Profitez des offres Memoirevive.ch!
Le phénomène GoPro (bis)

Le «bis» , c’est parce que je vous ai déjà parlé de cette marque en avril 2014 et c’est ici. Si je reviens sur le sujet aujourd’hui, c’est pour vous présenter la nouvelle GoPro Hero5 Black, mais aussi pour vous donner des informations sur l’évolution de la firme.

GoPro

Ce label connaît actuellement un passage difficile et a dû licencier du personnel (200 travailleurs en novembre dernier). Pourtant, elle est leader sur son marché, mais certains observateurs accusent les smartphones et leur caméra intégrée de tout écraser sur leur passage. Certes, les téléphones portables ont balayé les rayonnages des petits appareils photo et vidéos compacts, mais pour les caméras de sport, on est quand même sur un autre terrain. Je pense surtout que les «sportcam» n’intéressent vraiment qu’un marché limité. Pour beaucoup d’amateurs, elles ne sont pas vraiment utiles, et ceci pour au moins trois raisons:

  1. La plupart des gens qui pratiquent un sport, par exemple le ski, ne vont pas commettre des exploits exceptionnels dignes d’être filmés. Pour capter les premiers mètres sur les lattes du petit dernier, un smartphone suffit amplement.
  2. Réussir de bonnes images avec une caméra de sport est plus difficile qu’il n’y paraît au premier abord. Cet appareil nécessite un petit apprentissage pour être utilisé correctement. Cela suffit souvent à décourager bien des amateurs.
  3. Une bonne caméra de sport et ses accessoires, c’est vite un investissement de 500 euros et plus. Comme c’est dans la plupart des cas un achat supplémentaire à celui d’un smartphone, ça fait quand même réfléchir!

Mais intéressons-nous à cette GoPro Hero5 Black et voyons ce qu’elle peut faire…

Pour ma part, je l’ai acquise en remplacement de ma caméra précédente (GoPro Hero 3+ Black) pour deux raisons: une image vraiment meilleure et une ergonomie complètement revue.

Chez GoPro, tout le monde est beau, évolue dans des lieux magnifiques et fait des choses extraordinaires!

Ergonomie

La nouvelle mouture et habillée maintenant de gris anthracite. Cela la rend vraiment très discrète. L’écran LCD tactile est intégré d’office et permet une circulation aisée dans les menus. L’appareil est étanche d’office, encore que j’ai connu suffisamment d’objets dits étanches et qui sont morts noyés pour attendre d’avoir un caisson avant de plonger dans les eaux profondes. Mais le vrai «plus», c’est la fonction «one touch». En une seule pression sur le bouton du haut, la caméra s’allume et l’enregistrement débute. Une autre pression au même endroit, l’enregistrement s’arrête et l’appareil s’éteint! Seul bémol, il faut près de quatre secondes pour que dans ce processus l’enregistrement démarre vraiment. Comparé à un smartphone, cela reste cependant assez court et surtout, tout peut être réalisé d’une seule main, ce qui est beaucoup plus difficile avec un téléphone portable. Pour ceux qui ont les deux bras occupés, la caméra obéit maintenant à la voix (même en français). Vous pouvez dire ainsi «GoPro, enregistrer vidéo» et la prise de vue débute.

Autre aspect important: la possibilité de travailler avec un écran déporté, par exemple son smartphone. Suivant où est fixée la caméra, par exemple au sommet d’un mât, c’est plutôt utile. La GoPro utilise à la fois le signal WiFi et le signale Bluetooth. Pourquoi les deux? je n’en sais rien, mais cela fonction plutôt bien. L’image est nette, fluide, et toutes les commandes de la GoPro sont accessibles à distance.

L’image

Pas de doute, c’est bon, mais nuançons un peu…

Nous avons capté quelques images strictement familiales avec mon beau fils, lui avec son iPhone 7+ (que c’est bien, ce machin), moi avec la GoPro. En images intérieures, c’est un peu dur pour la sportcam. Elle est en effet un peu à la peine question basse lumière. Honnêtement, l’iPhone fait globalement mieux. En promenade par ciel couvert, les deux se tiennent dans un premier coup d’œil, l’image de l’iPhone étant un poil plus flatteuse. On peut avoir presque le même angle de vision avec les deux appareils (environ 28 mm), mais la GoPro sera plus à l’aise dans des focales plus courtes, par exemple 21 mm. Après une suite de plans et avec une lumière qui s’améliore, ma petite caméra va prendre l’avantage, car plus mobile et plus réactive. Au final, elle s’en sortira bien mieux.

La GoPro est à mise au point fixe, mais le grand angle permet des images nettes, même près du sujet

Le son

Il n'est pas bon, tout simplement! Il est dans les faits inférieur à par exemple la GoPro 4. Le souffle est prédominent et les fichiers audio en WAV que l'on peut isoler en mode "Protune" sont pour l'instant inexploitables, tant le volume est faible. J'ai d'abord cru à un défaut de ma caméra, mais en fait tous les modèles sont atteint de la même maladie. En cause semble-t-il un bug technique qui devrait être corrigé lors d'une prochaine mise à jour. Pour l'instant, mieux vaut utiliser comme je le fait un enregistreur extérieur. Pour vous donner un exemple du problème, j'ai trouvé une petite vidéo qui explique bien le phénomène:

Si vous trouvez que le son et bon, je vous suggère d'aller consulter!

On monte en exigences

C’est en comparant la GoPro avec un appareil plus consistant (pour moi, le Sony a6300) que cela devient vraiment intéressant. Je fixe donc la petite caméra sur la griffe de mon hybride. Cela me permet de découvrir que le stabilisateur numérique de la GoPro est plutôt bon et que la colorimétrie est particulièrement juste. Avec une bonne lumière et en 4K, c’est vraiment impeccable, mais le 4K, c’est juste pour quelques plans. Pourquoi? Car dans cette résolution, la petite caméra est bridée: pas de mode «linéaire» qui corrige la déformation «cul de bouteille» du grand-angle, pas de stabilisation numérique et 25 i/s (en mode PAL) seulement. Mon jouet sera donc presque toujours utilisé en mode 2.4K, qui délivre déjà une très belle image et retrouve les fonctions citées.

Le mode 4K est excellent, mais il faut aimer l'effet "cul de bouteille" (droites arrondies)

La fonction « Protune"

Le «Protune» est une sorte de RAW façon GoPro, c’est-à-dire qu’on enregistre plus d’informations, mais qu’il y a un sérieux travail d’étalonnage à effectuer en postproduction. Avec un peu d’entrainement, cela devient vraiment très intéressant question qualité image. Dans ce mode, on peut également utiliser certains réglages en manuel (ISO, balance des blancs, obturateur).

A gauche, la GoPro, à droite, le Sony a6300. Il aurait fallu utiliser ici le mode "Protune", afin d'éviter l'effet de saturation sur les immeubles

Connectique et autonomie

La caméra propose une prise USB-C permettant le branchement d’un micro (via adaptateur), la communication avec un ordinateur et la recharge de l’accu, qui tient maintenant 1 h 30 contre moins de 60 minutes sur mon ancienne sportcam. La prise micro HDMI peut être utilisée avec un écran déporté en enregistrement et en lecture d’image, ce qui est bien pratique.

La GoPro Hero5 Black possède une prise micro HDMI ainsi qu'un connecteur USB-C

 Les conclusions

Utiliser ce type d’appareil demande un apprentissage et ne peut être efficace que dans des situations bien précises. J’adore ma GoPro, car c’est un très bon complément à mon boîtier principal. Cet outil est vraiment magnifique, pour ne pas dire magique. Mais imaginer que par le simple fait d’acheter ce produit nous transformera instantanément en top-caméraman et en sportif d’élite, il y a un pas qu’il ne faut mieux pas franchir! D'autre part, le problème du son n'est pas à ignorer. Même si une mise à jour est censée arriver, on ne sait pas ce qu'elle apportera vraiment.

Note: GoPro a également sorti deux modèles plus petits: la Hero5 Session et la Hero Session, c'est ici.

Mise à jour

J’ai envoyé des exemples audio au service technique de GoPro (personnes très serviables). Pour eux, la caméra n’a pas de défaut. Il est troublant de penser qu’un appareil avec une telle qualité d’image puis délivrer un son aussi épouvantable. Mais maintenant, vous êtes prévenus!

11 commentaires
1)
Renaud LAFFONT
, le 10.02.2017 à 05:53
[modifier]

Damned, je comptais faire mon article de la semaine prochaine sur ma nouvelle GoPro Hero 5 Black qui vient remplacer ma Sony ActionCam. Je l’adore déja et demain elle part voir les montagnes enneigées. Bon, tant pis, je vais essayer de faire un article sur le timelapse de la GoPro.

2)
lvme
, le 10.02.2017 à 08:00
[modifier]

Damned, je comptais faire mon article de la semaine prochaine sur ma nouvelle GoPro Hero 5 Black

Vous achetez dar-dar un Karma pour y loger le bouzin et donner de la saveur à votre dernier article.

3)
ToTheEnd
, le 10.02.2017 à 08:56
[modifier]

J’ai toujours ma 4 qui me sert un peu… mais maintenant que l’iPhone 7 est « waterproof », je me suis surpris à essayer des trucs avec dans l’eau avec pas mal de réussite.

Le problème est toujours le même: je ne pense pas toujours à me balader avec ma GoPro alors qu’avec mon iPhone, je l’ai à portée de main dans 99% des cas. Sans parler que la batterie de ces petits trucs à tout de même une autonomie très faible.

Bref, ces derniers temps, j’ai du réaliser une petite vidéo et je dois dire que la GoPro ne m’a pas manqué une seule seconde… j’ai tout fait depuis l’iPhone: prise son, prise video, montage et mise en boite. C’était poilant et la saison de ski ne fait que commencer… je tâcherai de prendre la GoPro…

T

4)
yomel
, le 10.02.2017 à 09:12
[modifier]

J’ai souvent été tenté par ces gopro, mais l’utilisation serait tellement ponctuelle que finalement je n’ai jamais franchi le pas.
Ajouté à un smartphone qui est toujours sur soi, ça limite fortement le besoin quand même.

@TTE : tu conseilles quel app pour le montage sur iPhone par curiosité ?

5)
ToTheEnd
, le 10.02.2017 à 09:37
[modifier]

Je ne suis de loin pas un expert en la matière… mais j’ai trouvé Movie (de Apple) très simple et efficace. J’ai particulièrement apprécié le côté intuitif de l’affaire et le soft doit avoir 10 ou 15 fonctionnalités maximum… ça en frustrera plus d’un mais pour mes besoins, ça me suffit largement.

Roger ou d’autres ont certainement plus de références.

T

6)
yomel
, le 10.02.2017 à 11:22
[modifier]

Merci pour le retour :)
Si j’ai un besoin à ce niveau ça sera du très basique, donc j’imagine que ça fera largement l’affaire. Merci encore

7)
François Cuneo
, le 10.02.2017 à 13:43
[modifier]

La GoPro est intéressante, mais peut être (peut-être) dangereuse, voire Schummi…

Merci pour cette présentation!

8)
Roger Baudet
, le 10.02.2017 à 13:46
[modifier]

Eh bien oui, tu as tout compris, ToTheEnd! L’iPhone 7 filme vraiment bien. Ce n’est que pour des opérations plus sophistiquées que le bon vieux film familial (j’en fais souvent et j’adore ça) que la GoPro commence à avoir sa raison d’être.

Renaud LAFFONT, tu as encore de la place, je n’ai absolument pas abordé la partie «photo», ni les options assez géniales d’image par image. Par contre, peux-tu nous dire comment fonctionne le son sur ta caméra? Je suis actuellement en contact avec le service technique de la marque et ils planchent sur ce problème de mauvaise qualité audio.

Ivme, GoPro a un très gros problème de batteries avec le Karma. Je crois qu’il faut attendre un peu vent d’envoyer sa petite caméra en l’air!

9)
Renaud LAFFONT
, le 10.02.2017 à 13:54
[modifier]

Roger, je n’enregistre pas le son avec. Mais il est pas trop mal, je le trouve mieux que mon ancien caméscope (un Canon HF100?)

10)
Zallag
, le 10.02.2017 à 16:31
[modifier]

Moi, je me suis acheté la GoPro du pauvre, si l’on peut dire.
C’est pas cher, ça tient entre deux doigts, c’est discret comme tout, je suis assez étonné qu’un minuscule bidule me permette de me faire plaisir quand même. Les couleurs, le son me suffisent tout à fait, et je connais les limites de l’appareil autant que les miennes en vidéo.
Le Cube de Polaroid, voilà l’animal, ou plutôt l’animalcule …
On réussit même de jolies choses, notamment avec des petits enfants, ou un hérisson et une corneille gourmande, dans le jardin.

11)
Saluki
, le 10.02.2017 à 18:20
[modifier]

Presque hors-sujet, mais pas que:
Pour ceux qui sont à une portée de lance-pierres, venez essayer votre matériel photo au salon Rétromobile, Porte de Versailles à Paris.
Entre la 500 K de 1934, l’Aston de Bond, ou un char de 1917, la carte est vite pleine !