Profitez des offres Memoirevive.ch!
Les pages qui se tournent, c’est toujours un peu triste

Samedi passé, on apprenait que Nikon stoppait toutes ses recherches en photographie argentique, ne conservant que le F6 et le FM10.

Deux choix judicieux d'ailleurs, tant qu'à faire, puisque l'argentique n'intéresse désormais plus que les vrais passionnés. Le F6, le meilleur boîtier reflex 24-36 de tous les temps, et le FM10, entièrement manuel, sont fait pour eux, qui pensent encore différemment, et sont certainement des photographes exigeants.

N'empêche, une page se tourne, et voir le F80 et le F100 disparaître fait tout drôle, même si je suis le premier à ne plus imaginer en acheter un, si ce n'est pour ma collection d'appareils argentiques, qui pour l'instant n'en est au tout début, puisqu'elle n'est composée que du F4.

Mais bon, Nikon s'adapte aux changements du marché. En gros, l'argentique n'intéresse pratiquement plus personne. Elles ne représente qu'un peu plus de 2 % des ventes de boîtiers reflex pour le fabricant japonais.

Heureusement, Nikon continue ses développements, et plutôt bien d'ailleurs, dans le domaine du numérique. Sa gamme, D50-D70-D200-D2Hs-D2X est certainement la plus équilibrée du marché. Et au vu du succès énormissime du D200, la marque n'est pas prête à mettre la clé sous le paillasson.

Et puis, voir Zeiss sortir deux splendides optiques pour ces appareils ne peut que nous conforter dans l'idée que la marque reste exceptionnelle au niveau de son image. Un peu comme Apple, si vous voulez.

Ce qui me fait bien plus mal depuis deux jours, c'est d'avoir que Konica-Minolta cesse toutes ses activités photographiques, se recentrant sur la bureautique.

Ces regroupements industriels (Konica a racheté Minolta il y a quelques années à peine), décidément, ça n'a pas que du bon. Même pas sûr que ça en ait tout court.

Allez, 3700 emplois à la trappe, même si Sony va reprendre le savoir-faire de la marque, et sans doute recaser en interne un certain nombre d'employés.

Ça me fait tout drôle disais-je, tout simplement parce que Minolta a toujours été pour moi un leader dans le domaine photographique. L'autofocus par exemple est devenu ce qu'il est parce que ce fabricant l'a développé avant tout le monde et a lancé cette amélioration technique que bien des pros dédaignaient à l'époque.

Prenez simplement, au niveau digital, donc tout récemment, l'idée tout de même assez géniale de Konica Minolta d'avoir intégré le stabilisateur optique à son Dynax 7D lui-même, contrairement à toute la concurrence qui l'installe dans certains objectifs seulement, ce qui permet de profiter de cette aide à la prise de vue en conditions difficiles quelles que soient les lentilles montées sur l'appareil.

Et bien voilà. Peut-être freiné par sa réorganisation suite à son absorption par Konica, Minolta a bien trop tardé à sortir un boîtier reflex digital, le Dynax 7D dont j'ai un peu parlé ici à l'époque de sa disponibilité sur notre marché (fin 2004, rendez-vous compte!, Canon en était déjà au 20D, 4ème génération de sa gamme expert). Le premier appareil est donc sorti bien plus tard que tous les autres, sans réelle innovation technique (à part le stabilisateur intégré), était mal positionné niveau prix (son capteur était déjà vieillissant à l'époque), même si le tout reste encre à ce jour certainement de très bonne qualité.

Des retards pareils dans ce monde pressé, ça ne pardonne malheureusement pas. Cela dit, je peux comprendre ceux qui, lassés d'attendre la révolution numérique minoltienne il y a deux ans, sont passés chez la concurrence, lassés d'attendre l'arlésienne qu'on leur promettait depuis des années.

N'empêche! On m'aurait dit il y a dix ans que Minolta cesserait ses activités, j'aurais gentiment rigolé.

Là, je serais plutôt triste voyez-vous…

Qui sera le prochain sur la liste des marques historiques, qui vont disparaître?

Hasselblad?

Leica?

Puisais-je me tromper…

20 commentaires
1)
yfic17
, le 21.01.2006 à 00:10
[modifier]

J’avais lu cette info hier sur le site de CI. Mais, il ne faut pas trop s’en faire pour Minolta :
« L’activité de Konica-Minolta sera désormais concentrée sur la Bureautique et la Recherche & Développement, notamment dans le domaines de la micro-optique, quasi-inconnu du grand-public. Par exemple, avant son rapprochement avec Konica, Minolta était l’un des deux grands producteurs mondiaux de lentilles et de système de focalisation des diodes laser utilisés dans les lecteurs et graveurs de CD et DVD. Ceux qui voudraient se faire une idée du potentiel de R&D de Minolta peuvent se reporter à l’article « De l’Ophiure au reflex » paru dans CI n° 277. »

2)
Inconnu
, le 21.01.2006 à 00:29
[modifier]

C’est dommage pour Konica-Minolta. En même temps c’est excitant de voir Sony débarquer dans le monde des réflex. Attendons de voir ce que ca va donner.
Les prochaines marques qui risquent de disparaitre? Leica va mal, certes. Espérons que ca ira mieux avec le passage au « vrai » numérique.

3)
FT'e
, le 21.01.2006 à 00:58
[modifier]

Sniff.

J’ai plusieurs fois dit « sniff » en quelques années, en pensant à Minolta. Moi, amoureux de longue date des boîtiers 9 de ce fabricant…

Sniff tout d’abord lorsque tous les autres fabricants sortaient des deuxièmes, troisièmes voire quatrièmes générations de numériques et Minolta rien.

Sniff lorsque, frustré, j’ai acheté un petit compact Canon (et non, pas Minolta : vraiment frustré).

Sniff lorsque ma patience fut épuisée (et mes argentiques supplantés par ce compact numérique pourtant vraiment très peu satisfaisant), las d’attendre un 9 numérique : boujour Canon 20D.

Sniff au moment de me séparer de mes boîtiers argentiques et de quelques belles optiques (fixes principalement) que j’ai tant appréciées.

Sniff chez Grancy lorsqu’ils m’ont échangé deux zooms contre quelques accessoires moins « prestigieux ». Un grand merci à ce magasin toutefois, car ils m’ont fait une fleur : je doute qu’ils aient pu vendre ces optiques.

Et maintenant ça. Minolta pose les plaques. Sniff.

Ma situation ressemble pas mal à celle des quelques minoltistes que je connais, également passés à la concurrence. C’est tellement dommage.

4)
GG
, le 21.01.2006 à 01:39
[modifier]

Qui sera le prochain sur la liste des marques historiques, qui vont disparaître?

Apple ? ;-)


Ze GG of Ze Gete.net

5)
VRic
, le 21.01.2006 à 05:06
[modifier]

Sniff chez Grancy lorsqu’ils m’ont échangé deux zooms contre quelques accessoires moins « prestigieux ». Un grand merci à ce magasin toutefois, car ils m’ont fait une fleur : je doute qu’ils aient pu vendre ces optiques.

Hé! Mais je les voulais bien, moi, ces optiques :-)

C’est pas tout de suite que les numériques raisonnables remplaceront mes zooms asphériques vraiment grand-angle pour photographier le mur d’en face dans une rue étroite.

En plus on trouve enfin depuis tout récemment des accus et chargeurs 2CR5. S’il y a d’autres indécrochables de leur génial Minolta des années 80 (entre autres), ça ressemble à ça et c’est une excellente nouvelle (déjà que nos développements sont non-gratuits):
image image
[color=#999](photos eBVD.com )[/color]

Rhaa, j’aurai attendu Minolta pour rien. C’est pas les appareils Sony qui me donnent confiance dans l’implication de la marque en photo. D’ailleurs Sony, ces temps-ci, c’est pas la fête.

6)
François Cuneo
, le 21.01.2006 à 07:37
[modifier]

Eh oui, c’est ce que j’écrivais. Fallait être très fort pour attendre il jusqu’à il y a un peu plus d’un an… Je ne comprends pas ce qui s’est passé, avec Minolta tout seul (sans Konica) qui était tellement innovant à l’époque…

Sans doute cette restructuration qui les a bouffés. Cela dit, est-ce que Minolta a été racheté justement parce qu’ils n’avaient plus de moyens…

Je ne m’explique pas pourquoi cette marque, malgré les avancées qu’elle a toujours mises sur le marché avant tout le monde, est restée un « second couteau » au niveau commercial et au niveau des photographes professionnels en particulier, même si certains utilisaient des appareils de la marque.

7)
François Cuneo
, le 21.01.2006 à 07:39
[modifier]

GG: ton clin d’oeil sur Apple ne m’aurait pas fait rire il y a trois ou quatre ans, mais maintenant oui.

C’est fou comme les choses changent hein? Tant mieux sur ce point précis.

8)
Chichille
, le 21.01.2006 à 09:23
[modifier]

Qui sera le prochain sur la liste des marques historiques, qui vont disparaître?

Hasselblad?

Je ne suis que modérément inquiet pour les fabricants de moyens et grands formats. Il va passer encore pas mal de temps avant que le numérique puisse offrir quelque chose de comparable.

Malgré tout, la mode et la technologie aidant, tout peut arriver, même le pire.

bof ! bof ! bof !

10)
Raphaël Fauveau
, le 21.01.2006 à 10:57
[modifier]

J’espère que Sony va nous sortir un bel appareil – mon 7D commence à montrer ses limites (surtout face aux Canon – le 5D m’épate pas mal) et je voudrais bien avoir une option qui tienne la route pour le remplacer… Ca me ferais mal de passer chez Canon – adieu objectifs et flash

11)
yfic17
, le 21.01.2006 à 11:11
[modifier]

On peut toujours utiliser des objectifs d’autres marques sur un boitier X. Il suffit de lui adjoindre une bague spécifique. On perd les automatismes mais on conserve la qualité optique.

12)
Jer-o-nimo
, le 21.01.2006 à 11:24
[modifier]

Pour moi, c’est un vrai crève coeur… Minoltiste depuis quelques années seulement, j’y avait mis mes économies d’étudiants. Et j’attendais patiemment de pouvoir m’offrir le 5D.
Et comme de surcroit, je suis un anti-Sony de la plus fervente espèce, ça devient vraiment cornélien.
Je vais voir si je trouve pas un 5D en occasion, suite à cette annonce. (ça fait un peu vautour, mais bon… je veux profiter du matériel déjà acquis)

Jer-o-nimo, switched on october, 14, 2004.

13)
Inconnu
, le 21.01.2006 à 11:53
[modifier]

On a l’impression que les cours de la bourse, les fonds de pension sont devenus les seuls objectifs (sans jeu de mots) des multinationales.
Si une idée, une nouveauté, une fusion ne fait pas monter l’action, on la remplace par une autre, rapidement. Peu importe les amoureux de la marque, les employés virés, le chômage que cela produit.
Steve Job l’a bien compris et a su faire ce qu’il fallait pour faire monter le cours de l’action.
Mais c’est juste une impression, n’est-ce pas?

Je voulais passer à la vitesse supérieure. J’ai actuellement un Minolta Dimage 7i qui me satisfait déjà beaucoup, surtout grâce à son zoom 28-200.
Je voudrais en plus un stabilisateur, et travailler avec une sensibilité de au moins 800, si possible 1600, sans bruit apparent. (Sans doute ce que tout le monde désire, d’ailleurs).
J’ai l’impression qu’il serait sage d’attendre encore quelques mois, car les autres marques vont réagir après cette annonce de l’arrêt de Kodak-Minolta.

14)
C@naille
, le 21.01.2006 à 14:15
[modifier]

Mais c’est juste une impression, n’est-ce pas?

Numérique !

C@naille (?)

15)
Fredo d;o)
, le 21.01.2006 à 14:30
[modifier]

J’en ai rêvé toute ma jeunesse des appareils Minolta, beaux, robustes et innovants… un mythe qui disparaît :-(

Le(s) prochain(s) ?
Pentax, Kodak, Bronica, Rollei, Zenith, Linhof ?

Qui dit mieux ?


Fredo d;o)
« Un pas à la fois me suffit… » (Gandhi)

16)
Noé
, le 21.01.2006 à 15:20
[modifier]

Alors je n’ai qu’une chose à dire:

On dit « puissé-je me tromper », et pas « puisais-je » ahhhheum

A+
Noé

17)
alec6
, le 21.01.2006 à 16:22
[modifier]

Pour l’instant je n’ai rien trouvé de comparable à mon Minox 35MB en terme de rapidité, silence, piqué d’image, qualité optique et compacité générale.
Néanmoins, je ne fais plus de photos avec !
Je continue cependant avec mon 6×6 Yashica de nuit en n&b… pour combien de temps encore ? car je ne fait plus tirer sur papier, mais scanne et imprime comme tout le monde via mon Alu 15 préféré !!

L’argentique est mort et aucun professionnel ne pleurera dessus comme personne n’a regrété la disparition des bancs repros et des fameux bromures dans les années 80… n’est-ce pas Blues ?
De profundis

L’important, c’est le sujet de sa photo, le reste, la technique, le diaphragme, la vitesse, l’angulaire et la sensibilité du film… on s’en fout !
A titre d’exemple, les photos de Mathieu sur l’asie centrale sont très belles. Argentiques ou numériques ? est-ce vraiment important ? Amateur ou professionnel ? là il est plus aisé de répondre, si on gagne de l’argent avec, c’est un travail professionnel, si non, qualité ou pas, le travail sera toujours amateur.

Sic transit gloria Mundi !

18)
satellio
, le 21.01.2006 à 23:51
[modifier]

Oui, sniff…
La première paie d’adulte, je l’avais consacré à l’achat d’un Minolta X-500…
Le premier « 13e mois », à celui d’un 35-135 de la même marque…
Remboursez ! ;-)
(Je les ai toujours.)

Je n’avais rien contre Konica, rien vraiment pour non plus… j’utilisais des pellicules Fuji, parfois des Kodak, pas souvent, parce que j’avais déjà trop entendu la chanson de Simon et Garfunkel.

Quand Minolta s’est fait racheter par Konica, ça sentait le début de la fin. Konica-Minolta, c’est pas un vrai nom, ça fait pas une identité, en tout cas ça donne pas une image de passion (vous achèteriez un reflex Chaffoteaux et Mory, vous ?). D’ailleurs, comme pour essayer de conjurer ce mauvais présage, ils avaient conservé pour la nouvelle organisation le seul magnifique logo de Minolta.

C’est marrant, je me souviens d’un spot de pub pour les pellicules Konica, y a longtemps, avec Gainsbourg qui disait : « La gueule que j’ai aujourd’hui, j’ la regretterai dans dix ans. » Toute l’aventure de l’argentique résumée en un slogan…

—–
J’ai toujours pensé qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.

19)
Barzi
, le 24.01.2006 à 22:02
[modifier]

Tristesse, grosse tristesse, là. Et grosse nostalgie. Mon premier gros réflexe, c’était un Minolta Dynax 7000i. J’y avais investi 16 ans d’économie, à l’époque. Il faut aussi dire que j’avais 16 ans. Quelques milliers de photos plus tard, sans aucune panne, ni aucun problème, il est toujours là, peu utilisé depuis que j’ai cédé à la paresse du numérique.
Je viens d’acheter un gros agrandisseur, pour me remettre au noir-blanc, et surtout réutiliser cet appareil avec lequel je suis parvenu à une parfaite osmose.

Le rachat par Konica ne m’avait pas convaincu. Pour mon numérique, j’ai donc modestement opté pour un Canon 350D. Sympa. Mais pas du tout à la hauteur de mon vieux Dynax. Avec lui, je n’y arrive pas, pas comme « avant », avec mon Minolta.

C’est triste de devoir tourner cette page de ma PHPP (Petite Histoire Personnelle Photographique) en regardant la fin de Minolta. Minolta aura précédé de peu l’argentique dans la tombe.

20)
jacques v
, le 25.01.2006 à 19:07
[modifier]

Exakta
Edixa
Miranda Sensorex
Pentacon
Topcon
etc.

toutes ces marques spécialisées ou orientées dans la photographie technique… et qui ont fait évoluer la technique photographique…

toutes disparues

ce qui m’étonne, c’est que Novoflex existe encore! jusqu’à quand ?

jacques