Profitez des offres Memoirevive.ch!
USB-C: Méfiance, méfiance

J'ai fait trois erreurs en 2015.

Je n'ai pas acheté de MacBook à son introduction de la Keynote du 9 mars, je n'ai pas lu le très bon article d'AnandTech sur le MacBook, notamment la page sur l'USB-C, ni l'excellentissime article sur le Thunderbolt 3, l'USB-C et l'USB 3.1 de Stéphane Moussie de MacGeneration le 4 juin.

Donc je n'avais pas anticipé ce qui pourrait m'arriver, après la Keynote du 27 octobre 2016, lorsque je décidai d'enfin céder, de commander un MacBook Pro.

Phil Schiller disant que le port USB-C remplace n'importe quel autre connecteur. Oui mais.

Evidemment, j'ai suivi la controverse sur les adaptateurs, le lâche abandon du MagSafe, l'absence d'un câble 230V dans le carton du MacBook Pro... et je m'en fichais pas mal, au fond. Apple fait ses choix industriels, je fais mes choix d'acheteur, et c'est seulement en ayant le produit entre les mains que je pourrais savoir s'ils s'étaient plantés, ou s'ils avaient raison. C'est moi qui ai le pouvoir en définitive. J'achète, ou pas. C'est ainsi que je procède depuis mon premier Mac, un PowerBook 165c en 1993.

Le seul truc qui m'ait chagriné, c'est la disparition du Tchoooong au démarrage. Heureusement, une commande Terminal permet de le réactiver. Nostalgie...

Je me réjouissais donc particulièrement de découvrir l'USB-C, parce que si j'aimais beaucoup l'USB à son introduction en 1998 (on pouvait connecter une souris sans devoir redémarrer l'ordi ensuite pour qu'elle aille à la bonne vitesse, rendez-vous compte!), j'avais fini par le détester avec ses variations de connecteurs A, B, mini, micro, les versions propriétaires Nikon et Nintendo, et l'atroce, vilain, disgracieux Micro-B SuperSpeed asymétrique.

Affreux affreux affreux.

Heureusement, le Lightning en 2012, puis l'USB-C en 2015, réversibles, minuscules, beaux, furent mis sur le marché.

USB-C dans toute sa splendeur, ah ben c'est autre chose!

Quel soulagement! Enfin on changeait de génération, on repartait pour 20 belles années, toutes de miniaturisation, de vitesse et de câbles unifiés.

Les ingénieurs qui ont défini la norme ont un sens certain de l'esthétisme, je vous laisse parcourir les illustrations de la Universal Serial Bus Type-C Cable and Connector Specification.

USB-C, le connecteur mâle

Et cet éclaté, il n'est pas beau, lui non plus?

Source: Belkin.

 

Dans la norme, ils définissent la section du câble ainsi:

La section d'un câble USB-C, de 4.8mm de diamètre.

Doncques.

J'ai commandé plusieurs accessoires USB-C, adaptateurs, alimentations, chez Apple et chez mon revendeur favori (Digitec pour ne pas les citer, pour le coup ils ne le méritent pas!) , de manière à pouvoir faire la transition sans heurts. Croyais-je!

Quelques adaptateurs et une alimentation...

Et j'ai dû très rapidement me googler les méninges pour éradiquer toutes les erreurs intuitives que j'avais faites avec l'USB-C. Et constater que je n'étais pas seul à avoir un peu tout mélangé.

J'ai découvert ceci:

  1. Il ne faut pas confondre USB-C, qui décrit simplement la forme du connecteur, et toutes les autres normes de vitesse (p. ex Thunderbolt, USB 3.1, USB 2.0, SuperSpeed), et de puissance (Power Delivery). L'un n'implique strictement pas les autres, et réciproquement.
  2. On ne peut plus se fier à l'aspect visuel du connecteur (un peu comme en Ethernet, qui selon les révisions 5, 5e, 6 ou 6A est capable de passer du Gigabit, du "data", et/ou du PoE, du "power"). Le seul paramètre tangible dénotant la performance d'un câble sera plutôt son diamètre, sa section. Et encore.

La première constatation est vraiment une erreur de béotien.

La seconde, qui est la conséquence pratique de la première, est plus pernicieuse, on perd une certaine "sensibilité technique", visuelle, auditive, tactile qu'on avait fini par acquérir à l'usage de ces machines informatiques. Comme:

  • le bruit du disque dur à plateaux lorsqu'on copie un fichier, et le silence lorsque la copie est finie (il y a 20 ans, j'entendais même l'ethernet crépiter lors d'échanges sur le réseau, je vous jure!)
  • détecter un "tchoooong" de démarrage d'une machine, et se dire "Tiens, un ordi a dû planter, il redémarre"
  • les petits "clics" annonciateurs d'une panne de disque
  • on ne sent plus vibrer un disque de sauvegarde lorsqu'il fonctionne, en posant la main dessus, ou en sentant l'effet gyroscope en le faisant gentiment pivoter.
  • la diode qui pulse lorsque l'ordi est en veille
  • les diodes vertes montrant la charge de la batterie (ah ces trous invisibles percés au jet d'eau)
  • se référer à la couleur bleue du plastique d'un câble USB 3 pour savoir que c'est un câble rapide

C'est devenu plus dur, depuis quelque temps, de sentir nos machines fonctionner, et s'user. On entend encore les ventilateurs lorsque la carte graphique pulse, ou le processeur compile, mais bientôt, ce sera totalement aseptisé, plus rien ne cliquète, ni ne clignote... Je me sens vieux...

Qui a dit "organoleptique", dans le fond?

Alors, chères lectrices, chers lecteurs de Cuk.ch, voici quelques dernières constatations pratiques que j'ai pu faire ces derniers temps, en vrac.

Et après, promis, je vous laisse.

 

Alimentation Apple 87W

Elle est formidable: c'est en réalité trois alimentations en une, capable selon le câble et l'appareil qu'on y raccorde de fournir trois tensions et ampérages différents: de 12 à 87W.

87W (20.2V à 4.3A), 27W (9V à 3A) ou 12W (5.2V à 2.4A)

Autrement dit: elle a un spectre d'utilisation unique. En plus de charger le MacBook Pro 15 pouces, elle peut...

... charger un iPad Pro

... ou un vieil iPod.

C'est tout à fait nouveau: une alim "générique", finalement, capable de charger n'importe quel appareil. Je pourrais même recharger un PC portable, tiens, ou n'emporter qu'une seule alimentation en vacances. Le rêve!

Déjà que la précédente alimentation des MacBook Pro 15 pouces, la MagSafe 85W (qui ne délivrait qu'une tension) était très complexe, je me demande à quoi peut bien ressembler l'intérieur de cette nouvelle alimentation de course!

Rien à voir, mais le démontage de l'adaptateur Lightning vers 3.5mm, ou le test de plein de petits chargeurs 5V valent le YouDétour. De nouveau, chapeau aux ingénieurs de réussir à construire des transformateurs aussi compacts, et qui ne prennent pas feu à tout bout de champ (attention aux contrefaçons!)

Intéressant aussi à voir, la comparaison de toutes les alimentations Apple actuelles.

 

Câbles USB-C Apple

C'est nouveau, ils ont des numéros de série:

USB-C vers USB-C, câble de charge Apple

USB-C vers Lightning

En 2015, les câbles des tout premiers MacBook étaient sans numéro, mais ils ont vite fait en sorte de les échanger.

Ma recommandation, c'est de scanner ces numéros au déballage, parce que lorsque vous aurez besoin de vérifier à quelle série appartient un câble, il se peut que le numéro ait été effacé par les frottements.

À mon âge, je dois dire que ces numéros sont très, très difficiles à lire, gris foncé sur gris clair, et ils ne figurent pas sur le carton. Donc impossible de les scanner sans ouvrir l'emballage... Pratique pour les inventaires, ou les retours! Je pense que ces câbles contiennent des puces, ce ne sont pas des câbles passifs, Apple a donc besoin de pouvoir les identifier clairement, en cas de recall.

Je me demande même si ces câbles n'ont pas des firmware embarqués. Si on m'avait dit qu'un jour je devrai mettre à jour... mes câbles!

 

La quête du Graal?

C'est là où je me suis fait avoir en beauté: le "câble de charge" fourni avec le MacBook Pro... n'est pas USB 3! Il n'est qu'USB 2.0, donc 480Mbps. Naïvement, j'avais cru que ce câble permettrait de cloner un ancien Mac en Target Mode, à la vitesse de l'ancien câble Thunderbolt. Grave erreur!

En revanche, sa particularité est de supporter 100W de puissance (ce qui est formidable en soi, quand on y songe, 4.3 Ampère dans un si petit câble!). Je présume qu'Apple a délibérément renoncé à fournir un câble Thunderbolt de 2m de longueur pour chaque MacBook Pro, pour des questions de coût, d'épaisseur et de flexibilité.

Autrement dit: on peut utiliser le "câble de charge" pour monter un autre MacBook en Target Mode, mais le débit sera médiocre.

Est-il seulement possible de trouver un câble capable de tout? Eh bien, je ne crois pas. Et réflexion faite, je pense que c'est mieux ainsi, qu'on ait un minimum de choix entre les paramètres vitesse-puissance-longueur... et prix!

Je ne m'en doutais pas, mais j'ai fini par tomber sur deux experts en validation de câbles, Nathan K. et Benson Leung qui ont produit un tableau de recommandations édifiant. Ils montrent que certains câbles peuvent aller jusqu'à endommager les appareils, ce qui leur est arrivé!

Ils recommandent particulièrement les Belkin, tous à 22 francs suisses actuellement.

 

Un excellent câble, court de surcroît, avec "seulement" 60W de Power, mais un débit Thunderbolt 3, oui Madame.

Celui-ci va devenir mon favori dans mon sac, avec ses 50 centimètres de longueur. Mais ça reste un câble "passif", car pour des longueurs plus grandes, il faut des puces Intel spécifiques aux deux bouts.

Dans le design du MacBook Pro, les pannes de ports (grillés, arrachés) ont manifestement été pris en compte: les paires de connecteurs USB-C sont désormais sur une minuscule carte-fille (merci iFixit):

Deux connecteurs USB-C écorchés vifs.

En passant, on râle toujours contre la prétendue obsolescence programmée des produits Apple, qui n'en veulent qu'à notre porte-monnaie. Lorsque je vois le soin apporté à l'usinage de ce connecteur, dont seule la partie centrale est active (le chassis en aluminium usiné reprenant quant à lui les forces de torsion et d'insertion), je ne peux que m'indigner.

Et un ami travaillant au service technique d'un revendeur Apple me confirme que les premières machines reviennent avec les ports grillés. Ce qui serait vraiment intéressant, c'est de savoir quels câbles les utilisateurs ont enfilé dans leur machine, pour éviter que ces pannes ne se reproduisent.

 

La quête du Graal!

In extremis avant la fermeture définitive de Cuk, le 1er mars, 9to5mac a publié un test sur les premiers câbles "Full-spec", fabriqués par CalDigit. Tenez-vous bien (tenez-vous mieux): des Thunderbolt 3, capables de passer 100W, et longs de 1 ou 2m! Tadââââââaam!

Le 1m se trouve sur Amazon pour 100 dollars, le 2m pour 110 dollars (mais ils sont moins cher pour le moment, grouillez-vous si vous en avez besoin).

Pas donné, comme vous voyez. On est loin du petit cordon USB 2.0 tout maigrelet, sur la vidéo vous voyez bien la rigidité de ces câbles. Le testeur commet d'ailleurs une erreur, en palpant le câble il dit "They're fairly thick, which indicates to me that they're gonna be very durable." Ils sont épais parce qu'ils ont tous les fils et le blindage nécessaires pour une telle performance, je dirais.

Autrement dit: un mètre de câble (juste le cordon) Thunderbolt 3 revient à 10 francs. On en déduit que chaque connecteur USB-C avec sa puce active doit valoir pas loin de 40 francs! Wow!

 

Les vendeurs en ligne, revoyez votre copie!

En ligne, chez Digitec (pour les Suisses), vous êtes prévenus, la plupart des articles sont mal catégorisés. Si vous recherchez les câbles C-C catégorisés sous USB version 3.1, eh bien la moitié des articles, au bas mot, sont USB-2.0. Je leur ai signalé toutes les erreurs que j'ai trouvées il y a des semaines, ils s'en fichent, ils n'ont rien corrigé à ce jour. C'est regrettable.

Sur Amazon ça n'est pas beaucoup mieux.

C'est rageant, parce qu'on s'attendrait à ce qu'eux, au moins, aient fait attention aux spécifications précises de ce qu'ils vendent. Il semble que non!

Je dirais qu'un câble haute puissance et haute vitesse et bon marché, doit susciter votre méfiance. Trop beau pour être vrai, défiant les lois de la physique.

En revanche, si vous recherchez des petits câbles USB-C vers USB mini ou micro (pour raccorder votre appareil photo, par exemple), alors là, oui, on trouve de petits câbles bon marché, en USB 2.0. Mais ils ne véhiculent que peu de puissance, ne posent donc que peu de risques pour votre matériel.

 

Adaptateur Apple USB-C vers USB-A (entre autres)

Tout ceci pour nous ramener à un adaptateur excellent: le simple USB-C vers USB-A d'Apple, à CHF 9.– actuellement. Pour une performance USB 3.1 gen 1 (donc 5Gbps), je n'ai pas trouvé mieux, à part peut-être le minuscule chez Nonda.

Le vieux monde 1998-2017 en bas, les 20 prochaines années en haut, 2017-... ?

20 ans de progrès en matière de connectique.

Celui-ci vous permettra de conserver tous vos anciens objets USB sans vous arracher les cheveux. Il enverra 12W de puissance au maximum, mais pour la plupart des petits objets, c'est assez.

Je l'ai un peu négligé au début, mais maintenant je me rends compte que c'est le seul qui soit vraiment indispensable pendant les quelques années de transition.

L'autre que j'ai finalement retenu, très bien construit et très compact, le Satechi Aluminum Multi-Port Adapter 4K:

Eh ben il est vachement bien. USB 3.1, Gigabit, HDMI, et tout et tout.

Et juste pour passer des documents d'une génération à l'autre, j'ai cette clé "Janus":

Kingston DataTraveler MicroDuo 3C, testée ici.

 

Faites le saut

J'espère que ces quelques constatations vous permettront d'acquérir les bons câbles, qui vous accompagneront dans ce nouveau chapitre de votre connectique personnelle!

Confiance, confiance!

Homer Simpson, saison 2, épisode 13:
"Comment un petit fil tout simple comme ça peut apporter autant de bonheur ?"
(How Can One Little Insulated Wire Bring So Much Happiness?)

30 commentaires
1)
Renaud LAFFONT
, le 24.02.2017 à 06:00
[modifier]

Merci Mathieu. un article fort utile. Cela me rappelle, toutes proportions gardées, les affres du choix de cable HDMI par rapport aux sujets de HDCP et de normes supportées (3D, 4K).

2)
Filou53
, le 24.02.2017 à 08:20
[modifier]

Merci pour ton article Mtthieu.
Je l’ai survolé trop vite ce matin que pour en percevoir toutes les subtilités ;-)
(Je ne suis pas non plus encore bien éveillé).
Mais je regarderai désormais les câbles d’un autre oeil
et je mets ton article de côté pour mes prochains achats en la matière.

3)
Mirou
, le 24.02.2017 à 08:35
[modifier]

Je lorgne le Macbook depuis longtemps, mais je peste qu’il ne semble pas possible de le connecter à un écran Apple avec connecteur Display Port. Au moins pendant ce temps, je ne dépense pas d’argent et mon MBA tient toujours la route!

Merci pour ces explications détaillées. Tous ces câbles qui ont la même tête, je trouve ça compliqué…

4)
Marc Sebanne
, le 24.02.2017 à 08:38
[modifier]

Autant je ne peux que féliciter cette fascination pour les câbles que je ne comprends décidément pas ce qui réjouit les gens d’avoir 10’000 adaptateurs avec soi! :-)

6)
Modane
, le 24.02.2017 à 09:09
[modifier]

il y a 20 ans, j’entendais même l’ethernet crépiter lors d’échanges sur le réseau, je vous jure!

La poésie du hardware… Superbe!

7)
Blues
, le 24.02.2017 à 09:57
[modifier]

Apple > l’enfer des normes qui changent régulièrement, l’enfer des câbles et des adaptateurs.
Et tout ça parque toute cette bande de fabricants à la c.. 🙄 pensent avoir trouvé la norme absolue (qui va leur rapporter un max, à condition qu’elle se démocratise), tout ça au nom de l’avancée technologique, des vitesses de transfert. etc.. !

A quand des normes fédérées, qui fonctionnent à tous les coups sans bugs (donc sans avoir à se méfier à l’achat) et qui n’obsolétisent pas trop vite (5 ans min. serait un bon compromis). Quand tu dis « les 20 prochaines années » je me marre grave, car ça ne peut être prévisible.

8)
grandegigue
, le 24.02.2017 à 10:29
[modifier]

Merci pour cette mise en garde fort utile!

Et j’adore la partie sur la perte de la « sensibilité technique » du spécialiste! Je trouve d’ailleurs intéressant que votre liste mélange des signes fortuits (bruits du disque) et intentionnels (son de démarrage, diode de recharge, couleur de la prise). Comment faut-il interpréter la disparition de ces derniers? Une tendance à passer du matériel/mécanique/analogique à l’immatériel/digital comme pour la touch bar, la iWatch et le sans-fil (recharge, synchronisation)?

9)
ysengrain
, le 24.02.2017 à 10:35
[modifier]

Je ne suis pas un expert de la chose, mais il me parait que le chef de projet de ce nouveau MBP est schizophrène.
En effet, la mantra Apple, par rapport à la concurrence a longtemps été « simple ».
Avec le nouveau MBP, cette mantra n’est plus du tout respectée.
J’ai le sentiment que si Steve Jobs était encore là, ce fatras n’aurait pas eu droit de cité.

J’ai vu un dock aux grandes possibilités d’extension ici

10)
Tom25
, le 24.02.2017 à 10:36
[modifier]

il y a 20 ans, j’entendais même l’ethernet crépiter lors d’échanges sur le réseau, je vous jure!

Je n’ai pas saisi si c’est le réseau qui est plus silencieux ou ton ouīe qui a baissé ? :-))

11)
Gr@g
, le 24.02.2017 à 10:36
[modifier]

Pour moi, cet article renforce encore un peu plus ma méfiance à passer à ce nouveau MBPro… si la promesse de la prise universelle n’est qu’un moyen de nous rendre un peu plus dépendant des « connaisseurs », vu qu’extérieurement, la différence se cache dans des détails, ça ne me plaît pas.

Merci à toi pour ces partages techniques importants, j’imagine que plusieurs peuvent tomber dans le panneau.

12)
infisxc
, le 24.02.2017 à 10:41
[modifier]

@Blues : Mathieu annonce vingt ans, simplement parce que l’USB-A a 20 ans et est encore en usage aujourd’hui, ubiquitaire. Il a vu les normes de vitesse évoluer de l’USB 1 à l’USB 3, est apparu à une époque où on n’envisageait pas de faire un ordinateur sans lecteur de disquette et rend toujours service à l’heure des iPhones et du Cloud. La seule chose qui a fini par le rendre obsolète, c’est sa taille, ce qui a conduit aux USB mini et autres micro que dénonce Mathieu et qui ont rendu le paysage nettement plus compliqué. L’USB-C a été pensé pour être petit, symétrique, universel. Je ne vois aucun argument qui permette de penser que sa durée de vie sera moins longue que celle de son grand frère l’USB-A.

13)
jdmuys
, le 24.02.2017 à 10:57
[modifier]

la soi-disant obsolescence programmée des produits Apple

Je pense que ce serait plutôt la **prétendue** obsolescence, et non pas la **soi-disant**, car je ne pense pas que Apple revendique la dite obsolescence.

Pardon pour ce qui peut apparaître comme un peu pédant. J’ai été assez énervé quand les média français (soit-disant [si, si] professionnels de la communication), ont pu traduire le tweet de The Donald parlant du « so-called judge » en « *soi-disant* juge », alors que la traduction correcte était « prétendu juge », bien qu’en l’occurence le prétendu juge était probablement aussi un soi-disant juge.

Tout ça pour un super article sur les câbles ;-)

PS: pour l’anecdote, l’équivalent en anglais de « soi-disant » serait plutôt « self-proclaimed »…

14)
Mathieu Besson
, le 24.02.2017 à 11:06
[modifier]

@Modane: mais le WiFi, je ne l’entends pas, je te rassure :-)

@Renaud: ah oui, le HDMI et toutes ses versions successives, horrible! Et ton moniteur haut de gamme, sur ton ordi avec une carte graphique au top, et la résolution la plus haute qui n’est pas disponible… à cause d’un câble v1.2 au lieu de v1.3!

@Blues: je ne trouve pas que les normes « Apple » changent si souvent que ça. Le Dock à 30 broches, de 2003 à 2014. Le Lightning, depuis 2012, le premier réversible, qui a permis d’amincir les objets. L’USB, particulièrement durable, introduit en 1998, toujours très répandu près de 20 ans après son introduction. Oui, je pense que l’USB-C est là pour durer très longtemps, car il a été conçu dès le départ pour l’ensemble des usages Data+Power nécessaires aux objets utilisés à courte distance (avec 100W, jusqu’à 2m de distance). Un peu comme pour les connecteurs électriques, après 50 ans de prolifération, qui entrèrent dans la phase de consolidation.

C’est bien, ces espaces cukiens de commentaires, ouverts aux gens d’avis tranchés. Ça me donne l’occasion de formuler différemment mon propos.

Si j’étais ingénieur électricien (dans la salle?), j’aurais certainement écrit l’article sous un autre angle: la distribution de puissance et de débit à plusieurs échelles.
– longue distance (région, pays): haute tension + hauts débits via fibre
– distance moyenne (ville, quartier): 400V + FTTH, VDSL.
– bâtiment: 230V + câblage universel ethernet 48V + WiFi
– courte distance, sur une table, dans un studio: USB-C

(je caricature, naturellement).

L’USB-C arrive avec un connecteur universel pour satisfaire les usages universels d’un utilisateur, à échelle humaine (2m de distance, envergure des bras).

Blues, si tu regardes l’aréopage de scientifiques qui rédigent ces nouvelles normes, qui sont listés en clair au début de chaque PDF, je ne pense pas qu’ils aient en tête l’obsolescence et le profit à court terme.

En revanche, et c’est un des buts de mon article: en achetant plein de petits câbles, alimentations bas de gamme et autres camelote d’adaptateurs sans vérifier leur qualité, c’est sûr, tu risques de gaspiller ton argent, et d’enrichir des marchands opportunistes qui se soucient peu de ton confort d’utilisateur final.

Tous ces « fabricants à la c.. » comme tu dis ne devraient pas être mis dans le même panier, je trouve.

15)
Mathieu Besson
, le 24.02.2017 à 11:17
[modifier]

@jdmuys: excellente remarque, j’avais juste fait gaffe à la faute d’orthographe courante (le « t »), mais je voulais évidemment dire « prétendue ». Apple ne revendique évidemment pas ladite – en un mot :-) – obsolescence! À pédant, pédant et demi!

J’ai corrigé, merci!

16)
tibet
, le 24.02.2017 à 11:49
[modifier]

Deuxième coup de chapeau… J’avais pas encore fini de lire le post sur WIFI :0)

Il faut avouer qu’Apple est une société qui nous interroge :))) qui nous chatouille et nous gratouille aussi

Et oui, je trouve qu’Apple fabrique des objets dont l’aspect peut tendre à l’organoleptique

17)
djtrance
, le 24.02.2017 à 12:34
[modifier]

Bel article, décidément Mathieu, tu nous gâtes ce dernier mois! Merci!

Cela viendrait presque à me réconcilier avec les adaptateurs! Mais, effectivement, ce n’est pas tant cela qui me rebute dans cette nouvelle « mode » mais plutôt la config (et le coût) de ces nouvelles bécanes…

18)
Mathieu Besson
, le 24.02.2017 à 12:42
[modifier]

@djtrance: pour moi, le coût de ma bécane, c’est trois paramètres:
– prix d’achat
– nombre de jours d’utilisation
– prix de revente
… ce qui me donne un coût par jour, que j’essaie de garder entre 1 et 2 francs suisses.

Exemple récent: un iMac 27 pouces, acheté 2900 francs en décembre 2012, revendu la semaine dernière à 1500 francs (1500 jours après). J’ai donc « perdu » 1400 francs en 1500 jours, c’est moins d’un franc par jour, je m’en sors très bien.

La « pire » machine que j’aie possédé (mais que j’adorais), c’était un Mac Pro, que j’avais éhontément gonflé, et que j’ai eu beaucoup de peine à revendre. J’y ai beaucoup perdu d’argent, à la sortie je n’étais plus très convaincu de ma décision d’achat.

Pour toi, le coût se calcule comment?

19)
ToTheEnd
, le 24.02.2017 à 13:00
[modifier]

Effectivement, jolie revue qui prête à sourire quand on voit le bordel de câbles et adaptateurs.

Je confirme que les câbles sont munis d’une puce et d’un firmware…

Je vois de plus en plus de monde avec des adaptateurs sur leur nouveau MBP… le comble du ridicule est donc atteint car ces Mac qui ont la forme si épurée se retrouvent avec plein de bidules accrochés sur leur flanc. La palme revient quand même à l’abandon du MagSafe et les gens qui trouvent des plans B plus ou moins gracieux:

Pour une boite qui se targue d’être la plus innovante au monde, pas réussir à fourguer un MagSafe 2 ou développer le MagSafe 3 sur les nouveaux portables alors qu’ils ont dépensé 10 milliards de dollars dans le R&D… c’est pour le moins navrant.

J’attends la version 2 de ces MBP.

T

20)
djtrance
, le 24.02.2017 à 13:07
[modifier]

Je suis absolument d’accord sur ton calcul et sa vision :) Vu comme cela c’est indéniable!

Mais, c’est plus d’un côté performances (on ne peut pas nier que les derniers MBP ne sont pas des bêtes de courses, on paie clairement plus le design qu’autre chose) et l’impossibilité après coup d’upgrader son système (RAM collée, etc.). Ce n’est pas/plus une philosophie à laquelle j’adhère.

Tu vas me dire: tu revends et tu rachètes plus performant, oui, en effet…

21)
Mathieu Besson
, le 24.02.2017 à 13:50
[modifier]

@ToTheEnd: oui, j’ai acheté plein d’adaptateurs. Mais je conclus en disant que j’en utilise peu d’entre eux: le petit USB-A à CHF 9.-, un « dock » Satechi quand j’ai besoin d’un ancien port ou un Ethernet, et une clé USB double connecteur. En plus de ça, un câble Thunderbolt 3 de Belkin pour la performance quand j’en ai besoin, et l’alimentation Apple 87W. C’est pas vraiment la mer à boire à transporter sur soi, tu en conviendras.
Tu attends la prochaine version pour quoi, au juste? Les connecteurs seront les mêmes, on parie? Et le design me semble très abouti.
Pour les processeurs, et la RAM, Apple fait avec les pièces disponibles sur le marché.

22)
ToTheEnd
, le 24.02.2017 à 14:01
[modifier]

Ce n’est pas la mer à boire? Suffit de voyager beaucoup pour se rendre compte que ces désagréments sont largement rebutants. C’est comme la sécurité aux aéroports une fois par année, c’est supportable pour tout le monde. Fais-le 2 à 6 fois par semaine avec des normes à la con dans chaque pays/aéroport et ça devient gavant.

Un bon portable n’est pas un objet avec lequel il faut se déplacer avec 3 câbles, 3 adaptateurs, etc. je ne parle même pas de l’aspect esthétique.

Les mecs qui s’occupent du Mac sont suffisamment cons et têtus pour ne rien changer avec la génération 2 car ça serait reconnaitre qu’ils se sont trompés… j’attends tout de même un truc: un port audio comme celui de l’iPhone 7.

Si ça n’arrive pas, j’achèterai un MBP 2015 d’occasion avec un SSD de 1TB car dans le fond, la vitesse ou puissance de cette génération me suffit parfaitement… mon problème, c’est les 512GB de mon modèle 2013. Cette machine me permettra également de profiter d’un lecteur de carte SD intégré (je l’utilise au moins une fois par semaine) et d’un port HDMI intégré qui me sert plusieurs fois par semaine!

C’est pas compliqué.

T

24)
skyroller01
, le 24.02.2017 à 14:54
[modifier]

@ mathieu & @ djtrance:

tout à fait d’accord avec ton calcul sur la durée d’une machine. Pour ma part, j’ai acheté un MacPro 2008 (model 3.1) à la fin 2012 pour Fr. 400.–; ce modèle avait reçu la foudre, et avait son alimentation grillée; début 2013, j’ai trouvé un autre MacPro 2008 (aussi 3.1), avec un proc grillé et une carte vidéo de la série NVidia qui faisait Canal+ pour Fr. 100.–.

J’ai combiné les 2 modèles en un seul sans rien acheter en plus, qui est devenu un MacPro 2008 avec 16Go de Ram, une carte ATI Radeon 6770, 2 proc Xeon @ 2.8Ghz.

Et je l’ai revendu à un atelier de graphistes mi-2016 à Fr. 500.– pour le remplacer lors de notre dernier déménagement par un MacMini 2014.

Je sais qu’on ne peut pas dire qu’il ne m’a rien « coûté », hormis un peu de temps et un minimum de savoir-faire; mais quand même, se dire qu’on a bossé dur pendant plus de 3 ans avec un gros Mac qui n’a rien « coûté » du point de vue du port monnaie, moi j’aime :-)

Pourquoi un MacMini en remplacement ? parce que même avec un MacMini en Core i5@1.4Ghz (dualcore, hypertreading 4 coeurs logiques, et surtout turboboost @2.7Ghz), les benchmarks sont plus performants sur le MacMini que sur mon MacPro… Le tout pour 50W de consommation, au lieu de plus de 300W avant… Et sans perdre un seul de mes ports de connexion d’avant ;-)

J’aime pas les adaptateurs, mais il faut avouer que ces nouveaux MB sont beaux.

25)
Blues
, le 24.02.2017 à 15:01
[modifier]

Merci pour les réponses et arguments Mathieu… Reste tous les mauvais souvenirs (pour moi « vieux-de la-vieille ») avec les appareils en super état rendus obsolètes par la disparitions des ports comme le SCSI… le FW (j’ai des soucis depuis que je suis en adaptateurs, c’est pas 100%)… les divers mistake’s avec le mini-display port / le Thunderbolt V1,V2, V3.. et le manque de port HDMI sur presque tous les Mac alors que c’est un standard. Ah oui j’oublais la sortie son mini-jack, alors que tous les autres fabricants ne sont pas prêts de supprimer. La Pomme c’est des 😡 (râpias/ploucs.. etc) hum, et je me retiens.

Et quid de l’illusoire (pas pour moi) « fédération des connectiques = des standards » adoptés par tous les fabricants et qui fonctionnent à tous les coups sans avoir à se méfier à l’achat—- plutôt que le joyeux bordel actuel. Comme par ex. les chargeurs des phones il y a eu des lois (EU) imposées qui aujourd’hui doivent être appliquées/en fonction ? qu’en est-il ? un IPhone par ex. peut-il se charger avec un chargeur Samsung ?

26)
jdmuys
, le 24.02.2017 à 17:35
[modifier]

Pour ma part, j’espère fortement que dans les prochains modèles, Apple ne fera pas marche arrière sur les connecteurs. 4 ports USB-C, c’est le nec plus ultra. Surtout qu’ils n’ajoutent pas les futurs mammouths que sont les USB-A, ethernet, ou slot de carte mémoire. USB-C représente le meilleur de l’évolutivité, malgré le problème délicat des cables décrit dans cet article.

La seule évolution souhaitable concerne les performances: RAM, GPU, CPU, en fonction des optima techniques disponibles.

Restent deux souhaits. Le plus évident, un prix en baisse. Le second, l’adhésion d’Apple à la norme M.2 pour les SSDs.

Et puis bien sûr un nouveau Mac Pro…

29)
Gilles Theophile
, le 26.02.2017 à 11:44
[modifier]

Pour info et si ça peut aussi servir, grâce à mon hub TB 1 Elgato et à l’adaptateur TB2>TB3/USB-C Apple, j’ai pu récupérer mon 27″ dans sa résolution native (2560×1440), ma connexion satellite via Ethernet GB ainsi que tous mes périphériques USB 2 et 3. Tout ça en occupant un seul port sur le MacBook. Reste plus qu’à chaîner mon serveur RAID TB3.

Vive le Thunderbolt :-)