Profitez des offres Memoirevive.ch!
Un PowerBook douteux

L'autre jour, je suis tombé sur une annonce pour un PowerBook 17' qui m'a vraiment fait baver. Normalement, le 17' est un peu trop pour moi. Trop grand, trop encombrant, et surtout trop cher. Mais là, le prix était très, très intéressant. Alors j'ai contacté l'auteur de l'annonce. Trop tard, la machine était déjà vendue. Mais mon correspondant, un bonhomme parfaitement charmant (appelons-le Prince) avec qui j'ai fini par bavarder un bon petit moment au téléphone, m'a pris en sympathie et m'a dit qu'il aurait peut être quelque chose pour moi. Je lui ai donc laissé mes coordonnées. Bien m'en a pris puisque, quelques jours plus tard, il me rappelait pour me donner une excellente bonne nouvelle.

Vive la Suisse !

Il y a une boutique, spécialisée dans le haut de gamme, qui a des clients difficiles. De temps à autres, l'un d'eux achète un Mac et le ramène le soir même ou le lendemain, en disant que cela ne lui convient pas (y'a des fous). Il se fait rembourser et la boutique se retrouve avec une machine déjà ouverte mais qui n'a tourné que quelques heures. Ce n'est plus tout à fait du neuf, mais pas vraiment de l'occasion. Quand ce genre de mésaventure leur arrive, les gens de la boutique contactent un de leurs bons clients et lui proposent l'engin à -15%. Vous vous en doutez, la machine ne reste pas longtemps dans les rayons. Et là, pour mon plus grand bonheur, c'est mon Prince qui avait tiré le gros lot, et qui était prêt à m'en faire profiter.

Un beau PowerBook 15' dernier modèle avec SuperDrive à -15%, soit CHF 2,750. J'en avais déjà l'eau à la bouche. Et encore, quand je dis -15%, c'est sur le prix de l'AppleStore Suisse, où la machine est vendue à CHF 3,199. Mais comme je vis en France, ça me faisait un PowerBook idéalement adapté à mes besoins pour 1 800 euros au lieu de 2 299. Soit 20% de gagné. C'est encore plus beau. Bien sûr, cela impliquait quelques contraintes : le SAV serait en Suisse et le passage de la frontière me vaudrait quelques sueurs froides. Pour la question du SAV, ce n'est pas un gros problème : j'ai de la famille qui habite sur les bords du Léman, à côté d'Yvoire. La traversée n'est pas bien longue.

Quand à la question de la frontière, il faut que je précise, pour ceux d'entre vous qui ne se fournissent qu'à la FNAC, que l'Union Européenne est une zone de libre échange dont la Suisse (et les États-Unis) ne font pas partie. Quand un petit français achète de l'électronique sophistiquée chez les américains, même d'occasion, il doit payer des droits de douane et la TVA sur la valeur totale de son achat (frais d'envoi inclus). Ce qui monte à environ 21%. J'avais donc tout intérêt à ne pas me faire attraper à mon retour en France, sous peine de perdre le différentiel financier. Mais j'ai rarement vu nos gabelous fouiller les voitures qui rentrent de Suisse, il n'y a plus d'or dedans…

D'accord, ce n'est pas bien honnête, mais c'est un PowerBook ! Nota : Messieurs les douaniers, inutile de faire une descente chez moi. Je ne l'ai fait qu'une seule fois et il y a prescription. Tous mes achats sur eBay.com ont été correctement dédouanés et j'ai scrupuleusement gardé les factures. De plus, vu la décote assez rapide des portables (et l'arrivée des MacTel), la question ne se poserait plus d'ici un à deux ans. Tout ce que j'aurai, c'est un bouzin vieillissant à la puce démodé. Oui, je sais… Vous avez raison, je ne devrais pas. Mais vous allez voir… (soupir).

Et un PowerBook pour Paris, un !

Ce jour là, je devais vraiment avoir le cul bordé de nouilles, car mon Prince (décidément charmant) avait prévu de venir à Paris la semaine suivante. Il se proposait d'apporter l'engin. Il y a des jours où l'on embrasserait la terre entière. Même sa belle-mère…

En fait, ce n'est pas Prince qui s'est déplacé, mais son correspondant de la boutique, un certain Raoul. Il avait à faire à Paris, et est venu deux jours plus tard, un samedi. Il m'a appelé sur mon portable pour me proposer un rendez-vous le lendemain dimanche dans un café branché WiFi de la rive gauche. Avec un de ses copains qui habite juste à côté. Là, je pourrai regarder et vérifier le PowerBook. Si tout me convenait, il ne me resterait plus qu'à le payer, de préférence en espèces. Ça m'a semblé assez normal : Raoul ne me connaît pas, il n'a pas envie d'hériter d'un chèque en bois.

Mais ça me posait un problème : je n'ai pas de carte Super-Gold VIP et mes retraits au Bankomat sont limités. De plus, on était samedi après-midi, j'étais avec des clients et cela allait encore durer plus d'une heure… Bref, impossible de passer à la banque tirer un tel paquet d'espèces. Je m'en suis ouvert à Raoul qui, très compréhensif, m'a dit d'accord pour compléter avec un chèque. Je devais juste laisser l'ordre en blanc, il compléterait.

J'ai commencé à tiquer sérieusement. Ça faisait beaucoup : la machine qui vient presque toute seule jusqu'à ma porte, le copain du contact d'un monsieur que je ne connais pas, un chèque sans ordre… J'ai demandé s'il y avait bien la facture. Petite gêne au bout du fil, suivi d'un… non. Argh ! Mon client s'impatientant, j'ai noté les coordonnées du rendez-vous et suis retourné au turbin. Puis j'ai tiré un maximum au distributeur et suis rentré. J'ai passé une mauvaise nuit. Très mauvaise. Parce que cette histoire me turlupinait gravement.

Le lendemain matin, Ma décision était arrêtée. J'ai donc rappelé le copain de Raoul pour annuler le rendez-vous tant que cette histoire de facture ne serait pas réglée. Impossible de le joindre. Ensuite, j'ai essayé Raoul. Même résultat. Prince, lui, était monté dans la montagne pour le week-end, loin du monde matériel et numérique de la plaine. Tout d'un coup, je me suis senti un peu seul… Heureusement que ma belle était là pour me réconforter. Un gros câlin, ça fait du bien.

Au final, je ne suis pas allé au rendez-vous.

Marche arrière toute !

Un quart d'heure après l'heure du rendez-vous, le copain de Raoul m'appelait pour savoir quand j'arriverai. Il n'avait pas eu mon message, sa batterie était en panne. Mais il confirmait l'absence de facture, comprenait mon problème et se chargeait de joindre Raoul. Lequel m'appelait dix minutes plus tard avec une entrée en matière fracassante : quel est le problème ? On s'explique. Et il me sort la solution parfaite de son chapeau : il va me faire un certificat de cession, complet, avec le numéro de série de la machine, à mon nom et adresse. Je pourrai même vérifier après d'Apple le numéro de série en question. La vente serait juste reportée de quelques jours.

Seulement voilà : Apple n'a pas de base de données des machines volées. Ils le disent ici (en anglais). D'après une autre source (merci Ludovic), Apple tiendrait quand même une liste, que je suppose à usage interne, et bloquerait les machines lors du passage en SAV. Pour autant qu'ils soient prévenus, évidemment. Il y a bien une liste de références chez powerbook-fr, , mais elle ne contenait que deux 15' à 1,67 GHz quand je l'ai regardée samedi soir. Et puis, que vaut un certificat de cession sans la facture initiale ?

Pour la facture justement, c'était plus difficile. Car, m'a expliqué Raoul, la boutique dont je vous ai parlé au début rachetait ces machines en les payant cash. Et elle les revend cash, sans facture. À ce moment là, j'étais en voiture, à la place du passager. Heureusement que cette voiture avait un toit ouvrant ouvert, parce que sinon, j'aurais une de ces bosses ! Vous savez comment ça s'appelle, dans la maison poulaga, ce type d'opération ? Du recel. Comme on était entre gens bien élevés, j'ai expliqué poliment mon doute. Que Raoul a très gentiment compris. Il était prêt à tout pour me rassurer. Mais ne pouvait pas me fournir la facture d'origine, car il ne l'avait pas. 

Bien sûr, j'aurai pu acheter quand même. 20% de remise, c'est un bon chiffre. Mais si j'y ajoute le coût du SAV manquant, la non-éligibilité aux éventuels programmes de changement de composants (qui a parlé de batterie ?), le problème du passage de frontière et le malaise d'avoir une machine douteuse, ça n'est plus intéressant du tout. Sans compter qu'en cas de vol, mon assurance m'aurait envoyé sur les roses. J'ai poussé le vice jusqu'à le leur demander… Eux, j'ai confiance. Car je me suis déjà fait voler un portable qu'ils m'ont remboursé sans difficultés (merci et bravo, la MAIF). Vous savez quoi ? Ils ont bien rigolé : le certificat de cession, ce n'est que pour les voitures ! 

Moralités

De cette histoire, je retiens qu'il faut se méfier :

  • quand le portable vient tout seul jusqu'à votre porte,
  • quand c'est le copain du copain d'un copain qui finalise la transaction,
  • quand le prix attractif n'a pas de justification sérieuse,
  • quand les obstacles disparaissent aussi vite qu'on les entrevoit,
  • quand la facture d'origine est partie se promener à la campagne.

Pour le reste, vous êtes des grands garçons (et filles). Assumez vos responsabilités. Mais n'oubliez pas que si vous traitez avec des voleurs, la première victime, ce sera vous. Parce qu'une machine volée se négocie entre 40 et 50% du prix du neuf. Alors à 80%, c'est une double arnaque. Bonjour les pigeons !

Est-ce que Prince est un escroc ? Je l'ai évidemment alerté, il m'a répondu : effectivement tu as raison et je suis très naïf car je n'avais pas vu le problème sous cet angle ! Moi je l'aime bien et je le crois très embêté. Vous, soyez polis car il nous lira peut-être.
Est-ce que Raoul (ce n'est pas son vrai nom) est un receleur ? Ou essaye-t-il de faire de la marge sur du matériel en n'étant pas trop regardant ? Ou est-il un simple transporteur aveugle rémunéré en matériel à bas prix ? Votre hypothèse vaudra toutes les miennes.

Sur cuk, on essaye d'éviter ce genre d'histoire. Les annonces sont acceptées dès lors qu'elle sont, plus ou moins, en rapport avec l'informatique ou la photo numérique. Et qu'il n'y ait pas de suspicion à priori sur l'origine du matériel. Difficile d'en faire plus, à moins d'y adjoindre un service de baby-sitting du genre "on vous tient aussi la main pour traverser la rue". C'est à vous de demander la facture d'origine. Et de rester vigilant.

Et puis, qui sait ? Peut-être suis-je trop soupçonneux… Au fait, personne n'aurait un PowerBook neuf dernier modèle à -20% à me proposer ?

27 commentaires
1)
Fuzzi
, le 27.07.2005 à 00:38
[modifier]

Eh bien quel histoire !! En tout cas tu a bien fait de ne pas acheter !

Moi j’ai un iBook 14″ du modèle précédent à te vendre di tu veux… lol

J’envisage de prendre une autre machine… Oh et puis non, je vais me contenter de m’acheter un clé bluetooth ! 9a sera pas tout à fait pareil mais ça m’aidera à attendre jusqu’à la maj des PowerBook !

Everything is blue in this world. All fuzzy.

2)
ogoldberg
, le 27.07.2005 à 00:47
[modifier]

C’est clair qu’à ce prix-là, sans facture, c’est plus que louche.
Ce serait à 35-40% du prix, ce ne serait toujours du matos louche, mais au moins l’acheteur ne serait pas trop volé. Malgré l’abscence de SAV et les difficultés d’assurance…

Sur ce, bonne nuit!

3)
Inconnu
, le 27.07.2005 à 01:06
[modifier]

voila une aventure intéressante, qui montre, s’il était besoin de le rappeler, qu’il faut être prudent. Mais ni naif ni parano. Et que nombre de gens achétent des objets de provenance « douteuse » sans se poser de question et surtout sans penser aux risques éventuels qui découlent de leurs actes.

Olivier, j’ai un PowerBook G5 à vendre, si tu veux. Pas cher, bien sur :) Mais avec une facture

4)
boboMac
, le 27.07.2005 à 02:03
[modifier]

J’ai aussi eu une histoire dans le genre, aussi avec des PowerBook 17″. Un gars de Zurich en avait 2 ou 3. Il ne voulait pas les montrer, ni donner les numéros de série. Par contre, si je payais sur un compte de consigne, il était d’accord de les envoyer, je pouvais regarder et si ce n’était pas OK les retourner et les sous seraient revenus sur mon compte.

Le compte de consigne se trouve être une boîte aux USA avec un site qui n’inspirait pas confiance. Et malgré le fait que le monsieur aie donné une adresse à Zurich, impossible de s’arranger pour se voir par là-bas.

Bref louche, donc « non merci ».

À propos du SAV: les portables ont un SAV mondial. On peut achter son Power/iBook en Chine ou aux USA ou ailleurs et le faire réparer en Suisse, France ou ailleurs. Et réciproquement, voir inversément!
Il y a juste des pièces spécifiques qui pourraient ne pas être disponibles à l’autre bout du monde. Par exemple les PowerBook 17″ US ont des cartes Airport différentes des européennes. Si elle tombe panne, il faudra soit payer le prix plein pour l’échange en Europe, soit faire effectuer le remplacement aux USA.

Toujours concernant le SAV, chaque réparateur certifié Apple peut consulter en ligne dans quel pays l’appareil a été acheté et s’il est sous garantie. Dans la première année de garantie, il est possible d’étendre cette garantie de 2 ans supplémentaires!

Ça peut aider dans des cas douteux ;-)

5)
ikalimero
, le 27.07.2005 à 07:52
[modifier]

il arrive de trouver de super promo chez les revendeur officiels tout simplement.
Pour mon PB 15″ 1,33 combo 256 Mo AE BT (ancienne génération), je l’ai acheter 1194 € chez CLG (c’etait juste au moment du passage à Tiger).
La machine vient d’Italie mais dispose d’un clavier azerty :-)

6)
Fabien
, le 27.07.2005 à 08:23
[modifier]

Euh… accessoirement, tu aurais fais comment avec un clavier Suisse Romand ??

7)
felix-fi
, le 27.07.2005 à 08:59
[modifier]

Louche… mais parfois OK…

J’ai eu une histoire similaire aux USA il y a deux ans. Un type vendait sur Craiglist un PB 15 neuf… dans l’emballage… avec 20% de reduc… Je le contacte et decouvre qu’il ne peut me donner ni la facture, ni ne justifier de l’achat (lieu et raison de la revente). Je continue a l’interroger sur l’endroit ou a ete achetee la machine (Fry’s, AppleStore, etc…) et au bout d’un moment, le mot bookStore lui echappe… Et la Bingo, Stanford Bookstore vend des machines (pgrm etudiant). J’y cours, et decouvre une offre a tomber par terre… en plus de la reduc etudiant il y avait un rebate de 700$ (il fallait quand meme prendre Apple Care). Je cours chercher ma douce qui avait une carte d’etudiant a Stanford et j’achete la machine sur le champ. A l’epoque, je l’ai paye tout compris TTC l’equivalent de 1800 Euros… la meme machine, meme config etait a 3600 euros sur l’AppleStore francais.

J’ai ainsi fait l’affaire de ma vie (2 mois plus tard, l’offre etait tjrs la, j’ai rachete la meme a ma douce)… 2 pour le prix d’1… c’est la que j’aime Apple.

PS: c’est la machine sur laquelle je tape ce message.
PPS: cet etudiant voulait se faire 400$ facile… pas de quoi finir en taule… je ne doute pas qu’il y soit arrive avec quelqu’un d’autre.

8)
Olivier Pellerin
, le 27.07.2005 à 10:01
[modifier]

Euh… accessoirement, tu aurais fais comment avec un clavier Suisse Romand ??

Clavier français, mon ami…

Olivier, j’ai un PowerBook G5 à vendre, si tu veux. Pas cher, bien sur :)

Tu as déjà un courriel de demande de précisions !

Louche… mais parfois OK…

Tout le problème est là. Le vendeur m’aurait dit que la machine venait du programme Poséidon et que l’étudiant qui l’avait acheté voulait se faire un peu de fric, j’aurai pu y croire, les prix se tenaient. Mais non, même pas…

9)
Nekura
, le 27.07.2005 à 10:42
[modifier]

J’ai été cambriolé il y a quelques années, et on m’a volé un Titanium (La MAIF, toujours elle, m’a remboursé sans difficultés).

J’ai contacté AppleCare, où j’avais déjà enregistré le Titanium auparavant. On m’a expliqué qu’il n’y avait pas, en effet, de liste de matériel volé. Mais on a toutefois inscrit dans le dossier de ma machine qu’elle avait été déclarée volée. Si jamais elle repasse quelque part entre les mains de l’AppleCare, on me préviendra (j’attends toujours des nouvelles :D )

10)
Fabien
, le 27.07.2005 à 11:28
[modifier]

(quote=Fabien )Euh… accessoirement, tu aurais fais comment avec un clavier Suisse Romand ??(/quote)
Clavier français, mon ami…

c’est encore plus louche !!!

Un Mac vendu en Suisse avec un claiveir Français ?!?!???!??

11)
Olivier Pellerin
, le 27.07.2005 à 11:48
[modifier]

c’est encore plus louche !!!

Tu veux vraiment du louche ? Une autre proposition de PowerBook 15′ au même prix trouvée récemment. Pas de facture, car, je cite le vendeur :
« Il n’y a pas de facture quand on achete sur l’AppleStore. Renseignez-vous! »

12)
Inconnu
, le 27.07.2005 à 12:46
[modifier]

Pour ma part, j’ai rééxpédié mon 17 pouces qui était en location sur deux ans. Un de mes amis l’a acquis directement auprès de Apple FS et c’est moi qui lui ai expédié la boîte !
Pour ma part, je préfère acquérir du matériel neuf ou passer par une relation « pro » que je connais réellement…

MacDigit

13)
nicos
, le 27.07.2005 à 13:43
[modifier]

clavier suisse romand? aucun probleme car beaucoup plus pratique que le clavier francais.

SAV? avec les powerbook et tout autre portable, la garantie est internationale (j’ai moi aussi profité des taux de TVA et de change avantageux de certaines countrées lointaines pour mon alubook…) et donc pas de probleme en cas de probleme ;)

14)
Inconnu
, le 27.07.2005 à 17:52
[modifier]

Olivier, sur l’histoire de la facture, je lui donne pas forcément tort. Apple avait oublié d’expédier la facture de l’iBook de ma fiancé en novembre 2004. Il a fallu la réclamer pour l’obtenir. Et nous n’avons eu qu’un duplicata, pas l’original.

15)
Divoli
, le 27.07.2005 à 20:04
[modifier]

Effectivement, il faut faire attention quand on achète du matériel d’occasion; demander la facture (éventuellement une pièce d’identité).

Ce qui me dérange dans votre article, c’est votre notion que vous avez l’air d’avoir avec les douanes;
-d’un coté vous vous plaignez que l’on ait essayé de vous arnaquer.
-d’un autre coté vous étiez prêt à faire la même chose avec les douanes.
Circonstance aggravante, vous avez l’air de vous accorder « un quota de fraude » (« je ne l’ai fait qu’une seule fois »).

Alors Olivier, êtes-vous le « Florent Pagny » de l’achat
informatique?
Je ne veux pas vous faire la morale (et je m’en fiche), et j’apprécie vos articles. Mais celui-ci me semble manquer de cohérence.

Mais peut-être ai-je mal compris…

Divoli

16)
macman
, le 27.07.2005 à 20:06
[modifier]

Petite remarque concernant le SAV.

Bien que les machine de bureau vendue par Apple soient assignée à leur pays d’achat, il est bon de savoir que les portables, eux, sont garantis au niveau mondial.
N’importe que réparateur agrée Apple peux (doit ;-) ) réparer un portable d’ou qu’il vienne.

Pratique pour les nomade en panne au fin fond de Perpet-les-oies.

:)

A+
Macman

17)
Divoli
, le 27.07.2005 à 22:00
[modifier]

Au fait Olivier, comment auriez-vous même fait pour revendre quelques années plus tard un ordinateur qui n’a pas été dédouané?
Vous vous auriez mis (même s’il y a d’énormes nuances à apporter) dans une situation assez proche que celle des personnes que vous condamnez.

Divoli

18)
ogoldberg
, le 27.07.2005 à 22:24
[modifier]

@Divoli
Il me semble qu’on est souvent moins regardant lors de l’achat d’un ordinateur d’occasion vieux de 4 ou 5 ans que d’un modèle neuf.
Genre, en novembre, j’ai revendu mon MDD 867. L’acheteur ne m’a même pas demandé si j’avais la facture d’achat.
Et le prix était celui du marché du moment, pas spécialement bradé.

PS: oui, j’avais la facture d’origine.
PS2: je me demande quand même quel proportion des gens accepterait un achat de machine neuve, sans facture, à -50%…

19)
Divoli
, le 27.07.2005 à 22:38
[modifier]

A Ogolberg

Je comprends, mais cela ne change à mon avis rien au problème s’il s’agit de matériel volé.

Concernant les douanes (et sauf erreur de ma part), elles
fixent le montant de la taxe d’après le prix à l’achat sur facture (sans tenir compte de l’obsolescence de l’ordi; il n’y a pas à ma connaissance de notion de décote).

A vérifier…

Divoli

20)
Olivier Pellerin
, le 28.07.2005 à 00:13
[modifier]

Belle attaque, Divoli ! :-)
Mais, effectivement, il y a des grosses nuances.

Je ne plains pas qu’on ait essayé de me vendre du matériel probablement volé, je me plains qu’on ait essayé de me vendre du matériel probablement volé sans me le dire.

Sur la deuxième partie de votre réaction, il y a une énorme différence entre acheter du matériel volé et ne pas déclarer à la douane… La victime n’est pas comparable, le montant du préjudice non plus. Oui, sur le plan éthique, c’est condamnable, mais non, ce n’est pas comparable pour le reste.

Ma remarque finale, celle qui vous a fait tiquer dans l’article, sur la « cote » du matériel volé visait à montrer qu’acheter à des voleurs, c’est donner le fer pour se faire battre. Quelques exemples :
– certains SAV enregistrent les produits volés dans une base de données (il semble qu’Apple le fasse) et c’est ennuyeux quand on veut faire réparer…
– un voleur bricoleur n’hésitera pas à cannibaliser son « produit » pour vendre un emballage partiellement vidé et les pièces séparées (oui, c’est plus facile sur une machine de bureau)…
À mon (humble) avis, acheter du matériel volé n’est pas souvent une bonne affaire. C’est ce point (hors toute question éthique) que je voulais mettre en avant.

Enfin, la question de la revente du PowerBook. Je l’aurai sans doute revendu à l’intérieur de l’UE, donc la question des douanes ne se serait pas posée. Par ailleurs, avec l’arrivée des MacTel, les PowerBook subiront une sacrée décote, et le montant de la fraude à la TVA (sur la valeur de vente) aurait été des plus faibles. J’en suis sûr, j’ai déjà acheté (dans les règles) du matériel d’occasion sur eBay US et ai payé mes taxes sur la valeur de mon achat eBay, pas sur le prix du neuf.

En revanche, on paye aussi les taxes sur les frais d’expédition… Et là, j’avoue, je n’ai pas compris la logique !

21)
ogoldberg
, le 28.07.2005 à 00:26
[modifier]

@ Divoli

Ca change quand même un peu. N’importe qui de normalement constitué gardera ses factures au moins pendant la durée de garantie. Après, si le matériel n’est pas amortissable fiscalement – ou plus tardivement en cas d’amortissement- , il n’est pas rare qu’on jette les factures, qui à la longue s’accumulent. (ce qui ne vaut bien sûr pas pour les sociétés, astreintes je crois à une conservation bien plus longue des documents)

Il n’est donc pas à priori surprenant de trouver un matos vieux de 2 ans et plus sur le marché de l’occasion, sans facture, et sans pour autant qu’il soit volé!

Et donc il peut être difficile de différencier un powerbook de 2003 volé d’un autre identique dont la facture a été jetée. Et l’abscence de vraie base de donnée aisément accessible des machines volées ne va clairement pas faciliter la donne.

22)
Divoli
, le 28.07.2005 à 01:33
[modifier]

Cher Olivier,

Je ne cherche pas à vous attaquer, mais simplement à être critique par rapport à votre article par ailleurs très bien écrit.

Effectivement, revendre du matériel volé ou ne pas déclarer en douane, ce n’est pas la même chose.

Celui qui vend sciemment du matériel volé lèse le propriétaire légitime, tout comme il lèse le futur acheteur. Il risque une condamnation pénale.
Mais celui qui lèse les douanes, lèse l’Etat et la collectivité; c’est-à-dire tout le monde.Et il risque tout autant une condamnation pénale.

Qu’auriez-vous risqué si vous vous etiez fait attrapé
à la douane:
-au mieux; payer le montant de la taxe plus une amende salé (je crois équivalent au montant de cette taxe).
-au pire une convocation devant le tribunal, avec une condamnation à la clef.
Alors, contrairement à ce que vous dites, ce n’est pas qu’éthiquement condamnable, ça l’est également pénalement.

Pour ce qui est de la décote, nous nous sommes mal compris.
Admettons que vous allez vivre aux USA. Vous achetez un powerbook neuf (disons 3000 dollars).
Dans 2 ans vous revenez en Europe, avec votre portable.
La douane fixera le montant à payer en se basant sur les 3000 dollars (et pas sur une décote). Mais c’est à vérifier.

Ne croyez pas que je défende les douanes; le montant de ces taxes sont souvent exhorbitants. Mais c’est ainsi.

De plus, vous mélangez une vente de matériel effectuée entre une société commerciale et un particulier, et une
vente effectuée de particulier à particulier.
La société commerciale vous fournira une facture reconnue et en bonne et due forme (avec le tarif que vous avez payée pour ce matériel d’occasion).
Pour ce qui est du particulier, je ne sais pas s’il pourra faire autrement que de vous fournir la facture d’origine.

Maintenant je vous rejoint totalement sur le fond de votre article; il faut être vigilant sur la provenance du matériel d’occasion, et demander des garanties (tout au moins une facture).

Amicalement.

Divoli

23)
Divoli
, le 28.07.2005 à 01:50
[modifier]

Excusez-moi pour mes fautes d’orthographe. Je ne me relis
pas, et c’est ensuite que je m’aperçois des dégats!

Divoli

24)
rhododindon
, le 28.07.2005 à 06:21
[modifier]

Pardon, mais la facture n’apporte aucune indication sur le fait de savoir si la machine a été volée ou non.

Si je cambriole une villa, je peux très bien voler un PowerBook et sa facture avec.

Ok la présence de la facture réduit le risque, mais ce n’est pas une preuve, à moins peut-être d’appeler le premier propriétaire.

Sinon sur le fond ça me dérange aussi que frauder la douane soit considéré comme acceptable. Sans parler des sanctions encourues, le pognon finance l’état, qui en a bien besoin. De plus, cela pénalise les revendeurs français qui eux sont honnêtes et paient la TVA.

25)
rmacx
, le 28.07.2005 à 23:58
[modifier]

Bonjour,

Si ça existe, je viens de mettre en ligne sur http://www.annonces-mac.net des Powerbooks, Ibooks, Imacs G5 à -20% vendus avec facture et garantie un an Apple, ce sont des matériels déballés

Merci
Ferdinand Aroulnadane

26)
SamOripile
, le 01.08.2005 à 13:42
[modifier]

« … Au fait, personne n’aurait un PowerBook neuf dernier modèle à -20% à me proposer ? »

Bonjour,

autres solutions
– Traquer le refurbished de chez Apple.
– Sympathiser avec un cadre de chez apple, et bénéficier d’une remise VIP à -25%….

Sam