Profitez des offres Memoirevive.ch!
Apple est-il vraiment si « ennuyeux » ? Petite analyse

Au soir de la Keynote du 7 septembre, la presse spécialisée ne présentait pas vraiment un enthousiasme débordant vis-à-vis des nouveaux produits présentés par la firme à la pomme, certains parlant même d'Apple comme étant devenu « so boring ». Maintenant que les premiers iPhone 7 ont été livrés, maintenant que l'analyse des spécifications a cédé sa place à l'expérience, est-ce qu'Apple est vraiment aussi « ennuyeux » que certains le prétendent ? Petite analyse.

 

Les rumeurs, un mal nécessaire.

L'ère Steve Jobs est révolue ! N'en déplaise aux nostalgiques du célèbre « One more thing », Apple n'est plus une machine à buzz comme elle savait l'être. Les temps changent et la société s'est adaptée aux paradigmes des réseaux sociaux et de l'information instantanée. Et de manière assez intelligente, il faut bien l'avouer.

Fini le coup d'éclat d'un soir, voilà le temps de l'information sur la durée, l'occupation du terrain numérique et médiatique via un puissant outil : les rumeurs. Tim Cook a bien compris que le buzz d'un soir, instantanément noyé par le flux incessant d'informations issu des réseaux sociaux ou de la presse devenue plus sensationnaliste, n'était plus le bon moyen de faire parler d'Apple. Au contraire, le fait que la firme distille petit à petit les spécifications des nouveaux produits via des « informateurs » complaisants permet à Apple d'occuper le terrain, d'être pendant les deux semaines précédant la Keynote au centre des discussions. Aussi ingénieux que frustrant, mais tellement efficace... Preuve en est, même les médias traditionnels tels la RTS, Le Monde ou Le Temps ont parlés des rumeurs sur les nouveaux produits pommés. Ce n'est certes pas une approche enthousiasmante, mais cela ne fait que répondre à l'évolution de la société et à sa consommation des médias numériques.

 

L'iPhone 7, un produit à maturité.

La première chose qui frappe lorsque l'on a en main le nouvel iPhone 7, c'est sa qualité de fabrication. Nous avons ici affaire non pas à une révolution, mais à une belle évolution : tout est parfaitement imbriqué, d'une manière beaucoup plus douce que ce qui a été fait par le passé. L'intégration de l'objectif de l'appareil photo en est le meilleur exemple grâce à la coque en aluminium qui vient l'enrober délicatement. Nos sens nous disent rapidement que nous avons affaire à un magnifique produit, tellement l'objet est flatteur, tant à la vue qu'au toucher.

Concernant les nouveautés du produit phare d'Apple, on peut citer en vrac : un processeur A10 fusion, une augmentation de l'autonomie, un bouton « home » avec retour de force haptique, une amélioration de la photographie via la double optique (sur l'iPhone 7 Plus), le mode d'affichage « true-tone » respectant au mieux les couleurs, une étanchéité jusqu'à 30 minutes dans 1 mètre d'eau ou encore la disparition de la prise jack au profit du port Lightning. C'est cette dernière nouveauté qui a passablement focalisé les esprits : est-ce vraiment une nécessité de supprimer la prise jack présente sur nos appareils audio depuis plus de 50 ans ?

La réponse se trouve, n'en déplaise aux puristes, dans l'évolution de l'écoute de la musique au sein de notre société : fini le câble, place au sans-fil. Preuve en est le succès croissant des casques Bluetooth comme les remarquables Parrot Zik 3. Cela peut également être une belle opportunité pour les fabricants de casques haut de gamme, dont la dépendance au DAC de qualité moyenne des appareils mobiles se termine, pour laisser la place aux DAC de haute qualité et de fabrication maison (la prise Lightning ayant la possibilité de faire transiter le signal numérique brut).

Si l'on regarde la liste des nouveautés, cela peut paraître comme étant qu'une succession de mises à jour de l'appareil pour rattraper le retard pris face à la concurrence. Mais comme toujours, le diable se cache sournoisement dans les détails ! Comme l'écrivait très justement Slice42, Apple répond véritablement aux demandes de ses clients en offrant plus d'autonomie et de puissance grâce au nouveau processeur : celui-ci étant constitué de quatre coeurs, dont deux à basse consommation, il permet au nouvel iPhone d'être aussi puissant qu'un MacBook Air tout en proposant une heure et demie d'autonomie en plus par rapport au modèle 6s. Il en va de même au niveau de la photographie avec l'intégration dans iOS de la gestion du RAW ainsi que la stabilisation optique disponible sur toute la gamme d'iPhone 7. La firme à la pomme a également fait des efforts pour fiabiliser son nouveau téléphone : disparition du bouton « home » mécanique au profit d'un bouton haptique (qui n'a pas un jour eu des problèmes avec le bouton principal de son téléphone ?) ainsi que le respect de la norme IP67 assurant une certaine étanchéité au téléphone.

Tout cela ne rend pas l'iPhone 7 aussi exaltant que certains l'aimeraient, mais contribue sérieusement à la maturité du produit. Or la clientèle d'Apple désire désormais des produits fiables et matures plutôt que des appareils qui se transforment en toaster à la moindre sollicitation.

 

L'Apple Watch 2, les prémices de l'internet des objets.

En présentant la nouvelle Apple Watch 2, Apple n'a une nouvelle fois pas soulevé les foules. La firme pommée semble avoir juste présenté une évolution de sa montre connectée, sans plus. Alors que les observateurs espéraient une montre totalement autonome du smartphone, avec une carte SIM intégrée, faisant elle-même office de téléphone, voir beaucoup plus... Ils ont eu le droit uniquement à une Apple Watch avec le GPS et l'étanchéité en plus. Mais avec Apple version Tim Cook, l'intéressant ne se trouve pas dans le sensationnel, mais plus dans les détails, soit au sein même de watchOS et des possibilités qu'il offre !

Comme le relève l'excellent éditorial de Valère Gogniat (Le Temps du samedi 17 septembre), l'intérêt de l'Apple Watch ne se situe pas dans l'horlogerie (sauf à faire concurrence avec les bracelets intelligents type Fitbit), mais bien dans l'internet des objets : la montre connectée va devenir la plateforme de contrôle des futurs objets connectés. Grâce à l'application sobrement appelée « Maison », votre montre va vous offrir la possibilité d'automatiquement désactiver votre alarme quand vous rentrez, d'ouvrir votre garage lorsque vous arrivez devant votre immeuble ou de lancer spontanément votre four lorsque vous partez de votre travail afin que votre repas soit prêt lorsque vous arrivez à domicile... Les possibilités sont immenses et vont être l'enjeu majeur, au niveau des particuliers, de l'évolution numérique que nous connaissons. Apple a bien compris qu'il se doit d'être un acteur central du domaine, d'où l'importance stratégique de la nouvelle Apple Watch 2 !

Au premier regard, oui, Apple semble être devenu ennuyeux. Mais c'est au final un jugement simpliste, car la société dirigée par Tim Cook est devenue plus subtile, maîtrisant les codes de notre société, tout en posant les bases du futur numérique. Apple reste une entreprise d'innovation, mais à l'image de son patron, celle-ci est juste devenue moins sensationnaliste.

 

24 commentaires
1)
lvme
, le 20.09.2016 à 06:20
[modifier]

L’intégration de l’objectif de l’appareil photo en est le meilleur exemple grâce à la coque en aluminium qui vient l’enrober délicatement

On est encore le 1er avril 1976 ?

Cette protubérance a tué le design du 6, et tue encore le 7. Il ne me viendrait pas à l’idée d’acheter un iPhone au look de Samsung, même avec une fiche technique qui fait saliver le geekos de base.

Je reste avec mon 5, voilà qui est simple et efficace.

2)
jdmuys
, le 20.09.2016 à 07:08
[modifier]

lvme, tu sembles dire: « qu’importe l’ivresse, pourvu qu’on ait le flacon »…

Si le prix à payer pour la qualité extraordinaire de l’iPhone 7 Plus (par rapport au 5 encore plus) est cette excroissance, alors qu’il en soit ainsi. Voir le banc d’essai de Austin Mann à http://austinmann.com/trek/iphone-7-camera-review-rwanda.

Et puis d’un point de vue design, alors que le 6 se contentait de s’accommoder de cette situation, le 7 a plutôt tendance à l’arborer fièrement.

3)
ABK
, le 20.09.2016 à 07:34
[modifier]

est-ce vraiment une nécessité de supprimer la prise jack présente sur nos appareils audio depuis plus de 50 ans ?

Ceux qui se sont équipés Mobile Journalism ces deux dernières années peuvent te dire que non! :) Tout comme ceux qui utilisent les MacBookPro dans un studio regrettent le manque de diversité de la connectique sur les derniers items.

Le marché de masse le demande peut-être, mais pas l’industrie?

4)
ToTheEnd
, le 20.09.2016 à 09:15
[modifier]

Je suis complètement conquis par le nouvel iPhone et sa caméra… ceci dit, cette petite bosse est agaçante et le fait de ne pas pouvoir charger en même temps qu’on écoute de la musique au casque est tout de même d’une bêtise rare à l’heure où ses appareils tiennent difficilement une journée sans recharge. Il y avait moyen de mieux faire…

Pour la montre, je vais probablement craquer mais c’est plus pour des raisons professionnelles que personnelles car m’amuser à charger tous les jours cette affaire ne m’enchante pas… et je ne parle même pas des AirPods qu’il faudrait aussi plus ou moins recharger tous les jours… les lits Ikea devront bientôt être fournis avec 12 prises électriques pour recharger les 12 appareils qu’il faudra recharger chaque soir (personne trouve con que tout se bordel ne se chaîne pas?).

Enfin, il y a clairement un Apple Bashing sur l’innovation, les produits, la stratégie, les dirigeants, le R&D, les finances, etc. Pas un jour passe sans qu’un média décrive une entreprise qui est au bord de la rupture et qui va s’effondrer sur elle-même. Par contre, pas grand chose sur son concurrent qui a quelques millions de smartphones dans le monde qui demande qu’à brûler ou exploser… on se consolera comme on peut avec les poursuites aux USA qui conduiront certainement à des indemnisations records pour ceux qui ont été blessés par le fer de lance de cette marque.

La question qui reste en suspens, c’est les Mac. Avec plus de 3 ans sans renouvellement pour certains modèles, la marque se fout un peu de la gueule du monde quand elle affirme que ça reste une priorité… est-ce que les prochains portables auront une prise audio classique ou lightning? J’espère que ça sera le dernier car je n’ai pas envie de me balader avec deux casques ou pire, un autre adaptateur!

Plus que quelques jours à attendre pour voir à quel point il y aura de la nouveauté dans ce segment de produits…

T

5)
iVince
, le 20.09.2016 à 09:35
[modifier]

Ok, ok. Sauf qu’on nous avait déjà promis la maison connectée avec l’Apple Watch première du nom, et que Homekit existe depuis trois ou quatre ans maintenant.

Hier soir, je me suis amusé à taper le mot « Homekit » dans l’Apple Store et dans Amazon et les résultats m’ont donné envie de pleurer : au menu trois ampoules Phillips et une station météo connectée (allez savoir à quoi ça sert).

Donc pour moi cet argument n’en est pas un malheureusement.

6)
Borak
, le 20.09.2016 à 09:45
[modifier]

Pour l’iphone, je ne trouve pas Apple ennuyeux.

Par contre pour les ordinateurs : SI !

Le Mac Pro qui ne change pas depuis trois ans et qui reste au même prix.
Le Mac Mini qui n’a plus de processeur core i7.
Les portables qui n’évoluent pas depuis quelques temps.
Les micros qui ne passent toujours pas en Thunderbold 3 avec le nouveau connecteur.

Quand un produit n’évolue plus, il est d’usage de baisser son prix. Chez Apple : on ne connait pas cet idée…

C’est à la limite du foutage de gueule, non ?

7)
zeyo
, le 20.09.2016 à 10:09
[modifier]

Homekit existe depuis trois ou quatre ans maintenant

Dans les années 90, mon entreprise développait déjà des « automatismes » pour la maison. Tous les constructeurs du marché ( prises, volets, stores, etc ) s’étaient réunis dans l’espoir de créer la maison « intelligente ». Faute de leadership, résultat 25 ans plus tard : zéro.
HomeKit n’a que 3 ans. Apple avec ses ventes pharaoniques d’iPhone peut devenir le l’agrégateur vers lequel vont converger les fabricants de matériel domestique.
En tout cas, je leur souhaite de ne pas rater le train en marche car de jeunes pousses pourraient bien les pousser vers le cimetière.

8)
M.G.
, le 20.09.2016 à 10:17
[modifier]

Merci Renan. Sur « Slice42 », j’ai découvert que John Brooks propose une mise à jour de ProDOS en 2.4 !

Apple II features of ProDOS 2.4
For the first time, the features and improvements of ProDOS 2.x are available on 6502-based Apple ][, Apple ][+, and un-enhanced Apple //e computers.

J’ai téléchargé la disquette (143 ko) et vais tenter de l’utiliser avec « Virtual ][ 7.3 ». Quelques heures à passer sur un Apple II virtuel ! Vieilles amours et vieux tisons se rallument en toutes saisons…
Une bonne façon de fêter les 66 ans de Steve Wozniak :-)

À ce compte là, non, Apple n’est pas ennuyeux…

9)
Renan Fuhrimann
, le 20.09.2016 à 11:17
[modifier]

@Ivme : Si cette « excroissance » t’es si insupportable, tu peux toujours protéger l’iPhone avec une fourre qui fera disparaitre la disgracieuse protubérance de tes chastes yeux. Si c’est juste une manière inélégante de dire que je suis un « geekos de base », je te rappel que je parle pas de l’iPhone en tant que tel mais j’essaie bien d’ouvrir un débat argumenté pour savoir si, oui ou non, Apple est ennuyeux.

@ABK : Comme tu le dis très bien toi-même, Apple est maintenant un constructeur grand public. Une partie de l’industrie utilise ses produits mais depuis le retour de Jobs dans la fin des années 1990, Apple a pris le virage du marché des particuliers au détriment de l’industrie. On peut difficilement le reprocher à Jobs, vu le succès de l’entreprise.

@TTE : Effectivement, si les iPhones devenaient des toaster explosifs ambulants, je n’ose pas imaginer le déferlement médiatique. Alors que pour Samsung, seuls les sites spécialisés en parlent.

@TTE & Borak : Effectivement, le Mac est devenu le parent pauvre d’Apple. Mais la question qui se pose : comment seront nous connectés à l’ère numérique dans 5 à 10 ans ? De plus en plus d’experts voient la mort pure et simple de l’ordinateur de bureau sous la forme que nous la connaissons actuellement. Cela se confirme en regardant les chiffres de ventes des PC, toujours en baisse. Même si je regrette infiniment que le MacPro ne soit pas mis au goût du jour, je ne peux pas en dire autant du Mac Mini qui me semble voué à disparaitre. Et probablement l’iMac également. Il reste la question des portables (avec ou sans écran externe comprenant une carte graphique).

10)
ysengrain
, le 20.09.2016 à 11:22
[modifier]

Je ne crois pas qu’Apple soit ennuyeux, ou bine toutes les firmes le sont.

À une date que je ne saurais préciser plus avant, l’avénement du numérique a fait exploser les fondamentaux précédents.
Les ordinateurs, la loi de Moore, les smarphones et leur déclinaison en tablettes, la photo numérique, l’Internet.

Nous sommes, me semble- t- il , en période de maturité. Les « inventions » ont été telles qu’il faut bien prendre du temps.
Le champion de microprocesseurs, Intel ne parvient pas à diminuer encore de manière fiable, la taille de gravure, se heurtant à des phénomènes quantiques (anticipés depuis longtemps, sauf que là, ça y est).
Apple ne parvient plus à innover comme antérieurement.
Les photocopieuses Samsung, Microsoft continuent à fonctionner, inondant le marché d’uniformité fade et indigeste.

Ça me rappelle la Chine en 68 quand tout le monde était habillé de la même manière. Apparemment, maintenant, il ne reste plus que la Corée du Nord. ouf !! je suis rassuré.

Notre monde a changé, notre perception en regrette les effets … ennuyeux.

11)
ToTheEnd
, le 20.09.2016 à 11:40
[modifier]

Quand un produit n’évolue plus, il est d’usage de baisser son prix. Chez Apple : on ne connait pas cet idée…

Non parce que ce n’est pas le même marché… tu n’achèterais pas une Rolls des années 80 même si elle était à moitié prix. Acheter un ordinateur qui a 3 ans avec 20% ou 40% de rabais n’aurait pas beaucoup de sens. Ce qui est vrai, c’est que des pures constructeurs de PC comme Lenovo, HP ou Acer ils feraient tout simplement faillite s’ils ne renouvelaient pas leur PC après 3 ans… rabais ou non.

HomeKit n’a que 3 ans. Apple avec ses ventes pharaoniques d’iPhone peut devenir le l’agrégateur vers lequel vont converger les fabricants de matériel domestique.

+1… l’inertie pour le développement et la commercialisation dans la domotique ou les appareils de tous les jours est monstrueuse. Nous (dans l’IT) sommes habitués à avoir une révolution tous les ans ou en tout cas, des chamboulement réguliers alors que dans l’industrie classique, ça prend des plombes pour changer quelque chose. D’ailleurs, on disait un truc qui n’est peut être plus tellement vrai aujourd’hui: une année Internet vaut 7 ans d’une vie normale tant l’évolution est rapide… je pense qu’on a encore beaucoup cette perception des choses… en tout cas moi… je trouve que rien ne bouge assez vite.

Cela se confirme en regardant les chiffres de ventes des PC, toujours en baisse.

C’est juste mais pas pour Apple. La marque bénéficiait il y a encore peu d’une belle croissance dans ce secteur alors que pour le reste de l’industrie, c’est la bérézina. Mais voilà, après des années sans toucher à la gamme et sans même parfois mettre à jour les processeurs, forcément, les clients ont arrêté d’acheter. A la « décharge » d’Apple, je pense que les « mauvais » résultats d’Apple dans l’iPhone ont aussi un peu chamboulé les projets ou du moins leurs priorités.

Enfin, l’iMac est le bestseller de la marque (en desktop), je ne le vois pas disparaitre de ci-tôt…

T

12)
iVince
, le 20.09.2016 à 12:14
[modifier]

Inertie ok, peut-être, il n’empêche. L’argument HomeKit fait pschiiit quand on regarde les faits.

Moi qui suis en train d’acheter une maison, qui prévois d’y faire de nombreux aménagements, je regarde ce que je peux faire avec HomeKit : à part allumer une ampoule à 60€, rien…

13)
Saluki
, le 20.09.2016 à 12:58
[modifier]

Suivant les métiers, les cycles de conception sont plus ou moins longs.

Je me souviens d’une conférence à l’INSEAD dans les années ’70 où un ingénieur de Renault était fier de nous dire que la R5 avait été conçue en seulement cinq ans.
Il était tombé de l’arbre quand j’avais précisé que pour faire un pull, il fallait 430 opérations de la toison du mouton à l’étagère de la boutique. Et cela deux fois par an. (Depuis les collections saisonnières ont cédé le pas aux flux continus.)

14)
Hi-Phil
, le 20.09.2016 à 13:02
[modifier]

Bon…je pensais pas revenir si vite, mais puisque certains se sont assis à la table ronde en se « gaussant » (entre autre des « déboires ») de la concurrence en partageant quelques toasts, je m’invite (vous ne voyez pas d’inconvénients, j’espère…) à votre (basse) cuisine!

Mais rassurez-vous je ne viens pas les mains vides, j’ai apporté un pot de moutarde de derrière les fagots (vous m’en direz des nouvelles)…

Tiens à propos de news, est-ce que quelqu’un en a au sujet du fameux (fumeux?) projet secret (de polichinelle): « TITANIC »…oups pardon mon clavier est un peu glissant, il fallait bien-entendu lire « TITAN »?!?!

A ce sujet (voiture connectée et/ou autonome) ainsi que d’autres évoqués ici ou pas (domotique, robotique, réalité virtuelle ou augmentée, etc.), les voisins californiens TESLA, GOOGLE et d’autres ainsi que les voisins (outre Pacifique) coréens (du sud…)SAMSUNG, LG ou autres japonais, taiwanais et même chinois (HUAWEI, par exemple) doivent bien rigoler (pour ne pas dire ricaner) en voyant sortir, depuis quelques semestres, les « nouveautés » (encore et toujours margées autour des 50%…mais ça c’est pas nouveau) de Apple et ne doivent souhaiter qu’une chose : c’est que Tim Cook (et son team) reste à la tête de la firme de Cupertino encore de nombreuses années…Hihihihihi!!!

Sans parler du (gros et long) dossier fiscal à venir! J’espère que l’évolution dudit dossier sera relatée ici. Au vu de la liste grandissante de pays qui ouvrent un dossier « Apple » ce sera difficile de passer au-travers…n’est-ce pas? D’ici là les actionnaires et cadres pourront se consoler avec les dividendes et bonus (merci les « pigeons » qui achètent exagérément de la marge)…faut profiter au cas où l’avenir venait à s’assombrir drastiquement.

Qui a dit ennuyeux?!?! :-)))

PS: ah et puis je suggère d’aller doucement avec la moutarde sachant qu’auprès de certains, elle peut monter assez vite au nez…

15)
ToTheEnd
, le 20.09.2016 à 13:36
[modifier]

Inertie ok, peut-être, il n’empêche. L’argument HomeKit fait pschiiit quand on regarde les faits.

C’est sur, tu peux acheter les géniales baskets taille 44 pour ton gamin de 4 ans et dire que dans les faits, elles ne lui vont pas. Et dans les faits, elles ne lui iront pas pendant encore quelques années.

HomeKit est intimement lié aux IoT et même si les exemples sont faibles, toute une industrie se mobilise… pour info, World IoT aura lieu à Barcelone en octobre… programme assez riche.

T

16)
twautele
, le 20.09.2016 à 14:45
[modifier]

Homekit mériterait un sujet à lui seul.

Elgato propose quelques produits (vanne thermostatique, commutateur, détecteur ouverture fenêtre/porte), Tado et Netatmo des vannes thermostatiques.

Tout cela est riche de promesses mais cela tarde à venir …

17)
lvme
, le 20.09.2016 à 14:49
[modifier]

Oui, on a l’habitude des promesses de l’industrie informatique (et puis le matériel ne suit pas le logiciel, ou vice versé) ou des déliriums d’avant Keynote, mais je pense qu’une bonne partie de la clientèle Apple a compris que l’anticipation n’est pas forcément le meilleur investissent, et qu’il vaut mieux acheter aujourd’hui ce qui marche bien aujourd’hui.

Et c’est sans doute cela qui enlève beaucoup de rêve au matériel Apple d’aujourd’hui.

19)
Renan Fuhrimann
, le 20.09.2016 à 15:54
[modifier]

Le sujet de la domotique est assez complexe à traiter actuellement, pour la simple et bonne raison que chaque fabricant se lançant dans le domaine produit sa propre interface. Pour l’instant, il n’y a pas vraiment de standard et c’est ce qu’essaie de faire Apple en ouvrant HomeKit (car la première version était très cloisonnée, comme l’aime tant Apple…).

Du coup, nous allons voir si cette nouvelle plateforme va permettre l’éclosion d’appareils compatibles sachant qu’actuellement, on trouve quelques produits d’Elgato, Philipps ou Netamo compatibles (comme le relève justement twautele). Mais comme le dit TTE, le temps industriel étant beaucoup plus long que le temps IT, si compatibilité il y aura, ce ne sera pas avant quelques années.

EDIT : En effet Diego, nest est un excellent exemple d’une solution fonctionnelle qui a sa propre interface. Mais tant que le marché est si morcelé, il est difficile de voir une interface s’imposer sur les autres.

20)
iVince
, le 20.09.2016 à 16:18
[modifier]

C’est sur, tu peux acheter les géniales baskets taille 44 pour ton gamin de 4 ans et dire que dans les faits, elles ne lui vont pas. Et dans les faits, elles ne lui iront pas pendant encore quelques années.

Si je devais filer la métaphore, je dirais plutôt que j’achète des baskets taille 44 à mon fils alors que je n’ai pas encore rencontré sa mère.

Moi aussi j’ai longtemps cru que la force de frappe d’Apple allait imposer un standard en domotique mais je commence à douter.

D’abord parce qu’Apple n’est plus tout seul et se fait manger la laine sur le dos par Android. Si je suis fabriquant d’électroménager aujourd’hui j’avoue que j’hésite à partir sur Homekit et me couper 75% du marché (d’ailleurs existe-t-il un Homekit Android ?).

En outre on sent depuis quelques années qu’Apple inspire la méfiance auprès des acteurs des nouveaux secteurs qu’il cherche à conquérir. L’exemple de la musique et des téléphones où l’hégémonie d’Apple a laissé de mauvais souvenir doit jouer comme un repoussoir.

Possible que les acteurs de l’électroménager ne veuillent pas se faire « appliser » : condamnés à verser des redevances ad vitam aeternam pour avoir le droit de vendre leurs produits…

21)
ToTheEnd
, le 20.09.2016 à 18:26
[modifier]

Si je suis fabriquant d’électroménager aujourd’hui j’avoue que j’hésite à partir sur Homekit et me couper 75% du marché (d’ailleurs existe-t-il un Homekit Android ?).

Ca dépend ce que tu recherches… si c’est de monétiser quelque chose, il y a toujours 3x plus de ventes d’apps chez Apple que chez Android… autrement dit, l’avantage des PDM tombe à l’eau mais je ne vois pas une marque se lancer là-dedans. De plus, si c’est vis-à-vis de la fidélisation client, il serait impensable de ne pas être sur iOS. D’ailleurs à ce sujet, je ne connais pas (mais demande qu’a être contrarié) une seule grosse boîte qui ait privilégié Android et rien fait pour iOS. Au contraire même, dans les boîtes classées dans le top 500, elles ont d’abord lancé leurs apps pour iOS avant Android.

L’exemple de la musique et des téléphones où l’hégémonie d’Apple a laissé de mauvais souvenir doit jouer comme un repoussoir.

+1… mais en même temps, tous les gens dans l’électroménager n’ont pas trop de soucis à se faire: je ne vois pas Apple se lancer dans les machines à laver le linge, les toasteurs et dieu sait quoi. De plus, il me semble que le kit est gratuit car encore une fois, Apple ne veut pas vendre du soft mais des devices et si l’iPhone ou la Watch devient incontournable pour gérer facilement ces éléments, c’est un avantage stratégique certain.

Je vois dans cette « alliance » un mariage forcé qui est bon pour les deux parties: Apple se retrouve au centre du « hub digital » (fameuse communication des années 2000 et initiée par Apple!) et un constructeur qui propose un service « intelligent » pour un truc « à la con ».

T

22)
Yvan Ramoni
, le 20.09.2016 à 18:52
[modifier]

J’ai pas eu le temps de lire tous vos commentaires mais pour ma part il aurait pu faire un charger la batterie par induction non ?

23)
lvme
, le 20.09.2016 à 20:03
[modifier]

mais en même temps, tous les gens dans l’électroménager n’ont pas trop de soucis à se faire: je ne vois pas Apple se lancer dans les machines à laver le linge, les toasteurs et dieu sait quoi.

Tout comme les salariés de l’industrie musicale, téléphonique, horlogère, …., automobile….

24)
ToTheEnd
, le 20.09.2016 à 22:29
[modifier]

Pas d’accord. Il faut se souvenir de ce qu’était l’industrie musicale quand: c’était le far west du MP3 et que les mecs faisaient des procès à tout va pour essayer d’enrayer le piratage tout en ne proposant aucune alternative valable. Idem pour les téléphones, qui se souvient de ces briques que les constructeurs appelaient smartphone et qui était aussi réactif qu’un mort et qui vécu une révolution quand un constructeur inséra un clavier 102 touches (BB)?

Apple se lance la ou elle peut « révolutionner » quelque chose. La machine à laver, le frigo, etc sont autant de choses qui peuvent difficilement être améliorés… et donc il sera difficile de demander le double du prix pour un joli design et un truc qui fait tout 10% mieux que les autres. On est en plein « commodity » et Apple n’a aucun intérêt à aller la dedans…

À l’inverse, la montre, la bagnole, la médecine, la réalité augmentée et je ne sais quoi encore, il y a un potentiel énorme…

T