Profitez des offres Memoirevive.ch!
Résultats financiers d’Apple, troisième trimestre 2005

Introduction

Et voilà, comme tous les 3 mois, j'interviens pour vous parler des finances d'Apple et de sa stratégie... mais cette fois, ce sera différent parce qu'Apple a changé sa méthode de présentation des résultats. Ils donnent encore moins de détails et par conséquent, c'est encore moins facile de se faire une idée de certains choix ou évolutions.

Mais c'est pas grave, on va quand même pouvoir arriver à quelques conclusions (pas toujours agréables).

Comme vous le savez, la société a annoncé les résultats financiers de son troisième trimestre 2005 le 13 juillet dernier. Pour rappel, ce trimestre s'étend du 1er avril au 25 juin 2005.

Comme toujours, c'est M. Peter Oppenheimer, Chief Financial Officer (CFO), qui, avec l'aide de M. Timothy D. Cook (vice-président des ventes mondiales et des opérations), a présenté ces chiffres via une conférence émise en QuickTime.

Pour ceux qui souhaitent avoir un historique ou une vue d'ensemble, je les invite à lire les précédentes humeurs que j'avais écrites sur les résultats financiers d'Apple ici (Q1 2004), ici (Q2 2004), ici (Q3 2004), ici (Q4 2004), ici (Q1 2005) et ici (Q2 2005).

L'humeur est subdivisée de la façon suivante :

  • Présentation objective des résultats.
  • Analyses subjectives des résultats par secteur d'activité.
  • Et puis vous n'y couperez pas, je vais également essayer d'imaginer quels seront les prochains mouvements stratégiques de notre marque préférée.

Les résultats

Ça commence à devenir une habitude et on ne va pas s'en plaindre. Ce trimestre a encore une fois été couronné de succès pour la marque à la pomme. Comme vous l'avez tous vu ou lu, Apple confirme ses bons résultats du début d'année!

Pour résumer, Apple a généré un chiffre d'affaires de 3.52 milliards de dollars (+75% comparé à la même période 2004) et un bénéfice de 320 millions de dollars (+725% comparé à la même période 2004)! C'est tout simplement le meilleur résultat financier sur un trimestre de toute l'histoire d'Apple (encore meilleur que la période de Noël)! Dans le but d'avoir une référence, il est important de confronter ces résultats avec le passé, soit jusqu'en 2000 (année extraordinaire pour Apple et l'ensemble de l'industrie informatique) :

Comparaison des troisièmes trimestres sur 6 ans

Dans le cadre des résultats en général, j'aimerais aussi relever que les ventes des machines ont été bonnes comparées à la même période l'année dernière (1.18 million de machines contre 876 mille machines l'année dernière, soit +34%). Pour la seconde fois consécutive, les ventes de machines sont équivalentes au troisième trimestre 2000 (1.016 millions).

Bien qu'il ait fallu 6 ans pour renouveler cette performance sur un trimestre, cet excellent résultat cache une anomalie que personne n'a relevée et que je développerai tout à l'heure avec la section dédiée à l'iPod.

Enfin, c'est le 10ème trimestre consécutif qu'Apple réalise avec un bénéfice et surtout, avec une marge brute stabilisée à 29.7% (sur ce trimestre, Apple réalise une marge nette de 9%)!!! Impressionnant quand on sait que l'iPod dépasse à peine les 20%... Ce qui me laisse penser que la marge sur les machines doit tourner autour de 35% (Dell est, à titre de comparaison, autour des 19.4% sur 2005). Encore une fois, je salue tous les revendeurs qui touchent sur certains produits Apple 2% de marge.

Analyse des résultats

Voilà, comme je vous l'avais annoncé la dernière fois, Apple ne présente plus ses ventes par modèle. Il n'est plus possible, avec les derniers résultats publiés, de savoir combien d'iMac ou d'iBook ont été vendus.

C'est nul et pour ceux qui me diront que c'est normal qu'Apple protège ces informations, je leur répondrai tout simplement : est-ce qu'Apple protège des données sensibles ou est-ce qu'elle n'essaie pas de "noyer" le poisson dans le but que les gens ne comprennent pas ce qu'il est en train de se passer?

Plus que jamais, Apple ne communique plus sur ses ordinateurs. Quand est-ce que vous avez vu pour la dernière fois une publicité pour un Mac? Et si vous deviez comparer cela à des pubs pour iPod ou l'iTunes Music Store? N'y aurait-il pas comme une grosse différence surtout à la télévision? Personnellement, je trouve que oui et pour moi, ça ne veut dire qu'une seule chose, tous les efforts de la marque sont canalisés sur une autre stratégie que la fabrication et la vente d'ordinateurs.

Bien sûr, j'entends déjà des gens me dirent que cette nouvelle stratégie d'Apple va permettre d'augmenter les ventes de machines grâce à l'effet du "halo"... Mais alors, pourquoi ne les voit-on jamais, à côté d'un iPod par exemple, un Mac dans une pub? C'est bien parce que la marque veut faire passer un message et un seul : peu importe l'ordinateur que vous utilisez, l'iPod fonctionne n'importe où! J'irai même plus loin, implicitement Apple dit à ses futurs clients : achetez un iPod, quel que soit votre ordinateur.

Mais où est le Mac dans une communication pareille? Pour attirer de nouveaux clients, il faudrait déjà qu'ils sachent qu'Apple vend autre chose que des iPod et ça, pour le moment, je peux vous assurer que beaucoup de gens l'ignorent pour la simple et bonne raison qu'Apple ne communique rien sur le sujet.

En dehors de la publicité qui coûte "très cher", Apple aurait un moyen très simple de communiquer qu'elle vend sur les Macs. Pourquoi ne pas inclure une petite documentation avec de belles photos et/ou un chouette argumentaire dans le cadre de l'utilisation d'un Mac et d'un iPod? Après avoir acheté 3 iPod, je sais de quoi je parle. Rien dans le CD ou dans la documentation papier ne permet de savoir qu'Apple fait autre chose. N'y a-t-il pas dans ces simples faits un indice troublant que la marque a relégué au second plan les ordinateurs? Et qu'on ne me dise pas que c'est un effet de mode, la marque est en train de changer son fusil d'épaule et pour ceux qui ne le voient pas, il est temps d'ouvrir les oreilles et les yeux.

Mais revenons aux ventes de machines, puisque la marque a tout de même dit quelque chose à ce sujet. Ci-dessous, j'ai réalisé une nouvelle illustration des ventes réalisées par Apple par segment. En effet, la marque donne le résultat des ventes par "machines de bureau" et par "machines portables" :

Le même trimestre analysé sur 6 ans (ouais, je sais, ces couleurs sont magnifiques)

J'en vois déjà au fond qui jubilent parce que mes affirmations semblent contradictoires avec ce graphique. Les ventes de machines augmentent et d'une façon significative (+34%). Ce constat est juste sur ce trimestre comparé aux autres.

Il y a néanmoins une comparaison plus intéressante à faire sur ces dernières années :

Les ventes avoisinent à peine celles réalisées en 2000

OK, ce graphique est un peu lourd, mais il permet de visualiser quelque chose de précis : les ventes, même si elles sont bonnes, ne sont pas aussi fantastiques que ça. Depuis 5 ans, on ne fait que rattraper les ventes de l'année 2000... Ce n'est pas franchement ce qu'on peut appeler une reprise fabuleuse.

Il va de soi que les revenus générés par la vente de machines doivent être comparés au reste de la production d'Apple, soit les périphériques (iPod notamment) et les logiciels. Ci-dessous, une illustration faisant la distinction pour les 5 derniers trimestres entre le segment machines de bureaux (iMac, eMac, Mac mini et Power Mac), portables (iBook et PowerBook), iPod, périphériques (Airport, Cinema HD Display, etc.), logiciels (Mac OS X, iLife, iWork, etc.) et l'iTunes Music Store :

Revenus par segment en millions de dollars

Comme on peut le voir, les revenus provenant des machines sont pratiquement les mêmes entre 2000 (1.545 milliards de dollars) et 2005 (1.565 milliards de dollars). Ce qui a changé d'une façon très importante, c'est les autres secteurs comme les périphériques et les logiciels. Rien que dans ce dernier secteur, c'est plus de 100 millions de dollars qui ont été générés grâce à Tiger (Mac OS X 10.4). Mais c'est surtout grâce à 2 nouveaux segments qu'Apple arrive à générer des revenus extraordinaires depuis 2 ans, l'iPod et l'iTunes Music Store.

Enfin, avec 241 millions de dollars, l'iTunes Music Store est maintenant rentable et on approche des 500 millions de morceaux vendus. C'est un joli score qui place largement Apple comme numéro 1 dans ce secteur. Ah oui, j'allais oublier Steve, merci d'avoir rendu disponible l'iTMS en Suisse!

Le mythe de l'iPod

Dans cette section, j'aimerais disséquer un peu le phénomène "iPod", ce qu'il apporte à la marque et surtout, ce qu'il ne fait pas pour la marque!

Tout d'abord, je fais amende honorable en disant que je ne pensais sincèrement pas qu'Apple réussirait à dépasser les 6 millions d'exemplaires... Toutefois, à l'époque, l'iPod le moins cher était facturé 300 dollars... alors qu'aujourd'hui, la marque propose son iPod shuffle dès 99 dollars ou 109 euros.

Ci-dessous, une représentation graphique de la progression des ventes (en milliers) et des revenus (en millions de dollars) depuis le lancement de l'iPod, trimestre après trimestre:

Résumé des ventes d'iPod depuis son lancement

La première chose que l'on peut remarquer, c'est que les ventes ont légèrement ralenti depuis deux trimestres. Depuis le lancement, c'est tout de même plus de 21 millions d'iPod qui ont trouvé preneur en 2 ans et demi. C'est pas mal mais on est encore loin des 340 millions de Walkman vendus par Sony en 20 ans ou des 674 millions de téléphones portables vendus en 2004...

Pourquoi est-ce que je parle de téléphones portables? Quel est le rapport me direz-vous? J'y viens...

En fait, l'avenir de l'iPod me paraît incertain en tant que tel. Je ne sais pas pour vous, mais moi, j'en ai un peu marre de me balader avec mon mobile, mon Palm et mon iPod sans parler de l'ordinateur portable. À mes yeux et à court terme, il y a deux appareils électroniques que devraient fusionner: le mobile et l'iPod.

Motorola a déjà confirmé à plusieurs reprises qu'elle était en négociation avec Apple dans le but d'intégrer AAC ou FairPlay à ses téléphones. De plus, des fonctionnalités supportant des téléphones portables ont déjà été intégrées à iTunes.

Pour moi, l'alliance avec d'autres acteurs majeurs du marché c'est se garantir des appuis et des partenaires pour réussir. Le syndrome du "on veut tout faire tout seul de A à Z" serait suicidaire dans un marché aussi changeant et compétitif que celui-ci!

Il est à noter que les ventes sont en hausse de pratiquement 15% comparées au précédent trimestre alors que les revenus sont en hausse de 8% seulement... Cette "anomalie" est simple à expliquer. Apple ne vend plus autant de modèles "haut de gamme". Pour preuve, ce dernier graphique montrant le prix moyen de l'iPod face au volume des ventes:


Comparaison depuis le lancement des iPod

Le prix moyen de l'iPod vendu est aujourd'hui de 170 dollars contre 191 pour le trimestre précédent et 264 pour le premier trimestre 2005. Bien sûr, Apple va mettre à jour ses iPod en fonction des nouvelles capacités de stockages qui seront disponibles sur le marché mais je reste persuadé que le salut se trouve dans de nouveaux modèles avec de nouvelles fonctionnalités comme le téléphone mobile.

Enfin, pour clore ce chapitre destiné à l'iPod et reprendre mes arguments au début de l'humeur, est-ce que les iPod aident réellement à vendre plus de Mac, à faire "switcher" des utilisateurs de PC?

Vous commencez à me connaître et j'aime répondre à avec des arguments un peu plus sérieux que "je pense que" ou "il me semble que".

Pour répondre à cette question, je me base sur un fait simple: les ventes de Mac.

Alors qu'en 30 mois Apple a vendu plus de 21 millions d'iPod, les ventes de Mac ne décollent pas. Bien sûr, vous allez me pointer le fait qu'Apple vend plus de machines que l'an dernier... toutefois, c'est avoir une vision trop restreinte de l'historique des ventes.

Au vu des données fournies pour ce troisième trimestre, les ventes pour le moment sont aussi bonnes qu'en 2000... et encore, à ce stade, Apple avait déjà vendu 3.436 millions de machines alors que cette année, nous en sommes à 3.298 millions de machines.

Alors j'aimerais qu'on me dise un truc: comment est-ce possible que cette année l'iPod ait déjà été vendu à 16 millions d'exemplaires (2/3 des ventes totales!) et que les ventes de Mac ne soient même pas aussi bonnes qu'en 2000?

Ceux qui pointeront le fait que les ventes sont meilleures que ces dernières années, je ne le contredirai pas puisque c'est vrai! Tout ce que je dis, c'est que les ventes de ces dernières années étaient mauvaises et que l'aura de l'iPod ne fait qu'aider à rétablir la barre! Mais est-ce que cette aura permettra de doubler les ventes de Mac?

Fondamentalement, quand je vois la publicité qui est faite pour les Mac (je ne parle pas de l'iPod, on ne voit que lui), je suis même étonné de ce "bon" résultat.

Conclusions

Vous avez remarqué? Je ne parle presque pas du Mac. En fait, je fais comme Apple, je parle de musique, d'iPod, de softs mais presque rien sur le Mac!

À dire vrai, je ne suis pas très enchanté par ce constat, mais je ne fais que refléter ici ce que la marque dit. Musique et bientôt vidéo, voilà le cheval de bataille d'Apple.

Bien sûr, suite à l'annonce du passage d'IBM/Freescale à Intel, tout le monde s'attendait à une baisse des ventes machine, mais au vu des résultats, il n'en fut rien. Toutefois, de l'aveu même de M. Timothy D. Cook, il est trop tôt pour dire si cette annonce aura un impact à moyen terme car l'annonce est arrivée le 6 juin et le trimestre a été clôturé le 25 juin. C'est difficile de tirer des conclusions sur 3 semaines de ventes.

Pour mieux comprendre l'impact de cette annonce, il faudra attendre les résultats du quatrième et dernier trimestre d'Apple (mi-octobre).

Normalement, la marque va encore sortir de nouvelles machines avant la migration sur Intel... Est-ce que les futurs acheteurs retarderont leur achat? Est-ce qu'ils feront une pause en attendant de voir si un "Power I Mac" vaut la peine?

Seul l'avenir nous le dira.

Enfin, voici la dernière illustration qui, une fois encore, montre où se situent les revenus d'Apple:

Proportion des ventes depuis 2000

Pour le 3ème trimestre consécutif, les Mac représentent moins de 50% des revenus d'Apple (44.47% pour être précis).

Dans quelques mois, probablement janvier 2006, on verra apparaître les premiers Mac à processeur Intel. Peut être que ces nouvelles machines apporteront un nouveau souffle aux parts de marché d'Apple dans le monde.

L'avenir nous le dira.

T

PS: merci à Thomas, un futur contributeur, pour les corrections!!!

45 commentaires
1)
Bertrand59
, le 18.07.2005 à 00:26
[modifier]

Pfiouu !… quel article, derechef !!…
serais-je le premier à l’avoir lu jusqu’au bout ??
sur l’évolution 2000-2005 de ventes machines, il serait intéressant de voir si il en est de même (ou pas) chez des constructeurs PC (Dell étant hors course …:-)) parmi les 10 premiers par exemple.

2)
Saluki
, le 18.07.2005 à 00:28
[modifier]

Le bonheur est dans le pré ou dans l’iPod.
Apparemment pas dans l’explosion des ventes de Macs.
TTE:
d’abord merci !
Penses-tu que le score de vente de machines soit déjà impacté par l’annonce « Intel » et que les prospects soient devenus attentistes?

Edit:
Bertrand, tu as deux minutes d’avance…

3)
ocas
, le 18.07.2005 à 07:51
[modifier]

to the end…..ok

mais franchement, les mecs…vous ne bossez jamais?

Comment pouvoir pondre un pareil pavé qui reprend grosso modo tout ce qu’on peut lire sur la toile depuis des lustres (loin de moi l’idée que ton truc ne soit pas personnellement creusé!) pour dire que finalement le succès de l’iPod nous laisse les bras ballants?

Je n’ai pas de pod….mais un bi 2.7 avec 30″ tout neufs….malgré l’absence de pub.

Il est vrai que je n’ai plus 20 ans et que je bosse……

4)
fricotin
, le 18.07.2005 à 08:11
[modifier]

Merci TTE.

Comment pouvoir pondre un pareil pavé qui reprend grosso modo tout ce qu’on peut lire sur la toile depuis des lustres

Justement non, si TTE reprend l’annonce d’Apple, il fait en sorte d’apporter un éclairage différent. Ne pas le remarquer signifie grosso modo que tu lis en biais tout ce qu’on peut lire sur la toile.

Chouette, des tests

5)
jibu
, le 18.07.2005 à 08:15
[modifier]

merci tte.

Apple a peut-être de bonne raison de mettre le mac de côté pour un temps, ben oui, ils n’auront rien de terrible à vendre pendant plus d’un an. Autant profiter pour remplir les caisses avec l’ipod.
Ensuite une fois le matos dispo, Stève pourra lancer la contre-attaque envers micromou.

6)
nathalex
, le 18.07.2005 à 08:31
[modifier]

On doit pouvoir tout de même nuancer pas mal ton analyse :
- on peut certes dire que les ventes de machine ne sont pas extraordinaires puisqu’elles ne sont qu’au niveau de 2000. Mais on peut aussi dire que la baisse qui semblait continue depuis des mois est enrayée.
- et comme tu le dis toi-même : sans aucune pub.

Bref, sans l’iPod, les ventes seraient peut-être non seulement inférieures aux chiffres de 2000 mais peut-être aussi de 2003 !!!

Ceci dit, je partage assez ton point de vue sur l’absence de référence aux Mac dans les iPods….

7)
pilote.ka
, le 18.07.2005 à 08:32
[modifier]

Mise à part l’apparition des Macintel, je trouve que la panoplie des macs actuellement suffisante.
Ce qui m’iquiàite c’est la venue des macintel. S’il faut que je change des programmes achetés à prix d’or je n’aurais pas de Macs avant 1 an et 1/2 Minimum! En tous cas pas de nouveau programmes.
Ton analyse tte est très pointue, mais elle est inquiètante: je ne pense pas que les gens vont jeter tout de suite leur Mac pour s’acheter un macintel, d’autant plus qu’on ne sait pas ce qu’il vaudront par rapport au mac actuel.

8)
Anapi
, le 18.07.2005 à 08:55
[modifier]

Un grand merci Monsieur TTE.

Un point me turlupine dans ces résultats, c’est l’augmentation des machines de bureau (+64% par rapport au T3 de l’an dernier) par rapport aux portables (+8%).
Je m’étais habitué à voir les portables grignoter des parts de marchés trimestre après trimestre, et ce n’est plus le cas.

Je vois deux explications possibles :
- les machines de bureau progressent de manière exceptionnelle grâce au Mini et à l’iMac (on oublie les Powermacs, qui font peu de volume)
- la progression des portables est limitée par le manque de mise à jour des iBook, et la relative stagnation des Powerbook.

C’est peut-être un peu des deux, mais je comprends mal qu’un effet Mini spectaculaire soit visible ce trimestre et que rien n’ait été vu au trimestre dernier.

Un avis Monsieur TTE ?

9)
ocas
, le 18.07.2005 à 09:05
[modifier]

Anapi dixit: (on oublie les Powermacs, qui font peu de volume)

Je pense que tu te trompes…………

10)
stelio
, le 18.07.2005 à 09:59
[modifier]

Merci pour cet excellent article!

En ce qui concerne le manque de pub et de visibilité du mac, je me demandais si l’iPod n’était pas le produit d’appel pour attirer les personnes dans les Apple Stores (US)? Ceux-ci démontrent bien ce qu’Apple est, un vendeur d’ordinateur.

des avis?

11)
Inconnu
, le 18.07.2005 à 10:28
[modifier]

Super article.

D’accord sur un point: l’avenir est au téléphone portable- Ipod. Personnellement, je ne voulais m’acheter un IPod, mais quand je vois que le K750 peut aussi lire les mp3 et les aac, à quoi bon?

12)
ToTheEnd
, le 18.07.2005 à 10:36
[modifier]

Cool! Merci, moi qui avais peur que tout le monde soit parti en vacances!

Bertrand59: en effet, tous les constructeurs ont, après 2000, subit un ralentissement des ventes. Toutefois, personne n’a subit un ralentissement aussi important (-20 ou -30% entre 2000 et 2001 pour Apple). C’est d’ailleurs le problème quand tu as un volume « peu important » (Apple est tout de même le 8 ou 9ème constructeur de « PC » au monde), la moindre baisse de volume peut te faire passer dans le rouge assez vite.

Saluki: je réponds partiellement à ta question dans les conclusions. Dans le « conference call » qu’Apple a donné, il a été très clairement fait mention de ce point, y compris dans les questions/réponses. Officiellement, pour le moment Apple n’arrive pas à dire si cette annonce a eu ou non un impact sur les ventes pour la simple et bonne raison qu’ils n’ont que 3 semaines de données… Il faudra attendre les chiffres du quatrième trimestre pour pouvoir apporter une réponse précise à cette question… Mais bon, vu qu’ils ont aussi officiellement confirmé leurs objectifs de ventes et de dividendes pour le dernier trimestre, je pense qu’ils sont assez confiants. Ce qui tendrait à prouver qu’à par les « enragés » graves de la marque (un peu nous quoi), tout le monde s’en fout de cette migration… ce qui prouve aussi, une fois de plus, que le mythe du « hardware » n’est plus. Un ordi est un ordi pour l’acheteur lambda et que la machine soit équipée d’un Intel, IBM ou Renault, ils en ont rien à foutre (enfin, moi si Renault se met à faire des processeurs, je me lance dans l’humanitaire demain, salut jibu)!

ocas: ça sent le troll…

jibu: oui et non parce qu’Apple va encore mettre à jour sa gamme avec des processeurs IBM… Il faudra bien les vendre ceux-là aussi en attendant Intel et comme les machines représentent encore 44.47% des ventes… c’est pas rien!

nathalex: on est d’accord. Ma conclusion dans le fond c’est de dire que la marque pourrait faire mieux avec ses machines mais que sciemment, elle ne le fait pas parce que ce n’est plus un objectif stratégique pour elle… et c’est ça qui me désole parce que très franchement, la musique je m’en fous. J’en écoutais déjà avant et j’en écouterai encore, avec ou sans eux.

pilote.ka: et imagine que les nouvelles machines ne soient pas très performantes ou que les prix soient exactement les mêmes qu’aujourd’hui… beaucoup de déception je prédis dans la communauté Mac.

Anapi: bonne remarque que j’ai également constaté. Apple a, comme tous les constructeurs au cours de ces dernières années, vu ses ventes de portables exploser au détriment des modèles de bureau. Toutefois, les ventes de portables n’ont dépassé que par deux fois (deux trimestres en fait) les ventes de machines de bureau. Enfin, le très grand succès de l’iMac est pour beaucoup dans ton constat (voir trimestre précédent qui avait les détails). D’après moi, tes deux explications sont parfaitement justes!

ocas: d’après moi, c’est toi qui te trompe. Tous les statistiques des ces derniers trimestres le montre. Depuis 3 ans, le Power Mac est toujours moins vendu… et je ne vois pas pourquoi, pour les derniers 3 mois, il en serait autrement.

stelio: oui et non. Pourquoi est-ce que le client irait dans un store? Il faut savoir que plus de 50% des ventes d’Apple sont aujourd’hui réalisées au travers du net (le online store d’Apple). Par conséquent, plus de 50% de ces acheteurs ne vont pas en magasin et ne peuvent pas obtenir de conseils sur un Mac. Perso, je doute que pour l’achat d’un premier Mac, le client passe par le web. Il demandera très probablement un conseil dans une boutique et devra probablement se faire convaincre par un être humain, pas juste des photos ou un link sur une page web.

T (qui est content de ne pas être le seul au travail!)

13)
ocas
, le 18.07.2005 à 11:37
[modifier]

Compris TTE, je me tais, je ne « trolle » plus, je ne me trompe plus….
Allez, amusez-vous bien entre vous…

14)
jibu
, le 18.07.2005 à 13:03
[modifier]

Renault fait avec la logan comme Apple avec le mini.
Tu en bouffera du Renault :-)

15)
ToTheEnd
, le 18.07.2005 à 14:02
[modifier]

ocas: tranquille, on est lundi et c’est les vacances… tout le monde est le bienvenu ici. Si tu interviens pour contredire quelqu’un, il serait bon, pour la compréhension générale, que tu étayes un peu tes arguments. En effet, tu peux mettre 23 petits points ou même 45 après une phrase comme « Je pense que tu te trompes », ça ne fera pas de toi « le mec/fille qui a raison »… Tout au plus, tu ressembleras à un troll. Mais ce n’est jamais trop tard, on lit volontiers tes arguments!

jibu: plutôt acheter une Skoda qu’une Renault!

T

16)
JCP
, le 18.07.2005 à 14:04
[modifier]

Renault… c’est pas le truc qu’on te file quand tu achètes 2 Audi ?

JCP

17)
Saluki
, le 18.07.2005 à 14:26
[modifier]

jibu:
plutôt acheter une Skoda qu’une Renault!

JCP
Renault… c’est pas le truc qu’on te file quand tu achètes 2 Audi ?

Je vais vous mettre d’accord:

Mieux vaut une Bugatti que 2 Maybach ou que 4 Rolls
(de toute manière tu ne peux en conduire qu’une à la fois)


Du MacPortable à l’Alubook, en quinze ans je suis devenu plus sage.

18)
cfievet
, le 18.07.2005 à 14:32
[modifier]

Merci ToTheEnd pour cette analyse détaillée.
Ceci dit, comme souvent, il me semble qu’il y manque 2 ou 3 choses.

Vous n’évoquez quasiment pas Tiger. Comment peut-on soutenir que Apple délaisse le Mac alors qu’une bonne partie des efforts de l’entreprise ont été consacrés à OS X qui, de l’avis quasi général, est le meilleur OS du moment, plus d’un an avant la sortie de Longhorn ?

Par ailleurs, vous semblez regretter la mise en avant du iPod, au détriment des ventes de Mac. Mais il faudrait se poser la question autrement : sans iPod, où en seraient les ventes de Mac et, surtout, la santé financière d’Apple ? Certes, on pourrait arguer que sans iPod, la communication relative au Mac aurait été plus nourrie. Mais croyez-vous vraiment que le différentiel aurait été compensé uniquement par les ventes de Mac, au point d’enregistrer des progressions en pourcentage à 2 ou 3 chiffres ? Il est évident que non.

Au total, et comme je le soutenais pour ma part ici-même il y a plus d’un an, la stratégie d’Apple, en particulier avec iPod/iTMS est excellente et lui permet aujourd’hui d’afficher une santé financière et des résultats proprement insolents. C’est cela qui compte, y compris et surtout pour ceux qui veulent continuer à pouvoir acheter des Mac.

Cyril Fiévet

19)
lolfr
, le 18.07.2005 à 14:53
[modifier]

Très bonne analyse, comme toujours. Il est juste dommage de sacrifier aux sirènes des « gros » mots. En effet, commencer un texte en expliquant que l’année 2000 était extraordinaire. Et regretter ensuite que l’ordinaire (actuellement) ne fasse que l’atteindre me semble manquer de cohérence.

20)
JCP
, le 18.07.2005 à 15:25
[modifier]

Tsss! Tsss! Saluki!

Bugatti (=espèce de grosse VW) y en a pas diesel => ji garde la pijot mazout!

JCP

21)
ocas
, le 18.07.2005 à 15:47
[modifier]

Juste un mot TTE, merci pour ta tolérance. Les petits points ont un nom et je pense pas qu’il en ait autant, mais passons.

Mon « troll » voulait dire assez simplement que je (et suis pas seul) en ai un peu marre des analyses à répétition de la situation, de la stratégie, de l’avenir et …… (pardon pour les petits points, à remplacer par le terme qui te convient) d’Apple que je subis depuis presque 20 ans. Pendant ce temps j’achète régulièrement des Macs et sans être un admirateur béat d’iPapy ou de Sillicon valley, en général je ne peux que tirer mon chapeau à une boîte aussi stable, innovante et surprenante au même temps (allez, une petite analyse sur le nombre de constructeurs disparus cette dernière décade, ça te tente pas?).
Quant au nombre de PM, oui je maintiens! La dernière mouture, pourtant condamné par une multitude d’ »analystes », se vend étonnamment bien, rien que dans mon tout petit entourage une quinzaine de PM ultimes (high end) ont étés installés. Certes, je ne prétends pas à faire des statistiques, mais à un certain niveau professionnel le Mac semble rester encore incontournable.
Sans rancune, j’arrête….

22)
Saluki
, le 18.07.2005 à 16:21
[modifier]

Bugatti (=espèce de grosse VW)

Une Veyron 16.4 qui prend 400 km/h (validé en mai par le TÜV en attendant la gendarmerie…) c’est quand même un peu loin d’une Polette.


Du MacPortable à l’Alubook, en quinze ans je suis devenu plus sage.
Il en faudra moins pour mettre Intel dedans.

23)
ToTheEnd
, le 18.07.2005 à 19:47
[modifier]

cfievet: décidément, on ne se tutoiera donc jamais? Comment ça je ne parle pas d’OS X? J’en parle en disant qu’Apple a fait un carton avec cette édition même si, j’en suis certain, tu trouveras pas mal de gens qui disent que la mise à jour ne valait pas le prix demandé! Mais je ne veux pas que la marque face faillite parce qu’elle reste assise sur ses pattes arrières! Je veux un félin qui n’oublie pas ses petits… J’ai une remarque pour toi à la fin de ce commentaire!

lolfr: très bonne remarque qui ne correspond pas à ce que je voulais exprimer sur le fond. Pour l’époque, les ventes étaient extraordinaires vis-à-vis du parc mondial qui a lui aussi beaucoup évolué ces dernières années. A l’époque, le volume total des ventes était d’environ 138 millions de PC pour 4.5 millions de Mac (3.2%). Aujourd’hui, même si on atteint encore une fois 4.5 millions de Mac pour 2005, il se sera vendu dans le même temps 180 à 190 millions de PC (2.4% de part). Vois-tu pour moi où est le problème? C’est un peu comme si on se réjouissait d’avoir fait la même performance que dans le passé mais que les autres ont fait 30% mieux! Pour l’époque c’était bien mais aujourd’hui, c’est un simple minimum. Je ne dis pas qu’il ne faut pas s’en réjouir, mais il ne faut pas non plus penser qu’on a gagné quoi que ce soit.

ocas: peut être qu’au niveau professionnel, les Power Mac gardent la cote. Toutefois, rien ne saurait échapper à la réalité des chiffres! Depuis le lancement du G5, voici les unités vendues par trimestre: 220 mille, 206 mille, 174 mille, 173 mille, 156 mille, 167 mille et enfin, 141 mille unités pour le second trimestre 2005. Alors oui, toi et tes camarades avez acheté des Power Mac G5, mais vous êtes toujours moins nombreux à le faire… Enfin, j’ai aussi une remarque générale pour toi ci-dessous:

Mise au point générale!

Bon, il semble y avoir un petit malentendu sur l’objectif de cette humeur trimestrielle. Je ne dis pas qu’Apple va mourir, je ne me plains pas qu’Apple se porte bien financièrement, je ne dis pas que Steve est un traître à la cause (laquelle d’ailleurs?). Tout ce que je fais dans la première partie, c’est reporter le résultat financier de la boîte sur 3 mois. Après, je développe des théories qui sont basées sur des faits.

Admettons que demain, tout se casse la gueule avec l’iPod parce que le marché n’en veut plus ou parce qu’un gros concurrent vient tout casser avec quelque chose de mieux? On se retrouve à nouveau à la case départ avec des ventes ridicules comparées aux PC…

Pour moi, je trouve très bien qu’Apple ait du succès avec ses segments musiques/iPod. Néanmoins, je trouve que la marque délaisse trop ses Macs. Encore un exemple tout bête que même un étudiant en 1ère année n’aurait pas manqué: Amy Greer vient de gagner le prix du 500 millionième morceau acheté sur l’iTMS! Qu’est-ce qu’elle a gagné? Une carte pour 10’000 morceaux gratuits, 4 billets avec accès back-stage pour un concert de Coldplay (espérons qu’elle aime) et surtout, 10 iPod de son choix!

Alors excusez-moi, mais à moins d’avoir une famille nombreuse qui aime la musique, elle va faire quoi de ces 10 iPod? En porter un différent par jour? Vu la couverture médiatique qui couvrira cet évènement, ne valait-il pas mieux lui offrir 2 ou 3 iPod de son choix avec un iMac 20 pouces bien boosté? Juste pour que la presse en parle, que quelques photos soient diffusées histoire d’attiser la curiosité de futurs clients? Mais non, rien.

Comme je l’ai déjà dit à maintes reprises, je suis heureux qu’Apple se porte bien mais si à terme la marque souhaite arrêter la production de machines, elle n’agirait pas différemment.

C’est ma conviction mais il est clair que je peux me tromper…

T

24)
pilote.ka
, le 18.07.2005 à 20:17
[modifier]

des efforts de l’entreprise ont été consacrés à OS X qui, de l’avis quasi général, est le meilleur OS du moment, plus d’un an avant la sortie de Longhorn ?

Alors là je ne suis pas d’accord. Ayant un Mac Tourneol 17′ à 800 mhz Panther est catastrophique en ce qui concerne la vitesse d’éxecution. Ya qu’a essayer Fichier>Rechercher: on a le temps de piquer une petite sieste. On peut essayer d’amélioreer avec tous les utilitaires, idem.
Et puis dashboard quel truc bizzaroïde: à quoi ça sert exactement??? Pour prendre des notes on a Aide mémoire, pour le caledrier il y a le choix, pour lire des programmes télé aussi. Quant a Spotlight son utilité est limitée du fait de l’existance de « Rechercher » d’autant qu’il propose beacoup de fichiers n’ont rien à voir avec ce que l’on recherche (en piquant une sieste) sous pretexte que trois letrres sont dans le même ordre.
Quand à Loghorn je dirais qu’il ya les macophiles et les mac-tordus
car comment peut on descedre en flemme un Système dont on ne connais presque rien et qui est encore en développement: une bonne surprise n’est pas à exclure (à laquelle apple emboitera le pas.)

Moins sérieusement pour les bagoles les mecs faut se calmer: 400km/h ça sert à se tuer dans un râle de satisfaction mais bon c’est pas mon truc. Une super golf avec l’air climatisé ça me suffit largement.

Bon ben sans rancune…

25)
Olivier Pellerin
, le 18.07.2005 à 21:24
[modifier]

je ne dis pas que Steve est un traître à la cause…

Ah bon ?

…je trouve que la marque délaisse trop ses Macs…

C’est vrai, tu ne l’as pas dit…

…si à terme la marque souhaite arrêter la production de machines, elle n’agirait pas différemment.

Non pas dit. Mais pensé très fort.
ToTheEnd est un crypto-Oliviériste !

26)
Thierry F
, le 18.07.2005 à 22:32
[modifier]

Merci TTE pour à la fois l’analyse et les commentaires des commentaires.

En effet, la question est pourquoi Apple ne promeut-il plus ses iMacs ou autres et l’effet « halo » quel sens a-t-il?

Je propose un début de piste de réflexion.

En assurant sa notoriété sa visiblité avec un produit comme le iPod Apple se créer du capital immatériel pour le futur.

Et dans le futur c’est peut-être Mac OS X qui deviendra générateur de cash.
Ors pour que Mac OS X puisse être reconnu il faut qu’il puisse animer des machines connues par tout le monde, des machines avec « Intel inside ».

Je suis persuadé que dès 2006 Apple refera de la pub pour des produits informatiques.
Mais peut-être pas pour des ordinateurs.

Bonne soirée à tous.

27)
alexandre
, le 18.07.2005 à 23:51
[modifier]

merci pour cette très bonne analyse/humeur… quel travail!

pour ce qui du manque de publicité autour du mac, je suis absolument d’accord. l’idée de l’integrer au « packaging » de l’ipod est géniale! pourquoi apple n’y a-t-elle pas pensé? par simple oubli? j’ai du mal à le croire…

je garde de cette analyse que les résultats ne sont pas si bon que ça, à y voir de plus près. peut-être. mais qu’en est-il lorsqu’ils sont comparés aux autres fabricants. alors qu’on parle d’un marché relativement saturé, d’une concurence féroce, etc… je les trouve plutôt bons (et le tout sans publicité!).

concernant la fusion de l’ipod/baladeur_mp3 et du téléphone portable, tout le monde l’annonce et est, semble-t-il, inévitable. mais je ne pense pas que celui qui utilise son ipod comme jukebox musical (c’est mon cas) soit prêt à ce que celui-ci, connecté à sa chaine hifi, se mette à sonner/vibrer. de la même manière qu’un apn sur un céllulaire ne replacera pas un ixus ou un dsc-t7. c’est un avis personnel, mais je n’ai jamais trouvé ces « tout-en-un » (palm+apn+mp3+…) très convainquants. peut-être que je me trompe. je vois plutôt l’ « ipod phone » comme un composant de la gamme d’ipod. à voir.

alexandre

28)
JCP
, le 19.07.2005 à 08:59
[modifier]

Citation de JCP:
Bugatti (=espèce de grosse VW)

Une Veyron 16.4 qui prend 400 km/h (validé en mai par le TÜV en attendant la gendarmerie…) c’est quand même un peu loin d’une Polette.

S’cusez.

Bugatti (=espèce de grosse VW qui va vite)

Voilà ;-)

JCP

29)
cfievet
, le 19.07.2005 à 09:29
[modifier]

Je serais ravi qu’on se tutoie, ToTheEnd ;-)

Je trouve toujours qu’il y a 2 ou 3 choses contracdictoires dans ce que tu dis…

Par exemple, tu penses que Apple envisage d’arrêter un jour la « production de machines ». Mais tu constates comme tout le monde le succès du iPod et espères (comme beaucoup) qu’il va se doter de fonctions communiquantes.

Il est facile d’entrevoir ce que vont devenir les téléphones mobiles : ils ont un écran, un disque dur, communiquent sans fil à haut débit, sont dotés d’une caméra (photo/vidéo) et d’un clavier. On peut les utiliser pour chatter, pour jouer, pour regarder la TV, pour bloguer.

Ces téléphones *sont* des ordinateurs.

Ce que je soutiens pour ma part c’est qu’Apple n’arrêtera jamais de produire des machines, mais que ces machines seront de plus en plus différentes de l’idée traditionnelle qu’on se fait d’un ordinateur ou d’un Mac. Cela ne vient pas d’Apple, ça vient de l’évolution du numérique et des usages. Il ne faut pas se demander si Apple fera toujours des Mac dans 10 ans ; il faut se demander à quoi ressemblera un Mac dans 10 ans.

Sur l’aspect marketing, je ne suis vraiment pas d’accord sur l’idée du « mélange » Mac/iPod. Cela aurait été une grosse erreur de mélanger les deux. iPod est désormais une marque mondiale, sans doute plus connue que Macintosh. Ca n’aurait pas été le cas si iPod n’avait été vendu que comme un « périphérique » du Mac. On peut faire un parallèle (un peu exagéré, mais amusant), entre iSight et iPod. Dans les 2 cas, on a un produit plutôt innovant, qui peut s’utiliser avec un PC ou un Mac. Mais l’un demeure un simple accessoire perçu comme appartenant au monde Mac (je ne connais aucun PCiste qui possède une iSight), tandis que l’autre est devenu un produit phare du monde numérique, toute plate-forme confondue.

Du reste, si cela se passait mal pour Apple dans le domaine musical, elle pourrait très facilement revendre toute cette branche iPod/iTMS, précisément car elle est totalement indépendante du reste, des Mac en particulier. Jobs a raison de tout faire pour maintenair des cloisons étanches entre les deux gammes, en tout cas pour l’instant.

Cyril Fiévet

30)
cfievet
, le 19.07.2005 à 17:22
[modifier]

(A la reflexion, je ne suis pas sûr qu’on puisse utiliser iSight avec un PC. iChat AV, sûrement pas, mais pour iSight je ne sais pas. L’exemple n’est peut-être pas très bien choisi, mais même si iSight était 100% compatible PC, ça ne changerait rien…)
:-D

Cyril Fiévet

31)
Lordwizard
, le 19.07.2005 à 19:21
[modifier]

Tout d’abord un grand Bravo TTE pour cette énième commentaire sur les résultats d’Apple, (même si cette fois à cause du changement de méthode de présentation les graphiques sont moins detaillés).

Mais un peu à l’image des précedents commentaires de resultats, autant je loue ton esprit d’analyse autant je ne te suit pas forcément dans tes essais sur l’avenir ou les virages stratégiques de la pomme…

Comme d’autres je pense qu’Apple reste et restera une compagnie de Hard et de Soft, les dirigeants ont trop martelé cette vérité et cette spécificité de la pomme à maitriser toute la chaine OS, soft et matériel, que je ne l’imagine pas un instant tout laisser tomber pour devenir une compagnie de produit de masse à l’avenir trop aléatoire.

Deuxièmement, concernant la non publicité autour du Mac comparé à l’iPod, je pense qu’une ou deux pistes n’ont pas été eclaircis:

1) la question des ressources: avec l’affaire IBM, on a bien vu qu’Apple ne sait pas faire de ventes d’ordinateurs de masse, ils ne sont jamais arrivé dans toute leurs histoire à tenir les commandes quand il y avait une demande forte, car petit marché , peu de processeurs dispo, commande en petite quantité au départ et peu de prise de risque car crainte de ce retrouver avec de gros stocks sur les bras…
Ca ne date pas d’hier et ca fait 20 ans que ca dure, Apple ne maitrise pas bien les forts volumes! Dans ce cas au vu des ventes actuelles pouquoi lancer une campagne de pub massive et fort couteuse ???

2) le timing! et un début de réponse au passage Intel:
Si j’étais Steve Jobs, je ne lancerai certainement pas aujourd’hui une campagne massive autour du Macintosh, alors même que je vais faire une transition cruciale dans qq mois à 1 ans avec le passage au proc Intel !! J’attendrai la sortie de ces Macintel avant de lancer une énorme campagne, pas d’accord ? De plus de nbreux analystes pointe justement le doigt sur la vente en masse et la dispo en grande quantité de processeur Intel comme point fort du rapprochement entre Apple et Intel, l’un sachant faire ce que l’autre ne sait pas faire (cf premier paragraphe).

Bref, pour résumé, je suis plus confiant que jamais pour l’avenir du Macintosh et d’OS X, certes il évoluera certainement, mais ne disparaitra pas au profit d’ipod et autres produits. Sans compter sur la situation financière d’Apple qui engrange encore plus en banque, et dont le pactole permettra de voir venir les difficultés cycliques quasi obligatoires dans les nouvelles technologies.

————
An Apple a Day
Lordwizard

32)
6ix
, le 19.07.2005 à 20:37
[modifier]

Merci TTE pour ton analyse (vivement la prochaine… sur tu-sais-quoi ;-) ), c’est toujours sympa de voir les choses de plus près… Mais comme tu l’as dit, Apple communique de moins en moins à ce niveau, et il ne faudrait pas non plus tirer des conclusions trop hâtives; on a des chiffres, mais cela ne veut pas tout dire…

Tu tires certaines conclusions (le mot est un peu fort, je devrais dire prévisions), et je suis d’accord avec toi, cependant, je pense que ce n’est « qu’une option » parmi d’autres, et qu’il est vraiment très très difficile de prévoir quoi que ce soit.

Certes Apple gagne de plus en plus grâce au non-hardware; pourtant, cela ne signifie pas qu’il recule, mais bien que le reste augmente significativement. Et je ne pense pas me tromper en disant que le hardware est une source de revenus plus sûre que le iPod (à moyen et long terme), car bcp moins liée à une mode. Certains vont jusqu’à dire qu’Apple lâchera gentiment ses ordis… pourquoi pas, c’est vrai, on peut y penser. N’empêche, si c’est le cas, ce ne sera pas pour tout de suite, car le hardware reste une base non négligeable pour Apple, qu’il faudrait dans ce cas remplacer (je vois rien pour le moment…).
Apple joue à fond la carte du iPod; ça amène du monde, évidemment, mais bon, au bout d’un moment, il faudrait montrer à tous ces gens ce qu’il y a « derrière » le iPod; là je te rejoins complètement, TTE, je ne comprends franchement pas pourquoi Apple ne fait pas ne serait-ce qu’allusion à ses machines dans ses pubs! C’est maintenant que le iPod marche, qu’il est lancé, il ne faut pas attendre que cela redescende pour montrer du Mac!! J’irai presque jusqu’à dire qu’Apple pourrait laisser tomber en grde partie ses pubs iPod (on en voit tellement partout, du iPod, même sans que cela vienne d’Apple) pour du Mac Mini, iMac ou Tiger… L’idée d’attendre Intel me paraît pas forcément un bon coup, puisque finalement, ces pubs s’adressent surtout aux « mdame et msieur tout le monde », et qu’on leur dise « le mac contient un proc Intel désormais et blablabla », ben bof, voit pas de différence!
J’ai l’impression qu’Apple tend la perche à tout le monde avec le iPod, et pense que le consommateur fera le pas supplémentaire (vers le mac) de lui-même; à mon avis, Apple risque de passer à côté de qqchose si elle ne fait pas l’effort de plus (le consommateur est fénéant, ma foi…).

33)
Kilechki
, le 20.07.2005 à 11:27
[modifier]

Merci pour l’analyse, mais – comme beaucoup – je trouve qu’elle a ses faiblesses.
À mes yeux, la stratégie d’Apple est de :
- diversifier son offre
- abandonner la campagne du « switch » au profit des « adders »

Diversification : les gammes dédiées Mac/iPod/iTMS/logiciels permettent de limiter le risque opérationnel. Il y a 10 ans, Apple risquait de mourir faute de vendre des Macs, 95% de son activité. Cela ne peut plus se produire aujourd’hui.

Fin du « switch » : tu parles de l’absence de communication d’Apple sur les Macs, mais l’année a été, de facto, historique pour les Machines. Apple dispose désormais du Mac Mini, que tout le monde attendait depuis un long moment, et le switch sur Intel, aussi très désiré, va permettre à Apple d’en finir avec les bas de gamme sous-motorisés.
Ce double coup me semble orienter la stratégie d’Apple vers les « adders », après l’échec réel de la campagne de « Switch » (avant le succès de l’iPod) : les gens ne font pas le grand bond du PC au Mac – trop cher, trop peur, trop d’inconnu. Mais ils s’équipent de 2 machines – pour un usage un peu différent, par exemple un Mac Mini en pur Media Center ou un iMac comme station de travail complètement intégrée, sans fil, en plus de leur précédente machine. Avec OS X sur Intel, il n’y aura plus à craindre l’abandon du PC : en dernier recours, Windows pourra tourner quasi nativement sur les Macs. D’où la fin du côté « traumatique » du switch (perte momentanée de repères dans le type d’applis à utiliser, etc), et le début d’une vraie concurrence frontale, beaucoup moins faussée.

Au final, mon analyse est très différente : Apple profite de l’iPod tant qu’elle le peut, et elle a raison car ça va durer – même si les courbes vont s’aplanir un peu. La durée des batteries et l’usage spécifique qu’on fait d’un teléphone portable (surtout pro) me laissent penser que la raison d’être des iPods sur le marché est là pour durer (à part les shuffle, peut-être condamnés à plus court-terme). Les Macs ne sont pas délaissés, simplement en pleine reconfiguration. Attendons les futurs Macs post-PPC pour se rendre compte de l’ampleur du changement.
Bref, optimisme à part, la stratégie d’Apple me semble habile et ambitieuse, l’avenir dira si c’est la bonne.

34)
rosebud
, le 20.07.2005 à 12:03
[modifier]

Quelques remarques, après la lecture des commentaires.

Tout d’abord, je trouve plutôt pas mal qu’Apple ne fasse pas de pub pour les macs (et oui !). Il y a eu l’époque « Think différent » où une communauté d’utilisateurs se reconnaissaient autour d’une marque marginale. Cette époque est révolue et depuis, on n’a jamais vu un message aussi fort pour vendre des ordinateurs, en admettant que cette campagne mythique ait réellement faire vendre.
On a eu la campagne pour l’imac. La simplicité de connexion (« il n’y a pas de point n°4… souvenez-vous), qui a sans doute séduit des utilisateurs novices n’ayant jamais eu d’ordinateurs, ni PC ni mac.
Quant à la campagne autour des personnalités célèbres ayant changé le monde, ce fut plus une campagne intitutionnelle que produit.

Voilà pourquoi je préfère qu’Apple ne fasse pas de pub pour ses ordinateurs, vu le peu d’originalité de celles-ci. Au final on a toujours un utilisateur bloqué sur « oui mais c’est plus cher » qui ne comprend toujours pas qu’un mac n’est pas un produit purement identique à un PC, OS oblige, même si l’on fait la même chose avec.
Mais surtout, Apple n’a pas encore le positionnement adéquate pour faire de la pub « à la Dell » on va dire, ou la HP, Acer etc. Pourquoi faire une campagne pour des machines qu’on ne peut raisonnablement pas mettre en avant faute d’argument rassurant ?
Et j’en viens à mon second point.

Je suis persuadé que demain, si tant est qu’on puisse faire tourner du Windows sans problème sur les Mac Intel, on trouvera facilement un vendeur Fnac qui vantera le mac en disant « Si vous voulez, vous pouvez prendre un mac, c’est une bonne qualité de fabrication, en plus vous avec aussi Windows dessus. Et si ça vous amuse, vous pouvez très bien lancer Mac OS X, c’est fun et sympa pour vos enfants ». Et l’acheteur lambda se laissera tenter parce que :

- Avant il avait la liberté de choisir son contructeur de PC sans s’apercevoir qu’il était prisonnier d’un système « Windows » (je ne parle pas ici de ceux qui installent Linux sur un PC). S’il était déçu, il changerait de marque, ou prenait la prochaine promo Médion chez Carrefour. Pas d’attachement, pas de fidélité, pas d’identification, et un sentimlent de liberté ajouté à une forte impression que l’informatique ressemble aux problèmes d’un Windows et c’est normal.

L’acheteur « d’avant » ne voulait pas aller vers le mac : trop cher, trop différent de son monde, impliquant une rupture logicielle et le passage d’un monde à l’autre le rendant prisonnier d’un OS en même temps que d’un constructeur.
A moins d’être un adepte, un convaincu de la première heure, un curieux, on ne choisit pas un mac parce qu’on a envie de changer de marque mais parce qu’on est persuadé que c’est mieux.
Je ne connais aucun utilisateur de PC qui m’expliquera pourquoi sont HP est meilleur que son Dell ou son Médion aussi bon que son Packard Bell.

- Après, Apple se sera fondue dans le même et unique monde des PC.
On achètera un mac parce qu’il est bien foutu, parce qu’on fait tourner ce qu’on veut dessus, Windows, Mac OS, Linux, parce qu’on a un OS qu’on n’a pas ailleurs, parce que les prix sont aussi compétitifs (à terme un jour), parce que prendre du Apple ne donnera pas l’impression d’une rupture informatique.
Apple sera devenue un contructeur de machines comme les autres, avec un super OS qui restera certainement l’une des meilleures cartes à jouer dans le monde informatique.

C’est à mon sens dans ce contexte qu’une campagne de pub pourra mettre en avant des arguments rassurants, dont celui de ne pas signer pour 5 ans de fidélité absolue avec Apple mais d’avoir autant de liberté de faire tourner n’importe quel OS sur un mac que sur un vulgaire PC, le bonus étant OS X.

Dans ce contexte, l’iPod est effectivement un cheval de Troie qui prépare depuis longtemps le terrain de cette transition informatique. On pourrait même dire depuis 5 ans en fait.

L’Ipod ne me passionne pas plus que ça. Mais il faut bien reconnaître qu’Apple a plus que raison d’effectuer sa transition vers le processeur Intel maintenant, et très vite, en surfant sur l’énorme succès de son baladeur. Avant ce n’était pas possible, après ce sera trop tard.
Demain, tous les utilisateurs PC d’un iPod découvriront qu’Apple fabrique des PC comme tout le monde et c’est là que l’effet Halo pourrait vraiment avoir lieu.

35)
Invite
, le 20.07.2005 à 13:01
[modifier]

on trouvera facilement un vendeur Fnac qui vantera le mac

Non.
Pour cela il faudrait deux conditions qui sont tout autres que le passage sur Intel ou la possibilité de démarrer sur Windows :
• qu’Apple permette une marge plus importante sur ses produits ;
• que la Fnac puisse, et désire, répercuter cette marge sur la commission des vendeurs.

36)
sky.x
, le 22.07.2005 à 01:25
[modifier]

Merci ToTheEnd.

J’espère pouvoir te redonner de l’espoir en rappelant quelques « détails ».
Apple a négocié durant 7 mois le passage sur Intel. Je pense qu’en 7 mois, on peut avoir des idées marqueting nouvelles et interessantes.

- Apple s’était engagé sur la communication « Hard » (Mon G5 est plus puissant qu’un Dell). Il va falloir revenir sur ce point.
Apple a depuis parlé de mac OS X, mais pas de manière pédante, juste pour information comme dans diverses presses plus ou moins spécialisées. 2 pages seulement, mais 2 pages qui s’inscrivent sur une réorientation du message « Apple ».

- Apple n’est pas connue pour ses ordinateurs mais pour l’iPod, c’est un peu tôt pour faire comme Asus qui lance(ra ?) un téléphone portable qui marchera très bien pour les personnes ayant une carte mère.
En effet, ce n’est pas parce qu’on a un aspirateur Philips, qu’on va acheter une chaine Hi-FI Philips, sauf si Philips représente le design, la simplicité, la beauté, le prix, la qualité etc…

- Halo ?
Non, je n’y crois pas. J’ai fais switcher pas mal de monde et j’ai constaté (comme d’autre) qu’il y a eu des vagues (machines à switch dira t’on).
L’iBook G4 était pas cher, équipé etc… 4 personnes en ont acheté autour de moi.
4 personnes sur 400 Apple, ce n’est que 1%.
Mais ces personnes m’ont demandé des conseils pour d’autre. Jusqu’à l’iMac G5 ou elles ont fait switcher des collègues.
Et ces collègues ont payé un mac mini à leur moitié…

De 1% invisible sur les stats on est arrivé à 12% qui fait une grosse tâche.
Ce qui a permis ça ?
1) Des machines.
2) La nouvelle image de marque d’Apple (gràce à l’iPod)
3) l’effet, boule de neige et pas halo, le cercle vertueux qui veut que : plus de mac -> plus de possibilités d’en voir un -> plus d’attrait -> plus de mac…
Sachant que Mac OS X aide les personnes qui comme moi aiment montrer ce qu’est un mac (par contre, je ne « force » pas la mains, j’ai rien contre les PC etc… Si l’auditeur est interessé, je lui en met plein la vue, et le Dock, Dashboard etc… ça aide :p

37)
ToTheEnd
, le 22.07.2005 à 22:38
[modifier]

Je ne faisais pas la tête… seulement avant-hier j’avais une grosse gueule de bois et je ne pouvais pas réfléchir (comme si tu avais déjà réflechi me diront certains, j’ai les noms)!

alexandre: bien sûr, tous les sites consacrés à Apple se gargarise que sur le dernier trimestre, comparé à celui de l’année dernière, Apple a fait +32%… alors que l’industrie PC elle n’a progressé que de 16%… le double quoi. Perso, j’attendrai les résultats annuels histoire de me faire une meilleure idée parce que ça fait 4 ans qu’Apple n’améliore pas ses ventes! De 4.5 millions de machines vendues en 2000, ils sont passés à 3.1 (2001), 3.1 (2002) 3.0 (2003) et 3.3 l’année dernière. Par conséquent, c’est une reprise qui permet à peine de rattraper les chiffres d’il y a 4 ans alors que l’industrie en général a fait beaucoup mieux ces 4 dernières années.

cfievet: je ne pense pas me contredire tant que ça. Heu… et puis je ne sais pas où est-ce que tu as lu que je voulais que ce machin (iPod) devienne communicant au sens où tu l’entends. Pour moi, je veux qu’il s’intègre (ou l’inverse) au téléphone. Ma boîte est sur le point de m’obliger à prendre un P900i (plus gros et plus moche, tu meurs). Principalement pour des raisons de sécurité, je n’ai pas de WiFi chez moi (oui, j’accepte le terme parano).

Pour moi, même si dans 10 ans un iPod aura probablement la puissance d’un G5, c’est par pour autant qu’il remplacera un desktop ou un laptop… l’interfaçage reste un très gros problème. Tu t’imagines naviguer à travers un écran de 3 pouces (50% de plus que maintenant), une molette et un clique dans Mac OS XX? Peut-être que c’est pour ça qu’Apple continue d’emmerder 98% des utilisateurs avec un seul bouton sur une souris;-)! C’est pour nous aider à nous préparer sûrement!!! Je ne reprends même pas ton exemple sur l’iSight puisque ce machin que tu appelles innovant existait déjà chez Logitech depuis 1993 ou 1994 (je l’ai toujours ma petit QuickCam ADB).

Enfin, sur le fait de ne pas mélanger iPod et Mac, tu confirmes sans le vouloir à 100% ce que je dis… soit qu’Apple ne tient plus à ses Macs comme machines, mais juste le système! N’importe quel gars provenant du Marketing te le dira (à l’aide les gars!): si tu as du succès avec un produit, il faut bien sûr l’exploiter au maximum… mais il faut également auréoler le reste! Et pour moi, c’est exactement ce qu’Apple ne fait pas pour la simple et bonne raison qu’aujourd’hui, ce n’est plus un objectif majeur…

Mais je suis en accord avec toi d’une façon générale sur un fait: Apple (Steve?) reste et restera une entreprise géniale et visionnaire. Je regrette tout simplement que 20 ans d’évolution ne soit pas plus concluantes que ça (2.5%, semble-t-il, au dernier trimestre…).

Lordwizard: vu ce qu’on a eu récemment, je suis étonné de lire que « la compagnie a tellement martelé… » ouais, tu veux dire comme « le PPC est 204 fois meilleur qu’un Pentium »? Pour ton premier point, tu te trompes sur une chose (et je l’ai déjà dit). Quand on fait des prévisions de ventes, il faut s’attendre à 2 choses: ça marche ou ça ne marche pas. Par conséquent, il faut toujours avoir un plan B dans un sens ou dans l’autre. Bien sûr que c’est difficile de faire x10 une production, mais c’est aussi une erreur de ne pas avoir anticiper une telle demande. Pour ton point 2, ce n’est pas juste maintenant qu’Apple ne communique plus sur le Mac, ça fait au moins un an! Enfin, je ne suis qu’à moitié d’accord avec ta conclusion… je suis aussi confiant sur l’avenir d’OS X!

6ix: mais cette migration a déjà commencé puisque 90% des revenus provenaient des Macs il y a 6 ans alors qu’aujourd’hui c’est à peine 44.47% des revenus! Mais on est d’accord, c’est encore beaucoup… Enfin, on est d’accord dans les conclusions!! Peut-être même que tu seras d’accord sur ma future humeur???

Kilechki: pas d’accord… les ventes n’ont pas été records, elles sont justes inférieures à 2000. Je suis certains de tes raisonnements en gardant à l’esprit que ce qui a tué OS/2, c’est justement le fait que les machines pouvaient démarrer sous Windows également. A partir de là, personne ne voyait l’intérêt de développer pour un autre système alors que la machine tournait déjà sur Windows… Enfin, pour ton dernier paragraphe, je pense que tu te trompes lourdement puisque le prix moyen par iPod vendu est de 170 dollars… alors que le premier prix avec disque dur est à 199 dollars… Par conséquent, j’estime que le shuffle représente quelque chose comme 60% à 70% des ventes aujourd’hui sur les 6.1 millions d’iPod vendus! Par conséquent, tu disais quoi déjà? « à part les shuffle, peut-être condamnés à court terme »… ouais, là on est d’accord.

rosebud: pour moi, tes théories contiennent trop de « si » et je ne pense pas que dire « je suis content qu »Apple ne fasse plus de pub pour les Macs » soit réellement un plus! Tu peux tourner le problème comme tu veux, mais quand tu cherches à conquérir un marché de masse (je ne parle pas de Ferrari ou de Dior ou je ne sais quelle marque de luxe), il n’y a que 2 choses qui intéressent les clients quand ils « analysent » un produit: moins cher et mieux que les autres. Pour le premier point, y a encore du boulot… pour le second, on peut encore faire mieux.

Invite: très bonne remarque. On ne construit pas des partenariats « win/win » (très à la mode ce terme) en filant 2% de marge à des « partenaires » (pardon, je voulais dire « pigeons »!).

sky.x: il me tarde de voir si Apple est en train de « remanier » son message… réponse dans quelques mois…

T

38)
sky.x
, le 23.07.2005 à 00:52
[modifier]

Si je puis me permettre ma vision à 2 Euros :

Quelques mois après la sortie du mactel 1er du nom c’est à dire une fois qu’Apple sera capable de produire en grande quantité, il y aura une campagne sur le thème de la campagne très discrète et adressée aux Applemaniac seulement (ie : sur le site Web d’apple) « made by the creator of iPod ».
On l’a entendu pour l’iMac G5 la première fois, puis pour le mini…

On l’entendra sur nos écrans pour le premier mactel…

Mais mieux, le plan B est tout trouvé. Apple a un moyen de séduire des développeurs et de vendre plus de mac, vendre cocoa pour Windows (avec des limitations et/ou un retard dans les APIs.

Vu le succès d’iTunes, on peut penser que HP se ferait une joie de venre iLife pour Windows (mais avec cocoa presque complet et donc un marché plus vaste pour les développeurs d’applications Cocoa).

Bref, on laisse les problèmes de sécurités, extentions, drivers etc… à M$ et ont prend le marché de l’API on laisse l’image du « lent, buggué, vérollè à M$ et on prend l’image du « je peux passer mon film DV en DVD monté en 3 clics ! ».

Si Apple atteind 10% des PDM (ce que je lui souhaite) les gros logiciels gageraient à être en Cocoa pour atteindre 95% du marché sans que ça ne coute plus que 85% (c’est à dire sous environnement Windows).

J’ai compté linux à 5%, mais 3% ou 10% ne changent rien pour lui.

Dernier point, TTE, tu attends quelques mois, malheureusement, il va falloir attendre plus d’un an avant de voir les choses changer, Apple n’a aucun argument fort sur ses machines (hormi le « par les concepteur de l’iPod », quelle désolation). Après Mac OS X, Cocoa et le design seront enfin des choses pouvant être donnée en pâture aux « gens ».

39)
rosebud
, le 23.07.2005 à 02:18
[modifier]

TTE : Quand j’écrivais « je suis content qu’Apple ne fasse plus de pub pour les Macs », c’était évidemment un rien provocateur et j’espère que tu l’as lu comme ça.
Ça veut dire que de toutes les campagnes de pubs d’Apple, je ne pense pas qu’il y en ait une seule qui ait réellement contribuer à vendre des machines. Donc, pourquoi dépenser des sous dans un créneau ou manifestement Apple n’a plus (l’a-t-elle jamais eue) la bonne recette, alors que l’iPod se vend comme des petits pains (d’ailleurs, c’est proprement fou car quand on voit l’engin, ça n’a rien de transcendant fonctionnellement à part une belle ergonomie et un design à la hauteur).

Comme le dit sky.x, « Apple n’a aucun argument fort sur ses machines » et c’est bien pour ça que tant qu’elle ne sera pas devenue un constructeur aussi banal qu’HP, Dell, Acer ou Gateway, les gens n’iront pas vers Apple sans la crainte d’avoir à faire un saut informatique peu rassurant. C’est bien ça que je vois comme unique moyen de continuer le chemin demain : devenir banal dans le processus de commercialisation et le hardware, rester innovant sur l’OS. Il faudra alors faire autant de pubs que les autres mais cette fois avec les mêmes armes.

Quant aux 2 choses qui intéressent les gens :
- le prix : tout à fait d’accord.
- le « c’est mieux que les autres », là, je suis moins convaincu.
Je crois que le client ira chez Apple parce qu’il aura le mieux en bonus de l’existant (OS X en plus de windows) et non le mieux à la place de l’existant.

D’accord aussi avec toi et Invite concernant la marge des revendeurs. A terme, Apple vendra comme Dell mais dans ses Applestore en dur ? Le tout est de savoir si c’est la bonne stratégie.

Tiens, au fait, le slogan du futur longhorn rebaptisé Vista :
« Bring clarity to your world »… y’en a qui ont de l’humour.

40)
henrif
, le 23.07.2005 à 19:18
[modifier]

D’après le dernier des bô graphiques de TTE, les pourcentages de revenus hard/soft se sont stabilisés à 45/55 sur les 3 derniers trimestre 2005.
Autant la chute des revenus hard de 70 à 45 % lors des 5 trimestres précédents pouvait justifier la crainte de voir disparaître les Macs, autant cette vision « alarmiste » ne me semble plus justifiée cette année.
Et si Apple a fait affaire avec Intel ce n’est certainement pas pour seulement 2 ou 3 années avant de se recycler dans le téléphone mobile les consoles ou les jeux video.

Quand à l’absence de pub pour les Macs, je n’y voie que de la radinerie façon Apple, ou un excès d’ego de SJ qui veut être le seul à communiquer sur ses produits ;-)

L’Ipod cheval de Troie du switch a fait son temps avec un succés peut être mitigé, on verra bien ce qu’apportera les MacIntels et le double boot.

41)
sky.x
, le 24.07.2005 à 01:02
[modifier]

En fait, il faut remettre le hardware à sa place, en comparant aussi au chiffre d’affaire.
Ce qu’on note, c’est que les nouveau revenu d’Apple sont « en plus » du hard et pas « à la place ». Donc c’est un peu comme parler du % des PDM et du volume de vente, ce qui compte là, c’est le chiffre d’affaire hard qui ne diminue plus, et ça c’est bon signe.

42)
Kilechki
, le 24.07.2005 à 02:47
[modifier]

TTE, tu sembles oublier une chose un peu importante, surtout dans le cadre d’une analyse des résultats.
Le but d’Apple est de dégager du profit – c’est, en dernier recours, ce qui rend tout le reste possible (besoins de financement, création des produits….).
Ce n’est pas vendre, qui compte, c’est gagner de l’argent.
=> Apple gagne plus d’argent avec les iPods non-shuffle, même si ceux-ci doivent faire environ 50% des ventes, on peut imaginer qu’ils ne font que 20% (voire moins!) de la marge nette. Pas dramatique pour le court-terme, si ce n’est que le nombre d’iPods en circulation détermine directement la viabilité de l’iTMS, et vice-versa. D’où le switch vers téléphones portables : marge aussi faible que sur les shuffle, voire pire, mais le volume y sera pour exister en parts de marché et compenser les ventes perdues de iPod shuffle.

Par ailleurs, 2 points importants :
- je disais « année historique » pour les machines pas par le nombre vendu mais parce que 2 révolutions se sont produites en quelques mois = le mini, avec un prix historique et une orientation business avouée ; et le switch sur Intel.
- concernant ce switch vers Intel, tu auras bien noté que OSX n’est pas OS/2 et qu’il manquait à ce dernier beaucoup d’éléments par rapport au match Windows/OSX qui s’annonce. Notamment, OS2 n’avait pas de killer app, pas de grosse appli tout court, pas de parc installé conséquent, et pas vraiment de technologie de rupture avec Windows.
Surtout, OS/2 et Windows se sont affrontés dans les entreprises tandis que Win et OSX vont s’affronter dans les foyers, là où pas plus de 25% (en étant généreux) des gens feront l’effort d’acheter Windows, de partitionner leur disque et de l’installer.
Par ailleurs, la substance de OS X, et une de ces raisons de son succès, est la cohérence de son environnement et la qualité de ses frameworks. Deux éléments qui me font dire que la plupart des gros éditeurs feront l’effort de faire une vraie belle appli pour Mac au lieu d’essayer d’expliquer à leurs clients qu’il leur faut débourser 350$ pour acheter Windows, effacer tout leur disque, le partitionner etc.

Bref, je pense que les choix stratégiques de Apple sont les bons parce que ce sont ceux qui lui permettent d’envisager une hausse durable des profits (présence diversifiée sur toute la chaine de création, distribution et consommation de musique numérique + baisse des coûts des macs Intel – sur ce dernier point, je rappelle qu’une baisse de 3% du coût des achats dans un produit permet en moyenne une hausse de 18% du CA pour ce produit).
Les investissements nécessaires pour gagner 10% de parts de marché sont énormes : il faut bien que Apple se consolide financièrement auparavant.

43)
ocas
, le 25.07.2005 à 07:02
[modifier]

- Retour en force d’Apple dans le marché des entreprises – Lionel – 06:06:04 – Réactions

Source : http://www.macworld.com

Selon une étude de Jupiter Research, Mac OS X serait utilisé par 17% des employés des entreprises de 250 employés ou plus, et 21% dans les firmes ayant plus de 10000 employés.
Dans la plupart des cas, OS X aurait pris la place d’autres Unix, même si une partie des personnes auraient migré depuis Windows.
C’est une excellente nouvelle pour Apple. Reste à convaincre ces employés de migrer également leurs ordinateurs personnels pour des Mac.

Ca vient de Macbidouille….
Allez TTE un petit effort et démolis tout!!!

44)
Invite
, le 25.07.2005 à 17:08
[modifier]

Info contredite quelques heures plus tard par un lecteur attentif :
FabriceB a dit :
« « The report found that 17 percent of businesses with 250 employees or more were running Mac OS X on their desktop computers. Twenty-one percent of businesses that had 10,000 or more employees used Mac OS X on their desktop. »
devenu
« Selon une étude de Jupiter Research, Mac OS X serait utilisé par 17% des employés des entreprises de 250 employés ou plus, et 21% dans les firmes ayant plus de 10 000 employés. »

Comment bidonner des chiffres, à partir d’une étude bidon. Ce ne sont pas 17% des employés mais 17% des sociétes[…] »

Je cite le lien Apple making big inroads in business with OS X :
« Due reporting techniques, comparisons to where Mac OS X was last year at this time were not available. However, Jupiter Research Senior Analyst and author of the report, Joe Wilcox, characterized the numbers as significant for Apple. ».

45)
ToTheEnd
, le 30.07.2005 à 23:05
[modifier]

J’interviens pour donner, à mon humble avis, une mauvaise nouvelle…

HP, après avoir annoncé le 1er juillet dernier qu’ils allaient aussi revendre l’iPod shuffle en plus du mini, voilà qu’ils disent qu’à septembre, ils finiront d’écouler leur inventaire d’iPod et arrêteront de les revendre… L’air de rien, HP a vendu environ 500 mille iPod sur le dernier trimestre, c’est pratiquement 8% des ventes totales (6.2 millions).

il semble même qu’HP s’apprête à lancer son propre baladeur d’ici à août 2006… Tout cela m’inquiète un peu car pour moi, avoir des alliers « PC » du poids d’HP était extrêmement bon signe. Le changement de CEO n’est probablement pas une coïncidence à ce changement de cap.

rosebud: maintenant, j’ai l’impression que c’est toi qui te contredis. Je ne veux pas défendre plus longtemps une logique que quelques-uns ne semblent toujours pas comprendre. Si Apple continue de générer 50% de ses revenus grâce aux machines ou qu’elle arrive à augmenter ses parts de marché, alors il n’y a aucune raison d’arrêter le développement et la vente de machines. Par contre, si l’iTMS et consorts continent de se développer et que les ventes de machines ne représentent plus que 10 ou 20% des revenus, alors logiquement, Apple arrêtera de produire des machines. C’est aussi simple que ça.

Est-ce que quelqu’un connaît la société Kudelski? Apple ne serait pas la première marque qui « abandonnerait » ce qui a fait son succès…

henrif: si Steve annonce la migration maintenant, c’est bien parce qu’il réalise qu’on est arrivé à une stagnation dans ce ratio, qu’il n’obtiendra pas un moment plus favorable. Il ne faut pas oublié que depuis le départ, X marchait sous PC… par conséquent, ce n’est pas juste un hasard que cette migration arrive maintenant. Enfin, pour ta dernière remarque sur la « radinerie » d’Apple, elle me fait sourire, surtout quand on sait qu’Apple a offert un jet à 90 millions à Steve qui ne gagne qu’un dollar par an chez Apple…

Kilechki: tes calculs sont, d’après moi, faux. La marge des shuffle tourne autour de 10% à 12%… les mini dans les 18% et les « gros », dans les 24%. Vu que les ventes de shuffle représentent 60% à 70%, Apple ne fait pas autant de fric que ça… Ce qui va par contre monter en flèche, c’est le bénéfice lié à l’iTMS parce que maintenant que l’infrastructure est rentable, chaque centime gagné sera du bénéfice pure. Enfin, comme démontré sur les deux derniers trimestres, le Mac mini ne se vend pas aussi bien que ça (à ma grande surprise). Nous verrons si ton dernier paragraphe se concrétise (perso, je l’espère).

T