Profitez des offres Memoirevive.ch!
Des anglaises, vieilles mais séduisantes.

Nous sommes allés, il y a tout juste un mois, passer quelques jours en Grande-Bretagne, histoire de profiter lâchement de la baisse toute relative de la Livre Sterling. Et de Stratford-upon-Avon, du palais de Blenheim, vous en avez sans doute entendu chanter le los. Sans doute moins de ceci, encore moins de cela.
Mais je voudrais vous narrer illico notre fantastique découverte du British Motor Museum.

 

C’est avec nos amis du FJDC ( qui regroupe des anciennes et des contemporaines) que nous sommes partis via le «Shuttle» et que nous nous somme ainsi retrouvés à Gaydon.
Première surprise, j’ignorais que taper un code postal british dans notre GPS embarqué (ici : CV35 OBJ) revenait à donner une position très précise, ici au sud de Coventry.

C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés devant un beau cylindre :

fjdc-gb

Le ciel n’est pas « Photoshoppé » pour être aussi bleu en début octobre.

 fjdc-gb-4

Mais nous n’étions pas les seuls, ce beau matin…

Toutes les photos sont prises avec un vieux Canon EOS 5D Mk II et son 24-105 IL.
Un aussi vieux Lightroom 3 embarqué dans un antique iMac « late 2009 » a réduit les images en jpeg 75%, 2000X2000, et WP a fait le reste.

-oO0Oo-

Dès l’entrée on retrouve le souci des britanniques pour les enfants…et les handicapés.

fjdc-gb-2

Sans oublier l’humour qui conduit à préciser que les poussettes «ne doivent pas sortir car elles ne sont pas immatriculées…»

fjdc-gb-3

Nous sommes accueillis par l’ancêtre, doyenne du lieu, la plus ancienne Daimler construite à Coventry, en 1897. Daimler Company fut en effet fondée en 1896 et détint la licence des brevets de Daimler, y compris le droit d’usage de la Marque.
Les premiers exemplaires furent importés et ce phæton fut l’un des tout premiers produits sur place.

Il est précisé qu’il n’a eu que quatre propriétaires depuis son état neuf. Le troisième propriétaire réussit même à l’immatriculer AD 1897 !

fjdc-gb-17

Moteur 2 cyl. 1527 cc vitesse max : 40 km/h 

Un peu plus loin, c’est un vieux garage qui nous attire l’œil avec sa Riley.

fjdc-gb-5

Puis ce sont les «concept cars» de différentes époques.

fjdc-gb-6

 

Je ne résiste pas à vous présenter l’une des plus anciennes-modernes, puisqu’elle est électrique.

En 1972, ce prototype était basé sur des pièces de Mini et je suis sûr que Michelotti ne s’est pas longtemps vanté de son design…
24 cellules de batterie au plomb (stockées à l’avant et derrière les sièges) donnaient sur deux moteurs 2 x 4 bhp soit 6 chevaux qui permettaient un trot à 33 mph/53 kmh.

fjdc-gb-7

En effet, bien que plus petit, cet Electricar est quasiment aussi lourd qu’une vraie Mini.

Il y a aussi des engins assez extra-ordinaires tel ce Defender chenillé. Bien qu’impressionnant, il est donné comme mauvais franchisseur.

fjdc-gb-8

Vrrrroum !

Il y a également des engins de cinéma que je ne saurais trop identifier, à part la FAB 1 rose de Lady Penelope.

fjdc-gb-9

C’est un Range !

fjdc-gb-11

James n’est pas loin…

fjdc-gb-10

On dit même qu’elle flotte !

fjdc-gb-12

On dit même qu’elle vole !

Je note aussi qu’il a fallu détruire 12 Defenders double-cabine, chassis long, dans la cascade de « Skyfall » à Istanbul !

fjdc-gb-13

Quelques égratignures ?

 

Un fan de Jag’ ne peut rester insensible à cet ancêtre de 1934 « SS » pour Swallow Sidecars.
Bien entendu, dès 1945, comme le nom rappelait de trop mauvais souvenirs, il fut changé en Jaguar Cars.

fjdc-gb-14

6 cyl 2143 cc, 53 bhp/40 cv, 80 mph/129 km/h

 

Dans un coin on retrouve une autre histoire.

En 1926, Fahrzeugfabrik Eisenach (Dixi-Werke) concut un accord avec Austin pour construire la très populaire Austin Seven en Allemagne.
En 1928, Dixi Werke fut racheté par BMW qui continua la production jusqu’en 1932. C’est ainsi qu’à part la conduite à gauche rien ne distinguait les 25000 Austin fabriquées en Allemagne, sauf peut-être les deux marques de radiateur : l’hélice de BMW et le triangle Dixi !

fjdc-gb-15

Je ne vais pas vous détailler plus avant les petites merveilles exposées avec un réel souci de scénographie digne des meilleurs musées...

fjdc-gb-16

... mais j'aurai juste tenté de vous donner envie d’y faire un saut : CV35 0BJ

12 commentaires
1)
azatoth
, le 03.11.2016 à 09:47
[modifier]

« Marty n’est pas loin  » aurait été plus juste comme légende pour la Delorean…

4)
Caplan
, le 03.11.2016 à 19:14
[modifier]

Jolie visite!

Cet été, en passant par Stuttgart, nous sommes allés visiter un musée qui devrait te parler…

6)
Saluki
, le 03.11.2016 à 19:34
[modifier]

@ Caplan
Oui, je connais bien le lieu pour en avoir extrait quelques vieux modèles de katkat au temps du Salon de Val d’Isère.

7)
Saluki
, le 03.11.2016 à 19:55
[modifier]

@ fxc
J’ai connu ces lieux quand ils étaient privés : nous étions fournisseurs ( la Courtelle…) du groupe Schlumpf dans les années 70 et j’ai pu y faire un tour avec le président de notre entreprise ne 74 ou 75. J’étais bouche bée.

9)
zit
, le 03.11.2016 à 21:41
[modifier]

J’adooooooore !

Toutes ces merveilles immobilisées pour toujours, je parie que ça sent presque bon dans ces lieux.

z (Vive les musées de l’automobile, je répêêêêêêêêêêêêête : yenna pas pour les 2 et 3 RM aussi ? qu’on soit débarrassé de toutes ces daubes puantes et bruyantes sur nos routes)

Comment ça, il en reste dehors ? Ahménooooon ! Toutes les ouatures au musée ! et hop !

10)
François Cuneo
, le 04.11.2016 à 08:04
[modifier]

Caplan, la Mercedes SL que tu présentes en première photo, c’est ma voiture préférée depuis que je suis petit. Avec la Jaguar type E.

11)
M.G.
, le 04.11.2016 à 11:00
[modifier]

Sympa ce reportage

D’autant que dans le même reportage un fan présente une Rolls-Royce Silver Shadow de 1967. De tous les temps, avec la Corniche (cabriolet) au design identique, elle a été ma Rolls préférée. Je n’aime vraiment pas le dessin anguleux des modèles actuels.

Au milieu des années soixante-dix, alors que je circulais dans Paris avec une Mercedes 280 SE de location qui valait 145 000 FRF avec toutes les options, j’avais vu une Silver Shadow en vitrine chez Franco Britannic Autos. Elle était affichée à 300 000 FRF. Comme je faisais remarquer au vendeur que c’était un peu au-dessus de mes moyens, il insista pour me montrer la même, d’occasion, en cours de révision. À 80 000 km au compteur, il me la proposait pour 100 000 FRF ! À l’époque, je pouvais signer le chèque mais j’ai finalement réfléchi à ce que j’allais pouvoir en faire… La ramener à Dakar n’était pas envisageable compte tenu de mon statut local. La laisser dans un garage à Paris n’était pas génial non plus. J’ai laissé tomber.

Dans le même temps, mon ami et client El Hadj Babacar Kébé possédait deux Silver Shadow et une Silver Wraith avec lesquelles il circulait dans Dakar. Lui était Marabout, moi pas…