je suis un ancêtre ! »

Et aussi, Monsieur, il est inutile de crier si fort, mon grand âge me rend un peu sourd, certes, mais pas au point de ne pas entendre vos salmigondis.

Enfin pour ce qui est de signer, hantant cuk depuis bientôt 3 ans, je ne vois pas ce que mon nom amènerait au débat et s’il vous intéresse tellement, il figure en toute lettre dans mon profil !

Votre prédisposition pour la lecture de fadaises doit nuire à votre rationalité.

A propos, donnez des films comme référence, cela ressemble à proposer la femme à trois seins de Picasso comme modèle. Claudia Schiffer apprécierait.

79)
mackloug
, le 21.06.2006 à 17:11
[modifier]

Moi, c’est l’outil découvert en 1938, par un Suisse, le Dr. Albert Hofmann qui m’a permis, cela fait une vigtaine d’années maintenant, de « [me] découvrir et de [m’] »affirmer », mais effectivement, ça ne fonctionne pas avec tout le monde…

Effectivement… mais je comprends mieux ;-)

Jean-François MATTLER

80)
Claude Mouginé
, le 21.06.2006 à 17:23
[modifier]

Bonjour à tous,

Je suis franchement surpris par la plupart des réactions engendrées par l’article (au demeurant très bien écrit) sur la psychogénéalogie, et aussi vraiment déçu du ton de certains commentaires où la raillerie frise parfois l’insulte.
Car enfin, braves gens, de quoi nous parle Jean François ? D’une technique pour aider ceux qui en éprouvent le besoin à mieux se situer dans ce bas monde. Peu importe que cette technique soit cohérente ou rationnelle. Pourquoi, tant que vous y êtes, ne prenez vous pas le même ton pour railler ceux qui estiment avoir besoin de s’allonger sur le divant d’un psy pendant des années pour se sentir mieux ? Toutes ces solutions ne me conviennent pas, personnellement. Mais s’il y en a pour qui ça fonctionne, tant mieux pour eux; c’est ça, l’essentiel. En tous cas, ce que je regrette, c’est qu’il n’existe pas la même technique pour faire progresser un peu la tolérence et d’ouverture d’esprit, y compris sur ce forum..

81)
mackloug
, le 21.06.2006 à 17:33
[modifier]

Enfin pour ce qui est de signer, hantant cuk depuis bientôt 3 ans, je ne vois pas ce que mon nom amènerait au débat et s’il vous intéresse tellement, il figure en toute lettre dans mon profil !

C’était dans le sens, je persiste et je signe quand je parlais de signer, rajoutant mon nom par allusion à l’article. Pas pour repprocher ce qui n’est pas un anonymat. Je veux bien admettre que cela prêtait à confusion.

Quand on parle à un sourd qui n’entend pas ce qu’on lui dit, on parle fort, ainsi que vous le soulignez.

Quand on écrit quelque chose et que le lecteur comprend l’inverse de ce que vous lui dite, on met en gras. Désolé pour vos oreilles ;-)

Jean-François MATTLER

82)
Hervé
, le 21.06.2006 à 17:33
[modifier]

@Claude Mouginé

La liberté d’expression n’est pas un sens unique. Si M. X exprime une opinion et que M. Y trouve que ce sont des fadaises, il a tout autant le droit de l’exprimer et sans employer la langue de bois ou le politiquement correct.

83)
Claude Mouginé
, le 21.06.2006 à 17:38
[modifier]

Citation d’Hervé :

« Si M. X exprime une opinion et que M. Y trouve que ce sont des fadaises, il a tout autant le droit de l’exprimer et sans employer la langue de bois ou le politiquement correct. »

Bien entendu ! Sinon il n’y aurait plus de débat.. Mais on peut le faire en respectant celui avec qui on n’est pas d’accord, et, en lisant certains commentaires, je le trouve pas mal absent, ce respect…

84)
Hervé
, le 21.06.2006 à 17:45
[modifier]

Contrairement au débat précédent où M. Mettler nous a déjà livré une partie de ses « croyances », je ne vois aucune attaque personnelle dans celui-ci. De ses idées ou toute autre dénomination, oui.

85)
mackloug
, le 21.06.2006 à 17:56
[modifier]

De ses idées ou toute autre dénomination, oui.

Il serait intéressant Hervé que vous vous interrogiez sur le fait que la simple évocation d’une méthode, que même les plus septiques du Net reconnaisse comme une méthode de psychanalyse, puisse à ce point « t’attaquer ».

J’ai ettayer mon propos par des références, mais vous refusez d’admettre les films comme étant valables, omettant au passage de parler de la bibliographie dans laquelle figurent pourtant de grands noms de la psychanalyse.

Je n’ai fais qu’évoquer un outil dont se servent les psychologues pour aider des gens en souffrance. Pourquoi considèrez-vous cela comme une attaque ?

Qu’est-ce qui fait que cela heurte tant votre sensibilité. Une réaction normale aurait-été de dire que l’on ne croit pas à ce type d’outil en expliquant pourquoi. Mais votre réaction est violente et incompréhensible, en tout cas par moi.

Jean-François MATTLER

86)
Saluki
, le 21.06.2006 à 18:01
[modifier]

Eh bien, quelle empoignade!

Je ne crois pas devoir m’éterniser ici: « on » a les croyances que l’on veut ou que la famille a imposé/appris. « On » peut dès lors affirmer que l' »on » détient la Vérité, et les modestes ajoutent « leur part » devant le vocable.

D’autres peuvent penser le contraire, le dire gentiment ou avec ironie comme je me suis attaché à le faire, ou le faire savoir vertement comme plus approprié à leur réprobation.

En terre cukienne règle la tolérance, sans que ce soit une maison annexe des stades de foot… Ce serait bel et bon de le retrouver.

A propos, toujours des poussières?

87)
Inconnu
, le 21.06.2006 à 18:16
[modifier]

Je rebondis sur le précèdent commentaire pour dévier le sujet sur le football, activité ludique qui déchaine les passions une fois tous les 4 ans :)

La psychogénéalogie peut-elle expliquer les errements du sélectionneur français? Les histoires de primes de match des Togolais, les erreurs d’arbitrage flagrantes? Mais ce serait merveilleux :)

88)
mackloug
, le 21.06.2006 à 18:30
[modifier]

La psychogénéalogie peut-elle expliquer les errements du sélectionneur français? Les histoires de primes de match des Togolais, les erreurs d’arbitrage flagrantes? Mais ce serait merveilleux :)

Quand bien même elle le pourrait, serait-elle écoutée ? J’en doute ;-)

Connaissez vous l’histoire de l’enfant à qui le juge demande :
« Est-ce que tu veux vivre avec ta mère ? »
L’enfant : « Non, car me bat !  »
Le juge : « Ah bon ? Souhaites-tu alors vivre avec ton père ? »
L’enfant : « Non, car il me bat aussi ! »
Le juge : « Mais alors, avec qui voudrais-tu vivre ?
L’enfant : « Avec l’équipe de France de football !
Le juge : « Mais pourquoi l’équipe de France ? »
L’enfant : « Parce qu’elle ne bat jamais personne ! »

Jean-François MATTLER

89)
RBGreg
, le 21.06.2006 à 18:33
[modifier]

Si on pouvait trouver trace d’une victoire 2-0 du grand-père d’Alexander Frei contre la Corée, ce serait pas mal non plus ;)

Je sors… oubliez ce commentaire inutile (mais soutenez notre équipe quand même hein)

90)
Iris
, le 21.06.2006 à 18:45
[modifier]

Mieux vaut être « Secret taire » que « Rat moneur », hein?
Et ne parlons pas des « En saignants »

Ok, je —>

91)
Hervé
, le 21.06.2006 à 18:49
[modifier]

Qu’est-ce qui fait que cela heurte tant votre sensibilité. Une réaction normale aurait-été de dire que l’on ne croit pas à ce type d’outil en expliquant pourquoi. Mais votre réaction est violente et incompréhensible, en tout cas par moi.

Une tentative pour m’auto-psychanalyser ?
Alors, je retourne la question : quels sont VOS arguments pour croire à cette méthode. J’ai lu des affirmations, pas de démonstration.

Quant à la violence… hum, tout contradicteur est donc un violent pour vous. Ceci dit, trois choses me hérissent le poil :
1. l’injustice, y compris les inégalités sociales
2. la crédulité avec un peu de compréhension pour celle engendrée par l’ignorance
3. l’intégrisme ou le fanatisme

Je ressens beaucoup de 2. dans vos propos avec un zeste de 3.

92)
Inconnu
, le 21.06.2006 à 18:50
[modifier]

Jean-Francois: pas mal :)
Il y aussi celle sur la différence entre une prostituée et l’équipe de France. La prostituée est capable d’aligner plus de 3 passes dans la soirée.

93)
Okazou
, le 21.06.2006 à 18:51
[modifier]

« On dirait que tu cherches surtout à te convaincre toi, et que le fait que l’outil que je décris puisse avoir un fondement te dérange. La question est pourquoi ? »

Typique d’un esprit passé dans la pensée paralèlle. Réponse du berger à la bergère, on fait l’économie d’une réponse tout en renvoyant une balle merdeuse.

« Quelque part, c’est assez paradoxal que ce soit la gauche qui soit étanche et la droite qui soit ouverte… »

Tu te trompes encore de vocabulaire. Ce n’est pas paradoxal, c’est faux. Nous voyons maintenant comment ton « raisonnement » fonctionne. Ou ne fonctionne pas…

•••

« je réagirais encore moins bien si un certain sport nécessitant un patchwork d’hexa et de pentagones était abordé. »

Si tu te dopais comme tout le monde (tu parles !) à cette monstrueuse opiacée mondiale, tu saurais que désormais les Allemands fabriquent des ballons sur des éléments en 8 imbriqués. ;-)

•••

« Ce qui distingue l’homme, c’est qu’il peut avoir conscience d’être ce qu’il est : un individu autonome, libre de toute attache parentale, sociale et culturelle, qui peut vivre libéré de tous ces délires mentaux. »

Position d’orgueil extrême. Vanité. Mensonge ou cécité.

•••

« Je vais peut-être un peu loin dans mes comparaisons. J’en suis conscient, mais ça ne change en rien mon discour sur le fait d’accepter l’autre dans son unicité, dans sa différence. Spécialement si cette différence va à l’encontre de notre mode de pensée. »

C’est la règle du jeu et l’essentiel est de ne pas tricher. Notamment avec les mots. Contestation n’est pas synonyme d’insulte. Quant au ton employé, c’est celui de chacun et c’est là, parfois, qu’il faut montrer de la tolérance. C’est humain, donc imparfait, et c’est très bien comme ça.

Quelqu’un pose une humeur sur cuk.ch en conscience, allant au devant des contestations et le sachant. Ce n’est pas la guerre mais une manière de jeu social très sain et profitable à tous. Vital. Vive cuk.ch !

•••

> quark-62
Salut mon cousin ! Nous sommes issus de la même fratrie qui a eu une très mauvaise influence sur notre analyse des choses et du monde. Ne nous arrêtons pas en chemin. ;-)

•••

« Tu me déçois, mais cela ne m’étonne pas de toi : tu as l’esprit trop droit pour envisager des sacrifices pour gagner. Alors, je double henrif
1. Cf5 Fxh8 obligatoire sinon il y a le mat par Th1 case blanche indéfendable par le F
2. Cg7 !!! Le Roi et le pion ne pouvant pas bouger, Noirs doit malheureusement prendre le Cavalier …Fxg7
3. Fxg7 mat ! »

Cf5 pour Cg7. Superbe !

Désolé de t’avoir déçu. J’aurais été très heureux de trouver la clef. J’étais obnubilé par la possibilité de la pression d’une double mise en échec par le fou et la tour. Question d’état d’esprit à ce moment-là. C’est bête.

Merci, Hervé.

•••

« Dis donc, t’en a plein des zamis ;-) et à toi, il ne t’arrive jamais rien? »

zitouna, tu sais bien que Okazou n’existe pas, comment veux-tu qu’il puisse lui arriver quelque chose ? Qu’il arrive des trucs à ses amis, c’est déjà pas mal, je trouve. ;-)


Au nom de l’Europe, j’ai voté NON !
… et la gauche libérale aurait tort de l’oublier.

95)
mackloug
, le 21.06.2006 à 19:26
[modifier]

Une tentative pour m’auto-psychanalyser ?
Alors, je retourne la question : quels sont VOS arguments pour croire à cette méthode. J’ai lu des affirmations, pas de démonstrations.

S’agissant d’une auto-analyse je pense que vous saurez répondre mieux que moi à la question. En ce qui me concerne, je suis bien incapable de vous apporter une quelconque aide en ce domaine, sauf à écrire une humeur sur un outil qui me sert à faire un travail SUR MOI.

Concernant la demande de démonstration, vous pensez bien que la façon dont j’ai vécu cette expérience m’appartient, et que mon ouverture d’esprit (quoique vous en disiez ;-)) à ses limites.

Je pense que vous appelez affirmation l’exposé que je fais des « voies » qui sont utilisées en psychologie. A quoi servirait que je relate ici les nombreuses coïncidence qui émaillent mon arbre. J’ai même commencé par une démonstration, le point commun qu’on mes parents d’être tout deux les descendants directs d’enfants naturels (avec un échelon de plus pour ma mère).

Dans mon histoire, et je dis bien MON histoire, là où vous ne verriez que coïncidences, j’ai vu une construction subconsciente qui m’empèche de vivre pleinement, et me bride. J’ai compris un mécanisme qui m’était nuisible, et que pourtant je persistais à appliquer. La prise de conscience de cet état de fait me permet aujourd’hui de me sentir moi pleinement. Ce n’était pas le cas il y a quelques années.

Par exemple, je n’aurais jamais eu le courage de parler de moi ainsi, aussi franchement, et en m’exposant comme je le fais, à toutes vos railleries et moqueries.

En ce sens, Okazou a dit quelque chose de sensé plus haut quand il a dit qu’en écrivant l’article, je savais à quoi je m’exposais. Je dois admettre que c’est bien la première fois que je lis quelque chose de vrai dans ses écrits – Pardonne-moi Okazou ;-)

Tout contracdicteur n’est pas violent pour moi, votre affirmation est fausse. Je crois avoir lu que je ne suis pas le seul à faire ce constat dans les commentaires…

M’accusez d’être un peu intégriste fanatique qui abuse de la crédulité des gens, n’est-ce pas une forme de violence ?

Jean-François MATTLER

96)
mackloug
, le 21.06.2006 à 19:33
[modifier]

Renaud, connais-tu le nouveau sponsor de l’équipe de France ?

image

Jean-François MATTLER

98)
mackloug
, le 21.06.2006 à 19:36
[modifier]

Ben désolé Renaud, j’arrive pas à mettre l’image…

C’était une parodie de la pub de Zidane pour Evian, rebaptisé pour l’occasion EVLAN, avec le slogan Buvez…, éliminés !

Jean-François MATTLER

99)
Inconnu
, le 21.06.2006 à 19:45
[modifier]

Tout n’est pas encore perdu. Selon mes calculs, on peut y arriver:
– si la Suisse est battue,
– si on gagne contre le Togo
– si on gagne avec avec plus de 2 buts d’écart (faut déja en marquer 2),
– si la pelouse est arrosée avant le match (et pas aprés, selon les conseils de Thierry Henry le jardinier)
– si DxO sort en version Universal Binaries,
– si Aperture fonctionne sur un iBook,
– si les PowerMacIntel Pro sortent à temps,
– si la cote de popularité de Villepin et Chirac remonte
(la, c’est pas gagné)
– si ma tante en avait :)
– si Domenech programme la route des buts dans le GPS de Thierry Henry (sinon il peut programmer le plus court itinéraire pour rentrer en France)
– si Ribery prends ses calmants
– si l’arbitre n’est pas vendu
– si les iPods ne sont pas fabriqués par des enfants de 12 ans dans des usines en Asie
– si Darty déplace les MacBook(Pro) en expo dans leurs magasins pour les enlever du rayon « plaques chauffantes »,
– si on fait plus de 500 commentaires à ton article sur Cuk.ch
– si François achéte un Olympus
– si la fête de la musique ne finit pas trop tard
– si DxO sort en version plus rapide d’ici vendredi soir (bon, OK, j’arrête avec DxO).

En tout cas, j’ai remarqué que Zidane et moi sommes né le même jour (mais j’ai un an de plus que lui). Je ne joue pas au foot (lui non plus, bientôt, à moins que ce ne soit déja fini depuis dimanche soir). C’est un signe, non?

100)
Hervé
, le 21.06.2006 à 21:04
[modifier]

M’accusez d’être un peu intégriste fanatique qui abuse de la crédulité des gens, n’est-ce pas une forme de violence ?

Mauvaise interprétation !
Je ne vous accuse pas, je vous considère comme un crédule (position 2.) devenu un peu fanatique (zeste de 3.)

101)
alec6
, le 21.06.2006 à 21:13
[modifier]

hé bé ! 100 commentaires pour ça !
Mazette !

Je loue tous les sceptiques contradicteurs de notre septique de service, bien plus courageux que moi à ferrailler avec autant d’ardeur !

Internet est une belle chose et permet de découvrir des merveilles c’est par là .

L’agent A

102)
Inconnu
, le 21.06.2006 à 21:31
[modifier]

est ce le même? Je me méfie des homonymies (ca s’écrit comme ça?)

104)
mackloug
, le 21.06.2006 à 21:45
[modifier]

Non non, c’est bien de moi dont il s’agit dans cet article de 2002. Depuis de l’eau a passée sous les ponts. En quoi est-ce une merveille ?

Je suis toujours Jean-François MATTLER, je travaille toujours pour ce centre que j’ai même présenté à traver un article sur Cuk il y a quelques semaines…

Ah si, j’ai encore une autre société à Altkirch… Mais bon, est-ce utile d’en parler ?

Ce que je ne comprends pas, c’est ta démarche Alec6. Tu pensais quoi en publiant cet article ?

En quoi concerne t-il le sujet de l’article ?

Bref, lamentable… Je suis consterné par un procédé aussi CON et AFFLIGEANT. Franchement Alec6, en dehors que ton scoop est tout à fait foireux, t’es fier de toi ?

Moi au moins, je signe de mon nom (et là, c’est par allusion au fait qu’on ne sache pas qui se cache derrière Alec6) et j’affiche mes opinions sans user de procédés plus que douteux.

Jean-François MATTLER

105)
Marcel2
, le 21.06.2006 à 21:57
[modifier]

@alec6 (101):

Je trouve ca tres bas et tres inutile. C’est quoi le but?

A rapprocher de ta remarque a Arnaud dans un autre debat?!?

106)
alec6
, le 21.06.2006 à 22:25
[modifier]

M. Mattler, s’il n’a rien à se reprocher, ce que je lui souhaite, pourrait s’abstenir de faire en apparté de tels commentaires avec de tels sous entendu ! :

Je me permets ce message privé pour te faire part de mon mécontentement quant à tes procédés lamentables.

Si tu cherches à exister, fais le honnêtement et sans tes magouilles malsaines.

Permet-moi de te dire que tu es un GROS CON ! Si cela te pose un problème, tu peux toujours venir me voir :

15 rue de l’xx à xxxx dans le Haut-Rhin.

Mon téléphone 03 xx xx xx xx pour le rendez-vous !

D’autant plus lamentable que totalement anonyme !

Jean-François MATTLER

Rappeler que tu nous a vendu tes bains il y a qq mois sur ce site n’a rien de malsain, mettre un lien sur les DNA n’engage que ceux qui iront lire l’article et ceux qui le « croiront », je ne suis pas allé vérifié les dires de ce journaliste.

L’agent A

107)
mackloug
, le 21.06.2006 à 22:46
[modifier]

Décidement, tu ne respectes rien, publiant même sans aucune vergogne un message privé que je t’ai adressé pour ne pas faire déraper les commentaires consacré à un article sur la psychogénéalogie…

Tes explications encore plus lamentables après mon message ne font que de confirmer que tu ne vaux rien. Non seulement tu restes anonymes pour cracher sur les autres, mais en plus tu sors des explications minables et connes.

Que cherches-tu a distillé comme poison en sous entendant que j’ai quelque chose à me repprocher ?

Je ne pense pas qu’il en soit beaucoup pour cautionner ta démarche malsaine et puante.

Pour ton information, le Maurits PUTTEMANS qui a obtenu l’oreille d’un journaliste est une personne qui était dans le projet et que j’ai viré pour son incompétence notoire qui nous a fait perdre énormément de temps dans ce dossier. J’assume pleinement ma décision. Quant au centre, j’ai pu l’ouvrir en novembre 2002, après une autre bagarre avec la commune au sujet d’une mise en conformité du bâtiment.

Je me justifie seulement pour démontrer à quel point ton procédé est odieux.

Que tu puisses lancer une recherche sur mon nom sur Google dans le but de trouver un moyen de me destabiliser est un procédé lâche, indigne de Cuk. J’aimerai bien que François nous donne son avis sur ça.

Pour l’heure, je constate que tu restes très soigneusement anonyme… La Netiquette interdit de publier un message privé sans le consentement de son auteur. Mais il est vrai que la Netiquette, toi t’en a rien à faire…

J’espère que sur ce procédé, même ceux qui ne pense pas comme moi sanctionneront tes propos. Hervé, Okazou, ou Saluki, que pensez-vous de ce procédé ?

Jean-François MATTLER

108)
Inconnu
, le 21.06.2006 à 22:54
[modifier]

Bon ben c’est comme le foot, l’arbitre doit distribuer les cartons jaunes et siffler la fin du marche.

109)
mackloug
, le 21.06.2006 à 23:05
[modifier]

Le fin du marche ?

Renaud, il est l’heure de faire dodo ;-)

Jean-François MATTLER

110)
François Cuneo
, le 21.06.2006 à 23:30
[modifier]

Okay, je rentre maintenant d’une sortie toute la journée avec ma Municipalité.

Les choses dérapent, j’en suis désolé.

Je vous prie d’arrêter de vous insulter sur les commentaires, et si possibles via vos mails.

Tu demandes ce que je pense de tout ça JF?

Je n’apprécie pas qu’alec6 publie ton message, certes, mais pas plus que tu insultes un lecteur via le mail. Je ne l’ai jamais fait je crois, je n’autorise aucun rédacteur à le faire, que ce soit clair, dans le cadre de Cuk.ch.

Il y a un minimum de tenue à avoir, de tous les côtés.

Alors maintenant c’est bon, on a compris que certains voient un côté sectaire dans cet article, que d’autres l’apprécient, on ne va pas tourner en rond à répéter cent fois les mêmes choses.

C’est vrai que je demandais des commentaires, des réactions, mais ce qui se passe suite à cet article ou suite à l’article sur « En France, la chasse est ouverte » est franchement fatigant, parce qu’on ressasse sans arrêt les mêmes choses.

En tout cas moi je décroche.

111)
Hervé
, le 22.06.2006 à 00:07
[modifier]

Celui qui arrive en 100ème position paye l’apéro à la prochaine CukDay ;-)

C’est moi qui m’y colle ! N’ayant pas récusé le défi, j’assumerai, mais ce sera de l’ouzo.

112)
Okazou
, le 22.06.2006 à 06:16
[modifier]

> mackloug

Vergogne, vergogne, comme tu y vas, mackloug. Qui d’alec6 ou de toi la porte le plus ?

En creusant un peu (à peine), on se rend compte que le journaliste de L’Alsace/Le Pays, avait eu le nez creux puisque l’établissement de bain, informatisé, que tu nous invitais à visiter le 16 mars 2006 était depuis la veille de la parution de l’article chez cuk.ch clos pour insuffisance d’actif après une mise en liquidation judiciaire le 24 novembre 2004.
La confiance des lecteurs de cuk.ch a donc quelque peu été abusée par ton indélicatesse. Pas chic de ta part, on vaut mieux que ça.

Confiance abusée encore par tes propos très à droite (mais c’est ton droit le plus absolu) desquels il ressortait que chacun était maître de son destin (te souviens-tu de l’exemple de la famille que j’évoquai à l’occasion ?) et quand tu nous sers des « Un patron est donc forcément cyniques et prend ses collaborateurs pour des esclaves ! » (en réponse à une de mes critiques) pour défendre le patron que tu es (étais ?), je me demande quelle considération tu portais aux employés de cet établissement de bains et à leurs familles.

Cette fois, tu donnes dans la « psychogénéalogie » (rabatteur ?), et demain ?

Tu me rappelles le patron d’une boîte pour laquelle je travaillais jadis qui a failli la couler malgré nos avertissements réitérés. Un type de droite intéressé par la politique mais la prenant, comme toi, par le mauvais bout. J’ai bossé quatre mois sans toucher un kopek avant que la boîte ne soit reprise en main par un administrateur judiciaire. Lui continuait de faire le beau et des promesses. Un immature, une grande gueule sans envergure, sans scrupules et sans moralité, plus agile de la langue que du cerveau. « Sa » boîte, c’est nous, ses collaborateurs, honnêtes, courageux et parfois même talentueux, qui la faisions, lui qui en tirait les bénéfices de la belle vie. Comme toujours.

P.S. : le pseudo alec6 ne signe pas un anonymat. Et quand bien même il le ferait, il est inutile et discourtois de reprocher l’emploi courant d’un pseudo sur la Toile, sauf à se vouloir menaçant. « Vos papiers ! » n’est pas une formule, sur la Toile.
alec6, anonyme ou pas, est franc du collier, une qualité qui ne semble pas aussi bien partagée qu’on pourrait le souhaiter.


Au nom de l’Europe, j’ai voté NON !
… et la gauche libérale aurait tort de l’oublier.

113)
Claude Mouginé
, le 22.06.2006 à 06:33
[modifier]

Citation de Gerfaut :

« Poussé à l’extrême, on arrive à la religion et, pire, aux sectes (dont parfois on se demande la différence). »

La différence ? Une religion est une secte qui a réussi…

114)
François Cuneo
, le 22.06.2006 à 06:44
[modifier]

Alec6, cela dit, je relis le fil de commentaires, et je trouve tout de même regrettable à la fois ton lien vers cet article de « L’Alsace, le Pays » et les insinuations que tu émets à propos de la « vente de ses bains » sur Cuk.

Je comprends un peu qu’on monte les tours après le procédé que tu as employé, qu’on se le dise…

Voilà… comme ça, je m’engueule avec deux personnes!:-)

115)
mackloug
, le 22.06.2006 à 08:29
[modifier]

Okazou,

Le problème avec vos insinuations idiotes, et je viens de comprendre François pourquoi tu me disais qu’il aurait été correct que j’avise le lecteur des difficultés d’AQUABA, c’est que vous vous exposé à raconter n’importe quoi.

La société AQUABA qui exploite le Dreyeckland Spa dont j’ai raconté que tout y était fait sur Mac, a été créé en décembre 2004. Elle va très bien, et tes informations, que tu penses sensationnelles, sont à la hauteur de tes certitudes et de la façon d’agir qui caractérise certaine personne de ce commentaire, fausses.

Je dois partir pour la journée maintenant, mais je reviendrai ce soir pour éclairer ta lanterne. Si tu n’as rien à faire, tu peux toujours venir à Neuwiller te détendre un peu… Je te rassure, c’est ouvert.

Bonne journée.

Jean-François MATTLER

116)
François Cuneo
, le 22.06.2006 à 09:25
[modifier]

Okazou et Alec6, je crois en effet qu’il vaudrait mieux ne pas vous substituer à des enquêteurs, sur la base d’articles de journaux qui datent, lorsque vous ne savez pas tout.

On a vite fait de discréditer quelqu’un

Cuk.ch n’est ni le lieu ni l’endroit où on doit le faire.

Merci.

117)
Ishar
, le 22.06.2006 à 10:40
[modifier]

Bonjour

Je m’associe un peu tard, aux commentaires de tous ceux qui ont fait part de leur désaccord avec les idées fumeuses et ridicules énoncées dans cet article. Je m’étonnerai toujours de la crédulité de certains à l’égard de ces pseudo-théories psypsy à la mode (et à deux balles) qui fleurissent depuis quelques années. Le besoin frénétique, bien caractéristique de notre époque, de soigner les petits bobos de l’âme, ouvre un marché très lucratif aux charlatans de tous poils assez malins pour entourer leurs pièges à cons d’une phraséologie empruntée à la psychologie. Je suis déjà méfiant à l’égard de la psychologie alors quand on me sert un délire comme celui-ci, je ne prends même plus la peine de me documenter ou de tenter d’être compréhensif et ouvert, je dégaine et je tire.

Mais pourquoi tant de haine diront certains ? Qu’une partie d’entre nous trouve excitant de dépenser des fortunes en stages ésotériques souvent appelés « stages de développement personnel », en thérapies de groupe cucu et fréquente les maîtres de l’absurdothérapie m’est absolument égal. Que les mêmes viennent ensuite me casser les pieds en faisant de la pub pour leur merveilleuse découverte et du nouveau sens de leur vie ça me chiffonne mais le plus grave est que cette nouvelle non-pensée (entendez absence de pensée critique) finisse par influencer sérieusement la société. Il y a encore peu, l’assurance de base en Suisse couvrait certains domaines de la médecine parallèle. Dans ce rayon il y a du bien et surtout du moins bien cad du n’importe quoi. Il y a peu une charmante dame me demandait de signer une pétition proposant d’inclure le Reiki dans le catalogue des médecines couvertes par l’assurance de base : une technique de soin par l’imposition des mains et le rééquilibrage des énergies. Vous comprenez certainement le danger qu’il y a de laisser circuler sans réagir toutes les idées loufoques qui naissent dans l’esprit mercantile des vendeurs de vent. En France, il n’y pas si longtemps la mode voulait que l’on fasse passer un test de grafologie aux postulants et même une analyse de leur thème astral !!! Ces tests et analyses étaient proposés par… des psychologues spécialisés bien entendus, qui voyaient là un moyen de conjurer leur destin : le chômage. Aux USA des entreprises faisaient des analyses numérologiques avec les dossiers de leurs employés afin de choisir qui serait promu et qui ne le serait pas. Aux USA toujours, les créationnistes mènent une lute acharnée pour que l’enseignement des théories de l’évolution (Darwin) soient bannies de l’école publique et remplacées par les leurs, avec parfois certains succès dans quelques états. Ici, un ami ayant travaillé pour le service cantonal de l’aménagement du territoire me disait que les théories Fengshui n’étaient pas absentes de l’esprit de quelques-uns de ses collaborateurs. Il y a quelques années les habitants de ce canton apprenaient que la scientologie tentait de noyauter patiemment la direction des hôpitaux. Je crains qu’on aie pas fini d’entendre parler d’obscurantisme aujourd’hui et dans les années à venir.

Le texte de Jean-François Mattler n’est pas différent de celui de l’adepte convertit qui veut entraîner son entourage dans sa vision ésotérique. On y trouve une suite d’affirmations gratuites présentées comme s’il s’agissait de vérités incontestables admises communément : le foetus qui est conscient de choses et d’autres puis l’enfant qui à peine né se rend compte de ceci et cela ou encore les parents qui reproduisent les affres de leur enfance sur leur progéniture et l’influence du prénom sur la vie de son porteur. L’exemple de la marque du stylo dans la main, déjà relevé à plusieurs reprises, est un argument de vendeur de foire qui ne veut absolument rien dire mais qui fait certainement impression sur un public crédule conquit par un habile phraseur lors d’une conférence d’accroche. Et on appelle ça une démonstration : il y en a qui ne manquent pas d’air. Quelques exemples en guise de preuve et le nigaud est ferré, il ne reste qu’a puiser dans son porte-monnaie.

Finalement l’idée même que le hasard n’existe pas, que nous sommes destinés n’est pas nouvelle. La psychogénéalogie n’est qu’une nouvelle forme plus tendance de vieux trucs utilisés par la religion depuis belle lurette déjà. La psychogénéalogie comme toutes ces pseudo-théories psypsy ne s’intéresse bien entendu nullement aux mécanismes qui génèrent toutes ces coïncidences mystérieuses et ne s’y intéressera jamais car le gogo s’en fout et qu’il n’y a pas d’argent à faire avec. La religion avait au moins eu la bonne idée d’inventer la volonté de dieu et les miracles.
L’article de Jean-François Mattler mérite pleinement sa centaine de commentaires et je me réjouis de constater qu’une très forte majorité des cukiens n’y voit que poudre aux yeux et élucubrations.

118)
marief
, le 22.06.2006 à 11:56
[modifier]

J’avais négligé de cliquer sur le premier lien de l’article et je viens de le faire. Édifiant !
Je trouve que la petite piqûre de rappel d’Alec6 est tout à fait indiquée. Se servir de la surface offerte par cuk m’est désagréable, et c’est un euphémisme. Bis repetita placent : les deux fois, comme par hasard, il y avait derrière une affaire commerciale.
Et j’ose espérer que les lecteurs de cuk auront la curiosité d’aller dans les commentaires.
En effet, pour moi, une humeur de cuk est tout de même un label et engage un peu sa réputation.

119)
ToTheEnd
, le 22.06.2006 à 12:00
[modifier]

Alors dans l’ordre, j’ai bien aimé les interventions de: gnondpom, quark et enfin Ishar…

Su ce, tout commentaire additionnel de ma part ne pourrait être que redondant (au mieux) ou ennuyeux (au pire).

T

120)
alec6
, le 22.06.2006 à 12:01
[modifier]

Je viens de lire le commentaire motivé d’Ishar et voudrais le remercier d’avoir pris le temps de transcrire avec autant de talent ce que je pense de cet article…

D’autre part c’est à dessein que je me suis permis de mettre un lien vers l’article de M. Mattler paru dans ces colonnes il y a plusieurs mois de cela et un lien vers l’article des DNA ! En cela, les réactions de François entre autres sont tout à fait logiques et pour ma part attendues ! J’assume pleinement mes actes.

Au lieu de réagir intelligemment en balayant l’argument peu flâteur de cette référence ancienne et de son auteur (le journaliste en question), M. Mattler a dérapé dans des injures et autres imprécations encore moins flâteuses ! Je ne pouvais pas laisser passer un tel message dans lequel j’ai néanmoins brouillé les coordonées (dont M. Mattler a, je présume, apprécié la délicatesse).

Je laisse les lecteurs de Cuk libres de déduire et conclure ce qu’ils voudront…

De mon côté je continuerai à combattre (par la plume s’entend, fût-elle numérique) l’obscurantisme et ses zélateurs qui ne manquent pas une occasion pour vendre leur salades et autres foutaises qui malheureusement ne se cantonnent pas toujours à des cercles restreints de tourneurs de tables…
Je souhaite pour finir, que les affaires de M. Mattler aillent pour le mieux dans le meilleurs des mondes… dans le cadre de la loi.
Je souhaiterais aussi qu’il ne nous en fasse plus la réclame sur ce site.

Alexis

121)
Inconnu
, le 22.06.2006 à 12:37
[modifier]

Bravo Ishar pour ce néologisme génial, l’absurdothérapie :)

122)
Old Mac River
, le 22.06.2006 à 14:33
[modifier]

Le débat est une chose, la publicité clandestine ou déguisée sur un site ouvert à tous par le travail bénévole d’une équipe en est une autre.
Si je signe d’un pseudo, c’est que je suis éditeur de presse et je ne dirais jamais de quel titre et sur quel sujet (bien sûr, cela ne concerne pas ceux, comme G.G., qui publient des sites du même métal que cuk !)sous prétexte que je travaille avec des Mac depuis 20 ans.
Pour éviter amalgames et confusion des genres, interdisons-nous ce genre de pratiques « discutables ».
Pour le reste, juste un élément de réflexion : à part les sectes dangereuses, basée sur des « gourous », les délires naïfs de type « reiki » sauvent souvent des gens de psychopathologies graves ou des drogues dures.
Et puis il y a ceux qui, d’abord séduits par ces « pouvoirs magiques », vont plus avant vers la libération des conditionnements inconscients qui nous manipulent à notre insu.
Il ne vous a pas échappé que je suis un libertaire, « anarchiste » en langage courant, et que je fais mienne la devise des présocratiques:
« la mesure de l’homme, c’est l’homme ».
Tout le reste est idéologies politico-religieuses aux gourous malgré eux bien connus, de Marx à Jésus; l’un et l’autre n’ont pas demandé à être divinisés comme le faisaient les Romains avec leurs empereurs.
Tant que les hommes n’aurant pas compris que les productions du mental sont des fantasmes, et cela se réalise par la réflexion sur soi, homme, ils seront bourreaux et victimes, fanatiques et intégristes.

Old Mac River
et son rare P.B. bibop

123)
Jean-Phi
, le 22.06.2006 à 14:39
[modifier]

J’adore l’éclectisme de Cuk. Je n’ai qu’un mot sur le clavier : BRAVO !

Pour ceux qui auraient peur de la psychogénéalogie, j’indique qu’elle n’est qu’un outil original et parfois très utile. Rien d’autre. Se poser la question de savoir si la psychogénéalogie est vraie reviendrait à se poser la vaine question de la vérité de la tronçonneuse pour qui voudrait tronçonner du bois : la tronçonneuse n’est jamais vraie, mais elle marche ou elle ne marche pas pour le tas de bois qu’on a à débiter. C’est tout !

Une autre question vaine serait par exemple de se demander si la vie à un sens au lieu de se poser simplement la question pratique : est-ce que ma vie marche bien comme je veux ?

Et quant à savoir si Dieu existe, la réponse est évidente : OUI, c’est nous les hommes qui l’avons créé, à notre image, à une époque où nous portions tous de grandes barbes blanches ;-) Comme quoi, ce qui existe, n’a pas besoin d’être réel. C’est fou !

Quant à Ishar ou quark, je pense qu’ils doivent croire religieusement à la science. Je leur rappelle que la science n’est pas vraie, mais très rigoureuse; qu’elle constitue le plus puissant outil que nous ayons pour réaliser de grands projets scientifiques. Le mérite de Darwin c’est d’avoir développé une théorie qui n’offense pas le bon sens mais le réhabilite, d’une théorie qui est en plus vérifiable. J’adore Darwin et les darwinistes, pour leur bon sens ! Je propose en outre à tous de supprimer le mot vrai de leur vocabulaire profond ou de surface, c’est un mot qui n’apporte que des emmerdes !

Allez, encore une fois : Bravo CUK, je vous adore ! Continuez, ne changez rien, vous êtes parmi les meilleurs.

PS: la tronçonneuse n’est jamais fausse non plus ! Je résume : la tronçonneuse n’est ni vraie, ni fausse. Elle marche ou elle ne marche pas. Quand elle marche et que je souhaite m’en servir un peu c’est Byzance : je deviens le roi des bucherons et j’ai du bois pour l’hiver !

124)
Old Mac River
, le 22.06.2006 à 14:58
[modifier]

Eh oui, Jean-Phi a tout dit : la tronçonneuse n’est ni vraie ni fausse, elle est disponible ou pas, elle fonctionne ou pas.
Le réel, c’est l’ici et maintenant : le passé n’existe plus, et le futur n’existe pas encore… sauf dans les têtes, le mental, qui les font exister pour persécuter les malheureux qui les confondent avec le présent car comme il le dit « ce qui existe n’a pas besoin d’être réel ».
Et ce qui est fou, c’est que les hommes ne le réalisent pas.
Pédagogues, au travail !

Old Mac River
et son rare P.B. bibop

125)
alec6
, le 22.06.2006 à 15:43
[modifier]

Jean-Phi, ta définition de dieu me convient tout à fait, elle me fait penser au chat de Schrödinger… OUI et NON, les deux réponses sont justes (oups ! j’allais dire « vraies » !)

OMR, l’alcoolisme sauve aussi des gens de psychopathologies grave au même titre que toutes les croyances bien tempérées !
… du moment que personne ne nous en fait l’apologie tels cathécumènes en manque de prosélitisme lourdingue…

A

126)
Leo_11
, le 22.06.2006 à 16:36
[modifier]

C’est moi qui m’y colle ! N’ayant pas récusé le défi, j’assumerai, mais ce sera de l’ouzo.

YEEESSSS Hervé…

Hey les gars l’apéro est presque servi ;-)

128)
Old Mac River
, le 22.06.2006 à 17:11
[modifier]

Alec 6 : l’alcool est une drogue dure, l’une de plus dures pour l’addiction (la difficulté d’en sortir).

Old Mac River
et son rare P.B. bibop

129)
alec6
, le 22.06.2006 à 18:19
[modifier]

OMR, oui bien sûr, en fait je pensais à son usage modéré, mais le terme alcoolisme n’était pas bien choisi…

A

130)
zitouna
, le 22.06.2006 à 19:41
[modifier]

Le réel, c’est l’ici et maintenant : le passé n’existe plus, et le futur n’existe pas encore…

Tout à fait mon point de vue aussi, je me demande même si ce n’était pas ça le sens du « No Future » punk. En tout cas c’est dans ce sens que je le perçois aujourd’hui.
z

131)
mackloug
, le 22.06.2006 à 21:28
[modifier]

Bon me revoilà de retour d’un voyage en Suisse.

Vous avez été quelques un(e)s à m’écrire en privé, je vous en remercie. Peut-être devriez-vous avoir le courage d’affronter les quelques uns qui crient très fort ici et qui n’hésitent pas à sortir des méthodes dignes des temps les plus noirs de l’histoire…

Combiens de morts doit-on décompter des dénonciations calomnieuses à l’Eglise quand on brûlait les sorcières, des signalements au KGB quand on enfermait les opposants et les autre aussi d’ailleurs, ou des lettres anonymes que l’on envoyait à la Gestapo… Tant pis pour le Godwin Point.

La méthode, qui consiste à pointer des articles de presse, qu’ont utilisée Alec6 en premier, soutenu ensuite par Okazou est digne des pires heures du communisme.

Je me suis souvent demandé la motivation d’une personne à dénoncer son voisin, son collègue ou un simple passant… Grâce à ces commentaires j’ai ma réponse. C’est dans la nature des gens qui ont ces idées là. Sinon, comment comprendre ? Et en plus, ils en sont fier…

Il est vrai que le procédé m’a un peu fait monter en tour comme dit François et que le mail privé avec un nom d’oiseau n’était peut-être pas à faire… j’en suis désolé.

Ceci étant dit, et pour répondre aux basses calomnies insinuées ici, je tiens à revenir sur la teneur des articles pointés.
Le premier d’Alec6 a été écrit en mars 2002, avant même que le centre ne soit ouvert. Mes associés, deux médecins spécialistes et moi-même venions de reprendre en main un projet sur lequel le M. qui est cité dans l’article travaillait depuis 2 ans sans avoir pu lever un seul euros.

Nous avons été obligé de nous en séparer, et il est allé pleurer chez un journaliste qui a pondu cet article. Qu’y trouvez-vous à me repprocher ? Je serais bien content de le savoir. Le centre à ouvert en novembre 2002, après de long travaux. Le boulot était fait, et si vous faites des recherches vous trouverez sûrement des articles très positifs à mon encontre. Peut-être les avez-vous d’ailleurs lu, mais comme j’y étais présenté positivement, vous ne pouviez pas les utiliser contre moi.

J’ai pas suivi les liens de Okazou, mais j’imagine…

La Société des Bains de Neuwiller a été liquidé judiciairement le 30 novembre 2004 car le chiffre d’affaires que nous générions ne suffisait pas à couvrir les charges. Sachez simplement que trois mois après l’ouverture, la société a été confronté à une panne du forage qui l’a privé d’eau pendant 45 jours. Quand l’eau est revenue, nous étions en plein dans la canicule de 2003. On ne s’en est pas relevé… C’est tout. De quoi me clouer au pilori ?

De plus, sachez qu’une action judicaire est en cours car la panne du forage n’est pas due au hasard… et que les travaux évoqués plus haut ne nous incombaient pas.

L’article, dans lequel « je vends » (pour reprendre les expressions employées) mon centre, parlait de la société AQUABA qui a racheté le fond de commerce de la Société des Bains et qui a démarré son activité le 1er décembre 2004 et qui exploite toujours le centre.

Dès lors, les allusions plus que douteuses de Okazou sur de le fait de vendre un centre en faillite est lamentable, et proche de la diffamation.
Pour achever de tout vous dire, la société AQUABA est détenue majoritairement par mon épouse et est présidé par ma belle-mère.
Ce qui explique que je sois encore impliqué dans le projet.

Je sais pertinemment qu’il serait vain d’attendre des excuses ou des regrets des deux auteurs pour ces lamentables pratiques. Mais j’aimerai quand même vous mettre face aux conséquences de la légèreté de vos agissements.

Vous avez calomnié et craché sur une entreprise qui a sauvé 15 emplois quand la Société des Bains de Neuwiller a été liquidé. Cette entreprise n’a eu que le tort d’expliquer sur Cuk, par mon intermédiaire, qu’elle fonctionnait entièrement sur Mac.

S’il est vrai que j’en ai un peu fais la publicité, c’est que les prestations qui sont proposées sont plutôt tendances et que je pensais proposer une idée de sortie. De plus, j’avais demandé à François de valider l’article avant la publication, justement par peur de ces accusations.

En dehors de cela, qu’avez-vous à lui reprocher ? Ah oui, j’oubliais, d’être détenue par d’ignobles capitalistes qui s’enrichissent sur le dos de leurs salariés, sans doute. Cela justifiera certainement vos agissements.

Jean-François MATTLER

132)
Invite
, le 22.06.2006 à 22:06
[modifier]

la société AQUABA est détenue majoritairement par mon épouse et est présidé par ma belle-mère.
Ce qui explique que je sois encore impliqué dans le projet.

Ah oui je comprends mieux l’intérêt des arbres génialogiques.

133)
Inconnu
, le 22.06.2006 à 22:19
[modifier]

C’est lamentable.
Cher François Cuneo, ton site fout le camp, à cause de quelques gus, peu nombreux, mais toujours les mêmes, qui du haut de leur orgueil de “moi je sais mieux que toi” viennent foutre le bordel, en osant affirmer des choses sans même essayer de les démontrer.
Il est certain que leurs interventions brutales et vulgaires effrayent d’autres personnes qui auraient peut-être envie de venir s’exprimer “normalement”, “humainement”, simplement, et qui pourraient participer à élever la conversation entre amis, afin que chacun puisse mieux connaître « l’autre », plutôt que de l’entrainer systématiquement dans un gouffre qui commence à sentir vraiment mauvais.
Le sujet de réflexion proposé par Jean-François Mattler est un sujet qui reflète bien les préoccupations de beaucoup de personnes de nos jours.
Pour certains, c’est aussi important, sinon plus, que de savoir si “mon PC est plus rapide que le tien”.
Comment fais-tu, François, quand dans une classe, il y a un, deux ou trois cancres près du radiateur, qui perturbent toute la classe, qui en font peut-être rire 2 ou 3 autres qui leur ressemblent, mais qui détournent et démolissent tout ce que tu as mis tant de temps à construire et à réussir pour le plaisir et le bien de toute la classe?

C’est dommage. Cuk.ch était une belle aventure.

Nous, on t’aime François pour le style unique que tu as créé.
Cela t’appartient.
C’est toi qui est à l’origine de ces couleurs, de ce grain, de ces contrastes, de ces profondeurs de « chants ». Ne laisse pas quelques poussières se coller sur l’objectif que tu t’étais fixé, et prendre une importance démesurée en nous gâchant la vue de tous ces paysages que tu sais si bien nous faire découvrir, en nous transmettant ta passion; ne les laisse pas gâcher ce que tu as créé, ne les laisse pas gâcher nos rêves et notre plaisir.
Les autres, et ils sont très, très nombreux, seraient certainement tristes et déçus.

134)
François Cuneo
, le 22.06.2006 à 22:50
[modifier]

C’est tout de même formidable…

Mon site (ce n’est pas le mien en fait hein) fout le camp parce que certains critiquent d’autres trop forts, mon site fout le camp parce que je laisse la parole à JFM pour décrire sa passion (à laquelle je ne souscris pas mais pourquoi ne pas lui donner la parole), mon site fout le camp parce que…

Tous comptes faits, j’imagine que l’équilibre doit être assez bon pour déplaire à tant de gens de tous bords…

Juste un mot encore pour répondre à ceux qui disent que JFM essaie de vendre derrière ses articles…

On pourrait m’accuser de vouloir vendre tous les produits que je teste sur Cuk, Paic Citron, Helmuth, les chaussons à neige.

Comme on accuse JFM de vouloir vendre ses passions derrière ses articles.

Je ne suis pas d’accord avec tout plein d’idées de JFM, je suis plus proche de celles d’Okazou, ou d’alec6, même si je trouve que trop souvent, ils exagèrent (surtout Okazou:-)).

Pourtant j’estime que tout le monde a sa place.

Visiblement, ça ne semble pas être le cas. JFM dérangeait trop, il fallait l’éliminer et cet article a été prétexte à le faire. De manière assez trouble je dois dire.

Dommage tout de même.

135)
alec6
, le 22.06.2006 à 23:17
[modifier]

François ! quand tu vends (comme tu dis) du Paic, des chaussettes ou des appareils photos, tu n’en tire aucun bénéfice (financier s’entend !). C’est tout de même une différence majeure, non ?

Ce site est un forum d’idées, pas une vitrine personnelle pour VRP en manque de clients.

Quand JFM nous « vend » le Blackberry ou le Dreyeckland , au pire il n’interesse que peu de consommateurs, au mieux il nous fait découvrir une région intéressante par sa situation transfrontalière et européene (moi j’ai voté OUI ! :-)), mais il reste dans l’esprit du site.

Mais pour le reste… inutile d’insister, tout a été dit plus haut…

A

137)
JMeng
, le 22.06.2006 à 23:35
[modifier]

URGENT !

à lire :

« Mémoire de singe et paroles d’homme »
de Boris Cyrulnik.

Ca va remettre quelques idées en place, avant que tout ne dérive dans des croyances très rigolotes suscitant des débats aussi violents que stériles. J’espère que ce livre a déjà été conseillé, je n’ai pas le courage de vérifier dans les 136 commentaires existants !

C’est un excellent ouvrage de référence.

________________________________________________
Je suis tauren, mais j’arriverai à faire de l’équitation, bon sang.

138)
alec6
, le 22.06.2006 à 23:51
[modifier]

GC, mais que veux comme site, une lieu amorphe où l’on ne causerait que diaphragme, pixels, MHz,visites touristiques et tricot ?
Quel ennui ! Les empoignades mâtinées d’atticisme font le sel de ce site exceptionnel, où les adeptes du verbe fort aux origines méditerranéenes le disputent aux sévères parpayots, aux enflammés sceptiques cartésiens, aux curieux, aux naïfs, aux exaltés, aux croyants, aux athés et à tous les autres !!

A

139)
Chichille
, le 23.06.2006 à 00:26
[modifier]

Pour toutes démonstration de génalogie, je vous renvoie sans hésiter à la chanson « Le papa du papa » de Boby Lapointe.

Dans un but totalement pédagogique et parfaitement scientifique, voici lesdites paroles :

Le papa du papa du papa de mon papa
Etait un petit pioupiou
La maman du papa du papa de mon papa,
Ell’, ell’ était nounou
Lui son nom, c’était Aimé Dépèch’
Et elle s’appelait Amélie Vite
Et attendez, attendez vous allez voir la suite…

Le papa du papa du papa de mon papa
S’affolait pour les mollets
D’la maman du papa du papa de mon papa,
Qui rêvait de convoler
Quand Aimé lutinait les jolis
Mollets moulés de la molle Amélie
Ell’ frétillait, tortillait comm’ l’anguille alanguie

Et de fil en aiguill’ il est arrivé ce que vous pensez
Aimé a pris d’assaut les faveurs qu’Amélie voulait
lui refuser

Mais l’papa du papa du papa de mon papa
A dit : « J’suis pas un pourceau
J’voudrais pas qu’à cause d’un faux pas un’ fill’
tombat
Dans l’opprob’ du ruisseau
J’vas d’ce pas demander à son papa
La main de la belle Amélie Vite
Qui de ce fait va devenir Amélie Dépêche

Et leur fils, le papa du papa de mon papa
Qu’on nomma : Yvan Dépêche
Eut pour fils mon grand’papa Guilo qui était
un saint
C’était Saint Guilo Dépêch’
Qui en bégayant eut trois jumeaux :
Mon papa, mon tonton Dédé Dépêche
Et ma tata qui s’appell’ Dépêch Al-Aline

Tante Aline épousa un Noyau et eut pour fille
Amédée Noyau Dépêch’
Amédéeépousantun »bossac »pourdevenir
bossac de Noyau Dépêch’
A un fils doté de trois prénoms
En souvenir de ses glorieux ancêtres

Yvan-Sévère-Aimé Bossac de Noyau Dépêche
(C’est mon cousin)
Yvan-Sévère-Aimé Bossac de Noyau Dépêche

Dans une prochaine causerie je reviendrai sur le nombre d’or, mais là, franchement, il se fait tard.

Bof ! Bof ! Bof !

140)
Ishar
, le 23.06.2006 à 01:53
[modifier]

De la réalité de la tronçonneuse, le chat de Schrödinger et l’épistémologie ! Voilà qui diffère singulièrement de la psychogénéalogie et ça me plaît d’autant plus. Je ne vois aucun inconvénient à jouer avec les idées même si elles paraissent farfelues de prime abord. Mais cela doit rester un jeu de l’esprit, une simplification de la complexité ambiante qui permet une meilleure compréhension du monde. Ces idées ne doivent pas être prises pour des vérités absolues auxquelles on nous demande de croire tout en remplissant le chèque adhoc. On peut imaginer un olibrius qui, lisant Jean-Phi s’emparerait de son exemple de la tronçonneuse et déclarerait à qui veut bien l’entendre que sa tronçonneuse n’existe pas et qu’il scie son bois par une projection mentale qui prendrait la forme d’une tronçonneuse virtuelle. Ce qui n’était pas du tout le propos. N’y aurait-il pas un peu de cela dans la psychogénéalogie ?

« La mesure de l’homme c’est l’homme » rappelle Old Mac River. On n’est bien d’accord mais que serait l’homme sans la Raison ? En effet Jean-Phi je suis un indécrottable scientifique mais je n’ai pas voulu développer d’arguments scientifiques dans ce débat. Le bon sens est suffisant il me semble. Je ne crois pas à la science au sens religieux du terme. J’apprécie sa méthode car elle me convient. Je ne comprends pas le sens de « vraie science ». Je pense que toute étude qui se plie aux méthodes rigoureuses de la science peut être qualifiée de scientifique, le reste n’est pas rien mais ce n’est pas de la science tout simplement. La psychogénéalogie c’est encore autre chose. Un outil, mais un outil bien singulier puisqu’on est bien forcé d’y croire d’abord pour qu’il soit efficace. Peu importe que le tas de bois croie ou non à la tronçonneuse il sera débité quand même. Par contre si je ne crois pas à la prédestination de mon existence par les agissements de mes aïeux, les explications psychogénéalogiques de mon mal être risquent de faire long feu non ?

Alec6, en relisant tes interventions du début je m’aperçois que j’ai en effet repris queques-une de tes idées. N’y vois pas de plagiat, simplement je n’ai pas réagi immédiatement après la lecture de tes commentaires et comme je partage ta manière de voir, tes arguments me sont revenus naturellement à l’esprit quand j’ai écrit ma réaction.

G. Chatelain. Je ne pense pas que ce débat soit si lamentable, brutal et vulgaire. Les idées énoncées dans l’article sont fortes et exprimées sans laisser de place au doute, il ne faut pas s’étonner que les réactions soient virulentes. Peut-être que les forts en gueule effrayent d’autres qui craignent d’intervenir. C’est dommage car le sens critique et l’argumentation s’apprennent en débattant. Titov (21) a pris la peine de défendre le point de vue de l’auteur tout en indiquant que c’était sa première intervention. Personne ne l’a bouffé tout cru. Si tu fais référence à la glissade des dernières interventions je trouve aussi qu’elle est discutable mais elle ne remet pas en question les autres interventions. A ce propos, Jean-François Mattler semble avoir compris qu’il trouverait plus de soutient en défendant son intégrité d’homme d’affaire qu’en ferraillant pour son article.

François, ne change rien. Les débats sont parfois chauds mais restent courtois en comparaison de ce que je peux lire ailleurs. Jean-François Mattler se fait parfois étriller mais ses idées sont assez carrées. Je ne crains rien pour son équilibre, il me semble assez solide pour se relever sans une égratignure. D’autres se prennent de becs ici sans pour autant devenir des ennemis à jamais. Cuck n’est pas un site fréquenté par des préadolescents fragiles et impressionnables alors les disputes moi je les trouve enrichissantes.

141)
nicos
, le 23.06.2006 à 09:31
[modifier]

Pour les partisant de la psycho machin chose, et il y en eu quelques uns ci-audessus pour le rappeler, « c’est un outil utile qui peut servir à certains ».

Et bien moi, je trouve que c’est grave. Tres grave. Lisez-donc ca:

Quatre ans après l’échec de 2002, l’équipe de France est confrontée au même problème en Coupe du monde et Raymond Domenech veut voir dans cette situation un signe du destin. »On est dans la même position qu’il y a quatre ans, a estimé Raymond Domenech, le sélectionneur des Bleus. Il leur fallait marquer deux buts pour se qualifier. Ils n’ont pas réussi et on leur redonne une chance de démontrer que ce qui leur était arrivé est un accident », a-t-il poursuivi. « C’est un fabuleux signe du destin. Il est très rare que l’on ait la possibilité d’avoir une deuxième chance dans la vie. Les joueurs ont leur destin entre leurs mains. Ils ont l’occasion de démontrer qu’ils méritaient mieux que ça », a-t-il poursuivi.

Passionné par l’astrologie, Domenech a souvent expliqué qu’il attachait une importance particulière aux signes et aux hasards de la vie.

Le Monde 23/6/06

Eh oui c’est grave, ca veut dire que si cette theorie s’avere tout ce qu’il y a de plus vraie, alors, et quoiqu’en puisse penser Domenech, qui se fourvoie dans un optimisme aveugle, le mondial, c’est fini?

142)
alec6
, le 23.06.2006 à 09:46
[modifier]

Encore une fois Ishar, tu as fait un bon résumé ou plus exactement, un bon développement de ce que je pense…
:-)

Par ailleurs, que tu reprennes mes idées est plutôt flâteur, si tant est que ce soit « mes idées ». Il s’agit plutôt de « bon sens » que beaucoup partagent ici, avec plus ou moins de « vigueur », dirais-je pour éviter toute nouvelle polémique…

François, Internet en général et ce site en particulier ont la vertu de permettre une ouverture au savoir et au monde extra-ordinaire et d’engendrer des échanges et des confrontations (et lesquelles !), non seulement riches en arguments, mais aussi en méthode où la dialectique le dispute au sophisme !
Que du bonheur quoi ! et qu’importe le gagnant, il n’y en a pas !

Cuk.ch est une véritable école de réthorique !
Merci à tout le monde !

A

143)
zitouna
, le 23.06.2006 à 13:08
[modifier]

Bon, ça suffit, maintenant, là-bas, dans le fond, vous n’avez pas fini de chahuter, Ha, mais c’est pas vrai! Toujours les mêmes! Bon, puisque c’est comme ça, vous allez me recopier 100 fois:
-« TOUT LE MONDE IL EST BEAU ET TOUT LE MONDE IL EST GENTIL ».
Ah, mais ma bonne dame, ils ne respectent plus rien, ces galapiats, quelle époque!

z (qui rajuste son bonnet d’âne)

144)
Inconnu
, le 23.06.2006 à 21:36
[modifier]

Ca me fait rire de voir que certains pensent qu’il n’y a pas d’autres alternatives que:

soit:

un site où on s’insulte,etc…
et ça ce serait « BIEN »

soit:

« une lieu amorphe où l’on ne causerait que diaphragme, pixels, MHz,visites touristiques et tricot ? »
…et ça ce serait « MAL »

Or Cuk AVAIT justement réussi à être cet intermédiaire, et c’était « TRÈS BIEN » et ça n’avait JAMAIS été un lieu « amorphe ».

et puis, c’est donc MAL d’aimer le tricot? Ce site est donc réservé aux « mecs », comme disait Coluche, dans ces forums?

Voilà, j’ai bien ri.
Si je travaillais encore à la prod des Guignols de l’Info, j’aurais pu alimenter les dialoguistes.

Et je souhaite, comme beaucoup, que Vive Cuk le plus longtemps possible avec tout le tact, le sens de l’AMITIE, le respect de l’autre, et le talent de son concepteur.
Dans le monde de la chanson, les meilleurs chanteurs ne sont pas obligatoirement ceux qui gueulent.

145)
enrico3
, le 24.06.2006 à 18:52
[modifier]

Très étonné de lire sur l’excellent CUK une appologie d’une théorie bidon inventée par des psys en mal de clientèle. Qu’est-ce qui arrive ? Le prochain épisode sera une introduction à l’ozonothérapie ou aux miracles de l’eau revitalisée ?

146)
Inconnu
, le 25.06.2006 à 00:41
[modifier]

Y’en a un qui était resté enfermé dans l’ascenseur…