Profitez des offres Memoirevive.ch!
Mactracker, une merveille qui vous rappellera plein de souvenirs

Fabien Conus vous a proposé l'autre jour une visite de l'excellent site Folklore qui vous racontait certaines histoires savoureuses sur Apple, Steve Jobs, et tout ce qui fait le côté croustillant de nos machines.

Cela m'a fait penser à un petit logiciel gratuit (vous pourrez faire un don à son auteur si le logiciel vous plaît) que vous connaissez peut-être déjà, mais qui me semble pour le moins sympathique et que je me propose de vous faire découvrir rapidement aujourd'hui: Mactracker.

Mactracker, c'est à la fois toute l'histoire d'Apple à travers ses modèles de Macs ( y compris leurs clones) et le matériel qui va avec (écrans, cartes, imprimantes,...), mais également une mine d'or pour celui qui doit faire face à un parc de machines hétéroclites, parce que l'entreprise dans laquelle il travaille n'a pas pu acheter toutes les machines d'un seul coup.

Mais lancez Mactracker, et voyez plutôt.

Vous avez devant vos yeux ébahis une liste de 393 modèles (à l'heure où j'écris ces lignes), répartis en 22 familles que voici:

Même les Mac mini sont référencés!

La preuve? Je ne vous en montre qu'un bout...

Un petit clic sur "iBooks" et paf, vous avez la liste des modèles correspondant à ce type de matériel.

Bon, c'est bien joli, mais ce n'est pas tout, heureusement.

En effet, un double-clic sur un modèle vous dira pratiquement tout sur lui. Prenons un exemple au hasard: mon PowerBook 17 pouces de première génération.

Tout en haut de la fenêtre, vous avez une vignette de la machine, pour vous rappeler son apparence.

En-dessous, vous disposez de 5 onglets qui vous permettent d'afficher autant de types de renseignements.

Le premier, , est un excellent résumé des capacités de l'appareil.

Remarquez deux renseignements très importants pour le gestionnaire de parc informatique: la dernière version de MacOS X acceptée (ainsi que la version originale fournie), ainsi que la disposition ou non d'une mise à jour du firmware, avec lien vers ce dernier au cas où il existe.

Le deuxième onglet, , est tout aussi important pour notre administrateur, il s'agit de tout ce qui concerne... la RAM et la vidéo (eh ben oui!).

Vous voyez le nombre de connecteurs de barrettes mémoires, et surtout quel type il vous faut acheter au cas où vous voulez doper votre machine.

Le troisième onglet, , dresse la liste des composants de votre machine, en particulier au niveau de la connectique,

Ceux qui se sont trouvés à vouloir mettre à jour in iMac de deuxième génération avec un disque dur FireWire comprendront l'utilité de ce genre de renseignements.

Le quatrième ongle, , vous dira tout sur votre machine, sa date de sortie, quelles étaient ses spécifications à l'époque, ainsi que son prix.

Passionnant.

Un petit clic sur le bouton vous amènera vers Apple-History.com

Le dernier onglet, , vous permet de prendre vous-même quelques notes, et surtout, vous dirige sur le support Apple pour la machine examinée.

Dans mon cas, j'aboutis à la page http://www.apple.com/support/powerbook/ qui liste les problèmes connus de ce type d'ordinateurs. Bon, on aurait fait une petite recherche sur mon modèle en plus, ça m'aurait bien plus, mais je fais le difficile là!

La cerise sur le gâteau

Ce dont je ne me lasse pas, c'est d'entendre le son de démarrage des différentes machines proposées. En effet, toujours présents sur le haut de la fenêtre de description d'une machine, nous trouvons deux boutons.

Le premier, bien sympathique, celui qui nous permet d'écouter les sons de démarrage donc, et un autre qui l'est moins, parce qu'il nous rappelle certaines sueurs froides épouvantables.

En effet, Le bouton "Death Chime", ou Carillon de la mort qui tue, il n'y avait pas pire je crois, au niveau informatique.

Lorsqu'on l'entendait, il fallait penser à tester les mémoires au mieux, au pire renvoyer votre machine au SAV.

Voilà! Il ne me reste plus qu'à vous dire que comme il se doit, une recherche tout à fait conforme à ce que propose MacOSX est de la partie, qui va se contenter de regarder dans le dossier sélectionné ou dans toute la base, selon votre désir.

Ce petit programme, je vais me le garder avec amour, quoi qu'il arrive. Et même si un jour je devais, sous la menace et la contrainte passer sur PC, je ne manquerai pas de télécharger une version de ce logiciel exprès pour cette plateforme.

Ça me fera un coup de blues et du coup, je serai moins productif et ce sera bien fait pour ceux qui m'ont obligé à changer de système.

Remarquez que Mactracker est un freeware, mais que vous pouvez donner quelque chose à son éditeur qui le mérite bien.

 

8 commentaires
1)
Saluki
, le 01.02.2005 à 00:03
[modifier]

Tout ça pour ne pas nous dire comment s’est présenté le face à face vers midi…

2)
Gilles Tschopp
, le 01.02.2005 à 07:58
[modifier]

Très bon logiciel, mais seul regret à mon avis : les lignées Apple I, II et III ne sont pas répertoriées… !

3)
elektrikpepper
, le 01.02.2005 à 08:22
[modifier]

Joli. J’espère qu’il y aura bientôt le pendant pour les OS

Elektrikpepper

4)
Franck_Pastor
, le 01.02.2005 à 09:32
[modifier]

Très bon logiciel, mais seul regret à mon avis : les lignées Apple I, II et III ne sont pas répertoriées… !

C’est vrai ça, où est mon bon vieil Apple IIe ???

Franck,
Apple II forever !

5)
Gilles Tschopp
, le 01.02.2005 à 10:43
[modifier]

C’est vrai ça, où est mon bon vieil Apple IIe ???
Apple II forever !

Et mon Apple IIgs, donc ???

Je suis en train de préparer un article sur un émulateur Apple II, alors patience ;-)

6)
François Cuneo
, le 01.02.2005 à 12:03
[modifier]

Ce logiciel s’appelle Mactracker, donc au niveau ordi, il traque les Mac. Pas les trucs qui viennent avant.
C’est vrai que c’est dommage cela dit.

7)
flyermoney
, le 01.02.2005 à 15:24
[modifier]

Mactracker, je l’utilise depuis pas mal de temps pour aider des amis à mettre à jour et dépanner leurs Macs, un outil plus qu’utile, voire indispensable pour tous les technards Mac!

Un détail important est le fait que Mactracker existe aussi en version Windows, ce qui est plus que pas mal pour les Switchers prospectifs qui voudraient se mettre au Mac en passant par le marché d’occasions.

(mon premier post, faites péter le Champagne!)

I don’t want more choice, I just want better things.
Je ne veux pas plus de choix, je veux juste de meilleures choses.