Profitez des offres Memoirevive.ch!
Un vilain doute me tenaille

Avant de revenir sur Boot Camp, et mes premières expériences demain, suite à cette installation justement, je voudrais tout de même pousser une petite gueulée…

Apple ne se serait-elle pas fichu de notre poire pendant tant d'années?

Tout ce temps passé à nous seriner que le PowerPC, c'est tellement mieux et plus rapide que tout ce qui peut ressembler à de l'Intel? Et nous qui prenions le relais de ce message…

Bon, pas toujours! Nous avons souvent mis en doute la bonne parole du gourou, mais fallait voir la réaction de certains en commentaires!

Tout ce temps à se gausser des performances lamentables d'Intel face au G4, puis au G5, alors que visiblement, en tout cas en ce qui concerne pas mal de choses qui touchent le domaine de la photographie (mais pas seulement), qui intéresse un grand nombre d'entre nous, il n'en était rien, bien au contraire.

Je vais prendre un simple exemple: DXO testé à de nombreuses reprises sur Cuk.ch, la dernière fois ici.

La version Mac, pour PowerPC, mettait près de 5 minutes à développer un Raw de 12 MP sur mon PowerBook G4 17 tournant à 1 Ghz.

Normal me direz-vous! Une telle antiquité, qui a tout de même trois ans (trois ans… mais rendez-vous compte!), ça ne peut que se traîner dans ce genre d'activité qui met à contribution le processeur et le disque dur à fond les turbines.

Ouais ouais, d'accord. Sauf que dans le test du Quad que j'avais écrit en janvier 2006, j'avais remarqué que le même traitement prenait encore 1 minute et 50 secondes. C'est mieux n'est-ce pas?

Oui certes.

Et sur mon Macintel? Si j'utilise la version Mac, pas encore universalbinarysée, j'arrive, pour la même image, à 4 minutes et 50 secondes.

Comment? C'est bien la preuve que les processeurs Intel ne sont pas meilleurs que les PowerPC?

Que nenni. Je lance Windows, sur la même machine, et je télécharge DXO, pour ce système.

Je développe mon image fétiche: 56 secondes! Deux fois plus rapide que le Quad G5!

Vous voyez où je veux en venir?

Non?

Décidément, j'ai parfois de la peine à être clair.

Je m'explique: je ne prétends pas que le G5, ou les processeurs PowerPC en général sont mauvais. Ils se montrent très performants en vidéo professionnelle, là où les softs étaient optimisés juste pour eux.

Mais justement! Trop souvent, et DXO n'est qu'un exemple (je sais que pas mal de pros ont constaté les mêmes différences de vitesse avec PhotoShop sur PC, ou Capture One) ces logiciels étaient développés en priorité pour les processeurs Intel.

Au point que j'ai failli acheter un PC rien que pour pouvoir installer DXO dessus, et ne plus attendre des plombes (souvent, je lançais ce travail avant d'aller me coucher) que mon développement de 30 images Raw soit effectif.

Et cela bien avant l'arrivée des nouveaux processeurs. Parce que plusieurs lecteurs me disaient leur désolation il y a de nombreux mois déjà, de voir que je comptais mes développements en minutes, alors qu'eux le faisaient en dizaines de secondes sur leur PC au travail, alors qu'ils avaient un Mac à la maison.

Ce dimanche, je suis revenu d'une promenade avec Basile et Ciboulette (c'est mon chien), et j'ai passé 33 images Raw de ce chouette moment dans DXO.

Pour ce faire, j'ai démarré mon Mac sous Windows.

Il m'a fallu 34 minutes pour que toutes les images soient converties en JPEG, tous traitements confondus.

Oui, 34 minutes, en comptant les transitions entre les images, les sauvegardes et tout et tout.

Cela nous fait en temps réel à peu près une minute par photo.

Certes, c'est plus que les 18 secondes pour chaque photo demandées par Capture One en mode Mac (voir humeur ici), mais il faut savoir que DXO fait un nombre de corrections énorme (DayLighting, correction des aberrations chromatiques, corrections du vignettage, du manque de piqué et du bruit), alors que CaptureOne ne fait lui pratiquement que développer les images, en suivant vos réglages, tout en les débruitant lui aussi, il est vrai.

Alors voilà! Évidemment que je suis content, heureux de pouvoir profiter, comme ceux de là-bas, de ce gain extraordinaire de vitesse.

Évidemment aussi que je me réjouis de n'avoir plus besoin de redémarrer sur Windows (qu'il est moche, mon Dieu qu'il est moche, même sur Mac), et de pouvoir profiter à la fois des avantages extraordinaires de MacOSX ET de ceux de DXO, dans une version Universal Binary promise pour dans quelques mois (mais grouillez-vous les gars, bon sang!).

Dès que cette version sera disponible, je ne doute pas une minute qu'elle sera aussi rapide que celle développée sous Windows. La preuve? Capture One a multiplié par 9 sa vitesse de traitement entre mon G4 et le Mac à base de processeur Intel, dans sa version Universal Binary.

Raison pour laquelle, je persiste et signe: le Monsieur avec les petites lunettes rondes, assez classe dans son tee-shirt noir, ne nous aurait-il pas, à l'insu de son plein gré, pris pour des cons, depuis disons… quelques années?

Petite impression confirmée par l'annonce du MacBook 17 pouces, qui lui inclut un FireWire 800, incroyablement disparu sur le MacBook 15, alors qu'il équipait les PowerBooks depuis longtemps. Ça me rappelle le premier 17 pouces G4 qui n'était pas équipé de l'USB 2, qui existait depuis des mois ailleurs, alors que quelques semaines plus tard, le deuxième modèle en était équipé.

Oui, un vilain petit doute me tenaille, là…

72 commentaires
1)
FT'e
, le 26.04.2006 à 01:02
[modifier]

La chose est complexe. Chaque architecture de processeur a des forces et des faiblesses bien spécifiques. C’est vrai lorsque l’on compare PowerPC et x86, mais c’est également diablement vrai lorsqu’on compare un Pentium 4 et un Core Solo/Duo.

Qui n’a pas encore vu les benchmarks Core Duo vs Pentium 4 Extreme machin vs Opteron bidule ? Pour un processeur basse consommation, ce Core Duo affiche des performances assez incroyables.

Intel se serait foutu de la gueule des milliards d’utilisateurs de PC depuis des années ? Et Jobs de nos petites gueules à nous ? Bin oui. Et non. La technique est une chose, le marketing en est une autre, et les deux combinées donnent pour l’un des processeurs peu efficaces mais cadencés à des fréquences infernales pour compenser, la dissipation thermique étant celle que l’on sait, et pour un autre des processeurs efficaces énergétiquement et puissancement parlant, mais qui font un peu plus que peiner à grimper en fréquence…

Et s’il n’y avait que ça… C’est que le marché PowerPC n’est pas un si gros marché que ça. Développer des compilateurs extrêmement pointus est une tache pour le moins ardue (et couteuse) qu’il faut bien rentabiliser commercialement. Les compilateurs x86 sont à peu près tous fichtrement plus évolués. A moins de se palucher les optimisations à la main, point de salut.

Quant à AltiVec… C’est une petite merveille de puissance. Les derniers G5 sont des bombes dès que l’AltiVec entre en scène. Seulement voilà. Il faut que les logiciels soient optimisés spécifiquement pour. Principalement à la main, ou en utilisant les quelques librairies spécifiques existantes.

Dernier point que je voulais soulever… Ces Core Solo/Duo sont une toute nouvelle architecture chez Intel, encore une. Comparer la dernière évolution en date avec une concurrence qui traine la patte depuis des mois et des mois, forcément, ça biaise un peu le point de vue. Freescale ex-Motorola est à la rue depuis belle lurette et IBM se concentre sur un marché console beaucoup plus profitable qu’Apple.

Ce changement est une excellente chose. On ne sera plus en avance (hélas), ni en retard (heureusement). Les optimisations réalisés pour Windows seront grandement utilisables sur MacOS X également (Photoshop, DxO, etc). On peut déjà multibooter en pagaille (ici: MacOS X + Windows XP + Linux sur le meme Mac mini) et prochainement multivirtualiser à coin…

Je vous dis pas comme je l’ai mauvaise de voir mon Mac mini compiler en gros 7 fois plus rapidement que mon PowerBook 17″ de quelques mois beaucoup plus cher. Enfin, c’est la vie (informatique). :)

2)
satellio
, le 26.04.2006 à 01:12
[modifier]

Que voilà un excellent commentaire ! Clair, bien écrit, pertinent et mesuré. Bravo !
(Bon, faut dire que l’article était bien aussi, hein, François ?) ;-)

—–
— Le tout-venant a été piraté par les mômes. Qu’est-ce qu’on fait ? On s’ risque sur le bizarre ?

3)
rIO
, le 26.04.2006 à 03:46
[modifier]

Disons qu’il y a plusieurs facteurs;

– le G4 voire le G5 nécessitent une optimisation des logiciels pour vraiment en tirer partie, ce qui n’est pas le cas des procs intel en général
– même si il fut un temps ou lesdits G4/G5 étaient (comparativement aux procs qui leur étaient contemporains) très performants, le temps, ça passe… et les choses changent :-)
– le core duo est un excellent processeur, ce qui ne veut pas dire que tous les processeurs intel le précédant l’étaient également ;-)
– sans financement importants, les G4/G5 ont eu une forte tendance à stagner (d’ou également la mise en avant de l’altivec + optimisation) pour rattraper le coup quand on peut)

résultat, oui, à l’heure actuelle, il vaut probablement mieux un intel qu’un quad g5 … à moins d’appli tirant partie de l’altivec, et encore… mais c’est pas vraiment étonnant, si ?

Bref, évidemment qu’il y a eu plusieurs passages de marketing bien gras qui tache… reste que ce n’était pas toujours des conneries — oui, par moment les macs étaient plus rapides que les intels; oui, optimiser un logiciel permettait de rattraper le coup également… mais évidemment, tous les logiciels ne sont pas optimisés…

4)
G4Beige
, le 26.04.2006 à 04:33
[modifier]

Woaaaaw…. François se réveille enfin, moi qui le croyais drogué par Apple…. (mais non, je plaisante…).

C’est clair qu’il y a eu de l’effet marketing des 2 côtés….
Mais bon, Apple (qui nous avait habitués à n’avoir que le top du top dans nos machines) s’est vu forcée de baisser ses prix, donc de diminuer les coûts de production. Ce qui a fini par inverser la tendance. Au lieu d’avoir toujours le top du top, Apple a commencé par nous servir des technologies recyclées. Au début, ça passait assez bien car passer des 10Mo du SCSI à l’ATA-33 puis 66 ne nous a rien fait perdre en performances, bien au contraire. En plus, il était désormais possible d’acheter certains périphériques à des prix raisonnables.

L’adoption de l’usb, toujours dans l’optique de diminuer les coûts (développer un successeur au bus ADB aurait été hors de prix) sembla un pas vers l’ouverture, mais il signa en fait le déclin des technologies maison (fini le démarrage au clavier…). Désormais, Apple utilise dans ses machines énormément de technologies qui viennent d’ailleurs et on peut enfin comparer les performances.

Le core duo est un processeur qui semble prometteur, ce qui ne veut pas dire qu’Intel est meilleur qu’IBM ou Motorola/Freescale. Le Pentium IV est une m… sans nom (ce n’est pas pour rien qu’AMD a réussi à devancer Intel en termes de parts de marché). En fait, actuellement Intel n’a d’avance que dans un seul domaine : les processeurs pour portables (même si théoriquement les processeurs fixes à venir semblent prometteurs). Hors, c’est justement sur ce marché qu’Apple mise.

Pour ma part, j’aurais préféré une fusion entre les 2 types de technologies développées par Intel et IBM, ou tout au moins, un rapprochement, car si Intel domine dans le domaine des portables, IBM garde l’avantage en terme de puissance pure sur les machines fixes. Allez faire un tour sur
le top 500 des supercomputers et vous constaterez le nombre de machines IBM dans les premiers….

Je ne pense pas que le PowerPC ait dit son dernier mot, ni que l’architecture x86 aie gagné. On se retrouve dans la position qu’occupaient le communisme et le capitalisme; si le communisme s’est cassé la gueule en premier, le capitalisme va réussir à se casser la gueule de manière encore plus forte afin de prouver sa supériorité.

Ceci dit, si Apple a réussi à faire tourner OS X sur un processeur Intel, on ne retrouve de loin pas l’optimisation que l’on avait pour un PowerPC. Les développeurs PC savent comment exploiter au mieux les ressources de la machine, alors que les développeurs Mac, ont parfois moins poussé leur optimisation, surtout pour des applications n’ayant pas vraiment d’équivalent PC. Espérons que d’avoir la même technologie les pousse à optimiser leurs logiciels au maximum. Mais il serait bon qu’Apple comprenne enfin qu’OS X aussi a besoin d’être optimisé, et qu’ils ne pourront pas se battre en mettant des composants bas de gamme dans leur machines.

Le nouveau Mac Book Pro semble tenir compte des remarques des acheteurs potentiels qui se plaignaient de la disparition du FireWire 800 entre autres…. Si Apple continue dans cette voie et retrouve le chemin de la perfection, alors l’avenir d’Apple semble meilleur. En fait, nous saurons vraiment si Apple a su tourner la page de l’élitisme quand les Mac Books normaux seront annoncé. Si la machine embarque une « vraie » carte graphique et si la prochaine révision du MacMini en comprendra une aussi (c’est quasi son seul défaut), alors je recommencerai à croire en Apple.

Si en plus, ils nous sortent un successeur au G5 qui permette d’avoir plus de disques en interne et propose un espacement plus grand entre les ports PCI-Express (ce qui serait logique mais aussi une première dans le monde informatique), alors je serai totalement rassuré et enfin, j’aurai à nouveau foi en Apple.

5)
G4Beige
, le 26.04.2006 à 04:53
[modifier]

En passant, un détail me titille : Quid des transitions faciles ?

Mathematica traduit en quelques heures, facile et tout et tout….

Encore du bourrage de crâne ?

En tout cas il semblerait que pas mal de développeurs aient du mal à nous sortir des versions universal Binaries….

Il va me falloir payer pour la transition de Digital Performer….

Et en plus, je m’aperçois que Civilization IV en cours de traduction Mac, ne serait pas universal Binary……

Encore une arnaque ?

Si je me vois forcé d’acheter un G5 pour jouer ou continuer à travailler sans payer tous les 12 mois 300 balles, alors, je vais m’acheter un PC, un vrai, pas cher et tout…..

6)
PSPS
, le 26.04.2006 à 05:15
[modifier]

François, je pense exactement la même chose depuis l’acquisition de mon mon premier Mac, un SE 2/40 payé 28 000 Francs Fançais de l’époque quelques semaines avant la sortie du SE 30, quatre fois plus puissant… C’est pourquoi, depuis, je m’équipe systématiquement de modèles en fin de vie : plus de regrets, ni de mauvaises surprises du type de celles que tu dénonces, avec raison

PS.

7)
Florent
, le 26.04.2006 à 06:20
[modifier]

Petite question, est-ce qu’un soft Intel seulement est plus rapide qu’un UB ou ça change rien ?

8)
François Cuneo
, le 26.04.2006 à 06:24
[modifier]

Tu veux dire quand tu dis « Intel » Intel pour Windows?

Je ne sais pas vraiment. Faudrait que je compare Capture One pour Windows et Capture One Universal Binary. Je vais peut-être essayer.

9)
Obi1
, le 26.04.2006 à 06:44
[modifier]

On peut imaginer que ces softs sont développés sur Windows et ensuite portés sur Mac. Le portage se fait sûrement de la façon la plus économique et donc pas de la façon la plus efficace.

Le fait que DXO soit tellement plus rapide sur Intel n’indique pas directement que le processeur Intel soit tellement « meilleur ». Eventuellement que les développeurs de DXO ont fait usage de particularités Windows/Intel qui n’existent pas sur OS X/PowerPC et qui sont émulées plus ou moins maladroitement lors du portage.

C’est sûr qu’on se rend compte que le PowerPC n’est pas aussi supérieur que l’a fait croire le marketing d’Apple. Mais il n’est pas aussi mauvais que le laisse croire des logiciels portés depuis une autre plateforme.

10)
Invite
, le 26.04.2006 à 06:49
[modifier]

L’adoption de l’usb, […] signa en fait le déclin des technologies maison (fini le démarrage au clavier…).

J’ai un clavier USB MacAlly et je démarre toujours au clavier.

11)
François Cuneo
, le 26.04.2006 à 06:53
[modifier]

Vous savez, le copains qui me parlaient par exemple des performances de DXO, ou d’autres logiciels Photo, tellement meilleures sur PC, le faisaient bien avant l’arrivée des Yonah CoreDuo.

C’était avec ces infâmes Pentium IV!:-)

13)
Inconnu
, le 26.04.2006 à 07:31
[modifier]

Message personnel à l’équipe de développement Quicktime: dites les gars, c’est quand que vous nous donnez une vraie version de QT pour Mac Intel? L’encodage est tout sauf optimisé, on se croirait encore sur un G4.

14)
Franck_Pastor
, le 26.04.2006 à 07:44
[modifier]

Petite impression confirmée par l’annonce du MacBook 17 pouces, qui lui inclut un FireWire 800, incroyablement disparu sur le MacBook 15, alors qu’il équipait les PowerBooks depuis longtemps. Ça me rappelle le premier 17 pouces G4 qui n’était pas équipé de l’USB 2, qui existait depuis des mois ailleurs, alors que quelques semaines plus tard, le deuxième modèle en était équipé.

Moralité : éviter autant que possible d’acquérir les premiers modèles ;-)

15)
Florent
, le 26.04.2006 à 08:13
[modifier]

Non non je parle de soft MacOS X uniquement pour Intel sans le moindre code PPC !

16)
Claude Mouginé
, le 26.04.2006 à 08:23
[modifier]

Bonjour à tous,

Je suis bien d’accord avec l’humeur de François (voir mon commentaire sur les résultats financiers d’Apple). Et encore, on ne parle que d’utilisation personnelle, parce que si on se mettait à parler utilisation en réseau d’entreprise, alors là…. Autant se tirer une balle dans le slip…

17)
cerock
, le 26.04.2006 à 09:29
[modifier]

Comme cela à déjà été dit… le processeur n’est pas forcement responsable des lenteurs d’une application. Tout dépend de l’optimisation du logiciel. On peut utiliser un cluster de 10 machines sans pour autant être plus rapide que si on l’utilisait sur une seul. Par contre si les développeurs ont bien fait leur travail…
Je trouve que c’est un des points positifs du passage de apple sur intel. Une boite comme DXO est obligé d’optimiser son code pour windows (concurrence oblige)… ce code sera donc plus ou moins optimisé pour nos mactel. Sur PowerPC, on pouvez déjà être bien content que l’entreprise est bien voulu porter son application.

Par contre c’est sur que je me réjouit de la mise a jour de DXO pour mactel… ce future gain de temps ne va pas sent me déplaire. C’est la seul reproche que je faisait à DXO depuis son achat (j’avais craqué en lisant tes articles François… merci)

A+

18)
6ix
, le 26.04.2006 à 09:48
[modifier]

Comme cela a été dit et redit, cela reste difficile de dire qu’un processeur est forcément meilleur qu’un autre: optimisation, portage,… plusieurs raisons en sont l’origine.

Qui plus est, un processeur peut être meilleur qu’un autre pour certaines opérations, et moins bon pour d’autres. Il existe un site avec les comparaisons de nombreux processeurs, mais je n’ai plus l’adresse malheureusement.

C’est sûr, Jobs sait vendre ses produits….

Reste que le G5 était un excellent processeur quand même. Et le Pentium, bien que rapide sur certains points, devenait de plus en plus merdique… Heureusement pour nous, Intel est passé à autre chose niveau architecture, et cela semble bien parti.

Comme plusieurs je pense que la transition vers Intel rendra les choses plus faciles. Et Apple ne pourra pas se cacher derrière un processeur différent, mais lutter avec ses armes. Tant mieux pour nous.

19)
alibigood
, le 26.04.2006 à 10:13
[modifier]

Ce n’est pas le G4 ou le G5 qui sont en cause, mais les circuits ASIC spécifiques pondus par Apple qui ne valent rien ( chipset).
D’ailleur maintenenant ils utilisent les modèles de chez intel.

20)
alec6
, le 26.04.2006 à 10:47
[modifier]

‘tain !
J’ai posté hier sur l’humeur précédente une info d’importance il me semble, mais personne n’ai allé jeter un coup d’œil ! Ouiiiiin personne ne m’aime !!

Bis repetita :

Je viens de retrouver aussi cet extrait d’article de la mort qui tue:
…I also believe that Apple will offer in OS X 10.5 the ability to run native Windows XP applications with no copy of XP installed on the machine at all. This will be accomplished not by using compatibility middleware like Wine, but rather by Apple implementing the Windows API directly in OS X 10.5.

La suite de l’article c’est sur ce site (en anglais)
Si ces suppositions sont avérées… les conséquences peuvent en être immenses !

Alexis… tous les défauts !

21)
Inconnu
, le 26.04.2006 à 11:00
[modifier]

Renaud: Quicktime Pro est inclus dans Final Cut Studio qui existe desormais en Universal Binary…
Peut etre veux-tu depenser les 39,- demandes par Steve Jobs pour beneficier de cette « avancee » ?
Alec6… Je ne sais pas si Microsoft laissera faire ce que suggere ton article… ou alors c’est qu’ils vont prendre 50% d’Apple pour recolter une substantifique manne de cette fonctionnalite.

@ Work || @ Home

22)
alec6
, le 26.04.2006 à 11:05
[modifier]

En d’autres termes et pour faire bref :
1 – Apple développerait un système X.5 uniquement pour Intel (adieu les PPC)
2 – Ce système Unix permettrait de faire tourner les applis écrites pour win XP sans autre forme de procès en intégrant une petite partie du code XP (pour plus d’info lire l’article en référence, héritage de 1997-2001)
3 – les Adobes et consorts ne développeraient qu’une seule version de leur logiciel…
4 – toute ou partie de la logithèque windows serait jouable sous os X.
5a – on peut même imaginer que ce système soit utilisable sur un pc lambda,
5b – qu’Apple abandonne ses belles mais chères machines ou ne conserve que des produits de luxe pour afficionados riches,
5c – qu’Apple se concentre sur son système, ses Ipod (et encore…), son ITMS et autres services universels lucratifs…

Alexis… tous les défauts ! voyant extralucide à ses heures !

23)
Franck_Pastor
, le 26.04.2006 à 11:14
[modifier]

Alec6, qu’Apple laisse tomber tout le parc existant en PowerPC pour son prochain système d’exploitation, prévu pour la fin de cette année seulement ??? Pour Apple, ce serait se flinguer pour rien. C’est d’ailleurs valable pour Adobe et ses applis.

Et j’ai beaucoup de mal à croire qu’un système Unix puisse faire tourner une appli Windows « en natif »… N’étant pas spécialiste, je ne peux pas développer.

25)
alec6
, le 26.04.2006 à 11:23
[modifier]

Ha, je viens de retrouver un autre article de ce fameux Cringely avec l’extrait suivant :

Remember Steve Jobs’ first days back at Apple in 1997 as Interim-CEO-for-Life? Trying to save the company, Steve got Bill Gates to invest $150 million in Apple and promise to keep Mac Office going for a few more years in exchange for a five-year patent cross-licensing agreement? The idea in everyone’s mind, of course, was that Microsoft would grab lots of Apple technology, which they probably did, and it quite specifically ended an Apple patent infringement suit against Microsoft. But I’m told that the exchange wasn’t totally one-way, that Apple, in turn, got some legal right to the Windows API. That agreement ran for five years, from August, 1997 to August 2002. Even though it has since expired, the rights it conferred at the time still lie with the respective companies. Whatever Microsoft grabbed from Apple they can still use, they just aren’t able to grab anything developed since August 2002. Same for Apple using Microsoft technology like that in Office X. But Windows XP shipped October 25, 2001: 10 months before the agreement expired.

Lire l’article en entier .

Alexis… tous les défauts ! voyant extralucide à ses heures !

27)
alec6
, le 26.04.2006 à 11:33
[modifier]

Nicolas,
Cringely fait références aux critiques judicieuses de Daring Fireball en effet. Au moins nous avons la thèse et son antithèse…

Mais qui aurait parié un kopeck sur le passage à Intel l’année dernière ?

Alexis… tous les défauts ! voyant extralucide à ses heures !

28)
Inconnu
, le 26.04.2006 à 11:35
[modifier]

Mirko: je veux bien acheter la version Pro, mais quelle garantie que ce soit une version réellement optimisée?

29)
6ix
, le 26.04.2006 à 12:41
[modifier]

Concernant l’article sur le futur de Mac OS, je ne préfère pas trop m’avancer… Cela peut avoir du bon, mais du moins bon également.

Depuis l’annonce du passage à Intel, on parle de plus en plus de l’abandon du Mac pour Apple. Pour l’instant, je n’y crois pas. Mais on l’a vu, il suffit parfois d’une annonce surprise et tout va très vite…

Même si le Mac a de moins en moins d’importance au niveau des bénéfices, pour Apple, ce n’est pas parce que les machines ne se vendent plus, mais bien parce qu’Apple a développé d’autres produits qui marchent du tonnerre. Les machines restent une valeur sûre, plus ou moins stable. De plus, un gros avantage dans l’offre d’Apple est justement d’avoir un ensemble de la machine au périphérique en passant par le système.
Je me dis même qu’en négociant bien la transition amorcée, Apple pourra reprendre un peu de terrain au niveau des machines.
Et le jour où Apple déciderait de lancer son OS sans machine, il faudra faire le poids face au rouleau compresseur Windows.

Finalement, l’un des deux articles cités parle d’un possible changement du noyau de Mac OS; voyez à ce sujet, si cela vous intéresse, la réaction de Hak suite à une news sur Mac4ever.

30)
tonio
, le 26.04.2006 à 13:49
[modifier]

entièrement d’accord. Je suis pour ma part très déçu par Apple dont les prétentions m’avaient toujours parues louches. Mais cette fois, la preuve est là : Mac os X est beau, pratique et tout ce qu’on veut, mais c’est un veau ! Si Windows était un peu plus attrayant (quelle usine à gaz !) et moins sensible aux maladies, je switcherais sans état d’âme.
Boot Camp se retournera peut-être contre Steve : en effet, pourquoi un éditeur de logiciel s’embêterait-il à créer pour notre plate-forme alors que ses produits seront plus performants sous Windows, et plus universels, et ce à moindre coût ?
Entre nous, Steve mérite un bon coup de pied dans le derrière, et c’est peut-être ce qui va lui arriver…

31)
alec6
, le 26.04.2006 à 13:51
[modifier]

6ix : « Et le jour où Apple déciderait de lancer son OS sans machine, il faudra faire le poids face au rouleau compresseur Windows. »

Ben… c’est ce qui se passe ne ce moment, non ? avec ou sans machine.

Quel intérêt sinon à sortir Boot Camp, puisque les éditeurs de logiciels ne vont pas se gêner pour ne plus porter leur logiciel sur osX ?

Quel intérêt à devenir compatible avec intel puis être conçu pour in fine ce processeur en ne faisant tourner que des applis pour Mac ?

Pourquoi Apple n’a t’il pas sorti de nouveaux design pour ces mac intel ? pour ne pas « choquer » les mac adicts ou pour faire des économies de design en laissant tomber à terme ces bestioles?

Je n’ai aucune réponse, que des suppositions… on peut aussi imaginer qu’Apple se rapproche du monde Unix/Linux/GNU en devenant une alternative aux os de ce monde là.

Quoi qu’il en soit, Apple semble au meilleur de sa forme financière et peut se permettre un virement de bord supplémentaire, naviguer au près seré si ce n’est bout au vent ne mène pas loin. Le bon plein conviendrai mieux à notre bel esquif !

Alexis… tous les défauts ! voyant extralucide à ses heures !

32)
jeje31
, le 26.04.2006 à 14:19
[modifier]

« Entre nous, Steve mérite un bon coup de pied dans le derrière, et c’est peut-être ce qui va lui arriver… »

Ouais, faudrait quand même pas oublier que si Apple en est à intégré des puces Intel et à permettre (et encourager) l’utilisation de Windows XP sur ces machines, c’est parce qu’elle est en position de force, qu’elle a une assise technique, marketing et financière que beaucoup de sociétés (tous domaines confondus) doivent envier.

Et si Apple en est là, elle le doit à Steve Jobs: sans lui, nous serions tous déjà sur PC depuis 7 ou 8 ans !

Moi, j’ai confiance, malgré les questions légitimes qui peuvent se poser.

33)
6ix
, le 26.04.2006 à 14:24
[modifier]

6ix : « Et le jour où Apple déciderait de lancer son OS sans machine, il faudra faire le poids face au rouleau compresseur Windows. »

Ben… c’est ce qui se passe ne ce moment, non ? avec ou sans machine.

Quel intérêt sinon à sortir Boot Camp, puisque les éditeurs de logiciels ne vont pas se gêner pour ne plus porter leur logiciel sur osX ?

Sans machine, j’entends par là qu’Apple abandonne le Mac, et offre OS X sur n’importe quel PC.
Ce qui se passe en ce moment? C’est un point de vue… Savoir exactement quelle est la stratégie d’Apple avec ce Boot Camp est difficile. Pour moi, cela peut aller d’un côté comme de l’autre. Et comme dit avant, pour l’instant je penche plus sur la continuation de machines.

Pourquoi Apple n’a t’il pas sorti de nouveaux design pour ces mac intel ? pour ne pas « choquer » les mac adicts ou pour faire des économies de design en laissant tomber à terme ces bestioles?

Peut-être… Ou tout simplement car le design actuel est tout simplement excellent. Inutile de changer pour faire moins bien… Et franchement, tant au niveau du iMac, du PowerBook/MacBook que du iPod, il devient difficile de faire vraiment mieux avec un design complètement différent. Mieux vaut paufiner l’actuel d’après moi.

34)
nicos
, le 26.04.2006 à 14:58
[modifier]

@alec6: à fond avec toi pour ton commentaire 22. C’est par là que ca se passe! Evidemment, ca va etre un peu plus dur a assumer de vouloir avoir des belles machines

Par contre pour ton commentaire 27 – si tu avais bien lu toutes les interviews de Jobs, tu n’aurais pas ete surpris. Je suis tombé l’autre jour sur une vieille revue Mac de 2001 (au fond de la pile de magazine dans les ch..) Jobs parlait de chose et d’autre. Et qu’elle ne fut pas ma surprise, noir sur blanc: « des les debut, OS X a ete concu pour fonctionner sur processeur Intel ». En 2001. Personne n’a voulu l’entendre. Le reste, as they say, is history…

35)
henrif
, le 26.04.2006 à 15:28
[modifier]

Ce dimanche, je suis revenu d’une promenade avec Basile et Ciboulette (c’est mon chien), et j’ai passé 33 images Raw de ce chouette moment dans DXO.
Pour ce faire, j’ai démarré mon Mac sous Windows.
Il m’a fallu 34 minutes pour que toutes les images soient converties en JPEG, tous traitements confondus.

Ce dimanche, je suis revenu d’une promenade avec ma compagne (nous n’avons pas de chien) et j’ai terminer les 36 photos de mon film lors de ce chouette moment.
Puis, j’ai porté la pellicule chez le photographe en ville.
Il faudra un certain temps au photographe pour que toutes les images soient tirées sur papier brillant, tous traitements confondus.
Pendant ce temps, en 34 minutes, j’ai acheté le pain, discuté avec des amis rencontrés en ville et pris l’apéro.

36)
nlex
, le 26.04.2006 à 16:11
[modifier]

Je comprends pas toute cette excitation : même si on s’est fait bluffé au début, tout le monde savait que les G4 était lents. C’est d’ailleurs pour ça que je n’ai jamais acheté de G4, j’ai gardé mon G3 et acheté le premier G5… qui finalement n’est pas non SI rapide que ça (enfin suffisament pour travailler sans problemes mes images…). Mais ça TOUT LE MONDE LE SAVAIT ! c’était écrit dans tous les sites macs… vous allez pas me dire que vous croyez ce que dit Jobs dans ses keynotes non plus ?

Maintenant le probleme est en passe d’être réglé et on ne peut pas en vouloir à Steve Jobs d’avoir voulu vendre ses machines ! Vous vouliez quoi ? La mort du Mac (« oui nos machines sont lentes ne les achetez pas… »). Steve à joué de malchance avec Motorola puis IBM. Maintenant il suffit d’attendre la fin de la transition materiel et logiciel et tout ira pour le mieux :)

De tout façon si les ventes n’augmentent pas apres la transition et l’arrivé du prochain OSX et de nouvelles machines avec un nouveau design, ça veut dire que le Mac ne pourra JAMAIS faire son retard. Mais pour le moment, il n’y pas trop raison de se plaindre, je trouve même que les bons choix sont opérés !

37)
Claude Mouginé
, le 26.04.2006 à 16:36
[modifier]

Citation :
« Je n’ai aucune réponse, que des suppositions… on peut aussi imaginer qu’Apple se rapproche du monde Unix/Linux/GNU en devenant une alternative aux os de ce monde là. »

C’est déjà en cours… C’est bien pour ça que j’ai écrit dans mon commentaire à propos des résultats financiers d’Apple que la prochaide version de MasOsx (ou la suivante) serait un Linux avaec une couche graphique..

38)
rIO
, le 26.04.2006 à 18:10
[modifier]

Claude Mouginé: franchement, ça serait étonnant un passage sous linux — XNU a plusieurs avantages (faible latence pour l’audio, iokit, etc) par rapport à linux…

Maintenant, pourquoi pas, après tout, mais ça semble beaucoup de boulot pour pas grand chose de plus… Et quitte à changer complètement de kernel pour avoir de meilleurs perfs côté serveur, ils feraient mieux d’aller du côté de solaris ;-) [reste que franchement Apple ne pousse pas trop le côté serveur hein..]

Quoi qu’il en soit, un changement de kernel n’aura de toute façon que peu d’impact pour l’utilisateur (dans le sens, ça ne changera fondamentalement rien à l’utilisation d’un mac, si ce n’est peut être améliorer certaines performances… (ou les diminuer, eg audio..)

finalement similaire à la transition intel: tout ça, c’est sous le capot, pour l’utilisateur rien ne devrait être plus que ça « visible ».

Reste que même s’ils décident de changer de kernel, et d’opter pour un kernel linux, ce sera forcèment un kernel lourdement customisé.

Théoriquement Apple peut décider de faire ce qu’il veut, mais bon… ça me semble vraiment beaucoup de boulot pour pas grand chose…

Nico

39)
Claude Mouginé
, le 26.04.2006 à 18:34
[modifier]

Nico, je n’ai rien lu qui permette d’affirmer que c’est en cours, mais ce qui est certain c’est qu’il y a un accord en cours de négociation entre apple et le fédora group, qui, pour simplifier, est un peu la branche « grand public » de Red Hat. Pourquoi se rapprocher si ce n’est pour faire des choses ensemble ? Le travail n’est pas aussi énorme que ça, il me semble. Bien sûr les deux kernels sont différents, mais il y a pas mal d’appels systèmes qui non seulement sont identiques, mais utilisent les mêmes paramètres. Certes, il y a quand même des différences, et non des moindres. Pourquoi faire ça ? Pour se rapprocher de l’Open source, avec tout ce que ça apporte, meêm pour Apple.. Quand on sait qu’IBM l’a fait…

40)
alec6
, le 26.04.2006 à 18:49
[modifier]

[34] 6ix

Personnellement, le design des machines actuelles n’est pas si parfait que ça !
L’alu 15 est une véritable savonette, il lui manque un clic droit, une caméra amovible ou orientable (histoire de montrer autre chose que sa triste tronche aux tronchus d’en face), un clavier numérique bien plus utile qu’un clavier lumineux (quand des touches blanches et des lettres bien noires suffisent amplement), un tracpad/tablette graphique, quelques touches programmables au choix. un machin pour éjecter les CD coincés… etc.

Alexis… tous les défauts

41)
gaya
, le 26.04.2006 à 19:24
[modifier]

ça m’a fatigué de lire votre petit coup de gueule jusqu’au bout…

une p’tite balade le dimanche, des petites photos du toutou, et sitôt rentré sitôt devignetté avec dxo.
Qui se soucie d’un vignettage qui ne se remarque que parce qu’on le retire.
Arrêterez de vous souciez de vos kilo (gramme, euro, octet) de matériel, et revenez à l’essentiel, sinon à l’argentique.

42)
zitouna
, le 26.04.2006 à 20:38
[modifier]

henrif 36, gaya42 ;-))
Un vilain doute m’habite: et si l’argentique disparaissait!
z

43)
Inconnu
, le 26.04.2006 à 20:55
[modifier]

Zitouna: mais non, l’argentique a de longues années encore devant lui, c’est certain.

44)
Chichille
, le 26.04.2006 à 21:46
[modifier]

Zitouna: mais non, l’argentique a de longues années encore devant lui, c’est certain.

Probablement. En tout cas, il faut en profiter tant qu’il est là, apéro compris !

Bof ! Bof ! bof !

45)
Ishar
, le 27.04.2006 à 04:03
[modifier]

Salut François,

Je ne comprends pas très bien ce que tu essayes de montrer dans cette humeur. Tu compares deux applications différentes (DXO pour Mac et DXO pour Windows) et tu en tire des conclusions sur les performances des processeurs : ce n’est pas très honnête. Tout ce qu’on peut dire c’est qu’actuellement DXO fonctionne mieux sur Windows que sur Mac mais ça ne dit rien de la puissance comparée des G4 G5 et des Intel. La comparaison de deux processeurs à l’aide d’applications non prévues à cet effet est impossible. L’importance de l’optimisation de l’application est telle que les résultats ne correspondent à rien. J’ai comparé la même version de Photoshop sur mon PB 1.66 (G4) et sur mon G5 2×2. Les résultats sont à peine meilleurs sur le G5, est-ce à dire que mon G5 n’est qu’une bouse tout juste bonne pour la poubelle ? Non, simplement Photoshop (en tout cas ma version) ne sait pas utiliser le deuxième processeur. Tu peux aussi mesurer le temps mis par Word pour démarrer sur un pc bas de gamme et sur un G5 Quad : le pc sera plus rapide, quelle conclusion faut-il en tirer ? Que 2 G5 dualcore n’arrivent pas à la cheville d’un petit Pentium ?

Tu es un utilisateur et tu ne te soucies pas des spécificités de fonctionnement d’un processeur, tu veux que ça fonce. Bien, c’est ton droit alors achètes-toi une licence DXO pour XP et basta.

A propos des Quad que tu me semble pas trouver si performants que ça, va faire un tour . Cinebench est une application multi plates-formes qui permet de mesurer l’efficacité de la carte graphique et la puissance du processeur lors de calculs de rendus 3D. En classant les machines testées par leur puissance brute (rendu) que ce soit avec un seul processeur ou sur l’ensemble des processeurs on trouve une ribambelle de G5 dans les 20 premiers du classement (sur 264 configurations testées) même si leur vélocité ne dépasse pas 2.7 GHz. Cinema4D d’où est tiré Cinebench n’est pas une application vidéo produite par Apple hyper optimisée pour le G5. Ceci pour signaler que ce « vieux » G5 n’est pas si mauvais que certains voudraient le faire croire.

Pour nlex qui pense qu’un G4 n’est pas vraiment plus efficace qu’un G3, je lui propose de se renseigner sur l’AltiVec qui a été ajouté aux G4 et son effet sur l’accélération des applications graphiques et de traitement d’images. Il reverra peut-être son jugement. S’il n’est toujours pas convaincu qu’il essaye l’application AltivecFractal Carbon (du calcul brut) qui permet d’ignorer les effets de l’AltiVec : j’obtiens un facteur de 5.5 entre les deux méthodes, avec et sans Velocity Engine !

Enfin François, tu penses que le gourou des Macs t’as un peu trompé ? C’est vrai qu’il a réussi à te vendre un MBP 15″ assez cher pour lequel il n’existe pratiquement pas (encore) d’applications et qu’il sort maintenant de son chapeau un 17″ bien plus sympathique pour moins cher. En effet, si j’équipe le 15″ comme le 17″ (un port FW800, un port USB2 en moins et un écran plus petit), le 15″ coûte 200.- de plus !!! Mais ici quelques-uns t’avaient conseillé de ne pas te précipiter, tu as acheté en connaissance de cause. Tu vas avoir encore pas mal de déceptions d’ici à la fin de l’année je le crains. Le monsieur Jobs il a dit 4x plus rapide le MBP, toi tu en as un qui va 9x plus vite alors… ;-) Moi aussi je sais comparer n’importe quoi avec n’importe quoi pour la beauté de l’argument.

46)
François Cuneo
, le 27.04.2006 à 05:16
[modifier]

Ce dimanche, je suis revenu d’une promenade avec ma compagne (nous n’avons pas de chien) et j’ai terminer les 36 photos de mon film lors de ce chouette moment.
Puis, j’ai porté la pellicule chez le photographe en ville.
Il faudra un certain temps au photographe pour que toutes les images soient tirées sur papier brillant, tous traitements confondus.
Pendant ce temps, en 34 minutes, j’ai acheté le pain, discuté avec des amis rencontrés en ville et pris l’apéro.

Henrif, peut-être, n’empêche qu’il te manque un truc dont je rêvais du temps de l’argentique (qui sera bien plus vite mort, Rendaud, que tu le dis, Noir et Blanc excepté peut-être): le contrôle total sur l’image, du début à la fin.

Ça vaut tous les apéros du monde, et à la limite, pendant les 34 minutes, t’as justement le temps d’en boire un!

47)
VRic
, le 27.04.2006 à 06:58
[modifier]

Pourquoi faire ça ? Pour se rapprocher de l’Open source

Remplacer un noyau qui est déjà open source par un noyau open source pour se rapprocher de l’open source?

C’est pas un peu bizarre comme argument?

On peut probablement remplacer un micro-noyau par un noyau mono-bloc façon Linux au lieu de l’améliorer, mais juste « pour se rapprocher »?

Daring Fireball (un excellent blog

J’allais le dire.
Et en effet excellent, puisque je suis toujours d’accord avec lui :-)

Apple (qui nous avait habitués à n’avoir que le top du top dans nos machines) s’est vu forcée de baisser ses prix
(…)
du SCSI à l’ATA
(…)
L’adoption de l’usb, toujours dans l’optique de diminuer les coûts (développer un successeur au bus ADB aurait été hors de prix)

Erreur de perspective: tous les fabricants de quoi que ce soit cherchent toujours à limiter coûts et prix, jamais personne chez Apple ne s’est réveillé en se disant « bon sang mais c’est bien sûr, essayons de faire des économies au lieu de gaspiller en qualité ».

Il faut arrêter avec le bi-mythe « Apple c’est cher avec toutes leurs technologies propriétaires ». Il faut réaliser que le « bon sens populaire » tient ça de « gens du métier » dont j’ai encore récemment rencontré un exemplaire convaincu qu’un Mac, puisque ça utilise des composants propriétaires, alors ça a logiquement besoin de disques et mémoires différents dont il ignore tout, bien sûr. Donc très très cher, comme chacun sait, et ma brave dame on est désolé pour vous mais on peut pas vous aider, faut aller chez Apple. Bien sûr.

(1) il y a très peu de matériel propriétaire dans un Mac et c’est très loin d’être une tendance nouvelle (les composants de l’Apple 1 étaient disponibles dans le commerce et ça n’a pas vraiment changé: en termes de fabrication, le reste c’est de la soudure sans grande différence entre un Mac et un PC)
(2) quand il y a des éléments propriétaires, ce n’est pas par lubie
(3) quand un Mac contient du matériel absent d’un PC, ce n’est pas nécessairement propriétaire, NI facteur de surcoût (les trucs petits simples et bien conçus sont moins chers à fabriquer que les gros complexes; sur les processeurs c’est très sensible: le haut de gamme PPC n’était pas un facteur de surcoût par rapport au haut de gamme x86, comme on commence peut-être à le comprendre avec les modèles Core Duo qui débutent plus chers que leurs prédécesseurs.
(4) là oû il y a un écart de prix, c’est plutôt sur la marge qu’on le trouve, pas sur le coût de production, comme pour les autres marques reconnues (plus tu es gros et reconnu, moins ta production revient cher à qualité égale, du coup l’économie d’échelle à la fabrication, ça vaut le coup de se demander à partir de combien d’exemplaires elle favorise un fabricant de PC, car peu de fabricants de PC produisent individuellement autant qu’Apple. D’ailleurs même IBM a parfois réussi à être déficitaire sur ce segment tout en étant dans les plus gros vendeurs, parce que comme tout fabricant de PC il était en compétition avec des productions de qualité inférieure)

Quand Apple adopte « enfin » des implémentations « non propriétaires », ce qui arrive régulièrement depuis très très très longtemps, ce n’est pas parce qu’ils comprennent soudain ce que les fabricants de PC savent depuis toujours, mais juste qu’il émerge finalement des standards capables de leur servir ou remplacer leurs solutions vieillissantes.

La décision de changer prend du temps, mais ridiculement peu comparé à l’industrie PC, si tant est que ça lui arrive (chacun faisant « comme tout le monde », pas besoin de dessin pour comprendre le problème). Intel et ATI peuvent imposer de nouveaux connecteurs quand ça leur chante, mais sans contraintes de cet ordre quasiment aucun fabricant n’a envisagé d’améliorer la connexion des périphériques en 20 ans. Il est reconnu même hors du monde Mac qu’Apple est responsable de l’essor de l’USB qui végétait sur PC (où les fabricants de périphériques étaient parfaitement satisfaits de ne pas se fouler, puisque de toute façon les fabricants de PC continuaient à inclure les vieux ports, puisque les fabricants de périphériques ne faisaient pas de périphériques USB, etc.)

ADB sur Mac: 87, norme USB: 95, USB sur Mac: 98 avec abandon des précédents. S’il y a acharnement pour des normes propriétaires, franchement ça se voit pas à l’œil nu.

Le Powerbop ne signifiait pas qu’Apple était bêtement élitiste en 93 avant de « comprendre enfin » en 99 l’intérêt d’une « vraie » norme comme Wi-Fi, mais juste qu’on ne risquait pas d’avoir Wi-Fi dans un PowerBook en 93, parce que ça n’existait pas. D’ailleurs en 99 on ne trouvait pas vraiment non plus Wi-Fi dans les PC: l’alternative à la carte Airport « propriétaire » c’était que quelqu’un, quelque part, décide soudain de fabriquer en masse des cartes Wi-Fi que personne n’avait demandé. Pas le genre de choses sur lequel on peut compter à moins de le faire soi-même, justement.

du SCSI à l’ATA

Quand l’ATA plus bête et moins cher est devenu performant, ce qui n’était pas le cas de l’IDE antérieur, Apple l’a adopté. Apple n’était pas irrationellement attachée au SCSI, mais très rationnellement aux fonctionnalités que seul le SCSI permettait. Ce qui ne se limite pas à 2 ou 4 disques internes, mais aussi des périphériques quelconques, externes, chaînables, démarrables dans le cas des supports de données, et inversables avec le mode cible des PowerBook SCSI (y compris ceux à disques ATA, d’ailleurs). Ce pour quoi il a bien fallu conserver SCSI en attendant la disponibilité du FireWire, car ces fonctionnalités n’avaient tout simplement pas d’équivalent.

Nul doute que quand on finira par trouver couramment des disques externes SATA, on trouvera aussi des gens dénigrant Apple pour avoir absurdement fait ça en SCSI puis FireWire depuis 20 ans.

L’adoption de l’usb, toujours dans l’optique de diminuer les coûts (développer un successeur au bus ADB aurait été hors de prix)

Quand l’USB a popularisé en plus performant les fonctionnalités qu’offrait l’ADB depuis 10 ans, Apple l’a logiquement adopté: « développer un successeur au bus ADB » n’aurait pas été « hors de prix », ç’aurait été idiot.

Je ne crois pas qu’on puisse créditer le service comptable d’un choix technique simplement non-idiot.

Ne pas utiliser l’USB avant n’était pas un choix onéreux-élitiste-arrogant, c’était l’inévitable simple bête fait que l’USB n’existait pas encore. Et pour cause: on peut sérieusement douter que l’USB aurait été ce qu’il est sans modèle, mais accordons leur le bénéfice du doute (d’un autre côté, c’est aussi accuser l’alliance Compaq/Intel/IBM/MS d’incompétence que de les supposer ignorants d’un précédent aussi extraordinairement similaire).

Il n’est par ailleurs pas évident que l’USB soit une économie pour Apple; le gain est d’ordre fonctionnel: une norme développée 10 ans plus tard tend à être un peu mieux. En plus d’offrir dans ce cas particulier par sa simple étiquette la perspective de fabricants tiers qui se crèveraient un œil plutôt que de toucher une norme dont le nom contienne Apple.

Il est probable que l’ADB, qui était documenté et dont nos fabricants de périphériques ne se privaient pas, aurait tout aussi bien pu servir sur PC et les débarrasser il y a 20 ans de leurs multiples, gros et onéreux ports non alimentés, non auto-adressés (mais de toute façon non chaînables), dédiés et même pas plus performants (bien au contraire, latences reconnues comme atroces), d’ailleurs NeXT l’a fait .

Mais dans tout ce temps je n’ai vu personne reprocher constamment aux fabricants de PC de n’avoir « toujours pas » adopté la norme ADB à la place des ports dédiés, limités, inefficaces et CHERS: quand on fabrique plusieurs grosses prises différentes et leurs électroniques de contrôle différentes pour n’y brancher qu’1 machin sur chacun, c’est fonctionnellement moins bien mais c’est aussi plus cher qu’un seul petit et chaînable, sans parler des développements logiciels et périphériques distincts. Mais ça bien sûr, ça peut pas être vrai, hein, parce qu’un PC c’est pas cher, c’est bien connu, c’est forcément Apple qui gaspille, forcément.

Je n’ai vu personne non plus critiquer Compaq et Intel pour avoir gaspillé en développant l’USB au lieu d’adopter l’ADB existant et fonctionnellement très proche au débit près (sans grande importance sur les applications originellement déclarées de l’USB: périphériques de saisie, comme l’ADB). Et pourtant l’USB n’était pas si « non-propriétaire » que ça: la version d’Intel comportait des royalties.

De plus, côté économies d’échelle, je rappelle que le port ADB, en plus de peser probablement un 10e des matériaux nécessaires à la fabrication des divers ports obsolètes toujours en vigueur d’un PC (une bonne grosse montagne de déchets et matières premières évitables), ça utilise surtout la même prise pas franchement rare que le S-Video (Y/C), dont je ne vois personne prétendre que c’est un surcoût propriétaire à reprocher aux fabricants de magnétoscopes qui devraient enfin pour faire des économies accepter le Péritel (SCART) 30 fois plus gros que tout le monde aime tant.

49)
Claude Mouginé
, le 27.04.2006 à 18:01
[modifier]

Réponse à notre ami Vric.

Sur l’open source, il y a, me semble t-il, une petite erreur de raisonnement : si je suis bien informé, MacOsX, c’est Unix.. Or Unix n’est absolument pas open source. Il y a bien un vague groupement de constructeurs réunis dans les années 80 par A.T.T. (le propriétaire des droits sur Unix), puis l’OSF qui a accouché de OSF/Motif issu de l’UNIX IBM (AIX pour les intimes), mais ça n’est que la mise (plus ou moins) en commun des apports de quelques constructeurs (IBM, Bull et DEC dans OSF). Ca n’a rien à voir avec l’Open source.

Sinon, pourquoi IBM l’aurait il laissé tomber au profit de Linux ?

En plus, en dehors du problème du noyau, les différences ne sont pas si importantes, en tous cas en mode station (en mode serveur, ça se corse). Les utilitaires portent des noms très proches, voire identiques, et font pratiquement la même chose. Donc, le saut n’est pas si compliqué que ça. Et que dire du nombre de drivers existants sous Linux…

50)
Invite
, le 27.04.2006 à 18:25
[modifier]

Claude Mouginé, lorsque tu vois un commentaire de VRic parlant technique, tu lis, tu apprends et tu dis merci pour l’ info .
Tout cela en n’oubliant pas de cliquer sur les liens qui appuient ses dires.

51)
Okazou
, le 27.04.2006 à 18:37
[modifier]

> Claude Mouginé

Pour limiter la confusion sur les Unix , BSD, FreeBSD, etc.

Bref, pour savoir de quoi l’on parle.


Au nom de l’Europe, j’ai voté NON !
… et la gauche libérale aurait tort de l’oublier.

52)
Claude Mouginé
, le 27.04.2006 à 20:08
[modifier]

Okazou :

« Pour limiter la confusion sur les Unix, BSD, FreeBSD, etc. »
Je parlais de l’Unix ATT, le pur, le vrai, le tatoué…
Les autres, je n’ai jamais pratiqué, donc je me tais.. Et, pour autant que je sache, il ne doit pas en rester des tonnes en services, de ceux là, pas plus que celui que Microsoft avait sorti pour les PC dans les années 80 (j’ai oublié son nom).

Invité :

« Claude Mouginé, lorsque tu vois un commentaire de VRic parlant technique, tu lis, tu apprends et tu dis merci pour l’info. »

Je ne doute pas des dires de Vric, ni de ses compétences, mais personnellement, après 10 ans passés à installer des machines sous Unix chez mes clients, j’y ai un peu touché.. Y compris à OSF/Motif, dont le moins qu’on puisse dire c’est que ce n’est pas celui qui s’est taillé la part du lion.. Et les comparaisons entre Unix et Linux, là encore, c’est du vécu. J’ai une très vilaine habitude : je ne parle que de ce que je connais pour avoir pratiqué.. Je sais, c’est très présomptueux :-)

53)
alec6
, le 27.04.2006 à 20:19
[modifier]

Bon… petit récapitulatif et… grands souhaits (à défaut de soir !)

Premier acte : décor

– On nous a affirmé pendant des lustres (et des ingénieurs en R&D informatique me l’ont confirmé) que le PPC Risc est supérieur et bien plus évolué que les processeur Cisc… à fréquence égale, blablabla…
– Apple laisse tomber le PPC pour Intel
– Miracle ! les applis Mac écrites pour PPC tournent d’un seul coup plus vite avec intel… étrange !
– Abracadabra ! Les mac intel peuvent faire tourner Windows… Linux et consort
– Mystère… personne ne se bouscule au portillon pour développer des applis pour Intel/OSX (ou me trompe-je ?)

Des bruits courrent… comme d’ab’

– Le design des Mac, fer de lance de la politique marketing d’Apple, ne change pas d’un iota à l’arrivée d’Intel… Bizare, cher cousin !
– Le futur osX.5 alias Léopard devrait être « bien diffrent » de ses félins prédécesseurs…

Bien… la technique et moi, ça fait deux et quand je lis Vric, je comprends un peu mieux ou à peu près, mais passons (Un peu agressif Invite, au passage…)Alors je ne m’étendrai pas dans ce marigot…

Deuxième acte : Supputations

– Quel est l’avenir d’Apple dans ces conditions là ? Un matériel cher avec deux systèmes d’exploitation, dont un pour le grand public avec IPhoto, IMovie, IMachin, ITruc et cie et l’autre pour les pros avec les Adobe, Office et consort ?
– Ha bon ? Apple fait du matériel grand public ? sans jeux ?
– Personnellement comme tout designer et graphiste si Adobe ne tourne que sous ouindose, je ne vais pas m’emm à acheter un Mac pour les beaux yeux du gourou…

Troisième acte : Et si… (je me répète)

– Le système X.5 fait tourner les applis ouindose
– le système X.5 n’est conçu que pour Intel
– Le système X.5 est disponible pour n’importe quel PC
– Apple concentre son matériel sur des niches haut de gamme à l’instar de Sony.
– …et vend du matos à 100% des utilisateurs d’ordinateur (et non plus 3%)
– G5 et G4 sont encore soutenus 3 ou 4 ans par bonté d’âme (et encore !)

– ou encore… Apple joue la carte Linux

à mon humble avis c’est l’une de ces deux alternatives qui nous attend, sinon le Mac n’existe plus !

Alexis… once again

54)
Okazou
, le 28.04.2006 à 06:17
[modifier]

> Alec6

« Insensible aux bruits, sourd aux ragots, étranger à toute croyance, fidèle à la pensée. » Une devise qui vaut de l’or par les temps qui courent.

C’est étonnant comme tu me rappelles un copain, très inquiet, qui se demandait juste avant le retour aux affaires « apeuliennes » de Jobs s’il n’allait pas abandonner son Mac pour un PC. Le moment était vraiment mal choisi. Aujourd’hui aussi.
Il n’est pas graphiste mais compositeur de musique contemporaine et ses besoins se limitaient à Finale, pour écrire sa musique, et une liaison entre son Mac et son matos de studio via un boîtier Midi, pour la travailler. Est-il utile de te dire qu’il travaille toujours sur Macintosh ?
Je crois que pour le créateur, un bon outil est un outil transparent et neutre, qui sait se faire oublier. La puissance et ce genre de choses ne sont rien à côté de la cervelle, du talent de celui qui crée. La technique peut devenir rapidement un piège mortel pour l’artiste et pour l’art. Pour tous les autres aussi, d’ailleurs. Une relecture d’Heidegger (Être et temps) sur le chapitre est une nécessité absolue aujourd’hui et même une urgence car il y a le feu qui ronge et qui détruit inexorablement le meilleur de l’homme.

Je trouve extrêment réjouissant et rassurant de penser que Degas peignait avec ses doigts. Même le pinceau était alors trop technique. Idem pour Michel-Ange, Picasso et bien d’autres.
Idem pour la photo. Je pense avec chaleur à Cartier-Bresson, et son Leica, qui ne retouchait rien. La photo, c’est ça : quelque chose à montrer avec la plus grande honnêteté, la plus grande sincérité, la plus grande loyauté, la plus grande vérité, donc la plus grande simplicité. L’indispensable, en photo, c’est les défauts ! Mais surtout : quelque chose à montrer que l’on est seul à avoir vu, senti, ressenti comme ça. Le contraire d’une couverture de Elle, l’opposé d’une belle image. Tiens, là je pense à Wim Wenders.

Ces hommes de qualité sont des artistes, pas des faussaires.

Michel-Ange, Degas, Picasso, Cartier-Bresson, Wenders. Des ringards selon les critères des abrutis de technique. Mais alors, où sont donc les Degas d’aujourd’hui ? Je pose la question sérieusement. Où sont-ils ?
Devons-nous considérer que ce monde, par sa vénalité, est descendu tellement bas que les créateurs d’aujourd’hui ne valent plus un quart de kopek sans leur prothèse technique ?

Pour ma part, si ça peut te rassurer, cher alec6, j’ai bien l’intention de travailler sur mon PowerBook G4 1 GHz Titanium (autant dire un vieux coucou dépassé, selon les fous de la consommite), qui ne m’a jamais trahi, jusqu’à ce qu’il rende l’âme, en souhaitant que ce sera le plus tard possible. Je suis sûr que 10.5 ( et même10.6 ou 10.7) aura alors remplacé avantageusement 10.4 en donnant un coup de jeune à mon biniou, malgré ses rides. Peut-être Apple m’aura-t-il ajouté la possibilité, en option (?) d’utiliser des applis de l’autre monde. Un peu d’archaïsme dans la modernité. Peu m’en chaut (soyons archaïque !). J’attends plus du monde libre (GNU — Gnu is Not an Unix :-) que du néostalinien libéral.

Que trame Apple avec Red Hat ? Je n’en sais foutre rien mais ça ne m’inquiète absolument pas et quand j’entends d’aucuns prétendre que le noyau de notre OS va être dûment remplacé par celui de Linux, je me dis qu’il vaut mieux entendre ça qu’être sourd. Je me dis derechef que puisque nous flirtons désormais, via BootCamp, avec le monde obscur et donc les fiers (!) utilisateurs du plus mauvais système d’exploitation que le monde ait jamais eu à connaître, nous devons nous préparer à subir les âneries sublimes (« forcément sublimes ») des affidés de Micro$oft qui, imaginant dans un délire saugrenu une extravagante complicité entre eux et nous (!), se croieront obligés de venir, de plus en plus souvent, étaler leur savoir (ou ce qu’ils estiment comme tel) sans se rendre compte que l’avenir de l’informatique passe plus que jamais par Unix (« open source » ou pas) — c’est parfaitement inéluctable — et que Windaube, en plus d’être une grosse bouse est aussi une grosse bouse bientôt (pour un être raisonnablement patient) obsolète.

Notre François préféré, inquiet foncier (avec une incroyable détermination et une volonté sans faille), né dans un berceau de doute et de crainte, parvient toujours à infecter les terreaux propices. Il a l’angoisse généreuse. Ça le rassure. Si, si ! Quand il est parvenu à transmettre son anxiété à ses proches (nous sommes bien ses proches, n’est-ce pas ?), son taux d’adrénaline revient rapidement à la normale jusqu’à la crise suivante. Ici encore, ça marche, et comment !

Plus sérieusement, nous devrions désormais considérer que l’acheteur d’un Macintosh acquiert, non seulement le meilleur système d’exploitation possible, mais encore la seule machine qui soit aussi parfaitement en accord avec son OS et ses logiciels (le processeur est vraiment secondaire) et enfin, en option, ledit acheteur s’offre la possibilité de faire tourner les applis du sinistre monde, façon « Qui peut le plus peut le moins ». S’il le faut vraiment
Le sachant, il ne faut pas être bien malin pour ne pas choisir désormais Macintosh.
Bien sûr, il reste possible aux irréductibles de continuer de se vautrer dans la médiocrité de l’inepte Windaube greffé à la va-que-j’te-pousse sur un PC fait de bric et de broc sous le prétexte toujours aussi aberrant de faire comme la majorité (d’ignorants et/ou d’abusés). Si l’on tient à tirer encore et toujours le monde vers le bas, vers le pire…

Il est étonnant et même choquant de rencontrer encore, comme je le vois ici ou là, des gens responsables d’achats et se disant compétents, en fait de parfaits dinosaures à la pensée de dinosaures, évacuer la productivité dont toutes les études montrent qu’elle est à l’avantage des Macintosh, évacuer les coûts de fonctionnement et d’entretien dont d’autres études conviennent qu’ils sont très nettement plus réduits dans un parc de Macintosh et se contenter benoîtement de mettre en avant le seul prix d’achat, qui doit être obligatoirement le plus bas pour être le meilleur. Si ce n’est pas de la pensée courte ça ! La notion de rapport qualité/prix, par exemple, leur a toujours échappé et leur échappe encore. Sidérant ! Je ne savais pas que l’on pouvait naître à l’informatique avec des œillères, sans même un soupçon de vision périphérique et encore moins de curiosité d’esprit. Quant à la logique… Le cerveau des dinosaures, comme leurs œufs, sont parfaitement pétrifiés aujourd’hui et un tiers de siècle d’Unix n’y changera rien.

Savoir et faire savoir qu’un Macintosh n’est pas plus cher, à capacités équivalentes (mais pas identiques, évidemment, le Mac est mieux), qu’un PC mais qu’il est, le Macintosh, cohérent, pratique et plus économique sur le long terme. D’ailleurs, son terme est plus long ! En prime, il est beau, ce qui est la moindre marque de respect que l’on nous doit.

Enfin, pour conclure, la fierté, le chef-d’œuvre, l’enfant chéri de Steve Jobs n’a jamais été et ne sera jamais l’iPod — l’appât, l’esche — ni l’improbable IMTS mais Mac OS X et sa station d’accueil Macintosh — l’hameçon qui ne relâche pas une prise profondément accrochée. C’est un bon père, le Steve, alors c’est pas demain qu’il reniera sa descendance. Souhaitons donc à Jobs de vivre vieux.

Alors, alec6, rassuré ? Bois donc un coup à ma santé !


Au nom de l’Europe, j’ai voté NON !
… et la gauche libérale aurait tort de l’oublier.

55)
alec6
, le 28.04.2006 à 09:28
[modifier]

Je ne sais pas si je me suis bien fait comprendre, mais les deux alternatives que je « vois » dans ma boule de christal me sont toutes deux sympatiques et positives et je les appelle sincèrement de mes vœux sans préférence particulière, le côté obscur de la tripaille technique me laissant de marbre.

A propos d’art et de technique, j’ai fais plusieurs expos de photos ( j’ai encore un site par là ). Un visiteur photographe me demanda des précisions sur l’ouverture, la vitesse et la focale utilisée pour telle ou telle photo présentée… quand je lui ai répondu que je n’en savais rien, que je m’en foutais royalement et que la photo c’était ceci en lui montrant l’un des tirages et non cela en désignant son bel appareil en bandoullière, je vis se déconfire un individu sous mes yeux, incrédule si ce n’est agressif à ma réponse… « Mais non, c’est important, primordial même ! » … « et non ! »

Pour en revenir à nos machines et au logiciel libre, voici un petit article à propos de MySQL en entreprise .

Alexis… tous les défauts !

56)
Claude Mouginé
, le 28.04.2006 à 14:26
[modifier]

Citation d’Alec6 :

« Pour en revenir à nos machines et au logiciel libre, voici un petit article à propos de MySQL en entreprise. »

Merci pour le lien, tout est dit dans cet article..

57)
VRic
, le 28.04.2006 à 15:03
[modifier]

il y a, me semble t-il, une petite erreur de raisonnement

Hola! Une erreur de raisonnement? Moi?
Vite! Voir ça :-)

si je suis bien informé

Ouuuf, tu me rassures, pfiouu. J’ai eu peur.

J’ai le regret de t’annoncer que si tu étais bien informé on l’aurait remarqué. Et que ce n’est pas le cas.

Comme j’ai d’ailleurs fini par le suggérer dans les commentaires des résultats financiers après m’être retenu (pour l’instant?) d’en poster un autre plus long de peur de gêner.

Et que dire du nombre de drivers existants sous Linux…

Eh oui, qu’en dire?

Je parlais de l’Unix ATT, le pur, le vrai, le tatoué…
Les autres, je n’ai jamais pratiqué, donc je me tais..

De ça je déduis que tu as pratiqué Mac OS X, malheureusement.
De ce que tu en as dit je déduis que tu dois être rigolo à écouter.

Et, pour autant que je sache, il ne doit pas en rester des tonnes en services, de ceux là,

Rapport?

celui que Microsoft avait sorti pour les PC dans les années 80 (j’ai oublié son nom)

Xenix

Je ne doute pas des dires de Vric, ni de ses compétences

Manifestement, si. Tu es sûr que tu te relis?

mais personnellement, après 10 ans passés à installer des machines sous Unix chez mes clients, j’y ai un peu touché..

Rapport?

Y compris à OSF/Motif, dont le moins qu’on puisse dire c’est que ce n’est pas celui qui s’est taillé la part du lion.. Et les comparaisons entre Unix et Linux, là encore, c’est du vécu.

Rapport?

J’ai une très vilaine habitude : je ne parle que de ce que je connais pour avoir pratiqué.. Je sais, c’est très présomptueux :-)

Non, c’est rigolo.
Essaie de parler plutôt de ce que tu sais, ça évite de dire des âneries.

Je crois que pour le créateur, un bon outil est un outil transparent et neutre

Ben oui, c’est la différence entre créateurs et techniciens. Comprennent rarement.

Que trame Apple avec Red Hat ? Je n’en sais foutre rien mais ça ne m’inquiète absolument pas et quand j’entends d’aucuns prétendre que le noyau de notre OS va être dûment remplacé par celui de Linux, je me dis qu’il vaut mieux entendre ça qu’être sourd.

Objectivement, c’est vrai qu’on s’en fout. Mais ça pourrait arriver: l’actuel pose des problèmes.

les fiers (!) utilisateurs du plus mauvais système d’exploitation que le monde ait jamais eu à connaître

Le plus mauvais c’était « Windows » avant NT et éventuellement 95, parce qu’il est exagéré de considérer que Windows évolue: ce qu’ils appellent une version majeure c’est quand Windows change. Ils pourraient changer le nom sans choquer (tu n’as pas remarqué que nos versions « majeures » sont considérées mineures par les analystes d’en face? C’est que ça change pas assez, penses-tu: tout marche pareil qu’avant).

Mais il ne doit plus rester trop de fiers useurs de Win3.1 (à l’époque en revanche, c’était marrant).

Depuis c’est très mauvais, mais on ne peut plus dire que c’est le pire :-)

étaler leur savoir (ou ce qu’ils estiment comme tel)

Tu mets le doigt sur le problème fondamental: peu de gens hors de labos de recherche font la différence entre ce qu’ils croient et ce qu’ils savent, leurs préjugés et leurs connaissances.

D’ailleurs on passe notre vie à faire le tri. Enfin, ceux d’entre nous qui prennent la peine.

Le sachant

Oui, mais là tu fais un gros raccourci: le sachant, sûr, évidemment, mais avant d’en arriver là, où est ta méthode permettant à une démonstration de remplacer une croyance par un savoir contradictoire?

Parce que si tu l’as, le marché est gigantesque.

il ne faut pas être bien malin pour ne pas choisir désormais Macintosh.

Donc faut pas y compter !
Tu te souviens des stats sur la pénétration du paranormal selon le niveau d’étude? (lien dans un de mes commentaires récents)

le prétexte toujours aussi aberrant de faire comme la majorité

Grégaires. C’est génétique. Vois pas comment changer ça. Une mode de la pensée critique?

et se disant compétents

Mais ils [u]sont[/u] compétents selon les critères de leur environnement: leur « compétence » est un statut qui vient avec le badge.

Tu n’as jamais entendu l’expression « hé, on va pas m’apprendre mon métier »?

Si ce n’est pas de la pensée courte ça !

Tu cherches de la pensée où il n’y en a pas. Le problème est en amont: c’est une perte de temps que de pointer des erreurs de réflexion dans l’évaluation d’informations « déviantes » dont leurs préjugés les protègent de toute façon.

Enfin, pour conclure, la fierté, le chef-d’œuvre, l’enfant chéri de Steve Jobs n’a jamais été et ne sera jamais l’iPod — l’appât, l’esche — ni l’improbable IMTS mais Mac OS X et sa station d’accueil Macintosh — l’hameçon qui ne relâche pas une prise profondément accrochée. C’est un bon père, le Steve, alors c’est pas demain qu’il reniera sa descendance. Souhaitons donc à Jobs de vivre vieux.

Il y a de l’écho. L’ego et l’humain, c’est ce que j’essaie aussi de faire remarquer à TTE dans un comm précédent: ce qui fait qu’un produit existe, c’est aussi que quelqu’un a envie de le faire. Pour un produit qui requiert du talent c’est surtout que quelqu’un a envie de le faire. Et pour une œuvre d’art c’est presque uniquement que quelqu’un a envie de le faire.

Si l’envie n’est pas née à cause d’une courbe, elle ne meurt pas à cause d’une courbe.

58)
zitouna
, le 28.04.2006 à 15:06
[modifier]

Oui, Okazou, vive(net) les « vrai »tographes, c’est un plaisir de te lire: de vagues choses qui me trottent (qui rampent plutôt) dans la tête, sont soudain transformée en idées vraies par ton style et ta faconde.
Mais comment fais-tu donc? Ça ne s’apprend pas dans nos écoles ça!
z
Qui pédale comme un fou pour écrire quatre pôvres lignes…

59)
VRic
, le 28.04.2006 à 16:13
[modifier]

Pourquoi Apple n’a t’il pas sorti de nouveaux design pour ces mac intel ? pour ne pas « choquer » les mac adicts ou pour faire des économies de design en laissant tomber à terme ces bestioles?

Vous êtes marrants, avec ça.

OK, voyons.
Changements de design en même temps que d’architecture?

— 1e PPC de bureau : nope, Powermac 8100 dans boîtier du Quadra 800
— 1e PPC portable : nope, PowerBook 1400 similaire aux séries 500 au lecteur CD près car c’est le 1e
— 1e G3 de bureau : nope, Powermac G3 dans boîtier des 7200 et 8600
— 1e G3 portable : nope, boîtier du 3400
— 1e G4 de bureau : nope, boîtier du G3 bleu à la couleur près
— 1e G4 portable : oh, tiens, oui, G4 Titanium
— 1e G5 de bureau : aussi, mais là le design précédent datait de 2 générations de proc

Donc si je suis le raisonnement, Apple avait l’intention d’abandonner rapidement le PPC 601, le G3, le G4 et de garder longtemps le G5 et le PowerBook G4.

Pour le PowerBook G4, effectivement ;-)

Tu tiens probablement quelque chose avec « économies de design ». Pour le reste, doit y avoir un défaut de serrage dans les rouages à causalité.

Il y a plein d’idées possibles qui ne soient pas aussi simplement réfutables. Mets-toi à la place d’un fabricant de machin, que dis-tu de collaborateurs qui proposeraient:

— concentrer ses moyens sur l’ingénierie plutôt que sur la couleur des boutons quand on essaie d’innover?
— passer du temps sur le design pendant les périodes moins chargées en technique?
— ne pas changer à la fois le nom et l’aspect du produit pour que le chaland ait une chance de le reconnaître?
— ou pour rassurer les éternels inquiets lors des migrations?

Par exemple.

60)
Okazou
, le 28.04.2006 à 18:33
[modifier]

Merci, alec6, pour le lien sur tes photos. De l’humain, du quotidien, du vivant. Les promeneurs aux chiens, la balayeuse de vitrine, la fille acoudée au bar et le mec timide, les pensées du gardien de musée, les tâcherons du bitume, le couple à la statue, jusqu’à ton reflet au pied de l’arbre. Dommage que l’on ne puisse développer les 9 dernières photos de la série.
J’avais déjà vu tes photos insomniaques de maisons endormies dans la solitude urbaine. Une série attachante et une heureuse idée. La photo de nuit ne nuit pas.
Leur manque un copyleft au lieu d’un copyright.

•••

Très intéressante, cette entrevue avec Mårten Mickos.
On y remarque que « libéral » dans le monde anglo-saxon (étendu) a conservé son sens philosophique et politique premier, lorsque l’on pouvait encore définir les Lumières comme des libéraux, c’est-à-dire les progressistes promoteurs de la démocratie, qui sont aujourd’hui représentés par les gens de la gauche non libérale. L’opposé des libéraux économiques (néocapitalistes libéraux) de maintenant qui sont au contraire, à gauche et à droite, les naufrageurs de la démocratie et de l’humanisme, des progrès sociaux et des valeurs des Lumières.

On y voit aussi la grosse différence qui peut exister entre une exploitation libérale des biens (matériels et immatériels) et leur exploitation raisonnée, suffisante, respectueuse de l’homme parce que se mettant naturellement en entièrement à son service.

« Le plus fort, c’est qu’en ne distribuant qu’une licence commerciale toutes les 1 000 versions GPL, on arrive quand même à gagner de l’argent ! C’est bien la preuve que ce modèle marche. »

Le libéral qui lit ça se dit aussitôt : « Quel gâchis ! S’ils distribuent 1000 versions de MySQL, ils doivent gagner de l’argent sur les mille, ils nous le doivent sinon ils cassent la baraque, la poule aux œufs d’or, les marchés juteux, le principe du plus fort ou du plus malin qui l’emporte sur le plus faible et le plus démuni. »

Les libéraux veulent tout, le pognon et la mort de la différence (concurrence). D’où les concentrations d’entreprises qui aboutissent au monopole. Un monde où Micro$oft (grand tueur de petites entreprises trop géniales pour lui), par exemple, serait le seul plat au menu de l’informatique mondiale. Bon appétit !
L’uniformité qui fut imposée par le stalinisme est désormais, grâce au libéralisme, transposée aux entreprises et à la vie quotidienne quitte à rogner les principes démocratiques puisqu’ils gênent leur essor. Et l’homme, là-dedans ?
L’homme, s’il est actionnaire et seulement s’il est actionnaire, est au centre du système néostalinien libéral.
On nous rétorquera qu’il faut donc que tout le monde devienne actionnaire. Mais alors, si tout le monde l’est, le profit disparaît (6 milliards d’actionnaires !) et le système devient égalitaire ce qui n’intéresse plus le libéral dont le credo est de créer de l’inégalité, justement. Le libéralisme, c’est gagnant/perdant ou ça n’est pas.
J’entends quelqu’un dire que ce n’est pas moral. ;-)

« A quoi attribuez-vous la conversion d’un nombre croissant d’entreprises au modèle open source ?
A mon avis, ce succès n’est pas uniquement une question d’économies. Bien sûr, et c’est capital, nos produits comparés à ceux d’IBM, Oracle ou Microsoft ne coûtent que 10 % du prix des leurs alors qu’ils proposent 90 % de leurs fonctionnalités. Mais c’est aussi une question d’efficacité et surtout de li-ber-té ! On est libre d’en faire ce que l’on veut !

et puis :

« Bref, le marché est archi-mature et la révolution pour être silencieuse n’en est pas moins forte. Il aurait tout de même été étonnant que cette nouvelle manière de questionner la propriété de biens immatériels fasse un flop total à l’ère du partage des savoirs et de l’échange d’infos. »

On ne peut mieux dire. Une autre économie, une autre façon de vivre seraient donc possibles ? Pourtant, ON nous dit le contraire de toute part. ;-)

Micro$oft a vraiment du mauvais sang à se faire. C’est juste une question de temps. Soyons patients (mais actifs).


Au nom de l’Europe, j’ai voté NON !
… et la gauche libérale aurait tort de l’oublier.

61)
Okazou
, le 28.04.2006 à 18:53
[modifier]

« Objectivement, c’est vrai qu’on s’en fout. Mais ça pourrait arriver: l’actuel [noyau] pose des problèmes. »

On peut en savoir plus ?

« Oui, mais là tu fais un gros raccourci: le sachant, sûr, évidemment, mais avant d’en arriver là, où est ta méthode permettant à une démonstration de remplacer une croyance par un savoir contradictoire? »

Rares sont les Windoziens qui résistent à une bonne démo bien concrète. Surtout de portable à portable. Lorsque ça résiste on peut remarquer que c’est par manque (voire absence) de capacité à s’abstraire du connu, des habitudes acquises. Défaut de souplesse (liberté) intellectuelle. Certains sont véritablement habités, imprégnés par l’environnement Windaube.
Il faudrait pouvoir confier un Mac sous OS X à un Windozien pendant une semaine.

Mac OS X comme métadone à Windaube.

« Si l’envie n’est pas née à cause d’une courbe, elle ne meurt pas à cause d’une courbe. »

Toi, tu tiens vraiment à pousser au suicide une génération de nos petits épiciers du marketingue qui s’identifient tellement à ce qu’ils vendent qu’ils s’en imagineraient presque les créateurs quand ils ne sont que les tâcherons asservis aux actionnaires.


Au nom de l’Europe, j’ai voté NON !
… et la gauche libérale aurait tort de l’oublier.

62)
Okazou
, le 28.04.2006 à 18:59
[modifier]

« Mais comment fais-tu donc? Ça ne s’apprend pas dans nos écoles ça! »

« Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement
Et les mots pour le dire vous viennent aisément. » Boileau

Peut-être plus facile à dire qu’à faire…

;-)


Au nom de l’Europe, j’ai voté NON !
… et la gauche libérale aurait tort de l’oublier.

63)
Claude Mouginé
, le 28.04.2006 à 19:59
[modifier]

Propos de Vric :
« Essaie de parler plutôt de ce que tu sais, ça évite de dire des âneries. »
Peut tu me dire ce que j’ai dit comme ânerie ? Qu’Unix n’est pas open source ? Navré de te contredire, mais c’est la stricte vérité. D’ailleurs, comme l’a rappelé Okazou : « Gnu is Not Unix ».
« De ça je déduis que tu as pratiqué Mac OS X, malheureusement. » Pas du tout. Dans les années 80 et 90, pas mal de minis tournaient sous Unix R3V5. Si je ne m’abuse, OS X ne devait pas être né à cette époque..
« mais personnellement, après 10 ans passés à installer des machines sous Unix chez mes clients, j’y ai un peu touché..
Rapport? »
Rapport ? Il me parait pourtant évident. Quand on a passé quelques années à installer des systèmes Unix, à se taper des Sysgen, à configurer NFS, etc, etc, on fini par avoir une petite idée de la façon dont ça fonctionne … On aura compris que je parle de ce qui est sous la couche graphique de vos Macs adorés

64)
alec6
, le 28.04.2006 à 21:55
[modifier]

Merci pour les compliments sur les photos Okazou, effectivement le © est de trop, mais à l’époque de ce site (vers 1998-2000) je ne m’étais pas encore posé la question du copyleft… un bon copain m’ayant conseillé de… gngna gna… stupide ! je suis bien d’accord. D’ailleurs le texte de la page « technique » rétablit ma vision des choses dans cette version du site de 2002.

Pour en revenir à nos petits os, à leurs noyaux et autres graines… voire pépins pour certains ! (elle est bien bonne celle là !), je ne sais pas ce que la nouvelle version osX nous promet et ce vers quoi vont tendre les futurs systèmes ou plus justement ce vers quoi les « nouvelles technologies » vont nous mener. Mais j’ai quelques envies (voir plus haut) et vous propose cette petite découverte (désolé, je ne retrouve pas le site originel, mais j’ai sauvegardé le film en question.

Une interface de la sorte et c’est une manière de communiquer avec l’ordinateur bien différente de ce que l’on connait aujourd’hui !

A ce propos et concernant Apple, je crois que leur supériorité tient dans leur approche du problème : les techniciens, les designers, les ergonomes sont aux service de l’utilisateur.

Malheureusement, beaucoup de fabriquants de machins, de trucs et de bidules mécaniques, électroniques ou autres font concevoir leurs produits par des ingénieurs ou des techniciens omniscients parceque diplômés de telle ou telle Grande école d’ingénieurs (avec en son sommet franchouillard X-Mines).
La plupart de ces concepteurs là n’ont que mépris pour l’usager qui se pince régulièrement avec la ralonge de la table ou qui plante son ordi parce qu’« il n’y a pas de mauvais produit , mais que des cons qui ne savent pas les utiliser » ! Ben voyons !

Une solution inverse et bien plus efficace consiste à faire concevoir les produits par des gens qui ne les aiment pas. C’est ce qu’ont compris certains constructeurs automobiles japonais je crois.

En voyant un Mac et son système, je me fais chaque fois la même réflexion : Ce truc là a été conçu par qq un qui comme moi n’aime pas l’informatique et encore moins mettre les mains dans le cambouis ! Et ça marche !

On peut en conclure qu’une grande partie de la population aime se faire mal (est-ce un héritage du judéo christianisme ? hé hé !) ou (comme le faisait remarquer Okazou à propos de l’art et de la technique) prends son pied en tentant de maîtriser la technique (le moyen) au détriment de l’art (le but).
C’est d’ailleurs le cas de tout ces boutonneux (mâles) rôdant rue Montgallet (rue de Paris où les afficionados du pc trouvent leur bonheur chez des chinois sans scrupules ni TVA), heureux d’avoir monté leur pécé avec la carte machin, le pross bidule et j’en passe, et encore plus heureux d’avoir réussi à installer windose machin voire unix duschmoll ! Quant à l’usage final du bignou… ou l’informatique totologique.

j’en conclus un peu hativement peut-être que l’utilisateur du Mac est un fils d’Epicure, quand celui du PC est héritier de St Augustin ! (notre civilisation occidentale n’est-elle pas apostolique et romaine ?).

Un peu trop caricatural peut-être… mais nous avons eu déjà ce genre de discussion avec la voiture devenue pour beaucoup non plus un moyen de transport, mais un statut social ! ou encore sur la consommation : « j’ai donc je suis  »

Alexis… tous les défauts

65)
VRic
, le 28.04.2006 à 22:06
[modifier]

Peut tu me dire ce que j’ai dit comme ânerie ?

Oui.
Mais ça prendra de la place, j’hésite encore à coller.

Qu’Unix n’est pas open source ? Navré de te contredire, mais c’est la stricte vérité.

Et qui a dit le contraire? Moi?

« De ça je déduis que tu as pratiqué Mac OS X, malheureusement. »
Pas du tout.

Ah. Donc, comme tu « ne parles que de ce que tu connais pour avoir pratiqué », la réflexion que j’avais relevée au départ ne concernait pas Mac OS X.

Bon, pris d’un doute soudain de m’être trompé et devoir te présenter des excuses, je vérifie: ben si, il était bien question du noyau de Mac OS X.

Mais dis donc, c’est épuisant de discuter avec toi.

Dans les années 80 et 90, pas mal de minis tournaient sous Unix R3V5. Si je ne m’abuse, OS X ne devait pas être né à cette époque..

Désolé… si. Non vraiment, je suis presque gêné.

Il s’appelait NeXTSTEP dans les années 80 et OpenStep dans les années 90.

Sur 68k, puis Solaris, SPARC, PA-RISC et x86. D’où l’efficacité de la « transition » sur Intel: c’est pas une transition du tout. C’est la version PPC qui était un portage nouveau, d’où l’accélération constante de Mac OS X PPC au fil des versions et sa furieuse molesse originelle.

Rapport ? Il me parait pourtant évident.

Oui, on est visiblement quelques-uns a avoir remarqué ton problème, il est tout simple: des trucs te paraissent évidents, on les voit gros comme des camions, presque un par phrase, et ils sont tous faux. On appelle ça des préjugés, ça fait des trous partout dans tes idées, qui font des trous partout dans tes réflexions, qui te font dire des âneries, pour lesquelles on te paie. C’est rigolo. On t’a tous rencontré.

Quand on a passé quelques années à installer des systèmes Unix (…), on fini par avoir une petite idée de la façon dont ça fonctionne … On aura compris que je parle de ce qui est sous la couche graphique de vos Macs adorés

On a très bien compris de quoi tu parles. Ce n’est pas la question.

Ce qui est sous la couche graphique de nos Macs adorés s’appelle Darwin. La couche graphique s’appelle Quartz. Tu as une raison particulière de nous étaler ta connaissance d’autres unix mais de ne pas t’abaisser à nommer Quartz et Darwin? Ce ne peut tout de même pas être que tu ne sais pas de quoi tu parles? Pas toi. Pas un technicien.

La question c’est: quel rapport entre le fait que tu aies fait marcher des unix et le crédit qu’il faut t’accorder quand tu expliques que tu ne peux pas télécharger ici les sources de Darwin , comme ont essayé de te l’expliquer plusieurs contributeurs précédents?

Si tu as la flemme de compiler la distrib, il y a des binaires de chaque version majeure pour ton PC.

66)
alec6
, le 28.04.2006 à 22:14
[modifier]

Hé ! Ho ! on laisse l’agressivité au placard !
D’accord ?

Alexis… tous les défauts

67)
zitouna
, le 28.04.2006 à 22:51
[modifier]

Alec6, mortel, ta « petite découverte » , très impressionnant et surtout, on a envie d’en tâter!
Mais…
Il faut combien de petaflops (c’est rigolo, le jargon informatique ;-), de tera de ram et de vram pour que ça marche vraiment, quand on voit à quel point notre os préféré pédale dens la semoule dès qu’on le charge un peu…
En tout cas, ça fait rêver, et ça, c’est bon!
z

68)
VRic
, le 28.04.2006 à 22:56
[modifier]

On peut en savoir plus ?

Le détail me passe au-dessus de la tête, mais la version pour nous humains:

– selon Linus Torvalds, Mach c’est de la merde et l’idée même de micro-noyau mauvaise car inefficace.

– il semblerait que de graves défauts d’implémentation se manifestent par des performances catastrophiques en multithread, selon des tests d’anandtech sur des configs serveur.

Le 1e problème pourrait inciter à faire du shopping pour un noyau monobloc, le 2e pourrait expliquer qu’Apple ne se vante pas trop des XServe, dont le rapport prix/fiche technique a pourtant toujours eu de quoi faire un malheur.

Pas de problème tant qu’ils sont complètement sous-exploités par des entreprises habituées de la marque qui cherchent surtout des serveurs sans administration, mais pas bon d’attirer des clients ayant vraiment besoin des performances du bouzin s’il marche 1000 fois mieux sous Yellow Dog Linux.

[MàJ] : garder à l’esprit que ça ne veut pas dire que c’est vrai. D’autres gens sont d’avis contraire. Et s’il y a bien des problèmes, il est plus judicieux de les régler que de les remplacer par d’autres en changeant de fondations alors que la maison est déjà posée dessus.

69)
VRic
, le 28.04.2006 à 23:13
[modifier]

petite découverte (désolé, je ne retrouve pas le site originel

Tu trouveras l’adresse avec quelques autres trucs sur le sujet .

(depuis ils ont réglé leur problème de bande passante et mon miroir est finalement moins rapide, donc cliquer plutôt sur les liens menant aux pages originales)

70)
alec6
, le 29.04.2006 à 09:41
[modifier]

Je viens de trouver un autre pavé à jeter dans la marre du « futur d’Apple ». Un peu plus haut je me posais la question des applications type Adobe (et pour ma part principalement Adobe/Macrmédia) n’étant plus portée sur osX car pouvant tourner sur un Macintel, soit via BootCamp, soit (à supposer…) via un osX.5 lançant directement les applis conçues pour ouindose.
Mais il y a une autre possibilité.

Si, comme beaucoup le pensent, un mac sans les suites Adobe n’a que peu de raison d’être (à vérifier, mais je ne suis pas loin de le penser), L’intérêt d’Apple ne serait-il pas de racheter Adobe/Macromedia ?

La suite de l’article est par là . Il s’agit toujurs du même Cringely et ce ne sont que des supputations… à lire et à suivre !
Un autre article en complément à propos d’Aperture à lire par ici .

Alexis… tous les défauts

71)
Claude Mouginé
, le 30.04.2006 à 02:59
[modifier]

A Vric,

J’ai vraiment du mal à me faire comprendre.
Qu’ai je dit qui justifie ton agressivité et tes invectives ? Je n’ai pas dit UN MOT sur OSx, et pour cause, je ne le pratique pas. J’ai parlé de ce que je connais et que j’ai pratiqué suffisamment : Unix d’ATT. Point. Toutes ses déclinaisons me sont étrangères, et je ne m’aviserais pas d’en parler. Ce qui j’ai écrit sur le Mac, et sur Apple, ce sont des faits, ou une opinion que je me suis faite en lisant ce qui s’écrit ici. Qu’on critique une opinion, qui est par essence subjective, c’est le but du jeu, c’est ce qui fait avancer le débat, et c’est ce qui m’intéresse.
Je me rends compte que j’ai commis le crime de lèse majesté d’avoir osé écrire que tu avais fait une erreur. Pardon, milles pardons d’avoir osé douter publiquement de ton infaillibilité. D’ailleurs quelqu’un ici m’avait prévenu, je le cite de mémoire : « quand Vric écrit quelque chose, tu ne discutes pas,tu prends et tu dis merci ».
Voilà. Je n’ai rien d’autre à ajouter. Je ne viens sur ce site que pour débattre dans la courtoisie et la bonne humeur avec ceux qui sont dans le même état d’esprit que moi, et qui n’ont sans doute rien à faire de ces querelles sans intérêt.
Inutile de perdre ton temps à me répondre, je ne te lirai pas.

72)
khertan
, le 04.10.2006 à 07:56
[modifier]

Je tiens juste à vous préciser qu’un projet de portage de Wine pour macosx permet de faire tourner moyennant quelques modifications de code des applications Windows sur Mac OS X (enfin sous X11).