Profitez des offres Memoirevive.ch!
Et de quinze! Mais ce n’est pas la joie…

Désolé chers lecteurs et chères lectrices, cet anniversaire risque de ne pas donner dans la franche rigolade…

Tout a commencé comme ça, il y a quinze ans.

Nous étions seuls Noé et moi, et nous en sommes là, maintenant, avec toute une équipe de rédacteurs réguliers, d’autres qui viennent au coup par coup et qui sont tout autant nécessaires (ah, les fameuses humeurs bouche-trous, qui portent mal leur nom, mais qui sont tellement importantes pour mes nerfs, quand j’apprends la veille ou le jour même qu’un article tombe à l’eau, pour toujours une bonne raison d’ailleurs, soit dit en passant).

Toutes ces personnes qui consacrent bénévolement du temps pour faire tourner cette petite machine qu’est cuk.ch, je ne les remercierai jamais assez pour tout ce qu’elles font.

Oui, merci mes amis et mes amies!

Je vous remercie également chaleureusement, vous lecteurs qui faites vivre ce site par vos commentaires.

J'ai toujours dit que c'est vous qui représentez la vraie force de cuk.ch.

Mais quelque chose est en train de se lézarder depuis quelques mois.

Et je vais tenter de vous expliquer de quoi il s'agit, parce que pour moi, c'est très important.

En ce qui me concerne, je suis resté un enthousiaste critique.

Lorsque je m’émeus dans un article sur un aspirateur, un rasoir, un ordinateur, un appareil de photo ou un produit de nettoyage qu’on fabrique à la maison, c’est toujours après des jours et des jours de tests au quotidien pendant lesquels, lorsque que je me rase, j’aspire, je travaille devant mon écran, je prends des photos ou que je nettoie, je pense à cuk.ch, j’essaie, je regarde ce qui peut coincer, et quand quelque chose ne fonctionne pas, je ne parle finalement pas de l’objet en test.

Et puis je passe ensuite des heures et des heures à écrire les articles un peu conséquents.

Tout ça, ça ne vous regarde pas, c’est mon «boulot», je l’accepte avec plaisir, j’adore ça en fait.

Alors bon, quand arrivent les commentaires, je ne m’attends pas forcément à un encensement, mais finalement, à un minimum de respect.

Alors bien sûr, la plupart des commentaires en sont remplis, de ce respect, même s’ils sont critiques parfois, souvent, ce qui est d’ailleurs très intéressant. Inutile qu’on soit tous d’accord, sinon, ce n’est pas drôle, et on tourne en rond.

Quand, par exemple en ce qui concerne la dernière humeur sur aquama, tu as passé une dizaine d’heures à écrire un article, tests non compris, à lire ce qu’en dit la presse, à visiter son concepteur, et que quelqu’un arrive comme ça, et parle de charlatanisme en trois lignes, ça me gonfle.

Certains disent que je deviens susceptible, que, par exemple dans l’article sur aquama toujours il n’y a pas d’ attaques personnelles.

Peut-être, après tout, que je deviens susceptible. Mais je ne crois pas vraiment en fait.

C’est le manque de tact qui m’insupporte, et malgré tout ce qui est sous-entendu dans le cas présent, à savoir: « moi, en trois lignes de commentaires, je vois que ton produit, c’est de la m…, toi, pauvre cloche, tu y consacres des heures et des heures, et tu n’es même pas capable de le comprendre».

C’est le manque de tact, oui, et le ton péremptoire de certains, qui «savent», eux.

Quand la même personne dit dans un commentaire suite à un article à propos des profils colorimétriques

«Prochain article : l’ennui et la platitude photographique avec la totale des outils actuels, et en cadeau ( c’est la mode) un mini-dogue pour mordiller les fonds de culottes de ceux qui redoutent cela.
Pour le mini dogue on aura le choix : THG ou TTE. 

Car il faut quand même le dire (la série sur le barrage) le résultat est confondant (et pas dans le bon sens).»

Eh bien je trouve cela méchant, gratuit. Le gars arrive dans la discussion comme ça, sans le moindre tact, une fois encore, et ça, ça finit par m’écoeurer.

Quand j’écris un article sur le Canon 5D Mark IV, je me fais reprocher d’avoir trop de fric, de détruire la nature, et rebelote lorsque je parle du Macbook  Pro.

Et quand, toujours dans l’article sur aquama, je lis ceci (je laisse la responsabilité du style et de l’orthographe de ce message à son auteur) :

votre insistance a défendre ce produit me met le doute…
auriez-vous quelque intérêt a ce que cedit produit soit « blanc comme le sel a 200 francs le kilo qu’ il utilise »!!!
On peut mettre en doute ,ou pas ,le fait que ce produit soit »écolo «  »efficace »,mais défendre becs et ongles un produit marchand ,en invitant son responsable a expliqué en copier/coller des principes chimiques plutôt alambiqués pour justifier la vente de ses produits, votre site deviendrait il une sorte de télé-achat déguisé .
Vous êtes le boss,cela ne vous permet pas de dire tout et n’importe quoi.»

Je m’excuse, il y en a que ça ferait rire, qui s’en ficheraient pas mal.

Pas moi.

Pas en ce moment.

Parce que justement pour moi qui suis en plein en train de me poser des tas de questions, c’est vraiment la goutte d’eau qui fait déborder le vase.

Si en plus il faut que l’on doute de mon honnêteté, que je commence à réfléchir pour ne pas dire «n’importe quoi» chez moi, ou chez nous si vous préférez, comme si c’était ce que je faisais, eh bien c’est trop.

J’en ai, bêtement peut-être, tout simplement assez.

Comme je l’écrivais dans un commentaire posté récemment, j’ai recommencé à jouer du violon, ce qui me prend une heure par jour, je veux courir au moins deux fois par semaine, et j’apprécie de passer du temps avec ma compagne.

Alors oui, cuk.ch est pour moi important aussi.

Mais si je dois commencer à m’autocensurer, à ne plus oser montrer des bêtes souvenirs de vacances pour illustrer des profils colorimétriques, à ne plus oser parler de mon matériel de peur de passer pour un plein de fric qui ne respecte pas la planète, et s’il faut que je passe un doctorat de chimie pour venir apporter les preuves de ce que je pense par exemple du produit aquama, tout cela pour ne prendre que ces exemples, alors je pense qu’il est temps de passer pour moi à autre chose.

Ce qui fait que, voyez-vous, ce quinzième anniversaire sera certainement le dernier.

Et ça me fait bien mal de devoir dire ça, parce que quand cela va s’arrêter, il va me manquer quelque chose.

Ce que j’écris ici, que ce soit bien clair, ce n’est pas pour que vous me demandiez en commentaires de rester, pour autant que cela vous passe par la tête.

Je sais que j’ai déjà eu des coups de mou sur ce site, et que finalement, on a repris le dessus.

Mais là, je crois que l’accumulation de tout ce qui s’est passé ces derniers temps rend la chose ferme et définitive.

On ira jusqu'au bout de ce planning, en février, on verra si on en rajoute encore un petit pour la route, mais 2017 sera l'année de l'arrêt de ce site.

Il faut juste que j'arrive, en ce qui me concerne, à vivre avec cette idée.

Pas facile.

134 commentaires
1)
M.G.
, le 26.12.2016 à 00:21
[modifier]

François, permets que je me lance pour ce premier commentaire.

J’ai l’habitude de présenter Cuk comme un site suisse francophone où l’expression dans le meilleur français possible est la règle.

À cela, j’ajoute que les commentaires sont souvent l’occasion d’enrichir le sujet des articles qui sont proposés.

À ceux de mes amis qui insistent pour que j’écrive mes « mémoires », je réponds souvent que je me sers du site Cuk.ch comme « dépositoire » de mes souvenirs au fil des ans, quitte à les réunir plus tard en un seul document.

Je sais que c’est égoïste de ma part mais je me demande ce que vont devenir mes articles et les commentaires (souvent passionnants et passionnés) qu’ils ont générés.

Encore merci à Noé pour le développement WordPress qu’il nous a offert. Un régal aussi bien pour les lecteurs que pour les rédacteurs, un splendide outil de communication. Noé est bien le digne fils de son père…

Comme je soupçonnais ce qui risquait de nous tomber dessus en ce funeste lundi 26 décembre 2016, j’ai passé ma journée d’hier à me balader sur Cuk à travers les articles publiés au fil des ans. Faites-le et vous verrez que décidément, non, tout ce travail de réflexion collective ne peut pas disparaître du jour au lendemain.

Ainsi, depuis l’article du 25 novembre 2016, il aura suffi de 9 commentateurs (?!) pour décourager François et le décider à fermer le site ? Quelle tristesse !

Je note qu’aucun d’entre eux n’avait dépassé les 20 commentaires avant d’intervenir sur l’article du 25 novembre. Trois ont même profité de l’occasion pour ouvrir un compte sur Cuk !

Je viens de lire cette phrase d’un homme de bien qui se reconnaîtra : « Les contempteurs vont pouvoir aller voir ailleurs, afin de trouver un réceptacle où se vautrer. »

Bravo et merci à eux…

Comme je prends l’avion ce soir pour Paris, je n’aurai pas le loisir de rejoindre dans la journée le fil des commentaires qui ne devraient pas manquer.

Je compte bien le faire dès que je serai en ligne depuis la Normandie. Peut-être que d’ici là j’aurai des réponses à mes questions…

À toi, François, merci pour tout !

Marc, l’Africain

2)
skyroller01
, le 26.12.2016 à 00:43
[modifier]

Merci BigBoss pour ces 18 années à partager ensemble sur tant de choses… Oui, 18: 15 années pour cuk.ch, et 3 années pour PommeA qui les précèdent.

Comme a dit un Grand Homme habitué d’ici qui se reconnaîtra: cuk.ch est mort… Vive cuk.ch!

Bonnes fêtes. Que 2017 vous soit, à toutes et tous, excellente.

Au plaisir de vous relire.

3)
Lebarron
, le 26.12.2016 à 00:44
[modifier]

C’est le truc du moment « bashing » une sorte de peste qui ronge nos sociétés, faut il plié devant ou leur faire l’honneur de les ignoré

4)
RMN73
, le 26.12.2016 à 00:45
[modifier]

Bonsoir,
Quel dommage François d’en arriver là. J’aime bien cuk et je le suis régulièrement. J’apprécie beaucoup certains articles et certaines rédactrices et certains rédacteurs. Je ne commente pas souvent, mais je lis toujours les réactions aux articles, et je dois dire que parfois certains commentateurs (souvent les mêmes … parfois récidivistes, et jamais rédacteurs ) me paraissent « hors limites ».
Malheureusement ce genre de comportement arrive à décourager les passions et tous les autres se retrouvent lèsés.
Quoi qu’il se passe par la suite, cuk est et restera pour moi un site que j’ai (j’avais ?) plaisir à consulter chaque matin.
Merci pour tout ce que vous m’avez apporté et pour tout ce que vous m’apporterez encore si jamais …..

5)
Mirou
, le 26.12.2016 à 00:55
[modifier]

Cher François,
Je complèterai mon commentaire quand j’aurai retrouvé un clavier, demain ou après-demain.
Je tiens à te remercier. Cuk fait partie de ma vie. J’ai participé à au moins une Cuk Day, j’ai conversé ici avec des gens passionnants.
J’adore ton écriture. Je viens chaque jour ici. C’est le premier site sur lequel je me rends chaque matin. J’aime sa diversité. La passion mise par chacun à s’exprimer sur des sujets qui lui est cher (ou dit-on « lui sont chers? »)

Et vraiment j’adore les vendredis « humeur de François ». Parce que parfois ça me fait sourire de te voir t’entousiasmer pour un rasoir ou un aspirateur (que je finis par acheter). Et ce que tu racontes sur un mode ultra personnel raconte quelque chose de moi qui est au-delà de l’objet physique (ordi, photo, aspirateur,…) évoqué (en très long et en très large: j’adore ça!)

Et je suis donc triste de lire ce que je lis cette nuit. Mais je te comprends. Il y a eu de plus en plus souvent des « glissées ». Comme si la légèreté n’était plus permise. Comme si la sévérité était de mise. Et cela doit être très difficile à vivre. À porter.

Je souhaite évidemment et égoïstement que février se transforme en mars, puis en avril, mai… décembre (peut être en espaçant les articles?). Mais je comprends. Il faut vivre d’abord, c’est important.

Et je dis simplement: merci.

6)
coacoa
, le 26.12.2016 à 01:08
[modifier]

Cher François,

Mirou dit peu ou proue ce que je pourrais te dire.

Je suis triste, cuk fait partie de ma vie, au quotidien, depuis des années, c’est une grosse page qui se tourne, mais je comprends tout-à-fait, ma foi, que tu éprouves le besoin de la tourner, cette page.

Mais quand même. Les temps sont durs. Cuk qui s’éteint, c’est une lumière de plus qui disparaît dans la nuit qui gagne.

Puisses-tu vite trouver de la joie avec cette décision plus que respectable.

MERCI François.

7)
tibet
, le 26.12.2016 à 02:25
[modifier]

Cher François
Je me doute bien des effets délétères des commentaires associant sarcasmes et attaques personnelles. Je l’ai dit aussi quelques fois, peu bien sûr, mais ça ne servirait à rien de répliquer systématiquement, on se fait vite traiter de noms d’oiseaux.
Je regrette de ne pouvoir écrire plus souvent et encore, je le fais à cet instant car un sale rhume m’empêche de dormir en m’empêchant de respirer.
Si cuk disparaissait, j’en prendrais acte, of course, mais je pense qu’une partie conséquente de la communauté des lecteurs et des scripteurs te soutiennent objectivement.
Par ailleurs, je pense que le Apple bashing est bien plus général. Presque tous les sites autrefois sympas ont viré au rouge, plus aucune retenue, plus aucune pertinence ou réflexion ou question tout simplement.
Je travaille sur Apple depuis les tout premiers Apple II en 1978 et je dois dire que ce bashing concernant la société date de ces premières années et n’a jamais vraiment cessé, et hélas Apple fait plus que prêter le flan régulièrement.
Le bashing tout azimut est devenu un mode de réponse ordinaire et tu es en première ligne. Difficile de ne rien ressentir.
Le pire est que je ne pense même pas que l’exclusion ou la modération soit une solution c’est un peu l’époque qui veut ça.
Il est dit que l’on ne parle pas politique mais quelque part ces jugements sont politiques, voire sont de la politique.
Alors avant d’essayer d’aller dormir encore une fois, tous mes vœux à toi, et à cuk pour longtemps j’espère.
Amitié
Claude

8)
Saluki
, le 26.12.2016 à 03:16
[modifier]

Cher François….

Je n’arrive pas à fermer l’œil. Et je t’assure, je n’ai pas trop bu.

Il y a maintenant des années que je suis cuk quotidiennement et de temps en temps y glisse une contribution pertinente. Ou non. Je suis fier du nombre de vues ( record du « Foie gras de Noël« ) ou déçu ( record d’un seul commentaire) mais toujours heureux de lire la contribution du jour, issue de tant de tempéraments généreux.
Des pisse-vinaigre (ou…Javel) il y en a dans toutes les strates de la société, et les plus dangereux manient bien la plume. Après Charlie, j’avais mis en ligne sur le site d’une « organisation humaniste » un crayon dressé, symbole de résistance et/ou de révolte. Je m’étais pris une réelle volée de bois vert, non sur le site lui-même, mais sur mon adresse d’administrateur du site. Malaise…

Cuk est magique où que l’on soit : au fin fond du Sichuan tu retardes un peu ton premier rendez-vous pour déguster non pas du thé rare mais une bonne cuvée du jour. En Amérique, il est bon de clore une journée harassante par ces instants de détente et/ou de réflexion. Au milieu de nulle part, au Maghreb les « gros mots » éructés finissent par ramener la liaison et plomber la note de téléphone…

Tu es maître chez toi, et tu peux passer un coup de serpillère sur dix-huit ans de tes investissements.

C’est -aussi- donner raison aux cons .

Un autre Claude !

9)
PSPS
, le 26.12.2016 à 07:02
[modifier]

Je comprends, mais je regretterais vraiment la fermeture de ce lieu fabuleux : depuis des années, mes journées commencent par la fréquentation de ces pages qui m’offrent, chaque jour, la surprise et le plaisir de découvrir des lieux, des objets, des tests, des avis divers et variés au sein d’une communauté de contributeurs cultivés et curieux.

Il serait dommage que l’attitude ou les propos ineptes de quelques imbéciles parviennent à nous priver de ce moment quasi quotidien de distraction et de réflexion.

10)
Radagast
, le 26.12.2016 à 07:06
[modifier]

C’est assez bizarre de penser que mon cérémonial de chaque matin depuis… Plus de 10 ans, va se trouver bouleversé. Cuk est ma première lecture au reveil avant même les infos…

François, je comprends ta décision même si je la regrette profondément tant la communauté Cuk fait partie de notre quotidien.

Pour ma part, cela a été un privilège de faire partie des rédacteurs et je te remercie, cher François de m’avoir permis de collaborer à cette œuvre collective. Je pourrais dire : « j’en étais » avec une fierté teintée d’une certaine nostalgie.

Quant au privilège d’avoir été le lecteur au quotidien de ce site, il est inestimable. Alors, certes, s’il faut un bémol, je dois avouer que chaque matin, pendant ces années, mon épouse m’a regardé ouvrir Cuk avec angoisse, tant l’enthousiasme ambiant a eu tendance à me faire sortir mon porte-monnaie ;-). Mais en même temps, je ne me rase plus pareil, la pierre d’alun fait partie de mon quotidien, j’ai découvert le combat ordinaire et tant de choses dont je n’aurais jamais soupçonné l’existence, et je ne parle pas du nombre de logiciels pratiques que j’utilise chaque jour et du nombre de choses que je rêve d’acheter (aspirateur Roomba, un jour tu seras mien). Ah et puis j’ai acheté des chaussures à doigts de pieds qui m’ont tué les chevilles (mais par ma faute, je crois).

Pour tout cela, merci François, Noé et à vous tous.

J’espère quand même secrètement que cet arrêt n’est que temporaire et même, j’ose ce dernier mot :

Longue vie à Cuk !

11)
J-C
, le 26.12.2016 à 08:18
[modifier]

Bonjour à tous,

Voilà une journée qui ne commence pas très bien !

PSPS, RADAGAST, M.G. ont très bien résumé ce que représente Cuk pour moi !

Je me souviens d’ailleurs de l’anecdote racontée par François, de l’origine du nom « Cuk » …

J’étais « tombé » sur ce blog par hasard, et je n’en ai jamais décroché ! J’ai réussi à pondre une demi-humeur (sur le ScanSnap qui m’enthousiasmait) bien loin du talent et de l’inspiration de François. J’ai été aussi heureux de contribuer à l’Open Bar que j’appelais de mes vœux !

Bien loin en Afrique, je m’étais empressé de faire découvrir ces discussions à mon ami M.G. et elles se prolongeaient au centre de Dakar, au Café de Rome et d’autres endroits familiers…

Bien m’en a pris, car en peu de temps M.G. est devenu un lecteur assidu et un rédacteur incontournable.

Maintenant que j’ai quitté l’Afrique, nos discussions ne se tiennent plus au Café de Rome, mais sur nos iPhone et évoquent régulièrement l’actualité de Cuk…

Je regrette que certains commentateurs se montrent assez violents dans leurs commentaires, ce qui est bien sûr un total manque de respect et de courtoisie.

Exprimer son désaccord est tout à fait légitime, et constructif bien souvent, à condition d’y mettre les formes.

Les commentateurs acerbes -il y en a peu, heureusement- auraient du mal « à durer » en Afrique, où la courtoisie dans les discussions est une vertu cardinale.

Pendant plus de 30 ans, j’ai été amené à dialoguer et à trouver des terrains d’entente dans le domaine professionnel, et je n’ai jamais été brutal ou péremptoire avec mes interlocuteurs…

M.G. a su lui aussi être convaincant avec une parfaite courtoisie, ce qui lui assure le respect et l’estime de son entourage personnel et professionnel !

Aujourd’hui, j’étrenne une Apple Watch déposée par le Père Noël, et je retrouve l’enthousiasme de François dans ses articles ! Merci pour ce point commun…

Je vais bien sûr en faire profiter M.G. rapidement ! Pour l’instant je fais mes préparatifs pour une promenade au Val d’Ese enneigé, chez moi en Corse…

Je termine en renouvelant une récente suggestion de renouer avec les Cuk Days, auxquels je serais heureux de participer pour la première fois avec mon ami Marc !

12)
soizic
, le 26.12.2016 à 08:24
[modifier]

Cuk tous les matins après le petit déjeuner, comme cela va manquer…

Cuk découvert en 2004 quand ma retraite m’a éloigné de mes collègues et si précieux quand je suis passée seule aux réseaux et à OSX.

Cuk et ses encouragements, critiques et conseils quand j’ai débuté en photo.

Cuk moins technique après le départ du fils, mais salon littéraire de grande qualité, où trouver tout cela ?

Cuk qui m’a fait acheter quelques excellents utilitaires informatiques et plus prosaïquement le Roomba.

C’est une page qui se tourne comme tant d’autres dans la vie, il faut savoir accepter, je pense que François est le plus triste d’entre nous.

Cuk, tant d’amis inconnus mais si proches…

Merci pour ces quinze ans offerts.
Très amicalement
Françoise Nayroles

13)
slimblackboogie
, le 26.12.2016 à 09:02
[modifier]

Les cons, ça ose tout.
C’est même à ça qu’on les reconnait !
Plus de dix ans que je lis cuk, mon bonheur du matin, dix jours à peine que je commence à commenter et tu arrêtes tout comme ça François ? A cause d’emmerdeurs qui font des posts lourdingues ? Mierda.

14)
Modane
, le 26.12.2016 à 09:03
[modifier]

Cuk a toujours été un remarquable espace de liberté. Il n’y en a pas tant, sur le web, des qui ont su rester à la fois intègres et populaires! Cuk est donc une référence et restera pour moi l’exemple d’une belle aventure réussie.

Après, il y a l’époque, le temps qui passe, et les vols de corniauds au dessus des plaines, redoutables de satisfaction et de vacuité, dont on reçoit les avis comme une chiure de mouette dans l’oeil… Heureusement, il n’y en a pas tant non plus, mais de plus en plus, et un jour on ferme boutique.

Ne gardons que les bons souvenirs… L’intense jubilation à la publication d’une humeur surprenante, l’avis bienveillant du fondateur, la sensation de l’amitié sereine et complice de ceux qui ont l’air d’attendre vos papiers… Merci pour tout, François, c’était bien sympa, ce travail en commun sur Cuk!

15)
guru
, le 26.12.2016 à 09:17
[modifier]

Beaucoup de choses importantes ont déjà été dites dont la principale: Merci!

Merci pour toutes ces années d’échanges, de découvertes et de liens qui se tressent ou se rétablissent.

Je suis aussi d’avis qu’il faut tout faire pour pérenniser le contenu qui constitue une somme qu’il serait regrettable de perdre. Parce que, comme Marc, je dis à ceux qui veulent mieux me connaître (mais est-ce bien nécessaire?) de relire mes humeurs sur Cuk car c’est ici que je me livre le plus facilement. Oh! pas une thérapie (ça va merci, j’ai déjà donné) mais le partage qu’on peut avoir avec des amis.

J’ai aimé et je regretterai les billets de Franck sur mon pays, la sensibilité des humeurs de Mâme Poppins, l’odeur d’Afrique des textes de Marc et toutes ces petites pièces quotidiennes où chacun dévoilait une de ses facettes. Et bien sûr les découvertes enthousiastes de François qui ont souvent mis à mal mon budget.

Je suis triste… Joyeux Noël Félix!

17)
Laurent Vera
, le 26.12.2016 à 09:23
[modifier]

C’est avec CUK que je commence ma journée depuis plus de 10 ans. J’ai découvert nombres de bidules et logiciels, et comme radagast, j’ai craqué plus d’une fois. Formidable espace de liberté, comme le dit Modane, j’ai tant apprécié la qualité des interventions (presque ?) toujours pertinentes. Je comprends la lassitude de François, ces derniers temps certains commentaires étaient plus que limites et inhabituels dans nos colonnes. Merci à toi, François,et à tous, rédacteurs et commentateurs, pour ces + de 12 ans de lectures quotidiennes.

18)
tibet
, le 26.12.2016 à 09:23
[modifier]

J’aimerai bien que chacun ne prenne pas pour acquis le projet de François, d’arrêter. Peut-être, cette décision prise par lui et qui va certainement libérer de la tension permettra aussi d’y revenir dessus si, au lieu de juste entériner son choix on propose – comment ? – de le soutenir pour un nouveau départ, façon cuk2.
Qu’en pensez-vous ? Qu’en penses-tu François ?

19)
Borak
, le 26.12.2016 à 09:25
[modifier]

Argh, zut, ma ptite lecture du matin.
Bon faut bien que les bonnes choses ait une fin. Mais ça va bien me manquer… Snifff…

20)
Sirrensis
, le 26.12.2016 à 09:28
[modifier]

Cuk, chaque jour est lu, depuis 6 ans. Les choix des textes et l’esprit des lieux m’ont permis d’apprendre pas mal de choses: que ce soit de musiques, d’ordi, etc.
Je vois derrière cette prise de position mise en lien aujourd’hui, une forme de délitement des manières de communiquer, comme un reflet de la manière de vivre en société où prime la possibilité de tout dire parce que je suis un individu qui a ses droits; en même temps, celle-ci amène des formes de censure à l’inverse comme s’il fallait ne pas heurter ceux qui ne s’en sont pas privés. J’y vois un signe avant-coureur d’une forme de contrôle social. Il ne serait plus permis d’être critiqué, il ne serait plus possible de proposer une option différente, il ne serait plus permis d’être respectueux; ça devient le pouvoir des forts en gueule, de ceux qui osent tout. Le respect, le droit à l’expression ne seraient plus des valeurs à la mode.
Alors oui, CUK, doit continuer à défendre et promouvoir ces valeurs-là. Bonnes Fêtes.

21)
PhB
, le 26.12.2016 à 09:30
[modifier]

@ Tibet

Bien que formellement désigné comme « mauvais son » je m’associe à ton post.
Perso, ce que je peut faire, pour un « bon » nouveau départ de CUK, c’est de m’abstenir de poster ( un con en moins c’est toujours ça), non par dépit, mais comme démarche positive.

22)
ysengrain
, le 26.12.2016 à 09:35
[modifier]

Le monde médical m’a permis de publier quelques articles, mes activités autour de la musique baroque de même.
Mais je n’avais jamais senti le type d’émotion perçue le jour où François a publié mon premier billet La viole de ci, la viole de la
En comparant, Cuk aux autres cités, il y avait, et encore pour un temps, hein ? la liberté raisonnée.
J’ai écrit hier au cours des échanges entre François, Noé et les rédacteurs ce que je pensais de atrabilaires fangeux qui n’ont été que nourris et pas élevés.

Ceci dit, je comprends qu’après 15 années, François veuille arrêter.
En ce qui me concerne, je ne trouve pas les mots pour le remercier de cette générosité.
Et puis une cukday pour finir en beauté… bonheur.

23)
François Cuneo
, le 26.12.2016 à 09:41
[modifier]

Juste un petit mot mais qui est important: il n’est pas question de laisser le contenu de ce site disparaître. Ne serait-ce que par respect des rédacteurs, des commentateurs et des lecteurs.

PhB, il est assez classe, ce commentaire 21.

Mais ce n’est vraiment pas ce que je te demande. Tout le monde peut écrire ici, tout le monde peut dire qu’il n’est pas d’accord.

La manière, le tact, c’est juste ça… Et tu viens de faire la preuve (et tu l’as fait à d’autres occasions) que tu peux.:-)

24)
Roger Baudet
, le 26.12.2016 à 09:46
[modifier]

Bonjour à tous,
François est libre de son choix, je ne le commente pas.
Mais j’ai une demande: nous sommes, semble-t-il, plusieurs rédacteurs à vouloir écrire un dernier article, histoire de placer une ultime fois notre signature. Merci à Noé et François de nous offrir ce dernier cadeau si c’est possible.

25)
ThierryS
, le 26.12.2016 à 09:56
[modifier]

Je m’associe completement avec le point de tibet.
Un coup de blues dans une période peut être un peu noire ?
Tu as un an pour réfléchir à cette décision.
Nous avons un an pour discuter de notre vision sur la façon dont le site pourrais évoluer, laisser plus de temps à François pour s’aérer.
Oui c’est vraiq uelques fois les esprits se chauffeun peu durant els discussion
Oui c’est vrail qu’il y a quelques troll
Mais bon c’est quand même pas MacG !
Dans la plupart des cas, le gros de la tribu reste respectueuse et puis c’est quand même mieux d’avoir un esprit critique pour lancer une discussion.
Cuk a su rassembler et fidéliser un groupe de d’internautes très diversifié dont les intérêts passent, entre autres, par la musique, le jeu, la photo, la littérature, la cuisine ou le bricolage.
Alors c’est normal que l’on ait pas tous le même avis, c’est même ce qui fait la richesse des comemntaires et du site.
Alors laissons passez le 1% de con qui ose tout (Audiard) et menons tranquillement cuk vers son 15eme anniversaire

26)
jesopog
, le 26.12.2016 à 09:57
[modifier]

Depuis la Saintonge romane, région française où je réside, je tiens à adresser un amical salut à M. François Cuneo et à le remercier chaleureusement pour son important investissement dans l’administration de son site cuk.ch.
J’y ai lu avec assiduité et un plaisir certain les billets instructifs sur nombre de sujets ainsi que les commentaires enrichissants des blogueurs.

Puis-je me permettre une citation ?

« Prends garde au bœuf par devant, à l’âne par derrière, aux imbéciles par tous les côtés. »
Manifestement, ces derniers auront été trop nombreux, malheureusement…

Néanmoins, bonne continuation à vous !

27)
Le Corbeau
, le 26.12.2016 à 09:57
[modifier]

Je voulais commenter, mais finalement, non, je pourrais être direct donc vexant comme à mon habitude.
:-))

A++

28)
yomel
, le 26.12.2016 à 10:24
[modifier]

comme beaucoup d’autres, Cuk est mon rendez-vous matinal de la semaine, un instant de plaisir quotidien, avec une richesse et variété dans les articles et les commentaires.
Cela passe de l’aspirateur à Latex, en n’oubliant pas les tests de jeux, les bds, le rasage, la psychologie humaine, tout autant de sujets qui font de Cuk pour moi un endroit important, qui me permet de découvrir, approfondir, rigoler, ou simplement perdre quelques minutes de manière très agréable.

merci pour toutes les années passées, c’est précieux !

29)
Gr@g
, le 26.12.2016 à 10:31
[modifier]

Merci!

Je n’en dirai pas plus aujourd’hui. Je vais avoir la possibilité de laisser 3 derniers articles apparemment. Certainement que j’y dirai mieux le contenu de ma pensée que maintenant.

30)
ToTheEnd
, le 26.12.2016 à 10:33
[modifier]

Les commentaires, cette joie mais aussi cette plaie…

Je sais bien que ce n’est pas d’actualité mais s’il devait y avoir une version 5 de Cuk, j’aimerais qu’elle progresse sur ce point: les commentaires.

Beaucoup de sites importants ont fermé les commentaires pour les raisons évoquées ici. Je pense qu’il y a vraiment une différence entre un site d’information et Cuk puisque ici, il n’y a pas de course au clique, à l’audience ou aux ventes d’espace publicitaire.

Tu donnes un exemple dans ton texte venant d’un gars qui a posté 7 fois en 3 ans… peut être un peu avant. A l’évidence, il ne poste pas souvent (vient-il seulement plus souvent?) mais il a un impact délirant.

Je suis absolument contre l’abandon des commentaires car souvent, on y trouve d’excellentes interventions. Ceci dit, pour limiter l’impact que peut avoir un commentaire négatif ou absurde, il faudrait pouvoir le « flaguer » comme telle. A l’image de ce qui se passe chez QoQa, on pourrait imaginer un commentaire qui disparait du fil mais qui peut être néanmoins consulté si le lecteur le souhaite. Il existe des dizaines de plugins pour WordPress qui font ça très bien et l’avantage du système, c’est qu’il est auto-régulé par les lecteurs eux-mêmes… pas besoin de ce mettre à dos le commentateur vis-à-vis d’un admin puisque c’est la communauté qui le juge.

Ceci dit, tu es le maitre des lieux et c’est donc à toi que revient la lourde de tâche de mettre fin ou non à l’aventure. Quelque soit ta décision, sache que je ne te remercierai jamais assez d’avoir créé cette affaire;-)

Allez, bonne réflexion pour ces derniers jours de 2016… on se reverra en 2017;-)

T

31)
Jean Claude
, le 26.12.2016 à 10:39
[modifier]

Encore une fois, à voir le titre dans mon lecteur RSS je me suis dit « Chouette un article de François » et de fait, quatre fois sur cinq c’est bien lui. Et c’est un plaisir.
Mais le plaisir est décuplé, car dans la foulé la famille intervient et ça va faire un sacré paquet d’orphelins (dans le désordre et j’en oublie) : Ysengrain, Guillôme, PhB, Guru, Vera, Modane, M.G., jp, soizic, J-C, Radagast, Saluki, tibet, Mirou, coacoa,Puzzo, Roger Baudet, zit, cvanquick, Tristan Boy de la Tour, Renaud LAFFONT, Dom’ Python, ToTheEnd, Quark, Migui, iYannick, Tom25, Gr@g, cerock, Franck Pastor, TroncheDeSnake, dpesch, Anne L, Smop, iYannick, Alain Le Gallou, Madame Poppins, Zallag, Origenius, Renan Fuhrimann, Hervé, djtrance, Gilles Theophile, Blues et Anne Cuneo.
Le plaisir est, non seulement de lire une humeur mais est indissociable de la conversation qui suit, si bien que je préfère lire Cuk en fin d’après midi à l’heure ou le salon est ouvert !
Comme disait un Belge de mes amis :  

« Non François t’es pas tout seul
Mais arrête de pleurer
Comme ça devant tout le monde
Parce qu’une demi-vieille
Parce qu’une fausse blonde
T’a relaissé tomber
Non François t’es pas tout seul
Mais tu sais que tu me fais honte
A sangloter comme ça
Bêtement devant tout le monde
Parce qu’une trois quarts putain
T’a claqué dans les mains
Non François t’es pas tout seul  […]
Non François t’es pas tout seul
Mais arrête de sangloter
Arrête de te répandre
Arrête de répéter
Que t’es bon à te foutre à l’eau
Que t’es bon à te pendre
Non François t’es pas tout seul
Mais c’est plus un trottoir ça devient un cinéma
Où les gens viennent te voir
Allez viens François viens viens »

33)
PSPS
, le 26.12.2016 à 10:59
[modifier]

Je trouve la proposition de ToTheEnd particulièrement intéressante pour réguler la présence de commentaires déplacés ou discourtois vis-à-vis des propos du rédacteur ou des commentateurs.

Et pour que l’exercice de modération conserve un maximum d’objectivité, il faudrait, par exemple, réunir un certain nombre (à définir) de clics 👎pour que soit masqué ou supprimé l’intervention jugée déplacée par les membres de la communauté.

Je l’avoue sans honte : il me serait pénible d’assister à la disparition de cet espace de convivialité et de liberté qui a su nous informer et nous enchanter au cours des quinze dernières années.

34)
Phil7
, le 26.12.2016 à 11:17
[modifier]

François,

Je n’ai pas très souvent écrit, mais je lis très régulièrement. Je te propose un autre regard sur les événements, si tu trouves la force de le prendre en compte.

1. Y a-t-il un seul article qui n’a pas eu un bon nombre de commentaires positifs ? Je ne pense pas.
2. Les commentaires dont tu parles méritent-ils plus d’intérêts qu’eux-mêmes n’en accordent aux articles?

Donc finalement, pourquoi ne pas appliquer ce que j’appel le principe d’évitement. Une critique ou un commentaire est constructif, je prends le temps d’écouter, de réfléchir, de me remettre en question. Un commentaire est destructif, je décale juste la tête pour éviter le coup. Ou pour employer une autre image, je lui mets un vent.

Après tout, si tu prends en compte un commentaire destructif, tu donnes raison à celui qui l’a écrit. Si tu l’ignores et considère qu’il ne mérite pas d’avoir un impact sur toi, tu pourras te concentrer sur tous les autres messages, majoritaires d’ailleurs.

Bon voilà, c’est juste une idée, et si tu trouves mon message décalé, ignore-le ;-) Mais sache que j’ai un immense respect pour toi et pour tout ce travail que tu fais.

Philippe

35)
Tilékol
, le 26.12.2016 à 11:24
[modifier]

Tenir un blog, un vrai blog, vivant, alimenté, intéressant, est quelque chose d’épuisant nerveusement.

Les lecteurs ne s’en rendent pas compte, mais cette présence, constante, dans un recoin de la tête, est à la fois motivante et envahissante.

Tenir un blog tel que Cuk pendant toutes ces années est un exploit, une construction intellectuelle remarquable, une oeuvre qui mérite le respect.

Les commentaires des haineux ? C’est un faux problème. Un clic et ils retournent au néant d’où ils n’auraient jamais dû sortir. Cela s’appelle la modération et c’est totalement banal sur le web. Parce que la méchanceté est elle aussi banale.

Donc François, si tu veux arrêter, je te comprends ô combien. Et ce n’est pas une chose facile : tout ce contenu, toutes ces années à construire, pour tout détruire d’un coup ?

Il faut penser aux bouddhistes qui passent des jours à élaborer des mandalas de sable coloré, des chefs d’oeuvres d’art et de complexité, et qui ensuite les détruisent, joyeusement, pour prendre conscience que tout est éphémère. La destruction libératrice est totalement positive.

36)
Scal
, le 26.12.2016 à 11:24
[modifier]

Cher François,

je comprends très bien, j’en suis le premier désolé car dorénavant il me manquera un onglet lors de ma revue de presse matinale quotidienne ;-)
Les commentaires n’apportent rien la majeure partie du temps, sarcasmes, jalousie, intégrisme, etc. Ce n’est pas la majorité heureusement mais cela suffit à entacher l’expérience de lecture.

Les rasoirs, les macs, la photo, ta course, aquama, sont autant d’articles passionnants qui vont me manquer.

Il y a une chose qui m’a manqué sur Cuk,car même si je ne mettais pas de commentaires sur les articles, la majeure partie du temps je les ai adorés. On ne consomme plus les médias comme il y a 15 ans. Le fait de pouvoir mettre des « like » ou des « love » sur les articles, des « like » et des « dislike » sur les commentaires, créer une hiérarchie aurait peut être aidé à garder la motivation, les « basheurs » étant relégués dans les tréfonds.

Une solution serait peut-être de continuer, mais de faire une page Facebook que l’on pourrait suivre comme le site, échanger, voir les vrais noms des gens, créer une communauté. Aimer les commentaires, y répondre, etc.

Mais pour cela il faudrait que le « jus » soit encore là, et comme le dit l’adage, on ne donne pas boire à un âne qui n’a pas (plus) soif.

Cuk aura été une belle histoire que j’aurai suivie du début à la fin, mais qui me manquera. Ainsi va la vie.

D’ici-là on va continuer à apprécier chaque nouvel article.

Merci.

37)
g4hd
, le 26.12.2016 à 11:25
[modifier]

Amertume et colère : pourquoi la bêtise et la haine devraient-elles l’emporter ?
Ça ressemble aux années des chemises brunes de sinistre mémoire.
Et le même mal envahit d’autres sites, je fais référence à MacBidouille pollué de malfaisants agressifs comme des teignes.
À se demander à qui ou à quoi profite ce venin décérébrant.

Si nous en avons le courage collectif, résistons.

38)
Caplan
, le 26.12.2016 à 11:30
[modifier]

Comme je regrette cette décision! Et comme je te comprends!
Le problème, c’est que le net est fait d’un peu de gens qui produisent de la matière et de beaucoup de gens qui consomment dans le meilleur des cas, ou qui critiquent dans le pire. C’est simplement un reflet de la société dans laquelle on vit, de plus en plus individualiste et tournée sur l’égo.
Cuk aura fait mon bonheur durant de longues années et j’y ai même un peu participé:

Merci à toi. Avec ce que tu nous as apporté, tu peux te ranger des bécanes avec sérénité et faire ce qui te plaît. Je me réjouis d’ailleurs d’entendre ton premier concert!

39)
jibu
, le 26.12.2016 à 11:40
[modifier]

Il pourrait être compréhensible de vouloir passé à autre chose après 15 ans d’une activité, mais dans le fond, ça ne peut être une cause à effet que si on décide que c’en est une; j’ai une boîte qui tourne depuis 17 ans, j’arrête? Non, franchement l’argument du chiffre n’est pas un bon critère de décision à mon avis.

Deuxième critère, les macaques: Il est vraiment ballot de fermer le truc à cause de trois Trolls malodorant. Comme on a pas encore trouvé de formules pour « retourner » un Troll du net (contrairement à Hébus) il faut chercher une solution et le système d’auto-régulation style Qoqa, comme le propose tte me semble une solution pertinente.

Voilà donc techniquement il n’y aucune raison objective de fermer cuk.ch, désolé François…

40)
jpg
, le 26.12.2016 à 11:43
[modifier]

Le jour de Noël, les chants de Noël se sont terminés, pour moi, par un Dies Irae.
J’avais, non j’ai, l’habitude de ne pas me coucher avant 00:04, heure à laquelle je découvre l’article du jour de cuk.

Avant tout, un tout grand merci à François, Noé et tous les rédacteurs pour leur travail considérable et enrichissant (culturellement parlant).

Je peux comprendre que François ait envie de se consacrer à ses nouvelles passions, le violon et le jogging. Comme il est difficile de faire les deux en même temps, cela coûte du temps (ce dont nous manquons le plus).
J’ai plus de difficulté de comprendre que les commentaires de quelques (rares) indélicats aient motivé cette décision.
Lacrymosa dies illa, qua resurget ex favilla judicandus homo reus.
Huic ergo parce, Deus.
J’applaudis et je soutiens la suggestion de Tibet.

un nouveau départ, façon cuk2

et donc, pour cuk, je ne cite pas la fin du Dies Irae :
Dona eis requiem

41)
fxc
, le 26.12.2016 à 11:44
[modifier]

À se demander à qui ou à quoi profite ce venin décérébrant.

Ces décérébrés ce sont juste des gamins de merde* dont le qi ce calcule en chiffres négatifs, qui se promènent avec une casquette plate portée à l’envers, c’est chouette cela permet de les reconnaitre de loin.

François j’ai une phrase en tête, elle me sert souvent:

« Si tous ceux qui disent du mal de moi savaient ce que je pense d’eux, ils en diraient bien davantage »

*C’est bien la 1° fois que je suis vulgaire, purée que cela fait du bien

43)
Migui
, le 26.12.2016 à 12:09
[modifier]

Pour continuer sur le mode « Dies Irae », cette magnifique prière qu’on chantait autrefois durant les messes d’enterrement, je prendrai les quelques mots qui suivent:

« Tantus labor non sit cassus ». Qu’un tel labeur ne soit pas vain!

D’où ma suggestion de travailler sur un rythme plus soutenable, du genre 2-3 fois par semaine.

En tout cas, merci à François et aux autres auteurs Cuk pour leur travail!

44)
J. Chevallerau
, le 26.12.2016 à 12:26
[modifier]

Bonjour à tout le monde.

Je fais partie d’une communauté que je crois large de lecteurs anonymes et silencieux de Cuk. Je ne m’étais encore jamais connecté, ayant l’impression de ne pas avoir grand-chose à apporter et aussi un peu l’impression que j’aurais en le faisant essayé d’entrer dans une famille dont je ne faisais pas vraiment partie.

Et pourtant, Cuk.ch fait partie des sites que je consulte quotidiennement, probablement depuis environ (seulement) 3 ans. J’apprécie la diversité des thèmes, même si certains m’intéressent moins que d’autre, j’apprécie la façon dont ils sont traités et la diversité des styles d’écriture.

Je ne commente que très peu ce que je lis. J’ai depuis longtemps pris le parti de dire parfois que j’aime ce que j’aime et d’ignorer le reste.

En lisant cet article et les commentaires qu’il suscite, j’ai eu envie d’apporter mon témoignage et d’exprimer mon admiration pour le travail fait par François Cuneo et tous les rédacteurs. Je comprends bien sûr la lassitude que François Cuneo peut ressentir. Je ne supporte pas les gens qui n’ont d’autre moyen d’exister que déverser toute leur rancœur et leur frustration sur les sites sur lesquels ils se perdent.

J’ai donc eu envie aujourd’hui de créer un compte pour pouvoir exprimer ce que je ressens et qui , j’en suis sûr, doit être partagé par nombre de lecteurs passifs.

Si Cuk.ch doit s’arrêter, ce sera une perte dans le paysage d’internet. Dans le mien en tout cas.

Je ne suis pas un expert en forum et autres sites d’expression et de discussion, mais n’y aurait-il pas moyen de faire que chaque personne ayant un compte pour pouvoir commenter adhère à une charte et que celui ou celle qui s’en écarte ne puisse plus s’exprimer, ou que son commentaire soit supprimé? Un modérateur, ou un groupe de personnes, qui ne seraient peut-être pas François Cuneo et les créateurs de la première heure, pourrait veiller au respect de cette charte.

Désolé pour ce texte un peu long peut-être, mais il fallait bien cela pour exprimer ce que je voulais dire aujourd’hui.

En tout cas, merci pour ce que vous m’avez apporté, et bonne année et bon vent à toutes et à tous.

Jérôme

45)
Nept
, le 26.12.2016 à 12:45
[modifier]

Bonjour,

Je n’ai pas grand chose à ajouter aux nombreux commentaires…
Je commente rarement. Depuis de nombreuses années, je lis chaque jour ce site, avec plaisir. Je n’aime bien sûr pas tous les articles… et alors? Dans l’ensemble, j’apprécie.

Si cuk.ch ferme, ce sera une perte. Mais si continuer cuk te fait souffrir, François, tu as raison d’arrêter, que cet arrêt soit d’ailleurs temporaire ou définitif.
Inversement, si continuer ce site te fait plus de bien que de mal, ignore les râleurs grossiers ou modère-les, mais ne te laisse pas dicter ta conduite par eux.

Merci à toi, et à toute l’équipe de cuk pour tous les bons moments passés et à venir.

46)
Franki75
, le 26.12.2016 à 13:12
[modifier]

Bonjour François,

j’ai eu 50 ans il n’y a pas si longtemps.
L’âge où l’on se dit que l’on veut vivre avec moins de contraintes et que les choix désormais seront critiques et décisifs pour l’avenir.
Qu’on n’a plus envie de s’emmerder et surtout de se laisser emmerder :(

Égoïstement je te dirai que je serai triste de ne plus voir et lire ta prose chaque semaine, car tu as su fédérer une communauté d’intérêts, mais aussi et surtout de valeurs partagées ou de Passions.
Sans réellement te connaître personnellement, je te dirai aussi que les emmerdeurs ne doivent t’empêcher de vivre pour toi bien sur, mais surtout de « faire » pour les autres dans une logique de partage, de transmission et d’amitié.
Nul ne peut juger de tes choix en termes d’accomplissement personnel, mais franchement ne te laisse pas imposer le poids de la médiocrité de certains pour un choix aussi important, car je sais, pour te suivre depuis de nombreuses années, que Cuk est très important pour toi.

Néanmoins, et quelle que soit ta décision, merci pour ces années sympathiques ou Cuk était vraiment une référence et un véritable oxygène pour ceux qui étouffaient sur ces réseaux pollués.
J’espère que cela continuera.

Bonne continuation, bonnes fêtes et amitiés sincères.

Frank

47)
Origenius
, le 26.12.2016 à 13:20
[modifier]

Bonjour François.
Je suis triste, tout autant que compréhensif. Ce que vous nous avez écrit aujourd’hui ne m’étonne pas.
Je n’ai jamais beaucoup commenté, mais je me suis moi-même mis en retrait des commentaires il y a déjà quelques mois car quelqu’importun m’avait remballé. Ne voulant pas participer à la foire d’empoigne, j’ai voulu attendre quelques jours meilleurs… qui ne sont pas venus.
J’ai été interpelé par «l’esprit cuk», la marque de fabrique de ce site, comparable à nul autre. Il était mon «seul» réseau social. Découvert à l’époque de Pomme A alors que j’étais déjà accroc au mac depuis plusieurs années, j’ai naturellement suivi ses pérégrinations jusqu’aujourd’hui. J’y ai découvert des pistes pour me former à la photographie, pour me perfectionner dans mon usage des ordinateurs ; j’ai parfois bien rigoler également. Je me suis interrogé sur les réflexions, les humeurs des uns et des autres surtout lorsque les propositions ne reflétaient pas mes opinions. Et que de découvertes !
J’ai deux regrets. Celui de n’avoir pas été rédacteur, parce que je n’ai pas osé affronter les commentaires… j’ai cependant écrit deux ou trois commentaires qui auraient pu être des articles ! Et celui de n’avoir pas pu participer à une cuk day, afin de rencontrer en vrai ceux et celles qui m’étaient devenus familiers. J’avais pourtant plusieurs fois calé mes congés européens pour que je sois libre en début septembre… mais l’occasion ne s’est plus manifestée.
Mon sentiment aujourd’hui concernant l’ambiance délétère actuelle, c’est qu’un certain nombre de personnes sont entrées dans un salon privé, certes ouvert à tous, mais cependant privé, et ont déversé leur logorrhée sans se soucier des personnes présentes et bien sûr sans s’interroger sur les us et coutumes, et donc en dédaignant en adopter tant soit peu les manières. Alors évidemment, lorsque l’on se fait tancer dans son propre salon, on a envie de renvoyer chacun chez soi et de refermer les portes !
Les casse-pieds feront-ils, au moins par leur silence honteux, amende honorable ?
Habitant à 7 heures en été ou 8 heures de décalage en hiver, je n’ai jamais pu lire cuk à mon petit déjeuner : je devais attendre, étant plutôt un lève-tôt. Mais j’avais le privilège de lire l’article quotidien parmi les premiers !
Merci beaucoup François, et toute la famille Cuneo, et à tous les personnes qui ont pris du temps pu rédiger et commenter intelligemment !
Cuk fête ses 15 ans ! Début de crise d’adolescence ?
Au fait, j’ai écrit ce commentaire au moyen de mon iPad pro, lui-même assorti d’un Apple Pencil, dans Nebo. Et en dernier recours, je l’ai fignolé avec Ulysses… Devinez donc pourquoi !

48)
Iris
, le 26.12.2016 à 13:21
[modifier]

Oh mince alors! C’était ma page d’accueil depuis le début ;-)

Il y a un temps pour tout, aussi pour tourner la page et se recentrer sur d’autres activités, d’autres priorités. C’est déjà magnifique que ce site ait duré si longtemps avec cette qualité.

Merci à toi, à Noé et à tous les autres rédacteurs pour les tests, les moments de réflexion, les coups de gueule, et les rencontres.

Même si je ne participais pas beaucoup, ça va me manquer :-(

49)
Markinho
, le 26.12.2016 à 14:20
[modifier]

Bonjour François,
Bonjour à toutes et tous,

Moi je ne vous connais que depuis quelques mois.

Et bien voici ce que la série sur le barrage a eu comme effet sur moi:
http://photo.markinho.fr/Lac-de-Moiry/

Vous m’excuserez pour le délai à poster, mais les jours n’ont que 24h et j’avais prévu de « faire mieux ». Bref.

Alors oui j’ai vu ces commentaires sur la série, et puis je les ai vite oubliés, car les images, elles, m’ont donnée l’envie d’aller sur place ! J’ai roulé plus de 4h30 dans un énorme bouchon pour y arriver et puis j’ai passé un vendredi MA-GNI-FI-QUE de Grimentz-En haut sur la Corne-Descente au barrage-Glacier-Retour.
Peu m’importe la qualité de mes photos, j’en ai pris plein les yeux sur place !

Alors…
à CUK je dis MERCI.
À CUK je dis faites ce que vous faites pour vous faire plaisir en premier lieu. Ne laissez pas cette négativité ambiante vous toucher.
On m’a dit de montrer l’exemple au lieu de vouloir corriger quelqu’un.
On m’a dit qu’il faut rendre le bien, peu importe quel mal est fait.
De là le changement se fera… un jour.
C’est plus facile à dire qu’à faire. J’en conviens.

Bon courage pour votre choix.
Merci.

Suggestion:
Peut-être qu’un module supplémentaire sur WordPress existe pour mettre en filigranes les commentaires hors sujets ou désagréables. Si on pouvait, nous visiteurs, cliquer « j’aime pas » cela vous rendrait service ?

50)
M.G.
, le 26.12.2016 à 14:21
[modifier]

« Si tous ceux qui disent du mal de moi savaient ce que je pense d’eux, ils en diraient bien davantage »

Là, je ne peux pas résister à écrire un commentaire ! C’est de Sacha Guitry, évidemment !

Pendant que l’on y est : « Passer pour un idiot aux yeux d’un imbécile est une volupté de fin gourmet. » (Georges Courteline)

Ces décérébrés ce sont juste des gamins de merde* dont le qi ce calcule en chiffres négatifs, qui se promènent avec une casquette plate portée à l’envers, c’est chouette cela permet de les reconnaitre de loin.

Ne seraient-ce pas les mêmes que Gilles Kepel regroupe dans « La Génération Y » ?

Dommage qu’Apple y ait sa part d’inspiration avec la fameuse pub pour iPod où le visuel privilégiait les écouteurs et leurs câbles, au détriment de l’appareil lui-même et de son porteur, ramené à une silhouette…

51)
Soheil
, le 26.12.2016 à 14:25
[modifier]

Bonjour François,

Je sors rarement de mon mutisme, mais je vous suis quotidiennement depuis le début de l’aventure Cuk et même plus tôt, depuis l’époque de vos humeurs sur Pomme A.

La date anniversaire du 26 décembre est habituellement l’occasion de vous remercier pour tout ce travail — non rémunéré — que vous accomplissez, vous et tous ceux qui vous accompagnent dans cette publication peu ordinaire.

Je réitère aujourd’hui mes remerciements avec un petit pincement de cœur. Vos humeurs me manqueront, vos enthousiasmes, vos coups de cœur, comme me manqueront, pour n’en citer que quelques uns, les articles souvent si hilarants de Modane, ceux d’Ysengrain ou de Madame Poppins — comme me manquent déjà les coups de gueule d’Okazou et la curiosité insatiable et généreuse d’Anne.

Je vous remercie aussi (ainsi que Noé) d’avoir su résister aux sirènes de Facebook — où je ne vous aurais pas suivi — et préféré conserver la formule bien plus conviviale du blog “à l’ancienne”.

Je ne sais pas si vous avez connu le forum d’Abeille Musique. Je m’y rendais régulièrement et participais même aux débats quand je le pouvais. C’était un lieu de rencontre entre passionnés de musique mais également entre personnes qui aimaient partager leurs réflexions ou leurs interrogations sur les arts et sur la société en général. Après quelques années de débats instructifs et souvent passionnants, ce forum a fini par devenir un véritable champ de bataille. Au point que Yves Riesel (fondateur d’Abeille Musique et de Qobuz), ayant autre chose à faire que jouer les modérateurs, a fini par le fermer définitivement. Je me suis souvent demandé si cela serait arrivé si le règlement avait interdit l’usage des pseudonymes: en effet, certaines personnes signaient de leur vrai nom (pour ma part je signe toujours de mon prénom), mais de nombreux participants, et notamment les plus violents, demeuraient masqués — et le masque autorise tous les débordements. La question se pose aussi pour Cuk.

J’espère quand même que vous arriverez à trouver une formule qui vous laisse du temps pour vous-même tout en permettant aux usagers de s’auto-modérer. Mais de grâce pas de pouce levé ou baissé, comme faisaient les Romains. Sinon, je vous souhaite simplement “tout de bon”, comme disent les Romands.

52)
ysengrain
, le 26.12.2016 à 14:45
[modifier]

@ François: Entre tous ces commentaires positifs, c’est le moins qu’on puisse dire, et ta décision annoncée, il se peut que tu sois dans une expectative insolvable (avant le commentaire 53 de tibet) mais en fait insoluble… quoique ….
Je me propose donc de t’aider en te rapportant une histoire vraie qui s’est déroulée en 1996.

Un de mes amis, D âgé alors de 56 ans, est directeur du bureau d’études d’un très grand constructeur automobile. Nous nous rencontrons et je le perçois préoccupé.
« que t’arrive t il ? »
«j’ai été convoqué chez le PDG du groupe, et il a commencé en me disant: D, voilà combien d’années que vous êtes avec nous ? Puis, rapidement, il me fait la proposition suivante: vous partez, nous payons 85% de votre salaire jusqu’à l’âge de votre retraite, et vous percevez X.000.000 FF»
«Alors que vas tu faire ?» lui dis je
La réponse, venant de cet homme réfléchi, pondéré en toute chose, m’a dans un premier temps sidéré, puis a généré un fou rire bien partagé.
« Je vais mettre les + dans la colonne de gauche, les – dans la colonne de droite, et puis je tirerai à pile ou face !!»
Si tu le souhaites, je peux révéler la décision de D.

53)
tibet
, le 26.12.2016 à 15:07
[modifier]

Oups ! Ysengrain, ne serait-ce pas plutôt une expectative insoluble (et pas insolvable) :@)

54)
bobi
, le 26.12.2016 à 16:08
[modifier]

@ Le corbeau:
c’est exactement le problème: les gens qui se targuent de leur franchise sont ceux qu’on pointe ce jour pour leur absence de tact

55)
Pierre A Cordier
, le 26.12.2016 à 16:10
[modifier]

Docteur Y.,

Quoi, vous aussi avez l’air stressé par la nouvelle du jour? Moi pas du tout et je vais vous dire pourquoi, en vous rapportant des histoires de la vraie vie de tous les jours : ceux qui annoncent qu’ils vont se « suicider » le font rarement et c’est encore plus valable lorsqu’il y a répétition de l’annonce à plusieurs personnes, heureusement.

Donc je suis très confiant sur le fait que cuk ne va pas s’arrêter en février, ni en mars ni les mois suivants.

Simplement le patron fonctionne un peu à la brosse à reluire et à la pommade, je plaisante un peu mais c’est tout ce qu’il y de plus normal, c’est humain et nous sommes tous fait comme ça, à quelque part.

Je trouve l’ambiance un brin morose en ce lendemain de joyeuse fête où quelques-uns ici, qui ont dû mal digéré la dinde probablement beaucoup trop fourrée de foie-gras de volailles gavées, de par leurs commentaires au vocabulaire assez mal choisi sont bien moins dignes que les contradicteurs pertinents et courtois de la TouchBar ou de aquama.

Pour détendre l’atmosphère, je propose une collecte de Noël tardive puisque le docteur Y. semble détenir des informations confidentielles sur la situation financière du taulier, si cela peut permettre de faire redécoller cuk afin de financer de nouveaux gadgets toujours plus coûteux.

Pour ceux qui n’auraient pas compris, je précise que ce dernier paragraphe est à prendre au 10ème degré au moins.

56)
Diego
, le 26.12.2016 à 16:16
[modifier]

Et voilà Pierre, un bel exemple de suffisance qui fatigue le boss. C’est bien votre seizième commentaire ici, non ? Et donc vous savez, péremptoire et catégorique, ce qu’il en est et ce qu’il en sera.

Bravo, chapeau bas.

Mais je ne partage pas.

57)
Zallag
, le 26.12.2016 à 16:18
[modifier]

@ Tilékol, comm. 39

Merci pour les belles images de ce mandala, Tilékol.

J’ai eu la curiosité de lire quelques-uns des commentaires qui suivent les images de la planification, puis de la réalisation de ce symbole dans la religion de ces moines, sur la page que tu nous invites à visiter.

Les moines, probablement, auraient accueilli dans un parfait état de sérénité tous ces commentaires, et n’auraient pas été troublés par ceux qui étaient révélateurs d’idiotie, de méchanceté, d’ignorance ou d’agressivité.

Ils les auraient mentalement laissé « passer devant eux, poursuivre leur route et disparaître au loin », au lieu de les laisser accéder à leur conscience puis tourner et tourner encore dans leur esprit jusqu’à finir par se laisser influencer par eux.

C’est leur sagesse de bouddhistes, c’est un exemple, ça nous est possible aussi, parfois, de regarder à peine, de laisser passer, et de continuer comme avant.

59)
Informacyde
, le 26.12.2016 à 16:27
[modifier]

Bonjour à tous,

J’ai découvert ce site il y a quelques temps, en cherchant un test sur Todoist. J’ai adoré l’article et j’ai parcouru rapidement le site. J’ai vraiment apprécié le fond et la forme.
Je viens seulement de revenir sur ce site en réalisant que j’ai manqué des choses. Beaucoup de choses, et je le regrette.

Depuis 2004, je tiens également un blog. Quand tout fonctionnait bien, j’ai décidé d’arrêter par manque de temps. C’est vrai que faire fonctionner un site comme ces blogs, c’est énormément de temps et d’investissement. Mais quel bonheur en retour.
J’ai vécu aussi les désagréables retours de certains membres. Pas toujours facile… il faut savoir y faire face et les laisser de cotés, je pense. Aussi bien sûr le net que dans la vie de tous les jours, il y a ces gens qui aiment uniquement critiquer et qui, la plupart du temps, ne font rien et ne savent même pas être constructif ni polie…

Je te conseille vivement de ne pas arrêter cette aventure. Je le regrette tellement depuis que j’ai fait cette propre erreur. J’essaye difficilement de retrouver mon univers…

Ne perds pas ce que tu as construits. Prend le temps de faire une pause, de fonctionner différemment pour laisser cet espace en vie, laisser ton énorme boulot s’arrêter si « brusquement ».
Ce n’est pas le fan du site qui parle car je le connais finalement peu. C’est celui qui à fait cette erreur il y a quelques temps.

Bon courage à toi et joyeuses fêtes.

60)
Hervé
, le 26.12.2016 à 16:42
[modifier]

Monsieur Cordier,
Imbécile, malveillant et arrogant, sont les adjectifs qui me viennent à l’esprit en découvrant votre prose.

Mais de l’esprit, en eûtes-vous jamais, Monsieur, sinon que le nécessaire pour remplir le mot « sot » (merci Edmond)

61)
duc-de-briard
, le 26.12.2016 à 16:56
[modifier]

Il serai insupportable que tu nous quittes dans ces conditions là
Les orphelins mondiaux de .cuk.ch seraient outrés d’une défection de ce type, et je pense que tel une coquette, tu nous teste pour connaitre ta popularité
Amitiés d’un ardent supporter

62)
NewAncien
, le 26.12.2016 à 17:00
[modifier]

Merci Hervé pour ce commentaire qui correspond à ce que je pense de ce Monsieur Cordier.
Je consulte tous les matins cuk, j’y ai découvert des jeux, des logiciels, un rasoir, un microscope pour mon petit fils et des rédacteurs comme Mme Poppins et Dom Python.

Et surtout j’y ai découvert Anne Cuneo et l’histoire de la famille écrite par Roger Cuneo.
C’est injuste de les traiter de cette façon. Merci pour la leçon de vie donnée par Anne et Roger.

64)
hp41
, le 26.12.2016 à 17:21
[modifier]

Bonjour François et bonjour à tous,

Lecteur assidu, je ne poste pas – même si j’en ai souvent envie – parce que beaucoup d’entre vous ont des commentaires pertinents et que j’y retrouve ce que je voulais écrire. Et certainement d’une manière mieux argumentée que si je m’étais lancé…

Ceci étant dit, je profite malgré tout de l’occasion pour dire à mon tour que la lecture de cuk.ch est un plaisir, que j’apprécie chaque contribution et que j’apprends beaucoup des échanges qui se déroulent ici. Alec6 et Anne Cuneo me manquent, alors si cuk.ch s’arrête, cela va être dur de faire sans les petites joies offertes par tous les autres rédacteurs, réguliers ou non…

Je suis un peu honteux d’avoir été si discret pendant tout ce temps. Sans faire de promesse irresponsable, je vais quand même essayer de faire mieux à l’avenir.

Merci à toute l’équipe.

67)
Tom25
, le 26.12.2016 à 18:15
[modifier]

Les pouces (levés ou baissés) pourraient sembler être une bonne solution pour filtrer les commentaires injurieux, mais j’ai peur qu’ils servent également à filtrer les avis contraires et/ou de personnes mal aimées. Si un type est un con, chacun sera capable de juger. Dit autrement, François, si tu te sens insulté, rabaissé, etc., par des commentaires, il ne faut pas penser que tous les lecteurs y accordent de l’importance. ¢a te blesse et je le serais tout autant, et j’ai l’impression que comme tu es fatigué tu y accordes plus d’importance. Et je le comprends tout à fait. Seulement, j’ai aussi l’impression que tu imagines que les autres lecteurs avalisent ces commentaires déplacés. ET BEN NON !

Ensuite, si tu as un coup de blues, mets la pédale douce sur Cuk et laisses venir. Tu n’as aucun engagement, et la pression que tu te mets à sortir un commentaire par jour m’a toujours embêté. Puisqu’on en est à citer, je vais le faire moi aussi : « Quand on n’a rien à dire, on ferme sa gueule ». Bon, je ne le cite pas tout à fait dans l’esprit du film, ce que je veux dire c’est que tu peux très bien prendre des vacances.

68)
Mathieu Besson
, le 26.12.2016 à 18:29
[modifier]

Hello à tous, une idée (comme souvent) saugrenue me vient, contre les trolls, en lisant

mais j’ai peur qu’ils servent également à filtrer les avis contraires et/ou de personnes mal aimées

.

Et si, en plus de A) permettre aux commentateurs de réduire les commentaires inconvenants et inutiles au néant, on masquait en plus les noms de ces commentateurs. Ainsi, les fâcheux (j’utilise parfois un autre mot, glacial) trolls n’auraient pas la célébrité qu’ils recherchent, et retomberaient dans un double anonymat, on ne saurait même plus qui est celui qui profère de telles âneries.

Parce que c’est vrai, une fois qu’un commentateur est catégorisé dans les « mal aimés », il a du mal à dire quelque chose qui ait des chances d’être apprécié, même s’il essaie.

69)
ToTheEnd
, le 26.12.2016 à 18:40
[modifier]

Pour info, j’avais interpellé ce Pierre car il ressemblait à s’y méprendre à Hi-Phil… il ne m’a pas répondu ce qui pour moi vaut une confirmation.

Est-ce que les IPs peuvent nous renseigner?

Allez mon François, un conseil pour un gros cocktail de fin d’année: un zest de recul, un doigt (du milieu) à ceux qui ne sont jamais contents, une bonne pellicule qui fixe la surface des commentaires, un chouïa de rébellion (ouais parce que tu as un devoir de réserve mais quand même) et plein de couleurs pour toutes les facettes qui font que tant de gens apprécient ce site et, par extension, toi;-)

T

70)
jibu
, le 26.12.2016 à 19:00
[modifier]

Ouais j’ai quand même essayé la formule du retournement, on verra ce que cela donne…

71)
Dom' Python
, le 26.12.2016 à 19:13
[modifier]

Quand je parle de cuk à quelqu’un, je dis toujours qu’en plus de la qualité et la richesse des sujets abordés, la bonne tenue des commentaires en fait un lieu à part. Je reconnais bien sûr qu’il y a de temps en temps des dérapages, mais qu’ils sont plutôt rares. (Mais c’est vrai que ces derniers temps…)

Pour moi, ce site est un exemple de cohabitation réussie entre des personnes et des points de vue différents. Et quand bien même il m’arrive d’être choqué par certaines tirades, je trouve que François gère ça plutôt bien. J’avoue qu’à sa place, j’aurais certainement cédé à la tentation de la censure et de l’exclusion. Il ne l’a pas fait et cela ne fait qu’augmenter l’estime que je lui porte. Certaines de ses réponses ont pour moi été des exemples de communication non violente (CNV pour les intimes). Bref, cuk est pour moi la preuve que la cohabitation dans la différence est possible. D’où ma tristesse en apprenant la prochaine fermeture du site.

(Entre-nous soit dit, lorsque je lis, dans les commentaires de l’article du jour, l’affirmation que « le patron fonctionne un peu à la brosse à reluire et à la pommade… », même en plaisantant « un peu », je me dis que crotte, si la cohabitation est possible, c’est pas gagné! Et lorsque je vois que d’aucuns s’empressent de traiter l’auteur de cette affirmation de sot, troll, et je ne sais quoi d’autre, j’ai la désagréable impression que la gestion des conflits n’est pas une chose facile et que désapprouver un propos sans en insulter l’auteur est un exercice difficile ;-).

Malgré la détermination de François, j’avoue que je trouve sympathiques certaines propositions, par exemple le relâchement de la pression d’un article par jour ou la possibilité de disliker un commentaire avec masquage d’icelui (façon QoQa). Que ce soit ces moyens-ci ou d’autres, je me dis qu’il devrait y avoir une manière de procéder qui pourrait assurer la pérennité de cuk, quitte à ce que François ne soit plus le seul à le porter… Mais probablement que je rêve.

Car il y a un autre aspect de l’annonce du jour qui me réjouit plutôt, lui. C’est que, si je comprends bien les motivations de François, outre le raz le bol, il y a aussi le désir de redistribuer son temps entre ses différentes activités (dont la reprise du violon). Et alors là, en pensant aux longues heures passées à s’occuper de cuk, je me dis que cet arrêt aura pour conséquence hautement bénéfique que ce sera autant de temps plus que François pourra consacrer à Madame K, à la famille, aux amis proches, à la musique, à la course. Et malgré ma grande tristesse, je suis réellement et sincèrement content pour eux!

(Mais bon, François, quand même, y aurait pas moyen? Hein?)

72)
Pierre A Cordier
, le 26.12.2016 à 19:14
[modifier]

Non mais c’est dingue ça, j’essaie de remonter l’ambiance délétère en faisant preuve d’optimisme et d’espoir. Il est temps encore de trouver plein de solutions, nous sommes seulement en décembre 2016, il reste encore environ 60 jours et beaucoup ici font déjà le deuil de cuk.

Et en retour quelques excités se défoulent, ils étaient où lorsque Mr Cuneo avait besoin de soutien pour contrer les quelques vrais trolls qui sévissaient ici?
Oui je dis quelques car ils se comptent au maximum sur les doigts d’une seule et unique main. Tous les autres commentaires que j’ai pu lire qui n’allaient pas dans la direction du rédacteur ont été pertinents et courtois.

Sur conseil d’un ami, ça fait quelques mois que je suis cuk et quelques semaines seulement que je commente. Est-ce que parce que j’ai moins de vingt commentaires que je suis inapte à intervenir sans être « péremptoire, imbécile, malveillant et arrogant »?

Quels autres adjectifs seraient sortis de ces quelques excités qui font autant de tort si ce n’est plus que les trolls qui ont sévi ces derniers temps, si je n’avais pas précisé qu’une partie de mon commentaire était du 10ème degré? Et je ne parle pas des adjectifs, que j’ai pu lire ce jour dans pleins de messages ici, à l’encontre de commentateurs qui ne le méritent probablement pas.

Du coup, moi aussi je commence à me poser des questions.

Et cuk n’est pas (encore) mort, vive cuk et mort aux « cons » comme l’a dit un intervenant cette semaine.

74)
djtrance
, le 26.12.2016 à 21:04
[modifier]

Merci Jean Claude de me citer! Et quelle nouvelle, pfiouuu!

Si je me suis distancé vis-à-vis de cuk c’est pour certaines prises de position que je ne partage pas. Je n’ai pas été visé par des attaques personnelles (encore heureux) et pourtant… J’estime être un des anciens de ce site.

Ca n’empêche pas le respect! Chose qui s’est totalement perdue (d’un côté ou d’un autre). Je pense:

1. Que se distancer un moment de ce site n’est pas une mauvaise idée pour le big boss patron d’ici, faire un break quoi
2. Espacer les articles (lundi, mercredi, vendredi), moins de pression pour tous. Une idée déjà émise depuis longtemps et qui devrait à mon sens être réalisée
3. L’idée de TTE (vient dans mes bras), une tuerie!
4. Les attaques personnelles sont tout simplement inadmissibles
5. L’idée d’une charte de bonne conduite, je suis pour (oui, ça fera du flicage, mais pas le choix)

Les personnes qui crachent ouvertement sur les autres et les traitent de « pisse-froid » ne devraient même pas répondre à ce post, étant eux-mêmes des « trolls », c’est totalement hypocrite! Il se reconnaîtra…

Une réelle prise de conscience doit être faite par les personnes qui se permettent des jugements vis-à-vis des autres (ne pas être d’accord avec ce que dit une personne ne signifie pas que cette personne est stupide).

Ici, se passe en fait ce qui passe dans le monde extérieur. Vous oubliez un droit fondamental de l’être humaIn: le droit à l’erreur…

Que je regrette, l’époque de SP, Jérémie, François Charlet…

François, peu importe ta décision, fait ce qui te semble être bien pour toi, et que toi. Point.

75)
fricotinbis
, le 26.12.2016 à 21:29
[modifier]

Cuk n’est pas dans mes raccourcis, ni dans mes flux RSS. Cuk est dans mes doigts tels mon code de carte bleu, le numéro de téléphone fixe de ma maman.
Les sites aimés qui disparaissent sont le fruit d’un manque d’évolution, d’un ratage économique.
Point de ratage économique ici, le sponsor « mémoire vive » doit nourrir cuk plus que de raison, une clé usb de 32GO peut-être.
L’évolution quand je lis cuk sur mon petit smartphone, essayez de le faire sur mac4ever…
Les rédacteurs ne savent pas que nous les aimons, que nous aimons des humeurs sur leur dernière découverte, n’essaimez donc pas sur des sous-cuk, je vous aime tous, chers rédacteurs, alors lâchez vous… et ne lâchez rien.

76)
Markinho
, le 26.12.2016 à 21:49
[modifier]

fricotinbis (75): J’adhère à ton commentaire.

Jean Claude (63): Merci pour le commentaire hors sujet.
En même temps, pourquoi nourir les trolls ?

Le N&B c’est fait avec un seul « touch » sur l’iPhone ! J’en suis presque bluffé et j’y ai pris goût. C’est sûr il y en aura d’autre, le déclic N&B s’est fait :)

77)
Argos
, le 26.12.2016 à 22:04
[modifier]

Bon, cela doit bien faire une dizaine d’années ou même plus que je lis François. Je l’ai découvert sur le forum du magazine Chasseurs d’Images. Les interventions à son égard étaient particulièrement violentes. Pensez-donc, il avait osé écrire du mal du dernier réflex Canon. Et c’était un p’tit Suisse en plus qui avait commis ce crime de lèse-majesté canonique. Impardonnable ça, bien sûr. Evidemment, je me suis empressé de lire régulièrement CUK. Habitant la Géorgie, je trouvais sur ce site un air de pays, qui me rattachait à mon identité un peu perdue.

Je crois que je n’ai jamais avoué à François que je connaissais bien Anne et que dans la vraie vie nous avions eu un certain nombre de différents, parfois violents, à propos des domaines où nous travaillions. Cela ne m’a pas, bien sûr, empêché d’apprécier particulièrement ses textes, toujours intelligents, toujours sensibles. Oh Oui, ce qu’elle nous manque ici.

En août 2008, suite au conflit avec la Russie,François m’avait gentiment ouvert son espace pour évoquer la Géorgie. J’avais publié des photos et expliqué le contexte dont j’étais témoin. Les réactions furent parfois très violentes et j’y répondis sur le même ton. Certains n’avaient pas supporté que je critique la Sainte Russie… Et je pense que François a dû regretter l’expérience.

Essuyer une volée de bois vert pour ce que l’on dit ou ce qu’on fait est habituel. Un cinéaste, un romancier travaillent souvent des mois sur leur oeuvre pour parfois se faire flinguer en quelques lignes. Ce n’est pas seulement leur roman, leur film qu’il voient mis en pièces mais eux-mêmes. Dans une autre vie j’ai été critique de cinéma et l’un de mes premiers articles a été l’exécution à Cannes d’Un Homme et une femme de Lelouch. Bon, il a eu la Palme d’or…
François, tu as avec beaucoup d’engagement défendu un produit ménager qui n’a pas convaincu tout le monde et certaines réactions étaient pour le moins peu aimables. Y a-t-il vraiment de quoi en faire une tragédie ? Il en est de bien plus grandes aujourd’hui et mettre en cause un site rare, original, passionnant serait trop dommage.

Et moi, le matin, avec mon thé – darjeeling ou Oolong selon l’humour, j’ai envie de continuer à découvrir avec plaisir ce qui s’écrit sur CUK.

A propos, le dernier Canon hybride, il est comment ? (Note d’humour pour effacer les sentiment de tristesse)

78)
myvista
, le 26.12.2016 à 22:42
[modifier]

Dur, dur. Mais pas inédit, pas anodin non plus, pas asymptomatique de l’époque en France et apparemment en Suisse et plus largement sur « le net » et ses réseaux … parfois fort peu sociaux.

D’un côté, l’inventeur, c’en est un véritable, au sens littéral et juridique de CUK et ses « formules », créatif, d’une ouverture et d’une créativité majeurs, amoureux de la liberté technologique, plus encore de celle des opinions, attentif aux réactions sur … les siennes, qui « produit » avec régularité, dévouement, curiosité, opiniâtreté, concentration … and so on, et de l’autre autre, ceux qu’on nomme « trolls » ici, j’ignore ce que cela signifie mais me doute que cela n’est pas un compliment.

Lisant ce qui parfois remplit la rubrique commentaires, c’est parfois et de manière croissante désolant, malgré la concentration sur un très faible nombre de personnes, mais c’est le propre du modèle démocratique, que de pouvoir être déstabilisé par quelques malfaisants, nous en avons ici une preuve supplémentaire « à bas bruit », mais pas sans dommages ni dégâts.

Et que c’est difficile, et de plus en plus difficile, de tenir un blog commenté librement dans le temps, et sur une durée si considérable, a fortiori lorsque des mutations aussi nombreuses (et pas toujours positives) se produisent (naissance et développement des réseaux sociaux, utilisation anonyme par les plus lâches pour polluer les commentaires, fatigue et usure inhérente à la fonction de « taulier » terme affectueux, interface quasi-unique avec les lecteurs, qui vit, subit, parfois s’use aussi à maintenir et développer les thèmes, la qualité …).
C’est formidable d’avoir vécu ensemble ces mutations. Quel en est le prix ? Apparemment ni neutre, ni gratuit, à lire le « post » de ce soir, tout sauf une surprise pour qui se respecte.

Je peux aussi témoigner personnellement de cette usure et de ses effets délétères parfois, sur la patience, celle d’accepter des points de vue différents, celle d’être mis en doute ou en cause, et celle parfois de conserver des commentaires qui ne le méritent pas ne serait-ce que par leur grossièreté.

Et pour m’être fait jeter deux ou trois fois par François ou ceux que je nomme sa « garde rapprochée », le symptôme d’usure était déjà lisible il y a un an ou deux. C’est aussi une forme de franchise de l’écrire, alors que rien d’autre ne justifiait ces réactions que d’avoir posté au mauvais moment. J’ai senti cette usure, cette fatigue, et probablement la conclusion à laquelle François est parvenu, hélas quatre fois zélasse en se déjugeant, consistant à clore ces années passionnantes, sans j’en suis certain, aucune posture ni effet, tant ce n’est pas le genre de la maison.

Ses amis les contributeurs les plus fidèles auront servi parfois de rempart, mais l’homme n’est pas du métal à accepter la déresponsabilisation qui va avec la délégation, même pour une période intérimaire qui permettrait de reprendre du souffle notamment en course, mais surtout à réfléchir à une formule différente pour ce blog, qui ne mérite pas de s’autodétruire.

Et puisque chacun avec beaucoup de volonté que ça continue, beaucoup et pas des pires y vont de leurs idées pour sauver le navire CUK, et chacun de sa générosité, pourquoi ne pas mettre CUK, dans un temps restant à définir, en libre consultation, puis, espérons-le, reprendre sur des fondamentaux hélas moins confiants à l’endroit des lecteurs déposants, qui délivrent parfois des coups de génie, souvent des banalités malgré tout passionnantes car reflétant une vraie richesse, celle d’un autre continent, d’un autre angle du vue, d’une autre culture aussi, parfois aussi vident leurs ordures, et là, il est assez aisé de ne pas tomber dans l’arbitraire tant la longueur du post, la récurrence de certains termes, celle de leurs auteurs est caractéristique du « produit » (très mal) fini dont la seule finalité est de toucher là où cela fait mal, et ça n’est pas bien difficile. C’est ce mélange bien odorant à 99% qu’il faudrait poursuivre non pas de sa vindicte comme certains, mais de son mélange inédit, et des contributeurs, il en reste et il y en aura encore.

Que les nombreuses idées produites pour continuer portent leurs fruits dès lors qu’elles n’aboutissent pas à une prolongation artificielle, perseverare diabolicum, dont la seule finalité serait de ne pas avoir eu l’opiniâtreté d’aller jusqu’au bout de l’aventure et d’en décider la fin au moment opportun, c’est-à-dire celui retenu par François, seul capable d’exprimer ce qu’il a pondu ci-dessus, et que je n’imagine pas être dans un simple petit état d’âme compte-tenu de la solidité et de l’entièreté de l’homme.

Les temps changent, CUK est à la pointe de certains changements aujourd’hui comme avant, ne serait-ce que par son modèle, précurseur, presque indépendamment de son contenu ! Si le prix à payer consiste à transformer un plaisir certes consommateur notamment de temps, à avoir à le justifier comme ce fut fait ce soir et déjà avant, c’est d’ailleurs désolant, le jeu en vaut-il la chandelle ? Mieux vaut mettre la pédale douce un moment, et effectivement, travailler qui son violon, qui sa calligraphie ou son yoga. Nous n’y gagnerons pas en sagesse, en curiosité et en ouverture, mais après tout, si l’auteur y « trouve son compte », c’est me semble t’il le signe de gratitude à lui adresser après tant d’années et, peut-on le dire, une souffrance qui ne devrait pas avoir sa place ici … c’est sans aucun doute le lot des sincères et des justes.
Ceci dit, la suite au prochain numéro, je le souhaite ardemment.

79)
Jean-Yves
, le 26.12.2016 à 22:52
[modifier]

Juste une bête émotion qui ne veut pas dire son nom.

Alors ça y est ! 
L’étincelle a fait déborder le vase, et la goutte d’eau a mis le feu aux poudres.

Que d’infimes amas de particules suractivées puissent avoir raison d’une solution stable n’est pas une découverte scientifique récente.
Naïveté de cancre, je pensais que cela se limitait à la physique/chimie.

Il semble donc qu’il suffirait que quelques nanogrammes de testostérone n’ayant pas trouvé de meilleur terrain d’expression se soient incrustés dans les commentaires pour briser menu et gâcher définitivement le plaisir de nombreux lecteurs matutinaux(*) sirotant leur premier café, thé …

S’il ne faut qu’une modération pour éviter la disparition de cuk, les pistes ne manquent pas …

Pour le reste, un grand merci. Et restons joyeux, Noé(l) :o

Edit pour Noé :
Est-il possible d’avoir quelques chiffres ?
• Une moyenne de fréquentation,
• Des précisions sur les 3 derniers mois,
• Le nombre de comptes créés depuis cet article.

(*) Fr, Ch, Be… : UTC/GMT +1 heure ; Sn : UTC/GMT ;-)
Et plus largement

80)
myvista
, le 26.12.2016 à 23:03
[modifier]

« Ceux qui fatiguent le boss » : insupportable de se livrer même pour « la cause », j’imagine, à l’exégèse et la censure …. et une caricature de ce/ceux qui m’a/m’ont fait fermer mon clapet une fois pour toute. Que CUK ne soit pas un site de yes men qui croient défendre l’auteur qui n’en veut mais, mais celui des contributeurs et de l’esprit critique, comme il le fut avec bonheur si longtemps. Le seul dépositaire de la marque, c’est son inventeur, nom d’un petit bonhomme !

81)
Mangaga
, le 27.12.2016 à 01:10
[modifier]

Comme beaucoup qui ont posté ces dernières 24 heures, je suis un lecteur assidu qui ne poste pratiquement jamais.
Bien que je déplore la décision prise par François, je la comprends et j’ose dire que j’avais lu, en filigrane de ses derniers commentaires, l’esquisse de sa décision.

En cette année 2016 qui se termine, et qui si souvent m’a fait croire que nous étions de retour en 1933, la bête immonde, la peste brune est de retour, elle va partout même là où on l’attend le moins, et le ton de certains commentaires en est la preuve. Quel que soit le sujet, l’intolérance prend, jour après jour, plus de l’importance. L’empathie et le respect de l’autre s’amenuise. Nous allons au devant de jours sombres et malheureusement nous n’aurons même plus Cuk.ch pour un sourire du matin.

82)
Sébastien Pennec
, le 27.12.2016 à 08:14
[modifier]

Hello à tous,

Le problème, au final, c’est les commentaires déplacés. Pas juste des opinions dissonantes, mais vraiment les gens qui attaquent au lieu d’argumenter. Pour avoir été lecteur et rédacteur sur cuk.ch pendant la plupart des 15 dernières années, je peux vous confirmer que des débats d’opinion, il y en a eu des centaines. Des débats souvent passionnés mais sans agressions. C’est d’ailleurs ce qui place Cuk.ch dans une catégorie à part: réussir à faire venir des lecteurs et faire fuir les trolls en même temps, c’est rare.

Les commentaires ont toujours été à double tranchant, sur cuk.ch et ailleurs. Je me souviens quand on parlait d’ajouter cette fonctionnalité avec François et Noé… on a pas mal hésité avant d’y aller, justement parce qu’on voyait ce qu’il se passait ailleurs. Alors pourquoi ne pas faire pareil cette fois? Regardons ce que les gens font ailleurs pour éviter les problèmes qui viennent immanquablement quand le nombre de lecteurs monte et les commentaires deviennent déplacés?

Je vote +1000 à la proposition de TTE: les pouces en haut et en bas de Qoqa (et d’autres sites) sont une excellente idée. Evidemment, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent voter. Je fais le pari que les commentaires dont parle François auraient tenu moins de 15 minutes. Ce genre de fonctionnalité éduque les utilisateurs: si tu veux être lu, soit respectueux sinon les gens verront que tu as posté mais ne s’arrêterons pas sur ton post. C’est un message fort qu’envoie la communauté à ses membres. Le message peut toujours être lu, par qui veut, mais le visiteur qui vient pour lire une conversation intéressante ne sera pas dérangé.

83)
Renaud LAFFONT
, le 27.12.2016 à 08:52
[modifier]

On parle de la lassitude bien compréhensible de François. Mais on oublie Noé, qui gère en grande partie l’aspect technique du site. Il ne s’agit donc pas de trouver un nouveau rédacteur en chef du site mais probablement aussi un administrateur technique.

Le plus simple reste de fermer le site, si François le souhaite. Et la nature ayant horreur du vide, les personnes de bonne volonté (et disponibles) pourront proposer un autre site à la place

84)
jpg
, le 27.12.2016 à 09:57
[modifier]

Le problème, au final, c’est les commentaires déplacés.

Oui, tout à fait d’accord, mais je ne comprends pas pourquoi ces commentaires ont un impact si énorme. Parmi les commentateurs de cuk, il y a, en très petit nombre, qui ont un humour maladroit, qui se sont levés du mauvais pied, qui ont des problèmes personnels et, éventuellement qui ont envie de détruire. C’est une fraction minime, que l’on devrait laisser tomber, oublier, négliger. Au lieu de cela on leur offre une caisse de résonance.
Regardons plutôt toutes les grandes choses qui ont été réalisées sur cuk, les relations et amitiés qui s’y sont développées, les informations utiles qui ont été échangées. N’est-ce pas plutôt tout cela qu’il faut mettre en évidence ?

85)
djtrance
, le 27.12.2016 à 10:08
[modifier]

Oui, tout à fait d’accord, mais je ne comprends pas pourquoi ces commentaires ont un impact si énorme.

Je ne pense pas, c.f.:

On parle de la lassitude bien compréhensible de François.

C’est pour cela que comparer une personne, 17 ans d’entreprise et François, 15 ans de cuk, n’est pas comparable (pardon jibu). Chaque personne vit différemment les choses, resent une fatigue différente, ressent des émotions différentes…

Il y a aussi très certainement le fait que tenir un site comme cuk, ça vient du coeur (ben oui quoi, ce n’est pas un job rémunéré, il le fait donc uniquement par plaisir) et ce coeur a été touché…

La technique du site, je m’en serais occupé, mais j’ai actuellement trop de choses à faire. Noé ne voulait pas (à l’époque) installer des modules supplémentaires, par crainte d’alourdir le site, trop toucher aux codes sources et les mises à jour. Ca se tient, oui et non, c’est mal connaître WordPress: je gère 4 sites sur cette magnifique plateforme, aucun problème et tous avec des modules différents. Bien sûr, il y a parfois quelques surprises, mais c’est très vite réglé (sans mettre la main dans le cambouis).

Regardons plutôt toutes les grandes choses qui ont été réalisées sur cuk, les relations et amitiés qui s’y sont développées, les informations utiles qui ont été échangées. N’est-ce pas plutôt tout cela qu’il faut mettre en évidence ?

Oh oui, que de belles rencontres! :)

86)
Laurent Vera
, le 27.12.2016 à 10:42
[modifier]

Pour la partie technique du site, ce n’est pas un gros problème. Nous l’avons abordé hier, François et moi. Il existe des solutions, interne ou externe à la communauté des rédacteurs, pour reprendre la main. Effectivement, WordPress reste assez simple à gérer si l’on reste sur des fonctionnalités basiques.

87)
DidierM4E
, le 27.12.2016 à 12:13
[modifier]

Le (vrai) problème des commentaires sur le net… c’est justement ceux qui n’en postent pas. C’est le même souci partout : en dehors des haters, des trolls et des râleurs, il y a souvent peu de place pour la discussion et les vrais débats. Il n’y a qu’à voir sur les sites de revendeurs, il est bien plus difficile d’encourager un client à écrire quelque chose de bien (sans le payer) que de venir pester contre un défaut ou un problème au déballage. Là, il y a toujours du monde !

C’est encore plus rude sur un site « bénévole » ou avec un accès libre, puisque le « client » ne perçoit pas directement la mesure du travail réalisé ni le fait qu’il a bien dû financer sa visite d’une façon ou d’une autre. Avec la nouvelle génération qui n’a jamais payé un CD, un magazine ou une encyclopédie, elle s’imagine souvent que tout est gratuit et que les gens sont à leur service… Elle ne prend plus non plus le temps de lire les tests, et se content souvent du tableau récap’ et de la note avant d’aller poster son commentaire incendiaire…

Je pense que personne n’a trouvé de solution au problème. Supprimer les commentaires vide un site de son âme et les modérer est trop chronophage (et souvent, contre-productif).

88)
François Cuneo
, le 27.12.2016 à 12:26
[modifier]

Juste un petit mot pour vous dire que je suis très touché, et je pense que nous le sommes tous par vos commentaires.

Mais moi, ce qui me met sur le cuk, pardon, le cul (oui, je sais, je l’ai déjà faite, et plus souvent à l’envers, ce qui est plus embêtant:-)), ce qui me touche, c’est la qualité rédactionnelle desdits commentaires.

C’est très impressionnant de se dire qu’avec nos petites histoires, on arrive à intéresser des gens qui ont un tel niveau.

Merci à toutes et à tous, du fond du coeur, vraiment.

89)
MarcOS
, le 27.12.2016 à 15:16
[modifier]

Cher François, je lis CUK depuis des années.

Oui, c’est vrai qu’il y a des commentaires déplacés. Malheureusement, c’est assez général dans le monde moderne.

Je pense qu’il faut continuer. Je ne sais pas quoi faire avec les commentaires « déplacés ». La censure est complément à l’opposé de mon humanisme laïque. Peut-être une icône spéciale : « ce commentaire est déplacé, ne répondez pas ! ».

Mais, une chose est certaine. Je lis ce site chaque jour et il m’apporte beaucoup. La beauté est essentielle dans le monde.

Amitié sincère

90)
topoman
, le 27.12.2016 à 16:06
[modifier]

Les commentaires de yomel (no 28, à propos de l’intérêt de Cuk) et de Sébastien Pennec (no 82 à propos de la modération des commentaires par la communauté) expriment très bien ce que je pense. Même s’il n’y avait jamais de commentaires déplacés, la possibilité de voter + ou – sur un commentaire, comme sur arstechnica, est intéressante car elle permet bien souvent de mettre en avant des commentaires particulièrement pertinents ou intéressants. Un tel système devrait permettre de gérer automatiquement les rares commentaires fielleux ou déplacés.

Il est bien compréhensible d’autre part que François ressente de la lassitude et qu’il ait envie de prendre du temps pour d’autres choses. Une période de vacances est alors toute indiquée. À l’issue de celles-ci, la décision de reprendre dans de nouvelles conditions, d’arrêter ou de passer le flambeau à un(e) individu/équipe pourra être prise sereinement.

91)
Zallag
, le 27.12.2016 à 16:10
[modifier]

François, je relis parfois un livre étonnant de Miguel Ruiz, dont on parle ici.

En cliquant sur la petite vignette ci-dessous, il viendra une image sur laquelle on peut zoomer pour une meilleure lisibilité. Bonne lecture à chaque Cukienne et Cukien ! C’est un commentaire, non pas une citation du livre.

Deuxième accord toltèque

Bonne fin d’année à toi et aux tiens.

92)
lothera
, le 27.12.2016 à 18:09
[modifier]

Bonjour,

Comme beaucoup ici je pense, c’est un de mes premiers posts.

En premier, j’apprécie ce site et depuis le démarrage ,il est sur ma page d’accueil, les sujets en sont variés, ce qui me plaît le plus ici c’est que c’est vraiment un site « Adulte » avec des sujets et des commentaires souvent intéressants.

Concernant tous les commentaires déplacés ou haineux, malheureusement c’est une tendance vraiment négative de beaucoup de sites et qui gangrène ne nombreux bon site web, dont évidemment celui-ci.

Je ne sais pas ce que va devenir ce site, mais je remercie toute l’équipe qui depuis 15 ans, nous a donnés de sujets divers, et qui ont su se renouvellé, j’espère que ce renouvellement aura encore lieu.

Bonnes fêtes à tous.

93)
Tom25
, le 27.12.2016 à 20:05
[modifier]

On parle de la lassitude bien compréhensible de François. Mais on oublie Noé, qui gère en grande partie l’aspect technique du site. Il ne s’agit donc pas de trouver un nouveau rédacteur en chef du site mais probablement aussi un administrateur technique.

Le plus simple reste de fermer le site, si François le souhaite. Et la nature ayant horreur du vide, les personnes de bonne volonté (et disponibles) pourront proposer un autre site à la place

Oui, je me demande ce qu’en pense Noé. Certes du (très bon) boulot en moins mais ça doit faire mal au ventre quand même.

Renaud, non pas que je t’en veuille le moins du monde et je te comprends tout autant que François, mais ta dernière intervention sur ton rasoir a, j’en suis sûr, conforté François dans sa décision. Je suis convaincu que François n’est pas le seul à être fatigué.

95)
bordchamp
, le 27.12.2016 à 21:02
[modifier]

Bonsoir à tous et surtout à vous Monsieur Cuneo !

En lisant votre article du 26 décembre, j’ai eu un haut-le-cœur. Comment ? La noblesse va une fois de plus céder le pas à la bassesse ? Les écrits des gribouilleurs aigris vont une fois encore conduire à la disparition de l’esprit et de l’humour ? Tuer cuk.ch ? Cela ne se peut. Cela ne doit pas être.

Regardez autour de vous, Monsieur Cuneo, du moins dans la France d’aujourd’hui, car on me dit que la Suisse diffère encore à cet égard de sa voisine gauloise, et partout vous verrez pulluler dans les blogs, sites et publications diverses, les commentaires méchants, perfides, haineux et souvent mal écrits de lecteurs qui, n’ayant ni le talent ni les connaissances ni souvent les moyens financiers de celui sur lequel ils éructent, essaient de se venger des affres de leur propre existence.

Gérant pour ma part un petit site professionnel, je préfère conserver la maîtrise de ce qui est au fond mon œuvre en ne laissant passer que les commentaires qui ont été visés par nos relecteurs. Certains parlent de censure, moi, je parle d’hygiène sociale.

Monsieur Cuneo, je vous lis souvent, mais commente très rarement. Cette fois-ci toutefois, je tenais à vous assurer de mon soutien total et de ma gratitude profonde pour vos nombreux articles qui m’ont plus d’une fois conduit à ouvrir ma bourse…

Laissez vivre Cuk.ch !

96)
Tom25
, le 27.12.2016 à 23:26
[modifier]

Renaud, désolé, comme je l’ai dit j’étais persuadé que tu avais fait part à François de ta lassitude. Tu me dis que non, que tu ne lui as rien dit, mais il avait lu ton message et a lu le mien et pourra réagir s’il le souhaite. Et j’espère que je me trompe également sur ta lassitude à être rédacteur.

J’ai lu ça sur MacG (lire la fin). Je n’ai pas regardé le journal de 20h mais j’espère qu’ils en ont également parlé :-)) .

97)
zit
, le 27.12.2016 à 23:39
[modifier]

Bon anniversaire, François !

Quinze ans, c’est l’âge rebelle, chuis d’accord avec toi, même si je ne suis dans la galère que depuis neuf ans (mais plus en commentaires, hein), je vais te donner un coup de main… passe-moi une hache que j’ouvre une voie d’eau de l’autre côté, ça coulera à plat, là, tu déséquilibre, tu vois bien, ça penche ;o).

Je comprend très bien l’usure, je me suis toujours demandé comment tu faisait pour que tes nègres écrivent tous comme toi, c’est quand même spectaculaire, cette capacité à écrire des tests à cette fréquence. Un test exhaustif comme je n’ai plus la niaque pour en faire demande de nombreuses heures de travail, et de nombreuses heures de rédaction, ça peut se préparer sur des mois, avec un poil d’organisation, mais ça prend quand même un temps fou.

Je comprend donc sans problème que ça te fatigue qu’un quidam passant par là vienne tenter de te CASSER, juste pour le fun, et puis surtout que tu aie peut-être envie de passer un autre chose, t’occuper des tiens et de toi, par exemple.

Mais un truc va te manquer, pas les louanges, ni les zolibrius, mais l’écriture; quand on pratique autant que toi, ça ne peut pas arrêter de couler. Alors fais-nous un bouquin, écris des nouvelles, des romans, des chroniques du coureur violoniste.

z (mais bon, si jamais tu changes d’avis, je répêêêêêêêêêêêêêêêêêête : je veux bien aider à écoper)

PS : Le deuxième accord toltèque, ça je pratique sans le savoir, je suis comme le canard, jamais mouillé : ça glisse (et ça marche très bien).

98)
guillaumegete
, le 27.12.2016 à 23:47
[modifier]

Ah là là. On devrait faire un jour un article sur « le blues du webmaster » :-)

Je comprends totalement cet énervement, cette fatigue sur tous nos sites qu’on pourrait appeler « militants ». Ces sites qui se sont créés souvent à une période où Apple n’était pas forcément au mieux de sa forme, ou alors juste à l’époque de son renouveau. En fait, à part MacG, Macbidouille et Cuk, je crois qu’aucun autre n’a résisté aussi longtemps au… temps qui passe, tout simplement.

J’avoue : je lisais moins Cuk ces temps-ci. Mais ce n’est pas forcément la faute aux articles eux-mêmes, mais aussi par la faute du temps que je n’ai plus pour lire tous ces articles, le plus souvent fort bien écrits. Et il y a toujours eu un aspect convivial, café de comptoirs sur Cuk, qu’on n’a pas vraiment retrouvé ailleurs. On a parfois découvert des gens formidables (on pense toujours à Anne…), et j’ai eu moi-même la chance de passer une charmante soirée avec le maitre de maison, à Lausanne.

Et je comprends totalement son énervement. Quand on se fatigue à créer, à rédiger, à donner de son temps, de son énergie pour se faire alpaguer… c’est démotivant. Très. Parfois, ça donne envie de jeter l’éponge. Vraiment.

Mais il faut oublier les pisse-froids, et avancer. François, ne cède pas aux rageux. Et considère vraiment le ratio positif/négatif des commentaires. Si tu n’attirais que les trolls, je comprendrais que tu craques, mais il y a aussi plein de gens ravis de lire les articles de Cuk. Si tu es fatigué, si tu manques d’énergie, de temps pour tout faire, ce sont d’excellentes raisons pour passer le relais à d’autres. Perso, j’ai préféré passer mon blog en mode « stop aux commentaires » parce que j’en avais marre de justifier certains de mes choix. Mais tu peux aussi envisager d’autres pistes. On en a lu en commentaires ici.

Bon courage à toi et bonnes fêtes de fin d’année à tous… et que Cuk continue, envers et contre tout :-)

99)
MixUnix
, le 28.12.2016 à 00:08
[modifier]

M.François, je suis tombé sur …les fesses en lisant comme d’habitude les articles de ce magnifique site.

Comment une telle qualité, de ses rédacteurs et éminents réguliers commentateurs , pourrait-elle disparaitre ?
Ce n’est pas possible, ce havre d’informations et d’humour si attendu quotidiennement…
Non, ce n’est pas possible!

Je reviendrai (McArthur)…
Pour vous lire !

100)
romaing34
, le 28.12.2016 à 00:12
[modifier]

Bonjour,

Ce petit message d’un lecteur qui prend plaisir depuis plusieurs années à picorer vos articles, et qui apprécie à sa juste valeur le ton et l’esprit du site. Peu habitué à laisser des commentaires, comme de nombreux autres visiteurs j’imagine, ce post m’a incité à prendre le clavier (les rageux ne s’en privent pas eux !).

Quoi que vous nous réserviez pour la suite, merci pour tout ce que vous avez partagé avec nous au long de ces années, et bonne continuation pour la suite (en espérant secrètement que ce premier commentaire sur Cuk.ch puisse être le premier d’une longue série !).

101)
norberto
, le 28.12.2016 à 01:01
[modifier]

Bonjour François,

Comme tant d’autres, je souhaite à mon tour réagir.

Je fais partie de la majorité silencieuse, lecteur passif de Cuk depuis ses premières années. Au début de manière occasionnelle, je me suis petit à petit rendu compte que mes préoccupations et avis “d’utilisateur averti” y trouvaient réponse ou échos, et que les commentaires de cette petite communauté fidèle et au moins aussi avertie étaient également précieux.

C’est depuis devenu l’un des rares sites que je continue de suivre quotidiennement (et pas uniquement pour ses articles autour de la Pomme, mais également de l’audio, de la photo, et également de ses humeurs).

Je comprends votre lassitude, cependant j’espère sincèrement que les nombreux commentaires de soutien vous amèneront à reconsidérer votre décision.

Bien affectueusement,
Norberto

102)
Marcolivier
, le 28.12.2016 à 01:34
[modifier]

Comme beaucoup d’entre vous, l’article de François m’a fait frémir. Quoi ? L’aventure s’arrêterait-elle ? Frémir, puis en y repensant, je me suis dit : pourquoi pas. Ou plutôt : je comprends. Certes, les commentateurs mal léchés ; les attaques ad hominem ; les balourdes maladresses. Mais sans doute aussi, comme François ne le dit pas avec ce mot : la lassitude. Quinze ans, c’est long. Beaucoup de travail, un peu de reconnaissance, mais des aiguillons qui font mal. Et puis le souhait de libérer du temps précieux pour faire autre chose.

Je ne me rappelle pas quand c’est que j’ai découvert Cuk.ch. Était-ce à la suite d’une recherche sur un produit Apple ou sur un modèle d’appareil de photo ? Je n’en sais rien. Mais en passant en revue l’historique de mes commentaires (les souvenirs remontent), ça doit faire plus de 11 ans. Comme le temps passe.

Cuk.ch, c’est un site que l’on consulte tous les jours parce qu’on a soif. On a soif de curiosité (quel sera le sujet du jour ?) ; on a soit d’intelligence (comment sera-t-il traité ?) ; on a soit d’échanges (puis-je apporter un commentaire — espérons-le — pertinent à l’article du jour ?). Et puis, on est un peu entre amis.

En effet, lisant régulièrement Cuk.ch, on fait progressivement connaissance avec ses rédacteurs (et commentateurs) réguliers, d’ailleurs souvent indépendamment du sujet traité. On découvre leur caractère, leur histoire, leurs difficultés, leurs préférences, les moments où ça va moins fort, ou au contraire, de grande énergie. Le temps passant fait qu’on les apprécie bien au-delà de leurs articles. On les apprécie en tant que personne. Mieux encore, on les apprécie comme de (vieux) amis. Certes, parfois ils nous énervent. Mais souvent, on se sent si proches d’eux qu’on voudrait prolonger les discussions de vive voix. On se fait aussi du souci pour eux.

Disons-le tout net : Cuk.ch est un miracle. Et ce miracle, c’est François qui l’a initié, entraînant avec lui équipe de support, rédacteurs et membres de cette communauté. Cuk.ch, c’est le miracle de la proximité malgré la distance. Le miracle de rencontrer des gens éloignés physiquement, et pourtant si proches humainement.

François, avec ce site, tu as accompli quelque chose de grand. Merci pour cela. Merci à tous ceux qui ont marché avec toi fidèlement toutes ces années.

Comme d’autres l’ont mentionné, je regrette de ne pas m’être plus investi sur Cuk.ch, de ne pas avoir plus écrit. Je regrette de n’avoir jamais fait le pas de proposer un article, ce qui m’aurait peut-être conduit à en écrire d’autres, régulièrement.

Comme d’autres l’ont si bien dit, Cuk.ch me manquera. Vous tous qui écrivez régulièrement me manquerez personnellement. Et nombreux parmi nous — à commencer par François — devrons faire notre deuil.

Aussi, puis-je également suggérer une ultime cuk day ? Une fête d’adieu ? Pour, qui sait, peut-être, un nouveau départ ?

(François, de bonnes idées ont été présentées dans les commentaires précédents. Sache qu’il y a également de la bonne volonté et de l’esprit d’engagement. Si…, d’une manière ou d’une autre…, tu peux compter sur moi.)

103)
bosinleger
, le 28.12.2016 à 08:35
[modifier]

Bonjour,
Je fais partie des lecteurs anonymes et réguliers.
Je déplore que des commentaires stupides et malfaisants amènent des gens passionnés et investis à abandonner leur rêve, par écoeurement.
Petit à petit, la bêtise envahit ce monde. Elle veut envoyer aux oubliettes ceux qui réfléchissent, qui s’interrogent, qui analysent, qui vérifient, qui objectent, qui cherchent à comprendre… Ceux qu’elle qualifie avec force dédain d’intellos.
Il faut lutter contre la bêtise même si c’est difficile. Il ne faut pas baisser les bras devant tant de stupidité sinon l’obscurantisme a d’ores et déjà gagné.

104)
zediniz
, le 28.12.2016 à 09:14
[modifier]

Bonjour
Moi aussi je suis un lecteur anonyme plus ou moins assidu qui ai toujours apprecie vos articles pour leur contenu et pour leur ton.
C’est vrai que tous les forums et espaces de libre expression posent un problème : comment faire pour gérer la liberté et empecher le « n’importe quoi »? Je ne vois qu’une voie : celle de restreindre l’accès à ceux qui se montrent dignes d’y participer. Pour les « indignes », il y le proverbe : les chiens aboient et le caravane passe. J’aime bien la caravane de cuk.ch Poursuivez, please!

105)
lvme
, le 28.12.2016 à 10:22
[modifier]

Merci à Cuk pour ces informations distillées durant toutes ces années (10 ans en ce qui me concerne). C’était bien.

J’aimerais tellement, mais alors tellement, que cela finisse avec panache. Chaque rédacteur donne ce qu’il a de plus surprenant en lui.

Du style, on revend Canon pour la pastille rouge.
Du style, écoute de musique atonale
Du style, recette de cuisine infaisable par le commun des mortels
Du style, etc…

Une vraie claque quoi!

Encore merci pour tout ce travail

106)
Geopraem
, le 28.12.2016 à 10:46
[modifier]

François, voilà mon premier commentaire. Je ne crois pas qu’il sera le premier d’une longue série. Ce n’est pas mon style, au sens propre de l’usage de la langue française. Je l’utilise avec parcimonie, autant sur les blogs (mais finalement je crois bien que le vôtre est le seul que je lise) que sur les réseaux sociaux. J’ai besoin de plus de recul et n’aime pas les ré(d)actions impulsives.

Pourtant je déroge aujourd’hui à cette affirmation. J’ai découvert CUK il y a quelques années et sa lecture ne m’a plus quitté. J’en apprécie le choix des sujets, la qualité du contenu et de la langue, le ton utilisé. Les articles sont longs certes, mais cela me plaît: il y va du sérieux du contenu: des photos de qualité qui illustrent utilement le propos, un texte soigné et détaillé qui rend compte des heures qu’ont nécessité le test.

Je me joins aux autres lecteurs qui espèrent que ce site continuera. Pour les quelques commentaires désobligeants que vous trouverez hélas toujours (certains se permettent tout sur le web), pensez non seulement aux autres qui sont constructifs mais aussi à tous ceux qui n’écrivent pas tout en appréciant votre travail (et celui de tous les collaborateurs rédactionnels de CUK), en l’admirant et en en bénéficiant (combien de logiciels ou d’objects acquis suite aux avis de CUK!).

Alors, merci pour ce travail! Votre blog atypique fait du bien sur le web.
Il serait tellement triste que la vie l’abandonne.

107)
François Cuneo
, le 28.12.2016 à 17:27
[modifier]

Tom et Renaud, juste une précision: bien sûr que l’humeur sur le rasoir de Renaud n’a rien à voir dans ma décision, elle m’avait même donné envie de l’acheter, mais bon, là, il me semblait trop cher.

Ben oui!:-)

Merci encore aux commentateurs, je suis vraiment (et nous le sommes tous je pense), incroyablement étonnés de votre gentillesse et votre fidélité.

108)
Zallag
, le 28.12.2016 à 17:53
[modifier]

François, ce qui me frappe, c’est le nombre de commentaires de personnes qui disent commenter rarement, ou qui ne l’ont même jamais fait avant.

C’est une multiplicité de lecteurs jusque là silencieux qui, du coup, se manifestent, expriment leur plaisir, leurs intérêts les plus variés à venir sur Cuk et se disent que, vraiment, dans les circonstances actuelles, ils se doivent de te le faire savoir.

Tu ne peux que prendre leur attitude comme un encouragement à tenir bon la ligne que tu suis.

On est tous si nombreux, il y en a si peu qui refusent cette vision, cet état d’esprit.

Ce refus, c’est le leur. Ce qu’ils disent et pensent c’est leur problème, pas le tien.
Ils ne te frappent pas, ne cassent pas ton Mac, ne salopent pas ton salon avec des ordures.
Ne les envoie pas non plus se faire pendre ailleurs, ça va te perdre du temps. Garde ton énergie pour toi. Oublie.

Ils ne t’ont rien fait, ils ont juste pensé et écrit.

C’est pas vraiment grave.

Ma femme et moi on a fait des tartes aux pommes aujourd’hui. On a cinq ou six caisses de pommes Boskoop à la cave depuis septembre déjà. Elles se gardent bien, mais, tu vois, cette fois il y en avait trois de pourries dans une caisse, je les ai mises sur le compost.

C’est pas ça qui nous empêchera de continuer à faire des tartes pas mal de temps encore, je t’assure.

109)
Philo84
, le 28.12.2016 à 18:04
[modifier]

Bonjour François,
Je ne vais pas répéter tout ce qui a été écrit plus haut, j’adhère à quasi tout. Je vous lis depuis plus de 15 ans, avec intérêt, et vos articles m’ont bien des fois aidé à m’orienter dans plusieurs domaines, dont l’informatique. Même si je n’étais pas forcément d’accord avec vos articles, je les trouvais très intéressants, car écrit par un passionné qui « en faisait et en aimait » et non par un théoricien de salon. C’est une des rares fois que j’écris sur Internet et la première que je m’adresse à vous. Je tiens à vous exprimer une seule chose: quelle que soit votre décision, MERCI pour tous ces articles intéressants, utiles, littéraires mêmes parfois, qui m’ont appris, qui m’ont servi de référence, merci pour cet immense travail et pour avoir trouvé des collaborateurs qui, sans renier leur personnalité, avaient le même ton. Bien sûr, je préférerais que vous poursuiviez, mais je puis comprendre votre lassitude.

110)
boban sljivic
, le 28.12.2016 à 18:32
[modifier]

François, tu Pète un plomb ou quoi ? envoient les CH…. ces petits troles sans cervelles qui croient tous savoir et leurs dire que l’expressions est libre heureusement; Joseph JOUBERT ne dit-il pas que « Jamais les mots ne manquent aux idées: ce sont les idées qui manquent aux mots ». Alors François j’en suis sur que 2017 sera une bonne année pour CUK.CH. En tous cas ta sincérité à énormément de mérite,
je suis à font avec toi et ne lâche rien et rendez vous en 2017 en tous cas meilleurs voeux pour 2017 et pleins de bonheurs

Bien Cordialement

111)
khaled
, le 28.12.2016 à 19:31
[modifier]

Bonjour à Tous
lecteur assidu de « Cuk » de manière anonyme, en lisant les dernières nouvelles « pas très joyeuses » ….. où il est mentionné le possible jet d’éponge de François, j’ai décidé de m’inscrire pour vous faire part de toute ma gratitude pour vos articles bien écrits.
Ce site est formidable ……. François, (et tout le staff) ne nous laissez pas. tomber !
Je profite de l’occasion pour vous souhaiter « le meilleur » pour la nouvelle année.
Khaled CHAIRAT

112)
normafnor
, le 28.12.2016 à 21:03
[modifier]

Bonsoir
je ne commente jamais,parce que je n’aurais sans doute rien de bien intéressant à rajouter…
mais j’apprécie le contenu du site,ses coups de coeur et ses coups de gueule et je lis toujours ses articles avec plaisir ,et si ça ne m’intéresse ou ne me concerne pas , je passe
J’apprécie également nombre de commentaires mais je suis évidemment régulièrement consterné par certaines méchancetés gratuites envoyées par quelques malheureux qui n’ont que ce seul horizon quotidien
je sors juste de mon silence pour remercier tout le monde et en particulier François pour tout ce que j’ai appris sur le Mac et la Hifi qui sont les rubriques que j’ai le plus consultées ces derniers mois
je comprends bien qu’assurer une ligne éditoriale quotidienne est une réelle charge ,surtout à titre bénévole …
mais si le site venait à disparaitre , il me manquera
bonne fin d’année à tous en espérant quand m^me nous y retrouver l’année prochaine
Yann

113)
vincevn
, le 29.12.2016 à 06:28
[modifier]

Bonjour Monsieur Cuneo
Tout d’abord, félicitations pour vos 15 ans. Ce simple chiffre veut dire beaucoup en matière de qualité, d’exigence, de modernité, de constance mais aussi d’endurance et de résilience. Il n’est pas étonnant que vous aimiez aussi le violon et les marathons.

Comme beaucoup, je vous lis moi aussi depuis des années, depuis l’Asie où je réside. Je suis venu à Cuk par vos articles sur le matériel photo. Et comme beaucoup, je ne commente d’habitude jamais. J’ai cree un compte pour ce commentaire, pour exprimer mon opinion mais aussi pour exprimer mon soutien.

Je comprends tellement votre ras-le-bol de la médiocrité, la vulgarité, voire la bêtise de cette minorité qui nous ennuie tous, que j’ai meme installe un bloqueur de commentaires sur mon Mac. Tant pis pour les rares enrichissements d’une poignée de commentateurs éclairés. Mais mon expérience Internet est maintenant bien plus propre. Je n’éprouve plus le besoin de me laver les mains apres certaines lectures, surtout sur les sites grand-public. Et je peux toujours débloquer les commentaires sur les sites que j’apprécie.

Tout cela pour dire que la modération des commentaires ne me gênerait pas. Divers moyens existent et tous ont leurs avantages et inconvénients. La communauté Cuk ne manquera pas d’apporter sa contribution. Je peux aussi aider, si nécessaire et si ma position géographique peut être utile, notamment pour le décalage horaire.

Mais la véritable question n’est elle pas le rapport entre la modération et la liberté d’expression qui, je pense, vous est chère? Où placer le curseur pour éviter les pièges du « yes boss » dont parlent certains ou ceux du debridage complet qui est usant pour tous? La question mérite débat.

Quoiqu’il en soit, je pense que votre œuvre, au sens artistique et créatif, a malheureusement créé pour vous certaines obligations. Desole de vous le dire, mais la communauté de vos lecteurs compte sur vous et sur le rayon de soleil que la lecture de Cuk apporte avant le café du matin ou le thé du soir, selon le décalage horaire. La variété des sujets, la qualité de l’écriture, la valeur des opinions, sont une bouffée d’air pur dans ce monde de 140 caractères et d’orthographe sms. Et tant mieux si vos opinions ne sont pas aseptisées, ne sont pas politiquement correctes. J’ai toujours préféré la cuisine épicée au fast-food.

Tenez bon, Monsieur Cuneo. Et vous aussi, Monsieur Noe que je ne connais pas.

114)
kris
, le 29.12.2016 à 11:25
[modifier]

Une douzaine d’années que je lis Cuk. Je poste un commentaire de temps à autre.
Qu’ajouter à tout ce qui a été écrit ? Qu’on appréhende encore mieux les qualités de cet endroit, tant celles des articles que des commentaires, je souscris quasiment à tous ceux qui précèdent.
Et puis on sait qu’il y a des cons partout, ils ne méritent que le mépris.
François, si Cuk continue je pense qu’il faut maintenir les commentaires car je trouve qu’ils apportent beaucoup et qu’ils sont une part de l’identité du blog. Peut-être aménager un truc ou deux ?
Mais je serais vraiment désolé qu’un espace de ce niveau-là cesse son activité ! Ça me manquerait !

115)
M.G.
, le 29.12.2016 à 21:14
[modifier]

Merci encore aux commentateurs, je suis vraiment (et nous le sommes tous je pense), incroyablement étonnés de votre gentillesse et votre fidélité.

C’est bien la preuve qu’au fil du temps, un « esprit Cuk » s’est installé et qu’il est digne d’intérêt. Merci à ces nouveaux commentateurs qui ont bien voulu sortir de leur état de « Read Only » pour faire part de leur avis en termes si sympathiques.

116)
bobi
, le 30.12.2016 à 00:23
[modifier]

Bon, bien que commentateur très occasionnel, et maintenant que la température baisse d’un cran, je vais tenter de faire un synthèse courtoise de ce qui a coincé dans cette news aquama.
Autant j’adore lire les joies et découvertes de Big Boss Patron d’Ici ( et pour longtemps) autant j’ai tiqué intérieurement en lisant cette news. Parce que quand on me parle de détergent désinfectant etc, je me dis que même s’il il est merveilleux, ce produit se doit de se conformer aux lois de la physique chimie que l’on m’a enseignées en 1980 en licence de chimie ( bon allez faisons la mauvaise langue gratuite, une licence de cette époque, ça doit bien faire un master de maintenant :-) Non non, je retire !!)
C’est là que surgissent les incompréhensions que certains ont formulé … euh…. disons …. vivement, au risque de remettre en cause l’honnêteté morale ou financière de François. Pas bien vu, ça.
Pour nettoyer la graisse de cette façon, le produit peut être un solvant très organique (impossible à partir d’eau salée: on ne fait pas du gasoil avec de l’eau!) soit un solvant polaire (alcool à bruler, trichloréthylène: on ne les fait pas par électrolyse de l’eau) soit un caustique (soude concentrée) soit un oxydant superpuissant (eau de javel pure ? eau oxygénée 100 volumes au moins ?). Vu le couple rédox annoncé par aquaman, on est clairement sur l’hypothèse d’un oxydant.
Mais diantre quel est le progrès technologique qui a permis d’obtenir, par simple électrolyse de l’eau salée, un tel oxydant ?
Un progrès technique dont même science et vie n’a jamais rendu compte ?
Et dans ce cas une chose est sûre: un oxydant aussi puissant, je n’y mettrais pas les doigts, et je ne me risquerais pas à manger des légumes lavés avec ça sans rinçage soigneux !
Quand je ne me retrouve plus dans ma physique chimie, alors là c’est …magique

Je ne mets aucunement en cause le test, l’honnêteté du test.
C’est juste que je ne comprends vraiment pas.
Et à mon âge, quand je comprends pas, ça me contrarie

Mais je dois dire que quand j’aurai une vraie explication d’aquaman, je serai heureux d’avoir amélioré mes connaissances.
Voila voilà.
Espérant avoir été clair constructif et sans agressivité
Robert

117)
Zallag
, le 30.12.2016 à 05:06
[modifier]

D’accord avec toi sur tous les points, surtout pour le gras.

Mais comme le gras semble disparaître sous l’effet du produit, j’ai pensé que, comme tu dis, un liquide très basique, à pH très haut (genre NaOH de forte molarité) pourrait peut-être saponifier les acides gras des lipides présents. Et le savon ainsi synthétisé serait alors éliminé par rinçage (milieu aqueux).

Pour moi, le fonctionnement chimique du produit est des plus nébuleux, ainsi que son côté, plutôt ses côtés vantés comme étant écologiques et biodégradables.

Je me suis adressé à la Fédération Romande des Consommateurs, je cite ci-dessous :

Bonjour,

Merci d’avoir fait appel à nous. Vous n’êtes pas le premier à vous interroger sur ce produit. Etant chimiste de formation, ma collègue a évalué pour vous le site de cette entreprise.

Elle peut déjà vous dire que le procédé utilisé n’a absolument rien de révolutionnaire. Electrolyser de l’eau salée revient en effet à fabriquer… de l’eau de Javel! L’eau de Javel est quant à elle un désinfectant notoire, mais pas un détergent. Par-dessus tout, son utilisation est fortement déconseillée pour des raisons écologiques…

Ils vendent aussi des sels dit « boosters », contenant un détergent et des parfums. Même si ces sels sont bien 100% biodégradables, un fois mélangés à l’eau et électrolysés, l’eau de javel créée rend ce produit non dégradable.

Pour conclure ce chapitre, je vous déconseille ce produit, comme je vous déconseille l’eau de Javel. Pour avoir une maison propre, il faut avant tout enlever régulièrement la saleté et le calcaire, qui sont des nids à bactéries.

Voici un document qui devrait vous éclairer sur les produits de nettoyage en général:

http://www.energie-environnement.ch/entretien-nettoyage/produits-de-nettoyage

Et si vous vous intéressez aux méthodes de nettoyage écologiques, je vous recommande l’écoute de l’émission On en parle consacrée à ce sujet:

http://www.rts.ch/la-1ere/programmes/on-en-parle/6684482-nettoyage-de-printemps-1-2-22-04-2015.html

Bien cordialement,

Lionel Cretegny
Responsable des tests comparatifs

021 331 00 96

LA FEDERATION ROMANDE DES CONSOMMATEURS

LE POUVOIR D’AGIR

Rue de Genève 17, case postale 6151,1002 Lausanne, Suisse

T. +41 (0)21 331 00 90 I http://www.frc.ch I Facebook I Twitter

118)
vincevn
, le 30.12.2016 à 05:30
[modifier]

@bobi, @zallag
Commentaires très intéressants, mais ils seraient peut être plus à leur place directement sur le post consacré à aquama?

119)
Tom25
, le 30.12.2016 à 10:01
[modifier]

Très intéressant, et effectivement leur place est plus dans l’autre article. Toutefois, ils auraient été écrits là-bas je les aurais sans doute loupé. Sur les forums classique, les sujets ayant une réponse remontent dans le classement, pas sur Cuk. Un copié collé sur l’article Aquaman serait bienvenu.

120)
Pierre A Cordier
, le 30.12.2016 à 11:03
[modifier]

Un copié-collé des commentaires 116 et 117 sur le sujet aquama non seulement me paraît également une bonne idée mais en plus sont nécessaires pour clore le sujet qui restait un peu sur des incertitudes, même si au fil des commentaires on sentait qu’il y avait quelque chose qui jouait pas vraiment.

J’avais posté un seul commentaire (no 51) sur le sujet en question et qui est resté sans réponses. A la lecture de la réponse de la Fédération Romande des Consommateurs, j’ai/nous avons la réponse à un certain nombre de questions restées quelque peu en suspens et on comprend mieux à présent pourquoi.

Je pense aussi que, même si c’est pas vraiment le bon moment, le rédacteur-testeur du produit aquama se doit de trouver la force et le temps d’admettre un certain nombre de points en postant un commentaire qui permettrait de clore, dans les meilleures conditions possibles, définitivement ce sujet bien malheureux.

Personne ici, j’en suis intimement convaincu, n’en tiendra rigueur à son auteur, bien au contraire ça ne fera que renforcer l’estime et le respect de sa personne.

Tout le monde a le droit de faire des erreurs ou peut être trompé, y compris une personne qui prend un maximum de précautions et de temps pour effectuer son test. Dans ce cas visiblement il manquait au moins deux paramètres importants : des connaissances scientifiques et des sources fiables.

121)
Zallag
, le 30.12.2016 à 11:12
[modifier]

Copié/collé, à peine modifié dans la chronique sur Aquama, vu que je réponds ici à un commentaire précédent, alors que j’en insère un de plus dans la chronique initiale.

En outre, en tant que Cukien de longue date, et appréciant beaucoup François et le site depuis des années, je ne voulais pas (même en citant l’opinion d’un professionnel) rajouter encore plus d’esprit de polémique sur le sujet à ce moment.

J’avais communiqué à François, par messagerie, à titre personnel et peu après la parution de son texte, toutes les informations ci-dessus (comm 117) que j’avais reçues.
D’autres commentaires allaient d’ailleurs un peu dans le même sens (pour le côté chimie).

Il s’agit de constats, données ou réflexions sur le sujet de la chronique, et absolument pas à l’encontre du chroniqueur, évidemment.

Malheureusement certains ont fait le contraire et on voit maintenant ce qui en est résulté …

122)
François Cuneo
, le 30.12.2016 à 11:43
[modifier]

Je vais répondre plus tard, mais sur l’humeur d’aquama.

Je précise cependant que je n’ai absolument rien, bien au contraire, comme ce type de commentaires qui apportent un certain éclairage sur aquama. Pas forcément le bon, mais un éclairage, toujours bon à prendre dans la réflexion.

Merci à vous deux.

123)
Tom25
, le 30.12.2016 à 12:29
[modifier]

Je ne sais plus si c’est dans cet article ou dans un autre que le sujet des Best-Of articles a été de nouveau abordé mais j’y reviens :
Je pense que ce serait super d’avoir en plus des articles triés chronologiquement comme actuellement 2 rubriques supplémentaires, les « Best-Off de tous les temps sur Cuk », et « A la une » qui comprendrait les articles comme celui d’Aquaman où les gens ne postent plus car ils disparaissent mais sur lesquels il y a encore à dire.

124)
Zallag
, le 30.12.2016 à 13:35
[modifier]

Ils ne disparaissent pas vraiment, bien sûr, mais je vois ce que tu veux dire. Ils s’éloignent dans le brouillard.
Une solution, ce serait de commenter et de mettre le lien vers la chronique en question pour s’y référer.

Mais, tu peux le constater, Cuk est un site tellement vivant, tellement varié, changeant, que très vite on va d’une découverte à une autre. Il s’ensuit que rares sont les situations où les commentateurs s’expriment sur un sujet datant de 4 ou 5 jours. Le Cuk-data est déjà passé ou presque ! On n’a ici que du frais, des cuks du jour, à consommer rapidement !

Mais cette fois, c’était vraiment tellement hors de l’ordinaire que tout le monde s’est trouvé déstabilisé, déconcentré, secoué, si bien qu’exceptionnellement on pouvait se retrouver à commenter dans trois ou quatre chroniques à la fois, parce que, voilà, les dernières trois ou quatre chroniques étaient relativement centrées sur le même thème, en fait … C’est pas arrivé souvent.

Comme quoi nos ressentis, nos émotions, nos colères, nos tristesses, nos rages ou nos déceptions sont plus complexes que tout ce dont on parle habituellement ici.

On n’y est pas vraiment préparés, c’est ce que j’en tire. Mais comme c’est important dans nos vies ! On a encore tous bien du boulot dans ce domaine, je vous le dis.

Amen, fin du sermon.

125)
jeeper
, le 30.12.2016 à 19:56
[modifier]

Concernant les commentaires disgracieux ou carrément odieux, et pour parodier un Audiard en version web 2.0 : « Les cons, ça sait tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît » … Internet a favorisé leur prolifération, comme pour les terroristes (d’ailleurs, au moins intellectuellement, ils sont assimilables), ne cédons pas devant leur stupidité profonde …
Alors s’il te plait, François, l’humble mais régulier lecteur que je suis te demande ardemment de continuer ce site, où je trouve que l’originalité le dispute à la diversité. Ce n’est pas tous les jours que l’on teste sérieusement des brosses à dents : je n’ai pas envie d’attraper de caries !
Bon courage et bonne année !

126)
dynek
, le 31.12.2016 à 00:12
[modifier]

Je suis aussi un lecteur régulier qui ne commente guère.

Je trouve les articles géniaux, ils ont beaucoup de valeur et de cœur.

D’ailleurs l’article sur Aquama je l’ai trouvé plus que complet et fantastique et je l’ai fais suivre chez QoQa en leur soufflant le travail incroyable qui avait été fait.

127)
LC475
, le 31.12.2016 à 09:41
[modifier]

Ca fait bien longtemps que je suis Cuk que j’apprécie pour la diversité des sujets traités qui le sont toujours avec une très grande qualité, qualité qu’on retrouve même dans les commentaires !
C’est chouette de découvrir ici du matériel, des lieux, des livres, des jeux…
On sent la réelle prise en main, l’enthousiasme et tout est toujours argumenté.
Si on n’est pas d’accord, on peut éventuellement en discuter dans les commentaires.
Si on n’est pas intéressé par un article, il n’y a nulle obligation de lire.
C’est bien dommage que quelques grincheux réussissent à miner cet endroit où il y a toujours eu des avis et échanges éclairés et globalement respectueux.
Cuk et ses intervenants me manqueraient.
Un grand merci pour toutes ces années de partages, découvertes et sourires.

128)
dpesch
, le 31.12.2016 à 13:51
[modifier]

Boudiou de boudiou ! Rongtudjuuu ! vous, là, les François Cuneo, les Madame Poppins, les Gr@g, les drazam, les Ysengrain et tous les autres qui ont commenté les humeurs des 26, 27, 28, 29 et 30 décembre, sans vouloir vous froisser, je vous en veux ! V’là t’y pas que je rentre de quelques jours sans connexion et que je dois me farcir 5 articles hénaurmes auxquels sont associés des centaines de commentaires, sans compter les renvois vers d’anciens articles eux aussi accompagnés de centaines de commentaires ! 8 heures de lectures : ce n’est pas un traitement humain… En plus c’est pour apprendre que l’interrupteur va être actionné vers la position « off ». Là, on additionne la torture physique à la torture morale. Mes réponses seront brèves et indiscutables :

François : c’est non ! (au cas où tu ne m’écouterais pas, mille fois merci pour toutes ces années…). Le (la ?) Cukday, c’est oui.
Madame Qoqqins : bravo ! quel merveille ! On attend la suite… Slurp !
Gr@g : Mettre en débat le débat, il fallait le faire et merci pour la passoire.
drazam : Vive l’insurrection, la révolution, continuons le combat.
Ysengrain : Mon front est soudain devenu plus lourd ce matin. 5 humeurs d’un coup, la dopamine a été propulsée en excédant, trop de récompenses d’un coup.

Un superbe réveillon à tous et une année 2017 pleine de dopamine à la lecture quotidienne (ou presque) de cuk.ch. Une année qui verra, après des années d’interruption, le retour d’un Cukday. Ce sera notre récompense du printemps, dopamine à volonté, j’amènerai quelques huîtres et un cubi de Picpoul.

A l’année prochaine…

129)
Jean-Yves
, le 31.12.2016 à 17:23
[modifier]

Mais comment cela pourra-t-il s’arrêter ?
Exemple du jour :

V’là t’y pas que je rentre de quelques jours sans connexion… Et plus loin : 8 heures de lectures : ce n’est pas un traitement humain…

Cette brillante illustration conforte le schéma de l’article d’Ysengrain (1). On pourrait y joindre « Un sujet de discussion, vive, pour biologistes. » Comme quoi, y’a pas qu’ici, hein.

Bref, avec 5 articles cumulant 280 commentaires le 31 décembre 2016 vers 17h00, Cuk risque fort d’intéresser des scientifiques sérieux en manque de moyens, recherchant des cobayes garantis pour leur production de dopamine.
C’est une mine qu’on leur offre :o

(1) Que je n’arrive pas à nommer sans majuscule par respect pour les créateurs du personnage, ainsi que Samivel et ses contes illustrés que mes enfants transmettent à leur tour.

130)
bobi
, le 31.12.2016 à 19:10
[modifier]

tiens oui, ysengrain n’a ici pas de majuscule
chuis si bien conditionné que je l’ai toujours vu et lu avec une majuscule ! (méritée, d’ailleurs)
l’oeil voit ce qu’il pense voir ! :-)

131)
sergio710
, le 02.01.2017 à 13:32
[modifier]

Bonjour,

je tombe sur cet article, car je viens de m’inscrire sur le site, précisément suite à votre article sur le produit aquama…

Le temps des vacances m’a permis de m’abstraire un tant soit peu et pouvoir réfléchir à certains détails pas si anodins de la vie quotidienne: j’ai décidé d’utiliser des produits plus naturels et écolo pour le nettoyage. Du coup, j’ai décidé d’utiliser du vinaigre, mais comble de malchance, mon chat a décidé de mordre dans les sachets de recharge, faisant s’écouler tout le précieux liquide. Un peu par hasard, j’ai trouvé l’article sur aquama, après être tombé sur celui concernant Qobuz. Et votre article m’aura donc aidé à éviter tant les pièges de mon félin, que ceux plus sournois des marchands d’illusion.

Les 2 articles m’ont été très utiles et j’aimerais remercier leur auteur.

Je comprends votre déception à la lecture des commentaires acrimonieux et jugeants qui ont accompagné celui sur aquama. Ils dénotent, selon moi, cher François Cuneo, l’esprit fermé, autosatisfait, ainsi qu’une certaine surestimation des compétences réflexives de leurs auteurs.

Après 15 ans de générosité dont vous avez fait preuve via ce site, je ne peux que comprendre que vous vous en sentiez meurtri. Du coup, j’aimerais vous remercier pour votre travail, bien que ne le découvrant que depuis hier.

J’aimerais aussi vous soumettre cette question : est-ce que ces manifestations représentent la majorité du ressenti de votre lectorat, ou bien faut-il traiter ces réactions comme on le ferait du pet dans une foule dense ? Un seul pestilent peut suffire à incommoder toute une joyeuse troupe, et il faut parfois prendre un peu d’air frais…

Pour ma part, je vous serait reconnaissant de bien vouloir continuer à faire vivre ce site.

Bonne année 2017 néanmoins, quelle que soit votre décision !

Cordialement

132)
Goldevil
, le 04.01.2017 à 09:58
[modifier]

Bonjour,

Moi aussi, je fais partie des lecteurs irréguliers et silencieux. Moi aussi je me désole de la disparition de Cuk.

J’aimerais juste indiquer que le problème rencontré sur ce site n’est qu’un ersatz du ce que j’ai pu constater sur d’autres plateformes (comme YouTube). C’est un mal fort répandu de nos jours, encouragé par l’anonymat.

Même si c’est très difficile, je pense qu’il faut simplement ignorer ce genre de commentaires.

« Dans tout groupe des personnes, il y a au moins un con. Un groupe, ça commence avec deux personnes. » dit-il en me regardant.

133)
Dom' Python
, le 04.01.2017 à 10:56
[modifier]

« Dans tout groupe des personnes, il y a au moins un con. Un groupe, ça commence avec deux personnes. » dit-il en me regardant.

Excellent! Ça vient d’où?

134)
Goldevil
, le 04.01.2017 à 15:29
[modifier]

Excellent! Ça vient d’où?

De moi ;-)

J’aime à rappeler à mes amis que l’on est toujours le con de quelqu’un d’autre et que cela ne doit pas nous empêcher de vivre.