Profitez des offres Memoirevive.ch!
Colormailer: commander ses photos sur Internet « tout confort »

Je ne sais pas si vous vous souvenez de cette humeur. (Oh, le "vieux" cuk! C'était rigolo...)

Cuk.ch se faisait le relais de Colormailer qui cherchait un bon programmeur pour réaliser une application qui permette à nos Macs d'envoyer vers cette excellente entreprise de développement nos plus beaux fichiers numériques.

J'ai l'ai relue. Hem... Disons que j'étais assez remonté contre Apple à cette époque, le 21 avril 2004. C'est marrant d'ailleurs, parce que je ne suis plus du tout dans cet esprit en ce début 2005. Il faut croire que Cupertino a su nous convaincre qu'il était sur le bon chemin depuis quelque temps.

En fait, Colormailer voulait une petite application qui puisse travailler sous MacOSX, en symbiose avec iPhoto. Ce désir était d'autant plus remarquable que l'entreprise disposait déjà d'un programme pour notre système, mais qui n'était pas à la hauteur du standard de qualité de Colorplazza, la maison mère de Colormailer.

Et bien le moins que l'on puisse dire, c'est que le cahier des charges a été tenu, et même largement dépassé. Cela grâce à la ténacité et au talent de Stephan Burlot (si vous utilisez cette adresse mail, remplacez le" (at) " par "@", nous essayons en effet de rendre la tâche plus difficile aux robots spammeurs) qui a développé le nouveau logiciel Colormailer.

Voyez plutôt.

Installation et mise en place simplissime

Pour utiliser le programme, il vous faut déjà le télécharger ici. Bien entendu, il est gratuit.

Que les choses soient claires: ce programme vous servira à envoyer vos images numériques au laboratoire Colormailer. Vous ne pourrez pas utiliser ce logiciel pour aller voir chez Fuji si c'est mieux (d'ailleurs ça ne l'est pas).

Un petit glisser-déposer du programme à partir de l'image disque décompressée vers le dossier Applications, suivi d'un double-clic dessus, et vous voyez ceci apparaître:

Vous choisissez votre pays et votre langue, et le tour est joué.

La fenêtre suivante s'affiche alors:

À ce stade, vous avez le choix entre quatre solutions:

  • La première, vous cliquez sur le bouton ce qui ouvrira l'habituel sélecteur de fichier, qui vous permettra de choisir vos images.

Une fois la sélection acceptée, la création des vignettes est effectuée rapidement (comptez sur un G4 1 Ghz environ une seconde par image)

  • Seconde possibilité, glissez-déposez un dossier complet ou une sélection de fichiers directement sur la fenêtre, ce qui revient exactement au même.
  • Troisième solution, vous cliquez sur le bouton .

Et là, miracle, vous voyez le choix suivant s'afficher à l'écran:

Ce n'est pas pratique ça? Vous aurez préalablement créé vos albums dans iPhoto, bien évidemment.

  • Dernière solution, et pas la moindre, vous pouvez simplement glisser-déposer vos images depuis iPhoto mais aussi depuis un catalogue iView sans aucun problème. Pour moi, c'est vraiment le top. Tout est possible, c'est génial.

Quelle que soit la solution choisie, vous arrivez au même résultat:

Vous pouvez ensuite choisir le format de papier en déroulant le menu situé au bas de la fenêtre ainsi que le nombre de copies:

Mais pour l'instant, nous sommes dans le mode dit "Simple", donc nous avons droit à ce message:

Je pense que ce message est assez explicite: en mode "Simple", toute modification portera sur toutes les images à envoyer. En mode simple, vous ne pouvez pas non plus supprimer une image. Vous comprendrez pourquoi personnellement, je préfère...

Le mode Avancé, pour recadrer, rogner, choisir le format pour chaque image

Le mode dit "Avancé" s'obtient simplement en cliquant sur le bouton .

Dès cet instant, la barre d'outils change et devient:

Les deux premiers boutons, Ajouter et Importer d'iPhoto, vous les connaissez déjà, le bouton "Mode Simple" permet de retourner d'où l'on vient (en perdant alors tous les réglages individuels).

Les deux boutons suivants, et sont tout aussi parlants.

Le bouton ouvre un tiroir donnant certaines informations EXIF sur l'image, qui nous permettent en particulier de voir son poids et sa taille.

 

 

Le bouton est le plus intéressant à mon goût. En cliquant sur lui, nous tombons sur une fenêtre qui nous permet de:

  • rogner l'image si le papier ne correspond pas en proportion à ce que vous envoyez comme taille de fichier en largeur et en hauteur. Il se trouve que si vous mettez une photo 3:2 (typique d'un reflex) sur un papier 4:3 prévu pour imprimer une image prise à avec un appareil compact digital (ce qui serait stupide d'ailleurs vu que des formats traditionnels 3:2 sont disponibles, mais c'est pour l'exemple), l'image va être adaptée en hauteur et coupée en largeur pour correspondre au format. Ainsi, certaines zones de votre image seront supprimées.

Ici, les bords de gauche et de droite vont être coupés

  • garder l'image complète, mais alors en laissant des zones blanches (papier non imprimé)

  • d'auto-ajuster le papier (seulement si vous choisissez la taille de départ 11/15 ou 13/15). Dans ce cas, et c'est assez fabuleux, la largeur du papier s'adapte pour correspondre à la hauteur dans les bonnes proportions.

Notez la taille du papier qui s'est adaptée!

Reste dans cette fenêtre la possibilité de recadrer, ou de sélectionner une partie de l'image en cliquant sur le bouton

J'adore l'animation toute simple qui vient rapetisser la sélection sous nos yeux. Très joli petit effet.

Il suffit alors de déplacer la zone sombre dans l'image, et de rapetisser ou agrandir la zone de sélection à l'aide de la poignée située en bas à droite. Les modifications de taille sont obligatoirement proportionnelles.

Notez qu'une fois cette modification effectuée, la vignette dans la fenêtre principale reflète la nouvelle sélection, non destructive pour l'original qui bien entendu n'est pas touché.

Les vignettes avant et après recadrage

Notez que dans cette fenêtre, avancée, une option "Couleurs Optimisées" permet de resserrer l'histogramme, un peu comme on le fait dans Photoshop...

... et qu'un bouton "Dupliquer" nous offre la possibilité d'avoir une copie de la même image avec un cadrage ou une taille de papier différents.

Reste à passer notre commande!

Commander à l'aide d'un bouton

Pour commander nos tirages, il faut cliquer sur le bouton , qui, en mode "Simple", est très facile à trouver (à droite de la barre d'outils), et en mode "Avancé" un tout petit peu moins puisqu'il est situé à droite de la fenêtre (si vous l'avez ouverte en petite taille), derrière la flèche traditionnelle des barres d'outils trop larges pour être affichées dans une fenêtre étroite de MacOSX.

Cette action nous propose une première fenêtre dans laquelle nous devons entrer nos coordonnées.

Puis une suivante dans laquelle nous entrons un mode de livraison (seul "courrier prioritaire" est disponible chez moi) ainsi qu'un des nombreux codes permettant des rabais proposés par mail lorsque vous êtes client et que vous avez accepté (et seulement dans ce cas) de recevoir les offres de ce laboratoire, ce que j'ai fait personnellement.

Enfin, vous obtenez votre devis

Ah ben d'être testeur, ça a des avantages!:-)

Notez que c'est seulement à ce moment que vous savez combien vous allez devoir payer. Une toute prochaine version du logiciel devrait donner les prix au moment où l'on sélectionne les images. Elle devrait sortir dans quelques semaines. Cela dit, vous pouvez toujours revenir en arrière à ce moment. Personne ne vous oblige à payer tant que vous n'avez pas cliqué sur "Suivant".

Lorsque c'est fait, vous passez à l'upload de vos images sur le site. Le programme se charge de la compression idéale par rapport au format que vous avez choisi. Ne vous inquiétez pas, vous ne perdrez aucun détail de vos photos.

Il faut compter une petite trentaine de seconde par image, tout compris en sachant que j'ai fait mes tests avec:

  • des images pesant environ 5 Mb
  • un format 13/19
  • une connexion de type 1200 kb par seconde

Une fois terminé, et bien... c'est fini!

Vous recevez encore un mail de confirmation, qui vous permet de suivre votre commande.

En conclusion

Je ne m'attarderai pas sur la qualité des images de Colormailer. Personnellement, elles m'ont toujours parfaitement convenu et je trouve leur service tout à fait remarquable.

En ce qui concerne le programme lui-même, et bien je dois dire que je suis enchanté, et quelque part un tout petit peu fier de savoir que c'est un peu la "famille" qui est dans le coup. En effet, Stephan, qui était à la première CukDay (il me l'a rappelé au moment où j'écris ces lignes), me demande de ne pas oublier de remercier Saluki pour ses tests, et Jibu pour ses conseils avisés au niveau de l'interface. Tous deux sont des fervents commentateurs sur Cuk.ch!

Mais même en ne tenant pas compte de ces détails qui ne regardent en fait que nous, je suis tout à fait convaincu par cette nouvelle interface de commande d'images numériques que nous proposent Colormailer et Stephan Burlot.

J'ai en effet apprécié à sa juste valeur les efforts couronnés de succès visant à rendre ce programme parfaitement en symbiose avec notre système, donc efficace et esthétique.

Que demander de plus?

17 commentaires
2)
Caplan
, le 11.02.2005 à 08:36
[modifier]

Merci, François, pour cette marche à suivre!
Une première commande va partir ce week-end…

3)
jp
, le 11.02.2005 à 08:51
[modifier]

Quelle mise à jour ! Trop cool ce soft !
Et en plus c’est du made cuk.ch :)

MAJ
Dommage qu’ils ne travaillent qu’en sRGB.
Je ne comprends pas très bien la fonction de « Couleurs Optimisées » ? Ça fait la même chose que niveau d’entrée et de sortie dans photoshop ?

4)
gerbaud
, le 11.02.2005 à 08:51
[modifier]

Merci pour ce test : à essayer !
Personnellement, je recommande Hobbylab, chez qui j’ai obtenu (par lettre) de ne pas modifier mes photos (luminosité, contraste, teintes).
Ils sont aussi très rapides. Mais pas tout-à-fait les meilleurs marché…
Pourtant, je cherche toujours un labo qui imprime des NB sur un beau papier vraiment mat, n’étant pas bien équipé pour le faire at home.

gerbaud

5)
JCP
, le 11.02.2005 à 09:00
[modifier]

une connexion de type 1200 kb par seconde

en upload??? – m’étonnerait!

Cela dit, cela fait des années que j’utilise Colormailer et leur service est sans faille.

Seul point noir : l’espace colorimétrique utilisé restreint (sRGB) n’est plus à la hauteur du matériel d’aujourd’hui (je sais, je sais : je l’ai déjà dit).

Bon week-end,

JCP

6)
JediMac
, le 11.02.2005 à 09:19
[modifier]

Ce petit logiciel m’a l’air très sympathique et le sera encore plus quand le prix sera affiché en instantané. Par contre, les prix sont au-dessus des concurrents…
J’ai l’habitude de travailler avec Photostation (je ne sais pas si la chaîne existe en dehors de la France) qui propose un soft de préparation de commande, beaucoup moins Mac friendly, mais bien pratique quand même. Les prix sont souvent attractifs et la qualité est au rendez-vous. En plus il est possible d’éviter les frais de port si la commande est livrée en magasin.
Mais bon, je vais suivre Colormailer qui manifestement fait de gros efforts pour la communauté Mac, alors que Photostation a fait le strict minimum.

PS : il y a aussi Photoways qui aime bien le Mac.

8)
François Cuneo
, le 11.02.2005 à 10:05
[modifier]

JCP, en effet, ce n’est pas très clair: pour moi, lorsqu’on parle 1200Kb, c’est le type d’abonnement. Donc en upload, j’ai 300kb/s.

9)
Garfield114
, le 11.02.2005 à 10:55
[modifier]

Une question subsidiaire:

Peut-on toujours soumettre les tirages au labo pro de Colormailer ?

Si oui comment ?

Merci.

10)
Branislav
, le 11.02.2005 à 13:07
[modifier]

Chez moi l’accès aux libs iPhoto ne fonctionne pas. Il faut dire que mon iPhoto Library est sur une autre partition et que j’ai créé un alias à son emplacement original (disque dur de démarrage)

11)
stefb
, le 11.02.2005 à 13:21
[modifier]

Il faut dire que mon iPhoto Library est sur une autre partition et que j’ai créé un alias à son emplacement original

C’est bon, je vais corriger.

Stephan (le développeur)

12)
sylko
, le 11.02.2005 à 13:31
[modifier]

Bravo Stefan.

T’es toujours aussi bon. ;-)

PS: Ah, si seulement certaines personnes avaient ouvert les yeux… :-/

13)
JediMac
, le 11.02.2005 à 14:40
[modifier]

Je viens d’essayer ColorMailer et en effet, il est assez sympathique.
Une petite remarque, quand j’ouvre la fenêtre de recadrage avec une photo qui ne respecte pas le rapport homothétique, celle-ci est mal positionnée dans la fenêtre. Par exemple, les boutons « OK » et « annuler » empiètent sur la photo.
Et puis quand je passe d’un outil à l’autre, toujours dans le recadrage, il y a des rémanences de la vue précédente. Si tu na vois pas ce que je veux dire, je peux mettre en ligne des captures d’écran.

15)
jpp
, le 11.02.2005 à 16:05
[modifier]

Perso j’utilise Photoways qui me paraît encore plus simple et (presque) mieux intégré à iPhoto. J’y vois une différence importante car c’est sur le site que le choix du papier se fait donc post transmission des fichiers. Mais je vais quand même tester Colormailer.

16)
Clyde
, le 14.02.2005 à 09:15
[modifier]

Le prix est tout de même nettement supérieur à ce que l’on trouve généralement sur le net à qualité équivalente.

Pour exemple, j’utilise nomatica.fr et pour la même commande j’ai 3 euros de différence (en défaveur de colormailer) pour 50 tirages, 6 euros pour 100 tirages et 11 euros pour 150 tirages… ça n’est pas rien !

-= Clyde =-

17)
Patrick69
, le 15.02.2005 à 23:32
[modifier]

J’ai comparé les tarifs chez Colormailer, Photoways et Photostation, et c’est à peu près la même chose.

Seul point noir : l’espace colorimétrique utilisé restreint (sRGB) n’est plus à la hauteur du matériel d’aujourd’hui (je sais, je sais : je l’ai déjà dit).

Ce défaut est-il visible par un amateur ordinaire comme moi ? Quels sont les labos comparables qui utilisent un meilleur systçme ?

Perso j’utilise Photoways qui me paraît encore plus simple et (presque) mieux intégré à iPhoto. J’y vois une différence importante car c’est sur le site que le choix du papier se fait donc post transmission des fichiers.

Je ne comprend pas ce que cela veut dire (choix du papier sur le site, post-transmission des fichiers ???). Merci de m’éclairer :-)

Patrick.