Profitez des offres Memoirevive.ch!
AppleJack, le plombier de votre Mac

J'ai remarqué à force de fréquenter des forums et de rencontrer des amis qu'il y avait deux catégories d'utilisateurs de Mac (de "Mac-users" comme on dit dans le jargon). Il y a ceux à qui rien n'arrive jamais et puis il y a les "François Pignon" qui accumulent les ennuis, les pannes et les problèmes.

Pour ma part, j'appartiens plutôt à la première catégorie (je touche du bois), mais dans mon infinie bonté, je pense aux autres.

Les autres, ce sont ceux pour qui "Réparer les autorisations", "Vérifier le disque", "Réparer le disque", "Nettoyer le cache" et "Virer les préférences" font partie du quotidien, ou presque.

Or, ces gens-là le savent, la réparation d'un disque ne peut se faire sur le disque de démarrage, ce qui rend les choses un peu plus compliquées.

C'est là qu'intervient AppleJack, l'homme à tout faire de votre Mac, le majordome de votre disque.

Le fonctionnement d'AppleJack diffère un peu des applications traditionnelles dont nous avons l'habitude sur nos machines.

Une fois le paquet d'installation... ben... installé, vous aurez beau chercher, vous ne trouverez aucune application intitulée AppleJack sur votre disque.

Aucune ? Non, un dossier résiste encore et toujours... ah non, ça c'est une autre histoire, or donc, si vous êtes un adepte du Terminal (dans mes bras !), vous trouverez effectivement AppleJack dans /private/var/root/Library/Scripts.

Bon nous l'avons retrouvé, mais cela ne nous dit pas encore comment l'utiliser. Car son utilisation est quelque peu hors norme.

Imaginon donc que votre disque-dur est naze et votre système fait des siennes (comme d'hab, quoi).

Pour utiliser AppleJack vous devez démarrer votre Mac en mode "Single-User" (utilisateur unique). Pour cela, redémarrez votre ordinateur et juste après le Schtoonng (ou le schtook, le dzing, le chime, appelez-le comme vous voulez) appuyez simultanément sur les touches "pomme" et "S" et maintenez-les:

image + image

A début rien ne changera, mais soudainement, l'écran deviendra tout noir et des lignes défileront jusqu'à ça:

image

A ce stade, possesseur d'iMacG5 (et d'iMac Intel ?) ne vous inquiétez pas, vos ventilateurs tournent à fond la caisse et vous vous croyez sur un tarmac, rien de grave, c'est normal.

Faisons entrer en scène AppleJack. Pour cela, entrez simplement "applejack" (tout en minuscules).

Mauvaise surprise, nous avons affaire à un clavier américain, bon nous les Suisses on s'en fout, pour écrire "applejack", ça ne change absolument rien. Pour nos amis Belges et Français, il faudra donc entrer "qpplejqck". Suivit de "return".

Une nouvelle fournée de lignes défilera alors à l'écran pour arriver à ça:

image

Ce qui nous intéresse en particulier, ce sont les dernières lignes qui vous offrent plusieurs choix:

image

AppleJack vous propose donc cinq outils:

  • 1. réparation des disques
  • 2. réparation des permissions
  • 3. nettoyage des fichiers cache
  • 4. validation des préférences
  • 5. nettoyage de la mémoire virtuelle

Les deux premiers correspondent exactement à ce que vous pouvez faire depuis l'Utilitaire de disque, soit la réparation du disque et des autorisations.

Les trois suivants sont un peu plus spécialisés, mais pas moins utiles. En particulier, la validation des préférences vous permettra de faire le tri et d'éliminer les préférences corrompues, qui seront placées dans un dossier "Preferences (Corrupt)" dans votre bibliothèque.

Pour lancer un outil, entrez simplement le chiffre qui lui est associé et appuyez sur "return". Selon l'outil, allez boire un café et revenez plus tard.

Si vous lancez plusieurs outils à la suite, il est fortement conseillé de le faire dans l'ordre dans lequel ils apparaissent.

Outre ces options, AppleJack peut également fonctionner en mode "auto-pilote". Ce qui signifie que tous ces outils seront automatiquement lancés les uns après les autres. Pour cela, entrez la lettre "a".

Une fois les tâches effectuées, vous pouvez redémarrer votre ordinateur en entrant la commande reboot. De même, si vous voulez éteindre votre Mac, entrez shutdown. Attention, rappelez-vous que nous sommes en clavier américain.

Pour faire plus court, vous pouvez également remplacer la commande applejack entrée après le démarrage par applejack auto qui revient exactement au même qu'entrer applejack puis de choisir l'outil "a".

Pour automatiser encore plus le processus, deux mots-clés sont à votre disposition, restart et reboot. Ainsi, en entrant applejack auto restart, toutes les tâches seront lancées à la suite puis l'ordinateur sera automatiquement redémarré. De même, en entrant applejack auto shutdown les tâches seront suivies de l'extinction du Mac.

Enfin, la dernière option qui s'offre à vous est à utiliser en cas de gros pépin. En utilisant le mot-clé AUTO en majuscule dans les commmandes précédentes, ce sont tous les méandres du système qui feront l'objet d'un nettoyage par AppleJack.

Vous l'aurez compris, AppleJack est un outil très utile pour remettre à neuf votre système. Toutefois, ne vous attendez pas à des miracles. Un système fortement endommagé ne pourra pas être sauvé.

Si vous désirez obtenir plus d'information, un mode d'emploi est disponible comme pour toutes les commandes du Terminal en faisant man applejack.

Par précaution, je vous conseille donc d'installer AppleJack sur votre Mac, en espérant que vous n'ayez pas trop souvent besoin d'y faire appel. De toute façon, vous ne prenez aucun risque et ça ne vous coûte rien puisqu'AppleJack est gratuit.

33 commentaires
1)
jlmetzker
, le 29.03.2006 à 00:23
[modifier]

Très bon article, très clair.

Une petite question pour spécialiste, que fait la commande

fsck -f

par rapport aux tâches de applejack? C’est aussi un outil de réparation si je ne me trompe!?

2)
urbanose
, le 29.03.2006 à 01:35
[modifier]

fsck, FileSystemChecK, permet de vérifier et de réparer le système de fichiers d’un disque dur. L’option « -f » force fsck de vérifier les disque durs qui ne présentent aucun problème en apparence.

3)
Ishar
, le 29.03.2006 à 02:42
[modifier]

Bonjour,

Merci Fabien pour la présentation de cet utilitaire qu’on voudrait ne jamais devoir utiliser ;-)

Je viens de l’essayer sur mon PM G5 2×2. Je n’avais jamais entendu les ventilateurs tourner à fond, c’est impressionnant.

Juste une petite remarque : pour atteindre le mode single user je presse les touches pomme+s avant le bong et ça fonctionne aussi.

A+

4)
Saluki
, le 29.03.2006 à 05:30
[modifier]

Voilq une instqllqtion aui se ferq dès mon qrrivée qu bureqqqu. ;°D

Merci Fabien !

5)
Franck_Pastor
, le 29.03.2006 à 07:01
[modifier]

Onyx (plus convivial) a une option de nettoyage de fichiers cache également (tâche 3). Pour les tâches 4 et 5, je ne sais pas. J’installe cet outil dès que j’ai le temps, pour voir. Et avec des protèges-oreilles pour couvrir le bruit des ventilos de mon iMac G5 :-)

6)
Fabien
, le 29.03.2006 à 08:05
[modifier]

Franck, oui, OnyX propose quelques options, mais la réparation du disque-dur nécessite qu’il ne soit pas le disque de démarrage, ce qui rend l’utilisation d’OnyX impossible dans ce cas.

AppleJack ne propose pas une révolution, toutes ces tâches peuvent être remplacées par d’autre outils: fsck, utilitaire de disque, OnyX, etc. L’intérêt d’AppleJack et de faciliter au maximum l’accès à ces tâches.

De plus, si ton ordi plante avant l’apparition du Finder, ton OnyX ne te sera plus très utile.

7)
Emilou
, le 29.03.2006 à 08:23
[modifier]

Je ne vois pas l’utilité d’AppleJack lorsqu’on a un deuxième système sur disque dur ou alors je n’ai rien compris, ce qui est encore possible tant je sens que la convivialité légendaire d’apple foutre le camp.

8)
mina
, le 29.03.2006 à 09:37
[modifier]

Un avertissement supplémentaire : il est fortement déconseillé de lancer AppleJack autrement qu’en mode single user.

Autrement dit, évitez de lancer

/private/var/root/Library/Scripts/applejack

dans le terminal.

Nicolas

9)
Franck_Pastor
, le 29.03.2006 à 09:45
[modifier]

En dehors du sujet, mais en rapport avec lui, il y a une chose que j’aimerais savoir : si ceux qui testent cet utilitaire sur un iMac Intel ont aussi les ventilos de leur ordi qui font le bruit d’un avion au décollage, comme les iMac G5…

11)
François Cuneo
, le 29.03.2006 à 11:45
[modifier]

Bon, comme je fais partie des François…

D’abord, merci pour cet article rigolo en plus!

Question: ce genre d’utilitaires demande toujours d’être en dernière version pour éviter qu’il ne fasse plus de dégâts qu’autre chose. Or lorsque les problèmes arrivent (eh oui, comme dit en première ligne de ce commentaire…) je ne suis pas certain d’avoir installé la dernière version.

Ce qui serait idéal, c’est que malgré le fait que le petit machin se cache dans terminal (peeeuuuurrkkkk heu pardon, beurk), il puisse nous avertir automatiquement lorsqu’une nouvelle version est dehors.

Sur ce je vais me télécharger la chose de suite, et espérer ne jamais l’essayer. Niveau préventif, je continuerai à utiliser Xupport.

12)
johnch
, le 29.03.2006 à 11:53
[modifier]

Quelle horreur ! On se croirait dans un forum PC… ;-)

Il est bon de rappeler parfois que tout Mac qu’il est, notre outil préféré reste un ordinateur qu’il faut opérer pour soigner une maladie grave. Heureusement pas trop souvent !

Merci pour cet article qui servira forcément un jour ou l’autre.

John

13)
Gokart
, le 29.03.2006 à 12:31
[modifier]

C’est quoi des « préférences corrompues » ? Et que peuvent-elles entrainer comme type de dysfonctionnement ?

Sinon, merci pour le test.
Je vais installer AppleJack pour le cas où…
…bien qu’en 5 ans d’utilisation soutenue de Mac OSX (de la 10.0.1 à la 10.4.5 – système et user transférés d’une machine à l’autre avec l’assistant migration (mode Target)) je n’ai jamais connu de plantage système ;-))

14)
Fabien
, le 29.03.2006 à 13:33
[modifier]

Je ne vois pas l’utilité d’AppleJack lorsqu’on a un deuxième système sur disque dur ou alors je n’ai rien compris, ce qui est encore possible tant je sens que la convivialité légendaire d’apple foutre le camp.

comme je l’ai dit, tout ce que fait AppleJack peut être fait autrement. L’avantage est que tout ce fait rapidement et facilement.

Question: ce genre d’utilitaires demande toujours d’être en dernière version pour éviter qu’il ne fasse plus de dégâts qu’autre chose. Or lorsque les problèmes arrivent (eh oui, comme dit en première ligne de ce commentaire…) je ne suis pas certain d’avoir installé la dernière version.

le risque n’est pas très grand car AppleJack ne fait qu’appeler les commandes mises à disposition par Apple. Donc même si AppleJack n’est pas à jour, les commandes qu’il appelle sont elles forcément à jour.

C’est quoi des « préférences corrompues » ? Et que peuvent-elles entrainer comme type de dysfonctionnement ?

Parfois les fichiers de préférences (les .plist) se retrouvent endommagées pour des raisons X ou Y. Dans ce cas, l’application correspondante ne pourra plus se lancer car elle tentera en vain de charger ces préférences corrompues. Dans le cas d’une application « normale » ce n’est pas très grave, mais lorsqu’il s’agit des préférences du Finder, du Dock ou d’un composant du système, le dysfonctionnement devient beaucoup plus grave.

15)
Ishar
, le 29.03.2006 à 15:30
[modifier]

…la convivialité légendaire d’apple foutre le camp.

Je n’ai pas cette impression : à l’époque l’OS classique était très fermé et les interventions sur le système quasiment impossible. Avec l’OSX tout a changé : root, terminal etc. L’utilisateur peut très bien se contenter de l’interface graphique ainsi tout reste simple.

nb : avec classique je me souviens des problèmes posés par certaines extensions qui devaient êtres chargées dans un certain ordre sinon… ce n’était pas très convivial non plus ;-)

16)
al1
, le 29.03.2006 à 19:13
[modifier]

François, en fait ton peeeuuuurrkkkk était prémonitoire !

peeeuuuurrkkkk !!!!!!!!

C’est certainement formidable mais c’est sans moi ! Qu’on ne me montre plus jamais de telles horreurs sur mon site préféré ou y’aura un déserteur !

ça me rappelle la formation que j’ai suivie pour installer Norton Ghost sur un PC ! Ca y est je sens que je vais cauchemarder !

peeeuuuurrkkkk !!!!!!!!

17)
Fabien
, le 29.03.2006 à 19:34
[modifier]

C’est certainement formidable mais c’est sans moi ! Qu’on ne me montre plus jamais de telles horreurs sur mon site préféré ou y’aura un déserteur !

mais bon sang, quand allez-vous vous débarrasser de vos oeillères ???

18)
Blue Bob
, le 29.03.2006 à 20:01
[modifier]

Salut,

J’ai testé ce soft comme indiqué dans l’article. Les ventilateurs se sont effectivement mis à fond, mais depuis ils n’ont pas baissé leurs régimes. J’ai pourtant quitté le mode single user.
Aidez-moi à trouver de l’aide, merci.

19)
Fabien
, le 29.03.2006 à 20:41
[modifier]

Blue Bob, c’est bizarre ça. Essaie de zapper la PRAM (pomme-alt-p-r) maintenus au démarrage jusqu’au prochain « dong ».

20)
Blue Bob
, le 29.03.2006 à 21:23
[modifier]

C’est bon ça remarche normalement. J’ai fait un reset sur la carte mère. Mais le problème est indiqué dans le « read me » accompagnant ce logiciel. citation :
« Some users of G5 systems have reported that the fans ramp up very fast. This is not related to AppleJack, but is due to the fact that the thermal controllers are not loaded while in single user mode. If this condition persists after restarting into Mac OS X, you may have run into one of the many known fan-management bugs. See the apple.com support forums for help. »
Le développeur se débarrasse vite fait du problème en t’envoyant chez Apple.com

21)
al1
, le 30.03.2006 à 12:18
[modifier]

mais bon sang, quand allez-vous vous débarrasser de vos oeillères ???

Hé, Fabien, quand je dis Plus jamais ça, je plaisante, j’exagère !

Le fait est que je suis venu au mac parcequ’il me permettait d’utiliser un outil informatique sans FAIRE de l’informatique. Je suis passionné de multimédia et j’excècre l’informatique. Je suis maintenant « développeur » sous FileMaker, je fais des trucs vachement bien (sisi!), et sans Claris (gloire à Claris, non mais!) j’en serais pas là.
Si j’ai envie de conduire je suis quand même pas obligé de tout savoir du moteur à explosion, la bielle et la clé de douze ! J’ai le droit, bordel !!!
L’informatique fait peur aux gens et ils ont raison. J’ai honte quand je lis que Roger se sent parfois nul en lisant cuk, parceque les gens y causent de trucs incompréhensibles.

Je préfère la lecture du Petit Prince à celle de ton article ! Na !

C’est pas des œillères (alt-o pour le o collé au e ;)) c’est une question de goût et d’aspirations. Ta réflexion m’agace ! Des œillères !

22)
Fabien
, le 30.03.2006 à 14:39
[modifier]

navré pour ma réaction épidermique al1.

Mais vois-tu un ordinateur c’est toujours bien beau, tant que ça marche.

Mais quand ça ne marche plus, il faut souvent mettre les mains dans le cambouis et là tu as deux solutions:
– soit tu fais de « l’informatique » comme tu dis et tu essaie de résoudre le problème toi-même.
– soit tu ramène ton Mac au magasin avec tous les inconvénients qui vont avec: transport, attente, prix

Tout ce que j’essaye de faire, c’est donner la possibilité aux gens qui refusent la deuxième solution de tenter une réparation de leur machine.

Si tu estimes que c’est nul et inutile, grand bien te fasse, mais je te souhaite de ne jamais avoir de problèmes avec ta machine.

23)
al1
, le 30.03.2006 à 16:18
[modifier]

Des problèmes j’en ai eu, mais quand on fait des sauvegardes sur un deuxième disque ils ne sont pas bien longs à résoudre. Sauf quand c’est un problème matériel, et là tes lignes de commandes n’y feront rien. Et des macs de toutes sortes j’en ai démonté, le plus dur était mon iMac 333, mais là c’est plus du travail manuel qu’autrechose.
Donc…

Comme tu dis, chacun voit midi à sa porte mais si ton plombier se pointe à la mienne je ne lui ouvre pas ! Ah non alors, quelle horreur !!!
Tout ce que tu réussis à faire, c’est leur coller encore plus des boutons !

;)

Blague à part, je ne sais pas ce que c’est que ce mode single-user et ça manque à ma culture macophile. Pareil pour le root, heureusement pour moi ça ne m’a jamais été utile, mais il va falloir que je me documente, c’est pas sérieux !

24)
Fabien
, le 31.03.2006 à 08:31
[modifier]

ATTENTION ! IL SEMBLERAIT QU’IL Y AIT DES PROBLÈMES DE COMPATIBILITÉ ENTRE APPLEJACK ET LES MACINTELS ! ABSTENEZ VOUS DE L’UTILISER SUR CES MACHINES POUR LE MOMENT

J’ai ajouté un avertissement en ce sens dans l’article !

25)
nlex
, le 31.03.2006 à 15:34
[modifier]

hier j’ai eu de grosses frayeurs à mon G5 : Kernels Panics (panique du noyaux dixit Wikipedia ! ) mais surtout je n’ai pas eu le droit a l’écran de Kernel Made In Apple mais un truc de brut Unix avec du code en surimpression sur mon finder… brrr

je me suis dit : c’est le moment d’essayer AppleJack ! Jusqu’ici il faut dire que j’étais assez méfiant, je suis pas forçément pour utiliser des logiciels sans interface graphique, mais la, c’est pour la bonne cause. Il faut dire que l’article est bien foutu et jusqu’ici je n’avais rien trouver d’aussi clair et préçis, ducoup c’est vraiment facile, a part le clavier QWERTY qui est agaçant pour les AZERTY mais bon.

Mon problème est réglé et je conseil a tout le monde d’avoir ce machin installé : le jour ou ils vont perdre plusieurs journée de travail ils s’en ficheront d’avoir une jolie interface Aqua, ou juste du code blanc sur fond noir… non ?

26)
al1
, le 31.03.2006 à 16:44
[modifier]

Pourquoi ne pas rester sous DOS si l’interface graphique n’est là que pour « faire joli » ?

Décidément je ne vous comprendrai jamais.

27)
Invite
, le 31.03.2006 à 23:53
[modifier]

Lorsqu’un disque de démarrage nécessite des réparations, le seul moyen est de redémarrer depuis le DVD Mac OS X, ce qui est relativement long, ou depuis un disque de démarrage externe, ce que tout le monde n’a pas.
J’ai expérimenté ce soir AppleJack pour réparer le disque dur d’un Titanium.
Il faut donc être capable
• de taper qpplejqck
• puis les lettres roses dans l’ordre, en validant parfois par y.
Le disque du Titanium est réparé et je remercie Fabien.
Je n’ai pas spécialement de tropisme pour les écrans DOS, mais si j’ai bien compris l’article, AppleJack introduit simplement une interface – non graphique – entre des commandes Unix et l’utilisateur.
Pourquoi tant de haine, puisque ce programme permet justement d’utiliser la puissance des commandes Unix sans apprendre leur syntaxe assez déroutante pour moi et pour les allergiques au Terminal comme François ?

28)
VRic
, le 02.04.2006 à 11:08
[modifier]

Pour compléter l’annonce de problèmes, l’auteur est découragé par le manque de documentation du mode « Single User » et l’impossibilité pour lui de tester un Mac Intel: il n’est que « scripteur », pas développeur (ce sont les outils intégrés au système qui font le boulot, lui ne propose que l’interface texte simplifiée pour en permettre l’emploi aux novices).

Le site xlr8yourmac suggère aux utilisateurs reconnaissants de l’encourager à ne pas abandonner en lui finançant un Mac mini Core Solo et aux développeurs ou shell-scripteurs expérimentés de prendre contact avec lui pour l’aider ou reprendre le flambeau.

Je confirme que rien n’égale la merveilleuse surprise de découvrir qu’AppleJack m’attendait avec bienveillance le jour où un vieux G4 a refusé de démarrer normalement: j’avais oublié jusqu’à l’existence de ce logiciel, encore plus que je l’avais installé, et il a résolu mes problèmes en 2 coups de cuiller à pot alors que j’étais sur le point de stresser.

Il devrait être remboursé par la sécurité sociale. À ce prix, elle nous doit bien ça.

Il n’y a aucune raison d’être grincheux: installez-le et oubliez-le. Le jour où vous en aurez besoin, vous n’aurez même pas besoin de vous en souvenir.

possesseur d’iMacG5 (et d’iMac Intel ?) ne vous inquiétez pas, vos ventilateurs tournent à fond la caisse

Ce n’est probablement pas limité à ces modèles, mais à tous ceux dont le refroidissement est géré par le système en fonction des senseurs de température: en mode « single user » ces fonctions sont absentes et par sécurité la machine ventile au maximum. Ceci doit concerner tous les modèles récents, peut-être tous les modèles dotés de senseurs.

29)
Invite
, le 02.04.2006 à 13:30
[modifier]

Commentant mon commentaire Lorsqu’un disque de démarrage nécessite des réparations, le seul moyen est de redémarrer depuis le DVD Mac OS X, ce qui est relativement long, ou depuis un disque de démarrage externe, ce que tout le monde n’a pas, j’ai reçu en message privé (avec copie à François et Fabien) cette remarque :

Faux, il suffit de maintenir la touche majuscule au démarrage ! Pour ma part je considère ce genre d’utilitaire plus comme source éventuelle de problèmes (notamment pour les débutants) que de solutions… Entre les risques d’incompatibilité (voir l’avertissement ajouté), la relative difficulté de manipulation, ou encore les réactions qui peuvent surprendre (les ventilateurs à fond, qui apparemment ne s’arrêtent pas toujours…) je ne vois pas ce qu’on y gagne (toujours en temps que débutant et/ou personne qui préfère se consacrer à autre chose que des manipulations peu conviviales), sachant que des moyens simples à mettre en œuvre et à mémoriser existent !

Ce qui appelle quelques commentaires.
• Maintenir la touche majuscule au démarrage (mode sans échec ?) équivaut je crois à un démarrage avec Mac OS X réduit, rien que des fichiers Apple, mais pas tous les fichiers Apple donc. L’épigone peut-être du démarrage extensions désactivées.
Seulement je ne suis pas sûr (je pense même le contraire) qu’Utilitaire de disque acceptera de réparer le disque de démarrage. Ce que AppleJack fait très bien.
• Au sujet des risques d’incompatibilité, VRic rappelle que AppleJack se contente de lancer « des outils intégrés au Système » avec une « interface texte simplifiée pour en permettre l’emploi aux novices » (j’avais parlé d’interface non graphique).
• J’accepte en revanche le bémol sur OnyX (ou ToolsX).
Ces utilitaires nécessitent bien d’avoir la dernière version, ce qu’oublient volontiers les novices. Alors que « AppleJack ne fait qu’appeler les commandes mises à disposition par Apple. Donc même si AppleJack n’est pas à jour, les commandes qu’il appelle sont elles forcément à jour. » nous dit Fabien.
Lorsque ToolsX a été présenté sur ce forum, un commentateur a dit en substance « non merci, il m’a flingué un Powerbook, je n’y toucherai plus ». Le week end j’ai appliqué la même mise à jour 10.4.x puis le nettoyage avec la dernière version de ToolsX sur un PowerMac G4 et un Alubook. Le PowerMac G4 n’a jamais eu ensuite de problème ; le lundi, l’Alubook avait des kernel panic à répétition, quelle que soit son utilisation. Utilitaire de disque n’a rien détecté en ce qui concerne les autorisations, en revanche le disque n’a pu être réparé que par une sauvegarde de données et un formatage.
Donc attention aux inutilitaires, mais je ne pense pas qu’on puisse classer AppleJack dans cette catégorie.
VRic rappelle aussi que le problème des ventilateurs n’en est pas un, mais que c’est une sécurité, qu’il apparaît dans certaines mises à jour Apple (firmware des mono 1,8 GHz). Et pour ceux qui n’auraient pas encore compris, AppleJack n’est pas un outil de maintenance au quotidien. Si votre Mac va bien, ce n’est pas la peine de tenter des acrobaties ; en revanche en cas de pépin il peut rendre de grands services sans matériel ni logiciel supplémentaire.

30)
Alain55
, le 03.04.2006 à 18:15
[modifier]

AppleJack vient je pense de me sauver d’une situation inextricable sur un tout nouveau G5 Quad, je félicite à la fois son auteur et cuk.ch pour avoir signalé son existence.
Mes problèmes de base étaient un Kernel panic 3 fois par jour et sans connaissance du monde unix, pas même la gestion des privilèges, j’avoue que je commençais à me poser des questions sur le bon fonctionnement de ma machine.
Tout n’a pas été résolu pour autant mais avec l’assistance telephonique de Intego France ( dont j’ai aprécié l’humour) les choses sont devenues un peu plus claires.
Verdict: Je bidouille trop sur ma machine. Mais bon, ça je le savais. Par contre, j’ai compris qu’il valait mieux connaître les commandes unix pour se sortir des protections propres au systeme lui-même depuis, paraît-il, Aout 2005, date à laquelle Apple à vérouillé un peu plus les arcanes du système.

Cela dit, je respire à présent, aussi bien que les ventilos de mon G5 tout à l’heure.
Je dois ajouter que la mise à jour de 10.4.6 m’a bien aidée également
Remarque hors sujet, j’ai voulu mettre un commentaire sur un vieil article concernant NetBarrier , mon identification pour les commentaires n’a pas été reconnue

31)
Invite
, le 01.10.2006 à 16:19
[modifier]

Le site xlr8yourmac suggère aux utilisateurs reconnaissants de l’encourager [le développeur d’AppleJack] à ne pas abandonner en lui finançant un Mac mini Core Solo

C’est fait, depuis le 3 août :
« Over the last few days, I have received enough money to cover the purchase of an Intel Mac, and I have placed an order for one. Hopefully we can get AppleJack on its way towards full Intel compatibility soon. Thanks for all your donations and support. »
Je traduis : Merci les gars, je vais pouvoir continuer à casser les pieds d’al1.

33)
monopole
, le 20.11.2014 à 14:56
[modifier]

Slt moi cè monopole et j’ai essaye ta manip avec applejack rien à faire,quand je tape applejack et ensuite entrer sa me marque(command not found).svp j’ai vraimen besoin d’aide.