Profitez des offres Memoirevive.ch!
Poussière, objectif idéal, toutes les réponses à vos questions

Poussière, objectif idéal, des fois, je me dis que nos lecteurs adorés n'ont que ces mots à la bouche.

Le nombre de mails touchant les problèmes de poussières sur le capteur, ou me demandant quel est l'objectif idéal pour le Canon 350 D, le Nikon D70, ou le Pentax *ist DS, sans parler du Minolta 7D est tout simplement phénoménal (on ne me demande jamais rien sur le système Olympus, preuve de l'efficacité de son vibreur anti-poussière, ou alors que personne ne l'achète).

Le pire, c'est que j'ai bien de la peine à répondre en général.

En ce qui concerne le premier sujet, tout simplement parce que personnellement, les problèmes de poussière ne m'ont jamais touché, ou si ça a été le cas, ils ont été résolus par un coup de soufflette Hama, dont Blues vous a parlé ici. J'ai bien les spatules Sensor Swab et le liquide Eclipse pour le cas où, mais heureusement, je n'en ai jamais eu besoin.

Et faire un nettoyage de capteur rien que pour vous montrer, je m'excuse, mais je n'ai pas très envie, Je ferai une petite humeur le jour où il faudra que je passe par là, mais pour l'instant, je ne touche pas.

Le fait que je ne sois pas trop touché par la poussière s'explique certainement pour deux raisons:

  • je fais super-gaffe quand je change d'objectif (je dois aller aussi vite qu'un mécanicien Ferrari changeant une roue) et je tiens mon appareil monture contre le bas
  • je n'ai pas de zoom à pompe, et j'utilise des objectifs haut de gamme, qui sont évidemment bien mieux protégés contre la poussière que les objectifs plus abordables

En ce qui concerne le deuxième sujet, je n'arrive pas à dire ce que je pense d'un objectif que je n'ai pas essayé. Et malheureusement, je n'essaie que les objectifs que je possède. En plus, je n'ai pas de système scientifique pour expliquer et analyser objectivement (c'est le cas de le dire) les zooms et les focales fixes que l'on pourrait éventuellement me prêter.

Donc je ne me prononce que sur ce que je connais, ce qui est la moindre des choses, vous en conviendrez.

Mais je sens que je vais avoir nettement moins de questions après cette humeur, puisque j'ai le plaisir de vous annoncer que Chasseur d'Images 275 surtout, et Réponses Photo 160, répondent en grande partie ce mois à vos angoisses existentielles.

En ce qui concerne Réponses Photo, un dossier complet 6 pages est consacré à "la chasse aux poussières". Très bien fait, il propose diverses solutions, intelligemment illustrées. Une nouveauté présentée, l'aspirateur à poussières, me semble d'ailleurs bien intéressante.

Puisque j'en suis à ce journal, l'un des tout meilleurs à ma connaissance, je signale au passage qu'il est accompagné ce mois d'un petit supplément intitulé "guide 2005 du labo numérique", qui vous offrira un choix d'imprimantes, de papiers, de scanners, d'écrans, d'ordinateurs, de labos, et vous donnera une sélection des meilleurs matériels pour tirer des noirs et blancs à partir de fichiers numériques.

Chasseur d'Images, quant à lui, se montre une vraie mine d'or pour répondre à toutes les questions que vous vous posez, et même à celles auxquelles vous n'aviez même pas encore pensé.

Lui aussi nous offre un dossier complet sur la poussière, avec illustrations à l'appui, sur trois pages.

Mais surtout, il nous propose "un grand comparatif objectifs", avec tout ce que vous devez savoir sur les zooms et le numérique, le tout sur 14 pages. C'est vraiment ce que vous attendiez tous.

Plein de leçons de photo, un test du D50 (qui ne semble pas concourir dans la même catégorie que le Canon 350D), un petit aperçu du marché du numérique ("Photo pratique, réussissez vos vacances photo" qui passe en revue toutes sortes d'appareils, des compacts aux reflex, en passant par les bridges). Bref, 4.90 € pour Chasseur d'Images, 4.80 € pour Réponses Photo, qui se trouveront être un excellent investissement.

Pour vous, mais aussi pour moi, dont les comptes e-mails devraient devenir du coup moins surchargés.

17 commentaires
2)
Inconnu
, le 27.06.2005 à 07:13
[modifier]

Il ne faut pas céder à la parano et nettoyer son capteur à tout bout de champ. Le mieux est l’ennemi du bien et on risque de rajouter des poussiséres.

Les poussiéres ne se voient que dans certaines conditions: ouverture supérieure à f/11, sur une surface uniforme (un beau ciel bleu notamment)

3)
Blues
, le 27.06.2005 à 08:06
[modifier]

Cet article me rappelle que je dois absolument nettoyer mon capteur … 3 à 4 grosses « croutes » qui deviennent très visibles (dans les ciels bleu, comme le dit Renaud… et comme on est en été ;-)

J’ai envie d’essayer cette nouvelle bombe « apsirateur à poussière »…
Merci pour le tuyau François… Une bombe qui fait vacum ? une bonne idée, on dirait, ce truc là ?

Qui sait … ou, a vu …. si cette nouvelle bombe « aspi » est disponible dans un magasin Suisse romande ?

——–
TTE, au bas ce mon article j’avais déjà donné plusieurs liens sur les diverses soluces de « nettoyages » possibles

4)
Olivier Pellerin
, le 27.06.2005 à 09:32
[modifier]

Pour retirer les poussières, je suis tombé sur un bricolage fascinant. C’est le iagotisateur, du nom de « iago », un contributeur des News de Chasseur d’Images.

Le iagotisateur est allume-gaz modifié en ionisateur. Le bricolage est simple, à la portée de tout photographe. Description en images ici et .

Je n’ai pas encore de poussière, donc pas d’avis personnel. Mais les contributeurs de photim qui l’ont essayé sont enthousiastes. Et d’un point de vue théorique, c’est convainquant.

5)
Hallu15
, le 27.06.2005 à 11:34
[modifier]

4.90 € pour Chasseur d’Images, 4.80 € pour Réponses Photo

Sniff… en Suisse Romande CI est a 9,50CHF et je ne sais pas pour Réponses Photo, mais ça doit être dans la même gamme de prix je suppose.

6)
Blues
, le 27.06.2005 à 12:01
[modifier]

« Suisse Romande CI est a 9,50CHF »

= because monopole DynaPress = à bas les cartels ! :-(
Oui, les Suisses peuvent payer plus ;-)

il faut se battre pour cela … même la FNAC profite de vendre ses bouquins nettement plus cher que dans le reste de l’Europe.

7)
François Cuneo
, le 27.06.2005 à 12:02
[modifier]

Je n’ai pas encore de poussière, donc pas d’avis personnel. Mais les contributeurs de photim qui l’ont essayé sont enthousiastes. Et d’un point de vue théorique, c’est convainquant.

Ouais, ben je me vois déjà foutre le feu à mon capteur moi!

8)
jp
, le 27.06.2005 à 12:54
[modifier]

J’ai déjà tester le systéme d’aspiration, il marche vachement bien.

On peut le commander ici (y a pas l’embout « photo » mais juste un tuyaux… qui va très bien)

47.- l’aspirateur
25.- la bombe (qui dure pas très longtemps)

9)
Emilou
, le 27.06.2005 à 14:11
[modifier]

Ce cher François (non pas Villon) nous dit qu’un bon zoom évite pas mal de déboires en terme de poussière. Que faut-il considérer comme bon zoom et surtout à quel prix ? Dans la série « sigma » lequel peut-être conseillé ou la série canon ? A ce propos, le canon muni d’un anti-vibations ?

10)
pilote.ka
, le 27.06.2005 à 17:44
[modifier]

Le iagotisateur est allume-gaz modifié en ionisateur. Le bricolage est simple, à la portée de tout photographe. Description en images ici et là.

Non mais j’ai l’impression de rêver: Bricoler un allume gaz pour retirer les poussières, je me demande si on est encore dans le domaine de la photo. Surtout que le bricolage est compliqué.
Revenons aux choses simples; un appareil photo jetable :-)

12)
ASPIC
, le 27.06.2005 à 23:05
[modifier]

L’alume gaz est un truc connu des labo argentique du temps passé. Cela élimine l’électricité statique sur les négatif ce qui permet de les dépoussiérer plus facilement. Il existe des brosses (très chères à cet usage pour les machines).

Maintenant cela ne décolera jamais quoi que ce soit d’un capteur et la soufflette reste encore le meilleur moyen de ne pas bousiller le filtre protecteur.

14)
Hallu15
, le 28.06.2005 à 11:15
[modifier]

Je me demande si ces objets plus ou moins ionisés sont vraiment convenables pour nos appareils électroniques actuels.
Depuis la nuit des temps on me dit – et j’ai constaté – que l’électricité statique, même faible, peut détruire n’importe quel appareil électronique, et que c’est pour ça qu’il faut toucher une masse électrique avant de manipuler ce genre d’appareil.
Là je découvre certains objets ionisés sont LA solution pour les capteurs…

Le pire me parait l’allume-gaz piézo électrique: une mauvaise manipulation et c’en est fini de mon appareil!
En plus le bricolage présenté consiste, entre autres, en l’ajout d’une pointe d’aiguille au bout de ce machin!
Mais vous n’avez donc jamais apris le pouvoir des pointes en électrostatique? ça peut être dévastateur!

Vous faites ce que vous voulez, mais étant donné le prix que j’ai payé mon appareil photo, je préfère ma souflette. Elle marche très bien, et c’est moins risqué.

Pour les poussières qui restent, ce sont celles qui sont les plus petites.
Evitez de prendre des photos à f22, allez jusqu’à f16 et vous ne les verrez plus.

15)
Vincent B le Belge
, le 29.06.2005 à 00:09
[modifier]

Question con : comment reconnaître du premier coup d’œil un de ces maudits objectifs à pompe (à poussière) ??

16)
Emilou
, le 03.07.2005 à 22:41
[modifier]

J’aime ce genre de question conne car je me l’a pose également et un petit avis péremptoire sur elle me rendrait service.
Par exemple l’objectif « sigma » 18-200″ est-il fiable question poussière ?