Profitez des offres Memoirevive.ch!
J’ai trouvé une nouvelle utilité à mon iPod, génial!

Il est des termes comme ça, qu'on entend une fois, et qu'on n’imagine pas qu'un jour, ils feront à tel point partie de votre vie.

Internet. Lorsque j'en ai entendu parler en 1991, ou 1992, je ne sais plus, je ne comprenais même pas de quoi il s'agissait, et je me disais que ce la ne me concernait pas. Le futur en a décidé autrement.

Le mot Spam ensuite, qui n'a pas été très clair pour moi au début. Il l'est maintenant, malheureusement.

Et puis il y a deux mois, trois peut-être, à tout casser, j'ai entendu parler de Podcasting, lorsqu'on parlait des mises à jour de la version 4.9 d'iTunes, et de celles de nos chers iPods.

Podcast, Podcasting, oui bon, bof, on verra bien si un jour ça m'intéresse.

Et puis j'ai reçu, il y a quelques semaines, un mail, en provenance du webmaster de Pomcast.com, le premier site fournissant du podcast en français en rapport avec le Mac, Pom pom pom pom. Il me proposait d'aller visiter leur site, ce que j'ai fait. J'avoue, c'était en juin 2005, que je n'ai pas compris alors ce qu'il fallait faire. Je l'ai d'ailleurs écrit à StuFF.nc, le responsable du site, qui n'a pas dû bien comprendre... que je ne comprenne pas, et nous en sommes restés là.

À mon retour, un petit mail de rappel de StuFF me proposait de retourner faire un tour de par chez lui. Bon bon, allez, j'y vais que je me suis dit, ayant entendu entre-temps parler un peu de ce fameux podcasting. Je n'ai toujours pas bien compris remarquez (en fait, le blog qui accompagne Pomcast n'a pas d'explicatif véritable de ce qu'est et ce que veut le site, c'est un blog donc, une chronique au jour le jour de la vie du site), mais j'ai posé des questions, et StuFF m'a envoyé des liens, pour bien comprendre, et pour pouvoir m'abonner à Pom pom pom pom, le podcast en question, ce que j'ai fait, j'en reparle plus bas. Associé à l'annonce de MacGé sur son podcast maison numéro 2, je me suis dit qu'il fallait absolument que je m'y mette, pour ne pas être largué, et parce que je ne sais pas, mais j'ai senti qu'il y avait un truc rigolo là derrière.

Bon. Ben alors ce podcasting, c'est quoi?

Une définition assez complète est donnée ici, par Charles Marti.

J'en cite un passage, pour votre gouverne:

Qu'est-ce que le podcasting?
L’idée du podcasting est simple. C’est le Tivo (http://www.tivo.com) de l’audio sur le net. Le terme podcasting est un jeu de mot avec broadcasting, mais ça n'en est pas. Le contenu n’est pas “streamé”, comme une radio, mais livré, comme pour un abonnement à un journal, directement sur votre bureau, avec les bons programmes. Tout cela se fera de façon transparente et vous vous réveillez avec du nouveau, à écouter dans la journée. Le principe de cette méthode est de ne plus être dépendant de l’horaire d’une émission - vous pouvez l'écouter quand vous en avez le temps.

Le podcasting fonctionne grâce à des flux, tel que ceux qu’utilise le RSS, afin de vous livrer le contenu. Si vous utilisez déjà un newsreader, vous savez déjà comment souscrire à un podcast puisque c’est exactement la même chose mise à part que le flux inclut un fichier. Le logiciel client vous permet de récupérer ces fichiers dès qu’une nouveauté est mise en ligne.
Des centaines de personnes produisent du podcast, et il y en a des nouveaux tous les jours. De grands noms du média s’y intéressent et de plus en plus de gens utilisent le podcast au lieu de rester suspendu à leur radio. Le plus intéressant reste le fait que tout le monde peut créer et distribuer son propre broadcast. La puissance des ordinateurs d’aujourd’hui et l'accessibilité d’Internet font qu’avoir sa propre émission radio est très facile.

Charles Marti, créer un podcast sous MacOSX

L'article date de mai 2005, parle de lecteurs de Podcasts, et n'a pas été mis à jour sur un point important: l'un des clients les plus simples désormais sur Mac, qui vous permette d'écouter une émission, c'est iTunes 4.9.

D'ailleurs, une autre source de renseignements sur le podcasting est donnée par Apple elle-même, qui a bien compris l'avantage du Podcasting, ce d'autant plus que ce terme n'aurait jamais existé sans l'invention de son iPod. Parce que oui, l'iPod, même s'il n'est pas nécessaire, est partie importante du postcasting, en tout cas pour moi.

Sans l'iPod, le podcasting n'aurait strictement aucun intérêt pour ma petite personne. En effet, lorsque je suis devant mon Mac, je suis bien incapable de trouver une minute pour écouter une émission de radio, ce d'autant plus que je corresponds au profil masculin qui veut qu'un homme soit incapable de faire deux choses en même temps. Je ne peux pas écouter une émission, et travailler en même temps.

Donc le podcasting, vous voyez...

Mais... mais Mme Cuk m'a offert à Noël un iPod Photo, que je n'utilise d'ailleurs jamais pour mes images pour l'instant, ça viendra peut-être, mais qui est du coup un accessoire hyperimportant pour ces notions de podcasting: les émissions auxquelles je m'abonne, ou que je télécharge via iTunes, sont transférées automatiquement dans ce joli périphérique blanc, bien classées dans un registre "iPod", dans "Musique", les émissions rangées dans le dossier de celui qui les émets.

Du coup, je peux écouter mes émissions en voiture, en tondant le gazon (elle fait presqu'un peu trop de bruit, ma tondeuse, mais ça va juste), en faisant les commissions, en passant l'aspirateur (quel homme parfait je fais...) bref, chaque fois que je suis sur un truc qui me permet d'en écouter un autre.

Deux podcasts en français autour d'Apple

Premier podcast sous notre petit loupe, à tout seigneur tout honneur, parce que c'est le premier à avoir osé se lancer dans le genre: Pom pom pom pom.

Pour faire un essai, c'est tout simple:

  • vous lancez iTunes 4.9 et vous rendez de ce pas sur l'iTunes Music Store d'Apple France (oui oui, même les Suisses et les Belges, pour les Suisses en tout cas, l'iTunes Music Store suisse donne peu de flux en français). Ceux qui doivent changer cliquent simplement sur "changer de store", dans la fenêtre principale, à gauche) et choisissent ensuite "France".

  • une fois sur le site français, vous cliquez, un peu plus bas, sur "Podcasts".

  • vous tombez sur la section "Podcast" d'iTunes 4.9, et, normalement, à l'heure où vous lisez ces lignes, Pom pom pom pom doit se trouver dans le top 20 des meilleures écoutes, autour de la cinquième position, à droite de la fenêtre.

  • Au pire, si le flux n'est plus dans le Top 20, vous le retrouvez en tapant "Pom pom" dans le champ de recherche situé à gauche de la fenêtre principale, à peu près au milieu, puis en validant votre recherche.

  • vous obtenez une fenêtre dans laquelle vous pouvez télécharger des émissions (partie principale du bas), ou vous pouvez vous abonner (dans ce cas c'est gratuit).

  • le téléchargement du dernier épisode commence alors, et l'on vous indique que toutes les prochaines émissions seront automatiquement téléchargées, à intervalles réguliers. Vous réglez ces intervalles dans les préférences d'iTunes 4.9.

  • voilà c'est tout! Il vous suffit ensuite de cliquer sur Podcast dans la liste des sources de votre iTunes pour avoir accès à tout ce à quoi vous êtes abonné, et éventuellement charger d'anciennes émissions.

Vous avez un iPod? Vous le connectez au Mac, et pour autant que vous ayez fait les dernières mises à jour, la synchronisation se fera comme pour tout fichier musical, et il ne vous reste plus alors qu'à écouter l'émission là où l'envie vous vient de le faire.

Bien, alors le contenu maintenant, de ce Pom pom pom pom?

Tout d'abord, saluons la prouesse technique. Visiblement d'ailleurs, cela ne va pas sans poser de problèmes, puisque Pom Pom Pom Pom se trouve quelque peu victime de son succès: évidemment, le téléchargement d'audio pose quelques problèmes de bande passante. 10 Gb par jour à l'heure actuelle, ça ne passe pas vraiment inaperçu auprès de votre hébergeur. Donc Pom pom pom pom est déjà à la recherche de soutien, d'où qu'il vienne, pour financer son hébergement.

L'émission quant à elle dure environ une heure, et se trouve être une joyeuse discussion, via des techniques différentes (Skype et autres) entre connaisseurs du Mac, le tout mâtiné d'un délicieux accent belge, celui de l'animateur principal StuFF mc. Il a un sacré bagou, celui-là!

Un vrai plaisir à écouter, même si parfois, l'essentiel est un poil trop dilué à mon goût.

Eh oui voyez-vous, niveau radio, je suis plutôt France-Inter, ou RSR la Première, pas trop "Radio privée". Et là, Pom pom pom pom, de par son côté "Discussion entre potes à propos du Mac", parfaitement assumé d'ailleurs, fait parfois un peu trop penser à la deuxième catégorie, toujours à mon goût.

Bref, de l'instantanéité, une faîcheur tout à fait agréable, sans compter qu'on apprend tout de même plein de petites choses à la sauvette, ce qui ne gâche rien.

Deuxième flux, le podcast de MacGeneration

Pour vous brancher sur le podcast de MacGeneration, l'explication se trouve ici.

Vous pouvez aussi pratiquer selon la méthode décrite ci-dessus, en tapant simplement "MacGeneration" dans le champ de recherche (pour l'instant, MacGé n'est pas encore dans le Top20, mais ils n'en sont qu'au début et je peux vous prédire qu'ils ne vont pas tarder à en faire partie).

Vous ne verrez (c'est ainsi au moment où j'écris ces lignes) qu'une seule émission, soit l'épisode pilote, mais en cliquant sur "s'abonner", vous téléchargerez automatiquement le dernier en date (le numéro 2, toujours au moment où j'écris ces lignes), et aurez accès en plus au numéro 1.

Le Podcast de Macgeneration est lui plus "France-Inter" que radio libre, ce qui me convient parfaitement. Ici, le ton est plus sérieux, même s'il n'est pas ennuyeux, et l'émission est visiblement montée avec soin. Interviews, musique alternative, l'émission est équilibrée, et plus nerveuse, dans le bon sens du terme, que ce que nous propose Pom pom pom pom.

Les sujets tournent plus autour de la communauté MacGeneration, soit parce qu'ils nous disent tout justement sur les problèmes de bande passante induits par le podcasting (interview de Alvaro Prata Leal, l'un des fondateurs de Netsample, la société qui héberge entre autres les serveurs de MacGeneration), soit parce qu'ils donnent la parole à des membres des forums de MacGé, à propos de leurs rapports avec le Mac mais aussi à propos de leurs passions, en dehors de nos machines, dans la vie.

Ici, moins de spontanéité, plus de préparation semble-t-il. J'apprécie beaucoup aussi.

En conclusion provisoire

Les deux émissions sont en plus indexées. J'entends par là que dans iTunes, juste à côté de l'afficheur, vous voyez un petit livre ouvert.

Vous cliquez dessus, et vous obtenez:

Vous passez d'un sujet à l'autre via cet index. Sur l'iPod, vous voyez les segments correspondant aux sujets. Un petit clic sur la flèche droite vous fait passer au sujet suivant.

Le confort est donc présent, même si parfois, la qualité sonore n'est pas absolument au top, selon la technique utilisée pour communiquer entre les intervenants des émissions.

Personnellement, je pense avoir véritablement trouvé une utilisation intéressante pour mon iPod, en plus que d'écouter de la musique, et de consulter ma liste de BD en provenance de Booxter.

Deux petites conclusions:

  • ne comptez pas sur nous pour créer un podcast. Cela doit prendre un temps pas possible à mettre sur pied (voir le "Comment faire" de Charles Marti ici, et de plus, nous ne sommes pas prêts à assumer une débauche de bande passante, ne serait-ce qu'au niveau des coûts).
  • j'aime avoir une radio qui parle des sujets qui m'intéressent avec ces podcasts, mais... Mais les radios généralistes ont pour elles de vous ouvrir l'esprit sur plein de choses qui ne vous auraient pas titillées si vous n'étiez pas tombé dessus. Donc quelque part, j'ai peur de ne plus écouter que ce qui m'intéresse a priori, sans avoir le temps de m'étonner sur le reste.

Faudra faire gaffe donc!

16 commentaires
1)
Yip
, le 08.08.2005 à 08:04
[modifier]

Bonnes conclusions !

Merci de m’avoir fait découvrir Pom pom pom, je connaissais déjà le Podcast de MacG, tout ça est bien sympa. :-)

2)
Franck_Pastor
, le 08.08.2005 à 08:27
[modifier]

Enfin ! J’ai pu comprendre ce que c’était que cette bête bizarre ! Merci !

Du coup, je peux écouter mes émissions en voiture, en tondant le gazon (elle fait presqu’un peu trop de bruit, ma tondeuse, mais ça va juste)

Ça doit faire un sacré tableau ! :-))

3)
François Cuneo
, le 08.08.2005 à 08:44
[modifier]

Et merci Franck de me dire que tu as enfin compris.

Lorsque j’ai parlé avec le responsable de pompompompom, il me disait que c’était tout simple, si facile etc…

Je lui ai expliqué qu’il ne se rendait pas compte que si l’on n’est pas dans la combine, il nous faut un moment pour intégrer ces nouvelles technologies. Tout n’est pas si facile a priori.

Cela dit, une fois qu’on s’y met, comme vous avez pu le voir, c’est vrai que ce n’est pas si difficile, c’est juste les bases qu’il faut, après…

4)
Vincèn
, le 08.08.2005 à 09:12
[modifier]

Merci d’avoir parlé de Pom Pom Pom Pom, c’est très sympa à toi Mister François ;)

Vincèn (un des intervenants de Pom Pom Pom Pom)

5)
Inconnu
, le 08.08.2005 à 10:14
[modifier]

Ah bon, le Podcasting c’est donc des émissions internet/radio sélectionnées (préparées) téléchargeables ? Me trompais-je ?
Moi aussi j’avais un peu de mal à saisir la substantifique moelle de ce nouveau système, d’autant plus que je n’ai pas d’iPod (encore que ça ne soit pas indispensable) et que j’écoute toujours ma radio préférée (France Musique) en travaillant sur mon ordi. Quand je fais autre chose, si ça n’est pas trop prenant au niveau intellectuel, je préfère laisser mon esprit vagabonder…

quelque part, j’ai peur de ne plus écouter que ce qui m’intéresse a priori, sans avoir le temps de m’étonner sur le reste.

Ca c’est le problème qui tue : qu’écouter, que ne pas écouter ?
Et c’est ce qui fait que je ne pense pas utiliser le Podcasting pour le moment…
Mais, merci à toi pour ces explications.

^. .^ GerFaut
=U= Equinoxiale
GerFaut c’est frais, mais c’est pas grave.

6)
Le Corbeau
, le 08.08.2005 à 11:06
[modifier]

Du coup, je peux écouter mes émissions en voiture, en tondant le gazon

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué
Au fait, si allumer votre mac, lancer itune, charger les émissions, les transférer sur votre ipod vous pèse :
Ecoutez donc la radio directement sur un mini récepteur FM qui coute 50 fois moins moins cher, est plus léger et qui ne donne pas de regret s’il passe sous la tondeuse :-)

Il est évident qu’il est plus simple de faire un enregistrement que d’écrire, mais personnellement, je trouve plus rapide de lire un article que de l’écouter. et en plus on a toutes les illustrations possibles.

Pourquoi chercher à tout prix à tout remplacer avec un seul média???
On se retrouve dans une logique ou téléphoner avec son portable est une activité annexe (mais on peut le faire avec son ordinateur) etc.
A quand la télé sur les postes radio ? quoique…

7)
elektrikpepper
, le 08.08.2005 à 13:54
[modifier]

ce qui est également très relax est d’écouter Arte radio , une sorte de zapping des radios. Pour le moment, je ne peux que l’enregister avec Audio Hijack pour après tranférer et écouter les extraits sur le iPod. Peut-être que bientôt…

elektrikpepper

PS: Oups: c’est déjà le cas (le podcasting) mais je ne l’avais pas encore vu :-( Autant pour moi

8)
Jerricho
, le 08.08.2005 à 14:54
[modifier]

@ Le Corbeau

Ca pèse pas tant que ça étant donné que
1) Mon mac est toujours allumé ou en veille
2) ITunes est toujours ouvert
3) Ce dernier me demande rien et télécharge de lui-même les morceaux de Podcast
4) Itunes et Ipod sont paramêtrés pour synchroniser les morceaux podcast en plus de autres.

Moralité : Une seule action : brancher son Ipod, ce qui ne prend pas plus de temps que mettre « on » sur un poste FM ;-)

L’avantage principal je trouve, c’est que cela permet de dynamiser un peu tout ce monde de la Radio « autorisée » FM qui franchement s’embourbe… ça permet à plein de petits jeunes et moins jeunes plein d’idées de les proposer alors qu’aucune radio frileuse aurait osé et que personne ne serait prêt à leur offrir une fréquence FM… ça permet aussi de traiter de sujet spécialisé étant donné qu’on ne doit pas assurer 24h/24… Contrairement à ce que dirait M. Cunéo, j’aurais plutôt tendance à dire que ça fait découvrir d’autres choses étant donné la souplesse du format : j’ai découvert un podcast de cuisine, je suis sûr que je vais bien m’amuser alors que c’est pas du tout mon dada ;-)

Les désavantages sont bien entendus liés au « papa » blog : sources ? fiabilité ? récursivité ? professionalisme ? vulgaristion excessive ? dans une certaine mesure, ce que disait M. Cunéo est exact aussi : si on ne va pas farfouiller dans les podcasts, on reste à ce que l’on connaît,

En conclusion : je remercie beaucoup M. Cunéo pour son article tout à fait agréable comme d’habitude (mais je le dis rarement, si ce n’est jamais, honte à moi !). Je ne m’étais pas lancé dans le podcasting (à part celui de couleur 3, radio suisse romande, qui me fait hurler de rire avec son son du jour !) et là j’ai bien pris plaisir à écouter Pom (*4) … en travaillant… oui, moi je suis quasi incapable de travailler sans musique ou sans radio ;-)

9)
Divoli
, le 08.08.2005 à 16:23
[modifier]

Quelqu’un peut-il m’expliquer pourquoi l’iPod n’est toujours équipé d’un récepteur FM (avant de rentrer dans cette histoire de podcast)?
Parce que là j’ai l’impression d’avoir raté une marche.

Divoli

10)
elektrikpepper
, le 08.08.2005 à 17:03
[modifier]

tout ça me fait penser que, peut être, un jour, une bonne âme lancera un site où des bénévoles lecteurs liront et publieront en podcasting des oeuvres qui ne sont plus protégés par le copy right.

Ca serait pas mal d’avoir les fables de La Fontaine ou les romans de J. Vernes sous la main (oreilles) en tout temps. Moi, je consomme sans modération des livres audio et je ne peux plus m’en passer… mais ça coute cher.

elektrikpepper

12)
stuffmc
, le 08.08.2005 à 17:59
[modifier]

Un très grand merci ! Probablement grâce à vous les Suisses, le Pomcast a été propulsé à la première place ! C’est génial ! On est number ouaaaanne ;) A+ sur Cuk.ch… Très bon article ! Bravo !!

13)
Jerricho
, le 08.08.2005 à 18:04
[modifier]

dommage, stuffmc, MacG vous est passé devant ;-)

les deux abordés par cet article aux deux meilleures places… La force est avec Cuk !

14)
Nekura
, le 08.08.2005 à 18:22
[modifier]

Je fais partie de ceux qui ne voient pas dans le podcast autant d’intérêt qu’on lui prête. Je rejoins d’ailleurs dans l’essentiel la critique faite ici .

Mais bon, à chacun ses préférences, il est vrai que je suis beaucoup plus porté sur l’écrit que sur l’oral…

15)
Jerricho
, le 08.08.2005 à 18:31
[modifier]

@ Nekura

Je ne crois que l’on puisse dire : toi tu es porté sur l’oral, toi sur l’écrit. Personnellement, mes études ne sont constituées quasiment que d’écrit… Des livres, des textes, des écrits à rédiger, des bibliographies à plus savoir qu’à en faire. En plus de ça, je lis beaucoup, mais il y a aussi des moments où ce n’est pas possible d’écrire ou de lire. Tu ne peux pas savoir quel plaisir j’ai à écouter, simplement écouter, lorsque je conduis chaque jour le même bout d’autoroute aller-retour… Et je trouve que ce système de podcast est bien pratique étant donné que je ne peux pas choisir l’heure à laquelle je peux allumer la radio.

J’ai pas encore écouté ton lien, mais je m’y mets tout de suite !

:-)

16)
Yves
, le 01.12.2005 à 10:40
[modifier]

Pour les amateurs de Podcast, à signaler que l’émission « On en parle » de la Radio Suisse Romande est maintenant disponible sur iTunes, avec des sujets comme:
– frais de douane lors de commandes sur le net
– le montage des chaînes à neige
– écran d’ordinateur: des pixels morts
– le prix du jour: un film au cinéma
– etc.

Yves