Profitez des offres Memoirevive.ch!
Qui a poussé grand-mère dans les orties ?

Reprenons calmement. En juin 2006, les premiers Mac à base d'Intel apparaîtront. Un an plus tard, la plupart des ordinateurs d'Apple sera doté d'une puce Intel et fin 2007, le dernier Mac à base de PowerPC sortira des chaînes. D'accord. Jusque là, rien d'extraordinaire. C'est prévu longtemps à l'avance, déjà organisé et bien annoncé. Alors, pourquoi est-ce que je trouve la pilule aussi amère ?

Pourtant, tout le monde m'a expliqué que tout allait, que tout irait bien. De TidBITS à MacBidouille, ils sont tous d'accord, tous dans la même logique. À croire qu'Apple a soufflé… Non, quand même ! Mais c'est tellement unanime que je me suis senti comme un petit garçon perdu dans un débat télévisé, face à un Chirac qui dit et répète "n'ayez pas peur". Mais je ne suis plus un gentil petit garçon, et je n'ai pas peur… Je suis juste en colère.

Terriblement en colère… J'ai attendu, histoire de voir si je me calmais. Nada. Nichts. Rien.

On s'est foutu de ma gueule

D'abord, il y a les promesses non tenues. Un exemple, que Steve reconnaît lui-même : en 2003, il a promis qu'il y aurait des G5 tournant à 3 GHz dès le milieu de 2004. On est un an après l'échéance, et les G5 ne sont pas venus au rendez-vous. Loin devant, les puces d'Intel galopent à 3,73 GHz. Comme la sœur Anne de la chanson, je ne vois que mon écran qui scintilloit et mon ordinateur qui lambinoit… Ou dois-je vous parler des portables sous G5 ? Non, il n'y a rien à en dire, puisqu'il n'y en a pas…

Ensuite, il y a les argumentaires douteux. Je me souviens très bien (non, je n'ai pas le lien et n'ai pas envie de le chercher) de cette superbe démonstration selon laquelle, en dépit de sa fréquence d'horloge notablement inférieure, le PowerPC était meilleur. On y voyait les instructions cheminer dans deux processeurs, un PPC et un "autre". Celui d'Intel allait bien plus vite, mais comme il était plus long, c'est le PPC qui terminait le traitement des instructions en premier. Ben voyons ! Et les marmottes, elles poussaient les instructions, pour qu'elles aillent plus vite ? Soyons sérieux : ça a peut-être été vrai, mais jusqu'à quand ? Fin 2003 ?

Enfin, il y a le fait que l'annonce soit sortie juste après la mise à jour en Tigre. Combien d'entre vous, qui ont payé les 129 € de cette mise à jour, l'auraient fait s'ils avaient su ? Non vous, au fond, baissez la main. Ça ne compte pas : vous travaillez chez Apple ! Il est à peu près évident qu'en sachant qu'une nouvelle version de Mac OS sortirait pour l'année prochaine, tout le monde aurait attendu. Spotlight ne valait pas ce prix là.

Des sous, des sous, des sous

Hé oui, on en arrive à la question fondamentale : les gros sous. Sauf que ça va plus loin que 189 francs suisses. C'est la question globale de l'investissement. Un ordinateur, c'est du hard et du soft. Beaucoup de softs. Quand j'apprends que la puce va changer, j'apprends aussi que mes logiciels ne fonctionneront plus. Que je vais devoir tous les changer. Et payer des mises à jour. Aux prix que pratiquent certains, j'ai déjà mal au portefeuille !

Acheter un Mac, c'est s'engager avec Apple pour plusieurs années. Bien que fiscalement, ça s'amortisse en trois ans, dans la pratique, beaucoup ne changent d'ordinateur tous les 4 ou 5 ans seulement. Surtout les indépendants et les particuliers, ceux qui ont fait le succès de la marque à la pomme. Ils sont combien à pester, ceux qui ont acheté un engin récemment, en se disant que leur beau joujou flambant neuf est déjà parti aux oubliettes ?

Vous me direz (je l'ai déjà lu) qu'Apple continuera à faire des mises à jour pour ces machines à base de PPC pendant longtemps. Que ces machines ne seront pas "oubliées". Par Apple, je veux bien encore le croire. Mais par les autres ? Les Adobe, Microsoft et autres éditeurs ? Les fabricants de matériel ? Vous croyez que les tablettes graphiques qui sortiront en 2007 (dans un an et demi) marcheront avec mon mini ? Si j'ai un conseil à vous donner, c'est de faire vraiment gaffe où vous poserez votre café. Parce qu'en cas d'accident, vous vous sentirez bien seul.

Appel aux switchers

On aura donc des PC. Haut de gamme. Avec une Pomme et l'autocollant Intel inside. Tout beaux et totalement design (bon d'accord, pas d'autocollant). Avec un superbe système d'exploitation. Mais qui pourront, personne n'en doute, tourner aussi sous Windows. Boing ! Redémarrage pour jouer. Boing ! Redémarrage pour travailler. Boing ! Redémarrage pour le P2P. Boing ! Redémarrage pour une iApp. Boing ! Il y a l'équivalent pour Windows. D'ailleurs, il y a plus de choix sous Windows. Fin des boings, on est et on restera sous Longhorn…

C'est qu'on n'est pas complètement inactif, dans l'autre camp. Pendant qu'Apple recycle du vieux code NeXT pas cher et récupère de l'Open Source pour rien, les ingénieurs de Microsoft ne dépensent pas des millions de dollars R&D uniquement en canettes de soda. Comme d'habitude, Cupertino a ouvert des pistes, comme d'habitude, Redmond va récupérer les bonnes idées et les vendre aux masses. Alors, nos Macs promis à la casse ont peut-être le plus beau système du monde, mais ça ne durera pas longtemps. Un an et demi, pour être exact…

À moins que les développeurs indépendants ne se surpassent, me direz-vous… Pauvres développeurs ! Ils sont fatigués. Quoi Rosetta ? Ils ont déjà eu droit au Fat Binary, au passage à Unix… Alors, ils en ont marre de jouer les Champolions. À quoi bon se faire suer le burnous à suivre le parcours d'ivrogne d'Apple, quand son marché est si microscopique ? Autant écrire directement pour Windows, et peaufiner ses routines de bas niveau. Un boing, l'utilisateur final peut le faire, alors que lui demander de changer de machine…

On a volé la sonnette d'alarme

Il y a quelques années, Apple a ouvert ses propres boutiques. Ses distributeurs habituels se sont retrouvés Gros-Jean comme devant et n'ont guère survécu. Voici maintenant qu'Apple a décidé de planter ses clients. N'achetez plus mes ordinateurs, ni mon système d'exploitation, leur dit-il. Ca ne vaudra plus rien dans un an. Ne créez plus rien, surtout pas des jeux, vous ne les vendriez pas… Vous voulez du Windows ? No problemo… Magnifique résolution du vieux problème de compatibilité !

C'est vrai qu'il plus facile de vendre des mini-disques durs et des écouteurs en plastique blanc au prix du caviar. Profites-en bien, Apple mon amour, Nokia et Motorala rappliquent, ils sont au coin de la rue. Sauf que chez eux, pour le même prix, tu as - en plus - un appareil photo, un téléphone, un PDA et une console de jeux. Tu t'en fiches ? Ça, c'est pas nouveau. Mais tu es si sûr que tes clients te suivront toujours ? Souviens-toi de la chanson de Jimmy Cliff : the harder they come, the harder…

Mais ce qui me tue, vraiment, c'est que celui qui a fait cette énôrme erreur stratégique, qui n'a pas voulu payer pour le développement des puces qu'il avait lui-même choisi, pas su négocier ou manœuvrer avec son fournisseur, c'est celui-là même qui vient nous annoncer son revirement. Avec le sourire. Et tout le monde d'applaudir ! C'est comme si Jésus revenait nous dire qu'on ira tous en enfer, et que le Pape décide de mener la procession ! Alors j'ai beau être en colère, je crois que tout le monde sera d'accord : un dirigeant qui fait une telle conn…, ça se vire !

120 commentaires
1)
DrakeRamore
, le 16.06.2005 à 00:30
[modifier]

Enfin quelqu’un du même avis que moi !
Parce que les autres sites Mac sont effectivement bien rangés derrière Apple pour essayer de nous rassurer alors qu’ils ne savent rien de plus que nous.
Trop enclins à essayer de sauver leurs revenus publicitaires en nous persuadant qu’il faut continuer à acheter en passant par leurs bannières ?

Pour moi, une chose est très claire : le doubleboot que c’est la mort de MacOS à court terme, quelque soit le processeur.
Si ça s’avère aussi simple et performant qu’on veut bien nous le dire, début 2008 MacOS est mort (voire avant…)

Par contre, avant de parler d’erreur stratégique énorme, il va quand même falloir attendre de voir ce que ça donne.
Si ça se trouve il a raison le Jobs.
J’étais de ceux qui ne croyaient absolument pas au succès de l’iPod…
Je peux donc me tromper.

Mais bon, je suis aussi pessimiste et navré que toi.

2)
Franck_Pastor
, le 16.06.2005 à 00:31
[modifier]

Du calme, Olivier, la mauvaise humeur est mauvaise conseillère, c’est bien connu. Rendez-vous fin 2007, on verra bien si la situation sera aussi mauvaise que tu le prédis. D’ici là, cool man, pas la peine de stresser, profite de tes beaux softs et de ton bel ordi. Il y a des choses plus importantes dans la vie ! (un référendum sur l’Europe, par exemple ;-)

Quand même, étant donné la partie du parc des ordinateurs Apple existants qui tournera encore sous PPC, j’ai franchement du mal à imaginer un éditeur de logiciels proposant un soft tournant exclusivement sous Intel fin 2007… Ça serait vraiment loufoque de leur part !

3)
DrakeRamore
, le 16.06.2005 à 00:36
[modifier]

Quand même, étant donné la partie du parc des ordinateurs Apple existants qui tournera encore sous PPC, j’ai franchement du mal à imaginer un éditeur de logiciels proposant un soft tournant exclusivement sous Intel fin 2007… Ça serait vraiment loufoque de leur part !

C’est pas ça qu’il dit.
Il dit que en 2007, les éditeurs ne proposeront plus de softs MacOS et se contenteront de nous dire de booter nos macs sous Windows.
Ca sera beaucoup plus simple pour tout le monde.

4)
ToTheEnd
, le 16.06.2005 à 00:45
[modifier]

Il fallait bien que ça arrive…. T a toujours trouvé cool les humeurs d’OP… mais là, je pense qu’on est en plein suréalisme… alors du coup, moi aussi je vais dire ce que je pense dans quelques temps…

T

5)
Tibam
, le 16.06.2005 à 00:45
[modifier]

Heu Olivier, ton article me fait sourire, car c’est exactement la réaction que j’ai eu sur le coup… NOM DE D*** mais qu’est-ce qu’ils foutent.

Mais je l’ai eue pendant 1-2 heures après la keynote, cette sensation, pas plus! ce que tu hurles comme étant la fin du monde, ce n’est peut-être pas faux. C’est la fin du monde Apple tel que nous le connaission jusqu’ici: 2% de part de marché, ordinateurs trop chers, sentiment d’appartenance à une élite, gnagnagna
Intel dans les macs, ça a aussi beaucoup d’avantages (prix des machines par exemple).
Et je ne dirais pas que juger sur cette simple annonce est un signe de clairvoyance extrême, il y a forcément beaucoup plus derrière qu’un simple changement de processeurs… Sinon ils ne l’auraient pas annoncé aussi tôt…

6)
Franck_Pastor
, le 16.06.2005 à 00:54
[modifier]

C’est pas ça qu’il dit.

Ben si…

Vous me direz (je l’ai déjà lu) qu’Apple continuera à faire des mises à jour pour ces machines à base de PPC pendant longtemps. Que ces machines ne seront pas « oubliées ». Par Apple, je veux bien encore le croire. Mais par les autres ? Les Adobe, Microsoft et autres éditeurs ?

Il dit que en 2007, les éditeurs ne proposeront plus de softs MacOS et se contenteront de nous dire de booter nos macs sous Windows.
Ca sera beaucoup plus simple pour tout le monde.

Cette affirmation que je trouve pour ma part complètement gratuite me paraît devoir être mise sur le compte de la mauvaise humeur ;-) Je répète : rendez-vous fin 2007, on fera le point !

7)
ikalimero
, le 16.06.2005 à 01:09
[modifier]

Olivier je pense que la colère, la peur est très mauvaise conseillère.
J’imagine mal que la décision de switcher ai été prise sur un coup de tête, il doit bien y avoir de solide raison. (impasse sur le G5, pas d’évolution sur le G4 à part de lente montée en fréquence).
Nos machine en PPC ont encore de belle années devant elle, les sotfs qui tournent actuellement en PPC, tourneront toujours demain.
Le risque est plus du coté des Mactel qui au début vont devoir utiliser Rosetta car au début certaine appli non Cocoa ne seront pas portée sur X86. (certaine ne le seront jamais)
Ensuite qui dit que Apple va complètement arrêter le PPC, je pense qui si IBM n’a été prévenu que quelque heure avant la keynote c’est bien pour créer un choc chez Big Blue.
Bien sur on a critiqué Intel pendant des années et maintenant on se retrouve canaliser dans une direction incertaine.
Depuis deux ans Intel change de stratégie, la mauvaise architecture du P IV à été abandonner au profit du Pentium M, c’est encourageant.

8)
thieu75
, le 16.06.2005 à 01:24
[modifier]

C’est bien écrit!
Bonsoir,

Et c’est un constat difficile à lire. C’est certainement le premier article,à contre courrant, intelligible et finement argumenté que je lis.
Et il ya certainement plein d’éléments qui effectivement se produiront (je pense à certains driver en bas niveau – vous noterai que je n’ai jamais autant lu cette expression que ces derniers jours! – qui ne verront le jour que sur les mac X86. (Jamais apple pourrait appeler son mac mactel, cela serait non seulement grotesque mais pire, cela briserai la vonlonté de continuité de cupertino : on à un seul produit, le mac, qu’il ai un IBM ou un Intel entre les oreilles).

Mais je persiste à croire que la stratégie est fine. Macos X est là, bien là et il n’a pas fini d’évoluer. Mais mes besoins vont-ils eux aussi tant évoluer ? Non, mon G5 sous tiger est largement suffisant pour monter mes films de vacances, synchroniser mon iPod, regarder mes photos ou surfer traquillement sur le tsunami que je viens de lire.

Effectivement mon prochain mac sera Intel. J’aurais peut être plus de choix pour une tablette graphique. Est-il possible que Wacom déserte un potentiel IBM inside de 20 millions d’utilisateurs ? Pas sur.

JE crois tout de même que tu noircis un peu les traits. Ta comparaison avec les téléphones portables est d’ailleurs un peu douteuse. Je m’explique : le taux d’équipement du téléphone portable est absolument pas comparable avec celui des MP3
téléphone : 63 % pour le pays des Cuk et 52% pour le pays du NON
(source : http://www.sidos.ch/production/ebch00.asp?lang=f)
Lecteur MP3 par foyer : on à 5,3% en france.
(source : http://www.telesatellite.fr/actu/sujet.asp/q/mediametrie mercredi 25 mai 2005)

Les lecteurs MP3 sont un marché emergeant, neuf. Il est normal que les coûts soient élevés. Les téléphones ont été moins sensibles à cela grâce aux opérateurs qui te payent une grosse partie du prix du téléphone, à l’ouverture d’une ligne. Mais voilà, cela fait 7 ans que je rembourse l’opérateur!!

Ici, 2 technologies se sont tout bêtement téléscopaient. LEs téléphones peuvent désormais faire office de lecteur MP3. Et c’est des opportunités de marché pour les constructeurs de téléphones. L’enjeu est large et l’industrie du MP3 (archos, apple, créative, rio, noname) doit non seulement s’affronter mais aussi regarder d’un oeil inquiet les petits gars d’en face qui passent des coups de fil. Or il ne peuvent pas se lancer dans le téléphone indépendament, n’ayant pas ou peu de connaissance du metier. Alors les alliance se créent naturelement sur 2 marchés hautement concurrentiels. Apple à choisi motorola (etonnament) et Napster vient d’être choisi par Sony Ericksonn.

La bataille ne se fera pas sur les baladeurs ou les téléphones selon moi. Je crois qu’elle se fera sur la diffusion de contenu. Sur la boutique. Les 2 marchés lecteur/téléphone existeront encore lontemps. Les 2 sont utiles et certaines personnes préfèrent avoir un lecteur MP3 et un téléphone. J’en suis, pour moulte raisons qu’il serait un peu long de développer!

Bref, tout ca pour dire que si je suis sur mac aujourd’hui c’est parce que l’expérience utilisateur que me procure macos X justifie le prix de ma machine+129€+…! et malgré l’arrivée de longhorn, je doute très sincèrement que je l’utiliserai beaucoup. Pour la simple et bonne raison que l’après longhorn sera dans longtemps. Et il est probable que plusieurs version de macos X aient vu le jour entre temps. Par son utilisation de l’opensource, apple à réussi à créer la plus belle synergie en informatique : appletouch(aqua, …) + opensource = machine à innovation. Oui longhorn sera un très bon système mais, si vous me le permettez je souhaite faire une analogie. longhorn est à IBM ce que macos X est à intel. IBM(+motorola+freescale) a toujours réalisé pour apple de très beau processeur à leur mise sur le marché (PowerPc, G3, G4, G5). Intel, perdu à la sortie, et tout stimulé par un AMD de plus en plus désagréable, a su faire évoluer très fréquement ses processeurs et il se murmure que les pentium M sont effectivement de très bons processeurs.

IBM et microsoft sont des sprinteurs qui avancent par saut de puce (gros sauts!) alors que apple et intel s’apparentent à des marathoniens : on peut plus les arreter de vouloir innover. Intel grâce à son cash, Apple grâce à l’open source et à elle même, bien sûr.

C’est un plaisir que je m’offre en tant que passionné et sincérement j’ai pas l’impression d’avoir miser sur le mauvais cheval. C’est simple, c’est le seul qui est en configuration pour innover fréquemment.

Voilà, mon 2ème post chez M. et Mme cuk!

Je vous pris d’accepter mes excuses pour :
1- mon orthographe déplorable
2- la longueur du message
3- l’immense flemme de me relire

Matthieu

Intel Inside. Prochain imac avec des néons.
… je peux précommander ?
Commande un Powermac mono 1.8 ;)

9)
Ishar
, le 16.06.2005 à 01:31
[modifier]

Bonjour,

Moi je suis comme vous, curieux et comme Apple, j’assure mes arrières : si Apple développe pour Intel depuis longtemps, moi ça faut quelques temps que je tripatouille Linux au cas où !

Je ne comprends pas pourquoi la possibilité de booter Windows sur mon Mac me pousserais à abandonner OSX. J’ai un pc ici à côté de moi que je sers de temps à autre pour des tests réseaux. Au boulot je gère un réseau Windows et c’est justement pour ça que j’apprécie tout particulièrement mon G5. Il ne me viendrais jamais à l’idée d’utiliser mon pc pour vous écrire ou pour bricoler un fichier et monter de la video, jamais. A chaque fois que je me retrouve sur Windows pour autre chose que de la maintenance réseau j’éprouve un malaise diffus mais très désagréable. Alors plutôt Linux qu’en Windows que décidément je n’aime pas du tout.

Par contre pour les switchers on peut craindre. J’ai installé ici est là des pc en dual-boot windows-Linux pour des copains et des collègues intéressés d’utiliser autre chose. Une semaine après :
– alors ce Linux ça te plais ?
– heu… j’ai pas eu trop de temps ces jours, il faut que je m’y mette, je te redirai.
Un mois après :
– alors ? Linux ?
– bon écoute, je dis pas, ça doit être super mais tu vois chaque fois je me perds un peu et comme je suis toujours sur des trucs urgents je n’ai pas le temps de chercher. Je suis tellement habitué à Windows que je suis bien plus efficace dans cet environnement. Justement puisque tu es là, ce Linux ça prend pas mal de place non ? alors je me disais si tu pouvais…

Linux à la poubelle. Ok, OSX c’est moins compliqué mais ça demande une adaptation et si à la moindre difficulté le switcher se réfugie dans les jupes de maman Windows on peut craindre que le switcher se contente d’avoir une belle boîte en alu et c’est tout.

10)
Boss Matsumoto
, le 16.06.2005 à 01:34
[modifier]

Carnet du lait… 0500 gouverner… 0645 passer commande d’un G5 BiPro, histoire de voir venir… l’automne 2008

Outre l’improbable couple Apple-Intel, il est urgent d’attendre les fruits de la fusion Adobe-Macromedia ! Quelques surprises au coin du bois… probables…

Photoshop a été mis-à-jour l’autre matin, ma dernière acquisition logicielle importante avant… CARAMBA… la Révolution !

Ciao Macromedia ! Ciao Adobe ! Ciao Micro$oft ! Ciao Roxio ! Ciao, ciao… les autres, les quelques développeurs indépendants auquels je verse ma redevance annuelle… Et même… Ciao Apple dont je possède licence de quelques logiciels exotiques…

Batchiii, à 2008… peut-être…

11)
FT'e
, le 16.06.2005 à 01:45
[modifier]

Pour un choc, ça a été un choc. J’en ai encore des courbatures.

Pour la petite histoire, je suis développeur, et j’ai quelques gros clients sympas dans mon carnet d’adresses. J’ai par exemple développé la première version d’un certain driver pour certaines souris. Lequel driver recompile en universal binary PPC+x86, après quelques heures de travail. Heures consacrées à me « battre » avec la nouvelle version du compilateur, et non avec des différences d’architecture matérielle.

Mon avis est autant celui d’un développeur professionnel, spécialisé Mac entre autres, que celui d’un utilisateur avancé et de longue date du bousin. Et au risque de passer pour un affreux conformiste inféodé à Sa Jobsitude, je pense qu’Apple a raison de changer de poissonnier.

C’est le software qui est important. Le hardware n’en a plus, ou presque. Quelques cas particuliers tels que mainframes, clusters, etc – et encore – mettent le hardware avant le software.

Ce qui fait un Mac, c’est MacOS, c’est le support hardware maîtrisé, c’est la palette de logiciels et l’unité graphique et d’interface (les fameuses guidelines)… Le hardware, au delà de la gueule de la boîte, ne sert qu’à faire tourner tout ça. Oh bien sûr AltiVec qui déchire sa race et explose le SSE3 d’Intel, c’est fabuleux. Mais est-ce un différentiateur suffisant pour justifier l’achat à grande échelle de Macs plutôt que de « vulgaires » PC Windows ou Linux (ou FreeBSD ou Solaris ou IRIX ou ou ou).

Je me souviens de cette période où les PowerPC étaient scotchés à 500 MHz. Je m’en souviens d’autant mieux que j’ai un serveur qui date de cette belle époque, un bi533. Belle machine, surdimentionnée pour les services qu’elle rend actuellement. Lorsque j’y repense, j’ai un peu mal.

Jobs, ou IBM devrais-je dire, a promis 3 GHz… très en retard. L’histoire se répète ? Ma foi, c’est pas impossible, et cette perspective n’est pas réjouissante du tout.

Le G5 plus puissant qu’un P4 ? Bah oui. Mais le G5 plus puissant qu’un Pentium type M, très nettement plus efficace qu’un Pentium 4 à fréquence égale ? Probablement. Mais plus puissant qu’un Pentium M dual core ?

Apple perd un différentiateur : un processeur, une architecture matérielle, des performances supérieures dans certains secteurs (et inférieures dans d’autres)… Quoi d’autre ? Rien ?

La conception « logicielle » des PowerPC (jeu d’instructions, modèle d’exécution et mémoire…) est très élégante. La conception des puces pose par contre des tas de problèmes, récurrents qui plus est. La conception logicielle chez Intel est à vomir, pas moyen de faire plus imbittable. La conception des puces par contre…

Apple va y gagner une production de puces à grande échelle, la parité puissance avec les Wintel (ou Linuxtel et copains), la garantie que les puces vont évoluer (si c’est pas Intel, ce sera AMD, VIA, Transmetta, qu’importe)… des roadmaps claires, annoncées largement à l’avance… la possibilité probable (par VirtualPC ou un portage de VMware, ou en multiboot) de pouvoir cohabiter simultanément avec Windows, Linux, Solaris x86 et des tas d’autres systèmes… le portage certainement facilité de passablement d’applications Linux et, plus important, le portage d’optimisations réalisées pour Windows (genre filtres Photoshop finement optimisés)… et j’en passe.

L’un dans l’autre, ça me réjouit follement de disposer de plus d’infos que je ne pourrai en digérer en une semaine de lecture continue sur les processeurs que équiperont probablement nos machines de dans une année, voire deux.

C’est également réjouissant qu’Apple ait – pour une fois ! – annoncé ses intentions bien à l’avance pour que nous autres développeurs ayons le temps de planifier et réaliser les travaux de portage ou d’adaptation. Un kit complet est même déjà disponible ! C’est une première.

Je comprends que tu sois fâché ceci dit. Mais avant de prédire que le Mac est mort ou que la transition sera douloureuse, attends de voir comment ça évolue et à quoi vont ressembler les premiers Mactels. Ça pourrait tuer le Mac, mais ça pourrait aussi permettre à Apple de vendre bien plus de machines du fait du dualboot Windows – MacOS X, une possibilité de convaincre que MacOS X est meilleur que Windows.

Dans l’intervalle, nos Macs restent des Macs et nos PowerPC des PowerPC et les 3 GHz une musique d’avenir incertaine.

13)
François Cuneo
, le 16.06.2005 à 06:41
[modifier]

Olivier,

Comme toi, je suis très en colère, mais pas parce que nous changeons de processeur.

Parce que depuis cinq ans, on se fout de notre gueule comme tu dis. Si Monsieur Jobs fait en parallèle un système pour Intel, ce n’est tout de même pas pour rien.

C’est parce qu’il devait se rendre compte qu’il y allait avoir un problème avec le PowerPC.

Et si je peux comprendre qu’il n’ait pas lâché tout de suite, si je peux même le mettre au bénéfice du doute du fait qu’il y a cru pendant quelques années, depuis des mois, je pense plus d’un an, il SAVAIT qu’il allait changer.

Donc il nous a trompés, mais petite question, pouvait-il faire autrement?

Mon problème, comme je l’ai écrit dans l’humeur qui a suivi l’annonce, c’est le monde des développeurs.

1. Je ne vais plus acheter une grosse mise à jour avant l’arrivée des Intel. Imagine une nouvelle version de FinalCut! Tu crois que je vais payer la MAJ sachant qu’on va m’en faire payer une nouvelle dès la sortie des Macintel? On m’a déjà fait le coup deux fois, la première à l’arrivée des PowerPC, la suivante à la sortie d’OSX.

Visiblement, je ne suis pas tout seul dans ce futur attentisme (voir question de la semaine MacGénération), je crains donc pour eux qu’ils ne vendent plus beaucoup pour le monde Mac.

2. Ces mêmes développeurs aimeraient développer leurs produits, sans avoir besoin de passer des longs moments à adapter leurs logiciels aux changements de cap d’Apple. Peut-être vont-ils en avoir ras le bol et nous n’avons pas vraiment besoin de ça.

Cela dit, je me réjouis beaucoup de ce changement, et je suis persuadé que nous allons nous y retrouver. Tu vois, malgré ses cachotteries, ses tromperies, ces errements (comment appeler autrement ce qui s’est passé ces dernières années au niveau du hard Mac), et bien je fais encore confiance au Monsieur de nous sortir de la peufe dans laquelle nous nous trouvons.

Mais merci de nous avoir montré qu’il y a des gens qui ne prennent pas bien cette décision.

Et TTE, j’attends ta réponse en humeur avec impatience!:-)

Mais gentil hein TTE, pas agressif hein!:-)

14)
Inconnu
, le 16.06.2005 à 07:28
[modifier]

Olivier, je pense que tu viens là de déverser ta hargne (assez intégriste au deumeurant) et démontrer, par la même occasion, que tu n’as strictement aucune idée de ce que c’est de dirigier une boîte…
Alors haro sur Jobs… qui est comparé, quel délicatesse, à Chirac…

Je préfère éviter de commenter car je risque de devenir assez méchant en ce cas. Nous aurons l’occasion de nous croiser en septembre à la CUK day.

La vie de l’entreprise n’est pas un chemin de roses et tu sembles oublier qu’il y a un environnement qui, lui aussi, ne cesse de changer… Alors Monsieur Jobs, il ne doit pas varier d’un iota ?!!!!!

macdigit , épisode 3…

15)
Yip
, le 16.06.2005 à 07:58
[modifier]

Hier un de mes frangins m’a dit au téléphone que le prochain ordi qu’il achètera sera probablement un Mactel… et ce n’est pas la seule déclaration de ce genre que j’ai entendu depuis 10 jours et j’y vois un signe positif pour l’avenir.

De mon côté je compte bien avoir des mises à jour de mes softs professionnels jusqu’au bout, voire même au delà, j’ai effectivement gardé ma précédente machine 4 ans, mon G5 actuel va avoir un an (j’ai pris l’extension Applecare)…

Yip choqué mais optimiste, Apple est un chat à neuf vies, il doit bien lui en rester 5 ou 6… ;-)

16)
Blues
, le 16.06.2005 à 08:22
[modifier]

Excellent papier (et, drôle en plus) … mais trop pessimiste (et intégriste.. j’trouve aussi) !

Olivier, ta réaction tardive est celle que la plupart de nous ont eu les premiers jours … Perso, j’aurais été à 200% de ton coté, mais là, avec le recul et diverses réflexions plus tard, c’est NON… Je suis du même avis que Franck, Tibam, J-Christophe (etc..).

Surtout j’ai apprécié ce qu’a dit

… la fin du monde Apple tel que nous le connaission jusqu’ici: 2% de part de marché, ordinateurs trop chers, sentiment d’appartenance à une élite, gnagnagna…

Oui … pour moi cela veut AUSSI dire l’ouverture au reste monde et une meilleure reconnaissance pour ce système qui est X.

OK… on s’est foutu de notre geule (et il y a de quoi être faché) MAIS, Je pense que le « Steve » (visionnaire et pas si con… finalement) a bien fait ses calculs… nous verrons d’ici 2-3 ans, mais je ne pense pas qu’il se plante !

OK… Apple va perdre du fric, pendant ces 2-3 ans à venir… la peur du PPC-G5 démodé guette la clientèle (quoique ;-) je viens de commander un G5 2×2 bien musclé). Perso, passé le stade de l’étonnement (et de la colère) je n’ai plus peur du tout ! Ma confiance est totale …

Et vive le « Trial » boot -Mac-Tel-Win et vive la reconnaissance :-)

Pour conclure une petite maxime que j’aime à laisser sur divers forums ces jours:
En fin de compte, QU’IMPORTE LE MOTEUR (Intel ou ppc) POURVU QU’IL Y AIT L’IVRESSE DE L’OS (x)

La Bize à Mère-Grand (qu’il ne vaut pas la peine de la pousser dans les orties) :-D
Blues !

17)
Inconnu
, le 16.06.2005 à 08:23
[modifier]

Courage: J’ai toujours le RiscPC (Acorn) que j’ai acheté il y a 10 ans et demie. Il marche très bien.
J’ai même gardé les collègues du club que j’avais monté à l’époque – L’ARMada.
Depuis la mort d’Acorn, certains sont parallèlement sous Windows, sous Linux, sous Mac ou sous Solaris…
Tiens, regarde ce site : Fait sur une machine datant de Mathusalem…
La machine reste et sa communauté fonctionne.
Bon, on a acheté avec Tiger un répit de 2-3 ans, ça me suffit, par la suite, je verrai ce qui remplacera nos 3 fameux Macs (fin comme un oiseau, hissez haut…), mais j’ai le temps.
Ce qui ne veut pas dire que je me résigne non plus, Jobs peut aller se faire engoatser quant à mes brouzoufs.

@ Work || @ Home

18)
ptit tom
, le 16.06.2005 à 08:27
[modifier]

oh là là, ça pue le débat constitutionnel… Je reste surtout effaré par le manque de confiance dans la valeur d’OS X et dans sa capacité à s’imposer.
La mort d’apple, la mort d’apple, la mort d’apple, la fin des services publics, le libéralisme à tout crin, arrrrrrghhhhh, je me suis fait avoir par mélenchon! (c’est pas sa faute, c’est lui qui passe sur inter là tout de suite)
Je ne sais pas du tout ce qui va se passer, mais les oracles de malheur m’étonnent toujours un peu.
Juste une remarque en passant: on nous dit que les gens vont arrêter d’acheter des macs le temps du passage à intel… à voir: tout le monde s’en fout du changement de processeur, sauf nous autres geeks boutonneux! Du moment où Apple dit que ça se passera de manière transparente, à part quelques DI, ça m’étonnerait que les ventes baissent vraiment. On verra!

19)
François Cuneo
, le 16.06.2005 à 08:35
[modifier]

Ok, je suis d’accord avec la réaction de pas mal d’entre vous.

Je pense qu’il n’y a pas de soucis à se faire. Et je trouve ce qui arrive très excitant.

Mais… mais ceux qui disent qu’ils vont garder leur machine pendant des années, que les programmes actuels sont suffisants pour assouvir nos besoins, à ceux-là, le dis qu’ils essaient de se rassurer.

En effet, si vous venez sur cuk, sur un autre site web dédié au Mac, faut pas me faire rigoler: c’est parce que vous aimez suivre l’informatique, ses progrès, les nouvelles versions des logiciels.

Et le nouveau système, celui qui suivra Tiger, je ne pense pas qu’on pourra le mettre comme ça sur du PPC, on verra.

Et que remarque-t-on? Certains logiciels sortis après l’arrivée de Tiger exigent ce nouveau système pour tourner.

Donc on passe sous Tiger.

Donc dans un an, voire deux, on passera sur le nouveau système, qui pour tourner convenablement ou tourner tout court exigera les nouvelles machines.

Qu’est-ce qu’on parie que vous n’allez pas garder vos Macs PowerPC et acheter un MacIntel au bout de quelques mois, un an tout au plus après leur sortie?

La plupart d’entre nous sommes tellement frappadingues de tout ça que l’on va suivre, comme des grands.

Cela dit, je m’en fous, j’aurais dû changer de Mac de toute façon. Je vais juste attendre un an de plus. Dites, mon Alubook, il aura trois ans et des poussières. Aucun ordinateur ne sera resté si longtemps dans mes pattes!

Encore heureux que ce soit une machines fabuleuse…

20)
François Cuneo
, le 16.06.2005 à 08:38
[modifier]

Juste une remarque en passant: on nous dit que les gens vont arrêter d’acheter des macs le temps du passage à intel… à voir: tout le monde s’en fout du changement de processeur, sauf nous autres geeks boutonneux!

ptit tom: t’as un ami qui te demande si ça vaut la peine qu’il change son iBook G3 contre le nouveau G4 xz23 actuel.

Tu lui réponds quoi? Moi je lui répond: « Attends une année si tu peux, voire un poil plus ».

Nous, les geeks boutonneux ou ceux qui l’ont été, on nous demande conseil souvent pour un achat. Quelle responsabilité… Je ne veux pas que mes amis jettent l’argent par les fenêtres, donc je leur conseille d’attendre les nouvelles machines.

22)
Obi1
, le 16.06.2005 à 09:02
[modifier]

Je trouve assez bas de critiquer notre Steevy chéri de la sorte. Il ne faut pas oublier que sans lui, Apple aurait disparu il y a quelques années déjà. C’est bien lui qui a redressé la barre est mené cette boîte vers le succés qu’elle connaît aujourd’hui. Il a essayé de rester sur le PowerPC le plus longtemps possible, mais on ne peut pas lui reprocher de sortir un plan B au moment où la situation devient intenable. Au contraire, on ne peut que le féliciter.

Si aujourd’hui Apple se retrouvait dans l’impasse PowerPC sans une autre alternative, exactement les mêmes cloueraient Steevy au pilori pour ne pas avoir su prévoir que IBM ne tiendrait pas ses promesses, que c’était clair depuis longtemps, qu’il fallait se préparer depuis longtemps et gnagnagni et gnagnagna.

Je trouve qu’il a joué un coup de maître et je dis encore bravo.

On pourra l’admirer encore plus le jour où il ouvrira OS X à toutes les plateformes PC Intel, au lieu du bridage dont on parle. Cette affrontement de face contre Microsoft coûtera peut-être la vie à Apple, mais au moins David aura essayé d’abattre Goliath. :-)

23)
Tibam
, le 16.06.2005 à 09:22
[modifier]

Nous, les geeks boutonneux ou ceux qui l’ont été, on nous demande conseil souvent pour un achat. Quelle responsabilité… Je ne veux pas que mes amis jettent l’argent par les fenêtres, donc je leur conseille d’attendre les nouvelles machines.

Moi je leur conseillerais d’acheter n’importe quand, tant pis! Oui, je ne sers qu’un seul Dieu, mais comme ça apple ne coulera pas dans l’année de transition, bande de traîtres! ;-)

Je serais curieux de voir les ventes lors de la transition 68K => PPC, a-t-on assisté à une débandade?

24)
ptit tom
, le 16.06.2005 à 09:36
[modifier]

ptit tom: t’as un ami qui te demande si ça vaut la peine qu’il change son iBook G3 contre le nouveau G4 xz23 actuel.

Tu lui réponds quoi? Moi je lui répond: « Attends une année si tu peux, voire un poil plus ».

Ben c’est quelque chose que je dirais en avril ou en mai prochain, pas maintenant!
Quelqu’un qui rachète maintenant une machine ne va pas se retrouver avec un mac plus obsolète qu’un autre dans 2 ans!
Moi aussi je vais attendre l’année prochaine pour changer mon powerbook, mais parce que ma machine peut bien vivre 3 ans avant que je la revende…

25)
Arnaud
, le 16.06.2005 à 09:38
[modifier]

Une fois de plus, on achète un ordinateur quand on en a besoin. A moins, bien sur, que l’on soit sensible aux effets de mode (à ne pas négliger dans le cas d’Apple…). Les professionnels continueront à acheter des PPC en fonction de l’état de leur parc actuel et de leur croissance, les étudiants (ma belle-soeur par exemple) devront bien investir pour la rentrée de Septembre, etc. J’ai confiance en Apple et les éditeurs de logiciel pour supporter le PPC bien au-delà des cinq ans annoncés: mon Quadra 800 a été supporté bien après le passage du 68K au PPC…
N’oubliez pas l’aspect « business » dans cette transition: Apple n’est pas une association à but non lucratif, pas plus que les éditeurs logiciels: on ne néglige pas la base installée!

26)
k
, le 16.06.2005 à 09:39
[modifier]

Je suis sûr que les fondations de Mac OS X sont et seront suffisamment propres pour qu’avec le même code un logiciel pourra tourner sur Power PC et sur x68, à quelques exceptions et optimisations près (jeux). Il parait que les API de Mac OS X sont formidables, c’est vrai ou pas ?

Si on part de ce postulat qui me parait crédible, il en ressort que :

-Mac OS X pourra tourner indifferemment sur Mac avec processeur PowerPC et Intel. Apple ne va pas refermer la porte PowerPC et se gardera la possibilité d’y revenir (fool me once…). On a donc là une première ouverture et aucune fermeture.

-Il parait que Windows pourra tourner sur MacTel. On a donc là une 2e ouverture et aucune fermeture.

-Un jour peut être Mac OS X pourra tourner sur PC. On a donc là une 3e ouverture de plus et aucune fermeture.

Depuis quand vire-t’on un chef d’entreprise qui annonce qu’il diversifie totalement ses sources d’approvisionnement, ouvrira sûrement les possibilités de ses futures machines qui pourront faire tourner 100% des OS de la planète au lieu de 4% aujourd’hui et enfin se réserve le droit de faire tourner son propre OS sur 100% des machines de la planète au lieu de 4% aujourd’hui ?

S’il faut engueuler Steve c’est sur ce qu’il a fait jusqu’à maintenant, pas sur ce qu’il a annoncé à la WWDC

27)
DrakeRamore
, le 16.06.2005 à 09:41
[modifier]

Attention, je n’ai pas l’impression que quelqu’un dise qu’Apple va mourir.
Pour ma part, je suis sûr qu’Apple va s’en sortir.
Par contre, il y a un très gros risque que le Mac ne survive pas.
On verra bien.

En tous cas, conseiller à ses amis d’acheter maintenant, c’est vraiment pas sympa pour eux.
J’ai essayé de faire switcher des gens à tour de bras pendant des années.
Ca fait maintenant quelques mois que j’ai arrêté de vanter les mérites du Mac.
Apple n’a jamais rien fait pour remercier ses utilisateurs historiques, ceux qui ont suivi contre vents et marées.

Je crois qu’Apple change simplement de cible marketing.
Fini les amoureux du Mac, fini les indépendants, fini la pré-presse et après le coup d’Intel, fini la crédibilité des clusters en entreprise.
Bonjour les djeuns soi-disant branchés, amoureux de l’iPod. Voilà la seule nouvelle cible d’Apple.
Avec peut-être la vidéo pro.

Reste à voir si je suis toujours dans les cibles potentielles d’Apple (j’ai peur que non…)

28)
Tibam
, le 16.06.2005 à 09:46
[modifier]

Apple n’a jamais rien fait pour remercier ses utilisateurs historiques, ceux qui ont suivi contre vents et marées.

tu aurais voulu quoi? un t-shirt pour ton anniversaire? une bougie avec ton nom marqué dessus et dès qu’elle est toute brulée Apple t’offre un iBook?

Mais bon sang il est clair qu’Apple n’est plus une entreprise consacré à une élite, il est clair que c’est en train de s’ouvrir, et c’est pas si mal!!! La nostalgie, c’est un beau sentiment, mais ça n’aide pas au jugement.

Et c’est un « djeun soit-disant branché » mais utilisateur historique (depuis 1988) qui vous le dit.

29)
louis
, le 16.06.2005 à 09:57
[modifier]

Salut! Très bon article! Moi c’est sur je passe pas sur un MacIntel! A moins qu’il ne fasse des miracles tant sur le matos que sur le prix (j’insiste la dessus!!!) je préfère switcher et prendre un PC, d’autant plus qu’ils font du bô matos pour des prix défiant toute concurence de nos jours…

Ce que je dis la peut choquer certain mais c’est l’effet que l’annonce de Jobs a produit chez moi! Et c’est dire car je suis fan de Mac depuis les années 80…

Mais bon j’ai toujours mon Mac SE/30 qui sauvera la mise ;-)

30)
POG
, le 16.06.2005 à 10:02
[modifier]

Ce que je comprends pas bien se sont toutes les angoisses cristalisées autours du changement de processeur.
La roadmap annoncée de la transition cours sur 2 années ce qui est énorme dans le monde de l’info. Ja partage par ailleurs l’analyse de JC sur Macdigit à propos de Windows qui reste englué dans un immobilisme profond.

MS ne bouge pas pour 2 raisons.
-Suite Office: Quand MS vend un PC en entreprise (son coeur de cible) ils vendent Office…Le cash de MS vient de là, Windows sans Office n’a pas grand intérêt finalement, donc la bataille de l’OS est un faux problème…Certe Office existe aussi sur Mac… mais Apple n’a pas les capacités avec IBM de fournir en quantités suffisante des processeurs…et Office sur Mac c’est bien, mais il manque access Project etc…
-Licence CAL:Aujourd’hui dans les grandes structures les comptes utilisateurs sont gérés de façon centralisé via Active Directory, à chaque fois qu’une licence en vendue MS empoche entre 25€ et 100€…Fait le calcul quand vous avez 800, ou bien 80000 employés…Pourquoi se priver de ce pactol ?

La stratégie d’Apple est finement préparée et le combat des chefs ne vient que de commencer Steve prend enfin sa revanche sur Bill…Steve fort de l’expéreince avec ses MacMini, PB le design l’ipod etc…va enfin pouvoir innonder le marché avec des machines à base Intel…avec un OS encore amélioré d’ici là, que peut-on rêver de mieux ?
Le soucis de MS c’est qu’il ne savent pas comment assurer une transition simple et sans rupture avec Longhorn.Patience, Si le choix avoué de supporter MacOS X sur base Intel sepuis 5 ans la stratégie est bien réfléchie…

PO

31)
Mirou
, le 16.06.2005 à 10:42
[modifier]

Bonjour !

Je suis aussi de ceux qui trouvent que toutes ces peurs et ces angoissent sont ridicules.

Premièrement, on sait que l’informatique évolue tout le temps. MacTel ou pas, si vous achetez un ordi (PC ou Mac) aujourd’hui, des dizaines de nouveautés vont vous passer sous le nez dans le 2 ou 3 prochaines années.

Question compatibilité, il s’agit d’une question de confiance, je suis d’accord sur ce point. Moi j’ai confiance. Mon PB a un an, je vais pas le changer de si tôt, et Tiger est déjà un peu lent. Je pense pas qu’il supportera 10.5 de toutes façon. Mais je suis certain que je pourrai l’y installer.

Olivier parle des changements d’humeur de Steve. Je crois qu’en fait Jobs est un homme de conviction qui sait se remettre en question (et c’est certainement pas Jobs qui décide de tout tout seul…). Le PPC (donc IBM) ne tient pas ses promesses: loin le PPC on essaie autre chose, Intel, qui n’a pas de promesses à a faire mais qui fait ses preuves !

Enfin, franchement, du temps que ces futurs mactel soient aussi beau que nos mac, et que OSX soit toujours aussi génial à utliser, je ne vois pas le problème !

32)
DrakeRamore
, le 16.06.2005 à 10:45
[modifier]

tu aurais voulu quoi? un t-shirt pour ton anniversaire? une bougie avec ton nom marqué dessus et dès qu’elle est toute brulée Apple t’offre un iBook?

Pff, je ne suis pas con au point de vouloir qu’Apple me fasse des cadeaux. Merci de me prendre pour un débile.

J’aurais juste aimé un peu de répis.
On sort à peine de la transition OS9->OSX, j’aurais aimé pouvoir voir apparaître de bons softs bien optimisés OSX/64bits avant qu’on refoute tout en l’air pour tout rechanger.

C’est sûr que le gars qui a pris un MacMini après avoir acheté un iPod Mini il se fout de ces considérations.
Ceux qui ont investi dans des softs et du matos pour essayer d’en vivre beaucoup moins.

Pour ta gouverne, je ne suis pas nostalgique, j’ai été très heureux de laisser choir OS9 pour passer à OSX.
D’autre part, je ne nie pas à Apple le droit d’essayer d’étendre sa clientèle et je me fous du côté élitiste d’Apple (ce que je n’ai jamais trouvé vrai), j’ai toujours acheté des mac et j’ai jamais été riche.

J’ai juste l’impression que tout le monde se fourvoie en trouvant génial qu’on puisse faire tourner Windows sur sa machine.
Je ne vois pas en quoi c’est une avancée ou une ouverture, pour moi c’est une forte régression et un très gros risque.

Pour moi le risque n’est pas caractérisé par le changement de processeur, ça je m’en moque de du premier slip de Steve Jobs. Ce qui m’inquiète c’est cette histoire de doubleboot que tout le monde semble appeler de ses voeux.

Mais bon, je vais arrêter, sinon PO va encore me dire que je suis taré et que je n’ai pas le droit d’exprimer mes craintes alors que lui peut exprimer sa joie (private joke PO ;) )

34)
Leo_11
, le 16.06.2005 à 10:56
[modifier]

Mais qui pourront, personne n’en doute, tourner aussi sous Windows. Boing ! Redémarrage pour jouer. Boing ! Redémarrage pour travailler. Boing ! Redémarrage pour le P2P. Boing ! Redémarrage pour une iApp. Boing ! Il y a l’équivalent pour Windows. D’ailleurs, il y a plus de choix sous Windows. Fin des boings, on est et on restera sous Longhorn…

C’est drôle, j’ai vu une seule fois que Wind… pourrait tourner sur les Mac’s à la manière de Classic… et puis plus rien, déjà oublié… qu’en pensez-vous ?

Les Mac’s PPC vont durer encore longtemps… ça c’est bien vrai, je connais des gens et des petites entreprises qui utilisent des Mac’s sous OS9 voir 8 et les amoureux qui ont une bécane sous OS7 ils existent et font leur travaux aussi bien que nous autres sous X (hein Louis ;) )

35)
gibet_b
, le 16.06.2005 à 10:57
[modifier]

Ca me fait de la peine de lire un tel article. Je crois que tu ne comprends pas grand chose à l’informatique… Certains de tes arguments ne sont même pas fondés.

Je crois que tu ne te sers pas assez de Windows pour penser que des utilisateurs de Mac OS X n’utiliseront plus que Windows Longhorn… Sans compter la violation de la vie privée à laquelle on a le droit sous Windows.

Jean-Baptiste BOURNISIEN

36)
Olivier Pellerin
, le 16.06.2005 à 11:22
[modifier]

Bonjour à tous et merci de vos commentaires

J’ai essayé d’exprimer un sentiment que beaucoup ont, ou ont ressenti. J’ai l’impression que j’ai réussi… Histoire d’enfoncer le clou, et sans vouloir prédire l’avenir (ce dont je suis parfaitement incapable, seule Madame Irma sait le faire), je vais essayer d’illustrer cette interrogation que nous avons tous, quand nous voyons un boxeur poids plume aller dans le ring des poids lourds…

image
Source

image
Source

Mais ce qui me frappe le plus dans vos commentaires, c’est le peu de réaction à mon attaque contre Saint Jobs. Il nous a fait passer au PPC, nous a dit « think different », « switchez » et maintenant, c’est lui qui switche ! Incroyable quand même, non ? Vous avez lu les commentaires des PCistes, comme ceux-ci ?

Imaginez qu’un fabriquant d’automobiles décide d’embrasser l’avenir. Qu’il passe au moteur électrique. Qu’il en vante les avantages urbi et orbi. Et que, quelques années plus tard, abandonnant ses arguments écologiques, il revienne au moteur thermique. Ca hurlerait dans les chaumières comme c’est pas permis…

Et bien ici, non. Tout le monde applaudi. C’est pas les actions AAPL qu’on devrait coter au Nasdac, c’est les actions STEEVY !

37)
Eric34
, le 16.06.2005 à 11:24
[modifier]

On a quand même la chance d’avoir aux commandes un type pragmatique, un visionnaire certes, mais qui sait se remettre en question et laisser la place au doute quand il le faut. Nous, impatients que nous sommes, on ne supporte pas de voir stagner les parts de marché de Apple. C’est humain ! Mais faut-il pour autant hurler à la mort à la vue de cette 3eme transition ? Non. Elle est porteuse d’espoir, gnagnagna, je redeveloppe pas. Mais je pense qu’il faut accepter qu’on a une entreprise fabuleuse mais qui c’est un peu ratée à ses débuts au travers de ses choix techniques. Neanmoins, son identité, son savoir faire et sa philosophie sont assez forts (je pense) pour qu’elle puisse encaisser une reorientation technique qui la penalisait jusqu’alors, et faire parler la poudre sur un terrain (la plateforme Intel) ou elle va pouvoir se battre à armes égales. C’est ce qu’il me semble dur à avaler : cette boite c’est une pépite d’or de laquelle se sont pourtant détournés les gens à cause de considérations techniques (tout à fait recevables).
Bref, on nous a menti et tout et tout, mais on a encaissé le passage à OsX et on va encaisser l’autre vers Intel : il faut accepter que c’est un mal nécessaire, d’autant plus dur à vivre qu’il s’est abattu sur une boite parmis les plus innovantes, et en laquelle on a toujours cru (à l’aide de beaux discours).

38)
henrif
, le 16.06.2005 à 11:39
[modifier]

Le coup de colère d’Olivier est légitime pour un utilisateur individuel. Mais il illustre la limite des commentaires faits par les geeks.

Il serait intéressant d’avoir une analyse de la perception d’OSX par le marché professionnel (pas que les indépendants) : succès, frémissement, indifférence, rejet ?? Peut être ToTheEnd nous réserve-t-ilquelque chose ? Espérons meilleur que le prêt à penser du premier analyste en stratégie informatique.

Le seul point réel : comme l’avait noté l’Expansion, le passage à Intel est avant tout du au refus d’Apple d’investir des sommes énormes en R&D sur le PPC. Cela témoigne simplement qu’un petit constructeur informatique n’a plus les moyens de développer ses propres architectures (voir aussi les difficultés de Sun).

Quant aux discours philosopho-marketing de SJ à la gloire du rêve américain, je ne gobe pas… Il y a aussi beaucoup de personnes brillantes (mais anonymes) qui ont des idées dans les équipes de R&D d’Apple (et d’ailleurs).

AppleSoft fait du marketing comme M$, SJ peut faire des promesses tant et plus, de toute façon il aura une retraite en or. Cessons de nous prendre pour le nombril de l’informatique sous prétexte que nous avons un Mac…

39)
Inconnu
, le 16.06.2005 à 11:56
[modifier]

On se calme, Olivier, ok ?

Il n’y a pas de trahison ou quoi que ce soit.

C’est juste du business. 4 compagnies possédées très probablement par les mêmes actionnaires. Ceux-ci décident un mouvement pour pallier à la déficience chronique des chaines de production d’IBM, par ailleurs lourdement sollicitées par le grand public (XBox 2).

Donc Jobs ravale sa fierté et va chez le voisin qui a par ailleurs de la productivité en rabe vu qu’il vient de perdre un contrat avec Microsoft (XBox 2, encore).

J’attends maintenant les benchmarks Photoshop pour rigoler.

Ce qui m’inquiéte presque (c’est à dire pas mais je suis curieux) c’est que OSX/Intel sortira en même temps que Longhorn et là, il est clair que Microsoft est MEILLEUR en marketing qu’Apple.

C’est là qu’est l’os mais bon, j’ai déjà switché dans tous les sens (Sinclair, Atari, amiga, Apple, DOS, Windows, NeXTstep, RiscOS, BeOS, Linux, FreeBSD, NetBSD, Hurd, …), ce ne sera qu’une fois de plus… Mais pas avant que mon matériel actuel ne soit mort d’autre chose que d’obsolescence.

Plus de réflexions…

@ Work || @ Home

40)
noliv
, le 16.06.2005 à 12:03
[modifier]

Et moi qui venait sur Cuk pour me réfugier des nombreux sites qui relaient toutes les conneries qui passent sans réfléchir, me voilà bien déçu!

Pauvre Olivier, Steve s’est foutu de ta gueule ?
Tu sembles pourtant bien mal informé. Un détail pour commencer, tu fais une grossière erreur lorsque tu dis et répète que Steve a choisi le PPC… il n’était même pas chez Apple à l’époque! Et même si c’était lui d’ailleurs, qu’est ce que ça aurait changé ? Le PPC était un fabuleux pari. Une belle réalisation qui a par moments brillé en tête de l’industrie des microprocesseurs.
Les graphes présentés lors des précédents keynotes ne mentaient pas, les G4 étaient bel et bien excellents lorsqu’il s’agissait de puissance par watt (quelle ironie aujourd’hui, cela devient le principal défaut de la famille PPC !) et le G5 est bel et bien un processeur puissant pour son époque…
David contre Goliath peut gagner mais s’il ne le met pas KO direct, il a un peu de mal sur le long terme… c’est que le PowerPC contre le reste du monde, il lui faut de l’argent pour rester au top, la conséquence directe serait le prix du Mac en hausse.

Je ne comprends plus lorsque tu critiques la promesse non tenue du G5 à 3 GHz… Qui a poussé Olivier Pellerin dans les orties ? Il est évident que lorsqu’il a promis ce G5, il y croyait le Steve.

Ce qui choque peut être les gens, c’est la fausse idée que cela été planifié depuis le début. Il faut savoir que l’existence des toutes premières versions de Mac OS X n’a rien d’extraordinaire, c’est un système qui est par nature multi plateforme puisque fondé uniquement sur des éléments multi plateformes. Le fait d’avoir maintenu et amélioré la version intel de Mac OS X au fil des ans est cependant une réelle volonter de se garder une porte de sortie… comptez les années et remarquez avec moi que cette décision a été prise à une époque ou la famille PowerPC était stagnante… est-ce du « foutage de gueule » de se prévoir une échapatoire ?

Il est midi, pas le temps de discuter plus longtemps malheureusement, et pourtant il y a encore beaucoup à dire. Ce qui m’énerve le plus, c’est que nous avons besoin d’information et de bien transmettre l’information, cet article fait l’inverse, il amplifie les peurs infondées, il « valide » les craintes des lecteurs mal informées.

Cet article me fait bien mal au cuk… :(

41)
François Cuneo
, le 16.06.2005 à 12:11
[modifier]

Imaginez qu’un fabriquant d’automobiles décide d’embrasser l’avenir. Qu’il passe au moteur électrique. Qu’il en vante les avantages urbi et orbi. Et que, quelques années plus tard, abandonnant ses arguments écologiques, il revienne au moteur thermique. Ca hurlerait dans les chaumières comme c’est pas permis…

Certes Olivier, mais si le moteur électrique dans lequel le fabricant a cru à mort, s’avère au final une impasse, il serait dommage que le patron de la boite continue à s’enfoncer. Le fait de pouvoir ou de devoir revenir au moteur thermique serait certes un aveu d’échec, mais peut-être bien une preuve d’intelligence de sa part.

42)
6ix
, le 16.06.2005 à 12:13
[modifier]

J’ai pas lu tous les commentaires… et je risque de redire ce qui a déjà été dit mille fois! Qu’importe, je donne mon opinion!

Ta réaction, Olivier, me rappelle celle que j ‘ai eue un certain lundi soir. Enfin, en fait c’était mardi matin que je l’ai appris… Et puis le temps s’est écoulé, je me suis mis à réfléchir à tout ce que cela signifiait… Pour laisser de côté ma colère, mes sentiments à chaud, et voir ce que cela voulait, pourrait dire. Et non, je n’ai pas le même avis que toi… Et ce genre de réaction, je peux le comprendre, mais je me demande où cela mène…

Tout d’abord, impressionnant de voir le nbre de réactions en tout genre que cette annonce a suscité, et comme cela « touche » les gens; pensez-vous voir cela ailleurs? Je ne crois pas… Car la communauté mac, c’est bien plus que de simples utilisateurs. Encore une fois, je le dis souvent, mais Apple est dans une phase montante, et se doit de voir plus loin que ses fans, prenant en compte la masse « qui s’en fout » de tous ces changements… sans pour autant abandonner ses fans, on est bien d’accord!
Mais une chose qui me fait « mal au coeur », c’est de voir que cette communauté implose, part dans tous les sens. On a encore rien, nada, tout ce que l’on fait, ce sont des prévisions; et voilà ceux qui crient au scandale, ceux qui prédisent la mort d’apple, ou la prochaine fin de Windows. Put***, stop!! On n’en sait rien! Et c’est là que j’me dis qu’Apple devrait informer un peu plus, car ses fans nagent dans le flou le plus total! Mais bon sang, ne nous laissons pas avoir par nous-mêmes! Quand on disait que les français voteraient non pour dire leur colère par rapport au gouvernement, j’ai l’impression de voir la même chose: les fans mac se révoltent, disent abandonner mac, voir la chute de l’esprit mac… tout ça pour signaler leur peine face à un choix dont on ne mesure encore pas les conséquences! Si l’esprit mac s’en va, à qui la faute?? Et bien moi je vous dis franchement, les fans de la pomme seront tout aussi fautifs que la pomme elle-même; pas parce qu’ils n’auront pas su la suivre les yeux fermés, attitude à éviter, mais parce qu’ils se seront coulés eux-même, sans rien voir! Apple n’est pas en difficulté, bien au contraire, elle se sent assez forte pour opérer ce changement; profitons-en, ayons un regard critique mais constructif et faisons en sorte que tout se passe pour le mieux! Et puis si effectivement tout se passe mal, on aura essayé! Croyez-moi, Apple va survivre. Mais si ses fans n’ont plus confiance et se tirent dessus, alors effectivement, ce qu’il restera de la pomme ne sera plus qu’une entreprise à profit sans esprit…

Voilà.

43)
François Cuneo
, le 16.06.2005 à 12:17
[modifier]

Et moi qui venait sur Cuk pour me réfugier des nombreux sites qui relaient toutes les conneries qui passent sans réfléchir, me voilà bien déçu!

Et pourquoi donc noliv? L’humeur d’Olivier a le mérite de relancer un débat et surtout nous montrer que certains ne suivent pas ce que nous dit Jobs comme si ses paroles sortaient de la bouche du Messie.

Je trouve important, même si je ne suis pas personnellement d’accord avec ce qui est énoncé ici, en tout cas pas sur tous les points, de laisser la parole à ceux qui pensent autrement que la famille du monde Mac en pleine confiance.

Faut pas être déçu parce qu’une opinion est donnée qui ne nous convient pas. Je crois savoir que ToTheEnd prépare une humeur en réponse à Olivier, elle déplaira à certains.

Le but, c’est que tout le monde puisse s’exprimer non?

44)
6ix
, le 16.06.2005 à 12:21
[modifier]

Certes Olivier, mais si le moteur électrique dans lequel le fabricant a cru à mort, s’avère au final une impasse, il serait dommage que le patron de la boite continue à s’enfoncer. Le fait de pouvoir ou de devoir revenir au moteur thermique serait certes un aveu d’échec, mais peut-être bien une preuve d’intelligence de sa part.

Très juste François. Reculer d’un pas ne veut pas dire se retourner et faire marche arrière; il s’agit simplement de prendre un pas d’élan pour bondir encore plus loin.
Dans une impasse s’engoufrer la solution n’est pas. On peut parler de trahison… Mais si Apple a joué double jeu avec ses OS intel/ppc, c’est pour pouvoir facilement faire face à ce genre d’impasse. C’est pas facile à entendre, mais pourtant c’est bien pensé. Mieux vaut prévoir que guérir…

45)
Olivier Pellerin
, le 16.06.2005 à 12:24
[modifier]

… Le fait de pouvoir ou de devoir revenir au moteur thermique serait certes un aveu d’échec, mais peut-être bien une preuve d’intelligence de sa part.

Tout à fait, François. C’est une preuve d’intelligence, et c’est le bon (le seul ?) choix. Je ne critique pas ce choix. Je dis juste qu’on nous a bourré le mou, mené en bateau, fait faire des investissements qu’on aura pas le temps d’amortir et que responsable de ce bordel est encensé. Dans mon exemple automobile, le patron responsable du choix erroné, il serait viré.
D’où ma question : hors Steevy, Apple a-t-il un avenir ?

46)
Tibam
, le 16.06.2005 à 12:25
[modifier]

Pff, je ne suis pas con au point de vouloir qu’Apple me fasse des cadeaux. Merci de me prendre pour un débile.

J’aurais juste aimé un peu de répis.
On sort à peine de la transition OS9->OSX, j’aurais aimé pouvoir voir apparaître de bons softs bien optimisés OSX/64bits avant qu’on refoute tout en l’air pour tout rechanger.

pardon si tu as pris ma remarque comme ça, je ne voulais pas dire ça. Merci d’avoir explicité ton point de vue, je comprends mieux ta position ;)

Il est vrai que la transition sur Intel présente un risque, mais à mon avis, Apple et sa direction en sont conscients, et font tout pour éviter un massacre (piratage d’OSX massif pour installer sur PC, vente de macs en chute libre, etc…)
Tout se résume à la confiance, et pour une compagnie qui a pour but comme toute autre d’être profitable, je suis sûr qu’ils trouveront un moyen…

Encore une fois pardon de t’avoir offensé! ça serait joli une bougie quand même, pour Noël… et quand je reçois un t-shirt d’Apple je suis content aussi ;-)

47)
Tibam
, le 16.06.2005 à 12:40
[modifier]

Je dis juste qu’on nous a bourré le mou, mené en bateau, fait faire des investissements qu’on aura pas le temps d’amortir et que responsable de ce bordel est encensé. Dans mon exemple automobile, le patron responsable du choix erroné, il serait viré.
D’où ma question : hors Steevy, Apple a-t-il un avenir ?

Et s’il avait annoncé la transition directement en arrivant chez Apple de NeXT en disant « hé, vous savez quoi, on sait pas quoi faire avec ces PowerPC, alors d’ici quelques années on va peut-être changer, d’ailleurs OSX est indépendant du processeur! » tu aurais été le premier à lui tirer dessus car il aurait coulé la compagnie.
C’est tellement facile de tirer sur quelqu’un sans savoir toutes les variables menant à cette décision… Apple a déjà souffert de Motorola, et IBM semblait être la solution, mais visiblement pas non plus (que ce soit financièrement ou en question de performances). Jusqu’à se trouver dos au mur et choisir Intel, Apple devait continuer de faire de la pub pour ses produits existants, c’est normal!

Je me demande ce que tu aurais fait à sa place, Olivier. Ce sentiment de « trahison » est compréhensible (je l’ai eu aussi), mais il ne doit pas mener à des raisonnements comme celui que tu écris aujourd’hui. Les Mac vendus aujourd’hui tourneront encore sous Leopard, et ne perdront pas toute leur valeur du jour au lendemain!
Bref, le coté obscur de la force est toujours mauvais conseiller!

48)
JCP
, le 16.06.2005 à 12:41
[modifier]

Je passe ma vie à assurer à mes amis que, non, les utilisateurs Mac ne sont pas des fanatiques, illuminés, sectaires, voire intégristes (puisque ce mot ressort à de nombreuses reprises dans les commentaires, et pour qualifier Olivier qui plus est, quelle farce).

Et là, je lis quoi? Alors qu’Olivier exprime colère et désarroi, on l’insulte, le rabaisse (pauvre petit M. Courte, je vous pensais plus évolué que cela), on lui vole dans les plumes parce qu’il n’adhère pas au discours officiel? Parce qu’il ne considère pas comme certitudes les prévisions (prédictions…) faites par Apple?

Collabos, va!

J’ai des doutes sur les bienfaits, pour Apple, d’un Mac capable de faire tourner Windows. Et je pense que même si le choix technologique est valable, commercialement rien n’est gagné.

Et vous qui attaquez si violemment Olivier, vous aussi avez ces doutes.

Ce qui m’énerve le plus, c’est que nous avons besoin d’information et de bien transmettre l’information, cet article fait l’inverse, il amplifie les peurs infondées, il « valide » les craintes des lecteurs mal informées.

Faut-il rappeler que la seule information, la seule certitude c’est qu’Apple va changer de fournisseur de processeurs. Tout le reste n’est que conjectures, opinions et plans sur la comète et la vérité ne sera connue que dans 2, 3, 4 ans.

Maintenant si quelqu’un à une machine à voyager dans le temps…

JCP

… là où nous allons, on n’a pas besoin de routes!

49)
Moocha
, le 16.06.2005 à 12:42
[modifier]

Premier commentaire sur cuk, c’est jour de fête :)

Je ne suis pas d’accord avec Olivier concernant la menace de Windows sur les ‘Mactels’, pour deux raisons:

1) J’ai à la maison un iMac 800Mhz, et un PC 2Ghz. Je ne me souviens plus de la dernière fois où j’ai utilisé le PC, pourtant plus puissant.

Je travaille toute la journée à développer sous Windows, et quand je dois effectuer des tâches de ‘loisirs’ (surf, mail, retouche photo, montage vidéo), il ne me viendrait jamais à l’idée d’utiliser mon PC. Mac OS X est tellement supérieur à Windows, tellement plus agréable à utiliser.

C’est une sensation qu’on ne parviendra jamais à quantifier dans un benchmark.

2) Mes parents utilisent un PC. Enfin, essaient d’utiliser. Il y a toujours un truc qui ne marche pas, ce n’est pas propre.

J’ai toujours voulu leur offrir un Mac (Mac Mini, ça serait parfait pour eux), mais mon père utilise des logiciels techniques introuvables sous Mac OS X.

Un Mactel bootable MacOS/Windows serait la solution. Et je crois que beaucoup de gens seraient attirés par cela. Finie, la peur de tout perdre en passant de Windows à Mac. C’est un filet de sécurité psychologique important. Et de ma propre expérience, la majorité du temps serait passée sous Mac.

Mes deux centimes d’euros, comme on dit…

50)
François Cuneo
, le 16.06.2005 à 13:38
[modifier]

Bienvenue Moocha!

Et bien, cette humeur d’Olivier aura fait un nouveau commentateur, et revenir Tibam, ce qui est fort agréable!:-)

51)
Emilou
, le 16.06.2005 à 14:01
[modifier]

Je trouve assez bas de critiquer notre Steevy chéri de la sorte. Il ne faut pas oublier que sans lui, Apple aurait disparu il y a quelques années déjà.

moi je leur conseillerais d’acheter n’importe quand, tant pis! Oui, je ne sers qu’un seul Dieu, mais comme ça apple ne coulera pas dans l’année de transition, bande de traîtres! ;-)

Très sincèrement nous ne sommes pas loin de la secte. Steve Jobs dirige son entreprise comme il l’entend, mais par contre je ne lui dois en rien soutien, vénération, ou courbettes. Je n’ai pas l’âme du flagorneur, au contraire j’ai payé suffisamment, beaucoup même, depuis près de 20 ans pour ses machines. Lui seul, à la limite me doit le respect. Cessez même sous forme d’humour douteux, de ramper devant le maître, comme des larbins, qui soit dit entre parenthèses doit bien se marrer, quand il en trouve le temps, de lire les monuments grotesques à sa gloire ou autres conjectures gratuites.

52)
noliv
, le 16.06.2005 à 14:03
[modifier]

Et pourquoi donc noliv? L’humeur d’Olivier a le mérite de relancer un débat et surtout nous montrer que certains ne suivent pas ce que nous dit Jobs comme si ses paroles sortaient de la bouche du Messie.

Je trouve important, même si je ne suis pas personnellement d’accord avec ce qui est énoncé ici, en tout cas pas sur tous les points, de laisser la parole à ceux qui pensent autrement que la famille du monde Mac en pleine confiance.

Faut pas être déçu parce qu’une opinion est donnée qui ne nous convient pas. Je crois savoir que ToTheEnd prépare une humeur en réponse à Olivier, elle déplaira à certains.

François, ce qui ne me plait pas dans cet article, ce n’est pas le ou les avis exprimés mais ce sur quoi ils s’appuient. Cuk n’aurait aucun intérêt si je n’y trouvais que des gens d’accord avec moi!! L’idée même d’un avis qui « convient » à quelqu’un est suspecte.

Parmi les idées -sources de la colère d’Olivier- exprimées dans l’article, on trouve:
– Apple (Steve?) nous a menti.
Faux ! Apple a vanté le PowerPC le plus souvent à très juste titre, Apple a misé gros sur le PowerPC, ils y ont cru à cette famille de processeurs! Les seules choses dites sur le PowerPC qui semblent fausses vues d’aujourd’hui, c’étaient les prédictions sur l’avenir de la puce, cela tiens vraisemblablement beaucoup plus de l’erreur que du mensonge… en tout cas rien ne peut nous faire soupçonner qu’il s’agit plus d’un mensonge que d’une erreur.

– Steve s’est trompé, il doit être viré.
Faux ! Non seulement ce n’est pas Steve qui commandait Apple lorsque la stratégie du PowerPC est née, non seulement à l’époque il aurait été un mauvais choix de passer sur x86 ou de continuer les 68k (on peut en discuter si vous voulez), mais dans le scénario de l’échec du PowerPC qu nous vivons, on ne doit la survie du Mac qu’à Mac OS X et son indépendance d’architecture matérielle. Bref, « l’erreur » ne vient pas de Steve, par contre la solution vient de lui…

Voilà quelques raisons pour lesquelles cet article me déçoit, il n’est pas sérieux. On pourrait tout à fait discuter le choix d’intel, est ce que cela aurait pu valoir le coup de mettre la main au porte monnaie pour faire évoluer tout seul le PowerPC? On peut également trouver des raisons de virer Steve, l’obstination dans certains choix (tout garder secret, souris à 1 bouton, etc.) fait-elle du mal au Mac?

Je m’excuse de n’avoir pas eu la rigueur et le tact que j’attends des autres en écrivant mon premier commentaire. Merci cependant de ne pas classer ceux qui critiquent l’article d’Olivier dans les moutons aveuglé par leur gourou Steve…

Le but, c’est que tout le monde puisse s’exprimer non?

Dans les commentaires peut-être, mais j’espère pour Cuk qu’il y a des exigences avant de publier un article!!!
Un avis basé sur des erreurs, des mauvais arguments et le tout mal exprimé est il intéressant pour Cuk ? Le fait que celà concerne ou non l’article présent est à discuter mais c’est ce que je pense, d’autant plus qu’en diffusant des erreurs, il fait du mal à la communauté.

53)
Inconnu
, le 16.06.2005 à 14:04
[modifier]

JCP écrit : (pauvre petit M. Courte, je vous pensais plus évolué que cela)

!!!! On se connaît monsieur le pseudo JCP ?!!

1. Olivier et moi, on se parle par posts interposés…
2. on va même se voir à la CUK Day… Chouette
3. Je le lis régulièrement avec plaisir.

Aujourd’hui Je manifeste mon « ire » comme nombre de lecteurs de Cuk et je me retrouve avec une attaque perso d’un type que je ne connais pas…!

Bon, je ferme ma gueule parce que les momes sur votre site sont trop sympas… et pas responsables de vos écrits.

macdigit , épisode 3…

54)
ToTheEnd
, le 16.06.2005 à 14:04
[modifier]

Rien de méchant OP… Mais ça va chier quand même parce que je ne trouve pas que ton humeur d’épeigne bien ce qui c’est passé et ce qui se passe maintenant pour préparer le futur.

Mais ne t’inquiète pas, ça ne sera par un réglement de compte, juste des faits et des réalités!

T

55)
François Cuneo
, le 16.06.2005 à 14:11
[modifier]

JCP, attention tout de même à ce que tu écris.

Si certains sont durs avec Olivier, c’est possible, de là à les traiter de collabos. C’est un peu exagéré ne trouves-tu pas? Surtout lorsqu’on réfléchis un tout petit peu à ce que signifie ce terme. Personnellement, ça doit être l’une des pires insultes qu’on pourrait me faire.

Et gaffe aussi à ne pas entrer dans des invectives personnelles. Je connais bien Monsieur Courte, et il n’a fait que répondre à une humeur un tout petit peu provocatrice, en étant un peu sec peut-être, mais en restant tout à fait respectable. Olivier devait s’attendre à ce genre de réactions, et je crois qu’il est assez solide, à force de le pratiquer.

56)
François Cuneo
, le 16.06.2005 à 14:18
[modifier]

Dans les commentaires peut-être, mais j’espère pour Cuk qu’il y a des exigences avant de publier un article!!!

Oui. Olivier m’a fait d’ailleurs lire hier soir son article. J’ai donné mon avis, j’ai proposé quelques modifications, mais j’ai accepté de le faire paraître parce qu’il tient la route (à part l’erreur relative au passage au PowerPC qui n’était pas l’oeuvre de Jobs).

Cela dit, je ai vu Monsieur Jobs également se gausser des processeurs Intel, dès son arrivée chez Apple.

J’aimerais juste qu’on se souvienne quand ici, TTE ou moi-même écrivions des humeurs où l’on disait que ça allait un moment de dire que le PPC ne montait pas en régime, et que c’était un problème, malgré le fait qu’on nous serinait que ça ne voulait rien dire cette histoire de vitesse de processeur.

Ce que l’on n’a pas entendu de certains! Nous ne comprenions rien, nous étions des débiles, des traîtres et j’en passe. Souvent par les mêmes qui maintenant vont critiquer le fait qu’on se pose des questions par rapport à ce nouveau changement.

Le monde est étrange parfois.

Cela dit, je n’avais pas remarqué que c’était ton premier commentaire. Et je n’ai pas remarqué un manque de tact.

Donc bienvenue à toi aussi!

57)
Inconnu
, le 16.06.2005 à 14:21
[modifier]

Laisse, François. Mr JCP est en mode « troll ».
J’attends pour ma part d’avoir Olivier au téléphone ou de le rencontrer de visu à Paris AVANT la CUY Day…!!

macdigit , épisode 3…

58)
gibet_b
, le 16.06.2005 à 14:22
[modifier]

Moi perso je suis tout à fait d’accord pour cette humeur, je n’ai pas remis en cause sa publication. Je pense seulement que Olivier semble n’avoir jamais travaillé dans l’informatique ni même avoir essayé de comprendre un tant soit peu comment cela fonctionnait. Qui plus est, il s’appuie sur des données fausses. Je peux ajouter que je ne suis pas un fan de Jobs même si je le respecte pour ses qualités de manager et intellectuelle.

On ne peut pas comparer les parts de marché de 1995 (et encore moins avant) avec celle d’aujourd’hui…

Dire que si les gens avait su le switch sur INTEL ils n’auraient pas acheté Tiger est aussi complétement infondé. C’est son avis à lui mais c’est un peu gonglé de le généraliser, de l’annoncer même comme une évidence.

Et encore une fois penser que Windows satisfera des utilisateurs de Mac OS X me parait dément. Ou alors Olivier ne fait que du Word et de l’Internet. Et encore…

Jean-Baptiste BOURNISIEN

59)
JCP
, le 16.06.2005 à 14:23
[modifier]

Oui, oui : vous avez tous deux raison.

Mes excuses à M. Courte, mais je continue à trouver son commentaire No 14 agressif, insultant et donneur de leçons.

J’ai réagi (allez savoir pourquoi) de la même manière ce qui n’est certainement pas un signe d’intelligence suprême, j’en conviens.

Je retire le petit.

Et j’ai un pseudo parce que, moi, je trouve que Jean-Christophe, c’est vachement trop long (j’ai toujours envié mon cousin Marc…)

Pour les collabos (potentiels, hein, je ne faisais pas allusion à leur histoire personnelle), le terme est partiellement inexact puisqu’il sous-entendrait un comportement délateur. Ca ne colle donc pas tout à fait.

Vichyistes!

Ca, ça le fait!

JCP

… là où nous allons, on n’a pas besoin de routes!

60)
Saluki
, le 16.06.2005 à 14:26
[modifier]

Coucou !
J’ai vu de la lumière, c’étaient des explosions, aussi entré-je,
dégoupillée ou non la grenade?

J’ai été d’autant plus surpris de l’annonce de la WWDC que je n’étais pas là, d’où mon post « tombé de l’armoire ». Bon, un peu de teinture d’arnica et les bleus sont effacés.

Qui se soucie que la plate-forme de la Saab 9.3 vient d’Opel ou de Fiat, je ne sais plus, que le moteur 2.2hdi de Renault est d’origine Nissan, que Mercedes et BMW montent des pneus Michelin (c’est plutôt mieux que des Hankook…)

Qui peut pronostiquer sérieusement ce que sera la politique monétaire de l’union en 2007?

Quel est le gouvernement qui a fermement tenu ses promesses électorales?

Que préfère-t’on, le discours d’Eurotunnel ou celui d’Apple?

L’un de nous parlait de la transition longue et difficile d’OS9 à OSX. Depuis ma version bêta d’OSX, nous avons déménagé deux fois de bureau: la transition a été bien plus difficile et accompagnée à chaque fois de plus de machines, et nous sommes contents.

Nous aurons à acheter sans doute une voire deux machines d’ici à l’an prochain. Sûr que ce ne sera pas la version bêta du mac avec un autre moteur, quoique, comme nous tous, je n’en sais strictement rien.

Eh bien, attendons: Carpe Diem !


Du MacPortable à l’Alubook, en quinze ans je suis devenu plus sage.
Et il faudra moins longtemps pour avoir une autre puce !

61)
ptit tom
, le 16.06.2005 à 14:27
[modifier]

en fait, je crois que l’argument qui m’étonne le plus (et qui encore une fois me fait penser à un débat politique) c’est celui de Steve Jobs…
J’utilise un mac parce que je considère qu’OSX est un OS très développé, très agréable à utiliser, esthétiquement (presque) sans faille, et qu’il me délivre de la pénibilité de l’expérience informatique.
J’ai réussi à utiliser mon mac pendant un an au boulot l’année dernière, mon patron m’a passé sous PC, et je regrette amèrement d’avoir changé d’interface. Ca, c’est ce qui fonde mon engagement pour le mac.

Je n’utilise pas un mac pour ne pas faire comme les autres. Je ne fais pas d’une machine, que j’utilise certes tous les jours, un étendard de ma différence!
Je reprochais aux procs Intel d’être trop chaud et de consommer trop d’électricité. Il semblerait que ça ne soit plus le cas, bon, bien, qu’est ce que j’en ai à faire, finalement!
Au niveau des performances, les deux se tiennent, on le sait tous depuis longtemps, non pas à fréquence égale, mais à modèles égaux. Et malgré les présentations de Jobs!

Certains se sentent trahis parce qu’ils croyaient en Jobs. Mais Jobs est un magicien, pas un gourou!!! C’est un chef d’entreprise, pas un leader spirituel.
Je pense que c’est un formidable chef d’entreprise, mais ça ne m’oblige pas à reprendre ses termes pour faire de moi un évangélisateur.

L’important, c’est quand même le plaisir, pas ce qu’il y a dans le moteur, pour poursuivre la métaphore automobile…

62)
FT'e
, le 16.06.2005 à 14:58
[modifier]

J’ai un sentiment qui se développe à la lecture de vos diverses contributions… sentiment que j’avais déjà eu à diverses reprises dans d’autres forums consacrés à d’autres sujets (il y a une vie hors de l’informatique, vous le saviez ? ;).

En gros, il y a un point de différence entre les mentalités latines et anglo-saxonnes, entre les mentalités françaises et américaines en particulier, que j’observe depuis de nombreuses années. Et ce point transparait dans beaucoup des commentaires ci-avant.

En Amérique, monter une entreprise et se planter, c’est positif (en général). Monter une entreprise et réussir, c’est mieux évidemment, mais se planter n’est pas perçu comme de l’incompétence crasse ou de la débilité congénitale.

En France, les entrepreneurs et les patrons sont des salots. S’ils se plantent, se sont des incompétents et ils sont finis à jamais, s’ils réussissent c’est parce qu’ils exploitent leurs employés.

Les dirigeants d’Apple ont pris des décisions. La décision des PowerPC qui, à l’époque, s’inscrivaient dans une évolution technologique de pointe et prometteuse. La décision de changer MacOS de fond en comble, en achetant NeXT et en abandonnant le projet Copland voué à l’échec. La décision de maintenir une version x86 de MacOS X pour le cas ou (et qui sait, peut-etre en existe-t-il une version SPARC allez savoir).

Il y avait des raisons pour justifier ces choix. Bonnes certainement, mauvaises très probablement également. Des choix faits par des hommes. Qui se sont peut-etre plantés quelque part. Mais ils ont essayé, ils ont faits ces choix. C’est mieux que de gueuler et de ne rien faire.

Je passerai probablement pour un naze lorsque je devrais expliquer à un de mes clients – une banque – que l’application WebObjects que j’ai développée pour eux nécessitera d’acheter un Xserve Apple pour que la config soit encore supportée, et de former leurs administrateurs à l’administration de MacOS X Server. Sun n’est plus supporté vous comprenez… Ou alors, je m’engage à assurer ce support et de valider les configurations que je vends. Je prends un risque ce faisant, mais c’est mon job de prendre ces responsabilités et de faire ces choix. Et si d’aucun trouvent que je suis un salot de patron exploiteur qui emmerde ses employés avec des décisions crétines d’incompétent, j’en ai rien à foutre qu’on se le dise.

Jobs à un sale foutu caractère à ce qu’il parait. Soit. Mais il fait son job. Il prend des décisions certainement difficiles, impopulaires, il passe pour un con qui se trompe sans arret et ment à ses clients… il a des couilles je trouve. C’est, meme s’il est imbouffable en tant qu’homme (j’en sais rien, je ne lui ai en tout et pour tout dit que trois phrases une fois dans ma vie), un grand bonhomme, au parcours professionnel impressionnant.

J’aurai des choix à faire vis-à-vis de mes clients, selon le déroulement de cette transition nouvelle. Et des choix à faire pour mon propre business. En attendant, je respecte les choix d’Apple et je pense que ce sont des choix faits avec des raisons pour les motiver (bonnes et mauvaises).

63)
ptisuix
, le 16.06.2005 à 15:07
[modifier]

Pfff… Rendez-vous compte !

De l’Intel dans un Mac, c’est comme si … comme si.. je sais pas moi, comme si Jaguar se mettait à vendre des automobiles avec un moteur diesel !

Bon, ok, je sors. ça tombe bien il fait beau (Et tâchez d’en profiter ce w-e)

P.

64)
ToTheEnd
, le 16.06.2005 à 15:17
[modifier]

ptisuix: Jaguar le fait déjà depuis des années… et pendant que tu dehors, passe chez eux pour regarder leur dernier modèle. La qualité et/ou la beauté sont toujours là…

Un peu comme quand les Mactel seront là.

T

65)
Tibam
, le 16.06.2005 à 15:18
[modifier]

Et bien, cette humeur d’Olivier aura fait un nouveau commentateur, et revenir Tibam, ce qui est fort agréable!:-)

Mais je lis très régulièrement cuk.ch, comme toujours, je me suis absenté simplement pendant un temps…

Olivier, il ne faut pas prendre les messages écrits (dont certains des miens) ici comme des attaques, mais plutot comme des critiques, évidemment constructives, sur une humeur très passionnée!
Je crois que tout le monde comprend ta réaction, mais le reste de l’argumentation est basée sur le peu d’informations que nous connaissons tous: que apple va changer de processeur, c’est tout pour l’instant.
On ne sait rien sur la future politique de la pomme…

Donc attendons, et d’ici là restons courtois! ;-)

66)
ptisuix
, le 16.06.2005 à 15:19
[modifier]

Désolé, TTe, j’ai oublié le ;-)

Mais il est vrai qu’à l’époque, les puristes ont aussi hurlé.

(sinon, je me ferais bien une chtite X-type v6 4×4 ;-)

P.

67)
Anapi
, le 16.06.2005 à 15:34
[modifier]

Enfin, il y a le fait que l’annonce soit sortie juste après la mise à jour en Tigre. Combien d’entre vous, qui ont payé les 129 € de cette mise à jour, l’auraient fait s’ils avaient su ? Non vous, au fond, baissez la main. Ça ne compte pas : vous travaillez chez Apple !

Même pas vrai ! Je ne travaille pas chez Apple ! :-)
J’ai acheté la mise à jour pour mon iMac actuel, et pour mon plaisir personnel avouons-le. Je suis très content du résultat et je ne vois pas bien en quoi un changement de processeur dans un an ou deux change les choses.
Si je change de machine plus tard, j’aurai un OS tout neuf avec. Mes 129 Euros ont donc été dépensés en toute connaissance de cause.

On aura donc des PC. Haut de gamme. Avec une Pomme et l’autocollant Intel inside. Tout beaux et totalement design (bon d’accord, pas d’autocollant). Avec un superbe système d’exploitation. Mais qui pourront, personne n’en doute, tourner aussi sous Windows.

Ca m’inquiête un peu plus ça. L’étanchéité entre le monde Mac et le monde Windows présentaient des inconvénients, mais aussi quelques avantages. Les développeurs qui faisaient l’effort de sortir des versions Mac soignaient en général leur travail et proposaient des versions souvent bien intégrées au système. Si le portage de Windows vers Mac se simplifie, ou si Windows est facilement émulable par Mac OS (à la Classic), j’ai peur que les développeurs se contentent de vérifier le bon fonctionnement de leur logiciel sans faire d’effort d’intégration particulier. La cohérence de l’interface pourrait perdre ce que nous gagnerons en quantité de logiciels.

En remarque plus générale, je suis toujours aussi impressionné par la passion que mettent beaucoup d’intervenants dans leurs propos. Le Mac déclenche une ferveur quasi-religieuse, et gare à celui qui n’interprête pas les versets comme son voisin !

Comme le dit si justement Saluki :
Carpe diem (mangez du poisson tous les jours) :-b

68)
MarVista
, le 16.06.2005 à 15:37
[modifier]

Vous trouvez pas cela bizarre pour Apple, qui d’habitude ne donne aucunes infos sur l’avenir, et que tout d’un coup elle nous déballe 2 ans de ligne du temps?
Pourtant il ne semble pas que ce soit pour laisser le temps aux développeurs vu que d’un avis quasi unanime ceux-ci nous informent que le passage en universal binary est particulièrement aisé. (voir la présentation de Mathematica à la keynote et le message de FT’e)

Alors qu’est-ce que cela cache?

Du côté du passage, je suis un peu inquiet aussi.
J’estime qu’on ne mesure pas encore l’impact et la situation pourrait très bien déraper dans un mauvais sens. En effet, ce changement a des répercutions profondes sur l’avenir du Mac tel qu’on le connaît actuellement. En effet, p.ex: Virtual PC fonctionnera à merveille sans aucunes pertes de performance, dans ces conditions, Billou ne développera peut-être plus Office pour Mac, et fournira la suite PC avec Virtual PC en bundle. Peut-être que certains autres développeurs feront de même (Adobe, etc) on arrivera à moyen terme à une windowisation du Mac via certaines applications phares.
Ces développeurs ne prenant pas avantage des technologies spécifiques offerte par Mac OS X (Apple Script/Automator, …)

La seule chose qui pourrait peut-être faire l’effet inverse, c’est d’avoir OS X disponible sur des PC non Apple dès que possible… en effet si plus un an avant Longhorn, Mac OS X peut tourner sur un parc installé en x86, alors peut-être que les développeurs Wintel pourraient tout simplement switcher afin de ne pas devoir tout réécrire pour Longhorn. Une boite de compatibilité « à la Classic » existerait pour le support des vielles applis W32, mais l’avenir serait OS X…
Peut-être que c’est cela que Steve nous prépare, en effet si les développeurs sont prêt d’ici l’automne, pourquoi attendre la sortie de Mac OS X.86?

69)
Olivier Pellerin
, le 16.06.2005 à 15:50
[modifier]

… Olivier, il ne faut pas prendre les messages écrits (dont certains des miens) ici comme des attaques …

C’est toujours difficile, quand on lit qu’on a écrit un « avis basé sur des erreurs, des mauvais arguments et le tout mal exprimé » de rester complètement serein. Surtout quand l’auteur de la remarque (noliv) a raison de m’épingler au mur pour ne pas avoir vérifié la date du retour de Steevy aux manettes. Ce qui ne lui donne pas forcément raison pour tout le reste…

Sur le fond, cette humeur étant « forte », je ne pouvais pas m’attendre à des réactions « faibles ». Ou alors, j’aurai été déçu. Mais je me vengerai : j’attends juste le texte de T3.

Par ailleurs, ça fait un sacré moment que je veux faire un papier sur la parole écrite, les commentaires et les « réactions minute ». Je n’ai pas encore trouvé le bon angle d’attaque, mais ça me trotte dans la tête, et ça finira bien par sortir…

70)
Okazou
, le 16.06.2005 à 16:08
[modifier]

Grosse provoc’.
Je ne lis pas ici l’analyse d’un homme qui se plaint de la faiblesse de l’outil qu’on lui fournit mais les gérémiades d’un consommateur « accro » dont « on se serait foutu de la gueule ». Les délires paranoïdes des gentils petits consommateurs frustrés sont toujours passionnants. :-)))


Au nom de l’Europe, j’ai voté NON !

71)
pilote.ka
, le 16.06.2005 à 16:08
[modifier]

J’ai juste l’impression que tout le monde se fourvoie en trouvant génial qu’on puisse faire tourner Windows sur sa machine.
Je ne vois pas en quoi c’est une avancée ou une ouverture, pour moi c’est une forte régression et un très gros risque.

j’ajouterai qu’une telle cohabitation ne me paraît pas éternellement possible
Moi ce dont j’ai peur c’est que le nouvel OS, qui va indubitablement sortir en même temps, soit incompatible avec mes softs. Des dizaines de milliers d’euros à mettre dans la poubelle? D’autant que Tiger est vraiment poussif. Jobs comme capitaine d’industrue fait un bon calcul à long terme. Mais moi je sais que je ne pourrai pas acheter MacIntel parce que je ne pourrai jamais reconstutuer mes softs vu qu’une version hybride du Mac ne durera pas longtems. Bref sans savoir tout ce qui se passe j’ai très peur.

72)
Okazou
, le 16.06.2005 à 16:15
[modifier]

« Par ailleurs, ça fait un sacré moment que je veux faire un papier sur la parole écrite, les commentaires et les « réactions minute ». Je n’ai pas encore trouvé le bon angle d’attaque, mais ça me trotte dans la tête, et ça finira bien par sortir… »

Ça, je l’attends avec impatience. L’analyse de cette correspondance, cette expression bâtarde entre carpe et lapin ne peut qu’être très intéressante.


Au nom de l’Europe, j’ai voté NON !

73)
loulou
, le 16.06.2005 à 16:18
[modifier]

Celle-là, je l’attendais depuis un moment : une belle faute d’orthographe de M. Okazou… Il faut dire qu’avec un style aussi sûr que le sien, on sort forcément du lot. Le lecteur devient du coup plus exigeant, et cherche de quoi se rassurer. Malheureuses jérémiades… Finalement, mon intervention tient plus du compliment que de la critique !

74)
ToTheEnd
, le 16.06.2005 à 16:29
[modifier]

Surtout quand l’auteur de la remarque (noliv) a raison de m’épingler au mur pour ne pas avoir vérifié la date du retour de Steevy aux manettes. Ce qui ne lui donne pas forcément raison pour tout le reste…

La prochaine fois, je te permets d’utiliser cette « matrice »

T

75)
Bruno
, le 16.06.2005 à 16:44
[modifier]

He be, ce que j’avais pris pour un simple changement de stratégie ce révèle finalement une vraie bombe dans le monde mac !

Je suis sur PC et n’ai jamais été sur Mac pour la simple raison que je joue (jouais ?) beaucoup trop et je n’ai absolument pas besoin chez moi de plusieur machines.

Maintenant je trouve personnellement que c’est plutôt une bonne nouvelle non ?

Je m’explique : beaucoup de mes connaissances me demande des conseils, étant professionnel dans le milieu de l’informatique, et de plus en plus sont fâché, pour ne pas dire plus, de Windows et de ses défauts. Surtout au niveau des virus, des failles, bref de la sécurité en général. Je ne peux pas vraiment leur conseiller du Linux étant pour la plupart des parfais débutants.

Le Mac c’est vrais que c’est super beau, super stable et super sûr mais c’est aussi super cher et c’est ce dernier point qui l’emporte généralement dans un comparatif …

Maintenant, si on peut installer un Os Mac sur un pc, si on peut en plus faire un dualboot pour rassurer au début, si les logiciels et le matériel peuvent êtres compatibles, si …. si…. je suis certain que pas mal de monde va switcher, moi le premier.

J’ai quand même été étonné par la violence du choc. Depuis longtemps, j’utilise des composants de marques très divers et je change régulièrement entre Intel et AMD, entre ATI et Nvidia, etc… au grés de leurs avancées technologiques et des besoins des gens et je ne comprend pas très bien en quoi le changement de processeur des Mac pourrait les faire « mourir ».
C’est vrai que c’est une grande nouvelle, mais pas à ce point non ?

Bruno

76)
Inconnu
, le 16.06.2005 à 17:52
[modifier]

JCP écrit : « Mes excuses à M. Courte, mais je continue à trouver son commentaire No 14 agressif, insultant et donneur de leçons. »

Vous êtes tout excusé : cela m’a donné l’occasion de discuter avec O. au téléphone…! Olivier, ton démenagement, c’est sans moi :-) D’autant que ton papier démontre bien que tu es un intégriste et que tu ne connais rien au pilotage de boîte (ouarrrrfffffff !)

macdigit , épisode 3…

77)
Thierry F
, le 16.06.2005 à 18:45
[modifier]

Bon, voici une humeur bien chargée.
Hyppocrate, definissait le caractère des hommes selon les humeurs.
Je ne sais que penser.
Sauf que Apple est une société commerciale.
Donc à ce titre elle se doit de réaliser des profits pour perdurer.
Notre rapport à Apple est empreint d’affect.
dans les affaires, les sentiments, les je t’aime moi non plus n’ont pas leur place, il me semble.
Nous, nous sommes les utilisateurs ; notre pouvoir c’est d’acheter ou pas. Bien maigre pouvoir et cependant si important pour le vendeur.
J’attends de voir, je ne suis pas pressé, je n’utilise pas windows sauf en environnement contraint (travail).
Si demain il y a un portable correct qui supporte en terme de matériel la comparaison avec les autres marques ; que cce portable il coute un peu plus parce qu’il y a dessus mac OS ; j’achète.
Voilà, c’est un peu brut mais je pense qu’il y a autre chose à faire que de se prendre le chou.
Thierry

78)
Tibam
, le 16.06.2005 à 21:25
[modifier]

Voilà, c’est un peu brut mais je pense qu’il y a autre chose à faire que de se prendre le chou.

Mais on se prend pas le chou, on discute, B****! ;-)

toujours courtois restons
Jusqu’à la fin

79)
pat3
, le 16.06.2005 à 22:59
[modifier]

J’ai lu les 77 commentaires, et c’est vrai, c’est étonnant ce qu’on peut s’enflammer quand on est macmaniaque. Dans tout ce qui a été dit, j’adhère à une idée: quoiqu’on en pense, en dise, le changement de processeurs, ça fait un choc quand on a eu plusieurs mac PPC.
En tant que provocateur de switch, par contre, je n’ai jamais eu à faire appel aux arguments processeur (vitesse, ou si: quand on ramait, pour se rassurer, mais bon, c’était quand même évident qu’on ramait; qualité: je n’y connais tellement rien). En revanche, le truc qui a toujours été mon argument, c’est l’expérience utilisateur.
Et puis, il y a dans les 4 ans, j’ai arrêté d’utiliser le conditionnel et le futur pour parler d’ordinateur. Ça aide, pour garder les pieds sur terre, et je crois que je suis guéri définitivement de la « néopathie », maladie endémique des fanas de nouvelle technologique.
J’achète un G4 bi-pro quasi 600 euros moins cher parce que je le paie au moment où sorte les G5. Résultat: la première génération de G5 était pleine de limitation et je revendrais aujourd’hui certainement mieux mon bi-pro 1,25, d’autant qu’il a trois disques durs (80, puis 120, puis 160, achetés quand les prix sont tombés pour cause de nouvelles capacités, très chères), 2 Go de mémoire (le dernier Go moitié prix du premier). J’achèterais peut-être un des derniers G5 quand sortira le premier mactel, buggé. Et bien que j’ai Tiger, je continue à bosser sous Panther, qui tourne, est stable et dont les différents gadgets que j’ai installé tournent sans que Dashboard, faisant la même chose, ne bouffe la moitié des ressources CPU.
J’adore le mac, je peux même revendiquer d’avoir fait switcher du monde, j’ai équipé mon labo en mac depuis huit ans (on a un iMac poussif,un G3 B&B qui fait tourner Panther très honnêtement avec son Go de ram et sa carte graphique Radeon 128 Mo (PCI), un 4400 dont on n’arrive plus à trouver des piles – d’ailleurs, si vous avez), une Stylewriter qui n’attend que le 4400 pour fonctionner à nouveau… et pourtant, il y a toujours un truc dans la communauté mac qui continue de m’énerver: la réactionnite aigüe d’enfants gâtés à chaque changement d’un poil de cul dans la stratégie d’Apple, l’OS, l’iPod, voire les nouveaux titres de l’iTMS.

Steve, c’est un chef d’entreprise, et tant que celle-ci fabrique des ordis qui me procure un tel plaisir dans l’expérience utilisateur (Exposé, le branchement-débranchement à chaud de mon Powerbook 12 sur un vidéo-proj, faire tourner la gravure de DVD, iTunes, le courriel, Word, AppleWorks et Firefox en même temps, des heures, sans rien planter – ou si, Word, mais c’est M$, non?), je continuerais à en utiliser, en acheter, et en faire acheter à d’autre (ceux qui me disent, par exemple : j’ai un bébé, un camescope, je voudrais acheter un ordi, qu’est-ce que tu me conseilles? et à qui je réponds, t’as quel budget, et, en fonction de la réponse, prend un mac, ou un PC, mais dans ce cas demande à quelqu’un qui s’y connaît). Après, Steve Jobs peut se faire des tresses en poil de…, je m’en bats les…

Excusez-moi d’être si long, mais je voulais dire en conclusion que la seule chose que j’ai appris de censé depuis que j’ai acheté mon premier mac, c’est qu’avec l’informatique (comme avec les jeux d’argent), la seule manière d’être passionné et raisonnable, c’est d’être… patient.
Depuis que je sais (ou crois savoir) attendre, je vis bien ma passion pour le mac. Et dans le cas de cette annonce surprise, et dans le cas de cette humeur, je me dis encore: patient tu seras, des économies tu feras, de sous et de sueurs.

Tschüß, les cukiens.
Patkicozlongmépassoovan

PS: Olivier, tu devrais te reconcentrer sur tes projets, trop de Cuk te nuit :-)

pat3

80)
Inconnu
, le 16.06.2005 à 23:09
[modifier]

Pour ma part, j’en ai un peu marre qu’on prenne les développeurs pour des gens paresseux (je n’en suis pas un, donc je ne prends pas ça pour une attaque personnelle). Ce n’est pas parce qu’il sera possible de faire tourner Windows sur un MacTel qu’on va arrêter de développer pour OS X. Les développeurs travaillent généralement dans des sociétés commerciales qui cherchent le profit. Si la demande en logiciels Mac OS X Intel est suffisante que pour rentabiliser les frais de développement, la création d’une telle version est justifiée. Ce n’est pas une question de « ça peut tourner, donc on fait rien ». Ce n’est pas parce qu’on peut faire tourner Windows sur un ordinateur que tout devra passer par lui.

Autre argument, si le Mac n’était pas rentable pour des sociétés comme Adobe ou Microsoft, il aurait déjà été abandonné, sachant que la plupart des gros logiciels tournent déjà dans les deux environnements. Maintenir des versions Mac/PC de leurs produits leur coûteraient moins cher avec le MacTel (étant donné qu’il ne sera plus nécessaire d’optimiser pour deux platte-formes matérielles différentes).

Ceci dit, c’est vrai que pour les jeux, il y a plus de chances que l’abandon de Mac OS se produise, étant donné qu’un jeu recrée entièrement son environnement graphique. Une fois lancé, il n’est pas possible de voir qu’on est sur Mac ou sous Windows (contrairement à un Photoshop).

81)
FT'e
, le 16.06.2005 à 23:47
[modifier]

Pour ma part, j’en ai un peu marre qu’on prenne les développeurs pour des gens paresseux

Tiens, marrant. J’ai jamais eu l’impression d’etre taxé de flemmard (je veux dire, en tant que développeur). Que le boulot spécifique de développement soit très mal compris (complexité sous-estimée la plupart du temps – le soft c’est facile il parait), tout le temps oui, flemmard, définitivement pas.

Les décisions « stratégiques » sont le fait des directions et plus souvent des markéteux, pour des raisons commerciales ou prétenduement commerciales. Les développeurs, bosseurs ou non, n’y sont pour la grande majorité des cas pour rien du tout.

Ceci dit, dans la vie, je suis un flemmard. :)

82)
Jonathan
, le 16.06.2005 à 23:55
[modifier]

Une chose est en tout cas certaine : Jobs à fini par decrédibiliser totalement le Mac auprès des professionnels !!! Une vrai girouette ce Steve !

Et pour réussir l’inconcevable, c’est à dire, faire disparaître le Mac du domaine quasi-réservé qu’était la presse, chapeau bas, faut le faire !
Si vous passez par l’IFRA (exposition pour la presse), vous pourrez remarquer qu’il n’y a plus un seul Mac sur les stands ! Jamais personne n’aurais put le croire il y a seulement 5 ans !

Le mac aujourd’hui sort du domaine pro pour ne devenir qu’une sorte d’Atari qui n’as plus aucune chance de séduire une entreprise sérieuse avec ces incessants tour de passe-passe ! Je dois, tout comme François, me mettre au PC car le journal dans lequel je bosse laisse tomber la platforme Mac, comme l’a déjà fait Ringier d’ailleurs…

C’est vraiment triste de voir une entreprise comme celle-ci perdre petit à petit sa crédibilité à cause de ces cadres incompétant, pour finir forcément, par disparaître, faute d’un marché suffisant (une fois à 1% du marché, il en sera fini d’Apple, du moins, sous la forme actuel).

83)
fricotin
, le 17.06.2005 à 00:08
[modifier]

Merci OP pour cette humeur et merci TTE pour la réponse, et tous d’ailleurs. Cependant, comme beaucoup d’entre vous j’ai aussi mon Win à la maison, car comme Edith Cresson avait des énarques dans son ministère, pour parler aux autres énarques des autres ministères(je cite de mémoire une vieille oreille en coin), j’ai mon Win. Si je peux cumuler un Win et un Mac dans la même machine(à la pomme), je vire mon PC Winseul et je le remplace par un Minimac. Donc chez moi, la pénétration d’Apple augmentera de 50%(combien ai-je de Mac ?).
C’était le sondage familiale.

Oui ou non mais testons

84)
JMeng
, le 17.06.2005 à 00:40
[modifier]

La Grande Trouille…
Vous me faites bien rire, tiens.

________________________________________________
J’adore quand un plan B se déroule sans accroc

85)
Okazou
, le 17.06.2005 à 03:06
[modifier]

« Celle-là, je l’attendais depuis un moment : une belle faute d’orthographe de M. Okazou… »

Ben oui, loulou, les jérémiades bibliques de Jérémie ont échappé à mon contrôle. Il y eut des fautes (constat), et il y en aura (prophétie). L’erreur est rassurante et la faute rarement mortelle. ;-)


Au nom de l’Europe, j’ai voté NON !

86)
pilote.ka
, le 17.06.2005 à 07:19
[modifier]

Je n’ai pas peur de dire que je m’inquiète. Steeve, obnibulé par le succès d’iTunes et d’iPod fait un pari industriel qui va ruiner ce qui posèdent déjà un mac. Il va falloir acheter son nouveau mac avec toute la logithèque qui va avec. Y a quelque chose de bizarre.

87)
alec6
, le 17.06.2005 à 09:55
[modifier]

Hé bé !
Désolé de ne pas avoir tout lu car je découvre cette humeur ce matin ! et quelle humeur !

J’ai tout de même un peu l’impression que cette annonce Jobsienne n’est analysée qu’à la lumière des macadicts et pas du tout, ou si peu, sous l’angle des windosiens d’en face.
J’ai donc le sentiment que cette tactique est en fait une très bonne stratégie orientée vers le monde PC…
Alors, déplaire à 2% et plaire aux 98% restant… (soit 50 fois plus)

Une question : quid des logiciels devant tourner sous longhorn ? seront-ils réécrit à leur tour ? leur réécriture ne serait-elle pas plus proche des programmes tournant sous osX-intel ?
Ma question est peut-être naïve…

D’autre part, osX autorisé à tourner sur PC (à supposer), ne serait-elle pas une bonne chose ? on peut imaginer une clef USB ou une carte PCMCIA ?
Quand on constate, comme nous le démontre si bien TTE depuis longtemps, que l’essentiel du CA d’Aplle est désormais dans le soft… on peut se poser la question de l’existence à long terme du hard Apple, à moins que celui-ci ne veuille rester un acteur de luxe dans le monde de l’informatique avec cette fois 100% de clients potentiels et non plus 2 ou 3%…
Vouloir pêcher, c’est savoir appâter…

j’attends les analyses de TTE.

Alexis… tous les défauts, je vous avais prévenu !

88)
6ix
, le 17.06.2005 à 10:41
[modifier]

Steve Jobs s’est dit: « Apple va de mieux en mieux, commence à attirer du monde… aber nein! Apple doit rester le petit poucet de l’industrie informatique, c’est pourquoi je vais balancer des procs intel dans nos macs à la va-vite; il faudra tout recommencer, on ne vendra plus d’ordis pendant 2 ans, et les qques fans qu’on avait jusque-là nous quitterons… Les gens cesseront d’acheter des ipod, on passera à autre chose, on ne fera plus d’ordis non plus, et on vendra os x parce que de toute façon il sera bourré de virus et autres poussières. Je me ferai viré, pis de toute façon je m’en fout, car j’ai déjà assez de fric comme ça! Na! »

Désolé, mais ce que je tire de certaines réactions sur les forums macs, c’est ça!! Je ne dis pas non plus que Windows sera mort dans 2 ans et qu’Apple sera le nouveau Microsoft; ça aussi, on l’entend.
Je pense simplement que Jobs sait ce qu’il fait, et il n’est pas seul. Et je me réjouis de voir ce qui nous attend!

89)
alec6
, le 17.06.2005 à 10:56
[modifier]

6ix
oui c’est tout à fait ça !!

Alexis… tous les défauts, je vous avais prévenu !

90)
MarVista
, le 17.06.2005 à 12:06
[modifier]

Pour ma part, j’en ai un peu marre qu’on prenne les développeurs pour des gens paresseux (je n’en suis pas un, donc je ne prends pas ça pour une attaque personnelle). Ce n’est pas parce qu’il sera possible de faire tourner Windows sur un MacTel qu’on va arrêter de développer pour OS X. Les développeurs travaillent généralement dans des sociétés commerciales qui cherchent le profit. Si la demande en logiciels Mac OS X Intel est suffisante que pour rentabiliser les frais de développement, la création d’une telle version est justifiée.

Erreur, cela n’a rien à voir avec les développeurs qui souvent constituent deux équipes différentes (Win/Mac) actuellement dans les grosses boites.
Comme le dit si bien FT’e:

Actuellement je suis d’accord avec toi, les applis Mac sont rentables car la vente de ces applis couvrent largement les frais spécifiques liés au développement Mac, en gros l’équipe des développeurs et donc génère des profits. Stopper le développement ferait perdre les ventes qui ne sont alors remplacées pas RIEN d’autre, d’où perte de profit.
Par contre dans le cas de figure du MacTel, les ventes perdues des applis Mac seraient remplacées par des ventes de la version Wintel (puisque tournant sous OS X via une boite de compatibilité), donc rien n’est perdu au niveau vente, mais tout est gagné car la société commerciale qui cherche comme tu dis le profit a pû épargner sur les coûts de développement et donc a maximisé son profit !

Et c’est donc pour cela que je m’inquiète… j’ai peur d’une widowisation du Mac, c-à-d la perte des interfaces utilisateur souvent mieux pensées, la perte du support de certaines technologies offertent par OS X et n’ayant pas l’équivallent sous Wintel, etc…

91)
Blues
, le 17.06.2005 à 13:08
[modifier]

hé bin dit donc … bientôt le cap des 100 commentaires … Ca fait longtemps que cela n’était pas arrivé (malgré -il paraît- l’augmentation du nombres de lecteurs)
Il fallait donc un article « provocateur » pour en reveiller quelque z’uns ;-) Super.

C’est vrai que le passage du PPC à Intel ne laisse personne indifférent :-) :-(

92)
alec6
, le 17.06.2005 à 14:03
[modifier]

Né « untel » sous X !

Si après tout ça, le bébé n’a pas un problème d’ego…

Alexis… tous les défauts, je vous avais prévenu !

93)
JCP
, le 17.06.2005 à 14:14
[modifier]

Blues, je ne suis pas sûr que le nombre de commentaires soit LE benchmark à adopter (même si ça doit faire plaisir aux animateurs du site de voir que ça bouge).

On risquerait (pas ici, hein, où les rédacteurs sont anormalement intègres) de vite tourner à la pure provoc (je sais, j’aime bien ça, mais faut pas pousser).

Je vois ça d’ici pour le futur:

– J’ai troqué mon iPod contre un Axim + Microdrive et c’est vachement mieux

– Renouvellement de la Direction de la HEP : et pour quoi pas Mariette Paschoud?

– Quatre processeurs, quatre roues motrices : le duo d’enfer Mactel/Hummer en test à Bofflens

– La constitution européenne rédigée sur Mac : test de Pages

– J’ai testé le Canon Mark IV : qui veut racheter mon Nikkon ;-)

Bon, allez, j’arrête : faut que je bosse!

JCP

94)
Blues
, le 17.06.2005 à 14:24
[modifier]

J’me marre JCP, j’me marrre ;-) tout ça pour faire monter le score ! Qui a parlé de  » LE benchmark »

95)
JCP
, le 17.06.2005 à 15:35
[modifier]

Qui a parlé de  » LE benchmark »

Toi (implicitement)

Dorénavant, je serai là pour interpréter tes paroles et révéler à tous les Cukiens la quintessence de tes pensées intérieures. Chouette, non?

JCP

96)
JCP
, le 17.06.2005 à 15:37
[modifier]

Maintenant, c’est sûr que ça fait plus causer que le test de « Concierge »…

JCP

97)
VRic
, le 17.06.2005 à 16:23
[modifier]

Tu vas tout de même lui en vouloir un tout petit peu de donner WebObjects gratuitement à tout le monde après te l’avoir fait payer 50000$ ;-)

98)
DrakeRamore
, le 17.06.2005 à 16:51
[modifier]

Et justement c’est là le danger, arldon.
Actuellement je suis d’accord avec toi, les applis Mac sont rentables car la vente de ces applis couvrent largement les frais spécifiques liés au développement Mac, en gros l’équipe des développeurs et donc génère des profits. Stopper le développement ferait perdre les ventes qui ne sont alors remplacées pas RIEN d’autre, d’où perte de profit.
Par contre dans le cas de figure du MacTel, les ventes perdues des applis Mac seraient remplacées par des ventes de la version Wintel (puisque tournant sous OS X via une boite de compatibilité), donc rien n’est perdu au niveau vente, mais tout est gagné car la société commerciale qui cherche comme tu dis le profit a pû épargner sur les coûts de développement et donc a maximisé son profit !

Et c’est donc pour cela que je m’inquiète… j’ai peur d’une widowisation du Mac, c-à-d la perte des interfaces utilisateur souvent mieux pensées, la perte du support de certaines technologies offertent par OS X et n’ayant pas l’équivallent sous Wintel, etc…

Voilà, tu as bien résumé ma pensée et mes craintes.

Je rajouterai que trouver normal de basculer sous Windows pour jouer, juste parce que le jeu masque l’interface du système n’est pas très… réfléchi.
En effet, quand je joue à WoW, je laisse tourner pas mal de choses en arrière plan : iTunes, Mail, Agrégateur RSS, etc…
Dans les jeux, je coupe toujours le son pour pouvoir profiter des sons système qui m’informent de certains événements et pour écouter ma musique.
Pourquoi aurais-je envie de booter Windows pour jouer et me priver de tout ce qui fait le bonheur de MacOS et du multitâche transparent et performant ?

D’ailleurs, cette histoire de dualboot m’inspire cette réflexion (en plus de ce que j’ai déjà dit ;-) )
Pas mal de monde est enchanté par cette perspective pour, essentiellement, 2 raisons :

– pallier aux manques de softs de monde Mac.
Ne croyez vous pas qu’il vaudrait mieux que l’on se démène pour que les softs dont on a besoin soient portés sur Mac en natif plutôt que de se réjouir de pouvoir les faire tourner dans leur version Windows ?

– moins dérouter les switchers et leur permettre une transition en douceur.
C’est un peu oublier que nombre de ces switchers potentiels ne savent absolument pas ce qu’est MacOS (c’est bien pour ça qu’ils sont encore sous Windows).
Dans une très grande majorité ils pensent que MacOS est un Windows avec un skin sympa (c’est aussi pour ça qu’ils ne comprennent pas qu’on puisse éventuellement payer nos machines plus cher, vu que pour eux, c’est la même chose).
Sur les divers forum, on voit bien que les switcher ont du mal ou rechignent à modifier leurs habitudes Windows.
Si ils ont toujours la possibilité de booter sous Windows, combien d’entre eux continueront à faire l’effort de s’adapter pour perdre leurs habitudes et apprécier le confort de MacOS ?
20%, 25% grand maximum, et encore je suis ultra optimiste sur la persévérance des gens…
100% de mes potes qui en ont eu marre de Windows et on tenté l’aventure Linux sont revenus à Windows en moins d’un mois, car leurs habitudes étaient trop bouleversées (ce ne sont pas des informaticiens, de simples utilisateurs…), ce n’était pas un soucis de soft ou de performances pour la plupart, mais bien un soucis d’adaptation.

Alors oui, Apple aura augmenté ses ventes, mais la PDM de MacOS n’aura pas bougé et on sera pas mieux, voire pire qu’aujourd’hui.
Au final, si Apple s’en sort bien et que MacOS meurt, y auront nous réellement gagné quelque chose ?

Mais bon tout cela reste conditionné par le fait que le dualboot ou l’émulation performante soit réalisable, simple à mettre en oeuvre.
Tout ça n’est en rien confirmé.
Schiller a juste dit qu’ils ne feraient rien contre, mais ils ne feront rien pour non plus, et on peut imaginer que si le dualboot reste un casse-tête de geek, il y peu de chances que ça se répande.

99)
JCP
, le 17.06.2005 à 17:21
[modifier]

Il y a aussi une question économique : qui va maintenir à jour 2 OS ? – Est-ce que l’utilisateur qui vient de mettre à jour Longhorn va vouloir payer à nouveau pour MacOs 10.6?

Rien n’est moins sûr.

JCP

101)
ptisuix
, le 17.06.2005 à 19:29
[modifier]

100% de mes potes qui en ont eu marre de Windows et on tenté l’aventure Linux sont revenus à Windows en moins d’un mois, car leurs habitudes étaient trop bouleversées (ce ne sont pas des informaticiens, de simples utilisateurs…), ce n’était pas un soucis de soft ou de performances pour la plupart, mais bien un soucis d’adaptation.

Par contre, passer de W95 à W2k, puis à XP ne les a pas trop dérangé ?

Question de volonté. Il est plus simple pour le fumeur de continuer à fumer plutôt que d’essayer d’arrêter.

Les habitudes, quand on ne peut faire autrement, on les modifie. Donc ce n’est que psychologique.

P.

102)
DrakeRamore
, le 17.06.2005 à 19:47
[modifier]

Par contre, passer de W95 à W2k, puis à XP ne les a pas trop dérangé ?

Mouis… c’est pas vraiment différent, les softs, les habitudes, l’interface, la « philosophie », l’ergonomie sont identiques à peu de choses près.

Question de volonté. Il est plus simple pour le fumeur de continuer à fumer plutôt que d’essayer d’arrêter.

Les habitudes, quand on ne peut faire autrement, on les modifie. Donc ce n’est que psychologique.

Ha, mais je n’ai pas dit le contraire ;-)
C’est juste une question de volonté, c’est tout à fait clair.
Ca n’empêche que tous y croyaient au départ et tous sont revenus à Win rapidement, justement parce qu’on peut faire autrement sur un PC/Linux : il suffit de rebooter sous Win et voilà.
Si ils avaient du acheter une machine spécifique pour booter sous Linux, ils auraient fait l’effort de s’adapter.

Ca sera différent avec un Mac/OSX qui permet le dualboot sous Win ?

103)
VRic
, le 17.06.2005 à 19:58
[modifier]

Un jour quelqu’un a critiqué ici les articles verbeux et commentaires longs. Qu’il en soit remercié :-)

C’est toujours difficile, quand on lit qu’on a écrit un « avis basé sur des erreurs, des mauvais arguments et le tout mal exprimé » de rester complètement serein. Surtout quand l’auteur de la remarque (noliv) a raison

C’est remarquable de le reconnaître, toutefois la difficulté n’est pas sur les « erreurs » évidentes comme la date du retour de Jobs mais d’autres qui te viendraient de sources acceptées sans vérification et surtout des défauts plus subtils de raisonnement: les « mauvais arguments ». Je ne suis cependant pas d’accord du tout sur « mal exprimé », si ça peut te rassurer :-)

Essentiellement, ta réaction plus émotionnelle que réfléchie (que tu décris toi-même comme une colère, on a donc probablement tort d’y répondre rationnellement) est faite d’impressions, craintes et conjectures qui sont entièrement situées à l’intérieur de ton crâne (même si tu n’es pas le seul dans ce cas), sans rapport particulièrement serré avec une réalité factuelle. Ce qui ne signifie pas que les stimuli extérieurs ayant allumé ta réaction n’existent pas, ni que certaines de tes prévisions ne puissent se réaliser dans le futur, juste que tes raisons de les « prévoir » sont fallacieuses: elles sont nées dans ta tête et s’entretiennent elles-mêmes en négligeant ce qui les contredirait. En l’état actuel des faits on peut selon son tempérament envisager le contraire avec autant d’assurance sans avoir plus tort.

Je ne veux pas te vexer mais décrire un phénomène cognitif courant.

Exemples :

– choisir pour demain un processeur qui n’existe pas encore te fait dire qu’on s’est foutu de ta gueule sur la supériorité technique du PPC hier

Ben non, juste qu’on ne croit plus qu’IBM fera un proc aussi performant qu’Intel dans 2 ans, quand Intel aura aussi de bons processeurs 64 bits et des procédés de fabrication suffisamment meilleurs pour annuler l’avantage de consommation des PPC (il suffirait d’ailleurs de calculer la somme des consommations des processeurs des 2 superordinateurs évoqués dans mon article de l’an dernier pour prouver aisément que l’avantage puissance/consommation d’Intel ne concerne absolument pas ces générations-là, même si c’est ce qu’on croit entendre ces jours-ci).

L’avis d’Apple sur les processeurs futurs ne change donc rien à la supérorité des PPC antérieurs sur leurs contemporains chez Intel. Mais on ne peut pas empêcher Intel, qui produit plus de processeurs pour micro-ordinateurs que tous les autres fondeurs réunis, de continuer à investir même quand Freescale et IBM se concentrent sur d’autres marchés. Un jour où l’autre, même s’ils restent moins bons que ce que d’autres pourraient faire avec les mêmes moyens, Intel finit par rattraper en Massey-Fergusson les Ferrari stationnées au bord de la route. C’est arrivé régulièrement depuis le 1e PPC et comme aujourd’hui IBM affirme elle-même bouder cet effort peu rentable ça ne risque pas de s’arranger (depuis quand on doit payer les sous-traitants pour bien vouloir développer les produits qu’ils vendent?)

– « Quand j’apprends que la puce va changer, j’apprends aussi que mes logiciels ne fonctionneront plus. Que je vais devoir tous les changer. »

Ben non, tu as AUSSI appris qu’au contraire beaucoup de tes logiciels fonctionneront ENCORE sans modifications, ce qui n’est pas un détail technique mineur: c’est remarquable et certainement le résultat d’efforts importants, consentis POUR TOI et que tu choisis tout seul toi-même d’ignorer ou de minimiser.

Je ne dis pas qu’il n’y aura pas de bonnes raisons de mettre à jour les logiciels, juste qu’il y a un biais dans ton raisonnement: «ok tu m’as remboursé mon kebab, mais je vais quand même continuer à te le réclamer parce que bon».

Concernant les erreurs, on a tous affaire à des sources d’informations de mauvaise qualité, erreurs factuelles et analyses en carton, quand elles ne sont pas carrément biaisées.

Par exemple, l’article que tu mentionnes comme source pour les 2 graphiques que tu as postés en commentaire est un tissu d’inepties, auquel j’ai d’ailleurs laissé un commentaire en ce sens. L’auteur perd toute crédibilité quand on a les connaissances pour réaliser que bien qu’étant l’unique ou principal animateur d’un « think tank » auto-proclammé spécialiste technologico-commercial il semble ignorer tout ou presque de ce dont il se permet de parler, ce qui est surprenant. On doit donc se demander où s’arrête l’incompétence et où commence la désinformation. Or on m’apprend qu’Insight 64 (en Europe on appellerait ça un groupe de pression) promeut avec constance des solutions 64 bits Microsoft même inexistantes en négligeant avec la même constance linux 64 bits, ce qui est pour le moins curieux.

Dans ces conditions, quel que soit le graphique c’est du raisonnement qu’il faut se méfier. Par exemple la santé d’une entreprise tient essentiellement à ce que son activité suffise à subvenir à ses besoins et investissements, pas directement à ce que d’autres font pendant ce temps: tu ne crèves de faim que si ce qui est dans ton assiette est insuffisant, pas tout d’un coup parce que tes voisins de palier se mettent à baffrer à se rendre obèses ou se retrouvent 1000 à choisir le même plat que toi. Et accessoirement, quand tu tiens AUSSI à manger dans leurs assiettes, tu es mentalement dérangé même si les autres fous trouvent ça normal, mais c’est un sujet politique souvent abordé sur cuk. Donc la part de marché, qui serait certes liée par effet de bord sur un marché stationnaire, est un argument très fallacieux sur un marché aussi spectaculairement en expansion que la micro informatique, en plus de dénoter ce que je considère une forme de maladie mentale.

Si à la place il montrait les graphiques de ventes, chiffre d’affaire, marges ou bénéfices sur la même période, ils ressembleraient certainement beaucoup à ceux d’autres marques pas particulièrement moribondes et ses élucubrations tomberaient à plat.

Comme chacun de ses arguments tous plus faux ou fallacieux les uns que les autres, dont la pérennité de l’investissement de l’utilisateur, que tu reprends. Si tu t’y penches sérieusement, tu constateras que la durée de vie et de support des macs est bien meilleure qu’en face, voire que les changements successifs d’architecture l’ont stimulée (tout un marché de la mise à jour matérielle sans équivalent sur PC, où des changements d’architecture aussi minimes que les formats de connecteurs de carte mère provoquent la disparition à court terme des machines concernées).

Ce qui ne signifie évidemment pas qu’un G5 fasse tourner nativement le Système 6 ni que tes prévisions ne vont pas se réaliser, juste que le passé montre plutôt le contraire de ce que tu affirmes: on produit encore des accessoires et cartes accélératrices pour des Macs NuBus ou 68k et beaucoup de logiciels 68k datant du système 6 tournent probablement encore 15 ans après s’ils n’ont pas été remplacés depuis. J’utilise toujours Claris Emailer dont le développement a cessé depuis bientôt 10 ans et rien ne m’empêche de brancher des machins FW et USB2 de maintenant sur mon Mac de 96.

L’affirmation du contraire est donc erronée et l’utilisation de cet argument pour peindre un futur inquiétant est fallacieuse : si j’en juge par l’expérience du passé, dans 10 ans c’est plus pour cause d’obsolescence que par manque de support que j’abandonnerai le G5 acheté au tout dernier moment. Je regretterai peut-être certains logiciels 68k et PPC disparus avec Classic, mais lesquels? Suffisamment pour que ça mérite d’en faire un article incendiaire plutôt que de tout bêtement garder un mac existant pour les faire tourner? Suffisamment pour que je me plaigne du prix ou du volume du Mac Mini d’occasion en question, qui seront ceux d’une grosse poire?

104)
Anne
, le 17.06.2005 à 20:55
[modifier]

Malgré tout le chambardement qu’occasionne une telle annonce Steve reste zen ;-)
D’accord, vous avez le droit de hurler au « hors sujet' » mais vous méritez une petite pause :-)
En tout cas, j’apprécie toujours de passer vous lire :-)

Steve Jobs to 2005 graduates: ‘Stay hungry, stay foolish’
image
[url=]http://news-service.stanford.edu/news/2005/june15/grad-061505.html[/url]

105)
Olivier Pellerin
, le 17.06.2005 à 23:26
[modifier]

J’avoue que je ne pensais pas répondre à un commentaire ce soir. Je croyais que tout avait été dit et redit. Erreur.

Il y a quelques points, dans l’argumentation raisonnée de VRic (réponse 103), sur lesquels j’aimerai revenir. Raisonablement.

… C’est remarquable de le(s) reconnaître (ses erreurs) …

Non, c’est normal de reconnaître ses erreurs. En l’occurrence, celle là (la date d’arrivée de Jobs chez Apple) bousille pas mal la partie où je revendique la tête de Jobs. Mais cette partie seulement.

… ta réaction plus émotionnelle que réfléchie … est faite d’impressions, craintes et conjectures qui sont entièrement situées à l’intérieur de ton crâne … sans rapport particulièrement serré avec une réalité factuelle …

Belle attaque (j’aime bien la chute), mais pas d’accord.

Tu me dis que je pense qu’on s’est « foutu de ma gueule » parce qu’on a choisi un nouveau processeur. Non, relis l’article ! Je le dis pour les promesses non tenues, les argumentaires douteux et les ventes sans réduction avant démolition. Tu peux contester la notion d’argumentaire douteux, je n’ai vu personne contester sérieusement les deux autres points.

Autre exemple : je reprends ton image du kebab. Pour toi, je veux en manger un deuxième gratis. Pour moi, je veux juste le manger, pas que l’inspection sanitaire passe en force et me le confisque avant que je l’ai fini. Je crois que c’est DrakeRamore qui a le mieux développé ce point de vue dans ses interventions.

Tu rejettes les deux graphiques que j’ai posté plus haut. Au prétexte qu’ils proviennent d’une source (Insight 64) qui te déplaît. Là, tu vas un peu vite en besogne, le second provient d’une toute autre source (c’est marqué dessous, mais le système de mise en forme de Cuk n’a pas fonctionné (remboursez !)). Mais qu’importe : je n’ai découvert Insight 64 après avoir écrit ma « colère ».

Moi non plus, je n’aime pas ce que dit Nathan Brookwood : c’est confus et traduit une nette méconnaissance du Mac. Mais, est-ce que tu rejettes ce que montrent les graphiques, parce que ce qu’il dit te déplaît ? Tu contestes que la part de marché des Macs tourne entre 2 et 3% ? Que l’éducation et la PAO ne sont plus des chasses gardées ? Tu contestes que l’arrivée du PPC et d’OS X n’a pas eu d’effet notable sur les ventes ?

Oui, je critique la politique d’Apple. Je parle même de « parcours d’ivrogne » et donne des exemples dans l’article. Parce qu’on a à peine le temps de se remettre d’une révolution qu’une autre démarre. OS X est passé ? On re-casse tout ! Il faut alors des années pour retrouver ce qui était au point avant. Mais ça, on l’oublie vite.

C’est peut être ce qui m’aura le plus impressionné, dans les réactions à cet article (énergique, j’en conviens) : c’est l’acharnement des MacUsers à défendre leur maison. Contre vents et marrées. Contre toute évidence. Jusqu’à se dédire eux-même. Un exemple ? Il y a dix ans, il était de bon ton de se moquer de la ligne de commande « un Mac n’en a pas besoin ». Aujourd’hui, il est de bon ton de savoir la manier…

C’est plus de l’amour, c’est de la rage. Moi aussi, je l’aime, ma pomme. Mais pas au point d’être une poire.

106)
JCP
, le 18.06.2005 à 03:11
[modifier]

Héhéhé!

je viens de passer la soirée à me battre avec iMovie HD et iDVD sous 10.4 : que des emmerdements (son au ralenti, export vers iDVD pourri puis re-son au ralenti).

Je ne sais pas si c’est Tiger, iMovie HD (qui, il me semble, marchait très bien sous 10.3) ou Quicktime.

Dans tous les cas, j’ai réinstallé 10.3 et…ça a fini par marcher.

Je l’aime pas trop la pomme, là.

JCP

107)
alec6
, le 18.06.2005 à 10:07
[modifier]

Bon…

Personne n’a répondu à ma question (peut-être stupide…) : quid des logiciels devant tourner sous Longhorn ?
1 – rien ne change avec les versions pour les ouindoses précédents.
2 – ils sont réécrits et se différencient encore plus du monde Unix et a fortiori du monde os X.
3 – ils sont réécrits et se raprochent d’Unix et consort.

la réponse à cette question ne donnerait-elle pas un éclairage à la nouvelle stratégie d’Apple ?

Autre question stupide : pourquoi Adobe et consort ne font-ils pas des programmes pour Unix ? il semblerait que le marché soit supérieur à celui d’Apple, pourtant !

Et je réitère une autre question : comment est perçu ce changement de stratégie dans le monde d’en face ?
En bref, amis macintosheux, arrêtez de vous regarder le nombril !

Alexis… tous les défauts, je vous avais prévenu !

108)
kaz
, le 18.06.2005 à 10:19
[modifier]

OP : « Parce qu’on a à peine le temps de se remettre d’une révolution qu’une autre démarre. »

Tout change, Olivier, le monde, les machines, les gens…

Je trouve heureux que l’informatique évolue, qu’elle soit en révolution permamente.

OP : « Il y a dix ans, il était de bon ton de se moquer de la ligne de commande « un Mac n’en a pas besoin ». Aujourd’hui, il est de bon ton de savoir la manier… »

De bon ton je sais pas, nécessaire aucunement, utile certainement, pour profiter de unix de d’une bonne partie des logiciels open-source. Tant mieux !

109)
JMeng
, le 18.06.2005 à 10:37
[modifier]

Alec6, tu tiens le vrai bon bout de la question…
Dommage que la colère ou la rage aveugle l’assemblée…
Colère, rage… Trouille !

________________________________________________
J’adore quand un plan B se déroule sans accroc

110)
Franck_Pastor
, le 18.06.2005 à 11:09
[modifier]

Autre question stupide : pourquoi Adobe et consort ne font-ils pas des programmes pour Unix ? il semblerait que le marché soit supérieur à celui d’Apple, pourtant !

Que veux-tu dire par « programmes pour Unix » ??? MacOSX est un Unix ! À moins que tu veuilles dire « pour interface graphique X11 » ?

111)
nlex
, le 18.06.2005 à 14:30
[modifier]

je trouve un peut excessif Olivier. La ou ou je suis d’accord c’est qu’Apple devrait cesser les revolutions car ça épuise tout le monde, et ça déroute les utilsateurs. En meme temps ça pourait etre la révolution finale : soit Steve gagne sont pari et gagne des parts de marchés, soit apple meurt.

La ou je suis reconnaissant à Steve c’est qu’il ne part pas battu, il ne fait pas que gerer les 2/3% de PDM d’apple et au moins il fait tout en œuvre pour grignoter des parts de marchés à Linux et Microsoft. Mais la marge de manœuvre est faible ! Ce qui protege Apple (son benefice sur chaque produit vendu) et aussi ce qui le limitte (les prix).

Mais bon relativisons, le changement du processeur, est-ce que beaucoup d’utilisateurs s’en soucient ? Qui boutera sur Windows a part quelques Geeks ? Quel interet d’acheter un Mac pour booter sur Windows ? (d’un autre coté ça fait peur quand même…)

112)
alec6
, le 18.06.2005 à 15:45
[modifier]

Franck, je ne suis pas un spécialiste, loin s’en faut d’unix, linux, osX et autres, mais j’ai cru comprendre que ce n’était pas tout à fait la même chose, du moins pour l’utilisateur lambda comme moi.
Je n’ai pas l’impression qu’avec un système Linux par exemple je puisse faire fonctionner la série Adobe… ou me trompe-je ? Pour utiliser InDesign par ex, il me faut obligatoirement ouindose ou la pomme, non ? si mon bignou tourne avec un os Unix lambda, je ne peux pas utiliser ces programmes là.
Je renvoie donc à mes questions précédentes (posts 87 et 107).

Quid d’un os X sous Intel avec Longhorn, Linux (et les autres), considéré avec le regard d’un ouindosien ? je le rappelle, 95% du marché…

TTE ! j’attends ton intervention !!!

Alexis… tous les défauts, je vous avais prévenu !

113)
Franck_Pastor
, le 18.06.2005 à 16:00
[modifier]

Alec6, si par « Unix » tu entendais « Linux », je comprends déjà mieux. Mais MacOSX, de part sa sous-couche Darwin, est tout autant un Unix que n’importe quelle distribution Linux (Unbuntu, Debian, Mandrake…), dont la sous-couche est… Linux. Mais ils ne partagent pas la même interface graphique (X11 d’un côté, Aqua de l’autre), ni les mêmes bibliothèques, d’où les incompatibilités que tu remarques. Bien que maintenant il y ait pléthore de logiciels sous Linux qui tournent sous OSX… mais sous X11, pas Aqua. L’inverse n’étant pas vrai en raison du côté « propriétaire » du système d’Apple…

Disons pour simplifier qu’Unix est une famille de systèmes d’exploitations (nombreux) partageant certaines caractéristiques, que je ne suis pas en mesure de détailler. En fait, moi non plus, je ne suis pas spécialiste, mais j’espère le devenir, tant ce monde me convient.

114)
alec6
, le 18.06.2005 à 18:22
[modifier]

Franck

Oui l’esprit me convient aussi, mais à lire les analyses de certains concernant ces systèmes et l’impossibilité si j’ai bien compris de faire tourner une application développée pour osX sur… linux et consort, je ne suis pas prêt de mettre les mains dans le cambouis et je crois d’ailleurs que je ne le ferai jamais eu égard mon aversion pour l’informatique.
C’est bien pour cela que je bosse sur Mac et me fout pas mal du passage à Intel ou Dugenoux !

Si j’ai bien compris, il y aura Rosetta qui permettra de faire tourner les anciennes applications… Et même si c’est un peu plus lent… m’en fout ! je mets plus de temps à trouver mes idées qu’à regarder la roue ou la montre tourner !!!
C’est vraiment un truc de mec que de se branler devant la vitesse de son processeur ou les benchmarks de Schmutz ou de Schmoll !
En revanche je veux de l’ergonomie (merci Apple, mais pourrait parfois mieux faire…) et de la fiabilité (idem). Si Intel permet en plus de s’ouvrir au monde d’en face… tant mieux !!

Quand vous ne pouvez vous débarasser de votre ennemi, faites vous en un ami !
Et puis ne pas oublier qu’Apple est un fabricant de casseroles comme les autres, les états d’âmes des clients, ils s’en tapent ! Marketing ! basta !
Apple n’est pas une secte.

Alexis… tous les défauts, je vous avais prévenu !

115)
VRic
, le 18.06.2005 à 21:12
[modifier]

Tu rejettes les deux graphiques que j’ai posté plus haut. Au prétexte qu’ils proviennent d’une source (Insight 64) qui te déplaît.

Non. Je ne rejette évidemment pas les graphiques mais leur utilisation trompeuse: si tu vends 10 kebabs aujourd’hui et pareil demain, personne ne dit que ta situation périclite. Si sur la même période 200 types trouvent que c’est une bonne idée et se mettent à vendre aussi 10 kebabs chacun, ta part de marché sera devenue ridicule, mais si tu vends toujours tes 10 kebabs ça change queud à ta santé économique et à tes chances d’être toujours au comptoir après-demain. Quand un prétendu analyste du secteur néglige l’extrème expansion du marché micro qui devrait être une évidence pour lui, soit il a oublié de prendre son banania, soit il est de mauvaise foi, soit c’est un crétin. Tu ne te prétends pas analyste, donc toi c’est le banania, mais lui et tant d’autres…

Le graphique « catastrophique » correspondant permettrait certes d’extrapoler quelques trucs, comme que c’était une idée d’avenir, qu’il y avait plus de 10 acheteurs potentiels, que certains n’aiment pas tes kebabs, que tu n’es pas capable de les produire ou livrer tous, etc. Mais PAS que tes habitués vont souffrir de la faim ni que tu es particulièrement dans la merde.

Ça c’est au mieux le point de vue de l’actionnaire à la recherche du kebabiste le plus exploitable, mais ça ne regarde pas le client: même si la vénalité est la norme il est absurde par exemple que des non-actionnaires se préoccupent du cours de l’action Apple, qui est affichée en une de plein de sites « mac » et fait l’objet de logiciels dédiés! Adopter les préoccupations de quelqu’un d’autre, un cas flagrant d’aliénation.

Mais, est-ce que tu rejettes ce que montrent les graphiques, parce que ce qu’il dit te déplaît ?

Non et non.

Pas ce que montrent les graphiques, mais de leur faire dire plus que ce qui s’y trouve sans questionner les raisonnements en carton d’un ânaliste si manifestement incompétent (et biaisé selon ce qu’on m’a dit, pas particulièrement contre Apple qui est « irrelevant » pour ses semblables).

Pas non plus une question de me plaire ou pas : ce qu’il dit est soit un tissu de conneries soit de la désinformation délibérée, s’il s’agissait d’une blonde à forte poitrine fan de tout ce qui me plaît, j’aurais exactement les mêmes critiques.

C’est donc le contraire : je n’ai rien contre ces graphiques et je ne nie évidemment pas leur contenu (mais juste leur contenu), ce que je pointe c’est l’une des innombrables faiblesses de raisonnement de ce type pour te rappeler que ces graphiques ne signifient rien de plus que ce qui s’y trouve. Si j’y superpose les nominations d’évêques tu n’accepteras pas d’éventuelles corrélations avec le reste du graphique: il peut y avoir ou pas de corrélation telle que décrite entre les événements choisis, mais ce n’est pas le dessin qui le montre. Si au moins les événements pointés se trouvaient sur ou proches des inflexions on pourrait en dire quelque chose avec un air d’assurance, mais même pas: ils sont au milieu de courbes.

Ceci dit, je tiens à t’assurer que je n’ai rien contre ton humeur: elle est parfaitement à sa place et parfaite en tant qu’humeur. Mais il est normal de se voir critiqué quand on s’énerve, puisqu’on a forcément tort de s’énerver :-) Ça ne veut pas dire que la discussion y perde. D’ailleurs je m’énerve souvent, quoique jamais sur cuk.

116)
nlex
, le 19.06.2005 à 13:44
[modifier]

mais vous ne trouvez pas que la passage au x86 est un truc logique finalement : vous vous etes pas apperçu que petit à petit notre mac n’embarquait plus que des techno standards et du matos PC ? (disque dur, USB, SDRAM, DVI…)

Apple n’a pas les moyens de se battre contre tout le reste de l’industrie en tant que fabricant hardware…

Pour le reste je n’arrive pas a me convaincre que Steve ne veuille pas au long terme vendre OSX sur d’autres ordinateurs que la pommme. Peut etre pas tout au début, mais pourquoi pas vendre des licences à HP comme pour l’ipod ? (oui les clones blablabla… mais c’est different, ça semble fonctionner pour les ipods non ? …non ??)

De tout façon il a quelques temps le passage à intel semblait tout à fait impossible alors maintenant on devrait retenir que Steve est capable de tout… même de s’asocier avec Dell ?!

héhé

117)
VRic
, le 19.06.2005 à 16:59
[modifier]

mais vous ne trouvez pas que la passage au x86 est un truc logique finalement : vous vous etes pas apperçu que petit à petit notre mac n’embarquait plus que des techno standards et du matos PC ? (disque dur, USB, SDRAM, DVI…)

Absolument. C’est d’ailleurs tout aussi vrai au niveau logiciel.

Mais là aussi il faut élargir un peu le raisonnement: les standards adoptés ne l’ont pas été juste parce qu’il s’agit de standards dans une sorte de changement de politique. Ils l’ont été, en remplacement de technologies propriétaires ou pas (c’est-à-dire aussi en remplacement d’autres standards) lorsqu’ils ont atteint un niveau de qualité/performances/fonctionnalités équivalent, ou tout simplement lorsqu’il a fini par hémerger un standard pour des fonctionnalités apparues plus tôt sur mac.

C’est d’ailleurs l’argument massue contre le passage sur PC qui semble échapper à tout le monde (à part si la synergie mentionnée par Intel ne change la donne, car Intel voudrait que le marché innove, ce sont les fabricants de PC qui n’osent jamais essayer). En supposant qu’Apple se cantonne au logiciel, dans les années 80-90 où est-ce que tu achètes un PC avec son, réseau, SCSI, etc ? Réponse : nulle part ou cher et au prix d’efforts hors de portée du quidam, donc tu aurais un super MacOS mais tu n’en saurais rien parce que tu le ferais tourner sur un tas de boue. Début du 3e millénaire: avant qu’Apple en fabrique, où est-ce que tu achètes un PC avec graveur de DVD ? Nulle part ou tu le montes toi-même pour le prix d’une voiture. Un portable avec FireWire alimenté (mais qu’ils sont cons, à quoi il te sert le FW du portable, sinon) ? Un PC avec WiFi ? etc. C’est pas juste le logiciel qui est supérieur, encore faut-il que le matériel suive. Or jusqu’à présent les PC courants pouet pouet (même les cartes vidéo: c’est vrai que maintenant les fabricants privilégient les PC, mais il y a 10 ans le PCiste ne voulait même pas croire qu’il existe des cartes 128 bits).

Ainsi les ports comme ADB, SCSI ou AAUI n’étaient pas des lubies d’Apple « contre » le reste d’une industrie standardisée, c’étaient des fonctionnalités SANS standard comparable à l’époque :

– les disques ATA bon marché ont remplacé les SCSI moins rudimentaires quand ils ont cessé d’être ridicules en comparaison (bien aidés par l’amélioration des processeurs, la relative bêtise de l’ATA consistant principalement à traiter logiciellement des tâches de contrôle gérées matériellement en SCSI)

– les ports série et ADB ont été remplacés quand l’industrie a enfin eu un standard valable à proposer avec l’USB (qui n’est pas beaucoup plus que l’ADB en plus performant, ce qui est le moins qu’on puisse attendre avec 15 ans de retard)

– le port RJ45 a été adopté quand les réseaux Ethernet on fini par se standardiser (auparavant le port AAUI servait d’intermédiaire pour des transceivers propres à chaque type d’infrastructure réseau)

– même le port VGA était loin de présenter un standard quand Apple a de son côté fixé un port vidéo, lui véritablement standard à l’échelle de la plate-forme (il n’a changé que pour adopter le standard général quand celui-ci s’est stabilisé, auparavant les modes d’affichage sur PC étaient une vraie jungle, il y a même eu paraît-il des affichages vectoriels — oui oui, façon Vectrex)

On n’empêchera jamais les ignorants d’en face de rabâcher «Apple, propriétaire, gnagna», mais la réalité reste qu’Apple supporte depuis toujours tous les standards ouverts possibles et Microsoft, non, bien au contraire. Évidemment le résultat c’est que 95% ont les mêmes technologies propriétaires, on peut aussi appeler ça un standard.

Même le port DVI n’est pas tant l’adoption d’un standard que l’abandon des fonctionnalités de l’ADC. Va faire comprendre à un « spécialiste » de PC qu’un port ADC serait meilleur pour lui en réduisant à un seul cordon les liaisons vidéo/alim/USB. J’ai essayé, ça ne marche pas: s’il y écrit Apple dessus, ALORS ça sert à rien, il est très content de visser sa souris au bout d’un second cordon de 2 m et non il ne voit pas du tout ce qu’il y a de si évident à ce que clavier et souris soient probablement plus proches de l’écran. D’ailleurs va même trouver un PC grand public doté ne serait-ce que d’une alim pour l’écran (dont on ne peut pas dire que le besoin d’alim soit un imprévu, surtout sans ADC). Mais reviens dans 15 ans quand Intel ou un autre aura inventé l’équivalent: tant que tu ne lui colleras pas 2 baffes tu ne pourras pas te dépêtrer du même spécialiste qui te bavera à quel point c’est génial sur son nouveau PC.

De tout façon il a quelques temps le passage à intel semblait tout à fait impossible alors maintenant on devrait retenir que Steve est capable de tout

Ben, il l’a déjà fait : Apple n’a pas porté en secret Mac OS X sur x86, ça c’est l’histoire pour les journalistes. En réalité c’est exactement le contraire: Apple a porté OpenStep sur PPC pour en faire Mac OS X et NeXT le vendait pour PC x86 bien avant de le porter sur PowerMac.

On a juste oublié que le machin, dont la modularité et la portabilité sont des caractéristiques majeures, a supporté les processeurs 68k, x86, HP et Sparc. Ça n’enlève rien au mérite d’avoir maintenu l’effort depuis par sécurité, mais ce n’est pas surprenant du point de vue technique, ni aussi bouleversant que les inquiets le pensent.

Ce n’est étonnant que parce qu’on s’est habitués à ce que le sujet soit écarté sans ménagement pour d’excellentes raisons, dont originellement le fait qu’il n’y avait qu’un seul fournisseur de 68k et que l’OS en dépandait avant X (quoique le système 7 ou approchant ait aussi été porté sur x86 sous le nom « Star Trek » lors du flottement entre 68k et PPC, et là réellement en secret). Mais les raisons sont en train de disparaître pour la 3e fois: Apple a déjà changé de fournisseur quand Moto a faibli et qu’iBM a fourni, maintenant c’est IBM qui faiblit, voilà tout.

Le ciel serait plus bleu si IBM voulait bien développer le PPC ou si d’autres fondeurs prenaient le relai sous licence (ce qu’ils ont la possibilité de faire, contrairement aux x86), mais voilà: ce n’est pas le cas et Apple ne va pas s’arrêter de faire des macs. Si un jour sortent de nouveaux PPC tueurs je suppose qu’il y aura moins de remous.

118)
henrif
, le 19.06.2005 à 17:19
[modifier]

Personne n’a répondu à ma question (peut-être stupide…) : quid des logiciels devant tourner sous Longhorn ?
1 – rien ne change avec les versions pour les ouindoses précédents.
2 – ils sont réécrits et se différencient encore plus du monde Unix et a fortiori du monde os X.
3 – ils sont réécrits et se raprochent d’Unix et consort.

J’ai fait quelques recherches sur ce thème. Pas simple le monde W$ sur Internet…On se plaint de la politique du secret d’Apple, mais visiblement M$ n’a pas été plus brillant sur les annonces relatives à Longhorn.
Enfin, voici un élément de réponse sur 01.net :

Quant à Avalon, le moteur graphique qui amène transparence et 3D aux fenêtres, et Indigo, qui permet d’utiliser des logiciels via un réseau comme s’ils étaient installés sur le disque dur, ils seront d’abord disponibles pour Windows XP !

Cet éclatement des composantes de Longhorn n’est finalement pas une si mauvaise nouvelle : les développeurs sont assurés que les logiciels nécessitant ces nouvelles technologies seront compatibles avec Windows XP. Les utilisateurs y auront donc accès plus vite, sans forcément repasser par la case départ d’un nouveau système d’exploitation

Lire aussi cet article.
A ce que j’ai compris, M$ se dirige donc aussi vers une solution de transition XP/Longhorn permettant aux utilisateurs de migrer progressivement.

En 2007 (ou plus ?), vu la gourmandise en cpu de Longhorn, les PCistes devront changer de machine : processeur 4 à 6Ghz 2Go de Ram DD 1To sont les pré-requis. Je vous laisse imaginer le prix d’un Mac-Tel pour faire du double-boot Leopard-Longhorn (quelle ménagerie ;-)

Pour ce qui est des API et des couches basses, Longhorn est du M$ pur jus, donc aucun rapprochement avec le monde Unix.

Finalement on se plaint des migrations de l’OS X, mais ça va pas rigoler en face pour les deux années à venir.

Si j’osais un conseil : Gardons précieusement nos G4-G5, nos licences des softs PPC et nos périphériques qui ont de bons drivers sous Panther-Tiger. Un bon tiens…

119)
alec6
, le 19.06.2005 à 23:00
[modifier]

Merci Henrif et VRic pour vos commentaires qui éclairent bien le problème sous un autre angle.

J’ai encore une question simpliste : Si Apple tourne sur Intel et si os X est un Unix, quid des applis du monde GNU et consort ? Ne sera-t-il pas plus facile de les faire tourner sous X qu’avec X11 ? et donc…
Apple se place en unix haut de gamme. Qui grignote des pdm à micromachin depuis qq années ? et pourquoi ? là j’ai peutêtre une réponse : logiciels libres, copyleft, et parc PC (intel ou autres…)

Je pense sincèrement qu’Apple est bien plus stratége (long terme) que tacticien (réaction sur les très court terme)

Alexis… tous les défauts, je vous avais prévenu !

120)
VRic
, le 20.06.2005 à 02:29
[modifier]

quid des applis du monde GNU et consort ? Ne sera-t-il pas plus facile de les faire tourner sous X qu’avec X11 ?

2 cas :

Les applis X11 auront toujours besoin de X11 (ce qu’on appelle « X » pour « X-Window »). Cependant il se pourrait qu’elles tournent à partir des mêmes « binaires » (versions compilées) que les PC courants (la compilation est une opération normale pour ces programmes généralement fournis sous forme de code car les plates-formes cibles de X sont innombrables, mais comme ce n’est pas toujours aussi facile à faire qu’à dire il y a moins de logiciels X11 précompilés pour utilisateur final de PPC).

L’adaptation à Mac OS X natif est d’une tout autre ampleur, car il ne s’agit pas juste de recompiler le même programme en réglant le compilateur différemment (en gros) mais de modifier le code en profondeur pour lui faire utiliser les fonctions de Mac OS au lieu de celles de X11 et autres librairies qu’il utilise probablement. L’ensemble sera allégé de certains risques de dépendances matérielles dans le code, mais ce type de portage restera lourd car le gros du travail ne serait pas là de toute façon.

Comme les logiciels X11 tournent déjà tels quels, l’effort d’adaptation aux librairies propriétaires d’Apple est disproportionné pour la plupart des petits projets ou même repoussant pour certains développeurs open source bénévoles. Malgré les bénéfices pour l’utilisateur il y a donc peu de portages du type de NeoOffice/J (que je conseille comme alternative à la version officielle d’Open Office).

Je pense sincèrement qu’Apple est bien plus stratége (long terme) que tacticien (réaction sur les très court terme)

Vous êtes plusieurs à penser qu’ils ne font pas n’importe quoi :-)
Un lien d’henrif m’a fait dériver jusqu’à ce long article en Anglais du mag Fortune sur la stratégie d’Apple des dernières années, qui montre que même des sources non spécialisées ni endoctrinées arrivent à parler d’Apple sans prophétiser sa mort encore une fois: How Big Can Apple Get? .