Profitez des offres Memoirevive.ch!
Speed Download: Le point central de vos téléchargements

Qui ne télécharge pas? Personne.

Je ne vous parle pas de téléchargement illégaux, peer-to-peer et compagnie. Non, juste de bête transferts de fichier.

Des mises à jour de logiciels, des vidéos rigolotes, etc…

Et là, je ne compte pas les dizaines de logiciels que nous autres rédacteurs sur cuk.ch téléchargeons pour y jeter un œil et, éventuellement, en faire un article.

La plupart de ces téléchargements ont leur source dans un navigateur: on clique un lien et le transfert part, via le gestionnaire de téléchargement intégré du logiciel de surf. Bien souvent, le gestionnaire n'a de véritable outil de gestion que le nom. Dans Safari ou Firefox c'est une simple fenêtre qui liste les transfert en cours et passés.

Speed Download est un logiciel qui va intercepter les demandes de transfert avant que le navigateur ne lance le téléchargement, puis s'occupera tout seul. Il ne va d'ailleurs pas s'en tenir à rapatrier le fichier: de nombreuses autres fonctionnalités sont présentes.

Je vous propose de les découvrir tout de suite!

Télécharger un fichier

Pour télécharger un fichier, deux possibilités s'offrent à vous. La plus courante sera simplement un clic sur un lien présent dans une page web. Speed Download remarque que le type de fichier pointé par le lien fait partie des fichiers qu'il doit gérer et ajoute automatiquement le fichier à la liste des téléchargements, avec les paramètres de transfert par défaut. C'est complètement transparent pour l'utilisateur, qui ne verra que l'icône du logiciel, dans le dock, indiquer éventuellement qu'un nouveau transfert est en cours.

Côté navigateurs, pas de soucis: Speed Download est compatible avec un bon nombre de logiciels, voyez plutôt:

  • Safari 2.x et +
  • Firefox 1.0.1 et +
  • Mozilla 1.7.5 et +
  • Camino 0.8.2 et +
  • Netscape 7.2 et +
  • Omniweb 5.1 et +
  • Shiira 1.2.1 et +
  • Opera 8.5.1 et +

Un menu contextuel est également disponible lorsque l'on souhaite télécharger un fichier depuis un navigateur. Il permet soit de désactiver momentanément le logiciel, soit de télécharger le fichier pointé par le lien.

menu_contextuel

Dans les versions précédentes de Speed Download, les deux choix étaient proposés directement dans le menu contextuel principal. Quel dommage d'avoir ajouté un sous-menu!

Pourquoi donc? Deux raisons. Tout d'abord l'accès est, évidemment, moins rapide. Mais, surtout, Mac OS X semble afficher le sous-menu à sa guise, suivant la position de la souris lors de l'appel au menu contextuel. Du coup, on ne sait jamais vraiment à l'avance de quel côté va apparaître le sous-menu.

La seconde méthode pour télécharger un fichier consiste à l'ajouter directement depuis Speed Download. C'est ce qui arrive, par exemple, lorsque l'on reçoit par email un lien direct vers un fichier.

Dans ce second cas, on renseigne Speed Download sur l'adresse du fichier à télécharger, et on lui indique un certain nombre d'autres paramètres:

  • Le HTTP-Referer
  • Le nombre de connexions à démarrer
  • La position du nouveau fichier dans la file d'attente
  • La priorité du fichier
  • Le nom d'utilisateur et le mot de passe exigé par le serveur.
  • Le dossier où enregistrer le fichier une fois téléchargé.
  • L'action que Speed Download doit entreprendre lorsque le transfert est terminé.

La plupart de ces paramètres sont soit remplis par des valeurs par défaut, soit facultatifs. Ainsi, nul besoin de passer deux ou trois minutes à configurer un transfert: un pomme-n, pomme-v sont souvent suffisant pour créer le transfert et y coller l'url à télécharger.

La priorité d'un transfert va influencer la façon dont le logiciel va partager la bande passante dont il dispose. Un fichier ayant une priorité plus élevée profitera d'une largeur de bande supérieure.

S'il faut entrer un nom d'utilisateur et un mot de passe pour télécharger le fichier (s'il est sur un serveur FTP par exemple), ces informations peuvent être enregistrées par Speed Download et leur insertion ne sera plus nécessaires lors de prochains téléchargements sur le même serveur.

Dans certains cas, il est intéressant de spécifier plusieurs adresses de fichier à télécharger. Imaginez devoir télécharger 100 images, dont les noms sont img1.jpg à img100.jpg. Il serait bien dommage de devoir copier-coller 100 fois la même adresse, en changeant à chaque fois le chiffre. Speed Download propose une façon de noter une adresse qui téléchargera un groupe de fichier.

On peut donc entrer l'adresse suivante, qui fera l'affaire:

http://www.example.com/images/img[1-100].jpg

Pratique, non?

Évidemment, la notation proposée par Speed Download permet plus que cet exemple de base. Jetez simplement un œil à l'adresse suivante pour en avoir une idée:

http://www.example.com/reports/[2000-2001]/financial/q[1-4][a-c].{pdf,doc}

Je ne vous noterai pas ici la liste des URLs qui seront téléchargées automatiquement, je suis sûr que vous l'imaginez…

Une fois un transfert terminé, le logiciel peut agir de plusieurs manières:

  • Ne rien faire
  • Démarrer la file d'attente
  • Arrêter la file d'attente
  • Éteindre la machine
  • Fermer la session
  • Quitter
  • Suspendre l'activité de la machine

 

La fenêtre principale

Lorsqu'un transfert est ajouté, il apparaît dans la fenêtre principale de Speed Download.

fenetre_principale

Dans cette fenêtre, on voit la liste des téléchargements gérés par Speed Download. Chaque transfert est affiché avec un certain nombre d'informations comme le taux de transfert, la durée estimée avant la fin du téléchargement, etc... Cet affichage peut être configuré en affichant ou non les informations suivantes:

  • Url du fichier
  • Vitesse
  • Taille
  • Date de début
  • Date de fin
  • Statut
  • Pourcentage
  • Nombre de téléchargements
  • Nombre de connexions
  • Temps restant
  • Temps écoulé

Le nom du fichier est évidemment affiché, dans une colonne qui, elle, n'est pas facultative.

Lorsque l'on observe cette fenêtre, on a immédiatement accès à un certain nombre de fonctionnalités.

fenetre_principale_detail

Les trois boutons en gris, sur la gauche de l'image, permettent d'afficher le fichier dans le Finder, d'uploader le fichier vers l'un des serveurs que connaît Speed Download (j'y reviendrais), et d'effacer le fichier.

Le point d'exclamation vert est l'indicateur de la priorité: Vert pour priorité normale, rouge pour priorité haute et gros pour priorité basse.

Les transferts en cours ont une influence sur l'icône de Speed Download présente dans le Dock. On peut y afficher le nombre de téléchargements en cours et l'utilisation de la bande passante.

Speed Download effectue les téléchargements selon un algorithme précis: il coupe le fichier en segments, qui seront téléchargés indépendamment. Lors du démarrage du transfert, il dialogue avec le serveur et, suivant les informations qu'il obtient sur le machine distante, lance une connexion ou plusieurs pour télécharger le fichier. Un inspecteur permet d'avoir une vue imagée d'un téléchargement:

inspecteur

Sur cette image, on voit le début du téléchargement: deux connexions sont actives et deux autres n'ont pas encore démarré.

Une fois le téléchargement terminé, un résumé des requêtes est disponible:

details_transfert

Parfois, un transfert ne se passe pas sans accrocs. Une connexion qui tombe, le Mac qui plante (mais oui, imaginons aussi cette possibilité fort improbable…), etc… Dans ces cas, Speed Download reprend automatiquement le téléchargement dès qu'il le peut, sans perte de données, et sans transférer la partie déjà reçue du fichier.

Gestion des téléchargements: les extensions de fichier

Speed Download n'est pas utile uniquement lors de la récupération de fichier en ligne. Il faut beaucoup plus.

Les fichiers qui doivent être gérés par le logiciel peuvent être spécifiés en détail. Une fenêtre dans les préférences est là pour ça:

extensions

Un type de fichier peut être pris en charge ou pas par Speed Download. On peut y spécifier son extension et son ou ses types MIME. Un bon nombre de types de fichiers sont présents, et il est possible d'en ajouter d'autres.

La file d'attente

Tout d'abord, il établis une file d'attente pratique et flexible pour les fichiers qui doivent être téléchargés. On peut décider d'un nombre maximum de fichiers qui peuvent être téléchargés en même temps, et activer ou désactiver la file d'attente, pour choisir précisément le moment opportun pour télécharger les fichiers.

Je dois avouer que je désactive très rarement la file d'attente. Toutefois, lorsque je me déplace avec mon portable, je tombe sur des fichiers intéressants. Il me suffit alors de les ajouter à la file d'attente désactivée, comme je le ferais pour un nouveau fichier, et de lancer tous les transfert d'un coup en rentrant chez moi.

Dans des cas plus précis, il est possible de programmer la file d'attente, à la manière d'un magnétoscope. On peut décider de la date et de l'heure du début des transferts, ou d'une plage particulière. Par exemple, il est possible de lancer la file d'attente tous les jours de semaine, à 22h00.

De la même manière, il est possible de spécifier des moments durant lesquels la file d'attente est arrêtée.

La fenêtre de planning de la file d'attente est assez claire et intuitive:

planning

 

Les filtres

Autre fonctionnalité pratique que propose Speed Download, les filtres permettent de classer les fichiers reçus suivant leur extension. Ainsi, il est possible d'enregistrer toutes les applications dans un dossier, toutes les vidéos dans un autre, etc…

filtres

Il est possible de diriger les fichiers vers des dossier relatifs au dossier de téléchargement par défaut, mais aussi en indiquant des chemins absolus.

Attention toutefois à l'utilisation de ces dossiers. Lorsque l'on modifie les paramètres des filtres, les fichiers présents dans la fenêtre principale seront triés dans les dossier spécifiés, même s'ils ont étés déplacés! Autant dire que, si ce comportement est peut être justifiable, il est pour le moins surprenant: on voit réapparaître dans ces dossiers des fichiers que l'on croyait avoir classé ailleurs. Et attention: il ne s'agit pas de copies!

Si je devais me risquer à une explication, je dirais que si, via le bouton loupe dans la fenêtre principale, l'application permet d'afficher dans le Finder tout fichier transféré, même si celui-ci a été déplacé, il est probable que lorsque l'utilisateur lui demande de réarranger les fichiers, elle récupère tous les fichiers dont elle a connaissance. Dans tous les cas, la fonctionnalité des filtres doit être utilisée en ayant en mémoire ce détail.

Serveurs sensibles et bande passante

Speed Download propose de spécifier des serveurs comme étant des serveurs sensibles. Lorsque l'on télécharge des fichiers depuis ces machines, une seule connexion sera utilisée. Dans la même fenêtre des préférences, il est possible d'entrer un nombre de connexions spécifique à tel ou tel serveur.

Télécharger plein de fichiers, c'est sympa mais il ne faut pas pour autant oublier de garder un peu de bande passante de libre pour d'autres utilisation. En effet, rien de plus énervant que de voir s'afficher des pages web en ayant l'impression de surfer avec un 28.8k juste parce que deux fichiers se téléchargent à 125 Ko/sec chacun! Speed Download sait s'autoréguler et s'octroyer une partie précise de la bande passante disponible. Dans les préférences, il est possible d'entrer une vitesse, en Ko/sec, qui sera disponible pour les transferts via Speed Download. Le reste sera libre pour d'autres activités.

Tant que je vous parle de bande passante, Speed Download permet de s'informer de l'occupation de cette dernière via une fenêtre tout simple:

debit

En bas de la fenêtre, on trouve la vitesse courante et deux moyennes, sur cinq et quinze minutes.

Dossiers intelligents

Les dossiers intelligents sont maintenant bien connus des utilisateurs de Mac OS X. En gros, on spécifie une condition et le contenu du dossier sera composé des fichiers répondant à cette condition.

Avec Speed Download, le principe est le même. Sur la gauche de la fenêtre principale, il est possible d'ajouter autant de dossiers intelligents que l'on souhaite. En sélectionnant un dossier, on verra son contenu apparaître sur la droite.

Parmi les critères utilisables dans les dossiers intelligents, on trouve:

  • Nom du fichier
  • Taille du fichier
  • URL du fichier
  • Statut du téléchargement
  • Type de fichier
  • Date de début
  • Date de fin

Il est alors facile de créer, par exemple, un dossier intelligent qui comporterait tous les téléchargement ayant échoué.

Historique

Une fois terminés, les transferts sont consultables dans un historique. Cette partie du logiciel trie les transferts par dates.

historique

Le problème se pose alors de retrouver facilement et rapidement un fichier. Je profite donc de vous exposer une fonctionnalité plutôt pratique: la recherche!

À la manière de la recherche du Finder, un petit champ de texte est disponible en haut à droite de la fenêtre principale du logiciel.

Lorsqu'on y entre un bout de nom de fichier, ou d'url, le tri est effectué sur la liste affichée. C'est rapide et efficace. Malheureusement, dans une fenêtre comme celle de l'historique, seuls les dossiers déployés (dont l'icône en triangle à gauche est tournée vers le bas et le contenu affiché) sont filtrés. Il aurait été génial de pouvoir entrer un critère dans le champ et faire en sorte que la recherche s'effectue sur le contenu de tous les dossiers présents dans l'historique!

Cela dit, cette recherche est très pratique, et est utilisable aussi sur des serveurs distants affichés dans Speed Download (fonction très sympa sur laquelle je vais tout bientôt revenir…).

Partage et connexions à distance

Speed Download propose de partager des fichiers directement d'une machine à une autre, via une connexion sécurisée. De nombreux dossiers partagés peuvent être créés, en filtrant le type de fichier par exemple. Pour couronner le tout, il est possible de créer des comptes utilisateurs avec des droits différents.

Lorsque Speed Download n'agit pas en tant que "serveur" mais en tant que client, il permet de se connecter à des serveurs FTP et des iDisk (provenant d'un compte .Mac) ou autres serveurs WebDAV.

Tout cela est très bien intégré au gestionnaire de téléchargements. Par exemple, pour envoyer un fichier vers une machine distante, il suffit d'utiliser la petite flèche pointant vers le haut à côté de n'importe quel fichier téléchargé.

envoi_fichier

Pour envoyer un fichier qui n'a pas été téléchargé par Speed Download, un bouton est présent dans la barre d'outils.

Lorsque l'on ajoute un serveur distant à ses serveurs favoris, il apparaît dans la colonne de gauche de la fenêtre principale, et est accessible à tout moment très facilement.

image

Si on se connecte vers une machine qui utilise aussi le logiciel Speed Download, il est possible de télécharger les fichiers qui sont présents dans un dossier partagé. Deux options sont alors disponibles: télécharger le fichier depuis son adresse d'origine, ou le télécharger directement depuis la machine distante.

Comme je l'expliquais il y a quelques lignes, il est possible de configurer Speed Download pour partager certains dossiers d'un ordinateur. Dans les préférences, on spécifie alors le port qui sera utilisé pour les transferts, ainsi que les utilisateurs et leurs droits.

partage

Sur cet écran, il est également possible de spécifier des vitesses de transfert maximums (en upload et download) et de refuser automatiquement les transfert non encryptés.

Pour partager un dossier: rien de plus simple: un clic droit sur n'importe quel dossier permet se spécifier ses préférences de partage. Dommage qu'il ne soit pas possible de partager de la même manière les dossiers intelligents!

Intégration itunes + safari

Speed Download est étroitement lié au navigateur d'Apple. Lorsque l'on clique un lien depuis le navigateur, il est téléchargé via le gestionnaire de téléchargement.

De temps en temps, certains fichiers ne passent pas. Rarement, mais ça arrive. Dans ce cas, il est facile d'arrêter le téléchargement lancé par Safari, et de simplement glisser le fichier de téléchargement partiel crée par le navigateur vers la fenêtre de Speed Download pour voir ce dernier reprendre le téléchargement.

Si l'on souhaite désactiver Speed Download sur un domaine ou un autre, il est possible de spécifier les noms de domaines visés dans une fenêtre de préférences pour s'assurer que les transferts soient gérés par Safari.

L'intégration avec iTunes est également agréable. Lorsque l'on télécharge un fichier lisible depuis le logiciel de musique, il peut être automatiquement ajouté à une liste de lecture choisie.

Téléchargement des fichiers d'une URL

Il est possible de donner une URL à Speed Download et voir ce dernier télécharger tout ce qu'il y trouvera. Si cette fonction est très pratique, elle n'est toutefois pas parfaite.

D'un côté, on remarquera les possibilités de configuration du téléchargement: on peut spécifier les extensions de fichiers que l'on souhaite récupérer, décider du nombre de niveaux qui doivent être suivis (pour télécharger les fichiers liés aux pages liées à l'adresse donnée) etc…

Toutefois, dans le cas où l'on souhaite télécharger une ou plusieurs pages web pour les consulter hors ligne, on remarquera que les fichiers se téléchargement bien mais que la structure du site n'est pas gardée. Ainsi, en téléchargeant l'article de François sur le Canon 350D, j'ai bien reçu la page contenant le texte et toutes les images, mais les liens entre le texte et les images ne fonctionnent plus.

SDCLI

Que manque-t-il à Speed Download jusqu'ici? L'accès à distance!

C'est une autre fonction du logiciel, et elle est très réussie.

Il est possible de se connecter via SSH à une machine utilisant Speed Download et de lancer bon nombre de commandes comme si on était devant l'interface du logiciel.

sdcli

Il est ainsi possible, par exemple, de lancer ou de stopper la file d'attente, de lancer ou de quitter Speed Download, d'ajouter un fichier à la file, ou de télécharger un fichier immédiatement.

Si cette fonction n'est pas, dans mon cas, celle que j'utilise le plus, elle peut s'avérer très pratique.

Conclusion

Pour moi, Speed Download est devenu un logiciel indispensable.

Côté vitesse, difficile de calculer réellement si on va plus vite avec ou sans. Toutefois, l'idée de segmenter un fichier et de le télécharger en plusieurs connexions semble intéressante.

Mais, surtout, au delà de la vitesse qui devient finalement secondaire alors que les débits de nos connexions prennent leur envol, il permet de gérer tous les transferts à un seul endroit, de décider précisément du moment où les transferts vont se faire et de les reprendre automatiquement en cas de déconnexion. Pour cela, je ne reviendrais plus aux gestionnaires de téléchargements intégrés aux navigateurs.

Enfin, pour les utilisateurs distraits, cette nouvelle version du logiciel permet un nombre infini d'annulations. Ainsi, il est possible d'effacer un transfert, en ajouter des nouveaux et annuler la suppression.

Vendu 25 USD, il offre des excellents rapports qualité/prix et fonctionnalités/prix. Il est utilisable sans restrictions durant 21 jours.

19 commentaires
1)
Chichille
, le 06.06.2006 à 01:26
[modifier]

Pour moi, Speed Download est devenu un logiciel indispensable.

Côté vitesse, difficile de calculer réellement si on va plus vite avec ou sans

Et voilà pourquoi je vais encore jouer les pépés grognons et crier au gadget. A la fin de l’article, je découvre que l’amélioration de la vitesse, qui est en principe l’argument principal de ce logiciel, n’est peut-être pas au rendez-vous. Alors, qu’il soit utile pour ses fonctions secondaires à quelqu’un qui passe son temps à télécharger, cela me paraît vraisemblable. Mais pour l’utilisateur « courant », qui n’est pas informaticien et dont le Mac est un simple instrument de travail, bof, non, il ne me paraît pas indispensable. Je préfère claquer mes 25 $ ailleurs.

Bof ! Bof ! Bof !

2)
pilote.ka
, le 06.06.2006 à 03:05
[modifier]

C’est l’un des articles auquels je n’ai rien compris.
Une introduction plus consistante aurait été la bienvenue car je ne me suis jamais intéressé à Speed downoad pourtant je suis sur que ça m’aurait intéressé.
Article à refaire pour les novices.

3)
Michael
, le 06.06.2006 à 06:59
[modifier]

Merci pour ce test très intéressant pour moi, il va me pousser à me procurer une mise à jour depuis la version précédente (s’il en existe une!).

Pour ceux qui n’aurait pas saisi l’intérêt du logiciel : c’est en substance assez simple, car il s’agit de :
1) centraliser les téléchargements de tous les navigateurs ouverts dans la session mac os x
2) de gérer à sa guise l’ordre des téléchargements
3) d’accélérer la vitesse des téléchargements !!! En effet, bien souvent, lorsqu’on télécharge un fichier, on n’a droit qu’à une bande passante (débit de téléchargement) qui se trouve inférieure à notre propre bande passante maximale ; cela pour diverses raisons. Ce logiciel permet justement de s’affranchir de cette limitation et permet (par exemple) de consacrer l’entier de notre bande passante au téléchargement dudit fichier. C’est TRES utile !
4) et biens d’autres…

4)
François Cuneo
, le 06.06.2006 à 07:17
[modifier]

J’avais fait l’impasse sur les dernières versions de SD (les 3.X).

La 4 est une petite merveille, j’adore, j’utilise à nouveau.

J’aime bien l’ordre que fait SD dans le dossier des téléchargements.

Au niveau vitesse, je ne me prononce pas.

Visiblement, je suis passé de 1200 kb à 2000 puis à 5000 ce week-end, sans que personne ne me dise rien. Donc oui, ça va plus vite, mais est-ce vraiment SD?:-)

pilote.ka, relis stp, et ça ira mieux. Tu devais être mal luné, parce que plus clair, je ne sais pas comment on peut faire.

Sébastien, merci! Comme d’hab avec les tests, on découvre plein de fonctionnalités qu’on n’avait pas repérées nous-mêmes alors que l’on utilise le logiciel depuis des semaines.

6)
Chichille
, le 06.06.2006 à 08:05
[modifier]

Pour Michael

Je ne doute pas que ce soit TRÈS utile… quand on en a l’utilité, c’est-à-dire qu’on passe sa journée à télécharger avec 3 ou 4 navigateurs ouverts en même temps, tous avalant 3 ou 4 fichiers à la fois.

Pour mon utilisation personnelle, ça ne s’impose pas. Disons que c’est un truc de spécialiste.

Bof ! Bof ! Bof !

7)
cerock
, le 06.06.2006 à 08:09
[modifier]

Excellent test,
Je n’avais jamais recherché un tel programme. Mais il mérite d’être essayé… après on aime ou on aime pas.
Je me demande toutefois comment se logiciel se comporte dans un petit réseau familiale de machines partager par un mauvais router (borne airport), car dans se cas, il est important que la bande passante de la connexion ne soit pas manger par un seul poste qui download une MAJ.

8)
Sébastien Pennec
, le 06.06.2006 à 08:32
[modifier]

Tout d’abord, merci à tous pour vos commentaires (et compliments) ! :-)

Chichille,

Soyons honnêtes: si tu télécharges un ou deux fichiers par semaine, SD ne te servira pas à grand chose.

Concernant la vitesse, je rejoins (presque) Michael. en effet, les serveurs d’où l’on télécharge laissent une certaine bande passante par transfert. Mathématiquement, utiliser plusieurs transfert multiplie par autant la vitesse finale. Toutefois, ces serveurs limitent la bande passante pour permettre de partager au mieux les ressources avec les différentes requètes de transfert. Et, souvent, ils limitent les connexions à une par adresse IP, ce qui fait que SD ne se connecte tout de même qu’une fois.
Dans les faits, je pense que SD va améliorer la vitesse de téléchargement des gens qui ont des très grosses connexions (5000 ou plus) puisque les limites imposées par les serveurs « d’en face » sont rarement à moins de 200 Ko/sec… donc une bande passante de 2000 est pratiquemement remplie (max 250 Ko/sec).

pilote.ka:

Comme je le dis dans l’intro: SD prend en charge la requête de téléchargement avant que ton navigateur ne s’en occupe. Après, il télécharge mieux que les navigateurs, offre un meilleur historique et plein d’autres fonctionnalités que les gestionnaires de téléchargements de Safari ou Firefox n’offriront jamais. Ouala :-)

cerock,

En fait SD permet de limiter la bande passante qu’il utilise. Justement pour qu’un téléchargement sur une machine ne « bouffe » toute la bande passante disponible du foyer.
Chez moi, j’ai une connexion à 2000 (max 250 Ko/sec) et je limite SpeedDownload à environs 200 Ko/sec. Les 50 Ko/sec restants permettent de surfer confortablement pour moi et pour ma copine.

9)
Inconnu
, le 06.06.2006 à 08:47
[modifier]

Il me semble que dans Internet Explorer, en tout cas sous OS9, en cas de déconnexion le téléchargement était repris là où il était non?

Bizarre que les navigateurs comme Safari n’aient pas intégré cette fonction qui était très pratique en effet, surtout avec les connexions lentes.

10)
Inconnu
, le 06.06.2006 à 09:02
[modifier]

Merci pour ce test. J’avais un outil dans ce style quand j’étais sur PC (et que je me connectais par simple modem). C’était surtout pour la gestion de la reprise du téléchargement.

Pour répondre aux commentaires précèdents, notamment celui de Chichille, je comprends le terme « Speed » du logiciel comme évoquant la vitesse à léquelle on peut s’y retrouver dans ses téléchargements, pas forcément la vitesse de téléchargement. Ca, c’est dépendant des réseaux et serveurs, et c’est plutôt indépendant de notre volonté.

11)
XXé
, le 06.06.2006 à 10:18
[modifier]

Il me semble que dans Internet Explorer, en tout cas sous OS9, en cas de déconnexion le téléchargement était repris là où il était non?
Bizarre que les navigateurs comme Safari n’aient pas intégré cette fonction qui était très pratique en effet, surtout avec les connexions lentes.

Ben si, cette fonctionnalité existe bien dans Safari. Ouvre l’aide, tape « téléchargement reprise » et tu auras toutes les explications.

Sinon, faisant un usage modéré du téléchargement, je rejoins Chichille sur le peu d’utilité d’un tel logiciel (pour moi, hein).
C’est tellement simple de faire un clic sur le lien du fichier à télécharger et hop, quelques secondes après tout est là !
Avec les débits actuels, puisque j’ai la chance d’en bénéficier, le fichier arrivera sur le bureau avant que je ne me souvienne des principales fonctions du bidule.

Mais j’ai bien apprécié le test, intéressant par ailleurs, au moins pour les gros consommateurs de bande passante et pour ma culture personnelle :-)

Didier

12)
Bertin
, le 06.06.2006 à 12:30
[modifier]

Il y a une autre application qui produit les mêmes effets et qui a un avantage supplémentaire : on peut l’essayer aussi longtemps que l’on veut moyennant un temps d’attente de quelques secondes au lancement.
Il s’agit de « iGetter Download Manager » (<http://www.igetter.net/&gt;) qui est en Français, ce qui ne gâche rien.
Un test de cette application ne serait inintéressant.

Bertin

13)
Chichille
, le 06.06.2006 à 13:24
[modifier]

Soyons honnêtes: si tu télécharges un ou deux fichiers par semaine, SD ne te servira pas à grand chose.

,faisant un usage modéré du téléchargement, je rejoins Chichille sur le peu d’utilité d’un tel logiciel (pour moi, hein).

Mais j’ai bien apprécié le test, intéressant par ailleurs, au moins pour les gros consommateurs de bande passante et pour ma culture personnelle :-)

Voilà que je suis d’accord avec tout le monde ! Formidable, non ?

Allez! une petit compliment pour François au passage : Cuk, c’est infiniment mieux que les forums pour ados boutonneux (quasiment tous les autres…)

Bof ! Bof ! Bof !

14)
Sébastien Pennec
, le 06.06.2006 à 13:51
[modifier]

Bertin,

Il y a assez longtemps, j’avais testé iGetter, qui ne tenais pas la route face à SD. (une petite recherche sur cuk devrait te ressortir l’article…).

Cela dit, c’était il y a si longtemps que le logiciel a sans doute bien changé… je le télécharge ce soir pour y jeter un oeil! :-)

UPDATE: après relecture rapide de l’ancien test, iGetter tenait bien la route aussi, je retire ce que j’ai dit!

15)
Bertin
, le 06.06.2006 à 18:30
[modifier]

Je suis allé lire le test de iGetter. En conclusion : égalité avec Speed Download. Il faut supposer que les améliorations de chacune de ces deux applications sont allées de pair.
Reste le problème « Haribo » de iGetter….Existe-t-il encore ?

Bertin

16)
Sébastien Pennec
, le 06.06.2006 à 22:04
[modifier]

Bertin,

Je suis en train de télécharger iGetter en ce moment même. Dans quelques minutes il sera téléchargé: on verra bien s’il vaut la peine d’une mise à jour du test :-)

17)
XXé
, le 06.06.2006 à 22:51
[modifier]

Je suis en train de télécharger iGetter en ce moment même. Dans quelques minutes il sera téléchargé: on verra bien s’il vaut la peine d’une mise à jour du test :-)

J’espère que tu as utilisé SD pour le télécharger sinon, tu ne peux pas le récupérer puisque tu ne l’a pas encore téléchargé !…

(Bon, je sors… :-) )

Didier

18)
Smop
, le 07.06.2006 à 03:31
[modifier]

J’utilise pour ma part Speed Download depuis octobre 2004, dans toutes ses versions intermédiaires de la 2.x à la 4.02 (avec Safari et Firefox), et j’en suis très satisfait. Il est à noter au passage que Johnny, son auteur, est particulièrement à l’écoute de ses utilisateurs et offre un réel « service après-vente ». Le fait est suffisamment rare pour être souligné.

19)
Sébastien Pennec
, le 07.06.2006 à 09:41
[modifier]

XXé,

Oui, je l’ai téléchargé avec SD! :-)

Smop,

Effectivement ça vaut la peine de le souligner: le support est efficace, sympa et rapide!