Profitez des offres Memoirevive.ch!
Pour une fois, Avosmac ne m’a pas fait sourire…

En préambule à cet article, j'insiste sur le fait que j'apprécie beaucoup le journal Avosmac, son équipe, ses trucs et astuces, ainsi que la bonne humeur qui transparaît dans chacun des ses numéros. J'ai déjà écrit tout ça ici, à propos de la sortie de la sortie de la version digitale de leur journal. Ce qui suit ne remet aucunement en cause l'estime que j'ai pour la rédaction de ce journal, mais que voulez-vous, qui aime bien châtie bien, et il y a des fois où je n'arrive pas à me la coincer, même si je me rends bien compte que c'est ce que j'aurais peut-être dû faire dans ce cas.

Voilà, c'est dit, passons aux faits.

Lorsque je suis tombé hier matin sur un petit article ("Une attente inXupportable", p. 22) dans le dernier Avosmac (no 53) à propos de Xupport, un logiciel qui fait à peu près la même chose qu'Onyx, soit entretenir votre précieux système, ce que je vous recommande de faire régulièrement d'ailleurs, mon sang n'a fait qu'un tour.

J'étais, il est vrai, très en colère.

En effet, Xupport est, contrairement à Onyx qui est gratuit, vendu pour une vingtaine de dollars. Il faut savoir que la version 3 de ce logiciel, qui sera enfin compatible Tiger (les utilisateurs enregistrés disposent d'une bonne version beta depuis quelques semaines), est tout de même nettement plus puissante qu'Onyx (excellent au demeurant), intégrant par exemple des options de backup puissantes.

Bien. Ben alors il est où le problème?

Tout simplement dans le fait que l'éditeur suisse de Xupport permet à l'utillisateur de lancer le programme sans avoir besoin de payer, mais qu'il impose, à chaque nouveau lancement, l'obligation d'attendre une seconde de plus devant une zone de dialogue où l'on vous propose d'acheter le logiciel. Cette attente devient, vous l'avez compris, de plus en plus lente.

Non mais attendez, ça, je trouve plutôt normal, ce d'autant plus que c'est exactement la protection que j'ai mise dans mes propres logiciels! Je ne vais tout de même pas critiquer cette démarche n'est-ce pas?

Non, ce qui m'a rendu rouge de fureur (je deviens facilement rouge quand je suis ému, ça a toujours été un de mes complexes, en particulier au niveau des oreilles), c'est le fait que l'auteur de l'article sur Xupport, Joël Barrière, dont j'apprécie les écrits habituellement, donne le truc pour contourner cette protection. Il suffit d'aller effacer dans un fichier... Et je n'en dirai pas plus.

Alors comme ça, Avosmac nous donne les trucs pour court-circuiter une protection parce qu'au bout d'un certain nombre de lancements, l'attente devient... inxupportable (sic). Le sommet du blues: à la fin de l'article, Joël donne le conseil suivant: "Si Xupport est votre utilitaire préféré, alors achetez-le". Ben voyons! Après nous avoir gentiment expliqué comment utiliser le programme gratuitement, c'est sûr que plein de gens vont faire l'effort de payer le logiciel maintenant.

Et bien je suis désolé, mais je ne trouve pas que ce soit correct d'écrire ce genre d'articles. Je trouve même cela assez triste.

Franchement, je ne comprends pas. Et cela d'autant moins que vous savez certainement dans quel état d'esprit je suis face aux protections qui bousillent la vie de l'utilisateur honnête. Ici rien de cela, l'éditeur veut juste faire en sorte qu'on passe une fois à l'achat de son logiciel. Si on ne veut pas le faire, et bien il faudra attendre un peu, voire finalement longtemps, mais c'est un choix que nous avons à faire: on paie et on n'attend pas (ce que j'ai fait) ou l'on ne paie pas et on patiente le temps qu'il faut. Et rien ne nous empêche de passer sur Onyx si vraiment l'attente est difficile à supporter.

J'ai écrit mon mécontentement à Xavier Maudet, Directeur de la publication Avosmac, l'avertissant que j'allais faire une humeur sur le sujet. Avec son accord, je vous transmets ici une partie de notre conversation.

Mon mail d'abord (j'étais encore un peu rouge, pas tout à fait calmé. Disons rose foncé):

"Bonjour Xavier,

Ce n'est pas sans étonnement que j'ai lu un article sur XSupport dans le dernier Avosmac.

Incroyable, l'auteur ne supporte pas la petite protection mise par l'éditeur, et donne le moyen de la cracker.

Et après, il se permet de donner le conseil de l'acheter.

Je trouve cela tout simplement lamentablissime. Et vraiment, je ne comprends pas que vous laissiez passer des choses pareilles. Comme nous sommes en plein dans des articles sur le piratage, je pense prendre cet article comme exemple de ce qu'il ne faut pas faire lorsqu'on a des responsabilités par rapport à ceux qui bossent pour le Mac, ou qui bossent tout court.

Une petite question: si j'arrivais sur Cuk. en montrant comment craquer votre édition électronique, et qu'après, je vienne dire: "mais si vous aimez, achetez", vous le prendriez comment?

Bref, je pense parler de tout ça demain, comme je viens de vous l'écrire, et je préfère vous en avertir à l'avance.

..."

La réponse de Xavier:

"Bonjour François

Tout d'abord, je te remercie de m'aviser de ta prochaine humeur.

Il est vrai que le propos de Joël n'est pas très sport, mais il ne s'agit pas de piratage.
Il n'y a pas intrusion dans le programme du logiciel mais une exploitation d'un fichier invisible copié à notre insu dans le Mac. Le code du logiciel n'est pas changé ce qui pourrait être considéré comme du piratage.

D'autre part, si ce fichier invisible était effacé, ce ne serait toujours pas du piratage, il n'est pas interdit d'effacer un fichier de son Mac que je sache.

Dans le cas de Filemaker qui utilise un système identique comme nous l'avons expliqué plusieurs fois, nous pensons même qu'il s'agit d'une "faille" volontaire, Apple ayant largement les moyens de trouver des protections aussi efficaces que celles employées par Quark XPress par exemple.

Quant à pirater le magazine Avosmac, je suis plus curieux de savoir comment cela peut être possible que désireux de condamner celui qui le fera. Il y a déjà un truc que nous expliquons nous même page 50 du HS 14, il suffit d'imprimer deux à deux les pages au format PDF. Tu as un autre truc ?

Xavier"

Pour une bonne compréhension de la mention à Filemaker faite par Xavier, il faut savoir que le journal Avosmac a donné l'astuce à tous ses lecteurs, pour permettre à la version de démonstration de ce programme de devenir une version pleine, et que Filemaker a attaqué le journal en justice, perdant d'ailleurs son procès. Je crois ne pas me tromper en disant que Filemaker ne va pas en rester là.

Je ne veux pas me prononcer sur cette histoire, mais plutôt reprendre le passage suivant du mail de Xavier: "...nous pensons même qu'il s'agit d'une "faille" volontaire, Apple ayant largement les moyens de trouver des protections aussi efficaces que celles employées par Quark XPress par exemple".

Et voilà! Les éditeurs n'ont qu'à protéger efficacement leur logiciel!

Et l'on en arrive à des situations comme celle que j'ai décrite ici, relatant mon concert presque raté parce que j'avais perdu la clé physique de protection du programme musical Cubase! En voilà qui sont efficaces! Lorsque j'ai cherché une solution de dépannage pour ma soirée, mon contact, pourtant très fort dans la recherche de programme crackés sur le Web, n'a pas trouvé un seul Cubase SX 3 disponible!

Moi qui n'arrête pas de me battre contre les protections pénalisantes, je ne peux que regretter qu'un journal dédié au monde Mac, et donc à ses développeurs également, utilise ce genre d'argumentation qui ne peut que donner raison aux éditeurs paranoïaques, et qui n'ont finalement peut-être pas tort de l'être!

Quant à la réponse de Xavier sur ma petite remarque en rapport avec leur réaction si Avosmac électronique était piraté, elle est tout bonnement excellente, et a eu le mérite de me calmer illico.

Et connaissant Avosmac depuis des années, voyant qu'ils résistent toujours et encore à l'invasion de la pub dans leur journal, je suis persuadé qu'il ne s'agit pas de bluff ou de faire les rigolos. Ils sont comme ça, c'est tout.

Cela dit, ce n'est pas une raison pour mettre les éditeurs dans le même bain sans leur accord.

Allez, les oreilles sont redevenues saumon, longue vie à Avosmac, mais si possible sans ce genre d'articles un tout petit peu trop faciles pour s'attirer les bonnes grâces de son lectorat, qui n'a de toute manière pas besoin de cela pour lui être attaché.

121 commentaires
2)
OCR
, le 06.07.2005 à 00:53
[modifier]

François Cuneo: 10, Avosmac: 0

Pour moi c’est simple: pirater un logiciel c’est manquer de respect à leurs auteurs en profitant de leur travail sans les rémunérer. Ce que Avosmac propose est à mettre dans le même panier. C’est à cause de ce genre de comportements qu’ensuite il y a des dérives dans tous les sens ce qui est dommageable pour tous le monde. La mésaventure de François avec son concert en est un excellent exemple.

La remarque de Xavier concernant son édition en ligne, c’est différent: Si lui accepte qu’on profite de son travail gratuitement, c’est très gentil de sa part, remercions-le. Néanmoins cela n’engage que lui et je trouve dommage qu’Avosmac ne respecte pas le choix de XSupport de commercialiser leur solution – choix tout à fait légitime: il faut bien que certains puissent vivre de leur travail, même dans l’informatique…

3)
pim
, le 06.07.2005 à 00:59
[modifier]

Excellente réaction, et qui rentre parfaitement en résonance avec la désastreuse expérience utilisateur avec Cubase ! De mon côté, je trouve ça lamentable de la part d’Avosmac, car la protection craquée est vraiment une protection « intelligente ». Ceux qui n’ont pas le sou peuvent attendre d’en avoir, et ceux qui ont de quoi payer ont leur petite piqûre de rappel à chaque lancement, c’est parfaitement adapté au comportement humain. La réponse de Xavier Maudé est très décevante. De mon côté, je ne me réabonne pas à Avosmac car j’ai peur qu’un jour ils coulent.. Si ils tombent sur un juge qui fait fi de leur ligne de défense et fait un exemple ! Dans le combat de « David contre Goliath », je suis prudent, je ne préfère pas miser 33 € sur le franc-tireur « David ». C’est une forme de sanction, aussi.

4)
Serge
, le 06.07.2005 à 04:42
[modifier]

François, je suis surpris qu’il n’en soit pas fait mention dans ton humeur, mais Joël Barrière est le concepteur d’OnyX. Pas très fairplay de sa part…

5)
pilote.ka
, le 06.07.2005 à 06:10
[modifier]

Ma parole François, t’es vraiment en colère quand il s’agit de piratage.

C’est vrai que ce piratage là est mauvais dans la mesure où il incite l’utilisateur à spolier un petit éditeur, pour un programme bon marché.

Mais arrêtez de parler de piratage, vous allez faire des « pirates » une couche sociale à fusiller.
Le piratage existe depuis que le Mac existe. Il ne date pas d’hier. Les éditeurs ont pris conscience de ce manque à gagner et ils se sont décidé de réagir. Quoi de plus normal. Et si leur protection lèsent les acheteurs c’est du à la connerie ou l’incompétence des éditeurs, pas aux pirates.

Être paranoïaque ne peut pas constituer une excuse, contrairement à ce que tu as l’air de dire.

6)
François Cuneo
, le 06.07.2005 à 06:19
[modifier]

François, je suis surpris qu’il n’en soit pas fait mention dans ton humeur, mais Joël Barrière est le concepteur d’OnyX. Pas très fairplay de sa part…

Mais tu as raison! Je n’avais pas fait le rapprochement!

Voilà que je redeviens tout rouge! Non, ce n’est pas vrai!! Un développeur qui vient montrer comment détourner une protection chez son concurrent direct (dans l’esprit, pas au niveau financier, Onyx est gratuit), c’est tout de même un comble!

Cela dit, d’un autre côté, Joël met en avant Xupport en disant du bien de ce logiciel justement un concurrent. Bon, en fait je me calme un peu. Enfin je ne sais plus…

Mais cette histoire, je ne l’aime pas, mais pas du tout.

7)
Inconnu
, le 06.07.2005 à 06:27
[modifier]

Quelle irresponsabilité de la part de ce « journaliste » (il a une carte de presse?).

8)
François Cuneo
, le 06.07.2005 à 06:39
[modifier]

C’est vrai que ce piratage là est mauvais dans la mesure où il incite l’utilisateur à spolier un petit éditeur, pour un programme bon marché.

Mais arrêtez de parler de piratage, vous allez faire des « pirates » une couche sociale à fusiller.

Le problème ici pilote.ka, ce n’est pas le pirate en tant que tel, c’est qu’on encourage ici à pirater!

Dans un journal.

Je n’avais rien dit dans l’histoire de FileMaker, parce que je n’allais pas encore taper sur le petit (qui avait fait à mon avis une grosse c…) mais là, il y a pratiquement récidive, et avec un autre petit.

10)
Fabien
, le 06.07.2005 à 08:01
[modifier]

J’ai aussi « tiqué » à la lecture de cet article, d’autant plus que cette protection n’est pas des plus contraignante.

Heureusement, je crois François que tu as tort sur un point:

Après nous avoir gentiment expliqué comment utiliser le programme gratuitement, c’est sûr que plein de gens vont faire l’effort de payer le logiciel maintenant.

ceci n’est à mon avis fort heureusement pas vrai. La preuve, mes programmes sont complètement gratuits et pourtant je reçoit tous les jours des dons d’utilisateurs satisfaits. Il ne sont pas obligés de le faire, ne gagne rien et pourtant ils le font….

11)
Franck_Pastor
, le 06.07.2005 à 08:38
[modifier]

De plus, on peut faire remarquer que cet article fait de la pub pour Xupport (dont je n’avais jamais entendu parler avant !).

Ceci dit, c’est quand même un coup bas et je m’étonne qu’Avosmac tende ainsi le bâton pour se faire battre après l’affaire Filemaker qui a du leur être bien désagréable pourtant. Et aussi, j’aimerais savoir comment Joël Barrière lui-même se justifie… Et quelle sera la réaction du propriétaire de Xupport.

12)
Inconnu
, le 06.07.2005 à 08:42
[modifier]

Ce serait encore une grosse suite logicielle coûteuse d’un gros éditeur mondialement connu, on pourrait alors pousser des « ahhhh » et des « ohhhhhhh ». Être impressionné devant tant d’audace…
Et encore !

Mais en ce cas précis, il s’agit d’un utilitaire peu onéreux vendu par son unique développeur, Laurent Muller, et disposant d’une protection pas trop contraignante… Et pas d’un service d’avocats ultra performant…
Je suis comme toi, François, étonné et fasciné par tant de manque de réflexion, de sens commun.
Pour ma part, j’ai déjà souscrit à la mise à jour de Xupport 3, cela m’a coûté 22,40 €… Je ne me sens pas ruiné pour autant.

Je vous engage à soutenir Laurent Muller en allant sur son site,
http://www.computer-support.ch/xupport/
et en cliquant en bas à gauche : Pre-order Xupport 3 now!

MacDigit

13)
Inconnu
, le 06.07.2005 à 08:46
[modifier]

Je viens de lire les commentaires et découvrir que c’est peut être le développeur d’un produit concurrent qui dévoile la « faible » protection de Xupport…
Si c’est réellement le cas, c’est à gerber…

MacDigit

14)
Emilou
, le 06.07.2005 à 08:59
[modifier]

Très sincèrement, je trouve que vous vous montez le bourrichon par plaisir ; celui de pouvoir vous indigner et de vous faire plus catholique que Benoît XVI, ce qui n’est pas peu dire.
Naguère pour prolonger la démonstration d’un logiciel il suffisait de baquer les préférences du programme, pour Xupport c’est à peu près semblable sauf que qu’il faut jeter un fichier invisible. Et alors………si on veut éviter cette manip in fine contraignante également, il faut passer par l’achat. Dites les gars, pas de quoi fouetter un chat sinon de simuler un « tsunami » dans une flaque d’eau…………si cela vous fait plaisir, par avance excusez-moi de le contrarier peut-être. Bon je ne suis pas concepteur de programmes et puis j’aimerais avoir l’avis le L. Muller, dont on fait une fameuse pub et c’est très bien ainsi.
PS : Sur le plan des principes c’est pas fort élégant mais ………..

15)
6ix
, le 06.07.2005 à 09:14
[modifier]

Qu’un journal spécialisé montre les petits trucs et astuces de différents programmes, c’est toujours sympa. Mais qu’il dévoile comment contourner une protection, bien que ce ne soit rien de sorcier, ce n’est pas très fair-play, je trouve. Surtout qu’il s’agit là d’un « petit » développeur comme il doit y en avoir bcp dans le staff d’Avosmacs, et non d’une grosse boîte profiteuse.

Par rapport au fait que le monsieur soit développeur d’onyx, à première vue cela peut paraître encore moins fair-play, mais finalement, les personnes désireuses de payer Xupport le feront, et peut-être que d’autres suivront le pas d’Avosmacs et se retrouveront avec un Xupport gratuit et plus complet qu’Onyx… Donc y gagne-t-il vraiment? Pas si sûr…

16)
Avosmac
, le 06.07.2005 à 09:24
[modifier]

Bon, là on s’en prend plein les dents au risque de tourner au pugilat.

Pouvez vous commenter l’action : « effacer un fichier ». Peut-on considérer l’effacement volontaire ou accidentel d’un fichier de son Mac comme piratage ? Si c’est le cas, je m’incline, nous avons eu tort. Dans le cas contraire… évitez de laisser les clés sur le tableau de bord de votre voiture.

L’affaire Filemaker dont il est question ici n’a rien à voir avec l’effacement du fichier de limitation de l’actuelle version de démo dont nous avons parlé très souvent. Je l’avais précisé à François, mais bon… Il s’agissait, dans cette affaire, d’une modification des sources même du logiciel, ce qui n’est pas la même chose.

Magazine Avosmac
Sarl Avosmac
La Favrière
79250 Nueil les Aubiers
France

s’abonner (ou se réabonner)
http://www.magazine-avosmac.com
ou
http://www.avosmac.com

Le magazine a l’unité à télécharger :
http://www.zinio.com/singles?issn=1296-3844

17)
François Cuneo
, le 06.07.2005 à 09:35
[modifier]

Pouvez vous commenter l’action : « effacer un fichier ». Peut-on considérer l’effacement volontaire ou accidentel d’un fichier de son Mac comme piratage ? Si c’est le cas, je m’incline, nous avons eu tort. Dans le cas contraire… évitez de laisser les clés sur le tableau de bord de votre voiture.

Le but n’est pas que vous en preniez plein les dents, loin de là. Le but est de montrer à quel point le piratage est devenu banal (puisque c’est malgré tout de ça qu’on parle) pour qu’on en vienne à le « promouvoir » dans un journal par ailleurs excellent.

Et le pugilat, ici, ça n’existe pas. Donc on ne va pas commencer aujourd’hui.

Quant à ta remarque sur les clés: si l’on laisse les clés sur la voiture, c’est peut-être qu’on a un peu confiance dans le genre humain. Si l’on se fait voler la voiture, c’est dommage.

Maintenant si un journal vient écrire à ses lecteurs que la voiture XY est restée à cet endroit avec les clés sous le pare-soleil, qu’il suffit de le baisser pour piquer la voiture, tu avoueras que ce n’est pas terrible.

Enfin, quant au fait que l’on évoque (évoque seulement) l’Affaire Filemaker, même si la démarche est un peu différente, c’est pourtant fondamentalement la même chose. Vous montrez à vos lecteurs comment ne pas payer un logiciel, et vous m’excuserez, mais vous n’avez pas à le faire si vous êtes sérieux, et je sais que vous l’êtes.

18)
Emilou
, le 06.07.2005 à 09:43
[modifier]

Tiens, mon commentaire a disparu.
Je disais qu’Avosmac faisait sa pub dans les commentaires………..avec l’aval de F Cuneo ? Je ne comprends plus.

19)
JCP
, le 06.07.2005 à 10:02
[modifier]

Eh bien, j’ai décidé de ne plus utiliser ni Onyx, ni Xupport. Dorénavant, plus besoin d’optimiser mon système, je fais comme François : toutes les six semaines je formate et je réinstalle tout… ;-)

Pour en revenir aux choses sérieuses, je trouve le procédé plus que douteux. C’est limite, limite…

Et les explications/justifications d’Avosmac sont pathétiques : ramener le débat à des définitions juridiques démontre le malaise qu’ils ont à aborder l’aspect moral de leurs procédés.

Dessiner avec un crayon n’est pas illégal, n’est-ce pas?

On pourrait même dire que, puisque ça n’est pas illégal, dessiner un schéma explicatif permettant la construction d’une bombe ne devrait pas être illégal.

Et le jour où quelques centaines de personnes claquent dans l’explosion de leur train/avion/bateau/etc., j’aurai la conscience tranquille parce que dessiner avec un crayon n’est pas illégal…

Effacer un fichier lié non plus.

JCP

20)
Saluki
, le 06.07.2005 à 10:04
[modifier]

ça pue.
ça schlingue.
ça schmekte.

Que l’on vole à la tire, à l’arraché, arme au poing ou en dynamitant la porte du coffre, c’est quand même du vol.
La récupération prolétarienne de la fin du 19e siècle n’a pas non plus de justification ici.

Et que ce soit un journal, mac’ de surcroît, qui donne le calibre (comme en Corse, Mary !) ça me déplait souverainement.
La calamiteuse argutie : « Je ne cracke pas, j’efface l’invisible (belle poésie) » me laisse pantois.

Bon, ceci dit ouskon trouve la CS2 sans aller dans le métro de Moscou? (c’est une blague, bien sûr, mais il vaut mieux le dire…)


Du MacPortable à l’Alubook, en quinze ans je suis devenu plus sage.

21)
Cheg
, le 06.07.2005 à 10:08
[modifier]

bien dit François.

c’est qu’en plus ils feraint semblant de ne pas comprendre..

22)
pm
, le 06.07.2005 à 10:12
[modifier]

Ah ! les clés…

Môme, je passais mes vacances chez ma grand-mère, dans un petit village de bourgogne, 150 habitants, mais bien une trentaine de vacanciers l’été, surtout des parisiens, qui n’avaient pas pour la plupart quoi se payer les vacances à la mer.

Eh bien nous ne fermions jamais la porte, la maison restait ouverte même lorsque nous allions en promenade à l’autre bout du village. Il fallait que nous allions passer toute une journée à Dijon, pour que l’on donne un tour de clé.

Je peux vous dire que c’était agréable, rien à voir avec le trousseau de clé d’aujourd’hui. Surtout pas de coup de speed et des dialogues du genre :
– P… je sais plus si j’ai fermé…
– Ben, fais demi-tour…

Non, vraiment, rien à voir avec le bon vieux temps, juste que cela devrait être ainsi encore aujourd’hui!

C’est simple, hier on avait parfois affaire à un petit commerçant douteux, aujourd’hui les offres des groupes sont souvent à la limite, leurs contrats verrouilles par une armée d’avocats (le célèbre vous avez signé…), alors il ne faut pas s’étonner que le consommateur soit lui aussi à la limite : donc on s’arrange, on joue sur les mots : effacer un fichier n’est pas modifier du code…

Va peut-être falloir s’y faire…

23)
Avosmac
, le 06.07.2005 à 10:15
[modifier]

Je conçois, comme François l’a justement rapporté, que notre propos n’est pas très sport dans le magazine. Nous prenons acte de vos critiques et allons en tenir compte à l’avenir.
Mais je constate que l’énorme émoi suscité ici pour un shareware (dont le principe de base fait appel à la volonté de l’utilisateur de le payer ou non, qu’il soit protégé ou non), aussi légitime soit-il, ne trouve pas vraiment le même écho lorsqu’il s’agit de copie de DVD, de réaliser des DivX, de télécharger en P2P, etc. Voire de photocopier les articles d’un magazine.

Magazine Avosmac
Sarl Avosmac
La Favrière
79250 Nueil les Aubiers
France

s’abonner (ou se réabonner)
http://www.magazine-avosmac.com
ou
http://www.avosmac.com

Le magazine a l’unité à télécharger :
http://www.zinio.com/singles?issn=1296-3844

24)
Saluki
, le 06.07.2005 à 10:27
[modifier]

…ne trouve pas vraiment le même écho lorsqu’il s’agit de copie de DVD, de réaliser des DivX, de télécharger en P2P…

Les martiens ne débarquent pas que sur les écrans avec la « Guerre des Mondes ». En voici un, bien seulâbre, qui n’a vraisemblablement jamais parcouru les fora de la bonne maison cuk. Si certains y sont assez* favorables au P2P ou autres vilénies du point de vue légal comme moral, la contrepartie existe et se manifeste.

Et en plus il fait sa promo**. Merci cuk !

* lire : très
** je ne suis pas sûr que ce soit très productif…


Du MacPortable à l’Alubook, en quinze ans je suis devenu plus sage.

25)
Sébastien Pennec
, le 06.07.2005 à 10:28
[modifier]

Mais je constate que l’énorme émoi suscité ici pour un shareware (dont le principe de base fait appel à la volonté de l’utilisateur de le payer ou non, qu’il soit protégé ou non), aussi légitime soit-il, ne trouve pas vraiment le même écho lorsqu’il s’agit de copie de DVD, de réaliser des DivX, de télécharger en P2P, etc.

Pour l’instant, ce n’est pas un énorme émoi :-) Lorsqu’on dépassera les 100 commentaires, ça en sera un!

Il y a eu régulièrement des débats sur le piratage, de musique, de logiciels ou d’autres formats et ça a toujours sucité des grandes discussions. Dans les commentaires mais aussi sur le forum.

C’est surtout le fait que se soit un journal qui publie ça qui me gêne… Comme si, sur Cuk, on indiquait comment contourner une protection… impensable!

Cela dit, votre commentaire montre que vous tiendrez compte de cette remarque constructive.

26)
Olivier Pellerin
, le 06.07.2005 à 10:32
[modifier]

François, tu es incohérent. Tu condamnes, à juste titre d’un point de vue strictement moral, qu’un journal diffuse une astuce de piratage. D’accord. Mais dans le même article, tu rappelles ta mésaventure avec Cubase SX3. Et dans les commentaires de cet article, tu signales que tu as demandé à un « contact » de chercher une version crackée de ce logiciel.

Si tu n’avais pas retrouvé la clé et que ton contact t’avais déniché une version crackée de Cubase, tu t’en serais servi. Alors comment veux-tu, après ça, qu’un utilisateur qui veut essayer un logiciel n’utilise pas le même argument ? Ou un utilisateur très occasionnel ? Ou un étudiant fauché ? Ou un jeune qui ne veut pas mettre tout son fric dans des softs ? Ou une petite boite qui a besoin d’investir en priorité pour créer des emplois ? Ou…

Elle est où, la frontière ?

« Oui, mais, me diras-tu, ce n’est pas la même chose ! Là, il y avait urgence. Et j’étais légal sur ce soft ! »

Non. C’est pas légal d’utiliser une version crackée. Relis la licence.

« Fait ch***, la licence ! Et tu ferais mieux de retourner écrire ton papier que tu m’as promis pour hier ! »

Là, on est d’accord.

27)
Avosmac
, le 06.07.2005 à 10:32
[modifier]

Oui, nous avons compris depuis bien longtemps que ce que les internautes tolèrent sur internet, ils ne le tolèrent pas dans la presse.
Le simple fait de parler de « Mac The Ripper », par exemple, est déjà en soit faire de la pub pour un système de piratage puisque cet utilitaire fait sauter les protections des DVD du commerce.

Magazine Avosmac
Sarl Avosmac
La Favrière
79250 Nueil les Aubiers
France

s’abonner (ou se réabonner)
http://www.magazine-avosmac.com
ou
http://www.avosmac.com

Le magazine a l’unité à télécharger :
http://www.zinio.com/singles?issn=1296-3844

28)
Sébastien Pennec
, le 06.07.2005 à 10:41
[modifier]

Effectivement, faire de la pub pour MacTheRipper aide à pirater…

Il y a eu des articles sur Cuk.ch parlant d’utilitaires pour copier des DVDs… Pour moi, une personne devrait avoir le droit de faire une copie de ses DVDs pour usage personnel, backup et compagnie. J’imagine simplement les DVDs pour enfants, utilisés par des enfants, qui doivent être rayés après 2 semaines!
edit: l’article: Popcorn et MacTheRipper, les indispensables pour copier vos DVD

Dans le HS14, vous parlez en long et en large de produits de ce style, et les articles sont bons, pertinents et vous avez raison, d’après moi, de parler de ces produits!

Mais lorsque l’on parle de contourner la protection d’un logiciel dont on a pas de licence, c’est différent que de faire une copie d’un DVD que l’on a acheté!

29)
François Cuneo
, le 06.07.2005 à 10:49
[modifier]

Tiens, mon commentaire a disparu.
Je disais qu’Avosmac faisait sa pub dans les commentaires………..avec l’aval de F Cuneo ? Je ne comprends plus.

Faut bien regarder Emile, pas le genre de la maison de supprimer des commentaires. On l’a fait avec trois intervenants pour l’instant, toujours pour propos racistes.

30)
François Cuneo
, le 06.07.2005 à 10:52
[modifier]

A moins Emile que tu parles d’un autre commentaire? En effet, je ne vois pas le commentaire où tu parles de la pub. Etrange. En tout cas, il n’y a pas de suppression de notre part. Le commentaire n’a peut-être pas passé suite à une mauvaise manip?

En ce qui concerne cette pub, elle ne me dérange pas dans la mesure où c’est une sorte de signature.

31)
pm
, le 06.07.2005 à 10:53
[modifier]

Oui, nous avons compris depuis bien longtemps que ce que les internautes tolèrent sur internet, ils ne le tolèrent pas dans la presse.

Ca c’est un peu facile.

Ceux qui achètent leurs softs achètent souvent des revues comme Avosmac ou d’autres. Car ils se renseignent dans les revues ou sur internet… avant de confirmer leur choix avec des versions de démo.

Simplement ils sont plus exigeants dans le choix de leurs logiciels et des revues qu’ils achètent. Quand on fait l’effort de respecter les règles, on est sûrement plus strict quant à l’esprit.

Mais seul ceux qui ne font rien ne sont jamais critiqués, et nous avons bien notés que vous tiendrez compte de nos critiques…

32)
François Cuneo
, le 06.07.2005 à 10:58
[modifier]

Olivier, Olivier…

S’il te plaît! Je pense que ton argumentation est peut-être juste sur le fond, mais il y a une seule question de bon sens! Ici, comme tu le dis, j’ai payé un logiciel, et en partie par la faute de leur protection, je suis devant 100 personnes sans voix. Le fait de demander une version pour me sortir de la merde n’a strictement rien à voir avec un journal qui publie un truc pour détourner une protection.

Cela n’a strictement rien à voir.

34)
Avosmac
, le 06.07.2005 à 11:04
[modifier]

Pas d’accord François.
La rigueur, elle doit aller jusqu’au bout.
Tu ne peux pas dire, j’ai perdu mes clés, alors je vais piquer une bagnole (j’aime bien les voitures), mais juste pour un petit trajet hyper urgent et hyper vital. Parce que là, il y a des gens qui m’attendent.

Magazine Avosmac
Sarl Avosmac
La Favrière
79250 Nueil les Aubiers
France

s’abonner (ou se réabonner)
http://www.magazine-avosmac.com
ou
http://www.avosmac.com

Le magazine a l’unité à télécharger :
http://www.zinio.com/singles?issn=1296-3844

35)
pm
, le 06.07.2005 à 11:24
[modifier]

Sans vouloir jouer au gendarme…

Tu ne peux pas dire, j’ai perdu mes clés, alors je vais piquer une bagnole (j’aime bien les voitures), mais juste pour un petit trajet hyper urgent et hyper vital. Parce que là, il y a des gens qui m’attendent.

Non, François cherchait un type capable de faire démarrer SA voiture, le type du garage dans un premier temps, puis un type qui disposerait d’un passe, voire en coupant les fils….

36)
6ix
, le 06.07.2005 à 11:27
[modifier]

Tu ne peux pas dire, j’ai perdu mes clés, alors je vais piquer une bagnole (j’aime bien les voitures), mais juste pour un petit trajet hyper urgent et hyper vital. Parce que là, il y a des gens qui m’attendent.

Pas faux, mais le vendeur de la voiture se doit de donner plus d’une clé! Même sur un petit cadenas de la Mig*** il y en a 2… Et s’il avait perdu toutes ses clés, un garagiste de la marque devrait être en mesure d’en prêter une. Moi c’est plutôt ça que je retiens de son histoire: il n’avait qu’une seule clé et personne n’a pu le dépanner!

Et puis même si l’on peut faire des comparaisons, je ne pense pas que l’un doive se justifier par rapport à l’acte de l’autre: cela reste deux situations différentes!

Que qqun laisse la porte de sa maison ouverte, les clés dans sa voiture ou un fichier de protection facilement contournable, libre à chacun d’en profiter ou non, il en assumera les conséquences (et pis merde, pourquoi de nos jours on devrait se barricader contre tout?!), mais ce n’est en aucun cas à la radio ou aux journaux locaux d’en faire part, tout en précisant à la fin « que c’est mieux de ne pas le faire »…
Effacer un fichier n’est pas du piratage et pas punissable, mais Avosmacs aurait peut-être faire preuve d’un peu plus de « bonne conscience » sur ce coup-là, non?

38)
JCP
, le 06.07.2005 à 11:32
[modifier]

Il faut toujours juger sur pièces et je n’ai pas ce numéro d’Avosmac.

François, pourrais-tu le scanner et me l’envoyer, stp?

JCP

40)
Inconnu
, le 06.07.2005 à 11:38
[modifier]

Cher François,
Bon, je le dis comme je le pense, ça commence à bien faire ! Moi aussi je deviens tout rouge !
Tes réactions épidermiques face au piratage tournent à l’obsession et pourraient paraître névrotiques. Il faudrait un peu arrêter de tout criminaliser indistinctement et accuser tous les gens qui osent utiliser des logiciels non payés de crime de lèse majesté.
Il en est pour le piratage des logiciels, comme de la redevance télé, des échanges de disques ou de bouquins, de l’enregistrement de films à la télé, ou autres, que ce sont des épiphénomènes qui ne mettent pas en péril la création, malgré les indignations vertueuses de cet …. (et je reste poli) de Pascal Nègre par exemple dont je sais parfaitement le cynisme et la mauvaise foi (je connais parfaitement le milieu des « majors »).
Qu’on rétribue justement un travail, je ne dirais évidemment pas le contraire. Mais à force de vouloir policer la vie, on finit par l’éteindre. A quand des paiements pour regarder un monument ou un coucher de soleil. J’exagère, mais on risque d’en arriver là.
Il vaudrait mieux te faire dans ces colonnes (sans vouloir te commander) le relais du scandale catastrophique du brevet logiciel que s’apprête à adopter le parlement européen, très libéralement conduit maintenant par le non moins libéral Blair. Parce que là, niveau création, il n’y aura même plus de quoi pirater, celle ci ayant été tuée dans l’œuf par ces directives.
A ce sujet, voir ici : Brevets logiciels…
Il faudrait donc un peu relativiser le problème du piratage, largement mis en avant par des firmes dont le seul but est la rentabilisation maximale au détriment des utilisateurs (cf ton problème de dongle). Tout le monde sait très bien par exemple que le piratage de la musique n’influe en rien le développement de celle ci, quand ce n’est pas le contraire. En ce qui concerne les logiciels, certaines entreprises (dont Apple) ont très bien compris que le mouvement général est d’acheter les logiciels dont on a besoin, et que leur piratage est plus un moyen de connaissance et de diffusion que de vol pur et simple. Il en est de même pour les « sharewares ». J’utilise par exemple GraphicConverter une fois par an à peu près. Je ne vais certainement pas l’acheter, mais son système de décompte m’énerve au plus haut point. J’utilise très souvent PageSpinner (logiciel de traitement de pages html comme BBedit). Je l’ai acheté. Je pense que beaucoup font comme moi et, s’il y a quelques récidivistes, ce n’est pas eux qui couleront la création. Il faut un peu faire confiance aux gens. La grande majorité utilise ce dont elle a besoin et le paye.
Il faudrait donc arrêter de pousser des cris d’orfraie à chaque dérapage.
Pour finir, certains systèmes de protection des logiciels sont tellement contraignants que c’est une véritable incitation au piratage. De toute façon je n’utilise pas ce genre de logiciels, préférant ceux, peut être moins complets, mais plus humains qui ne demandent pas moult manipulations pour fonctionner pleinement. C’est pour cela que je préfère Onix à Xsupport, louant, au passage, l’esprit de son concepteur qui livre gratuitement un logiciel, probablement très complexe, sans esprit de lucre.

Amicalement,

^. .^ GerFaut
=U= Equinoxiale
GerFaut c’est frais, mais c’est pas grave.

41)
pm
, le 06.07.2005 à 11:40
[modifier]

Un peu d’humour…

« mon contact, pourtant très fort dans la recherche de programmes crackés sur le Web, n’a pas trouvé un seul Cubase SX 3 disponible ! »

Ben c’est sûrement son pot’ de la gendarmerie, spécialisé dans la lutte anti-piratage… D’ailleurs c’est un pur, il lui a dit justement que c’était la seule version pour laquelle il n’y avait pas de crack!

François t’es sûr que c’est un pote?

42)
Olivier Pellerin
, le 06.07.2005 à 11:42
[modifier]

Olivier, Olivier…
S’il te plaît! Je pense que ton argumentation est peut-être juste sur le fond, mais il y a une seule question de bon sens!

Oh, François, là, tu me donnes une ouverture en or !

Si mon argumentation est juste « sur le fond », elle est juste tout court. Dire que c’est une question de bon sens, c’est dire qu’on peut pirater quand c’est nécessaire. Oui. Et comment on défini nécessaire ?

Il y a une route, pas loin de chez moi, qui mène à l’autoroute et où la vitesse est limitée à 50. Parce que, techniquement, c’est en ville. Sauf que cette voie, elle est conçue pour rouler vite et qu’il n’y a aucun danger. Avec un peu de bon sens, on voit que cette limite est absurde. D’ailleurs, personne ne la respecte. L’autre jour, j’y passais à 65 et les poulets m’ont pris au radar. Je suis bon pour le PV.

Qu’est-ce que je fais ? Je vais voir les flics, ou le tribunal de police, et leur explique que la règle va contre le bon sens ? Je connais déjà la réponse…

Oui, oui, j’y retourne. J’ai fait deux lignes.

43)
Avosmac
, le 06.07.2005 à 11:48
[modifier]

Je veux aussi préciser au passage un détail qui échappe à tout le monde. Avosmac n’étant livré à l’oeil par personne, la rédaction achète tous les logiciels, qu’ils soient commerciaux ou shareware lorsqu’elle les utilise, voire lorsqu’elle veut les tester ! C’est encore plus vrai pour le matériel que nous achetons systématiquement, sauf en de très rares exceptions. Il arrive qu’un auteur nous fournisse une clé de son logiciel. Mais si nous jugeons le logiciel utile pour nous, nous le payons sans chercher plus loin, parce que c’est le principe de base du shareware : « Tu aimes, tu aides ».
Notre indépendance rédactionnelle nous la payons, dans tous les sens du terme.
GraphicConverter relève plus désormais du logiciel commercial que du shareware.

Magazine Avosmac
Sarl Avosmac
La Favrière
79250 Nueil les Aubiers
France

s’abonner (ou se réabonner)
http://www.magazine-avosmac.com
ou
http://www.avosmac.com

Le magazine a l’unité à télécharger :
http://www.zinio.com/singles?issn=1296-3844

45)
Emilou
, le 06.07.2005 à 12:05
[modifier]

Faut bien regarder Emile, pas le genre de la maison de supprimer des commentaires. On l’a fait avec trois intervenants pour l’instant, toujours pour propos racistes.

C’est tout à ton honneur François.

46)
François Cuneo
, le 06.07.2005 à 12:07
[modifier]

ce n’est pas ce que je lis :

« mon contact, pourtant très fort dans la recherche de programmes crackés sur le Web, n’a pas trouvé un seul Cubase SX 3 disponible ! »

Xavier, lis l’humeur complètement, tu comprendras mieux.:-)

Pas de mauvaise foi s’il vous plaît!:-)

48)
Saluki
, le 06.07.2005 à 12:17
[modifier]

Ne trouvez-vous point qu’il serait temps de revenir un peu aux valeurs de l’olympisme et de voir qui gagne la timbale?

Tiens le CIO est régi par les lois du canton de Genève.
Sûr qu’ils ne laissent pas la clé de contact derrière le pare-soleil, eux. :-))


Du MacPortable à l’Alubook, en quinze ans je suis devenu plus sage.

49)
MyHouse
, le 06.07.2005 à 12:21
[modifier]

Un magazine qui donne une soluce pour utiliser un programme sans subir le nagscreen me semble assez unique dans les annales de la presse informatique.
C’est une belle bourde éthique!
Mais y’a pas de quoi en faire un fromage, c’est l’auteur qui devrait hurler. Pour François (qui utilise la même protection?) il y a de quoi se sentir un peu concerné et j’approuve sa boêlée.
Mais il faut aussi reconnaître qu’il y en a certain qui jouent un peu les chevaliers blancs de la licence logicielle… Ils devraient comprendre que tout le monde (et surtout les jeunes) n’ont pas leurs moyens financiers même si ils partagent un matérialisme somme toute assez décevant.
A force de créer des envies et des désirs à longueur de tests et d’humeurs, il ne faut pas s’étonner si les Surfers Serials ont autant de succès…

50)
FT'e
, le 06.07.2005 à 12:23
[modifier]

Dans les newsgroups (mac en particulier), on ne parle pas des moyens de piratage. Question de netiquette, de moralité si on veut. Le piratage c’est mal.

Une revue qui publie un moyen, aussi simple soit-il, de contourner une protection, aussi minimaliste soit-elle, manque un peu d’éthique je pense. Somme toute, ces journalistes vivent de leur travail, qui est en partie d’écrire des articles à propos de logiciels. Sans ces logiciels à raconter, plus de boulot pour ces journalistes… Je simplifie à l’extrême, évidemment.

De l’autre côté, il y a des entreprises qui conçoivent des logiciels, et qui les protègent contre le piratage. Jusque là, je n’ai rien à y redire. Sauf que certaines de ces entreprises mettent en place des protections très pénibles pour l’utilisateur honnête, et ne prévoient aucune solution de secours en cas de pépin (du genre de ce qui t’es arrivé François, au hasard). Là, j’ai très sérieusement à y redire. Il y a matière à procès.

Je prends le cas d’un de mes clients, qui utilisait un certain logiciel de mise en page. A l’imparfait. D’abord des dongles, puis un serveur de licences. Que se passe-t-il lorsque le serveur de clés tombe en panne ? L’assurance perte de gains paye puis se retourne contre l’éditeur qui a refusé tout support. Règlement à l’amiable et dédommagement du client en question. Changement de logiciel à la première occasion, professionnellement viable.

J’en étais à un tel point d’énervement et de ras le bol que j’installais systématiquement des versions piratées dépourvues de ces saletés de protections qui pourrissaient la vie de tout le monde, en veillant bien entendu à ce que le nombre de licences adéquat avait bien été acheté. Programmes crackés trois fois oui, programmes volés, trois fois non.

On peut jeter la pierre aux pirates. En particuliers les pirates professionnels, c’est à dire ceux qui réalisent un gain en exploitant ces logiciels piratés. Et qui augmentent leurs bénéfices en ne payant pas leurs logiciels.

Mais on peut aussi jeter la pierre aux éditeurs qui mettent en place des protections très lourdes et qui refusent ou ne mettent pas de moyens en place pour dépanner le client légitime. Et ce n’est pas la faute des pirates si ces éditeurs ne font pas leur travail.

Ça me fait penser à ces CD protégés illisibles dans mon autoradio. Je ne laisse de toute façon pas mes CD originaux dans la voiture, mais être obligé de passer par la case copie pour pouvoir jouer mes CD en voiture, c’est inadmissible ! Et si je n’avais pas d’ordinateur ? Je me mettrais cette jolie galette irisée dans le rectum en disant Merci Major ?

J’ai horreur qu’on se paie ma tête et qu’on me fasse m’énerver parce que je paie mes licences ou mes CD. Si c’est pour être emmerdé à tout bout de champs et de payer pour, je comprends très aisément que nombre de gens préfèrent ne pas être emmerdé et ne pas payer.

Et je paie aussi les sharewares que j’utilise. Faciles à pirater ou pas.

51)
François Cuneo
, le 06.07.2005 à 12:25
[modifier]

Olivier, tu es là aussi d’une mauvaise foi incroyable. Franchement, je ne comprends pas. Tu ne vas pas me dire que tu ne vois pas la différence entre la situation de jeudi et ce que tu racontes? Allez, arrête…:-)

Mais pour répondre en vitesse à GerFaut et à Fabien qui semblent d’accord: ce n’est pas le piratage qui est ici en question, mais le fait qu’on mette à disposition dans un journal le moyen de pirater.

C’est de l’argumentation de Xavier aussi que nous discutons.

De ce que j’ai vécu jeudi A CAUSE DE CE TYPE D’ARGUMENTATION!
A cause de ce genre d’articles!

Les mêmes qui disent « mais le piratage, c’est pô grave!! » se plaignent ensuite des emmerdements qu’ont les gens qui achètent leurs logiciels à cause des protections diaboliques.

Tu sais bien Gerfaut que je gueule autant contre les pirates que contre les protections contraignantes.

Ça s’appelle être cohérent. (Oui je sais Olivier, je ne le suis pas, parce que j’ai voulu trouver un moyen de débloquer mon PROPRE logiciel pour 100 personnes, 25 gamins, parce qu’une protection avait été perdue. C’est être pirate, bien sûr…, c’est être au même niveau que ce qu’à fait Avosmac n’est-ce pas…)

Cela dit, bravo à Avosmac de payer les logiciels testés. En gros, personnellement, j’en achète 50% et 50 me sont offerts par les éditeurs, ce que je trouve parfaitement normal. J’estime que c’est un juste retour des choses, tout en gardant notre indépendance.

En plus nous sommes juste un peu gratuits. Donc il y a comme une chtite différence.

52)
Avosmac
, le 06.07.2005 à 12:28
[modifier]

A mon sens la vraie « éthique », puisqu’il est beaucoup question de la nôtre ici, est celle de FT’e :

« Et je paie aussi les sharewares que j’utilise. Faciles à pirater ou pas. »

D’ordinaire, c’est avant tout « celui qui fait » qui est condamnable, pas « celui qui dit ».

Magazine Avosmac
Sarl Avosmac
La Favrière
79250 Nueil les Aubiers
France

s’abonner (ou se réabonner)
http://www.magazine-avosmac.com
ou
http://www.avosmac.com

Le magazine a l’unité à télécharger :
http://www.zinio.com/singles?issn=1296-3844

53)
Guillôme
, le 06.07.2005 à 12:35
[modifier]

Qu’est-ce que je fais ? Je vais voir les flics, ou le tribunal de police, et leur explique que la règle va contre le bon sens ? Je connais déjà la réponse

En France, on peut signaler des zones de vitesse inadaptées, des panneaux foireux… C’est ici et c’est officiel :
http://www.ditesleauministre.equipement.gouv.fr/

Après, normalement, ils font le nécessaire.

Donc, inutile de rouler à 65… mais après si tu es partisan de faire les lois toi-même… ;)

P.S : Pour A vos mac, il n’y a pas de quoi fouetter un chat. En plus, il fallait s’indigner avant (genre quant ils indiquent une faille pour déprotéger les morceaux aac, mais en fait, ça ne fonctionne plus). Bref, celui qui veut pirater piratera, celui qui ne pirate pas, ne piratera pas. Pas besoin d’aller chercher plus loin. A Vos Mac a l’air indépendant, leur magazine est d’une qualité supérieure à la moyenne (un des seuls mag mac que j’ai acheté), ils osent faire des petites piques provocatrices, je trouve plutôt cela sain.

54)
Avosmac
, le 06.07.2005 à 12:38
[modifier]

« En plus nous sommes juste un peu gratuits. »

Décidément, nous allons avoir encore un point de vue divergent.

A mon avis la pub « Apple Store » sur la page d’accueil de Cuk n’a pas vocation à faire jolie mais à gagner des sous. Certains sites en ramassent même pas mal grâce à cela. C’est comme les quotidiens Métro et 20 Minutes, ils sont « gratuits » pour le lecteur, mais pas pour celui qui annonce…

Magazine Avosmac
Sarl Avosmac
La Favrière
79250 Nueil les Aubiers
France

s’abonner (ou se réabonner)
http://www.magazine-avosmac.com
ou
http://www.avosmac.com

Le magazine a l’unité à télécharger :
http://www.zinio.com/singles?issn=1296-3844

55)
François Cuneo
, le 06.07.2005 à 12:40
[modifier]

Oui, sauf que ce n’est pas une pub AppleStore, et que l’on ne touche rien sur la moindre vente.

Pumpkin nous donne de quoi payer les frais de fonctionnement du site, aucunement de pouvoir payer le moindre salaire. Et l’on ne fonctionne pas au clic.

Noé aimerait que nous mettions de la pub Google, je refuse parce que je veux avoir la maîtrise de la pub que nous mettons par exemple.

56)
Avosmac
, le 06.07.2005 à 12:44
[modifier]

Je me suis donc trompé. Cela dit, c’est dommage. Toute peine mérite salaire, n’est-ce pas ? C’est ce qu’on n’arrête pas de dire depuis des plombes ici ;-)

Mais le bénévolat, c’est bien aussi faut pas croire.

Magazine Avosmac
Sarl Avosmac
La Favrière
79250 Nueil les Aubiers
France

s’abonner (ou se réabonner)
http://www.magazine-avosmac.com
ou
http://www.avosmac.com

Le magazine a l’unité à télécharger :
http://www.zinio.com/singles?issn=1296-3844

57)
Invite
, le 06.07.2005 à 13:05
[modifier]

malgré les indignations vertueuses de cet …. (et je reste poli) de Pascal Nègre

Attention, François a bien précisé qu’il ferait disparaître immédiatement tout commentaire raciste. ;-)

58)
Olivier Pellerin
, le 06.07.2005 à 13:40
[modifier]

D’accord François, j’arrête. Je n’étais pas de mauvaise foi, juste absolutiste dans mon argumentation. Je voulais monter que toi aussi, tu es extrémiste dans ta position anti-pirates ;-)

Désolé Avosmacs, mais votre argumentaire est spécieux. Dire qu’effacer un fichier, ce n’est pas du piratage, je n’achète pas. Oui, je suis maître de mon Mac et peut y effacer, volontairement ou pas, un fichier. Mais je peux aussi aller modifier le contenu d’un fichier ! C’est toujours mon Mac !
Ce qui compte dans ce cas, ce n’est l’action, mais l’intention. Et à ce niveau, y’a pas photo. Vous donnez un moyen de contourner une protection.

D’un autre côté, je ne suis pas d’accord avec François : ce ne sont pas les pirates qui engendrent les protections. Ou du moins, pas uniquement. Le piratage est un « magnifique » argument pour verrouiller tout l’univers numérique. On le voit dans la musique, de plus en plus dans les films, on le verra prochainement dans la généralisation des DRM sur tout le numérique.
Un exemple ? Je paye une taxe à la Sacem sur chaque CD de photos que je grave. Je ne crois pas que ce soit la faute des pirates, mais que la Sacem a très, très bien utilisé l’argument « pirates ».

D’un troisième côté, nous avons tous un certain idéalisme. Si je n’avais pas peur de m’attirer les foudres des lecteurs de Cuk, je dirai une certaine pudibonderie. Ce n’est pas bien de dire comment contourner une protection. Ah bon ? Parce que personne, içi, n’a jamais rien fait de ce genre ? Et c’est encore moins bien de le dire dans la presse. Ah bon ? Parce que c’est « officiel », vendu et commercial ? Pas comme Cuk qui est gratuit ? Et mon FAI qui me promet des vitesses de DL toujours plus impressionnantes, lui, il ne sait pas qu’en fait, il me vend du P2P ? Non, il ne filtre même pas les ports 4262 et 4266… Arrêtons un peu d’être hypocrites.

Le piratage existe. On est parfois bien content de pouvoir y recourir (n’est-ce pas, F. ?). Je, vous, nous en avons fait. Il y a suffisamment d’éléments qui montrent que les éditeurs savent aussi se servir du piratage pour promouvoir leurs produits. Et que quand ils ne veulent pas être piratés, ils savent le faire (ProLexis), même au détriment de leurs ventes. Vous n’êtes jamais allés à Istamboul ? On y trouve des cigarettes à des prix incroyables. Livrées, plus ou moins directement, par les cigarettiers qui ont « contourné » les taxes européennes.

Le vrai problème, il est juridique, commercial et financier. Il est que, si Cuk se met à donner des astuces pour cracker des softs, ça finira très mal pour Cuk. Alors que si un gros journal le fait, il a les bataillons d’avocats nécessaires pour se défendre. Et que le scandale et la publicité ainsi faite profiteront aussi aux éditeurs qui poursuivraient alors ledit journal d’une vindicte assez molle. Parce que l’affaire est, tous comptes fait ®, rentable : ça pousse les ventes. Comment s’est-elle rendue célèbre, la Paris Hilton, déjà ?

La faute d’Avosmacs, s’il y en a une, c’est d’avoir publié cette info sans avoir pris conseil auprès d’un avocat spécialisé. Ou, plus prosaïquement, de ne pas avoir eu l’accord (écrit) de l’éditeur. Le reste est marketing, bonne conscience et… hypocrisie.

Quand au problème de clé, source de l’ire de François, je maintiens ma position : un éditeur qui ne donne qu’une clé avec son logiciel et n’est même pas foutu de dépanner un client honnête est un radin. Doublé d’un crétin qui va perdre un client. Les « pirates » n’y sont pour rien.

61)
coacoa
, le 06.07.2005 à 14:16
[modifier]

Qu’A vos Macs prenne note, dans un commentaire, du manque de pertinence de leur journaliste sur cette affaire me fait plaisir, parce qu’il me semble assez « évident » qu’il y a là une petite dérive, comme ils le disent eux-mêmes, « pas très sport ».

Ca arrive, c’est regrettable, et je suis content de lire que certains s’en préoccupent.

Après, pour en revenir à l’affaire « Cubase », je vous avoue avoir téléchargé illégalement un album par P2P parce que celui que j’avais acheté (copy protected) ne passait pas dans iTunes. Appelez ça comme vous voulez, pour ma part, je sais que je l’ai payé, ce disque, alors que je l’écoute sur mon iPod en version téléchargée ou pas, je m’en tape un peu, Massive Attack a reçu son pécule.

Je pense qu’il en est de même pour l’affaire Cubase. Le programme est payé, point. Les gens qui se sont mouillés pour le faire sont payés. Point. M’est avis que n’est pas exactement la même chose que d’expliquer comment faire pour justement « ne pas payer », et que la mauvaise foi affichée par certains prête plus à sourire qu’à faire rougir les oreilles…

Bien à vous tous.

62)
François Cuneo
, le 06.07.2005 à 14:41
[modifier]

Quand au problème de clé, source de l’ire de François, je maintiens ma position : un éditeur qui ne donne qu’une clé avec son logiciel et n’est même pas foutu de dépanner un client honnête est un radin. Doublé d’un crétin qui va perdre un client. Les « pirates » n’y sont pour rien.

C’est exactement ce qui s’est passé. Je passe des heures le soir à découvrir Digital Perfomer! Et Cubase, à moins que je n’arrive pas à me faire à DP, c’est terminé!

Ciao Steinberg!

63)
Sébastien Pennec
, le 06.07.2005 à 14:43
[modifier]

De toute façon, Avosmac, après deux numéros, on s’ennuie…

Pas d’accord!

J’ai acheté de nombreux numéros de ce journal et j’ai toujours beaucoup aimé les articles, le ton, la mise en page.

On ne s’ennuie pas en lisant A vos macs, selon moi.

Juste une petite remarque: ça serait dommage que, parce que François emet une critique sur ce jounal, les réactions qui suivent soit de ce type. On est pas ici pour « descendre » le journal, mais pour discuter de l’humeur du jour.
Merci…

64)
Olivier Pellerin
, le 06.07.2005 à 15:06
[modifier]

Après, pour en revenir à l’affaire « Cubase », je vous avoue avoir téléchargé illégalement un album par P2P parce que celui que j’avais acheté (copy protected) ne passait pas dans iTunes. Appelez ça comme vous voulez, pour ma part, je sais que je l’ai payé, ce disque, alors que je l’écoute sur mon iPod en version téléchargée ou pas, je m’en tape un peu, Massive Attack a reçu son pécule.

À première vue, c’est vrai. Sauf que… avec le P2P, quand tu télécharges un fichier, tu fais à la fois du DL et de l’UL.
– L’album de MA que tu reçois, tu as payé les droits, pas de problème.
– Mais en même temps, tu l’envoies à d’autres. Qui ne sont pas tous honnêtes.
C’est sur ce deuxième aspect que tu es condamnable : diffusion illégale. Ouille !

Décidément, ces histoires de piratage, c’est pas simple…

65)
Okazou
, le 06.07.2005 à 15:36
[modifier]

Le débat avait commencé sur le droit il pointe désormais sur la morale. Beau développement. Cuk.ch est décidément un site revigorant.

« Nous avons bien noté vos critiques, mais aussi le propos d’Olivier Pellerin que nous trouvons assez drôle. »

et

« D’ordinaire, c’est avant tout « celui qui fait » qui est condamnable, pas « celui qui dit ». »

Ben voyons !
Je ne te connais pas, Avosmac, mais ces remarques signent ta personnalité mieux qu’un test de Rorschach et expliquent fort bien que nous soyons occupés aujourd’hui par tes dérapages.

Quand Olivier-26 trouve François incohérent (vraiment, Avosmac, tu trouves ça drôle ?), il oublie seulement que François utilisait son droit moral de voir un logiciel honnêtement acquis fonctionner lorsqu’il en avait besoin.
Si tu crois pouvoir te permettre de placer sur un plan d’équivalence tes « arrangements » avec la morale et l’exigence morale de François devant les tracas inadmissibles qu’il n’aurait jamais dû vivre, tu as besoin de recaler la boussole de ton jugement sur le Nord dont elle a une fâcheuse tendance à diverger.

Si tu n’es pas guidé par des valeurs morales alors à quoi marches-tu et quelle peut donc être la valeur de ce que tu veux transmettre dans une revue ?

La morale (l’âme d’une société) prime le droit (transcription supposée de la morale). Surtout dans un système comme celui que nous imposent les libéraux. On ne peut prétendre sacrifier la morale au prétexte que le monde est déliquescent.

En tout état de cause, tu as commis une bourde et tu devrais te recommander personnellement un profil bas faute d’aggraver ton cas et celui de la revue.


Au nom de l’Europe, j’ai voté NON !

66)
coacoa
, le 06.07.2005 à 15:47
[modifier]

Olivier, je te lis bien, mais je suis un coquin, le dossier de « partage » du programme P2P que j’ai utilisé est vide chez moi : je ne partage rien, je ne mets pas le moindre fichier à disposition pour les autres.

Je prends mais je ne donne pas, en un mot : je profite.

Je constate bien entendu que faisant cela, je « profite » de l’illégalité dans laquelle se mettent les autres, c’est certain…

Et que donc, sans être illégal, je profite à mort du piratage pour pouvoir écouter Massive Attack dans mon iPod…

68)
Inconnu
, le 06.07.2005 à 15:50
[modifier]

Je pense qu’il en est de même pour l’affaire Cubase. Le programme est payé, point. Les gens qui se sont mouillés pour le faire sont payés. Point.

Non, un contrat est un contrat. En payant le logiciel et en cliquant sur « J’accepte » pour les conditions de la licence, cela équivaut à le signer. Et si changement il doit y avoir, cela doit se faire avec l’accord des 2 parties. On n’est pas propriétaire d’un logiciel, on a juste l’autorisation de l’utiliser dans des conditions décidées par son éditeur. Si on veut respecter la loi, la seule liberté qu’on a est d’acquérir ou non une licence d’utilisation un logiciel (et non acheter!), point.

Ceci dit, je rejoins l’opinion de Gerfaut quant aux réactions épidermiques de François quant au piratage. C’est un phénomène complexe, qui ne peut pas se résumer à désigner des coupables du doigt et à taper dessus. Il y a des choses bien plus graves dans la presse, qui mériteraient à mes yeux bien plus une humeur que la mention d’un journal qui désigne un fichier à supprimer pour réinitialiser un compteur*. Pour prendre un exemple tout simple, puisqu’on a parlé des limitations de vitesse: le fait qu’il est maintenant devenu fréquent (et même systématique) de la part des journaux et des radios de signaler la position des radars routiers, alors que là des vies sont en jeu. Et ça bien entendu, c’est normal.

*Je suis d’accord pour dire qu’éthiquement parlant, désigner le fichier cause problème, mais il faut relativiser quand même. Le lectorat de AVM représente quelle proportion dans les utilisateurs Mac? Et dans la proportion de ceux qui lisent A vos macs, combien vont appliquer la dite astuce? Un type qui veut de toute façon pirater Xupport va chercher sur le net le numéro de série du logiciel, il ne va pas s’amuser à réinitialiser un compteur à la main! Et accessoirement, il est bien plus facile de se procurer un numéro de série pirate qu’un numéro d’AVM (n’en déplaise à la rédaction d’AVM, je ne parle pas au niveau français, mais à l’échelle mondiale…). Sans compter que si l’auteur de Xupport remarque que son système de protection a été craqué, il changera…

69)
François Cuneo
, le 06.07.2005 à 16:41
[modifier]

Sans compter que si l’auteur de Xupport remarque que son système de protection a été craqué, il changera…

C’est exactement ça arldon, c’est exactement ça. Avec ta dernière phrase, tu en viens là où je veux en venir: le développeur va changer de système, et en mettre un qui va nous gêner et nous énerver!

Quant au reste, je m’excuse, mais dans ce cas on arrête tout de suite Cuk.ch, puisque de toute manière, ce dont nous parlons est la plupart du temps futile. Donc pourquoi parler du Mac? Pourquoi parler des protections? Pourquoi parler d’Avosmac?

Je sais bien que nous ne parlons pas de criminels de guerre ici! Je tiens même à ajouter que la plupart des mes copains et connaissances piratent, et que je continue à leur parler! Mais bon, nous sommes dans un sujet qui pose un problème dans notre petit monde feutré. Donc j’en parle.

70)
Olivier Pellerin
, le 06.07.2005 à 16:56
[modifier]

Olivier, je te lis bien, mais je suis un coquin, le dossier de « partage » du programme P2P que j’ai utilisé est vide chez moi : je ne partage rien, je ne mets pas le moindre fichier à disposition pour les autres.

Pas de bol : le fichier que tu reçois, tu l’envoies également. Peu importe qu’il ne soit pas entièrement arrivé, tu rediffuses quand même les bouts que tu as reçu. Donc, tu es coupable ! Peine proposée, à l’égal de la faute : 6 heures de prison, réparties en 24 fois 1/4 d’heure, à effectuer aux moments de ton choix pendant 3 mois. Les 24 moments ne sont pas cumulables.

Pour le reste, je n’aurai qu’un mot : leecher ! ;-)

71)
Radagast
, le 06.07.2005 à 18:32
[modifier]

Bonsoir,
C’est ma première réaction.
Je me demande ce qu’avait pensé l’auteur de Xupport à cette époque :

« Supprimer la limitation de Xupport (Utilitaire : activation d?options cachées et optimisation du système)
n°29 – p08 – parution : 05/2003 – rubrique : Astuces Mac OS X »
J’espère que ce n’est pas de l’acharnement.
AVM m’a franchement aidé à progresser dans le domaine du mac et ses efforts concernant l’open source sont formidables. Là,c’est un dérapage mais je pense qu’ils sauront se remettre en question.
Longue vie à AVM, longue vie à Cuk
Radagast

Radagast

72)
Inconnu
, le 06.07.2005 à 18:47
[modifier]

C’est exactement ça arldon, c’est exactement ça. Avec ta dernière phrase, tu en viens là où je veux en venir: le développeur va changer de système, et en mettre un qui va nous gêner et nous énerver!

Sauf qu’un développeur indépendant n’a pas les moyens de Steinberg. Je ne pense pas qu’un acheteur de Xupport accepterait une clé USB pour ce logiciel.

Changer peut aussi très bien dire changer l’endroit où le fichier caché se trouve (car si on s’y connait un peu, cette « astuce » n’a rien de nouveau). Je ne cache pas que ça m’est quelques fois arrivé de faire ça (virer un fichier caché pour faire sauter une protection), et je n’ai pas eu besoin qu’une revue me dise comment faire pour le faire. Changer peut aussi vouloir dire changer l’algorithme de génération des numéros de série, comme ça les pirates ne peuvent pas en « créer » un nouveau.
Il peut aussi s’agir de mettre en liste noire les numéros de série circulant sur le net. Ce sont des moyens simples qui permettent de protéger quelque peu le logiciel et non contraignants pour l’utilisateur légitime.

73)
François Cuneo
, le 06.07.2005 à 19:22
[modifier]

arldon, nous sommes d’accord, mais le problème n’est pas là. Un journal n’a pas à faire ce qu’a fait Avosmac, point barre. Le reste, comment il faut protéger, c’est bien c’est pas bien de pirater, à la limite, je m’en fiche aujourd’hui.

Et je peux te dire que Joël me déçoit énormément. Moi qui pense le plus grand bien d’Onyx, et bien je ne l’utiliserai plus.

Par contre, je continuerai à lire Avosmac:-)

74)
Noé
, le 06.07.2005 à 19:30
[modifier]

Je dois avouer qu’un peu pressé, je n’ai pas lu tous les commentaires. Pardonnez-moi donc si mes propos en recoupent d’autres.

Ce que j’admire tout de même, c’est la façon, presque sophiste à mon avis, dont Avosmacs traite le sujet.

Chaque intervention prend la forme « J’ai bien noté les critiques… mais je les renie tout de même »

« Enlever un fichier n’est pas pirater ». Soit. Dans le même genre, nous avons « ordonner, au moyen d’une souris et d’un clavier, à un ordinateur de déplacer des 0 et des 1 sur un disque dur n’est pas illégal » ou encore « En soi, utiliser la multiplication de la force induite par un pied-de-biche sur une porte n’est que l’application des théories de la physique mécanique ».

Enfin, où sommes-nous?

Avosmacs, il est évident que toute action illégale peut être décomposée en une série d’actions légales. Le lien, l’illégalité, c’est le cerveau humain normalement constitué qui le conçoit.

Et alors l’argument du « fichier caché à notre insu » me fait bien rire. Je pense que peu d’utilisateurs du Mac connaissent l’existence du dossier /etc/ par exemple, invisible. Allez donc le supprimer (sudo rm -rf /etc) pour vous venger d’Apple, qui vous manipule. Enfin, vous vouliez quoi? Un fichier « remove-me » avec un raccourci sur le dock pour être sûr de ne pas le manquer?

Ridicule.

Je m’arrête là.

[edit]Euh au cas où, il n’est pas conseillé de supprimer /etc/, il s’agit d’un dossier essentiel au fonctionnement du système. Je le précise au cas où…[/edit]
a+
Noé

75)
Moocha
, le 06.07.2005 à 20:09
[modifier]

Avosmac,

Votre argumentaire selon lequel un fichier à effacer correspond à des clefs laissées sur une voiture ne tient pas la route: les clefs sont visibles, un fichier à effacer ne l’est pas, à moins qu’il ne soit rendu public (par vous).

Peu importe la manière de pirater un logiciel, si l’intention est là, c’est votre conscience (si vous en avez une) qui vous dictera vos actions. Le fait que l’astuce ait été révélée par l’auteur d’un concurrent du logiciel ne rend que plus suspect vos intentions de nuire.

Reconnaissez votre faute, si vous persistez à défendre l’article, vous perdrez en crédibilité. Votre position est indéfendable.

PS: Saluki, j’adore ton style. Ton grand-papa ne s’appelerait-il pas Audiart? :)

76)
Inconnu
, le 06.07.2005 à 20:40
[modifier]

On oublie l’un des points fondamentaux du problème soulevé par François :
c’est tout de même le développeur d’un produit concurrent — mais gratuit — qui dévoile la protection (légère) du développeur d’un produit similaire — mais payant — bien que libre d’utilisation malgré un ralentissement du démarrage.
Petit problème de déontologie en passant…

En gros, nous avons affaire à un comportement que l’on pourrait qualifier d’intégriste (mot valise et passe partout, bien pratique en ces temps…), comprendre « qui ne supporte pas/comprend pas que son confrère puisse facturer un produit aux prétentions identiques »…

Aussi je regrette de ne rien lire de cette personne ici-même, ne fusse qu’un simple « ok, j’ai fait une connerie… »
Pour ma part, je n’en demande pas plus.
On a le droit de faire des conneries et tout aussi le droit de les reconnaître…

Non, je ne ferais pas le parallèle avec Albert II de Monaco (!!) mais lui assume… ;-)

MacDigit

77)
Pirate
, le 06.07.2005 à 20:53
[modifier]

Allez un petit commentaire car, bon, c’est vrai, j’ai souris a la lecture de cet article et certains propos m’ont fait quand même rire.
« C’est un scandale »,  » c’est une honte », « c’est à gerber »….etc…
Je voudrais savoir parmi ses personnes qui sont tout simplement outrés, lesquelles n’ont jamais téléchargé un mp3 sur internet ou avec un logiciel Peer-to-Peer. C’est du piratage aussi. Il faut rémunérer leurs auteurs, mais non, c’est pas grave on s’en fout! Et puis qui n’a pas une copie pirate de Photoshop, Dreamweaver ou autre shareware devenu gratuit sur son Mac….hein!?!?
Celui qui n’a jamais pêché jette la première pierre…Etrange rien.
Et puis faisons une petite comparaison. Internet est accessible à des milliards d’individus, et le magazine Avosmac selon le tirage couvre entre 20000 a 30000 personnes voire moins a cause des invendus.
Maintenant, vous allez sur un moteur de recherche et tapez « Crack + le nom du logiciel » ou bien « comment enlever les protections de tel logiciel », vous en aurez des pages et des pages et des pages. Mais bon, c’est pas scandaleux, c’est normal, et puis personne ne réagit, puisque tout le monde le fait. Alors que dans un magazine à un tirage faible…oulala…c’est une catastrophe.
Cessons cette hypocrisie.
Heureusement il existe des honnêtes gens comme Mr. Cuk qui paie ses logiciels. Mais voyons voir, cela doit représenter une infime partie de la population.
Là il s’agit d’une faille au niveau de la programmation et plus de la sécurité. Et je suis désolé, si Joël Barrière explique comment faire, cela aidera sûrement le programmeur de Xsupport a combler cette lacune. Mais a première vue rien n’a été fait depuis Mai 2003. Cependant, Il aurait pu le faire par mail interposé, ce qui n’est pas très fair-play quand même, je le reconnais. Mais de le traiter comme un « criminel » à cause d’un article et ne plus utiliser son logiciel… je trouve ça un peu fort.

78)
Inconnu
, le 06.07.2005 à 21:08
[modifier]

On ne parle pas de cela, cher Pirate… Juste de l’attitude d’un bon support presse qui oublie un point de déontologie, juste de celle d’un développeur qui ne réfléchit pas aux conséquences de son info.
C’est tout. Et on ne va pas y passer la nuit…

Oui je trouve cela moche mais cela ne fait pas de Joël un criminel (!!)…

Je pense que l’incident serait clos depuis longtemps si Joël venait le dire ici… Et hop. D’autant que Onyx n’est pas un mauvais produit, loin de là…
Et on passerait à autre chose… Encore une fois, on a tous le droit de faire des erreurs, moi, vous, Joël… Et de le reconnaître : mon « à gerber » était rop fort mais il traduisait bien ma stupéfaction ce matin… Ok ?!

nb : je ne télécharge pas de mp3… Suis-je normal Docteur ?!

MacDigit

79)
Saluki
, le 06.07.2005 à 22:54
[modifier]

PS: Saluki, j’adore ton style. Ton grand-papa ne s’appelerait-il pas Audiart? :)

Trop d’honneur, mon Prince. Mais au fait:
« Y’a pas que d’la pomme, là dedans! »

Je voudrais savoir parmi ses personnes qui sont tout simplement outrés, lesquelles n’ont jamais téléchargé un mp3 sur internet ou avec un logiciel Peer-to-Peer. C’est du piratage aussi.

Moi !

Nous avons quelques machines et AUCUNE n’a de warez. Nous avons autant de CD système…
Ma discothèque iTunes, ce sont MES CD et aussi MES vinyles numérisés avec iMic.

80)
François Cuneo
, le 06.07.2005 à 23:06
[modifier]

Pirate, c’est tout de même un comble! En fait selon toi, le responsable de toute cette histoire, c’est le programmeur de Xupport qui n’a pas su faire en sorte qu’Avosmac ne passe pas cette info sur son journal!

Mais pincez-moi, je rêve!

81)
JCP
, le 06.07.2005 à 23:39
[modifier]

Bonsoir,
C’est ma première réaction.

Tiens, Radagast le Brun!

Salut!

JCP

82)
Alexandre
, le 07.07.2005 à 02:51
[modifier]

Humm… au fait, il paraît que le téléchargement de musique depuis des site de p2p n’est pas illégal en Suisse (selon un article paru dans Le Temps il y quelques jours). J’ai halluciné?

84)
Avosmac
, le 07.07.2005 à 07:15
[modifier]

Ce n’est pas à Joël d’assumer, mais à l’éditeur.
Ce serait un peu facile de notre part de tout renvoyer sur l’auteur de l’article. Vouloir en faire un bouc émissaire est une erreur. En matière de presse, la « faute » est commise principalement par celui qui la diffuse, pas par celui qui la propose à l’éditeur.
Ceci étant, libre à Joël, s’il est au moins au courant du « vif émoi » (on est presque au 100 messages) causé par son article qui tourne ici au pugilat, d’intervenir ou non.

Magazine Avosmac
http://www.avosmac.com

85)
Fredo d;o)
, le 07.07.2005 à 08:25
[modifier]

Aucun pugilat à déplorer ici, juste de l’étonnement et, surtout, une volonté affichée pour que AVM reste le magazine Mac agréable, accèssible et instructif que nous apprécions tous, mais sans qu’on soit contraint de cautionner des propos pour le moins iccorrectes et irresponsables, qui non seulement peuvent nuire au développeur de l’outil contourné, mais qui peuvent avoir une influance largement plus nuisible sur le léctorat.

Un auteur est responsable de ses écrits, et un support est responsable de ses publications, à chaqu’un de faire la part des choses pour que tout ceci ne soit qu’une innocente anecdote sans conséquences.

Fredo d;o)
« Un pas à la fois me suffit… » (Gandhi)

86)
ToTheEnd
, le 07.07.2005 à 09:20
[modifier]

J’avais commencé à préparer une longue réaction avant que les commentaires ne « pleuvent »… et j’ai tout effacé à la lecture des différentes réponses de ce magazine.

Alors soyons clairs, je n’ai jamais eu le loisir de lire ce magazine (je ne lis plus de magazine Mac depuis plusieurs années).

Alors l’auteur de l’article ne dit rien et le rédacteur en chef se justifie à la méthode Bush (on écoute mais on fait ce qu’on veut).

Et bien moi je le dis tout simplement, votre magazine est sûrement très bien, mais vous deux, comme individus faisant partie d’une communauté, vous êtes lamentables.

C’est aussi ça le problème d’une communauté qui grandit, on se retrouve avec des gens qui n’ont aucune morale et qui n’ont rien à voir avec un certain esprit.

T

87)
François Cuneo
, le 07.07.2005 à 09:26
[modifier]

Ceci étant, libre à Joël, s’il est au moins au courant du « vif émoi » (on est presque au 100 messages) causé par son article qui tourne ici au pugilat, d’intervenir ou non.

[ANTIQUITÉ] Dans les concours athlétiques de la Grèce antique, combat à coups de poing.

[Moderne] Combat, bagarre à coups de poing. (Antidote)

Heuuu… Avosmac? Il est où le Pugilat? Je crois qu’en général, le débat est resté tout à fait dans la décence. Les gens s’expriment, en gros, ils ne sont pas d’accord avec toi, mais les plus longs messages ont été pour ma pomme, et je ne parle pas de bagarre ni de pugilat.

88)
crocro
, le 07.07.2005 à 09:47
[modifier]

Il y a des choses bien plus graves dans la presse, qui mériteraient à mes yeux bien plus une humeur que la mention d’un journal qui désigne un fichier à supprimer pour réinitialiser un compteur*. Pour prendre un exemple tout simple, puisqu’on a parlé des limitations de vitesse: le fait qu’il est maintenant devenu fréquent (et même systématique) de la part des journaux et des radios de signaler la position des radars routiers, alors que là des vies sont en jeu.

Euh ??? en France c’est le site officiel de la préfecture du département, qui donne ce genre d’infos, en précisant même sur quelle bande de circulation le radar est calé dans le cas des autoroutes !?!

http://www.gironde.pref.gouv.fr/frameset_actu.asp?URLpage=pages/actu/actu_dossiers/radars.asp&URLMenu=interface/submenu_actu_doss.asp&TypeFSet=actu

Au moins au niveau des radars la vitessse est conforme à la réglementation.
Que cette réglementation soit adaptée est un autre problème! Pour exemple sur l’autoroute Bordeaux Lyon une section de 30 km au sud de Périgueux est limitée à 110 au lieu de 130 parce que financée par les collectivités locales et gratuite !?!

On a tous le même problème avec les taxes sur les CD ou les DVD: elles existent mais si on ne pirate pas de musique ou de films, est-il moral de les payer ? Donc j’achète des DVD en ligne, et profite indirectement du piratage, pas trés moral finalement :-(

89)
Invite
, le 07.07.2005 à 09:51
[modifier]

François, il faut vite que tu mettes Antidote à jour.
« Pugilat » a pris aussi (depuis 1789) le sens de « altercation en parole ».
Et même si cela évoque plutôt généralement dispute et échange de propos violents depuis le XVIe S., Le Robert Dictionnaire historique de la langue française sous la direction d’Alain Rey, nous rappelle que « altercation », du latin altercari « avoir une discussion » était un terme de droit : une discussion avec des arguments échangés alternativement.

Pour la mise à jour d’Antidote, j’ai trouvé un petit tutoriel qui explique comment la faire gratuitement simplement en effaçant un fichier caché. Je te l’envoie dès que je retrouve le magazine en question.

90)
alec6
, le 07.07.2005 à 10:00
[modifier]

Je ne suis pas intervenu car je pense en avoir suffisamment dit dans l’avant dernière humeur sur le même sujet.

Non mais franchement ! c’est pas fini ce bordel pour de malheureux octets en vadrouille ? Combien de fois et sur quel ton faut-il dire que piratage, copiage ou tout ce que vous voudrez est inhérent au monde informatique.

Le crime profite à tout le monde ! celui qui est copié parce que son logiciels se fait connaître et/ou parcequ’il occupe le terrain (Adobe…), celui qui copie parce qu’il fait des économies et que de toutes manières il n’aurait pas investi un seul kopeck dans le bidule si celui-ci ne pouvais pas se copier.

Quant au comportement de Avosmacs… combien de lecteurs vont-ils aller bidouiller dans les entrailles de l’OS X pour un utilitaire dont les équivalents sont de toutes façon gratuits (Onyx – ToolsX3 par exemple).
J’ai l’impression que tous les utilisateurs/acquéreurs de ce machin sont réunis sur ce site !

Un dernier point.
Je trouve assez curieux que certains se drappent dans leur superbe quand il s’agit de « copier » une poignée de bits, quand par ailleurs ils se font les chantres de la mobilette et de ses déclinaisons aussi dangereuses que polluantes…
Je ne reviendrai pas sur le sujet, partant du constat que le problème n’est pas l’existence des choses (ici à moteur) mais l’usage qu’on en fait (emmerder le promeneur lambda dans ses promenades champêtres…).
Ha ! l’odeur de la campagne assis sur ma mobilette qui fait VROUM ! et que respire celui qui vient de se faire doubler sur son vélo ?

Alexis… tous les défauts, je vous avais prévenu !

91)
Inconnu
, le 07.07.2005 à 10:15
[modifier]

Question : la vérité est-elle morale ?

^. .^ GerFaut
=U= Equinoxiale
GerFaut c’est frais, mais c’est pas grave.

93)
zitouna
, le 07.07.2005 à 10:20
[modifier]

Ouais, morale, morale, elle a bon dos la morale, la plupart des interdits de nos sociétés modernes sont directement tirés des tables de la loi, les fameux dix commandements , dont les quatres premiers sont là pour assoir le pouvoir (de dieu? des prêtres?), les cinquièmes et sixièmes des « évidences » d’ordre « hygiénique » et les quatres derniers, d’ordre plus législatif, garantissent les possédants contre toute atteinte à leur propriété privée (bon, je sais, c’est assez schématique comme annalyse mais…).
Feu le fameux traîté visant à nous doter d’une constitution européenne était vachement plus social que ça…
et on n’en a pas voulu…
On voit, ce que ça donne dans les faits, les faux monnayeurs ou les braqueurs de banque passent bien plus longtemps sous les verrous qu’un ivrogne multirécidiviste qui massacre toute une famille (de cyclistes;-) au volant de son kat-kat, sans permis et sans assurance.
Les lois sont faites pour ceux qui possedent et leur application, encore plus…
Pour ma part, j’ai une morale à géométrie variable: je n’ai aucun scrupule (d’abord ça gratte, les scrupules), n’en déplaise à certains…

Que l’on vole à la tire, à l’arraché, arme au poing ou en dynamitant la porte du coffre, c’est quand même du vol.
La récupération prolétarienne de la fin du 19e siècle n’a pas non plus de justification ici.

La reprise individuelle ne me dérange pas et je suis bien plus en colère quand je rate une béarnaise que quand elle s’éxerce à mes dépends.
Les banques, assurances et autres danone, procter and gamble, monsanto, fnac et microsoft ne sont pas honnêtes, les dés sont pipés et c’est toujours le consomateur (quelqu’un sait-il ce que veut dire somateur?) qui est le dindon de la farce.
Je ne dis pas qu’il n’existe pas de « petit commerçant » ou de « petit entrepreneur » honnête, mais ceux-là aussi se font rouler dans la farine (pour rester dans l’imagerie cullinaire).
Francois, je suis tout à fait d’accord avec toi, pour villipender avosmacs qui s’en prend à un petit développeur indépendant, mais pas du tout sur la même longueur d’onde quand il s’agit de s’en prendre aux vilains pirates qui font rien qu’à embêter les gros éditeurs et autres majors: je n’excuse pas la cupidité de ces gens là.
ZIT
Ni dieu ni maître, sans foi ni loi.

94)
François Cuneo
, le 07.07.2005 à 10:24
[modifier]

Alec6, tous les défauts, il nous avait prévenu, et un tout petit peu à côté de la plaque dans le dernier point de son dernier commentaire:-)

Faut-il cela dit répéter que le problème n’est pas ici la défense d’Xupport? Que le sujet de l’humeur n’est pas « pour ou contre le piratage »?

Non, je ne ferai pas l’affront de le faire, je l’ai écrit au moins trois fois déjà en commentaires… Ça commence à me gonfler de me répéter.

95)
zitouna
, le 07.07.2005 à 10:28
[modifier]

Ha ! l’odeur de la campagne assis sur ma mobilette qui fait VROUM ! et que respire celui qui vient de se faire doubler sur son vélo ?

CQFD alec6, t’as qu’à mettre un masque, si ça te dérange…

ZIT, beaucoup de défauts aussi…

96)
François Cuneo
, le 07.07.2005 à 10:29
[modifier]

e XVIe S., Le Robert Dictionnaire historique de la langue française sous la direction d’Alain Rey, nous rappelle que « altercation », du latin altercari « avoir une discussion » était un terme de droit : une discussion avec des arguments échangés alternativement.

J’ai pourtant la dernière version d’Antidote:-)

Bon, cela dit, en reprenant la définition indirecte en passant par « altercation », si pugilat il y a ici, ce n’est pas grave s’il d’agit « d’ue discussion avec des arguments échangés alternativement ».

97)
ToTheEnd
, le 07.07.2005 à 10:42
[modifier]

GerFaut: ahhhhhh, ça doit être pour ça que je n’ai pas encore vu dans sur la couverture du Monde ou un autre grand quotidien des titres comme:

– Fabriquez votre bombe à la maison avec des produits de grandes surfaces pour 200 euros.
– Comment vous suicider tranquillement à la maison.
– Etc.

Les journalistes ont toujours raison quand ils justifient ce qu’ils écrivent au nom de « l’information » ou d’un mot encore plus galvaudé: vérité. Mais jamais ils n’arrivent à dire à quel point ils sont lamentables.

En mathématiques, on appelle ça une singularité qui prouve le problème.

T

98)
Blues
, le 07.07.2005 à 11:29
[modifier]

Pour l’instant, ce n’est pas un énorme émoi :-) Lorsqu’on dépassera les 100 commentaires, ça en sera un!

On y arrive, on y arrive ! :-)
D’ailleurs, c’était z’à prévoir ;-) dès qu’on parle « piratage-craquage and co » sur Cuk, les discussions sont toujours très chaudes.

———–
Perso, je n’avais pas encore dit mon avis… il est vrai que la position d’AVM est difficilement défendable. Par contre je trouve dommage d’en faire un fromage pareil. Les gens ne sont pas tous des voleurs, ou si « Ripous » que l’on voudrait bien les faire passer. (de toute façon celui qui voudra pirater-craquer, n’a pas besoin de l’aide d’AVM pour arriver à ses fins).

———-
Pour moi Fabien et GerFaut ont tout à fait raison :

• Fabien 10: quand il parle des ses programmes qui lui rapportent tous les jours des sous alors que ce sont des DonationsWare sans aucune obligation de payer
La preuve, mes programmes sont complètement gratuits et pourtant je reçoit tous les jours des dons d’utilisateurs satisfaits. Il ne sont pas obligés de le faire, ne gagne rien et pourtant ils le font….

• GerFaut 40 quand il dit:
Il faudrait un peu arrêter de tout criminaliser indistinctement et accuser tous les gens qui osent utiliser des logiciels non payés de crime de lèse majesté.

Voilà …

99)
alec6
, le 07.07.2005 à 11:41
[modifier]

Il est bien là le problème François ! tu ne vois pas le rapport !
Se faire une virginité morale sur un dérapage de journaliste ou sur les piratages des méchants internautes ne t’étrangle pas quand tu prends ta mobilette pour aller faire un tour « pour le plaisir » en te foutant éperduement des conséquences… Les odeurs ne sont là qu’une métaphore ou un euphémisme !

Alexis… tous les défauts, je vous avais prévenu !

100)
Fredo d;o)
, le 07.07.2005 à 11:41
[modifier]

Si je trouvais une petite manipulation, aussi simple que celle décrite dans l’article d’AVM par exemple, pour accèder, sans aucune restriction, à un quelconque compte banquaire dont je ne suis évidement pas le titulaire, et que, étant journaliste et par souci de « vérité », je publiais ma découverte dans un magazine à fort tirage et à distribution publique… quelle serait votre réaction ?

Ce n’est pas la manipulation elle même qui est mise en cause ici, car, comme le dit Alec6, c’est inhérant à l’informatique et, plus largement, à la nature humaine, dès qu’il y a une protection quelque part, il y aura quelqu’un qui cherchera à la contourner, voire la détruire, et quelqu’un d’autre cherchera une protection plus sûre et inviolable et quelqu’un d’autre… la suite vous la connaîssez.

Quelque soit notre position par rapport aux protections des logiciels, lorsque nous sommes en présence d’une application qui en utilise, c’est que, fatalement, il y a bien une raison à son existence, personne ne developpe de tels mécanismes juste pour le plaisir… on s’en passerez bien, je vous l’assure.

Alors bon, les réacs de service ont la facheuse, mais parfois salutaire (je l’avoue) tendence à tout critiquer (souvent plus par principe que par une réelle implication dans la problématique), et se plaisent à décrire la cruelle et sinistre vérité du monde à travers ce qu’ils peuvent percevoir de leur fenêtre, mais ils sont le plus souvent incapables d’imaginer une seconde ce que peut voir son voisin d’en face… d’ailleurs, ça les intérèsse même pas !

Tout ça pour dire que le magazine AVM a publié une petite bourde, rien de bien grâve en soit, c’est vrai, mais si nous commençons à minimiser la portée de telles maladresses, à les trouver finalement tout-à-fait normales, pour quoi nous ne trouverions pas tout aussi naturel de publier massivement ma petite trouvaille pour accèder à des comptes bancaires qui ne m’appartiennent pas ?

Si nous sommes un tant soit peu cohérents, nous devons accèpeter le principe que décrire publiquement le moyen de contourner une protection logicielle est tout aussi grâve que fournir les manipulations pour pirater un compte banquaire… non ?

Fredo d;o)
« Un pas à la fois me suffit… » (Gandhi)

101)
Inconnu
, le 07.07.2005 à 11:44
[modifier]

La tentation totalitaire.
Prolégomènes : dans l’absolu, le propos d’un journal(iste) est bien de livrer toutes sortes d’informations objectivement à son lectorat, ce qu’on appelle la vérité. Normalement, et sauf s’il s’agit d’un journal d’opinion, auquel cas il traite ses sujets selon une éthique, il se doit d’être le plus complet possible. C’est à son lectorat de faire la part des choses, responsable et adulte qu’il doit être considéré. C’est le principe qu’utilisent les journaux au US, livrant pêle mêle tout et n’importe quoi aux lecteurs/auditeurs/téléspectateurs. On peut apprécier ou non. En France (je ne sais pas ce qu’il en est en Helvétie), l’Etat a mis quelques limitations à la liberté d’informer (racisme, discriminations, diffamation, incitation à ceci ou à celà, etc.). Mais cela fait longtemps que l’Etat français prend ses administrés pour des veaux et des irresponsables. On apprécie ou non.
En tout état de cause, le principe de base du journalisme est d’informer. Et à ses lecteurs de faire ce qu’il veulent des informations transmises, en leur âme et conscience.

Corpus : vient se greffer là dessus la « morale » (je mets morale entre guillemets non pour dénigrer la notion, mais parce qu’elle est de définition large) des lecteurs qui apprécient ou pas certaines informations. De plus, certaines d’entre elles peuvent être susceptibles de porter atteinte à autrui, plus ou moins directement, à l’extrême. C’est là que se pose l’éternel problème : que dire, que ne pas dire qui risquerait de « gêner » certains ?
En ce qui concerne l’attitude de A Vos Mac, hormis la traîtrise, découverte, de mettre en difficulté un concurrent, et encore, on pourrait presque dire que c’est de bonne guerre s’il y avait guerre, de divulguer un contournement de protection logicielle, c’est normalement de son devoir à l’extrême d’en informer ses lecteurs. Libre à eux d’utiliser ce passe droit ou non. Libre aussi à certains (;-)) de hurler au loup à cette occasion, mais en fait, au final, ça ne concerne qu’eux.
Si l’on comprend bien toutes les acceptions du la notion de démocratie, on ne pourra qu’abonder dans ce sens. Elles sont mises en pratique quotidiennement aux US (je suis un antiaméricain primaire, mais je dois avouer que leur conception de la démocratie (hors Bush bien sûr) laisse à réfléchir), quelles qu’en soient les conséquences. Oui, ça donne à certains la possibilité de divulguer comment faire une bombe, à d’autres d’éructer leur haine nazie, etc. Mais on sait que c’est le prix à payer pour la Liberté, et non pour « les libertés », petit concept giscardien restrictif bien d’chez nous.
On sait bien que, nous autres français, sommes une civilisation méditerranéenne, avec une forte composante patriarcale, c’est à dire que c’est le Père qui légifère. On aura bien compris que le fameux Père c’est l’Etat Français dont certains aimeraient bien à se défaire, tuer.
Mais, ce fameux Etat a toujours cette mauvaise (!?) habitude de vouloir à tout prix moraliser, éduquer son bon peuple, protéger les chères têtes blondes (à raison probablement) et la veuve et l’orphelin à coup de lois. On pourra gloser sur les réelles motivations d’une telle sollicitude (morale sociale, démagogie, stratégie politique, etc.), mais en tout état de cause, elle existe et elle peut être fort pesante. Mais, peut on croire qu’interdire c’est éduquer ? Peut on croire que limiter c’est épanouir ? Peut on penser que cacher certaines réalités c’est donner les bons arguments ? Peut on croire que forcer c’est libérer ?

Bon, ceci dit, je me fais ici l’avocat du diable et l’on comprendra très bien que toutes choses ne sont pas forcément bonnes à dire. Il est évident que tout ne peut être divulgué et que la protection des biens et des personnes prime sur toutes autres sortes de considérations. En fait, on revient toujours au principe de base de la Liberté : je peux faire tout ce que je veux tant que ça n’empiète pas sur la liberté d’autrui. Dans ce cadre, beaucoup de choses sont envisageables et peuvent amener à une réflexion très enrichissante et à un mode de vie harmonieux.

Conclusion : Cela pour dire que, s’il est sain de pouvoir discuter d’un problème, moraliser une attitude est une question personnelle, l’autre partenaire de la discussion pouvant tout à fait avoir aussi sa morale, ses raisons sans qu’il soit forcément voué aux gémonies. Je n’ai pas trop aimé l’attitude ici de certains qui incitaient avec insistance AVM à faire pénitence. Au nom de quoi ? On retrouve ici toujours cette tentation totalitaire et inquisitoriale que j’exècre.
Cela ne remet nullement en cause le droit de donner son opinion, fort heureusement, et ces commentaires possibles chez cuk.ch en sont une merveilleuse application.

Amicalement,

^. .^ GerFaut
=U= Equinoxiale
GerFaut c’est frais, mais c’est pas grave.

102)
zitouna
, le 07.07.2005 à 11:57
[modifier]

ma petite trouvaille pour accèder à des comptes bancaires qui ne m’appartiennent pas ?

Ça m’intéresse bien ta trouvaille là…
Peux-tu m’envoyer la marche à suivre, mon courriel, c’est flooze@pognon.com
Merci d’avance…
ZIT, pas honnête pour un rond.

103)
François Cuneo
, le 07.07.2005 à 12:00
[modifier]

Il est bien là le problème François ! tu ne vois pas le rapport !
Se faire une virginité morale sur un dérapage de journaliste ou sur les piratages des méchants internautes ne t’étrangle pas quand tu prends ta mobilette pour aller faire un tour « pour le plaisir » en te foutant éperduement des conséquences… Les odeurs ne sont là qu’une métaphore ou un euphémisme !

D’abord, je ne vais pas me promener, je vais au travail (30km aller, 30 retour dans la campagne). Je devrais habiter à côté de mon endroit de travail, je sais, c’est pas écolo hein Alec6!

Consommation de mon scooter: 3.3 litres au cent.

Faut pas pousser Alec6, faut pas pousser… Faut pas non plus tout mélanger.

De plus, je te laisse ta citation « se faire une virginité morale », sachant que je n’en ai pas besoin, donc que là n’était pas le but.

Ouh mais il m’énerve là, Alec6… Quand il tombe dans la méchanceté gratuite.

104)
MarieC
, le 07.07.2005 à 12:29
[modifier]

Merci, François… tu as bien fait.
Ce n’est pas toujours agréable d’écrire « contre » quelqu’un qu’on aime bien (en l’occurrence AvosMac, un journal que je lis moi-même régulièrement). Merci de l’avoir fait, par respect pour tous les développeurs de shareware.

MarieC

105)
enrico3
, le 07.07.2005 à 12:32
[modifier]

Je trouve l’indignation légèrement excessivement excessive. Disons d’un facteur 10 puissance 6 environ. Un e-mail avec un petit commentaire du genre « C pas koool de faire ça » aurait suffit amplement.

106)
Inconnu
, le 07.07.2005 à 12:46
[modifier]

En résumé, Avomac est un superbe journal, le développeur d’Onyx a eu mille fois raison de tourner la protection de Xupport…
Le dire est perçu comme inquisitoire… Ok.
Fermez le ban.

Poussons plus loin en prenant un exemple réel : hier au Franprix de la rue d’aligre, vers 12 hrs 30, un monsieur de 76 ans, qui avait été bousculé et qui avait eu le tord de protester, a été tabassé par deux gars de 20 ans.

Comme agir ou s’exprimer est inquisitoire, je vous rassure de suite : personne n’est intervenu, ni la sécuité de l’établissement (qui surveillait le rayon des alcools…) ni les consommateurs attendant à la caisse…
Ouf… la nouvelle morale est sauve…!

MacDigit

107)
alec6
, le 07.07.2005 à 12:53
[modifier]

Ouhai ouhai ouhai, François… j’ai été un peu vif, bon… d’accord…

Je trouve néanmoins excessives toutes ces réactions inquisitoriales et moralisatrices (10 puissance 6 comme le résume si bien Enrico) quand d’autres comportements (comme le relatent si bien Zitouna-93 et JCC-106)…

Alexis… tous les défauts, je vous avais prévenu !

108)
François Cuneo
, le 07.07.2005 à 13:55
[modifier]

Ouhai ouhai ouhai, François… j’ai été un peu vif, bon… d’accord…

:-)

Je trouve néanmoins excessives toutes ces réactions inquisitoriales et moralisatrices (10 puissance 6 comme le résume si bien Enrico) quand d’autres comportements (comme le relatent si bien Zitouna-93 et JCC-106)…

Cher Alec6, si tu lis bien les réactions, tu verras que celles qui sont le plus inquisitoriales comme tu dis, ce sont celles dont leurs auteurs voudraient « mettre le feu » à ceux qui osent critiquer ce qui s’est fait dans le journal.

Au départ était une humeur, s’en sont suivis une centaine de commentaires. C’est bien que le sujet nous intéresse.

Et pour enrico3: je pense que j’aurais envoyé seulement un mail à Avosmac si:

1. je n’avais pas eu mon aventure de jeudi qui…
2 a amené l’humeur de lundi

Je suis tombé sur l’article d’Avosmac à un moment qui a fait que cette humeur a été écrite. Elle était dans le contexte.

109)
zitouna
, le 07.07.2005 à 14:24
[modifier]

Cher Alec6, si tu lis bien les réactions, tu verras que celles qui sont le plus inquisitoriales comme tu dis, ce sont celles dont leurs auteurs voudraient « mettre le feu » à ceux qui osent critiquer ce qui s’est fait dans le journal.

Saches, François, que pour ma part, il est hors de question de « mettre le feu » à qui que ce soit!

…ça dégage des gaz à effet de serre…

;-)

ZIT, à pédale, et pas que pendant le tour.

110)
Saluki
, le 07.07.2005 à 15:09
[modifier]

ZIT, à pédale, et pas que pendant le tour

Ca y est, cuk vire au magazine de mode


Du MacPortable à l’Alubook, en quinze ans je suis devenu plus sage.

114)
rhododindon
, le 08.07.2005 à 04:08
[modifier]

J’ai lu l’article incriminé.

J’ai lu tous les commentaires au dessus du mien.

Je pense qu’il faut distinguer légalité et moralité.

Chacun a sa morale et chacun peut penser ce qu’il veut de l’article de A Vos Macs.

Au niveau légal, tout ce qui n’est pas illégal est légal, et si A Vos Macs a gagné contre FileMaker je ne vois pas comment ils pourraient perdre dans le cas qui nous occupe. En tous les cas, l’illégalité du procédé ne peut être déclarée que par un tribunal compétent.

De plus, le « piratage » n’a pas de définition juridique. Je ne vais pas développer le fait de savoir quel article de loi A Vos Macs pourraît violer, mais si on ne sait pas, on n’accuse pas dans le vide. Notons qu’une license d’utilisation quelle qu’elle soit n’a pas force de loi.

Si la loi vous semble trop ou pas assez stricte, engagez-vous dans un parti ou une association faites la changer.

Si le contenu d’un journal ne vous plaît pas, ne le lisez pas.

Au passage, à propos du logiciel en question, je me permets de noter que je le trouve particulièrement nul.

118)
stefb
, le 14.07.2005 à 13:38
[modifier]

image

Ca ferait un bon slogan pour Cuk, ça!
Ca m’a rappelé le slogan de BBEdit: Because it doesnt suck.

119)
Sébastien Pennec
, le 14.07.2005 à 13:57
[modifier]

Ah oui !

J’avais oublié ce slogan génial… C’est d’ailleurs ce qui m’a fait essayer, puis utiliser BBEdit lite durant un bon bout de temps!

(bon, maintenant j’utilise SubEthaEdit, le pied géant!)

120)
stefb
, le 14.07.2005 à 14:41
[modifier]

TextWrangler, gratos, du même éditeur, est également très bien!