Profitez des offres Memoirevive.ch!
U2 ne fait plus de Rock mais heureusement, il y a The Strokes

Introduction

Suite à l'humeur de François sur le manque de commentaires, je me suis dit deux choses:

Un peu plus sérieusement, cette humeur répond un peu au camarade BLUES (un contributeur qui se fait rare). En substance, alors qu'on parlait musique, j'avais dit que U2, le groupe déjà mythique, ne faisait plus de Rock.

BLUES a eu un spasme et m'a dit: "Écoute Vertigo à fond et tu verras si ce morceau ne déchire pas!"

Il faut savoir que BLUES a un groupe à côté de son travail et qu'il joue des reprises (cover) du non moins fameux groupe The Rolling Stones. Par conséquent, c'est quelqu'un qui a une certaine idée du Rock ainsi que de la culture qui va avec.

Et puis je suis d'accord avec lui, le premier single du dernier album de U2 (How To Dismantle An Atomic Bomb) qui s'appelle Vertigo est cool. Une bonne rythmique, des riffs de guitare sympa, une basse qui cadre bien le morceau, une batterie qui ne nous laisse pas tomber et la voix de Bono.

Je suis d'accord, mais c'est bien le seul morceau Rock de cet album!

Entendons-nous bien, cet album tout comme le précédent (All That You Can't Leave Behind) est sympa (je ne parle pas du Best Of), mais franchement, on est loin du Rock. On est loin de cette époque où on voulait se mettre tout l'album à fond la caisse et tout casser chez soi (enfin, chez les autres aussi).

Alors bien que je sois sûr que BLUES a d'autres groupes de Rock qui lui servent de référence, j'aimerais lui parler d'un petit groupe sympa, qui n'est pas très vieux, mais qui a déjà sorti trois albums de Rock fantastiques: The Strokes (Les Coups en Français) de New-York!

L'équipe!

Comme tout bon groupe de Rock qui se respecte, vous n'aimeriez pas présenter un membre des The Strokes à votre belle famille ou à votre travail.

Tous les 5 acolytes qui forment la bande ont une dégaine et un air pas franchement recommandable mais il faut ce qu'il faut, quand vous faites du Rock, vous n’êtes pas dans le manquina!

Julian Casablancas… le chanteur

Albert Hammond Jr… un des deux guitaristes

Nick Valensi… le second guitariste

Nikolai Fraiture… le bassiste

Fabrizio Moretti… le batteur

L'équipe au complet…

Les histoires des groupes de Rock sont tantôt drôles, comiques, tragiques ou simples.

Ici, rien de très spécial puisque tout le groupe ou presque s'est formé à l'école et bien que le parcours pour chacun soit différent, le groupe naquit officiellement en 1999.

Il y a un fait rigolo à relever pour Julian et Albert puisqu'ils se sont rencontrés ici, en Suisse à l'internat du Rosey, à Rolle.

Enfin, le groupe aborde des thèmes simples comme l'amour, la haine, le sexe, l'argent ou un mot, la vie.

Les débuts…

En fait, personne ne veut de leur musique aux USA et c'est en janvier 2001 qu'ils sortent un petit vinyle de 3 titres en Angleterre. Un groupe de Rock Américain qui vient marcher sur les plates-bandes des Anglais, on aurait pu croire au naufrage mais il n'en fut rien; le succès fut au rendez-vous grâce aux radios alternatives et au bouche à oreilles. En quelques mois, le disque s'écoule à plus de 30'000 exemplaires!

La presse spécialisée commence à parler de ce petit groupe qui affiche un âge moyen de 22 ans et le succès est à leur porte.

Le groupe a continué de travailler et en août 2001, il lâche une petite bombe appelée Is This It (Est-ce Tout):

Une pochette suggestive… (version internationale)

Cet album regroupe 11 titres qui seront une référence Rock en 2001 tant les paroles et la musique marqueront tous les esprits.

La presse s'emballe et le groupe est sollicité comme jamais. Chacun laisse tomber le petit boulot qu'il avait à côté et s'engage totalement dans le groupe.

Qu'est-ce qui fait le succès de cet album? Peut-être le son pourri (je ne rigole pas), peut être le fait que le groupe enregistre ensemble ses morceaux comme un Live (la plupart des groupes enregistrent séparément les chansons qui sont ensuite mixées ensembles). Des titres comme The Modern Age, Barely Legal, Hard To Explain et d'autres permettent de découvrir un groupe qui apporte quelque chose de nouveau, de frais.

Second album

En 2003, tout le monde attend le groupe au contour puisqu'on ne sait pas si The Strokes est une étoile naissante ou une étoile qui s'éteint. En octobre, la réponse arrive enfin au travers de l'album Room on Fire (Chambre En feux):

Un peu d'art brut?

Bien sûr, tout le monde est un peu déçu parce qu'on a beau écouter l'album, on ne voit pas très bien où est le feu. On en attendait trop et bien que le groupe dise n'avoir subi aucune pression, le résultat est un peu décevant.

De plus, le groupe avait misé sur un producteur connu (Nigel Godrich) pour mixer leur album mais le résultat n'était pas à la hauteur de leurs attentes. Ils ont donc rappelé leur ancien producteur (Gordon Raphael) et ont sorti encore une fois 11 morceaux.

Personnellement, j'adore Automatic Stop, 12:51, The End Has No End, etc. mais cet album est clairement moins attachant que le premier.

Troisième album

Après une gestation difficile de 10 mois, le troisième et dernier album de The Strokes appelé First Impressions Of Earth (Premières Impressions de la Terre) arrive dans les bacs en janvier 2006.

Du sobre pour un album plein de surprises

La presse spécialisée est à nouveau un peu critique même si elle salue l'effort comparé au second album.

Personnellement, j'adore cet album. Il n'est peut-être pas aussi "terrible" que le premier, mais la maturité est là. Dès le premier morceau (You Only Live Once), on est tout de suite dans le bain et le groupe fait à nouveau passer plein de messages.

Les guitares, la batterie, le chanteur; tout est à sa place. Même le son a évolué pour être bon (ils ont un nouveau producteur).

Dès la première plage, le groupe nous prend par la main et nous ballade sur 14 titres. Selond mon iTunes (du Mac à la maison), j'aurais écouté cet album 18 fois… dont certains morceaux 92 fois. Bien sûr, je ne tiens pas compte de mon iPod et du CD dans mes différentes platines.

La ballade prend différentes tournures tout au long des titres qui se chevauchent mais ne se ressemblent pas.

Avec le morceau Ask Me Anything, la bande de New-York nous invite à une pause avant d'attaquer Electricityscape et de tomber (littéralement) sur Ize Of The World.

Prochaines étapes

Et bien pour moi, elles sont simples: j'irai les voir en concert pour la première fois au Miles Davis Hall du Montreux Jazz Festival le vendredi 14 juillet prochain (le concert était complet après 2 heures).

Il parait qu'Albert serait sur le point de sortir un album solo…à suivre.

Enfin, MTV France a organisé un concours pour rencontrer The Strokes à leur concert du Zenith (Paris) le 29 juin prochain… peut être que les deux chanceux sont parmi vous?

25 commentaires
1)
Okazou
, le 02.06.2006 à 00:24
[modifier]

T’as raison, ToTheEnd, amuse les enfants pendant que nous parlons de choses sérieuses.

Très belle, la hanche…


Au nom de l’Europe, j’ai voté NON !
… et la gauche libérale aurait tort de l’oublier.

2)
François Cuneo
, le 02.06.2006 à 05:40
[modifier]

Ça me rappelle le bon temps!:-)

J’ai parcouru le disque 1 sur iTunes: c’est vrai que le son est pourri, incroyable!:-) C’est ce qui fait aussi son charme.

3)
Roger Baudet
, le 02.06.2006 à 08:13
[modifier]

ToTheEnd, ton Humeur, c’est de l’arnaque. J’ai encore une part de cerveau disponible, mais je ne vois pas la pub ! Si c’est comme ça, je retourne sur TF1 !

4)
Blues
, le 02.06.2006 à 08:20
[modifier]

Sans être super fan, je connais… Les Strokes cest de la balle…. merci d’en parler TTE – ainsi que de me mettre en référence ;-) au début de ton speech.

C’est vrai que tu as globalement raison, des groupes comme U2 ou REM ont perdus leur vocation initiale -du rock « sans concessions »- en faveur d’un formatage correspondant à une musique de « masse » dans ce genre , le jus « rock n’est plus là.

Heureusement qu’il y a encore quelques (jeunes) groupes avec un « gros » son comme celui des Strokes (je pense par ex. aux White Stripes ) qui sont là pour sauver ce qui reste à sauver (et qui arrivent encore à nous sortir des disques de Rock digne du nom -non-formaté- avec du « jus », fidèles à la philosophie rock « sans concessions »)

PS: hier, j’étais justement en train d’hésiter pour leur concert à Montreux

BLUES qui reste lui fidèle au gros rock qui tache… mais qui l’avoue: avec les années, mes oreilles demandent autre chose :-)
image
© Photo by François Cuneo

PS2: ce matin dans la voiture, j’écoutais AC-DC/High Voltage.

PS3: au début des années 80, qui aurait pensé que la musique Rock serait encore au « catalogue » du 3ème millénaire… et ça c’est le principal ! (malgré sa récup. par le buisiness)

5)
Inconnu
, le 02.06.2006 à 08:23
[modifier]

C’est vrai qu’il est pas mal le dernier album, notamment le morceau « Vertigo ».

6)
toto
, le 02.06.2006 à 08:36
[modifier]

ToTheEnd,
« The end has no end », long live rock!!!
Et quel plaisir de voir que l’on parle aussi de rock dans le monde mac…

7)
Inconnu
, le 02.06.2006 à 09:13
[modifier]

à propos de rock, je suis en train de me ré écouter les Kinks. Lola, Louie Louie, You really got me. Ca n’a pas pris une ride, c’est toujours aussi efficace.

8)
Caplan
, le 02.06.2006 à 09:17
[modifier]

U2 c’était bien. The Strokes c’est bien. J’adore le rock. Je ne pourrais pas m’en passer. Mais, je ne sais pas si c’est parce que c’est gravé sur des disques, je trouve qu’on tourne un peu en rond, là!…

Franchement, en matière de rock, ça fait un moment qu’on n’a rien de neuf à se mettre dans les tympans. C’est une machine qui s’auto-entretient. Je me sens vaguement écoeuré, comme devant un étalage de super-marché: c’est frais, c’est bien emballé, mais bof…

J’en parlais dans Les Boucles d’Oreilles du Net, le topic de notre forum consacré à la musique: on n’a pas beaucoup avancé depuis que les WHO chantaient My Generation il y a 40 ANS!
(Edit: le lien ne veut pas se mettre en forme, je ne sais pas pourquoi…)

Peut-être qu’il n’est pas nécessaire d’avancer, après tout…

N’empêche que j’aurais bien aimé être en 1954 à la place d’un péquenot venu écouter du Hillbilly au Louisiana Hayride et me retrouver face à Elvis et Scotty Moore en train d’inventer une nouvelle musique…

10)
marcsublet
, le 02.06.2006 à 10:04
[modifier]

Personnellement j’attends avec impatience le nouvel album de Radiohead qui sortira (normalement) l’année prochaine… car pour moi c’est la référence ultime :)
Mais en attendant je vais écouter Massive Attack au Montreux, je me réjouis déjà!!!
Sinon, dans la même veine, Thom Yorke sort un album en solo (THE ERASER – sortie en juillet) au sons assez électroniques je présume.

11)
Blues
, le 02.06.2006 à 10:23
[modifier]

Oui François ;-) mes excuses pour les droits d’auteurs… je viens d’ajouter sous l’image: © Photo by François Cuneo.

—-
Pour Caplan : je te trouve peu positif quand tu dis : « le rock…. rien de neuf … une machine qui s’auto-entretient »

Perso, comme je le dis dans mon message plus haut (lire PS3) : qui aurait pensé que le rock serait encore d’actualité aujourd’hui en 2006 ? qui ? … il y a 20 ans je m’attendais à du « tout techno-machines » pour les années 2000 ou autre chose de très original… Donc, vu sous cet angle, je suis hyper heureux que les « guitares qui schient » et tout ça, avec un max d’énergie (et un humain derrière) soient encore là aujourd’hui — maintenant que le rock ait été récupéré par le buisiness, son formatage pour la masse, qu’il n’y pas de renouveau, etc… moi ça me dérange pas tant.

Ce qui me dérange ?, c’est plutôt qu’il n’y ait pas une nouvelle musique, originale et non calquée sur le rock ou le blues, la miouz des années 2000 (à part la techno globale)… Ce manque d’originalité-là, oui il me dérange. OUI -> on dirait que tout a été créé entre 1955 et 1985 !!! et que plus rien d’original n’est possible, sans que ça ressemble à truc-chose ou machin-chouette.

PS: moi plutôt que 1954… c’est entre début et la fin des sixties que j’aurais voulu avoir 20 ans et voir le démarrage des Stones et de Led Zeppelin.

12)
alec6
, le 02.06.2006 à 10:36
[modifier]

Moi, je préfère le bas roque !

Bon, ça va, je retourne à mes apolcalypses et autres digressions escathologiques… aaaaameeeen !

… et le rock de Sysiphe…

Alexis… tous les défauts !

13)
brakhage
, le 02.06.2006 à 10:42
[modifier]

pfff… non franchement, de la musique qui pue sur Cuk… c’est pas sérieux ? un bad trip qui n’est pas encore passé ? la raclette d’hier soir était trop lourde ? énervé parce que le macbook noir est trop cher ? la facture d’électricité un peu trop élevée aussi ?

tsss…. tout ça n’est pas sérieux.

(et puis, The Strokes, c’est quand même super mauvais…)

14)
Inconnu
, le 02.06.2006 à 10:43
[modifier]

qui aurait pensé il y a 30 ans qu’un groupe de hard rock finlandais gagnerait le concours de l’Eurovision?

15)
Blues
, le 02.06.2006 à 11:32
[modifier]

il y a presque 30 (32 ans = 1974) Abba un groupe suédois pas-si-rock-mais-pas-si-mal, alors inconnu gagnait « aussi » l’Eurovision ;-)

16)
ToTheEnd
, le 02.06.2006 à 12:45
[modifier]

Merci!

Dans un instant, je me lance dans 2 heures de trajet dans ma Laguna Podra… devinez ce que je vais m’écouter?

T

17)
JCP
, le 02.06.2006 à 13:23
[modifier]

Franchement, en matière de rock, ça fait un moment qu’on n’a rien de neuf à se mettre dans les tympans. C’est une machine qui s’auto-entretient. Je me sens vaguement écoeuré, comme devant un étalage de super-marché: c’est frais, c’est bien emballé, mais bof…

The Darkness ?

Finalement, le rock c’est un peu comme le vin (mais non, je ne dis pas que ça saoule)! On peu perfectionner les procédés techniques, améliorer la qualité du produit, réintroduire les anciens cépages tombés en désuétude, faire des mélanges.

Mais si tu innoves trop, ça devient autre chose que du vin!

Et si le vin t’écoeure, bois de l’eau (Raphaël l’insipide?) ou du sirop (Lorie?) pendant un temps. Quel plaisir de retrouver son verre après cela!

JCP

18)
Caplan
, le 02.06.2006 à 15:39
[modifier]

The Darkness ?

Exactement ce que je disais: c’est frais , c’est bien emballé, mais on tourne en rond!

Et si le vin t’écoeure, bois de l’eau (Raphaël l’insipide?) ou du sirop (Lorie?) pendant un temps. Quel plaisir de retrouver son verre après cela!

Ah, ouais! Bonne idée: Arrêter le Côtes du Rhône de supermarché pour passer au sirop!

19)
JCP
, le 02.06.2006 à 16:31
[modifier]

Quand tu auras fini ta cure, je serai ravi de t’offrir l’apéro! ;-)

JCP

20)
Okazou
, le 02.06.2006 à 17:32
[modifier]

« le jus « rock n’est plus là. »

Ben ouais. Autres temps, autres musiques.
Restent les souvenirs et les vinyles. Sans nostalgie, juste la mémoire.
Ohio et Solid au placard.
Ah ! Le temps où les minets amateurs des Beatles ne comprenaient pas qu’on puisse leur préférer les Stones sans cravates et le dégingandé Chuck Berry. Un choix entre la tête et les tripes ?

21)
alec6
, le 02.06.2006 à 17:52
[modifier]

Tiens en parlant de rock, j’aime bien les Stones…
ça c’est du haut rock, et ça vous change du baroque !

Bon, c’est lourd, je repart sur Mon Sujet ! na !

Alexis… tous les défauts !

22)
zitouna
, le 02.06.2006 à 19:03
[modifier]

Le dernier Robert Plant, y reste pas mal de rock dans le Plant (écoutez le dernier morceau Brother Ray 1’15 » de bizarre, un beau blanc….. et ça part!)
Z(eppelina)

23)
drazam
, le 02.06.2006 à 23:14
[modifier]

Ouf, il nous a enfin lâché son humeur sur les Strokes… C’est qu’il m’en a bassiné un ptit moment avec eux! Heureusement qu’on partage les mêmes goûts musicaux…
Pôv’ Okazou, toujours trop coincé. Heureusement que certains révolutions sérieuses se font en chantant et avec de l’insouciance.

___________________________________
signé encore ce « mudak » de drazam

24)
drazam
, le 05.06.2006 à 16:34
[modifier]

23 posts ToZiEnd, pô si mal… Peux mieux faire… J’t’ai dit, le sexe et la démago sont plus porteurs!

___________________________________
signé encore ce « mudak » de drazam

25)
ToTheEnd
, le 15.07.2006 à 13:20
[modifier]

Bon, suite aux sollicitations de TF1, France 2 et de nombreux quotidiens nationaux (je ne parle pas des milliers de mails que j’ai reçu), je vais vous donner mes impressions du concert:

En un mot: excellent. Les deux guitaristes (Albert et Nick) sont tout simplement époustouflants! J’ai été halluciné de ce qu’ils arrivaient à reproduire live comparé à la version studio de l’album. Un talent fou même si parfois Nick semble plus avoir été bûcheron dans une vie précédente que guitariste (il scie sa guitare parfois!).

Le chanteur ne fait pas semblant, il a vraiment une voix d’outre tombe et c’est assez cool même si j’ai eu beaucoup de mal à comprendre ce qu’il disait entre les morceaux…

Bref, mon seul regret, je m’attendais à une prestation scénique plus explosive. C’était, dans l’ensemble, assez calme pour un groupe de Rock. Mais bon, la qualité était là.

Voilà, c’était vachement bien (pas de « la mort qui tue ») et je recommande chaudement!

T