Profitez des offres Memoirevive.ch!
Auto oui, mais Autolib !

Fan de kat-kat, possesseur de Jaguar, que va-t-il nous sortir dans cette humeur vont dire ceux qui s’attendent au pire quand le Saluki prend le clavier pour tapoter sur les transports ?

Je ne reviendrai pas longtemps sur le kat-kat : le G rustique, sous sa forme cabriolet, nous a permis de découvrir tout autant les pistes et geysirs de l’Islande que les déserts du sud tunisien, la Cappadoce et l’est de la Turquie, voire …le plateau de Millevaches et les " gouilles " de Bourgogne.

La Jaguar actuelle nous sert quasi-exclusivement aux longs trajets. Pour quoi une Jaguar? Et pourquoi pas une S-Type qui a le moteur de la Citroën C6 franchisé à Ford ? Nous l’avons acquise d’occasion, 50 000 km au compteur pour moins que le prix d’une Twingo neuve, déduction faite de la reprise d'une " épave ".

capture-decran-2016-12-05-a-16-06-40

D'accord, elle n'est pas rouge…

Donc faire le trajet Champagne-Capitale, soit deux heures d’autoroute, ou descendre d'une traite en Poitou est plus confortable et sécurisant dans le félin que dans le petit losange.

Un lecteur attentif ne manquera pas de nous faire remarquer que pour aller et venir entre Paris et notre domicile il doit bien exister le train.

Oui…
…et non.

Il suffit de chercher dans le web « Ligne 4 » et, outre celle du métro à Paris, on découvre l’ancienne liaison Paris-Belfort.

À ce jour, elle n’est toujours pas électrifiée et sujette à toutes sortes de pannes et dysfonctionnements. De plus, notre gare la plus proche est Vendeuvre : nous vivons à 13 km de là et laisser une auto sur le parking une pleine semaine implique un changement de roues hebdomadaire, si vous voyez ce que je sous-entend. Ce qui implique de toute manière d’avoir une auto.

Rien que pour le fun, vous savez peut-être, Helvètes et autres francophones distants, que la SNCF, le transporteur ferroviaire national, vient - enfin - d’appliquer au premier décembre la réglementation européenne et indemnisera les retards qu’ils soient de sa faute ou non. L’an dernier nous avions essuyé deux heures de retard dans un TGV à cause d’un « feu de moisson » : « C’est pas nous ! » qu’ils ont dit à l’arrivée tardive à Montparnasse.

img_8858

Parole, Parole… (Dalida)

Donc, rien que pour le fun, ai-je dit, notre ligne 4 a inauguré le système le jour même.

img_8859

Je ne sais pas si les voyageurs sont déjà re-crédités.

Dans Paris, nous prenons le métro : la Jag’ dort dans son box jusqu’au prochain voyage « hors les murs » comme on disait au XIXe siècle. Éventuellement si nous rentrons vraiment tard, nous prenons un taxi ou un Uber X.

Madame Saluki vient de subir un sérieux passage au SAV : révision du train avant, euh… non… remplacement d’une rotule et des supports en titane (ça lui rappelle son Mac Book des années 2000). Donc, elle est plutôt handicapée par ces prothèses pendant quelques semaines.

Il me faut l’accompagner à ses séances de rééducation car il ne faut guère compter sur la ponctualité des VSL- véhicules sanitaires légers - qui sont proposés par la prise en charge des soins. Il vaut mieux trouver un moyen de transport économique et respectueux de l’environnement (Non, cher Zit, pas question d’y aller en tandem…). Et donc pas la Jag’, trop longue et rendue gourmande dans le trafic parisien souvent bloqué, sans omettre le souci de trouver un lieu de stationnement.

Encore plus bloqué, ce trafic, depuis que la Mairie a fermé la voie sur berge rive-droite de la Seine : nous avons des amis habitant avenue Ledru-Rollin, donc bien plus loin; la circulation y était la plupart du temps très fluide. Dimanche nous sommes allés partager un goûter familial chez eux : nous y avons trouvé un bouchon plus dense qu’à la Bastille tout l’après-midi.

Et ce, alors que l’on nous annonce dès ce mardi la circulation alternée, cautère sur une jambe de bois pour réduire le niveau de polluants.

Donc, j’ai souscrit un abonnement Autolib qui fête ces jours-ci son cinquième anniversaire.

Cette petite société fait partie du groupe Bolloré (Canal+, Vivendi,…) et a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de 40 millions d’Euros, mais n’est toujours pas rentable. La voiture éléctrique mise en auto-partage a été dessinée par Pininfarina et je ne suis pas certain que ce soit le meilleur design de la Maison. On lui demande seulement d’être une compacte citadine, et elle ne se distingue pas vraiment de ses concurrentes à carburant. En revanche elle a une batterie originale mais sur la technologie de laquelle je n'en sais pas plus

Donc, il suffit de charger l’application IOS ou Droïd.
Il faut aller ensuite à une borne (il y en a un bon millier dans la région parisienne, réparties dans une centaine de communes) pour y scanner le permis de conduire, une pièce d’identité…et roulez !

img_8857

On voit les bornes où il y a un véhicule disponible

 

img_8860

On agrandit la carte et on choisit son lie eu départ puis on recherche une place sur le lieu d'arrivée;

La réservation se fait  en cliquant sur le lieu de départ et le lieu d'arrivée.
Ensuite on se rend à la borne, on passe le badge et on prend le véhicule.

img_8852

Il y a quelques bugs : tu t'arrêtes dans le trafic et il se peut que l"on" te rappelle de serrer le frein à main…

C'est vraiment très simple à conduire : point mort, marche avant, marche arrière. Il y a même un dispositif "Ice" pour la conduite en temps de neige (je n'ai pas testé…).

img_8850

Élémentaire, n'est-il pas, mon Cher Watson ?

Bien sûr on trouve un GPS et la radio. Vous louez un autre véhicule et…vous retrouvez la chaîne de radio que vous écoutiez le coup d'avant !

img_8853

Vous y voyez aussi les bornes et parkings avoisinants.

On peut même faire un excès de vitesse, mais c'est pour aller au Panthéon !

img_8849

À droite, on a l'indicateur de charge restante.

Alors, combien ça coûte ?
L'abonnement annuel est mensualisé à 10 € par mois. On peut quelquefois trouver une promotion sur "VentePrivée" ou un autre site de e-commerce.
Le coût est de 6€ pour la première demi heure et prorata temporis ensuite.

Ceci est bien plus avantageux financièrement que le taxi et même Uber si vous faites quatre ou cinq trajets par mois. C'est aussi génial, par rapport à la voiture individuelle, même s'il faut parfois marcher 200 ou 300 mètres, en termes de parking : tu réserves ton lieu de parking à l'arrivée au moment de la réservation de départ.

Il existe aussi une formule sans abonnement: ce peut-être intéressant pour les amis de passage à Paris, (il faut connaître la ville quand même un peu) même si le coût horaire est 50% plus élevé.

img_8863

Pour la ranger, on badge près du déflecteur AVG.

 

Edit juste avant mise en ligne :

Il y a un article dans le supplément "Économie" du Monde du mardi 6 décembre sur l'activité BlueCar de Bolloré, désormais dirigée par sa fille.

12 commentaires
1)
ysengrain
, le 06.12.2016 à 08:38
[modifier]

Il me faut l’accompagner à ses séances de rééducation

La prise en charge de la rééducation peut être réglementairement réalisée au domicile du patient.

car il ne faut guère compter sur la ponctualité des VSL- véhicules sanitaires légers

qui sont soumis aux mêmes règles de circulation que le commun des mortels

2)
M.G.
, le 06.12.2016 à 08:58
[modifier]

Excellent article, qui prouve qu’on peut aimer les belles autos et rouler en Autolib quand c’est à l’évidence la meilleure solution, surtout ce matin !


Au fait, elle vient d’où, cette pollution aux particules fines qui impose la circulation alternée à Paris ? Une idée ?

Les Parisiens pourraient-ils nous dire quelle est l’odeur de l’atmosphère ? Ici à Dakar, ça sent bien la fumée du Diesel des vieux taxis et « cars rapides » hors d’âge !

3)
Saluki
, le 06.12.2016 à 09:17
[modifier]

Cher Docteur Y :

Je ne doute pas un seul instant de la possibilité des prises en charge. C’est même une nécessité sociale.
Cependant, nous avons été témoins, la semaine dernière, de la prise en charge d’une Dame de 92 ans, lourdement handicapée, qui a attendu 1h30 que l’on vienne la récupérer au cabinet de kiné où Madame Saluki jouait de la gambette.
J’ai vu aussi, il y a quelques jours, une voisine chargée comme dans une bétaillère…
Donc, nous « by-passons »…
Les «  règles de circulation » , certes, mais pas au point de prendre deux prises en charge à la même heure ;°((

édit :
j’avais mal lu : « au domicile » est compliqué quand il y a des séances de balnéo et des attirails mécaniques scellés au mur.

4)
cvanquick
, le 06.12.2016 à 10:48
[modifier]

Le Poitou ? Intrigué je suis ma femme étant originaire de là-bas et y allant très régulièrement.

5)
Saluki
, le 06.12.2016 à 11:25
[modifier]

Le Poitou ?

Les neveux de ma Dame sont en cours de réhabiliter une ruine qui serait, selon les « experts », la seule réalisation architecturale de Leonardo da Vinci qui «  ne se serait pas contenter de les dessiner » (voir une video).

6)
Trucmouche
, le 07.12.2016 à 00:38
[modifier]

Très bon article
J’essaierai d’apporter quelques précisions à partir de notre expérience (avec Madame Truc) d’autolib d’environ 3 ans.

Nous l’utilisons environ 1x/semaine avec ma tendre. Pour ceci nous avons 2 abonnements à chacun de nos noms : alors certains se diront que c’est idiot mais voici pourquoi :
D’une part parce que nous ne sommes pas siamois et que nous avons parfois besoin de nous séparer (même s’il nous arrive d’utiliser la carte de l’autre, parfois)
Et surtout parce que depuis je dirais environ 1 an, il n’est plus possible de réserver une voiture juste après avoir annulé une réservation (qui dure 30 minutes) à une borne (il faut attendre 10 minutes) parce que des gens (moi le premier :D ) avaient pris pour habitude d’annuler et de reprendre une voiture juste après et ainsi de bloquer longtemps une autolib !!

À propos des tarifs
Réservation de voiture non honorée = 5€
Réservation de place non honorée = gratuit
1 minute de circulation = 0,20€

Points positifs pour moi:
– Très sympa quand on veut partir en soirée avec Madame Truc sans s’embêter à prendre les transports, et pouvoir rentrer en Uber après avoir bu
– ON NE CHERCHE PAS DE PLACE !!!!! (Quand on l’a réservé et quand un mariole ne s’est pas mis sur la place mais c’est plutôt rare) et ça à Paris c’est un vrai luxe !
– Ça ne coûte pas si cher (comme j’ai pu lire sur d’autres sites) que ça quand on l’utilise comme nous (c’est à dire pas tous les jours), sachant que tout est compris dedans (« carburant »/stationnement/assurance/entretien)

Points négatifs pour moi:
– Parfois dégueulasse (ça doit arriver entre 1x/5 et 1x/10)
– GPS moisi de chez moisi (à croire qu’ils font exprès de le laisser tout pourri pour qu’on fasse plus de km) même s’il a l’avantage de nous guider directement à la station d’arrivée
– Parfois on a envie de tuer autour de nous quand on est bloqués dans les embouteillages et qu’on se dit « et hop 20 centimes » toutes les minutes … Mais il m’est arrivé de déposer la voiture plus tôt que prévus et de finir en métro et ça c’est cool !!

Enfin beaucoup plus d’avantages que d’inconvénients à mon goût !

À propos de la pollution j’ai entendu dire qu’elle pouvait être causée par d’une part le manque de vent qui ne permet pas aux particules fines de partir et d’autre part des freins de voiture (les particules émises par les frottements) ce qui représenterait une proportion très importante dans la pollution (j’ai pas les chiffres mais ça m’avait marqué) ce pourquoi les voitures électriques peuvent être quand même très polluantes (en dehors du recyclage des batteries)

Voilà !! Désolé si mon message est un peu long !

Amicalement,

Truc

8)
jibu
, le 07.12.2016 à 07:46
[modifier]

Concernant la batterie de la Bluecar:
Il s’agit d’un développement de Bolloré, construite dans ses propres usines, elles étaient très prometteuse sur le papier; la densité d’énergie par rapport au volume est bon, mais elles sont lourdes car sur une base chimique de Li Fe.
L’inconvénient majeur est le fait de devoir garder cette batterie à une certaine température, aux alentours de 80°c environ. Dans le cas de l’autopartage ce n’est pas un grand problème du fait que le véhicule est toujours branché une fois à l’arrêt.Vu l’énergie française d’origine nucléaire, la production de Co2 n’est un problème puisque le nucléaire, c’est hyper propre pas vrai :-)

9)
M.G.
, le 07.12.2016 à 08:20
[modifier]

À propos de la pollution j’ai entendu dire qu’elle pouvait être causée par d’une part le manque de vent qui ne permet pas aux particules fines de partir et d’autre part des freins de voiture (les particules émises par les frottements) ce qui représenterait une proportion très importante dans la pollution (j’ai pas les chiffres mais ça m’avait marqué) ce pourquoi les voitures électriques peuvent être quand même très polluantes

Les pics de pollution sur Paris sont en effet en relation directe avec la météo : température basse et manque de vent « plombent » l’atmosphère. Cela ne dit pas que la pollution elle-même soit strictement endogène.

En ce qui concerne les poussières émises par les plaquettes de frein, elles existent, même en provenance de véhicule tout électrique. Les moins polluants sur ce point devraient être les hybrides Toyota qui sont capables de passer les 100 000 km avec le même jeu de plaquettes Avant (les plus sollicitées). Sur ces véhicules, le fait d’actionner la pédale de frein commence par enclencher un cycle de freinage « électrique » avec récupération d’énergie pendant lequel les plaquettes ne sont pas en contact avec les disques de frein. C’est seulement au moment de l’arrêt absolu ou sur un gros coup de frein que les plaquettes interviennent. D’où l’intérêt d’anticiper tout ralentissement sur ce type de véhicule.

10)
jibu
, le 07.12.2016 à 08:23
[modifier]

Sur tout véhicules électriques, il y a ce phénomène de « freinage » électrique, donc un véhicule électrique polue moins par ses plaquettes de freins qu’un véhicule à combustion.

11)
zit
, le 09.12.2016 à 18:35
[modifier]

Alors là, je dis bravo !

Une voiture est une voiture. Elle est donc a priori mon ennemie.

Mais je crois que la voiture partagée, et plus encore la voiture autonome, c’est la solution pour qu’il y ait beaucoup moins de ces saloperies dans nos vies : parlez à un accroc du volant d’un véhicule sans volant, vous verrez qu’il n’en voudrait pour rien au monde. Je suis donc pour une généralisation obligatoire de la voiture autonome, à la plus brève échéance possible : ça en fera passer plus d’un à la trottinette atomique, dont l’emprise au sol est quand même moindre (tout comme le risque en cas de collision).

Par contre, le principe de privatisation, gratuite qui plus est, de milliers de m2 au profit d’un industriel, même breton, ça me chagrine légèrement. Surtout que ledit industriel a des pratiques plus que douteuses quand à la liberté d’expression (sans parler des « petits » copains qu’il emmène en croisière).

z (c’est le concept même de véhicule automobile privé qui doit disparaitre, je répêêêêêêêêêêêêête : YA PAS LA PLACE, BORDEL !)

PS : Les rois du volant : sur circuit… j’offrirais la couronne (mortuaire).