Profitez des offres Memoirevive.ch!
La HD arrive, mais précisons

image

Jean-André Deledda, pour Cuk.ch

La vidéo a toujours multiplié les formats. Les plus anciens d'entre nous se souviennent de la lutte qui a opposé Betamax et VHS, celui ci restant bientôt seul sur le marché. Mais qui avait resurgi un peu plus tard, déguisé, dans les salles de production? Les dérivés du Betamax. D'abord le Betacam, puis le Betacam SP.

Ils sont rapidement devenus les standards de production. À cette époque, si le cinéma tournait en 35 et en 16 mm, la télévision se faisait en Betacam et l'institutionnel en BVU. Tous ces signaux étaient analogiques, imprimés sur bandes magnétiques et basés sur la modulation de fréquence.

En 1996 sont apparus les formats numériques, Dv d'abord (ce format s'est imposé quasi immédiatement). La différence entre analogique et numérique? Une définition sidérante, des images reproductibles à l'infini, des processus de post-production plus simples et plus rapides grâce à des images légères, légères et des logiciels modiques, modiques…

L'évolution technique est toujours plus rapide, et maintenant arrive la HD, haute définition dont on dit qu'elle va balayer les autres standards. Mais de quelle HD parlons nous? HDcam? HDV?. Pour y voir plus clair, voici l'état des lieux du numérique, partagé entre le numérique léger, dit SD pour Définition Standard, et HD, pour Haute Définition.

La vidéo SD

Pour rassurer ceux que les exposés techniques déroutent, il existes trois formats SD :

  • Dv, dit aussi mini-Dv à cause de la taille de ses cassettes
  • DVcam, imposé par Sony
  • DVCpro, imposé par Panasonic

Il faut savoir que DV=DVcam, à peu de choses près. Seuls changent la taille de la cassette et la vitesse de déroulement de la bande. Au niveau du signal, on trouve la même qualité avec un bémol: le Dv restant grand public, l'équipement en amont de l'enregistreur (optiques et capteurs) est moins élaboré, donc moins coûteux.

Le DVcam est donc pratiquement du Dv qui aurait des pistes d'enregistrement plus larges et un meilleur rapport signal/bruit. Il fournit une image de 720 points x 576 lignes, compressée en 4.2.0 à un ratio de 5:1. À la numérisation, le DVcam stocke à peu près 4 min 30 par Go. Il est mieux implanté en Europe que le DVCpro 25 de Panasonic, qui ne diffère du DVcam que par sa compression, en 4.1.1.

Panasonic_AG-DVX100.png
Panasonic DVX100, une excellente caméra
concurrente de la traditionnelle PD 150.

DVcam et DVCpro sont dits "signaux à 25Mb/s". Au niveau de la qualité d'image, égalité quasi reconnue entre les deux. Si les deux standards cohabitent, ils ne sont pas interchangeables, ni compatibles, bien que tous deux compatibles avec le Dv. La compatibilité dépend de toute façon du constructeur de votre matériel.

Résumons :

Dv ou mini Dv
Usage grand public ou semi-pro, encore qu'on voit de plus en plus de mini Dv en diffusion sur les chaînes (bien peu peuvent faire la différence entre Dv et DVcam et il existe d'excellentes caméras DV).
DVcam
Usage pro dit "low cost". Magazines, documentaires, usage très généraliste, quasiment le standard de production européen, que ce soit en caméscope de poing ou d'épaule.
DVCpro
Imposé par Panasonic, absolument équivalent au DVcam mais moins répandu, d'où parfois des difficultés d'exploitation… sauf si vous êtes sur Mac et que vous utilisez Final Cut Pro.

DSR-450WSPL(img1).jpg
Caméra DVcam d'épaule DSR 450 Sony

La vidéo HD

Les deux formats les plus répandus sont :

  • le HDcam de Sony, avec une image de 1920 x 1080, 16/9 progressive ou entrelacée
  • le DVCpro HD de Panasonic, mêmes caractéristiques sauf la taille (1080 x 720) et son codage particulier.

Ces deux formats présentent de très nettes améliorations par rapport à la vidéo SD, notamment en termes de colorimétrie et de piqué. Ils présentent toutefois des inconvénients : les ralentis sont limités, la post-production en hausse d'au moins 10% à terme et un fort investissement dans les disques de stockage est nécessaire (186 Go pour une heure de rushes en HDcam SR!) Ces standards sont le pendant "high cost" (ô combien!) de notre SD précédente.

Il faut savoir que si ces deux formats tendent à se développer, il en existe pas moins de six, en ligne pour l'hégémonie, ce qui nous promet encore de belles interrogations. On ne parlera que pour indication du HD 1:1, format non compressé de Sony ou du D5 de Panasonic, réservés aux productions de luxe. Belles images, mais quel coût!

HD730.png
Caméra HD d'épaule HDW 730 S

Mais en dehors des grosses productions qui ne parlent que HDcam ou DVCpro HD, la HD dont on parle, c'est le HDV.

Le HDV est un type de HD adaptée du DVcam et qui est déjà en train de le sortir du jeu. Pour une définition comparable et des formats d'images identiques à la HD, mais en plus compressé, le HDV propose des matériels moins coûteux, moins évolués que la HD (comme la différence Dv/DVcam en fait), mais qui permettent un travail très supérieur à son prédécesseur. En pointe, les caméras Sony HRV Z1 et HDR FX1, la JVC GY HD100 et la dernière arrivée de chez Canon, la XL1H.

HDV, à ne pas confondre avec HD, est le prochain standard SD.

Bref, si le marché de la vidéo numérique semble se clarifier un peu, nous ne sommes pas pour autant sortis de l'auberge. L'évolution continue à vitesse V. Qui nous dit que le temps de stabiliser le marché, un constructeur n'aura pas eu le temps de considérer le 2K ou le 4K, utilisés en post-production cinéma (2048x1080 et 4096x2160), comme nouveau standard?

Pasted Graphic 2.png
Le must de chez Sony

Que va changer la HD à nos habitudes?

Il faut savoir que la HD est déjà une obligation aux Etats-Unis (depuis deux ans, tout se tourne en HD) et que la NHK (Japon) est le plus gros fournisseur de programmes HD actuel. Il se dit que dans un délai de deux ans, toute la chaîne de production, du tournage à votre poste de télé, va changer. Ecrans, magnétoscopes, écoutes 5.1, le monde de la consommation HD va exploser. (Je ne peux pas me retenir de penser qu'au vu des contenus affligeants de certaines émissions de grande écoute, celles qui drainent la plupart des budgets, l'investissement n'est peut-être pas nécessaire).

Mais le cinéma va devoir, lui, investir dans de nouveaux systèmes numériques, de la caméra à l'étalonnage, du serveur de film chargé par liaison satellite à l'écran géant Barco. Que vont devenir les techniciens de laboratoires, les livreurs de copies et les projectionnistes? Quel est le poids des anciens métiers par rapport à l'énormité du marché naissant? Techniciens, formez-vous, le temps se gâte!

En attendant, je vais retourner voir Cinema Paradiso. Peut être qu'ils l'ont en numérique?

20 commentaires
1)
Inconnu
, le 08.11.2005 à 00:15
[modifier]

Génial. Moi j’ai bien envie de passer au HDV avec le Sony HDR-FC1. Mais si je veux importer la vidéo en haute définition, il me faudra rajouter une carte d’acquisition spécifique (sur le PowerBook 12, je vois mal ou je vais la mettre). Sans oublier de prévoir la RAM et l’espace disque en conséquence. Du coup, il me faudrait remplacer mon ordi pour pouvoir profiter de la HDV. Tant pis, j’attendrais :)

2)
Inconnu
, le 08.11.2005 à 00:38
[modifier]

Perso, je me suis offert une HC1 et j’en suis tres heureux… j’ai meme fourgue mon appareil numerique de resolution inferieure. promis, ce sera mon premier papier.

@ Work || @ Home

3)
Roger Baudet
, le 08.11.2005 à 08:28
[modifier]

Bonne idée Mirko. J’avais la même mais je te laisse volontier la place ;-)
Ce qu’il faut savoir sur la HD (Haute Définition) :
C’est beau, mais ça consomme du processeur comme pas possible au montage. C’est comme monter de la vidéo DV avec un Mac d’il y a dix ans !

4)
Roger Baudet
, le 08.11.2005 à 08:28
[modifier]

Bonne idée Mirko. J’avais la même mais je te laisse volontier la place ;-)
Ce qu’il faut savoir sur la HD (Haute Définition) :
C’est beau, mais ça consomme du processeur comme pas possible au montage. C’est comme monter de la vidéo DV avec un Mac d’il y a dix ans !

5)
Droopy
, le 08.11.2005 à 09:03
[modifier]

Permettez moi de relever une erreur. « Il faut savoir que DV=DVcam, à peu de choses près. Seuls changent la taille de la cassette « . Non, la taille de la cassette est la meme en DV et DVCam. D’ailleurs si l’on tient à la qualité de ses rushes, je conseille de tourner en DV en utilisant une cassette DVCam dont la qualité du support est supérieure. Ainsi en utilsant un cassette DVCam Sony, par exemple, PDVM-40N, vous tournerez une heure, du fait de la différence de vitesse, mais sur un support de meilleure qualité. Qui peut le plus, peut le moins, en somme. Il faut savoir qu’en numérique, ca n’est pas comme en analogique. Ca fonctionne ou ca ne fonctionne pas. Donc attention au support qui est souvent limite dans les K7 DV grand public, surtout utilisé par le grand public pour y mettre des rushes, les recopier, en retourner d’autres etc. Concernant la carte HD à mettre dans un Mac pour capturer un flux HD, il faut savoir que la derniere version de Final Cut, tant express que Pro capture le HD sans probleme, et sans carte supplementaire. Par contre, les ressources nécessaires par le processur pour un simple effet de fondu entre 2 plans sont 3 à 4 fois plus importantes que pour un flux DV. Donc machine musclée ou tres longue attente.

Droopy 59

6)
Inconnu
, le 08.11.2005 à 09:46
[modifier]

Bonjour Roger
PErsonnellement, je filme en HDV mais j’exporte de la camera vers mon G5 en DV720, du coup c’est tres re-travaillable, ca reste assez propre pour un DVD et il me restera toujours mes sources d’origine sur bande en cas de besoin (5,- la K7 et je ne jette jamais rien).
Bon, faut que je trouve comment ecrire un article pour Cuk, maintenant: Je n’ai toujours pas compris si il y avait une interface dediee ou si je devais pondre du acHTeuMeuLeuh.

@ Work || @ Home

7)
macman
, le 08.11.2005 à 10:13
[modifier]

Les formats HD et leurs caractéristiques et bande passantes.
(MBps = MégaOctets par seconde)

HDV
4:2:0 8-bit
3.6MBps

DVCPRO HD
4:2:2 8-bit
5.8MBps à 14MBps

Uncompressed HD
4:2:2 8- and 10-bit
720p 24fps 46MBps
720p 30fps 50MBps
720p 60fps 100MBps
1080 24p (8-bit) 98MBps
1080i (8-bit) 120MBps
1080 24p (10-bit) 110MBps
1080i (10-bit) 165MBps

Pour rappel pour le SD:

MiniDV, DVCAM, DVCPRO 3.6MBps
DVCPRO 50 7.7MBps
Uncompressed SD (8-bit) 20MBps
Uncompressed SD (10-bit) 27MBps

A+
Macman

8)
Inconnu
, le 08.11.2005 à 10:23
[modifier]

Mon père va normalement faire l’acquisition ce mois ci d’une Sony FC1. Je verrais ce que ca donne sur mon Bi Pro 1,4GHZ et ses 1,5Go de RAM. Que le rendering soit long ne me géne pas, je lance le calcul le soir et je récupére le fichier rendu le lendemain (ou le surlendemain :). Par contre si l’editing lui même est galére et que ca rame trop, j’attendrais quelques années de plus.

9)
Inconnu
, le 08.11.2005 à 10:53
[modifier]

Bonjour Renaud
Ilne faudra pas coller trop d’effets sur ta video car la preview est tres gourmande, je m’en suis apercu en montant un clip « Bollywood » avec mon HC1.
Je note au passage que FCEHD refuse la preview d’effets genre LiveType si la video n’est pas zoomee a 100% et ce, sur un G5, c’est dire s’il economise les bouts de chandelles niveau CPU… d’autant plus que je downgrade le hdv en dv. Je pense donc que tu devras « attendre » vant de pouvoir bosser directement sur du HD.

@ Work || @ Home

10)
Roger Baudet
, le 08.11.2005 à 11:10
[modifier]

Ouaaah, merci Macman,
Ton tableau est le résumé qu’il me manquait pour des cours que je donne à des futurs pros du son !
Cuk, c’est vraiment utile !

11)
noliv
, le 08.11.2005 à 11:13
[modifier]

Merci pour toutes ces infos sur le HD. Je me demande par contre ce que signifient tous ces 4:2:2, 4:2:0 et 4:1:1.
S’agit-il comme pour le format JPEG de regroupements de pixels plus ou moins gros selon les couches de couleurs (on dégrade de façon importante les couches pour lesquelles l’oeil à plus de difficultés à percevoir les nuances…) ?

Si quelqu’un a un lien vers un site expliquant tout ceci, je suis prenneur, merci! :)

12)
Inconnu
, le 08.11.2005 à 11:27
[modifier]

A Droopy : Je suis bien d’accord avec toi. Quand je parlais de « taille de cassette » je parlais de leur fragilité. Eh oui!… Dans la Mini dv, tout est mini! De l’épaisseur de la bande aux tailles de mécanismes!

A Roger : Si tu cherches des documents pédagogiques pour la vidéo, tu peux aller ici :
http://www.zeropoint.fr/Conceptionsdumontage.htm

Dan

15)
Inconnu
, le 08.11.2005 à 11:58
[modifier]

Mirko,

comment comparerais tu la qualité en mode DV de ton FC1 par rapport à de la DV traditionnel?
J’ai fait le saut il y a 2 ans pour un 3CCD (un Pana MX 500) et je cherche quelque chose d’encore mieux sans forcément la HD. Sans y mettre 4000 euros car c’est pour un usage totalement amateur (films de vacances).

16)
Inconnu
, le 08.11.2005 à 13:05
[modifier]

Renaud,
J’aurais du mal a comparer mais pour avoir monte des films DV de 2 camescopes differents, je dirais que le HC1 peche dans l’obscurite… il semble egalement que ses couleurs ne soient aussi vives que celles du tri-ccd semi-pro d’une amie.
maintenant, les retouches effectuees avec final cut pro se sont averees tres propres (colorimetrie, gamma, contraste) alors que retoucher ce qui sortait de son ccd a elle m’a sembler « baver » un peu plus.
donc, le resultat immediat me semble moins beau mais plus facile a restaurer.

@ Work || @ Home

17)
Roger Baudet
, le 08.11.2005 à 13:07
[modifier]

A Daniel, merci pour tes liens. Tu pourrais également préparer les cours à ma place ;-)

Pour Renaud, le capteur n’est qu’un élément parmi d’autres.
L’objectif reste, comme en photo, un élément fondamental.
Autre point, le poids (plus c’est lourd et plus c’est stable) et les
accès aux positions « manuelles ». Donc, si tu aimes ta tri-CCD, garde là, sinon, achète ma Canon XM2 qui est à vendre ;-)

18)
Inconnu
, le 08.11.2005 à 13:43
[modifier]

Je pense sincèrement que la PD 150 ou la 170 Sony ont encore de beaux jours devant elles. En tout cas, je les surveillerais sur le marché de l’occasion car le point fort du HDV, c’est le format, pas forcément les caméras elles mêmes. En attendant que ça se démocratise un peu…

Dan

19)
dzo
, le 08.11.2005 à 19:13
[modifier]

Les projectionnistes ont encore de belles années devant eux. L’arrivée du numérique nous donne pour le moment plus de travail que le 35mm, sans compter tous les problèmes techniques et l’incompatibilité avec certains équipements (vive les licences, vive dts!).
Et nous ne sommes qu’au début, pour l’instant il n’y a que la publicité qui est projetée en numérique et avec une résolution SD.
L’année prochaine, cinq salles suisses seront équipées avec des projecteurs 2K, mais je vous en reparlerais après la démonstration qui à lieu le mois prochain en Suisse romande (dans mon cinéma en plus!).

20)
macman
, le 09.11.2005 à 01:21
[modifier]

De rien Roger, pour info, mes sources sont:

http://www.apple.com/xsan/videoworkflow.html
http://www.apple.com/finalcutstudio/finalcutpro/editanything.html

;-)

Et sur: http://hdnow.blogspot.com/

Problématiques diverses liées au HDV :

– perte de la connaissance de ce qui est enregistré réellement sur la bande
– combien de pixel / ligne ? 960 (capteur) -> 1440 (bande) -> 1920 (signal HD)
– anamorphose et/ou interpolation ?
– passage de 960 à 1440 par décalage d’un 1/2 pixel (voir note ci-dessous)
– PB de la compression MPEG2 => artifacts bien visibles
– montage HDV : problème de la compression MPEG-2 (GOP de 6 en 720, 15 (9 ?) en 1080)
– HD= 5.5 fois l’information de la SD
=> le HDV n’est donc pas l’équivalent du DV pour la HD (c’est plutôt le VHS de la HD ;-)

– process de Jean-Yves avec FCP 4.5: recopie du stream HDV avec dvhscap, puis conversion en DVCPRO 100 HD pour montage avec mpegstreamclip
– avec FCP 5 : montage natif en HDV puis sortie via DeckLink HD vers HDCAM

Note : une explication (en anglais) de la technique utilisée est assez bien expliquée sur cette page : http://videosystems.com/e-newsletters/HDVatWork_12_13_04/ En voici un extrait : « If all three CCDs were aligned, the output would be 960 pixels per line. By offsetting the green CCD one-half element spacing from the red and blue CCDs, a source of additional luminance information is created. By combining output from all three CCDs, horizontal resolution is increased by 150 percent. And indeed, when 960 is multiplied by 1.5, the result is 1440. “Pixel shift” is the key to understanding how CCDS that don’t naturally provide 1440 or 1920 pixels can provide 1080i video. »

Problématique de la visualisation de la HD pendant le montage :

– une solution utilisée est de travailler directement sur un moniteur LCD ou Plasma TV 42″ en 720p natif.
– problématique des écrans qui travaillent uniquement en 8 voire 6 bits (sony) en interne => effets de seuil (postérisation)
– conversion de format / étalonnage différent entre la SD et la HD
– utilisation de moniteurs infos (type cinema display apple) avec des boitiers de conversion HD -> DVI (qui incluent des tables de conversion pour compenser les défauts de l’écran)
– solution e-cinéma systems

A+
Macman