Profitez des offres Memoirevive.ch!
Test de Raw Developer et présentations d’un p’tit nouveau

Bonjour à tous, je suis un p'tit nouveau dans la communauté Cuk et il me semble donc à cet instant opportun de me présenter.

Jeune français de bientôt 28 ans (oui bon, j'ai quand même encore le droit de dire que je suis jeune tant que je n'ai pas franchi le cap de la trentaine, non?), prof d'allemand de mon état (ça ne me servia à rien ici vu que Cuk est une communauté suisse francophone, d'ailleurs ouf... parce que le suisse allemand, comme dialecte, c'est peut-être ce qui se fait de pire avec l'autrichien du Voralberg), et féru d'informatique depuis toujours (comme beaucoup de jeunes français de mon âge, j'ai fait mes premières armes sur Thomson TO7 à essayer de faire dessiner des choses à une tortue récalcitrante), je me suis décidé à switcher (selon le terme consacré) il y a seulement 3 mois maintenant. La décision ne s'est pas faite à la légère après de nombreuses années passées du côté obscur, mais la compétitivité nouvelle des portables Apple depuis la transition Intel ainsi que l'argument Bootcamp (l'Education nationale ne semble connaître que le monde Windows pour bon nombre d'applications) ont été décisifs lors du renouvellement de mon PC portable par un Macbook Pro 15" "full options" (sauf le passage au Core Duo T2600). Et en 3 mois d'apprentissage, j'ai déjà trouvé toutes mes marques dans l'univers Mac OSX, un peu comme si je n'avais connu que ça depuis toujours. Enfin vous voyez sans doute ce que je veux dire...

Toujours est-il qu'étant par ailleurs photographe amateur (j'ai investi dans un réflex Olympus E1 en fin d'année dernière ainsi que deux cailloux Zuiko de grande qualité), il m'a fallu trouver de quoi retravailler mes fichiers RAW sur mon nouveau système. Vous allez de suite penser que je me suis tourné vers la solution maison de chez Apple, à savoir Aprture. Eh bien que nenni. Vers Camera Raw d'Adobe alors? Non plus. Serait-ce donc Capture One l'heureux élu? Encore raté. Non, le logiciel que j'ai choisi ne fait pas partie des grands noms connus de tous, mais mérite pourtant toute votre attention (car pour plagier le slogan d'une pub automobile d'autrefois, "il a tout d'un grand"): il s'agit de Raw Developer de la société Iridient Digital.

Je l'ai testé pour vous en en montrant les grandes forces (car il est à mes yeux pétri de qualités) et aussi les quelques faiblesses, car un test qui ne se montrerait pas objectif ne serait évidemment pas un vrai test.

Pour ceux qui voudraient donc remettre au goût du jour le "think different" appliqué au workflow de la photo numérique, c'est à lire ici ou sur les pages de tests de Cuk.ch.

22 commentaires
1)
GG
, le 20.06.2006 à 01:13
[modifier]

Jeune français de bientôt 28 ans (oui bon, j’ai quand même encore le droit de dire que je suis jeune tant que je n’ai pas franchi le cap de la trentaine, non?),

Pfffffffffffff.

P’tit con ;-)


Ze GG of Ze Gete.net

2)
vibert
, le 20.06.2006 à 02:06
[modifier]

Et bien c’est toujours intéressant une nouvelle plume chez Cuk ! Tu t’attaque à un sujet pas facile avec un developpeur RAW… Surtout que le sujet est sacrément en évolution ces temps-ci avec toutes ces béta (en parlant de ça : à lire mercredi un petit scoop RAW sur Macandphoto)

Je n’ai personnellement pas été du tout séduit par ce soft que François m’avait conseillé… Alors je vais lire ton test avec beaucoup d’intéret ( d’autant que t’a très bien bossé : plein de copies d’écran et tout et tout : bravo c’est ce genre de test qu’on aime lire sur Cuk dans la grande tradition Cukienne ! )

… Allez, je continue à être un tantinet déplaisant (excuse moi, c’est juste que je ne peux m’en empêcher) : j’ai encore moins été convaincu par les réflex Olympus (pourtant j’aime bien cette marque, j’ai eu un bridge qui marchait bien pour la photo sous-marine avec un caisson) !

Juste que je ne comprend vraiment pas l’intéret d’acheter un boitier comme le E1 (qui était dépassé dès le jour de sa sortie en shop)… et dont les résultat images sont assez moyens (Non, je n’ai pas décidé de te pourir les commentaires de ton premier test ;-)

Ce boitier n’a vraiment rien pour – me – plaire (ne me répondez surtout pas l’anti poussière car ça ne prend pas sur moi), de plus les optiques sont chères (ouillle) et pas meilleurs que les Canon, Nikon ou autres (qui a prouvé qu’elles osnt bonne ? )… Avec un choix tellement réduit, que ça ne s’appèle pas du choix (vraiment trop petite gamme pour être sérieuse)…

Aucun intéret Franchement, ! Sauf, avis de prix cassé de chez cassé : je déconseille à qui veut bien me croire les réflex Olympus en général (avis de pro qui sait se mettre à la portée des amateurs) ! En plus le ratio (qui n’est pas 24×36) me gène un peu (dans le même temps Apple trouve très classe de faire des écrans panoramiques… Olympus lui décide d’aller vers moins panoramique…)

Autant je ne suis pas fan (du tout) de Minolta (pardon Sony), autant je pense qu’il y a un peu plus d’avenir de ce côté (toutefois loin derrière Canon et Nikon dont l’avance est… irratrapable. Autant dans la course à la qualité (pour les pros) qu’au rapport qualité-prix (pour les amateurs avertis).

Il n’y a malheureusement pas de miracles ! Et cela vaut pour Raw Developper au passage… Surtout quand tu sais qu’un EOS 30D (qui est une merveille absolue avec son écran, les styles d’image, son capteur CMOS ce qui se fait de mieux, sa très bonne gestion du bruit, ect…) se touche à 1300 euros TTC (auquel Canon ajoute une promo de 200 euros). Et qu’on trouve des 20D en solde encore moins cher… (éviter le 350 D qui est finalement assez pénible en utilisation avec son écran microscopique et quelques limitations)…

Voilà ! C’était ton baptème du feux ! Je n’écrit pas tout ça pour le plaisir de contredire n’est-ce pas ! Ni pour faire le malin ou pour polémiquer ! Mais juste parceque j’aime bien partager – dans un esprit constructif – ce que j’ai mis longtemps à comprendre…

J’ai imprimé ton papier et je m’y plonge de suite…

JFV Macandphoto.com

3)
vibert
, le 20.06.2006 à 03:07
[modifier]

… de retour après lecture de cet excellent test ! Oui, le logiciel fonctionne pas mal et n’est pas cher du tout ! Mais son intéret est assez limité (enfin telle est mon intime conviction).

Car il propose pas grand chose question traitement par lot… et un pro (ou amateur averti) aura vraiment intéret de faire ça avec Bridge + Camera Raw. Personne ne sait vraiment à quel point ce couple est diabolique ! Au point que je fais des infédélités fréquentes à iView depuis que je les connais parfaitement (et pourtant je suis un fervant défenseur et admirateur de iView)…

Car l’interaction derawtiser – catalogueur est primordiale ( et cela manque beaucoup à ce petit soft sympathique par ailleurs ). Pour y parvenir soit on utilise iView + le derawtiser de son choix (après avoir converti tous ces RAW en DNG), soit on bosse avec Bridge + Camera raw (depuis Photoshop Element ou Photoshop CS).

Un amateur se tournera probablement vers Lightroom (encore en beta) qui est vraiment très, très prometteur (et qui coutera probablement entre 200 et 300 euros, la différence de prix se justifiant largement). Quand à Aperture… mwouaiii (allez, on va pas fâcher les fans, on va pas trop en parler).

Et d’ici quelque semaine (jours) : Nikon Capture NX apportera une petite révolution avec les « Control Point » (indispensable pour les utilisateurs Nikon il coutera dans les 150 euros)… Il fera la différence !

Au final, je ne vois pas bien l’interet de dépenser cette somme (certe modeste) ce qui revient à un coup d’épé dans l’eau (qu’obtient-on de plus qu’avec le derawtiseur fourni par Canon par exemple)…

Il faut mieux dépenser un peu plus pour un « vrai » bel outil : (par exemple pour Nikon Capture NX ou Ligtroom, ou Adobe Photoshop Element qui comprend Bridge + Camera Raw) car là on en a vraiment pour son argent en terme de traitement par lot ! ! !

Enfin, c’est ce que j’en pense : un soft sympathique et efficace question traitement, mais qui manque d’ambition question workflow… Et toute la question est là : dans le workflow !

Bravo encore pour cet excellent test qui est au coeur de nos préocupations du moment !

JFV Macandphoto.com

4)
François Cuneo
, le 20.06.2006 à 06:05
[modifier]

Disons que Raw Developer est MacIntellisé, et monstrueusement rapide, contrairement aux softs offerts par les fabricants.

Il est monstre rapide ce logiel.

Dommage au fait qu’on commence à discuter de ça sur l’humeur et pas sur le test…

Bon, allez, je vais écrire deux mots en commentaires du test lui-même. À tout de suite de l’autre côté.

5)
François Cuneo
, le 20.06.2006 à 06:16
[modifier]

Jean-François dans mes bras!

Ce que tu écris sur Olympus, je l’ai dit partout, je me suis engueulé avec plein de gens (par exemple à l’époque sur MacDigit).

Moi qui ai aussi eu plein d’Olympus dans ma vie et qui apprécie beaucoup cette marque, je n’entre pas dans leur système reflex. Bon, il semble que leur petit dernier soit un peu mieux au niveau du bruit et de l’autofocus, mais ce rapport 4:3…

Nous ne sommes pas d’accord par contre sur l’anti-poussière. Je te trouve d’une mauvaise foi sur ce problème, c’est incroyable!:-)

Merci à Olympus d’avoir pu montrer qu’on peut vivre sans ce problème!

6)
Gritche
, le 20.06.2006 à 07:26
[modifier]

Ne touche pas à mon Olympus !
Jérôme, bravo et merci pour ton test, même si je n’utiliserai pas RAW Developer puisque je suis très, très satisfait des performances, à la fois de mon E-1, et ceci depuis 2 ans, et de Studio. Bienvenue donc au club Cuk.ch, de la part d’un vieux français de 66 ans bientôt.

7)
Inconnu
, le 20.06.2006 à 07:32
[modifier]

Ce qui est bien, c’est qu’on a désormais un large choix d’outils pour « dérawtiser » (vite que les francophones intégristes ou les Québecois nous trouvent un nom plus sexy). JF, merci de ne pas avoir cité DxO, le roi de la lenteur. Tellement lent qu’on se fout un peu qu’il soit efficace ou pas en terme de qualité de traitement…

9)
François Cuneo
, le 20.06.2006 à 09:24
[modifier]

Mon petit Renaud, tu as un MacIntel, tu as BootCamp, tu as Parallels, et pour l’instant ça te permet de traiter les images avec DxO a la vitesse de l’éclair.

Vivement la version MacIntel, pour dans quelques mois (pour octobre j’imagine).

Niveau débruitage, j’ai fait des comparatifs personnels, il n’y a pas mieux que lui, et de loin.

Tu en veux à Dxo, je ne sais pas pourquoi, je trouve ça dommage non?

Ce logiciel m’agace souvent au vu de son ergonomie (qui va être revue de fond en comble je crois savoir), mais quel temps gagné tout de même! Même en version Mac, quand tu penses au temps passé à faire tes réglages avec les autres.

Et quelle qualité!

Il n’a pas gagné le prix Tipo 2006 pour rien! Seulement voilà, pas mal de pros le prennent de haut, comme on prenait de haut l’autofocus il n’y a pas si longtemps.

Ça m’énerve des fois!

Tu peux pas savoir…

10)
Inconnu
, le 20.06.2006 à 09:36
[modifier]

Francois, j’ai longtemps encensé DxO, et je m’octroie donc le droit de le critiquer (j’y ai investi pas loin de 300 euros, à l’époque ou les modules optiques s’achetaient à l’unité). Sa lenteur m’est devenu insupportable, que ce soit sur mon PowerMac comme sur mon MacIntel. Certes y a pas plus rapide pour le moment, vu que quasiment 6 mois après la sortie des premiers MacIntel, toujours pas de version UB disponible ou même annoncée. Que ce soit pour le traitement comme pour le portage, y sont pas rapides chez DxO.
Pour le bruit, je préfère un traitement séparé, comme Noise Ninja, que je trouve vraiment bon.
Quelques exemples ici http://web.mac.com/renaud_laffont/iWeb/MySmartMusic/Photos.html

11)
Inconnu
, le 20.06.2006 à 09:37
[modifier]

Je me sers de BootCamp uniquement pour les jeux. L’idée de me servir de BootCamp ou de Parallels pour traiter mes RAW ne m’a pas encore paru opportune, mais il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.

12)
François Cuneo
, le 20.06.2006 à 10:16
[modifier]

Ben évidemment que t’as le droit de critiquer Dxo!

C’est vrai qu’ils ne sont pas très réactifs pour le portage sur MacIntel, mais ils le sont tout de même pour le support des appareils et de pas mal d’objectifs.

Le problème, c’est qu’ils ne peuvent pas tout faire en même temps.

Au niveau du temps, vraiment, je me répète je sais, mais il bosse souvent tout seul. Tu laisses faire sur Mac pendant la nuit, et même en version PC, via BootCamp, tu peux bosser la journée!:-)

13)
Inconnu
, le 20.06.2006 à 10:18
[modifier]

Francois, je parle de la réactivité de l’interface, le temps de traitement est masqué. En terme de réactivité, tu te souviens en Janvier que je te parlais du manque de support pour le 24-105L sur le 350D? Va donc voir dans la liste s’il est supporté ou pas.

14)
jerofont
, le 20.06.2006 à 11:13
[modifier]

Bonjour à tous. Désolé pour le retard à l’allumage aux réponses aux commentaires, mais je suis en train de corriger des copies de bac, ce qui m’occupe pas mal ces derniers jours et va encore m’occuper pas mal jusqu’à la fin de la semaine.

Pour répondre quant à Olympus et au E1. Je me dois d’être objectif là aussi et de reconnaître que cet appareil a des faiblesses certaines : un AF qui patine en mode continu pour peu que les conditions de luminosité ne soient pas extra, un capteur qui bruite trop dès 800 ISO, et une limitation dans la taille des agrandissements compte tenu des 5 MP, mais c’est tout. En dehors de ça il n’a que des qualités, qualités qui certes ne valaient pas son prix de lancement en 2003 à 2500 € mais qui valent largement les 999 € que j’ai alignés au comptoir de la FNAC pour l’acheter en octobre 2005 pour le kit contenant le 14-54 f2.8-3.5. A ce prix là, un boîtier aussi bien construit, avec l’antipoussières (et qu’on ne vienne pas prétendre que c’est un simple gadget), tropicalisé entièrement de même que toutes les optiques à partir de la gemme semi-pro (le 20D ou le 30D que tu recommandes ne peuvent en dire autant), un rendu des couleurs excellent, une gamme d’optiques certes plus restreinte que chez Canon ou Nikon mais cohérente et constante au niveau de la qualité : je possède pour ma part le 14-54 du kit, et le 50-200 f2.8-3.5 que j’ai payé moins de 900 € neuf. Je ne pourrai y rajouter qu’un grand angle (le 11-22 f.28-3.5 ou l’excellent 7-14 f4 qui lui est cher mais en offre beaucoup pour son prix en qualité et), un objo macro : le 50 f2 est absolument fabuleux pour qui l’a essayé. Il n’y a que pour les super télé ou Olympus abuse un peu le client car le système promettait des optiques plus compactes et moins chères que les équivalents non conçus spécifiquement pour le numérique : or le 300 f2.8 qui est certes excellent est vendu aussi cher qu’un 600 de chez Canon, bien que plus compact et aussi bon que ce dernier. Idem pour le 90-250 qui n’est pas un modèle de compacité et est à peine moins cher. Pour ce qui est du ratio 4:3, cet argument est non valide quand on regarde un peu dans le rétroviseur pour voir ce qui s’est fait comme ratio de format pour les photos : le 3:2 n’est universel que parce le 35mm 24×36 s’est imposé, mais il n’y a pas de raison de dire qu’un format est mieux qu’un autre. Le 3:2 est certes plus adapté au paysage, mais le 4:3 bien davantage au portrait. Enfin le facteur de crop de x2 est un avantage certain en téléphoto. J’entends déjà dire qu’il n’y a pas de focales fixes ultra lumieuses chez Olympus et que la profondeur de champ est bien trop importante même lorsqu’on la veut minimale : je réponds que nenni, tous les goûts sont dans la nature, et à mon sens le 50 f2 permet déjà fort bien d’isoler le regard dans un portrait, je n’ai point besoin pour ça d’un f1.4 et quand bien même le Sigma 30 f.14 sera dispo courant juillet en monture 4:3 de même que le Bigma pour ceux qui ont des velléités de télézoom correct à pas trop cher. De plus concernant le bruit, le E-330 a fait des progrès indéniables avec son capteur LiveMOS qui a en plus apporté la visée par l’écran, ce qui est unique pour l’instant chez les réflex et facilité la montée en gamme des utilisateurs de bridge. Enfin, à la Photokina, Oly présentera le E-3 enfin à jour au niveau de l’électronique et de ses concurrents pro. Ca ne rivalisera sûrement pas avec un 1Ds ou un D2x mais plus que largement avec un D200 ou un 30D.

Voilà pour le E1 et olympus en général. J’ajouterai juste qu’il y a des sites communautaires absolument géniaux, notamment outre Rhin, ce qui est un plus pour moi.

Bien, je men vais de ce pas relire les réactions plus spécialement consacrées à Raw Developer.

Jérôme Fontaine

15)
jerofont
, le 20.06.2006 à 11:26
[modifier]

Car il propose pas grand chose question traitement par lot…

Que fait Bridge + Camera Raw en tratement par lots que ne proposerait pas Raw Developer. Avec tout le respect que j’ai pour toi (ton blog figure dans mes signets depuis mon passage sur Mac) Je voudrais bien des arguments pour étayer ton argumentation. Je ne demande qu’à être convaincu.

Quant à dire pourquoi l’acheter en plus du dérawtiseur fourni par le fabricant, je ne connais pas Canon DPP par exemple, mais pour Olympus seul Viewer est gratuit et fournit les mêmes traitements que le moteur JPEG de l’appareil, si on veut plus il faut en passer par Studio qui vaut peu ou prou la même somme que Raw Developer (avec des plus, correction des distorsions, du vignettage, etc), mais qui ne traite que les fichiers Olympus et qui n’est pas optimisé du tout pour Mac Intel et ne le sera sans doute pas avant un moment.
Quant à acheter Photoshop Elements, je considère cela déjà comme de l’argent perdu puisque j’utilise depuis toujours Gimp que je connais par coeur et qui pour 90 % des fonctions est équivalent à Photoshop (complet). De plus Gimp.app est en unibin. Au finale, je n’ai dépensé de l’argent que pour Raw Developer et Iview Media Pro, soit une dépense logicielle plus que raisonable.

Jérôme Fontaine

16)
jerofont
, le 20.06.2006 à 11:59
[modifier]

Au fait, pour l’histoire de la trentaine… désolé si j’en ai énervé certains… c’est juste que je fais un complexe par rapport à ce cap fatidique, comme sans doute tout trentenaire par rapport à celui de la quarantaine, etc… De toute façon nous sommes tous jeunes dans notre tête pour nous amuser à essayer de faire de zolies photos. :)

Jérôme Fontaine

17)
Inconnu
, le 20.06.2006 à 12:12
[modifier]

La trentaine ne change rien, ou alors qu’en mieux, j’ai même constaté dans mon milieu professionnel, cela apportait de la crédibilité.

18)
vibert
, le 20.06.2006 à 13:07
[modifier]

Eh! eh ! Renaud est passé par chez moi… Je l’ai contaminé en ce qui concverne DXO (qui n’a absolument aucun intéret selon moi et n’est pas meilleur pour le bruit que n’importe quel autre)…

Non, non François, je ne suis pas de mauvaise fois et je ne défend aucune chapelle ( ni Canon, ni Nikon, ni Adobe, ni iView… Je défend juste le meilleur matos ! ). Mais je peux me tromper comme tout le monde, je ne prétend pas le contraire… L’avenir le dira.

Concernant le traitement par lot et le workflow je ne peut l’expliquer ici faute de temps ! Il faut lire une bonne partie du manuel. Sans cela on ne soupçonne absolument pas à quel point on peut aller vite avec Bridge + Camera Raw. Il faut l’utiliser à large échèle pour comprendre. Essaye et tu verras !

JFV Macandphoto.com

19)
Inconnu
, le 20.06.2006 à 13:36
[modifier]

JF: j’étais déja revenu de DxO avant de passer chez toi, pour tout te dire. J’étais passé par la case Aperture entre temps, avant de trouver le chemin lumineux de la sérénité et de la productivité avec Camera Raw et iView.

Depui, j’ai converti un collègue aux vertus de Camera Raw (il utilisait DPP) et un autre à iView. Vive l’évangélisation.

21)
Inconnu
, le 20.06.2006 à 14:21
[modifier]

Pas de souci, je prends ce qui est bien dans chaque religion et je laisse le reste de côté.

22)
Old Mac River
, le 20.06.2006 à 19:48
[modifier]

François est fanatique de photo, mais il est pas le seul… fanatique.
Pour les pros, dont j’étais, la question ne se pose pas : ils choisissent leur matériel en fonction des photos à vendre – ce qui n’est pas péjoratif, c’est leur métier.
Donc, par exemple, bien que le « full frame » de Canon soit inutile en presse, vu le rendu imprimé (je vous passe la technique), c’est un argument de vente. Cela ne retire rien à ses qualités incontestables.
Ledit Canon est justifié pour les grands tirages en expo et les livres d’art tirés en haute def en hexachromie, mlaheureusement toujours plus rares. La plupart de ces photos sont (encore) faites en négatifs moyens et grands formats.
Encore qu’avec les trames actuelles (joker technique) on obtient des résultats époustouflants avec des numériques anciens, par exemple mon Olympus E 10…
Pour les amateurs qui font de la photo par amour de l’art, un autre critère est déterminant : le « rendu photographique ».
Ceux de ma génération se souviennent de la polémique entre lécaïstes et nikonistes au temps de l’argentique. Non pas que l’on reprochait au Leica, avec son énorme chambre réflex ajoutée pour les télés (les zooms étaient inconnus puis méprisés) et la macro, d’être techniquement en retard sur Nikon.
Ce qui les séparaient, c’était le rendu des images, plus « sec » avec le Leica, plus « rond » avec Nikon.
C’est pourquoi cet amateur, pour qui la rentabilité et la nécessité de faire des images « vendeuses » ne compte pas (c’est une nécessité professionnelle, et non une critique)doit choisir un matériel dont le rendu image correspond à son style. Certains trimballent des chambres sur rails en raison, outre les bascules et décentrements, de la densité des grands formats…
Donc, François et Jean-françois, ne vous étonnez pas que les amateurs d’Olympus lui restent fidèles, même s’il est « techniquement dépassé » comme le Leica en son temps – retard qu’il va rattraper bientôt. Ce qu’ils aiment, c’est le rendu des Zuiko, qui correspond à leur style d’image (outre qu’en macro il est insurpassable). On aime ou non, selon ses goûts, cela ne se discute pas.

Old Mac River
et son rare P.B. bibop