Profitez des offres Memoirevive.ch!
L’informatique pédagogique vaudoise bouge, c’est trop bien!

Bon. Vous me connaissez, je ne suis pas tellement le style à dire du bien de l'État de Vaud.

Sa gestion me laisse parfois pantois, et bien souvent, j'ai de la peine à comprendre quand et comment on va où.

Mais pour une fois, je vais être positif, et pas qu'un peu.

En effet, hier, j'ai passé une journée merveilleuse à la HEP.

Ceux qui me côtoient dans la vie réelle doivent déjà se poser quelques questions. Ben oui, la HEP, pour Haute Ecole Pédagogique vaudoise, ce n'est vraiment pas ma tasse de thé. En règle générale, je sors d'un cours de formation, et je me demande pourquoi j'ai passé X heures à écouter par exemple un grand pédagogue qui vient nous expliquer qu'il faut travailler en ateliers (par petits groupes) pour qu'un message passe bien auprès de nos élèves, que le frontal (un enseignant en face d'une classe), c'est ringuard, tout ça en nous faisant une jolie conférence, lui sur la scène et nous dans la salle.

Bref, la HEP, c'est souvent pénible, sans compter que la montée à pied depuis le parking de Bellerive jusqu'aux Cèdres (c'est l'endroit sur lequel est basée l'école) est monstre rude, surtout lorsqu'on a la crève. Il faut bien une demi-heure pour arrêter de tousser, tellement c'est dur de se remettre.

Mais hier mercredi, nous avons été invités à la journée des responsables informatiques vaudois. Et qu'est-ce que c'était bien!

D'abord, on a commencé à l'heure. Ça m'énerve tellement moi, quand tu te grouilles comme un fou pour ne pas arriver en retard (raison d'ailleurs de la toux citée plus haut), et que la séance commence un bon quart d'heure après le début annoncé.

Non, là, pile poil à l'heure, ça partait bien.

Et puis de 8  h 30 à 17 h, les conférences, les ateliers se sont succédés à un rythme fou. Même pas une heure à midi pour manger, mais pas une minute d'ennui. Tout a passé à la vitesse grand V, magnifique.

Et résultat des courses, je peux vous dire que le Canton de Vaud bouge au niveau informatique pédagogique. Ou que s'il ne bouge pas seul, qu'il a pris le train en marche.

Imaginez, nous avons eu des ateliers sur:

  • Educanet2, site dédié à l'éducation au niveau suisse, dont j'ai déjà parlé sur Cuk.ch, qui est une vraie merveille, et qui offre à aux enseignants et aux élèves tous les outils imaginables pour gérer leur classe, un site Web personnel, des cours de e-learning.
  • Edunet.ch, toujours dédié à l'éducation mais romand, et qui nous propose des tas d'activités à faire au niveau informatique avec nos élèves. Bon dieu le travail qu'il y a là derrière. J'admire.
  • La bibliothèque de documents HEP (faut un mot de passe), où l'enseignant pourra trouver LE document qu'il aurait passé des heures à créer lui-même, ce qui aurait été tout de même stupide, avouez-le, puisqu'il existait déjà. Et si par hasard le document n'est pas disponible, rien n'empêche le maître de le faire, et de le déposer sur la base pour que tout le monde en profite.
  • Les médiabus et radiobus, qui passent dans les écoles pour former les maîtres et les maîtresses aux médias électroniques (création de films, de CD-Rom, d'émissions de radio, ... avec les élèves) . Les TIC (technologies de l’information et de la communication) quoi! C'est grand ces trucs, et les gens qui étaient présents et qui avaient vécu cette expérience en étaient enchantés.
  • La toute nouvelle charte internet vaudoise, qui permet de travailler avec les élèves les comportements à avoir sur le Web face aux différents risques qu'il implique et que vous connaissez bien.
  • Des explications sur les finances cantonales (budget informatique), la semaine des Médias, "la Caméra apprivoiée", la lecture d'images, des stands permanents, bref, tout ce que je n'ai pas eu le temps de voir en une seule journée et dont je ne peux vous parler en détail ici.

Bref, ça bouge,et il me semble que pour la première fois, on se donne les moyens d'arriver là où on veut aller.

Mieux: maintenant, on sait où on va.

Vers une responsabilisation des enfants face aux nouveaux médias, vers l'apprentissage d'un sens critique, d'une éthique (comportement dans les forums). Vers une utilisation intelligente de l'internet comme instrument de travail, seul ou à plusieurs (notion de collaboration).

Et puis surtout, dans ces journées, on peut parler, entre deux étages, raconter nos problèmes.

Par exemple, et je n'ai pas eu l'air fin, à la pause-café (ben oui, on en a fait une quand même) lorsque je me suis approché d'un groupe qui parlait d'Educanet2. Je me mêle à la conversation et me plains du fait que Safari ne fonctionne pas sur les machines de mon réseau avec cette plateforme. Le Monsieur en face de moi me dit avec un gentil sourire qu'il suffit de désactiver la fonction de blocage des fenêtres pop-up du logiciel. Non mais comment est-il possible que je n'y aie pas pensé? Tcheu la honte! Dire que j'ai demandé à tout le monde dans mon école de passer sur Firefox rien qu'à cause de ça!

Et j'ai eu l'air encore moins malin lorsque dix minutes après, alors que nous étions réunis dans un atelier sur la plateforme, je me suis rendu compte que la personne qui m'avait donné ce renseignement était le grand responsable romand d'Educanet! Heureusement que je n'ai pas dit du mal hein! Remarquez que je n'aurais pas pu, parce que j'apprécie vraiment beaucoup ce nouveau moyen qui nous est offert.

Bref, il faisait beau, la vue sur le lac (Léman) était magnifique, il y avait de l'AirPort à tous les étages, on voyait des écrans pommés partout, j'ai appris qu'on pouvait configurer nos adresses ecucanet 2 sur Mail ou sur Entourage, la vie est belle quoi!

Alors merci. Merci à Elisabeth, Danielle, Christine, Claire, Bertrand (2X), Frédéric, Pascal, Paul-Etienne, Emmanuel, Françoise et Olivier (j'espère que je n'oublie personne, mais si c'est le cas, c'est de votre faute vu que j'ai repris votre liste de gentils organisateurs) de nous avoir préparé une chouette journée comme ça.

Vivement qu'on remette un deuxième service!

15 commentaires
1)
Le voisin.com
, le 03.03.2005 à 07:47
[modifier]

Merci François pour le résumé de ta si belle journée.
Heureusement que le Canton de Vaud se bouge le c..
pour quelque chose. On a pu lire hier dans les journaux que les notes allaient faire leur réapparition depuis la cinquième. BONNE CHOSE. J’ai,
et tu as aussi, vécu de plein fouet EMV avec mes
2 filles. De la première à la dernière année puisque
nous étions site pilote. Et je dois dire que là, ben le Canton de Vaud n’a pas vraiment fait fort. On a passé des notes, à une série d’évaluation « atteint » « pas atteint » à une autre évaluation « acquis » « pas acquis », puis un des profs, prenant exemple sur une autre prof de la Sarraz, a donné une évaluation en couleur, mais après un tollé général des parents, en est revenu aux évaluations actuelles. Alors mon constat : le Canton de Vaud est LENT LENT LENT et pas seulement au département de l’instruction publique.
As-tu posé la question aux organisateurs de ce cours si les frais de maintenance seront augmentés proportionnellement aux services disponibles et offerts aux enseignements vaudois ???
Remède de grand-mère pour la toux : thé de sauge ou de mauve avec du miel et du citron. Rester au chaud et surtout ne pas essayer de nouveaux skis à Ovronnaz car il y fait trop froid.
Bonne journée.

Je suis déjà sortie (amener ton fils à l’école)

La Voisine.com…me toujours

2)
zongachlika
, le 03.03.2005 à 08:00
[modifier]

C’est bien que la HEP sache où elle va niveau informatique, parce que niveau formation…. :OPPPPPP

3)
Caplan
, le 03.03.2005 à 08:06
[modifier]

Bref, la HEP, c’est souvent pénible, sans compter que la montée à pied depuis le parking de Bellerive jusqu’aux Cèdres (c’est l’endroit sur lequel est basée l’école) est monstre rude, surtout lorsqu’on a la crève. Il faut bien une demi-heure pour arrêter de tousser, tellement c’est dur de se remettre.

Il existe un excellent soft de simulation qui s’appelle VirtualRun 2.1 pour t’entraîner à la course en montée… ;-))

4)
François Cuneo
, le 03.03.2005 à 08:08
[modifier]

Chère Voisine.com, je dirais plutôt que le canton de Vaud ETAIT lent. Maintenant, il est pris d’une « je fais tout vite n’importe comment parce que sa presse » et j’ajouterais « surtout en réfléchissant un peu mais sans que ça se voie ».

Comme tu le dis, tout le système des évaluations, lamentable (et ce n’est pas fini, les changements sont en cours), les PC pour plus de sécurité dans l’administration, le papier gris, les semaines d’initiation aux médias alors que le jour même où on nous les annonce, on reçoit une circulaire de l’Etat interdisant la TV et la radio dans les classes et demandant de plomber les prises téléréseau parce qu’on ne veut plus payer la concession.

Des trucs comme ça, tu pleures et il y en a plein.

Mais justement, hier, au niveau informatique pédagogique, j’ai l’impression que l’on se donne les moyens de réussir. Et les finances suivent, même au niveau maintenance.

Je te jure, c’est rare que je sois enthousiaste par rapport à ce canton mais là, même encore ce matin, je suis tout ému.

5)
Danih
, le 03.03.2005 à 08:29
[modifier]

Question: la bibliothèque de documents HEP est-elle ouverte aux enseignants des autres cantons ?

6)
Blues
, le 03.03.2005 à 08:54
[modifier]

« maintenant, on sait où on va »

Ca c’est bien … Je souris !!! Avec tous ceux qui vont mettre la marche arrière, ca va pas être triste (perso, je n’y crois pas trop… Avec le recul je suis d’acc. de refaire le point ICI sur Cuk d’ici 2 ans … ok ?).

François, puisqu’on est sur un site Mac… Et nos chères machines pommées ?
Est-ce que la répartion MAC-PC a été approché … J’entends pas là, jusqu’aux 9 èmes années = en général Mac, ensuite PC (Gymnases, etc)… Question, va t’on vers le TOUT PC ? Le « vent » va t’il pousser en faveur de Micro$mou ?

7)
JCP
, le 03.03.2005 à 09:40
[modifier]

Ne vous en faites pas François, Olivier Français l’a dit lors d’une séance d’information aux habitants du quartier : la solution au trafic de quartier, endémique (c’est absolument scandaleux toutes ces personnes du 3e âge qui refusent d’aller faire leurs courses à pied), existe et sera prochainement (héhé!) mise en service, et c’est la… Serpentine (MOUHAHAHAHAAAAA!).

J’imagine qu’une demi-centrale nucléaire devrait suffire à la propulser en-haut de l’avenue des Bains.

Merci Monsieur Français : grâce à vous nous avons moins d’affiches sauvages, des poubelles toutes de la même couleur (Sisi : c’est là sous « conteneur » et… un grand trou à la place St-Laurent.

Démission?

JCP

8)
JCP
, le 03.03.2005 à 09:46
[modifier]

Tiens, j’ai des problèmes avec le tag url… l’adresse devait être trop longue.

Cela dit, je suis ravi de voir que l’informatique scolaire vaudoise est en pleine maturation.

JCP

9)
Blues
, le 03.03.2005 à 10:01
[modifier]

j’ai des problèmes avec le tag url…

Effectivement c’est bizzare … pourtant ca devrait jouer ?
c’est là
mais ca ne joue pas ??? allez savoir pourquoi .. l’url serait’elle trop longue… ou alors incompatibilité .asp ou les % ?

11)
Iris
, le 03.03.2005 à 10:48
[modifier]

Pour ceux qui ne la connaissent pas, voici la serpentine .

Ça manque de précisions pour les rues en pente, c’est vrai que pour l’avenue des Bains, il faudrait le modèle « funiculaire »…

12)
Eric Schuepbach
, le 03.03.2005 à 22:26
[modifier]

Le compte-rendu de François me permet de rebondir sur l’émission ‘infrarouge’ d’hier dont le sujet ‘O sekour ! L’orthographe à l’école, un désastre’ à débordé sur l’état de l’enseignement en Suisse romande.

J’ai été atterré par l’attitude de Marinette Matthey, une grosse nuque de l’école romande, dont on peut résumer les propos par « ce n’est pas grave si les élèves ne savent plus écrire correctement, ils arrivent à communiquer avec les SMS ».

Je précise que je n’ai pas d’enfant, et que cela m’est totalement égal quelle méthode pédagogique le monde éducatif emploie.

Par contre, comme employeur, donc vulgairement comme ‘utilisateur du produit fini’, je constate objectivement que le niveau des candidats à une place d’apprentissage est très, mais alors très inquiétant.

Des sommes pharaoniques sont englouties dans l’instruction publique, avec comme piètre résultat des jeunes qui quittent l’école obligatoire avec un bagage scolaire et culturel très insuffisant pour affronter le monde du travail actuel.

C’est tout de même symptomatique quand l’université de Neuchâtel doit organiser des cours d’appoints de français pour que les nouveaux étudiants en lettres !

13)
Yaya
, le 04.03.2005 à 19:59
[modifier]

C’est vrai que nous avons passé un super moment.

Il faisait trop froid pour que je sorte mon T-Shirt cuk.ch, mais l’envie y était.

Pour ceux qui veulent nous rejoindre sur le site de maintenance informatique romand que nous avons présenté mercredi, n’hésitez pas !

responsable.info

14)
Crifan
, le 04.03.2005 à 22:52
[modifier]

>Question: la bibliothèque de documents HEP est-elle ouverte aux >enseignants des autres cantons ?

Hélas, pour des raisons de forces limitées et de droits d’auteurs, la HEp ne peut pas gérer l’ouverture de la Base de Données de Documents Pédagogiques (BDDP) à d’autres régions que la canton de Vaud. Mais le reste du monde n’est pas oublié : les documents en accès public sont disponibles pour tous.
Et il y en a pas mal : notamment des modes d’emploi Educanet2 (clin d’oeil pour François, dont on ne désespère pas de recevoir le document…) ;-)

15)
François Cuneo
, le 05.03.2005 à 07:06
[modifier]

Crifan, c’est vrai qu’il faut que je vous l’envoie, mais il faut que je le dépersonnalise par rapport à notre école. Il faut juste que je le fasse, et je vais le faire.
Il faut que j’enlève aussi le paragraphe qui parle de Safari qui ne fonctionne pas avec Educanet2 et que je le remplace par un autre qui dit de faire gaffe, dans tous les navigateurs, au fait que les popup ne soient pas bloqués.

Ça va donc venir, promis!:-)