Profitez des offres Memoirevive.ch!
L’iPad Pro peut-il remplacer un ordinateur?

Je vous parlais vendredi de mon expérience avec l'iPad Pro, le stylet Apple Pencil et Good Notes.

Ce n'est pas tout à fait par hasard que je parle d'écriture manuscrite avec un iPad d'ailleurs, vous le comprendrez plus bas.

Regardons le contexte mondial de ventes de tablettes.

Il faut bien admettre que ce n'est pas la joie.

Je laisse ToTheEnd fournir les chiffres en commentaires, nous verrons qu'Apple (et les autres) sont sur la pente descendante dans la vente de ce type de matériel.

Il faut un temps où l'on pensait que très vite, elles allaient remplacer nos bons vieux ordinateurs, qu'ils soient sous Windows ou sous Mac.

Un temps, il faut admettre que certains ont fait passer le message qu'ils n'ouvraient plus leur ordinateur depuis qu'ils avaient un iPad.

Moi, ça n'a jamais été le cas.

Premier écueil d'une tablette: l'écriture.

Non je ne sais pas écrire avec mes dix doigts sur un iPad, même Pro.

Oui il me faut un clavier externe, un très chouette mini-clavier Logitech qui doit peser 30 grammes, et qui en plus est confortable.

Mais bon… Il faut le sortir de la serviette, le transporter avec, bref, c'est plutôt une encouble tout de même.

Raison pour laquelle d'ailleurs j'utilise plus facile l'Apple Pencil (qu'il faut sortir aussi, je l'admets), et qui me permet de prendre des notes dans une discussion sans que le fait de frapper au clavier puisse sembler être une gêne face à mon interlocuteur. Etonnamment, c'est le cas, le fait de tenir un crayon est naturel pour celui avec qui on discute, taper sur un clavier l'est moins.

L'OS ensuite.

Ben désolé, mais moi, j'aime maîtriser mon Finder. J'aime savoir où sont les fichiers.

OK, avec des programmes comme Word ou Pages, le Cloud est une aide certaine. En particulier d'ailleurs avec les programmes Microsoft qui sont un vrai bonheur, que l'on utilise leur nuage ou celui de Dropbox.

Dropbox justement.

Eh bien heureusement qu'on l'a, celui-là.

Parce que sinon, c'est bien simple, je n'utiliserais pas d'iPad pour produire quelque chose.

Le fait d'ouvrir un document sur une machine et le retrouver sur l'autre, via Dropbox justement, c'est vraiment quelque chose qui se rapproche un peu de l'utilisation d'un Finder.

Et puis excusez-moi, mais même s'il est possible désormais de travailler confortablement avec deux applications ouvertes (Dieu merci, de plus en plus de logiciels sont compatibles avec Split View), je trouve tout de même juste époustouflant de ne pas pouvoir passer quoi que ce soit d'une fenêtre vers l'autre.

J'imagine que IOS 10 permettra de le faire (ou alors, je ne comprends rien!).

Enfin, la fermeture du système, l'obsession d'Apple de vouloir protéger les applications, tout cela m'exaspère parce que cela m'empêche d'utiliser un correcteur orthographique du type d'Antidote ou ProLexis.

Pour ne prendre que ces exemples.

Alors, tant qu'on me mettra les bâtons dans les roues, je continuerai à promener mon MacBook Pro 15 pouces, en plus de mon iPad Pro.

Et l'iPad Pro, je ne l'utilise que pour la lecture des BD, des journaux et pour la prise de notes.

Je ne m'étonne donc pas du réel désintérêt des utilisateurs de nos tablettes, passé le moment d'euphorie d'il y a quelques années.

Cela dit euphorie, euphorie… Je n'ai jamais utilisé mon iPad pour travailler, moi.

Et vous?

27 commentaires
1)
Alain Le Gallou
, le 31.05.2016 à 08:51
[modifier]

Cela ne m’est même pas venu à l’idée. Et même plus :

Enfin, la fermeture du système

Fait que j’ai abandonné l’iPhone et que mon iPad 2 est recycler à demeure dans ma cuisine uniquement pour les recettes avec Paprika.

2)
Didier
, le 31.05.2016 à 08:52
[modifier]

Je suis passé récemment à un ordinateur 2 en 1 sous Windows 10 genre Surface Book et c’est bien la première fois que je suis convaincu qu’un appareil peut remplacer le couple portable/iPad. Franchement Apple a pris un tel retard dans ce domaine que même une mise à jour d’iOs n’y changera rien. Enfin, leur éternel politique de vouloir vendre deux produits (et ses annexes) plutôt qu’un…

3)
nic
, le 31.05.2016 à 08:53
[modifier]

François, n’utilises-tu pas Lightroom sur l’iPad ? Je le trouve génial !

4)
ysengrain
, le 31.05.2016 à 09:51
[modifier]

Depuis le 27/1/2010, quand Jobs a annoncé l’iPad dans un resté fameux keynote, je n’ai pas changé d’opinion: on ne peut en l’état confondre les tâches accomplies sur un iPad et celles accomplies sur un Mac.

L’iPad reste un excellent outil pour des tâches assez simplifiées, de la bureautique de base, et de consultation (lecture, video)

Nous avons un iPad 2, il ne sert qu’à ça.
Quant au traitement d’image via Lightroom iPad, nécessitant le paiement de la redevance à Adobe, il n’en est absolument pas question.

PS abstraction faite du confort de lecture d’un iPad, mon iPhone me suffit.

5)
François Cuneo
, le 31.05.2016 à 10:21
[modifier]

François, n’utilises-tu pas Lightroom sur l’iPad ? Je le trouve génial !

Non… pas du tout. Je sais que je n’ai peut-être rien compris, mais je préfère nettement travailler avec le Mac mes photos. Sous Lightroom ou DxO.

6)
skyroller01
, le 31.05.2016 à 10:31
[modifier]

Un iPad 2, utilisé depuis sa sortie très progressivement comme remplacement de mon PowerBook/MacBook, et j’en suis très content.

Maintenant, il est vrai que j’ai gardé une machine fixe à la maison, pour deux/trois choses que je ne peux pas faire sur l’iPad, soit par manque de confort, soit par manque d’outil:

– gestion de la musique/vidéo/photo; un grand écran c’est quand même cool;
– DEV et bases de données; pour le même problème que le point précédent; par contre pour l’utilisation de ces mêmes DB/DEV, l’iPad est bien.

Je me suis parfaitement fait au clavier virtuel que je trouve super pratique, surtout quand on tape en plusieurs langues ;-) Et il est intégré à toutes les applications de l’iPad. Peu ou pas de problème de vitesse par rapport à un clavier physique, il faut juste s’habituer à la notion de « non-touché »…

Autant sur l’iPhone j’ai de la peine même pour les SMS/Messages, autant sur l’iPad je trouve cela très confortable.

J’ai même intégré des outils types VPN/accès distants qui fonctionnent plutôt bien sur l’iPad également.

D’où, au final, mon abandon progressif du portable traditionnel au profit de l’iPad. Par contre, en retour, je me suis rééquipé en matériel fixe plus performant, mais que j’utilise globalement moins et pour des domaines ponctuels.

Au plaisir de vous relire.

7)
nic
, le 31.05.2016 à 10:56
[modifier]

François, samedi matin j’étais à Lutry, en attendant le début du match de mon fils, je me suis assis au bord du lac et j’ai trié et recadré une serie de photos en vue d’un album, sur iPad mini. Génial!

9)
Renaud LAFFONT
, le 31.05.2016 à 14:09
[modifier]

Avec mon iPad Pro, le clavier, la 4G et Office, j’abats pas mal de boulot sans mon PC. Fort utile en déplacement, de par son encombrement réduit et sa grande autonomie

10)
ToTheEnd
, le 31.05.2016 à 15:16
[modifier]

Effectivement, les ventes de tablettes se tassent voire baissent car comme dans le smartphone, on arrive à une certaine saturation. Ceci dit, le marché ne se porte pas si mal puisque en 2015, pour 5 machines vendues, 2 étaient des tablettes et 3 des ordinateurs.

Mais je rejoins le constat de beaucoup: difficile de « produire » avec un iPad vs un ordinateur. Ceci dit, je continue de penser que pour des gens qui font du mail, web et des jeux ou autres loisirs, l’iPad est très bon et ça représente beaucoup de monde… ce qu’il ne fait pas encore bien, j’en conviens volontiers, c’est de produire du contenu… mais il n’a pas été pensé pour ça.

Bien sûr, 6 ans après son lancement, tout le monde voudrait que cette affaire en fasse plus mais iOS n’a pas été conçu ainsi et la marque a plusieurs fois martelé que iOS et OSX seront toujours deux systèmes séparés. Pour combien de temps encore? D’un point de vue matériel, je suis certain qu’il y a déjà un OSX qui tourne sur des puces ARM dessinées par Apple… un peu comme OSX tournait depuis 2 ou 3 ans sur des puces Intel. Maintenant, à quand le grand saut vers une hybridation des systèmes ou un « dual » boot entre iOS et OSX? L’essoufflement des ventes sur la tablette chez Apple est, d’après moi, largement du aux limites du système et donc, si Apple veut redresser la barre, il faudra bien qu’elle « casse » ce mur qui sépare iOS d’OSX… bien entendu, rien n’empêche iOS d’évoluer de façon spectaculaire mais pour le moment, ça n’en prend pas le chemin.

Enfin, je signale que le budget R&D chez Apple est devenu complètement délirant ces dernières années. En 10 ans, Apple est passé d’un budget de 800 millions de dollars par an à – si rien ne vient interrompre cette croissance – plus de 10 milliards en 2016… il a plus que doublé en 3 ans… on parle de 5 milliards de plus en 36 mois!!! C’est complètement ubuesque et à mon sens, même si plein de gens bossent encore sur des OS et des machines, la marque est en train de préparer autre chose qui n’a rien à voir avec l’électronique de loisir.

T

11)
Tom25
, le 31.05.2016 à 15:37
[modifier]

J’ai un iPad 1 qui perd la boule quand je tape un peu vite, qui plante dès que je vais sur des sites non basiques. Je l’utilise pour trier mes emails et lire des pages web (info, facebook, etc.) aux toilettes ou sur mon canapé pendant les coupures pub. Il sert parfois également à lire les recettes de cuisine (mais pas de planche à découper, … pas encore ;-) ).
Pas sûr de le remplacer quand il flanchera, ou alors par un iPad pas cher en déstockage chez Electro Dépôt.

TTE, tu penses à la fameuse AppleCar ou autre chose ?

12)
ToTheEnd
, le 31.05.2016 à 16:40
[modifier]

Bien sûr, pas grand chose d’autre à mon avis ne peut justifier de telles sommes… mais au-delà de la voiture et de ses innovations, je pense en particulier aux batteries.

La marque qui sort quelque chose qui double la capacité massique d’une batterie et ce, sans avoir recours au lithium, ils feront des centaines de milliards de bénéfice et chez tout le monde, de Samsung à BMW en passant par les ordinateurs.

Alors bon, Apple n’est pas réellement une boîte qui est active dans les processus électrochimiques mais il y a quelques années, elle ne dessinait pas non plus des processeurs.

D’après les experts, la prochaine révolution dans le système de stockage de l’électricité devrait intervenir autour de 2020… c’est dans 3 ans à peine.

T

13)
cvanquick
, le 31.05.2016 à 17:43
[modifier]

Microsoft a tenté de réconcilier les deux avec les surface.
Est-ce que cela tient la route ?
Pour mon usage oui, il remplace ma tablette et mon ordinateur mais pour mon usage bien sur.

14)
M.G.
, le 31.05.2016 à 18:59
[modifier]

Alors que l’iPad était seulement annoncé, j’avais écrit ici comment je voyais l’utilisation de la chose : une sorte de super liseuse indépendante des coupures de courant, qui m’aurait permis de lire le soir avant de m’endormir.

Des années plus tard, l’iPad mini reste cantonné dans ce genre d’utilisation.

En revanche, les modèles suivants me servent à toutes sortes de tâches mais globalement, il s’agit toujours de consulter des données variées suivant les applications installées et utilisées. C’est très agréable de regarder un film dans le salon sans avoir à lancer Wikipédia sur le MacBook Pro dans le bureau d’à côté pour obtenir des informations sur le film, le metteur en scène ou les acteurs…

Quand il m’arrive de prendre des notes sur iPad, ou de démarrer un article pour Cuk.ch, les textes sont systématiquement sauvegardées dans DropBox pour être exploités ensuite sur le MacBook Pro.

En ce sens, je rejoins tout à fait ToTheEnd et la plupart des commentaires.

J’ai même intégré des outils types VPN/accès distants qui fonctionnent plutôt bien sur l’iPad également.

Tout à fait d’accord.

15)
Oliv
, le 31.05.2016 à 20:39
[modifier]

je suis comme le grand maître, je ne supporte pas de ne pas pouvoir mettre mes fichiers où je veux. ça m’énerve au plus haut point…. donc, IOS m’a fait abandonner mon ipad2.
Je prends mon macbook pro 15 partout et tant-pis pour le poids….

Vivement qu’apple ouvre les yeux, Tim, mets nous mac os sur iPad svp; mets nous un emplacement pour ranger le stylet; mets nous un vrais clavier……. fixé intelligemment…

16)
Ange
, le 31.05.2016 à 21:20
[modifier]

Perso, je préfère pour tout le mac à l’iPad, même la consultation de sites, du moins quand je le prévois.
l’iPad est par contre utilisé à la maison dans la pièce de vie, et typiquement utilisé dès qu’on veut une info sur quelque chose qu’on vient d’entendre à la radio, chercher une réponse à une question qui vient à table, lire les recettes en cuisine,…

Pour ma femme, pas geek pour un sou, l’iPad est sa machine, pour ses mails, ses sites et ses (rares) jeux. Elle passe juste sur le mac pour saisir les recettes justement.

Donc chaque appareil a son usage différent pour chacun !

17)
Sirrensis
, le 31.05.2016 à 21:23
[modifier]

Avec l’iPad, au quotidien, j’aime bien utiliser l’app Documents de Readdle dont Sébastien Pennec en avait fait mention ici. Elle me permet d’avoir accès hors connexion à mes dossiers et fichiers, synchronisés par Dropbox, Box, OneDrive, …

La tablette me sert pour la lecture web, la gestion des courriels, la lecture de fichiers pdf modifiables, la gestion des courriels, les prises de notes avec le clavier, la gestion de la musique avec Audirvana +Remote – un plaisir et un confort pour l’écoute de la musique depuis le bureau ou le canapé – la planification des activités, …

Pour du travail de fond comme l’usage des tableurs, de la mise en page, la comptabilité familiale j’utilise un MBA.

19)
Ritchie
, le 01.06.2016 à 00:11
[modifier]

J’suis passé à l’iPad Air Pro le 31/03 dès sa sortie.

Le confort de l’écran TrueTone, c’est juste mortel !

Comme clavier, j’ai un Logitech KeysToGo, vraiment très bien.

Pour le travail, ne pouvant connecter mon MBP 13″ au réseau de mon client, j’utilise (et fustige tous les jours) sont PC de m…e avec son OS de m…e et ses outils de m…e.

Bon, j’me calme, pfiou !

J’utilise mon iPad pour prendre des notes dans Evernote, ce sont mes notes, je les mets où je veux ! (bon, j’me re-calme, un p’tit whisky, et ça va aller mieux).

Et puis j’ai pu choper une conf. pour avoir mes mails et mon agenda sur l’iPad et l’iPhone, ça va, j’arrive à suivre un peu plus en temps réel…

Bon, mon client (comme bcp d’autres) est resté en 1990, tout se passe par mail (pratiquement tout), c’est vraiment affligeant quand on sait ce qui existe aujourd’hui pour être bcp plus productif ! Ils ont une dette technologique digne de la dette d’un pays du G7 !

++

R.

20)
Mirou
, le 01.06.2016 à 11:25
[modifier]

c’est vraiment affligeant quand on sait ce qui existe aujourd’hui pour être bcp plus productif

Euh..
Je voudrais bien une liste.
Du coup.

(me prend un joli coup de vieux sur ce coup on dirait).

21)
Dom' Python
, le 01.06.2016 à 11:36
[modifier]

Je n’ai pas d’iPad et c’est pour moi un choix délibéré. Malgré l’envie que j’en ai, j’estime qu’à ce jour j’ai ce dont j’ai besoin.
C’est mon choix aujourd’hui, et je n’exclue pas qu’un jour… Mais je voudrais que ce soit vraiment par besoin et non un gadget de plus.

22)
Ritchie
, le 01.06.2016 à 12:09
[modifier]

Je voudrais bien une liste.

1) Une implémentation de Forums de type PHP BB (ou PUN BB, au choix) en interne permettrait d’éviter pas mal de mail. J’ai essayé avec Sharepoint, mais c’est une vrai m…e !

2) des outils de type GTD (Things / Wunderlist / Todoist / Azendoo …) pour la gestion de tâche. Sharepoint même combat que pour le forum.

3) des outils de type Twitter pour nous notifier (au lieu de nous envoyer un mail qui sert à rien).

4) des outils de messaging, bon y a Lync (mais c’est une m…e), Slack etc

5) Au lieu de garder la doc sous forme de doc Word sans une méthode de recherche (quand il y en a des milliers, c’est pas simple), pourquoi pas tout mettre dans un Wiki !
Lotus Notes était formidable pour cette partie.

Bon, y a plein d’autres. Des outils de WorkFlow (encore Notes, par ex.). Un vrai outil pour gérer des projets, pas un MSP qui sert pas à grand chose, j’avoue qu’ici c’est bcp plus rare de trouver ! Je suis preneur si qqun a !

23)
Goldevil
, le 01.06.2016 à 12:20
[modifier]

Je suis assez d’accord avec l’analyse ci-dessus. Pour mon travail, je ne peux me contenter d’un iPad (quel que soit le modèle). Je conçois néanmoins qu’il puisse être un remplacement d’un Mac pour par certains utilisateurs particuliers (je pense par exemple aux graphistes qui passent leur journée avec un Wacom en main)

Mais il faut bien se rendre compte que le principal frein à une utilisation professionnelle est presque uniquement la partie logicielle. Les derniers iPad Pro ont des capacités techniques des MacBook Air d’il y a quelques années. Il y a juste de clavier iPad Pro que je trouve vraiment très mauvais, indigne du prix.

Habitué au monde Apple depuis longtemps, je cherchais a renouveller mon MBPro 13″ et mon iPad (modèle 1). Au vu du prix combiné des deux appareils (plus de 3000 euros) j’ai décidé, un peu a contre coeur, de choisir une Microsoft Surface Pro 4.

Même s’il y a certaines choses assez géniales (La béquille, le stylet magnétique, login avec reconnaissance facile IR) il faut reconnaître que ce n’est pas aussi bien qu’un iPad ou qu’un Mac.

Néanmoins, on est très proche des produits Apple en terme de qualité:
– Fabrication impeccable
– Ecran fabuleux
– Windows 10 est très compétitif avec Mac OS X
– Clavier/cover bien meilleur (on se rapproche d’un MacBook Air)
– Un vrai connecteur USB3

J’ai investit +/- 1700 euros est je suis globalement assez content de mon achat.

Tout cela pour dire:
– Je pense que la convergence iPad-Mac est l’avenir.
– Je pense que Microsoft a de l’avance sur Apple sur ce domaine.

24)
Mirou
, le 01.06.2016 à 13:18
[modifier]

Un vrai outil pour gérer des projets, pas un MSP

Je sais pas ce qu’est un MSP, mais pour gérer des projets il y a des trucs supers complexes comme Merlin, Omniplan, etc, ou basecamp en ligne (si ça existe encore ?).

Perso j’utilise Daylite pour tout. C’est une usine à gaz, mais je l’adore, il est très très souple

Il faut dire que je suis indépendant, que je collabore avec ces dizaines de personnes différentes chaque année. Je ne peux donc gérer que mes propres outils, pas ceux des autres.

Il faut dire que tous ces trucs sont soit chers, soit compliqués. Et pour avoir bossé dans une association où je devais un peu gérer l’informatique, les habitudes sont parfois difficiles à changer… Et parfois, les utilisateurs finaux sont carrément hostile à tout changement !

25)
Mirou
, le 01.06.2016 à 13:22
[modifier]

À part ça, pour répondre à la question du jour:

Non. Il m’est impossible de travailler sur iPad. Éventuellement, lire un mail, ou consulter ma base de donnée. Mais sinon je l’utilise pour regarder des vidéos (vive Plex !), lire le journal (le Temps ePaper / Libération quand je suis là-bas), consulter Cuk, etc. Absolument pas du travail.

Et pour lire, j’ai une liseuse, bien plus agréable.

Mon prochain changement de matériel se fera en faveur d’un ultra portable genre Macbook Retina. J’attends que mon MBA soit fichu…. et que je trouve un doc USB-C qui puisse se connecter à mes appareils existants (donc un superbe écran Apple que je m’étais offert il y a bien longtemps.. et que je ne regrette absolument pas !).

26)
ikalimero
, le 01.06.2016 à 23:24
[modifier]

rien que pour un usage personnel il n’est pas rare que l’on soit obligé de ressortir l’antique MacBook blanc.
Avec mon MBP mid 2012 – 16 GO RAM – 2 TO de SSD pour le travail, je fais tourner un Win 10 avec VMWARE et j’ai un écran externe …
remplacer tout cela par un iPad ne m’a même pas effleuré l’esprit :-)

27)
Origenius
, le 02.06.2016 à 11:31
[modifier]

Je suis plutôt genre gadget. Ce qui veut dire que je n’avais pas besoin des iPad que je me suis procurés avant leur achat. Mais le fun et la poésie sont essentiels à mon équilibre. Donc j’ai aussi un iPad Pro, le grand, avec son pencil. Oui je travaille avec mon iPad. Surtout la rédaction de textes. Quand j’ai vraiment besoin de me concentrer, notamment pour écrire un texte en japonais, je me crée une bulle d’exclusion à laquelle mon iPad prend toute sa place.

Je m’immisce dans la musique avec un casque, dans une langue que je ne comprends pas s’il y a des paroles, pour m’exclure notamment du téléphone mal poli. Comme j’écris mieux mes textes lorsque je suis debout, et que je réfléchis mieux en marchant, j’ai aménagé un espace à bonne hauteur pour mon iPad dans ma bibliothèque qui me permet cette gymnastique. Le clavier virtuel fait mon bonheur puisqu’il s’adapte à la langue de mon texte (ça c’est vraiment génial !). J’utilise principalement Ulysses pour leur rédaction associée au markdown et une feuille de style personnalisée comme je les aime. Je peux ainsi produire des .pdf, ou même à la rigueur des .docx (rarement) aux petits oignons sans la lourdeur (supposée) des ces usines-à-bière-à-tous-les-étages. Ulysses synchronise ses fichiers via iCloud et sont donc disponibles sur toutes mes machines sur leur Ulysses associé, acheté sur AppStore (ça aussi, c’est génial de simplicité). Et je me fiche un peu du Finder, tant que je n’ai pas converti l’œuvre dans sa version finale, quand l’envie me prend de continuer mon travail sur un de mes macs… C’est d’ailleurs sur l’un d’entre eux que j’ai confectionné ma petite feuille de styles puisque je dois avouer que je ne sais pas coder sur un iPad. Sur un de mes Mac (un MacBook Air auquel j’ai réussi à brancher mon antique 23″ Cinema Display de 2003 – celui au cadre « cristal »), je code principalement html, css et javascript, en passant par des outils évolués tels que Atom, CodeKit et autres, en passant par des pré-processeurs pour optimiser les développements. Si je ne peux pas développer sur iPad, même Pro, je vérifie en direct, grâce à CodeKit, ce que mes développements produisent sur iPhone, iPad etc. Que du bonheur !

Après avoir acheté pour le fun ces machines dont je ne savais pas ce qu’elles pourraient m’apporter, je ne pourrai plus m’en passer tellement leur usage a transformé mon approche de l’écriture tant sur le fond que sur la forme. Et je suis satisfait de leur poésie.

Je reconnais que je peux me les offrir… Je ne revends d’ailleurs ni Mac, ni iPad, ni appareil photo, mais je les donne pour me justifier d’en acheter les nouvelles versions. On a tous ses petits problèmes… Je pense d’ailleurs refourguer mon iPad Air 2 à quelqu’un qui en aura l’usage (ou non, ou à terme) ; l’iPad Pro 9″7 me faisant de l’œil… Comme disait ma grand-mère, je n’aurai jamais l’âge de raison. Youpi.