Profitez des offres Memoirevive.ch!
L’ADSL, Internet, la vie et nous

Aujourd'hui, je dois vous présenter l'humeur qui a été la plus difficile à écrire de ma vie (ok, ça fait à peine 2 ans que j'écris ici, mais ça ne change rien).

En effet, le sujet du jour n'est pas seulement dense et compliqué, mais il est surtout personnel parce que c'est un univers que je connais très bien puisque les 10 dernières années de ma vie ont été dédiées à cet environnement (les télécoms).

De plus, cette humeur n'a pas d'image… de quoi mourir d'ennui!

Petite mise au point

Il y a quelques semaines (mois?), je me suis excité sur notre forum contre un je ne sais combientième individu qui se plaignait du prix des connexions à large bande en Suisse par rapport aux équivalents français (mais étrangement sans considérer le reste du monde).

Je m'étais énervé pour plusieurs raisons que je ne développerai pas ici parce que j'ai de la peine à rester tranquille quand je dois convaincre les idiots et ignorants.

Ce qui m'agace au plus haut point, c'est que les gens passent plus de temps à se plaindre qu'à essayer de comprendre. C'est humain j'imagine.

Petit (ou grand) historique

Alors voilà, il y a environ 10 ans, tout le monde s'emmerdait sur la planète. Les suicides étaient plus nombreux que les matchs de foot, les maris volages et les femmes infidèles peuplaient cette terre et l'injustice régnait en maître.

Mais autour de 1995, quelque chose allait changer ça, la population mondiale entendait de plus en plus parler d'un truc bizarre.

Un truc dingue, un machin qui allait tous nous mettre d'accord! Un truc qui allait, si on l'utilisait tous, rétablir la justice et le commerce équitable sur l'ensemble de la planète. Ce truc dingue avait un nom: Internet.

Mais pour pouvoir réaliser cette "allégorie", il fallait se connecter à la toile et ça, eh bien c'était le début des problèmes.

En Suisse, on a tout de suite eu la possibilité de le faire au niveau national avec des connexions dites "dial-up", c'est-à-dire des connexions au travers d'une ligne commutée (ou "RTC" pour Réseau Téléphonique Commuté, plus communément appelé le téléphone).

Bon, c'est clair que pour pouvoir accéder au réseau des réseaux, on devait s'acquitter d'une somme mensuelle d'environ CHF 49.50 par mois. On devait aussi payer ses communications et acheter un modem CHF 399 qui nous permettait de nous connecter à la vitesse faramineuse de 28.8 Kbit/s (ou norme V34).

Une fois tous ces éléments réunis, on pouvait plus ou moins surfer sur nos Mac avec la version 1.1N de Netscape. C'était 1995.

Dans la même période, la norme V34bis sortait avec ses 33.6 Kbit/s et nous permettait d'augmenter notre vitesse de connexion de 16%… mais il fallait racheter un modem (ou pour certains, flasher l'EPROM).

Puis, entre 1997 et 1998, les normes X2 et V90 sont apparues qui permettaient d'atteindre 56 Kbit/s théoriques (soit +66%) si on achetait un nouveau modem (toujours autour des CHF 300).

En l'espace de 3 ans, on avait tout de même déjà doublé la bande passante, ce n'était pas rien si on comparait cette technologie avec d'autres…

C'est aussi en 1998 que Swisscom offre ses premiers services sur ISDN (ou RNIS pour nos camarades français, commercialisé sous le nom Numéris) et là, c'est presque le délire si on veut bien s'équiper d'un nouveau modem qui fonctionne à 64 Kbit/s. Cette vitesse n'était pas seulement meilleure de 9% comparé à la norme V90 puisque grâce aux meilleurs taux de compressions, une utilisation maximale de la "largeur de bande" et enfin, une connexion quasi instantanée nous faisait bénéficier d'une liaison qu'on aurait presque pu qualifier de "géniale". De plus, pour ceux qui n'avaient pas peur des frais de communications, on pouvait même ouvrir 2 canaux et atteindre les 128 Kbit/s!!! Presque 4 fois plus rapide que 3 ans auparavant!

Et puis 1998/1999 arriva avec son lot (wagons!) de personnes qui avaient, c'est sûr, besoins d'être connectés à Internet.

A l'époque, le marché était dominé par le produit HighWay qui était proposé par Bluewin, une filliale détenue à 100% par notre opérateur historique Swisscom. Pour CHF 25 par mois plus les communications, on pouvait accéder à ce monde fantastique et sans limite qu'on appelle Internet avec n'importe quel modem à commutation (dial-up).

Mais cette année-là, quelque chose est venu casser la machine Swisscom (enfin, Bluewin). Sunrise, qui n'arrivait pas attirer autant de nouveaux clients que prévu, a lancé une offre imbattable: l'accès à Internet sans abonnement ou "gratuit" (enfin, rien n'est gratuit, on paye le service au travers des frais de communication).

En d'autres mots, un accès à Internet gratuit à l'exception des communications. L'objectif de Sunrise était simple: l'entreprise souhaitait surtout attirer le trafic "téléphonique" de la connexion à Internet au travers d'une présélection sur elle et non sur l'opérateur historique Swisscom.

Très vite, les revenus de Swisscom pour le trafic fondent et passent de pratiquement CHF 10 millions par mois à CHF 2 millions.

Pour Bluewin/Swisscom c'est la douche froide et malgré les affirmations de M. Jacques Bettex (le porte-parole de Swisscom) au journal télévisé du soir, le duo devra s'adapter au marché! Dès avril 1999, Bluewin propose également le nouveau service d'accès à Internet FreeWay gratuit mais toujours avec les communications payantes.

Alors voilà, 4 ans après son introduction auprès du grand public, on peut faire un premier constat: l'abonnement est devenu gratuit et on surfe 3 à 4 fois plus vite.

Toutefois, dans le même temps, Netscape avec sa version 4 et Internet Explorer 5.0 permettaient d'enrichir les sites web à l'infini et ça se ressentait quand on surfait!

En gros, surfer sur le web à cette époque, c'était sympa mais perdre sa connexion toutes les 15 minutes, attendre des plombes que la page se charge et se demander à combien se montera la note de téléphone à la fin du mois devenait vraiment pénible. D'autant que la lenteur des ordinateurs et navigateurs de l'époque ajoutait à la durée payante de connexion.

De plus, le tandem Bluewin/Swisscom commence à se faire du souci parce qu'on entend de plus en plus parler de l'accès à Internet par le câble. Ce dernier est plus cher mais permet de meilleurs débits pour des coûts fixes. Dans certaines régions où l'accès à Internet par câble est disponible, Swisscom à des taux de pénétration 3 fois moins élevés.

Dès 1999, Swisscom lance en secret des tests sur Zurich et Genève dans le but de préparer le lancement d'un très gros produit de masse: l'Asymmetric Digital Subscriber Line (ADSL)! Ce sera le premier produit large bande de la marque proposé au niveau national.

Le produit sera lancé par Bluewin en octobre 2000 dans seulement 7 villes (Zurich, Genève, Bâle, Berne, Lausanne, Lucerne et Saint-Gall). Puis, de 2001 à 2003, pratiquement toutes les villes et villages de Suisse seront raccordables avec les produits ADSL de Swisscom.

Le seul bémol c'est le prix, puisque le plus petit service (BroadWay Light) coûte CHF 139 par mois pour un débit de 256/64 Kbit/s. Bien sûr, il faut aussi ajouter les frais d'installation de CHF 795 à 955 selon son installation téléphonique! De plus, l'offre est limitée à un transfert maximal de 750 MBytes par mois!

Bon, si on fait un constat simple, on peut tout de même surfer 4 fois plus vite qu'un an plus tôt et ce, pour une somme forfaitaire.

Avec un prix aussi élevé, Swisscom cherche surtout à ne pas créer une demande qu'elle n'arrivera pas à satisfaire, mais quand 6 mois plus tard (mars 2001) elle baisse ses tarifs pour être concurrentielle avec les produits de Cablecom et lance une énorme campagne de pub, c'est la cohue.

Le BroadWay Light (256/64 Kbit/s) passe à CHF 64 par mois et n'est plus disponible dans 7 villes seulement, mais 35! L'effet est monstrueux et Bluewin affiche dans certains cas jusqu'à 6 mois de retard dans les commandes (je ne parle même pas de l'accessibilité de la HelpDesk).

Et puis c'est la guerre des prix avec l'entreprise Cablecom qui elle aussi propose des accès permanents concurrentiels à Internet à large bande sur le câble.

En vrac, on notera encore en février 2002 une baisse de l'abonnement BroadWay Light de CHF 64 à 49 ainsi que pour le BroadWay ADSL de CHF 94 à 79 (contre CHF 229 par mois lors de son introduction il y a 18 mois).

Puis, en juillet 2003, toujours sous la pression des produits Cablecom, Bluewin offre plus pour moins cher… En gros, les abonnements changent de noms et deviennent BroadWay ADSL 300 (pour un débit de 300/50 Kbit/s et CHF 49 par mois) et BroadWay ADSL 600 (pour un débit de 600/100 Kbit/s et CHF 79 par mois).

Encore une fois, en moins de 18 mois, les opérateurs qui offrent un accès à Internet "large bande" réduisent encore les prix et augmentent les débits.

Mais voilà, pour la première fois de son histoire, Swisscom va être attaquée par plus fort que lui: Cablecom.

En effet, en juillet 2003, c'est Cablecom (société presque morte selon la presse) qui lance les hostilités avec un pavé dans la marre et son produit Hispeed! En gros, les débits montants doublent pour le même prix puisque l'Hispeed 300 (300/100 Kbit/s) est vendu CHF 64 par mois, modem inclus.

Bluewin (ou plutôt Swisscom) ne se laisse pas faire et dans les jours qui suivent, annonce un "alignement" des prix/prestations.

Mais Cablecom ne veut pas en rester là et ne s'en laisse pas compter. En novembre, elle réplique avec une annonce qui laissera le tandem Swisscom/Bluewin sur le carreau.

En résumé, encore un doublement de la bande passante descendante pour le même prix. L'Hispeed 300 (300/100 Kbit/s) est proposé à CHF 45 par mois, modem inclus.

Swisscom essaiera de répliquer quelques semaines plus tard en promettant de meilleurs services dès février 2004, mais leur réseau est au maximum de ses capacités et ils n'arriveront pas à s'aligner ou faire mieux.

Depuis, il y a un certain statu quo… qui ne durera pas.

Pour résumer tout ce bordel (vous êtes encore là?), j'ai fait un tableau récapitulatif:

Quand et qui Download / Upload / Prix-mois
Vitesses en Kbit/s
1994, différents opérateurs dial-up 28.8 / 28.8 / CHF 49.50
1995, différents opérateurs dial-up 33.6 / 33.6 / CHF 49.50
1997, différents opérateurs dial-up 56 / 56 / CHF 39.50
1997, premiers opérateurs câblés (CATV) 128 / 64 / CHF 75
1998, différents opérateurs dial-up 64 (128) / 64 (128) / CHF 25
Mars 1999, Swisscom baisse ses prix 64 (128) / 64 (128) / CHF 16.90
Octobre 2000, Swisscom lance l'ADSL 256 / 64 / CHF 139
Février 2001, Swisscom baisse ses prix 256 / 64 / CHF 64
Mars 2002, Swisscom baisse ses prix 256 / 64 / CHF 49
Mai 2002, Cablecom a de nouveaux services 256 / 64 / CHF 64*
Juillet 2003, Cablecom change ses services 300 / 100 / CHF 64*
Juillet 2003, Swisscom change ses services 300 / 64 / CHF 49
Novembre 2003, Cablecom change ses services 600 / 100 / CHF 45
Décembre 2003, Swisscom change ses services 600 / 100 / CHF 49

* Inclut le modem, qui doit être additionné chez Swisscom.

On dit que la Suisse est un pays calme. Aujourd'hui encore, Cablecom propose des services plus attractifs que Swisscom, surtout avec son dernier produit Hispeed 6000/600 pour CHF 95 par mois: 6 Mbit/s en descente (download) et 600 Kbit/s en montée (upload)!

Le marché en Suisse aujourd'hui

Aujourd'hui, la Suisse compte un peu plus de 1.4 millions de clients "large bande" qui se connectent pour deux tiers au travers de l'ADSL et le tiers restant via le câble.

C'est au travers des fils téléphoniques que Swisscom domine le marché. La société n'offre pas seulement ce "produit" à Bluewin (sa filiale), mais à tous les autres opérateurs! Que ce soit Sunrise, Tele2, VTX, etc. tous doivent passer par la plateforme Broadband Connectivity Service (BBCS) de l'unité Wholesale de Swisscom s'ils veulent proposer de l'ADSL.

Et ça ne devrait pas trop bouger puisque le Parlement vient de refuser la libération du "last mile" (dernier kilomètre) et a transféré le dossier (la patate chaude on va dire) au Conseil des Etats.

Depuis 10 ans qu'Internet est disponible au grand public, le taux de pénétration est bon (environ 30%) mais pas extraordinaire si on le compare par exemple à la téléphonie mobile. Dans ce secteur-là, on est passé de quelque chose comme 10% de la population équipée en 1995 à 100% en 2003 déjà.

Les prix et le futur…

Alors voilà, j'aborde le point le plus difficile pour certains: l'offre d'aujourd'hui et les prix comparés à la France!

Ah, la France. Ses grèves, ses fromages, ses luttes politiques, ses vins et surtout, toujours selon certains, ses accès à Internet!

Sauf erreur de ma part, tous les détracteurs du marché des télécoms suisses se réfèrent toujours aux offres françaises pour dire qu'en substance, on nous tond, qu'on nous arnaque, que c'est un braquage organisé, que la Suisse est un pays où les opérateurs font ce qu'ils veulent (soit pas grand chose) et que tout est trop cher.

Si vous le voulez bien et que vous êtes prêts à ouvrir vos oreilles à autre chose que la théorie du complot généralisé, j'aimerais un peu expliquer pourquoi, pour certains, le marché des télécoms suisses paraît trop onéreux et pas assez performant. Mon argumentation tiendra sur 3 points:

A. Tout d'abord, ce qui est commun chez ceux qui se plaignent tout le temps, c'est qu'ils parlent du marché français et aucun autre. Bien sûr, c'est lié à notre position géographique et linguistique (pas sûr qu'en Suisse allemande on retrouve autant d'allusions aux télécoms françaises) mais il faut aussi préciser que la France est, sur le plan national, le premier pays au monde (avec certains pays asiatiques) à offrir la combinaison téléphonie, Internet et TV à un coût aussi bas avec des performances aussi élevées.

Ce simple constat devrait déjà en faire réfléchir plus d'un. Ce n'est pas seulement la Suisse qui est en "retard" comparée à la France, mais c'est le monde entier.

Par conséquent, il semble évident que le marché français bénéficie d'un environnement particulier tant au niveau technique qu'économique (j'y reviens après).

B. Beaucoup de personnes éludent les coûts de la vie. En Suisse, ce détail a une importance fondamentale dans les coûts liés à des services.

Par "services", j'entends un produit ou une prestation qui bénéficie de la valeur ajoutée d'un être humain local (je ne parle pas du chinois qui travaille à 50 euros par mois à l'autre bout de la planète). Pour information, le salaire moyen en Suisse est de CHF 4'733 nets par mois.

À titre de comparaison, le salaire net moyen d'un Français se situait à 1'811 euros par mois en 2003. Pour ceux qui ont oublié leurs maths, le salaire suisse est 70% plus élevé! Ca n'explique pas tout, mais ce point ne peut pas être occulté dans l'équation.

J'ai déjà posé la question plusieurs fois mais personne n'a pu y répondre: citez-moi un service qui est meilleur marché en Suisse qu'en France?

Si on pousse un peu plus loin cette comparaison primaire aux services de télécoms, pourquoi ne pas le faire pour d'autres services? Pensez-vous que votre garagiste en Suisse est moins cher qu'un garagiste français? Pensez-vous qu'un boulanger en Suisse est moins cher qu'un boulanger français? Pensez-vous qu'un ingénieur en Suisse est moins cher qu'un ingénieur français? Etc.

Ce second constat repose sur un point général: la Suisse a des services qui sont plus chers qu'en France, c'est un fait établi. Souhaiteriez-vous avoir un salaire français et ainsi bénéficier de services à prix égaux?

C. Enfin, on aborde une des raisons principales qui font qu'on n'a pas les mêmes produits en Suisse qu'en France en termes d'ADSL.

C'est une histoire peu connue mais qui a une importance fondamentale.

Bien que la libéralisation des télécoms soit intervenue pratiquement en même temps en Suisse et en France, les réseaux ont eux été construits à des périodes très différentes.

Alors que la Suisse et d'autres pays (USA notamment) comprennent que la téléphonie sera une technologie extrêmement importante dès 1890, la France attendra la seconde guerre mondiale pour comprendre l'importance de ce moyen de communication et le développer (bien que les PTT français soient créés en 1925 et 1920 pour la Suisse).

Ce retard a une incidence très forte sur l'architecture des lignes téléphoniques entre la France et la Suisse. Alors qu'en 1948 la Suisse compte déjà 500'000 abonnés téléphoniques sur 4.5 millions d'habitants (1 sur 9), la France a à peine 1.4 million de lignes pour 41.5 millions d'habitants en 1950, soit 1 pour 29! Et je ne parle même pas du temps d'attente moyen pour obtenir un téléphone dans les années 70 en France: environ 16 mois!

Ce n'est qu'à partir des années 70 que l'état français a commencé d'importants travaux et investissements dans le but de développer massivement le réseau téléphonique français via sept plans majeurs qui ont coûté plus de 120 milliards de Francs français (environ 40 milliards de CHF!)

Ces éléments peuvent paraître secondaires et pourtant, ils ont un point commun déterminant! En effet, plus une nation a construit tard son réseau téléphonique, plus il a eu l'intelligence de faire de petites "zones de couverture".

Qu'est-ce que j'entends par petite zone de couverture?

En fait, vous vous en doutez j'espère, votre prise téléphonique à Genève n'est pas directement connectée à 157 kilomètres de là à Berne par exemple (et pour ceux qui se demandent, c'est la même chose en France, votre câble téléphonique ne va pas de Montpellier à Paris sur 750 kilomètres)!

Tout d'abord, votre prise est reliée au caisson d'introduction Swisscom (à la cave généralement). De ce caisson, les fils de cuivre rejoignent un répartiteur de quartier et, enfin, le central de quartier. Normalement, c'est là que se trouvent les premiers équipements actifs qui permettent à votre modem DSL (ou autre) de vous connecter au réseau de votre opérateur.

C'est un peu plus complexe, mais je résume.

Donc, en gros, il y a une distance variable entre votre modem à la maison et le central de quartier Swisscom et c'est là qu'est le problème.

En effet, alors que les réseaux aux Etats-Unis et en Suisse ont été développés très tôt sur de grandes distances entre le central et l'abonné, la France, tout comme certains pays asiatiques, a construit un réseau beaucoup plus dense. Alors que le dernier kilomètre a été libéralisé il y a plus de 20 ans aux Etats-Unis, personne ne parle des services d'accès Internet offerts là-bas… Et pour cause! Ils ont plus ou moins les mêmes performances et les mêmes prix que nos services suisses! Peut-être que quelqu'un va me dire que le marché américain n'est pas très compétitif? Ben voyons.

Alors qu'en Suisse on peut avoir jusqu'à 8 kilomètres entre un client et le central, en France cette distance dépasse rarement les 3 ou 4 kilomètres.

Ce détail peut sembler anodin, mais ça fait toute la différence quand on parle d'une modulation électrique qui doit parcourir deux fils téléphoniques sur une certaine distance et avec une certaine intensité.

Je ne rentrerai pas dans les détails (y a les commentaires si jamais) mais en gros, plus la distance est grande et qu'on augmente la puissance pour parcourir cette distance, plus on développe un problème de diaphonie qui peut rendre la connexion inopérante.

Bien sûr, ce problème ne se pose pas sur de courtes distances (moins de 2 kilomètres), mais au-delà.

Mais c'est nul, je veux surfer plus vite! Que fait Swisscom?

Oui, oui, je vois, votre problème est vital.

En gros, il y a trois raisons principales qui font que les choses ne bougent pas trop:

A. Swisscom détient directement et indirectement plus de 950'000 clients ADSL, c'est plus de 70% du marché (+44% comparé à la même période l'an dernier). Le rouleau compresseur publicitaire Bluewin fait bien son travail puisque la marque a 605 mille clients contre 345 mille pour la concurrence… Comme on peut le voir, les clients continuent d'affluer, alors pourquoi se presser?

B. Bien sûr, Swisscom ne dort pas sur ses lauriers et est déjà aujourd'hui en train d'évaluer de nouvelles solutions DSL. Toutefois, les problèmes techniques cités plus haut sont un obstacle important et la technologie seule ne permettra pas de résoudre tous les problèmes surtout si Swisscom veut offrir ses nouveaux services sur tout le territoire (je pense à la TV par DSL notamment, pas nécessairement à l'ADSL2 ou ADSL+ ou VDSL).

C. Aujourd'hui, aucun service (légal, je précise) sur Internet ne demande des bandes passantes de 10 ou 100 Mbit/s. De fait, il n'y a pas vraiment de besoin pour des services "ultra-rapides".

Dans le but d'offrir tous ses nouveaux services ailleurs que dans les centres urbains et économiques, Swisscom devra effectuer d'importants travaux au sein de son réseau "téléphonique" historique sur l'ensemble du territoire.

On parle de centaines de millions de CHF de travaux pour adapter certaines régions à ces nouvelles vitesses.

Conclusions

Alors voilà, pour beaucoup, les télécoms en Suisse c'est l'arnaque, une pompe à fric qui tond tous les jours les pauvres clients.

Si on pouvait outrepasser l'émotionnel, on se rendrait compte que nous ne sommes pas si mal lotis que ça, qu'une concurrence existe, que les prix baissent et que les performances augmentent.

Il paraît évident que le mouvement va se poursuivre même si cela ne se produit pas aussi rapidement que certains le souhaiteraient.

Swisscom devra investir ne serait-ce que pour déployer sa télévision au travers d'Internet sur le plan national et Cablecom continuera d'être son plus grand concurrent.

Enfin, il existe une jolie hypocrisie chez ceux qui se plaignent le plus.

Est-ce que les débits actuels sont suffisants pour les services disponibles? Je suis convaincu que oui.

A l'époque des connexions à 28.8 ou 64 Kbit/s, tout se traînait et l'expérience Internet s'apparentait plus à des séances de "patience" qu'à la découverte de nouveaux horizons de connaissances, de jeux ou d'informations.

Mais aujourd'hui, une connexion à 600 ou 1'024 Kbit/s permet à 99.9% des utilisateurs de profiter pleinement d'Internet et des milliards d'informations qui s'y trouvent.

Aujourd'hui, il faut savoir qu'environ 10% des utilisateurs consomment en moyenne 50% de la bande passante des principaux opérateurs.

Qu'est-ce que ça veut dire? Est-ce qu'il serait possible que tous les patchs, mises à jour et définitions de virus occupent autant de bande passante pour 10% des utilisateurs?

Je ne le pense pas et franchement, je ne serais pas surpris de retrouver chez ceux qui se plaignent le plus quelques dizaines de GBytes partagés au travers d'un système Peer to Peer ou BitTorrent. Pour ces gens, forcément, ça ne va jamais assez vite.

Personnellement, je ne pense pas qu'offrir du 100 Mbit/s symétrique à CHF 9.90 à ces utilisateurs pour partager de la musique, des films ou des applications soit vraiment l'avenir d'Internet.

T

101 commentaires
1)
Guillôme
, le 24.10.2005 à 00:30
[modifier]

TTT, j’aime bien ton argumentation et ton explication de la différence France/Suisse,

Par contre, là où je ne suis plus d’accord c’est quand tu sors l’argument :
« C. Aujourd’hui, aucun service (légal, je précise) sur Internet ne demande des bandes passantes de 10 ou 100 Mbit/s. De fait, il n’y a pas vraiment de besoin pour des services « ultra-rapides ». »

Personnellement, je pense que ce n’est pas la demande qui crée l’offre mais bien l’inverse ;)

De plus, les possibiités offertes par du haut débit (100Mbps) ou du trés haut débit (1Gbps) sont géniales et ce de façon légale.
Un ami au japon qui dispose du 100Mbps peut par exemple, louer des films par internet pour les regarder sur son projecteur ;)

Et puis, libérer la bande passante pour les messageries serait clairement un plus! On se croit à la préhistoire de l’internet actuellement avec des passerelles SMTP limitées à 5 ou 10 Mo! Résultat, envoyer des photos par mail est souvent la galère (et je ne parle même pas de vidéo).

Bref, vive le progrès, vive la hausse du débit pour permettre de nouvelles applications… Ne tombons pas dans le piège « ça sert à rien! »

Par contre, arrêtons de nous plaindre, c’est trop cher, ça va pas assez vite… Effectivement, ça avance très vite et les prix en Europe sont pas cher comparé au niveau de vie… :)

2)
PhilSim
, le 24.10.2005 à 00:38
[modifier]

C’est vrai que la vitesse de téléchargement de 600 Kbits/s me semble suffisant pour l’usager « standard » que je suis. Par contre, c’est la vitesse d' »upload » qui me paraît nettement trop lente et ne permet pas d’utiliser (commodément) internet pour une solution de sauvegarde « hors les murs ».

3)
ToTheEnd
, le 24.10.2005 à 00:52
[modifier]

guillôme: bon, avant d’aller me coucher, je réponds à cette première « ânerie » avant qu’il y en ait 100 comme ça!

Tout d’abord, c’est bien la demande qui crée l’offre… sinon tu vas toujours croire le Marketing quand il te dira: « C’est le produit qu’il vous faut! » Tu achèteras sans autre?

Tout d’abord, le service tel que tu le décris n’existe pas pour la simple et bonne raison que le problème se trouve côté serveur. De plus, il faudrait déjà avoir une sacrée bécane « client » pour digérer une ligne à 100 Mbit/s (dans les faits, elle serait à genou), alors 1 Gbit/s, c’est juste du rêve et de la bêtise pure (c’est pas parce que Mac est vendu avec des interfaces 1 Gbit/s depuis des années que ça suit). Enfin, pour avoir une image de bonne qualité TV (625 lignes), un stream de 2 à 3 Mbit/s est suffisant… pas besoin de 100 Mbit/s!

Le propre d’SMTP, c’est bien de gérer des mails d’une façon très simple… c’est pas du FTP. Tu confonds 2 applications qui ont des objectifs très différents. Je ne vois pas le rapport avec la taille des mails et de ta ligne…

Bref, hausse du débit oui, mais pour quelles applications légales?

T

4)
G4Beige
, le 24.10.2005 à 00:53
[modifier]

Personnellement, je travaille régulièrement avec de gros documents à transférer : photos pour des articles de presse, mais aussi sons à envoyer à la radio, voire à un collègue pour travail…

Ce qui me désole, ce n’est pas de ne pas avoir un taux faramineux de download ou d’upload… le peer-to-peer chez moi, c’est banni.

C’est vrai qu’on en veut toujours plus (à l’époque, je trouvais que surfer en RNIS (64kb/s) c’était le top……

Maintenant ma connexion câble, je la trouve super lente…

Le vrai problème, ce n’est pas tellement la capacité de la ligne, mais la surcharge des réseaux, entre le peer-to-peer, le spamm, les virus, une partie non négligeable de la bande passante de chaque FAI est utilisée, comme ces derniers payent leur connexion sur un autre fournisseur à la quantité de donnée échangée, c’est normal qu’ils essayent de réduire au maximum la quantité de données échangées….

Il y a certes certains abonnements offrant un meilleur ratio upload/download, mais leur prix prohibitif décourage beaucoup d’utilisateurs…

C’est évident que la Suisse n’est pas (hormis quelques grandes villes) un marché super intéressant… La densité de population moyenne est fort basse comparé à d’autre pays, donc le coût par habitant est plus élevé si on veut garantir une égalité de traitement à tout le monde. Il faut tirer plus de lignes, avoir plus de centraux…..

Mais ce que je reproche à ces FAI, c’est de limiter la vitesse pour tout le monde, indépendemment des raisons techniques, les prix seront toujours plus élevés qu’en France pour un service égal, mais ils pourraient avoir des offres correctes pour ce prix, un tarif PME en somme…

Il n’y a aucune raison technique pour limiter l’upload aussi bas, surtout pour les cablo-opérateurs, c’est uniquement pour contrer le peer-to-peer, alors pourquoi ne pas offrir une meilleure bande passante pour l’upload avec une limitation sur la quantité de données par mois, par exemple pour certains ?

5)
G4Beige
, le 24.10.2005 à 01:00
[modifier]

Ben vi TTE, rien à foutre d’une connexion internet supérieure à ce que je peux envoyer en local, mais par contre une bonne connexion 1024/1024, voire 1024/512kbps serait déjà bien….

Quant aux limitations techniques dues à la distance, je veux bien, mais pourquoi ne pas offrir d’autres solutions aux abonnés dans les zones concernées, voire d’annoncer un planning sur les nouvelles solutions ?

Ca permettrait aussi de rassurer les clients: l’an prochain, je pourrai avoir accès au Xdsl….

6)
FT'e
, le 24.10.2005 à 01:19
[modifier]

« C. Aujourd’hui, aucun service (légal, je précise) sur Internet ne demande des bandes passantes de 10 ou 100 Mbit/s. De fait, il n’y a pas vraiment de besoin pour des services « ultra-rapides ». »

Mvouais. Ma petite entreprise a une connection 1200/200. Téléphonie IP, visiophonie, documentations en ligne… Ça va. Petit serveur d’entreprise type mail/web et extranet, c’est limite (upload trop faible, solutions 1200/500 ou 2400/500 pas justifiables dans le budget mensuel). Visioconférences, ça commence à coincer sévèrement. Backups distants : ça pédale plusieurs heures toutes les nuits et le weekend 24h/24.

Tout ceci est totalement et complètement légal.

Un iTunes Music Store proposant de la musique qualité CD sans compression destructive, ça serait pas bien ? Ou proposant la qualité DVD-Audio tant qu’on y est ! Ok, le problème est aussi côté fournisseur (il faut stocker et transmettre toutes ces données…).

J’ai eu utilisé également des ordinateurs distants en VPN pour de lourdes compilations pouvant prendre plusieurs heures sur une pourtant grosse machine.

Pourquoi le commun des mortels ne pourrait pas partager avec sa famille les dernières images du bébé qui s’essaye pour la première fois à la marche, en direct sur Internet ? Ceci en commentant les images en direct, en visioconférence ?

Et les photographes numériques de l’assistance seraient certainement bien contents si ça ne prenait pas des heures pour pousser les photos de plus en plus pleines de pixels chez le labo online. Je mets en gros 3 heures pour pousser 50 images à tirer.

Il y a beaucoup de services (légaux) qui ne demandent qu’à se développer, et qui ne le font pas parce que la bande passante moyenne est trop faible.

C’est mon avis rien qu’à moi.

Mais ça va évoluer. On est un peu lents en Suisse, il n’y a pas le feu au lac.

7)
FT'e
, le 24.10.2005 à 01:20
[modifier]

Tiens, j’oubliais les parties multijoueurs sur console connectée ou mico… Ça bouffe vite de la bande ça.

8)
urbanose
, le 24.10.2005 à 01:27
[modifier]

Excellent article, même si cela semble inutile de le préciser.

Par contre, en ce qui concerne l’augmentation des débits, j’aimerais bien du 100Mbps en symétrique ! Bon, c’est sûr que c’est pas forcément utile pour la plupart des utilisateurs étant donné que de manière générale, on tend à compresser et optimiser avec de plus en plus d’efficacité les données à transférer (H.264/MPEG4 pour la vidéo, MP3/OGG/AAC pour l’audio, JPEG/PNG/JPEG2000 pour les images, etc…), mais dans mon cas, ça me permettrait d’avoir un serveur disposant d’une bande passante capable de répondre convenablement à une centaine de clients en même temps, me permettant alors de m’affranchir de l’abonnement auprès d’un hébergeur, ou encore de pouvoir envoyer des gros fichiers de projets bien plus rapidement.

Une question en ce qui concerne l’occupation de la bande passante sur internet : j’ai entendu que la majorité du traffic était utilisé, non pas par le peer-to-peer, mais par le spam, est-ce exact ?

9)
Old Mac River
, le 24.10.2005 à 01:40
[modifier]

Outre la télévision par Internet, qui permettra à chacun d’avoir son blog et du podcast multimédia, le télétravail ne se développera vraiment que lorsqu’on pourra non seulement échanger des gros fichiers descendants et montants, mais aussi de la téléconférence à la demande. Et le télétravail, c’est bon pour l’environnement: moins de pollution puisque plus de trajet travail-maison, moins de papier pour le fax, etc., plus de temps libre, et aussi moins de spéculation immobilière, etc.
Il y a aussi les échanges culturels et entre chercheurs…
Le village global de Mc Luan existe, puisque des Européens fêtent l’arrivée d’une petite Juliette dans ce monde impitoyable, mais ce n’est qu’un début.
Le début du débit très élevé.
La solution, à mon sens, est dans la fibre optique.
En France, lorsque des réseaux souterrains ont été réalisés pour rattraper le retard du téléphone, un miracle s’est produit : on a ajouté des tubes vides en attente.
Ça ne compense pas les sorties et entrées de routes et d’autoroutes qui se coisent, mais cela permet de tirer de la fibre qui s’ajoute aux autoroutes optiques de la SNCF le long des voies. Voilà pourquoi les opérateurs privés peuvent concurrencer F.T.

Old Mac River
et son rare P.B. bibop

10)
Ishar
, le 24.10.2005 à 02:16
[modifier]

Ben alors là ToTheEnd !!! C’est quoi ce paternalisme à deux balles ? Est-ce vraiment à toi ou à Swisscom de décider ce qui est utile et ce qui ne l’est pas pour le client ? de décider ce qu’il doit faire et ne pas faire de sa connexion ? « Non monsieur, je ne vous vendrai pas cette voiture de sport rapide car la vitesse est limitée à 120 km/h, elle vous serait totalement inutile ». Allons, je crois rêver. L’argument qui veut qu’il n’existe de toutes façons pas d’application nécessitant de plus grande largeur de bande passante et typique de fonctionnaires Swisscom incapables d’imaginer l’avenir de la technologie qu’ils régentent. A l’époque du minitel en France, l’abonné suisse était encore condamné au téléphone gris à cadran incapable de faire autre chose qu’établir une connexion électromagnétique : à quoi ça aurait bien pu servir d’introduire un peu d’électronique dans l’appareil puisque qu’un téléphone ne sert qu’à parler avec un interlocuteur… S’il n’y avait pas eu un coup de bâton dans la fourmilière on en serait où maintenant.

Les concepteurs de notre marque d’ordinateurs préférée n’arrêtent pas depuis le début d’introduire des technologies complètement inutiles à la majorité des utilisateurs et qui se révèlent cruciales quelques années plus tard. Je ne demande pas aux dirigeants de Swisscom d’être des visionnaires mais de ne pas freiner une évolution inéluctable, histoire de ne pas toujours devoir prendre le train en marche, une habitude qui devient un peu lassante en Suisse.

11)
sisl12
, le 24.10.2005 à 03:35
[modifier]

Deux ou trois petits points;

-Tres bon article, le debut est, a mon avis, juste un peu confus, quand tu parle de swisscom et de cablecom( avant le recapitulatif) il n’pas de suite chronologique.On avance et on recule…

-Ca m’étrique les oreilles ;-) quand j’ entend MoDem en parlant d’ADSL ou meme de ISDN…. quelle horreur!!!!!! lol

_ On ne parle globalement que des offres de quelques operateurs, alors qu’il y en a plein d’autres proposant tellement de services… DFI par exemple propose plein de de services. Car il faut aussi voir, tous les à côtes! Service client,…

Pour terminer,(la je sens que je ne vais pas me fair que des amis…lol)
J’en ai assez d’entendre ces prejuges contre les personnes qui téléchargent ou qui certains diraient piratent… D’accord ce n’est pas des plus morale, mais neanmoins, ici en Suisse, le telechargement de fichiers, que l’on poscède les droits ou pas, n’est PAS ILLEGAL! Je repète je parle pour la suisse! Ce qui est illegal, c’est de mettre a disposition des fichiers pur les quels on ne dispose pas des droits.
C’est pour ca qu’il y a une redevance cur les CD et DVD et qu’ils veulent l’elargire qux lecteurs MP3…

Voila, j’espère que mes nombreuses photes de phrappe n’auront pas trop ecorchés vos yeux…
ABE

Stefan

12)
Marcel2
, le 24.10.2005 à 04:48
[modifier]

Artcile interessant – je ne connaissais pas ces differences structurelles d’un pays a l’autre. Je ne suis cependant pas entierement d’accord pour les USA: en ce moment, SBC propose l’ADSL a USD 14.99 / mois (a peu pres CHF 20, disons CHF 25 avec les taxes) pendant la premiere annee (ensuite 24.99)… Le debit est de 384kbps a 1.5Mbps suivant les endroits. C’est quand meme moins cher que la Suisse! La preuve ici .

L’Allemagne semble aussi propose des prix interessants ( T-Online a une offre a EUR 14.95 pour de 1 a 6 Mbps).

Meme l’Italie semble offrir la meme chose que la Suisse pour moins cher ( Telecom Italie . Dans ce cas precis, je pense que l’effet « salaire moyen » doit jouer un role.

13)
Inconnu
, le 24.10.2005 à 06:57
[modifier]

Bon article, TTE. Je me souviens il y a dix ans, quand je me connectais en dial up et que ca coutait 100 ou 149FF d’abonnement mensuel + les comms. Je m’en tirais pour au moins 1000FF par mois. Et ca marchait pas vite. Mais à l’époque, les pages web étaient sizées pour du bas débit. Aujourd’hui, quand je dois me connecter en modem (mon appart secondaire n’a pas l’ADSL, la haut dans les montagnes), je pleure. C’est tout juste bon pour du mail, et sans piéce jointe.

En terme de demande de bande passante, j’ai 5Mbits et ca me convient trés bien. Je ne fais pas de Peer To Peer, juste du surf, de la visio et de l’envoi de mail volumineux. C’est sur les débits d’upload que les fournisseurs devraient faire des efforts. Avoir 2MBits de download et seulement 128Kbits d’upload, c’est disproportionné. A ce sujet, dans ton petit tableau récapitulatif, tu mentionnes autour de 1997, 56K en download et en upload. De mémoire, je crois que l’upload était limité à 33K (en standard, sans bidouillage particulier).

14)
jibu
, le 24.10.2005 à 07:40
[modifier]

Chouette état des lieux, merci bien.
Apparement l’humeur sur les résultats d’Apple n’a pas fait assez de remous; c’est une petite vengeance tte?

je rejoins la plainte général sur la vitesse d’upload, c’est très lent 100 kbps, même 200… Tellement de possibilité s’ouvre par le réseau, c’est frustrant.

Pour le nivellement par le bas, je trouve cela un peu limite… « cette vitesse vous suffit mon bon monsieur ! »
Mais bien sûr… Et ta ducat’ elle sert à quoi? un scooter 125 suffit pour taper le 120 non?

15)
beleg
, le 24.10.2005 à 07:50
[modifier]

Le tableau récapitulatif est faux!
en RTC à 56K, la vitesse en kbits est de 5 ko pas de 56!!!
erreur classique bauds bits

16)
VRic
, le 24.10.2005 à 08:08
[modifier]

la vitesse en kbits est de 5 ko

Mais dis donc, ça veut rien dire du tout, ça. Relis-toi après avoir pris ton banania.

17)
urbanxl
, le 24.10.2005 à 08:14
[modifier]

Je veux rajouter un chose. Français, je suis maintenant surpris de voir à quel point ce foutu pays a rattrappé son retard nummérique. Pourtant, aujourd’hui, les français sont toujours persuadés de porter le bonnet d’âne de l’informatique.
Il faut reconnaire que les gouvernements, pour donner une image moderne, ont tout fait pour développer internet. On peut par exemple payer ses impots sur le net … Cependant les prix et les services ne seraient pas ce qu’ils sonst sont un acteur majeur : le FAI FREE. C’est Free qui a bousté la France dans le secteur internet. Sans Free il n’y aurait pas des prix et des services de ce niveau ! La bonne action des pouvoirs publics est d’avoir aider ces sociétés (comme les legislations sur le dégroupage …) et cela au dépend de l’opérateur historique France Telecom … et ils pouvaient le faire car ils ont eu la bonne idée de privatiser FT au meilleur moment.

… Maintenant ne le dite pas trop forts aux Français car ils vont se relacher et perdre cette petite avance … On est comme ça, on ne se change pas.
@+

urbanxl
[url=http://www.autoventuriweb.com[/url]

18)
Didier
, le 24.10.2005 à 08:23
[modifier]

Tiens, serais-ce le premier article sponsorisé sur Cuk ? ;-) non mais franchement soyons sérieux deux secondes, Bluewin & Co se foutent de notre geule. D’abords avec des tarifs prohibitifs pour les vitesses proposées, merci le monopole, et je ne parle même pas de leur dernière offre à 9.- par mois… Comme cela a été relevé plus haut, nombre de PME auraient besoin d’une ligne plus puissante pour s’échanger des documents. Et évidement il n’y a que les adeptes du P2P qui auraient besoin de cela, les gens qui par ex comme moi travaillent dans le graphisme en ont un peu raz le bol des solutions offertes. Bref, abolissons ce monopole du dernier km !

19)
Emilou
, le 24.10.2005 à 08:33
[modifier]

Je pense que de plus en plus d’opérateurs rivalisent en médiocrité dans leurs servives. Ils se donnent le mots pour éviter tout contact avec leur client : au moindre pépin il devient pratiquement impossible de les joindre par téléphone (tapez 1, 2 ……..1000) ou par mail ce qui est un comble. Ils savent que l’on a besoin d’eux et que la seule arme que nous possédions : la résiliation du contrat, nous coûte beaucoup trop pour qu’on l’utilise, et puis pour aller où ? Sans compter que dans certains pays il faut subir les changements continuels de gestionnaires de sites, exemple Wanadoo, devenu tiscali, puis scarlet en deux ans, en Belgique, avec toutes les modifications que cela comportent pour le clients……comme toujours.
On ne sait plus s’en passer et ils le savent, il est bien dommage qu’on instaure pas une vraie concurrence entre eux. Serait temps que la commission européenne (sauf en Suisse) fasse enfin un travail de salubrité publique mais elle brille davantage dans l’art de mettre des bâtons dans les roues.
Je me joins à l’avis de « Ishar », le paternalisme de cette dernière humeur est un peu insupportable, ce qui n’enlève rien au mérite de l’avoir rédigée.

21)
Guillôme
, le 24.10.2005 à 09:09
[modifier]

Tout d’abord, c’est bien la demande qui crée l’offre… sinon tu vas toujours croire le Marketing quand il te dira: « C’est le produit qu’il vous faut! » Tu achèteras sans autre?

Bon, j’ai été provocateur et tu as foncé tête baissée mais ce que je veux dire c’est que si tu dois attendre que les gens demandent du « haut » débit avant de pouvoir offrir les services, tu n’avances jamais!
Bref, c’est le problème de l’oeuf et la poule, il est nécessaire d’offrir des services types téléchargement de films pour que les gens demandent du débit et que les débits évoluent…

Tout d’abord, le service tel que tu le décris n’existe pas pour la simple et bonne raison que le problème se trouve côté serveur.

Tiens, c’est bizarre, tu es en train de dire que mon copain au Japon est un menteur? :O

De plus, il faudrait déjà avoir une sacrée bécane « client » pour digérer une ligne à 100 Mbit/s (dans les faits, elle serait à genou)

Tiens c’est bizarre, mon copain a un iMac 20″ et un vieux PC Vaio et tous les deux ne sont pas « à genoux » avec la connexion 100Mbit/s.
D’ailleurs, il y a Yahoo qui fournit le 100Mbips. C’est grâce au FTTH qui fait que l’immeuble est directement connecté en fibre. Il n’y a que le trajet « appartement » « bas de l’immeuble » qui est cuivré.

, alors 1 Gbit/s, c’est juste du rêve et de la bêtise pure (c’est pas parce que Mac est vendu avec des interfaces 1 Gbit/s depuis des années que ça suit).

Ben vu qu’au Japon le 100Mbps est dispo, pourquoi pas à terme le 1Gbps avec de la fibre directement chez l’habitant?

Enfin, pour avoir une image de bonne qualité TV (625 lignes), un stream de 2 à 3 Mbit/s est suffisant… pas besoin de 100 Mbit/s!

Toujours cet argument que je connais bien puisqu’il est utilisé par tous ceux qui s’opposent aux évolutions technologiques pour différentes raisons que je respecte.
Cependant, il faut être lucide, ce n’est pas suffisant, surtout quand la connexion est partagée par toute la famille avec plusieurs ordinateurs et plusieurs applications lancées en parallèle…

Le propre d’SMTP, c’est bien de gérer des mails d’une façon très simple… c’est pas du FTP. Tu confonds 2 applications qui ont des objectifs très différents. Je ne vois pas le rapport avec la taille des mails et de ta ligne…

Je ne confonds pas deux applications. Le FTP c’est l’utilisateur qui va chercher les données. L’email tu les reçois ;)
D’ailleurs, expliquer à ma grand-mère comment récupérer en Ftp des images : Impossible! Par contre lui envoyer un mail : très simple!

Quel rapport entre complexité et quota d’envoi des mails???
D’ailleurs je ne suis pas limité en envoi (je peux envoyer xxx Mo mais c’est souvent l’autre qui ne peut pas recevoir plus de x Mo). D’ailleurs en entreprise avec leurs propres lignes, on peut recevoir des dizaines de Mo ;)

Enfin, le rapport entre la taille de ma ligne et mes mails est que l’on nous dit vous avez du haut débit, ça suffit…
Résultat :
– Upload 10 fois plus faible que le download, ce qui est un vrai soucis (backup, envoi de données, services symétriques…)
– Service associés à l’abonnement complétement limités (c’est le cas de l’email)
Bref, ne t’inquiètes pas, je ne confonds pas « haut débit » et « quota smtp » ;)

Bref, hausse du débit oui, mais pour quelles applications légales?

Je t’ai déjà répondu le téléchargement de DVD en ligne en quelques minutes par exemple ;)
Mais les autres ont cités d’autres exemples très pertinent : backup distant rapide, vidéo conférence haute qualité…

22)
Inconnu
, le 24.10.2005 à 09:19
[modifier]

Chouette article, à l’exception d’un point:

Je m’étais énervé pour plusieurs raisons que je ne développerai pas ici parce que j’ai de la peine à rester tranquille quand je dois convaincre les idiots et ignorants.

Je ne sais pas pourquoi mais j’aurais préféré que tu utilises le terme détourné de « Philistin ».

@ Work || @ Home

23)
Saluki
, le 24.10.2005 à 09:23
[modifier]

Il est loin le temps de mon modem Global Village, gros comme une boîte de bons cigares,
de mon 107903@compuserve.com,
de mon 7100/80.

Il y a près de deux ans, j’ai résilié mon contrat avec le cablo opérateur « noos », rendu le modem et la câblerie, ils en étaient au sommet de leur facturation, même si depuis ils ont baissé et m’ont fait des appels du pied pour revenir. Je ne l’utilisais pas pour la télé, -quand nous regardons Télématin c’est suffisant pour la journée-, mais bien pour bosser à la maison quand je n’étais pas au bureau.
Nous sommes passés sur Free, et il n’y a pas qu’en Suisse que les DSLAM sont éloignés: 3245 mètres, c’est à dire pas de TV possible, débit limité à 1024/256 alors qu’on peut théoriquement avoir plus.

Il y a quinze jours, des gars sont passés dans le groupe d’immeubles et ils ont tout coupé aux pirates. Et pour bien faire, ils ont aussi coupé l’antenne collective ! Ben, c’est à Paris, non, pas en Corse ni à Baghdad.

Dans notre village de Champagne, comme partout, ou presque, dans l’AUbe, le Conseil Général a co-financé avec wanamou l’accès ADSL. Le câble optique est à 2 km et la borne dans le village d’à côté: 2200 mètres, j’ai un meilleur débit qu’à Paris…


Du MacPortable à l’Alubook, en quinze ans je suis devenu plus sage.

24)
Eric Schuepbach
, le 24.10.2005 à 09:55
[modifier]

Beaucoup de bla-bla, je rappelle un fait qui ne semble pas alerter notre ami TTE plus que ça :

BlueWin : 2400/200 = CHF 99.00
Cablecom : 6000/600 = CHF 95.00

Comme pour nombre de mes préopinants, le vrai problème pour une PME comme la mienne, qui connecte plusieurs sites géographiques via le net, c’est le flux montant. En effet, entre deux machines connectées via le net, c’est forcément le flux montant qui est déterminant.

Même si l’avantage de Cablecom ne serait en réalité que de 200 % au lieu de 300 % sur l’upload, c’est tout de même un gouffre !

Si bluewin ne réagit pas dans les 60 jours, malgré mon attachement à Swisscom, je serais bien obligé de changer d’opérateur, car un meilleur up-load est une nécessité pour le bon fonctionnement de mon entreprise !

25)
coacoa
, le 24.10.2005 à 10:46
[modifier]

Je respecte les avis (argumentés) de l’article, TTE. Perso, une connection ADSL me suffit pour l’instant, mais je ne saurais faire de mon cas une généralité.

Je trouve ton développement de point de vue très helvétique : notre offre est très bien comme ça, c’est mieux ailleurs, mais bon, notre offre est très bien comme ça, donc pourquoi vouloir améliorer les choses ?

On retrouve cette manière de donner les mille et une raisons pour ne pas bouger (en indiquant au passage à l’avance que ceux qui ne seraient pas d’accord sont de toute manière des idiots et des ignorants) à tous les niveaux décisionnels de notre pays.

Je me permets une analogie : pendant 120 ans, on a expliqué et justifié de mille façons (j’exagère à peine) aux Fribourgeois qu’ils n’avaient pas besoin d’un théâtre, et que les halles de fêtes suffisaient largement pour accueillir les fanfares du coin. A ma manière, j’ai participé au débat. Je me suis entendu maintes fois dire que « de toute façon je n’y comprenais rien, c’est certain, 99.9 % des Fribourgeois n’ont PAS BESOIN d’un théâtre ».

Après d’âpres luttes et beaucoup de scepticisme, un théâtre a ouvert il y a bientôt une année, et le bilan parle de lui-même : la saison 2005-2006 est archi-archi-complète depuis août déjà.

L’analogie vaut ce qu’elle vaut, je le concède. Mais je trouve toujours extraordinaire la capacité que nous avons en Suisse à dépenser tant d’énergie pour justifier la tièdeur.

C’est sans doute ce qui fait que la France (avec ses luttes, ses couacs et ses révolutions) est la France, et que la Suisse (avec ses montagnes, ses lacs et son culte du consensus) restera toujours la Suisse :-))

26)
Saluki
, le 24.10.2005 à 11:29
[modifier]

J’ai l’esprit d’escalier: je n’avais pas percuté sur le ratio performance du réseau/date de développement.

A ce compte là, les pays du Maghreb où j’interviens seraient placés en tête des perf’. Ils sont directement passés de la magnéto/manivelle au cellulaire photo… Mais pour ce qui est des connexions internet, c’est presque plus cher qu’en Suisse, …quand il y en a, et le chocolat est moins bon.


Du MacPortable à l’Alubook, en quinze ans je suis devenu plus sage.

27)
6ix
, le 24.10.2005 à 11:30
[modifier]

Merci TTE, cet article m’a appris des choses sur les différences « techniques » entre pays, Suisse et France notamment.

Je pense que tu as raison de dire qu’un service en Suisse sera « automatiquement » plus cher qu’en France, ceci dû aux salaires. Cela dit, je ne suis pas sûr que la différence de salaire justifie de tels prix. Attention, ici, je ne parle pas de Swisscom en particulier, mais de plus ou moins tous les services que l’on trouve en suisse, même des Biens. J’ai la forte impression (et même certitude pour certains produits) qu’en Suisse, on se dit, « tiens, ils gagnent bien, on les taxe un max! ».
Voilà qqchose qui m’inquiète un peu en Suisse: le taux de vie imposé! Oui, ok, les plus petits salaires peuvent peut-être sembler être très corrects pour des étrangers, mais qu’en est-il pour vivre en Suisse? On impose des assurances ici, des trucs là, et à chaque fois, le consommateur est censé payer un max car apparemment il gagne un max. En Suisse, de plus en plus, les pauvres ne sont pas des gens qui n’ont rien, mais qui n’ont plutôt pas assez pour satisfaire au niveau de vie imposé dans ce pays.

Dans ce contexte, effectivement internet n’est pas le 1er concerné, reste que cela en fait partie…

28)
Thierry F
, le 24.10.2005 à 11:56
[modifier]

Oui, merci pour ce tour d’horizon qui nous change du paysage hexagonal.

En effet, les services en suisse semblent cher. Cela dit il convient peut-être de relativiser.
Les prix « fracassés » des FAI français s’accompagnent souvent de coûts cachés. J’en ai amèrement fait l’expérience avec mon premier FAI, Cégétel.
Même si avec le second cela se passe mieux, il n’en demeure pas moins que des « couacs » se produisent ; croisements de lignes au niveau du Dslam etc…
A chaque fois c’est le recours à la hot-line et facturation elle aussi « chaude ».
Avez vous ce revers de la médaille en Helvétie?

Je crois que « in fine » on n’en a toujours pour son argent.
Est ce que je me trompe?

29)
monmac
, le 24.10.2005 à 12:07
[modifier]

L’historique est intéressant mais le ton agaçant: »… idiots, ignorants, âneries, bêtises… », bref, si on en a assez d’être pris pour des vaches à traire, on est des cons! Il y a 3 volets de cet articles qui m’hérissent les poils:

A) Cette obesssion sur la légalité. On en parle souvent au détriment de l’éthique. C’est légal de faire des millions de bénéfice sur le dos des consommateurs, mais est-ce éthique? On endort notre esprit critique à coup de conjoncture difficile, investissements faramineux, prix du pétrole ou je ne sais quoi, ce qui nous vaut des vagues de licenciements pour apprendre l’année suivante que les bénéfices nets n’ont jamais été aussi élevés. Plus la situation économique est soi-disant difficile, plus les records de profits crévent le plafond.
N’oublions pas qu’une certaine résistance civique melée à un peu d’illégalité permet de faire évoluer les moeurs et la société. Ne doit-on pas aux squatters l’adoption de lois pour la protection des locataires? Et le peer-to-peer l’avènement de l’ITMS, première offensive de taille contre l’industrie du disque qui nous saigne depuis des décennies?

B) Les moyennes. Le salaire net moyen est de 4700.00 en Suisse. En voilà une bonne nouvelle! En effet, le salaire démesuré de certains Messieurs tirent vers le haut la moyenne des employés dans la vente, la construction, la restauration, même les arts graphiques, etc. Idem pour l’augmentation moyenne de l’assurance maladie… 3,6% à Genève nous dit-on! Bizarre, personne dans mon entourage ne profite de cette « légère » augmentation. Ne lisais-je pas un jour que le Suisse dépense en moyenne 12% de son salaire pour le loyer? Et vous?

C) Swisscom. Et oui, notre opérateur national ne se distingue pas par sa créativité, plutôt par sa réactivité, autant de tentatives de s’aligner sur les concurrents à coup de rabais compliqués et d’une communication à raz les pâquerettes…. « Simplement proches.. » proche toi-même! Voilà une entreprise privée gérée avec un arrière-goût de fonction publique!

Non! Les prix des connexions doivent chuter,le débit augmenter et les opérateurs seraient toujours largement bénéficiaires.

Signé par un idiot ignorant qui se fait du bien en débitant bêtement des âneries.

30)
marcsublet
, le 24.10.2005 à 12:29
[modifier]

Article très intéressant… mais TTE t’as oublié un truc:

Nos infrastructures (en Suisse) sont vieillissantes et doivent être mises à jour. OK. Cela coûte TRES cher. OK.

Mais Swisscom ne va JAMAIS entreprendre ces travaux tant que le problème du dernier kilomètre ne sera pas résolu (Vous investisseriez des millions pour des installations qui ne seront plus à vous dans quelques années? Car tôt ou tard ce fameux dernier kilomètre SERA liberalisé).

De plus, c’est que ce n’est pas Swisscom qui a payé ces installations mais toute la populace suisse avec ses impôts! C’est malhonnête de faire appel sur appel pour tenter de garder ce monopole le plus longtemps possible.

Pour que les prix baissent, ils faut de la concurrence (comme Cablecom ou comme Free en France). En Suisse, Swisscom est bénéficiaire de tout le réseau ADSL qu’il vend à ses concurrents… comment les prix peuvent-ils baisser si c’est uniquement Swisscom qui peut décider des prix?

31)
Obi1
, le 24.10.2005 à 13:32
[modifier]

La concurrence se joue sur deux étages:

D’une part la concurrence sur le marché de l’ADSL: Swisscom a clairement une position dominante, puisque tous les acteurs du marché doivent se fournir chez Swisscom. Bluewin, filiale de Swisscom, est forcément avantagée. Les concurrents de Swisscom se plaignent de ne pas pouvoir gagner d’argent sur l’abo de base 600/100. Une enquête sur ce point est en cours:
http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=200001&sid=6179973&cKey=1129889186000

L’autre niveau de concurrence si situe plus globalement sur le marché de l’accès internet. Là ça se joue entre Cablecom et Swisscom (on oublie les autres, puisqu’ils sont tenus en laisse par Swisscom sur l’ADSL). Cablecom a tout intérêt que les prix de l’ADSL ne baissent pas trop, cela facilite son travail.

En cas de vraie libération de l’ADSL en Suisse et d’une vraie baisse des prix, est-ce que Cablecom, qui est encore bien endettée si je ne m’abuse, pourrait suivre? Je n’en suis pas convaincu.

32)
François Cuneo
, le 24.10.2005 à 14:23
[modifier]

L’historique est intéressant mais le ton agaçant: »… idiots, ignorants, âneries, bêtises… », bref, si on en a assez d’être pris pour des vaches à traire, on est des cons! Il y a 3 volets de cet articles qui m’hérissent les poils:

C’est tout ToTheEnd ça!:-)

Attttention au retour du bâton! J’aimerais pas être à ta place Ah-mac:-)

TTE, tu restes calme hein, promis?

33)
Tony
, le 24.10.2005 à 15:01
[modifier]

Un bon article, bien écrit, acidulée, mais avec un brin de mauvaise fois. J’imagine que les 10 ans de télécoms se sont fait chez Swisscom.

Je n’ai pas lu tous les commentaires précédents, donc ne m’en voulez pas si la question a été abordée précédemment.

Il est certain que l’infrastructure réseau téléphonique en Suisse commence à dater quelque peu. Par contre, je ne suis absolument pas d’accord quand tu dis que l’on paye le juste prix en Suisse pour le service ADSL.

La chose que tu oublies, est justement le prix du cuivre. Pour quelle raison continuons nous (je parle en tant que privé) à payer 20 CHF/mois uniquement pour l’accès à la paire de cuivre pour le téléphone et bien entendu au service ADSL ?

Dans la mesure où ce cuivre est dans les tranchés depuis plus de 100 ans, il est largement payé, et repayé X fois. De ce fait, cette espèce de taxe mensuelle devrait être sérieusement revue à la baisse si ce n’est supprimée. Mais quand on sait qu’il y a environ 4 millions de lignes en service à environ 20CHF/mois, ça fait 80 millions de rentrées mensuelles sans se péter le dos.

Maintenant, il est certain que le coût de la vie n’est pas le même entre la Suisse et la France puisque c’est l’exemple pris dans ce cas. Toutefois, on peut toujours comparé les salaires, mais encore une chose qu’il ne faudrait peut-être pas oublier, c’est ce que cela coûte réellement à l’employeur. Une entreprise en France doit verser en charges sociales pratiquement la moitié du salaire, que l’employé reçoit, à l’Etat, ce qui réduit considérablement la différence par rapport à la Suisse.

A-t-on réellement besoin d’avoir 100 Mbps chez soi ? Oui et non. Si à terme nous avons le fameux « trible play » (téléphonie, internet, télévision) qui devient la normalité, alors oui il y a besoin d’avoir de la bande passante. 3-4 Mbps c’est bien pour la TV SD, mais si le coche de la TVHD est pris, c’est un peu plus qu’il faut.

De toute façon, 100 Mbps c’est uniquement entre le PoP (point de présence ou centrale de quartier) et la maison, ensuite au niveau Internet à proprement parler c’est bien en dessous.

Ce que je trouve dommage, c’est qu’à Genève il y avait un joli projet à l’étude qui est malheureusement tombé à l’eau par manque d’investisseurs, cela s’appelait SmartGeneva. Le but était de relier le maximum de bâtiments de la ville à un réseau de fibre optiques. Une version plus modeste, à l’échelle d’un petit quartier, a malgré tout été réalisée sous le nom de Voisin-Voisine. Là aussi, c’est tombé à l’eau parce que le business plan était foireux et la volonté politique tout autant.

34)
Leo_11
, le 24.10.2005 à 15:24
[modifier]

Le salaire net moyen est de 4700.00 net en Suisse.

Ben mon vieux, c’est bien la première fois que je vois un chiffre pareil… pour y arriver on ne tient pas compte, je présume, des chômeurs (oui, ils ont aussi un salaire) et de toute la masse des ouvriers sans qualifications qui eux arrivent péniblement à un salaire de 3000 brut

l’augmentation moyenne de l’assurance maladie… 3,6%

Pas encore reçu la mienne mais je m’attends plus facilement à du 5% au minimum avec mes trois ados…

le Suisse dépense en moyenne 12% de son salaire pour le loyer? Et vous?

Ben moi entre les impôts, les assurances maladies et le loyer de mon logement… c’est environ 50% de mon salaire qui part…

35)
Obi1
, le 24.10.2005 à 15:39
[modifier]

PETITE ANNONCE
Suite à l’article de TTE, échangerais connexion française contre salaire suisse.

Dans cet échange, tu recevras une semaine de travail de 40 à 42 heures, 4 voire 5 semaines de vacances par année si tu as de la chance et une retraite à 65 ans (plus pour très longtemps, on parle de 67…).

Un loyer moyen pour un appartement de 4 pièces dans une ville en Suisse doit tourner autour de CHF 1800-. L’assurance maladie pour une famille moyenne, ça doit pas être loin de CHF 1000.- (par mois)

Je me suis fait reboucher trois dents (rien de bien spécial, juste un peu de résine pour boucher les trous), facture: CHF 900.- et c’est pas un dentiste pour la jet-set.

etc…

Toujours intéressé?

C’est pas pour se plaindre, mais à moins de travailler à Genève et vivre en France, faut pas croire qu’on vit en Suisse avec les salaires suisses et les prix français.

36)
Cheg
, le 24.10.2005 à 19:52
[modifier]

>>> Dans quelle Suisse vis-tu??? le salaire pour un vendeur au rayon multimédia à 100% est de 3500 brut !!!!!

reviens sur terre, sors de ta BMW, et prend un peu le bus je crois que ça te fera du bien..

c’est toi l’ignorant. va faire de la politique. tu m’as l’air assez déconnecté de la réalité , tu vas vite grader au conseil fédéral.

LOL

2>> Swisscom justifie ses tarifs en nous prétextant les frais pour couvrir tout le territoire. j’habite en ville et je m’en tape d’avoir du 512k pour envoyer un mail entre deux vaches, content que ça soit utile pour certains ,mais comme je n’utilise pas ce service, je veux bien payer moins cher en ville, ou alors avoir du plus gros débit, merci

Hasta La Victoria Siempre !!

37)
ToTheEnd
, le 24.10.2005 à 19:53
[modifier]

Bon, merci pour ces réactions, je m’attendais à plus d’émotionnels mais je m’en passe volontiers.

Ce qui est rigolo, c’est qu’on me voit comme le défenseur de Swisscom est du dernier kilomètre alors que mon humeur, je le répète, ne fait que dresser un constat sur les connexions disponibles en Suisse par rapport à l’étranger.

Franchement, on peut libéraliser le dernier kilomètre demain, j’en ai rien à foutre parce que c’est pas de la technique, c’est de la politique.

Je rappelle à tout le monde que la Confédération détient plus de 66% des parts de Swisscom et que par conséquent, c’est nous les propriétaires. Indirectement, nous sommes donc les propriétaires de cette méchante boîte qui fait tout pour ratisser ses abonnés (nous?) avec des services lamentables et des prix astronomiques.

Vous voulez que ça change? Pas de problème, lancez un référendum avec au choix: Swisscom doit se dégager complètement de Swisscom, la Confédération doit libéraliser le dernier kilomètre (ça fait presque 5 ans qu’ils en parlent) ou encore, Swisscom doit fournir du TBit/s à chaque foyer en Suisse pour CHF 9.95 par an. Voilà, c’est pas compliqué la vie.

Enfin, un des gros reproches que je perçois c’est que je ne dois rien imposer sur les débits, que le besoin existe. Mais les gars, le 100 Mbit/s symétrique existe, vous pouvez le commander! Bon, c’est peut être un peu hors de prix pour certains (dans les CHF 10 à 12 mille par mois à l’heure actuelle). A trop cher? Ben oui, il y a 10 ans, l’accès symétrique permanent à Internet à 128 Kbit/s coûtait CHF 1’200.- par mois.

Patience.

G4Beige I: je ne comprends pas l’ensemble de ton commentaire. D’abord tu dis que ça va mais que l’upload n’est pas bon. Toutefois tu reconnais que d’autres solutions existent (download égal à l’upload) mais que c’est trop cher. Enfin, tu fais une grosse boulette sur la fin en disant qu’il n’y a pas de raison pour que l’upload soit aussi bas. Figure-toi que oui et pour les raisons techniques que j’ai cité. Si demain Swisscom offrait du 2 Mbit/s symétrique (du SDSL et pas du ADSL) sur tout le territoire, on aurait des problèmes de diaphonie tellement important que personne ou presque ne pourrait surfer. Enfin, il existe chez Cablecom ou Swisscom des produits PME plus performante qui démarre dès CHF 200.- par mois…

G4Beige II: alors comme ça, on est à gauche pour dire qu’il faut un salaire moyen pour tout le monde et tralalalala, mais à droite pour demander des accès à Internet différenciés suivant la zone géographique? Et bien non mon cher Monsieur, pour moi, il est important que le paysan qui a des enfants ait un accès à Internet aussi performant et au même prix que ceux de la ville. Je ne suis pas pour une société numérique à 2 vitesses!

FT’e: je suis d’accord sur l’ensemble de ton intervention. Tous les aspects que tu énumères sont utilisés par un franche de la population et pas la masse. Par conséquent, comme tu le conclues, je suis certain que les offres évolueront en relation avec les besoins… mais pas aujourd’hui (c’est qu’une question de temps).

urbanose: mmmhhh… tu voudrais juste mettre un serveur qui répondrait aux sollicitations de centaines d’utilisateurs simultanés. Tu as beaucoup d’amis… et ils se connecteraient pourquoi tes amis? Partage de fichiers? Stream? Requête SQL? Je te promets un truc, à moins de mettre 20 mille balles dans un serveur digne de ce nom, tes amis verront dans le navigateur un joli « request time out »… Enfin, on estime à environ 10% le trafic occupé par le spam, virus, trojan, DDOS, etc. C’est pas énorme est les opérateurs, au sein de leur backbone, ont encore de la marge.

Old Mac River: encore une jolie vision du futur. Tu as oublié de dire qu’il n’y aurait plus de chômage et que tout le monde mangerait à sa faim dans le monde entier. Internet va tout changer, je le disais moi-même dans mon humeur.

Ishar: je te renvoie plus haut: fais pèter le référendum avec une 4ème option: la vision!

sisl12: encore cette vieille rengaine sur le fait qu’un Terminal Adapteur ISDN n’est pas un modem… et puis les impulsions électriques, tu crois que ton TA les envoies comment dans le réseau? Par télépathie? Il y a une modulation qui est numérique… mais tu modules et démodules quand même (idem pour les modems xDSL)!

Renaud: oui, tu as raison, l’upload était effectivement de 33 Kbit/s pour la norme v90, mais j’avais souvenir que la X2 faisait mieux (je peux me tromper).

beleg: c’est le moment de la piqûre! Tiens, 5 hectolitres en intraveineuse de ce que tu veux (peu importe la quantité, seule l’ivresse compte!).

urbanxl: je suis à 100% d’accord avec toi et ce cas a fonctionné à merveille en France. L’appliqué tel quel en Suisse serait désastreux selon moi car les opérateurs concurrents focaliserait leurs investissements sur des zones rentables uniquement… et en Suisse, ça équivaudrait à dresser une jolie fracture numérique.

Didier: typiquement un gars qui a rien compris aux faits exposer.

Emile Verschueren: mais oui, les opérateurs, on se voit une fois par semaine et on réfléchit à un seul truc: comment est-ce qu’on pourrait faire plus merdique tout en grattant encore plus de frics… et à la fin de la séance, on brûle des Mercedes en priant pour que les clients ne résilient pas leurs connexions à Internet et que de nouveaux s’inscrivent! Et tu sais quoi? Nos prières sont exaucées tous les jours!

Nicolas Mirkovic: héhéhéhé, ouais, on en reparlera plus loin!

guillôme: je me suis mal exprimé, ton copain japonais à peut être ce service, ce que je réfute, c’est qu’il utilise 50 ou même plus que 60% de sa bande passante. Un stream de qualité pour avoir une image 640×480 ne dépasse pas 3 Mbit/s (et les vidéoconférences, c’est encore plus faible). A la limite, tu peux doubler la vitesse pour une résolution double! Tu parles de tout ça comme si ton pote recevait 90 Mbit/s en continu ce qui est ridicule. Je ne fais pas reprendre tous tes points parce que ça serait un peu long de t’expliquer des choses basics. Par contre, je suis prêt à passer 1 ou 2 heures avec toi dans un labo et t’expliquer, preuve à l’appui, pourquoi tu dis pas mal d’âneries. Pour te donner un tout petit exemple, un serveur qui permet de soutenir un débit constant de 700 Mbit/s (je ne parle même pas du Gigabit) coûte dans les 150 mille dollars… Enfin, tous les besoins sont pertinents pour celui qui les cites.

Eric Schuepbach: je le répète, des solutions symétriques existent… mais c’est pas le même prix. Si tu veux changer, j’espère que tu es sur un réseau Cablecom…

coacoa: ton intervention m’afflige parce que te connaissant un peu, je m’attendais à autre chose. Je dresse un constat, je ne dis pas que c’est bien. Des investissements importants devront être consentis pas Swisscom pour améliorer tout ça, c’est un fait et forcement, ça prend du temps. On est pas en train de dire qu’il suffit de claquer des doigts. Ton analogie ne vaut rien.

Saluki: c’est pas tout à fait ça. Je parle de nation qui ont investi dans le filaire il y a 30 ou 40 ans. Les autres, et notamment l’Amérique du sud, ont tout misé sur le portable pour des raisons évidentes de coûts. Le ratio de téléphone fixe par exemple est de 1 pour 100 alors que pour le mobile, on est à 2 sur 3 dans certains cas!

6ix: oui c’est vrai, il y a de facto des « produits finis » qui sont plus chers ici qu’ailleurs… c’est un fait. Ce n’est pas très juste mais comme le « suisse » ne rouspette pas trop et qu’il achète, pourquoi changer? Ce n’est pas ironique, mais un constat d’un point de vue économique.

ah-mac: si tu as eu le temps de répondre longuement à mon humeur du jour, peut être pourrais-tu aussi poser quelques lignes sur mon humeur qui traite des résultats financiers d’Apple la semaine dernière? Tu sais, c’est la boîte qui a fait un chiffre d’affaires de 14 milliards de dollars avec un EBITDA de 4 milliards de dollars et un bénéfice net de 1.33 milliard de dollars! Je ne t’ai pas senti aussi éthiquement dérangé…

Signé par un idiot ignorant qui se fait du bien en débitant bêtement des âneries.

Merci de le dire pour moi.

Marc Sublet: c’est juste et c’est bien pour ça qu’il y a un problème politique et non technique à terme. Rénové et investir c’est « facile », mais pour qui finalement?

Obi1: oui et je pense que dans les mois qui viennent, tu devrais en avoir un confirmation parce que Cablecom a un média (le câble) bien plus performant et prometteur que Swisscom avec son cuivre. Aujourd’hui, la bande passante totale sur le câble avoisine déjà 850 Mbit/s… c’est la gestion de toute cette bande passante qui pose un problème, pas la place (contrairement au cuivre).

Tony: je suis consultant dans les télécoms, je ne travaille pas pour Swisscom et je n’ai jamais dit qu’on payait le prix juste… on paye plus cher. Enfin, le projet Voisin-Voisine (FTTH ou FTTB) était une connerie sans nom et il n’y avait tout simplement aucun Business Plan.

Leo_11: tout est disponible à l’Office Fédéral de la Statisitque .

Cheg: je vis dans une Suisse où il n’y a pas que des mongolitos qui travaille au rayon multimédia… LOL

Voilà… ça fait du bien!

T

38)
Cheg
, le 24.10.2005 à 20:06
[modifier]

Cheg: je vis dans une Suisse où il n’y a pas que des mongolitos qui travaille au rayon multimédia… LOL

Alors ferme bien ta porte et ton garage, et fais des réserves d’alimentation dans ta cave, parce qu’il se pourrait bien qu’un de ces jours tu sois voué à rester chez toi.

Car les mongolitos comme tu dis sont nombreux, et ils ne vont pas tarder à venir te prendre ce que pendant bien longtemps tu as amassé sur leur dos.

p.s dans ta Suisse on n’écrit apparemment pas très bien le français non plus.. >>> travaillent*

39)
jibu
, le 24.10.2005 à 20:26
[modifier]

tte: Casssééé!
:-)
pour parler utile: à quand la réponse swisscom à cablecom?
ben ouais, j’ai pas accès cablecom et mon réseau n’attend que l’augmentation de débit prochaine pour démarrer; à 200kbps ça rame trop. Alors tte quand stpl?

A propos de cablecom; on a un bel exemple de ce que donnerait une libéralisation totale des télécoms, C’est que pour les grandes ville bordel !

40)
Ishar
, le 24.10.2005 à 21:53
[modifier]

Cheg: je vis dans une Suisse où il n’y a pas que des mongolitos qui travaille au rayon multimédia… LOL

Hummm… Autrefois on appelait mongols des handicapés mentaux atteins d’une maladie génétique nommée aujourd’hui trisomie 21. Tu traites donc Cheg de mongol parce qu’il travaille dans un rayon multimédia, parce qu’il n’est pas d’accord avec toi ou pour les deux raisons ? Dans tous les cas ce n’est pas très malin et je commence à découvrir l’orgueil et la suffisance qui t’habite. Ce n’est pas parce que tu sais aligner trois chiffres dans un tableur et en faire de beaux graphiques en couleurs que tu peux te considérer comme la huitième merveille du monde. Oui Monsieur, tes avis ne sont pas considérés comme des vérités absolues, ne t’en déplaise. Quand un article provoque des oppositions il y a plusieurs façons de réagir. En choisissant l’insulte et dans le meilleur des cas la raillerie tu utilises l’arme des petits esprits. Ton monde étriqué est peuplé de deux sortes d’individus : ceux qui sont d’accord avec toi et les autres, les ignorants, les mongols, ceux qui disent des âneries et qui n’ont rien compris ! Comme la vie doit te paraître simple ;-)

41)
coacoa
, le 24.10.2005 à 22:06
[modifier]

coacoa: ton intervention m’afflige parce que te connaissant un peu, je m’attendais à autre chose.

Aaaaaaaah, TTE, les attentes déçues, tout un programme… :-))

Désolé de t’avoir affligé.

J’ai digressé sur un malentendu. En première lecture, j’avoue avoir cru qu’effectivement tu défendais Swisscom (et les autres) dans leur manière de « peu bouger » (sur ce dernier point, je ne suis pas le seul à penser ça. Un édito du Temps dernièrement revendiquait qu’effectivement « notre » opérateur et ses concurrents se foutaient un peu de notre gueule question rapport offre/prix internet).

Aussi je reviens sur ce que j’ai écrit. Mon analogie ne vaut pas tripette, je te le concède.

Autant pour moi !

Errare humanum est, et moi aussi, humanum sum.

42)
henrif
, le 24.10.2005 à 22:10
[modifier]

Il y a juste une erreur, mais de taille :

En France ,c’est le revenu moyen par ménage qui est à 25000 € (soit 2000 € / mois) site de l’insee

Le SMIC est à 1370 € brut , et beaucoup ne le touchent même pas….

Alors avec l’abonnement à la ligne FT + le prix des communications + le téléphone portable (+ ceux des enfants) + la redevance télé + le calendrier des postes, le budget numérique explose vite.

L’ADSL très haut débit reste l’apanage des bourgeois des métropoles qui peuvent bénéficier des offres dégroupées avec téléphonie et TV des concurrents de FT. Pour les autres, c’est FT 512 Ko ou le RTC ou nada. Quand la fracture numérique rejoint la France d’en bas.

Merci TTE d’avoir rendu hommage à nos parents qui ont contribué par leurs impôts au développement du réseau téléphonique afin que chaque foyer dispose du même service au même prix. Enfin, c’était un autre monde…

43)
Joël (exGlimind)
, le 24.10.2005 à 22:18
[modifier]

MmmmHhhhhh, ça chauffe un peu, c’est bon!

J’aimerais juste rajouter une fait non négligeable, qui a été effleuré… Cablecom n’est pas là partout et ce n’est pas qu’hors agglomérations qu’il fait défaut… J’habite au centre de Genève :-((( et l’entreprise locale de téléréseau (cable) ne propose simplement pas de connexion internet.

Une connexion haut-débit est-elle un service public ??? C’est à mon avis LA première question à se poser. A méditer…

EDIT: J’oubliais de dire que c’est grâce au 56k interne de mon PB que j’écris ce commentaire…

44)
sisl12
, le 24.10.2005 à 22:33
[modifier]

MDR! Que de réactions…

sisl12: encore cette vieille rengaine sur le fait qu’un Terminal Adapteur ISDN n’est pas un modem… et puis les impulsions électriques, tu crois que ton TA les envoies comment dans le réseau? Par télépathie? Il y a une modulation qui est numérique… mais tu modules et démodules quand même (idem pour les modems xDSL)!

J’adore les vieilles rengaines… ;-) Mais a ce niveau on peut aussi dire que de la musique sous format analogique est pareille a de la musique numerique sauf que la modulation ne se fait que sur « 2 niveau »…
Mais au fond je suis d’accord, c’est du pinaillage lol mais perso j’aime bien appeler les choses par leur nom…

Autrefois on appelait mongols des handicapés mentaux atteins d’une maladie génétique nommée aujourd’hui trisomie 21.

Je pinaille encore mais le terme de trisomique 21 ou trisomique tout court n’est plus tellement utilisé. On utilise le terme de trisomie 21 pour « expliquer » les symptomes du syndrome de Down…

Mais pour en revenir a ce que je voulais dire, merci pour cet appercu historique qui m’a permis de voir la chose sous un autre aspect…
Courage…

Stefan

45)
Cheg
, le 24.10.2005 à 22:43
[modifier]

Je ne travaille pas au rayon multimédia, et quand bien-même ce ne serait pas une raison, mais il ne faut pas se leurrer, la réalité ce n’est pas un chiffre , encore moins un chiffre sorti d’une statistique. Le salaire moyen en Suisse est de CHF 4’733 nets par mois.?? Faut pas rêver.

Comment pourrais-je prendre un article pareil au sérieux si déjà il se base sur de pareils chiffres, c’est comme ça que Swisscom calcule ses tarifs aussi je suppose..

et sûrement avec la même suffisance..

46)
Gilbert Seltzman
, le 24.10.2005 à 23:06
[modifier]

Effectivement l’article est très intéressant et le foisonnement de commentaires indique bien qu’il faudrait changer quelque chose… Juste une remarque complémentaire. Il est facile de comparer le niveau des salaires entre la France et la Suisse. Mais il est beaucoup plus pertinent de prendre en compte le coût d’un salarié pour une entreprise suisse et une entreprise française. Ainsi, si l’on tient compte de toutes les charges sociales et autres frais liés aux lois sur le travail dans chaque pays (comité d’entreprise, coûts syndicaux, jours de travail perdus pour cause de grève, etc.), la différence devient moins significative… Pour un canton comme le Valais, où la moyenne des salaires est environ inférieure de 10% à celle genevoise, le gouffre des différences salariales se réduit à sa portion la plus congrue…

Gilbert Seltzman, roi de la crêpe au suc’

47)
Tony
, le 24.10.2005 à 23:26
[modifier]

Merde un consultant, au secours ! J’espère que tu ne souffres pas trop là parce que pour le coup, je compatis.

Les consultants sont bien cette nouvelle race d’homo costarus qui croient tout savoir et se permettent de donner des leçons à tout le monde ?

Au fait, je vois que la provocation fonctionne aussi sur toi.

Sans rancune ;)

Aller, bonne nuit

48)
François Cuneo
, le 24.10.2005 à 23:30
[modifier]

Je ne vais pas faire d’autre commentaires sur cet article mis à part deux petites choses:

– j’apprécie ce qui a été écrit, et qui va à l’encontre de ce qu’on a l’habitude de lire un peu partout. Donc merci TTE.

– je n’apprécie pas le terme de mongolito employé dans le commentaire je ne sais pas trop pourquoi. J’aimerais beaucoup qu’on ne l’utilise plus ici. Donc merci TTE aussi.

:-)

49)
ToTheEnd
, le 25.10.2005 à 00:19
[modifier]

jibu: pas d’accord. Connais-tu des patelins comme Lussy-sur-Morges, Aubonne ou Lucens et certainement des milliers d’autres. Cablecom et d’autres téléréseaux indépendants offrent des services dans des grandes villes mais aussi des villages.

coacoa: faute avouée, faute pardonnée (comme je me la pète).

henrif: je ne suis pas certain d’être aussi faux que ça puisque moi aussi je sors mes chiffre de l’INSEE. Je n’ai pas donné le lien parce que je pensais qu’on me croirait (grossière erreur parce que c’est bien connu, j’aime le travail bâclé, les rumeurs et les approximations). Je te donne « mes » références: Salaire net annuel moyen selon le sexe et la catégorie socioprofessionnelle dans le secteur privé et semi-public . Redis-moi si ça te semble cohérant ou non.

Glimind: effectivement, le centre de Genève ne bénéficie pas de connexions à Internet par le câble. Un projet est en ce moment à l’étude pour changer ça, mais vu les coûts et les perspectives… je ne pense pas que Naxoo franchira le pas. Toutefois, tout autour de Genève, Cablecom est présent… Enfin, d’après moi, une connexion haut-débits à Internet n’est pas un service public pour la simple est bonne raison que c’est une mode actuelle. Je m’explique: pour moi, les administrations ont une inertie qui est trop grande. Les télécoms bougent trop vites et la vision à terme est trop floue. Si en 2007, le WiMax est introduit via des antennes surpuissantes et qui offrent tous les services Internet pour un prix modique, que se passera-t-il pour les millions investis par les administrations? Les dizaines ou centaines de personnes engagées pour ça?

Gilbert Seltzman: on est d’accord. Mon attention était surtout de faire apparaître une grosse disparité. C’est certain que si on va dans les détails, je suis certain qu’on grattera ou ajoutera des % dans un sens comme dans l’autre.

Tony: les télécoms c’est mon métier avant tout. Libre à toi de croire que je suis compétent ou non, que je sermonne tout le monde, que je diffuse et assène ma science à outrance. Si je travaille, c’est parce que les sociétés ont besoin de conseils et si je continue de travailler là-dedans, c’est que mes conseils ne doivent pas être aussi mauvais que ça.

Ishar: j’adapte mon ton et mes réponses à mon public. Celui qui débarque, me demande sur quelle planète (pays) je vis, me traite d’ignorant (d’un coup), me dit d’aller faire de la politique (que j’exècre), ponctue de LOL, qui dit que ceux qui vivent à la campagne n’ont qu’à déménager (merci pour les zones rurales de ce pays parce qu’il s’en tape)… forcement, je réagis mal et encore plus fort que lui. Libre à toi aussi de me juger (et mon « monde » comme tu dis) parce que tu as vu quelques graphiques et quelques pages de texte sur 4 ou 5 thèmes; je m’en tape.

Mesdames et Messieurs, quand j’ai utilisé le terme mongolito (pas mongol), j’aurais dû utiliser le terme troll, parce que Cheg qui signe à la Che Guevara n’est rien d’autre. Après trois postes, il n’a toujours pas été vérifier les sources que je ne fais que cité et qui, j’en suis certain, pourrait être discutées, mais en aucun réfutées.

Alors voilà, si j’ai vexé ou blessé du monde avec ce terme, je les prie de bien vouloir accepter mes excuses et demande la clémence.

Des cons, il y en a partout, même ici (et pour les cons qui ne comprendraient pas cette phrase, je m’inclus dedans).

T

50)
Cheg
, le 25.10.2005 à 00:46
[modifier]

Ton article commence par :
« .. j’ai de la peine à rester tranquille quand je dois convaincre les idiots et ignorants. »

Et après tu nous ponds une tartine, qui ne convainc pas même mon petit doigt de pied.

Que veux-tu que je te dise..

La culture ,c’est un peu comme la confiture, moins on en a, plus on l’étale..

Il est un ton que ne peut se permettre le rédacteur, c’est celui de prendre son lectorat pour un c.. , ou un idiot , ou un ignorant, bref un de ces mots que tu sembles particulièrement apprécier.

51)
Invite
, le 25.10.2005 à 01:28
[modifier]

L’ADSL très haut débit reste l’apanage des bourgeois des métropoles qui peuvent bénéficier des offres dégroupées avec téléphonie et TV des concurrents de FT. Pour les autres, c’est FT 512 Ko ou le RTC ou nada.

Un mélange de confusion et d’approximation tout cela. En France, si tu es éligible pour FT 512, tu es éligible pour Free IP ADSL jusqu’à 8,6 Mbit/s et la téléphonie à 29,99 €. Si tu n’es éligible que pour le RTC, Free te propose 20h gratuites de connexion (communication comprise) par mois, contre l’engagement de t’abonner chez eux dès que ta commune est éligible ADSL.
Il se trouve que Free se développe sur un modèle qui ressemble à celui du service public : les « bourgeois des métropoles » paient – en zone dégroupée – beaucoup plus qu’ils ne coûtent, afin que les abonnés en zone non dégroupée aient les mêmes services (sauf la télé) tout en payant à peine ce qu’ils coûtent.
Pas d’angélisme de ma part dans la description de Free, je sais que l’effort des « bourgeois des métropoles » ne suffit pas, alors les salariés de Free sont aussi chargés de faire un effort. Ou pour paraphraser ToTheEnd, ils ont un salaire à peine français et des conditions de travail très éloignées de celles chez France Télécom (mais il semblerait que les tarifs de FT s’alignent sur ceux de Free, en même temps que les conditions de travail).
Il y a peu (je parle d’un temps que même les moins de 20 ans peuvent connaître) ToTheEnd était étiqueté « libéral » (avec un accent car sinon…). Or aujourd’hui il nous livre une humeur dont la teneur est à peine plus surprenante que s’il nous annonçait qu’il sera absent du forum pendant une semaine parce qu’il part en randonnée avec Okazou.
Cette idée est séduisante (pas la randonnée avec Okazou), qu’on ne peut pas éternellement réclamer que les prix baissent et que les salaires augmentent, que les co-habitants d’une contrée peuvent encaisser une certaine solidarité et que c’est suspect de réclamer bas tarif et haut-débit à la ville contre bas-débit et haut tarif à la campagne.
Le développement tardif de la téléphonie en France mais qui a rattrapé celui des pionniers, s’est répété avec l’ADSL. Dans les deux cas c’est l’État, en direct puis sous sa forme d’opérateur encore très étatique qui a mené la danse.
Je m’associe à François pour dire que j’ai trouvé (comme d’habitude) l’humeur de ToTheEnd passionnante et stimulante ; que j’aime moins le terme de « mongolito » dans les commentaires, surtout parce que c’est un terme employé dans un disque récent par un chanteur qui me paraît de plus en plus répugnant .

52)
drazam
, le 25.10.2005 à 01:30
[modifier]

Ziiivaaa, comment c’est trop cher internet chez vous ! Sont chtarbés ces suisses, comment y se font plumer grave j’hallucine ! Alors qu’en Fraaance, c’est moins cher et meilleur ! A donf le P2P ! Désolé, pô pû m’empêcher…

ToZiEnd, comme d’hab’ hein, de la merde ton torchon ! ;o)

Bon les zamis, pouce, on se calme, ce n’est qu’un article, un point de vue provoc mais argumenté, ce n’est que de l’internet, bref il y a plus grave et/ou important dans la vie, hein Juliette (fais risette à drazam) !

_____________________________
drazam, même pô peuuur !

53)
François Cuneo
, le 25.10.2005 à 06:24
[modifier]

Voilà.

Alors maintenant, comme le dit drazam, tout le monde se calme.

On peut être d’accord ou pas avec la manière de s’exprimer de TTE, cela n’enlève de toute manière strictement rien à la qualité de son article.

Vous avez devant vous quelqu’un qui travaille dans la branche depuis dix ans, qui passe de nombreuses heures à se documenter.

Il n’est pas question, parce que le vocabulaire ne vous plaît pas, de détruire l’argumentation dans son entier.

Comme toujours, les chiffres, on leur fait dire ce qu’on veut, dans un sens comme dans l’autre.

Moi, ce qui compte, c’est que quand j’ai lu cet article, j’ai appris pas mal de choses. Je le trouve bien documenté. Pour moi, c’est ce qui compte.

Si vraiment TTE prenait son lectorat pour des cons, il ne passerait pas des heures et des heures à bosser sur un article.

Donc, s’il vous plaît, un peu de modération dans vos propos.

54)
fredericb
, le 25.10.2005 à 08:36
[modifier]

TTE,

Ta comparaison tiendrait la route SI Cablecom offrait les mêmes prestations que Bluewin/Swisscom Partout !

Mais dans la pratique, Cablecom se concentre sur les grandes villes et oublie complétement les autres localités. Pour preuve, j’ai voulu profité de leur offre, j’habites à Payerne, et bien non, passez votre chemin …

55)
Guillôme
, le 25.10.2005 à 08:41
[modifier]

To The End, je viens enfin de comprendre pourquoi mes arguments faisaient l’effet d’un coup d’épée dans l’eau et pourquoi tout le monde s’excitait comme une puce (enfin, si je me trompe, désolé) : TTT, tu parles d’occupation à 100% de la bande, 100% du temps, avec une utilité/besoin de 100%!

Et oui, effectivement, 99% du temps, on a besoin de 10% de la bande (bon c’est des chiffres au doigt mouillé, ne tapez pas :D).
Mais, quoi de plus énervant que dans les 1% ta bande ne suive pas? Te privant ainsi de bénéficier de services utiles…

Eternel débat qui pourrait se reporter sur les processeurs où 90% du temps ils ne font rien (d’ailleurs c’est le principe adopté pour l’économie d’énergie sur les portables). Quel intérêt alors de tant de puissance? A quoi ça sert…

Moi je suis dans le camp de ceux qui veulent les capacités pour les 1% d’usage (remarque je suis toujours au G4 et je ne suis passé à l’ADSL que l’année dernière car je ne voyais pas trop l’utilité (Dans mes bras TTE) jusqu’à ce que je joue en ligne à War3 :D)
Maintenant je comprends l’autre point de vue :)

56)
monmac
, le 25.10.2005 à 08:58
[modifier]

…Tu sais, c’est la boîte qui a fait un chiffre d’affaires de 14 milliards de dollars avec un EBITDA de 4 milliards de dollars et un bénéfice net de 1.33 milliard de dollars! Je ne t’ai pas senti aussi éthiquement dérangé…

Plus que tu le penses TTE! La politique d’Apple et la direction qu’elle prend est un de mes gros soucis; Jobs n’a vraiment aucune éthique et rêve certainement d’un Mac totalement intégré avec des applications Mac, relié à des serveurs Mac reliés en très haut débit à son compte en banque! Super les iApps, mais bientôt on n’aura plus que ça après qu’Apple ait avalé, dévoré et plagié tous les petits développeurs. La honte!

Tiens… ce sujet ferait un bon article avec pleins de commentaires passionné ;-))

57)
Emilou
, le 25.10.2005 à 09:13
[modifier]

Et oui, je trouve regrettable que cette débauche de réponses à la limite de l’agressivité ou du règlement de compte fleurisse d’un coup d’un seul dans un site où la courtoisie semblait de mise. Une courtoisie n’empêchant en rien le débat vraiment démocratique sans molesse. Laissons à certains forums au pouvoir multiplicateur fulgurant sur google l’apanage de la fulgarité et de la platitude, c’est tellement plus facile de descendre.
Comme le souligne François, même si le style de TTE se veut provocateur la somme de travail que représente une « humeur »mérite en soit plus de considérations n’empêchant en rien la critique.
Loin de moi l’idée de me lancer dans une apologie de TTE ou pire une forme de condescendance, il n’est pas du genre à être tenu par la main, ni de se barder d’avocats de la défense, adulte et vacciné, et est de ceux qui assume sans calculer la prise de risque et c’est plutôt sympathique.

58)
Invite
, le 25.10.2005 à 09:27
[modifier]

guillôme, je ne sais pas si cela répondra à ta question sur les 99% du temps, le besoin de 10% de la bande… mais tu as sur Freenews un topo qui explique comment les réseaux informatiques et téléphoniques sont dimensionnés avec un complément qui cite une nouvelle fois les travaux de A. K. Erlang .
Deux contributions d’ Alec Archambault : un homme qui aime Desproges, Apple, le Bordeaux et le Jura suisse (même s’il s’agit plutôt des ses montres) ne peut pas être entièrement mauvais.

ah-mac, ToTheEnd se demande si nous sommes prêts à ouvrir nos oreilles à autre chose que la théorie du complot généralisé et tu réponds par :

Jobs n’a vraiment aucune éthique et rêve certainement d’un Mac totalement intégré avec des applications Mac, relié à des serveurs Mac reliés en très haut débit à son compte en banque!

59)
alec6
, le 25.10.2005 à 10:14
[modifier]

Merci TTE.

En France dans les années 70 on blaguait sur le téléphone en disant que la moitié des français attendait le téléphone pendant que l’autre moitié attendait la tonalité…

60)
Cheg
, le 25.10.2005 à 12:39
[modifier]

>>>>>>Dans le but d’offrir tous ses nouveaux services ailleurs que dans les centres urbains et économiques, Swisscom devra effectuer d’importants travaux au sein de son réseau « téléphonique » historique sur l’ensemble du territoire.

On parle de centaines de millions de CHF de travaux pour adapter certaines régions à ces nouvelles vitesses. <<<<<<<<<<
———

non, non et non.
on est à 600/100 presque partout, on est d’accord pour dire que ça suffit. Et c’est ça le grand porblème du dernier kilomètre, certains opérateurs voudraient maintenant concentrer leur service sur les grandes villes, pendant que Swisscom voudrait implanter du T3 à Crapousson-les-deux-Fontaines et dépenser des millions que bien-sûr nous finirons par payer. non et re-non.

1948 pour la Suisse et 1970 pour la France? ça fait 22 ans de plus pour rentrer dans les frais, pas assez apparemment, puisque nous continuons de payer full-price et toujours avec les mêmes vieux arguments. et pour finir avec 10 ans de retard.

il ne faut pas comparer la France et la Suisse mais peut-on comparer la Suisse et les US ? quelqu’un pourrait m’indiquer la superficie des Etats-Unis? La France,de petites zones de couverture? la Suisse n’est pas plus grande qu’un départemment Français, alors si on ne peut pas comparer les tarifs et les prestations, comment peut-on comparer les infrastructures?

Il y a une berceuse qu’on nous chante ici depuis des années et qui commence réellement à nous sortir par les oreilles.

Et puisque soi-disant ça ne change tellement rien de libérer le dernier kilomètre, alors qu’on le libère, après on en reparle..

Si ce n’est pas pour toi l’avenir d’internet que de pouvoir regarder des films ,écouter de la musique et téléphoner , et que par dessus le marché tu es un acteur de la branche, on est vraiment pas sortis de l’auberge.. ou c’est vraiment une grande hypocrisie ou on est carrément mal barrés, qui a dit les deux..

61)
ToTheEnd
, le 25.10.2005 à 13:21
[modifier]

fredericb: j’ai donné hier des exemples de villages, de petits patelins qui étaient connectables aussi, pas que les grandes villes. Payerne, je le constate avec tes mots n’est pas connectable et alors? As-tu demandé à ton opérateur pourquoi? S’il y avait un projet? Si le service n’est pas disponible, je ne vois qu’une seule réponse possible: les coûts d’investissements pour la rénovation du téléréseau de la ville étaient probablement trop importants. Toutefois (même si tu ne seras pas totalement satisfait), si Cablecom double ses bandes passantes, tu verras que Swisscom, dans les 6 à 12 mois, sera bien obligée de suivre.

Guillôme: on commence enfin à être d’accord;-)! La bande passante est toujours partagée parce que techniquement, s’il fallait garantir d’un bout de la planète à l’autre la bande passante, et bien chaque noeud devrait supporter plus de 600 millions d’utilisateurs fois la bande passante… surréaliste. Et je ne parle même pas des machines en bout de chaîne. Bref, tout ça pour dire qu’on y viendra à tout ça, mais ça prendra encore un peu de temps et c’est pas parce que tous les opérateurs du monde entier se sont ligués contre la population… ou se moque de celle-ci ou l’arnaque.

ah-mac: ça ne change pas le fait que tu n’as rien dit alors qu’ici, tu te lâches… Pourquoi? Sur Cuk, nous avons souvent parlé des problèmes que tu évoques avec Apple et ça nous a souvent valu des « mais vous vous rendez compte du mal que vous faites à la pomme? ». Mais attends, que je sache, personne de Cuk n’a porté serment sur la Bible du développement du Mac ou une photo de Jobs. On aime cette marque parce que c’est celle qui se rapproche le plus de ce qu’on veut, mais ce n’est pas la perfection, loin de là et à notre échelle (très, très petite), on essaie de faire changer les choses.

T

62)
RBGreg
, le 25.10.2005 à 13:42
[modifier]

Une question somme toute assez simpliste que je me pose:
Swisscom n’est plus une entrprise d’état au sens strict. ötait-ce vraiment une bonne idée? Si chaque opérateur devait construire ses propres infrastructures, y compris en matière de téléphonie, d’accès Internet, etc., n’aurions-nous pas à subir le même genre de pustules de 6 mètres de haut partout dans le paysage?
Ma question: pourquoi l’état ne pourrait-il pas posséder les infrastructures, les entretenir/rénover, etc, et faire payer un forfait d’utilisation aux entreprises fournissant des services sur ces dernières?
Au même titre, pourquoi doit-on avoir 3 antennes natel dans mon village quand une seule suffirait si l’état en était propriétaire et faisait payer l’utilisation à Swisscom, Sunrise et Orange?
Evidemment que si chacun doit bidouiller dans son coin, les tarifs ne baissent pas tant que ça, au vu du nombre d’amortissements à faire, les technologies n’avancent guère parce que le budget R&D est bouffé par ces amortissements, etc.

L’accès à la société d’information et de communication devrait être un droit régi au plus haut degré. C’est clair que si on laisse les entrprises zürichoises mener la barque on va pas aller bien loin en matière d’innovation!

Bon, j’ai certainement dit une énorme bêtise, je me réjouis seulement d’en comprendre les raisons…

BTW: TTE, ton article, si l’on en exclut certaines fois le ton est absolument passionnant…

—-
6*9=42!

63)
drazam
, le 25.10.2005 à 13:43
[modifier]

Et bien Cheg, va donc bosser dans les télécoms, on attend que toi et tes conseils avisés. Et de grâce, arrête le café, passe à la tisane. Ton avis est intéressant, à condition d’éviter le sempiternel amalgame critique marketing-économique- politique -technique et de tenir compte de ce qu’essaient de dire le plus objectivement possible (si si) les gens qui travaillent dans les télécoms.

T’inquiète ToZiEnd, on a les mêmes en France.

64)
Cheg
, le 25.10.2005 à 15:09
[modifier]

Et qu’est-ce qu’ils essaient de nous dire les telecoms, que le rapport prix/prestation/niveau de vie est justifié? alors on fait quoi, on allonge , on s’assoit , on est content et on rigole.. wow génial, cool, super.

si c’était tellement super, on ne serait pas là à en discuter.

65)
Okazou
, le 25.10.2005 à 17:14
[modifier]

« Il y a peu (je parle d’un temps que même les moins de 20 ans peuvent connaître) ToTheEnd était étiqueté « libéral » (avec un accent car sinon…). Or aujourd’hui il nous livre une humeur dont la teneur est à peine plus surprenante que s’il nous annonçait qu’il sera absent du forum pendant une semaine parce qu’il part en randonnée avec Okazou.
Cette idée est séduisante (pas la randonnée avec Okazou),… »

Mais si !
Quelques jours à la voile sur la mare aux harengs vers l’équinoxe, ça calme ! ;-)


Au nom de l’Europe, j’ai voté NON !
… et la gauche libérale aurait tort de l’oublier.

66)
Old Mac River
, le 25.10.2005 à 20:14
[modifier]

Je ne comprends pas où est la polémique.
Je persiste à dire, avec Alphonse Allais, que lorsque la fibre optique sera maillée suffisamment serrée on pourra faire des villes à la campagne grâce au télétravail.
C’est mon cas : je dirige des magazines et fait de la PAO à proximité de Paris, et de nombreux graphistes et autres pros de l’image indépendants ou en société travaillent à domicile.
Mon imprimeur est moins cher parce qu’il est installé au cul des vaches, comme dirait le Président (français)ce qui lui épargne, entre autres, des loyers ou des achats de locaux commerciaux hors de prix.
Vive le FTP !
Éviter deux heures au moins de transport par jour dans des conditions éprouvantes, c’est gagner en agrément et en longévité, plus tout ce que j’ai énuméré dans le précédent message.
Quand à la réponse de TTE à ce que j’ai dit, elle est du genre :
« Pourquoi j’achèterai un manteau à 100 euros alors que pour 3 euros je peux avoir une paire de chaussettes ? »
Je croyais les Français champion du monde de l’immobilisme… Il semble avoir remplacé le bon sens comme « la chose au monde la mieux partagée » de Descartes

Old Mac River
et son rare P.B. bibop

67)
Dédé
, le 25.10.2005 à 20:45
[modifier]

La nausée.

Perso, je m’en tapais un peu des prix internet en suisse. J’ai pourtant lu avec interet ce texte argumenté. Mais moi ausssi je garde un drôle de gout devant ce ton condescendant et ces insultes gratuites (les réponses personalisées en commentaire, n’en parlons même pas). Ce n’est pas le ton aucquel j’etais habitué chez cuk….
Comme quoi, tout change, mais pas forcement en bien.

68)
Inconnu
, le 25.10.2005 à 22:11
[modifier]

On remarque surtout que les propos les plus acerbes proviennent du « rédacteur » qui bénéficie de l’anonymat le plus total au sein de l’équipe Cuk.

Y a-t-il un rapport ?

ben euh, c’est-à-dire que je ne l’espère pas mais je crains qu’un bon psy nous dise que « oui » …
…surtout, compte tenu du fait que chaque fois qu’il ouvre sa gueule ça termine en merde (le comble:-). Ah non zut, là… me suis fait avoir… je rivalise avec lui…aaaaarrrgh… horreur !!!! je demande clémence :-) et pas trop de rengaine, épargnez les trolls !

69)
sisl12
, le 25.10.2005 à 22:51
[modifier]

Perso, je trouve que ces reactions, tournent un peu au reglement de compte… Nous avons tous des des hauts et des bas, de bonnes et de mauvaises periodes… Sous pretexte qu’une personne a eut une reaction ou une autre, qu’ elle en a dite certaines, certains se permettent de le categoriser(je precise je ne visePERSONNE).
A partir de la ca monte, ca monte, pour vinallement blesser quelqu’un alors qu’au debut ce n’etais pas le but.
Tout ça a cause de quoi? Parceque personne n’a su dire stop, d’accord j’ai pas reagis/agis de la facon adequate.
D’accord certains thermes et meme phrases n’ertaient pas adequates, mais il s’ est pour certaines excuse…

Mesdames et Messieurs, quand j’ai utilisé le terme mongolito (pas mongol), j’aurais dû utiliser le terme troll, parce que Cheg qui signe à la Che Guevara n’est rien d’autre. Après trois postes, il n’a toujours pas été vérifier les sources que je ne fais que cité et qui, j’en suis certain, pourrait être discutées, mais en aucun réfutées.

Alors voilà, si j’ai vexé ou blessé du monde avec ce terme, je les prie de bien vouloir accepter mes excuses et demande la clémence.

A noter aussi que les reactions de certains n’etaientde loin pas mieux…(Pas les excuses mais les maladresses, attaques ou autres… ;-))
On se met a attaque la personne, au lieu de discuter…
A ce stade la discussion n’a plus rien de constructif, bien au contraire…

Personellement je trouve cela domage… Surtout sur un site tel que celui-ci.

Je tien pour finir, a preciser, que je ne connais, a pars de ce site, ToTheEnd ni d’eve ni d’adan.

Voila, ce n’est que mon avis personnel… Je sais qu’il est tres brouillon mais je tenais a vous le faire partager…

Stefan

70)
ToTheEnd
, le 26.10.2005 à 00:00
[modifier]

RBGreg: tes questions ne sont pas du tout simplistes! Franchement, on pourrait en faire une humeur. Tout d’abord, la Confédération est encore aujourd’hui l’actionnaire majoritaire (<66%) et donc, le propriétaire de cette entreprise. Mais c’est aussi la Confédération qui fixe les règles liées à la concurrence… De quoi développer un comportement schizophrène.

Grossièrement, aujourd’hui, plus personne en Suisse ou ailleurs n’investirait 2 balles pour construire une nouvelle infrastructure filaire. On fera avec ce qu’on a et les pays qui sont dépourvus de ce type d’infrastructure se sont lancés à corps perdu dans le sans fil (enfin, nous avec nos 100%, on est pas mal non plus).

Tu as 3 antennes parce qu’à la base, chaque opérateur mobile souhaite pouvoir gérer sa propre infrastructure. C’est suite à des plaintes de riverains (justifiées) que ça c’est un peu calmer et que maintenant, les opérateurs essaient de se coordonner sur les mêmes mats.

A terme, si le dernier kilomètre est libéralisé, deux options seront alors disponibles: création d’une nouvelle société qui gérera l’infrastructure physique de l’ancienne régie fédérale ou, maintient par Swisscom des infrastructures et revente au prix « coûtant » pour tous les opérateurs… Les deux solutions ne sont pas simples à mettre en place.

Toutefois, il y a un truc que je ne trouve pas très malin. La Commission fédérale de la communication (Comcom) a récemment octroyé 2 autres licences GSM histoire de « doper » le marché du mobile. Tele2 a tout de suite commencé des pourparlers avec les opérateurs mobiles existants dans le but de leur louer des minutes… En gros, elle ne souhaite pas construire, mais louer un réseau… Mais voilà, Tele2 ne trouve pas d’accord avec ces opérateurs car ceux-ci ne souhaitent pas se voir griller sur leur propre réseau.

Pour mieux comprendre, c’est un peu comme si vous aviez une flotte de camions et que quelqu’un venait vous voir pour les louer mais à un prix préférentiel pour qu’il puisse faire de meilleur prix que vous sur le marché… bien sûr!

Tele2 crie au scandale est annonce qu’il va lancer son propre réseau dans les grandes villes de Zurich, Genève, Bâle, Berne et Lausanne d’ici fin 2008 avec un prix défiant toute concurrence.

Maintenant, quid de l’investissement, de la couverture et du nombre de clients potentiels qu’on a grâce à une antenne au milieu d’une grande ville? Et ceux qui n’habite pas en ville? Ah, tant pis pour eux… cool! Remarque, ça fait 20 ans que les jurassiens attendent des autoroutes, ils peuvent bien encore attendre 20 ans pour du mobile…

Enfin, Tele2 emploie entre 20 et 25 personnes en Suisse…

Voilà typiquement ce que j’aimerais qu’on évite avec une libéralisation sauvage pour satisfaire ces citadins qu’on plume tous les jours jusqu’à l’os avec des prix exorbitants et des services nullissimes.

Tous les habitants (en tout cas le 99%) de ce pays doivent avoir un accès aux services de télécommunications pour le même prix et pour les mêmes performances, quel que soit son emplacement géographique.

Nous avons l’occasion de « créer » un monde numérique égal, mais il semblerait que beaucoup souhaitent continuer de voir des différences. Et ceux qui resteraient au bord de la route numérique? Aux dires de certains, ils n’ont qu’à déménager.

Un peu plus et on pourrait conseiller à ceux qui meurt de faim « là-bas » d’aller au resto et d’arrêter de nous emmerder pendant qu’on mange!

Old Mac River: je ne te comprends pas. J’ironisais sur ma première réponse parce que ta description est la parfaite « projection » de mes besoins et envies pour tous. Ma prédiction est qu’il faudra plus que Mac OS X 10.5 et Vista pour que la majorité des gens connectés à Internet fassent ce que tu dis… Il n’y a pas que le secteur tertiaire là-dehors… Pour le reste, tout arrivera un jour et je ne vois pas trop ce que l’immobilisme vient faire là-dedans.

Dédé: heureusement, on ne force personne sur Internet.

hif: j’informe l’assistance que tu es celui que j’ai « alpagué » sur le forum il y a quelques mois, d’où cette petite rage au ventre pas encore bien digérée… prends une Rennie (ou la boîte), ça soulage. Pour ce qui est de mon anonymat, je te rappelle que ces 2 dernières années, j’ai participé à toutes les rencontres Cuk. Tu y serais venu, tu m’aurais rencontré comme tous les autres et tu aurais pu tirer tes propres conclusions. Je ne passe pas de sitôt sur St-Imier mais un miracle est toujours possible.

T

71)
Inconnu
, le 26.10.2005 à 08:29
[modifier]

TTE, c’était plus de l’humour que de la rage. Je n’habite pas St-Imier (heureusement :-) mais clair qu’une fois on pourra pt-être discuter.

72)
Puzzo
, le 26.10.2005 à 09:52
[modifier]

infos trouvé sur bluewin ce matin:

« Le rachat de Cablecom par l’américain Liberty Global est sous toit, moins d’un mois après son annonce. L’acquéreur a versé 2,826 milliards de francs cash pour s’emparer de la totalité du capital du leader suisse des câblo-opérateurs.

Dans un communiqué, Liberty Global indique avoir utilisé 1,2 milliard de dollars (1,5 milliard de francs) de ses propres liquidités pour régler ce paiement. Il a en outre levé 1 milliard de dollars récemment sur le marché obligataire.

Les 2,826 milliards de francs ont été versés à un groupe d’actionnaires menés par Apollo Management, Towerbrook Capital Partners et des membres affiliés à Goldman Sachs. Ces investisseurs étaient majoritairement propriétaires de Cablecom.

Liberty Global avait créé la surprise le 30 septembre dernier en annonçant s’emparer de l’entreprise suisse alors que cette dernière avait la veille dévoilé les détails de son entrée en Bourse (IPO). L’américain assure qu’il entend dynamiser la stratégie de croissance de Cablecom, en développant notamment l’internet à haut débit et les services téléphoniques.

Grâce à ce rachat, Liberty Global ajoute « un nouveau marché d’importance à son éventail européen ». En termes d’abonnés, il dit désormais être le plus grand câblo-opérateur dans onze des quatorze marchés du Vieux Continent sur lesquels il est actif. »

73)
JCP
, le 26.10.2005 à 11:02
[modifier]

Tous les habitants (en tout cas le 99%) de ce pays doivent avoir un accès aux services de télécommunications pour le même prix et pour les mêmes performances, quel que soit son emplacement géographique.

Non, non, non et non!

Je regrette que ton article ne traite justement pas du vrai problème : la position dominante de crtains acteurs fortement liés à des corporations de droit publique. Le monopole de Swisscom en Suisse, celui des S.I. à Lausanne ou Genève, etc.

La question n’est pas de savoir si c’est moins cher et plus performant en France, la question est de savoir si cela serait moins cher et plus performant en Suisse en libéralisant complètement ce marché.

La réponse tu l’as donnée en faisant l’analogie avec le GSM…

L’historique était au demeurant passionnant et les explications techniques très… instructives.

Mais avec ce que je cite au début de ce commentaire, c’est le sponsoring de la souris des champs par la souris des villes que tu prônes.

C’est comme si tu achètes un terrain pas cher au bord de l’autoroute et qu’ensuite tu pétitionnes pour qu’on pose des murs anti-bruit.

Ceux qui habitent au calme auront, via leurs impôts, contribué à augmenter la valeur de ton terrain.

Maintenant, je sais que certains n’ont pas le choix et que les impôts ont une fonction solidaire (et qu’ils ne servent pas seulement à créer de nouveaux agendas ou registres scolaires…), mais il y a loin entre solidarité et sponsoring.

En apparté, tu peux citer tous les patelins que tu veux, mais il est clair que si tu commences par celui où vivait l’héritière Onassis…

JCP

74)
ToTheEnd
, le 26.10.2005 à 13:50
[modifier]

Alors laisse-moi contre argumenter.

Fondamentalement, je suis d’accord avec ce que tu dis et je vais rebondir dessus: que ferais-tu si tu as acheté ton beau terrain avec une vue dégagée et que tout d’un coup, on vient te mettre une autoroute devant? (ok, avec les oppositions, ça prendra un moment mais ça arrivera)

Déjà que la valeur immobilière va en prendre plein la gueule, n’est-il pas normal que l’argent public contribue à soulager au moins le bruit pour les habitants qui n’ont rien demandé? Oui et c’est normal.

Alors maintenant, pour une raison X ou Y tout a fait valable, tu habites en dehors d’une ville et de plus en plus de services deviennent disponibles uniquement sur Internet… au point que tu dois abandonner ta connexion dial-up. A ce stade, on te dit que tu n’es pas connectable.

Alors quoi? Tu déménages, femmes, enfants et animaux pour aller là où il y a l’accès Internet qu’il te faut?

Internet n’est certainement pas vital aujourd’hui, mais il est appelé à devenir toujours plus important dans nos vies et y avoir accès au même titre que l’eau ou l’électricité, c’est primordial pour tous (ok, peut être pas 99%, mais 95%)!

hif: ouais, une autre fois à l’Express de Neuchâtel par exemple…

T

75)
JCP
, le 26.10.2005 à 14:49
[modifier]

Déjà que la valeur immobilière va en prendre plein la gueule, n’est-il pas normal que l’argent public contribue à soulager au moins le bruit pour les habitants qui n’ont rien demandé? Oui et c’est normal.

Oui, c’est évidemment normal. De même, on a indemnisé les riverains de l’aéroport de Cointrin. On est d’accord.

Alors quoi? Tu déménages, femmes, enfants et animaux pour aller là où il y a l’accès Internet qu’il te faut?

Non, tu attends.

Tu attends que :

– tu deviennes un client marginalement intéressant (-> une fois qu’il n’y a plus de client « facile » à prospecter, la seule possibilité de croissance c’est d’acquérir les autres)

– ou que de nouvelles technologies (Wimax?) viennent faciliter ton rattachement au réseau

– ou les deux

Il me semble que ce n’est pas une injustice criante que de développer les nouvelles technologies en premier là où il y a le plus d’utilisateurs potentiels, non?

Sauf à Lausanne où les S.I. refusent d’offrir les produits Cablecom à leurs abonnés…(je sais, je sais, je l’ai déjà dit).

JCP

77)
JCP
, le 26.10.2005 à 15:49
[modifier]

C’est pour ça que je l’ai fait suivre d’un « ? »

Comme dans : Aramiska?

JCP

78)
Cheg
, le 26.10.2005 à 17:07
[modifier]

Il me semble que ce n’est pas une injustice criante que de développer les nouvelles technologies en premier là où il y a le plus d’utilisateurs potentiels, non?

c’est tellement évident, mais il ya tellement plus de pognon à se faire en construisant des infrastructures dans la cambrousse sans trop craindre la concurrence et qui pourraient justifier une petite hausse de prix..miam miam

Et le plus marrant c’est qu’ils veulent nous servir ça sous prétexte d’égalité…….. please..

ça me fait penser à ce grapique où l’on voit sur un tracé les visions spéculatives de l’ingénieur ,de l’ économiste ou autres consultants farfelus et sur un autre tracé la réalité du marché et la demande du consommateur..

79)
drazam
, le 26.10.2005 à 18:25
[modifier]

Ca ne vaut même plus la peine de répondre là, désolé, j’abandonne. Bonne chance quand même ToZiEnd ! Noééé, lock le topic !!!

80)
Iris
, le 26.10.2005 à 18:27
[modifier]

Maintenant, je sais que certains n’ont pas le choix et que les impôts ont une fonction solidaire (et qu’ils ne servent pas seulement à créer de nouveaux agendas ou registres scolaires…), mais il y a loin entre solidarité et sponsoring.

Rien ne t’échappe! ;-)

81)
ToTheEnd
, le 26.10.2005 à 18:45
[modifier]

tu deviennes un client marginalement intéressant (-> une fois qu’il n’y a plus de client « facile » à prospecter, la seule possibilité de croissance c’est d’acquérir les autres)

Dans la théorie, c’est vrai. Dans la réalité, ça n’arrivera pas. Regarde l’exemple de l’habitant (ci-dessus) de Payerne: 8’000 habitants et aucune chance de voir débarquer l’accès à Internet par le câble alors que la zone pourrait être rénovée. Cablecom estime que le potentiel client n’est pas assez bon aujourd’hui (au début d’Internet peut être, mais aujourd’hui, tous ceux qui voulaient Internet sont déjà chez Swisscom).

Et pour ce qui est de l’excellent lien de bob, on voit bien que même si la norme WiMax n’est pas encore ratifiée, elle n’est pas très prometteuse… (comme toutes les technologies qu’on encense avant l’épreuve du feu).

Non, tu attends.

Il me semble que ce n’est pas une injustice criante que de développer les nouvelles technologies en premier là où il y a le plus d’utilisateurs potentiels, non?

Mais je n’ai jamais prôné l’accès Internet « qui sauvera le monde » à un instant T pour tout le monde. Je suis d’accord pour que les choses se fassent à un certain rythme. Toutefois, quand j’entends que « les ploucs n’ont qu’à déménager », je reviens sur mon exemple jurassien qui attendent toujours leurs autoroutes depuis 20 ans! Sans parler des 10 prochaines années où ils ne verront rien venir!. Ce n’est pas acceptable de dire ça. Faire attendre des zones décentrées de 18 à 24 mois (comme pour l’ADSL lors de son lancement), je trouve ça correct.

Combien penses-tu que la Suisse regroupe d’habitants dans les villes « connectables » à moindre frais? C’est 50% (villes >10K habitants)!

Alors si je reprends tous les textes et besoins (vitaux à les entendre) des arguments cités plus haut, on se rend compte qu’on voudrait donner accès à des connexions de la mort qui tue à 50% de la population!

Quid des 50% restants? Il faudra qu’ils apprennent à dire: dans le cul la tortue pour leurs backups, les visioconférences, la VOD, les DVD, les concerts, les photos, les enfants et je ne sais quel autre fantastique truc!

Enfin, tu parlais d’une vraie libéralisation, et bien je reviens sur les Etats-Unis. Tout est dégroupé là-bas, tout est ouvert, c’est tout comme beaucoup le voudraient ici mais voilà, les services d’accès à Internet sont, dans l’ensemble, pareil qu’ici… Au milieu de Manhattan, à New-York, le mieux que tu puisses avoir, c’est une connexion DSL 1536/128 pour 39.95 dollars par mois! Mais comme ici, c’est le câble qui offre de meilleures performances (5000/512 pour 44.95 dollars par mois).

Et puis pas la peine de parler des SIL, je pense qu’on est les deux d’accord là-dessus pour dire que c’est des incompétents profonds.

Est-ce que grâce à ce 81ème commentaire on va finir par comprendre que le problème est technique et que ce n’est pas une machination de Swisscom?

Je ne sais pas pourquoi, mais j’en doute.

T

82)
RBGreg
, le 26.10.2005 à 20:24
[modifier]

Que veux-tu, Swisscom a à peu près aussi bon dos que le conseil fédéral, le parlement, les conseillers d’état vaudois (bon, mauvais exemple), la gendarmerie, la police municipale et en somme toutes les autres institutions…
Mais c’est vrai que l’on ne voit pas tant les choses progresser, et swisscom étant les heureux propriétaires du dernier km, il parait plus opportun de s’en prendre à ces derniers…
Bon y a aussi un fait: swisscom: « go far come close » c’est bien une mentalité de zürichois les slogans en anglais (et forcément, ça plait pas toujours aux vaudois–et à moi en particulier)

—-
6*9=42!

83)
JCP
, le 26.10.2005 à 21:03
[modifier]

Rien ne t’échappe! ;-)

Ouaip! Y a trois choses que je m’astreins à lire tous les jours pour savoir ce qui se passe chez mes clients : le courrier des lecteurs, les offres d’emplois et… les avis mortuaires!

Que veux-tu, Swisscom a à peu près aussi bon dos que le conseil fédéral, le parlement, les conseillers d’état vaudois (bon, mauvais exemple), la gendarmerie, la police municipale et en somme toutes les autres institutions…

Pffff! Je crois que le débat est d’un niveau largement supérieur à cela, mais si c’est là tout ce qu tu peux y con tribuer…

Est-ce que grâce à ce 81ème commentaire on va finir par comprendre que le problème est technique et que ce n’est pas une machination de Swisscom?

Je ne sais pas pourquoi, mais j’en doute.

Eh bien tu as raison : le problème de la vitesse est, peut-être, technique. Cela n’empêche pas que Swisscom a une position dominante et que cela entraîne, probablement, un surcoût pour le consommateur.

Je ne reviens pas sur le reste, mais au vu de tes sensibilités particulières, tu es probablement moins objectif que si l’on parlait des dentistes (les opticiens c’est trop tard, les pharmaciens…bientôt).

Il y a une culture du cartel très forte dans ce pays qui fait que nous payons bien des choses trop cher, et pas seulement à cause du coût de la main d’oeuvre!

Bon, cela dit j’ai aussi mes petites contradictions : je suis absolument opposé à l’idée d’une libéralisation du marché de l’électricité!

84)
RBGreg
, le 26.10.2005 à 22:59
[modifier]

Pffff! Je crois que le débat est d’un niveau largement supérieur à cela, mais si c’est là tout ce qu tu peux y con tribuer…

Faut-il que je rajoute des LOL en ponctuation de chaque phrase? :P

Mon point de vue est que Swisscom effectivement n’avance pas bien vite, et ce à cause de sa position mi etato-monopolistique mi privée. Il faudrait que cela change pour espérer atteindre une réelle volonté d’amélioration (de préférence un réseau complétement étatisé avec des concessions attribuées à plusieurs sociétés, mais l’inverse est également imaginable avec un état se retirant complètement de swisscom et pouvant dès lors imposer ses règles sans qu’on l’accuse de protéger son poulain.

Mais il est vrai que le débat ici à tendance à tourner en « c’est tout de la faute à Swisscom » alors que c’est le système dans son entier qui péclote…

—-
6*9=42!

85)
Inconnu
, le 26.10.2005 à 23:06
[modifier]

TTE : en prime tu as le temps de jouer au détective ? pourquoi pas, gaffe au propos diffamatoire, ceci dit t’es pas loin, mais c’est pas encore vraiment ça (fucking IP !). :-)
A mon tour : t’aurais-je identifié Steve ?

86)
sisl12
, le 27.10.2005 à 00:55
[modifier]

[espion]MDR! Y’en a qui trichent… Ils ont acces aux IP! lol
Mais y’ a d’autres pistes qui me menent a …XXX
Touché?[/espion]

Stefan

87)
ToTheEnd
, le 27.10.2005 à 01:14
[modifier]

Mais c’est vrai que l’on ne voit pas tant les choses progresser, et swisscom étant les heureux propriétaires du dernier km, il parait plus opportun de s’en prendre à ces derniers…

Tu vois, dans le fond, c’est ça qui me gêne. Il y a eu au moins une annonce majeure (prix et vitesse) par an depuis plus de 7 ans et tu dis que ça ne progresse pas… faudrait-il, par hasard, que la vitesse double à la puissance 2 chaque année pour qu’on ait l’impression que les choses « progressent » comme tu dis?

C’est marrant comme beaucoup ici se plaignent de ce manque de « changement » mais ne se plaigne pas quand Apple annonce un Xème modèle basé sur un processeur d’il y a 6 ans… (enfin, Eric est le seul à avoir émis une plainte sur le forum).

Mais les choses changent et elles changeront encore… patience.

Eh bien tu as raison : le problème de la vitesse est, peut-être, technique. Cela n’empêche pas que Swisscom a une position dominante et que cela entraîne, probablement, un surcoût pour le consommateur.

Purée, on y arrive! Ne t’inquiète pas, Swisscom sera bien obligée de suivre la tendance et baisser ses prix… mais ne soyons pas trop surpris quand dans quelques mois, elle annoncera encore une restructuration qui laissera quelques milliers de personnes sur le carreau dans les 2 ou 3 prochaines années.

Par curiosité, j’aimerais bien savoir pourquoi tu ne veux pas d’une libéralisation électrique! C’est effectivement bizarre de crier aussi fort « liberté » pour les télécoms et pas pour l’électricité parce qu’à la fin, dans les 2 cas, c’est qu’un courant électrique;-)!

hif: appelle-moi Jobs ;-) et patiente jusqu’à demain, j’attends des infos de Vidéo 2000…

sisl12: oui, oui, oui et avant que tu ne publies une photo de ma cuisine, je te donne le lien de ma cuisine et de mon garage !

Et dire que les méchants vont venir me prendre tout ça…

T

88)
sisl12
, le 27.10.2005 à 01:26
[modifier]

Oups, j’espere ne pas avoir gaffé…:-(
En effet splendide la Ducat… :-D C’est d’ailleurs elle qui t’a trahie.

Et dire que les méchants vont venir me prendre tout ça…

C’est ,un gag j’espere? Si on devais me prendre la mienne, alors là!!!

Stefan

89)
Inconnu
, le 27.10.2005 à 17:09
[modifier]

Merci à TTE pour cette excellente explication.
Je suis en 8/1 Mo (down/up) Avec voix sur IP et cela me coute plus de 50 € mois… Et je suis ravi. Et, incroyable, je suis chez l’opérateur historique qui fonctionne fort bien…
Ai-je besoin de plus ? Non ! 1 Mo en upload depuis ce matin (320 K hier), c’est parfait. 8 en download, bof, 2 Mo suffisent. Voix sur IP, oui, 10000 fois !
Et bravo pour la description très précise de ton métier… Excellent et véritable texte de référence.

Macdigit

90)
drazam
, le 27.10.2005 à 18:06
[modifier]

Mais arrête les éloges JC quand même, après ToZiEnd ne va plus se sentir, rouler des mécaniques, frimer et rester désagréable avec la populasse comme d’hab’ !
A chier on a dit, vendu à la solde du grand Télécom !

91)
jibu
, le 27.10.2005 à 18:45
[modifier]

ces commentaires ont pris un tournant inatendu je trouve. C’est très interressant.

Par contre tte tu n’as toujours pas donné une date pour la prochaine augmentation des débits chez swisscom?

Aller un indice stpl. ça me fais chier de passer à un abonnement pro à 200.- /mois pour avoir plus d’upload si ils augmentent tout dans 2 mois.

93)
thinkpartners
, le 28.10.2005 à 09:23
[modifier]

Cela fait bien 1,5 ans que je lis cuk.ch, mais cette humeur est la première a me decider a mettre mon grain de sel.

@Totheend: je comprends entierement les points de vue que tu avances.
Le seul problème, c´est qu´à mes yeux ils ne justifient pas la lenteur avec laquelle l´adsl est proposé.
Habitant 11 mois sur 12 en Allemagne, j´ai le plaisir de goûter au marché de la vrai concurrence.

Qu´est ce que cela veux dire? tout simplement le choix de prendre un operator qui est quasiment independant de l´autre.
En Allemagne nous avons 3 Operateurs independant:

La fameuse Telekom, le « swisscom » local avec la même ignorance pour anticiper le futur.

La sociéte Arcor, ex Société de l´ex-groupe Mannesman (les telefones mobiles D2 aujourd´hui vodafone Allemagne)

La sociéte Hansenet avec la fameuse Alice (Model Italien qui est devenu leur mascotte) qui appartient a la Telecom Italia.

Quel est la difference avec la suisse? Ces 3 Operateurs ont leur propre reseaux, ce qui les rends quasiment independant de leur concurrents. Cet independance s´exprime a travers des rapports qualité/prix très attractifs.

En Effelt l´ADSL 6000/600 coute 42 Euro chez Arcor, 59 chez Telekom et 52 Euro chez Hansenet. Ces prix comprennent un raccordement isdn avec l´adsl ainsi que la flatrate.

Inutile de dire, que la qualité du signal est en règle assez bonne. Le seul problème, c´est que les operateurs ont mis longtemps avant de se decider a forcer l´adsl. Mais depuis 2 ans, la bataille fait rage.

En suisse, si je ne me trompe pas, il y a 1 reseau (Swisscom) et des revendeurs (sunrise,orange…)… aucune société n´a de reseau a elle seule (excepté swisscom). Dans un cas pareil, comment espérer de la conccurence? Il n´y en as pas… c´est dû parceque swisscom peut dicter les prix pour l´adsl… les revendeurs sont obligé de l´accepter, car il n´ont pas d´autre possibilité.
Le problème, c´est qu´en cas de panne, c´est le revendeur qui est rendu fautif, et pas le loueur de la ligne (swisscom). Il n´est pas étonnant que dans ce cas les revendeurs brillent lors de pannes techniques par leur ignorances.
En somme, en Suisse, il n´y a pas de raison pour l´adsl de prendre quelqu´un d´autre que swisscom,car les autres utilisent aussi swisscom, mais n´ont par le contact direct. En cas de problème, bonne chance.

La seule raison, pourquoi les prix de l´adsl ont baissé est comme evoqué par Tothenend le cable de tele. Sans lui, on continuerait de payer le tripple de ce que nous payons aujourd´hui. Est ce normal?

Non, car c´est un Monopol. Est-ce legal? Oui, car la politique suisse ne fait rien pour l´empecher.
Alors ne nous plaignons pas, lorsque nous ne sommes pas capable de reagir face a un monopole.

LA liberalisation du « dernier kilometre » ne solutionerait pas à mon avis le problème de la conccurence. Ce qu´il faut, c´est des reseaux indepedants… ca c´est la conccurence. Tant qu´il n´y a qu´un reseau, il ne peut y avoir de la vrai conccurence.

Pardon pour les eventuelles fautes de francais, mais je le parle et ecrit si peu ces dernières annèes :(

94)
Krynn
, le 28.10.2005 à 15:53
[modifier]

Je pense que la demande pour de l’ADSL plus rapide est la.

Par exemple, nous somme une 50aine dans le bureau a bosser. Nous bossons souvent avec de gros fichier et avec une ligne 2Mo, c’est pas trop. Surtout en upload.

De plus, quand tu fait une grosse mise a jour de MacOSX depuis une installe du CD. Tu charge 300Mo, je suis désolé, mais je vois bien l’utilité d’un ligne à 20Mo ou 100Mo/s

J’ai encore une autre idée en tete, c’est d’avoir un disque ethernet a la maison avec un backup de tout les fichers. Plus besoin d’avoir les documents a double avec le job. Si ca c’est pas de la demande?

Bref, il y a 10ans personne n’avais besoin de ligne a 2Mo, mais actuellement on en as. Pourquoi, car les besoins evolue. Et j’estime que les miens aussi donc je veux une ligne encore plus rapide.

PS: une ligne à 2Mo/s charge à 360Ko/s maximum
une ligne à 20Mo/s charge à 3,6Mo/s. Le disque de mon mac le suportera largement.

PPS: il ne faut pas oublier que maintenant toute la famille surf. Wow + soft open-source, …. Ca prend vite de la place.

95)
ToTheEnd
, le 28.10.2005 à 18:36
[modifier]

jibu: le seul indice que je puisse te donner, c’est que Ferrari va probablement remplacer le modèle 575M Maranello au prochain salon de l’auto de Genève… et qu’il me la faudra. Mais pour l’acheter, il faudra bien que je lance de nouveaux produits avec ma société Swisscom histoire de bien tondre encore un peu les clients et futurs clients.

thinkpartners: heu… si tu comprends ce que je dis, alors tu devrais même comprendre les limitations techniques qui posent problèmes à Swisscom et que j’ai cité non? De là à comprendre que c’est une excuse pour ne pas offrir 2 ou 10 ou 200 fois plus de bande passante, il n’y a qu’un pas que tu devrais franchir prochainement. Ceci dit, Cablecom offre également, (pas partout comme Swisscom) un produit 6000/600 pour CHF 95.- par mois… ce qui équivaut à peu prêt à ce que tu dis. Enfin, tu dis qu’en Allemagne, il y a 3 opérateurs qui ont 3 réseaux physiques indépendants. Quels sont les réseaux physiques différents? Je veux dire, les 2 qui me viennent à l’esprit c’est le câble et le cuivre téléphonique… mais le troisième, c’est quoi?

Krynn: encore une anaylse du type « j’ai ces besoins, donc il faudrait que ça existe ». Ok, mais je le répète, la masse n’a pas besoin de telles performances. De plus, je vais corriger une grosse faute que tu commets. Dans les réseaux, on s’exprime en Kbit/s ou Kb… mais pas en Ko ou KB, c’est autre chose (c’est toujours des bits, mais pas dans les mêmes proportions, soit 8x plus). Tes PS sont à revoir en conséquences! Je le répète pour la 20ème fois, si tu veux plus que du 2 Mbit/s, c’est possible et c’est qu’une question de prix. Si ton boss pense faire des économies en mettant à disposition une connexion à 2 Mbit/s pour 50 employés qui sont des gros consommateurs Internet, je ne sais pas qui est le plus idiot dans l’histoire… En effet, aujourd’hui, des connexions à 10 Mbit/s coûtent entre CHF 3’000.- à 5’000.- par mois suivant où tu es… par conséquent, si tu prends une moyenne à CHF 4’000.- pour 50 employés, ça fait CHF 80.- par personne et par mois… Quid: est-ce que ton boss perd plus d’argent par mois pour l’improductivité que vous avez ou est-ce qu’il perd de l’argent à louer une ligne de ce genre? Enfin, MacOSX est considéré comme le meilleur système au monde par certains, le plus génial, le plus stable et le plus bestial… et toi tu as besoin d’une ligne de 20 ou 100 Mbit/s pour refaire le système tous les jours, semaines, voire mois…

Merde, Krynn est François et il me tend un piège… OK François, mais toi tu es le seul utilisateur Mac qui réinstalle tout son système une fois par semaine!!! Donc ce « besoin » d’avoir une connexion à 20 ou 100 Mbit/s, c’est assez limité en terme de potentiel client.

T (qui pense qu’on pourrait même finir à 100 commentaires avec cette humeur)

96)
Cheg
, le 28.10.2005 à 19:05
[modifier]

il faudra bien que je lance de nouveaux produits avec ma société Swisscom histoire de bien tondre encore un peu les clients et futurs clients.

la fin de la phrase sonne bien! tu vois ça commence à sortir.. !

le 100ème gagne un panier garni avec un rabais de 0,05% sur un abo, ça c’est de la promo! merci swisscom vous êtes trop bons.

qui est partant pour une humeur sur l’assurance maladie? comment ça on est pas sur le bon site.

97)
thinkpartners
, le 29.10.2005 à 10:55
[modifier]

ToTheEnd: Swisscom a definitivement des limitations techniques… mais utiliser cela pour freiner l´evolution n´est pas très malin, où?
Si en Allemagne la bataille fait rage, c´est parceque la Telekom a fait comme Swisscom au debut. Ils ne voulaient pas morderniser leurs installations.

Dans le domaine des Telecommunications, moderniser est un facteur essentiel.
La Telekom a laissé tellement de gens qui voulaient l´ADSL sur le carreau (« desolé pas de port », « la qualité de la ligne est trop mauvaise »…) que cela a decidé les 2 autres Operateurs de proposer eux aussi de l´ADSL. Cela permet a beaucoup gens, qui ne sont pas deservie par Telekom, d´avoir quand meme l´ADSL.
La Telekom, qui a mis 1,5 ans pour s´en rendre compte, commence maintenant a moderniser.

Pour les reseaux, je parle uniquement de reseaux telephonique voire fibre. Les 2 nouveaux operateurs ont leur propre reseaux, qu´ils ont construit eux-meme. Arcor a un reseau de cuivre telephonique, Hansenet de la fibre optique… Hansenet va d´ailleurs bientôt proposer du 25 Mbits pour 6 Euro de Plus par mois…

En Allemagne, l´internet par Cable est quasi inexistant. La Telekom, qui possédait le reseau de cable jusqu´a il y a 2 ans, ne voulais pas se faire de la concurrence à elle-même. Aujourd´hui le reseau de cable appartient à des americains… seulement ils ont tellement de retard, qu´ils ne vont pas avoir de belles parts du gateau.

La raison du problème de l´ADSL en Suisse est pour moi assez simple:

-Swisscom refuse de moderniser son reseau, mais profite du reseau existant pour bien plumeur le consommateur
– Les concurrents ne veulent pas monter leurs propres reseaux

Il est donc evident, que les consommateurs est le didon de la farce en Suisse. Regarde un peu les benefices de Swisscom face a ceux de ses collégues europeens.
Faudrait comparer les investitions en % de la grandeur du pays, et ceux de Swisscom en suisse par rapport a ceux de la Telekom et autre est « peanuts ».
La rentabilité de Swisscom est la meilleure… tout pour le fric et rien pour le service. Voila où je vois le problème. Rentabilité maximum au detriement du service. Et cela, il doit être permis de le dire.

Et que les concurrent de Swisscom font pareil, cela se voit aussi.

98)
ToTheEnd
, le 29.10.2005 à 15:18
[modifier]

thinkpartners: je ne sais pas si c’est la langue, mais il y a des points que je ne comprends pas. A qui appartient les fils cuivre? Il n’y a pas 3 réseaux cuivre en parralèle! C’est ça qui coûte le plus cher, pas les équipements actifs.

Il est donc evident, que les consommateurs est le didon de la farce en Suisse. Regarde un peu les benefices de Swisscom face a ceux de ses collégues europeens.
Faudrait comparer les investitions en % de la grandeur du pays, et ceux de Swisscom en suisse par rapport a ceux de la Telekom et autre est « peanuts ».
La rentabilité de Swisscom est la meilleure… tout pour le fric et rien pour le service. Voila où je vois le problème. Rentabilité maximum au detriement du service. Et cela, il doit être permis de le dire. Et que les concurrent de Swisscom font pareil, cela se voit aussi.

Purée… quelles conclusions. Est-ce que tu connais les chiffres? A l’heure actuelle, l’EBITDA Swisscom (45%) est à peine supérieur à celui de Renault (40%) ou IBM (38%). Ces deux dernières marques sont elles aussi sur un marché verrouillé et non concurrentiel, c’est bien connu.

Cablecom est l’autre opérateur suisse qui réalise un EBITDA de 44% mais ils ont tellement de dettes (parce qu’entre autres, ils ont mis plus de CHF 1.5 milliard pour rénover leur réseau et donc mieux tondre leurs clients) que la société ne réalise pas de bénéfice net. Cablecom devrait être rentable dès 2007, voire 2008… mais c’est parce qu’ils ne tondent pas assez vite les clients et qu’ils payent des milliards leurs cadres… bien sûr.

Quand je te lis, je sens ce relent habituel de « on nous arnaque, c’est pas juste ».

Toutes ces sociétés sont des boîtes qui doivent faire des bénéfices et (avant que tu ne le dises) pas seulement pour les actionnaires. Réaliser des bénéfices te permet aussi d’investir et donc de proposer de nouveaux services.

Toutes ces boîtes ne sont pas là pour faire dans le caritatif, que ça te plaise ou non.

Enfin, Swisscom et Cablecom vont continuer de se battre et vont proposer des services novateurs, plus rapides et financièrement attractifs dans le but de mieux arnaquer ces dindons de client comme tu dis.

Après c’est comme d’habitude, ou tu achètes ou tu n’achètes pas. On est en démocratie et personne ne force personne.

T

99)
ptisuix
, le 31.10.2005 à 08:32
[modifier]

Il est donc evident, que les consommateurs est le didon de la farce en Suisse.


Rentabilité maximum au detriement du service. Et cela, il doit être permis de le dire.

Cite moi trois pays sur la planète où je peux avoir l’ADSL dans un chalet de montagne, à 5 kil du village, dans un hameau de 13 chalets où il n’y a que deux résedents permanent (et ceci depuis 4 ans)!
Je suis peut-être égoïste, mais si le prix à payer pour ça et un internet « cher » et moins rapide pour tout le modne, je prends. C’est un peu comme le natel. On râle parce que c’est cher, mais ça fonctionne quasiment partout. Je reviens de 2 semaines de vacances au Canada, et même dans des régions touristiques, que pouic !

P.

101)
ToTheEnd
, le 08.11.2005 à 15:47
[modifier]

Juste une petite brève pour dire que l’ Office Fédéral de la Statistique vient de sortir les dernières statistiques sur les salaires en Suisse pour 2004 .

Pour 2004, le salaire mensuel médian est de CHF 5’548.- bruts par mois. Et pour tous les calimeros qui espéraient faire carrière chez MediaMarkt (92% des emplois en Suisse, c’est bien connu), il faut savoir que 10% des plus bas salaires en Suisse ont gagné moins de CHF 3’687.- bruts par mois. A l’opposé, 10% des plus hauts salaires ont gagné plus de CHF 9’718.- bruts par mois.

Bon, je suis certain que beaucoup vont me dire que je vis à Monaco et que l’OFS travaille pour le secteur des banques uniquement.

Pas de problème… c’est bientôt Noël de toute façon et on aura tous ce qu’on a demandé ou aimerait.

T