Profitez des offres Memoirevive.ch!
iPod, lâcheur (2/2)

Dans l'article précédent, je vous faisais une révélation: le 27 juillet 2005, vers 21h, j'ai douté d'Apple. C'est arrivé à peu près là:


La Karakorum Highway traversant le Pamir,
de Kashgar (Chine, au nord-est) à Islamabad (Pakistan, au sud),
longe le Tadjikistan (à l'ouest) et une langue d'Afghanistan.

Voici ce qui s'est passé sous la yourte.

J'utilisais un iPod comme moyen de sauvegarder mes photos en vacances.

Figurez-vous qu'au beau milieu du trajet de Kashgar à la frontière pakistanaise, entre deux massifs montagnestueux (le Kongur, 7719m, et le Muztagh Ata, 7546m), à la halte du lac Karakul (4000m), mon iPod décida de rendre l'âme.

Notez que cet iPod avait du goût, il avait très bien choisi son endroit: difficile d'être plus près des cieux!

Mais qu'il avait mal choisi son moment!

Fracilité du numérique

… j'ai douté de cette facilité du tout-numérique, qui vous fait consommer de plus en plus d'images, toujours plus facilement…

… j'ai pesté en constatant la fragilité du tout-numérique, qui vous fait courir le risque impalpable de perdre toutes vos images pour des raisons qui le sont tout autant…

… j'ai maudit ces marchands de technologie qui trouvent toujours de quoi nous titiller l'instinct de consommation…

… et je m'en suis voulu de les avoir crus, et regretté amèrement de n'être pas resté à l'argentique…

… car, alors que depuis quinze jours, sereinement, j'y transférais chaque soir toutes les photos de la journée (une centaine environ, prenant un peu moins d'1GB, en JPG et en RAW), à l'aide du Camera Connector, son disque dur Toshiba 60GB s'est cassé, cliquetant sans fin!

Catastrophe! Près de 2'000 images perdues!


Des images à souper le couffle comme celle-ci.
Le Muztagh Ata depuis le lac Karakul, lieu du drame.

Sans compter qu'il ne me restait dès lors plus que la carte Compact Flash de mon Nikon pour les deux semaines restantes! Comment allais-je m'en sortir?

C'est ce que je vais vous raconter aujourd'hui.

Reprenons nos esprits

Une fois que j'eus retrouvé comment resetter mon iPod (appuyer sur Menu/haut et Select/bouton central pendant quelques secondes), je tentai en désespoir de cause de le faire redémarrer en le mettant sous pression dans un sac plastique que je comprimai (massage cardiaque improvisé), car je supposais que l'altitude exceptionnelle à laquelle nous nous trouvions était peut-être pour quelque chose dans cette panne, (environ 4000m, alors que les objets électroniques ont toujours un limite d'utilisation fixée à 3048m, soit 10'000 pieds, à laquelle je n'ai jamais accordé beaucoup d'importance à vrai dire). Longue, cette phrase triple-parenthée.


Resetter son iPod: Menu+Select
On peut aussi le forcer en Disk Mode.

Rien n'y faisait, il était décidément fichu, cliquetant en boucle jusqu'à ce que sa batterie s'épuise. Dans Urgences, la bande-son ferait "Pîîîîîîîîîiiiiiiiiiiiiiiiiiip…"

J'obtins confirmation de cette funeste constatation lorsque j'arrivais enfin à retrouver le raccourci pour faire entrer l'iPod en mode Diagnostic (appuyer sur Previous/gauche et Select/bouton central, immédiatement après un Reset): les registres SMART, qui mémorisent l'état physique du disque dur et les éventuelles pannes qu'il a eues au cours de son utilisation, m'indiquèrent que le mécanisme Toshiba avait dû procéder à quelques "Reallocs". Cela signifiait rien de bon: la surface de mon disque était endommagée. La gravité de la panne était dès lors confirmée.

Résigné, je fourrai l'iPod tout au fond de mon sac (pour ne pas avoir la tentation de le jeter au lac dans un accès de colère), en attendant mon retour en Suisse pour faire, qui sait, une ultime tentative de récupération.

Scotty, gimme that power!

Mais dans l'immédiat, il me fallait passer en auxiliaire (comme dans tout bon film de science-fiction lorsque le vaisseau spatial perd de la puissance sous le feu nourri de l'ennemi): j'arrêtais donc de faire du RAW, pour tenir les deux jours avant d'être de retour en plaine, à Kashgar. Là, on verrait la solution que je pourrais bien dégoter.

J'allais bientôt découvrir que jamais un Chinois ne vous laisse dans l'embarras, et que les Ouïghours ont le commerce dans le sang!

Je savais qu'à Kashgar, lieu de tous les échanges, carrefour de la Route de la Soie aux confins de la Chine, du Pakistan et du Kirghizistan, on faisait depuis plus de 2000 ans commerce de tout ; mais je doutais malgré tout de trouver une solution immédiate à ma panne d'iPod. Il arrive que je manque de foi…

À Kashgar, c'est plutôt ça qu'on vend d'habitude:


Moutons tondus ras

Tapis de soie tissés en compagnie du fiston

Bœufs robustes et têtus

Bon, il ne faut pas rêver, je n'ai pas trouvé d'iPod 60GB de remplacement à Kashgar. De toute façon, le charme était rompu, je ne l'aurai probablement pas acheté.

Mais John, le boss du John's Café, m'a gravé deux CD avec le contenu de ma carte flash, et m'a indiqué l'inévitable photographe chinois chez qui je trouverais sans doute mon bonheur. Vous ne le croirez peut-être pas (en tout cas moi, je n'en croyais pas mes yeux), mais on m'y proposa deux cartes d'un GB (SanDisk s'il vous plaît, et moins cher que chez ValCenter par dessus le marché!), ce qui me permit d'envisager sereinement la fin de mon voyage. En JPG, j'ai pu faire tranquillement encore 1500 photos sur mes 3GB de mémoire flash.

Rien à signaler jusqu'à la fin du voyage, si ce n'est l'iPod qui me narguait du fond de mon sac, lancinant objet de déchirement…

Il est beau mon docteur!

De retour dans notre beau pays, je contactai Apple Assistance (0848 000 132), et je leur dis que je tenais à faire jouer la garantie de mon iPod tombé en panne, mais que je devais préalablement l'envoyer dans une clinique pour tenter de récupérer mes précieuses données. Ils ne pouvaient pas me garantir que la… garantie serait toujours valable après une intervention à disque ouvert, mais je leur demandai de simplement noter que ce jour-là, la panne leur avait été signalée. Je leur promis de mon côté que j'insisterai comme il faudrait un mois plus tard lorsque mon iPod serait de retour de la clinique, pour qu'ils me le changent gratuitement. Je n'eus pas à le faire.

Serviables, ils m'indiquèrent l'article de référence pour le dépannage et la réparation des iPods, ainsi que le formulaire automatisé de demande de réparation, en me donnant la date d'achat interne Apple que je devrais indiquer sur le formulaire d'après. Bien rôdée, la procédure de réparation des iPod!

Encore plus dévoués, ils m'indiquèrent une société de récupération de données, Aigon, à Genève, qui se sont révélés très professionnels.

De mon côté, je farfouillai un moment sur internet, et finis par déboucher sur les sociétés suivantes:

Spécialistes en récupération de données
Société Conditions Feeling
DriveSavers
Californie
+1 888 440 2404
Service économique en 5-7 jours: $500-$2700
$200 si aucune donnée n'a pu être récupérée
Excellent
Aigon
Genève,
Espagne
022 929 57 49
français
Forfaits avec diagnostic gratuit:
Carte flash: 250 €
Panne logique: 595 €.
Panne physique: 1495 € (2350 CHF)
Estimation en 48 heures, intervention sous trois jours.
Très bonnes explications techniques (pression de tête).
Excellent
Kroll Ontrack
Suisse
0800 880 100
français
Devis 90 €, récupération: dès 1000 €, en fonction de la complexité de l'intervention. Bon
CBL
Californie
866 382 0633
Diagnostic gratuit, intervention facturée de $400-$3500 pour service standard. "No data, No charge" Bôf
Payam
Australie
Diagnostic gratuit, pas de frais si aucune donnée n'est récupérée. Mauvais

Comme ça m'insupporte qu'on me racole alors que je suis en détresse ("c'est gratuit, le diagnostic chez nous", "si on retrouve rien, vous payez rien", ou "on te fait un forfait, mon frère"), et après avoir décortiqué les réponses de chacune de ces sociétés par email ou téléphone, je choisis DriveSavers qui semblaient être ceux qui se souciaient de mes données plus que de mes états d'âme.


Des iMacs en piteux état.

Passé sous les roues d'une voiture


Les Ninjas blancs


Et en plus, il se marre, le gars de droite!

Quartier général de DriveSavers, qui emploie 60 personnes.

Ils sont les seuls à vous dire sur leur site Web "si on retrouve rien, on vous demandera quand même 200 dollars pour le boulot", et "attention, ça peut gicler haut, la plupart du temps on arrive dans le haut de la fourchette". Je prèfère ces boîtes qui ne vous mentent pas, vous font comprendre qu'ils vont faire le maximum, et que ça risque de vous coûter bonbon, puisqu'elles font bien leur métier.

Et les vieilles photos argentiques de 1990 qu'ils mettent en exemple sur leur site, couplé au fait qu'il y a des Power Macs G4 dans leur labo, m'ont laissé penser que ces gens savent ce qu'ils font, et qu'ils le font depuis longtemps.

Je préfère payer ces gens-là, en exigeant, cela va de soi, un substantiel rabais puisque je comptais bien les encenser sur Cuk.ch s'ils faisaient du bon boulot. Donnant, donnant.

Dont acte.

Mon docteur c'est le meilleur!

Parce que ces californiens sont quasiment des dieux, rendez-vous compte: ils ont pu récupérer 40GB de données sur mon iPod (tout, quoi), et lorsque je leur eus indiqué précisément le type et le nom du premier et du dernier fichier qu'il me fallait (la séquence d'images numérotées par mon appareil qui me manquait), ils me gravèrent les 1348 fichiers RAW et et les 1373 JPEG sur deux DVD.


Quel soulagement!

On ne va pas vous en tenir rigueur, allez!

Et il ne m'en aura coûté "que" 155 francs d'envoi par DHL, plus 1195 dollars de frais d'intervention (renvoi exceptionnellement à leur charge, geste appréciable), soit 1700 francs pour l'exhumation de tous mes fichiers. Ça douille, mais il fallait que je le fasse une fois dans ma vie pour en avoir l'expérience, pour ne pas la faire deux fois, et surtout pour la partager avec vous tous!

Finalement, on arrive à peu près au tarif d'iTunes, un franc cinquante la photo! C'est peut-être l'Humeur la plus chère de l'histoire de Cuk.ch, tous comptes faits!

Apple grand seigneur

Pour conclure cette histoire onéreuse en beauté, Apple n'a pas fait la moindre difficulté lorsque je leur ai renvoyé l'iPod éraflé, et toujours exactement aussi défectueux qu'en Chine. Ils m'en ont renvoyé un tout neuf illico.

Que je me suis empressé de revendre, avant d'y mettre la moindre trace de doigts. Moi, quand on me trahit, je ne pardonne pas.

Au suivant!

Mais quand Steve a annoncé l'iPod vidéo il y a quelque temps, je l'ai commandé, naturellement. D'autant que ce que j'ai constaté sur la vivisection d'Ars Technica m'a bien rassuré:


Le disque dur est désormais suspendu
sur des bandes en caoutchouc. Tiens, tiens, je me demande pourquoi…

Dernier tableau comparatif avant de conclure, concernant les modèles de disques 1.8" produits par Toshiba, qui sont au cœur des iPods de grande taille.

Année iPod Série GB Modèles (L: 1 plateau/2 têtes, H: 2 plateaux/4 têtes)
2003 3G 4 20-40 MK2004GAL et MK4004GAH
2004 4G 6 30-60 MK3006GAL et MK6006GAH
2005 5G 8 20-30-
40-60
MK2008GAL, MK3008GAL,
MK4008GAH, MK6008GAH


Il y a aussi la série 7, avec le 80GB, mais qu'Apple n'utilise pas pour le moment

Si on décortique les pdf, on semble constater que la résistance aux chocs (operating et non-operating) a été améliorée avec la dernière génération en date, celle qui est au cœur des iPods video. Comme par hasard. Mais l'altitude de fonctionnement reste plafonnée à 10'000 pieds…

Voilà, fin de l'aventure de mon iPod en Chine et en Californie. En tout cas, il aura fait des kilomètres, celui-là, depuis sa production à Shanghai l'an dernier! Quand on y pense, c'est étourdissant, tout le kérosène qu'il a fallu pendant la durée de vie de cet objet…

Je vous raconterai les prochaines vacances, promis! Peut-être vais-je acquérir un second iPod à disque dur, pour suppléer mon principal? Ça me coûtera toujours beaucoup moins cher que je recourir aux services, au demeurant exceptionnels, de DriveSavers!

Et vous?

En conclusion, je me réjouis, comme toujours, de recueillir vos avis en commentaires.

  • Avez-vous déjà subi de telles pannes d'iPod?
  • Est-ce que vous pensez que les mécaniques mono-plateau soient plus robustes que les bi-plateaux? Devrais-je plutôt emporter deux iPods 30GB avec moi?
  • Votre iPod vous a-t-il enquiquiné en altitude, vous aussi?

<contexte conjugal>À moins que tu ne me permettes d'emporter un portable avec moi? Tu sais, chérie, l'ultra-portable que Jonathan Ive est en train de finaliser? Ça serait le super-pied, non?

Non?

Comment ça, ça serait le divorce?

Dans ce cas… un second iPod, je sens que ça va être indispensable…</contexte conjugal>

37 commentaires
1)
406
, le 24.11.2005 à 00:32
[modifier]

rien d’anormal. l’altitude maxi souvent indiqué pour l’utilisation d’un disque dur est de 3000 mètres. tu lis pas tes docs techniques fournis avec ??? ;-)

2)
boboMac
, le 24.11.2005 à 01:39
[modifier]

Content que DriveSavers aie pu récupérer tes données. Comme quoi ça peut servir, ces entreprises. Mais pour ce prix, tu n’aurais pas pu refaire toutes tes vacances et refaire les photos?

Concernant DriveSavers, il y a un point que tu as faux! Mais en personne je-fais-tout-seul, comme avec l’iBook au Kyr, tu ne pouvais pas savoir, surtout que DriveSavers ne le mentionne pas sur son site:

Si tu fais « parrainer » la récupération des données chez DriveSavers par un « revendeur », si aucune donnée n’est récupérable, c’est gratuit quand même! Donc économie potentielle de USD 200!

Il doit y avoir un de ces « revendeurs » à l’ouest de Lausanne. L' »Ère du Logiciel » je crois qu’il s’appelle, ou un truc du genre!

Pour ma part, les iPods avec disque potentiellement tilt, j’ai arrêté. J’ai fusionnée mon stick USB (2GB) avec un iPod et je me suis offert un iPod nano 4GB (2GB de données et 2 GB de musique)!
Dudjeu que c’est réactif! Avec les iPod à disque, il fallait toujours attendre que le disque se mette en route pour accéder au morceau voulu. Avec le nano, c’est clic – musique!
Et quand il tombe, car il le fait, pas besoin de stresser, il fonctionne toujours!

Mais bon, pour la Chine en RAW, c’est juste-juste!

3)
G4Beige
, le 24.11.2005 à 02:42
[modifier]

Wow, ça douille, j’aurais pas payé autant pour les 120Gb de données que mon disque de sauvegarde vient de perdre suite à une gentille panne de courant pendant une sauvegarde….

Mais quant à la limite d’altitude, c’est théorique…..
Tout dépend de la vitesse à laquelle tu grimpes, de la température et du taux d’humidité……

Et aussi quand un appareil cesse de fonctionner à cause de conditions limite, mieux vaut l’éteindre totalement, attendre de l’avoir sèché et d’être revenu dans des conditions idéales avant de le rallumer….

4)
Zorglub
, le 24.11.2005 à 07:26
[modifier]

Ce qui n’est pas très rassurant dans l’histoire, c’est de se dire que si tu avais choisi n’importe quelle autre solution de sauvegarde (Jobo, Epson P2000, …), tu aurais eu les mêmes risques …

Donc au final, peut-on vraiment incriminer l’Ipod en tant que tel ?

5)
ocmey
, le 24.11.2005 à 07:51
[modifier]

Belles photos! Ca donne envie.
Et avec un iPod Nano (ou tout autre appareil à mémoire Flash), le problème aurait été le même?

Et maintenant qu’elle sont récupérées, y a t’il un moyen d’en profiter, un site, un blog…?

6)
Blues
, le 24.11.2005 à 07:53
[modifier]

Jolie :-( histoire que voilà … de plus qui a eu lieu dans des contrées fantastiques dont je rêve (j’y ai en partie été = Nord du Pakistan).
Merci Mathieu de nous faire partager ce « TriPODique », mais surtout heureux pour toi que tes images aient été récupérées.

Bon ok, un iPod qui trahi… mais en numérique cela peut-être l’APN qui ne veut plus fonctionner, la carte qui se formate « toute seule », etc… comme tu le dit la « Fracilité »!
Dés lors en qui, en quoi, en quel produit avoir confiance ?

Notez qu’en argentique, il y a/eu des problèmes aussi (moins réguliers, mais ils existent):
– un ami rentrant de voyage envoye toutes ses dias au labo dans un seul « paquet », la poste à perdu le paquet
– un autre ami a vu ses négatifs complètement rayés par le labo
– moi-même en me trompant … il m’est arrivé en tout cas à deux reprises de « ré-exposer » la péllicule une deuxième fois … l’effet peut.être sympa, mais souevent c’est poubelle
– etc… etc…

——–
Maintenant 1’700.- frs pour récupérer des images ?… qui les aurait mis (à moins que la somme soit recupérée -> soit pour un usage pro, buisiness, etc..). Les Ninja’s de DriverSavers ne mouchent pas avec le dos de la cuillère !

Perso comme je n’aurais pas mis cette somme:
– j’aurais démonté le disque, je l’aurais monté dans un boitier en externe en USB-FW et testé à a partir de mon Mac des outils genre « DiskWarrior », « TechTool », etc..

7)
Zorglub
, le 24.11.2005 à 07:54
[modifier]

Forcément pas, pour deux raisons :
– Ipod Nano = mémoire Flash
– Ipod Nano = pas de Apple Camera connector

Et c’est bien dommage !

8)
Mathieu Besson
, le 24.11.2005 à 08:11
[modifier]

ocmey: non, pas de site, pas de blog, j’avoue ne pas avoir eu le temps de m’intéresser à la question! C’est certainement dérisoirement aisé, mais pour le moment, elles ne sont accessibles que par mes albums en papier! Mais je vais y songer, pourquoi pas?

BLUES: non, on ne peut pas dire que j’aie « récupéré » la somme directement. Mais j’ai appris le coût de ce risque, c’était ça le plus important pour moi. Maintenant, je n’aurais pas mis plus cher, ou je n’aurais pas payé autant pour trois jours de photos. Pour trois semaines, avec tout ce qu’on y avait vécu, un franc par photo, ça m’a semblé raisonnable.
Il n’en reste pas moins que, dès lors que j’avais fait le deuil des images, le… cerveau s’est remis en marche, et plein de détails, plein de souvenirs sont remontés, beaucoup plus nets encore. Je devrais peut-être partir en voyage sans appareil photo, finalement!
Pour ton rêve d’aller en ces contrées, vas-y! C’est bon marché (d’y aller mais surtout d’y être), c’est magnifique, et les gens sont charmants. Mais vraiment charmants, curieux, ouverts. Un formidable dépaysement, quoi!

Zorglub: ce que je me dis, c’est qu’au contraire des disques plus gros (2.5″ ou 3.5″) doivent être conçus pour être sollicités plus durement. Je présume que les mécanismes d’iPod sont testés dans des conditions d’utilisation typiques, pas extrêmes. On verra à ce titre ce qu’il ressort de la statistique lancée hier par MacInTouch sur la fiabilité des iPods . Je vous tiens au courant des résultats.

BoboMac: L’Ère du Logiciel, c’est sans doute l’ Âge du Soft , à Morges, non?
Refaire les vacances pour ce prix-là. Excellente idée! Chérie, tu nous lis? On y retourne? Et on l’achète, ce tapis en soie à Hotan?

G4Beige: je précise que je n’utilisais l’iPod que pour les photos le soir venu et qu’il faisait très sec à ces altitudes en plein été. Ce sont sans doute les cahots des mauvaises routes (les distances dans ce pays! Incroyable!), durant de longues heures, couplés à la pression basse, qui ont fini d’avoir raison de mon iPod péclotant déjà un petit peu au départ.

Mathieu

9)
louis
, le 24.11.2005 à 08:13
[modifier]

Comme quoi les souvenirs n’ont pas de prix ;-) Quelle aventure pour cet iPod, le plus marrant c’est qu’en fin de compte ça fait plutôt de la pub pour Apple que le contraire: iPod même mort peut encore être fiable! :-) On pourrait voir encore quelques une de tes super photos???

10)
Zorglub
, le 24.11.2005 à 08:14
[modifier]

Mathieu :

Le plus drôle : parmi les x photos, combien étaient à jeter, puisque c’est là que se trouve l’avantage du numérique ?! On est content de pouvoir mitrailler sans se soucier, mais quand il s’agit de récupérer tous ces fichiers, il y en a des cruciaux, et d’autres … moins …

11)
jp
, le 24.11.2005 à 08:32
[modifier]

1700.- pour ce prix, tu as un iBook et 1 disque externe FW.
Et tu peux faire des triples backup, HD du iBook, HD externe, DVD.
Et pour convaincre madame, il suffit de lui laisser le iBook le reste de l’année :)

Si toutes les photos sont comme celle de cette humeur… on aimerait bien les voir :)

12)
elektrikpepper
, le 24.11.2005 à 08:54
[modifier]

et hop, la photo du paysage en fond d’écran. Merci pour le recit « panne » et en attendant le rapport du voyage avec les images….

elektrikpepper

13)
Le Corbeau
, le 24.11.2005 à 09:06
[modifier]

plus de 3000 photos juste pour les vacances?
T’as marché, discuté, mangé avec l’appareil photo rivé à l’oeil ou quoi?
A moi que tu n’ai des origines japonaises ;-)
Car avouer en plus que c’est juste pour en tirer quelques unes sur papier et stocker le reste dans un coin….

14)
Roger Baudet
, le 24.11.2005 à 09:08
[modifier]

Mathieu, on en viendrait à te souhaiter une nouvelle panne, tellement tu racontes bien tes malheurs !

En plus, tu poses un problème essentiel : quelle est la valeur d’une image ?

Pour toi, 1’700 CHF, ça les vaut, pour d’autres, non. Je te comprends.
Un iPod se remplace facilement, pas un souvenir comme tes photos.

15)
Roger Baudet
, le 24.11.2005 à 09:09
[modifier]

Mathieu, on en viendrait à te souhaiter une nouvelle panne, tellement tu racontes bien tes malheurs !

En plus, tu poses un problème essentiel : quelle est la valeur d’une image ?

Pour toi, 1’700 CHF, ça les vaut, pour d’autres, non. Je te comprends.
Un iPod se remplace facilement, pas un souvenir comme tes photos.

16)
Mathieu Besson
, le 24.11.2005 à 09:21
[modifier]

Le Corbeau: 3000! Gaspe! J’ai bien dit dans la première partie de l’article que j’avais un GROS problème!

Mais le plus gros problème de si belles vacances, dans le fond, c’est qu’elles sont si belles que j’ai dû me restreindre pour ne déclencher QUE 3000 fois (il a même fallu que l’iPod me lâche, sans ça, ça serait plutôt 5000 à vue de nez!)

On peut faire des cours du soir de grand reporter à l’UniPop? :-) Il faut que je me recycle!

Une fois la drastique sélection opérée au retour sur l’ordi, il en reste environ 300 de superbes et qui racontent le voyage dans une présentation iView d’environ 20 minutes.

Plus, c’est bassinant, moins, on perd le fil des 5 semaines de voyage.

10% d’excellentes images donc, mais un bon tiers de chouettes photos souvenir.

Et le plaisir, ce n’est pas que la photo en soi, mais son côté « catalyseur d’autres souvenirs », pour se replonger dans l’ambiance. Pour cela, une poignée de phjotos par jour, ça ne suffit pas, je trouve…

Mathieu

17)
Le Corbeau
, le 24.11.2005 à 09:36
[modifier]

Une fois la drastique sélection opérée au retour sur l’ordi, il en reste environ 300 de superbes et qui racontent le voyage dans une présentation iView d’environ 20 minutes.

sacrée cure d’amaigrissement !

moi, c’est simple, c’est environ 200 photos par semaine, photos utilitaires comprises
(je prend des photos des pancartes avec noms de lieux ou explications pour être sur de m’y retrouver)
l’amaigrissement est plus facile à réaliser

18)
alec6
, le 24.11.2005 à 09:52
[modifier]

Afin de pallier quelques problèmes de stockage, un copain m’a fait découvrir un petit site qui permet, un peu à l’instar de notre .MAC (mais en beaucoup moins cher, voire gratuit), de stocker ce que l’on veut d’où on le veut, à la condition d’avoir de l’internet sous la main of course.
Allez donc faire un tour sur FOREVERSAFE . Ce petit site mériterait bien un test chez Cuk, mais leur site (en français) est suffisamment parlant pour se présenter tout seul.

Et merci Mathieu pour le fond d’écran…

Sans rapport avec la choucroute, tapez « FAILURE » (échec en fr) dans Google, puis sur « j’ai de la chance »…

19)
Puzzo
, le 24.11.2005 à 09:53
[modifier]

Merci! Qu’est-ce que j’ai ri (oups, désolée, j’ai aussi eu un peu de peine pour toi).

Effectivement, ça me semble un peu cher pour des photos (qui soit dit en passant, pour l’échantillon proposé, sont magnifiques). J’aurai très certainement plus facilement payé dans le cas d’un travail important pour les études ou pour le travail que pour les photos.

@elektrikpepper: quelle bonne idée! Fond d’écran pour moi aussi.

Perso comme je n’aurais pas mis cette somme:
– j’aurais démonté le disque, je l’aurais monté dans un boitier en externe en USB-FW et testé à a partir de mon Mac des outils genre « DiskWarrior », « TechTool », etc..

Est-ce que l’un d’entre vous a déjà tenté cette manip?

20)
ToTheEnd
, le 24.11.2005 à 10:11
[modifier]

C’est quoi cet excès de « CHF 1’700.- pour des photos??? ». J’imagine que dans quelques postes on sera à « combien de vies pourrait-on sauver avec CHF 1’700.-? ».

Moi je comprends parfaitement qu’on puisse débourser cette somme ou plus pour des photos qui relatent des évènements importants et qu’on ne souhaite pas perdre.

L’argent n’est que de l’argent… alors que les photos qui vous rappellent de merveilleux souvenirs, ça n’a pas de prix (enfin, on a tous une limite).

Bref, longue vie au numérique et au backup!

T

21)
Le Corbeau
, le 24.11.2005 à 11:21
[modifier]

C’est quoi cet excès de « CHF 1’700.- pour des photos???

C’est vrai quoi, mettez les prix en euro, ce sera moins flagrant ! :-)

Ok, je ->

22)
azuff
, le 24.11.2005 à 11:32
[modifier]

Un café : 3 $
Un tapis en soie : 400 $
Perdre toutes ses photos de voyage : ça n’a pas de prix.
Heureusement on peut payer par Eurocard mastercard.

Ok je sors :)

Sinon j’ai dû une fois envoyer un disque raide (et non pas RAID) à Ontrack… 3000 CHF pour récupérer les 30 Go qui représentaient une année de travail. ça fait mal, mais on n’oublie plus jamais de faire des backups.

23)
Inconnu
, le 24.11.2005 à 12:20
[modifier]

J’aurais payé le prix fort pour récupérer les photos de mon voyage en Chine si j’avais du. Heureusement l’iBook et l’iPod ont tenu le coup, mais je ne suis pas allé à une si haute altitude.
Moi, c’est mon caméscope qui a donné des signes de faiblesse dés les premiers jours (et pourtant il avait 1 an et demi). Et pour voyage léger, je n’avais pas emporté mon ancien caméscope (un Sony qui a 9 ans). Je me voyais déja dépenser des sous à Pékin pour acheter un autre caméscope. Heureusement il a tenu le coup jusqu’au dernier jour.

24)
Mathieu Besson
, le 24.11.2005 à 12:30
[modifier]

Azuff: TROIS DOLLARS pour un café?!? Tu es fou!

En Chine, d’abord, il n’y a pas de café. Et quand il y en a, c’est effectivement à trois dollars, et c’est ignoble, parce que au bon goût Yankee. Et quand c’est si cher, tu n’achètes pas, en plus le serveur te prend pour un malade (une tasse de liquide pour 20 yuan?!? Alors qu’une brochette de mouton vaut 1 yuan!?!)

Trois dollars, c’est environ le prix d’un bon repas pour quatre personnes, là-bas.

Et 400 dollars, soit le tapis est très grand, soit il est vraiment très beau, soit tu ne l’as pas assez négocié! :-)

Content de voir que je ne suis pas le seul à avoir aligné les biftons pour récupérer mes données. Ontrack t’a donc donné satisfaction, apparemment! Ouf!

Mathieu

26)
Inconnu
, le 24.11.2005 à 17:13
[modifier]

C’est moins cher que le « Baiser de l’Hotel de Ville » :)

27)
Leo_11
, le 24.11.2005 à 18:59
[modifier]

Et pis somme toute c’est tout de la faute de ta femme quoi, si elle ne t’avait pas interdit de prendre ton portable tu en serais pas là ;-) …

28)
Leo_11
, le 24.11.2005 à 19:36
[modifier]

Et je viens de lire la totalité de l’article… en réponse à une de tes questions…

Avez-vous déjà subi de telles pannes d’iPod?

, tu m’inquiète quelque peu… j’utilise mon iPod 3G comme disque de sauvegarde pour mon PBAlu et depuis peu la sauvegarde ne se passe pas bien… ça bloque sur « Users » et ça cliquette… mais la bibliothèque musicale fonctionne bien que je n’ai pas réussi à la mettre à jours la dernière fois que je l’ai essayé… il y a deux semaines…

C’est grave docteur… :-(

29)
yvmak
, le 24.11.2005 à 22:50
[modifier]

et depuis peu la sauvegarde ne se passe pas bien… ça bloque sur « Users » et ça cliquette…

Quand ça cliquette, ses jours sont comptés. Il faut t’y préparer. Mon disque dur de PBTi a eu les
même symptômes. Un mois après, le disque rendit l’âme.

yves toujours à l’ouest

30)
Jean-François Vibert MACANDPHOTO.COM
, le 25.11.2005 à 04:19
[modifier]

Passionnante histoire ! Merci beaucoup pour l’expérience et les infos précieuses (nottament quand aux récupérateurs de données). Quelques remarques :

1 – Je suis certain que la panne de ton iPod n’a rien à voire avec l’altitude (les altitudes sont données par les fabricant de disque comme les dates de péremption par les fabriquant de médicament… J’ai plusieurs fois utilisé des disques dur autour de 4000 m , L’Equateur , , le Ladakh récement et même Le Pérou en 1997 avec un vénérable Powerbook 140 datant de 1991)…

2 – Je n’aurais pas eu l’idée de faire confiance à un iPod pour ce genre de voyage, mais opté immédiatement pour une collection de cartes de 1 ou 2 Go. Lire ici : Moins chère, plus légère, plus rapide, moins fragile qu’un iPod ! … Après ça on s’étonnera pourquoi je ne recommande pas l’iPod pour la photo ! Mais je dois avouer avoir craqué pour un Nano (pour la musique pas pour la photo, je pense qu’il vaut mieux discocier les appareils autant que possible, pour éviter que tout tombe en panne en même temps ! )

3 – Il faut toujours penser sauvegarde. Alors OK pour une sauvegarde sur un appareil à disque dur comme le PD70X dont vous pouvez lire une présentation ici à condition d’avoir les originaux intacts sur cartes (au moins les plus intéressant, si l’on accepte d’effacer les images de second choix).

4 – En conclusion : Rien ne vaut tout de même un petit PWB 12″ de deux kilos dans un sac bien rembouré avec un petit disque FW externe pour la sauvegarde ou quelques DVD… L’encombrement équivaut à celui d’une cinquantaine de films argentiques ! Et s’il est bien protégé des chocs, c’est pas la mer à boire ! J’ai pris l’habitude de voyager tout le temps avec et il est increvable… C’est un outil : il ne faut pas avoir peur de le malmener, de l’érafler, de le salir, le mien n’est plus très joli, mais vraiment utile… Et il me fait gagner beaucoup de temps par rapport à tous les videurs de carte du monde (même le plus rapide de tous)

JFV Macandphoto.com

31)
khertan
, le 25.11.2005 à 12:39
[modifier]

Juste un commentaire sur les iPods … les disques dur employé 1.8 c’est fragile … je le conseil vraiment pas dans des produits embarqué comme l’iPod d’Apple ou même le LifeDrive de palm …

Perso le miens à lacher au bout de 13 mois … sans avoir eu de choc ni d’altitude élevé …

Moi je dis que la memoire flash a de beaux jour devant elle …

32)
Inconnu
, le 25.11.2005 à 17:11
[modifier]

Mathieu, madame ta moitié doit comprendre que l’on peut emporter un PB avec soi juste pour récupérer ses photos et utiliser iView pour noter les lieux… Tu vires tout le reste et tu ne graves qu l’essentiel. JF a raison, un 12, c’est impeccable. Le 15, itou !

33)
Mathieu Besson
, le 25.11.2005 à 17:21
[modifier]

Jean-Christophe Courte: Ah! Si seulement ma moitié, qui lit tous ces commentaires en n’osant y répondre et en me disant « tu vois! » quand ils abondent dans son sens, si seulement ma moitié te lisait ce soir encore…

Et si elle acceptait…

… il faudrait encore qu’Apple nous mette à jour ce *!&%?+ d’iBook 12″ dont le design date de bientôt… 5 ans (putain, 5 ans!) pour le faire encore plus petit et encore plus robuste, avec bien plus d’autonomie. Là, j’achète, et j’argumente pendant le temps nécessaire jusqu’au prochain départ en voyage.

Ou je le laisse malencontreusement tomber dans le sac à dos avant de partir, l’air de rien…

Merci à toutes et à tous, vos commentaires m’ont apporté plein d’idées!

Et j’insiste avec Khertan et YvMak: quand le disque cliquette, c’est la dernière pour le remplacer! Les garanties sont faites pour ça!

Mathieu

34)
La douce moitié
, le 25.11.2005 à 20:43
[modifier]

Cette fois c’en est trop, il faut que je réponde!

JF Vibert: 2 kg? Tu plaisantes! Y’a déjà un immonde sac orange, intransportable, qui contient l’appareil, le fameux iPod et quelques objectifs plus ou moins gros, mais surtout lourds.
Et toi, tu lui proposes d’ajouter 2 kg, bien rembourrés!
Nous essayons de voyager léger, de ne pas s’encombrer de notre monde occidental quand nous y sommes éloignés et voilà que maintenant, il faut rajouter un ordi et un bon rembourage. Exclu!

J-C Courte: Ce que tu proposes doit certainement convenir à tout le monde, mais pas à Mathieu. Ne cliquer sur un ordi que pour iView ça va le rendre fou, il voudra relever ses mails, montrer la dernière version de DxO au premier touriste australien venu….. Exclu!
Déjà qu’il montre son iPod à tous les passants.

36)
lionel
, le 18.01.2006 à 12:34
[modifier]

Bravo pour ce récit plus que détaillé. Ce genre de m »saventure me confirme encore plus l’idée que l’electronique de ce type n’est pas encore adapté à ce type de voyage sans assistance ou porteur particulier (cf. Jean-François Vibert).
J’ai aussi eu l’occasion d’aller dans ce coin à moto depuis la France et mon matos argentique a tenu le coup malgrés les vibrations et les accidents parfois violents. Je vous propose un petit tour par la Kirghizie et en particulier le lac Songkol : Songkol.com Bonne visite et encore bravo pour tes belles photos Mathieu.

Lionel (Montpellier)

37)
pomlj
, le 14.08.2009 à 18:41
[modifier]

Bonjour à vous tous et toutes,

J’ ai lu avec un grand intérêt tout le récit…Je repars bientôt en chine dans le grand désert du Taklamakan.

Avec des films diapos Ekta (bien entendu ,, et un petit numérique qui tient dans la poche.

pour sauvegarder chaque jour les numériques… je ne voulais pas de disque dur fragiles (!), ni de gravure…un truc léger, sûr de sûr:::

LE VOICI::: transfert de carte numérique sur clés USb en choisissant les dossiers à transférer, et en prime pas trop cher ( 40 euros, et même certains d’ occasion).

c’ est le ” travel_one ”, ou encore ” C-enter ”, …

Certains d’ entre-vous le connaissent déjà et ne s’ en servent pas et pour cause::: il marche sur piles, donc impossible de transférer même 40 photos en jpeg s’ en qu’ elles s’ usent. Et pourtant l’ appareil est remarquable de fiabilité, je m’ en suis servi pour sauvegarder 2500 photos de mon précédant périple dans la région des minorités entre Xijiang et Guillin. J’ ai prit l’ option d’ avoir quelques clés usb (solides) de 8 et 16 Gb ( les prix sont vraiment plus bas qu’ en 2005 !!).

Sur la photo il y a une nouveauté:: c’ est la prise reliée à un petit transformateur qui permet de le faire fonctionner sans piles. Il faut juste se rappeler que lorsque l’ on quitte une chambre d’ hotel, parfois cela coupe le courant (!!).

Pour être certain que le transfert s’ est bien passé, avant d’ effacer définitivement la carte de l’ apn,je regarde les photos recopiées à l’ aide d’ un petit média-center à 30 euros sur la première télévision venue..

ps: si quelqu’ un peut m’ aider à mettre l’ image en ligne, merci d’ avance..