Profitez des offres Memoirevive.ch!
Se gâcher la vie? Niet!

Les lecteurs de Cuk depuis ses premiers balbultiements fin 2001 se souviendront peut-être d'une des premières (et plus récurrentes) lamentations de François: les affres du changement de vignette autoroutière (objet de l'humeur du 4 février 2002).

La vignette autoroutière suisse, c'est l'autocollant que tout utilisateur des autoroutes doit coller à l'intérieur du pare-brise de chacun de ses véhicules. Cela évite à la Suisse de construire des péages, et ça coûte moins de 30 euros par an.

Des péages rendraient François fou, mais la vignette lui fait finalement presque le même effet. Depuis quatre ans, j'avais envie de lui répondre, car j'ai un vice affreux dans la vie: j'adore décoller les étiquettes. Je ne sais pas si cette pathologie a un nom scientifique, en tout cas ça en mériterait un.

Quoi qu'il en soit, j'attends pour ma part avec délectation le moment de changer la vignette de mon véhicule, car c'est le moment du plaisir gratuit de l'enlever en un seul morceau, signe que ma déxtérité reste intacte au fil des ans. C'est également une bonne raison de ne pas me ronger les ongles. Et ça calme un hyperactif dans mon genre, une étiquette rebelle, vous ne pouvez pas savoir, ça devrait quasiment être remboursé par l'assurance maladie.

Pour les étrangers qui nous lisent, je profite de rajouter qu'en décembre, les Suisses ont quelque chose d'encore plus horrible à décoller: le Saint Nicolas des biscômes (rien de plus détestable que de se retrouver avec un bout de papier entre les dents, déjà que le biscôme c'est gluant).

J'avoue humblement que le décollage du biscôme, c'est au-delà de mes capacités. Si quelqu'un a une tactique, qu'il se lâche dans les commentaires, je l'en prie.


Cette vignette et ce Saint Nicolas…

… sont vraiment des ordures.

Ils sont fous, ces Helvètes… Et certains pâtissiers poussent le vice jusqu'à vous vendre, durant les Fêtes, un biscôme… avec une vignette. Les retors! Bref.

Ça pourrait être une chanson de Gotainer, ou un sketch de Marc Donnet-Monay, mais c'est bien sur Cuk que nous allons vous présenter en exclusivité le guide…

Du bon décollement de la vignette (clap première)

Une vignette, après un an passé aux ultraviolets, a à peu près cet aspect (d'autant plus que cette année, l'adhésif utilisé a eu un défaut):


Ça finit par gondoler, ce qui laisse espérer…

… une meilleure prise, mais risque de fragiliser l'étiquette.

Le premier problème qu'on rencontre, c'est qu'il faut, sans se luxer une phalange, réussir à approcher la vignette sournoise qui se niche toujours dans un coin inaccessible du pare-brise. Notre conseil: choisissez l'endroit proche du rétroviseur, c'est le moins visuellement obtrusif, et le plus digitalement accesible.


Sale bête, viens par ici !

Le mieux est encore d'enlever le rétroviseur !

Notez que j'ai bien mis dix ans pour carrément enlever le rétroviseur, que je croyais collé à la vitre! Et ça doit dépendre des modèles de voiture.

Ensuite, il faut une main ferme, et une patience d'ange.


Il faut tirer douououcement depuis un coin, prendre son temps…

… et ralentir encore la manœuvre lorsqu'un des prédécoupages se montre récalcitrant.

Lorsqu'on arrive à ces découpages qui se fendillent, STOP! il faut changer d'angle d'attaque, en s'y prenant perpendiculairement au décollement précédent. Rien ne sert d'insister, on réduirait la vignette en charpie, et on perdrait des minutes précieuses.


On repart d'un autre coin adjacent…

… et on rejoint la ligne de décollement précédente.

À partir d'ici (deux coins décollés), on peut presque dérouler pour la fin: depuis le milieu, les choses sont plus simples.


on abandonne la diagonale, et on progresse parallèlement aux côtés…

… ce qui permet, toujours délicatement, d'arriver au dernier coin.

Tadââm! On y est, la vignette 2005 a vécu!


Elle fait moins la fière, une fois déchue de son pare-brise.

L'ultime étape est simple, mais requiert ce qui vous reste de patience malgré tout. Une catastrophe est si vite arrivée…


Doucement
décoller la nouvelle, d'un geste.

… et vous ne voudriez pas coller votre vignette de travers, ce qui risquerait de nuire à l'aérodynamique parfaite de votre bolide, et susciter les moqueries des voisins. Pendant une année entière. Pensez-y.


Après avoir nettoyé le pare-brise des éventuels restes de gomme…

… et en ayant soigneusement visé le milieu du pare-brise, vous avez vaincu.

Allez, ça vous a plu? Vous en voulez encore? Alors voici le traité…

Du bon décollement de la vignette (clap deuxième)

Si vous avez un autre véhicule, vous avez une deuxième chance d'épater vos amis.


Celle-ci est rudement bien collée.
Ça ne va pas être de la tarte, mais vous aimez les défis, non?

Là, il faut commencer par user d'un outil bien aiguisé: votre ongle, en deux étapes rapprochées.


D'abord soulever un coin, sans le casser, le plastique étant assez friable.

Puis, juste après, à nouveau utiliser l'ongle pour décoller la pointe du triangle découpé.

Ensuite, en collant bien sur votre doigt le coin ET la pointe du triangle, soulevez lentement.


Tirez lentement en diagonale…

… jusqu'à vous approcher au maximum de la sournoise diagonale prédécoupée.

C'est là que tout se joue: il faut ruser, changer d'angle, passer le cap de la diagonale dentelée en la prenant de flanc.


On ne peut plus continuer à avancer, c'est trop dangereux…

…il faut contourner, par un des deux autres coins de la diagonale.

Une fois encore, c'est une étape importante qui est franchie: on atteint le milieu, tout va dès lors s'enchaîner très rapidement. Si vous ne faites pas de geste inconsidéré, bien entendu.


Décollez le milieu, et choisissez le troisième coin…

…décollez-le en tournant délicatement.

On y est presque, il ne reste qu'une demi-diagonale à feinter.


On peut, une fois qu'on a la maîtrise totale du geste…

… même décoller une diagonale sans coup férir.

En diminuant la force appliquée (moins il y a de surface d'adhésif en contact avec la vitre, et moins il faut tirer fort), on fait tomber les derniers bastions de résistance.


Bravo, elle a fini par céder.

… voici votre second trophée.

Splendide! Vous pouvez être fier de vous!


Pour un peu, on appuierait fort rien que pour le plaisir de corser la difficulté l'an prochain !

Quel exploit retentissant !

Bon décollage à vous, avec nos vœux pour une bonne année 2006.

43 commentaires
1)
Puzzo
, le 02.01.2006 à 00:33
[modifier]

Voilà un article qui va grandement intéresser mon copain! Moi qui est en horreur de ce petit jeu de début d’année (les petits bouts d’autocollants qui vous rentrent sous l’ongle et vous font saigner, ça fait mal!), lui adore ça. Il faut de tout pour faire un monde :-)

Puzzo

2)
Mirou
, le 02.01.2006 à 00:40
[modifier]

TROP BIEN le délire !

Félicitation Mathieu… Sur mon ancienne voiture – je n’en ai plus maitenant, et il n’y a pas besoin de coller de vignette sur les fenêtres des trains… – il y avait plein de petits bouts de vieilles vignettes collées dans tous les coins du pare-brise (ie: tous les coins légaux, car oui, amis Français, la vignette suisse elle a sa place et on n’a pas le droit de la mettre n’importe où…) si j’avais eu ce guide, tout ceci ne serait pas arrivé !

Mirou
mirou.blogs.com

3)
GG
, le 02.01.2006 à 00:40
[modifier]

Un article de psychopathe, c’est toujours délectable à lire :)

Bonne année les Cukiens !


Ze GG of Ze Gete.net

5)
Bilbo
, le 02.01.2006 à 05:39
[modifier]

Le croirez vous ? J’ai lu l’article jusqu’au bout. :-D Bonne année.

6)
Gritche
, le 02.01.2006 à 07:55
[modifier]

Une bonne lame de rasoir (si si cela existe toujours, et enrobée encore avec une protection…) pour décoller la vignette, un bout de chiffon propre et un flacon de benzine rectifiée pour nettoyer le pare-brise et tout est joué…
Bonne année à tous.
André

7)
François Cuneo
, le 02.01.2006 à 08:08
[modifier]

es petits bouts d’autocollants qui vous rentrent sous l’ongle et vous font saigner, ça fait mal!

Nous sommes tellement d’accord!!:-)

9)
Le Corbeau
, le 02.01.2006 à 08:19
[modifier]

Avec Mathieu, mesurez votre intelligence :
faut être con pour lire cet article jusqu’au bout.
Verdict :
JE SUIS CON :-(
Comme quoi, on reste de grands enfants
Bonne année à tous

10)
iScarabee
, le 02.01.2006 à 08:26
[modifier]

Excellent !!!

Etant un hyperactif, j’ai les mêmes défis que Mathieu et ça me fait bien plaisir de voir que je suis pas le seul à me battre avec ces autocollants. BIen que j’ai une horreur saine de ces autocollants (surtout ceux qui sont récalcitrants) et surtout des soit-disantes « ouvertures pratiques » (dès que je vois ce mots, je sors les ciseaux !), je reste tranquille.

image

Rien ne sert de s’énerver, sinon à rajouter encore une colle supplémentaire (sans jeu de mots) dans la tâche délicate de… décollage !

Bonne année à vous et bon courage !

iSca’

11)
alec6
, le 02.01.2006 à 08:28
[modifier]

Non, non, non, ! le suréalisme n’est pas une invention d’André Breton.
C’est une invention, que dis-je, une pratique quotidienne suisse !

Mais au fait, c’est quoi le « Biscôme » ?
Bonne année à tous !!!

Alexis… tous les défauts ! et je ne m’arrangerai pas en 2006 ! na !

12)
Inconnu
, le 02.01.2006 à 08:41
[modifier]

Moi qui pensais être seul, très seul, devant mon pare-brise chaque année, me voilà inclus d’office dans la grande famille des décolleurs de vignettes. Je suis content de voir aussi qu’on a la même technique de décollage. Ca touche à la technique de haut niveau.
Vous allez me dire : « Qu’esse tu racontes, tu habites en France… »
Ouais, mais je vais à Budapest, patrie de ma moitié, chaque année. Et là, j’ai la totale : les innombrables péages de l’autoroute de l’Est et les vignettes de l’Autriche et de la Hongrie. Je vois venir le jour où les allemands feront de même… On essaie bien de truander en Autriche qu’on traverse comme un boulet et tôt le matin. Mais c’est dangereux…
A y réfléchir, je me demande si, malgré les inconvénients sus décrits, le principe de la vignette n’est pas largement plus intelligent que des péages tous les dix Km. Mais bon, en France on a l’exception culturelle, alors…
Allez, la bonne année quand même. ;-)

^. .^ GerFaut
=U= Equinoxiale
GerFaut c’est frais, mais c’est pas grave.

13)
François Cuneo
, le 02.01.2006 à 08:49
[modifier]

A y réfléchir, je me demande si, malgré les inconvénients sus décrits, le principe de la vignette n’est pas largement plus intelligent que des péages tous les dix Km. Mais bon, en France on a l’exception culturelle, alors…

Bonjour l’exception culturelle! C’est le Moyen-Âge oui!

Je hais me faire truander tous les 100km (et parfois beaucoup plus) chez vous, et surtout, devoir supporter les bouchons qui en découlent.

Vive la vignette! Un système de truandage qui a peu d’inconvénients, et que l’on ne subit qu’une fois par année.

14)
J-C
, le 02.01.2006 à 08:51
[modifier]

Bonne année à tous!

J’ai lu jusqu’au bout et j’ai bien ri…

Cher Mathieu, un test de FM Pro V8 Advanced me ferait tellement plaisir!

;-)

15)
Saluki
, le 02.01.2006 à 08:55
[modifier]

Ah, le télépéage…
On te fait payer, en plus, le fait de ne plus avoir de ticket ni de jeune et jolie étudiante qui te prend ton oseille à la sortie.
Comme quoi la vignette et le télépéage tuent l’emploi…mais ne le délocalisent pas en Chine.


Du MacPortable à l’Alubook, en quinze ans je suis devenu plus sage.

16)
Inconnu
, le 02.01.2006 à 10:05
[modifier]

Haaaaa ! Pas d’horrible vignette à supprimer, juste une attestation d’assurance à glisser dans sa fourre plastique…
Bonne année à tous !

17)
JMeng
, le 02.01.2006 à 10:13
[modifier]

L’autocollant le plus difficile à retirer fut pour moi celui portant les termes d’une licence, au dos d’un boitier de CD. Probablement une distrib Linux. Papier vieilli et trop faible, colle friable, un véritable cauchemard.

J’aime appliquer une force continue et mesurée, pour voir les tout petites fibres élastiques de la colle se tendre et lacher. Il faut y aller lentement et donc sûrement. Et bien ralentir pour le final. Les dernières traces restées sur le support s’enlèvent en taponnant celui-ci avec l’étiquette, par petites touches délicates.

18)
Iris
, le 02.01.2006 à 10:19
[modifier]

Il faut payer pour les routes, d’accord. Mais ce que je trouve mesquin dans l’histoire, c’est de pré-déchirer la vignette pour qu’elle se détruise en la décollant. Comme ça, tous ceux qui changent de voiture pendant l’année en paient une deuxième. L’Etat a d’ailleurs tablé sur ce supplément.
Alors, moi, pendant les premières années de la vignette, j’ai toujours pris soin de la coller d’abord sur un morceau d’adhésif transparent puis ensuite de la fixer sur le pare-brise. Ça se décollait tip-top! Mais il paraît que c’est amendable…

Merci Mathieu, grâce à toi, j’ai appris qu’on pouvait ôter le rétroviseur ;-)

Alec6: le biscôme, c’est un pain d’épice décoré avec du sucre glace ou une image de Père Noël (bien collée!)

20)
FT'e
, le 02.01.2006 à 10:30
[modifier]

Ahhhh, je ne suis pas seul ! Car j’adore décoller les étiquettes. J’adore décoller en vérité. Etiquettes, tapisseries, vignette ou scotches mal placés, il suffit d’un petit coin qui rebique pour me filer une monstreuse envie de tirer dessus.

Je vous rassure, ce n’est pas une compulsion irrépressible. Mais je note que ma fille, 10 mois, adore elle aussi décoller ce qui est décollable. Un morceau de linoléum de la cuisine, un bout de tapisserie qui avait le malheur de légèrement bailler, des décorations de Noel collées sur les vitres, l’étiquette d’une bouteille… Il y a peut-etre quelque chose de génétique là-dessous. Qui sait.

Ce qui est le plus horripilant : ces affreuses étiquettes de prix sur les livres, qu’il n’y a pas moyen de décoller sans déchirer la couverture… J’ai rapporté des bouquins n’ayant pas supporté la décolle en exigeant un remplacement avec un livre sans étiquette (frusration ;).

Bonnes compulsions à tous et à toutes ;)

21)
ocmey
, le 02.01.2006 à 10:51
[modifier]

Joli article, faut que je m’y mette!!!
Et FT’e tu n’aura plus besoin de décoller les étiquettes des livres, pour Noël j’ai offert un bouquin, où le prix et le code barre étaient imprimé au dos, « super le cadeau »…

22)
prunelle
, le 02.01.2006 à 11:34
[modifier]

Le décollage d’auto-collant, le bonheur!!!!

Moi, c’est avec les cassettes vidéo que je m’amuse (oui, oui, j’utilise toujours ce support préhistorique).
Chaque fois qu’on réenregistre par dessus un ancien film, hop, une scéance de décollage pour remettre une nouvelle vignette (qui sera à décoller lors de l’enregistrement suivant)…
Pour enlever les résidus de colle? Une simple gomme à crayon (mais le résultat peut être barbare parfois)…

23)
alec6
, le 02.01.2006 à 12:07
[modifier]

Hi hi hi !!
Dis leur Franck ou Zitouna qu’il n’y a pas de vignette pour les vélos !

Bon, mais le biscôme, c’est quoi ?

Alexis… tous les défauts ! et je ne m’arrangerai pas en 2006 ! na !

24)
Puzzo
, le 02.01.2006 à 12:11
[modifier]

Alec6: le biscôme, c’est un pain d’épice décoré avec du sucre glace ou une image de Père Noël (bien collée!)

25)
RBGreg
, le 02.01.2006 à 12:18
[modifier]

Hi hi hi !!
Dis leur Franck ou Zitouna qu’il n’y a pas de vignette pour les vélos !

Ben… en Suisse, il y a! elle coûte de mémoire dans les 4 euro, et fournit une assurance pour les dégâts causés aux tiers… et tu connais la meilleure? elle est obligatoire! par contre celles-là, je les empilais les unes par dessus les autres à l’époque…

image

.—-
6*9=42!

26)
unna
, le 02.01.2006 à 12:56
[modifier]

dix ans sans essayer de décoller le rétroviseur!!!!
C’était pourtant un sacré défi à relever :-))

et meilleurs voeux à tous

27)
Emilou
, le 02.01.2006 à 13:26
[modifier]

C’est le toc le plus original que je connaisse l’article m’a bien fait rire et ce jusqu’au bout. Il est bien exact de dire que mon pays n’a pas le monopole du surréalisme. La Belgique lieu de transit serait bien inspirée d’imposer la vignette aux transitaires habituels uniquement. Concernant la France, les payages constituent la truanderie des temps modernes, c’est effectivement horripilant de se payer un bouchon pour ensuite se faire rançonner et à quel prix. Même à quatre dans le même véhicule, Ryanair est moins dispendieux pour descendre de Charleroi vers Carcasonne.

28)
Blues
, le 02.01.2006 à 13:49
[modifier]

J’ai bossé comme pro du scotch pendant 8 ans (en atelier de peinture en lettres) … voici la technique employée

Surtout en hiver quand les vitres sont froides :

1. tirer un câble électrique -> y brancher un foën (sèche-cheveu) et chauffer le « totocollant » un bon moemnt… ne pas mettre la chaleur à fond (au risque de faire exploser la vitre)
2. tirer doucement par un angle…. si problème, s’aider éventuellement d’une lame de cutter fine, plane et longue
3. avant de coller le new-one, le meilleur nettoyant pour les traces de colle de scotch reste la benzine rectifiée

——–
Quand les vitres sont « bien chaudes » (fin du printemps à début d’automne), par temps chaud, la lame de cutter fine, plane et longue est souvent suffisante. Mais comme on rarement besoin d’acheter une vignette dans ces époques là, le foën reste un bon truc.

29)
Caplan
, le 02.01.2006 à 17:34
[modifier]

Tu nous refais ça l’an prochain, avec une vignette qui n’aura pas eu de problème de colle? D’acc?

Tout à fait d’accord avec François!

Non, mais! Regardez-moi ça! Et que je te décolle tranquillement la vignette du bout des doigts… C’est de l’arnaque pure et simple!
Le grand problème des vignettes 2005, c’est qu’elles se décollent toutes seules!
C’est comme si tu nous expliquais comment recevoir un virus sur un PC!
;-)

FT’e: Je te comprends! Par exemple, je ne supporte pas de laisser l’étiquette du prix sur un livre que je suis en train de lire!

BLUES: L’alcool à brûler que nous utilisons dans nos réchauds à fondue remplace avantageusement la benzine rectifiée.
Foën s’écrit foehn. Du nom d’un vent du Sud qui passe les Alpes et qui donne mal à la tronche à beaucoup de Suisses…

30)
dzo
, le 02.01.2006 à 17:59
[modifier]

Nous autres projectionniste, utilisons le trichloréthylène pour enlever les traces de colle (sans faire fondre le polyester de la pellicule). Y’a pas plus radical !

31)
Blues
, le 02.01.2006 à 21:55
[modifier]

Pour Caplan :-)

– si lors du collage: la vitre – surface est bien propre (un bon coup de chiffon) voire idéalement aprêtée (à l’alcool) l’autocollant ne devrait pas se fripper plus tard… perso je n’ai pas eu encore la malchance de tomber sur certains arrivages qui ont des problèmes de colle

– pour la benzine rectifiée : j’insiste -si-si- ;-) pour en avoir usé en quantité industrielle… c’est bien le « bon » moyen le plus décollant, le plus rapide et le moins couteux… pour nos vignettes l’alcool va très bien aussi (puisque courant dans nos ménages, mais pas si idéal) il dilue mal la colle et re-dépose de la matière sur le support (« testable » avec certains autocollants recalcitrants sur les boites de CD)
Le trichlo, c’est de l’or en barre pour bien des choses, on l’utilise aussi en imprimerie mais pour des nettoyer des tâches, etc… !

– Foën s’écrit foehn, merci… en le tapant j’avais déjà des doutes, heureusement qu’on ne l’écrit pas souvent c’truc là. Bizarre, c’est donc du « localisé » ?

32)
gbuma
, le 02.01.2006 à 22:02
[modifier]

Merci pour cet article suréaliste aux très jolies photos. C’est beau, une vignette en gros plan.

33)
alec6
, le 02.01.2006 à 22:24
[modifier]

oups !!

Merci Iris. Merci Puzo

Alexis… tous les défauts ! et je ne m’arrangerai pas en 2006 ! na !

34)
Clyde
, le 03.01.2006 à 08:49
[modifier]

De voyage en Suisse fin novembre, j’ai eu une pensée plutôt positive envers nos péages Français… au moins on paye ce que l’on consomme et nous avons le choix de prendre les routes gratuites.
Pourquoi les routes Suisse, sont-elles si mal indiquées, à Genève par exemple (taille des panneaux variables et placement APRÈS les intersections pour être sur que tu te rate vraiment) ?

En France, nous avons connus l’effet inverse avec les vignettes… les collectionneurs !
Il n’était pas rare (avant la suppression de la dite vignette) de voir passer une vielle voiture dont le pare-brise, tel un album Panini, servait de présentoir à vignettes…

-=Clyde=-

35)
François Cuneo
, le 03.01.2006 à 09:04
[modifier]

De voyage en Suisse fin novembre, j’ai eu une pensée plutôt positive envers nos péages Français… au moins on paye ce que l’on consomme et nous avons le choix de prendre les routes gratuites.

En Suisse aussi tu as le choix! Sauf si tu arrives par l’autoroute à Genève. Cela dit, qu’est-ce qu’on y arrive vite, aux 40 francs, chez vous! Un aller simple vers Toulon et c’est déjà largement dépassé.

Quant aux signalisations: question d’habitude. C’est toujours plus dur lorsqu’on est ailleurs.

Et puis avec Tomtom…

36)
Clyde
, le 03.01.2006 à 11:19
[modifier]

C’est vrai qu’avec Tomtom les voyages dans des contrées hostiles seraient grandement facilités ;-)

Mais seul la Suisse à autant perturbé ma conduite… ça ressemble mais c’est différent, du coup j’aime pas trop (les routes hein, pas de racisme la dessous), alors que l’espagne, l’italie ou autre… ça passe mieux.
Bizarre !

Juste pour infos,que se serait-il passé si j’avais voulus la vignette autoroutière, aurais-je dut payer 1/12 eme du prix ou plein pot ?

-=Clyde=-

37)
Puzzo
, le 03.01.2006 à 11:29
[modifier]

Juste pour infos,que se serait-il passé si j’avais voulus la vignette autoroutière, aurais-je dut payer 1/12 eme du prix ou plein pot ?

Plein pot mais la vignette est valable une année (si tu repasses pas par la suisse, c’est pas génial…)

38)
Mic-Mac
, le 03.01.2006 à 11:46
[modifier]

Voici en effet un trés gros problème qui a (ici en France) disparu de notre paysage automobile.
J’avais à cette époque dévéloppé une méthode anticipative qui réduisait à presque rien l’épreuve du décollement.
La voici :
Commencer par ne pas vous laver les mains quelques heures avant le moment ptévu pour poser la vignette neuve. Ou bien, sans aller jusqu’à pétrir une motte de beurre, contentez vous d’une activité manuelle raisonnablement salissante.
Au moment critique, décollez proprement la vignette du support officiel, apposez fermement vos empreintes digitales sur la face adhésive ce qui en réduira plus ou moins sévèrement le « tak » selon la pression appliquée. Cela ne demande pas une trés grande habileté!
Il y a à cette opération deux avantages et un inconvénient :
+ c’était l’objectif initial: la dite vignette, vieille d’un an, sera beaucoup plus facile à décoller
+ si vous êtes obligé de changer votre pare-brise, elle est récupérable en pas trop de morceaux et, peut-être, recollable sans trop d’artifices.
– par contre, sa récupération incivile par un quidam non autorisé est facilitée, mais ça, c’était en France dans les premières années de notre Vignette (dont le produit devait servir à améliorer les conditions de vie de nos « vieux » concitoyens!!) qui subissait ainsi l’inévitable crise de rejet.Rapidement de meilleures colles ont résolu ce problème . Vous en bénéficiez maintenant … veinards!

Elle est pas belle la Vie ? Da!

Mic-Mac

39)
Leo_11
, le 03.01.2006 à 20:07
[modifier]

Il n’était pas rare (avant la suppression de la dite vignette) de voir passer une vielle voiture dont le pare-brise, tel un album Panini, servait de présentoir à vignettes…

Chez nous aussi y’avait les collectionneurs… ça faisait tout le tour du pare-brise :-)

Mais maintenant la police est plus attentive à ce genre d’infraction…

40)
iScarabee
, le 04.01.2006 à 01:33
[modifier]

Quant aux signalisations: question d’habitude. C’est toujours plus dur lorsqu’on est ailleurs. Et puis avec Tomtom…

Justement en France, pas besoin de TomTom, ça va tout seul ! ;)
Sérieux, je me suis bien paumé dans Genève la semaine dernière…
(Vacances dans le Jura Suisse ! ;) )

iSca’

41)
Fabien
, le 04.01.2006 à 08:44
[modifier]

iScarabee, c’est une question d’habitude, je possède (à mon avis) un excellent sens de l’orientation, ce qui ne m’a pas empêché de pester amèrement contre la signalisation française.

Un exemple: il existe (ou existait, je n’y suis plus retourné depuis un moment) un carrefour à Mulhouse possédant deux panneaux pointant dans deux direction opposées. L’un indique « Toutes directions » et l’autre « Autres directions ». Très fort.

42)
zitouna
, le 04.01.2006 à 12:11
[modifier]

RRRRRAAAAAAAH, la vignette sur le vélo!!!!!
J’en veux une!
Sinon, je ne savais pas que 1er avril tombait début janvier cette année;-)
Super test Mathieu, super…

J’avoue humblement que le décollage du biscôme, c’est au-delà de mes capacités. Si quelqu’un a une tactique, qu’il se lâche dans les commentaires, je l’en prie.

Apparemment, c’st vachement balaise, parce que personne ne relève le gant!

43)
bambou55
, le 04.01.2006 à 17:16
[modifier]

Ben cette année, jai carrément changé tout le pare-brise… et j’y ai collé la vignette 2006 ;-)

bambou55