Profitez des offres Memoirevive.ch!
Bruges la Morte : une résurrection

Ces dernières années je vous ai souvent proposé de découvrir la Belgique par le biais de mes expériences cyclistes dans telle ou telle région, la plupart du temps autour de Bruxelles.

Mais il y a un endroit de Belgique que je ne vous ai pas encore présenté. Sans doute parce que la région où il se trouve est tellement plate qu'elle n'intéresse pas a priori le cycliste amateur d'escalades que je suis :-). Pourtant il s'agit d'une merveille, certainement l'endroit le plus visité en Belgique par les touristes : Bruges (Brugge), la « Venise du Nord ». Décor d'un célèbre roman de l'écrivain belge Georges Rodenbach, Bruges-la-Morte.

belfort_brugge

Le beffroi de Bruges, juste un « petit » exemple de ce que cette ville propose au touriste…

Et je n'ai pas (encore) l'intention de vous présenter ce joyau en détail. Pour deux bonnes raisons : la première, c'est que je m'y prends un peu tard pour rédiger cet article, et donc je ne peux pas être aussi exhaustif que je le souhaiterais… ce sera donc pour une prochaine fois. La seconde, c'est que je ne peux pas dire que je connais Bruges vraiment bien. Je ne l'ai visité que trois fois en quinze ans, le temps d'une petite journée à chaque fois. Parfaitement insuffisant : il semble bien qu'il faille au moins y passer une semaine pour tout découvrir de ce fabuleux endroit.

Mais la dernière de mes visites a été l'occasion de découvrir quelque chose que j'ai eu envie de partager un tant soit peu avec vous : une reconstitution très particulière de la ville de Bruges à sa grande époque, via un musée interactif créé en 2012. Il s'agit d'Historium Brugge.

historium-brugge

Si un jour vous venez visiter cette ville, je vous conseille de commencer par cela… Tout le reste de votre excursion prendra alors une dimension plus grande encore ! Je ne saurais trop vous inciter à parcourir le site web de cet exposition, il s'agit déjà d'une fabuleuse mise en bouche !

En gros, « Historium Brugge » est une reconstitution cinématographique du Bruges de 1435, mais qui fait appel à nos cinq sens lors d'une visite audio-guidée. En passant d'une salle à l'autre, reconstituant chacune un lieu emblématique de Bruges (tout y est, les images bien sûr, mais aussi les bruits, les odeurs…) on suit l'histoire d'un jeune homme, apprenti du grand peintre Jan Van Eyck, qui doit pour un tableau de son maître prendre « livraison » de deux modèles : une très belle jeune fille et une… perruche verte, et qui s'arrange (quelle andouille !) pour les perdre de vue tous les deux.

historium_brugge13

Le tableau de Jan Van Eyck où la jeune fille et la perruche vont figurer. Il s'agit de « La Madone au chanoine Van der Paele ».

La trame de l'histoire est donc la recherche éperdue de cette jeune fille et de l'oiseau par le jeune homme dans le Bruges de 1435, durant l'âge d'or de cette ville. L'atelier de Jan van Eyck, la douane, la fabuleuse et hélas disparue depuis Waterhalle (où se trouve le site de l'« Historium »), les entrepôts, les rues…

brugge_-_waterhalle_schilderij_17de_eeuw

Feue la Waterhalle, où des bateaux légers déchargeaient les cargaisons venue de Damme et Sluis, les avant-ports de Bruges sur la Mer du Nord…

 

En tout et pour tout, cette expérience ne dure que 30 minutes… mais qui justifient à elle seule le prix d'entrée plutôt élevé (13 euros).

La visite peut se prolonger par la visite de salles plus classiques où l'on apprend par exemple tout sur les bains publics de l'époque, ou sur la regrettée cathédrale Saint-Donatien, démolie par les révolutionnaires français… tout comme sur les diverses façons qu'avait la justice locale de torturer les suspects !!

sint_donaas_kathedraal

La cathédrale Saint-Donatien, elle aussi disparue, victime du fanatisme anti-religieux de la révolution française.

Bref, un musée à visiter absolument et sans faute si vous passez un jour dans cette ville ! En attendant, bonne visite virtuelle !

 

4 commentaires
1)
dpesch
, le 09.11.2016 à 11:08
[modifier]

Merci Franck pour cette introduction sur Bruges. Pour ceux que cela intéresse, voici un petit complément que je trouve intéressant :
Bruges classée par l’UNESCO

J’ai passé les 25 premières années de ma vie en Belgique (quoique français aujourd’hui, je suis né à Bruxelles) et j’ai très souvent séjourné à Bruges. J’y suis retourné à 3 ou 4 occasions depuis et la dernière fois c’était pour une semaine à Pâques 2007. A l’époque le musée dont tu parles n’existait pas et si je devais un jour repasser par là, je suivrai ton conseil.

Il est vrai que Bruges est un joyau fascinant qui mérite non seulement un détour, mais le voyage.

2)
tibet
, le 09.11.2016 à 17:08
[modifier]

À voir avec Bruges en toile de fond et aussi en gros plan le film, un peu ancien, britannico-américain de Martin McDonagh, sorti en avril 2008. Très bon film pour qui aime le genre et les contres-emplois d’acteur.

Sinon, je n’ai jamais été à Bruges :0)

3)
dpesch
, le 09.11.2016 à 17:30
[modifier]

Oui, très bon film :

Bons baisers de Bruges

Titre original : « In Bruges »

A noter quand que l’un des protagonistes s’enquiquine à plein tube dans cette ville qui n’a, à son avis, aucun attrait !

4)
rolando
, le 10.11.2016 à 13:53
[modifier]

Un très beau bâti préservé et une histoire très riche en font une ville que je visite toujours avec plein d’émerveillement.

Savez-vous d’ailleurs que le mot Bourse vient de cette ville dans laquelle les bourgeois et marchands faisaient des échanges et du commerce devant la maison de la famille Van der Buerse ?