Profitez des offres Memoirevive.ch!
Test de la feuille de papier A4, pour protéger l’écran de votre MacBook

Apple, depuis des années, fait de beaux portables.

Oh… Ils n'évoluent pas beaucoup extérieurement parlant.

Tout est dans le détail.

Je me réjouis d'ailleurs de voir le nouveau design qu'auront les MacBook Pro 2016.

Il semble qu'il va enfin y avoir du changement.

Un point commun de tous les MacBook depuis au moins 6 ou 7 ans?

Le fait que le clavier touche l'écran celui-ci rabattu sur sa base.

Est-ce un problème?

Oh que oui!

Pourquoi donc me direz-vous?

Tout simplement parce que le gras que nos doigts déposent sur les touches du clavier se reporte sur l'écran.

Pire, au fil des mois, les touches usent le revêtement de l'écran.

J'ai d'ailleurs de la peine à croire qu'Apple et son armée d'ingénieurs sous l'égide de leur designer manitou gourou en chef n'aient pas corrigé ce problème pour le moins gênant, après tant d'années.

On verra ce que donne le modèle 2016, mais la course à la finesse d'Apple ne me fait rien augurer de bon à ce niveau.

Le pire, c'est que certains MacBook Pro (2013?) ne supportent pas qu'on nettoie leur écran avec un produit, le revêtement se détruisant très rapidement, donnant des résultats épouvantables (j'ai vu la chose sur le MacBook Pro de mon frère).

J'ai bien évidemment trouvé, depuis tant d'années, une solution: placer une petite serviette en tissu microfibres entre le clavier et l'écran avant de le refermer.

Oui.

Sauf que depuis quelques années, même ces petites serviettes pourtant faites pour cette fonction sont trop épaisses et qu'elles ne permettent plus de fermer le MacBook Pro qui alors ne s'éteint plus, et chauffe dans sa mallette pendant le transport.

Complètement contre-productif.

J'ai donc supprimé ladite serviette, et décidé de laisser mon Mac 2013 sans protection.

Résultat: un premier écran tout foutu au bout d'un an (remplacé sous garantie, heureusement, un 15 pouces Retina, ce n'est pas donné).

Un deuxième qui a vu les touches centrales s'inscrire dans l'écran.

Pour mon MacBook Pro 2015, j'ai décidé que je serais le plus soigneux des propriétaires qu'il soit possible de trouver, parce que vous voyez, il y a deux trucs que je déteste, ce sont les raies sur mes objets, et un écran de portable dégradé.

Sur les bons conseils de certains commentateurs il y a quelques années, j'ai choisi d'investir à fond dans un accessoire pour mon MacBook Pro: une feuille de papier A4, renouvelable au besoin.

Depuis plus d'un an, il n'est jamais arrivé, JAMAIS je vous dis, que je rabatte mon écran sans placer préalablement une feuille de papier toute simple, même recyclée, sur le clavier de mon portable.

L'idéal pour la durée étant une feuille à dessin, de 120 ou 150 grammes au mètre carré.

Mais comme je l'ai dit, une feuille de 70 grammes au m2 rendra le même service.

Ce qui est génial? C'est que lorsque j'avais ma serviette en microfibres, je la perdais, je l'oubliais, plus tous les problèmes d'épaisseur dont j'ai parlé plus haut qui empêchaient mon Mac de s'éteindre.

Lorsque la serviette tombait par terre, je n'osais plus l'utiliser, et devais la laver d'abord.

Rendez-vous compte! Un chtit gravier, un grain de sable, les dégâts que ça peut faire!

Là, quand la feuille tombe, je la recycle, et tant au bureau qu'à la maison, j'ai une rame de papier dans laquelle je puise pour faire une protection toute neuve, qui ne coûte presque rien.

Depuis plus d'un an, j'ai dû utiliser une cinquantaine de feuilles à tout casser, pas de quoi épuiser les ressources de la planète et, financièrement, cela a dû me coûter 2 francs au maximum.

Et ce qui est vraiment super, c'est que depuis, mon écran prend parfois la poussière, éventuellement quelques traces de postillons (beurk), mais que je le nettoie tout doucement une fois par mois en moyenne, sans avoir besoin d'insister sur le gras, comme je le faisais pour enlever les traces de gras.

Et cet écran est simplement comme neuf.

Les conseils de Cuk

  • Ne vous laissez pas aller, partez du principe que vous ne fermez JAMAIS votre Mac sans mettre une feuille de papier.
  • Si vous avez perdu votre feuille et que vous n'avez pas de rame de papier vierge sous la main, ne cédez pas à la tentation de dire "allez, pour une fois", car c'est le début de la fin, prenez une feuille de brouillon, une lettre, je ne sais pas, mais côté imprimé contre le clavier, côté vierge vers l'écran.
  • Au pire, mettez un mouchoir (neuf et ouvert) ou du papier de toilette, neuf aussi (bonjour la finesse –pas du papier, de l'auteur–) sur deux largeurs, mais évitez les mouchoirs traités à l'aloé vera  ou autre produit de ce type, ça fait des traces pas possibles.
  • Fuyez les collègues ou les copains qui vous montrent un truc sur votre propre écran en posant leur doigt dessus, doigt pas moins gras que le vôtre.

En conclusion

La feuille de papier pour protéger l'écran de votre portable, c'est bien!

28 commentaires
1)
jpg
, le 19.08.2016 à 00:34
[modifier]

Très intéressant mais mon MacBook Pro mid-2009, qui est mon outil de travail quotidien, 365 jours/an et davantage les années bissextiles, a toujours été fermé sans protection chaque nuit et l’écran est nickel.
J’espère encore le garder plusieurs années car les plus récents semblent plus fragiles si j’ai bien lu.
Comme les voitures, les plus anciennes sont les plus inaltérables mais je n’ai pas encore trouvé une de Dion-Bouton sur la liste des occasions de cuk.

2)
RaphaelY
, le 19.08.2016 à 00:57
[modifier]

Bizarre, mon macbook pro retina de 2013, n’a pas ce problème. C’était le cas avant je pense sur un modèle de 2006 environ, j’avais résolu le problème de la même manière avec une feuille.

3)
xela
, le 19.08.2016 à 08:10
[modifier]

Macbook pro mi-2012, aucune protection et pas une seule marque sur l’écran. Je le transporte tous les jours dans un sac à dos. Et je suis aussi maniaque! Microfibre et produit pour lunettes une fois par mois en moyenne. Bizarre, bizarre :-)

4)
Modane
, le 19.08.2016 à 08:21
[modifier]

Bah moi, si, et je me demande comment des ingénieurs peuvent laisser un vrai problème comme çà. Il m’est déjà arrivé de passer une heure à retirer une pétouille sur une image avant de m’apercevoir que c’est l’écran qui est marqué!

5)
jp
, le 19.08.2016 à 08:28
[modifier]

Si jamais pour les écrans retina 13″ qui perdent leurs revêtements antireflets, il y a une extension de garantie Apple.

7)
nic
, le 19.08.2016 à 09:58
[modifier]

Non, non, François, tu n’es pas le seul! Je n’ai jamais fermé mon MacBook sans y mettre la feuille qui est fournie d’origine. Je la remplacerai bientôt par une nouvelle feuille A4. Il y a quelques années c’était une feuille d’une sorte de matière plastique microbulles, qui était visiblement trop chère, remplacée depuis par du papier très fin. Je ne sais pas les MacBook actuels ce qu’ils ont entre écran et clavier à la sortie d’usine.

8)
ysengrain
, le 19.08.2016 à 10:30
[modifier]

J’ai perçu ce problème dès 2001 avec mon premier PowerBook Titanium.

À la livraison, comme les suivants, il était livré avec un emballage fait d’une feuille de matière synthétique, « blanc cassé » extrêmement résistante et assez souple.
J’en ai découpé une feuille à la dimension du clavier.
Elle a servi à ce TiBook, puis au MBP Core2Duo et est toujours en service avec le MBP actuel.

Ne pas l’utiliser fait se poser immédiatement la question de

Bon sang!

Serais-je le seul à avoir des doigts gras???

Mais non François, t’es pas tout seul.

9)
skyroller01
, le 19.08.2016 à 10:48
[modifier]

Pour ma part, j’utilise cette « technique » depuis mes PowerBook, surtout les WallStreet G3 et Pismo; sans parler de la « gravure » des touches du clavier sur la fine couche de protection des écrans, c’est le « gras » inévitable des doigts, déposé sur les touches, qui par transfert se retrouve sur l’écran…

Bref, la feuille de papier, c’est indispensable pour éviter tout cela :-)

Au plaisir de vous relire.

10)
Saluki
, le 19.08.2016 à 11:01
[modifier]

Pour ma part c’est aussi un A4, mais en Tyvek .
C’est un indéchirable dont on fait des combinaisons de chantier, épaisseur quelques centièmes de mm.

11)
J-C
, le 19.08.2016 à 13:46
[modifier]

La feuille de papier A4 est également très pratique pour nettoyer la boule récalcitrante des Mighty Mouse…

Perso, je découpe ma feuille A4 100 g à 200×200 mm, et je la pose sur mon mac mini; jamais mon écran 24″ ne m’a paru aussi propre… !

Bonnes vacances à tous 😄

12)
fxc
, le 19.08.2016 à 14:17
[modifier]

Mais non François, t’es pas tout seul.

Et tu fais honte à voir
Tes doigts couvert de noir
foutons le camp de s’bazar
Mais non François, t’es pas tout seul.

13)
Dom' Python
, le 19.08.2016 à 14:19
[modifier]

Ben ça alors! François, tu étais derrière moi, hier soir, quand j’ai ouvert mon MBA ? Tu sais, le moment où j’ai constaté, stupéfait, la présence de traces de doigts sur mon écran que je suis le seul à toucher et que d’ailleurs justement je ne le touche jamais? Mmmh? J’t’ai pas vu! C’est con j’aurais pu t’offrir un thé ou une bière !
J’ai bien pensé au clavier, mais je ne suis dit que non, pas chez Apple!
Encore une désillusion !
Je vais de ce pas piocher une feuille dans mon bloc et la tailler à 11 pouces.
Merci!
Question cependant: n’y a-t-il pas des qualités de papier qui on tendance à produire une fine poussière qui pourrait s’infiltrer et causer problème ?

14)
ToTheEnd
, le 19.08.2016 à 15:04
[modifier]

J’avais entendu parlé de ce probleme avec les MacBook Pro mais avec mon premier MacBook Pro modèle 2013, je n’ai pas eu ce probleme alors que je le prends partout avec moi…

Ceci dit, vivement le modèle 2016 car il me reste entre 400MB et 2.5GB de libre ces jours… Le 1TB me permettra de voir venir pour longtemps…

T

15)
Daffou
, le 19.08.2016 à 16:12
[modifier]

Très bonne solution… Cela dit, les MacBook Pro retina bénéficient d’une garantie étendue (4ans) pour ce type de problème (défaut du revêtement anti-reflet). Les écrans retina ayant donc ce type de défaut « cosmétique » sont remplacés sous garantie…

À noter que ce remplacement sans frais est possible même si l’écran est physiquement endommagé (verre brisé, coque déformée …)

17)
Renaud LAFFONT
, le 19.08.2016 à 22:04
[modifier]

Question bête: comment constate t on ces soucis de revêtement anti reflet dont vous parlez? Quelle est la méthode? merci

18)
cerock
, le 20.08.2016 à 17:55
[modifier]

J’utilise le même mélange pour nettoyer mes moniteurs que pour les optiques de mon télescope à savoir un mélange d’eau déminéralisée (60%) et d’alcool isopropylique (40%) et je n’ai jamais eu de soucis avec aucune surface. Et pourtant je le fait souvent je déteste les moniteurs sale (et j’ai des enfants… =-()

19)
tibet
, le 21.08.2016 à 08:47
[modifier]

En ce qui me concerne, aucun soucis depuis toujours quant aux écrans des portables que j’ai utilisé depuis 20 ans. Excepté pour un modèle dont c’était une des faiblesses, je crois qu’il s’agissait des premiers Titanium G4 400, et ça a peut-être continué avec le dernier modèle en 1 GHz.

Pour la question du nettoyage, je dirais bien sûr qu’il vaut d’abord mieux ne pas les salir, mais en tout les cas, je conseille de ne pas utiliser de solution alcoolisée. Pour répondre à Cerock, je pense que la protection des lentilles de télescopes doit être bien plus résistante que la surface des écrans des MacBook Pro.

Dans mon cas j’utilise préférentiellement la micro fibre textile. Si une tâche est plus résistante, ce qui est très rare, j’utilise une petite éponge naturelle, fortement humidifiée (mais qui ne coule pas) avec de l’eau déminéralisée très chaude, aux alentours de 40º ou plus (tant qu’on ne se brûle pas). J’applique ensuite cette éponge sur la surface en tamponnant doucement pour laisser jouer l’humidité et la chaleur. Aucun mouvement de frottement. Éventuellement je réapplique l’éponge après l’avoir ré-humidifiée.

Sinon l’idée de la feuille de papier est bonne aussi et je l’ai appliquée pendant de longues années après la série des titanium. Mais elle ne me semble plus nécessaire aujourd’hui que pour le service quelle peut rendre tout à coup de fournir un espace d’écriture quand vous n’avez rien pour écrire ou crayonner par ailleurs.

Ce qui n’est pas abordé ici, c’est que, si cette feuille protège effectivement l’écran du clavier quand ce dernier est en contact, ce contact se fait toujours lorsque l’on transporte sa machine dans une protection pensée pour protéger le contenu des chocs, mais pas toujours ou mal de la pression (coques non rigides) et pire, quand on place comme je le vois régulièrement, sa machine dans un « cartable » bourré de choses et d’autres qui compriment le portable.

Donc ok pour la feuille mais penser à laisser une place légèrement flottante ou bien avoir un espace protégé contre la pression ou l’écrasement externe (ce qui n’est pas facile) et l’écran ne touchera plus le clavier.

Dernier commentaire, les traces du clavier se reporte d’autant plus facilement sur un écran quand il y a contact, que la machine est chaud/brûlant quand on la ferme. Penser à laisser refroidir sa machine avant de l’enfermer dans une protection.

Et bon dimanche à tout le monde.

20)
François Cuneo
, le 21.08.2016 à 12:18
[modifier]

Ce qui n’est pas abordé ici, c’est que, si cette feuille protège effectivement l’écran du clavier quand ce dernier est en contact, ce contact se fait toujours lorsque l’on transporte sa machine dans une protection pensée pour protéger le contenu des chocs, mais pas toujours ou mal de la pression (coques non rigides) et pire, quand on place comme je le vois régulièrement, sa machine dans un « cartable » bourré de choses et d’autres qui compriment le portable.

Exactement mon cas.

Dernier commentaire, les traces du clavier se reporte d’autant plus facilement sur un écran quand il y a contact, que la machine est chaud/brûlant quand on la ferme. Penser à laisser refroidir sa machine avant de l’enfermer dans une protection.

Impossible dans la réalité, sur le terrain.

On vient te chercher pour une séance –que tu avais oubliée ou d’urgence–. Ah, j’arrive,m mais attendez que mon MacBook refroidisse… Je vois déjà la tête des collègues😀

Renaud: ne t’inquiète pas. Si tu ne vois rien, tu n’as pas de problème, parce que je peux te dire que le problème du revêtement te saute aux yeux: tu as des plaques de brillant qui se barrent.

21)
languedoc
, le 22.08.2016 à 08:12
[modifier]

Bonjour,
J’ai une feuille de plastique alvéolée spécifique avec le dessin des touches et elle assure une protection parfaite.

22)
Dom' Python
, le 22.08.2016 à 09:25
[modifier]

J’avais hésité à en parler dans mon commentaire 13, j’y avais renoncé, mais finalement je me décide.

Je suis inquiet.
Suis-je le seul?
François baisse.
Avez vous remarqué?
Tout un test sans aucune capture d’écran ni photo de l’accessoire testé, ça doit être la première fois, non?
François, tu veux qu’on en parle?

23)
François Cuneo
, le 22.08.2016 à 11:21
[modifier]

J’ai longuement hésité.

Mais je n’arrivais pas à montrer la différence d’épaisseur entre le 80 grammes et le 100…

Mais ne t’inquiète pas, ça va aller!

25)
tibet
, le 22.08.2016 à 15:45
[modifier]

Ben non, la densité du papier n’est pas forcément en relation avec l’épaisseur. Je suggère à François d’utiliser une balance de précision.

26)
Dom' Python
, le 22.08.2016 à 16:37
[modifier]

Damned !
L’affaire est plus sérieuse que je pensais…
Mais c’est quand même l’épaisseur de la feuille qui compte, non?
Il faudrait donc disposer d’une table d’équivalence entre la densité et l’épaisseur, pour un papier standard, de manière à ce que nous puissions faire la conversion au cas où le papier utilisé à une densité autre que standard!

27)
nic
, le 23.08.2016 à 09:35
[modifier]

Effectivement, la tâche est tout sauf peu complexe! Il faut prendre en considération le fait que les feuilles de papier ont toutes un recto et un verso, on peut le reconnaitre par la flèche indiquée sur l’emballage. Or certains types de papier ont le recto nettement plus lisse que le verso! Dans ce cas, il serait judicieux de mettre le côté lisse du côté de l’ écran. Mais en faisant de la sorte, le côté moins lisse, par la force des choses plus poreux, absorbera le gras des doigts laissé sur le clavier. Il faut donc deux feuilles; avec les côtés lisses vers l’écran et vers le clavier. Les versos poreux seront face à face, avec l’avantage, étant poreux, de ne pas glisser l’une sur l’autre, ou tout du moins, de façon moins évidente que si l’on mettait les deux cotés lisses face à face. Ce à ce moment qu’intervient une histoire d’électricité statique qui peut faire que les deux feuilles restent collées l’une à l’autre. Qui dit électricité statique, dit attrait de poussière! Et la poussière est l’ennemi de tout appareil électronique, il faudrait donc nettoyer les feuilles, avant chaque usage, avec un chiffon antistatique.
Ça sera l’objet d’un prochain test…

Bonne journée à tous!
ciao, n