Profitez des offres Memoirevive.ch!
Prise en main de DPP 2.03 ou le RAW au coup de Canon

J’ai l’air d’un dinosaure, un vrai comble pour un saluki, qui serait échappé de la galerie de l’évolution avec mon antique EOS D30.

Oui, mais c’est le premier venu chez Canon. Il m’a permis de jouer avec les objectifs de bonne qualité «L», qui allaient de pair avec mes EOS 1 puis EOS 1 N.

Je l’ai acheté en avril 2001, c’est un peu le temps des lampes à huile en photo digitale, affublé surtout d’un prix à frémir : 1,5 fois le Leica M pour un petit 3M pixels !

Il était livré avec Image Capture, outil d’enregistrement direct pour un appareil relié par câble USB 1, Picture Viewer outil de composition d’album et même PhotoStitch qui, comme son nom l’indique fait gratuitement à peu près ce que d’autres ne semblent pas faire pour 500 Euros. Je dois avouer que, pour Image Capture, bien qu’installé, je ne m’en suis jamais servi. C’est autrement plus long de se connecter via l’USB que via le port PCMCIA de l’Alubook et un adaptateur.

Le nouveau logiciel Canon DPP, pour Digital Photo Professional, destiné surtout au traitement du RAW — pas seulement — prend en charge les derniers nés de la maison, mais encore mon vénérable D30 et ça … c’est tout à fait nouveau, car il était ignoré de la précédente mouture.

DPP est aussi parfaitement compatible Mac OS X.

Je n’ai ni la patience, ni l’expérience, ni la méticulosité d’un François pour conduire un essai exhaustif, mais j’essaie de vous rendre le survol agréable autant qu’utile.

Merci encore à l’excellentissime MacDigit de me l’avoir fait découvrir.

Alors, après Aperture et la réponse d’Adobe avec Lightroom, qui tous deux ne veulent pas s’installer sur mon «antique» Alubook qui n’a que 1 Go de SDRAM mais surtout est et restera dramatiquement équipé en 10.3.9, tout d’abord, une bonne nouvelle.

Ce logiciel DPP est G R A T U I T.

Et francisé, sauf malheureusement pour la notice, ce qui finalement n’est pas dramatique tant il est paraît simple d’usage.

C’est peu courant dans l’univers impitoyable des fabricants d’APN ! Il suffit pour l'installer d’avoir déjà installé un autre logiciel Canon sur sa machine, Remote Capture ou File Viewer Utility par exemple, preuve que l’on a bien le CD-ROM livré avec un des appareils concernés.

Une fois téléchargé avec sa notice, il s’installe d’un clic et vous demande même si vous voulez l’installer dans le Dock, auquel cas il vient s’insérer sagement auprès de ses petits camarades.

dock1-petit.jpg

La notice, un .pdf de 41 pages, s’affiche avec un hideux filigrane «copy» sur chaque page. Il est permis de s’interroger sur l’intérêt de ce gadget répulso-décoratif.

copy-petit.jpg

Elle commence par un contrat de licence tout ce qu’il y a d’habituel pour ce qui est de la taille des caractères, la loupe de chartiste n’est pas que vivement recommandée. Je lis rarement ces proses, ignominieusement denses, mais là, sans autre raison que le sacrifice Cukien, je l’ai fait.

Je ne le regrette pas : il est interdit comme d’habitude de faire plein de choses comme le décompiler, le revendre ou le louer, mais ce qui m’interpelle, c’est qu’on ne peut l’installer en réseau (?) et pas plus sur de multiples CPU. Pas de bi-pro donc, et le quad non plus ? Faute d’en posséder un, je n’ai pas la réponse physique si j’ai bien l’interdiction «papier».

licence-petit.jpg

NDLR : en fait, CPU signifie ici unité centrale, pas processeur (c'est un glissement de sens), c'est-à-dire que tu n'as le droit de l'installer que sur un seul ordinateur à la fois, complétant la 1e phrase mentionnant que tu n'as le droit de l'utiliser que sur un seul ordinateur à la fois et la dernière interdisant l'éventualité d'utilisateurs multiples (absurde car ne précisant pas utilisateurs simultanés, donc tel quel ton contrat t'interdit d'installer ce logiciel si ton mac n'est pas déconnecté et caché dans un coffre).

Clause assez courante quoique bizarre pour un logiciel gratuit, un peu comme si le marchand de kebab m'interdisait d'utiliser sa serviette en papier ailleurs que chez lui (j'aime bien me moucher dans ma serviette, mais je n'ai pas toujours envie d'éternuer pendant le repas).

Ensuite la liste des compatibilités est étoffée, et c’est donc la première fois que mon antiquité est prise en compte.

compatible.jpg

Il existe des différences de format RAW suivant les modèles supportés, citons CR2, CRW, là je m’y perds… De même les espaces colorimétriques pris en compte sont sRVB, Adobe RVB, Apple RVB, ColorMatch RVB et Wide Gamut RVB. DPP peut attacher un profil ICC à une image sauvegardée, calibrer le profil d’un moniteur ou d’une imprimante et simuler une quadrichromie dans un environnement CMJN. Bon.

La barre des menus, nous en parlerons quand nécessaire.

La barre des outils possède une esthétique charbonnée qui lui est propre, là encore on n’en peut mais, cependant elle n’altère pas la perception des couleurs de la diapo …

barre1.gif

…et qui change selon le contexte de la fenêtre principale ou de la diapo sélectionnée.

barre0.gif

barre00.gif

Nous allons la détailler

barre2.jpg

De gauche à droite nous trouvons les boutons explicites Fenêtre modifier images, Dossiers , Sélectionner ou Effacer tout.

Ensuite les trois niveaux de Coche.

,

qui permettent d’identifier une classe ou famille

la coche apparaît en haut à gauche de l’imagette et l’une chasse l’autre, c’est-à-dire qu’il n’est pas possible d’indenter 1+3 ou 2+1.

Ensuite, on trouve les deux boutons de rotation, de réglage de la balance des blancs et de prélèvement du point de blanc.

Enfin le réglage de Luminosité et le fort utile Traitement par lots.

C’est indigeste ?

Alors passons à un exemple.

Ouvrons la fenêtre principale sur un dossier

On peut choisir entre trois tailles de miniatures.

Rien de plus simple que de redresser des images par sélections disjointes, commande-clic, voici pour la première et la troisième après avoir cliqué sur Tourner à gauche dans la barre d’outils…

Il est possible de classer les miniatures avec les informations :

Le contenu des données EXIF est affiché. Ici j’avais préréglé la balance sur tungstène pour tenir compte des lampadaires de la Mairie de Paris. On y voit aussi que les permanences aux centres de promesse de don du téléthon commencent à 6h du matin :°). J’avais également compensé la luminosité par quelques crans de molette…

Pour le cactus, la balance automatique avait été conservée.

Si l’on passe à la fenêtre Modifier l’image sélectionnée, on la retrouve «en grand» dans la fenêtre de travail.

La palette d’outils permet tout ou à peu près :

Par exemple, pour la balance de blancs, le choix est donné entre dix types, et en cliquant sur Ajuster, il est possible de l’affiner avec la roue colorée.

Ce réglage personnalisé peut être mémorisé pour l'appliquer à d'autres images.

Cela vaut également pour les styles d’image, de Portrait à N&B.

Du réglage RAW, on peut basculer vers le réglage RVB et l’on a le choix entre les cinq différents espaces colorométriques.

Deux outils me semblent particulièrement intéressants. Le premier est Compression.

Il permet après avoir défini son format, 3:2, 4:3, 16:9 ou Personnalisé, de le tracer sur l’image, de le déplacer et de le sauvegarder.

Le second est Tamponner qui permet une fine gestion de l’outil.

Enfin, l’outil traitements par lots, s’il n’a pas les subtilités de réglages d’un Fireworks, est bien suffisant pour des photos. En effet, on les exporte rarement en .gif…

Je ne suis pas un photographe professionnel et ne sais donc pas si en termes de productivité l’outil est génial, mais il a deux mérites essentiels à mes yeux : simple à apprivoiser et de prix tout à fait raisonnable, puisque nul  !

NDLR

Puisque notre bon Saluki s'est bien gardé d'expliquer comment et où ce logiciel est distribué;

vu la légendaire navigation du site Canon;

et comme j'aime autant que vous profitiez de votre temps pour animer nos commentaires plutôt que le gaspiller à tenter de tirer quelque chose du site Canon avant l'âge de la retraite,

voici comment se le procurer.

Des gens ont JETÉ leur scanner (jeté comme dans «jeter à la poubelle», où je l'ai récupéré) simplement pour avoir été incapables d'en trouver les logiciels chez Canon (oh ils y sont, c'est sûr, mais parmi 40 téléchargements nommés façon DOS, décrits par un spécialiste en peinture sur soie, téléchargeables après t'être coupé un bras à condition de répondre 40 fois à 40 pages montrant 40 exemplaires d'une licence que j'aimerais bien leur fourrer dans l, mais je m'égare).

Donc voilà: après avoir répétitivement échoué à le touver sur l'exaspérant et tortueux site du fabricant qui mérite des baffes et envisagé le meurtre du chien de mon voisin pour me détendre (je suis un faux calme), j'y suis revenu à tête reposée et l'ai finalement découvert avec une facilité déconcertante, voyez plutôt:

  • en sélectionnant Digital Cameras dans le premier menu de cette magnifique page (c'est un sarcasme);
  • puis Digital EOS dans le deuxième;
  • puis EOS-1D dans le troisième;
  • (avec D30, modèle mentionné dans ce test, je n'ai trouvé que ce qui semble être une mise à jour pour Windows, mais il faut 5 min pour s'en assurer en lisant bien toute la page, donc je suis gentil, je vous le dis tout de suite; d'ailleurs cette page la voici, si vous y trouvez DPP mac faut me dire où, moi je l'ai déjà lue 17 fois, maintenant c'est votre tour);
  • puis en cliquant sur le lien Drivers / Software dans la page qui s'affiche alors et que vous pourrez peut-être atteindre directement par son adresse que je mets en live tant elle est belle: http://consumer.usa.canon.com/ir/controller?act=DownloadDetailAct&fcategoryid=314&modelid=10598;
  • en n'oubliant pas d'activer Javascript dans le navigateur sinon ça marche pas;
  • puis en cochant Digital Photo Professional 2.0.3 Updater for Mac OS X dans la page qui s'affiche cette fois et dont le titre est "Canon" (en fait c'était un bouton rond, pas une case à cocher, haha, surpris hein?);
  • en espérant que "Updater" dans ce nom n'a pas plus de pertinence que le reste chez Canon, sans quoi cela supposerait d'avoir déjà trouvé une version antérieure du logiciel et là je m'avouerais vaincu;
  • puis en cliquant sur le lien I Agree - Begin Download dans la nouvelle page dont le titre est aussi "Canon" mais commençant par DISCLAIMER;
  • puis en attendant un moment qu'il ne se passe rien à part afficher encore une page moche dont le titre est encore "Canon" mais commençant cette fois par Digital Photo Professional 2.0.3 Updater for Mac OS X;
  • puis en cliquant sur le lien DPP203X.dmg en bas de cette longue page (vu qu'en fait, le lien Begin Download, il n'avait évidemment pas beginné le download, hein, suis-je bête);
  • puis dans le doute cliquer aussi sur le lien DPPM-EN.pdf pour télécharger le manuel, vu que dans les 51 Mo du précédent on l'a peut-être déjà, mais pour l'instant on n'en sait rien et on n'a certainement pas envie de recommencer si selon une logique connue d'eux seuls le manuel n'est pas fourni avec le logiciel;
  • d'ailleurs maintenant qu'il est installé, je peux vous le dire: le manuel n'était pas dans l'installeur, il fallait bien le télécharger séparément (j'aime mieux pas vous parler de l'installeur);
  • et comme j'utilise iCab je vais dans le Finder copier le commentaire des fichiers reçus pour vous donner leurs adresses, qui vous permettront peut-être de les télécharger directement sans tuer le chien, et que je mets aussi en grandeur nature parce qu'après ça elles font presque rire:
    http://beta00.c-wss.com/inc/servlet/wwux.wwuc.filedownload.servlet.WWUCDownloadFromAkamaiServlet?absolutePath=/downloadFiles_inc/00102093EN0105/DPP203X.dmg
    pour le logiciel et
    http://beta00.c-wss.com/inc/servlet/wwux.wwuc.filedownload.servlet.WWUCDownloadFromAkamaiServlet?absolutePath=/downloadFiles_inc/00102093EN0105/DPPM-EN.pdf
    pour le manuel Anglais.

Tout ceci est peut-être également disponible sur le site Français, je n'en sais rien, il est 1h32 du matin et j'ai déjà envie de me venger sur quelqu'un.

À ce propos, si l'un de vous connaît un responsable du site Canon merci de me le présenter, j'aurais quelques tendres remarques à lui soumettre avec ma modération habituelle. J'ai là une modération en coton lestée de sable qui ne laisserait pas trop de traces à l'autopsie. — VRic

19 commentaires
1)
Roger Baudet
, le 10.02.2006 à 08:30
[modifier]

Tiens, je vais essayer ce jouet avec mon Canon D20.
Un grand merci Saluki-faux-calme pour le lien de téléchargement :
j’ai trouvé le logiciel tout de suite dans la jungle du Site Canon !

2)
Puzzo
, le 10.02.2006 à 08:35
[modifier]

Désolée de te contredire Roger, mais c’est Vric qui est un faux calme. Personnellement, je n’ai pas l’utilité de ce genre de logiciel (ce qui n’enlève sûrement rien à la qualité de l’article) mais merci quand même à Vric de m’avoir fait me marrer!

3)
JCP
, le 10.02.2006 à 08:55
[modifier]

Bon ben évidemment si on veut se compliquer la tâche…

Vric :

– va sous http://www.canon.fr

– services et support

– drivers et logiciels

– EOS D30

et il est là : rien d’illogique.

Idem pour les scanners : je n’ai jamais eu de peine à trouver les drivers mon 1240U.

JCP

4)
Saluki
, le 10.02.2006 à 08:59
[modifier]

Pour mon téléchargement, j’avais profité du lien indiqué par macdigit, ce qui m’avait simplifié la vie, apparemment.
c’est là .

Je suis désolé d’avoir oublié de le mentionner.

Je viens de tenter de suivre le chemin qu’a pris VRic, pour voir, et de ce poste-ci, le vieux 5400/ »Sonneté » de Mme Saluki, ça ne marche pas.
Sans doute son java ne vient pas de la rue de Lappe.

5)
François Cuneo
, le 10.02.2006 à 10:06
[modifier]

M’a l’air bien supérieur à Nikon View. Ce qui oblige d’ailleurs l’utilisateur Nikon de passer par Nikon Capture ou une solution externe.

Merci pour ce test! Et ces conseils de téléchargement!:-)

6)
JM
, le 10.02.2006 à 10:16
[modifier]

Dites, y’a t’il quelqu’un qui a reussi a installer la version 2.0.3? Non, parce que chez moi, ca plante lamentablement a ~8% de l’installation.

J’ai les CDs originaux qui viennent avec mon 20D. Seulement c’est une version 1.6 (sauf erreur) de DPP qui est livree avec. J’ai egalement essaye d’installer en ayant au prealable:
1) repare les droits d’acces
2) efface complement l’installation de DPP 1.x
3) en ayant lance l’installeur en temps qu’admin (sudo)

Pas plus de succes. Une idee?

7)
Saluki
, le 10.02.2006 à 10:30
[modifier]

heuh…

Moi je l’ai installé puisque je l’ai évalué.
Essaie plutôt de virer tout ce qui touche à l’ancienne version et télécharge-le ?


Du MacPortable à l’Alubook, en quinze ans je suis devenu plus sage.

8)
Tony
, le 10.02.2006 à 10:46
[modifier]

Enfin quelqu’un parle de ce DPP ;-)

Cela fait un moment que je l’utilise et honnêtement LightRoom, dans sa mouture actuelle, ne propose guère mieux pour le traitement des images, en dehors de sa capacité de catalogage bien entendu.

Un autre détail intéressant à mentionner, c’est que DPP n’applique pas les modifications directement sur l’original. Un fichier global de « settings » est présent quelque part dans ~/Library/DPP pour les images modifiées. Cela est là même chose avec les RAW et JPEG. En contrepartie et comme Aperture, si on doit pour une raison quelconque réinstallée sa machine et que l’on oublie ce fichier, ben, il faut tout se retaper comme un grand.

C’est donc au moment de la « sortie » d’une image que les réglages sont appliqués.

Comme tu le dis saluki, la productivité n’est pas le fort de ce logiciel qui est un peu lent sur certains aspects, mais très pratique lorsqu’il faut appliquer les mêmes réglages sur toute une série d’images. Je fais de temps en temps des traitements par lots de 200 images à sortir en 700×466 pour publication web en JPEG et même sur un dual G5, cela prend vite un quart d’heure (pas très optimisé multiprocesseurs).

J’ai par contre un reproche à faire au programme. Il n’est pas possible d’appliquer les styles d’images à des fichiers JPEG issus de reflex Canon supportés par le programme, ce qui est dommage alors qu’il n’y a pas tellement de raison.

9)
Hervé
, le 10.02.2006 à 11:06
[modifier]

Cela fait un bout de temps que j’utilise DPP et la version 2.0.3 s’est installée sans problème sur mon iMac G4 800 Mhz (j’avais reçu la 1.0.6 avec mon 350D). C’est un peu lent par rapport à Camera Raw, mais tellement plus pratique. Ce qui me gêne un peu c’est que, après avoir fait une « Compression », l’image qui apparaît dans la fenêtre principale reste la même. C’est gênant parce que en recadrant, on veut élininer des parties inintéressantes (par exemple des zones trop sombres ou trop claires) et leur maintien influence la perception que l’on a de la partie de l’image qu’on veut conserver.
A propos : pourquoi ce terme « Compression » alors que « Recadrage » aurait été plus compréhensible – j’ai hésité longtemps à utiliser cette fonction, ne désirant pas « compresser » mes raw.

10)
Tony
, le 10.02.2006 à 11:43
[modifier]

Hervé, encore un traduction faite par un chinois de la main gauche.

11)
Inconnu
, le 10.02.2006 à 11:58
[modifier]

Merci pour ce test. J’ai rapidement regardé cet outil quand j’ai eu mon premier réflex Canon. Et puis comme je ne faisais pas de RAW à l’époque, je ne m’en suis plus servi. Ensuite je suis passé à DxO.
Récemment, un ami qui a un 5D, m’a reparlé de cet outil. Je vais faire un test comparatif avec DxO (sur l’aspect traitement du RAW uniquement) pour voir s’il y a de grosses différences.

12)
Tony
, le 10.02.2006 à 14:03
[modifier]

Renaud, j’ai constaté de belles différences entre DPP, iView et CameraRaw. Le rendu colorimétrique n’est pas la même .

Un petit test sera le bienvenu.

13)
Saluki
, le 10.02.2006 à 14:52
[modifier]

> Tony
On dirait trois photos diférentes …et celle donnée par CameraRaw est plus « piquée », plus subtile, serais-je tenté d’écrire.
La moins « parlante » me semble celle donnée par iView.
C’est aussi affaire de sensibilité personnelle.

Effectivement il y a matière à dire, mais ça me dépasse, je l’avoue franchement.

Je ne possède ni CameraRaw ni iView, alors il faut trouver un autre testeur. Il serait aussi, tant qu’on y est, intéressant de voir le résultat restitué par Aperture.


Du MacPortable à l’Alubook, en quinze ans je suis devenu plus sage.

14)
Tony
, le 10.02.2006 à 15:10
[modifier]

iView n’est pas tellement un développeur de fichiers RAW, donc la différence est moins importante à mes yeux.

Par contre, avec les deux autres, cela me dérangent un peu plus, car ils ne donnent pas du tout la même chose. Je n’ai pas essayé DxO ni Aperture ou CaptureOne.

Donc, un grand test pourrait être réalisé avec le concours de plusieurs personnes. Peut-être une idée à lancer.

Notre ami Volker Gilbert prépare un livre sur le RAW qui devrait sortir prochainement , apportant un bon éclairage sur la question.

15)
Saluki
, le 10.02.2006 à 16:54
[modifier]

>Tony
J’avais zappé l’enquête et, en suivant ton lien ci-dessus, j’ai retrouvé tes photos ;°)

Le vrai souci est bien que seront nos images devenues…


Du MacPortable à l’Alubook, en quinze ans je suis devenu plus sage.

16)
bootzilla
, le 11.02.2006 à 13:23
[modifier]

Salut, j’ai bien trouvé ce soft mais chez moi il cherche un logiciel à mettre à jour. Comment ce fait-il que pour vous il accepte de s’installer ?

17)
Saluki
, le 11.02.2006 à 13:51
[modifier]

Il faut avoir installé l’un des logiciels présents sur le CD-ROM donné avec l’achat de tout APN Canon.
Si tu as du Nikon, ça ne marche pas de toute façon, c’est pas le même format de RAW.


Du MacPortable à l’Alubook, en quinze ans je suis devenu plus sage.

18)
Hallu15
, le 11.02.2006 à 14:33
[modifier]

Bonjour,

Mon CD d’installation étant abimé je n’ai pas pu installer DPP depuis celui-ci et il m’a fallut chercher sur les sites de canon pour trouver ce qu’il me fallait.
j’ai longuement cherché, et trouvé un lien qui permet de télécharger la version 1 de DPP (Mac ou PC) sans avoir de logiciel Canon préinstallé sur son ordinateur.
La seule contrainte est que vous devez taper le numéro de série de votre canon, 1D ou 1Ds, je ne sais pas si un numéro de série d’un autre modèle fonctionne.
Voici le lien:
http://web.canon.jp/Imaging/sdl/dpp-e.html
Ensuite vous pouvez prendre la mise à jour sur le site et l’installer.

D’autre part, j’utilise quotidiennement DPP 2.03 et je le trouve excellent, mais je ne sais pas ce qu’il vaut en comparaison de Adobe Camera RAW et d’autres logiciels de conversion de fichiers RAW dans les cas les plus extrêmes comme une correction d’exposition de +/- 2IL.
un exemple sur ce site:
http://www.dpreview.com/reviews/canoneos5d/page24.asp (faites défiler en bas de la page)…
Quelqu’un a-t’il une expérience qui confirmerait cet exemple?

19)
Saluki
, le 11.02.2006 à 15:10
[modifier]

>Hallu15.
Que tu aies « longuement cherché » sur les sites de Canon n’étonnera pas VRic ;°)

L’exemple que tu cites via le lien interpelle sérieusement « DPP, quand il a un doute sur une couleur…met du gris » est-il dit en substance.
Et le résultat n’est pô bô comme dirait l’autre « mudak » (qui a toujours le sac Picard surgelés de Mme Saluki).


Du MacPortable à l’Alubook, en quinze ans je suis devenu plus sage.