Profitez des offres Memoirevive.ch!
L’indicible est arrivé, on fait quoi maintenant?

Je ne sais pas trop comment commencer ce sujet sans avoir l'air de faire dans le sensationnalisme ou la conversation de bistrot.

Je ne sais même pas si c'est décent de parler d'en parler, peut-être vaudrait-il mieux se taire et pleurer en silence.

Mais je ne peux pas.

Je ne peux pas parce que ce qui est arrivé jeudi à Oberglatt (ZH), dans notre beau pays, la Suisse, à Suleyman, ce petit garçon de six ans, tué par trois pitbulls alors qu'il se rendait à la garderie, aurait pu arriver à mon petit garçon à moi, et je n'arrive pas à ne pas penser à tout ça depuis, presqu'à chaque instant.

Je pense à ce petit garçon, à sa maman, je pense à mon fils: on touche ici tout simplement à l'insupportable.

Et ce n'est plus possible.

Ce n'est plus possible qu'on continue à dire des phrases du type "ce n'est pas la faute du chien, c'est le propriétaire qu'il faut éduquer", ou "une muselière à ces molosses? Mais voyez-vous, c'est à double tranchant, ils sont encore plus méchants à la maison ensuite", ou toujours "interdire ces chiens? Mais cela ne sert à rien, les propriétaires se rabattront sur une autre race", ou même "il faut imposer un permis de détenteur de chien à tout propriétaire qui achète un molosse".

Ce n'est plus possible de se retrancher derrière ces phrases pour ne rien foutre.

Un permis pour chien? Il semble que le propriétaire de ces pitbulls était éleveur, j'imagine qu'il connaissait ses animaux.

Les propriétaires qui désirent un molosse se rabattront sur une autre race dangereuse parce que celle qu'ils visent est sur une liste noire? La belle affaire, on interdira l'autre race plus tard.

L'important est de nous protéger contre ces animaux qui ont dans leurs gênes le besoin de tuer, besoin qui peut les pousser à passer à l'acte, à n'importe quelle seconde, sur un coup de folie.

À un propriétaire qui laisse son pitbull en liberté dans sa propriété, entourée d'une simple barrière en bois, près d'une école, dans mon village, je demandais de faire en sorte que ses chiens ne puissent pas sortir de chez lui comme bon leur semble. Ce Monsieur me répondait que "son chien était adorable et n'avait jamais attaqué personne, qu'il ne fallait pas que j'aie peur".

On parie que le propriétaire des trois chiens assassins m'aurait répondu exactement la même chose dix minutes avant le drame à propos de ses bêtes?

Non, pour moi, il n'y a pas d'alternative à l'interdiction pure et simple de ces animaux.

Et il faudra tout de même qu'on me réponde une bonne fois pour toutes: à notre époque, où ces molosses n'ont pas bonne presse, où l'on sait qu'ils sont dangereux, et que beaucoup en ont peur, qu'est-ce qui fait que lorsqu'on prend un animal de compagnie, alors qu'il y a des dizaines de chiens sympas, réputés pour leur bon caractère, on porte son choix sur un pitbull, ou un rottweiller ou tout autre chien réputé dangereux?

Ils cherchent quoi ces gens? Montrer leur puissance? Faire peur? Se faire mousser?

Hier, la radio romande en interviewait quelques-uns, de ces propriétaires: bonjour le niveau…

Je sais bien que tout chien est potentiellement dangereux, qu'il semblerait que les morsures de molosses représentent 10 % des morsures totales, que les 90 restant sont l'œuvre d'autres chiens. La différence, c'est que les molosses sont certainement bien moins nombreux que 10 % de la totalité des chiens, et que surtout, se faire mordre par un caniche n'a pas tout à fait les mêmes conséquences que se faire attaquer par un pitbull.

Quand je pense qu'on en est arrivé en Suisse à faire une association "SOS Rottweiller" dont le président vient justement vous expliquer suite au drame que "les pauvres bêtes, il ne faut surtout pas leur mettre de muselière, c'est contre-productif", mais je crois rêver!

Il faudra combien d'accidents encore pour qu'on se rende compte que ce genre d'arguments est à écarter d'un revers de la main? Que la protection des animaux est importante, certes, mais que celle de nos enfants l'est encore bien plus?

Et s'il est trop tard pour ce petit garçon, pour sa maman, à qui j'envoie toute ma compassion, ce qui ne lui rendra pas son fils, et bien qu'au moins ce qui lui est arrivé permette aux politiques de prendre les décisions qui s'imposent, même si elles soulèvent un tollé chez les propriétaires de chiens.

Je sais bien qu'on ne prend jamais de bonnes décisions sous l'émotion, mais là, il faut tout de même faire vite, pour qu'on ne revive jamais plus ce qui vient de se passer à Oberglatt.

Trop tard d'ailleurs, puisqu'un petit Colombien de sept ans vient d'être tué lui aussi par un pitbull et un dogue brésilien.

Je n'ose même pas vous souhaiter un bon week-end…

87 commentaires
1)
matmac
, le 03.12.2005 à 00:14
[modifier]

Je pense qu’il y a bien assez de races de chien différentes pour interdire certaines races connues pour pouvoir être dangereuse.

À quoi sert un chien:
– Un animal de compagnie?
– ou une bête que l’on peut dresser pour tuer?

Bannisons les chiens capables de tuer!!!

Un caniche suffit largement.

2)
yfic17
, le 03.12.2005 à 00:31
[modifier]

Je ne pense pas qu’un caniche ne soit pas aussi dangereux qu’un autre chien. Ceux sont des animaux vivant avec leurs propres régles et ayant besoin de la compagnie des hommes.
A quoi sert ces chiens (comme d’autres animaux) dit de compagnie ?
Je compatis à la douleur de ces personnes ayant perdu un être cher à cause d’un animal.

3)
gbuma
, le 03.12.2005 à 02:06
[modifier]

Est-ce que n’importe quel crétin peut se promener avec un fusil armé pour faire viril ?

Si on veut se faire remarquer, il n’y a qu’a promener un cochon, une chèvre ou un fourmiller.

Pas d’armes létales et imprévisibles sur la voie publique !

4)
Okazou
, le 03.12.2005 à 06:05
[modifier]

Se procurer un tel chien c’est se procurer une arme sans avoir besoin de port d’arme.

Quelles sont les raisons qui poussent quelqu’un à se procurer une arme ?

Quel est le rôle de la peur dans une société et qui pourrait avoir intérêt à entretenir les peurs, à jouer sur elles pour modifier (et de quelle façon ?) les modes sociaux ?

La peur est entretenue sciemment aux USA où l’on trouve une arme par habitant (moins de chiens que chez nous puisqu’ils ont des flingues).
Résultat :
USA : 11 127 meutres par arme à feu en 94.
Allemagne : 382
France : 255
Canada : 165
Grande-Bretagne : 68
Australie : 65
Japon : 39
(chiffres relevés dans « Bowling for Columbine » de Michael Moore)

Combien pour la Suisse ? Fort peu, probablement.

Pourtant, certains ont peur et se procurent, pour se rassurer, des chiens de défense, sélectionnés pour devenir des chiens de combat. Juteux marché.

En France, certains de ces chiens sont interdits et d’autres doivent porter muselière.

La peur est un levier que certains savent fort bien manipuler.


Au nom de l’Europe, j’ai voté NON !
… et la gauche libérale aurait tort de l’oublier.

6)
Inconnu
, le 03.12.2005 à 07:34
[modifier]

Si on veut se faire remarquer, il n’y a qu’a promener un cochon, une chèvre ou un fourmiller.

On risque de confondre le «  »maître » et la bonne bête.

Il semble que le propriétaire de ces pitbulls était éleveur, j’imagine qu’il connaissait ses animaux.

Réponse d’edicom.ch:

Pitbulls tueurs: des chiens maltraités – lois plus sévères exigées
ZURICH – La mort d’un garçon tué par des pitbulls suscite l’émotion. Une marche silencieuse a eu lieu à Oberglatt. Les chiens avaient été élevés dans des conditions déplorables. Une enquête pénale a été ouverte. Joseph Deiss exige des mesures sévères.
Les trois chiens, qui ont déchiqueté le bambin qui se rendait à l’école, étaient âgés de 15 mois. Leur propriétaire les a importés récemment et légalement en Suisse en compagnie de deux autres chiens du même âge. Cet Italien de 41 ans voulait les revendre après les avoir éduqués.
Ces cinq animaux sont tous nés dans l’appartement de la mère de cet homme en Italie. Cette femme de 78 ans les a détenus «dans des conditions qui seraient condamnables selon le droit suisse», a indiqué la juge d’instruction Susanne Steinhauser. Les jeunes pitbulls, qui présentaient des cicatrices, ne sont en effet jamais sortis durant dix mois.
Jeudi, le maître les avait placés dans un «enclos provisoire» sur la terrasse d’un appartement d’Oberglatt. Les chiens avaient sali l’appartement avec leurs matières fécales. L’homme et son amie, qui étaient en visite chez le locataire de cet appartement, voulaient nettoyer les lieux.
Le propriétaire des chiens, qui ne semble pas avoir de domicile fixe à Zurich, était déjà connu de la police zurichoise. En avril, des agents ont été appelés au secours à Wetzikon car deux pitbulls lui appartenant s’étaient déjà échappés. Mais ces animaux n’avaient menacé personne.
La justice zurichoise a ouvert une enquête pénale pour homicide par négligence contre le maître, le locataire de l’appartement et l’amie. Mme Steinhauser a en outre exigé que les deux hommes soient placés en détention préventive. La femme a été placée sous surveillance psychiatrique.
Le drame a suscité de nombreuses réactions dans toute la Suisse. Une marche silencieuse en souvenir du garçon qui sera enterré en Turquie, son pays d’origine, a réuni plusieurs centaines de personnes vendredi soir à Oberglatt. Et de nombreuses voix ont exigé un renforcement des mesures de sécurité contre les chiens dangereux.
Suite à une séance du Conseil fédéral où la question à été discutée, le conseiller fédéral Joseph Deiss a exigé des mesures plus sévères. Il a demandé à l’Office fédéral vétérinaire (OVF) d’étudier la question et de faire des propositions. La situation actuelle est «insatisfaisante», a jugé le ministre.
© ATS

J’ai l’impression qu’il faudrait non pas interdire ces chiens, mais s’assurer qu’ils sont bien traités et sociabilisés.
Il faudrait aussi donner l’obligation à leurs responsables de les tenir en laisse et muselés, si comportement suspect.

Mais je ne suis pas pour interdire les chiens. Même si je suis contre la détention d’armes et que je préfère les chats…

Enfin… on pourrait en parler longtemps aussi laissé-je aux Helvètes l’initiative d’user de leur appareil légal pour traiter cet épineux (de cheval) problème.

@ Home || @ Work

7)
Serge
, le 03.12.2005 à 07:34
[modifier]

Il n’y a pas que la peur qui pousse ces gens à se procurer de tels animaux. À mon avis, ça se réduit bien souvent à un truc macho, tout simplement.
Beaucoup de testostérone, peu de matière grise.

En Ontario, province voisine du Québec, le gouvernement a mis ses culottes : les pitbulls sont interdits sur le territoire ontarien.
Combien d’enfants tués cela prendra-t-il pour que ces eunuques qui nous gouvernent se décident à prendre les décisions qui s’imposent ?
La tolérance, l’indulgence c’est bien beau, mais faut savoir parfois leur imposer des limites.

8)
Serge
, le 03.12.2005 à 07:55
[modifier]

J’ai l’impression qu’il faudrait non pas interdire ces chiens, mais s’assurer qu’ils sont bien traités et sociabilisés.
Il faudrait aussi donner l’obligation à leurs responsables de les tenir en laisse et muselés, si comportement suspect.

Je ne crois pas que cela y change grand chose. Les pitbulls, par nature, sont des animaux féroces et imprévisibles. Et essayer de museler un tel animal s’il présente tout à coup des signes d’agressivité relève de l’exploit. Moi, en tout cas, je ne my risquerais pas.

Il est beaucoup moins douloureux de se voir interdire de posséder un pitbull que de subir la perte d’un enfant.

9)
raphael
, le 03.12.2005 à 08:51
[modifier]

Je ne comprend pas le plaisir qu’on les gens à avoir un chien par nature aggressif, dangereux (et moche) si ce n’est pour flatter leurs egos sans doute surdimensionné, ou peut être atrophié (si y’a un psy dans les lecteurs, je suis preneurs d’une explication…)
J’espère que le responsable de ces chiens sera tenu pénalement responsable du drame…

Mieux vaut avoir un épagneul ou un labrador, c’est plus sympa, et largement plus joli… C’est sûr que ça fait moins viril, mais ça rend le propriétaire beaucoup plus sympa.

Mais en Suisse, vous ne pourriez pas organiser une petite votation sur le sujet ?

—————————–
http://www.fauveau.net

10)
François Cuneo
, le 03.12.2005 à 08:58
[modifier]

Il est clair que ça va bouger maintenant.

Mais bordel, pourquoi a-t-il fallu attendre qu’un petit soit tué pour le faire?

Cela dit, les défenseurs de chiens montent déjà au créneau pour montrer maintenant que ce sont les enfants qu’il faut éduquer à réagir en cas d’attaque!

Comme si on pouvait, même adulte, réagir « intelligemment » lorsqu’on est attaqué par ces animaux!

11)
Inconnu
, le 03.12.2005 à 09:08
[modifier]

Moi aussi, je ne SUPPORTE plus le discours (lu hier dans « le Matin », par exemple): il n’y a pas de chien méchant, seulement des mauvais maîtres…

Sauf que les cas abondent de chiens, qui « ont toujours été gentils jusque-là, je ne comprends pas », ou pire « c’est sans doute que la victime a eu une mauvaise réaction, il faut baisser la tête et ne plus bouger », etc.

Le pire, c’est les propriétaires qui viennent avec leur chiens sur les places de jeux (si, si, du vécu!), non attachés, et qui vous disent: « vous inquiétez pas, il est pas méchant ». Mais non, mais non, pourquoi on s’inquièterait…

Proprétiaires de chien, si vous lisez ceci, ATTACHEZ vos chiens: il n’y a que vous qui savez qu’il n’est pas méchant.

Donc, à 100% pour l’humeur du jour, que j’aurais pu écrire. Moins bien, bien sûr…. :-)

12)
Inconnu
, le 03.12.2005 à 09:27
[modifier]

Je suis bien d’accord avec Francois et plusieurs d’entre vous. Certains chiens devraient, et sont, interdits. Les chiens type Rottweiler, american staffordshire terrier et autres molosses notamment. En plus d’être dangereux, je les trouve moche (avis fort personnel) et surtout relativement béte. Finalement très proche des humains…
Les pitbulls c’est devenu un effet de mode. Vivement que la mode revienne au caniche nain.
En tout cas, au dela des races particuliérement aggressives de nature (pit, rott), n’oublions pas qu’un berger (allemand, belge, Beauceron) est potentiellement dangereux et que tout chien devrait obligatoirement faire l’objet d’un dressage dans une école spécialisée (et homologuée par l’état) pour que le propriétaire du chien puisse en garder la légitime propriété.

13)
cwalther
, le 03.12.2005 à 09:37
[modifier]

Je partage la voie de la fermeté…

le 28 novembre, le 24 heures plubliait justement un article comme quoi, bien éduqué les molosses….
L’article

Mais franchement, je suis comme vous: à quoi cela sert?

Caleb

14)
Leo_11
, le 03.12.2005 à 09:44
[modifier]

Un caniche suffit largement.

Un caniche est proportionellement moins prévisible qu’un Pit ou un autre chien parceque classé dans la catégorie des « chiens-chiens à mémère » mais le seul problème que je n’ai jamais eu avec un chien (j’étais très jeune…) c’était le caniche à une de mes tante que je connaissais très bien, que j’avais promené plus d’une fois et qui m’a quand-même mordu une fois que je lui ai passé à côté…

Autre exemple ma fille Julie que pas mal d’entre vous ont aperçut durant la CukDay s’est fait mordre alors qu’elle avait 1 an 1/2 par un… Pékinois… que nous connaissions parfaitement…

Dernier exemple (mais j’en ai d’autres…) avant que je ne rentre dans l’enseignement professionnel, un de mes ouvriers lors de travaux d’entretien dans un jardin dans lequel il a travaillé durant plusieurs mois s’est fait mordre par un Teckel qui représente la douceur même si l’on en crois les gens…

Donc ne dites pas de bêtises TOUS les chiens doivent être considérés comme « méchants » même et SURTOUT les « réputés » gentils et bonne pâtes…

Les pitbulls, par nature, sont des animaux féroces et imprévisibles. Et essayer de museler un tel animal s’il présente tout à coup des signes d’agressivité relève de l’exploit. Moi, en tout cas, je ne my risquerais pas.

Un Pit n’est pas méchant par nature… j’en connais plusieurs qui sont effectivement adorables… (bien plus que la caniche de ma tante ;-) )
Je pense que les chiens repoduisent les comportements de leur maître…

Ceci dit… il est effectivement grand temps de réagir mais pas que pour les Pit’s ou autres Rot’s qui serait de la ségrégation pure et simple… mais pour tous les chiens…

Et je suis moi-même propriétaire d’une Siberian Husky qui est adorable et vraiment pas méchante… mais ne sait-on jamais…

15)
6ix
, le 03.12.2005 à 09:52
[modifier]

Oui, interdire ce genre de chien est une bonne idée. A mon avis, le simple fait que cette race ait été créée dans le but d’en faire des chiens de combat, avec une puissance de machoire totalement démente, peut suffire; contrairement à d’autres races, celle-ci n’a pas du tout été créée dans le but d’avoir un animal de compagnie. Le nom en dit long d’ailleurs…

Oui, que veulent ces gens qui en achètent? Sans doute y a-t-il des passionnés de ces animaux, mais il y a aussi énormément de personnes qui font passer « un manque » par leur chien; on se sent fort avec un pitbull, on domine. Dans ce sens, chacun a son truc; certains diront que c’est comme avoir un qat-qat… (non, je ne relance rien!)
Comment peut-on « défendre » une telle race?

Un éleveur? Mouais, c’est comme ça qu’il est mentionné, mais excusez-moi, quand on est éleveur, on ne laisse pas courir 3 chiens en liberté (dès 2 chiens, c’est une meute, donc bcp plus dangereux) dans un endroit inconnu! Si j’achète une chienne et qu’elle fait 6 petits que je revends, je ne me considère pour autant comme un éleveur!

Oui, il est totalement inadmissible qu’on en vienne à dire qu’il faille se tenir comme-ci ou comme-ça par rapport à un chien. Dites à un enfant de 6ans de ne pas partir en courant en voyant arriver 3 pitbulls! Bien des adultes le feraient avec des chiens plus gentils…

Mais non, pour moi, l’éducation du maître a aussi son importance. Et pas seulement avec ce genre de chiens. Avoir un chien implique des responsabilités. Il faut le connaître, pouvoir le contrôler. Si l’on a pas envie de s’impliquer, il ne faut pas prendre de chien!

Effectivement, les morsures de ces chiens ne sont peut-être qu’un petit 10%. Mais ce n’est pas là qu’il faut regarder, mais plutôt du côté des conséquences: ce « petit » 10% de morsures va jusqu’à tuer! Est-ce tolérable?

Voilà la punition que je donnerais au maître: je lui laisse 50m, ensuite je lâche 5 pitbulls sur lui. S’il s’en sort, il sera libre… sans chien. Plus jamais…

16)
jibu
, le 03.12.2005 à 09:53
[modifier]

peut-être léo, mais un pitbull ou autre ont une force colossale, un pékinoi aura bien du mal à tué un gamin de 6ans il me semble.

En plus j’aime pas les chiens… petit ou gros

17)
6ix
, le 03.12.2005 à 09:59
[modifier]

Donc ne dites pas de bêtises TOUS les chiens doivent être considérés comme « méchants » même et SURTOUT les « réputés » gentils et bonne pâtes…

Pas d’accord… TOUS les chiens PEUVENT être méchants; normal que le chien morde si on vient le titiller dans son sommeil, par exemple. Mais certaines races ont été construites pour être agressives. Grosse différence je trouve…

Ensuite, si tous ces petits chiens sont très agressifs, le problème est tout autre selon moi: vu la grandeur de ces chiens, on les laisse tout faire. Quand cela ne va plus, on les porte, pour qu’il arrête… Alors bien sûr, on a l’impression de les dominer. Mais pas du tout…
Il y en a plein de ces petits chiens autour de chez moi, et croyez-moi, ce sont eux qui essaient de dominer labradors, terre-neuve,… , malgré la différence de taille. Un jour, un de ces petits chiens a voulu faire le malin devant deux huskies, en laisse, tenus par leur maître: il s’est retrouvé coupé en deux.

Pour moi il y a donc deux choses: l’agressivité d’une race, et le pouvoir qu’a le chien sur son maître, c’est-à-dire la « qualité » du maître.

18)
François Cuneo
, le 03.12.2005 à 10:09
[modifier]

Oui Leo_11, comme l’écrit 6ix, tous les chiens PEUVENT être méchants. J’ai vu le mien attaquer mon chat, ça fait peur, je peux te dire, et pourtant, il est sympa et pas du tout fait pour tuer. Un chien « adorable » mais dont il faut se méfier, comme tous les chiens.

Ce qui fait que lorsque je vais en visite, je ne le prends jamais avec moi, et que lorsque j’ai des petits chez moi et que j’ai des visites avec petits enfants, je le mets dans son parc, derrière la maison.

Il fut un temps où je prenais mon chien partout, y compris d’ailleurs à l’école souvent. C’est terminé. Faut être responsable, c’est tout.

Seulement voilà Leo_11, comme le sous-entend jibu, heureusement que les morsures que tu as eues ont été faites par des petits chiens. Ils t’ont mordu, mordu ta fille, mais tu n’en gardes pas de trace.

Imagine la même morsure avec la puissance d’un rot ou d’un pit, ça aurait été autrement plus grave.

19)
gbuma
, le 03.12.2005 à 10:31
[modifier]

Un Pit n’est pas méchant par nature… j’en connais plusieurs qui sont effectivement adorables… (bien plus que la caniche de ma tante ;-) )

Je ne suis pas d’accord du tout. C’est vrai qu’il faut se méfier de tous les chiens mal (ou pas) éduqués ou vieux (les petits chiens deviennent très agressifs en vieillissant). Mais ce n’est qu’avec les pit machin et autre pinces monseigneur qu’on risque de se faire arracher la main alors qu’on était en train de jouer avec le chien. C’est très clair que tous les chiens ne naissent pas égaux devant la sociabilité et la capacité à respecter un maître. Les pits chose sont des demeurés en la matière (même le maître a peur de jouer avec).

Les chiens les plus sympatiques que j’aie connu, c’était les chiens de punks. Depuis tout petits, ils sont entourés de plein de monde, ils connaissent les règles du comportement en ville et leurs maîtres ne les traitent pas comme des substituts sociaux (j’ai personne mais j’ai un chien) ou affectifs (mon petit). Et surtout : ces chiens sont des bâtards complets, des mélanges de tout et n’importe quoi. Ça fait des chiens beaucoup plus équilibrés que la plupart de ces crétins des alpes racés.

20)
ToTheEnd
, le 03.12.2005 à 11:31
[modifier]

Bon, je pense que tout a été dit ou presque. J’aimerais juste ajouter un point:

Je comprends qu’on puisse acquérir ce chien, tous les goûts sont dans la nature. Regardez la Star à Cons, combien de gens vont acheter les disques de ces « rossignols » antémélo (je cherchais l’antonyme de mélomane… je suis halluciné que ça n’existe pas vu ce qu’on nous sert tous les jours)?

Mais suite à cette tragédie, il va de soi que la législation doit changer pour tous les chiens dangereux. J’entends déjà les associations de défense nous sortir la statistique des morsures occasionnées par des chiens en Suisse: c’est le Labrador. Mais seulement voilà, le Labrador n’a probablement jamais tué personne alors que des accidents dramatiques avec des molosses sont légions.

Pour éviter qu’un évènement pareil ne se reproduise, il ne peut plus y avoir de demi-mesure. L’interdiction totale ou l’acquisition et détention de ces chiens doit être tellement contraignante que nous ne devrions plus en croiser dans nos rues. Jamais.

Si vous me permettez une analogie à 2 balles, pas tous les gens qui conduisent bourrés (ivres) tuent des gens… Toutefois, il y a eu suffisamment de cas pour que la législation interdise de conduire dans un état d’ivresse (la limite en Suisse étant à 0.5 mais à 0 en Suède par exemple).

Les parents de cette enfant ont souvent du avoir des pensées sur ce qui pourrait arriver à leur enfant sur le chemin de l’école. On a probablement tous eu un petit pincement au coeur quand on dit au revoir à notre petit le matin quand on pense à la circulation, aux voyous et je ne sais quels autres malheurs…

Mais jamais ces parents n’ont dû penser ou même cauchemarder que leur enfant serait bouffé à mort par des chiens sur le chemin de l’école.

Enfin, mes plus profondes pensées vont à la famille de cet enfant qui traversent le pire moment de leur vie.

Plus jamais ça.

T

21)
Franck_Pastor
, le 03.12.2005 à 11:39
[modifier]

Il n’y a pas que la peur qui pousse ces gens à se procurer de tels animaux. À mon avis, ça se réduit bien souvent à un truc macho, tout simplement.
Beaucoup de testostérone, peu de matière grise.

Exactement ce que je pense.

Qui plus est, un pitbull est « préprogrammé » en quelque sorte pour être agressif et mordre. Et pour que les morsures soient dévastatrices. Les machoîres d’un pitbull ont une force incroyable. Pas difficile de s’imaginer (on l’a vu ici, encore) ce que ça donne comme bombe potentielle si le maître est crétin et/ou vicieux… Ce qui est le cas la plupart du temps !

En recueillant des témoignages autour de moi, il semble en découler qu’il y a moyen de transformer un pitbull en animal tout-à-fait adorable, mais pour cela il lui aura fallu un dressage lourd et sévère, et s’y prendre tôt, très tôt. Et les maîtres capables d’imposer un tel dressage ne sont pas légion, quand bien même ils souhaiteraient le faire !

Donc, mon avis est également d’interdire cette race et tous les chiens du même type.

22)
Caplan
, le 03.12.2005 à 12:19
[modifier]

Certains l’ont dit plus haut (ou plus bas, ça dépend ou on lit les commentaires…), détenir un chien de race dangereuse révèle un déséquilibre chez son propriétaire. J’ai lu que celui des sales bêtes d’Oberglatt était un marginal asocial.

On dira ce qu’on voudra par rapport aux molosses ou aux armes de collection, on pourra mettre tous les vernis d’apparence civilisée sur ces engeances (journaux, clubs, expositions, concours…), je n’en reste pas moins convaincu que les gens qui détiennent de pareils symboles sont des détraqués! Des pôv’ nazes qui n’ont trouvé que ça pour se donner de l’importance. La plupart du temps, ça se passe sans casse. Mais lorsqu’il y a le moindre problème, ces moins-que-rien-du-bocal ne maîtrisent plus rien et on ne peut que constater les dégâts!

Pour continuer de passer ma rage, je mets dans le même panier (pour le même prix!) les éleveurs de mygales, de scorpions et de serpents mamba, des créatures qui ont pour seul point commun d’être des sales bêtes venimeuses. Il faut les voir faire gouzi-gouzi à leur mygale, juste pour montrer comme ils sont courageux et qu’on est tous des pétochards!

C’est de ça que la société est malade! Dans la furie individualiste et compétitive, les plus faibles, les plus déstabilisés mentalement cherchent par n’importe quel moyen de se donner de l’importance.
Il y en a même qui vont jusqu’à s’endetter pour se payer un gros 4×4, ce qui n’est pas forcément moins dangereux pour les autres lorsqu’il y a une collision!

24)
David Klaus
, le 03.12.2005 à 12:25
[modifier]

Pffff tout a été dit.

Aujourd’hui je suis vraiment révolté et triste pour ce petit. C’est toujours pareil, il faut qu’une personne décède pour faire bouger les choses. Que ce soit en matière de chiens, de sécurité routière ou quoi que ce soit d’autre.. Mais merde aussi, est-ce-que ceux qui nous dirrigent sont mentalement moins bien dotés que nous? Le peuple voyait venir cette menace, de nombreux projets ont étés lancés. Mais comme d’habitude, le pouvoir organise une petite conférence de presse, on dit « oui on va étudier le dossier », on fait des jolies photos pour la presse et on se barre.

Quand les politiciens comprendront qu’il faut agir AVANT et non pas APRES. On fait la même chose avec les petits enfants. On leur explique qu’il ne faut pas toucher les plaques avant, on attend pas qu’ils se brûlent pour le leur expliquer…

Non aux chiens dangereux. Je pense que ceux qui les prennent ont un désir de pouvoir au sein d’une bande ou d’un quartier par exemple. Forcemment, un gros chien, cela force le respect. Mais ce genre de pensée est ridicule, bien qu’ adéquate pour la faible présence d’esprit qui anime la plupart des possesseurs de ces bêtes.

à fond les mac

25)
François Cuneo
, le 03.12.2005 à 12:32
[modifier]

Caplan, nous sommes assez d’accord, sauf pour la fin où tu passes sur le 4*4.

En fait je suis assez d’accord aussi, par rapport à l’égoïsme (un dernier article du TCS nous montre que dans les 15 derniers véhicules crashés avec le machin européen, un seul n’a qu’une étoile au niveau de la protection des piétons, c’est le 4*4, mais pour ses occupants, il est top, bonjour l’égoïsme) mais ce qui m’embête, c’est que je sens que maintenant, le débat risque de partir là-dessus.

Aujourd’hui, on dit comme ça qu’on s’en fout des 4/4, que le sujet n’est pas là, d’ac?

Merci à tous.

26)
enrico3
, le 03.12.2005 à 12:32
[modifier]

Je crois que as trouvé le coeur du problème: il y a des gens qui jouissent quand leur chien fait peur aux passant: je connaissais une dame comme ça, avec un gros chien noir toujours toutes dents dehors, et sa maîtresse avait des orgasmes quand les gens tremblaient devant son chien: « hein, hein, mais non, hein, hein, il est gentil, hein, hein » elle arrivait plus à parler tellent elle haletait de plaisir en voyant la tête d’enfants et adultes terrifiés par son fauve. Donc oui: il faut interdire certains chiens, point.

27)
bens
, le 03.12.2005 à 12:36
[modifier]

C’est d’une évidence! Il FAUT interdire les chiens dangereux.
Défendre ces races après un tel drame, ça relève de l’irresponsabilité mêlée d’imbécilité. Pour certains, la mort d’un petit enfant ne suffit pas à ouvrir les yeux, c’est tout bonnement incroyable.
Il faut être doux rêveur pour s’imaginer qu’on puisse, par une mesure légale, contrôler les maîtres ou contrôler le dressage et les conditions de vie du chien! C’est complètement irréaliste.
La seule mesure efficace est l’interdiction pure et simple. On ne peut se permettre des demi-mesures qui n’empêcheront pas de nouveaux drames.

Il faudra du courage et de la détermination dans le chef des politiciens. Et ça ce n’est pas gagné d’avance.

28)
Blues
, le 03.12.2005 à 12:50
[modifier]

On se croirait dans un mauvais film de SF (Madmax, Robocop, etc..). Lâchez les chiens !

Acheter un PitBull coûte moins cher que de se payer les services d’une entreprise de sécurité (sécuritas-protectas) pour se protéger — de plus, ils sont apparement plus sûr – puisque les entreprises n’ont pas le droit d’intrevenir « physiquement »-tirer, etc.. ;-) … bien sûr que ces « débiles » propriétaires de clebs dangereux ne sont pas à l’abri de ce genre d’accidents, puisque souvent ils sont ou deviennent in-maitrisables !

A mon avis, ce qu’un début, on va vers le pire (si on ne sévit tout de suite !) J’espère que notre gouvernement va rapidement édicter des lois. Heureusement que le Lobby canin n’est pas aussi fort que les banques ou les « pharma ».

30)
François Cuneo
, le 03.12.2005 à 13:05
[modifier]

J’avais corrigé suite au commentaire d’un lecteur, le temps que tu écrives ce commentaire. Mais merci tout de même!

31)
Inconnu
, le 03.12.2005 à 13:07
[modifier]

Caplan, j’attendais avec tristesse le dérapage dans les commentaires et paf…!
Comme le dit François, oublie 15 secondes les 4×4, je te le dis avec amitié…
Cessons ces amalgammes faciles qui ont tout de l’idée reçue et mille fois ressassée, amalgammes qui leur permettent à des gens de se persuader que le 4×4 est la cause de tous les maux, de leur dernière rage de dents à leurs problèmes de vie de couple…!
Ce sont les mêmes donneurs de leçon qui prennent ensuite l’avion pour aller passer des vacances pas chères à l’autre bout de la planète (et c’est bien connu, l’avion ne pollue pas, lui).
Je n’ai pas de chien, pas de flingue, pas de tronconneuse, pas de couteau, je ne prends pas l’avion… mais je roule en 4×4 sauf quand je peux tout faire à pied ou en sautant dans le RER.
Ok ?!
Alors, on revient au débat…

32)
Leo_11
, le 03.12.2005 à 14:10
[modifier]

peut-être léo, mais un pitbull ou autre ont une force colossale, un pékinoi aura bien du mal à tué un gamin de 6ans il me semble.

Ok Jibu… un pékinoi aura beaucoup de mal à tuer quelqu’un… mais il n’y pas que la mort, il y a les blessures (mauvaises parfois [ma fille avait fat une belle infection…]) et le traumatisme de la victime… sans aller à celui des parents bien sûr…

Pour mémoire… il y a quelques années (j’me souviens plus bien une 15 ou 20aine ???) il y a eu une série de drames similaires à celui qui nous préoccupe aujourd’hui, mais avec des berger allemands qui ont quand-même la bagatelle de (sauf erreur de ma part) une pression dans les machoires de quelques 150 à 180 kg/cm2 et ça vous broie quand-même des os tout ça…

Je tiens quand-même à préciser que je ne me fais pas du tout le défenseur de ces braves molosses, je ne les aime pas non plus et lorsque j’en croise un je dois avouer que j’ai un peu les foins…

33)
Leo_11
, le 03.12.2005 à 14:22
[modifier]

Un article intéressant :

http://www.animal-services.com/sites/chiens_dangereux.php

Et un autre…

Toutes les recherches scientifiques actuelles indiquent à quel point la part liée au patrimoine génétique est faible dans le déclenchement des comportements agressifs. Cessons donc de penser que certaines races sont forcément douces avec les enfants; cela évitera quelques accidents et cessons de vouloir jeter l’anathème sur une autre race sous prétexte qu’elle porterait tous les maux de la création alors qu’elle est seulement victime d’être le véhicule des fantasmes violents d’une fin de millénaire dont la folie peut aussi dénaturer les animaux de compagnie.

tiré d’ici

Autre chose :

Le Conseil Fédéral a nommé en mars 2000 un Groupe de Travail sur le Chiens dangereux (GTCD). Ce groupe a rendu, conjointement avec la Société des Vétérinaires Suisses (SVS), un premier rapport le 30 juin dont voici un résumé:

Préconiser une éducation correcte des chiens, en introduisant un label de qualité pour les classes de jeu pour chiots, puisque celles-ci se sont révélés efficaces comme moyen de sociabilisation des chiens, ainsi que pour les cours d’éducation, pour inculper à l’homme et à l’animal un comportement adéquat en situation critique.
Contrôle des élevages, qui ne devraient utiliser pour la reproduction que les chiens disposant d’un bon potentiel de sociabilisation.
Obligation de l’identification par puce électronique,
Avec la déclaration obligatoire des morsures. Ces deux dernières mesures combinées devraient permettre de dépister les chiens récidivistes qui feront l’objet d’une évaluation vétérinaire, qui déterminera d’une éventuelle rééducation ou d’une euthanasie.
Ces mesures réunies permettront d’instaurer une prévention et une répression de tous les chiens, quel que soit la race, puisque chaque chien a potentiellement la capacité de nuire gravement à l’intégrité physique de personnes. Cela n’est absolument pas réservé aux chiens de combat.

Qui vient de là

34)
Leo_11
, le 03.12.2005 à 14:45
[modifier]

Je ne veux pas en rajouter mais ce petit film est très éloquent…

Certains diront… ce sont des chiens policier dressés… regardez lorsque le maître-chien se fait mordre, comment ils doivent (les flics) se battre pour faire lâcher prise au braves toutous… et ce sont des berger allemands ou des malinois…

35)
dpesch
, le 03.12.2005 à 15:09
[modifier]

Moi, je pense qu’il faut interdire les hommes (avec un grand H) agressifs et imprévisibles…

36)
DomreiRoam
, le 03.12.2005 à 15:12
[modifier]

Ce qui est arrive a cet enfant est horrible et des mesures doivent être prises.

Pour moi le propriétaire d’un animal de compagnie est responsable de ce dernier et c’est lui qui doit subir les conséquences des actes de l’animal (sauf circonstances exceptionnelles).

Dans le cas ici le propriétaire devrait, je penses, être poursuivi pour homicide involontaire, mises en danger d’autrui et maltraitante d’animaux.

Je suis pour un durcissement des peines concernant les comportements dangereux mais qui sont largement acceptes car considérés anodins: Combien de personnes considèrent que ce est tolérable de rouler avec un petit verre dans le nez, de téléphoner au volant, ou de rouler trop vite, de faire un barbecue en foret ou ici d’élever un chien sans y consacré une grande vigilance?

Beaucoup d’élément de notre quotidien sont dangereux. Faut-il interdire les voitures, l’alcool, les animaux de compagnies? Je ne penses pas mais un manque flagrant de responsabilité doit être puni.

37)
Ellipse
, le 03.12.2005 à 15:44
[modifier]

Il faut effectivement interdir ce genre de bestioles (pitbulls & co) et les dérivés sans pédigré. PAS DE DISCUSSIONS STERILES ET INUTILES. Le chien de mon amie est encore vivant parce que le propriétaire du pitbull qui l’a agressé était à 100 m.

Quant à imposer un permis pour avoir un chien, c’est une excellente idée et quelque soit la taille ! Cela permettrait d’assurer aux chiens une vie meilleure et aux maîtres plus d’intelligence … et de vie sociale même pour une mèmère et son petit toutou.

Tous les chiens sont susceptibles de mordre, il faut encore voir dans quelles condtions. Le chien de ma copine pince (un coup de gueule léger, pas une morsure) lorsqu’il se sent en danger ou pour qu’on le laisse tranquille, efficace et suffisant. Un bonhomme de 6 ans ne va certainement pas effrayer ou déranger 3 pitbulls.

Une moursure de caniche ou de pékinois a peu de chance de vous tuer ou de vous handicaper à vie, ce n’est pas le cas pour les chiens de grande taille et encore moins un puissant paquet de muscles mal éduqué et, s’il l’est, sélectionné pour son mordant. D’ailleurs très peu de personne travaille sérieusement avec ce genre de races, les bergers et autres chiens de grandes tailles sont déjà assez délicats à éduquer.

38)
G4Beige
, le 03.12.2005 à 15:46
[modifier]

En fait, le vrai problème avec ces chiens n’est pas une histoire de comportement fixé dans les gènes: le comportement n’est pas lié aux gènes. Mais il est tout de même bien lié à ses gènes car ces chiens sont de parfaits prédateurs, ils ont de puissantes machoires capable de broyer leur proie, une masse musculaire impressionante.

Je suis certain qu’un pitbull bien éduqué avec de bons maitres est adorable, et que certains caniches sont super agressifs, et ce n’est pas du tout la faute du chien, mais bien du maître, le chien ne peut rien changer à son corps et va adopter le comportement qu’on lui a inculqué.

En somme, ce n’est pas l’aggressivité de ces chiens qui devrait déterminer la dangerosité, mais bien leur capacité à causer des dommages physiques importants, voire de tuer. Un caniche, même extrèmement hargneux aura bien du mal à tuer quelqu’un sauf peut-être un bébé, par contre un pitbull peut blesser sérieusement quelqu’un sans même être agressif, juste en jouant par exemple du simple fait de sa constitution.

Ces chiens sont issus de croisements recherchés par l’homme afin d’obtenir des machines de guerre, ils n’ont pas, comme le loup ou l’ours une place dans un quelconque écosystème et donc laisser s’éteindre ces espèces ne serait pas un mal…

On trouve sur le net une petite blague qui résume bien le malaise entourant ces chiens: Quelle est la différence entre un pitbull ou un caniche qui pisse sur vos chaussures ?
Le pitbull, on le laisse finir….

39)
G4Beige
, le 03.12.2005 à 16:11
[modifier]

En fait, si il n’y a pas de gène du mauvais chien, il y a cependant des comportements innés, transmis de génération en génération, qui avec l’évolution de la race prédispose certains chiens à telle ou telle activité.

Il est surement possible de faire un chien de chasse ou de berger avec n’importe quelle race, mais il sera nettement plus facile de le faire avec une chien issu d’une lignée de chiens de chasse ou de bergers…

On peut aussi rendre aggressif n’importe quel chien, et c’est bien plus facile encore, il suffit de maltraiter l’animal….

Je me rappelle d’un film dans les années 80 : Dobermans je crois ou des dobermans étaient utilisés pour tuer des gens via un collier qui les rendaient contrôlables, il y a eu plein de films du genre exploitant la peur que les gens ont de ces chiens…. Par contre, je n’ai jamais entendu parler d’un film du genre « l’attaque du caniche ». Ce qui veut tout dire… Nous savons depuis longtemps que ces chiens sont dangereux et pourtant, il faut attendre de tels drames pour que les gens bougent.

Paradoxalement, le plus terrifiant des chiens célèbre, n’est même pas un de ces tueurs, mais un « brave » St-Bernard nommé CUJO.

40)
Blues
, le 03.12.2005 à 16:21
[modifier]

Une moursure de caniche ou de pékinois a peu de chance de vous tuer ou de vous handicaper à vie, ce n’est pas le cas pour les chiens de grande taille

Puisque risque d’agression il y a avec toutes les races (que ce soit morsure/blessure/mort) … si on analyse, QUI N’A JAMAIS EU DE PROBLEME DE BLESSURE DE CHIEN .. hein, qui ? dans ma famille, ma femme et un de mes enfants se sont déjà fait mordre ! Est-ce normal ? et personne ne dit rien !

Finalement autant interdire (tuer) TOUS LES CHIENS

En attendant que cette interdiction soit effective; je propose de tirer à vue sur tous les chiens visibles (attention à ne pas viser sur leurs propriétaires). Bref, une solution efficace et radicale !

41)
Old Mac River
, le 03.12.2005 à 16:32
[modifier]

Ce qui est incroyable, c’est que la mort d’un enfant est relativisée avec des arguments et des statistiques sur la dangerosité des races de chiens.
« La mesure de l’homme, c’est l’homme », disait les pré-socratiques. Mesurons l’abîme qui nous sépare de cette évidence. Quand on lit, par exemple, qu’un pédophile est arrêté et que c’est sa troisième agression violente, voire mortelle contre un enfant, que dire ?
« Le droit prime sur la force » est devenu « le droit prime sur l’homme ». C’est le Droit romain, où un esclave était « légalement » crucifié, qui a contaminé définitivement l’Occident, étymologiquement, « le pays des morts » (occis).
Si l’homo sapiens ne passe pas de l’hominisation à l’humanisation, il périra par sa folie.

Old Mac River
et son rare P.B. bibop

44)
Après JC
, le 03.12.2005 à 16:41
[modifier]

Beaucoup d’élément de notre quotidien sont dangereux. Faut-il interdire les voitures, l’alcool, les animaux de compagnies? Je ne penses pas mais un manque flagrant de responsabilité doit être puni.

Commentaire sensé et équilibré auquel je souscris pleinement!

Cet évènement est dramatique, il n’y a pas de mots assez fort pour le dire. Mais il faut aussi dire qu’il s’en passe d’autres tous les jours.

Il faut donc prendre un peu de recul, ne pas se laisser aveugler par la douleur (ce qu’on ne saurait demander aux victimes elles-même, évidement!) ni par la peur, pour tirer ensemble les enseignements et chercher ensemble la meilleure solution, que ne sera jamais une société répressive et bardée d’interdits déresponsabilisants.

La « sécurité » à 100%, c’est Matrix et ce n’est pas Humain.

Qui parmis vous, lecteurs de Cuk, n’a JAMAIS eu une conduite « à risque » de toute sa vie? Qui n’a jamais négligé au moins une fois une précaution?
Ceux qui ont la naïveté de répondre par l’affirmative s’inquiètent-ils du point de vu des « autres »?

Mais merde aussi, est-ce-que ceux qui nous dirrigent sont mentalement moins bien dotés que nous? Le peuple voyait venir cette menace, de nombreux projets ont étés lancés. Mais comme d’habitude, le pouvoir organise une petite conférence de presse, on dit « oui on va étudier le dossier », on fait des jolies photos pour la presse et on se barre.

Le « peuple » est populiste. Ce propriétaire n’en fait-il donc pas parti?!

Le « peuple » sait aussi que les qat-qat gaspillent les ressources de sa planète (loi physique: l’énergie consommée est d’abord proportionnelle à la masse mise en mouvement) et représentent un danger pour les autres (la masse encore, qu’on se prend dans la poire). Mais le « peuple » accepterait-il leur interdiction?
Le « peuple » a pris conscience voici 30 ans que les réserves de pétrole ne sont pas infinies… mais préfère généralement son pavillon, son véhicule etc. On pourrait multiplier les exemples, plus ou moins polémiques, à l’infini!

Bref, le peuple, c’est chacun de nous, qui voyons d’abords par nos yeux notre seul intérêt. Et trop rarement celui de nos voisins (vous savez bien, les « autres », l’enfer comme disait Sartre).

Les animaux ne sont pas des êtres humains! Tous, à des degrés divers, représentent un danger potentiel pour les hommes. Le tout est de savoir ou se place la limite acceptable et quelles règles sont utiles.

Et ça, c’est pas facile: il faut s’écouter.
Car oui, il y a des gens qui ont de bonnes raisons d’aimer les mygales et qui savent prendre les précautions nécessaires. Mais aussi des propriétaires de chiens « gentils » qui nous mettent en danger.

45)
dpesch
, le 03.12.2005 à 17:58
[modifier]

Une moursure de caniche ou de pékinois a peu de chance de vous tuer ou de vous handicaper à vie, ce n’est pas le cas pour les chiens de grande taille et encore moins un puissant paquet de muscles mal éduqué et, s’il l’est, sélectionné pour son mordant.

Il y a 3 ou 4 ans, dans ma région, les 3 très, très gentils yorkshire (3,5 kg à eux 3) d’un couple de papy et mamie ont bouffé leur petite fille de quelques mois qui faisait sa sieste sur le canapé du salon pendant qu’ils faisaient le barbecue avec quelques amis autour de la piscine. Le papy a flingué les 3 clebs devant la mamie en pleurs. Elle a quitté son mari peu après, tellement elle lui en voulait d’avoir exécuté les chiens. Des gens pas plus bête, pas moins riche, pas mois sensibles que la plupart d’entre nous !
L’homme et le chien sont des mammifères. Certes les premiers se sont un jour mis debout et leur cerveau s’est développé davantage que ceux des autres espèces et cela les a, paraît-il, rendu plus intelligents qu’elles. Mais cette intelligence les a-t-elle rendus meilleurs que lesdites autres espèces ? Comparaison n’est pas raison, mais quand même, durant les cent ans qu’a duré le XXè siècle, combien d’hommes tués par les hommes et combien par les chiens ? (et combien de chiens tués par les hommes ?)
Bien sûr, ce qui est arrivé à cette petite suissesse est horrible et croyez que je ne suis pas insensible à cette histoire ; et il faut sans doute réfléchir pour trouver des solutions qui réduisent les risques vis à vis de chiens « formatés » pour la défense, les comportements agressifs et la violence.
Mais de là à déclarer :

Finalement autant interdire (tuer) TOUS LES CHIENS

Et les chats (un chat peut tuer un enfant, en s’allongeant sur lui pendant qu’il dort, par exemple ou par morsure, car les dents de chats sont porteuses d’un tas de bactéries et de virus), et les chevaux, et les taureaux, et les serpents, les canaris, les guèpes, certains moustiques… Les prédateurs de l’homme sont nombreux et malgré les progrès de la science et des systèmes de défenses contre ces prédateurs, de nombreux être humains meurent encore suite à une mauvaise rencontre avec l’un d’entre eux.
Il me semble qu’on serait plus tranquille si on flinguait tous les salauds et les cons. Mais au fait, ne suis-je pas (ou n’ai-je jamais été) le salaud ou le con d’un autre ?

« On est toujours le con de quelqu’un » – André Pousse (qui en connaissait un rayon !).

46)
Emilou
, le 03.12.2005 à 18:15
[modifier]

Ma sympathie va pour les chats de nature plus pacifique, en principe. Les molosses tout comme les 4×4 (tous aussi dangereux en terrain non adéquat…mais non vivants) n’ont de raison d’être que de flatter l’égo de leur propriétaire. Tout cela ne vaut pas la mort d’un enfant ou d’un adulte. Tolérance zéro et je n’ai aucune attirance pour l’autre molosse du ministère de l’intérieur français.
Remarquons bien souvent l’immaturité totale des chers propriétaires de ces colosses quadrupèdes, raison suffisante pour se pencher très sérieusement sur la question.
Lors d’une balade en forêt, j’ai croisé un de ces monstres dépourvu du cordon l’attachant à son maître pas vraiment à penser, ce dernier à la traîne me bâvant « vous avez peur de mon chien ». Très calmement je lui ai répondu « non ! c’est de la connerie « .

47)
Franck_Pastor
, le 03.12.2005 à 18:33
[modifier]

Il y a 3 ou 4 ans, dans ma région, les 3 très, très gentils yorkshire (3,5 kg à eux 3) d’un couple de papy et mamie ont bouffé leur petite fille de quelques mois qui faisait sa sieste sur le canapé du salon pendant qu’ils faisaient le barbecue avec quelques amis autour de la piscine. Le papy a flingué les 3 clebs devant la mamie en pleurs. Elle a quitté son mari peu après, tellement elle lui en voulait d’avoir exécuté les chiens. Des gens pas plus bête, pas moins riche, pas mois sensibles que la plupart d’entre nous !

Et comment diable aurait-elle pu continuer à vivre avec ces animaux qui avaient bouffé sa petite-fille !!!! Mais comment ce genre de personne peut-il exister ! Je n’en reviens pas ! Incroyable, révoltant, cette femme n’est pas humaine !

48)
François Cuneo
, le 03.12.2005 à 18:51
[modifier]

Et les chats (un chat peut tuer un enfant, en s’allongeant sur lui pendant qu’il dort, par exemple ou par morsure, car les dents de chats sont porteuses d’un tas de bactéries et de virus), et les chevaux, et les taureaux, et les serpents, les canaris, les guèpes, certains moustiques… Les prédateurs de l’homme sont nombreux et malgré les progrès de la science et des systèmes de défenses contre ces prédateurs, de nombreux être humains meurent encore suite à une mauvaise rencontre avec l’un d’entre eux.

Oui oui, d’accord, mais tout ça, ce sont des accidents par définition pas programmés.

Avec ces saloperies de chiens, justement, on sait à l’avance que au moindre problème, c’est l’horreur.

Justement, il ne faut pas dédramatiser ce que font ces bêtes en montrant tout ce qui pourrait arriver avec la vie en général. Un chat qui étouffe un gamin, d’abord, ça n’arrive jamais, mais en plus, si ça arrivait, ce serait horrible certes, mais ce serait par gentillesse de la part du chat. Il ne fait pas exprès de tuer. Alors que ces animaux oui.

Ne confondons pas tout s’il vous plaît.

49)
Leo_11
, le 03.12.2005 à 20:35
[modifier]

Oui oui, d’accord, mais tout ça, ce sont des accidents par définition pas programmés.

Pas programmés… bien souvent il a été prouvé que les chats peuvent faire des trucs par pure jalousie… ça peut aller de faire des petits cadeaux odorants sur ton lit jusqu’à étouffer le petit dernier qui pend trop de place et qui sent si bon le lait…

51)
jibu
, le 03.12.2005 à 21:52
[modifier]

Elle est iréelle ton histoire Dpesch…
C’est tiré d’un film, c’est pas possible.

52)
Sulasker
, le 03.12.2005 à 22:59
[modifier]

Il est effectivement impensable que les autorités ne fassent rien à la suite de cette horeur !!! A croire qu’elles n’ont aucune âme et ne sont pas douées de sentiments humains, voire même de la moindre intelligence… (mais ça on s’en doutait déjà !)

Personnellement, quand je me promène avec mes enfants, j’ai toujours un oeil sur tout chien sans laisse. D’après les propriétaires de ceux-ci, « Il est gentil, il ne vous fera pas de mal… » mais j’ai déjà été agressé 2 fois et le proprio était à proximité. No comment! Et lorsque l’on discute avec eux, ils ne se rendent même pas compte du risque qu’ils font courrir aux autres.

C’est pourtant pas compliqué de les tenir en laisse.

53)
henrif
, le 03.12.2005 à 23:04
[modifier]

Concerts (!) d’aboiement de tous les chiens du voisinage au coucher du soleil
Crottes de chiens partout
Aboiements des chiens des voisins quand on passe devant chez eux ou même quand on est dans le jardin
Attaques et poursuites de chiens lors des sorties vélos
Mollets reniflés lors des footing par les chiens non tenus en laisse,
Chien errant qui s’incruste
Chien de berger (les fameux patous contre le retour des loups -tiens un bon sujet à lancer sur cuk-) qui attaquent les randonneurs

Par bonté d’âme j’ai ramassé une nuit un chien de chasse perdu au bord de la route. Et son maître voulait que je fasse un détour de 50km pour le ramener chez lui !!!

Le chien est trop humain, il en a pris tous les défauts. Mais on ne s’en débarrassera pas, même pas au Karcher, c’est dire… Seul espoir : les chinois !

Vive l’indépendance des chats !

54)
patatras
, le 03.12.2005 à 23:55
[modifier]

Solution simple: le poids.

Tout chien que pèse plus de (consensus mou/courage politique), soit 10 kg selon mon estimation très personnelle, devrait être considéré comme une arme dangereuse: possession soumise au port d’un permis très contraignant: contrôle annuel sévère (confiscation du chien si règles pas respectées (obéissance, compétence…), euthanasie du chien si le « maître » n’est pas compétent, amendes/peines de prison sévères en cas d’incident grave. Mais un Yorkshire aussi névrosé que sa propriétaire bourge frustrée est moins dangereux qu’un cocker ou un labrador mal embouché. Le poids, ou la puissance de la machoîre, voici l’ennemi!

Il semblerait que le proprio de ces pitbulls meutriers les ait « élevés »
(que la langue française est riche d’expressions malheureuses!) pour les vendre à des proxos de bas étage, pour leur permettre de terroriser des filles non consentantes à devenir des putes pour ces connards.

Avec une image pareille, les appendices de pitbulls qui se font promener à l’autre bout de la laisse par ces chiens n’ont plus aucune excuse depuis ce malheur.

Quand aux faibles analogies avec les 44, autant parler de l’interdiction de la propriété des armes par les particuliers. La Suisse est un des pays au monde qui ressemble le plus aux USA pour la liberté de s’équiper comme Rambo dans des foires sympathiques, peuplées d’Unterblochériens au front aussi bas que le volume de leurs testicules, qui compensent un besoin de puissance que ni Bobonne ni le Viagra ne leur donneront jamais en manipulant des armes mortelles, que dis-je, en astiquant des pièces rigides en métal luisant, semant la mort en éjaculant, plutôt que la vie qu’ils sont incapables d’aimer, qui satisfont enfin leurs phantasmes de domination sur un monde qui leur échappe de plus en plus. Ces pauvres types n’ont même pas le courage de s’exiler au Boukistan ou autre patelin misérable pour prendre comme épouse une quelconque miséreuse, non, ils pourraient attraper un ver solitaire (enfin de la compagnie, une vie intérieure en eux) ou une autre forme de parasitose exotique tellement contraire aux principes de studio-coop et Betty Bossi.

Bref, en bon misanthrope röstiphobe, je continuerai à désespérer de la race humaine et de l’homo Blochericus si des mesures très contraignantes ne sont pas prises contre TOUS les chiens, car même si je les trouve sympathiques, ils restent fondamentalement des animaux névrosés entre leur rôle de compagnie et celui de gardien. Certaines races sont plus agressives que d’autres (et je fais exprès de fâcher le lobby flicard des bergers allemands, si efficace à protéger leurs mignons salopards de gardiens de camps de concentration du port de la muselière en Valais), et resteront des animaux de garde à comportement meutrier potentiel. Mais tous les chiens peuvent mordre pour tuer un humain, ce que jamis un chat ne fera, ni un poisson rouge. Une telle révolution n’est pas près de se produire, tellement le lobby de l’agroalimentaire est puissant pour vendre de la baleine en barquette ou du kangourou en croquettes à nos pauvres congénères en manque d’affection. Quand un pays dépense plus pour ses animaux que pour ses enfants, le mal est profond. Allez mesurer la taille des rayons enfants et animaux dans nos chers supermarchés…

Le pitbull, c’est un-une eunuque qui se fait balader par ses couilles au bout d’une laisse. Et qui ne l’admettra jamais. No brain, no pain.

55)
dpesch
, le 04.12.2005 à 00:31
[modifier]

Elle est iréelle ton histoire Dpesch…
C’est tiré d’un film, c’est pas possible.

Non, non, la réalité dépasse souvent la fiction. Cette histoire est vrai et relatée à l’époque par un journal local. La femme était, bien sûr, aussi désespérée d’avoir perdu sa petite fille, mais le geste de son mari ne lui a pas semblé adéquat. Plusieurs coups de fusil de chasse « au gros » sur trois tout petit chiens ne lui ont pas paru la bonne méthode, des piqûres, peut-être… De toute façon il fallait les supprimmer, elle en était d’accord.

Les personnes qui ont des chiens sont évidemment responsables des comportements de leurs animaux. Ils doivent ramasser les déjections qu’ils produisent et leur apprendre à aboyer à bon escient (c’est tout à fait possible). Et être traduit en justice si leur chien est compromis dans un drame comme celui dont on parle ici.
Mais si toutes les races ne se prêtent pas à une éducation stricte et visant à en faire des animaux de (bonne) compagnie, il n’y a pas de règles : la femme à qui l’on vient de greffer une joue dans le nord de la France a été mordue par un Labrador, chien réputé pour sa gentillesse et sa « bonhomie ». Son « maître » ne lui avait sans doute fait bien comprendre qui était, justement, le maître ! Et j’ai même rencontré des Rottweiller sympas. Et je peux vous dire que n’aime pas du tou ces chiens-là !
Les animaux sont comme nous, il y a les bons et les mauvais, les bien éduqués et les moins bien. On peut tomber sur un mauvais numéro, il faut alors savoir s’en séparer.
J’ai eu plusieurs chiens, jamais personne n’a mis le pied dans une de leurs crottes (excepté moi, dans la maison, lorsque c’étaient des chiots !). Ils n’ont jamais été agressifs avec personne, encore moins avec des enfants, mais je les avaient toujours à l’œil lorsque nous étions en présence d’enfants. Il va de soi (mais pas pour tout le monde, semble-t-il) qu’il ne faut jamais laisser un jeune enfant seul avec un animal, quel qu’il soit, ni avec des personnes qu’il ne connait pas. Un animal reste toujours imprévisible, demandez leur avis à un dompteur de fauves ou à un dresseur de chevaux. Mais ils sont aussi capables de choses extraordinaires : sauver des gens de la noyade, retrouver des personnes ensevelies sous la neige, trouver de la schnouf dans les bagages des passeurs, retrouver leur maître à des centaines de km ou aller mourir sur leur tombe, passer des heures à ronronner sur les livres qu’on est en train de lire ou sur les lettres qu’on est en train d’écrire, ramener au paddock un cavalier qui vient de faire un infarctus, etc…
Un de mes grands oncles aujourd’hui décédé depuis belle lurette et qui a vécu longtemps en Afrique centrale dans les années 1910-1920 au temps héroïques des colonies, m’a raconter qu’alors qu’il campait dans la brousse, un serpent venait parfois se blottir contre lui pendant la nuit. Une nuit, le serpent s’est agité et a disparu en panique. Cela a réveillé le vieux Marcel qui a compris aussitôt que le feu avait pris autour du camp. Il a été en quelque sorte sauvé par ce rampant…
Il faut faire la part des choses : à quelques exceptions près, ce ne sont la plupart du temps pas les animaux qui sont mauvais, mais bien souvent les gens qui prétendent en être les éducateurs.

Bon, j’arrête là mon plaidoyer, car chacun continuera, quoiqu’il arrive, à penser les mêmes choses et c’est son droit. Personnellement je suis opposé à la peine de mort, à la loi du Talion concernant les hommes (et les femmes) et je ne suis pas loin de penser la même chose concernant les animaux. On peut, eux aussi, les mettre à l’écart de la société afin qu’ils ne recommencent pas. Les abattre ne rend pas la vie aux pauvres gens qui en furent les victimes. Et, comme pour les hommes, cela ne servira d’exemple à aucun autre.

Et, s’il vous plait, ne m’aboyer pas dessus !

56)
François Cuneo
, le 04.12.2005 à 07:46
[modifier]

dpesch, encore une fois, tu fais le plaidoyer des animaux en général.

Ils n’en ont pas besoin, on les aime bien, moi le premier.

Ton message est clair: tous les animaux sont potentiellement dangereux, mais tous les animaux peuvent être des réconforts.

Tu dis que tout chien peut péter les plombs. C’est vrai d’ailleurs.

Mais là nous parlons de saloperies de races qui ont été créées pour être dangereuses.

Que certains chiens soient névrosés, on ne pourra jamais rien faire pour le savoir à l’avance.

Ceux-là, on le SAIT qu’ils sont dangereux au moindre problème. Ils sont fait pour ça. Les pitbulls n’existaient pas il y a quinze ans.

C’est justement parce que les politiques essaient de noyer le poisson avec un message animalement corrects comme le tien que l’on ne fait rien.

57)
François Cuneo
, le 04.12.2005 à 07:53
[modifier]

J’ai écouté Forum, sur RSR1.

Ils interviewaient le responsable du syndicat cynologique des officiers.

Ce gars expliquait, et il en connaît un bout, que le durcissement de la loi française avait très sensiblement fait baisser les problèmes qu’ils rencontraient.

Un propriétaire, lorsqu’il sait qu’il va payer, qu’il va être responsable, réfléchit avant de prendre ce genre de chiens.

De plus, en France, ces chiens sont non seulement déclarés mais stérilisés. Ils devraient (à moins d’un import illégal, mais les propriétaires les promènent ces chiens, histoire de frimer, donc ils sont repérés) donc s’éteindre gentiment.

Donc une loi, vite, en Suisse, et que ça saute.

58)
François Cuneo
, le 04.12.2005 à 08:01
[modifier]

Patatras, ton idée de poids est bonne.

Hum, je vais mettre Ciboulette (c’est le nom de ma chienne) aux croquettes light alors…:-)

59)
dpesch
, le 04.12.2005 à 09:03
[modifier]

François, si nous parlons uniquement des Pitbulls (et de ces races de chiens programmées pour défendre et tuer), je suis d’accord avec toi. Et effectivement, ces vilaines bêtes disparaissent de nos villes petit à petit. Sans doute cette race va s’éteindre et tant mieux. Mais je pense que nombreux sont ceux qui amalgament le problème de ces races-là aux autres et généralisent un phénomène de violence canine à tous les chiens, y compris Ciboulette (tu la nourris aux fines herbes ?). Et tu n’es sans doute pas de ceux-là.

60)
François Cuneo
, le 04.12.2005 à 10:18
[modifier]

Mais Ciboulette peut être violente.

Lorsqu’il a fallu sortir mon chat de sa gueule parce qu’elle avait pété les plombs, je te jure que j’ai hésité à l’endormir, cette chienne.

Le chat en a eu pour deux mois chez le vétérinaire à se remettre, il a plein de métal dans une patte, ça nous a coûté bonbon, mais Basile l’aime tellement. Maintenant, il va bien ce petit chat, et on ne regrette pas de l’avoir soigné.

Mais bon, c’était un chat. Et si ça avait été un gamin? Raison pour laquelle, dès qu’il y a un petit chez moi, à part les miens, hop, Ciboulette dans l’enclos.

Donc en plus de l’interdiction des races dangereuses, il faut d’autres mesures, assez bien résumées dans un édito du Matin dimanche d’ailleurs.

Si ma voisine nous lit, elle sait de quoi nous allons parler en Municipalité lundi soir.

Les chiens en liberté au milieu du village, là où il y a la place de jeux, il faut que ça cesse.

61)
Blues
, le 04.12.2005 à 12:11
[modifier]

QUI N’A JAMAIS EU DE PROBLEME DE BLESSURE DE CHIEN .. hein, qui ? dans ma famille, ma femme et un de mes enfants se sont déjà fait mordre !

Après discussion, c’est 3 personnes (sur 6) donc 50% de ma famille qui ce sont déjà faire mordre (plus-ou-moins sérieuseusement) par un chien. Vous trouvez ça normal vous:
– ma femme par un St-Bernard (sans tonneau)
– un de mes ados par un Boxer (qui bavait)
– l’autre par un Berger Allemand (qui vait perdu la boule)

Dans les 3 cas, les chiens n’étaient pas tenus en laisse, de plus les propriétaires s’en foutaient, ils nétaient pas proche de la scène ! De plus tous disent après « l’accident »: je ne comprend pas, d’hab. mon chien est super cool, etc… (toujours la même rengaine)

Alors – je pose la question: c’est peut-être les propriétaires qu’il faut punir = très fort là où cela fait mal ? (prison, amendes, etc..)

Cela m’intéresserais de connaître la proportion de personnes (eux ou dans leur famille) sur ce forum qui ont eu des problèmes (petits ou grands) avec des chiens (morsures, etc..) ?
——–

En parlant plus sérieusement (par rapport à mon commentaire 40 où j’ai volontairement déconné). Je n’ai pas de chien, mais je pourrais avoir un, car en général je les adore et eux me le rendent bien.
Je sais que cela demande de beaucoup de temps pour s’en occuper (bien = comme un enfant de plus), ils demandent de l’éducation et du respect, de plus ça coute de l’argent (vaccins, nourriture, paperasse). Toutes ces raisons font que je n’en ai pas, mais ce pas définitif ! Pour l’instant un « chat-m’suffit ».

62)
dpesch
, le 04.12.2005 à 12:30
[modifier]

Mais Ciboulette peut être violente.

Lorsqu’il a fallu sortir mon chat de sa gueule parce qu’elle avait pété les plombs, je te jure que j’ai hésité à l’endormir, cette chienne.

C’est très compréhensible, mais finalement tu ne l’as pas fait.

Le chat en a eu pour deux mois chez le vétérinaire à se remettre, il a plein de métal dans une patte, ça nous a coûté bonbon, mais Basile l’aime tellement. Maintenant, il va bien ce petit chat, et on ne regrette pas de l’avoir soigné.

Mais bon, c’était un chat. Et si ça avait été un gamin? Raison pour laquelle, dès qu’il y a un petit chez moi, à part les miens, hop, Ciboulette dans l’enclos.

Et tu as parfaitement raison.
Chez nous c’était la chatte qui blessait le chien : arrivée avant lui dans la famille elle était d’une jalousie crasse. Mais elle ne l’attaquait que s’il venait lui causer à sa manière, qu’elle n’appréciait pas du tout. Les blessures n’étaient pas aussi graves que celles de ton chat, mais les coups de griffres dans les yeux, ça fait du dégat. Après 3 ou 4 ans ils s’entendaient à merveille : la chatte renversait les casseroles par terre depuis le plan de travail de la cuisine et ils faisaient repas commun. La chatte sautait sur la poignée de la porte du jardin pendant que le chien poussait et tous deux rentraient dans la maison couverts d’eau de pluie et de boue…

Les chiens en liberté au milieu du village, là où il y a la place de jeux, il faut que ça cesse.

1000 fois d’accord. Il faut être irresponsable pour aller promener son chien dans les aires de jeux réservés aux enfants. Mais les irresponsables, c’est pas ça qui manque, hélas !

Bon débat lundi soir, mais attention aux décisions prises à chaud sur l’événement.

63)
alec6
, le 04.12.2005 à 12:53
[modifier]

J’aime pas les chiens ! de quelques race, taille ou éducation fussent-ils !

Pendant la deuxième guerre mondiale, les russes donnaient à manger à leur chiens sous les camions…
Quand un convoi de l’armée allemande passaient dans le coin, on leur fixait une mine sur le dos…
(d’après Malaparte in « Kaput »)

Tu vois François, pour une fois je ne parle pas de 4×4…

64)
dpesch
, le 04.12.2005 à 13:11
[modifier]

Moi, j’aime pas les hommes de quelqu’origine soient-ils et quelque soit leur éducation qui mettent des bombes atour du cou des chiens pour qu’ils aillent faire leur sale boulot à leur place.
Les américains font la même chose avec des dauphins.

Quand je dis que ce ne sont pas les animaux qui sont mauvais, mais bien les hommes qui s’en servent et les dressent à tuer…

65)
alec6
, le 04.12.2005 à 13:26
[modifier]

Les russes ont perdu quelques 20 millions des leurs dans cette guerre… sale boulot en effet !

On s’éloigne du sujet.

Au passage…
« Il n’y a pas de chats policier »
« Plus je connais les Hommes, moins j’aime les chiens »

67)
dpesch
, le 04.12.2005 à 14:01
[modifier]

Citations complètes, sous la seule responsabilité de leurs auteurs !

« Si je préfère les chats aux chiens, c’est parce qu’il n’y a pas de chat policier. »
Jean Cocteau.

« Plus je connais les hommes, plus j’aime mon chien. Plus je connais les femmes, moins j’aime ma chienne. »
Pierre Desproges.

Je suis plus proche du Schtroumph farceur…

69)
Eric Schuepbach
, le 04.12.2005 à 15:22
[modifier]

Personnellement je préfère les chats aux chiens.

Il est curieux de constater à quel point notre société a su rester raisonnable en matière de chats et a ‘pété un câble’ en matière de chiens.

Pourquoi en est-on toujours à notre brave chaton, alors qu’en matière de chien, on a fabriqué et autorisé des montres comme les pit-bulls ?

Pourquoi en tant qu’amateur de chat, je ne peux pas me balader avec un tigre de Sibérie de 300 Kg. au bout de ma laisse ? Même bien dressé et affectueux comme tout.

Si a priori on interdit les ‘chats’ dangereux, interdisons les chiens dangereux !

Un pit-bull n’a absolument aucune justification. Même la police n’en utilise pas, c’est dire …

70)
Franck_Pastor
, le 04.12.2005 à 15:45
[modifier]

Pourquoi en est-on toujours à notre brave chaton, alors qu’en matière de chien, on a fabriqué et autorisé des montres comme les pit-bulls ?

Les chats sont domestiqués depuis beaucoup, beaucoup moins longtemps que les chiens (loups à l’origine, et même chacals il me semble). Ça fait des dizaines et des dizaines de milliers d’années, semble-t-il, que l’homme a des chiens domestiques, tandis que les premières traces de chat domestique remontent à l’époque égyptienne (-2000 ans avant JC) et cette domestication des chats n’a jamais eu la même échelle que celle des chiens, jusqu’au siècle dernier…

Les différences entre races de chat n’ont pas encore eu le temps d’être aussi énormes. C’est la diversité actuelle, colossale, de caractéristiques chez les races de chiens (du chihuaha au Saint-Bernard) qui permet des reproductions sélectives menant à des aberrations genre pitbull. Hélas, ça viendra un jour aussi pour les chats, et vu les manipulations génétiques permises par la science actuellement…

71)
JCP
, le 04.12.2005 à 21:25
[modifier]

Tous les chiens sont des dégénérés.

A force de consanguinité. Pour fabriquer (préserver) des races.

Ils ne sont pas tous afressifs, mais ils peuvent tous pèter un plomb à n’importe quel moment.

Prétendre que les Labradors ou les Bouviers bernois sont « gentils avec les enfants » c’est exposer sa progéniture à une bombe à retardement.

Tous dégénérés, je le répète.

JCP

73)
VRic
, le 05.12.2005 à 00:11
[modifier]

et cette domestication des chats n’a jamais eu la même échelle que celle des chiens, jusqu’au siècle dernier…

« Domestication », pour les chats, c’est proche de l’exagération: le dictionnaire mentionne 3 critères. L’animal domestique
– vit en association avec l’homme
– dépend de lui
– lui rend service

Ceux qui croient que leur chat dépend d’eux se fourrent le doigt dans l’œil jusqu’au coude, à part quelques pauvres bêtes enfermées et névrosées; et ceux qui espèrent en tirer quelque chose feraient aussi bien d’apprendre tout de suite à pisser dans un violon (il y a bien quelques chats de cirque, mais le type qui a réussi ça en a probablement gardé des séquelles psychiatriques). Les « maîtres » de chats se rendent généralement bien compte de qui profite de la relation.

En attendant que cette interdiction soit effective; je propose de tirer à vue sur tous les chiens visibles (attention à ne pas viser sur leurs propriétaires). Bref, une solution efficace et radicale !

Considérant que le problème est essentiellement dans le propriétaire con, je ne suis pas sûr que cette excellente idée marche aussi bien que la mienne, consistant à lui montrer
– qu’il est très loin d’avoir la classe
– que son substitut pénien est minuscule
– et comestible

Ce qui devrait pouvoir se faire en une seule fois, juste en le présentant à quelqu’un de meilleur que lui: noter le port altier du maître et la muselière de l’hyène (de taille moyenne).
image

74)
Fredo d;o)
, le 05.12.2005 à 08:06
[modifier]

Débat très intéressant, qui vient, malheureusement, après un événement tragique et inacceptable.

J’ai lu tous les commentaires, et tout, ou presque, a déjà été dit ou évoqué. Pour ma part, ayant un chien de compagnie depuis longtemps maintenant, je me sens assez proche de certains arguments défendus par « dpesch »…

En effet, je pense que la méchanceté, telle que nous la concevons et utilisons, nous les êtres humains, n’existe pas vraiment chez les animaux.

Ce que nous devons comprendre, c’est que les animaux répondent à des besoins instinctif, ceux dictés, notamment, par les réflexes de survie. Les chiens n’échappent pas à cette règle, même ceux domestiqués.

D’autre part, les chiens suivent un certain nombre de comportements « sociaux » issus de la vie en meute, fortement hierarchisée, où tout écart des règles que la régissent est, générealement, sévérement sanctionné par le ou les chefs de la meute.

Lorsqu’on s’engage à partager sa vie avec un quelconque animal de compagnie, il est absolument impératif d’apprendre et de comprendre les principales regles de vie naturelles, et les comportements instinctifs inhérents, caractéristiques de l’espèce qu’on désire aprivoiser.

Ceci n’est pas un détail anodin, car, nous devons garder à l’esprit que, dans la nature, les animaux sont en compétitoin permanente pour assurer leur survie individuelle et collective, et ceci est vrai aussi bien pour les proies que pour les prédateurs.

De ce point de vue, nous pouvons désigner trois besoins instictifs majeurs, entre bien d’autres évidemment, qui régissent les comportements agressifs des animaux :
1. La recherche et la défence de la nourriture
2. La recherche et la défence d’un territoire
3. La recherche et la défence d’un partenaire de procréation et/ou de la projéniture

De fait, chaque espèce manifèste des comportements différents et très particuliers face à chaque besoin instinctif, et l’agressivité est une des réponses les plus courrantes, même chez les êtres humains, lorsqu’un de ces beoins est en danger.

Les chiens, contrairement à bien d’autres animaux, ont la capacité d’apprendre de nouveaux comportements sociaux, on peut donc plus facilement les aprivoiser puisqu’il est possible de les éduquer un minimum (les éduquer ou, peut-être, les conditionner, je ne sais pas quel terme serait le plus juste).

Mais cette éducation ne peut pas se faire en ignorant complétement les particularités instinctives de l’espèce, car elles pédominent toujours (ou le plus souvent du moins), quelque soient les comportements nouveaux qu’on aura réussi à leur inculquer.

En somme, ce que je veux dire, c’est que, avant de pouvoir aprivoiser efficacement un être vivant et en faire un animal de compagnie, et avant de pouvoir lui apprendre le moindre nouveau comportement social, il faut tout d’abord se familiariser avec sa nature instinctive, la comprendre et savoir décéler ses manifestaionts, sans quoi, il sera très difficile, voire carrément impossible, de le maîtriser vraiment.

J’insiste alors pour dire que les animaux ne sont pas naturellement méchants, car la méchanceté est dans le « désir » et le « plaisir » à faire du mal, à faire souffir l’autre, notions que les animaux ignorent, même s’ils peuvent être extrêmement agressifs, et dangerueux, dès lors que leurs instincts naturels prennent le dessus, ce qui peut être le cas, même chez les animaux domestiqués.

Alors, pour éviter que des personnes ingorantes et irresponsables n’adoptent des animaux, sans être au préalable aptes pour comprendre leur nature et pour leur enseigner les comportements sociaux nécessaire à la vie parmis les hommes, je pense qu’il faudrait, au même titre de ce qui se fait déjà pour la conduite, former les futurs maîtres et leur faire passer un examain d’aptitude.

Tout ceci, je pense, peut être assez rapidement mis en place par un gouvernement qui se donnerait les moyens, et je suis sûr que beaucoup de personnes pourront rapidement se rendre compte qu’avoir un animal de compagnie implique un certain nombre de devoirs et de responsabilités, mais, également, ils sauront que ça demande un véritable travail quotidien d’apprentissage personnel ainsi que d’éducation et de surveillance de l’animal.

Et puis, si en plus de tout ça, l’obtention d’un certificat officiel d’aptitude, pour la posséssion des animaux de compagnie, coûtait un certain prix, il y a fort à parier qu’il y aura de moins en moins d’inconcients et irresponsables se promenant avec des molosses dangeureux et incontrôlables… qu’il y aura de moins en moins de trafiquants d’animaux… qu’il y aura de moins en moins de cadeaux impulsif pour faire plaisir au petit dernier qui souhaite avoir un toutout comme son copain de classe… qu’il y aura de moins en moins de chenilles pleines d’animaux abandonnés… qu’il y aura de moins en moins de trotoirs impraticables… qu’il y aura de moins en moins de places et jardins clôturés… etc.

Enfin, en conclusion, je dirais que la vie est sacrée, sous toutes ses formes, et même si je n’ai de mots pour décrire la peine et la révolte que m’inspire cet horrible drame, je ne me réjuit pas non plus qu’ils ait abbatu trois chiens… la mort ne remplace pas la mort, même si dans ce cas, en effet, ça peut soulager des conciences et, peut-être aussi, des souffrances…

Une pensée sincère pour la famille et les proches.

Fredo d;o)
« Un pas à la fois me suffit… » (Gandhi)

75)
François Cuneo
, le 05.12.2005 à 08:43
[modifier]

Enfin, en conclusion, je dirais que la vie est sacrée, sous toutes ses formes, et même si je n’ai de mots pour décrire la peine et la révolte que m’inspire cet horrible drame, je ne me réjuit pas non plus qu’ils ait abbatu trois chiens… la mort ne remplace pas la mort, même si dans ce cas, en effet, ça peut soulager des conciences et, peut-être aussi, des souffrances…

Ah Fredo, je suis d’accord avec la plus grande partie de ce que tu as écrit, mais pas sur cette conclusion.

Ces saloperies étaient des machines à tuer, aucune pitié. Contre la peine de mort par rapport aux humains, d’accord, pas sur ces animaux que j’aurais abattu moi-même s’il avait fallu le faire, et Dieu sait si je suis incapable de tuer un lapin.

76)
Fredo d;o)
, le 05.12.2005 à 09:04
[modifier]

Oui François, je te comprends très bien… moi aussi, si ça arrivait à un de mes proches (Dieu me garde), je n’hésiterai pas à massacrer les bêtes responsables… mais, aussi, je m’en prendrai aux véritables responsables, dans les faits et devant la justice, qui sont les maîtres…

Quoi qu’il en soit, abbatre les chiens, même si c’est tout-à-fait compréhensible dans ce contexte, n’est pas, en déhors de toute emprise émotionnelle et passionnelle, quelque chose qui me réjuit…

Autrement dit, j’approuve l’acte, mais pas l’idée…


Fredo d;o)
« Un pas à la fois me suffit… » (Gandhi)

77)
Saluki
, le 05.12.2005 à 10:04
[modifier]

J’arrive un peu comme les carabiniers…

je suis d’accord avec Fredo d;o).

Le maître d’un chien est son chef de meute.
Il faut aimer son chien, mais toujours (au sens de constamment) le dominer. Ce qui revient à dire que, comme le permis de conduire, le permis de chasse, le certificat d’aptitude à manier des engins de levage, il FAUT un certificat d’aptitude à diriger un chien. Et ce n’est pas inné: tu caresses ton chien et tu t’agenouilles près de lui, il comprend que c’est TOI qui fais soumission, ce qui le perturbe autant que si tu le frappais sans raison !
Et la taille ne fait strictement rien à l’affaire: j’ai vu un whippet de moins de 10 kg (poids cité dans un post) rattrapper un chevreuil et l’égorger proprement en moins de temps qu’il ne faut pour écrire ces lignes. Quelques minutes avant, elle sautait dans les bras de sa maîtresse et lui léchait l’oreille…

Mon avatar explique asssez bien notre situation: nous avons eu des lévriers d’Asie durant de nombreuses années. Ce sont des chiens extrêmement affectueux avec leurs maîtres, pour autant qu’ils se comportent en dominants, mais qui sont avant tout des chasseurs. Ce n’est pas pour rien qu’ils n’étaient dé-laissés que dans un enclos adapté, sachant que franchir le mur de la propriété à 2,40 mètres de haut ne les effarouchait pas. Ce n’est donc pas une possession sans contrainte, ne serait-ce que pécuniaire.
Et, jusqu’à ce que mes enfants soient capables de les tenir (11-12 ans) nous ne les avons JAMAIS laissés, même chiots, seuls avec eux.


Du MacPortable à l’Alubook, en quinze ans je suis devenu plus sage.

78)
tyranael
, le 05.12.2005 à 12:23
[modifier]

Ayant passé toute la période depuis ma naissance jusqu’à maintenant avec un chien, je tiens également à apporter ma voix contre la solution de l’abattage en règle de tout ce qui aboye… N’oublions pas les chiens pour aveugle, d’avalanches, ceux qui reniflent la drogue que personne ne veut voir arriver chez nous…

Le fait d’aimer les chiens ou non est une affaire de goût.

Un chien est un animal. De ce fait il présente un risque potentiel. Que ce soit un caniche ou un pitbull. En fait le problème est que tout chien doit être éduqué pour qu’il sache qu’il est le dominé. Systématiquement, que ce soit avec un enfant, avec une vieille grand-mère ou avec n’importe quelle autre catégorie de personne.

Une solution est effectivement d’imposer un dressage obligatoire avec év des niveaux d’exigences.

Maintenant je trouve aussi essentiel que le chien soit tenu en laisse en toute occasion, avec des exceptions dans des zones définies (forêt par exemple). Tous les chiens que nous avons eu dans la famille ont toujours été tenu en laisse. Ce sont des chiens de chasse tout à fait sociabilisés et le fait de les tenir en laisse ne les a jamais perturbés. (c’est qu’une affaire de dressage).

Pour la liste des chiens dangereux, le problème c’est que ça va être difficile de faire une liste exhaustive. Je trouve mieux le système du poids mentionné par qqn plus haut.

Hier soir j’ai vu à la TV, un responsable d’une SPA française qui montrait les nouvelles races à la mode car par dans la liste interdite…

79)
Fredo d;o)
, le 05.12.2005 à 14:31
[modifier]

En effet  » Saluki », le maître peut exercer une véritable domination psychologique sur son chien, à partir du moment où ce dernier le considère comme le « chef de meute »… et ceci est la première chose que les dresseurs tentent de nous apprendre.

Mais, au delà du rôle de « chef de meute », le maître doit aussi inculquer à son chien que tous les autres membres humains de la meute sont, dans la hiérarchie de celle-ci, supérieurs et plus importants que le chien, même (surtout je dirais) les enfants.

C’est à partir de ce moment là qu’un chien et un enfant pourront jouer ensemble sans grand risque, même s’il faut TOUJOURS rester vigilant et JAMAIS les laisser seuls, SOUS AUCUN PRETEXTE, pas même 5 minutes, car c’est bien la présence des adultes, notamment les chefs de meute, qu’oblige le chien à respecter sa place dans la hiérarchie de la meute.

Tout ceci, c’est-à-dire, cet apprentissage du rôle et de la place de chaque membre de la meute, aussi bien pour les humains que pour les chiens, ça demande du temps et un travail quotidien de vigilance. La durée est variable, selon le race et le tempérament inné de chaque chien, selon le contexte social aussi, mais on estime que ça peut demander environ 2 ans avant d’aboutir à un résultat correct et relativement stable (mais jamais définitivement acquis)…

Alors oui, il faut former les futurs personnes qui désirent adopter un chien, non seulement pour leur apprendre à le maîtriser, mais surtout pour leur faire comprendre à quel point c’est potentiellement dangereux un animal qui vit dans un contexte social mal structuré, mal hiérarchisé, où il peut prendre la place qui lui convient le mieux selon ses propres humeurs.

Je pense que ce problème dépasse largement le cadre interne des états, et il ne serait pas absurde de penser que la Commission Européenne pourrait se penche sérieusement sur ce dossier, afin de se doter d’outils éducatifs, logistiques et juridiques nécessaires pour former, encadrer et contrôler les possesseurs d’animaux de compagnie dans l’ensemble de la communauté Européenne.

En France, par exemple, il ne serait pas idiot de profiter de l’infrastructure existante de la SPA, association installée dans l’ensemble du territoire, pour assurer la formation et l’encadrement des futurs possesseurs de chiens.

Alors oui, personnellement, je suis pour la délivrance d’un certificat d’aptitude officiel, obtenu après une formation de base indispensable (et pourquoi pas payante), sanctionnée par un examen sous la responsabilité des états (et sous l’égide de la CE), avec un suivi informatisé des éventuels incidents et/ou accidents dont chaque maître serait responsable, avec des sanctions allant du retrait de son certificat d’aptitude, jusqu’à des peines financières et pénales lourdes.

Je sais, certains me diront que le tout répressif n’a jamais été une solution, mais là, il ne s’agit justement pas de répression, mais, surtout et avant tout, d’une question de formation à la source, et de prise de conscience individuelle et collective, et alors, je suis persuadé que la répression sera de moins en moins nécessaire si nous sommes formés et responsabilisés dès le départ.

Après ça, bien des choses resteront à faire, comme la suppression implacable des trafiquants d’animaux et des peines juridiques lourdes pour eux, la responsabilisation juridique des abandons et maltraitances sur les bêtes (nous n’avons pas encore abordé ce sujet, mais, malheureusement, les animaux subuissent aussi de traitements ignobles, inhumains, qui méritent largement notre attention), l’abolition pur et simple du commerce des animaux (je sais, ça va pas être facile, mais je trouve toujours incompréhensible que ce que nous n’acceptons pas (plus) pour les humains, nous continuons à cautionner pour les animaux… paradoxes de l’espèce humaine), etc.

Bref, il reste encore pas mal de travail à faire pour que nous n’ayons plus à regretter des accidents aussi tragiques, mais ne nous trompons pas, les animaux, aussi dangeureux soient-ils, ne sont pas responsables de notre volonté et de notre manière de les intégrer dans la société humaine, c’est à nous qu’incombe de faire le nécessaire pour que notre cohabitation ne soit plus jamais cause de tels drames…

Voilà, je crois que j’ai pu exprimer l’essentiel de ce que je pense sur ce sujet (qui me tient à coeur), l’avenir nous dira si ce malheureux et tragique accident donnera lieux à une véritable prise de conscience individuelle et collective et qui fera bouger les choses auprès de nos responsables politiques… gardons espoir…


Fredo d;o)
« Un pas à la fois me suffit… » (Gandhi)

80)
Saluki
, le 05.12.2005 à 15:07
[modifier]

Fredo d;o)

Je suis bien d’accord avec toi, mais j’avais voulu faire court (c’est vaiment pas dans mon habitude…) et en fait j’ai fait abrupt.

Les trafiquants, (quand « ça » se vend pas, on noie les chiots ou chatons), douze balles dans la peau-en fait une seule mais ajustée.
Les abandonneurs -de préférence attaché à un arbre pour qu’il ne suive pas-de départ en vacances, itou.
Les tortionnaires -faut voir ce qui ce récupère dans les refuges- creveur d’yeux, adeptes du mégot écrasé ici où là, tout pareil.

Voilà, c’est clair?


Du MacPortable à l’Alubook, en quinze ans je suis devenu plus sage.

81)
alec6
, le 05.12.2005 à 17:28
[modifier]

En fait, on en revient toujours au même point, le problème n’est pas dans l’existence des choses (chien, katkat, bagnoles, armes ou religions…) mais dans l’usage qu’on en fait !

Saluki, tu as bien expliqué la situation… D’où la nécessité d’un permis et d’un code idoine.

La tolérance ?
Il y a des maisons pour ça !!

82)
Leo_11
, le 05.12.2005 à 18:42
[modifier]

Ces saloperies étaient des machines à tuer, aucune pitié. Contre la peine de mort par rapport aux humains, d’accord, pas sur ces animaux que j’aurais abattu moi-même s’il avait fallu le faire, et Dieu sait si je suis incapable de tuer un lapin.

Là mon cher François il y a un truc qui me choque quelque peu… Pour quelle raison il existerait une « peine de mort » pour les chiens qui mordent et pas pour les mecs qui s’en prennent à nos enfants… on les enferme pendant un petit moment (des fois…), ils sortent et recommencent et tu trouves ça normal ???

Pour ma part la justice doit être la même pour les humains que pour les animaux… non? Ce n’est pas parcequ’on est des hommes soit disant supérieur que l’on peut tout se permettre…

83)
Inconnu
, le 05.12.2005 à 19:52
[modifier]

Léo_11, j’espère que tu es végétarien… parce que tu dois avoir la conscience lourde, sinon… :-)

84)
Fredo d;o)
, le 05.12.2005 à 20:22
[modifier]

En fait, on en revient toujours au même point, le problème n’est pas dans l’existence des choses (chien, katkat, bagnoles, armes ou religions…) mais dans l’usage qu’on en fait !

Oui, je suis entièrement d’accord avec toi… sauf pour la religion.

En fait, dans le cas de pratiques intégristes, la religion n’est qu’un simple support idéologique, au même titre que de tas d’autres, comme les idéologies politiques, sociales, racistes, etc., qui servent à manipuler les esprits des personnes afin d’obtenir leur asservissement complet.

Dans ce cas, l’objet mal utilisé n’est pas la religion, mais le cerveau humain !


Fredo d;o)
« Un pas à la fois me suffit… » (Gandhi)

85)
Inconnu
, le 07.12.2005 à 08:37
[modifier]

Devant de tels événements qui nous touchent tous dans notre chair, et nous dévoilent notre impuissance, faisant monter en nous colère, désir de vengeance, je me demande comment aurait réagi un être comme Jésus Christ, ou Gandhi, ou Mandela devant une telle situation.

86)
zitouna
, le 07.12.2005 à 14:55
[modifier]

Atroce, et pourtant tellement prévisible.
Blues: mordu à 6 ans par un (notre) lévrier afghan (il avait ma tête dans sa machoire, comme au cirque, heureusement qu’il n’a pas serré!)

Conséquence (?): je n’apprécie pas les chiens, non pas parce que j’en ai peur mais surtout à cause de leur « besoin » si bien expliqué plus haut d’une hiérarchie (que j’abhore et conchie – la hiérarchie), en plus ça sent pas bon quand il pleut et c’est bruyant. Et, effectivement, ces pauv’ nazes qui plastronnent avec leurs « armes léthales à machoires » ont pour la plupart un besoin d’être (de se sentir) le maître, le big boss, le (petit) chef, le patron etc…

Le chat, pour sa part est un pur anarchiste, c’est en ça qu’ils me plaisent bien.

d;o)J’insiste alors pour dire que les animaux ne sont pas naturellement méchants, car la méchanceté est dans le « désir » et le « plaisir » à faire du mal, à faire souffir l’autre, notions que les animaux ignorent, même s’ils peuvent être extrêmement agressifs, et dangerueux, dès lors que leurs instincts naturels prennent le dessus, ce qui peut être le cas, même chez les animaux domestiqués.

Tu n’a jamais vu de chat  » jouer avec » (massacrer) une souris (oiseau, lézard, lapereau, etc…)? Je pense que tu reviendrais sur ton point de vue un poil entropomorphiste !

87)
Fredo d;o)
, le 10.12.2005 à 15:22
[modifier]

Tu n’a jamais vu de chat  » jouer avec » (massacrer) une souris …

Oui, j’ai déjà vu, mais tu le dis, le chat joue, il n’y a rien de méchant à jouer… violent, agressif peut-être (conforme aux instincts d’un quelconque prédateur), mais pas méchant. D’ailleurs, si un chat joue avec une proie potentielle, c’est surtout qu’il n’a pas vraiment faim, car, dans la nature, hormis pendent la période d’apprentissage de la chasse, les prédateurs ne s’amusent pas à jouer avec leur proie, ils la tuent pour manger, c’est tout.

Je pense que tu reviendrais sur ton point de vue un poil entropomorphiste !

Mon point de vue est justement à l’opposé de l’anthropomorphisme, puisque je tente d’expliquer qu’un animal reste toujours un animal, quelque soit le rapport affectif qu’on entretient avec lui… c’est au contraire ta vision de choses, en prétendant que le chat « massacre » par plaisir une souris, que tu attribues à l’animal des comportements purement humains… comme la méchanceté.


Fredo d;o)
« Un pas à la fois me suffit… » (Gandhi)