Profitez des offres Memoirevive.ch!
Quelques exemples suites aux humeurs d’Hervé

J'aimerais juste rebondir quelques lignes sur l'humeur principale du jour, celle d'Hervé, juste sous la toute petite que vous lisez en ce moment.

Oui, le HDR, c'est assez génial. Au point de me faire redécouvrir mon trépied.

Je suis parti dimanche matin bracketer avec mon D2X, et j'ai pris un certain nombre de séries d'images de paysages d'automne et de l'abbaye de Romainmôtier (qu'est-ce que c'est beau, ce coin! Et à cinq minutes de chez moi, j'ai du bol...)

Chaque série est composée de 5 photos, à -2IL, 1-1L, 0, +1IL et +2IL.

À partir de ces images, j'ai généré une image HDR, puis l'ai passée dans l'outil ToneMapping de Photomatix dont vous parle Hervé, et qu'il va vous présenter en détail sur Cuk dans quelques jours.

Je vous propose de regarder l'effet HDR dans la toute petite galerie que j'ai mise en ligne ici. Vous verrez toujours des images qui vont par paires: la première de chaque paire est l'exposition normale (pas de correction) du Nikon D2X, testé ici. La deuxième celle obtenue à partir des 5 images avec Photomatix.

Je n'ai rien retouché d'autre. Vous avez les résultats bruts.

Les progrès à faire de mon côté? Bracketer en bloquant le diaphragme sur une valeur, ce que je n'ai pas toujours fait (certains petits manques de piqué viennent de là, vu les différences de profondeur de champ), et utiliser un déclencheur souple, pour éviter toute vibration.

Personnellement, je trouve tout ça assez étonnant.

Pas vous?

21 commentaires
1)
rIO
, le 01.11.2005 à 01:03
[modifier]

Heu ben moi je préfère quasiment sur toutes les images celle de gauche !

Je pense que le ToneMapping, comme tout effet, est sympa et utile dans certains cas.. mais à utiliser sans en abuser :D

Nico

2)
alarache
, le 01.11.2005 à 01:15
[modifier]

Parfait tout ceci, merci de m’avoir fait découvrir et comprendre cette technologie!
Bravo pour les photos François.

Seulement voila, maintenant y a un malaise:
Je prend pleins de photos avec mon appareil numérique (qui nécessitent d’être retouchées!…) mais que faut il en faire pour les exploiter au mieux?

Les traiter toute en HDR?
Toutes les faire passer dans DXO?
Appliquer à toutes la baguette magique d’iPhoto?

On s’y perd un peu, ça demande du boulot tout ça et au final on se dit que le capteur pourrait un peu mieux faire son boulot……

3)
François Cuneo
, le 01.11.2005 à 05:46
[modifier]

Heu ben moi je préfère quasiment sur toutes les images celle de gauche !

Je pense que le ToneMapping, comme tout effet, est sympa et utile dans certains cas.. mais à utiliser sans en abuser :D

Je comprends très bien tes préférences. En fait, je me demande parfois pourquoi la photo non traitée, intrinsèquement moins bonne, me plaît pourtant aussi.

Je crois que j’ai trouvé! Parce que les photos obtenues par HDR nous montrent ce que l’on ne voit pas dans les images de base. Elles nous dévoilent ce qu’il y a dans les ombres.

Et les ombres, c’est un peu de mystère. Les dévoiler, c’est un peu de mystère en moins.

C’est assez frappant sur la photo de la petite rivière (le Nozon je crois) prise à travers la barrière. La photo de gauche est plus bucolique.

Par contre, sur les images de la dernière page de la galerie par exemple, je trouve le résultat assez extraordinaire.

4)
graffati
, le 01.11.2005 à 08:13
[modifier]

Etonnant est le mot…

Très belles images, mystérieuses… voilà, mystérieuses…

Traitement à réserver pour certaines prises de vues, mais beau résultat…

5)
Roger Baudet
, le 01.11.2005 à 08:20
[modifier]

Méfions nous du perfectionnisme !

Très jolie galerie dont je préfère presque toujours l’image non retouché
à l’exception de la dernière pour qui le traîtement est un vrai plus.

Ne te gêne pas de nous offrir d’autres images de ta belle campagne.

6)
jp
, le 01.11.2005 à 08:23
[modifier]

Je trouve que les ombre sont trop illuminée…
Je préfère baisser un peut la « Strength » dans « Tone Mapping » pour que les parties sombres de l’image restent plus sombres que le reste.
Question de goût…

7)
Hervé
, le 01.11.2005 à 09:10
[modifier]

Je suis tout à fait d’accord avec jp : la valeur par défaut du « Srength » de Tone mapping est fxiée à 100%, ce qui est trop élevé et si François n’y a pas touché, cela donne ces images très violentes. En général, je le ramène entre 70 et 30%. Il y aura des photos pour comparer cet effet dans le test. Personnellement, je préférerais que cette valeur par défaut soit fixée à 50%

8)
nicos
, le 01.11.2005 à 09:49
[modifier]

Pour répondre à la question de l’humeur, oui moi aussi je trouve ca etonnant, et meme vachement cool.

comme dit plus haut, a utiliser avec modération, mais il y a des photos pour lesquelles c’est vraiment utile, en particulier la 34. Pour beaucoup d’autres, ce qui fait l’interet de la photo, c’est les contrastes de lumieres que le procédé estompe. Y a-t-il une voie intermédiaire, qui serait peut etre celle decrite par Hervé plus haut.

le probleme c’est qu’avant c’etait les labo qui faisait le boulot, et maintenant c’est tout pour notre pomme!

9)
dpesch
, le 01.11.2005 à 11:07
[modifier]

Moi aussi, je suis d’accord avec rIO : je préfère toujours les images en jpg. Simplement parce que d’une part elles contiennent une part d’ambiance, de mystère, de poésie (je ne galvaude pas la valeur de ce mot, je persiste) qui disparaît avec le traitement numérique. D’autre part, les images une fois traitées ont un côté « extraterrestre », irréaliste, voire artificiel qui fait perdre tout leur pouvoir de séduction aux images. Je ne dis pas que dans certains cas de recherche artistique précise la technique n’apporte rien… Mais dans le cas des très belles images ramenées par François de sa proche campagne (qui est bien jolie, ma foi !) la technique HDR et mapping « trucmuche » est , à mon sens (et, heureusement, tous les goûts sont dans la nature), destructrice.
C’est mon avis, et je le partage.

Encore de jolies images, M. Cuk, s’il vous plait.

Je profite de ce commentaire pour faire, aussi discrètement que possible (ne regardsez pas, vous !), un gros bisou à la petite et trognonne Juliette.

Daniel.

10)
François Cuneo
, le 01.11.2005 à 11:42
[modifier]

Merci pour Juliette!

Oui, les images HDR ont un petit côté surréaliste. En effet, on voit des choses que l’on ne perçoit pas dans la réalité. Une manière d’être plus performant au niveau d’un sens perturbé dans nos habitudes.

Je vais en effet essayer de jouer avec les réglages. Là, je suis en effet avec les réglages par défaut.

11)
Boubou
, le 01.11.2005 à 15:20
[modifier]

Boujour tous le monde,
je pense qu’en ne faisant un bracketing de +/- 1IL au lieu de 2 fera ressortir un peu plus les ombres. Il doit également falloir jouer sur ce paramètre pour avoir une image optimale (le meilleur étant l’ennemi du bien !)

bonne continuation (ceci est mon premier message !)

12)
Jck
, le 01.11.2005 à 19:29
[modifier]

Je n’ai pour l’instant pas exploré la chose, mais deux observations me viennent immédiatement à l’esprit :

A – Sachant qu’il suffit apparemment de faire un ensemble de vues de -1 ou -2IL à + 1 ou +2 IL, je pense (pas encore testé, désolé…) qu’il n’est apparemment pas nécessaire d’avoir un trépied, mais que des prises de vues RAW avec plusieurs extractions devraient suffire… Du coup, plus de proclème de différence de profondeur de champ, il suffit de faire varier la sensibilité ISO ! Du coup, pourquoi ne pas faire des photos de sport en HDR ? :-))))

B – Le procédé en question permet apparemment de combler au maximum les différences d’exposition d’une image, en ramenant les valeurs extrêmes dans les limites de nos « pauvres » 24 bits.
Parfois, je trouve ce contraste tout à fait beau, et souhaitable. Mais il est bien des cas où des ombres trop bouchées et des lumières brûlées gachent tout ou partie d’une image.
Dans ce qui concerne la série présentée ici, si les images de gauche sont souvent très (trop ?) contrastées, celles de droite me semblent trop éloignées de la réalité, ce qui est une autre démarche à explorer par ailleurs, avec des réglages encore plus poussés, si possible.
Mais pour retrouver « ma satisfaction visuelle personnelle », j’ai simplement fait la manipulation suivante:
• Les deux images sont placées dans Photoshop
• Dessous, l’image de gauche (grand contraste), et dessus la version HDR
• Le calque avec l’image HDR (celles-là, et sûrement pas d’autres…) réglé entre 20 et 30% d’opacité.
Ce procédé permet d’éviter les pertes d’information dans les extrêmes, tout en gardant un contraste suffisant.

PS: Si on veut, on peut mettre un masque de fusion sur le calque de dessus, de façon à « faire venir », un peu comme sur un aggrandisseur, les valeurs qui nous intéressent, là où ça nous intéresse.

Bonnes émotions photographiques à tous !

13)
Smoo
, le 01.11.2005 à 20:19
[modifier]

Bonjour à tous (tes) !

Je me permets d’émettre un avis (…et non pas jugement ;-) ) sur les quelques images mise en ligne dans cette dernière humeur, concernant le HDRI (Icelle du coteau avec le laurier en premier plan et ensuite avec l’arche: woah! J’aime.) . Autant les exemples montrés par Hervé me semblent intéressants, autant ceux de Mr Cunéo m’apparaissent comme…comment dire…artificiels, comme si, tout à coup, une gigantesque boite à lumière éclairait le paysage. Si le but recherché est bien de faire réagir (…et vous ? ) et de reconnaître les possibilités du machin, force est de constater qu’effectivement, ça décoiffe. Mais point trop n’en faut…et je ne peut me résoudre à croire que tout les lecteur de CUK vont maintenant se précipiter sur le HDR et se mettre à genoux devant leur images ou toute trace d’ombre, de cadre, de mystère ou tout simplement d’émotion serait bannie. En ne prenant qu’une seule image comme exemple, celle de Romainmôtier_2150, je trouve, moi, que l’arbre en premier plan est un magnifique marqueur d’espace, il donne de la profondeur et guide le regard. oh ! bien sûr, après passage à la moulinette Tone mapped, du détail il y en a, en veux tu, en voilà, tout partout…mais la magie, elle…ou est-elle?

Mais bravo, bravissimo pour l’humeur et tout ce qu’on apprends dans Cuk !

Smoo.

14)
Blues
, le 01.11.2005 à 20:49
[modifier]

Sympa tout ce bazar (kesk’on s’éclate avec ces APN et ces softs)

A la place des softs proposés… dans Photoshop Element (ou évent. Full) avec les 2 réglages:
-> teinte/saturations (surtout)
voir un p’tit de
-> courbes
et le tour est joué —> on arrive approx. aux mêmes résultats (sauf que le soft sert à faire pleins d’autres trucs pour peu d’argent en plus / ou en prime gratuit à l’achat d’un réflex); je dis bien approxomativement, en sachant bien qu ce n’est pas sur les mêmes paramètres que travaillent les softs proposés… Mais bon, vu les résutats, il me semble que « de loin »‘avec mes 2 réglages proposés on est assez proche.

Mais perso, comme plusieurs personne dans ces commentaires = technique à utiliser avec modération — juste de temps en temps pour un effet FX ou une « retouche exceptionnelle ». Voir dans dans cette galerie quelques photos traitées (souvent éxagérément) « avec effet »—> on devine lequelles ;-)

15)
fxprod
, le 01.11.2005 à 21:02
[modifier]

bonjour à tous,

nos beaux boitiers modernes avec lesquels nous mitraillons sans compter seraient ils moins bons que mes vieux nikon fm et fe,et qu’il faille toutes unes séries de logiciels aux noms ésotériques pour faire une photo moderne!!!! m’étonne.
bien sûr vos images sont très belles aidées par de superbes
cadrages et des paysages d’automne merveilleux

Utilisateur d’un 350d je trouve cet appareil bien plus compliqué à mettre en oeuvre.
Pour la petite histoire je fais de la photo depuis 53 ans et lorsque j’utilise mon numérique je suis un peu perdu, en argentique le bracketting se fait facilement un stop ou demi-stop en plus ou en moins et l’affaire est dans le sac.

16)
Hervé
, le 01.11.2005 à 22:37
[modifier]

Désolé, Blues, mais prends la photo du monument du canal et essaie d’en faire ce que Photomatix en a fait avec Photoshop: J’ai essayé, pas pu et pourtant je l’ai aussi en raw. Oui, tu pourras le faire si tu es un as du masquage et cela te prendra … pas mal de temps. Avec le HDR, cela prend 3 minutes, y compris les réglages. Je répète ce que j’ai déjà dit : les photos de François sont brutes de tone mapping donc trop contrastées.

Tu connais des appareils qui sont vendus avec Photoshop CS2 toi? Elements, d’accord, mais pas CS2. Et les « quelques sous » en plus cela veut dire environ 1000 CHF ! Tu as des gros sous !

Maintenant, cela plaît ou pas, mais là on n’est plus dans la technique, on est dans l’artistique.

17)
Hamparsoum
, le 01.11.2005 à 23:21
[modifier]

et utiliser un déclencheur souple

Ou utiliser le retardateur …
;)

18)
graffati
, le 02.11.2005 à 09:38
[modifier]

Bonjour ,

pour contrubuer au débat: je trouve les images retouchées de François surprenantes, mais en fait plus proche de ce que l’oeil humain perçoit. (certaine sont un peu trop « poussées » OK)
Je m’explique: on regrade un paysage, un monument avec en fond un ciel avec qq nuages: l’oeil et le cerveau vont adapter à chaque sujet le meilleur: le ciel bleu, les nuages blancs, les détails du monument ou de l’arbre: clic-clac et résultat: soit le ciel est beau mais le reste sombre, soit le sujet est bien contrasté et le ciel tout blanc… car l’appareil photo fait une moyenne sur toute la prise de vue… et souvent on est déçu…
Avant, au labo, on masquait une partie de l’image pour retrouver un contraste sur toute l’image…
Maintenant on le fait avec des logiciels…
Comme avant tout est dans le réglages et les essais…
Je trouve que ces outils sont utiles: libre à chacun de les utiliser ou non suivant sa sensibilité.

19)
zitouna
, le 02.11.2005 à 11:36
[modifier]

Comme presque tout le monde, je préfère souvent de loin la photo « brute de capteur », comme quoi,
ce p’tit D2,
il a pas l’air dégueu
(ça rime;-)

20)
Hallu15
, le 02.11.2005 à 12:51
[modifier]

Personnellement je trouve que cela rend les photos assez bizarres, plus proches de certains tableaux d’artistes ne sachant pas gérer les éclairages de leurs paysages: cela ne fait pas réel.

Et puis pour la plupart des photos présentées je vois une manière « manuelle » d’arriver à obtenir un résultat proche, mais plus réaliste.
par exemple, pour celle-ci je pense qu’un coup de flash en fill-in donnerait également un bon résultat:
http://www.cuk.ch/redac/francois/paysages_hdr/source/25.htm

Pour moi, mieux vaut s’appliquer à faire une photo réussie que de compter sur des logiciels pour compenser un certain laxisme dans la prise de vue.

21)
Après JC
, le 03.11.2005 à 21:40
[modifier]

Ça donne un bon résultat avec des transitions franches, mais dans les zones de luminosité intermédiaire c’est la cata. Sur les 4 premiers exemples, et surtout le premier, le ciel est obscurci au-delà d’une zone d’horizon. Ça donne un effet « sale », comme un mauvais détourage avec contour progressif…

Je pense qu’il y a un évident problème de réglages, ou bien ce logiciel ne travail pas assez en finesse. A moins que le pas de luminosité choisi pour les prises de vues soient trop grand? Je laisse ces questions aux spécialistes qualifiés.
Quoi qu’il en soit, les ombres sont effectivement trop débouchées, jusqu’à disparaitre.

L’exemple présenté par Hervé, par contre, est tout à fait convainquant pour le béotien que je suis:
Merci de nous avoir fait découvrir cette technique impressionnante!!

Les fabricants seraient bien avisés d’en faciliter l’emploi par quelque fonction idoine.
Très accélerré, le procédé pourrait même ouvrir la voie à des améliorations dans le traitement du signal issu du capteur, non?