Profitez des offres Memoirevive.ch!
Oups!

Bonjour à toutes et à tous,

Je vois à l'instant qu'il n'y a rien aujourd'hui.

J'en suis vraiment navré.

Je suis juste un peu inquiet pour le rédacteur du jour à qui j'espère qu'il n'est rien arrivé.

Pas le genre d'oublier une rédaction faire…

Quant à moi, je suis désolé, mais je n'ai pas le temps de faire quelque chose à la volée…

Donc ce sera un mercredi fort pauvre.

Mais passez une bonne journée tout de même hein!

Amicalement

37 commentaires
1)
tibet
, le 18.05.2016 à 08:45
[modifier]

Bonjour,

Ça fait un peu de respiration et finalement ce sera un mercredi de vacances… scolaire, après l’excitation des derniers jours sur le Hackintosh

À demain donc

2)
djtrance
, le 18.05.2016 à 09:19
[modifier]

Onaka an fér hein aupen barre?!?

(Je m’inquiète juste de la future réforme de la langue française) :)

3)
M.G.
, le 18.05.2016 à 10:10
[modifier]

Merci à François pour son message sympa à mon égard.

Je ne vais pas trop mal, Dieu merci !

Je suis vraiment désolé pour nos lecteurs de Cuk. Rentré de France samedi soir après trente huit jours d’absence, j’ai voulu profiter du week-end de la Pentecôte pour traiter avant mardi matin la pile de dossiers professionnels accumulés pendant mon absence.

Du coup, j’ai complètement zappé l’article du 18 mai. J’aimerais solliciter le pardon de mes fidèles lecteurs à qui je souhaite une excellente journée.

Marc, l’Africain

4)
J-C
, le 18.05.2016 à 10:37
[modifier]

Marc fait partie des personnes les plus hyperactives que je connaisse !

Je me demande même comment il peut concilier toutes ses activités et en plus un billet sur Cuk…

Hâte de lire son prochain billet

Très bonne journée, depuis la sortie 19 ;-)

8)
Madame Poppins
, le 18.05.2016 à 15:39
[modifier]

Du coup, je profite pour poser une question (même pas honte).

Résumé de la discussion entre Copine et moi, point commun « naze en informatique, la plus douée, c’est moi, c’est dire… »

« Paraît qu’on peut installer un boitier qui identifie les devices et qui coupe le wifi à certaines heures » (sous-entendu « je veille à ce que mon ado ne se lève pas la nuit pour surfer sur son portable »).

Juste, faux, autre ? Si « juste », c’est quoi et je fais comment pour installer ce truc de la mort qui tue ?

Merci pour vos tuyaux, belle journée et bises à M.G, soulagée que tu ailles bien !

10)
djtrance
, le 18.05.2016 à 16:18
[modifier]

Mââââââââme Poppins, selon ton boîtier WiFi, tu peux le faire d’office…

Si on prends par exemple cablec… (j’aime pas), leur boîtier permet de le faire directement, pas besoin de compléments!

Quelle est ton installation? :)

Mais, remarque, rien ne l’empêchera d’utiliser la 3G… Donc lui couper la connexion, ou encore négocier d’obtenir le mot de passe Wifi d’un-e voisin-e :)

EDIT: Voir la réponse de Diego au même moment (mais c’est pour UP…)

11)
J-C
, le 18.05.2016 à 17:00
[modifier]

« Paraît qu’on peut installer un boitier qui identifie les devices et qui coupe le wifi à certaines heures » (sous-entendu « je veille à ce que mon ado ne se lève pas la nuit pour surfer sur son portable »).

En principe, la réponse est oui, en ce qui concerne l’accès à internet. Il s’agit bien de l’option « contrôle parental ».

C’est valable en France par exemple avec les Freebox (j’en ai une) voir ci-dessous:


et plus généralement avec les modems tels ceux de NetGear, comme l’indique le mode d’emploi:

On peut donc penser que tous les matériels proposent cette option « contrôle parental »

Très bonne fin de journée

13)
Madame Poppins
, le 18.05.2016 à 18:47
[modifier]

Bon, en effet, la 4G, c’est la mort du contrôle parental mais ça permet de bloquer les ipod et l’ordinateur portable, non ?

Donc, merci pour vos indications, Copine-Naze-en-informatique avait donc raison, yapluka lire vos liens – commentaires et appliquer !

14)
M.G.
, le 18.05.2016 à 19:09
[modifier]

Très bonne journée, depuis la sortie 19 ;-)

De fait, bien qu’elle ne soit pas encore terminée, cette journée à Dakar a été très moyenne, avec beaucoup de temps perdu à m’occuper de gens qui n’en valent guère la peine :-(

Je n’ai toujours pas compris pourquoi mon TomTom m’a fait quitter l’autoroute à l’approche de Caen samedi dernier, me promenant à travers la campagne normande pour rejoindre Roissy. Du coup, pas d’A13 ni de Sortie 19 pour espérer boire un café !

Savait-il que la Rocade de Caen était encombrée par des manifestants en pleine « journée d’action » ? J’adore cette expression qui signifie qu’on bloque un maximum de citoyens au nom de ses propres intérêts corporatistes !

15)
ToTheEnd
, le 18.05.2016 à 19:31
[modifier]

Je n’ai toujours pas compris pourquoi mon TomTom m’a fait quitter l’autoroute à l’approche de Caen samedi dernier, me promenant à travers la campagne normande pour rejoindre Roissy.

Bon, au moins tu n’es pas mort comme ça arrive de plus en plus souvent… à cause de son GPS.

T

16)
Tom25
, le 18.05.2016 à 21:07
[modifier]

Diego, moi je suis déjà retourné chez mon ex pour réparer une fuite d’eau, pour installer un lecteur/enregistreur pour la TV, pour paramétrer sa box, pour … (*1). Et là je vais y retourner pour récupérer une partie du pognon qu’elle me doit car je suis quasiment seul à subvenir aux besoins de nos deux filles. Faudrait que j’aille voir un avocat d’ailleurs. Oui pour le coup, la bar est open ça part dans tous les sens :-))

MG, heureusement que tu es reparti loin, tu t’es fait plein d’amis là :-)))

Edit (*1) : J’écris ça pour me moquer … de moi même. Je n’aurais pas dû essayer d’être gentil. Quand on se met avec quelqu’un, on prend tout, quand on s’en sépare … . Ca m’a toujours gonflé les gens qui disent qu’on doive faire ci ou ça, rester bien avec l’autre etc. Mon ex n’est jamais venue m’aider en quoique ce soit. Et chacun gére ça à sa manière. Donc Mme Poppins devra se contenter de l’aide des Cukiens ;-) .

17)
Jean Claude
, le 18.05.2016 à 21:32
[modifier]

« journée d’action » ? J’adore cette expression

à rapprocher de l’expression  » pris en otage par les grévistes », se dit pour la SNCF, l’avion ou le métro.
La solution serait d’imposer la grève et les manifestations avec des modalités spéciales.
La grève par exemple ne devrait gêner ni ses collègues, ni son patron, ni les clients et ne pas interrompre le travail.
Les manifs, elles, seraient bien à reléguer quelque part en Ardèche (personne de chez CUK en Ardèche ?) et à des dates précises pour ne pas entraver les transhumances.
Enfin demander aux médias d’éviter au maximum le sujet, sauf évidemment si un casseur se mêle de ladite grève ou manifestation.
Cela ne ferait pas avancer le smilblick, mais cela nous aurait évité 1789, 1848, 1870, 1936 ou 1968.
Pardon M.G. ce n’était pas contre toi, mais ça m’est sorti sans que je puisse me retenir. C’était Open Bar version « Open Mind ».

18)
djtrance
, le 18.05.2016 à 21:33
[modifier]

C’est Open Bar en fait:-)

c.f. mon premier commentaire ;)

Bon, en effet, la 4G, c’est la mort du contrôle parental mais ça permet de bloquer les ipod et l’ordinateur portable, non ?

Oui et non, tu peux partager le 4G et en faire un réseau WiFi! Désolé :)

Donc, merci pour vos indications, Copine-Naze-en-informatique avait donc raison, yapluka lire vos liens – commentaires et appliquer !

Oui et non, y’a pas besoin d’un truc en plus en plus :) Mais si tu nous dis ton matos, on t’aide! ;)

19)
djtrance
, le 18.05.2016 à 21:34
[modifier]

Ah oui et sinon l’opération « escargot » des taxis ici en Suisse pour lutter contre Uber… Ahah: tu fais grève? OK je prends un Uber :) Ou comment se tirer une balle dans la jante!

Perso, les taxis, c’est fini! Et ce n’est pas qu’une question de prix!

20)
djtrance
, le 18.05.2016 à 21:41
[modifier]

Faudrait que j’aille voir un avocat d’ailleurs. Oui pour le coup, la bar est open ça part dans tous les sens :-))

Ah ben, y’a François Charlet…

(je sais, il ne fait pas dans le familial, c’était juste une réponse humoristique pour Guillôme) :)

21)
Madame Poppins
, le 18.05.2016 à 22:41
[modifier]

Mais si tu nous dis ton matos, on t’aide! ;)

Mon matos, c’est « déménagement à venir et encore rien de concret pour le matos, je réfléchis (mal de toute évidence) à la question » :-))) Et dire que ma mère pouvait simplement me confisquer ma petite « console » avec laquelle je jouais à tetris :-)))

22)
M.G.
, le 18.05.2016 à 22:58
[modifier]

Bon, au moins tu n’es pas mort comme ça arrive de plus en plus souvent… à cause de son GPS.

De plus en plus souvent, je ne sais pas si cela est prouvé mais je me suis souvent méfié de certaines injonctions fantaisistes, du genre « Faites demi-tour dès que possible » alors que l’on est en pleine ligne droite sur une voie unique !

Cela dit, l’article publié sur « ars technica » est effrayant mais il a au moins l’avantage de renvoyer l’utilisateur vers son simple bon sens.

Comme j’ai une excellente mémoire visuelle, j’ai laissé faire le TomTom qui m’a fait traverser des bleds que je n’avais pas vus depuis 37 ans (L’Aigle, Chandai, Verneuil sur Avre etc) ! Du côté de Dreux, j’ai retrouvé la route qu’empruntait mon père dans ma jeunesse…

Et même si on a peu de chance de se retrouver dans le Désert de la Mort en traversant la Normandie, j’ai toujours une réserve d’eau potable dans mon coffre (vieille habitude africaine).

23)
ToTheEnd
, le 18.05.2016 à 23:08
[modifier]

Et dire que ma mère pouvait simplement me confisquer ma petite « console » avec laquelle je jouais à tetris :-)))

Peut être faudrait il demander à ta mère de passer pour qu’elle joue ton rôle et ainsi redéfinir la hiérarchie à la maison?

Avant que tout le monde ne saute sur son HK416, je rigole:-)

T

24)
M.G.
, le 18.05.2016 à 23:16
[modifier]

Pardon M.G. ce n’était pas contre toi, mais ça m’est sorti sans que je puisse me retenir.

Je comprends tes remarques, que l’on entend de plus en plus souvent. J’en suis pourtant resté au vieil adage « La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres ».

En 1968, j’avais 22 ans et déjà la signature dans l’entreprise, pendant que beaucoup de copains de mon âge balançaient (déjà !) des pavés sur les CRS à Paris.

J’ai pourtant toujours prêché pour une représentation syndicale forte, seule manière à mon sens de rendre la vie sociale aussi fluide que possible dans les entreprises.

Hélas, je dois dire que j’ai rencontré autant de sales c… parmi les patrons que parmi les permanents des syndicats. Chacun se préoccupant d’abord de son confort personnel mais *toujours* au détriment de la classe ouvrière.

Aujourd’hui, rien de nouveau sous le soleil !

25)
Tom25
, le 18.05.2016 à 23:21
[modifier]

Mon GPS ne se trompe qu’en m’emmenanat sur des routes non carrossées, rien de plus grave.

J’ai édité mon message plus haut.

26)
myvista
, le 19.05.2016 à 16:50
[modifier]

@Jean-Claude :
et je préfère grandement l’opinion de MG à la tienne, même si elles ne se recoupent pas entièrement. Espérant que mon GPS ne fasse pas dérailler CUK, qui a quand même connu des discussions bien plus étayées et animées !

En plus court, cher Jean-Claude, chantre de la tolérance « (il y a.. vait) des maisons pour ça », voir les dernières lignes de ce post sur cette citation souvent malmenée.
Pour recentrer, comme on entend à la TV française le soir des manifs bloquantes fréquemment à l’interview du public : « je suis contre mais je suis solidaire » i.e. l’esprit dit oui mais le corps dit non, bref c’est le bordel complet dans le laptop sous brushing.

Bel exemple de dissociation mais quelle que soit l’expression utilisée, on a aussi le droit de penser, dire et d’écrire que les grèves en France ne devraient pas avoir pour objet premier de bloquer l’activité d’une région ou d’un pays, en dérangeant, voire en perturbant gravement les journées de celles et ceux qui n’ont pas de plan B, c’est à dire les plus vulnérables, totalement dépendants des transports en commun, de leur heure de prise de poste, du courrier …

Et ceci n’est pas une opinion d’opportunité, puisque je suis organisé (jusqu’à présent, bien fol qui s’y fie) de telle manière que les grèves ne perturbent pas l’activité de mon entreprise, en bon salaud de patron (qui n’emploie que 8 personnes, mais quand on est patron, on est nécessairement l’objet de nombreux procès, autant que possible d’intention)

En revanche, on peut être contre ces blocages de population et par ailleurs pointilleux sur le respect et l’exercice du droit de grève et c’est mon cas. L’histoire du XXème siècle en France démontre que l’exercice du droit de grève par les seules corporations n’est pas un signe probant de la vitalité de la démocratie, voir les années 30 à 40.

Et pour chauffer à blanc le défouloir, à quand la défense inconditionnelle du droit de casser, qui semble depuis longtemps mais ça ne s’arrange pas vraiment, le corollaire du droit de manifester d’une minorité infime des personnes défilant, puisque pour avancer 2 ou 3 perles (de comptoir), la violence ne devrait pas être le monopole des forces de l’ordre, merci Max W., que les casseurs utilisent un moyen d’action politique ou t’as rien compris, pauvre « bas du caisson », et que bien des terroristes sont devenus des résistants … et on peut en empiler des tonnes ainsi, qui font mouche dans l’opinion, mais qui ne sont pas nécessairement exactes.

Ainsi, si le terroriste recherche avant tout l’effroi par la publicité,l’image, la notoriété, le résistant s’investit dans l’action pour peu qu’elle reste clandestine, et ne cherche pas du tout à voir son nom et son visage publiés ou diffusés …

Maintenant, peux-tu me citer l’une des libertés fondamentales qui ait été obtenue ab initio à partir d’une des dates importantes que tu cites godwin style ? Pour parler de la France, la 5ème semaine de congés payés, les 35 heures étaient des points de programmes électoraux séducteurs et fonctionnels, qui ont été mis en oeuvre sans jamais avoir donné lieu à des manifestations … ce à quoi à peu près n’importe qui peut porter objection sur le plan logique … et la réponse fusa par l’angle des congés payés accordés en 1936 …

Enfin, pour rendre à ce post un peu de hauteur et de dignité, celle ou celui qui connaît l’auteur de la citation initiale, de préférence sans Google-iser (qui ne provient pas de Gabin dialogué par Audiard, loin s’en faut) participera à la diffusion d’un peu de culture, et en l’espèce, que j’ai redécouvert (l’auteur de la citation sur la tolérance) il y a 5 jours ! Sur ceux, à la prochaine, espérant ne pas déclencher le feu nucléaire sur Cuk quant à la liberté d’expression, et bien qu’en désaccord avec JC, je me battrai (s’il en fait de même, y’a tout de même des limites) pour qu’il ait le droit de poursuivre la diffusion de ses opinions, y compris et surtout si …

27)
Jean-Yves
, le 19.05.2016 à 20:35
[modifier]

celle ou celui qui connaît l’auteur de la citation initiale, de préférence sans Google-iser (qui ne provient pas de Gabin dialogué par Audiard, loin s’en faut) participera à la diffusion d’un peu de culture

Intéressant challenge, mais … comment dire?
À défaut d’avoir été contemporain de l’auteur, témoin direct de la saillie car appartenant à son cercle le plus proche et toujours suffisamment vaillant pour le raconter avec force détails, j’ai dû “Qwant” user.

Amusant d’ailleurs de relever deux versions légèrement différentes et leurs auteurs putatifs.

L’une, “La tolérance! la tolérance! Il y a des maisons pour cela.”, est attribuée à Georges Clemenceau (1841-1929) sans autre précision.

L’autre, “La tolérance? Il y a des maisons pour cela!”, à Paul Claudel (1868-1955), dans: La Ville [1893-1901].

N’étant descendant ni de l’un ni de l’autre, je n’ai pas de réponse…

Autre citation de Georges Clemenceau parue dans: Au soir de la pensée.
“Toute tolérance devient à la longue un droit acquis.”

Aucun rapport avec Madame Claude (1923-2015), dont les maisons auraient fait le bonheur de quelques uns de nos meilleurs représentants pendant quelques décennies.

Précision: quand

Les manifs, elles, seraient bien à reléguer quelque part en Ardèche (personne de chez CUK en Ardèche ?) et à des dates précises pour ne pas entraver les transhumances.

Je l’ai lu au second degré, convaincu de ne pas être le seul ;-)

Et j’aime bien aussi celle-ci:
Qu’est-ce que la tolérance ? C’est l’apanage de l’humanité. Nous sommes tous pétris de faiblesse et d’erreurs; pardonnons-nous réciproquement nos sottises, c’est la première loi de nature.
Il semblerait que ce soit de Voltaire.

29)
ToTheEnd
, le 19.05.2016 à 22:43
[modifier]

en dérangeant, voire en perturbant gravement les journées de celles et ceux qui n’ont pas de plan B, c’est à dire les plus vulnérables, totalement dépendants des transports en commun, de leur heure de prise de poste, du courrier …

Mais c’est bien ca le but, emmerder le plus grand nombre qui ne peut rien faire à part se dire: « a qui la faute? » Et de trouver toutes les réponses dans les slogans sur mesure et composés de moins de 10 mots (si Twitter avec 140 lettres n’arrivent pas à dépasser 400 millions d’utilisateurs dans le monde, y a une raison).

Bref, mais je ne vais pas en remettre une couche sur la France et son système politico-syndical… On ne tire pas sur un mort… Je respecte quand même deux ou trois choses.

Allez, vivement demain!

T

30)
Modane
, le 20.05.2016 à 08:19
[modifier]

Excusez moi, je m’immisce. Je lis :

on a aussi le droit de penser, dire et d’écrire que les grèves en France ne devraient pas avoir pour objet premier de bloquer l’activité d’une région ou d’un pays

Ben… si! Là est, précisément, l’objet de la grève?!

31)
Gr@g
, le 20.05.2016 à 08:28
[modifier]

La grève n’est-elle pas avant tout un moyen de dire: « j’arrête de travailler pour revendiquer des changements, vu que la négociation ne marche pas? »
Le blocage n’est qu’une cause de cet arrêt de travail, ou un moyen annexe pour faire parler du mouvement de contestation à plus large échelle dans le but de créer un rapport de force? Car dès chauffeurs qui arrêtent de travailler sans aller sur la route ne bloqueraient personne… Mais est-ce que le mouvement serait autant visible?

32)
Jean Claude
, le 20.05.2016 à 09:07
[modifier]

« La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres ».

On aurait pu traduire par :
« Que vos problèmes s’arrêtent ou commencent les miens, chacun pour soi ».

( c’est simplement pour relancer la machine…. plus de 30 commentaires pour un non-article c’est pas mal)

33)
Tom25
, le 20.05.2016 à 15:28
[modifier]

Les médias parlent beaucoup de cette “ loi travail ” par rapport aux faits divers qui l’entourent, mais peu du contenu de la loi elle-même. Ou alors il faut regarder les émissions qui passent tard le soir.

Concernant un des points noirs, le fait de pouvoir licencier un peu plus facilement, quasiment tous mes clients artisans n’embauchent pas par peur de tomber sur un gars (ou une femme) qui ne conviendrait pas et dont ils ne pourraient se séparer sans des frais si important qu’ils mettraient en péril leur entreprise.
Un peu comme tous les logements vides que leurs propriétaires ne louent pas par peur de ne pouvoir virer les mauvais payeurs.

Je remarque tout de même une constante dans tous ces débats, c’est que d’un coté on a des gens qui investissent dans une entreprise et embauchent, ou dans de l’immobilier et louent. Et de l’autre des personnes qui n’investissent pas et demandent aux premiers de supporter tous les problèmes.
Je fais parti de la deuxième catégorie, je suis simple salarié. Mais je pense que le débat devrait porter sur le fait que l’état prenne en charge ou non ceux qui ont du mal à payer leur loyer, et ceux qui ont du mal à tenir leur emploi, plutôt que de se la jouer grand seigneur en faisant supporter cette charge à des personnes (ou entreprises) privées.
Concernant les licenciements abusifs il y a déjà des procédures en place contre ça.

Bref, je trouve le Français bien trop généreux avec l’argent des autres, et bien trop discret concernant son propre pognon.

Sur ce, je retourne bosser, si mon patron voit que j’écris des commentaires au lieu de travailler …

34)
M.G.
, le 21.05.2016 à 09:55
[modifier]

Les médias parlent beaucoup de cette “ loi travail ” par rapport aux faits divers qui l’entourent, mais peu du contenu de la loi elle-même. Ou alors il faut regarder les émissions qui passent tard le soir.

J’écoute chaque matin « Les Grandes Gueules » sur RMC à partir de 10 heures. Si l’idée de la parole donnée aux auditeurs est attrayante en soi, elle tourne régulièrement à la foire d’empoigne après le filtrage inadapté de certains intervenants. Le résultat en est une cacophonie pénible, phénomène qu’on retrouve également sur les plateaux des chaînes Télé d’information en continu.

Le flux d’informations diffusé par les médias est systématiquement formaté pour répondre aux règles de la doxa dominante, ce qui rend toute analyse objective impossible au grand public.

Je viens de passer cinq semaines en Normandie, à Avranches. J’ai voulu m’informer par moi-même en m’habillant couleur de muraille et en jouant les Candide. En abordant les gens que je rencontrais au bistro, sur les marchés, à la Poste ou même dans la rue, badant devant une devanture de boutique. Un bonjour souriant, quelques bonnes questions posées en montrant aux gens qu’on s’intéresse à eux et les langues se délient facilement.

Ce que j’ai ressenti est effrayant ! Ces Français sont tristes, pour ne pas dire qu’ils sont en pleine déprime. Ils ne croient plus en rien. Et non ! Ce ne sont pas des bobos parisiens.

Les petits commerçants se défoncent pour leur entreprise, souvent seuls ou en couple, bien décidés à n’embaucher personne. Pourquoi ?

Un exemple authentique :

Un couple qui tient un Bar-Tabac-PMU court dans son commerce de 7 heures le matin à 20 heures le soir, tous les jours sauf le lundi.

Quand je les ai connus, ils avaient un barman. Celui-ci est tombé malade il y a 24 mois. Pendant cette période, impossible d’embaucher un remplaçant qu’ils auraient dû virer si le titulaire exprimait quelque velléité de reprendre son poste. Ce qu’il n’a pas fait, attendant la fin des 24 mois réglementaires d’invalidité pour passer réclamer le chèque représentatif de son licenciement ! Le pire, c’est que je l’ai rencontré sur le terrain de foot du stade voisin, jouant une partie endiablée avec une bande de copains :

– Je te croyais malade ?
– Je suis malade, j’ai mon certificat d’invalidité.
– Tu vas quand même reprendre un boulot un de ces jours ?
– Pour quoi faire ? Je touche mes indemnités et mes aides. Ça me suffit. Avec le chèque de mes anciens patrons, je pars la semaine prochaine en croisière en Méditerranée avec ma copine…

Je ne pose aucun jugement moral sur cette anecdote qui a le mérite d’avoir été relevée par un observateur de passage, qui ne voit normalement la France qu’à travers le prisme volontairement déformant des médias diffusés vers l’étranger.

Je pourrais citer deux autres histoires identiques, qui prouvent que la méthode est bel et bien érigée en système par certains employés.

La seule question à laquelle je n’ai pu avoir de réponse claire et chiffrée : qui paie pendant la période d’invalidité reconnue par la médecine du travail ?

Alors, certes une « Loi Travail » est nécessaire pour réformer le Droit du Travail. On voit bien que cette réforme aura du mal à passer, chacun s’accrochant à ses « avantages acquis », les grandes centrales syndicales cherchant à se refaire une santé et les casseurs en profitant pour exercer leurs talents. Tout cela est désespérant…

34 Commentaires pour un article qui n’existe pas, c’est en effet une sorte de record !

35)
Jean-Yves
, le 21.05.2016 à 20:10
[modifier]

Concernant un des points noirs, le fait de pouvoir licencier un peu plus facilement, quasiment tous mes clients artisans n’embauchent pas par peur de tomber sur un gars (ou une femme) qui ne conviendrait pas et dont ils ne pourraient se séparer sans des frais si important qu’ils mettraient en péril leur entreprise.

Ce qui peut être vrai pour les artisans (Voir M.G. 34), TPE et certaines PME.
Malheureusement, les entreprises françaises cotées au CAC40 donnent parfois de parfaits contre-exemples qui permettent que l’on s’interroge.
Sans parler des parachutes dorés, accordés parfois malgré de mauvais résultats, l’augmentation des rémunérations votées contre un avis défavorable du Conseil d’administration laisse d’autant plus pantois que les revenus annuels de leurs bénéficiaires sont déjà stratosphériques.

On peut même l’estimer à l’échelle de nos vies de besogneux
Méçéoukjémerdémoua?

PS: François a testé un tout petit programme permettant de créer des rappels pour éviter d’oublier…
>M.G. +1 com :D

36)
Tom25
, le 22.05.2016 à 00:17
[modifier]

Je le pense également Jean-Yves. Ce qui nous fait si peur, c’est que l’impression qu’on avait que l’état est plus sous le contrôle de ces grandes entreprises que l’inverse semble se confirmer.

37)
ToTheEnd
, le 22.05.2016 à 12:41
[modifier]

Les médias parlent beaucoup de cette “ loi travail ” par rapport aux faits divers qui l’entourent, mais peu du contenu de la loi elle-même

Ca alors, j’ai pourtant lu ici et ailleurs que les médias faisaient un travail remarquable…

T