Profitez des offres Memoirevive.ch!
NovaMind et la prise de notes

Il est beau hein, le nouvel iPodnano? Avec ses 2 ou 4Gb, ses 14 heures d'autonomie!

On se réjouit déjà de voir un peu de nouveauté du côté de nos machines. L'iPod, c'est bien, mais bon, le Mac mérite aussi il me semble...

Il y a bien le nouvel iTunes 5, mais s'il est plus élégant, s'il permet de ranger ses listes dans des dossiers, d'interdire à ses rejetons d'aller vous ruiner sur le ITMS, de faire des recherches un peu comme dans Mail avec sa nouvelle barre dédiée, ce n'est tout de même pas une révolution.

Ils ne connaissent pas les verres anti-reflets chez Apple?
Non, je plaisante, la nouvelle interface est vraiment classe.

Cela dit, ce n'est pas de ça que je voulais vous parler.

Hier, j'étais à une journée de formation à la Haute École Pédagogique, à Lausanne.

Pendant la première conférence du matin, j'avais une dame à ma droite, et juste à côté d'elle, Christian Fantoli lui-même, formateur dans cette charmante école.

Sur ses genoux, un AluBook (15 pouces je crois), et surtout un truc très, mais alors très étrange à l'écran, alors qu'il prenait des notes.

En gros, il tapait un bloc de texte, tout petit, un peu n'importe où sur l'écran, et au fur et à mesure de sa frappe, plein d'autres blocs se décalaient un peu dans tous les sens.

De loin comme ça, cela semblait assez dingue. Par moments, il bougeait les blocs et des liens se créaient, un peu par magie, en fait certainement en toute logique. Mais pour la comprendre, cette logique, il faut certainement connaître le logiciel.

J'ai bien essayé de me pencher sur la dame d'à côté pour voir, par-dessus son épaule, le nom du logiciel sur la barre de menus, juste après la pomme bleue. Mais j'avais oublié mes lunettes, et depuis quelques semaines, il ne faut plus me demander grand-chose sans cet accessoire.

Je lui ai donc demandé de quoi il s'agissait, après la conférence. En fait, Christian utilise Nova Mind, qui est un logiciel qui fait plein de choses, mais dans le cas particulier, qui se trouve être une aide semble-t-il efficace pour le brainstorming et plus particulièrement pour la prise de notes.

On place ses arguments que l'on arrange en arbre multiple, à partir par exemple du centre de la feuille, et peu à peu, on occupe l'espace. Ça me fascine ce truc-là. Et ça me tue aussi, parce qu'est-ce que j'aimerais pouvoir utiliser ce genre de produit, mais pour cela, il faudrait:

  • avoir l'esprit synthétique (emploi de mots clés en temps réels)
  • avoir une gestion avancée de l'espace
  • être capable de comprendre après coup ce que l'on a pris en note. Et ça, en ce qui me concerne, ce n'est pas gagné d'avance.

J'ai d'ailleurs eu l'occasion de voir une feuille A4 bien remplie émanant de ce Nova Mind, c'est assez impressionnant. Christian m'a même parlé d'un panneau de deux mètres de haut qu'il a présenté lors d'un examen.

Pour en arriver là, il faut non seulement apprendre le fonctionnement du logiciel, ce qui est relativement à la portée de tout le monde j'imagine, mais aussi faire l'apprentissage d'une façon de penser, d'une manière d'organiser ce que ses nouvelles connaissances. Même s'il est bien entendu possible de réorganiser le tout après coup, il vaudrait mieux être au plus juste "en direct".

En fait, la technique de prise de note devrait être totalement intégrée, pour ne pas empiéter sur les efforts de compréhension que nous faisons pour comprendre ce que dit le professeur, ou le conférencier.

Bref, ce logiciel est assez époustouflant, mais je crains bien de ne pas avoir le niveau.

Si vous avez des expériences avec Nova Mind, ou avec un programme équivalent, c'est avec plaisir que nous les lirons tous en commentaires.

Ah, au fait, Monsieur Fantoli m'a promis de tester NovaMind pour Cuk.ch. Dès que j'aurais mis mon pas à pas à propos d'Educanet2 sur la base de documents de la HEP.

Va falloir que je me grouille!

19 commentaires
1)
voynix
, le 08.09.2005 à 00:52
[modifier]

Très sympa ce soft … J’utilise depuis des années FreeMind , (open-source et multi-plateforme). Je ne peut pas m’en passer.

Voynix

2)
giampaolo
, le 08.09.2005 à 08:05
[modifier]

J’utilise NovaMinde depuis la version 1.0.

C’est un excellent produit et les concepteurs sont très à l’écoute de l’utilisateur.

Parfait pour du mind mapping.
A quoi sert le mind mapping?
A élaborer la partie conceptuelle d’un projet. Cela donne une vue d’ensemble très créative.

Je l’utilise à chaque fois que j’ai un produit, un concept à présenter à un public. Avec ce genre de schéma devant les yeux, il n’est plus nécessaire d’avoir des pages et des pages pour une conférence.
Cela donne de la liberté et une très grande cohérence aux idées présentées.

3)
almux
, le 08.09.2005 à 08:20
[modifier]

Ce soft évolue très vite!
J’ai eu l’occasion de le tester dans le cadre de mes travaux d’évaluation à l’Eracom.
Pratique, simple et explicite, il permet une excellente visualisation des arguments et/ou d’une construction d’un projet.

4)
TightyJo
, le 08.09.2005 à 08:31
[modifier]

J’utilise également Freemind depuis plusieurs années, ce soft est full java ce qui le rend donc multi plateforme (MacOS, Linux, Windows…). De plus il est gratuit et opensource. Cependant il faut bien reconnaitre que son interface est moins sexy que celle de Nova mind… Mais je pense que ça vaut le coup de le tester :

site Freemind

@+

TightyJo
——————————————-
AluBook 12″
Nikon D70 + Nikon 18-70mm + Sigma 70-300mm

5)
Inconnu
, le 08.09.2005 à 08:50
[modifier]

Idem ici: Freemind a l’avantage d’etre multiplateforme, ce qui me permet d’utiliser au boulot (XP) les fichiers, brouillons de scenarii et listes de courses realises chez moi sous OSX.

@ Work || @ Home

6)
Quartesoft
, le 08.09.2005 à 10:32
[modifier]

J’ai découvert ce soft il y a quelques semaines au travers d’un autre excellent soft, le gestionnaire de projets Merlin qui est capable d’importer un doc NovaMind pour le transformer en un projet à gérer. Autrement dit, on passe sans difficulté du stade conceptuel à la phase de réalisation.

L’intérêt de NovaMind me semble surtout se situer dans la possibilité d’entrer très vite des idées (si possibles avant de les perdre) dans une interface et de pouvoir faire de l’ordre plus tard. J’uilise plutôt les modes automatiques de NovaMind qui gèrent tout seul la « mindmap » du projet, même si l’esthétique ne me plaît pas trop dans un premier temps.

A mon sens, l’intérêt est d’avoir le moins de barrières possibles entre l’esprit et les idées posées, d’où la nécessité assez bien résolue par Novamind d’une interface hypersimple.

François Mottaz – Quartesoft Sàrl

7)
FT'e
, le 08.09.2005 à 13:10
[modifier]

La grande force des outils de « mind mapping » réside dans la présentation très visuelle des informations. Somme toute, il ne s’agit que d’une liste de points organisés hiérarchiquement.

Un simple outliner ou le mode plan de Word (ou le nouveau mode notes) fonctionne aussi bien pour la prise de note, mais la présentation en arbre étoilé des mind mappers ajoute un plus indéniable. On peut d’un coup d’oeil embrasser l’organisation entière des idées, se focaliser sur une branche ou une sous-branche sans perdre la vision d’ensemble…

Je n’avais encore jamais vu quelqu’un prendre des notes directement dans ce mode par contre. La plupart des réunions que j’ai subi avaient un ordre du jour et les points étaient abordés les uns après les autres. C’est vrai que pour un orage cérébral, on saute d’un point à un autre sans ordre logique et la mind map trouve tout son intérêt.

8)
johnch
, le 08.09.2005 à 14:46
[modifier]

Utilisateur assidu de Mind Manager de Mindjet sous Windows, j’ai longtemps recherché un équivalent pour Mac et ai découvert NovaMind récemment. D’une manière générale, le mind mapping est une technique très efficace pour structurer des élucubrations de toutes sortes car elle correspond visuellement à l’organisation de notre pensée, qui travaille par connexions multiples. Mais comme toute technique, elle a ses adhérents et ses réfractaires. Ce n’est pas le logiciel qui va y remédier.

Bon mind mapping à tous!

PS: Je me languis déjà de mon futur iPod Nano. Malheureusement pas de voyage aux US de prévu. Il va falloir attendre un peu ;-)

JohnCH

9)
pat3
, le 08.09.2005 à 15:00
[modifier]

On place ses arguments que l’on arrange en arbre multiple, à partir par exemple du centre de la feuille, et peu à peu, on occupe l’espace. Ça me fascine ce truc-là. Et ça me tue aussi, parce qu’est-ce que j’aimerais pouvoir utiliser ce genre de produit, mais pour cela, il faudrait:

* avoir l’esprit synthétique (emploi de mots clés en temps réels)
* avoir une gestion avancée de l’espace
* être capable de comprendre après coup ce que l’on a pris en note. Et ça, en ce qui me concerne, ce n’est pas gagné d’avance.

Pour ce qui est des mots-clés, j’utilise depuis très longtemps Typeit4Me, qui me permet d’avoir plus d’une centaine de raccourcis-clavier pour les mots que j’utilise souvent dans mon boulot. J’ai fait ma thèse avec, et mon fichier s’est enrichi d’une vingtaine de mots depuis. Combiné à ton Nova Mind, ça permettrait de remédier à ton « problème » de synthèse (tu crées,progressivement, un raccourci pour les mots outils, par exemple

10)
mina
, le 08.09.2005 à 16:58
[modifier]

Si j’ai bonne mémoire, un « mindmap » est appelé en français « schéma heuristique ».

Le petit logiciel MyMind (donationware) de Sebatian Krauss est francisé. Il fonctionne très bien pour une utilisation basique, mais ne comporte pas toutes les fonctionnalités de MindManager.

Disponible ici : http://www.sebastian-krauss.de/software/

Nicolas

11)
pat3
, le 08.09.2005 à 19:08
[modifier]

[je reprends mon post qui a été coupé pour une raison que j’ignore]

Pour ce qui est des mots-clés, j’utilise depuis très longtemps Typeit4Me, qui me permet d’avoir plus d’une centaine de raccourcis-clavier pour les mots que j’utilise souvent dans mon boulot. J’ai fait ma thèse avec, et mon fichier s’est enrichi d’une vingtaine de mots depuis. Combiné à ton Nova Mind, ça permettrait de remédier à ton « problème » de synthèse (tu crées,progressivement, un raccourci pour les mots outils, par exemple, ou les mots qui reviennent souvent dans ton vocabulaire, voire pour une activité donnée).
En tous les cas, le principe à l’air intéressant. Je me demande, toutefois, si sur le papier je ne préfère pas un traitement de texte évolué (comme Ulysse ), qui pourrait être

pat3

12)
Fredo
, le 08.09.2005 à 19:30
[modifier]

Ha bâh alors, que des commentaires positifs sur le mind mapping. Heureusement (?), je passais par-là.

Je fais partie des réfractaires : j’ai essayé sur PC et sur Mac (conceptdraw par exemple). L’expérience que j’en ai c’est comme si vous vous retrouviez devant un arbuste et que vous vouliez examiner chaque feuille en partant des racines. Je n’ai pas du tout l’impression que ce soit classé, ça reste pour moi un gros fouillis, pour ne pas dire un gros b****l. Les feuilles je les préfère organisées dans un livre.

PS : En parlant de livres, je me permets une digression, courez vite jeter un oeil sur ceux de Robin Hobb, la saga de l’Assassin Royal est époustouflante !
La traduction française est excellente !

13)
pat3
, le 08.09.2005 à 19:31
[modifier]

Euh-… deux fois que mon texte est coupé?! Il y a une limite en nombre

pat3

14)
TightyJo
, le 08.09.2005 à 20:27
[modifier]

Je suis content de connaitre le terme français pour mindmap (schéma heuristique) ! et j’ai hate de pouvoir le replacé dans une conversation.

Merci

TightyJo
——————————————-
AluBook 12″
Nikon D70 + Nikon 18-70mm + Sigma 70-300mm

15)
JCP
, le 08.09.2005 à 20:39
[modifier]

Euh-… deux fois que mon texte est coupé?! Il y a une limite en nombre

C’est le système qui coupe quand il s’ennuie. T’inquiète pas : c’est heuristique.

JCP

16)
imikado
, le 09.09.2005 à 10:00
[modifier]

Les logiciels des ce type sont très pratique dans le cadre d’un cahier des charges pour un site, on l’utilise au boulot, par contre, à imprimer faut prévoir 25 feuilles (5×5) au moins sur un shéma modeste, voir 64 et plus pour un shéma complexe (faut avoir un grand mur blanc ;)

Les capotes c’est pas fait pour les chiens jt4u.net

17)
Raff
, le 09.09.2005 à 11:10
[modifier]

Je l’ai essayé, mais j’avoue ne pas aimer la disposition des branches (j’ai l’impression qu’on n’a pas énormément de contrôle sur ce sujet).

En revanche, la nouvelle version d’OmniGraffle (encore en bêta) gère le mind-mapping, et c’est super prometteur. On peut écrire en mode plan dans le tiroir de la fenêtre, et il nous fait le graphe tout seul (même ergonomie qu’OmniOutliner). En plus, on clique sur un style de graphe et il modifie tout. C’est assez étonnant (pour ce que j’en ai découvert pour l’instant, car je suis loin d’avoir tout exploité).

18)
petzi42
, le 09.09.2005 à 21:28
[modifier]

Hello!
Je lis votre site depuis des années et j’en tire beaucoup de plaisir et d’informations des plus utiles…
Pour une fois que je peux y mettre mon grain de sel… je n’hésite plus!
Je suis un fervent utilisateur du MindMapping depuis de nombreuses années et je fais régulièrement découvrir cette technique à qui veux bien se prendre la peine de s’y intéresser!
Je vous donne ici un lien vers l’une de mes page Web dans l’espoir qu’elle servira à quelqu’un pour mettre les premiers pieds dans ce monde fascinent!

19)
bansuri
, le 12.09.2005 à 18:50
[modifier]

Mindmapping ?

Je suis étonné que depuis le vénérable ThinkTank sous Dos personne ne semble savoir qu’il s’agit de schémas inventés par Monsieur BUZAN. On parle aussi de diagramme de Buzan.

Çà fait des siècles que j’utilise ces outils et ma conviction est que si on n’a pas l’esprit clair les diagrammes apportent de l’aide mais il ne faut pas rêver si on est bordélique, on le reste. Quant aux diagrammes, autant qu’ils soient électroniques, çà s’efface plus facilement. On peut aussi utiliser OmniGraffle comme dit plus haut, c’est moins automatique, mais çà donne le temps de réfléchir (ce qui manque souvent le plus lors d’un travail de conception où on passe trop vite à la réalisation).

Le logiciel de Sébastien Krauss (MyMind) n’est pas mal du tout et gratuit. Et en français.

Par parenthèse, OmniOutliner peut aussi servir à clarifier ses idées. La version pro me semble vraiment bien faîte.