Profitez des offres Memoirevive.ch!
AppZapper: pour supprimer complètement vos applications

Sur cuk.ch, nous testons un bon nombre de logiciels.

Comme vous vous en doutez, pour trouver un logiciel que l'on souhaite tester, on en installe plein, dont la plupart ne seront jamais le sujet d'un article. Les installations se passent pour la plupart sans soucis: une image disque à monter et l'application à copier vers le dossier ad hoc. Lorsque l'on souhaite désinstaller un logiciel, par contre, c'est souvent moins évident.

Certaines applications sont aussi faciles à installer qu'à jeter. On prend l'icône du logiciel et on la déplace sur la Corbeille. Souvent, malheureusement, les logiciels installent des fichiers ailleurs. Attention: les développeurs de ces logiciels n'ont pas forcément tort! Les dossiers de Préférences ou ceux nommés Application Support sont (aussi) là pour ça.

Lorsque l'on installe peu de nouveaux logiciels, ces fichiers n'ont pas beaucoup d'importance. Mais lorsque l'on procède à des dizaines de tests, (et que l'on est un peu maniaque quant à l'ordre dans son arborescence), ces fichiers doivent être supprimés.

C'est ici qu'intervient AppZapper!

img_icone

D'une simplicité enfantine, il permet d'identifier les fichiers liés à une application et de les supprimer.

Son installation ne pose aucun problème: comme expliqué plus haut, un simple glisser-déposer suffit.

Utilisation

Une fois lancé, une seule et unique fenêtre apparaît:

img_window1
La fenêtre de AppZapper.

Lorsque l'on y glisse une application, cette fenêtre se modifie:

img_window2

On voit maintenant tous les fichiers ou dossiers qui sont en relation avec l'application glissée, ainsi que leur taille, leur emplacement et, en haut de la fenêtre, la taille totale occupée par l'application. AppZapper inspecte en fait le contenu des .app, et en déduit l'emplacement des fichiers liés.

La petite loupe, près de chaque fichier, permet de l'afficher dans le Finder pour voir ce qu'il contient et éventuellement le décocher avant la suppression.

On peut alors supprimer les fichiers cochés, avec le bouton Zap, ou annuler l'opération. Lorsque l'on "zappe" une application, un effet sonore plutôt marrant se fait entendre (jetez un œil à l'icône, en haut de cet article, et vous aurez une idée de l'effet). Les fichiers sont alors déposés dans la Corbeille et seront effectivement supprimés lorsque l'utilisateur aura vidé cette dernière.

Un log des fichiers zappés est disponible. Il contient le nom des fichiers, leur (ancien) chemin et la date à laquelle ils ont été supprimés.

AppZapper peut parfois manquer certains fichiers. Cela dit, la grande majorité des applications seront désinstallées correctement par ce logiciel. Par exemple, j'ai essayé de désinstaller Documents To Go (logiciel pour lire les documents Office sur un Palm, testé ici) et il n'y pas trouvé le conduit pour Palm. Attention également aux logiciels qui utilisent des ressources partagées par d'autres applications. Cela dit, ces logiciels proposent souvent un désinstalleur propre, qu'il vaut toujours mieux utiliser plutôt qu'un programme tiers.

Préférences

AppZapper possède un panneau de préférence permettant de mettre certaines applications en sécurité, afin d’être certain de ne pas les supprimer.

img_pref
La fenêtre des préférences d'AppZapper

Une liste permet de glisser les applications que l'on souhaite ne pas pouvoir supprimer avec le logiciel. Un message d'erreur apparaîtra si l'on tente de les glisser sur la fenêtre du logiciel.

Les applications d'Apple, installées par défaut avec Mac OS X, n'ont pas besoin d'être ajoutées à la liste. Une case à cocher permet de les mettre en sécurité automatiquement, et sans risque d'en oublier une.

Les applications lancées peuvent aussi être ajoutées automatiquement à la liste des applications qui ne seront pas supprimables.

Enfin, la mise à jour automatique permet de ne pas devoir se soucier des nouvelles versions du logiciel.

Conclusion

Sur ma machine, AppZapper est devenu un indispensable.

Moi qui déteste voir traîner des fichiers de préférences de logiciels que je n'utilise plus, j'ai vite adopté l'idée d'utiliser un logiciel pour supprimer les applications.

Mais lorsque j'ai testé AppZapper, je me suis rendu compte que la suppression d'une application était tellement simple et rapide qu'il n'y avait vraiment aucune raison de s'en passer.

AppZapper est vendu au prix de 12.95 dollars (à la date de ce test). Ce prix porte sur le logiciel et toutes les mises à jour à venir, à vie.

26 commentaires
1)
yfic17
, le 23.02.2006 à 00:07
[modifier]

Zut, j’ai déjà lu le test hier soir !
Mais c’était bien.
Je teste ça ce week-end.

2)
StuFF - Pomcast.com
, le 23.02.2006 à 00:13
[modifier]

Ca alors c rigolo… Je viens de les interviewer ;) Je monte ça demain et vous tiens au courant… StuFF – pomcast.com

3)
Franck_Pastor
, le 23.02.2006 à 00:16
[modifier]

Ce n’est pas cher du tout, en effet. Mais est-il vraiment utile si justement il cale sur des applications à l’organisation complexe, comme ce « Documents To Go » ? C’est sur ce type d’applications qu’il devrait servir, en fait !

Pour les autres applications, la grande majorité, il suffit de regarder du côté des répertoires ~/Library/Application Support ou ~/Library/Preferences (bibliothèque du dossier « départ »), comme tu l’as bien rappelé, Sébastien. Voire, dans certains cas plus rares, du côté de /Library (la bibliothèque du dossier « ordinateur »). Ce qui fait qu’il est très facile de les désinstaller proprement soi-même. Dans ce cas, AppZapper ne permet que de gagner du temps, un temps appréciable seulement si on doit désinstaller à tour de bras…

Donc, pas convaincu pour le moment.

4)
Smop
, le 23.02.2006 à 04:43
[modifier]

Je l’ai essayé et acheté (11,16 € par PayPal). Bon, c’est vraiment pour le côté amusant et rapide, car l’utilité réelle de ce truc reste quand même très limitée. Un coup de Spotlight avec le nom complet ou partiel du soft à supprimer et le tour est joué, sans avoir déboursé un centime. AppZapper ne vire d’ailleurs que ce qui évident à trouver. Inutile d’espérer nettoyer réellement le système si l’application dépose des fichiers dans des endroits non standards (ou probablement ceux qui ne sont pas indexés par Spotlight). Petit détail quand même assez sympa : AppZapper permet de connaitre la taille de ce qu’il supprime. Bref, à acheter pour supporter le shareware, mais sans s’attendre à des miracles…

5)
François Cuneo
, le 23.02.2006 à 06:22
[modifier]

Zut, j’ai déjà lu le test hier soir !
Mais c’était bien.
Je teste ça ce week-end.

Zut, j’ai été repéré!:-)

6)
jp
, le 23.02.2006 à 08:14
[modifier]

Ça serrait bien qu’il fasse aussi le contraire, il regarde les applications qui sont installées, garde ce qui les concernent et efface le reste…

7)
Sébastien Pennec
, le 23.02.2006 à 08:48
[modifier]

frank,

AppZapper sert en fait aux gens qui ne savent/veulent pas aller fouiller dans les dossiers qui ne sont pas « les leurs ». Autour de moi, plein de gens connaissent les dossiers « Application », « Documents » et les dossiers de medias… mais ils ne veulent pas entendre parler de Library, Application Support etc…

Pour eux, AppZapper est super utile!

Comme tu le mentionne, il ne peut pas « deviner » où une application range des fichiers personnalisés et non conformes aux normes…

Il est aussi très utile pour virer les choses sans devoir trop y penser: quand j’installe 10 logiciels dans la soirée « juste pour voir », j’oublie toujours de virer un truc… AppZapper s’occupe de ça, à ma place…

jp,

C’est un peu dangereux ça… peut être pratique, mais dangereux… virer tout ce dont « on ne sait pas à quoi ça sert »… faut être courageux :-)

8)
monmac
, le 23.02.2006 à 08:59
[modifier]

AppZapper est bien sympa, fun et je l’utilise souvent. En fait, de l’utiliser ça m’a donné envie d’avoir un utilitaire qui sache vraiment ce qui a été installé, où, et qu’il puisse désinstaller le tout. Il semble qu’un autre soft, YanK procède de cette façon. Il s’appuie sur le moteur de Sonar, un autre logiciel de l’éditeur qui « écoute » et enregistre tous les mouvements sur le disque dur. Il faut donc installer en passant par YanK qui saura exactement quels fichiers supprimer. Pour les grosses applications déjà installées, on trouve sur leur site des profils de désinstallation et chacun peut partager de tels profils.

Parenthèse: j’ai des dossiers vides avec des noms comme « ?ÁL » qui se crééent tous les jours dans le dossier préférences; un ou deux avec des lettres différentes. J’ai donc utilisé Sonar pour voir quand et qui les créait. Malheureusement, Sonar enregistre très bien ces opérations mais n’identifie pas le process responsable. Regardez.. peut-être avez-vous aussi ces bizarreries.

9)
Sébastien Pennec
, le 23.02.2006 à 10:05
[modifier]

ah-mac,

Je ne connaissait pas Yank… je vais y jeter un oeil…

Mais devoir passer par un logiciel pour chaque installation, ça semble pas terrible…

En fait, un logiciel de ce style devrait pouvoir accéder à l’installeur, le lire et ensuite supprimer les fichiers… et je ne sais pas si les fichiers du dossier Receipts contiennent les chemins des éléments installés…

10)
Smop
, le 23.02.2006 à 15:00
[modifier]

A noter aussi un autre produit donc j’ai acquis un licence en 2004 et qui permet de désinstaller des softs proprement. Beaucoup plus efficace que AppZapper, mais également beaucoup plus complexe : Uninstaller de Macmagna . Son approche est différente, car il oeuvre par comparaison de l’état du système avant et après installation/modification.

Quoi qu’il en soit, il est surprenant que Apple n’aient pas été en mesure de fournir d’origine un outil qui permette de désinstaller proprement un soft, d’autant plus que tous les éléments sont disponibles sur le système. Tous les autres éditeurs proposent cette fonctionnalité sur leur système d’exploitation, de Microsoft Windows à Sun Solaris en passant par SGI IRIX, IBM AIX, etc… Je suppose que ça fait partie des quelques anachronismes de Max OS X, comme par exemple la gestion de la swap par fichiers, ce qui est une véritable hérésie !

11)
Sébastien Pennec
, le 23.02.2006 à 15:22
[modifier]

Smop,

Effectivement Uninstaller a l’ai puissant… mais je ne pourrais jamais l’utiliser! Devoir faire quelque chose avant _chaque_ installation… Et c’est sans compter le temps que prend l’indexation du contenu… rien que d’y penser…

12)
monmac
, le 23.02.2006 à 15:39
[modifier]

Dans ce registre, Yank paraît mieux adaptés puisqu’il indexe seulement les fichiers de l’installeur; on drop l’installeur sur Yank, et voilà!
Ce disant, certains soft ont pas mal de composants, scripts automator et autres et je pense qu’il vaut mieux faire une recherche et les éliminier à la pogne.

A+ ah-mac

13)
Smop
, le 23.02.2006 à 15:53
[modifier]

Sébastien –

Je pense que la formule magique n’existe pas, que ce soit en informatique ou en toute autre chose… Pour faire les choses le mieux possible il faut s’y investir le plus possible ! Que ce soit l’éditeur/constructeur ou l’utilisateur qui fasse le boulot, il faudra quand même le faire. Après, la question est celle de l’importance que l’on accorde à la « perfection », sachant aussi que le mieux peut être aussi l’ennemi du bien. Rien de nouveau là-dedans ;-)

Si l’on estime qu’il est _essentiel_ de se débarrasser de tous les fichiers installés par un logiciel, ou en tout cas d’avoir un contrôle pointu sur la chose, Uninstaller est un produit à considérer. L’indexation n’est pas forcément longue car on la limite aux zones « connues », sinon elle remonterait énormément de résultats. Cela dit, il est vrai que cela demande plus de réflexion et de temps que d’utiliser AppZapper… ou Spotlight, qui est encore plus efficace et gratuit !

15)
Zallag
, le 23.02.2006 à 16:03
[modifier]

Bonjour,
L’utilitaire Unistaller me semble également exact et efficace dans son fonctionnement : il enregistre la configuration avant et après une ou des installations de nouveaux programmes. Peut-être le testerez-vous aussi? Quelqu’un l’utilise-t-il?
http://www.osxfacile.com/uninstaller.html

16)
marief
, le 23.02.2006 à 16:46
[modifier]

J’utilise souvent Uninstaller, pas nécessairement lors de l’installation : en cas de besoin, je boote sur une petite partition minimale réservée à cela, je lance Uninstaller puis l’appli en question, et Uninstaller permet de sauvegarder la liste, avec le chemin, de tout ce qui s’installe ou est modifié.

17)
StuFF - Pomcast.com
, le 23.02.2006 à 18:24
[modifier]

Et voilà, c’est dans la boite: Cliquez-ici pour vous abonner au podcast (Gratuit!)

Via ce lien vous pourrez écouter la 4ième édition de Pom Pom Pom Pom en anglais, avec, en invités, Austin Sarner et Brian Ball, de AppZapper… Si vous êtes sages, et que vous écoutez jusqu’à la fin l’émission, vous aurez même un code pour avoir le soft moins chère ;) ;) A+

StuFF mc – Pom Pom Pom Pom

18)
StuFF - Pomcast.com
, le 23.02.2006 à 18:25
[modifier]

Petit détail important: Le site de l’émission anglais est à visiter avec Safari uniquement si celui ci est votre lecteur RSS par défaut, sinon utilisez un autre browser…

19)
StuFF - Pomcast.com
, le 23.02.2006 à 18:26
[modifier]

Et pour finir… une bonne nouvelle ;) La prochaine française (30) s’enregistre ce soir…

20)
Sébastien Pennec
, le 23.02.2006 à 21:45
[modifier]

Bonsoir à tous, et merci de vos commentaires!

Dans l’ordre…

Smop,
Effecivement il n’y a pas de formule magique… et tout dépend finalement du point auquel tu es maniaque avec ta machine… Cela dit, je vais tester les logicles concurents de AppZapper qui ont été abordés dans ces commentaires… bientôt un autre test, why not… :-)

Zallag et marief
Uninstaller semble intéressant… mais comme l’explique l’auteur de l’article d’OSXFacile, il est préférable d’y ajouter son disque dur entier… et là, j’imagine que ça prend un sacré temps… même pour un disque dur de taille moyenne (80 Go). J’essaierai tout de même.

StuFF:
Excellent, merci ! Je vais écouter ce podcast sur mon iPod, dans le train, en allant au boulot demain :-)

21)
marief
, le 24.02.2006 à 09:56
[modifier]

Uninstaller semble intéressant… mais comme l’explique l’auteur de l’article d’OSXFacile, il est préférable d’y ajouter son disque dur entier…

C’est pour cela (et les utilitaires de réparation) que j’ai une partition externe archi-minimale de 5 Go. Comme l’utilisation de Uninstaller est tout de même rare, je trouve plus rapide de réinstaller là-dessus pour vérifier les applis. En général, j’en mets plusieurs de côté et je fais tout à la file.

22)
Chichille
, le 24.02.2006 à 23:11
[modifier]

j’ai une partition externe archi-minimale de 5 Go

.

Mon Dieu ! Mon Dieu !

Quand je pense à mon Mac Classic et son disque dur de 40 Mo.

Ça ne nous rajeunit pas tout ça.

Bof ! Bof ! Bof !

23)
mff
, le 07.03.2006 à 21:58
[modifier]

Personnellement lorsque j’enlève un logiciel je fais une recherche et enlève tout ce qui me semble pouvoir être enlevé plist etc….. si je ne sais pas je ne touche pas, pour l’instant pas encore fait d’erreur, mais bon j’espère que cela continuera à se passer comme cela

25)
Smop
, le 12.03.2006 à 13:14
[modifier]

Pour les paquets d’installation, il existe DesInstaller aussi.

Merci de l’avoir signalé, je ne le connaissais pas celui-là. Mais bon, lorsqu’on lit le dernier commentaire (10 mars) sur VersionTracker , et la réponse du développeur, ça ne donne pas trop envie d’essayer…

User beware!
Destroyed my system files; had to resintall from a Tiger backup.

As stated in the readme, it is indeed a dangerous program, and you have to know what you are doing to safely use it…
Besides, when you are about to remove a system file, you have a big warning you shouldn’t be too quick to dismiss.
The fact that it’s a beta has nothing to do with this…

26)
MAGE
, le 12.03.2006 à 17:27
[modifier]

Je l’utilise depuis plus d’un ans sans problème. Il m’a permis de supprimer les paquets de langues et autres paquets d’applications.

Ce qui est aussi pratique c’est qu’il est possible de recréer le paquet d’origine en le supprimant. Ainsi il est possible de le réinstaller ultérieurement.

Evidement si on efface un paquet de mise à jour du Système..