Profitez des offres Memoirevive.ch!
Le numérique, aussi pour les distraits?

Dites, le numérique, c'est bien, mais il faut vraiment penser à tout.

Combien de fois ne me suis-je pas trouvé avec une correction involontaire (en particulier sur Canon) d'exposition?

Combien de fois n'ai-je pas vu tout de suite que j'étais à 1200 ISO, en plein jour (honte à moi, je n'ai qu'à regarder le couple "ouverture-vitesse", je sais, mais c'est comme ça)

Combien de fois ai-je oublié de remettre le calcul de l'exposition sur matriciel, alors que je l'avais réglé sur "spot"?

Encore heureux que nous disposions d'un écran arrière, d'un histogramme, qui vient rapidement vous montrer que quelque chose cloche. Mais bon, je ne regarde pas toujours là derrière moi…

Des fois, je prends la photo comme avant, vous savez, sans regarder tout de suite le résultat.

Oui, on peut en faire, des erreurs, en numérique. Remarquez que j'en faisais aussi en argentique, c'est vrai.

Mais hier, j'ai fait fort.

Nous avions rendez-vous à Gimel, à 7 h 30, pour donner une leçon, à quatre maîtres dans le cadre d'une formation de personne ressource, à la Haute Ecole Pédagogique vaudois (hem! hein? quoi? mais non j'ai rien dit!).

C'était super! Organisé de main de maître par Frédéric Genevey, notre hôte (merci Fred!), nous avons fait en sorte qu'une classe d'ados de 13 ans montent un téléjournal, à partir de dépêches trouvées sur Internet, et ce via VideoCue Pro, un logiciel assez génial qui fait en autres choses office de titreur et de prompteur et via iMovie.

Nous nous sommes partagé les rôles. J'avais comme responsabilité première de prendre des photos de cette matinée.

J'ai donc tout bien préparé mes photos la veille.

Surtout, surtout, ne rien oublier.

Alors le 5D (tout de même), le flash 580 EX, le déflecteur, les accus de rechange pour le flash si jamais, montage du 24-70, la soufflette. Oui, c'est bon, je crois que tout y est.

Ça tient dans ma petite sacoche? C'est un peu serré mais ça passe.

Le matin à 6 heures, je vérifie tout, puis décide de tout transférer dans une sacoche plus grande. Faut pas coincer le matos.

J'arrive à Gimel, je déballe mon appareil, le mets en marche et…

De dzou: pas de carte Compact Flash!

J'ai oublié ma carte dans le lecteur, sur mon canapé au salon. Et attends, ce n'est pas tout, j'ai au moins 5 cartes de secours, mais elles sont toutes… dans les petites poches du sac dans lequel l'appareil vient de passer la nuit. Celui que j'ai sagement laissé à la maison donc…

La crise et la honte!

Bon, départ dans un magasin à Aubonne, mais pas un qui n'ouvre avant 9 heures, et bien sûr, les élèves sont là et n'attendent pas.

Le genre de cauchemar dans lequel je me lancerai des gifles.

J'ai décidé de rentrer à toute vitesse chez moi (tout de même à 50 kilomètres), mais heureusement, à l'approche de Morges, j'ai eu le réflexe"Pascal Bizzarro", photographe émérite et représentant de matériel photographique, entre autres les dos PhaseOne, qui habite cette ville. Peut-être le gars avec qui je passe le plus d'heure au téléphone (à moins que ce soit avec toi Caplan).

Et dans ces cas-là, le mobile, c'est tout de même assez chouette.

Je l'ai attrapé juste en bas de chez lui. Il m'a donné rendez-vous dans une boulangerie, m'a fourni deux cartes et un lecteur.

Ouf! Un peu après, j'étais de retour à Gimel, avec à peine 45 minutes de retard. Merci Pascal!

Oublier des choses, du temps de l'argentique, je pense que je le faisais aussi, comme je l'ai dit. Mais les films, jamais.

Au pire, si vraiment ça avait été le cas, j'en aurai trouvé dans le premier kiosque venu (à l'époque, parce que maintenant…). Et les kiosques, il y en a partout, et ils ouvrent avant 9 heures.

Oui, décidément, le numérique n'a pas que du bon pour les distraits.

34 commentaires
2)
Yves
, le 28.04.2006 à 00:33
[modifier]

Une alternative au numérique:

image
image

Un kit en carton, qui ne demande que de la colle, une règle et un crayon. En moins de deux heures, l’appareil est prêt à photographier, avec du film 35 mm standard.

Pas d’optique mais un trou d’épingle pour laisser passer la lumière.

Génial pour apprendre aux enfants les bases de la photo. Et pas d’électronique, pas de batterie, pas de Compact Flash :-)

18 $ chez discoverthis

Yves, qui n’en rate pas une non plus

3)
GG
, le 28.04.2006 à 00:53
[modifier]

Rien à voir, mais je viens d’acheter un Ixus 750. Ben mazette, c’est un bien bel appareil que voilà :-)


Ze GG of Ze Gete.net

4)
zitouna
, le 28.04.2006 à 00:55
[modifier]

Bah, celle là, au moins, tu ne la referas pas !
;-)
z
Qui en a vu d’autres, aux zardecs et aileurs (c’est par ses échecs et ses erreurs qu’on apprends le mieux).

PS:
Dis donc, François, trois humeurs dans la semaine! encore deux et on se croirait revenu quelques temps en arrière ;-), c’est l’air du grand large ou bien?

5)
yfic17
, le 28.04.2006 à 01:05
[modifier]

Ça me rappelle le temps dans ma jeunesse ou je faisais de la photo astronomique argentique. Passer des minutes (environ une vingtaine) l’œil collé à l’oculaire du télescope sur une étoile guide. Faire une demi-dizaine de photos. Le lendemain, dans le labo, au moment de rembobiner, se rendre compte que la molette de rembobinage ne rencontre aucune résistance. Blêmissant, tu te dis : « mais quel cr…, j’ai oublié de mettre un film ! ».

6)
François Cuneo
, le 28.04.2006 à 06:19
[modifier]

Ah ben ça arrivait aussi alors!:-)

Au niveau des humeurs? Trois la même semaine? Ah ben oui.

Un hasard? Pas tellement…

7)
Inconnu
, le 28.04.2006 à 06:51
[modifier]

Francois, mais pourquoi n’as tu pas donc acheté le sabot wifi? Tu enverrais les photos directement à ton MacBook Pro.

8)
Roger Baudet
, le 28.04.2006 à 08:42
[modifier]

C’est intéressant, cet oubli du « petit-truc-qui-fiche-tout-par-terre » !
Pour moi, le dernier en date, avant hier :

Préparation d’une caméra vidéo : Contrôle des accus, vérification de chaque accesoire. Sur place, pas d’image ! J’avais inséré comme cassette celle de nettoyage !

9)
Caplan
, le 28.04.2006 à 08:49
[modifier]

Faire appel à un photographe, c’était effectivement un bon reflex!

A ta place, je regarderais dans VersionTracker s’il n’existe pas un petit soft sympa (et payant, évidemment…) qui s’appellerait CheckList Pro et qui proposerait de composer différentes listes de matos à prendre suivant les circonstances. Avant le départ, il faudrait valider chaque ligne pour obtenir l’autorisation de décoller… ;-)

Plus inquiétant: il semblerait que l’esprit d’improvisation de la HEP déteigne plus rapidement que prévu sur ceux qui la fréquentent régulièrement… ;-))

10)
cerock
, le 28.04.2006 à 08:52
[modifier]

Ca fait plaisir… Je pensait que les photos a 1600 ISO en plein jour, les oublis de carte mémoire ou bêtement de recharger des accus n’arrivait qu’a moi ;-)

12)
Michel Schweizer
, le 28.04.2006 à 09:11
[modifier]

Plus étonnant pour moi: le fait qu’il n’y ait pas, dans un établissement scolaire pourtant doté en matériel audio-visuel et multimédia, une carte Compact Flash (une 8 GO, ça se comprend mais une petite 512 MO) qui traîne.

Je tiens à disposition de cet établissement voisin et ami une carte Compact Flash de 8 MO, évidememnt faudra réduire un peu le nombre de pixels des images, disons 320 x 240 comme à la bonne époque de l’Apple QuickTake 150 (à mémoire interne, un truc de moins à oublier).

On se réjouit déjà de voir la présentation et je n’en peux plus d’attendre le jeudi 11 mai. C’est dommage que les personnes qui se retrouvent sur cuk.ch ne puissent venir voir les travaux que nous avons préparés dans le cadre de cette formation.

Bonne journée!

13)
Tony
, le 28.04.2006 à 09:14
[modifier]

Ça me rappelle le temps dans ma jeunesse ou je faisais de la photo astronomique argentique. Passer des minutes (environ une vingtaine) l’œil collé à l’oculaire du télescope sur une étoile guide. Faire une demi-dizaine de photos. Le lendemain, dans le labo, au moment de rembobiner, se rendre compte que la molette de rembobinage ne rencontre aucune résistance. Blêmissant, tu te dis : « mais quel cr…, j’ai oublié de mettre un film ! ».

Même genre de problème, mais avec l’appareil qui a « oublié » d’embobiner le film pendant les prises de vue.

Autrement, il m’arrive aussi d’oublier les cartes mémoires. Heureusement que les CF sont encore assez grandes, parce que lorsqu’on voit la taille des xD…

Avant de partir à l’aventure avec le numérique, le meilleur moyen reste d’allumer l’appareil et de prendre 1 ou 2 clichés en vérifiant que les images sont bien enregistrées.

********************************
beyondbits.com

14)
jokef
, le 28.04.2006 à 09:21
[modifier]

Ça m’est arrivé aussi (l’oubli d’une carte CF) dans le cadre d’un reportage à la Fouly (très loin de la vallée du Rhône…) pour un grand quotidien valaisan. Heureusement l’aspect « documentaire » était suffisant pour faire oublier la qualité de ‘image. Je me suis rabattu sur un jetable du premier kiosque venu avec développement 1h dans un minilab et images gravées sur CD…

16)
JCP
, le 28.04.2006 à 11:49
[modifier]

(…) pour un grand quotidien valaisan.

HAHAHAHAHAHA!

HIIIIIIIIIII!

HOHOHOHOHOHO!

UUUUUUUUUHHHHHHHHHH!

Elle m’aura bien fait rire celle-là!

JCP

17)
Inconnu
, le 28.04.2006 à 11:54
[modifier]

Bonjour
Je trouve que l’idée de Caplan d’un petit Soft Checklist, applicable à différents domaines est à creuser.

18)
Tony
, le 28.04.2006 à 12:02
[modifier]

Bonjour
Je trouve que l’idée de Caplan d’un petit Soft Checklist, applicable à différents domaines est à creuser.
Editer

Oui, mais cela veut dire un ordi. Lorsqu’on est en déplacement, ce n’est pas forcément des plus pratiques. Parce que je ne sais pas vous, mais moi je ne trimballe mon iBook partout.

********************************
beyondbits.com

19)
Yip
, le 28.04.2006 à 13:40
[modifier]

Ben moi si ! :p

(Et ça m’est déjà arrivé d’oublier LE truc indispensable et inoubliable, je préfère ne pas compter… peut-être que les distraits aiment le numérique, non ?)

20)
Claude Mouginé
, le 28.04.2006 à 14:40
[modifier]

C’est rafraichissant, cette humeur et tous les commentaires.. On se sent moins seul..
Des commes ça, j’en compte quelques unes à mon actif.. La plus forte : dans la commune où j’habitais il y a pas mal de temps, j’animais le club photo de la MJC. Un jour lz maire, qui passait par là, me dit : « On organise une grande rencontre intercommunale d’ahtlétisme, voulez vous faire le reportage pour le journal municipal ? », Moi, fier comme si j’avais un bar-tabac (elle est pas de moi, celle là, mais je l’aime bien), j’accepte, je vérifie tout avant de partir, films, soufflette, parapluie (il pleuvait ce jour là). Bref, tout se passe bien, je rentre à la maison, je met mes 3 rouleaux 24×36 dans ma cuve Paterson, je révèle, et au rincage, je fait pas gaffe, j’ouvre à fond l’eau chaude (60° tout de même). Au bout de deux minutes, je me rends compte de mon erreur. Je décide de rincer à l’eau froide et de continuer. Et bien, croyez le ou non, j’ai réussi à produire des images qui, question « aspect craquelé », auraient pu soutenir la concurrence avec des toiles du 17° siècle. C’est d’ailleurs la seule année où le journal municipal n’a publié aucune photo sur le « Juin de plaisance » (c’est le nom de la manif)..

A bon étourdi, salut….

21)
zitouna
, le 28.04.2006 à 16:16
[modifier]

j’ouvre à fond l’eau chaude (60° tout de même). Au bout de deux minutes, je me rends compte de mon erreur. Je décide de rincer à l’eau froide et de continuer

Comme Mr Joudan qui…
Tu as fait de la réticulation sans le savoir: la gélatine n’ayant pas la même réaction de contraction à la chaleur que le support triacétate ou polyester, elle se déchire à la plongée en eau froide. Ça fait partie de la panoplie des « effets spéciaux » photographiques d’avant l’êre du pixel roi (on trouve d’ailleurs un filtre réticulation dans photoshop!).
Si c’est bien maitrisé (et volontaire;-), c’est très chouette, pour peu qu’en plus, on ai utilisé un film à bon gros grain ( genre HP5 ) poussé de 2 ou 3 diaphragmes, ça déchire grave (au propre et au figuré).
z

22)
Chichille
, le 28.04.2006 à 16:22
[modifier]

Ce qui me fait plaisir, c’est de voir qu’il y a tant de capitaines Haddocks sur Cuk. Vous savez, dans « Objectif Lune » quand Baxter, l’homme sérieux et efficace, se prend un plâtras sur le nez et que Haddock s’exclame : « Moi qui croyait que ça n’arrivait qu’à moi des choses pareilles ! ». Mon Dieu ! les déplacements importants avec plusieurs personnes à voir après être tombé du lit à une heure aussi indécente que matutinale… On a bien tout préparé, tout vérifié la veille, et on part gaiement, sans le billet de train, sans le stylo, sans téléphone, sans le document essentiel…

Pour la check-list : ça doit pouvoir marcher sur du papier, non ?

Bof ! Bof ! bof !

23)
Caplan
, le 28.04.2006 à 17:19
[modifier]

Pour la check-list : ça doit pouvoir marcher sur du papier, non ?

Mon cher Chichille, je crois que tu n’as pas tout à fait saisi la philosophie de notre ami François, là!…

Sur PAPIER? Avec un … heuuu… CRAYON? Tssss….

24)
VRic
, le 28.04.2006 à 18:20
[modifier]

Et puis tu ne peux pas connecter le papier sur la prise diagnostic OBD pour empêcher la voiture de démarrer.

Donc l’ordinateur est indispensable, sinon qu’est-ce qui t’empêche de partir sans remplir la check-list?

25)
Caplan
, le 28.04.2006 à 18:43
[modifier]

C’est EXACTEMENT ce que j’ai dit à François cet après-midi!: seule la validation de tous les points de la checklist permet le démarrage de la voiture!
Y aurait un truc à faire!…

26)
Benlop
, le 28.04.2006 à 22:01
[modifier]

Ça n’empêche pas d’oublier de mettre quelque chose sur la check list… ça m’est arrivé pour aller faire un concert.

J’avais tout mis sur la check list. Enfin, je le pensais. Je pars le coeur net, check list avec des coches partout. J’arrive sur place, tout le matériel est prêt. L’ampli, la basse… bon, raccordons le secteur, et sortons les pédales d’eff……. zut ! Où qu’elles sont, mes pédales ?

C’est sacrément frustrant de jouer quelque chose d’une façon différente que ce qui devrait sortir du haut parleur…

27)
Chichille
, le 29.04.2006 à 10:06
[modifier]

Mon cher Chichille, je crois que tu n’as pas tout à fait saisi la philosophie de notre ami François, là!..

Oooohhhh !!!! Vraiment ??? Ah ! c’est vrai que je n’ai pas de voiture ! Je savais bien que je ne pouvais pas tout comprendre, mauvais disciple que je suis.

Bof ! Bof ! bof !

28)
François Cuneo
, le 29.04.2006 à 15:01
[modifier]

La Check-list?
J’en ai fait une pour partir skier avec mes gamins une fois.
Alors… check-list, écharpe, bonnet, gants, crème solaire, lunettes.

J’avais juste oublié… Les skis et les souliers de Jonathan…

29)
Claude Mouginé
, le 30.04.2006 à 03:03
[modifier]

C’est pas grave, François, j’en ai vu, dans une pub qui oubliaient le gosse …

30)
Barzi
, le 30.04.2006 à 13:03
[modifier]

Hello. Je suis le Frédéric Genevey cité dans l’article (Merci François, pour les compliments).

Le plus drôle dans l’histoire, c’est qu’en fin d’après-midi, je vais à la poste de Gimel (qui ouvre à 8h00) pour y poster un paquet. Et c’est là que je vois que la Poste Suisse vend des cartes CompactFlash! ;-)

Bon, je suis aussi arrivé à l’école à 7h00, pour devoir repartir chez moi… François prenant son appareil photo, je n’ai pas pris le mien. Le problème, c’est que j’avais pris mon trépied pour la caméra, mais que le socle (interchangeable) pour fixer la caméra est resté sur mon Canon!

A part ça, le résultat est vraiment sympa. La classe a joué le jeu, et cela donne un résultat vraiment convaincant. Malheureusement, les règles de publications de documents avec élèves sont très strictes dans notre canton. Il nous est impossible de vous montrer le résultat.

Merci à François pour son aide! C’est toujours un plaisir de travailler avec toi.

31)
Barzi
, le 30.04.2006 à 13:19
[modifier]

Pendant que j’y suis…

Du temps de l’argentique (que je regrette tellement! J’ai tout pour faire un labo, si ce n’est la place), je n’oubliais jamais rien. Jamais de problème d’accu à plat. J’avais toujours une pile 2CR5 de réserve. Pas de problème de film: j’avais toute la gamme T-Max avec moi, plus certains films spéciaux en couleur. Je hais le numérique pour la flemme qu’elle induit. Quand j’étais étudiant, donc fauché, et sur argentique, je ne faisais une photo que lorsque j’étais sur de ce que je voulais. Le numérique induit une technique de la mitraille qui fait que je ne suis plus capable de faire une photo qui me plaise. Le film, je le maîtrise parfaitement. Le capteur numérique, pas du tout. Et je ne parle même pas de la peine à convertir les images numériques en n/b.

32)
François Cuneo
, le 30.04.2006 à 15:14
[modifier]

Merci à François pour son aide! C’est toujours un plaisir de travailler avec toi.

Je te renvoie le compliment! Qu’aurait-on fait sans ta monstrueuse préparation?

Le coup de la carte CompactFlash à la poste de Gimel… Quel rire!

33)
François Cuneo
, le 30.04.2006 à 15:15
[modifier]

Bon, je suis aussi arrivé à l’école à 7h00, pour devoir repartir chez moi… François prenant son appareil photo, je n’ai pas pris le mien. Le problème, c’est que j’avais pris mon trépied pour la caméra, mais que le socle (interchangeable) pour fixer la caméra est resté sur mon Canon!

J’avais oublié de la raconter, celle-là!:-)