Profitez des offres Memoirevive.ch!
Apple Watch 2: et la montre connectée fut (et accessoirement comment recycler sa version 1)

J'ai l'Apple Watch 1 depuis le jour de sa sortie.

J'ai également de nombreuses montres mécaniques suisses que j'aime beaucoup regarder.

Mais je ne les ai jamais remises, depuis que j'ai mon Apple Watch.

Pourtant, lorsqu'on me demandait si ça valait le coup d'acheter une Apple Watch, je disais "oui, mais", en rendant bien attentive la personne que la montre était intéressante, en particulier pour les alertes, les messages et pour montrer l'heure, voire, avec quelques défauts, pour courir, mais que pour le reste, elle était difficilement utilisable tellement elle était lente.

D'ailleurs, très franchement, je ne l'ai jamais utilisée pour autre chose, même sous Watch OS 2.

Et puis est venu Watch OS 3 et son dock qui permet de mémoriser les dix applications que l'on utilise le plus et qui a donné a ce fichu bouton long de la montre une utilité qu'il n'avait pas auparavant (envoyer ses pulsations à sa chérie, c'est rigolo un moment, et puis ça passe…).

Watch OS 3 et sa rapidité accrue sur l'Apple Watch 1.

Et puis est arrivée l'Apple Watch series 2.

2016-09-19_11-49-09

Image du site Apple

La même que la première pourrait-on croire, mais:

  • étanche (elle vous est utile pour mesurer vos activités en natation par exemple)
  • dotée d'un GPS (je n'ai pas encore testé son apport, j'attends d'être sûr que Strava va prendre en compte les courses sans l'iPhone et retrouver le parcours ensuite)
  • plus lumineuse
  • plus "cogneuse", à savoir que le taptic engine qui vous tapote le bras pour vous signaler quelque chose le fait avec plus de fermeté, ce qui n'est pas une mauvaise chose, l'ancien étant trop faible
  • beaucoup plus rapide

Bon…

Mais ça, vous l'avez lu partout, j'ai l'impression de ne pas être original.

Qu'est-ce que ça change

Au départ, on pourrait se dire: "rien".

En fait, on est presque déçu lorsqu'on la porte au poignet pour la première fois tant elle ressemble à la précédente, mais au moins, on rentabilisera nos jolis bracelets un ou deux ans de plus, puisque le système de fixation (génial et tellement rapide, simple et fiable) est toujours le même.

Et pourtant, la réponse est "ça change tout!"

J'utilise désormais ma montre comme je ne l'ai jamais fait.

Elle est réellement venue remplacer mon iPhone lorsque c'est compliqué de le sortir.

Ses applications se lancent rapidement, et sont enfin utilisables confortablement.

Le dock permet de les atteindre sans la moindre difficulté, d'un glisser vers la gauche ou la droite fluide et rapide.

2016-09-22_20-32-37

Une vue du dock. On fait défiler les dix applications mémorisées (ou les plus récentes) d'un glisser vers la droite ou la gauche.

 

2016-09-22_20-33-19

À gauche, Mail dans le dock, au centre Shazam, qui l'air de rien fonctionne très bien avec la montre,  à droite, Qobuz, qui lui aussi ne pose pas de problème.

 

Pour vous dire, je n'avais JAMAIS ouvert Mail sur l'Apple Watch ces derniers mois.

Depuis que j'ai le couple Watch OS 3 - Apple Watch série 2, j'ai mis cette application comme complication et le mieux, c'est qu'elle est… utile!

Shazam, Qobuz, Todoist, Fantastical, tout est réellement utilisable désormais.

On l'a lu souvent: cette montre aurait dû naître sous cette forme, et personne n'aurait rien trouvé à lui dire.

Là, on va devoir remonter la pente savonnée pas les septiques d'alors, ça va être un peu long peut-être, mais le futur est vraiment en marche.

En course à pied, pas d'énorme changement pour l'instant puisque Strava ne gère pas encore la montre sans l'iPhone (cela devrait venir très vite, et ce sera super avec le GPS intégré de la montre): le capteur cardiaque rencontre les mêmes difficultés que celui de la première version, à savoir qu'il faut, pour que tout fonctionne à merveille et sans erreur, porter la montre très près de la main, quasiment le bracelet sur l'os du poignet, ce qui n'est pas le plus confortable, mais finalement va très bien, on s'habitue. Faudra voir en hiver comment gérer tout ça avec les trois couches de vêtement (sous-pull, pull et veste) et les gants.

Ce qui change par contre: la grande différence d'affichage que l'on ne remarque pas du premier coup à l'intérieur. Il est plus puissant et l'on voit parfaitement bien les données, même en plein soleil. La différence est frappante.

Et puis, je ne flippe plus quand il pleut. Certes, la première Apple Watch était étanche aux éclaboussures et à la pluie, mais pas plus que ça. La nouvelle ne risque plus rien et c'est très  bien.

Enfin, petite anecdote: Madame K n'a jamais porté de montre, depuis qu'elle a une Apple Watch (celle d'origine), elle la porte quotidiennement et elle est toute gênée lorsque par hasard elle l'oublie le matin. Je la soupçonne d'apprécier sa montre pour LA fonction qui lui a fait tilt: faire sonner l'iPhone pour savoir où il se trouve.

Eh bien LA nouvelle fonction qui fait que j'ai encore moins envie de me séparer de mes montres, c'est "déverrouiller mon Mac avec ma montre".

2016-09-22_08-16-05

En plein centre de la figure, je ne mets pas de flèche!

 

Cela fonctionne du tonnerre de Dieu, et purée, qu'est-ce que c'est utile!

Cela permet entre autres choses de créer un mot de passe plus compliqué, puisque nous ne devrons l'utiliser qu'au redémarrage du Mac, et que je le fais relativement peu souvent.

À noter que ce petit truc qui change la vie fonctionne tout aussi bien avec la première montre.

Seul problème, il faudra activer la double authentification du compte iCloud, et l'air de rien, ce n'est pas si simple, en particulier parce qu'il faut créer des mots de passe spécifiques pour certaines applications (comme Fantastical ou BusyCal). D'autres comme Informant n'en ont pas besoin.

Qu'est-ce qu'on fait de la première?

Au départ, je pensais la vendre, mais j'ai soudainement eu une fulgurance.

Il faut vous dire que j'y suis attaché tout de même, à cette première Apple Watch. Lorsque je l'ai retirée de mon bras et que je me suis dit "petite, c'est la dernière fois que je te porte", ça m'a fait un petit quelque chose.

Et puis, en la remballant, la fulgurance dont je vous parlais!

Purée, il y a bien deux applications qui surveillent et analysent votre sommeil sur Apple Watch, mais jusqu'alors, je me disais qu'elles étaient bien inutiles parce que la nuit, voyez-vous, eh bien je fais recharger ma montre.

Vous voyez où je veux en venir?

Saviez-vous qu'Apple gère magnifiquement bien le fait d'avoir deux Apple Watch (ou plus si j'ai bien compris)?

2016-09-22_20-45-31

Et tout est automatique (et fonctionne à la perfection)

Donc me voici à jumeler avec mon iPhone mon ancienne montre, et la nouvelle, avec reconnaissance automatique de celle qui est portée.

Toutes vos activités sont reportées de l'une à l'autre, c'est juste magique lorsqu'on change de montre.

Donc cette fois, vous avez compris?

Eh oui, la nuit, je porte la 1, pendant que je fais charger la série 2, et l'inverse le jour.

Et j'essaie en ce moment deux applications: Sleep++ et Sleep2Motion, avec une préférence pour cette dernière.

2016-09-22_20-47-51

L'application Sleep++ sur la montre

2016-09-22_20-49-06

et sur l'iPhone

Je regrette juste de ne pas retrouver une fonction que j'avais avec mon bracelet Jawbone pourtant bien moins sophistiqué: le réveil intelligent en mode "sommeil léger". J'imagine que ça va venir.

En conclusion

Ça m'aurait fait mal au bide de me séparer de ma première montre connectée.

Vraiment, je m'y suis attaché.

Je suis donc heureux de pouvoir continuer à l'utiliser chaque nuit.

Quant à la montre de jour, c'est un vrai bonheur.

Je n'aurai plus aucune gêne à conseiller à ceux qui me le demandent ce que j'en pense de l'acheter.

Apple a fait un travail considérable sur son nouveau système pour améliorer la première, et un travail qui l'est tout autant sur le hardware.

 

14 commentaires
1)
basselin
, le 23.09.2016 à 07:08
[modifier]

Merci pour cet article! Comme d’hab très complet et plein d’enthousiasme;-)

Perso j’ai pas vraiment compris l’utilité réelle d’une Apple Watch…
Je trouve que notre monde « connecté » doit avoir des limites et là ça commence à faire beaucoup!
Y aura toujours des Geeks pour me prouver le contraire j’imagine;-)
Mais alors le coup des deux montres, on atteint des sommets quand même!

Puis on va me rétorquer « même Mme K, pas geek du tout, s’y est mise, tu vois, ça doit être bien ».
Et là on arrive au chapitre « comment créer des dépendances »…

Ne vit-on pas dans un monde d’acheteurs compulsifs qui rivalisent d’argument pour justifier leurs changements de produits continuels?

Pardon, je délire déjà de bon matin ;-)

2)
languedoc
, le 23.09.2016 à 08:14
[modifier]

la pente savonnée pas les septiques
Aïe, tu as passé Antidote ? Sinon, tu vas tout droit vers la fosse !
Sans rancune

3)
ToTheEnd
, le 23.09.2016 à 08:54
[modifier]

Moi qui allait acheter la montre pour le boulot, je commence à me demander si je ne vais pas pouvoir l’utiliser pour autre chose;-)

Et puis visiblement, tu as adopté Strava, bien!

Perso je trouve plutôt malin le coup des deux montres même si c’est parce que dans le fond les batteries d’aujourd’hui tiennent que dalle.

Plus de news courant octobre j’imagine…

T

5)
Dids
, le 23.09.2016 à 09:12
[modifier]

Merci pour ce nouvel article.

Je n’ai pas acheté d’Apple watch 1 pour deux raisons.
L’étanchéité et l’autonomie. C’est surtout ce dernier point qui était important, car je souhaite pouvoir analyser mon sommeil ce qui implique une autonomie de + ou – 24h.

Avec la version 2 de la montre il semple que l’autonomie soit meilleure. Pensez-vous qu’il soit possible avec une utilisation normale, de recharger sa montre le matin et qu’elle tienne la journée plus la nuit avec une des 2 applications que vous mentionnez ?

Ou peut-être avec une petite recharge (genre 60 minutes) avant d’aller se coucher ?

Vous semblez préférer Sleep2Motion. Pourquoi ? Les résultats de ces 2 programmes sont-ils identiques ? Allez-vous nous faire un de vos super articles sur ces 2 programmes ?

Merci

6)
Alexandre
, le 23.09.2016 à 09:23
[modifier]

Pour moi, l’Apple Watch 1 c’est Apple Pay.
Viennent ensuite l’application de la Banque Cantonale Zurichoise pour accéder à mon compte, le rappel des rendez-vous, Bring! (liste d’achats) et Siri (minuterie et rappel).

L’autonomie est correcte (une journée sans problème) et watchOS a bien fait évoluer la montre.

7)
Jambo
, le 23.09.2016 à 10:54
[modifier]

Bonjour à tous.

Moi je suis sceptique quant à l’utilité d’une iWatch pour moi. Et bien je viens de trouver le client idéal: mon (vieux) père. Il aime porter une montre (contrairement à moi) et a le réflexe de la mettre et l’accompagne partout contrairement à son iPhone. Elle peut: lui rappeller de prendre ses pilules ou servir à appeler les secours quand il est tout seul à la maison et loin du téléphone. Il semblerait qu’il soit même possible de détecter des cas de détresse comme une chute avec inconscience grâce aux différents capteurs.

Bon vous me direz que ce type de bracelet existe déjà, mais je ne vois pas mon père accepter de porter ce genre de « truc pour les petits vieux impotents » alors que l’iWatch est tout de même plus swag ;-) Bon Papa, quand est-ce que nous allons t’acheter une montre à l’Apple Store?

8)
Renan Fuhrimann
, le 23.09.2016 à 11:03
[modifier]

Cette Apple Watch 2 me semble devenue très intéressante ! Par contre, je tiens juste à rappeler une chose concernant ces soit-disant trackeurs de sommeil : au mieux, ce sont des placebo, au pire de la vaste fumisterie.

Je m’explique : pour déterminer la qualité du sommeil, on pratique une polysomnographie. C’est un examen complexe qui prend un grand nombre de facteurs en compte et qui demande un appareillage conséquent : casque d’électrodes pour l’activité cérébrale, capteurs de mouvements de l’appareil locomoteur (EMG), capteurs de respiration et du volume respiratoire, capteurs cardiaques (ECG), capteur de contrôle de la saturation (oxymètre) et une caméra.

Il est évidement qu’une montre, aussi intelligente et performante soit-elle, ne peut pas contrôler tous ces paramètres et ne se base au final que sur deux facteurs : les mouvements des bras et les pulsations. Chose parfaitement insuffisante pour déterminer réellement la qualité du sommeil. La seule bonne chose, c’est de permettre au porteur de se rendre compte si sa quantité de sommeil est suffisante ou non. Pas plus.

9)
François Cuneo
, le 23.09.2016 à 12:49
[modifier]

En ce qui concerne l’autonomie et la question posée: bien évidemment qu’en 60 minutes, la montre va se recharger le soir. Elle sera presque à 100%. Donc avec une recharge de 60 minutes, on fait le tour.

J’ai utilisé Sleep ++ parce que Sleep Pulse 2 n’arrive pas à synchroniser une fois sur deux. Pourtant, il me semble mieux.

Renan, tu as raison, mais tout de même, c’est sympa de voir quand on se fait tellement de souci qu’on n’arrive pas à dormir…

10)
Noisequik
, le 23.09.2016 à 14:32
[modifier]

J’hésite à racheter le nouveau modèle ; il faudrait que de dépense à nouveau 250.– minimum (si j’arrive à revendre le premier modèle à prix correct).

Je me demande si les pulsations fonctionnent en nageant. C’est la seule chose qui me serait utile vu que je n’arrive pas à tenir dans la longueur en nageant du crawl.
En plus l’été est fini et je peux de nouveau courir avec mon gros iPhone 7 dans la poche de ma veste ;)

Bref, on verra, je vais peut-être passer mon tour et attendre la 3, surtout que le premier modèle fonctionne quand même super bien !

11)
ToTheEnd
, le 23.09.2016 à 15:57
[modifier]

Elle peut: lui rappeller de prendre ses pilules ou servir à appeler les secours quand il est tout seul à la maison et loin du téléphone.

Attention… si pas connectée à l’iPhone, elle ne pourra pas appeler les secours…

J’étais à Genève et j’ai profité de passer chez Apple pour voir ces foutues montres… un de ces mondes… une semaine après le lancement… ceux qui pensent que la montre et l’iPhone ne se vendent pas bien parce que les nouveautés apportées ne sont pas assez délirantes, ne vous gênez pas, ce dernier trimestre sera, à mon avis, excellent…

T

12)
Tilékol
, le 24.09.2016 à 08:32
[modifier]

Pendant quelques temps, j’ai eu une Apple Watch 1 couplée à un 6Plus, et une montre Android (Lg Watch R) couplée à un Galaxy Note 4.
J’ai eu du mal avec l’Apple Watch, concernant des points qui me semblaient pourtant évidents :

-Je ne sentais pas bien les tapotements du taptic engine. (Je dois avoir une peau particulièrement épaisse). Et il n’y avait aucun moyen de les régler, le mode « distinctif » ne suffisant pas.
En comparaison, je pouvais régler comme je voulais les vibrations de la montre Android. En fonction des applications.

-Bien souvent, je n’entendais pas les notifications sonores. Le petit « ting » était ridicule, et pas moyen de le changer pour autre chose.

-J’aurais pu remédier à ces deux soucis, en autorisant les notifications à la fois sur l’iPhone et sur la montre. Mais non, Sir Jony trouvait que ce n’était pas approprié. Du coup, il n’a pas autorisé cette possibilité.

-Je n’étais pas prévenu du tout lorsque j’avais des événements « journée entière » dans mon calendrier. Pourquoi, Sir Jony, pourquoi ? Google Wear me prévenait, lui, et c’était bien pratique.

-Je ne pouvais pas lire immédiatement et complètement les mails qui arrivaient, contrairement à Gmail sur Android Wear. je n’avais droit qu’à une courte notification, et de plus, quand on a des adresses Gmail, l’app Mail ne pratique pas le Push…

-Je trouvais les cadrans rigides, figés, tristounets. Mon Android Wear me donnait la main pour créer des cadrants aussi délirants et même aussi moches que je le voulais, après tout, c’était mon choix.

-Lorsque j’étais en position allongée, impossible de lire l’heure en tournant le poignet. Il fallait toucher l’écran. Alors que sur ma montre Android, l’heure était affichée en permanence.

-Et de plus, ce petit carré noir triste au poignet me rendait neurasthénique.

Mais ne croyez pas que je me suis découragé. Dans un dernier élan positif, j’ai donné ma montre Android à mon neveu, qui était tout content. je me suis dit : Apple Watch, nous allons nous apprivoiser mutuellement !
Après quelques mois d’insuccès, constatant que vraiment, je n’y arrivais pas, et qui plus est préférant le côté pratique du stylet (et de bien d’autres détails) du Galaxy Note, j’ai revendu cette Apple Watch Inox qui m’avait tant fait envie…

Depuis, je continue ma vie avec Android, couplé à une vieille Pebble qui m’est très utile, non pas comme un appareil électronique qui donne l’heure, mais comme une « montre augmentée » avec notifications, timers, calendrier, plus une autonomie de 6 jours et l’heure affichée en permanence.

Pour la suite, j’hésite entre la future nouvelle Pebble Time 2 et la très « gorgeous » Gear S3 Frontier

Je suis équipé Apple depuis des décennies, je ne lâcherai jamais mes Mac et mes iPad, mais concernant les smartphones, bien qu’ayant possédé nombre d’iPhones, et bien que trouvant l’interface d’IOS magnifique, l’approche « pensée unique » me gêne (et me fait aussi souvent bailler), d’autant que dans le monde d’à côté, il règne un genre de foisonnement parfois bien anarchique, mais plein de vie.

La palme de la fraicheur revenant à Pebble, qui n’énonce pas des discours emphatiques avec l’accent British, mais qui a une approche basée avant tout sur le duo « simplicité-efficacité »…

13)
ToTheEnd
, le 08.10.2016 à 16:27
[modifier]

De retour d’une petite tournée américaine et je voulais m’acheter la Watch… résultat des courses: New York, Indianapolis, San Francisco et enfin Boston sont en rupture de stock sur pratiquement tous les modèles « alu » 42mm. Suis rentré bredouille (parce que alu rose…).

En d’autres mots, tout de même un joli succès pour cet accessoire que beaucoup ont donné « mort né ».

T

14)
ToTheEnd
, le 01.02.2017 à 08:38
[modifier]

Apple vient de sortir ses chiffres (très bons) et Tim a déclaré que la Watch a été un franc succès pendant les fêtes… toujours pas de chiffres sonnants et trébuchants mais ça confirme la pénurie que j’ai pu remarquer ici et là quelques semaines après la sortie.

Ceci dit, la Watch se retrouve dans la catégorie « Other Products » et cette dernière affiche un recul de 8% d’une année sur l’autre… alors que les AirPods sont arrivés à la dernière minute. Autrement dit, si les montres ont été un succès, ça veut dire que quelque chose a fortement baissé et visiblement, c’est à cause de l’Apple TV (selon CFO).

Tout le monde prédisait un flop de la seconde édition et ce n’est donc pas le cas… même si je ne pense pas que le succès sera celui de l’iPhone (volume, CA, etc.) je pense que cette Watch préfigure l’objet embarqué de demain…

Ceci dit, au niveau iPad, c’est l’hémorragie (-22%).

T