Profitez des offres Memoirevive.ch!
Le Canon 5D: serait-il trop gras?

Je n'ai pas trop l'habitude de reprendre des rumeurs internetiennes, et si je le fais aujourd'hui, c'est peut-être parce que ce que j'ai lu ce week-end explique mes déboires avec la poussière de du Canon EOS 5D.

Résumons: dans mon test sur cet appareil, je m'extasie sur ses qualités bien réelles, mais je précise bien que pour la première fois de ma carrière, j'ai constaté un gros problème de poussière sur un certain nombre de mes images.

Samedi, j'écris une humeur pour dire à quel point j'ai sué la semaine passée avec de la poussière sur le capteur du Canon EOS 5D. J'ai donné quelques explications, dont celle qui touche la taille du capteur, beaucoup plus grande que celle de la plupart des autres reflex numériques, ce qui fait qu'évidemment, statistiquement, nous avons plus de chance de retrouver des poussières sur cette "immense" surface.

J'ai dit aussi les problèmes de nettoyage puisque le capteur prend toute la place, et que de toute manière, le Sensor Swab laisse des traces d'un côté ou (et) de l'autre.

Fin du résumé.

On m'a proposé plusieurs solutions, dont celle qui revient souvent: le pinceau qu'il faut "arroser" avec un jet d'air comprimé, ou qu'on fait tourner très vite à l'aide d'un petit appareil, ceci afin de le charger en électricité statique, qui va attirer la poussière.

Je dois dire que cette solution me plaît bien, même le fabriquant de la chose se fout de la gueule du monde en vendant ses pinceaux la peau des fesses, au point que je me dis, puis que je parle de fesses, que certains se font vraiment des couilles en or avec la poussière des reflex.

Et il semblerait que le pinceau soit sur cet appareil pire que tout, à cause de… Mais lisez plutôt.

En me promenant sur Internet, j'ai trouvé ce fil de discussion qui expliquerait pas mal de choses.

Je vous conseille de le lire (il faut sauter les deux ou trois premières réponses, puis passer aux choses sérieuses).

Il s'agit d'un fil de discussion du forum de Chasseur d'images, dédiée au Canon EOS 5D, qui est d'assez haute tenue, et qui montre déjà que je ne suis pas tout seul à avoir un certain nombre de problèmes de poussière avec mon appareil.

En résumé, il semblerait que l'obturateur du 5D, pour prolonger sa durée de vie, soit copieusement huilé lors de sa fabrication, et que, lors des premières centaines d'images, des projections d'huile viennent se répandre sur le capteur.

Résultat: les projections font d'une part des taches, mais vous imaginez bien qu'ensuite, la poussière qui se dépose sur le capteur a une méchante tendance à coller!

Selon moi, cette explication tient la route, et corrobore les observations de mon revendeur préféré qui me disait, à l'époque de leur sortie, que plusieurs EOS 20D posaient des problèmes de poussière, même neufs, problèmes qui étrangement s'amenuisaient peu à peu. Il pensait alors à des poussières d'usinage. Mais ne serait-il pas plutôt question de premières éclaboussures?

Dans le fil de discussion linké plus haut, certains parlent même de période de rodage pour certains appareils Canon.

Bon à savoir.

J'ai remis mon 5D en atelier hier pour un nettoyage complet, je vais le recevoir dans dix jours, j'espère juste qu'ils ne vont pas en profiter pour rajouter trois gouttes d'huile sur l'obturateur.

Cela dit, que l'on ne me fasse pas dire ce que je n'ai pas écrit: tous les appareils, Olympus mis à part semble-t-il, posent des problèmes de poussière. Les problèmes de Blues touchaient un Nikon D70.

Et non, je ne changerai pas d'appareil, j'aime trop ce 5D!

Bref, je vais voir ce qu'il en est dès le retour de mon appareil (boouhouhououou, il me manque déjà!) et je ne manquerai pas de vous tenir au courant de ce qui va se passer par la suite.

36 commentaires
1)
yfic17
, le 23.05.2006 à 00:20
[modifier]

Ils n’ont pas encore inventé un obturateur sans huile ?
Ben, qu’est-ce qu’ils font chez Canon ? Ils se reposent sur leurs lauriers !
Blague à part, on voit que les problèmes de poussières ont toujours existé et qu’on les rencontre toujours.
Sinon, il y avait un gars qui utilisait un allume-gaz piézoélectrique bricolé pour faire tomber les poussières. Mais là, si en plus on rajoute de l’huile (sur le feu, c’est le cas de le dire), il ne reste plus que l’aspirateur nettoyeur (karsher !?) pour en venir à bout.

2)
Inconnu
, le 23.05.2006 à 00:50
[modifier]

A la Fnac, ils m’ont dit qu’il coûtait 2500 euros et des poussières.
Maintenant, je sais pourquoi!

3)
pilote.ka
, le 23.05.2006 à 03:05
[modifier]

je ne comprends pas pourquoi on continue à acheter des appareils au prix élevé et que l’on continue à s’en plaidre sans cesse.
J’ai un Nikon bridge 8800 qui ne me pose pas beaucoup de problèmes (il faut faire un réglage pour chaque photo) et je n’achèterai pas un reflex tant que leurs problèmes ne seront pas résolus

4)
TitaNantes
, le 23.05.2006 à 06:23
[modifier]

Sérieusement, il y a un obturateur sur un Reflex Numérique ? J’en suis très étonné car, l’objectif enlevé, le capteur est visible juste derrière le miroir… Au contraire, un obturateur protégerait le capteur de la poussière…

Vous ne faîtes pas allusion, plutôt, au mécanisme de remonté du miroir?

5)
Inconnu
, le 23.05.2006 à 06:49
[modifier]

Qui prend les paris que Francois va acheter un Olympus? :)

Personnellement 7400 photos en 4 mois avec le 5D, un seul nettoyage pour une « grosse » poussière. Pas de trace d’huile constaté. Sur mon 300D, j’avais nettoyé pour la premiére fois au bout de 13000 photos. J’ai 7 objectifs et j’en change souvent (c’est pas pour rien que j’ai un réflex et pas un bridge), en faisant attention, mais sans paranoia.

Le sensor swab donne de bons résultats en ce qui me concerne. Le pinceau antistatique, pourquoi pas? Mais l’allume-gaz, ca me parait risqué.

6)
ysengrain
, le 23.05.2006 à 07:41
[modifier]

Je suis un peu étonné que de l’huile soit impliquée dans le graissage du mécanisme d’un obturateur.
Il y a « belle heurette » (comme on disait au XVII è siècle) que l’industrie a trouvé des solutions de graissage sans huile: les roulements de nos chères automobiles sont sans entretien depuis 20 ans. Il existe des alliages métalliques dits frittés (rien à voir avec les « french fries ») qui graissent naturellement.
Que Canon utilise encore la high tec de la burette me surprend.
Enfin, je revendique le droit d’écrire des c…ries.

ysengrain

7)
cerock
, le 23.05.2006 à 08:15
[modifier]

En photo c’est comme en informatique… mieux vaut ne pas être le premier a acheter une nouveauté…

8)
Chichille
, le 23.05.2006 à 08:47
[modifier]

même le fabriquant de la chose se fout de la gueule du monde en vendant ses pinceaux la peau des fesses

Même « si » ?

Pour ma part, je refuse de vendre mes fesses à qui que ce soit, même la peau.

Et vive l’argentique ma mère !

Bof ! Bof ! Bof !

9)
rollon
, le 23.05.2006 à 09:03
[modifier]

Le problème du 5D est surtout un grand capteur CMOS. On sait depuis « belle hurette » (bis) que le CMOS à une charge électrostitique beaucoup plus importante que le CCD. Avec les formats APS c’était déjà très sensible, alors avec un plein format, on peut imaginer ce que ça donne !
Il est incroyable, voire même scandaleux, que le procédé Olympus, ou un semblable, ne soit pas implémenté par les autres marques. Les boîtiers coûtent la peau de genoux, présentent tous cet énorme défaut et toutes les marques semblent s’en moquer comme de leur premier capteur !
Avant de changer mes D100 en D200, j’ai opté pour le Sony DSC-R1 comme boîtier d’appoint : capteur CMOS APS, 10 Mpx, 24-120 Zeiss, le tout fermé hermétiquement, on va voir, je le reçois dans une semaine !

10)
alec6
, le 23.05.2006 à 09:23
[modifier]

Quoi ?

… fesses… couilles en or…

Quel langage cher François ! tou ça pour des lentilles… saucisse (?)

Alexis… tous les défauts !

11)
cerock
, le 23.05.2006 à 09:32
[modifier]

j’ai opté pour le Sony DSC-R1 comme boîtier d’appoint : capteur CMOS APS, 10 Mpx, 24-120 Zeiss, le tout fermé hermétiquement, on va voir, je le reçois dans une semaine !

Je veux pas décourager, mais avant mon D70, j’avais pensé prendre un bridge (tout en un seul boîtier). J’avais choisi le f828 de sony. Mais franchement il manquait qqch. par rapport au reflex. Est-ce du au viseur électronique? Ou à la rapidité de déclenchement des reflex.
Sony a sûrement fait de grand progrès, mais franchement je ne pense pas que je pourrais revenir en arrière.
En plus la poussière n’est pas une catastrophe chez moi. Une photo test avant de partir faire des photos et au cas ou… un bon coup de soufflette.

12)
François Cuneo
, le 23.05.2006 à 09:40
[modifier]

Bien sûr qu’il y a un obturateur sur un reflex!!

Si vous voyez le capteur, c’est justement parce que l’obturateur est ouvert lors de la procédure de nettoyage.

Et c’est pour ça que l’appareil exige une bonne charge de batterie, parce que s’il n’en peut plus, il ferme l’obturateur au moment où le petit pinceau est la chambre, et paf, tout bousicraké l’appareil!

13)
jp
, le 23.05.2006 à 09:50
[modifier]

Et c’est pour ça que l’appareil exige une bonne charge de batterie, parce que s’il n’en peut plus, il ferme l’obturateur au moment où le petit pinceau est la chambre, et paf, tout bousicraké l’appareil!

Pas vrai pour les derniers Canon (5D, 30D).

15)
TitaNantes
, le 23.05.2006 à 10:37
[modifier]

Je dois être excessivement fatigué…

Car j’ai l’impression de voir le capteur de mon EOS 350D, juste derrière le miroir, à chaque changement d’objectif.

Bien entendu, je n’utilise pas la « procédure de nettoyage » pour changer un objectif. Je croyais que cette manipulation ne permettait que le calage en position relevée du miroir… Je regarderai cela de plus près ce soir…

D’ailleurs, je ne vois pas l’utilité d’un obturateur pour un APN. Comment expliquez-vous que, lors de la visée, l’image est toujours affichée sur l’écran d’un appareil compact? Si il y avait un obturateur devant le capteur, celui-ci ne « verrait » pas l’image à viser…

Quelqu’un à des explications à me proposer?

17)
jp
, le 23.05.2006 à 11:16
[modifier]

Comment ça pas vrai? Explique stp!

Ben y rien de plus à expliquer… sur les 30D et 5D si il y a une « panne » de batterie l’obturateur et le miroir reste ouvert et relevé. Tu peux essayé de retirer la batterie sur ton 5D quand il est en mode « clean ».

D’ailleurs, je ne vois pas l’utilité d’un obturateur pour un APN. Comment expliquez-vous que, lors de la visée, l’image est toujours affichée sur l’écran d’un appareil compact? Si il y avait un obturateur devant le capteur, celui-ci ne « verrait » pas l’image à viser…

Effectivement sur les compacts, il n’a pas d’obturateur car il est « électronique » et directement intégré au capteur. Ils utilisent en revanche le diaphragme pour obscurcir le capteur pendant la lecture de l’image.

19)
Caplan
, le 23.05.2006 à 13:28
[modifier]

A la Fnac, ils m’ont dit qu’il coûtait 2500 euros et des poussières.
Maintenant, je sais pourquoi!

image

20)
Raphaël Fauveau
, le 23.05.2006 à 14:17
[modifier]

Et voilà, les appareils photos se sont aussi mis au McDo, et deviennent tout gras… quelle honte!

Comment ça il faut que je sorte ?

21)
François Cuneo
, le 23.05.2006 à 15:11
[modifier]

Caplan!

Merci de m’avoir fait remarquer la chose. Comme chaque fois que c’est bon, je ne comprends pas, et là évidemment!

Bravo g.chatelain!

22)
rollon
, le 23.05.2006 à 15:23
[modifier]

@cerock

Et pourtant je pense que ce qu’on appelle un « bridge » est l’avenir des APN et qu’on ne tardera à voir fleurir des « bridges » pro, le DSC-R1 est un avant-goût …
Je pourrais développer mais comme je suis déjà hors sujet …

Le fameux coup de soufflette, il faut pouvoir le donner ! Il y a trois semaines j’étais dans une tribu de Bédouins du désert libyque, pendant deux jours vent de sable. Je le donne quand mon coup de soufflette ?Les Nikon sont donc restés dans la valise Pelican et j’ai joué aux dominos pendant deux jours, alors qu’il y avait des magnifiques photos à faire ! Dans ce cas-là, je préfère exposer un « bridge » à 700 euros, qu’une valise Nikon à 8000 !
Et si vous saviez le nombre de photo-reporters qui utilisent des « bridges » vous seriez étonnés, mais ça reste caché, il suffit de modifier les données Exif … !

23)
Inconnu
, le 23.05.2006 à 17:42
[modifier]

Bige: je n’ai rien contre les bridges, à part leur « viseur ». Je dis « viseur » à défaut d’un terme plus approprié, disons le truc dans lequel on met l’oeil et avec lequel on est sensé faire la mise au point.

Ca peut être un 18-500 stabilisé, ouvrant à f/2, si c’est pour avoir ce genre de « viseur », je préfère me coltiner les poussiéres d’un réflex. Parce que les poussiéres, ca se nettoie de temps en temps, alors que le « viseur » sur le bridge, tu te le coltines à chaque photo.

24)
Yvan Ramoni
, le 23.05.2006 à 17:55
[modifier]

10’000 photos en 1 année avec le d2x et toujours pas de poussière !
heu juste une question cul cul pour François : quand tu change d’objectif tu éteins l’appareil ?

25)
rollon
, le 23.05.2006 à 18:04
[modifier]

@Bige

Dans mes bras ! C’est très exactement ce que je pense, des boîtiers spécifiques, comme mes deux D100 un avec un 12-24 (eq. 18-35) et un autre avec un 28-70 (eq. 42-135), les deux ouverture à 2.8 !

26)
Nian
, le 23.05.2006 à 18:44
[modifier]

c’est pour ça que l’appareil exige une bonne charge de batterie, parce que s’il n’en peut plus, il ferme l’obturateur au moment où le petit pinceau est la chambre, et paf, tout bousicraké l’appareil!

D’après la documentation, un signal sonore ainsi qu’un clignotement du symbole pile sur l’écran LCD prévient du taux trop bas de chargement des accus.

27)
François Cuneo
, le 23.05.2006 à 20:45
[modifier]

Bige, merci pour l’idée d’aller du bord au centre.
Tu fais ça dans les 4 directions? avec le Sensor Swab plein-format?

Quant au bridge, ouais, bon, ouais…

Bon…

Pas chaud, mais faut voir!

29)
Old Mac River
, le 24.05.2006 à 03:15
[modifier]

Amis clic-clac, quand le nouvel Olympus réflex sortira, attendez-vous à des merveilles…
En attendant, mon OM 10 réflex ET écran de visée orientable vers la bas pour shooter au-dessus des têtes, boîtier magnésium, m’est utile dans bien des circonstances : vent poussiéreux, pluie… Pas de zoom interchangeable, certes, mais un emploi quasi « tout temps ».
Et un style d’image au modelé et équilibre « Olympus ».
Il n’y a pas d’appareil idéal – pour la macro dans la nature, l’écran de visée orientable en tout sens est irremplaçable – c’est pourquoi les pros qui doivent ramener des images en ont plusieurs, spécialisés, et ne serait-ce qu’en secours ou en cas de vol.
Un grand amateur ou pro occasionnel comme je le suis devenu est obligé de faire un choix pour ne pas se ruiner.
On ne peux pas tous être des fonctionnaires helvétiques…;)
C’est pourquoi je pense que deux bridges, et surtout un avec un vrai zoom grand angle, donc à grande profondeu de champ, et éventuellement un autre avec un gros zoom télé stabilisé sont excellents en reportage (gain de rapidité)ou complète (nt) un réflex.
Remarque : les caméras vidéo pro et semi pro ont d’excellents écrans électroniques… Et on peut brancher des écrans extérieurs à plusieurs mètres de la caméra.
À quand sur les réflex, pour la chasse photo, par exemple ?

Old Mac River
et son rare P.B. bibop

30)
François Cuneo
, le 24.05.2006 à 07:48
[modifier]

Bige, merci.

Je vais à la limite imprimer ton commentaire (j’sais même pô si c’est possible!) et pratiquer comme toi.

Merci aussi de me dire que zéro poussière, ce n’est pas possible.

quelques questions: tu nettoies le pinceau juste après l’avoir électrisé? Ça n’enlève pas la charge?

Avec le même Swab, tu passes plusieurs fois alors, puisque tu n’as pas la largeur complète?

La microfibre 3m, tu la trouves dans des magasins de photographie?

Qu’appelles-tu « gommage » dans le passage suivant « perso c’est plus le « gomage » et les traces (que l’on voit si on pousse un peu le fichier) qui me dérangent, je trouve que cela influence bcp le resultat global du fichier, je l’ai remarqué après nettoyge de capteurs « gommés » = meilleurs résultats en dehors des « pétouilles », l’état de surface du capteur semble etre une donnée importante, j’en conclu. »

31)
François Cuneo
, le 24.05.2006 à 13:15
[modifier]

Oui mais le Sensor Swab, une fois utilisé plusieurs fois lors du même nettoyage, tu l’utilises encore après?

Eux disent qu’il ne faut y aller qu’une fois dans un sens, une fois dans l’autre…

34)
zitouna
, le 24.05.2006 à 19:21
[modifier]

Hé, mais vous ne lisez pas MacDigit ici !
Yavais une niouze pointant vers le site de Volker au sujet des pinceaux plaqués or que l’on peut trouver pour une misère chez n’importe quelle boutique de fourniture d’arts graphiques.
z
Qui se marre toujours avec son M6…

36)
FT'e
, le 06.06.2006 à 01:23
[modifier]

Saleté de poussières !!! Je vous livre mes méthodes (un peu tardivement, je rendre de plusieurs semaines de voyage sans poussières sur mes photos), qui valent ce qu’elles valent, mais qui marchent fort bien en ce qui me concerne.

1) Aspirateur nasal bébé

C’est un petit bidule en latex naturel, qui se nettoye vraiment très facilement, qui peut même se stériliser à la vapeur (utile pour bébé, moins pour réflex :), qui aspire à la bouche. C’est vraiment pas gros, et pas cher non plus (moins de 10.-).

Et ça aspire remarquablement bien ! Je nettoie ma chambre réflex et le cul de mes objectifs avec. 9 fois sur 10, c’est nikel après quelques aspirations soigneuses. Je nettoie régulièrement de sorte que les poussières n’ont pas le temps de polluer mon capteur et ma chambre reste proprette.

Et comme c’est du latex naturel, ça raye pas si je touche par mégarde verre de visée, miroir ou (filtre du) capteur.

2) Carré microfibre 3M

Lorsque j’ai une poussière récalcitrante – ça m’est arrivé 2 fois en 1 an 1/2 – je dégaine le chiffon microfibre et je frotte délicatement le capteur avec mon petit doigt sexyment drapé de jaune. Je me la joue tendre comme avec ma fiancée cependant, pour pas abîmer la bête.

Tout ça est fort peu coûteux, ça prend peu de place y compris dans le fourre-tout, ça se trouve facilement dans le commerce, bref c’est bien. Et ça marche pour moi donc.

Joyeux nettoyages à tous ! :)