Profitez des offres Memoirevive.ch!
Saft, le compagnon indispensable de Safari

Je pense que tout le monde sera d'accord pour dire que Safari est plutôt un bon navigateur. En quelques versions, la firme à la pomme a su imposer son logiciel maison à un point où de plus en plus de sites adaptent leur code de manière à ce qu'il soit compatible avec Safari (je pense en particulier à Google et ses nombreux outils).

Et pourtant je suis sûr que si on fait un sondage sur les lecteurs de Cuk, nombre d'entre vous ont opté pour une autre alternative.

En effet, même si Safari est un bon logiciel, il lui manque quelques fonctions pour le rendre encore meilleur.

J'ai utilisé pendant un moment Omniweb en version démo et je dois dire que j'étais assez convaincu et prêt à l'acheter. Avant de sortir mon porte-monnaie, je suis retourné voir un petit coup du côté de Safari, pour voir si l'investissement en valait la peine.

Et effectivement, Safari souffre d'un manque cruel de fonctions avancées.

Puis je suis tombé sur un petit logiciel qui comble une bonne partie des lacunes de ce navigateur. Je vais donc vous présenter aujourd'hui Saft:


Saft

Pour essayer Saft, vous pouvez télécharger la version de démonstration. En vous enregistrant (pour la modique somme de 12$) vous pourrez accéder à la version complète.

L'installation se fait soit à la main (en plaçant Saft dans le dossier "InputManagers") ou simplement avec un petit script d'installation.

Ceci étant fait, quittez Safari et relancez-le pour pouvoir profiter de Saft.

À première vue, rien n'a changé... à première vue seulement, vous verrez.

Au passage, je vous avertis que la traduction française de Saft est incomplète, ainsi, certaines options seront en français et d'autres en anglais. Je suis en contact avec l'auteur pour éventuellement compléter cette traduction.

Les nouveaux menus

La première chose que l'on remarque, c'est la présence de nouveaux éléments dans les menus. Je vous propose un petit tour d'horizon.

Le menu "Safari"

Rendons-nous pour commencer dans le menu "Safari". On y trouve d'abord ceci:

Saft vous offre la possibilité de surfer en plein écran. Le Dock est alors supprimé, la barre des menus et la barre de titre également, bref, tout est fait pour que la zone visible de la page web prenne le plus de place possible. Pour quitter ce mode, appuyez sur "pomme-shift-F".

Un peu moins drastique, le mode "Écran Maximum" redimensionne simplement la fenêtre afin qu'elle occupe de plus de place possible sur votre écran.

Un peu plus loin dans ce même menu, on trouve ceci:

"Bloquer les fenêtres pop-up" tout le monde connaît. Par contre, les deux suivants sont nouveaux.

Le premier "Block Images and Plugins", permet (comme son nom l'indique) d'empêcher le chargement des images et des plug-ins. Ceci est utile si par hasard vous êtes sur une connexion modem assez lente, ou pour filtrer temporairement les publicités.

L'élément "Block HTML refreshing" permet d'empêcher qu'une page web se rafraîchisse automatiquement.

Le menu "Fichier"

Le menu "Fichier" se voit également ajouter quelques éléments:

"Enregistrer la fenêtre" est un outil fantastique. Il vous permet de sauvegarder l'état actuel de la fenêtre avec ses onglets. Pour recharger automatiquement tous les onglets tels qu'ils l'étaient, il vous suffit de sélectionner votre configuration dans "Ouvrir une fenêtre".

Cette fonction est la même que les "Workspaces" d'Omniweb que j'ai toujours adorés.

Pour supprimer une configuration, vous passerez par l'élément "Supprimer une fenêtre enregistrée".

Vous remarquerez en naviguant dans ces éléments, qu'il y a toujours une configuration sauvegardée dans laquelle est stockée automatiquement la dernière combinaison d'onglets que vous avez utilisée. Pratique en cas de fermeture involontaire de la fenêtre (suite à un "pomme-shift-W" plutôt qu'un "pomme-W" par exemple).

Le menu "Édition"

Là, vous allez me dire qu'il n'y a rien de changé. Et ben si !

Examinons le sous-menu "Recherche":

Comme vous pouvez le voir, Saft vous permet d'effectuer des recherches très rapides dans vos signets et votre historique. En choisissant une de ces options, votre historique ou vos signets seront rassemblés dans une liste au-dessus de laquelle vous trouverez un champ de recherche similaire en apparence et en fonctionnement à celui du Finder ou de Mail. Entrez quelques caractères et vous trouverez ce que vous voulez en deux temps trois mouvements.

Pour quitter le mode "Recherche", sortez simplement le pointeur de la souris de la fenêtre.

Le menu "Présentation"

Dans ce menu, un seul ajout: "Sidebar". Saft vous propose en effet une barre latérale. A priori, celle-ci sera vide. Mais si vous regardez l'image-disque dans laquelle vous avez trouvé Saft, il y a un dossier intitulé "Sidebar". Ce dernier contient des éléments que vous pourrez ajouter à cette barre latérale. Soyons fous, ajoutons-les tous.

Pour cela, il faut copier ce dossier Sidebar dans le dossier Saft qui se trouve dans le dossier "Application Support" de votre Bibliothèque. Voici ce que ça donne:

Affichons alors cette barre latérale, elle est à présent bien remplie:

On y trouve principalement des flux RSS qui se déploient lorsque l'on clique dessus et que l'on peut alors aisément afficher:

Mais on peut également y placer des outils plus avancés comme des scripts et des mini-pages web:

L'élément "Date" est une simple adaptation de la commande shell "cal", tandis que "Google" est un mini fichier HTML qui permet de lancer une recherche dans Google.

Pour ma part, je n'utilise pas trop cette barre latérale, car j'ai un lecteur RSS dédié. En outre, créer de nouveaux éléments pour la barre latérale n'est pas trivial. Vous en trouverez quelques-uns sur ce site. Mais comme sur Cuk on aime ses lecteurs, je vous ai préparé quatre plug-ins pour accéder aux différents flux RSS de votre site favori. Téléchargez ce fichier et décompactez-le dans le dossier Sidebar susmentionné et le tour est joué.

Le menu "Signets"

Premier changement de taille dans ce menu, c'est la présence (enfin !) d'une fonction "Ajouter tous les onglets". Vous pouvez ainsi créer directement un dossier de signets contenant tous les onglets actuellement ouverts. Indispensable.

D'autres nouvelles fonctions sont cachées dans les différents tiroirs de signets. Prenons un exemple:

Outre le traditionnel "Ouvrir dans les onglets", on y trouve trois nouvelles fonctions. "Add Bookmark Here" vous permet d'ajouter un signet vers la page actuellement ouverte et de le placer directement dans le dossier en question. Même idée pour "Add Bookmark Folder Here" qui vous permet de créer un nouveau dossier de signets directement au bon endroit. Enfin, "Sort Bookmarks" vous permet de trier les signets du dit dossier.

Le menu contextuel

Ce tour d'horizon des menus ne serait pas complet sans le menu contextuel. Une seule nouveauté:

Voilà qui est bien cryptique. En fait, cette fonction est assez intéressante puisqu'elle vous permet d'exporter le contenu de la page en cours dans un fichier PDF. Ah !?! Oui, bon mais ça, on peut le faire en imprimant ! Ben oui et non. Le but de cette fonction est de créer un PDF d'une seule page, de dimensions hors norme. Si vous voulez un exemple, regardez ce fichier PDF. Plutôt que d'avoir un PDF de deux pages comme ce serait le cas en passant par l'impression, on obtient un document d'une page, mais plus allongée.

Mais le menu contextuel change si vous êtes dans une zone de texte, et dans ce cas, une nouvelle option fait également son apparition:

Vous pouvez ouvrir le texte en cours dans un éditeur de texte (BBEdit, SubEthaEdit, TextEdit et j'en passe). Grâce à cela, vous pouvez profiter de toutes les options offertes par ces éditeurs (annulation, mise en forme, correction grammaticale ou que sais-je). Extrêmement pratique si vous écrivez de longs textes (Okazou, si tu nous lis !)

Les préférences

Rendons-nous à présent dans les préférences pour découvrir les options cachées. Nous y trouvons un nouvel onglet destiné aux réglages de Saft. Il se décompose en quatre parties:

Raccourcis

La première partie est intitulée "Raccourcis":

Comme avec Omniweb ou les dérivés de Mozilla (Camino, Firefox, etc.), ceci vous permet de faire très rapidement des recherches sur différents sites. Par exemple, avec mes réglages, il me suffit d'entrer ceci dans la barre d'adresse du navigateur:

g humeur vacances ovronnaz

pour lancer une recherche sur Google.ch sur les mots "humeur", "vacances" et "ovronnaz" (devinez sur quoi ça pointe).

De même, en entrant

img ovronnaz

je lance une recherche d'images sur Google.

Le fonctionnement est tout à fait similaire à celui proposé par SafariKeywords que j'avais testé à l'époque, à la différence que tout se passe dans la barre d'adresse, et non dans la barre de recherche, qui devient au passage inutile et que l'on peut alors enlever.

Par défaut, vous trouverez une liste de moteurs de recherche, mais vous pouvez en ajouter autant que vous voulez. Pour la syntaxe et la façon de procéder pour ajouter des recherches, je vous renvoie à mon test de SafariKeywords, à la différence que le symbole pour les mots recherchés est ici "%@" plutôt que "%s" avec SafariKeywords.

Au fait, vous vous demanderez peut-être comment automatiser une recherche sur Cuk. Ben on ne peut plus, car Noé a changé la manière d'effectuer des recherches avec la version 2 de Cuk.ch. Mais rassurez-vous je vous ai concocté un petit code pour contourner ça. Pour faire une recherche sur les tests, entrez ceci comme URL dans Saft:

/redac/fabien/searchtests.php?rech=%@

et pour les humeurs:

/redac/fabien/searchhumeurs.php?rech=%@

Pour ma part, je les ai associés aux raccourcis "cuk" et "humeurs" respectivement.

Plein écran

Ce deuxième écran vous offre différents réglages qui s'appliqueront lorsque vous désirez naviguer en plein écran:

Je vous ai parlé du mode plein écran auparavant. Cet onglet permet quelques réglages relatifs à ce mode. Ces options se passent de commentaires et sont surtout destinées (à mon sens) à des postes d'accès publiques à internet.

Divers

La troisième partie rassemble plusieurs options diverses:

On y trouve plein de choses intéressantes que je vais passer en revue.

La première option pallie à un manque cruel de Safari. Elle permet d'ajouter en en-tête des documents imprimés le titre de la page web ainsi que la date, d'ajouter en pied de page l'URL de la page web et enfin de numéroter les pages. C'est quelque chose que j'avais toujours regretté par rapport aux autres navigateurs.

L'option suivante est également très intéressante. Elle permet de forcer les pages à s'ouvrir en onglet plutôt que dans une nouvelle fenêtre. Si vous cliquez sur ce lien, il s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. Grâce à cette option, c'est dans un nouvel onglet qu'elle s'ouvrira (et cet onglet passera au premier plan). En appuyant sur la touche "shift" vous pouvez temporairement désactiver cette option.

Fatigués de ces scripts qui forcent les onglets à apparaître au premier plan alors que vous étiez tranquillement en train de lire une autre page ? Alors, l'option "Do not allow scripts to bring tab to front" est pour vous. Avec cette option, ces pages resteront sagement dans leur onglet en arrière-plan et attendront patiemment que vous y accordiez votre attention.

Le "Contrôle-glisser" est une option un peu surprenante. En appuyant sur contrôle et en bougeant votre souris, vous pouvez faire défiler la page web. Ça peut être pratique pour ceux qui n'ont pas de molette à leur souris.

Si vous effectuez vos téléchargements avec Safari, vous pouvez grâce à l'option suivante choisir de fermer automatiquement la fenêtre des téléchargements une fois ces derniers terminés (avec un temps de retard réglable).

Je vous ai parlé plus haut de la sauvegarde automatique des fenêtres et de la possibilité de récupérer ainsi une configuration. L'option suivante permet justement de sauvegarder l'état de la (des) fenêtre(s) avant de quitter et de la (les) reprendre au démarrage. Grâce à cette option, si Safari plante alors que vous surfez, vous retrouverez vos pages lorsque vous relancerez l'application. Indispensable !

Pour l'option suivante, il existe plusieurs petits utilitaires qui font la même chose, mais c'est toujours agréable de tout avoir au même endroit. Par défaut, si Safari n'a pas pu contacter un site dans la minute, il abandonne et donne un message d'erreur. Grâce à cette option, vous pouvez régler ce temps.

La recherche instantanée est une fonction bien connue du monde Mozilla. Vous chargez une page, tapez quelques lettres et le navigateur vous mène directement à l'endroit de la page qui contient ces lettres. C'est un moyen de faire une recherche rapidement, sans passer par la fenêtre traditionnelle.

Avec l'option suivante, moi je dis "Alleluia !". Grâce à elle vous pouvez faire un "Annuler" lorsque vous écrivez du texte dans un champ dédié de la page web. Combien de fois j'ai fait une faute de frappe en écrivant dans le forum et j'ai ainsi effacé plusieurs lignes de texte que j'ai dû réécrire. Grâce à cette option, un "pomme-Z" et c'est reparti.

Pour les allergiques au style métal brossé (ou les puristes des HIG) l'option "Utiliser le style Aqua" permet de revenir à un style plus traditionnel.

L'option suivante m'a laissé perplexe pendant un moment, jusqu'à ce que j'aille voir de quoi il s'agit sur le site de Hao Li. Vous trouverez sur cette page un lien. Faites un pomme-clic sur ce lien pour l'ouvrir dans un nouvel onglet. Vous remarquerez la page sur laquelle vous vous trouvez change également ! Ceci est un bug du WebKit mis à disposition par Apple et cette option permet de le contourner.

Enfin, la dernière option permet aux nouvelles fenêtres de toujours occuper le maximum de place sur l'écran.

Kiosque

Ce dernier onglet est très spécifique et sera de peu d'utilité à la majorité d'entre vous, il s'agit du mode Kiosque:

Ce mode est destiné aux machines fonctionnant comme borne d'accès internet. Grâce à ces options, il sera impossible par exemple de quitter Safari, de tuer la tâche, de fermer la session, etc. Toutes ces options sont très bien pensées et couvrent tous les moyens qu'aurait un utilisateur malicieux pour détourner l'ordinateur de son usage.

Toutefois, je me recommande, lisez bien la documentation avant d'entrer dans ce mode ! Une fois dedans vous devrez avoir mémorisé la seule combinaison possible pour revenir à un fonctionnement normal. Si vous ne vous en souvenez plus, la seule solution sera de redémarrer l'ordinateur ! Vous êtes avertis.

Conclusion: Saft est indispensable

Nous voilà au terme de ce tour d'horizon. Pour ma part, je ne peux que vous recommander ce logiciel exceptionnel. Il souffre encore de petits défauts, j'en ai retenu deux:

Si vous faites une sauvegarde de la fenêtre et qu'elle contient une page contenant des cadres ("frames"), vous ne retrouverez pas lors de la restauration la page à laquelle vous étiez. En effet, avec le système de cadres, l'adresse URL ne change pas, mais le contenu change. Saft ne mémorise que ce qu'il y a dans la barre d'adresse et perd ainsi l'information concernant le cadre. Je vais faire part à l'auteur de ce problème.

Parfois, la sauvegarde d'une fenêtre ne fonctionne pas. Les sous-menus de "Ouvrir une fenêtre enregistrée" et "Supprimer une fenêtre enregistrée" sont alors désactivés et vous devez quitter Safari pour retrouver ces options. Là encore, je vais soumettre le problème à l'auteur qui a toujours très vite réagi à mes messages.

Mis à part ces petits problèmes, Saft apporte à Safari des fonctionnalités fantastiques et remet ce navigateur à sa place dans la course.

Si vous êtes un utilisateur de Safari, vous ne regretterez pas le petit investissement.

Si vous utilisez un autre navigateur, c'est peut-être l'occasion de revenir au logiciel "made in Apple".

50 commentaires
1)
JCP
, le 16.03.2005 à 01:02
[modifier]

Bon, c’est pas le test le plus court du monde et c’est pas vraiment l’heure pour lire tout ça, mais ça a l’air d’être un utilitaire (une fois de plus) très intéressant.

Je me réjouis de lire ce test demain au boulot (salut Caplan! ;-))

JCP

2)
Serge
, le 16.03.2005 à 03:00
[modifier]

N’était-ce de Saft, il y’a longtemps que j’aurais fait de Firefox mon seul et unique navigateur. Saft ajoute à Safari les petits détails qui en font un navigateur de première classe.

3)
Okazou
, le 16.03.2005 à 06:35
[modifier]

« Vous pouvez ouvrir le texte en cours dans un éditeur de texte (BBEdit, SubEthaEdit, TextEdit et j’en passe). Grâce à cela, vous pouvez profiter de toutes les options offertes par ces éditeurs (annulation, mise en forme, correction grammaticale ou que sais-je). Extrêmement pratique si vous écrivez de longs textes (Okazou, si tu nous lis !) »

Moi qui m’attache toujours à faire court ;-)

Une question, à ce sujet. Ces fonctions d’édition ne devraient-elles pas figurer dans les services de Safari ?
Je me réponds : Elles y figurent, en effet. Si des utilisateurs ignorent la puissance des « Services », ils passent à côté de quelque chose de puissant, pratique et fédérateur. Il ne faudrait pas que l’auteur de Saft se fasse dire qu’il préfère gonfler artificiellement son application plutôt que de mettre les utilitaires là où ils doivent se trouver et où, d’ailleurs, ils se trouvent. Apport de confusion à l’interface et enconbrement inutile des menus. Tout le contraire de l’esprit Apple.

Ce qui pourrait m’amener à une mise en garde concernant ce qui est une des notions les plus importantes de l’informatique Macintosh et qui touche au système d’exploitation et à l’interface : Tout ce qui ne répond pas aux règles d’organisation préexistantes qui constituent le cahier des charges de tout programmeur digne de ce nom (nous ne sommes pas sur PC pour cette raison, notamment) nuit à la patte Apple et à nos propres intérêts en n’apportant rien d’autre que la même confusion dommageable qui règne chez ceux d’en face.

Il me semble que Saft en prend à son aise dans ce domaine et c’est pourquoi je ne l’utiliserai pas, faisant confiance au temps — et aux développeurs de Safari :-) — pour me proposer, un jour ou l’autre, ces petits avantages parfaitement INTÉGRÉS à mon navigateur ordinaire et à l’interface de mon Mac.

Que ceux qui penseraient un peu vite (particulièrement ceux que la confusion ne dérange pas) que je dis là n’importe quoi soient assurés du contraire. Il est des principes auxquels on ne doit pas déroger sous peine, rapidement et infailliblement, de voir le plus beau des sytèmes d’exploitation et la plus réussie des interfaces sombrer dans la confusion.


« Vous avez dit « confusion », mon cousin… »

4)
Okazou
, le 16.03.2005 à 06:53
[modifier]

À me relire, je me trouve un peu sec et je ne voudrais pas que tu restes, Fabien, sur l’idée que je dénigre.

Ton test est nickel et fort clair. Il nous renseigne parfaitement sur les fonctionnalités de Saft sans quoi je n’aurais pas pu remarquer le point que je conteste.

Saft a des qualités indéniables et ma remarque ne touche que ce qu’elle décrit.

Quand j’ai besoin de rapatrier un texte ou fragment de texte qui m’intéresse sur un site (et je le fais encore assez souvent), je sélectionne ce texte, je vais chercher TextEdit (mon outil préféré) dans les Services du menu Safari et je clique Nouvelle fenêtre contenant la sélection, ce qui génère immédiatement (que TextEdit soit ouvert ou pas) la création d’une page qui contient mon texte. L’auteur de Saft alourdit donc bien l’interface de Safari.

Pour être honnête, je dois ajouter que je simplifie considérablement l’opération en utilisant une simple combinaison de touches pour copier les textes. Je le dois à un petit logiciel VRAIMENT pratique qui se nomme Menu Master et que tu connais bien. ;-)

Le plus important dans tout ça est de ne pas nuire à l’interface originelle. Tabou !


Pour faciliter la vie, simplifions-la.

5)
MadMac
, le 16.03.2005 à 07:31
[modifier]

Ce petit utilitaire est fort bien fait, mais je doute de deux choses:
– et d’une que beaucoup d’utlisateurs soient prêts à payer 12$ pour ces fonctions, sachant que chacun n’en utilisera que quelques unes;
– qu’il suffise à faire oublier Firefox, qui est apparemment plus abouti, gratuit et offre l’avantage d’être répandu aussi dans le monde PC, avec les avantages que cela induit en compatibilité.
Je dis « apparemment » car j’en suis encore à la préhistoire: je surfe sous Mac OS 9 pour un obscur conflit matériel, et j’attends de changer de Mac pour régler le problème. La lance à silex de ma préhistoire s’appelle IE 5.1. C’est pas un foudre de guerre et ça plante souvent, mais il faut lui rendre cette justice: il gère le glisser-déposer, ce qui n’est pas le cas de Safari puisque vous en êtes réduits à créer des fichiers TextEdit générés automatiquement par IE (enfin, des Simple Text sous OS 9, mais c’est kif-kif).
J’ai utilisé Safari 1 quelques heures quand je surfais encore en RTC, mais son indigence m’a vite rebuté. Moi qui sauvegarde presque tous les jours des pages web, j’apprécie grandement d’obtenir un seul fichier, et non un dossier en plus pour les images, ce qui rend l’archivage problématique. À l’époque, Safari gérait le glisser-déposer d’image, mais les téléchargeait une deuxième fois, au lieu de copier le cache comme IE. Pas franchement pratique!
Une des choses qui m’énervent souvent avec les iApps d’Apple, c’est la pauvreté des préférences. Paramétrer de façon poussée un navigateur, c’est le b.a.-ba pour gagner du temps ensuite, sachant qu’on passe souvent plusieurs heures par jour en ligne. Saft combe beaucoup de ces lacunes, et merci Fabien pour le test et le coup de projecteur, mais le défunt Netscape est là pour rappeler le peu d’avenir des navigateurs payants.

Okazou, j’ai envie de te demander en quoi les services te paraissent simples, intégrés et dans l’esprit Apple (c’est tout sauf ça), mais tu vas nous en faire une tartine des plus absconses.
Mais donne-moi tort en soyant clair et bref, je ne demande pas mieux!

MadMac

6)
Okazou
, le 16.03.2005 à 07:59
[modifier]

« j’ai envie de te demander en quoi les services te paraissent simples, intégrés et dans l’esprit Apple (c’est tout sauf ça), mais tu vas nous en faire une tartine des plus absconses. »

Je m’en voudrais de t’imposer une « tartine absconse » aussi m’abstiendrai-je :-)


Ce qui se conçoit bien…

7)
Fabien
, le 16.03.2005 à 08:10
[modifier]

Okazou: attention, je crains que tu n’ait mal compris. La possibilité qu’offre Saft d’utiliser un éditeur externe s’applique aux champs et aux boîte dans lesquels l’utilisateur entre du texte. Dans de tels champs, les services sont disponibles, mais parfois un éditeur externe permet une plus grande liberté.

Pour ce qui est du copier-coller du contenu vers TextEdit, les services restent indispensable et Saft n’a aucunement la prétention de les remplacer. Les fonctions ajoutées par Saft à Safari n’ont pas leur place dans les services car elles sont très spécifiques à l’application. Les services sont par définition des fonctions pouvant être accédée depuis n’importe quelle application, Saft n’est donc pas un service.

Et moi, au lieu de MenuMaster, j’utilise xGestures pour rapatrier un texte dans un document TextEdit, c’est beaucoup plus rapide :-)

MadMac: je l’ai déjà souvent dit et écrit, FireFox ne me convainc pas. Oui il est multiplateforme, c’est à la fois une bénédiction et une malédiction. Bénédiction car c’est un gage de compatibilité, mais malédiction que ce n’est pas un programme « Mac ». J’entends par là qu’il n’est pas pensé « Mac », que ce soit au niveau du design ou de l’interface utilisateur. FireFox n’est pas beau, il ne permet pas le copier-coller stylé, il ne supporte pas les services, le trousseau, etc. Je suis donc prêt à mettre 12$ pour que cette merveille d’intuitivité qu’est Safari devienne encore mieux.

8)
Inconnu
, le 16.03.2005 à 08:47
[modifier]

MadMac : bizarre, je ne comprends pas ce que tu veux dire avec :

(…) il gère le glisser-déposer, ce qui n’est pas le cas de Safari (…)

Safari gère parfaitement le glisser/déposer qui, faut-il le rappeler, est une des spécificités Apple et très mal géré par PC. Ca m’est arrivé plus d’une fois de sauvegarder une page entière (texte et image) de Safari de cette manière dans TextEdit. Mais bon, faut dire que je n’utilise pas cette daube de IE et que FireFox, tout mal intégré à OS X qu’il soit, me paraît être une excellente alternative. Ceci dit, pauvres de ceux qui sont encore sous OS 9 et obligés d’utiliser IE… ;-)

Sinon, je suis assez d’accord avec Okazou sur le fait de ne pas surcharger de fonctions redondantes le système. Je parle en général, n’ayant pas, à priori, l’utilité de Saft et malgré l’excellence du test de Fabien. Et c’est vrai que le système des Services dans OS X est méconnu et probablement pas assez utilisé. Y a-t-il un dossier quelque part qui pourrait nous en dire plus sur ces fonctionnalités ?

^. .^ GerFaut
=U= Equinoxiale
GerFaut c’est frais, mais c’est pas grave.

9)
gabriel
, le 16.03.2005 à 08:54
[modifier]

Le logiciel a l’air sympa, surtout la possibilité d’enregistrer lorsque plusieurs onglets sont ouverts, cela m’est déjà arrivé plusieurs fois de tout perdre parce que le navigateur avait planté…

Un manque:

Apparemment toujours pas de possibilité d’introduire des exceptions au bloquage des popups. Les profs (comme moi) qui bossent sur educanet2
auront remarqué qu’il est impossible de travailler sur la plateforme lorsque les popups sont bloquées. Firefox permet de mettre une exception au bloquage pour certains sites. Pas Safari.

Espérons que la nouvelle version de Safari sous Tiger permette cette finesse de réglage!

Gabriel

10)
prunelle
, le 16.03.2005 à 09:13
[modifier]

J’aimerai bien tester ce petit logiciel qui m’a l’air très sympathique, mais je n’ai pas de dossier « InputManagers » dans mon dossier « Library » pour l’installer. Est-ce grave docteur?

11)
Fabien
, le 16.03.2005 à 09:24
[modifier]

gabriel: pour cela je te conseille PithHelmet .

prunelle: s’il n’existe pas, il faut simplement le créer.

12)
MadMac
, le 16.03.2005 à 09:52
[modifier]

GerFaut, je l’ai déduit d’après les interventions de ceux qui ont évoqué les services pour copier-coller. Le glisser-déposer est a priori plus pratique, surtout quand, comme IE (dont je me passerais bien, sois-en sûr), il permet de garder les styles.
Fabien, j’ai du mal à croire que Safari gère le glisser-déposer simultané d’éléments disparates comme du texte et des photos. Tu as l’air de suggérer qu’on peut le faire d’un coup d’un seul.
Sinon, je conçois que Firefox ne te convienne pas, affaire de philosophie. Ces choses-là ne se discutent pas. Moi, j’aime modérément le métal brossé, par exemple. J’ai lu quelque part un argumentaire tarabiscoté pour en justifier l’existence, parallèlement au look Aqua. À vrai dire, mon goût pour la philo s’arrête à la sagesse antique: à l’époque de Sénèque, on écrivait encore pour être compris, et j’aime cette idée désuète et saugrenue!
Comme alternative à IE, j’utilise parfois Communicator, qui permet de modifier l’apparence. Au passage, c’est plus stable que IE, mais aussi une usine à gaz, lourde et longue à lancer.
En fait, il faut choisir entre deux philosophies:
– celle d’Apple, légèreté et simplicité à tout prix, pratique pour les néophytes mais vite simpliste pour un usage avancé;
– et la lourdeur plus avancée et redondante, avec ce qu’elle suppose souvent d’instabilité. Là, c’est clairement d’inspiration PC, et même Microsoft dans le pire des cas (ou Adobe dans le meilleur)!
Je me demande si ce n’est pas comme le beurre et l’argent du beurre, s’il ne faut pas choisir. Il n’y a pas de réponse toute cuite. Reconnaissons toutefois que nous sommes tous heureux, par exemple, d’avoir le choix entre le couper-coller au clavier, mais aussi aux menus déroulant et contextuel (avec un clic droit). J’utilise presque toujours le clavier, mais si ma main gauche est occupée, et c’est souvent le cas vu que je suis gaucher, c’est bien de n’avoir pas à la libérer en me débrouillant avec la souris à droite.
Ces jours-ci, la rumeur prête à Apple l’intention d’adopter enfin la souris à deux boutons. Rien à voir avec ce qui précède, me direz-vous. Eh bien si: au nom de sa damnée philosophie, Apple s’est parfois bornée à emmerder l’utilisateur moyen. Plus de la moitié des acheteurs de Mac commencent par balancer leur souris. La molette, l’essayer c’est l’adopter pour 99% des gens. Moi, c’était en 1999, et dès que j’ai reçu mon iMac (à souris ronde, une infamie ergonomique, je l’ai remplacée par une Logitech. Comment dit-àon « cocorico » en Suisse?
;-)

MadMac

13)
Fabien
, le 16.03.2005 à 10:11
[modifier]

Fabien, j’ai du mal à croire que Safari gère le glisser-déposer simultané d’éléments disparates comme du texte et des photos. Tu as l’air de suggérer qu’on peut le faire d’un coup d’un seul.

c’est pourtant le cas :-)
Essaie, tu verras.

Sinon, je conçois que Firefox ne te convienne pas, affaire de philosophie. Ces choses-là ne se discutent pas. Moi, j’aime modérément le métal brossé, par exemple.

ça tombe bien, Saft te permet de remplacer le métal brossé par le style Aqua :-)

En fait, il faut choisir entre deux philosophies:
– celle d’Apple, légèreté et simplicité à tout prix, pratique pour les néophytes mais vite simpliste pour un usage avancé;

justement, Saft permet de dépasser le « simpliste ». Franchement, avec Saft, je ne vois pas ce que FireFox a de plus que Safari. Maintenant, je suis un utilisateur occasionnel de FireFox et j’ai peut-être loupé quelques trucs.

14)
Serge
, le 16.03.2005 à 10:22
[modifier]

FireFox n’est pas beau, il ne permet pas le copier-coller stylé, il ne supporte pas les services, le trousseau, etc.

En revanche, il offre une kyrielle d’extensions toutes plus pratiques les unes que les autres.

15)
Serge
, le 16.03.2005 à 10:26
[modifier]

Okazou, à la lumière de ton commentaire, j’imagine que la souris à deux boutons… doit te donner des boutons ;-)

16)
Fabien
, le 16.03.2005 à 10:55
[modifier]

En revanche, il offre une kyrielle d’extensions toutes plus pratiques les unes que les autres

Exemple ?

(ce n’est pas du mépris, je tiens juste à me tenir au courant).

17)
François Cuneo
, le 16.03.2005 à 11:00
[modifier]

Juste pour dire, je me demande si Saft + Safari = Omniweb mais toujours en moins complet:-)

Mais bon, je vais utiliser ce petit utilitaire pour améliorer Safari que j’utilise encore parfois.

Vivement un FireFox un peu plus Aqualisé. Parce que ça reste et de très loin mon préféré.

18)
J-C
, le 16.03.2005 à 11:15
[modifier]

Bonjour!

En ce qui me concerne, j’ai toujouts regretté l’absence de l’équivalent de l’album d’Explorer…

Le pdf obtenu est très bien, mais sans liens actifs…

Bonne journée à tous!

20)
fricotin
, le 16.03.2005 à 11:37
[modifier]

Je m’en veux d’avoir oublié de parler de l’article, qui me réconcilie avec saft dont je n’avais retenu que la faculté d’agir comme borne.
Merci Fabien d’avoir mis en valeur ce butineur.

21)
Fabien
, le 16.03.2005 à 12:03
[modifier]

Juste pour dire, je me demande si Saft + Safari = Omniweb mais toujours en moins complet:-)

Non. Tout d’abord, le prix de Saft est bien inférieur à celui d’Omniweb. Ensuite, Omniweb possède moins de fonctions que le couple « Saft + Safari ». Par exemple, la possiblité de créer un dossier de signets à partir de tous les onglets, la possibilité d’utiliser un éditeur externe (Omniweb propose uniquement un éditeur interne), l’export PDF, empêcher l’ouverture dans une nouvelle fenêtre, etc.

De plus, et là on parle des fonctions propres à Safari tout nu, la completion automatique des champs est beaucoup moins puissante dans Omniweb, il ne stocke pas les mots de passe des sites sécurisés (bien que ce choix soit défendable) et surtout: il est bien moins compatible que Safari. Par exemple: il a fallu attendre un moment avant que OW supporte GMail, il ne supporte pas Google Maps, il ne supporte pas le plug-in de Speed Download 3, etc.

Sans compter qu’il est plus lent (il s’est beaucoup amélioré, mais reste plus lent).

Bref, j’ai abandonné OW après ma periode d’essai pour le couple Safari+Saft et je ne regrette pas mon choix.

22)
alec6
, le 16.03.2005 à 15:31
[modifier]

à propos de souris Logitech !

Si qq’un connait un petit logiciel qui permette de régler le déplacement de sa souris, faisant correspondre la distance parcourue à la vitesse, il sera le bienvenue !
J’ai ainsi une MX1000 dans un tiroir car elle ne possède pas ce type de réglage et demeure inutilisable. Je préfère donc ma Kensington de base dont le logiciel est autrement plus performant, sur ce point et sur d’autres !

Alexis… tous les défauts et d’autres en plus…

23)
Okazou
, le 16.03.2005 à 17:21
[modifier]

Fabien > Dont acte.

GerFaut > Pour tirer pleinement profit des services c’est un peu comme pour tirer pleinement profit des menus contextuels, ces fonctions sont peu documentées et il faut y aller voir. L’habitude d’aller piocher dans les services vient à l’usage. Alors, usons !

En outre, seules les applications écrites en Cocoa peuvent s’intégrer dans les services et toutes les applications ne les utilisent pas.

On trouvera sur l’excellent OS X facile tout ce qu’il est nécessaire de connaître sur les services.

« Okazou, à la lumière de ton commentaire, j’imagine que la souris à deux boutons… doit te donner des boutons ;-) »

Bingo ! ;-)

As-tu remarqué que la plupart de ceux qui défendent la souris multi-boutons ne réclament, en fait, que la molette ? Le clic droit est secondaire puique nous avons une main gauche.

Aussi suis-je logiquement demandeur d’une souris sans bouton à molette cliquable.

Pour aller plus loin sans « troller* », et bien qu’en lisière du sujet, j’attends une souris à disque (façon iPod) qui me permettrait de faire défiler mes pages verticalement et horizontalement ainsi que de cliquer en conjonction avec les touches de fonction à la main gauche. La souris tueuse de souris à deux boutons, en quelque sorte.


* Pour l’édification des foules (et de François et Roger en particulier), le « troll » est ce qu’en bon français nous dénommerions « scie » ou « rengaine ».
Dans la rubrique « traduisons juste et utile » il faudra que nous parlions un jour des fameuses « clefs » USB qui sont en fait des « fiches » USB qui s’enfichent sans que je m’en fiche. Traduire, en l’occurrence, « key » par « clef » est rien moins que ridicule. Voilà ce que le monde marchand apporte au respect de notre culture. [« La culture, c’est comme la confiture, moins on en a, plus on l’étale ! »]


Ce qui se conçoit bien…

24)
MadMac
, le 16.03.2005 à 18:41
[modifier]

Okazou, si tu n’aimes pas les boutons, ne les utilise pas, mais ne cherche pas à en priver les autres. Si tu as une main gauche, moi j’ai cinq doigts. Certains en ont même six, figure-toi, et tous immobilisés sur le corps languide de la souris, alors que ta main gauche peut t’être d’un autre usage.
Pour ce qui est de la traduction de « key », c’est un mot-valise en anglais. Songez à « keyboard » et aux Keys, ces îles au large de la Floride. Mais perso, « clé » me va bien, puisque cet instrument sert à transporter des données sensibles, pour les mettre à l’abri. « Fiche » est plus platement techno, non?

Alec6, Logitech met régulièrement à jour ses pilotes, en principe. Jette un œil sur leur site, et sinon, vends-la sur eBay ou échange-la contre une petite palette graphique! Entre nous, ça m’étonnerait qu’ils ne corrigent pas le tir sur un objet de ce prix.

MadMac

25)
Okazou
, le 16.03.2005 à 19:22
[modifier]

MadMac > Sur les boutons tu me fais une réponse « spéciale branleur » alors que nulle part je veux ni exige. J’attends. Je note au passage que pour ton âge tu es bien conservateur et je me demande avec sollicitude comment ce conservatisme inquiétant aura évolué lorsque tu auras atteint mon âge. Tu ne le sais pas encore mais tout va très vite.

Quant à la traduction juste d’un terme, si tu t’en bas l’œil c’est assez significatif d’une certaine légèreté (et je reste volontairement dans la litote).

Tu devrais comprendre que si l’anglais fait un usage multiple du mot « key » nous avons l’avantage de posséder un mot très précis (deux avec le mot, toutefois moins juste, de « prise » ) correspondant à l’usage spécifique, distinct de l’objet en question. Il serait donc idiot de ne pas utiliser notre langue correctement. Sans compter que nous devons à l’honnêteté élémentaire de traduire correctement les termes d’une langue à l’autre. Ici encore, le conservatisme est de mauvais aloi car tu fais du tort à la culture française autant qu’à la culture anglaise.

Lorsque les mots perdent leur sens c’est l’honnête homme qui est menacé.


Il n’est pire sourd que celui qui ne veut entendre,
Pire aveugle que celui qui ne veut voir,
Et pire sot que celui qui ne veut comprendre.

27)
Ali Baba
, le 16.03.2005 à 22:17
[modifier]

PS : comment faire pour s’abonner à la discussion, si on n’a pas posté ou qu’on a oublié de cocher la case en répondant ?

28)
Fabien
, le 16.03.2005 à 22:31
[modifier]

Euh… Ali Baba, tu as lu le test ??

Parce que Saft fait exactement ça.

30)
Ali Baba
, le 17.03.2005 à 03:54
[modifier]

Fabien> oui je l’ai lu, mais mal sans doute puisque tu dis que ça y est et que je ne l’ai pas vu. Je vais le relire plus attentivement ;-)

31)
MadMac
, le 17.03.2005 à 03:57
[modifier]

Okazou, tu as raison sur un point: il n’y a pas d’âge pour être con, et tu en es la preuve vivante puisque j’ignore le tien.
Sur le conservatisme, tu parles d’expérience: c’est toi: qui campes sur tes positions. Pendant que tu attends, les autres innovent et c’est eux que je remercie.
Pour ce qui est d’être un branleur, venant d’un expert en masturbation intellectuelle, je prends ça pour un compliment!
Quant à mon conservatisme en général et au tort que je fais à la culture française, je m’en remets à l’opinion d’Alec6, s’il veut bien se manifester. Sinon, demande-la lui pour courriel.

Entre nous, je ne doute pas que tu honores la littérature par tes traductions littérales de termes techniques, à la façon d’un universitaire besogneux.
Comme disent les Italiens: « Traduttore, tradittore. » Mot à mot comme tu l’aimes, ça donne: « Traducteur, traître ». Cela étant, ça sonne mieux en disant: « Traduction, trahison », ou mieux encore « Traduire, c’est trahir ». Mais ton esprit borné est-il ouvert à ces subtilités?

MadMac

32)
Ali Baba
, le 17.03.2005 à 03:59
[modifier]

Hmm… effectivement je n’avais pas vu la fonctionnalité dont tu parles. Elle me semble tout de même moins pratique que les Workspaces, mais ça vaut le coup de tester. Dommage que j’aie déjà acheté OmniWeb !

34)
Fabien
, le 17.03.2005 à 08:22
[modifier]

Ali Baba, si tu as déjà acheté Omniweb, garde-le !

Mis à part les petites réserves que j’ai émises dans ces commentaires, OW est et reste un excellent navigateur.

35)
alec6
, le 17.03.2005 à 09:40
[modifier]

Mad Mac et Okazou !
Halte au feu !

L’invective matinale ne sied point à ce site ou la neutralité (helvète !) le dispute aux bonnes manières que l’on voudrait française…
Mais que l’on ne compte pas sur moi pour rentre dans ce genre de polémique personnelle.

Alexis… tous les défauts et d’autres encore !

36)
François Cuneo
, le 17.03.2005 à 10:17
[modifier]

Mad Mac et Okazou !
Halte au feu !

L’invective matinale ne sied point à ce site ou la neutralité (helvète !) le dispute aux bonnes manières que l’on voudrait française…
Mais que l’on ne compte pas sur moi pour rentre dans ce genre de polémique personnelle.

Alexis, j’abonde en tous points dans ton sens.
Si l’on pouvait ne pas commencer à nous insulter, ce serait assez sympathique.

Merci donc à MadMac de revenir à des propos moins désagréables, comme il sait d’ailleurs très bien le faire.

37)
Saluki
, le 17.03.2005 à 11:02
[modifier]

Mad Mac et Okazou !
Halte au feu !

J’étais en retard et en rogne ce matin.
En retard pour poster « Septante et un » dans le forum.
En rogne parce que ma page d’accueil s’est ouverte sur des « gros mots ».
J’ai tourné sept fois ma souris sur mon tapis et, pour une fois, n’ai pas embrayé.
J’ai déjà écrit « Halte au feu! » dans un fil qui virait vinaigre, un officier (de réserve) les a rappelés tous deux à plus…de réserve.

En plus de ses défauts, Alec6 a de belles qualités, le bougre.

38)
MadMac
, le 17.03.2005 à 11:16
[modifier]

François, ne t’en prends pas à moi, s’il te plaît. J’ai pas commencé, et ce cher Okazou a beau jeu d’appeler à la trêve, après m’avoir qualifié de « branleur » et s’être pris la réponse que ce nom d’oiseau appelait. Je ne sais pas quelle mouche l’a piqué vu que ses propos venaient après une remarque pas méchante pour une souris, mais j’ai des litres de venin en réserve, s’il aime ça!

MadMac

39)
Saluki
, le 17.03.2005 à 12:14
[modifier]

J’ai pas commencé…

Il est une vieille règle de stratégie : « Quand on la fait, on fait TOUJOURS la paix avec son ennemi. »

Crosses en l’air!
car je ne suis pas mirlitair…

40)
Ali Baba
, le 17.03.2005 à 12:48
[modifier]

Fabien> Oui je suis très content d’OW. Cependant, il est vrai qu’il est parfois long à la détente, et la prochaine version de Safari apportera des fonctionnalités (agrégation RSS notamment) que n’aura pas OW.

J’espère que l’OmniGroup va se bouger un peu ^^

43)
Okazou
, le 17.03.2005 à 17:25
[modifier]

MadMac, je t’offre une clef pour comprendre la « spéciale branleur ». Il suffisait d’établir le lien avec ce que tu écrivais : « …moi j’ai cinq doigts […] tous immobilisés sur le corps languide de la souris, alors que ta main gauche peut t’être d’un autre usage. »

:-)))

Mais de tout ça, on s’en fiche.


Il n’est pire sourd que celui qui ne veut entendre,
Pire aveugle que celui qui ne veut voir,
Et pire sot que celui qui ne veut comprendre.

44)
Saluki
, le 17.03.2005 à 17:39
[modifier]

alors que ta main gauche peut t’être d’un autre usage.

Il est bien des livres qu’on interdisait en ce qu’on ne pouvait les lire que d’une seule main et qui garnissent l’Enfer des bibliothèques.

Cependant, trop de subtilité n’est pas la clef d’une bonne perception, et manifestement MadMac n’en avait pas extrait (avec cette main?) la substantifique moëlle.

Je vous renvoie tous deux dos à dos.
Et puis je m’en fiche.
Prout, ma chère.

45)
MadMac
, le 17.03.2005 à 23:29
[modifier]

Sorti du contexte, c’était tiré par les poils. Mais vu comme ça, évidemment…
Ça me rappelle, il y a quelques années, la déclinaison magazine de « Culture Pub ». Pour illustrer une couve sur le sexe et la pub (un  »marronnier », comme on dit dans le jargon de la presse), la rédaction avait choisi une souris à roulette. C’était un gros plan, presque de la macro, et il m’a fallu un bon moment pour comprendre que c’était une façon très conceptuelle de présenter un clitoris.
Voilà donc un moyen de te faire apprécier les souris modernes, Okazou, imagine-toi titiiller une roulette d’un doigt coquin! Mais je te déconseille d’en faire autant avec la langue. :-p

Et cette précision n’enlève rien au caractère insultant de ta remarque.

MadMac

47)
Fabien
, le 19.03.2005 à 10:15
[modifier]

je crois qu’il y a simplement une fenêtre au lancement de Safari. A vrai dire je ne suis pas resté longtemps en version démo.

Ceci dit, la version 7.6.0 qui vient de sortir est totalement en français, traduite par mes soins.

48)
cyberlolo
, le 23.03.2005 à 23:34
[modifier]

En plaçant le texte qui suit dans la barre d’adresse de Safari et en faisant un raccourci dans la barre de raccourcis tu obtiens un boouton qui imprime avec l’en-tête :

javascript:
if (document.body.firstChild.id == ‘print_URL_header’) {
document.body.removeChild(document.body.firstChild);
} else {
entete = document.createElement(‘pre’);
entete.setAttribute(‘id’,’print_URL_header’);
entete.appendChild(document.createTextNode(document.URL));
document.body.insertBefore(entete, document.body.firstChild, null);
window.print();
}

Trouvé sur MacOSXHints

Cyberlolo

49)
Anne Cuneo
, le 30.03.2005 à 11:56
[modifier]

Complément d’information:

Safari gets its very own extensions website 12:53PM
Safari can now find the a multitude of plug-ins, bookmarklets and tips and tricks for the browser collected on a single website.

Pimp My Safari is the brainchild of Oxford-based John Hicks and a reaction to the proliferation of sites listing Firefox extensions.

‘Many excellent plugins for Safari have been developed, but because Safari doesn’t have an official ‘extension architecture’, many don’t know of these extensions,’ Hicks explains.

Not all add-ons are listed, only those which he considers worthwhile.

‘I filter out a lot of the junk out there,’ he says. ‘If I think its not worth the cost, too limited in its functionality, no longer being developed or just plain useless, I don’t include it.’

Ironically, Hicks designed the Firefox icon.

Pimp My Safari can be found at http://www.pimpmysafari.com, while Jon Hicks’ work is showcased at http://www.hicksdesign.co.uk

J’ai été rendre visite à Pimp my Safary et surtout au site de Jon Hicks. Super!

Anne

50)
Ericm
, le 24.09.2008 à 12:19
[modifier]

Bonjour,

Mon problème n’a peut être pas de rapport avec l’objet de la discussion, mais je ne trouve pas de solution. Donc, voici mon problème avec Saft. Lors du déplacement d’un onglet de Safari pour l’intégrer dans la barre des onglets d’une autre fenêtre, Safari ne répond plus. Le processeur est sollicité jusqu’à bloquer l’utilisation du Mac. En utilisation sans l’intégration d’un onglet dans une fenêtre, Safari tourne normalement. J’ ai créé une nouvelle session spécifique pour un essai, c’est pareil, toujours une occupation excessive du processeur par Safari et Saft. Comment signaler le Bug de Saft, l’Anglais et moi c’est pas le Top ? Merci à vous.

Eric

Safari 3.1.2 Saft 10.5.4 pour Leopard