Profitez des offres Memoirevive.ch!
PureFTPd Manager : un serveur FTP en toute simplicité

Jean-Matthieu Schaffhauser, vous connaissez?

Jean-Matthieu, qui développe le logiciel PureFTPd Manager, est aussi l'auteur de CocoaJT qui avait d'ailleurs fait l'objet d'une humeur sur Cuk ! Ça y est, vous voyez qui c'est? Bref, il est français et il développe pour la plate-forme Mac OS X des applications très sympathiques et gratuites! Aujourd'hui, je vous propose de découvrir PureFTPd Manager, qui est une interface graphique pour le logiciel libre de serveur FTP pour unix BSD, PureFTPd.

le sens du partage
Jean-André Deledda, pour Cuk.ch

Avec la facilité d'une interface graphique et la robustesse d'un logiciel Unix, vous bénéficierez d'un serveur FTP qui vous permettra de donner accès au contenu de votre ordinateur à vos amis/collaborateurs/vous-même par un simple client FTP. Vous pourrez définir les répertoires accessibles, les droits de l'utilisateur… et ce, sans surcharger vos comptes utilisateur Mac OS X grâce aux utilisateurs virtuels. Une connexion permanente est conseillée mais pas forcément indispensable suivant l'usage.

A propos de l'auteur

Mise en œuvre du Serveur FTP

Après avoir téléchargé l'application et lancé le processus d'installation, vous serez automatiquement pris en charge par un assistant pas à pas pour rendre opérationnel l'accès en FTP à votre ordinateur!

Lors de la première installation, assurez-vous dans les préférences de partage réseau de Mac OS X d'avoir désactivé le service de partage ftp d'origine pour éviter tout problème. Par contre, autoriser l'accès FTP dans le coupe-feu si de dernier est activé (de même, si vous avez un routeur, n'oubliez pas de router les ports 20-21 vers le poste sur lequel vous installez le serveur pour permettre l'accès FTP par un client externe).

Sur son site Internet, Jean-Matthieu Schaffhauser est très exhaustif en captures d'écran et en explications détaillées pour l'installation et la configuration de son logiciel. Malheureusement, tout est écrit en Anglais et je sais que nombreux sont ceux qui sont inconfortables avec cette langue. De plus, bien que l'application soit traduite en Français, certains mots ou certaines parties de l'interface ne le sont pas et restent obscures au non initié qui pourrait être découragé d'utiliser ce logiciel pourtant fort simple à mettre en œuvre.

assistant d'installation
On clique continuer tout simplement

La création d'un compte anonyme est recommandée, vous désactiverez ultérieurement dans les préférences du logiciel l'usage de ce compte spécial qui permet à "n'importe qui" de se connecter à votre serveur.

assistant d'installation
Allez, on n'hésite pas, on clique continuer ;)

Ne vous préoccupez pas du jargon technique et laissez l'assistant créer le compte ftpvirtual et le groupe ftpgroup. En fait, c'est un procédé technique qui va permettre d'ajouter des utilisateurs "virtuels" associés au compte ftpvirtual au niveau du logiciel PureFTPd Manager sans perturber vos utilisateurs définis dans Mac OS X pour accéder à votre ordinateur! Je trouve cette possibilité extra et je vous conseille vivement de l'utiliser même si vous pouvez utilisez les comptes utilisateurs de Mac OS X pour accéder au serveur FTP.

En fait, PureFTPd Manager s'intègre parfaitement dans l'environnement Mac OS X et ne compromet pas la sécurité du poste de travail.

assistant d'installation
Courage, un troisième clic ;)

Par défaut, les actions des utilisateurs sont enregistrées pour les statistiques ainsi que le partage du temps processeur. Cette case à cocher est étrange (je n'ai pas l'habitude de choisir la répartition processeur qui est normalement gérée par Mac OS X) mais apparemment cela doit avoir un sens si l'on fait un serveur FTP en production avec beaucoup de connexions. Il est vivement conseillé de laisser le partage équitable.

La dernière case non cochée n'est pas indispensable puisqu'un bouton "Actualiser" vous permettra de rafraîchir l'affichage. Le fait de cocher cette case ralentira le démarrage de l'interface graphique quand vous accéderez à votre serveur.

assistant d'installation
C'est bientôt fini, on clique Continuer

Dans cette dernière étape, vous autorisez ou non les utilisateurs disposant d'un compte utilisateur normal sur ce poste à utiliser le service FTP (ne pas cocher cette case limitera donc l'accès FTP aux utilisateurs virtuels définis à l'aide de PureFTPd Manager).

Le démarrage automatique est conseillé si vous avez une connexion permanente puisque le but d'un serveur FTP est de laisser aux autres la liberté de se connecter suivant leur envie pour collecter ou déposer des données sur votre ordinateur.

assistant d'installation
Pas de frayeur, on clique continuer encore ;)

Et voilà, c'est fini. Cliquez sur Configurer et ce sera fini[…] enfin presque.

assistant d'installation
Cliquez sur le bouton Configurer pour finir l'installation

Gestion de votre serveur FTP

À chaque lancement de l'application PureFTPd Manager, vous aurez une boîte de dialogue demandant les droits d'administrateur (cela est aussi demandé pendant l'installation). Ne vous inquiétez pas, cela est tout à fait normal et c'est une sécurité de plus pour le bon fonctionnement du serveur FTP.

assistant d'installation

Voici ci-dessous la fenêtre principale de PureFTPd Manager. On notera que dans le cas présent le serveur est arrêté et que le bouton Démarrer permet de l'activer. Normalement, si vous avez laissé cochée l'option Démarrer PureFTPd automatiquement, le bouton à cet endroit s'appellera Arrêter. En effet, il faut distinguer PureFTPd qui est le logiciel serveur et PureFTPd Manager qui est l'interface graphique servant à configurer. Une fois votre serveur en place et configuré, vous n'aurez pas à lancer PureFTPd Manager souvent car même les statistiques peuvent être générées automatiquement en html dans un dossier!

N'hésitez pas à utiliser le bouton Actualiser si besoin. À gauche, vous avez la liste des utilisateurs connectés à votre ordinateur en FTP, en haut une liste d'icônes donnant accès aux fonctions de base que nous allons détailler. La nouvelle version 1.6 du logiciel donne l'indication de sa propre adresse IP en bas à droite, ce qui est bien pratique car c'est l'adresse que l'on utilisera et que l'on communiquera pour permettre à un client FTP de se connecter chez nous avec un login/password. Mes tests ont montré que l'adresse IP affichée était la bonne même derrière un routeur. Cependant ne connaissant pas la méthode utilisée par le logiciel, il est possible que l'adresse IP affichée soit erronée dans certains cas en indiquant une adresse locale (généralement reconnaissable à la forme 192.168.1.x ou 10.x.x.x). Dans ce cas, vous pourrez l'identifier dans l'interface de votre routeur ou sur macadsl tout en bas à droite.

L'application PureFTPd Manager
(cliquer sur l'image pour l'agrandir)

On remarquera la confusion possible entre les deux icônes du haut nommées Utilisateurs. La première sert réellement à gérer les utilisateurs (virtuels) du serveur FTP, la deuxième donne accès aux "hôtes virtuels". En gros, cela permet de gérer plusieurs accès FTP différents sur un seul serveur. Vous pouvez avoir un aperçu des possibilités dans la capture ci-dessous.

Hôtes virtuels

Reste que cette fonction avancée n'intéressera pas le plus grand nombre, je voulais simplement mentionner que cela existe si besoin. À noter que l'on voit ici un cas de traduction incompléte avec le texte explicatif qui est laissé en Anglais.

Parmi les fonctions courantes, vous avez les logs, Journaux en Français dans l'interface. Cela permet de savoir qui se connecte à votre ordinateur. C'est très intéressant car vous remarquerez vite que vous serez victime assez souvent de tentatives de connexion non souhaitées. Heureusement, ces tentatives échouent et elles sont souvent l'objet de "robots" qui parcourent internet à la recherche de failles. C'est pour cela que je vous conseille de désactiver le compte anonyme et de mettre en œuvre un vrai système d'utilisateur avec mot de passe et protection par IP. Nous verrons cela dans la partie Gestion des utilisateurs Virtuels.

Consultation des Journaux
(cliquer sur l'image pour l'agrandir)

À noter que vous pouvez sélectionner un utilisateur particulier pour avoir accès à ses statistiques détaillées. De là, vous pourrez voir ce qu'il a uploadé (déposé sur votre ordinateur) ou downloadé (pris sur votre ordinateur). Dans le cas ci-dessous, on voit que manu est un gros gourmand qui a downloadé 10 Go de données. On notera que les mois sont notés "1,2,3…" au lieu de "Janvier, Février..." et que l'aspect n'est pas très esthétique, mais cela fonctionne et c'est un détail.

Statistiques utilisateurs
(cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Gestion des utilisateurs virtuels

La première chose à faire, une fois PureFTPd Manager installé, est de configurer des comptes utilisateurs. Puis de tester vous-même l'accès avec un client FTP. Une fois ceci fait et validé, vous pourrez tester avec un accès extérieur. Si cela échoue, les raisons sont souvent :

  • oubli de cocher la case "accès FTP" dans les services autorisés du coupe-feu intégré à Mac OS X (préférences->partage->onglet coupe-feu);
  • un matériel de type routeur qui "bloque" les accès entrants (freebox, routeur...) Il faut alors dans l'interface de ce matériel définir ce qu'on appelle le port forwarding pour transmettre les requêtes FTP qui sont sur les ports 20-21. Vous trouverez les explications pour votre routeur ici.
  • un logiciel de contrôle (type antivirus, NetBarrier...) qui bloque les accès entrants. Il vous suffira généralement de configurer le logiciel pour laisser passer les flux sur les ports 20-21.

En cliquant sur l'icône Nouveau, vous pourrez créer un nouvel utilisateur et vous obtiendrez cela :

Nouvel utilisateur
(cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Dans l'onglet Général, je vous conseille de ne pas toucher au répertoire de base ni au lien utilisateur/groupe. Saisissez les informations et un mot de passe non trivial. Ici, je crée sur mon serveur l'utilisateur cuk. Je ne le restreins pas au niveau horaire.

préférences utilisateurs

L'onglet suivant Répertoires virtuels est très important car c'est là que vous allez définir des zones additionnelles de votre ordinateur auquel cet utilisateur aura accès! Par défaut, l'utilisateur est cantonné au répertoire de base défini dans l'onglet Général. Or je veux donner accès à mes photos et mes documents sans pour autant que l'utilisateur puisse "regarder" ailleurs ni altérer mes données. Le répertoire virtuel répond exactement à ce besoin sans compromettre les droits existants sur les répertoires ni la sécurité d'accès au reste de l'arborescence. Les droits et les accès étant "virtuels". Ci-dessous, je donne accès à mes photos et mes documents en lecture seule à François. Important, pour ajouter un répertoire, il faut double cliquer dessus! C'est écrit en petit en haut mais je l'oublie tout le temps, un moyen alternatif serait bienvenu pour la facilité de l'interface.

préférences utilisateurs
(cliquer sur l'image pour l'agrandir)

L'onglet Transfert est assez clair et il permet de définir des restrictions d'usage. Compte tenu de mon usage personnel, je ne m'en sers pas, mais si vous mettez en œuvre un serveur FTP dans le cadre d'une association alors cela vous sera utile.

préférences utilisateurs

L'onglet Autres qui semble un onglet de deuxième ordre revêt pourtant à mes yeux une importance capitale car c'est là que vous pouvez définir les restrictions du compte en fonction de l'adresse IP du client. Il serait à mon sens plus logique de disposer d'un onglet sécurité regroupant les restrictions horaires, IP…

préférences utilisateurs

Cela est vivement conseillé afin de sécuriser l'accès à votre ordinateur. Cependant, cela pose des contraintes :

  • vous devez connaître la ou les IP utilisées par vos utilisateurs (à la rigueur, vous les récupérez par la fenêtre Journaux lorsqu'ils se connectent la première fois);
  • vos utilisateurs doivent bénéficier d'IP fixes et ne pas avoir besoin de se connecter d'un endroit inhabituel qui changerait leur IP;

Démonstration d'une connexion

Maintenant que nous avons créé l'utilisateur cuk, testons si tout fonctionne. Je lance un client FTP et je me connecte (serveur : mon_ip, login : cuk, password : *******).

Miracle ça marche! Dans la fenêtre de PureFTPd Manager on constate la connexion de l'utilisateur Cuk, et dans le client FTP, on a accès aux répertoires Mes Documents et Photos.

Test d'une connexion FTP à notre serveur
(cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Je télécharge un gros fichier et maintenant je vais dans Journaux pour constater (après appui sur Actualiser) que j'ai bien les informations sur l'état de la connexion.

Etat de la connexion sur notre serveur
(cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Préférences du serveur

Bien que l'interface des préférences soit jolie avec des icônes, j'avoue me perdre un peu dedans pour trouver ce qui est pertinent. Un meilleur agencement et des libellés plus précis seraient peut-être bienvenus mais j'avoue être mal placé pour critiquer!

Préférences du serveur

Je vous conseille de vous attarder sur la préférence Accès anonyme pour vous assurer que la case Désactiver le compte anonyme est cochée, sauf si vous avez besoin de cette fonctionnalité.

Préférences du serveur

De même, je vous conseille d'aller dans la préférence Mac OS X et de vous assurer que la configuration est la même que la capture d'écran ci-dessous, sauf si vous savez ce que vous faites.

Préférences du serveur

En conclusion

Les inconvénients sont mineurs pour un logiciel dont l'auteur ne bénéficie pas, à mon sens, d'un intérêt à la hauteur de la qualité de ses développements. J'espère vous avoir fait découvrir une nouvelle possibilité d'utilisation de votre Mac avec sa connexion haut débit et ne pas vous avoir noyé dans le concept de serveur/client et de FTP (File Transfer Protocol) que je n'ai pas expliqué mais dont vous trouverez au besoin toutes les explications par une recherche Internet sur le sujet.

Les points faibles Les points forts
  • Traduction incomplète
  • Documentation uniquement en Anglais
  • Interface qui pourrait être améliorée
  • Pas de version Intel (n'hésitez pas à faire un don si vous en avez les moyens et l'envie)
  • Logiciel gratuit basé sur un serveur ftp libre
  • Maintenance et suivi régulier de son auteur
  • Simplicité, fiabilité et qualité du serveur FTP mis en œuvre
  • Possibilités trés étendues pour peu qu'on s'y intéresse

Faites un don

15 commentaires
1)
Macmaniac
, le 05.05.2006 à 00:29
[modifier]

Un grand MERCI pour ce labo : Cela faisait longtemps que je voulais utiliser PureFTP, mais ma mauvaise connaissance de l’anglais, du FTP, et la peur de voir mon Mac visité par un intrus m’en avaient dissuadé…

Maintenant, je fonce !

BdC

J’ai souvent des idées nouvelles et brillantes, mais les brillantes ne sont pas nouvelles, et les nouvelles ne sont pas brillantes…. (Achard)

2)
zitouna
, le 05.05.2006 à 10:04
[modifier]

Effectivevent, ça a l’air bien pratique ce machin, je vais installer la chose vite fait, et merci beaucoup pour ce joli test!
z

3)
nlex
, le 05.05.2006 à 10:08
[modifier]

Super j’avais essayé Rumpus qui mache tres bien mais semble moins convivial. Cela dit si on cherche un ftp toujours dispo je trouve que rien ne remplace un FTP distant

4)
popey
, le 05.05.2006 à 10:21
[modifier]

Belle introduction.
Effectivement, pureFTPd Manager semble très complet.

Personellement, j’ai arrêté le FTP, pour bosser uniquement en scp (utilisable avec plusieurs clients ftp comme transmit oucyberduck).
J’ai choisi cette solution pour deux raisons :
– c’est plus sécurisé (en ftp, rien n’est crypté, n’importe qui sur le reseau pourrait intercepter le mot de passe)
– scp pause moins de problèmes au niveau de la configuration des ports que ftp.

Par contre, je ne connais pas de version de scp aussi souple que pureFTPd (il est nottament difficile de limiter l’accès à un seul repertoire).

5)
François Lloyd
, le 05.05.2006 à 13:33
[modifier]

Bonjour,

le FTP n’est-il pas effectivement bien trop risqué, sans mesures supplémentaires de sécurisation??

En ce qui me concerne, et tout comme Popey, j’ai arrêté depuis quelques temps déjà, mais au profit de Wired , et compte passer à une solution un peu plus multi-plateforme bientôt, ce week-end si le temps m’y autorise, MySecureShell. : la documentation est là exhaustive, et en français.

Le défaut de ces deux solutions? Il leur manquerai cette notion d’utilisateur virtuel telle qu’elle est implémentée dans PureFTPd Manager, auquel il manquerait en revanche le SSH, ou SSL/ TLS, actuellement encore en option (« Pure-FTPd has optional support for an SSL/TLS encryption layer using the OpenSSL library »)…
Et ça, je ne saurai pas forcément le faire tout seul, hélas.

Quoi qu’il en soit, un grand merci pour cet article :-)
En attendant la suite?

François Lloyd

6)
ToTheEnd
, le 05.05.2006 à 18:59
[modifier]

Très bien ce petit logiciel mais je rejoins d’autres commentaires en disant que FTP ne crypte pas les pwd et autres… est-ce que ce deamon accepte les incomings en SSL/TLS uniquement?

Perso, pour les clients, j’utilise tout simplement ce bon vieux Fetch (v5 quand même) avec en mode SFTP pour me connecter à mes différentes machines (Sun, SGI et même… d’autres Mac).

T

7)
nowall
, le 08.05.2006 à 15:37
[modifier]

Bon test, très intéressant.

PureFTP a l’air pas mal, mais personnellement je préfère, et de loin, Rumpus, édité par Maxxum.

Même s’il est très onéreux, il propose, outre le FTP classique et toutes les fonctions de PureFTP, l’accès par interface web, avec plusieurs thèmes disponibles (et facilement éditables), et gestion des comptes à distance en mode administrateur (via le web).
Il a des outils d’auto-diagnostique et de statistiques formidables, et propose un suivi par mail (envoi automatique d’e-mail aux propriétaires de comptes lorsqu’un fichier est ajouté etc), permet de régler les autorisations système des fichiers uploadés.
Il peut aussi tourner en mode daemon, donc pas besoin de lancer le soft pour activer le serveur.

Car bien souvent les amis etc n’y comprennent rien au FTP, il est donc préférable de leur donner la possibilité d’accéder à votre serveur via un navigateur www.

Pour être réellement utile, un FTP doit avoir une adresse fixe. Or en Suisse en général les adresses IP changent toutes les 24h en ADSL.
Il est donc impératif d’utiliser un service de DNS gratuit type dyndns.org ou no-ip.com.
Ces services sont gratuits et vous donnent la possibilité d’avoir une adresse type ftp://votreserveur.dyndns.org ou http://votre serveur.dyndns.org, grâce à un soft installé sur votre machine qui régulièrement fait le lien entre adresse et (nouvelle IP). Certains routeurs tels les Neatgear ont cette fonction dyndns.org intégrée.

Pour Rumpus, je crois que sur le site il y a une version de démo, fonctionnelle mais limitée dans le temps si je me rappelle bien.

Petite question: qu’en est-il de la désinstallation de PureFTP? Lorsque je l’avais essayé il y a 1 an et demi environ, j’avais eu ttes les peines du monde à le désinstaller complètement. A-t-il progressé sur ce point?

8)
Guillôme
, le 08.05.2006 à 21:52
[modifier]

l’accès par interface web, avec plusieurs thèmes disponibles (et facilement éditables), et gestion des comptes à distance en mode administrateur (via le web).

Effectivement, c’est un point où PureFTPd Manager n’offre pas de solution à ma connaissance mais comme tu le verras dans mes réponses suivantes, PureFTPd Manager tient bien la route par rapport à pleins de besoins plus pointus ;)

Il a des outils d’auto-diagnostique et de statistiques formidables, et propose un suivi par mail (envoi automatique d’e-mail aux propriétaires de comptes lorsqu’un fichier est ajouté etc), permet de régler les autorisations système des fichiers uploadés.

PureFTPd permet aussi d’être alerté par mail automatiquement si un fichier est ajouté avec le add-on Notify me ;)

De même, pour les statistiques html automatiques pour consulter à distance avec l’add-on LogViewer

Les autorisations des fichiers uploadés peuvent être automatiquement modifiées en définissant le comportement dans les préférences, icone « Permission ».

Il y a aussi la possibilité de faire du FTP sécurisé. Bref, les possibilités sont importantes mais je n’utilise pas tout et je voulais rester d’accès simple dans cette présentation pour les gens effrayés par la mise en oeuvre d’un serveur FTP ;)

Il peut aussi tourner en mode daemon, donc pas besoin de lancer le soft pour activer le serveur.

PureFTPd permet cela aussi sans problème.
D’ailleurs, mon serveur FTP tourne en mode daemon et j’utilise PureFTPd Manager pour modifier des paramétres ou éventuellement l’arrêter ;)

Petite question: qu’en est-il de la désinstallation de PureFTP? Lorsque je l’avais essayé il y a 1 an et demi environ, j’avais eu ttes les peines du monde à le désinstaller complètement. A-t-il progressé sur ce point?

Oui, il y a eu un progrès notable avec un désinstalleur pour l’application

9)
beloutte
, le 11.05.2006 à 18:38
[modifier]

bonjour,
j’ai installé depuis un moment pureftpd et tout fonctionne parfaitement.
mais je voulais savoir comment le sécuriser…
en effet, j’ai remarqué des tentatives de connexion de gens que je ne connais pas ! et je crois que l’une d’elle à réussi… :(
que faire ? est-ce dans les options SSL/TSL ??

merci

10)
Guillôme
, le 11.05.2006 à 21:31
[modifier]

1- Filtrer par Ip
2- Désactiver l’accès par compte Os X dans les préférences
3- Définir des utilisateurs virtuels avec des vrais passwords et restreindre les droits à des répertoires précis
4- Désactiver l’utilisateur anonyme
5- Activer le firewall intégré de Mac Os X en laissant ouvert le port 20-21
6- Etre connecté en utilisateur simple sur sa machine et pas en admnistrateur et encore moins en root ;)

Si avec ça tu as des connexions non sollicités, je serai très étonné.
J’ai constamment des connexions (les fameux robots qui snif les ip) mais jamais eu d’intrusion.

Si ça ne suffit pas, tu peux créer un certificat personnel et autoriser uniquement les sessions TSLS. Malheureusement je n’ai pas testé et je ne pourrai pas te donner de pas à pas mais à priori cela sécurisera encore plus l’accès (à défaut de sécuriser les données échangées).

11)
beloutte
, le 11.05.2006 à 21:54
[modifier]

merci de tes réponses !
alors si je reprends tes conseils :

1- Filtrer par Ip
—> je ne peux pas car mes 2 collaborateurs ont des IP dynamiques

2- Désactiver l’accès par compte Os X dans les préférences
—> dans les prefs de mac os x ? je vois pas ça dans les prefs pureftp

3- Définir des utilisateurs virtuels avec des vrais passwords et restreindre les droits à des répertoires précis
—> ça c’est fait

4- Désactiver l’utilisateur anonyme
—> c’est fait

5- Activer le firewall intégré de Mac Os X en laissant ouvert le port 20-21
—> je veux bien, mais j’ai comme routeur une borne airport extreme… ça risque pas de compliquer les choses ?

6- Etre connecté en utilisateur simple sur sa machine et pas en admnistrateur et encore moins en root ;)
—> je suis en admin… c’est mon poste principal. il faudrait donc que je créer un autre user simple, et que j’ouvre une session pour utiliser pureftpd ?

bon, je vais déjà essayer ces quelques réglages…
(en fait, je suis pas certain qu’il y ai eu intrusion car, dans le journal, il n’était pas mentionné « … is noww logged in »… donc peut-être un « sniffeur »…) en tout cas merci beaucoup !

12)
Guillôme
, le 12.05.2006 à 00:39
[modifier]

Pour désactiver l’accès aux comptes Mac Os X, tu dois relancer l’assistant, ce qui est facile via le menu Fichier ;)

Dans mon test, c’est la 5eme capture de l’assistant, il faut décocher « Autoriser l’accès FTP aux utilisateurs de MacOs X ».

Le firewall rajoute de la complexité mais c’est le coût de la sécurité ;)
Tu peux essayer car le firewall se démarre et s’arrête en un clic dans la préférence partage du systéme ;)

Meme si c’est ta machine principale, avec Tiger en simple utilisateur tu pourras installer/modifier car le systéme te demandera un password admin ;) Au pire, tu fais un sudo dans le terminal. Bref, si tu as peur des intrusions, travaille sous un compte user simple, tu ne seras pas embêté pour faire des trucs avancés, on n’est pas sous windows ;)

Sinon, pas de soucis, si le journal n’indique pas « is now log in… » alors il n’y a pas eu intrusion mais tentative… et ca c’est normal, les tentatives je les compte plus lol

13)
beloutte
, le 12.05.2006 à 08:38
[modifier]

merci beaucoup guillôme,
ça me rassure ce que tu me dis :)
et je vais faire les essais et continuer à utiliser ce soft vraiment super.
j’en profite pour passer sur la page des donations !

A+

15)
ivy
, le 18.12.2009 à 12:13
[modifier]

bonjour, je recherche comment faire pour recevoir des mail kan on depose un nouvelle element dans son dossier de “virtual user”

j’ai tenter avec le script notify me mais sa tient plus de la predition que de vrai résulte lol

merci … c’est aussi un peu presser en faite ^^