Profitez des offres Memoirevive.ch!
Résultats financiers d’Apple, année 2004

Introduction

Comme tous les 3 mois, Apple a annoncé les résultats financiers de son dernier trimestre. Mais la récente annonce du 13 octobre dernier est un peu particulière puisqu'Apple a présenté les résultats de son quatrième trimestre 2004 et par conséquent, l'année fiscale 2004. Pour rappel, l'année fiscale s'étale du 1er octobre au 30 septembre.

C'est M. Peter Oppenheimer, nouveau Chief Financial Officer (CFO), qui, avec l'aide de M. Timothy D. Cook (vice-président des ventes mondiales et des opérations), ont présenté ces chiffres via une conférence émise en QuickTime.

Pour ceux qui souhaitent avoir un historique ou une vue d'ensemble, je les invite à lire les premières humeurs que j'avais écrites sur les résultats financiers d'Apple: premier trimestre 2004, second trimestre 2004 et troisième trimestre 2004.

Selon l'habitude, j'ai subdivisé l'humeur de la façon suivante:

  • Présentation objective des résultats.
  • Analyses subjectives des résultats par secteur d'activité.
  • Et enfin, comme d'habitude, je m'amuserai à trouver un petit scénario futuriste (histoire de faire grimper les stats dans les commentaires).
Vu que l'on arrive au terme d'une année, il est toujours bon d'avoir un regard sur le passé d'Apple. Ci-dessous, un tableau qui retrace les principaux jalons de notre marque préférée depuis 1984:

Oui je sais, elle est énorme cette image mais l'histoire d'Apple est grande!

Les résultats

Comme vous l'avez tous vu ou lu, Apple affiche une forme fantastique pour l'année 2004! En bref, Apple a généré un chiffre d'affaires de 8.279 milliards de dollars (+33% comparé à 2003) et un bénéfice de 276 millions de dollars (+298% comparé à 2003)! C'est excellent et si on jette un regard sur le passé, on peut constater que depuis 1987, ce résultat est très positif:

Historique financier de 1987 à 2004

Comme ce graphique l'indique, Apple n'a pas eu un chiffre d'affaires aussi haut depuis 1996 et un bénéfice aussi élevé depuis 2000 (une année fantastique pour Apple et toute l'industrie informatique). Toutefois, j'aimerais immédiatement relever que les ventes des machines n'ont pas beaucoup progressé comparées à 2003 (3.29 millions cette année contre 3.01 l'année dernière, soit +9 %). Depuis 2001, nos machines préférées se vendent à environ 3 millions d'exemplaires par an alors même que le nouveau G5 est sorti depuis tout juste un an.

Ce dernier point est un peu décevant mais j'y reviendrai plus tard.

Lors de cette conférence, un autre résultat très important a été communiqué par Apple, il concerne les résultats du dernier trimestre (le quatrième) 2004. Pour la période s'écoulant du 1er juillet au 30 septembre, la société a généré un chiffre d'affaires de 2.35 milliards de dollars (+37% comparé à 2003) et un bénéfice de 106 millions de dollars (+140% comparé à 2003). Là aussi, pour mieux se rendre compte de la progression, il faut comparer ce dernier trimestre aux années précédentes:

Comparaison des quatrièmes trimestres sur 5 ans

C'est clair, ce dernier trimestre a été très bon et Apple n'a pas pu s'empêcher de faire remarquer qu'ill a été le meilleur depuis 9 ans... Mais ce que M. Peter Oppenheimer ne dit pas, c'est qu'au niveau des bénéfices, il s'agit du meilleur résultat sur ces 3 dernières années seulement (ok, c'est très bien aussi).

Honnêtement, j'ai été surpris par ce résultat parce qu'Apple a arrêté de vendre des iMac au début de ce dernier trimestre. Mais les ventes ont été compensées par autre chose, j'y reviendrai aussi un peu plus tard.

Analyse des résultats

Vous commencez à connaître la musique, ces résultats ne sont que la pointe de l'iceberg. Il y a beaucoup à dire sur la mutation qu'Apple est en train de vivre et je souhaite commencer tout de suite par quelque chose que, personnellement, je ne trouve, pas très réjouissant (malgré l'excitation qui entoure ces résultats). Ci-dessous, un graphique qui représente les ventes de machines (iMac/eMac, iBook, Power Mac/Xserve et PowerBook) pour ce quatrième semestre:

En premier lieu, on remarque que les ventes de Power Mac sont mauvaises, tout comme celles de l'iMac/eMac. Pour ces derniers, l'explication est simple: l'iMac n'était plus vendu et il était arrivé au terme de sa "vie". D'un point de vue général, les ventes de machines "non transportables" sont mauvaises parce que les portables ont la cote. C'est évident, trimestre après trimestre, les gens achètent toujours plus de portables et c'est quelque chose qui n'est pas propre à Apple, mais à toute l'industrie informatique.

Globalement, les ventes de machines n'ont progressé "que" de 9 % entre Q4_2003 et Q4_2004. Comparé au troisième trimestre de cette année, c'est encore moins puisque l'on atteint péniblement les 7 %.

Il est fort probable que l'arrivée des nouveaux iMac (qui ne sont apparus que dans les 2 dernières semaines du dernier trimestre) améliore ces chiffres pour le premier trimestre 2005. Après, on verra si cette machine est à même de séduire beaucoup de clients comme l'avait fait le premier iMac ou non. Ci-dessous, un tableau faisant état des ventes d'iMac/eMac, trimestre après trimestre, depuis le premier trimestre 2000:

Qu'on apprécie ou n'apprécie pas le nouvel iMac G5, il était temps qu'Apple sorte un nouveau modèle car les ventes n'avaient pratiquement jamais été aussi mauvaises pour ce modèle! Et c'est d'autant plus important que cette machine a représenté plus de 50 % des ventes de Mac... contre seulement 20 % aujourd'hui.

Alors voilà, vous connaissez la sempiternelle question: si les ventes n'ont pas été très bonnes pour les machines, qu'est-ce qui a permis à Apple de faire d'aussi bons résultats?

Avant de fournir une réponse détaillée à cette question, je vous propose de visualiser un peu l'illustration ci-dessous qui représente les revenus par secteur (iMac/eMac, Power Mac, iBook, PowerBook, iPod, périphériques et softwares):

La première chose qui saute aux yeux, c'est le chiffre d'affaires généré par l'unité iPod! Avec un hallucinant 2.016 millions d'iPod vendus et un revenu délirant de 537 millions de dollars, c'est tout simplement le département qui a rapporté le plus de sous à Apple pour ce trimestre!

Comment expliquer ce succès? La marque ne souhaite pas divulguer le ratio des ventes entre iPod et iPod mini... mais un simple calcul suffit pour montrer qu'en moyenne, les acheteurs ont dépensé 266 dollars pour leur iPod. Selon moi, les ventes d'iPod mini doivent représenter 70 à 80 % des ventes totales et le fait que ce modèle ait été disponible au niveau mondial dès juillet 2004, explique ce succès et les 2.016 millions d'iPod vendus! Preuve encore une fois que les gens ne courent pas après la capacité de stockage du baladeur, mais plutôt la taille (encombrement) de celui-ci et son prix!

Ceci expliquerait également pourquoi Apple est passé de 3 modèles disponibles pour l'iPod à 2 en juillet dernier sans même sortir le 60 GB... les gens (je veux dire, un nombre significatif de personnes) ne sont pas intéressés par une capacité pareille dans le seul but d'écouter de la musique! Peut-être que si Apple sortait cet iPod photo...

Enfin, HP a également participé à cette réussite avec 120 mille iPod vendus via son nom (6 % de la totalité). Comme quoi, il est possible de travailler en partenariat avec d'autres marques... et 100 % PC (ok, ils font aussi du HP-UX)! Ci-dessous, un graphique qui illustre les ventes d'iPod depuis son lancement en octobre 2001:

Pour le reste des ventes, on voit aussi que tout ce qui est "périphériques et soft" marche bien puisque cette unité, trimestre après trimestre, rapporte toujours plus. Il y a plusieurs raisons à cela et la première, c'est que les périphériques et logiciels Apple se vendent biens. Mais il y a aussi un autre aspect qui est en train de prendre toujours plus de place chez Apple et c'est l'iTunes Music Store (iTMS).

Dans les 582 millions de dollars générés par la vente des périphériques et logiciels, 98 millions de dollars proviennent directement de l'iTMS. Ce n'est pas mal après 18 mois d'exploitation et une présence limitée pour le moment à 4 pays seulement... De plus, Apple vient d'annoncer que la barrière des 150 millions de titres vendus venait d'être franchie et que cela représentait plus de 70 % des parts de marché. Et ce n'est pas fini, après le très réussi lancement du dernier single de U2 (un de mes groupes favoris), M. Peter Oppenheimer a déclaré qu'il fallait encore attendre d'autres surprises de U2 et Apple dans un proche avenir (sortie de l'album le 29 novembre prochain!)... Peut-être que iPapy rentre dans le groupe? Ou peut-être U2 va-t-il rentrer chez Apple pour concevoir des bruits un peu plus sympa que des "BONG" ou "TUT"?

En conclusion de ces "analyses", je tiens aussi à préciser quelque chose qui me semble tout de même important. Les ventes de Power Mac sont en recul et ce depuis le début de l'année (206 mille pour Q1, 174 mille pour Q2, 173 mille pour Q3 et enfin, 156 mille pour Q4). Ce n'est tout de même pas bon signe pour le plus puissant Mac... mais aussi le plus cher!

Et le futur?

Apple ne va pas s'arrêter en si bon chemin, c'est clair. Elle sera de plus en plus impliquée dans la musique, les périphériques et les logiciels.

Dire que l'on attend toujours des magasins 100 % Apple en Europe et en Suisse est un euphémisme. En fait, j'en ai un peu marre d'attendre. M. Peter Oppenheimer a encore déclaré que d'autres magasins seront ouverts dans le futur et surtout en Europe avant la fin du mois... Je n'ai encore rien vu dans mon quartier...

Avec plus de 93 magasins ouverts aux USA, Apple a annoncé 6 nouveaux "mini-magasins"... C'est un nouveau concept qui me paraît très attractif, élégant et qui, je l'espère, devrait arriver en Europe... Ci-dessous, une photo d'un de ces nouveaux "mini-magasins":

Photo d'un mini-magasin (merci à www.AppleInsider.com)

Singularité de ces magasins, vous n'y trouverez pas de Power Mac (c'est sûr, avec une promotion pareille, ils ne vont pas en vendre plus). Et puis pour nos amis revendeurs, il faut savoir que la marque a généré par ce canal de vente plus de 1.2 milliards de dollars pour l'année fiscale 2004, soit 15 % des 8.28 milliards de dollars. Ce résultat est assez bon puisqu'il n'y a que 2 magasins en dehors des USA (ils sont au Japon alors que l'Europe rapporte presque 4 fois plus, cherchez l'erreur)!

Quand on voit la pub qui est faite sur l'iPod ou la musique en général, il me parait clair qu'Apple ne fait pas trop d'efforts pour la vente de ses machines. Il est également pratiquement certain que l'arrivée du nouveau iMac G5 va doper les ventes dans les 2 prochains trimestres (beaucoup attendaient la sortie de ce nouveau modèle).

Toutefois, à plus long terme, j'ai des doutes sur le positionnement des machines Apple et je pense qu'on en a déjà abondamment parlé sur Cuk. Vous connaissez toutes et tous mon point de vue là-dessus, je continue de penser qu'Apple devrait avoir un Mac sans écran, puissant, peu modulable et surtout, avec un prix attractif.

Apple ne changera pas, M. Timothy D. Cook l'a répété pendant la conférence: "Nous ne souhaitons pas rentrer dans le segment des machines à 800 dollars." S'il y avait un doute, on est fixé...

Et puis pour le plus grand plaisir des revendeurs encore vivants, Apple a également confirmé que son magasin en ligne avait encore progressé puisqu’au niveau mondial, c'est 52 % des ventes qui ont été effectuées via ce canal.

Comme nous l'avons vu, les revenus générés via les périphériques et logiciels sont toujours plus importants et je ne vois pas franchement comment la tendance s'inverserait. Ci-dessous, le ratio entre les ventes Mac (iMac/eMac, iBook, Power Mac/Xserve et PowerBook) et le reste (iPod, périphériques et logiciels):

En 5 ans, on est passé de 90 % des revenus grâce au Mac à 53 % pour le dernier trimestre. Pour moi, il me paraît évident que c'est un choix, pas un hasard. J'ai également réalisé un graphique qui montre ce phénomène d'un point de vue annuel:
Enfin, si Apple continue comme ça, elle devra se méfier de sa marge car elle va irrémédiablement se réduire. En effet, plus elle vendra autre chose que des Mac sur un marché qui sera toujours plus concurrentiel, plus la marge baissera (marge des iPod, environ 20 %).

Conclusions

En guise de conclusion, je vais commencer par une petite histoire personnelle qui devrait avoir le mérite de recadrer un peu le but de cette humeur.

Ce qui a changé ma vision de l'informatique, et dans une moindre mesure ma vie, c'est Apple avec ses systèmes et ses machines.

Alors je me préoccupe un peu quand j'entends Apple parler sans arrêt de la musique, de photos, de vidéos, etc. parce que pour moi, tous ces sujets, ce n'est pas l'ordinateur. Bien entendu, on écoute de la musique au travers de son ordinateur, on visionne des photos au travers de son ordinateur, etc.

Mais franchement, j'ai écouté de la musique sur cassette avec un baladeur Sony dans les années 80, j'ai écouté mes CD préférés sur un baladeur Kenwood dans les années 90 et finalement, j'écoute de la musique sur mon iPod depuis 2001. Mais rien de tout ça n'a changé ma vie.

Si Ford ou Minolta avaient sorti un iPod, ça aurait été pareil (ok, peut-être pas aussi coooool, mais bon).

Qu'Apple devienne demain le numéro 1 des distributeurs de musique devant Sony, EMI et je ne sais qui d'autre, franchement, je n’en ai rien à faire. Ca ne changera pas le fait que je continuerai à écouter la musique qui me plaît via le média qui me plaît.

Par contre, si Apple a cet objectif, je ne vois plus beaucoup de place pour le Mac ou son système car les choses seront devenues tellement transparentes pour l'utilisateur lambda, que cela n'aura plus grande importance de savoir quelle machine ou système il a. Est-ce que vous voyez la différence entre iTunes pour Mac ou PC? Moi pas.

Il ne fait aucun doute pour moi que malgré le succès certain qu'aura le nouvel iMac G5, Apple va probablement arriver à un 50/50 de ses revenus en 2005. Et puis après? Si dans 5 ans Apple devient le leader mondial de la distribution (voir même production) musicale en gagnant des dizaines de milliards de dollars, qu'adviendra-t-il de notre Mac qui représentera moins de 5 % des revenus? Sera-t-il encore stratégique pour Apple comme il l'est aujourd'hui?

Ne me faites toutefois pas dire ce que je n'ai pas dit! Je ne dis pas que ça arrivera, je dis juste qu’aujourd'hui, les investisseurs et autres rigolos encensent Apple parce qu'elle a un succès fou avec son iPod et son modèle de vente de musique... Mais on ne parle pas du succès des ventes du Mac en lui-même et ça, je ne peux pas faire un commentaire positif puisque les ventes de Mac n'ont rien de mirifique.

C'est la raison pour laquelle j'insiste tellement sur les machines: pour moi, c'est ce qu'Apple a toujours fait et bien fait. De savoir si elle va être le Microsoft de la musique, je m'en fiche.

Aujourd'hui, la société Apple n'a plus de dettes, bénéficie d'un trésor de guerre de plus de 5.4 milliards de dollars et le titre se négocie à plus de 45 dollars (plus vu depuis 5 ans). Par conséquent, j'aimerais bien qu'elle prenne plus de risques dans son secteur, c'est-à-dire l'informatique et pas la musique ou je ne sais quelle autre branche.

Mais bon, pour l'instant, le Mac reste encore stratégiquement important et j'espère être agréablement surpris dans l'avenir par notre marque préférée.

34 commentaires
1)
alarache62
, le 18.10.2004 à 00:58
[modifier]

Ton analyse est toujours aussi bien faites, complète et agréable à lire!

Seulement, tu draisses un tableau noir pour l’informatique d’Apple.
J’aurai aimé que tu parles des innovations Apple:
Mac OS X tiger, Xserve, l’iMac G5, airport express…
FinalCut Pro et tous ces fabuleux soft ne semble pourvoir marcher QUE grâce à Mac OS X et aux Mac…

Certes, voir les parts de marché de powermac déminiuer fait mal:
normalement ceux sont les développeurs et les pro qui achèent ces machines et Apple ne peut survivre en ne vendant des Macs qu’au grand public; mais peut être que beaucoup de pro trouvent tout ce dont ils ont besoin dans un powerbook, les 2 produits ne forment peut-être qu’un même ségment? et on arrive ainsi presque aux résultats de 2000……

2)
Tibam
, le 18.10.2004 à 08:00
[modifier]

TTE, merci pour cette analyse qui permet de lire entre les lignes, comme à chaque fois!

Les ventes de Powermac sont mauvaises? Parce qu’avec 4 à semaines de délai tu appelles ça des ventes? je trouve le chiffre de ce trimestre pas trop mauvais vu la volonté qu’il faut avoir pour en obtenir un :-P

Sinon, les 80% d’iPods mini confirment mon impression d’en croiser plus dans la rue que d’iPods « standards », il y en a PARTOUT, et on entre dans le trimestre Noël… ouch ça va faire mal à Dell, Roxio, Sony et autres concurrents…

Tibam

3)
pilote.ka
, le 18.10.2004 à 08:20
[modifier]

J’aime bien qu’on me fasse le point quand la situation est complexe.

Rien à dire sinon que je confirme qu’Apple reste toujours novateur dans nombre de domaines.

Dernier témoin ce @#!° iMac G5 que je n’arrive pas à encadrer. Mon esprit limité me dit que pour qu’un ventilateur soit efficace il lui faut de l’air, et pour avoir beaucoup d’air il faut de l’espace. Mais bon, étant donné mon âge (déjà 14 ans!) je suis sûrement rétif à cette innovation.
Sinon TTE bravo pour cette humeur.

4)
Inconnu
, le 18.10.2004 à 10:38
[modifier]

Analyse intéressante (comme d’hab).
C’est vrai qu’Apple se shoote pour le moment à l’iPod et iTMS. Espérons que ce n’est vraiment qu’une locomotive pour entraîner (relancer ?) le reste de ses productions. Perso, je ne suis pas inquiet. Il faut un peu de temps pour que les décervelés du coté sombre comprennent bien qu’iPod+iTMS = Apple = ordinateurs+OS différent. Mais je pense que ça va venir s’ils poussent un peu…
Quant à la vente de PMG5, ce sont des appareils vus de plus en plus comme des machines pro, au contraire des e, iMac et autres iBook. Normal, en plus des retards, que ça ne se vende pas aussi bien. Mais là aussi, la machine est un peu longue à mettre en mouvement (principe de l’élastique). Des signes précurseurs indiquent un avenir plus radieux…

^. .^ GerFaut
=U= http://gerfaut.com, http://equinoxiale.com
GerFaut c’est frais, mais c’est pas grave.

5)
Achile
, le 18.10.2004 à 11:13
[modifier]

Bonjour,
Excellent article , j’espère qu’Apple vas mettre à profit ces résultats pour réduire ses délais de livraison , il pourrais aussi consacrer quelques $ pour localiser .mac.
Cordialement

6)
ToTheEnd
, le 18.10.2004 à 13:30
[modifier]

Merci! L’avantage quand il n’y a que 5 commentaires, c’est qu’on peut y répondre individuellement!

alarache62: toutes ces innovations font parties du paysage Apple et je ne veux pas parler de ce que tout le monde connaît déjà. Apple a porté quelques logiciels phares sous PC… Je me ferai plus de soucis le jour où elle migrera tous ses logiciels sous PC.

Comme tu le fais remarquer, beaucoup de ces périphériques et logiciels ne fonctionnent que sous Mac, toutefois les ventes « machines » n’ont rien de fabuleux. Qu’est-ce que ça veut dire? Que c’est les mêmes anciens utilisateurs Mac qui achètent ces produits et pas forcement des nouveaux. Et puis c’est le serpent qui se mord la queue puisque la marque cherche à vendre plus d’accessoires et logiciels alors même qu’elle ne vend pas beaucoup plus de machines…

Tibam: les problèmes de livraisons des G5 sont plus ou moins résolus selon Timothy D. Cook. Apple a en effet livré 2 fois plus de machines G5 pour le mois de septembre que pour les mois de juillet et août réunis. A moins d’avoir un succès monstrueux (ce que je souhaite) avec le nouvel iMac, Apple ne devrait plus avoir de problème à livrer (un copain a reçu en moins de 10 jours son nouveau iMac G5 20 pouces). A l’heure actuelle, seule la production du 2×2.5 n’arrive pas à suivre la demande.

Sur le Store, les livraisons de PM 1.8 et 2.0 sont de 4 à 8 jours, ça va…

pilote.ka: hé bien tu vois, c’est pas difficile de faire des compliments;-)! Moi aussi je m’y fais pas à ce design… le team iPod (responsable de ce design) a voulu faire un iPod de ce Mac… j’espère pas qu’à l’avenir c’est ce département qui va tout dessiner… parce que là…

GerFaut: totalement d’accord! Il faut que ces points servent de locomotive aux machines et Peter Oppenheimer a confirmé que plus les gens parlent de l’iPod, plus ils veulent voir des Mac. Toutefois, il a dit 2 choses que je trouve étonnante:

La première, c’est que selon leur sondage, plus de 50% des acheteurs dans les shops sont des « switchers » ou des gens qui n’ont jamais eu d’ordinateur avant… Je ne réfute rien, mais pourquoi les ventes de machines ne sont pas meilleures alors?

Le second, c’est quand un analyste a demandé à Peter Oppenheimer quel segment les machines occupaient dans le public… Là, franchement, je me suis demander ce qu’il se passait… Le gars avait l’air tout gêné du genre « Heuuuu… en fait, heuu… disons qu’on est toujours très présent heuu… dans des secteurs heuuu… les marchés verticaux de la vidéo et audio sont bons… mais c’est difficile de dire.. »

Heu? C’est moi ou en fait, ils n’ont plus vraiment de marchés pour leur Mac excepté pour le grand public? Avec des réponses comme ça, je comprends mieux que les entreprises « graphiques » mettent les voiles ailleurs.

Achile: les livraisons devraient aller mieux à l’avenir (IBM semble fabriquer suffisamment de G5 processeurs)… et c’est vrai que les services .mac pourraient être localisés! (j’utilise pas ce truc en fait)…

T

7)
Caplan
, le 18.10.2004 à 15:04
[modifier]

La question qu’on peut se poser est:

– Y a-t-il une stratégie planifiée sur plusieurs années dans le développement du secteur musical au détriment du secteur ordinateurs, ou est-ce que c’est au gré des vents que l’orientation se fait au jour le jour?

Il y a près de chez moi une entreprise qui était mondialement connue pour ses enregistreurs portables professionnels Nagra: Kudelski.

En quelques années, le fils de Stefan Kudelski, André, a réorienté l’activité de son entreprise du côté du cryptage des TV payantes. Il est maintenant un des leaders mondiaux de ce secteur.

Il est à noter que le secteur enregistreurs n’a pas été abandonné pour autant.

Ce que je voudrais dire, c’est que la stratégie de cette entreprise a donné une plus grande impression de transparence quant à son orientation et ses choix.

Je crois que ce qui dérange et déstabilise les MacUsers, c’est cette impression d’être les passagers d’un vaisseau et de n’avoir que les hublots sur les côtés pour voir ce qui se passe. Ce qu’ils aimeraient pouvoir faire, c’est jeter de temps en temps un coup d’oeil par le pare-brise pour voir ce qui se passe devant!

8)
alec6
, le 18.10.2004 à 16:06
[modifier]

Le but d’une entreprise cotée en bourse est de faire du bénef ! pas vrai TTE ? Alors si la musique et les logiciels rapportent plus de kopecks pour les actionnaires que la fabrication de machine… alors ils laisseront tomber la fabrication d’ordi !

De toutes manières, Apple fait depuis longtemps fabriquer ses machines par ceux, en Chine, à Taïwan ou ailleurs, qui fabriquent déjà pour les autres… Quelle est l’origine des processeurs déjà ?

J’ai le sentiment que l’avenir de la pomme passe par les licences que ce soit pour les ipod (c’est fait) ou pour les bécanes (IBM ?). Je ne suis pas devin donc je n’en sais rien, mais sans être morbide, l’avenir de notre gourou est un peu compromis eu égard son cancer du pancréas (ou autre chose) et ce genre de saloperie (s’il se trouve un médecin dans les lecteurs, il nous expliquera bcp mieux !)vous fait voir le monde d’une autre manière ! Le long terme n’est plus vraiment alors à l’ordre du jour !

Quoi qu’il en soit, dans le monde ultra libéral que nous habitons, peu de place est faite aux sentiments, aux afficionados de la pomme ou aux amoureux de la belle ouvrage, etc.
Qu’une poignée d’agités du bocal veuillent bosser sur osX contre vents et marés n’intéresse personne… combien de mac en Chine ?

Alexis

9)
François Cuneo
, le 18.10.2004 à 16:44
[modifier]

ToTheEnd, je suis toujours en symbiose avec toi en ce qui concerne tes analyses (mais seulement avec ça hein, on parle pas de fonctionnariat, d’accord?).

Merci pour cet excellent travail.

10)
Zitoune
, le 18.10.2004 à 17:44
[modifier]

Un eMac sans écran pourrait venir épauler l’iMac G5 et contribuer à relancer les ventes de machines de bureau ;)

11)
jibu
, le 18.10.2004 à 20:55
[modifier]

Alors pour le emac nouveau? Que nous prépare Apple?

un emac/cube sans écran?
ou un imac mini G4 en couleur?

13)
pilote.ka
, le 18.10.2004 à 21:06
[modifier]

Ce n’est pas pour insister, mais TTE l’intervention dont tu parles était faite de formules lapidaires. Contrairement à toutes les réactions (sauf une) Il n’y avait de ma part aucune volonté de blesser.

Je n’avais pas mesuré à quel point la façon d’intervenir pouvait choquer. Pourtant je suis plutôt un littéraire…

Je ne me branche pas sur Cuk avec la volonté de démolir le travail de l’équipe: je n’ai pas cette perversion. Alors bon si je t’ai blessé sans le vouloir, pardon.
Mais je te garde à l’œil :-)

14)
cfievet
, le 18.10.2004 à 21:55
[modifier]

Bravo pour cette analyse synthétique.

J’en partage tous les points de vue, sauf la conclusion :)

Je n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi la brillante (et même historique) irruption d’Apple sur le marché de la musique peut susciter des craintes.

TTE, si je résume votre conclusion :

.Vous regrettez que le iPod ne soit pas « aussi révolutionnaire » que le tout premier Mac. Je ne suis vraiment pas d’accord. D’abord parce que le iPod est bel et bien en train de changer la manière dont nous consommons la musique. Le iPod a engendré une véritable révolution, qui ne fait que démarrer, et dont l’ampleur me semble presque comparable à celle de la micro-informatique. Ensuite parce que si le tandem iPod/iTunes fonctionne aussi bien, c’est précisément parce qu’on y retrouve ce qui a fait le succès du Mac et la légende Apple : ergonomie simplissime (pad du iPod, achat d’un clic sur le store), convivialité, qualité, élégance, etc. Le iPod est donc le prolongement « naturel » des Mac sur un autre segment de marché.

. Vous vous inquiétez de l’avenir des Mac. Mais d’abord les ventes ne sont pas catastrophiques (loin de là, puisqu’elles augmentent significativement). Ensuite, il me semble que les démos de Tiger sont de nature à rassurer sur l’engagement de la marque à continuer d’innover, et de conserver son avance dont le monde « informatique ». A court terme, il me semble qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter, et il est même probable que dans les 2 ans qui viennent les parts de marché d’Apple au plan mondial augmentent.

A plus long terme, je crois que la vraie question n’est pas de savoir si Apple fera toujours des ordinateurs dans 5 ou 10 ans, mais de se demander à quoi ressembleront les ordinateurs à ce moment là. Le mot « informatique » n’a déjà plus tout à fait le même sens qu’il y a quelques années. Et cela ne fait que s’accentuer (par exemple, quand on voit des PDA sous Linux ou des téléphones dotés d’un disque dur, s’agit-il d’informatique ?)

Les ordinateurs de demain (ou d’après-demain) seront-ils toujours des blocs que l’on pose sur un bureau et auquel on attache un écran, ou bien seront-ils plutôt éclatés en autant de machines plus petites, communiquant sans fil entre elles, et assurant des fonctions précises ?

Aujourd’hui, le iPod est un baladeur MP3 (en fait, il est un peu plus que ça, mais admettons). Mais à quoi ressemblera un iPod dans 5 ans ?

La question est plus là, à mon avis, que dans la question de la vente des Mac (même si un iMac G5 20″ ferait un beau cadeau de Noël :)


cyril

15)
iGabe
, le 18.10.2004 à 22:06
[modifier]

je sais pas pourquoi mais mon petit doigt me dit qu’Apple attend en fait la sortie de Tiger et la production en quantité d’iMac G5 pour lancer une campagne de pub monstrueuse. La dernière pub que j’ai vue à la télé pour un mac, c’était les iMac colorés en 2000 (comme par hasard meilleure année en nombre d’unités vendues). Wait and see…

On est en pleine période de transition. Il est bientôt temps de passer aux choses sérieuses. En tout cas je ne désespère pas. Dans mon entourage (EPFL) de plus en plus de gens s’achètent des portables macs. Il s’agit bien sûr de gens qui comprenent les avantages de ces machines par eux-même. Et par effet boule de neige, cela amènera toujours plus de gens vers le monde merveilleux d’OS X. Ce n’est qu’une question de temps. Comme lu plus haut: c’est le principe de l’élastique (difficile à étirer au début et ensuite de plus en plus facile).

16)
ToTheEnd
, le 19.10.2004 à 00:36
[modifier]

Cool! Ca s’anime!

caplan: je pense comme toi, j’ai l’impression qu’Apple teste différentes directions (au gré des vents) et que parfois ils se plantent (Cube) et parfois ils réussissent (iPod, Wireless, etc.). Mais je pense que c’est ce qui fait un peu « peur » à certains (y compris moi?), on se demande où on va… Après j’imagine que c’est une question d’esprit: est-on positif ou négatif?

alec6: Haaaa! Ca fait plaisir, je me sens moins seul… moi aussi, j’aimerais bien qu’Apple licence ses machines et se concentre sur son génie, c’est à dire le logiciel/système! Pour moi, la guerre du hardware est une guerre vaine. Avoir des processeurs qui traite des milliards de bits à la seconde pour ouvrir un mail ou un tableur… Même une PS2 pourrait le faire. Moi, savoir que ma machine peut faire un blur-goa-raw-périlleux-arrière en 2.201 secondes contre 2.209, j’en ai un peu rien à secouer. Par contre, qu’elle ne plante pas une seule fois en 24 heures d’utilisation, ça c’est l’essentiel!

François: héhéhé, tu sais qu’il y a un projet d’amener des profs chinois pour vous remplacer, ils sont 20 fois moins chers que vous!!!! Tu te rends compte? Quoi personne ne connaît le Mandarin?

Attends, je ne sors pas tout de suite!

Zitoune, jibu et croro: OUAIS les gars!!!!! c’est ce que moi et certains disons depuis des lustres!!!!

pilote.ka: qui aime bien chatille bien! Je te taquine, ne t’inquiète pas, je n’ai aucune rancoeur…

iGabe: tous tes petits camarades du Poly, ils auraient pas des jolis rabais dans le cadre de l’école??? Moi aussi je pense qu’Apple marcherait 10 fois mieux s’elle n’affichait pas un tel prix…

cfievet: non, non, non (et non), on peut se tutoyer;-)! Tu me prêtes une conclusion que je n’ai pas eu. Pour moi, l’iPod n’est pas aussi révolutionnaire que ça, il est une suite logique de technologies qui ont été mises ensemble et qui s’accordent à merveilles, mais ce n’est pas un ordinateur parce que sinon, la première montre digitale aurait été un ordinateur (transistor, affichage, mémoire, etc.).

C’est vrai que l’iPod est le prolongement du Mac pour tous les arguments que tu cites. Mais heureusement pour nous tous, Apple n’est pas la seule marque au monde à faire des produits avec toutes les qualités que tu cites, sinon on serait mal.

Quand tu parles de ventes significatives, je pense aussi que tu exagères. En effet, les ventes d’Apple, d’une année sur l’autre, ont progressé de 9% alors que le marché mondial (informatique) a progressé de 10.5%. Je ne trouve pas que c’est « significatif » comme tu dis. Et comme le fait remarquer Alexis, attends que la Chine et l’Inde achète de plus en plus d’ordinateurs, ça sera encore pire parce que dans ces marchés, c’est le prix qui compte, rien d’autre.

Je veux encore te contredire sur un point, Avadis Tevanian (Chief Software Technology Officer chez Apple) a déclaré il y a 3 mois que Tiger serait le dernier système majeur à sortir chez Apple. Seuls des « add-on » seront ajoutés par la suite. C’est pas super rassurant.

Maintenant, pour tes réflexions générales, je suis totalement d’accord avec tes remarques. A quoi ressemblera l’iPod ou je ne sais quel autre objet dans 5 ou 10 ans? Évidemment, je n’en sais rien… Je suis certain qu’un équipement du type iPod aura la puissance de calculs d’un G5 dans 10 ans. Toutefois, comment pourrons-nous « communiquer » avec ce truc? Je veux dire, même si tu me mets un écran de 1600×1200 sur 2.5 pouces, je pense que je vais m’énerver assez vite (avec ou sans molette). Il y a donc encore beaucoup de développement à faire et pas sur la puissance, mais l’interfaçage entre l’humain et la machine.

En conclusion, je regarde dans l’histoire et je me dis: « Est-ce que les machines Apple, Atari ou Amiga n’étaient pas les mieux placées (équipées) pour dominer le monde de l’informatique? »

Je pense qu’on connaît tous la réponse… et comme l’histoire a toujours tendance à se répéter, je me demande si le chemin qu’Apple prend est le bon.

Voilà, maintenant je sors.

T

17)
Zitoune
, le 19.10.2004 à 07:24
[modifier]

 » Je veux encore te contredire sur un point, Avadis Tevanian (Chief Software Technology Officer chez Apple) a déclaré il y a 3 mois que Tiger serait le dernier système majeur à sortir chez Apple. Seuls des « add-on » seront ajoutés par la suite. C’est pas super rassurant. »

En effet ! Mais je me souviens maintenant avoir lu un article comme quoi seul Microsoft pourrait faire face à l’avenir au coût du développement d’une nouvelle génération d’OS (du fait de l’évolution exponantielle des coûts).
Mais je n’ai plus la référence. Désolé.

18)
drazam
, le 19.10.2004 à 08:29
[modifier]

J’aime bien ta vision du hublot dans l’avion Caplan, c’est exactement ça. Rassurez vous, vous pouvez dormir sur vos deux oreilles, iPpay sait lui où il va avec sa boîte et sa vision ! Il est en train de redéfinir son centre de vie numérique mais à la sauce actionnaires et killer products… Fini les expériences Newton, Pippin, Cube et autres… on veut du gagnant, du business avec part de marché (70% c’est trippant pour Apple, l’ivresse de l’inconnu, z’en redemandent jusqu’à overdose !), retour sur investissement et dividendes ! Les ingénieurs ont laissé place aux commerciaux et gestionnaires depuis le retour de Steve. Je persiste et je signe, pour être tendance, après le mac, après l’iPod, c’est l’action Apple qu’il faut avoir (attention aux délais de livraison et au change) ! Ceci dit, oui, l’interface homme-machine n’en est qu’à ses débuts, oui le hardware n’est qu’un support après tout, et oui la Chine s’éveille…

Mais je partage ton énervement TTE : mon iPod a rendu l’âme hier matin, terminé ! Sale bête ! Je contemple le défunt, pathétique : pfffut, 550 euros envolés ! iPapy doit se marrer là, il se dit qu’il va en vendre un de plus, blasé, grrr… Heureusement mon Luxo fonctionne à merveille lui, pô besoin de G5 là, na !

Belle article mon ami, t’as fait ça toute ta vie ! Analyste à tes heures perdues ?

19)
labon
, le 19.10.2004 à 09:23
[modifier]

Pour moi, tout cela confirme une tendance : Apple se tourne progressivement vers le software.
En extrapolant un peu les courbes dans les années à venir, j’en conclut à :
– Toujours des machines Apple pour les fans et un public qui aime les beaux objets.
– Mac os X tournant sur plate-forme PC, impliquant une montée en force de ce système avec une part de marché allant vers les 20%, et une montée en force de logiciels et périphériques compatibles pour OS X, au même titre que pour Windows
– Apple vivant non plus de la vente de hardware, mais de soft (OS X, et logiciels)
– Des utilisateurs ayant le choix du système lors de leur achat d’un PC de marque XYZ (windows ou mac os X), mais ayant toujours la possibilité d’acheter du tout mac (hard et soft) comme actuellement.

Bref, Apple encore plus forte qu’actuellement, encore plus présente en informatique que maintenant, mais plus pour ses solutions soft (notamment et surtout mac os X) que ses solutions informatiques actuelles (Hard et soft).
Des utilisateurs ayant beaucoup plus de choix hardware, et un coût de migration Windows-> mac réduit car limité au système et aux logiciels (par d’ordi à racheter)

A ceux qui me diront que ceci sera la mort d’Apple, qu’ils regardent du côté de microsoft qui ne vends principalement que du soft. Cette dernière est elle morte ?
Pour moi, tout indique qu’Apple prends ce chemin. Elle a d’ailleurs tous les atouts en poche (OSX, et soft très au dessus de la concurrence)
Microsoft n’a qu’a bien se tenir !

20)
StuFF
, le 19.10.2004 à 09:29
[modifier]

Bravo pour ton analyse… Très agréable à lire… Trés intéressant… Encore bravo !

StuFF – .NET Developer + Mac Lover (Il y en a plus qu’on ne le pense…)

21)
Blues
, le 19.10.2004 à 14:10
[modifier]

il y a un projet d’amener des profs chinois pour vous remplacer, ils sont 20 fois moins chers que vous!!!! Tu te rends compte? Quoi personne ne connaît le Mandarin?

Non seulement ils sont 20x moins chers, en plus ils bossent jour et nuit, et en plus ils ne prennent pas de vacances !
Du temps libre ? (par ex. pour se monter un site dédié au Mac) .. poauh ! on oublie, ils se donnent corps zé âme à leur patron !
De l’esclavagisme comme au siècle passé !

———–
Concernant ton artcicle … Merci TTE pour cette analyse « haut de gamme » (comme d’hab), dans l’ensemble je suis asser d’accord avec toi …
Hey, pis la boite à pizza ?…. y’a des bruits qui courent !!!

22)
Inconnu
, le 19.10.2004 à 15:33
[modifier]

HAAAAAAAAAAAA… ils sortent un G5 tour pas trop cher!!! Enfin!… j’en rêvais… je vais voir si je peux annuler ma commande du Imac…

Ben voilà, c’était pas compliqué! Depuis le temps qu’on le réclame!

23)
alec6
, le 19.10.2004 à 15:50
[modifier]

Quoi ? TTE on est d’accord sur cette humeur (des licences, encore des licenses…).
Vite téléphone au gourou Greenspan pour lui annoncer la nouvelle ! si ça se trouve, il bosse peut-être sur un Mac.

Alexis

24)
Perplexe
, le 19.10.2004 à 16:12
[modifier]

Je trouve l’analyse intéressante et bien faite même si elle occulte à mon avis un effet indéniable du succès d’Apple dans la musique et le soft.

La notoriété d’Apple n’a jamais été, à mon avis, aussi large et aussi positive qu’aujourd’hui. Au lieu de s’offrir une pub à coup de masse et de millions, Apple s’offre une image autofinancée extraordinaire.

Cette publicité là aura nécessairement un impact sur les ventes de matériel informatique, avec un décalage, bien entendu.

Du coté des serveurs également, Apple a retrouvé une vraie légitimité.

En s’implantant tant dans le paysage de l’entreprise, que dans le domicile de ses cadres et employés, Apple se ménage à mon avis une augmentation sensible de sa part de marché informatique.

Sans compter qu’en face, Microsoft fait tout pour lui en laisser, à l’insu de son plein gré bien sûr.

Px

25)
drazam
, le 19.10.2004 à 16:50
[modifier]

Et Ladyalex, elle en pense quoi de l’humeur de ToZiEnd ? ;o)

____________________
drazam strikes again

26)
Ladyalex
, le 19.10.2004 à 17:33
[modifier]

Ben, Ladyalex, elle comprend pas grand chose aux finances, et elle a un pc…
Mais si je m’applique à la lecture de l’humeur, je finis quand même par saisir quel est le sujet principal…
Bon, d’accord TTE, j’admets que, même pour un esprit littéraire comme le mien, ton humeur est compréhensible ;-)

27)
Blues
, le 19.10.2004 à 18:21
[modifier]

ils sortent un G5 tour pas trop cher!!! Enfin!… j’en rêvais

Non mais … 1670 Euros – ou 2300.- CHFR… c’est ça que tu appelles « pas trop cher », IvreMort ??? l’équivalent du prix de 2 PC plutôt bien montés !
De nouveau MAUVAIS CALCUL d’APPLE (pour moi, il est loupé le coup du premier prix).. rien à avoir avec la boite à pizza d’entrée de gamme que TTE aimerait voir au catalogue Apple ! (d’ailleurs, la carrosserie du G5 revient trop cher pour en faire un vrai 1er prix canon).

Franchement, autant prendre le iMac G5 20″ à 2060 Euros ou 2850 CHFr ! la légère plus value vaut largement le 20″… Ou alors le 2ème prix G5 bi-pro 2x 1,8

28)
Inconnu
, le 19.10.2004 à 19:41
[modifier]

Oui, c’est vrai, ça reste cher par rapport à un PC… moi aussi je préfèrerais une boîte toute simple à 1500 francs … comme je le dis toujours, le problème avec Apple c’est qu’on n’a pas vraiment le choix.

En l’occurrence je m’étais résigné au IMac G5, dont je n’aime pas le design, et surtout la couleur (ce blanc hôpital, cette manie de la « pureté »), et donc ce PowerPC arrive à point nommé pour moi: je mets 500 francs de plus et j’ai:
– l’évolutivité du PowerPC
– un écran séparé
– un lecteur horizontal, ce que je préfère
– un design qui me plaît plus
– une livraison plus rapide, on dirait

Ce que j’entendais par « pas trop cher », c’est par rapport au prix habituel du PowerPC jusque-là, rien à moins de 3000 francs (suisses, donc 2000 euros env.)
Mais oui, ça reste cher, tu as raison.

(En même temps, je me rappelle avoir acheté mon PowerPC 5500 à 225 Mghz environ 3000 francs…)

Edit: j’avoue que ton post me fait douter quand même un peu… quelqu’un a un PowerPC G5 et le regrette? Ou a acheté un IMac G5 et se dit qu’il aurait mieux fait d’attendre? J’hésite…

30)
jacques
, le 20.10.2004 à 11:34
[modifier]

Merci pour les graphiques, leur détail et le point de vue historique. On ne les trouve pas ailleurs et j’ai la flemme de les faire moi-même. Mais pour les commentaires, il y a trop de nostalgie et pas assez de pragmatisme.
Plus apple vendra d’ipods et plus il y aura d’argent pour la recherche et le développement. Apple a mis de l’argent dans l’ipod. Les gains de l’ipod iront en partie au mac et au reste.
L’image de l’ipod fait connaitre apple fait connaitre le mac.
Tant que steve sera aux commandes, apple ne travaillera pas pour la bourse mais pour l’innovation. Vous avez lu la dernière interview de steve dans business week (http://www.businessweek.com/print/bwdaily/dnflash/oct2004/nf20041012_4018_db083.htm?chan=db?=bw75&).
Le problème qui m’inquiète est combien de temps apple pourra gagner de l’argent avec son couple ipod-imusic store en refusant d’ouvrir son format aac à d’autres boutiques en ligne?
De mon point de vue « end user », j’aimerai bien avoir plus de choix de musique et m’abonner à des services au mois pour découvrir d’autres musiques. Vous avez essayé d’acheter des cd de musique classique actuelle avec 30 secondes d’écoute?
Question innovation, vous avez vu airport express? Plus facile à configurer; plus de portée, plus de fonctionnalités qu’airport extrême, Si ça ne change pas la manière d’écouter la musique! J’ai mis tous mes cd sur mon powerbook avec le plus possible en compression lossless pour ne pas avoir de regrets dans le futur et on peut me piquer les originaux. Je me suis résolu à faire des listes de lecture avec choix des morceaux au hasard pour l’ordre de lecture. J’ai l’impression d’écouter la radio et de redécouvrir mes morceaux. On est plus attentif quand on ne sait pas à l’avance le nom du morceau. Et plus de fil à la patte, on écoute sur la chaine audio vidéo en dts si on veut. Je découvre des morceaux sur internet et j’achète des cd en ligne. Il n’y a pas une grosse différence de prix avec l’itunes store.
Il ne manque à l’airport express qu’un port vidéo (j’utilise eyetv 200 et la liaison tuner mac en firewire m’emmerde, dès qu’ils sortent une liaison airport, je change). La télé au lit sur le powerbook avec le son dolby c’est bien. Tiens avec ce magnétoscope numérique au bout du doigt avec la possibilité de revoir immédiatement une séquence, ça change là aussi la manière de voir la télé. Dommage que steve pense que télé et mac ne font pas bon ménage. J’aimerai bien qu’apple sorte sa solution parce que eyetv est beaucoup buggué (vous avez vu le rythme des mises à jour).
Avec le temps, je commence à comprendre le concept de platforme numérique. On est loin du desktop publishing non? Et vous trouvez que le mac change pas? Et le mac est au centre de tout ça non?
Plus il y aura de boutiques apple bénéficiaires moins elle dépendra du bon vouloir de partenaires. Vous êtes content de la manière dont sont présentés les macs en grande surface? Vous avez vu comment la fnac dé-promeut l’ipod au profit d’autres baladeurs parce qu’il ne rentre pas dans sa stratégie de magasin en ligne. Vous avez vu le successeur de computer bench sur l’avenue de la grande armée ou clg ou macpartner. On ne peut plus toucher aucun produit. Il y a un guichet c’est tout.
Et maintenant l’applestore s’aligne sur les prix. Je sais, c’est difficile pour les distributeurs quand apple bouffe leurs marges et préfère livrer ses boutiques en premier. Mais je serai content d’aller faire un tour de temps en temps dans un apple store aux champs élysées.
Dans les commentaires à votre article, il est écrit qu’apple va arrêter de faire des mises à jour majeures. J’avais cru lire qu’apple diminuait le rythme des mises à jour. Vous imaginez apple renoncer à me facturer 129€ pour 150 innovations?
Et toujours les commentaires de ceux qui réclament des machines entrée de gamme pas chères et qui n’ont pas compris le point de vue d’apple qui n’est pas intéressé à vendre des machines à marge réduite.
Tant qu’apple gagne assez d’argent pour faire de la recherche, je suis confiant qu’ils me surprendront. J’ai souffert quand ils vendaient des performa sans âme. Ils ont souffert quand ils ne gagnaient plus assez à cause de la politique des licences. Lisez l’article de business week. Steve dit qu’il y a plein de surprises à venir. J’aimerai bien être ß testeur pour apple.

jacques

31)
ToTheEnd
, le 20.10.2004 à 19:57
[modifier]

Merci, merci et merci aussi à ceux qui m’ont écrit directement, je n’avais jamais reçu autant de courrier suite à une humeur! Je renverrai une réponse à chacun!

Drazam: je ne suis pas tout à fait d’accord avec quelques-unes de tes remarques. Moi je suis convaincu qu’Apple ne doit sa survie qu’aux produits innovants qu’elle sort. Et je suis également convaincu que contrairement à ce qu’il dit partout, il aimerait voir ses produits partout (il est humain après tout). Comme tu l’indiques, je pense également qu’Apple devrait faire beaucoup plus d’efforts comparé à la concurrence au niveau de ses garanties sur un produit! En fait, j’ai commencé à boursicoter en bourse par jeu depuis l’âge de 23 ans. Une certaine réussite aidant, je continue de m’intéresser au sujet, mais chuuuut, il ne faut rien dire, je suis déjà assez mal vu comme ça!

Labon: perso je pense que si Apple sort un jour OSX pour PC, ça sera pour 2 raisons et aucune autre chose! Premièrement, la société stoppe la fabrication de machines et second, elle n’a pas licencié la fabrication de machines. Ce qui ne m’étonnerait pas plus que ça puisque nos machines ressemblent et sont de plus en plus équipées comme des PC (à l’exception du CPU, bien évidemment). Avant de m’incendier, merci de prendre en considération le fait que ce n’est pas mon souhait, c’est une réflexion, tout au plus!

Ivremort: le choix qui se pose à toi est cornélien! Perso, je prendrai le tower, mais c’est parce que je veux un flat 20 ou 23 pouces à terme (12 prochains mois) et d’une qualité supérieure à ceux d’Apple. Pour ce nouveau tower, je partage aussi l’avis de Blues, ça reste cher pour une machine sans écran mais je suis certain que les vente de PM s’amélioreront avec ce prix un peu moins « out of control ».

Alec6: ce bon vieux Greenspan, y a une époque où je lui en voulais un peu, mais c’est fini. Malgré les 17 ans (sauf erreur) passés à la tête de la FED, je ne suis pas certain que Kerry le gardera. Mais ça, c’est un autre sujet.

Perplexe: dans l’ensemble, je suis assez d’accord avec tes remarques sauf que je ne suis pas convaincu que l’influence soit si grande que ça vu que le principal problème reste le prix! En effet, à titre de comparaison, les Ferrari se sont toujours bien vendues et le fait que la marque a gagné 6 fois le titre constructeur d’affilée, c’est par pour autant qu’ils ouvrent de nouvelles usines et doubles leur production (4500 véhicules par an). Le problème reste le prix même si la notoriété a doublé ou que l’envie d’acheter a triplé chez les consommateurs potentiels.

Ladyalex: héhéhé, tu vois, c’est pas si difficile! Ma prochaine humeur devrait être un peu plus littéraire, à moins que celle sur des problèmes de tous les jours prenne le dessus!

jacques: (on va se tutoyer ok?) merci pour le lien qui m’avait totalement échappé, j’aime bien les interviews que Jobs donne dans BusinessWeek (je les collectionne en fait). Lors de ma troisième analyse des résultats d’Apple, j’avais souligné ta question: combien de temps Apple peut tenir seul contre tous (propriété de son PlayFair)? Là aussi Jobs avait donné une interview « we are the best » à BusinessWeek et avait répondu à cette question en disant (je résume): « Pourquoi devrions-nous partager alors que nous sommes leader et que notre produit est le meilleur? » D’après moi, c’est exactement ce type de raisonnement qui a fait qu’Apple n’a jamais dominé le monde d’un point de vue informatique. Trop sûrs d’eux-mêmes, trop imbus d’eux-mêmes, trop convaincus que rien n’est mieux qu’eux, même dans le futur.

Je comprends bien aussi ton envie de voir Apple se diversifier au travers de sa philosophie « digital hub ». Comme le dit Jobs, ce n’est pas possible de courir après toutes les idées. D’une part parce qu’elle n’en a pas les moyens et d’autre part parce que ça lui ferait perdre son focus sur des projets stratégiques existants. Perso, je trouve que la façon de régler une tv fait peur, que les ordinateurs de bord dans les bagnoles sont à mourir (c’est Microsoft qui a fait ll’iDrive dans les BMW – j’ai jamais vu aussi merdique, sauf sur un PC), etc. Si une boîte comme Apple pouvait se pencher sur tous ces problèmes, je pense qu’il en ressortirait des trucs excellents!

Bref, quand je parlais de module, je parlais surtout d’application/système. En effet, tout dans l’avenir sera tellement lié entre les applications et le système que ça va être dure d’évoluer sans l’un ET l’autre.

Pour ceux qui pensent que je suis à côté de la plaque avec cette remarque, je leur conseille de regarder un peu dans l’histoire d’Apple. Un des premiers soft Apple qui est passé de « inclus dans le système » à « payer chez Apple », c’est QuickTime 3 à la fin mars 1998. Plus récemment, il y a eu iChat qui est devenu payant quand ils ont rajouté AV. Je ne dis pas que ces coûts ne sont pas justifiés, si un soft vient avec de nouvelles fonctionnalités, je trouve assez normal de payer. Mais d’après la déclaration de Tevanian, j’ai plutôt l’impression que c’est sur ce modèle que les futurs OS seront vendus: l’OS (la base avec son kernel qui sera mise à jour gratuitement peut être) et les modules payants.

Enfin, j’aimerais dire un dernier truc à tous ceux (jacques notamment) qui pensent que je veux qu’Apple sacrifie sa marge pour vendre plus de machines: Apple ne doit pas réduire sa marge pour vendre plus, que ce soit clair! Prenons un exemple tout simple avec le dernier iMac G5 de 17 pouces. Apple a sur ce produit une marge d’environ 27%, ce qui sur un prix de vente de 1’400 euros représente grosso modo 378 euros.

Maintenant, admettons qu’Apple divise sa marge par 2 (soit 13.5% contre 21% pour Dell, c’est dire si ce changement serait dramatique), on pourrait déduire du prix de vente 189 euros et on obtiendrait un prix de vente de 1’211 euros. Est-ce que ça changerait monstrueusement les ventes? Non!

C’est pas dans la marge qu’il faut aller chercher la solution mais sur l’ensemble du produit qu’on propose! C’est fondamentalement différent!

Alors reprenons notre petit iMac G5 et amputons-le de son écran TFT de 17 pouces. Pour pouvoir faire une évaluation, je ne vais pas prendre le 17 pouces le plus cher du marché ou le moins cher. Je prendrai un bon écran au prix moyen de 401 euros qui, soustrait au prix de départ, nous donnerait un prix final pour iMac Light G5 de 999 euros (on est loin de la nouvelle tour à 1’669 euros!!!!!).

Enfin, la question de la mort qui tue: combien d’iMac G5 va-t-on vendre à 1’400 euros et combien d’iMac Light G5 pourrait-on vendre à 999 euros?

Apple engendre 378 euros de bénéfice sur le premier contre 270 euros pour le second, soit 30% de moins…

La deuxième question qui tue: est-ce qu’à 999 euros, Apple ne vendrait pas 200%, 300% ou 500% de machines en plus?

Pour ceux qui ont oublié leurs maths, on est en train de parler de dizaines de millions d’euros de bénéfices en plus pour Apple et surtout, une plus grande part de marché au niveau mondial! Et ça, n’est-ce pas l’objectif le plus important de tous?

T

PS: merci à jacques pour nous avoir permis d’atteindre les 30 commentaires;-) (chiffre articulé dans le forum avant parution)!

32)
drazam
, le 21.10.2004 à 15:31
[modifier]

Après lecture du commentaire précédent, nous pouvons donc en conclure que TTE et Okazou sont les 2 faces d’un même personnage !

Je suis d’accord : priorité aux produits innovants, mais uniquement s’ils s’arrachent et rapportent désormais. Fini l’argent dépensé (dispersé ?) dans différents projets à l’aspect révolutionnaire mais incertain (ne dit on pas souvent qu’Apple est en avance de plusieurs années sur un marché ou la concurrence, souvent à ses dépends ?), il faut du retour sur investissement et du dividende garanti désormais (du coup le monstrueux free cash flow ou trésor de guerre est toujours là…). C’est ainsi visiblement…

Je suis également d’accord : on sent bien la tendance, outre la division miouzic, vers l’applicatif digital hub multiplateforme et payant… mais foin de hardware (la gamme évolue peu hormis le passage en 64 morpions euh bits) et de kioube reloaded, l’arlésienne…

Allez, 32e commentaire, et encore, passke c’est toi ! Une prochaine humeur plus « littéraire » ? Mouarf, tiens donc ! ;o)))

____________________
drazam strikes again

33)
jacques
, le 02.11.2004 à 08:13
[modifier]

Encore un article intéressant à propos de la nouvelle direction prise par apple suite au retour de steve jobs. Et le rapport avec le chiffre d’affaires.
C’est jonathan ive qui parle, en adéquation totale (copier coller) avec ce que dit steve dans un article qui parait dans macworld:
http://www.macworld.co.uk/news/index.cfm?NewsID=10020

Ive’s care and attention to detail imbues the products Apple makes, and Apple as a company « isn’t about making money, it’s about making nice things », he said. « We make money to support our desire to make nice things, » he stressed.

Apple’s focus remains simple: « Our goal is to develop the very best products we can, and if we do well, the company makes money. »

Looking back to his early days, before Apple CEO Steve Jobs returned to the company, he recalled: « I remember at Apple when the goal was turnover, and the company lost billions. In one quarter we lost nearly $2 billion. »

Voilà tout est dit, faire des jolies choses et les vendre parce qu’elles sont jolies.

jacques

34)
jacques
, le 25.11.2004 à 10:33
[modifier]

Un article très intéressant de charles wolf, un analyste dont le travail est présenté sur macworld:
http://www.macworld.co.uk/news/index.cfm?NewsID=10252&Page=1&pagePos=1
C’est un rapport très original qui dit entre autres que les utilisateurs se moquent de n’avoir pas de choix de boutiques de musique en ligneIl soutient complètement la politique d’apple concernant l’ipod et l’itunes music store.
Il détaille aussi la part de l’ipod dans le prix de l’action apple.

jacques