Profitez des offres Memoirevive.ch!
MacPay+ et faire ses paiements devient presque un plaisir

Je vous ai souvent parlé de MacPay sur ce site, 9 fois en tout, la première, c’était en 2002.

La dernière fois, c’était à l’occasion de la sortie de la version Business, il y a pratiquement 6 ans de cela.

Pendant ce temps, le logiciel a été mis à jour un nombre incalculable de fois, pour suivre les changements imposés tant par les banques, la poste, que Apple.

Mettre à jour un logiciel aussi important pour notre vie de tous les jours, c’est primordial, et le moins que l’on puisse dire, c’est que le service de QuarteSoft est à la hauteur.

Voici une toute nouvelle version, dénommée MacPay+, qui mérite qu’on dépense 78 francs pour la mettre à jour (prix promotionnel, qui passera à 98 francs d’ici peu), tant les progrès sont importants.

À noter que la version complète coûte 178 francs

Mais d’abord, comme je l’ai fait lors de la sortie de la version Business, permettez-moi de reprendre une présentation générale de MacPay que j’ai faite à l’époque.

MacPay c’est quoi?

Vous l’avez compris, MacPay est un programme suisse, pour la Suisse, ne tournant que sur Mac, et permettant de préparer vos paiements en ligne, bien tranquillement, avec tout le confort possible. Il vous offre la possibilité de vérifier vos saisies des mois ou des années après les avoir effectuées, et ce, quelle que soit la banque utilisée ou que vous soyez client de la poste, et ce toujours avec la même interface.

Vous me direz (je commence à vous connaître) qu’avec la bande passante dont nous disposons actuellement, on peut effectuer ses paiements en étant connecté directement à la banque, ou à la poste.

Oui, mais dans ce cas, vous avouerez que l’interface n’est pas terrible, et surtout, vous ne pouvez pas stocker ces paiements ou les voir à l’écran plus d’un certain temps. Et si vous avez plusieurs banques, il faut apprendre plusieurs interfaces alors que MacPay unifie tout.

MacPay, la banque ET la poste

MacPay vous permet d’effectuer vos paiements, que vous travailliez avec une ou des banques, ET (ou) avec la poste. Vous pouvez même mélanger vos paiements dans une session MacPay, ce dernier les séparera (il faudra quand même indiquer en un clic au programme quelles lignes sont pour la poste, quelles lignes sont pour la banque X et celles que seront pour la banque Y, mais cela fait, le programme fera les connexions nécessaires avec ces institutions et passera les paiements dans chacune d’elles.

Ça, c’est grandiose.

Avantages d’un logiciel comme MacPay

J’utilise MacPay depuis des siècles, ou disons, depuis le siècle dernier.

Eh bien vous savez quoi? Je peux faire des recherches sur mes paiements depuis la première date à laquelle j’ai fait un paiement, soit plus de 17 ans.

Si je reçois un rappel pour une facture de plus d’un an, je peux sans problème vérifier si je l’ai payée ou pas (en général, je l’ai payée, je vous rassure…)

Le programme est d’une fiabilité absolument sans faille, en tout cas depuis bien des années.

Et puis, l’autre jour, je devais faire un paiement depuis YellowNet. Comme je n’avais qu’un bulletin à faire, j’ai décidé de le faire en direct sur le site.

Je me suis donc rendu compte que l’interface du logiciel est bien plus agréable (n’a rien à voir en fait) avec celle en ligne.

Voilà, je reprends en direct live pour compléter quelque peu cette présentation générale.

J’ajouterai pour résumer ma présentation de la version Business et précédentes: MacPay mange vos factures, notamment à l’aide des géniaux scanners Fujitsu, reconnaît les lignes de codes de ces derniers, et vous évite des saisies fastidieuses.

Finalement, l’obligation de saisir les paiements pour que notre banquier fasse des économies sur dos devient un avantage car cela nous permet, en travaillant avec MacPay, de simultanément gérer notre classement de factures. Pour un privé, ça veut dire à la limite se débarrasser des originaux papier.

En tout cas, moi, je ne garde plus aucune facture payée, tout est dans MacPay.

Quelles sont les nouveautés de la version MacPay+?

Bon.

Il faut que je vous l’avoue, je fais mes paiements avec cette nouvelle version depuis, oh, une bonne année je pense, voire un peu plus, profitant des versions beta. Pour moi, elles ont été très très vite fonctionnelles, et c’est tout à l’honneur de Quartesoft d’avoir attendu une année pour proposer une version peaufinée et parfaitement aboutie.

J’ai dû aller guigner sur la version de Mme K, qui utilise l’ancienne, pour voir comment c’était déjà avant. C’est fou ce qu’on oublie vite! Pourquoi Mme K ne profitait pas de la version beta me direz-vous? Non, mais vous connaissez les femmes ou bien? L’informatique, ça doit marcher à tout coup, sinon, elles commencent d’abord à détester leur machine, et puis le programme, et puis celui qui a installé la mise jour, parce que… c’était mieux avant!

Donc pas folle la guêpe, je l’ai laissée sur une version qui ne risquait rien, et qui d’ailleurs était constamment également mise à jour.

Là, je vais la passer sur la nouvelle version, pourvu qu’il ne se passe rien!

Cela dit, pratique, je peux comparer la version d’avant et la nouvelle.

Avertissement: la plupart des captures d’écran sont celles du site ou de Quartesoft. Il est évident que je n’ai pas envie de montrer mes comptes, même caviardés, à la planète entière.

Tout d’abord, les versions standard et business ne sont plus: il n’y a plus qu’un seul MacPay+.

Bonne chose, je pense.

L’interface, toute nouvelle

Première chose qui frappe, l’interface s’est bien modernisée, pas seulement pour le plaisir des yeux, mais elle est encore plus ergonomique.

 

Image tirée du site Quartesoft

Je vais reprendre, comme expliqué plus haut, la fenêtre principale de MacPay+

  1. La sidebar, dans sa partie la plus haute, liste les différents destinataires que vous pouvez mémoriser et classer, si bon vous semble. Remarquez que je ne l’ai pas fait, le champ de recherche permet de les retrouver très facilement. Un double-clic sur un destinataire crée un «bulletin de versement» adéquat avec toutes les données principales de chacun d’eux. À noter que si vous scannez un bulletin physique, Quartesoft va piocher dans ces destinataires pour vous demander de bien vouloir valider que vous allez envoyer votre paiement à la bonne personne ou institution.
  2. La liste de vos comptes, avec les soldes à jour, si vous avez demandé une synchronisation avec les institutions postales ou bancaires.
  3. La représentation du bulletin lui-même, que vous avez saisi ou scanné, ou qui est venu tout seul à vous si vous avez choisi de passer par une e-facture.
  4. La liste des virements en cours ou à faire. Vous pouvez les trier, afficher seulement ceux qui vous intéressent (voir point 6).
  5. Le PDF de la facture, que l’on affiche en tapant la barre d’espace du clavier et qui affiche fièrement un tampon «Payé» lorsque l’on a validé le virement (voir figure suivante).

  6. Très pratiques, ces boutons permettent de n’afficher que les paiements à venir dans les X jours (à vous de choisir). J’aime bien ces boutons, ils ont été faits pour moi, à ma demande en tout cas! Merci Quartesoft!
  7. La barre qui vous permet de voir soit les paiements à venir ou de la session actuelle, les archives, vos e-documents, vos extraits de comptes (toutes les écritures).

La barre d’outils de la fenêtre de saisie. Vous voyez le petit bouton «E-Facture»? On en reparlera plus bas.

La fenêtre des archives

La toute grande force de MacPay+ (et des versions précédentes), c’est de pouvoir conserver l’historique de tous vos paiements sur toutes les institutions, que vous pouvez retrouver en un clin d’œil.

On vous envoie un rappel de facture? Pas de problème! On saute sur son Macpay+, on recherche le paiement (par exemple en entrant le montant), et paf, la facture arrive, et vous voyez bien que vous l’aviez payée, nom de dzou, ou, un peu moins agréable, que vous avez complètement oublié de le faire. Tcheu la honte!

La fenêtre des archives

  1. La liste de vos paiements, que vous pouvez visionner soit par ordre (une liste de paiements envoyée est un ordre de paiement), par destinataire ou par groupe (les groupes sont ceux que vous avez créés dans la barre des destinataires (point 1 de l’avant-dernière figure)).
  2. Les graphiques permettant de comparer deux années.
  3. Les paiements en liste avec leur statut, qui permettent d’afficher d’un clic le PDF de n’importe quelle facture.

 

La fenêtre des extraits

 

La fenêtre des extraits

Suivre l’évolution de vos comptes, c’est facile, et à très très long terme (en fait à l’infini) avec la fenêtre des extraits.

Chaque compte a sa propre liste, c’est pratique.

La fenêtre des documents électroniques

Tous vos documents électroniques sont répertoriés par compte dans cette fenêtre, là également sans limites de temps.

La fenêtre des documents électroniques

 

  1. La liste des documents d’un compte
  2. La liste des comptes (en bleu, le compte sélectionné)
  3. Le document électronique (PDF) sélectionné affiché.

Le e-factures (ou factures électroniques)

Grande nouveauté de cette nouvelle version, les e-factures sont désormais totalement supportées.

Rappelons ce qu’est une e-facture.

D’abord, et c’est nouveau, il vous faudra avoir un compte CP (postal) pour pouvoir vous inscrire à ce service. Attention! Cela ne veut pas dire que vous devrez payer avec ce compte! Vous pouvez très bien vous inscrire sur le site de la poste pour recevoir les factures électroniques de Swisscom par exemple, et les régler dans MacPay+ via votre compte UBS ou Raiffeisen ou que sais-je!

Il se trouve que, jusqu’à il y a quelques mois, les banques géraient également une plateforme qui permettait aux programmes de paiements Off-Line d’utiliser les e-factures, mais ces dernières ont d’un coup annoncé ne plus supporter ce système.

Il semble heureusement qu’il n’y ait aucun risque le la Poste fasse pareil.

Une fois que vous avez un compte postal, vous pouvez donc demander que les factures soient publiées électroniquement (cela va beaucoup plus loin qu’un bête PDF comme on pouvait le recevoir sans passer par ce système) et directement utilisables et payables dans les plateformes en ligne ou, justement, sur MacPay+.

Bon, je l’admets, le système d’inscription au système des e-factures pourrait être plus user friendly auprès de la poste, mais cette dernière fait déjà beaucoup mieux que ce que proposaient les banques.

J’en sais quelque chose, je suis passé par elles au début, et il a fallu ensuite tout transférer mes demandes vers Postfinance.

Heureusement, tout s’est bien passé, mais j’ai été tout de même assez inquiet.

Une fois que vos factures passent par ce biais, vous ne recevrez plus rien par courrier, tout passe directement par MacPay+.

Vous téléchargerez les e-factures chaque mois, cela ne prend que quelques secondes (et bien évidemment une connexion sécurisée).

Le menu dédié au e-factures

Je trouve ce système très pratique!

Plus besoin de scanner un quelconque bulletin, plus besoin de reconnaître un quelconque PDF, tout est automatique, sauf le paiement qu’il vous faudra, c’est bien heureux d’ailleurs, encore juste valider.

Les paiements récurrents

Prenons maintenant des paiements qui reviennent, encore et encore, chaque mois (par exemple une pension alimentaire…).

Eh bien plus de risque d’en oublier puisque l’on peut demander à MacPay de ressortir lesdits paiements à une date donnée, sans pour autant encombrer sa liste de saisie de paiements futurs.

La gestion de la récurrence

Des exports améliorés

Les imports sont nombreux.

Les exports, que je n’utilise pas, mais que j’ai juste essayés en format Excel pour voir, sont, selon l’éditeur, bien améliorés.

Le travail en symbiose avec MacCompta Pro, programme de comptabilité pour la Suisse sur Mac, est bien présent.

Mais encore…

MacPay+ est prêt pour partager ses données sur le cloud ou sur un serveur interne, l’impression est améliorée, et la compatibilité ISO 20022 sera ajoutée gratuitement selon le calendrier officiel, soit d’ici fin 2017 pour PostFinance et mi-2018 pour les banques.

Je vous laisser consulter la page des nouveautés du logiciel.

En conclusion

Je suis toujours tendu lorsque je fais mes paiements électroniques, que ce soit sans ou avec MacPay.

À tort, puisque depuis tant d’années, les seuls rares problèmes que j’ai eus ont toujours été réglés quasiment dans l’heure par la Hotline du programme.

J’utilise MacPay depuis 1999.

Tous les paiements que j’ai effectués depuis cette année-là sont lisibles d’un simple clic.

Cette nouvelle version, qui coûte 178 francs pour une licence sur deux machines, revient 78 francs (bientôt 98 francs) si vous possédez une version antérieure du logiciel.

Je sais que certains ne voient pas l’avantage d’un programme hors ligne. Ils sont pourtant importants:

  • le vrai plus de MacPay, qui est d’ailleurs le seul à proposer ça toutes plateformes confondues, c'est la base de données de factures qui se crée en faisant ses paiements. Alors que les privés peinent à gérer leurs factures, que les classeurs Biella encombrent les appartements, MacPay permet d’avoir tout, toujours sans s'embêter et en imprimant si nécessaire à la demande les documents nécessaires.
  • passer à l’e-facture et aux e-documents, c’est aussi moyen de diminuer l’impact écologique et pour les radins, les frais bancaires.
  • sécurité bien plus grande,  puisque vous n’êtes en ligne que quelques secondes avec votre institution financière;
  • possibilité de consulter ses comptes hors ligne sans connexion Internet;
  • possibilité de consulter ses archives sur le long terme, sans limites de temps, alors que les institutions financières limitent souvent les données à 90 jours;
  • visualisation de tous nos comptes dans la même interface, la plupart du temps bien mieux fichue que tout ce que nous proposent les banques ou la poste
  • recherche instantanée dans les archives.

Pour moi c’est clair, ça n’a pas de prix!

Je ne peux que vous conseiller chaleureusement ce logiciel, si vous êtes… Suisse, bien évidemment!

 

38 commentaires
3)
jibu
, le 13.01.2017 à 08:28
[modifier]

Est-ce que les factures scanné sont reconnu et indexées et donc est-ce qu’on peut faire une recherche texte du contenu ?

4)
ysengrain
, le 13.01.2017 à 08:42
[modifier]

Je m’y mettrai le jour où une app MacEarn existera.

Ce n’est pas la peine de me montrer la sortie… je connais

5)
lvme
, le 13.01.2017 à 09:05
[modifier]

Pas mal en effet, mais un simple particulier comme moi ne génère finalement pas une telle masse de factures qui pourrait justifier l’achat de ce logiciel. Quasiment tous mes débits sont automatisés par virement.

Et les multicomptes (tutelle de mes parents) est très bien géré par l’application du crédit agricole Fr. Mais il est vrai que nous avons la même banque ce qui facilite les choses.

Une question toutefois. Je ne comprends pas le lien entre la durée d’une connexion et la sécurité. Il y a vraiment une relation ?

Une remarque également. En ce qui concerne l’archivage, j’ai opté pour une logique plus patrimoniale que financière comme ici. J’utilise les services Digiposte de la poste Fr. Les factures de quasiment tous mes épiciers favoris sont directement envoyés sur leur serveur, et depuis l’application mobile je peux directement scanner les tickets de caisse.

Cela me permet de :
– gérer les garanties légales
– justifier du patrimoine en cas de besoin (sinistre par exemple)

6)
seob6473
, le 13.01.2017 à 09:26
[modifier]

Salut à tous,

Comme lvme, je viens de découvrir Digiposte et son « coffre-fort » alimenté par un flux automatique depuis vos différents « fournisseurs ». Quelques exemples :
– impots.gouv.fr
– amazon, darty, materiel.net, spotify
– Orange pour mobile, internet…
– mon employeur (qui y met mes fiches de paie)
– ma mutuelle
– mes assurances, mes banques
etc

Pour certains de ces « fournisseurs », on récupère même des années d’antériorité, lors de la première connexion.

C’est bluffant et tranquillisant : plus besoin d’avoir du papier à archiver.

Service gratuit, si on se limite aux 5 Go de stockage. Payant au-delà.

Sébastien

7)
cerock
, le 13.01.2017 à 10:31
[modifier]

@ivme Je ne veux pas essayer de te convaincre, mais même pour un particulier (j’en suis un) MacPay est vraiment génial. Pourquoi, car il permet d’avoir plusieurs banques, d’en changer, etc. sans perdre la moindre donnée de tes paiements.

Je l’utilise depuis de nombreuses années (suite a un test de François) J’ai fait la mise a jour de toutes les versions.

Encore l’autre jour, une entreprise médicale m’a appelé au sujet d’une facture que j’ai payé et qu’il n’aurait pas dû me faire parvenir. Mais ça je l’ai su plus tard (mais comme c’est médical et vital, je l’ai payé).

La personne au téléphone me demandait pourquoi j’avais payé 142.50 il ne savait même pas a quoi ce versement correspondait. En 2min (le temps d’aller à l’ordinateur, de faire une recherche du paiement, j’avais le PDF de leur facture sous les yeux et je pouvais leur envoyer une copie (le comble que ce soir le client qui soit mieux organiser cette entreprise qui nous loue un système vital)

Et j’ai l’historique de toutes mes factures payées depuis de nombreuses années avec un PDF de la facture depuis les 6 dernières années, et ce malgré un changement de banque (suite à un achat immobilier).
Pour vous dire combien c’est agréable et impossible à faire avec le système des banques, nous avons actuellement deux banques. Une à fusionner l’année passée avec une succursale plus grosse. Du coup sur leur ebanking, je n’ai plus que les 6 derniers mois. Dans l’autre banque j’ai a peut prêt deux ans d’archives. MacPay les enterre largement. :)

Dernier point en faveur de MacPay. Leur service après-vente est vraiment super top. Les rares fois ou j’ai eu un problème, j’ai pu les joindre en moins de 24h et ils m’ont toujours trouvé une solution. D’ailleurs je les ai contactés hier soir vers minuit pour un problème d’installation sur la nouvelle version que je viens d’acheter… je suis sûr que j’aurais une réponse aujourd’hui.

8)
NewAncien
, le 13.01.2017 à 11:01
[modifier]

Merci Lvme et seob6473 pour l’info concernant le service Digiposte. Je viens de m’inscrire sur le site. L’utilisation en est très simple et cela fonctionne très bien et rapidement.

9)
cerock
, le 13.01.2017 à 11:13
[modifier]

Petite question pour QuarteSoft qui va surement passer par ici.
Pour les e-factures et les banques. Est-ce qu’il y a une chance que ses dernier permettent un jour a nouveau cette fonction ? Car je ne suis pas vraiment chaud a prendre un compte postale juste pour ça :( (et tous les frais qui y sont associé)

10)
Mirou
, le 13.01.2017 à 11:14
[modifier]

Bon j’avais téléchargé la beta la dernière fois mais je n’ai pas eu le temps de l’utiliser. Promis j’essaie encore une fois cette fin de mois.

C’est vrai que j’aime bien l’idée que tout est archivé en local. Par contre, je dois être habitué de l’e-banking, je suis très à l’aise avec celui de postfinance et je trouve celui de Raiffeisen tout à fait agréable. Et mes factures sont principalement en e-facture maintenant…

Est-ce que tu penses que ça peut remplacer une comptabilité pour un indépendant ou un particulier ? (J’ai pas besoin d’une vraie compta pour mon activité, mais j’ai besoin de savoir en fin d’année combien j’ai dépensé pour tel type de truc…)

11)
lvme
, le 13.01.2017 à 11:25
[modifier]

Cerock

Oui, je suis conscient de l’intérêt du logiciel qui est, de plus, bien fichu d’après les copies écrans de l’article.

Mais Il ne faut pas tenter de me « convaincre ».

Mes deux banques me proposent le même service mais avec moins de facilité j’en convient. Ce n’est toutefois pas là mort (importer une facture via la fenêtre d’importation classique de tout ordinateur par exemple). L’historique est sauvegardé chez Boursorama, et au Credit Agricole, avec la formule haut de gamme (1,5€ par mois il me semble) on a également accès à tout l’historique.

Personnellement j’ai opté pour la formule de base gratuite qui remonte à 18 mois seulement.

L’application Digiposte récupère par ailleurs automatiquement mes relevés Boursorama, et toutes les factures sont numérisées et classées sur leur serveur,

J’accède à tout depuis n’importe où via un navigateur web ou l’application mobile.

Il est vrai que la relation facture-débit est à gérer manuellement (Boursorama me le propose) mais a l’exception d’un encaissement pour lequel je n’avais pas scanné le chèque et qu’il me fallait justifier, je n’ai pas souvenir de recherche récente. Dans Mon cas, j’ai d’ailleurs appelé mon banquier qui ma envoyer par mail copie du chèque en 5 minutes (l’opération remontait à deux ans).

Macpay semble offrir un vrai confort à ce nieau, mais comme dit, pour mon usage de simple particulier, je m’interroge.

12)
djtrance
, le 13.01.2017 à 13:01
[modifier]

Un peu moins cher, il y a aussi cela.

Mais bon, chaque banque pourrait aussi faire comme le CS qui a son propre logiciel (gratuit) pour ses clients et qui a toutes ces fonctions :)

13)
theriddler
, le 13.01.2017 à 13:04
[modifier]

Joli test, comme toujours ! J’en profite pour aborder un autre sujet lié à la mise en oeuvre du « sans papier » chez les particuliers. Connaissez-vous un logiciel sur Mac permettant de faire des inventaires de la maison (en y ajoutant une photo, une facture pdf, le mode d’emploi et le prix d’achat) ? Le tout avec un compagnon iOS ergonomique pour scanner joyeusement toute sa maison !

14)
lvme
, le 13.01.2017 à 13:19
[modifier]

Très bonne question Theriddler.

Personnelement, j’utilise Numento :
– j’ai un peu souffert pour créer une fiche standard qui me convient.
– j’y accroche tout (photos, pdf,)
– export et impression correctes histoire de ne pas être trop attaché à un éditeur, mais je suis encore un peu sur la réserve sur ce point.

En revanche :
– look Windows 95, c’est moche à souhait même en essayant de personnaliser (tout se personnalise sur ce logiciel)
– pas de douchette iOs (comme delicious library par exemple) j’utilise le cloud pour récupérer les photos.

Je suis également preneur de toute information utile

15)
Hervé
, le 13.01.2017 à 15:36
[modifier]

N’ayant que trois ou quatre paiements occasionnels par mois, le reste étant en e-banking, je n’ai besoin que d’une bonne comptabilité et pour cela Eldorado Budget est absolument parfait : gestion de différentes banques et différents comptes dans chaque banque, en différentes devises (CHF ou € ou … roubles), échéanciers, gestion d’emprunts, gestion des transferts internes entre les différents comptes, gestion de titres (avec connexion directe sur la bourse), enregistrement des factures liées aux paiements, etc… etc..
Mises à jour avec des nouvelles fonctionnalités régulière (je l’utilise depuis 12 ans et on en est à la version 8.4.7)
Et en plus, une version iPad complète avec synchronisation par iCloud.

16)
Noisequik
, le 13.01.2017 à 16:18
[modifier]

Je reçois le 90% des factures directement dans l’e-banking par e-facture.

Le 10% restant, je le scan avec l’app iOS SmartID Pay voire directement avec l’app PostFinance mais qui est moins performante…

17)
Jambo
, le 13.01.2017 à 16:58
[modifier]

@djtrance: Pour info, de plus en plus de banques (y compris la Poste) fournissent maintenant une app iOS ou Android pour scanner les codes des bulletins de versement. Vraiment pratique et plus besoin de matos cher ou non compatible Mac pour cela et ça marche très bien selon mon expérience avec Postfinance.

Maintenant un scanner classique est probablement nécessaire avec Macpay puisque si on y stock une copie de la facture en PDF. Sinon une appli scanner compagnon pour iOS serait sympa également.

18)
ToTheEnd
, le 13.01.2017 à 17:28
[modifier]

Je vois que quelques personnes citent la poste suisse… suis-je le seul à penser que c’est la pire interface jamais inventée avec le pire système de login possible?

T

19)
Blues
, le 13.01.2017 à 18:02
[modifier]

… la poste suisse… la pire interface jamais inventée avec le pire système de login possible?

OH OUI, quelle cata !!! heureusement ce n’est pas ma « source » principale, donc je l’emploie très peu.

20)
Quartesoft
, le 13.01.2017 à 18:06
[modifier]

Bonsoir à tous,

Merci pour vos commentaires, désolé de n’avoir pas pu vous répondre avant, le lancement de cette version est assez chronophage. Alors dans l’ordre:

Désolé pour les non suisses, mais même si la standardisation des paiements est en marche, ce n’est encore pas ça. Bon, si vous avez un compte chez nous, c’est autre chose.

@jibu: non, on ne peut pas faire une recherche de contenu. On y pense, mais ce n’est pas la première priorité, d’autres comme DevonThink (oui, oui François) le font mieux que nous. Les PDF scannés peuvent très bien être utilisés deux fois.

Il faut aussi voir que les données de paiement qui sont par définition associées à la facture dans MacPay garantissent une recherche parfaite sur les questions essentielles liées: combien ? à qui ?, comment ?, quand ?

@cerok: ah, c’est vous ! on cherche encore.

@cerok (II): on ne sait pas. Nous avions développé toute l’interface e-factures avec les banques avec de grosses difficultés (ils ne voulaient pas) et ils ont tiré la prise du système il y a quelques mois, ce qui a valu à François de changer tous ses abonnements. L’évolution des e-factures est liée à la migration du trafic suisse des paiements qui arrive entre maintenant et fin 2018.

@mirou: si tu n’as pas besoin d’une comptabilité double et que tu paramètres bien tes groupes de paiements, ça peut le faire. Et dans cette version, on exporte pas mal de trucs vers Excel, ce qui peut aider.

@djtrance: malheureusement, Paymaker pour Mac ne passera pas au nouveau format de paiements ISO 20022 et n’a pas évolué depuis des années. Par ailleurs, il ne se connecte pas avec les banques, ce qui lui enlève pas mal d’intérêt.

Je ne connais pas le logiciel du CS, tu as des précisions ?

@noisequik: un des soucis de l’e-facture est que celle-ci n’est archivée que 90 jours sur l’e-banking. C’est très peu lorsqu’il faut trouver ou prouver quelque chose.

@jambo: Nous avons fait des essais avec un scanner sur iPhone comme ScannerPro et le résultat est excellent. Le seul problème est la lenteur de l’opération si on veut une archive vraiment propre. Si on prend une facture de plusieurs pages, on se retrouve à scanner chaque page et le bulletin, faire un PDF complet puis le donner à manger à MacPay. C’est jouable pour quelques factures avec le reste en e-factures, certainement.

@totheend: C’est vrai que l’interface est, disons, discutable et le login pénible. C’est justement pour oublier ces interfaces que MacPay existe. Et que nous supportons le login par le système MobileID qui permet de ne plus jamais sortir sa calculette.

21)
nissim
, le 13.01.2017 à 19:40
[modifier]

Bonsoir,

J’ai utilisé MacPay jusqu’à maintenant pour scanner environ 10 BVs chaque mois d’abord à l’aide du stylo MoneyPen puis XR-15 et ensuite l’appli iOS Ibiscan (qui je crois a disparu de l’iTunes store) qui scannait les 3 lignes les plus importantes de chaque BV (le montant, le compte et la barre codée tout en bas) le temps d’une photo.

Je suis passé sur MacPay+ et j’ai essayé de faire la même chose avec ScannerPro: çà ne marche pas du tout ! MacPay+ ne reconnait aucune des lignes du BV.

22)
Quartesoft
, le 13.01.2017 à 20:05
[modifier]

@nissim: merci de passer plutôt cette question par le support. Mais en deux mots, le fonctionnement est très différent: dans le cas d’Ibiscan, il lit uniquement la ligne de code et la passe ensuite à MacPay comme une suite de caractères tapés au clavier. ScannerPro fait un PDF qu’il faut envoyer à MacPay (il faut que le PDF soit de bonne qualité, au moins 300dpi en A4) qui va ensuite le lire en OCR pour en extraire la ligne de codage.

23)
nissim
, le 13.01.2017 à 20:49
[modifier]

@Quartesoft: je suis passé par le support: j’ai créé un ticket il y a 2 jours et aujourd’hui impossible de le retrouver sur votre site. Ce soir je suis arrivé à faire passer un scan de ScannerPro dans MacPay+ mais il a fallu scanner toute la page, l’envoyer par email (la qualité n’est pas assez bonne via AirDrop), environ 0.8 Mb pour une page, passer le pdf sur le bureau puis le glisser sur la fenêtre de MacPay+ pour qu’il le prenne.
Avec ibiscan on aligne sur la ligne de code, on appuie sur le bouton « wi-fi » et la seconde suivante, la ligne est dans MacPay.
Pour moi MacPay+ n’est pas un progrès.

24)
François Cuneo
, le 13.01.2017 à 20:51
[modifier]

Vous êtes beaucoup à dire « J’ai des e-factures, pas besoin de MacPay ». Mais ce n’a rien à voir!

Tous les arguments donnés en faveur de MacPay sont valables que la facture soit électronique ou pas.

25)
nissim
, le 13.01.2017 à 21:23
[modifier]

Je viens de découvrir sur le site de ma banque (et sur son appli iOS sur mon iPhone) qu’il y a une fonction qui scanne justement cette ligne de code et envoie le BV directement à la banque. Donc plus besoin de MacPay.

26)
Noisequik
, le 13.01.2017 à 22:15
[modifier]

@ToTheEnd : si si y a pire. Genre les cartes papiers avec des codes qu’on reçoit de temps en temps par la poste et qu’il faut activer sous x jours (crédit agricole)

Ou UBS qui demande de valider chaque paiement à un destinataire non connu en utilisant de nouveau la calculatrice…

27)
Quartesoft
, le 13.01.2017 à 23:03
[modifier]

@nissim: L’intérêt de MacPay+ n’est plus la saisie, mais la gestion et le classement des activités liés aux paiements, ce que le scan d’une ligne de code ne résout pas. Tu fais le travail de saisie que ta banque ne veut plus faire parce qu’il lui coûte trop cher, mais tu n’as pas grand-chose en retour. Quand tu utilises un soft comme MacPay, tu fais aussi le travail de saisie, mais en même temps, tu gères tes affaires.

Cela dit, ce n’est pas nous qui avons supprimé Ibiscan, mais Ibiscan qui a cessé son activité. MacPay+ accepte toujours les lignes transmises par Ibiscan ou d’autres applications de ce type.

Et enfin, ScannerPro permet de mettre en place un upload automatique sur DropBox, rien de plus facile ensuite que de prendre le lot de PDF et les glisser sur la saisie de MacPay+

28)
François Cuneo
, le 14.01.2017 à 09:07
[modifier]

Pour nissim

@nissim: L’intérêt de MacPay+ n’est plus la saisie, mais la gestion et le classement des activités liés aux paiements, ce que le scan d’une ligne de code ne résout pas. Tu fais le travail de saisie que ta banque ne veut plus faire parce qu’il lui coûte trop cher, mais tu n’as pas grand-chose en retour. Quand tu utilises un soft comme MacPay, tu fais aussi le travail de saisie, mais en même temps, tu gères tes affaires.

J’allais l’écrire!

Nissim, si tu as utilisé MacPay depuis des années, tu sais bien que pour la saisie, OK, ce logiciel’est bien agréable, mais ça va bien plus loin que ça!

Encore une fois, la majorité de mes factures sont des e-factures, je les traite avec MacPay pour justement avoir ces archives incroyables qui m’évitent les classeurs, les perforatrices, et qui surtout me permettent de tout retrouver en un clin d’oeil!

Allons allons…

29)
nissim
, le 14.01.2017 à 09:47
[modifier]

Je crois que toute la différence est entre sociétés et particuliers. Je suis un particulier et j’utilisais la version Standard de MacPay depuis le début. C’est vrai que je n’utilise sans doute que le 5% des fonctionnalités du soft, mais au tout début les banques ne proposaient pas même la saisie. Peut-être que les smartphones n’existaient même pas?

30)
Quartesoft
, le 14.01.2017 à 10:29
[modifier]

@nissim: loin de moi l’idée de vouloir avoir le dernier mot, mais nous avons justement fait le raisonnement inverse en supprimant la ligne entre MacPay Business et Standard avec MacPay+.
Il y a des utilisateurs qui ont des besoins diversifiés, certains ont besoin d’une gestion relativement précise de leurs affaires, d’autres pas. C’est parfois une question de caractère, mais aussi de situation qui ne sont pas liées à la coupure privé/professionnel.
Je te donne un exemple personnel:
Nous nous sommes retrouvés me femme et moi, à une certaine période, à devoir gérer chacun les paiements de nos parents respectifs, forcément des parents âgés donc malades aussi. Dans ce cas, gérer les paiements veut aussi dire passer son temps à envoyer des factures aux caisses maladie pour remboursement. S’il faut faire une saisie, puis faire une copie à la maison puis envoyer, puis classer, c’est un enfer. Avec MacPay+, tu scannes la facture, tu envoies l’original et c’est terminé. Dans un des cas, les parents concernés étaient en outre sous curatelle. Ce qui implique de devoir remettre des comptes au centime près à la Justice.
Des situations privées comme celle-là, il y en a des milliers. Et si tu veux sauver tes dimanches, MacPay+ t’offre la solution.
La difficulté de vendre un soft comme MacPay+, c’est de faire comprendre aux gens qu’ils ont un besoin qui peut être satisfait (pas de créer un besoin nouveau). Mais ça demande souvent un peu de changement dans les habitudes, ce qui n’est pas évident.
Merci pour cette conversation qui montre peut-être à d’autres les différentes réalités associées à ce type de soft et leur permet de choisir en connaissance de cause (ou après avoir essayé la démo…).

31)
jpp22
, le 14.01.2017 à 14:59
[modifier]

Une des difficultés que j’avais lors d’un test rapide il y a 6 ou 12 mois est que certains émetteurs d’e-factures ne lient pas directement un PDF à la facture, mais fournissent un lien qui permet, après détour supplémentaire, d’accéder au PDF de la facture. Il me semblait dès lors que MayPay me donnait un PDF générique qui disait que le vrai PDF de la facture était non disponible, tout en «classant» l’e-facture comme vue. Je ne la retrouvais que difficilement et obligatoirement par l’interface de Postfinance.

Ce souci existe-t-il toujours?

32)
Quartesoft
, le 14.01.2017 à 16:11
[modifier]

Nous avons beaucoup travaillé pour essayer d’éliminer ce problème qui n’est pas si courant que ça, mais très ennuyeux. Nous avons réussi à récupérer pas mal de e-factures au bout de ces liens et lorsque c’est impossible, de fournir l’URL directement à Safari (c’est nécessaire lorsque la facture se trouve derrière un accès protégé.
Personnellement, je n’ai qu’un fournisseur qui me pose problème, c’est le Groupe Mutuel. Mais nous avons un mécanisme qui permet de repérer les émetteurs problématiques et de fabriquer un log qui, s’il nous est envoyé, nous permet d’adapter au cas par cas les émetteurs problématiques que nous ne connaissons pas encore.

33)
ToTheEnd
, le 14.01.2017 à 16:23
[modifier]

si si y a pire. Genre les cartes papiers avec des codes qu’on reçoit de temps en temps par la poste et qu’il faut activer sous x jours (crédit agricole)

Je ne trouve pas… ce genre de carte tu peux la prendre en photo et la ranger dans une app ultra secure sur ton iPhone. La Poste, c’est une merde de calculette des années 80 que tu dois prendre avec toi partout pour faire n’importe quelle transaction.

Pour ce qui est du système UBS, s’agit-il d’une préférence ou option? Je ne me souvenais pas de ça à l’époque…

T

34)
Quartesoft
, le 14.01.2017 à 16:30
[modifier]

Pour PostFinance, pas de doute que MobileID fourni par Swisscom (par le biais d’une nouvelle SIM gratuite) rend l’authentification enfin acceptable et sans doute assez sûre.

Pour UBS, c’est une obligation. C’est aussi moins contraignant avec leur AccessKey qui n’est de loin pas parfaite mais permet de confirmer un bénéficiaire avec un clic su un bouton.

Estimez-vous heureux de ne pas devoir effectuer des tests et des tests avec tous les systèmes de login des banques suisses. Ils ont tous beaucoup d’imagination mais peu de respect pour l’expérience utilisateur (expression relativement peu connue dans ce domaine ;-))

35)
Michèle
, le 15.01.2017 à 13:02
[modifier]

Je suis un peu comme Madame K puisque je viens seulement de faire une mise à jour pour la version MacPay+ mais je suis une utilisatrice fidèle car j’utilise le logiciel depuis 2008. Le nombre de fois où je suis allée rechercher d’anciens paiements en 2 clics (p.ex l’augmentation des primes d’assurance maladie depuis 2008!)
Dans la foulée j’ai acheté un scanner Fujitsu lassée par tous les problèmes que j’ai eus avec les PayPen notamment le temps que Créalogix prend pour faire les mises à jour.

Et depuis… LE DELICE! J’attends mes prochaines factures pour faire joujou

et merci à Quartesoft qui a toujours été très réactif à mes questions c’est vraiment un plus.

Un seul souhait, un bon vieux PDF mode d’emploi pour faciliter l’accès à la nouvelle version pour les vieilles dames soixantenaires comme moi

37)
le baron
, le 15.01.2017 à 18:13
[modifier]

@Michèle Hello quel modèle de scanner avez vous acheté ?

Je me bat avec une souris créalogix depuis plusieurs mois sans succès.

Merci bonne soirée

38)
Mirou
, le 31.01.2017 à 09:07
[modifier]

Enfin pu tester… et adopté ! Ca marche du toner, même avec une banque qui n’a pas de lien direct. À ce propos, l’expérience un utilisateur de la Banque Migros est juste horrible. Tellement sécurisé (quoique, sont pas maniaques en terme de mot de passe) que tout devient un calvaire. Avec Macpay, au moins, je leur met tous mes paiements d’un coup. Plus besoin de valider chacun individuellemt sur mon portable.
Je regrette aussi que les e-factures ne soient possibles qu’avec la poste. Je n’ai pas envie d’y faire un compte juste pour ça!