Profitez des offres Memoirevive.ch!
Publicité et gratuité, le retour

J'ai rédigé cette humeur hier, mercredi, en réponse à celle de François qui est sortie hier… Oui, hier pour moi, c'est-à-dire avant-hier pour vous. Sauf que moi, je l'avais lue la veille… Quoi ? Je vous embrouille ? C'est promis, je vais faire un effort pour la suite. Et - aille ! - j'arrête de copier - aille ! - son introduction - non, François, plus de coups de règle sur les doigts !

Tout ça, c'était pour dire que, tout comme Maître Cuk, je n'ai pas lu vos commentaires. Donc, ne m'en veuillez pas si vous avez déjà dit tout ou partie de ce qui suit : là, je le jure, je n'ai pas copié.

Je comprends parfaitement sa gêne relative à l'égard de mon violent rejet de la publicité. Ca met à mal l'une des rares solutions dont il dispose pour réduire les coûts de ce site. Et il a raison, le bougre !

  1. Un site comme celui-ci représente des frais. À vue de nez, je vois : une liaison de qualité avec une bonne bande passante montante à payer, un serveur à amortir, plus la maintenance et les sauvegardes (même si c'est un Mac, il y en faut quand même), … J'abrège. Le plus cher, et le plus difficile à chiffrer, c'est le temps qu'il y passe. Et puis, vous croyez qu'ils les a tous gratuitement, les objets de ses tests ? Alors évidemment qu'il a raison de mette un petit bandeau de pub (discret) pour perdre un peu moins de sous.
  2. Il a également parfaitement raison quand il dit que rendre le site payant le tuerait. Le premier crétin boutonneux venu, à qui Papa et Maman auront offert un eMac pour faire ses études, aura des ambitions. Il voudra faire du Cuk. Il assurera le coup quelques mois, juste assez longtemps pour rater ses études et attirer des lecteurs. Puis il rencontrera une blonde et laissera tout tomber. Mais entre temps, Cuk aura perdu assez de lecteurs pour ne pas y survivre.

Alors, des mecs comme ça, on ne critique pas. Des gens qui y vont, et de leur poche et de leur temps, pour nous faire plaisir, on admire, on dit merci et on demande poliment "encore". De préférence à genoux.

Sauf que… J'en ai marre de trouver de la publicité partout, jusque sur les T-Shirts vendus au Monoprix du coin. Vous avez remarqué qu'un T-shirt sans pub, c'est plus cher ?

Sauf que j'en ai marre que le moindre journal contienne presque autant de publicité que d'information, et qu'il faille faire preuve d'une capacité de discrimination de plus en plus forte pour éliminer ce qui n'est pas journalistique.
- Dis, Papa, c'est quoi un publi-rédactionnel ?
- C'est de la pub, fiston.
- Mais Papa, rédactionnel, c'est pas ce qui vient de la rédaction ?

Sauf que j'en ai marre des "grandes campagnes" qui matraquent à tout va sur tous les "supports" disponibles, en utilisant tous les trucs possibles pour attirer mon attention. Vous y arrivez, vous, à rouler droit quand vous croisez une "leçon de séduction" ? Je vous le concède, je suis une âme sensible (de sexe masculin).

Âmes sensibles mes sœurs, cliquez sur l'image !

Alors, docteur, c'est insoluble ? La réponse brève, réservée à ceux qui se limitent aux slogans publicitaires et n'arrivent pas suivre un raisonnement, est : "oui". Pour ceux là, merci et au revoir.

Pour les autres, la réponse est plus ambiguë. Vous me suivez ? Sûr ? Merci, ça fait plaisir.

Il n'y a pas encore de modèle économique convainquant sur Internet. Amazon gagne peut-être de l'argent (j'ai dit peut-être), mais ce serait bien le seul. Tout le reste est vitrine, positionnement pour le futur, ou bénévolat.

TechTracker, la boîte qui est derrière VersionTracker dont François parlait, mais aussi derrière MacFixIt.com et quelques autres) n'est pas cotée à la bourse de New-York, ni au Nasdaq. En fait, je n'ai trouvé aucune information financière concernant cette entreprise célèbrissime de la net-économie. Vous ne croyez pas que s'ils gagnaient de l'argent, ils le diraient, ne serait-ce que pour attirer de nouveaux financeurs ?

Pas convaincu ? D'accord. Alors, vous saviez que Transfert.net s'est arrêté ? Vous pouvez lire leur avis de décès ici. Et si vous êtes abonné aux archives du Monde ou de Libération, vous trouverez encore des liens , assortis d'un commentaire déprimant. Maintenant, si vous n'êtes toujours pas convaincu, j'ai justement un projet de start-up qui… Chut ! Envoyez-moi un courriel, on en parlera en privé.

Alors si nous sommes, grosso modo, d'accord sur le constat, il reste à trouver des solutions pour Cuk. Personnellement, j'en vois deux.

D'abord, faire comme TidBITS (la meilleure lettre hebdo d'infos sur le Mac) et mettre en place un micro-paiement. Eux le font pour aider certains auteurs. PayPal, pour ne citer qu'eux, dispose d'une solution toute prête. Pourquoi pas, ça mettrait du beurre dans les épinards de Maître Cuk. Mais je peux déjà le dire d'avance, sans médire le moindre du monde votre générosité : ça ne couvrira pas les frais ! Enfin, au cas où, voici de quoi vous habituer :

La seconde solution, c'est de professionnaliser Cuk. Imaginez que, dans quelques temps, s'ouvre une section "abonnés" qui ne serait disponible qu'aux lecteurs payants. Vous y trouveriez plus d'infos, plus de critiques, plus de tout, et avec un temps d'avance. Sans nuire au contenu habituel. Vous marcheriez, si c'était bien amené ? Peut-être. C'est, me semble-t-il, la seule voie économiquement viable à long terme. Sauf qu'il y a quelques obstacles sur la route, qui ne sont pas de petits dos d'âne. En voici quelques uns, dans le désordre :

  • C'est entrer en concurrence avec la presse spécialisée, qui dispose de gros moyens.
  • Il faut fournir du contenu, et le renouveler sans cesse.
  • C'est un travail énorme et je ne jurerais pas que François, Paul, et les autres aient le temps…
  • C'est probablement le rêve de chaque fanzine.

Fanzine ! Voilà le mot clé ! Cuk est un fanzine (très chic). Qui a besoin, de temps en temps, de l'aide de ses lecteurs. Qui n'atteindra sans doute jamais l'équilibre financier. Qui ne peut vivre sans la passion de son créateur. En tout cas, pas aujourd'hui.

Mais qu'en sera-t-il demain ? Il y a une expérimentation énorme en cours. Que vous l'appeliez GNU, Copyleft, Loi 1901 au autrement, ça n'a pas d'importance. Ce qui compte, c'est que beaucoup de gens essayent de vivre et de travailler en dehors du modèle capitaliste dit "classique". Et que parfois, ça marche.

Alors, priez, faites de la politique , militez, agissez comme vous voulez. Mais faites quelque-chose ! Sinon, un de ces quatre, il ne restera plus qu'une seule chose gratuite : la publicité.

23 commentaires
1)
Inconnu
, le 10.02.2005 à 00:12
[modifier]

Petite question: pourquoi ne lisez vous pas les commentaires? Nous faisons l’effort de lire des pages parfois longues de test (pour notre plus grand plaisir, personne ne nous force), vous pourriez au moins lire les commentaire, ou au moins les parcourir en diagonale pour vous faire une idée. Sinon, ca sert à quoi qu’on laisse des commentaires?

3)
pilote.ka
, le 10.02.2005 à 05:31
[modifier]

On peut faire de la pub pour amortir les coûts, mais Cuk ne doit pas vouloir être bénéficiaire.
Après tout ce sont des passionnés qui ont crée un site à leur image, le jour où ils en auront marre y aura qu’a fermer le robinet.
Moi en tout cas je ne suis pas prêt à dépenser un kopek pour un abonnement.

4)
François Cuneo
, le 10.02.2005 à 06:24
[modifier]

Renaud, nous lisons les commentaires, la preuve. Moi, je les lis 20 fois par jour au minimum.

Dans le cas présent, je ne pouvais pas lire les commentaires d’un truc qui n’avait pas encore été publié!
C’est aussi simple que ça.

Mais on t’aime Renaud!:-)

5)
Okazou
, le 10.02.2005 à 06:28
[modifier]

Olivier, où as-tu vu que la publicité était gratuite ?

Ce prurit qui nous plonge dans la décadence à grand pas, c’est nous, les gogos rincés, les moutons tondus qui le payons de nos maigres deniers. C’est nous qui payons les publicitaires, communicants et autres créatifs malfaisants (qui disait : « Faites du bien au vilain, il vous chie dans la main » ?), et sans pouvoir leur dire d’arrêter leurs dégâts !
Le libéral veut que les prix baissent ? Qu’il cesse de nous bassiner de pub. Lorsque je vois un produit que j’achète régulièrement commencer à approcher d’une émission de télévision, gâter la lecture de mes revues ou de mes journaux, agresser mon regard sur les murs de ma ville, je me hâte de cesser de l’acheter et lui trouve, illico, un remplaçant dans la concurrence. Ils perdent ainsi deux fois.

Quant à cuk.ch, notre halte favorite sur la Toile, il faut le considérer comme un ensemble interractif. Des sujets sont proposés par certains, d’autres (et les-mêmes) y ajoutent leur grain de sel, d’autres enfin lisent les uns et les autres sans exprimer d’opinion ou in petto. Voilà une jolie petite communauté très humaine, plutôt bien huilée qui serait rapidement réduite à rien ou presque si une sangsue marchande venait à s’y glisser.
Bien sûr, le papa de cuk.ch trime un peu pour assumer la paternité de son bébé. C’est sûr. La charge est belle et le courage proportionnel. Mais je n’imagine pas François égorger, de guerre lasse, ce beau bébé mafflu, robuste et vigoureux, sous le premier prétexte temporaire, sur un coup passager de gris à l’âme (et ne va pas nous faire une crise cardiaque, François !). Car il y a du chef-d’œuvre, dans ce site. Vous en connaissez beaucoup, vous, des sites qui tiennent aussi bien la rampe après trois ans ? Pas le moindre coude râpé, pas l’ombre d’une ride, l’œil clair, le geste précis et le pied sûr, 12 de tension et rien dans les urines.
Un aspect clair qui facilite l’approche, encourage et accélère la fixation, une technique sous-jacente solide mais souple, ouverte et efficace, une bonification constante dans la qualité des articles, une variété de thèmes ouverte à tout possible, de fidèles lecteurs, des bretteurs affûtés, quelques sages posés, un maître de cérémonie…
Accessoirement un Macintosh.
Ce joli petit village de notre belle francophonie n’est pas loin de devoir être un jour reconnu d’utilité publique et sitôt financé au niveau qu’il atteint par les fonds publics européens. Suisses (bientôt européens ?), Belges, Québecois (ce sera plus long), Français et même Africains (un slogan vu un jour sur le mur du musée de ma ville : « La Bretagne aux Congolais ! » superbe), tous s’y rencontrent comme s’ils habitaient la même rue. Olivier, un nouveau locataire, vient juste d’arriver. On s’y voit de bonne heure, ou bien un peu plus tard mais on sait qu’on ira voir si Tel ou Telle y a laissé un mot. On écoutera (oui) attentivement les échanges des commères du jour. Avec un peu de temps, on glissera entre deux un avis, une question, on jettera un cri. Ce qui ne peut être dit ailleurs à le droit de l’être ici. Et sitôt contredit. À chacun sa couleur, sa matière et son style. La parole est ouverte mais la pensée aussi.
Bref, ce petit paradis de l’expression libre et gratuite ne saurait se gâter pour des raisons mesquines de finances ou de profit. Nous sommes tous les actionnaires moraux de cuk.ch. Soyons-en dignes pour le faire perdurer.

Et puis, François, si un jour il manquait quelques thunes pour boucler la fin de mois, dis-le nous. Entre voisins, on peut, de confiance, se faire l’appoint…


Dépolluons la vie !

6)
François Cuneo
, le 10.02.2005 à 08:23
[modifier]

Moi en tout cas je ne suis pas prêt à dépenser un kopek pour un abonnement.

Mais tu sais que nous ne sommes pas prêts à le demander?:-)

7)
Le Corbeau
, le 10.02.2005 à 08:36
[modifier]

Désolé,
moi y en a pas vouloir carte bleue
moi y en être sauvage qui ne comprend pas pourquoi
– je dois laisser mon argent gratuitement ou très peu revalorisé à un banquier qui le revend très cher sur le marché
– payer pour avoir une carte qui lui fait faire d’énormes économies de personnel
– payer ensuite (moi ou mon commerçant) chaque fois que j’utilise la carte pour acheter ou récupérer mon argent chèrement acquis.
Donc vos paypal et autre kagi…. ne me verront pas de sitôt et tant pis pour les développeurs qui ne mettent pas d’autres possibilités que le paiement par CB à dispo.

Quand au système d’abonnement, imaginons ce que serait un internet ou à chaque fois qu’on clique sur un lien on nous demanderai de payer un abonnement….
C’était ma mauvaise humeur du moment
A+

9)
tyranael
, le 10.02.2005 à 09:32
[modifier]

Le Corbeau : en résumé tu ne veux aucun des moyens actuels de paiement… Tu penses faire quoi ? aller à pied chez le développeur et lui donner personnellement la rétribution pour son travail ? Pour ton listing :
1. t’as pas besoin d’avoir un compte en banque pour avoir une carte de crédit.
2. et 3. Rien ne te forcent à utiliser ta carte pour tout et n’importe quoi. Et puis ne me dit pas que 35 Euro comme taxe annuelle pour une telle carte c’est du vol. Soyons sérieux.

Une carte de crédit ce n’est qu’un moyen de paiement parmi tant d’autres

10)
Inconnu
, le 10.02.2005 à 09:45
[modifier]

Okazou : si ce n’est pas de l’inspiration, ça, je ne sais pas ce que c’est !
Voilà que cuk.ch déchaine les belles plumes et suscite des envolées lyriques. J’ai beaucoup aimé le ‘bébé mafflu’… Superbe !

^. .^ GerFaut
=U= Equinoxiale
GerFaut c’est frais, mais c’est pas grave.

11)
Le Corbeau
, le 10.02.2005 à 10:33
[modifier]

Tyranael
tu est contradictoire
tu dis que la carte est un moyen parmis d’autres et tu ne vois que ce moyen pour payer sans aller chez le développeur
mieux, t’estimes que refuser la carte, c’est refuser TOUS les moyens de paiements actuels !

– un carte de crédit sans compte en banque? l’argent il est retiré d’ou?
on a bien monéo, mais c’est tout aussi payant que la CB
pourtant le banquier éconnomise toute la manipulation des espèces ce qui se chiffre très vraisemblablement en millions

en attendant, il existe un truc avec des bouts de papier qui s’appelle chéquier et qui est généralement gratuit.
il est également possible, à l’étranger d’envoyer des mandats. au vu de mes achats Même avec les frais, c’est toujours moins cher que les 35 euros annuels. Encore faut-il que le développeur accepte ces autres moyens dont tu ne veux pas entendre parler.

Ne te trompe pas de cible.
donner à un consommateur un moyen de paiement qui lui facilite la vie tout en faisant faire de grosses économies de personnel plus une diminution du risque avec l’argent liquide pour la banque c’est sans doute du gagnant/gagnant.
Lui faire croire que c’est un service couteux qu’il faut payer, oui c’est de l’arnaque.
Quand la carte sera gratuite je la prendrais

En attendant, je paye systématiquement mes contributions et je choisis des logiciels en fonction des moyens de paiement proposés.
Et fort heureusement pour eux, tous les développeurs ne sont pas accro à la carte bleue :-)
mais avec tout ça, on s’éloigne du sujet

12)
Olivier Pellerin
, le 10.02.2005 à 10:44
[modifier]

Tout d’abord, un très grand merci à tous ceux qui ont apprécié ma prose et qui l’ont dit ici ou en commentaire du test sur Privoxy.

Renault : détrompes-toi, je lis les commentaires. Mais, je l’avoue, j’ai du mal avec ce système de « réaction minute ». J’ai besoin de prendre du temps, d’organiser mes idées et de bien les formuler. En général, quand je suis prêt à répondre, un autre l’a déjà fait. Comprends-moi bien : je ne critique pas le système des commentaires, je dis juste que je fonctionne mal dedans.

Alors c’est vrai : j’ai préféré me concentrer à l’écriture de l’humeur qui te fait réagir, et je n’ai pas lu les commentaires (oui, je vais le faire). Si ce que j’ai écrit l’a été par d’autres avant et que je t’ai fait perdre ton temps, j’en suis désolé.

Olivier Pellerin

13)
Obi1
, le 10.02.2005 à 11:01
[modifier]

Il serait dommage de rendre le site payant, mais serait-il possible de mettre sur une page quelques indications pour ceux qui aimerait verser volontairement une somme de leur choix?

J’aimerais bien donner quelque chose pour contribuer d’une certaine façon (d’accord c’est pas la plus élégante, mais c’est mieux que rien et si ça peut aider…).

Pour moi cuk.ch est LE site que je lis toujours et en premier sur le net.

Donc ajoutez juste une petite page avec un compte en banque ou un compte postal et un lien ‘Donations’ ou ‘Soutien’ pour y arriver.

14)
tyranael
, le 10.02.2005 à 11:01
[modifier]

Le Corbeau : autant pour moi et ma « réaction minute ».

Je ne me rendais pas compte des subtilités régionales : je vis en Suisse ou il n’y a pas de chéquier et ou les achats avec cartes de crédit se retrouvent sur une facture mensuelle type facture garagiste et qui est payée par virement bancaire comme toutes les autres…

Mais bref tout ceci est comme tu le dis hors sujet. Attendons un nouveau test de François pour un programme de compta personelle pour reprendre le tout :-)

15)
Inconnu
, le 10.02.2005 à 12:18
[modifier]

Les chéquiers sont gratuit mais coutent plus cher à traiter que les cartes bleus, parce que c’est du traitement semi-manuel et des calculs compliqués de compensation. Les banquiers, ici en France, ont cherchés à faire payer les chéques, mais le Gouvernement ne leur avait jamais donné l’autorisation de le faire. Maintenant que les comptes courants peuvent être rémunérés, les banquiers se remettent à parler de faire payer les chéquiers.

16)
Hervé
, le 10.02.2005 à 12:51
[modifier]

Petite question au Corbeau : tu fais comment quand tu passes la frontière de l’Hexagone avec ton chéquier ?

La carte de crédit est encore le moyen le plus sûr pour effectuer ses paiements :
– blocage et remplacement immédiat en cas de perte ou de vol (cela m’est arrivé en plein centre de la Chine : un coup de téléphone à Visa. 24 h. après, une carte de remplacement arrivait à mon nom à la réception de l’hôtel)
– remboursement en cas d’utilisation illicite : vol en Italie, blocage immédiat, utilisation frauduleuse 3x : remboursement complet !

Tout cela vaut bien les 100.- CHF de cotisation annuelle (c’est comme une assurance).

Et finalement, le mode de paiement comme critère de choix d’un logiciel, c’est assez particulier. J’ai toujours pensé que le critère de choix était surtout l’utilité qu’il présentait pour moi.

17)
François Cuneo
, le 10.02.2005 à 13:48
[modifier]

Pour moi cuk.ch est LE site que je lis toujours et en premier sur le net.

Ça vaut toutes les paies du monde ce genre de phrases!
Merci!

18)
ToTheEnd
, le 10.02.2005 à 14:07
[modifier]

Hervé: Le Corbeau n’est pas un oiseau migrateur… ceci explique cela…

Poussez pas derrière, je sais où se trouve la sortie!

François: ne devais-tu pas me faire un petit truc ce matin? Et au fait, merci d’avoir mis du savon dans les lavabos de la gym!!! Il ne manque plus qu’à décrocher le ballon qui se trouve sur la poutrelle…

T (qui fait un signe en s’éloignant)

19)
Inconnu
, le 10.02.2005 à 14:54
[modifier]

Décidément, j’ai du mal à comprendre le ToTheEnd.
Vite un traducteur automatique.

20)
François Cuneo
, le 10.02.2005 à 15:50
[modifier]

ToTheEnd, le « truc » est fait, c’est en mail, et le savon, c’est parce qu’on a changé de concierge.
Je t’avais dit!
Bon, pour ton ballon, t’avais qu’à pas être si maladroit!
Parce qu’il est haut notre plafond!!!

21)
zitouna
, le 10.02.2005 à 16:14
[modifier]

J’ai une pensée émue pour un gratuiciel qui me manque beaucoup, à savoir le regreté « Finder Pop », qui n’a jamais passé le cap OSX.
C’était un « pintware », à savoir: si ça vous a plus, payez moi une pinte;-) Le développeur n’etait pas irlandais pour rien!
Pourquoi ne pas lancer l’opération:
« UN MAGNUM POUR REMETTRE CUK A FLOTS »
ou
« DU LIQUIDE POUR BOFFENS »
à moins qu’un des nombreux « créatifs » qui lis ces pages n’aie des idées de slogans plus percutants!;-))
Bien que François n’aie rien demandé à personne, je suis sûr qu’il apprécierais de se réhydrater grâce aux conributions « en liquide » de ses lecteurs de toutes régions viticoles et autres, car il en a sûrement besoin, ça se « sent », CUK est fait à la sueur de son front!

22)
ToTheEnd
, le 10.02.2005 à 16:36
[modifier]

[J’m’excuse par avance si ça fait un peu bistrot du coin mes commentaires!]

François: ouais cool, merci, j’ai reçu… Votre concierge est encore là? Parce qu’il est encore venu nous faire une remarque hier soir… et c’était le même qu’avant. Quand est-ce que le nouveau commence?

Enfin, vous avez quelques ampoules qui ont lâché dans la salle 2 et il faudra quand même bien les remplacer un jour non? Et du même coup, récupérer le ballon;-)

T

23)
Leo_11
, le 12.02.2005 à 21:52
[modifier]

Bon j’ai pas de carte Visa, Eurochèque ou PostCard n’est pas (ou du moins très rarement) acceptés pour ce genre de payement… dès lors je ne vois pas comment je pourrai participer au financement de quoi que ce soit sur le net.

Ceci dis, je trouve qu’en cas de besoin une action ciblée type « t-shirt » avec une marge bénéficiaire, ou une CukDay sous forme de repas de soutien pourrait être envisagée. Ceci n’entraverait en rien le petit lecteur et ceux qui se sentent redevables vis-à-vis de Cuk.ch se seraient sûrement bien mieux… non?

Ceci dit c’est quand la prochaine CukDay? j’ai envie de mettre des visages sur les pseudo’s que je croise régulièrement ici.

Et encore merci pour tout ce travail. Cuk.ch est ma page de démarrage! :)